Stéphane Richard : Free Mobile « a été une mauvaise décision »

Mille fois sur le métier remettez votre discours

Stéphane Richard : Free Mobile « a été une mauvaise décision »

Stéphane Richard : Free Mobile « a été une mauvaise décision »

Dans un entretien au Grand Jury RTL, Stéphane Richard est revenu sur la situation du secteur depuis l’arrivée de Free Mobile en 2012. Pour lui, le retour à trois opérateurs en France et l’allègement des règles de concurrence en Europe sont nécessaires pour le bien du secteur. Cela alors que l’entreprise vient d’annoncer un nouveau fonds d’investissement dans les start-ups.

L’invitation au Grand Jury RTL dimanche soir a été une nouvelle occasion pour Stéphane Richard, le PDG d’Orange, de renouveler sa position sur ses thèmes favoris : la fonte des marges et des emplois en France, les déséquilibres face aux méchants géants américains du Net et la nécessité de réduire la concurrence dans le secteur. Assez peu malmené, il a pu dérouler un discours direct, avec quelques imprécisions.

L’arrivée de Free Mobile : une bonne nouvelle... mais pour certains seulement

Premier sujet de l’émission, la situation des télécoms en France, en souffrance depuis l’arrivée de Free Mobile en janvier 2012. « Les prix dans la téléphonie mobile ont baissé de 40 % en trois ans, ce qui est gigantesque » compte Stéphane Richard, pour qui cette nouvelle est seulement bonne pour les consommateurs et l’économie numérique. Les opérateurs paieraient le prix de la politique passée de l’État et du régulateur (ARCEP) en matière de concurrence.

Quelques jours après l’arrivée de Sébastien Soriano au poste de président de l’ARCEP (voir notre analyse), le PDG d’Orange veut évoquer l'avenir. Si possible à une échéance qui parlera au nouveau chef du régulateur : la fin de son mandat. « N’allons pas plus loin dans la baisse des prix parce qu’on mettrait en danger la capacité de la France à être connectée à l’horizon 2020 » prévient le patron d’Orange, pour qui « on est arrivé à un niveau où la nécessité d’investir, d’innover dans ce secteur, est tellement importante que ça serait vraiment imprudent de continuer sur ce rythme de baisse ».

« On a introduit un quatrième opérateur au moment où, ailleurs en Europe, on faisait plutôt le choix de les réduire. Il est arrivé, il a porté son offensive sur les prix, peut-être faute de pouvoir le faire sur d’autres critères. Ça a abouti à une forte baisse des prix, ne revenons pas là-dessus, c’est fait. Mais l’important aujourd’hui c’est l’avenir » ajoute-t-il, rappelant à plusieurs reprises que les télécoms sont « vitaux pour l’économie » et la présence dans la « révolution numérique ».

L'impact de Free Mobile sur l'emploi ? « C’est trop tôt pour le dire »

En attendant, des questions plus directes se posent, notamment sur l’impact de Free Mobile sur l’emploi du secteur. « Je pense que personne n’en sait rien, c’est trop tôt pour le dire. Nous sommes dans une industrie de long terme. Nos trajectoires d’emploi sur dix ans » explique prudemment Stéphane Richard, même si... « L’emploi a baissé fortement dans le secteur. Bouygues Telecom et SFR ont licencié massivement, plusieurs milliers de personnes. Nous aussi, en ne remplaçant pas tous les départs. Je ne vous parle pas des sous-traitants... Il est évident que la photographie de l’emploi dans le secteur est mauvaise aujourd’hui et n’a pas été arrangée par cette affaire ».

En 2013, le secteur avait perdu plus de 4 000 emplois directs sur 129 000, sans compter les emplois indirects chez les sous-traitants et les magasins spécialisés. Néanmoins, cette analyse est contre-balancée par une autre de l'UFC-Que Choisir qui indique une baisse constante depuis 2002, puis une relative stagnation entre 2010 et 2013.

Cette concurrence renouvelée est jugée trop forte par le responsable d’Orange, pour qui il sera nécessaire de revenir à trois opérateurs. « Je pense que quatre opérateurs, c’est trop. Ce choix a été une mauvaise décision. On aurait pu voir des baisses de prix par d’autres moyens. C’est le gouvernement de l’époque, le régulateur aussi » juge Stéphane Richard, maintenant les responsables partis autant du côté de Bercy que de l’ARCEP. L’arrivée de Free Mobile avait été vertement critiquée par Bercy, Orange s’en fait maintenant l’écho.

Les marges fondent, un opérateur est de trop

Avec l’arrivée du quatrième opérateur, « l’industrie a payé un certain nombre d’erreurs du passé, il faut être honnête » évoque Orange, pointant les anciennes ententes sur les prix. « 2014 a été la première année où l’investissement dans les télécoms baisse, de 500 millions d’euros, ce qui n’est pas rien ! Et partout ailleurs en Europe, le secteur se concentre » appuie encore le premier opérateur français, qui se voit bien plus en position d’acquéreur que d’acquis.

« On a perdu environ 2 milliards d’euros de marge brute annuelle liée à cette baisse des prix. On a fait des efforts énormes, on a beaucoup travaillé sur notre fonctionnement, sur notre structure de coût. Aujourd’hui, on a retrouvé une forme d’équilibre, mais ça reste très difficile » déplore Orange, qui dit ne pas avoir sacrifié ses investissements. 2014 a par contre été une année de forte reprise de son action en bourse, affichant la meilleure performance du CAC40 sur l’année.

Stéphane Richard se refuse par ailleurs à désigner un opérateur en trop, susceptible d’être repris. Même si, une nouvelle fois... « Tout le monde sait qu’il y a eu des discussions l’année dernière, dans lesquelles nous avons été impliqués nous-mêmes. Il semblerait que chacun aille dans sa direction isolée. Nous avons eu des discussions avec Bouygues, [voulues par Bouygues], qui n’ont pas abouti » affirme encore M. Richard.

Un sujet connexe important est la solidité du nouveau groupe SFR-Numericable, dont la dette est estimée à 17 milliards d’euros. Des doutes pèsent notamment sur sa capacité à investir dans le très haut débit, au moment où l’ensemble privilégie le câble, augmente ses tarifs et réduit certains services. « Nos dettes sont dans des ordres de grandeur comparables. Nous avons 27, 28 milliards d’euros d’endettement pour nos 240 millions de clients dans le monde et 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. Tant que l’argent est abondant, ça ira. Mais cette fusion est un pari, il faut que les synergies prévues soient au rendez-vous. Ce ne sera pas facile, et peut-être au détriment un peu de l’emploi. C’est un acteur convergent fixe et mobile, et ça fonctionne bien pour eux » résume le patron d’Orange.

Concurrence en Europe, GAFA en tête

La concentration n’est pas qu’un sujet français, mais européen. Et Orange veut sa part du gâteau. « Je pense qu’il faut revoir profondément [les règles européennes sur la concurrence]. Je milite en ce sens depuis longtemps, comme tous les industriels européens. Je pense que d’une manière générale, il y a une exception européenne, avec une centaine d’opérateurs pour 510 millions d’habitants. Il y en a quatre aux États-Unis, trois en Chine, trois au Japon » explique Stéphane Richard. S’il est difficile de juger la comparaison, elle a le mérite d’être claire, ce qui le pousse sûrement d'ailleurs à la ressortir régulièrement.

La raison de cette situation ? « L’Europe est toujours prisonnière d’une idéologie consumériste, qui dure depuis trente ans. Une politique anti-concentration qui a fait des ravages dans notre secteur » attaque-t-il. Mais, encore une fois, les responsables actuels auraient « compris ». Pour lui, Angela Merkel ou François Hollande seraient plus à même d’accueillir des fusions. Même topo du côté de la Commission européenne, « avec un nouveau commissaire au numérique que j’ai rencontré la semaine dernière [aux] idées très saines » pour le président d’Orange.

Pour lui, la force du numérique européen passera nécessairement par celle du secteur des télécoms, qui serait encore trop faible. Un discours qui rappelle (presque mot pour mot) celui tenu dans le dernier rapport annuel de la Fédération française des télécoms, qui milite pour revoir les règles fiscales et de concurrence dans le secteur. Comme la FFT, il pointe d’ailleurs la puissance supposée des acteurs américains du Net dans les instances européennes.

 « J’ai été choqué plusieurs fois d’assister à des grandes messes européennes à Bruxelles, dans lesquelles les stars, ceux qu’on faisait parler en premier étaient les Américains. Jamais des Européens » tonne-t-il, comparant la capitalisation boursière des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) face à celle des quatre grands opérateurs mondiaux. Pour lui, le déséquilibre serait à la fois total en matière de puissance financière et de régulation.

Investir face aux géants américains

Plutôt que d’attaquer frontalement Apple ou Google sur les terminaux, Orange pense plutôt les affronter sur les usages : « le paiement sur mobile, la santé, l’Internet des objets, le cloud, le big data... ». Avec toujours les opérateurs au centre. Dans un entretien au JDN, Pierre Louette, directeur général adjoint d’Orange, détaille le nouveau fonds de 20 millions d’euros lancé par l’entreprise. De 20 millions d’euros, cette enveloppe doit permettre au groupe d’investir très tôt dans les start-ups (en « early stage »). Une étape où Orange était encore absent, malgré l’initiative « Orange Digital Ventures » qui regroupe leurs investissements.

Pour Orange, il s’agit notamment d’être plus efficace dans la découverte de start-ups, en coupant certaines procédures et certaines strates. « Une petite équipe à Paris et San Francisco va identifier et proposer des investissements. Parfois on a pu être un peu long, lent pour une start-up à découvrir. Orange est composé de tellement de strates et silos... » explique Pierre Louette au JDN. Les tickets iront de 500 000 euros à 1,5 million d’euros. L’objectif est de s’accaparer des solutions ou briques logicielles dans des secteurs d’avenir (comme les smart cities) ou des solutions qui pourront directement compléter ses offres télécoms.

Le groupe ne se sent, par contre, pas encore en danger sur les contenus, malgré l’arrivée de Netflix. Stéphane Richard serait fier des 2,2 millions de clients de son offre Orange Cinema Series (OCS). « Canal+ a aussi une offre, qui marche d’ailleurs mieux [que Netflix]. Tout le monde a fait une montagne de l’arrivée de Netflix, la France est toujours la même... Ça a eu un effet positif, ça créé un peu ce marché. Plus de gens s’intéressent à cette formule. Ne faisons pas non plus de l’ogre Netflix ce qu’il n’est pas » juge-t-il encore.

La neutralité du Net ? « Empêcher les opérateurs de gérer leur réseau »

Dernière bataille évoquée, celle de la neutralité du Net, que Stéphane Richard a déjà qualifié d’« attrape-couillon » et dont il livre une définition personnelle sur RTL. « Historiquement, on nous demandait de construire les réseaux et de ne pas les gérer » explique M. Richard. « Je ne parle pas de discriminer les contenus, hein ! Mais de proposer des qualités de service différenciées, avec des prix différenciés... Comme ça existe dans n’importe quel autre secteur » estime le responsable d’Orange, qui estime donc naturel de fournir différentes qualités de service aux clients, sans évoquer la contrepartie de faire financer les réseaux par les services eux-mêmes.

Pour lui, le danger vient bien plus de Google et ses positions dominantes sur la recherche et les systèmes d’exploitation mobiles. Un discours déjà asséné mille fois, qui garde toute sa fraîcheur. « Où est le problème concurrentiel ? S’il y a un problème de neutralité, est-ce qu’il est du côté des 100 opérateurs européens ou pas plutôt du côté de Google ? » interroge Stéphane Richard. « Je réclame l’égalité de traitement sur la régulation, du point de vue des données personnelles, des règles fiscales. Je considère scandaleux que les trois plus grandes entreprises américaines [du numérique] paient 1 % des impôts du numérique en France, alors que les télécoms en paient 96 % ! » s’emporte-t-il.

« L’Europe est totalement défaillante sur ces sujets. On n’a pas été capable de créer un moteur de recherche européen, peut-être entre opérateurs. Je pense que c’est trop tard » ajoute-t-il encore. « On a des relations complexes avec Google. Nous sommes dans la coopération et aussi dans l’affrontement. J’ai construit depuis quelques années des relations personnelles avec Larry Page, on se voit régulièrement en Europe ou aux États-Unis. On discute de tout, y compris des affaires qui ne nous plaisent pas » assure M. Richard, pour qui certains sujets comme la proxification (censée masquer le contenu transitant par les tuyaux) est un des points de désaccord connus entre l’opérateur et le géant du Net.

Commentaires (227)


Lire “concurrence” et “innovation” dans un article qui parle d’Orange sonne comme une contradiction bizarre.


“Avec l’arrivée du quatrième opérateur, « l’industrie a payé un certain nombre d’erreurs du passé, il faut être honnête » évoqueOrange, pointant les anciennes ententes sur les prix.”



 il aura fallu atendre 2014 pour entendre ca …  



 “On a perdu environ 2 milliards d’euros de marge brute annuelle liée à cette baisse des prix.”

 on va tous pleurer…



 “Plutôt que d’attaquer frontalement Apple ou Google sur les terminaux, Orange pense plutôt les affronter sur les usages : « le paiement sur mobile, la santé, l’Internet des objets, le cloud, le big data… ”  c’est sûr que ca va être un succès … on a déja bien vu ce que ca donne orange qui lance un truc franco français …


“Bouhouhou je ne peux plus donner autant de dividendes qu’avant aux actionnaires, c’est la fin du monde! :(” : voilà ce que je retiens…


J’en chialerais !


Une mauvaise décision pour eux, c’est certain <img data-src=" />


Sans free, y’aurait pas Sosh du coup :(


Et faire un cadeau de 400 million d’euros à Tapie, c’etait une bonne décision?


Qun seul mot pour ses idees : LOL


Mais quel sombre connard ce type… Même pas envie de détailler tellement il vomit de la merde…


Aucun opérateur n’est de trop. C’est le principe de la libre concurrence non ? Il sont gonflés quand même !


Du grand Art (ça mérite bien une majuscule)… Vivement le retour de l’opérateur unique, la fin d’INternet illimité, le retour de l’abonnement téléphonique obligatoire, le filtrage by Orange….

Halala… La nostalgie du Minitel.<img data-src=" />


La vision de de cet oligarque est très passionnant ……. Pour lui.


C’est vrai il y a un opérateur de trop, c’est Orange, ce dinosaure doit disparaître.


Le mieux serait de repasser à un unique opérateur qui appartiendrait au peuple. Ca s’appellerait le “service public”.


Sors de mon corps..

Je pensais exactement la même chose&nbsp;<img data-src=" />


Mon portefeuille aime bien Free.


Outch

Voici ce qu’on appelle un vieux reac d’économie.

&nbsp;

Le genre de gars qui plutôt que de s’adapter au marché, refuse toute modification et veut imposer ses tarifs et services à ses clients.



Après il s’étonne des américains qui dominent le marché.

Si tu te sortais un peu les doigts du cul plutôt que de te reposer sur tes acquis, tu aurais bien plus de succès que ça.


Pas un énarque pour rien.


y’a vraiment bien que xavier niel comme pdg des telecoms qui connait son taf de A à Z



stéphane richard n’est qu’un pion qui a été parachuté&nbsp;


Richard demande un “allègement des règles de concurrence” et ensuite se plaint de l’arrivée d’un 4eme opérateur, alors que justement, briser les monopoles (seul, à 2 ou à 3), c’est revenir à une concurrence plus saine. <img data-src=" />


Richard fait son job, et vend son discours de la boite qui l’emploie ; les commentateurs de NXI commentent sur NXI comme au PMU du coin.



La caravanne passe…



<img data-src=" />

&nbsp;


Les marges qui fondent (inéluctablement ?) : c’est la seule conséquence qu’il retient de l’arrivée de Free mobile ?



Y a pas à dire ce mec est un sacré troll.. M’enfin après&nbsp;&nbsp;après&nbsp;ses batailles sur twitter&nbsp;digne d’un cours de récré , rien ne me surprends de sa part.








Dr.Wily a écrit :



Aucun opérateur n’est de trop. C’est le principe de la libre concurrence non ? Il sont gonflés quand même !





Oui. Sauf quand la libre concurrence est régulée. Du coup ce n’est plus de la libre concurrence.



N’empêche il a mille fois raison lorsque qu’il compare la situation ultra-régulée des télécoms, et celle complètement anarchique des géants du Web.



&nbsp;&nbsp;“Plutôt que d’attaquer frontalement Apple ou Google sur les terminaux,&nbsp;Orange&nbsp;pense plutôt les affronter sur les usages :&nbsp;« le paiement sur mobile, la santé, l’Internet des objets, le cloud, le big data…&nbsp;”&nbsp;



Qu’il se concentre sur leur travail premier, Fournisseur d’accès a Internet, au lieu de balancer de l’argent a tous va. Il vient pleurer qu’il y a plus d’argent mais en jette par les fenêtres.








Mme_Michu a écrit :



Sors de mon corps..&nbsp;





Votre sexualité ne nous regarde pas <img data-src=" />



Quel boulet ce type… s’il voit pas que Free mobile a apporter de nombreux services et surtout une simplicité dans les produits et que c’est ce genre de choses aussi qui entraine un tel succès, il ferait mieux de retourner bosser pour lagarde & tapie.


C’est sur que maintenant que les revenus de l’itinérance commencent à baisser, il parle d’une mauvaise décision…


A lui de les recréer ses marges en proposant plus de service et de meilleur qualité que ce que propose ses concurrents.&nbsp;








pdg d ‘Orange a écrit :



&nbsp;&nbsp;“Je réclame l’égalité de traitement sur la régulation, du point de vue des données personnelles, des règles fiscales. Je considère scandaleux que les trois plus grandes entreprises américaines&nbsp;[du numérique]&nbsp;paient 1 % des impôts du numérique en France, alors que les télécoms en paient 96 % “&nbsp;

On n’a pas été capable de créer un moteur de recherche européen.





&nbsp;

&nbsp; &nbsp;En effet,le lobbying de &nbsp;l’exception culturelles françaises a fait son oeuvre ! &nbsp;

&nbsp;&nbsp;



Question à environ 1 milliard d’€ :

Qui a passé un accord d’itinérance avec Free sans lequel celui-ci n’aurait pu développer une offre mobile ?

Il manque pas d’air le Richard.


Pauvre bichette … il est vraiment a plaindre !!! <img data-src=" />


c’est 700M/an le contrat d’itinérance depuis 2012, plus que ce qui était prévu au départ …



et les investissements de orange sur la 4G, c’est avec les sous de free, faut pas l’oublier ca


je rejoins le gros des commentaires précédent il est vraiment bête ce PDG de Orange alors que le Grand Xavier Niel est vraiment le plus fort et le plus intelligent et le meilleur !



Et puis quand Orange était public c’était cher parce qu’ils étaient fénéants ! Depuis la privatisation tout est mieux dans les télécoms, c’est prouvé par beaucoup plein d’études !








sinbad21 a écrit :



C’est vrai il y a un opérateur de trop, c’est Orange, ce dinosaure doit disparaître.





Faut pas déconner : c’est le seul qui déploie réellement la fibre.





sum0 a écrit :



Mon portefeuille aime bien Free.



Sur mobile, oui. Sur fixe, j’aurai bien aimé lui donner plus pour la fibre.



Quel guignolo !


Dommage qu’aucun concurrent ne propose d’abonnement ADSL avec le téléphone en analogique.








Qruby a écrit :



Oui. Sauf quand la libre concurrence est régulée. Du coup ce n’est plus de la libre concurrence.



N’empêche il a mille fois raison lorsque qu’il compare la situation ultra-régulée des télécoms, et celle complètement anarchique des géants du Web.







La «libre concurrence» ultra-libérale entraîne la plupart du temps des monopoles… D’où la régulation des États pour éviter les monopoles, entretenir la concurrence, surveiller les rachats d’entreprises, empêcher les ententes sur les prix, etc.



Orange/France Telecom, c’était un monopole d’État, et ce n’est pas plus mal que ce soit ouvert à la concurrence aujourd’hui. S’il n’y avait pas eu de régulation (sur les prix des services, sur la location du réseau, la vente de bandes de fréquences, etc.), Orange serait sûrement encore en quasi-monopole, et aucun autre opérateur n’aurait pu se développer, ni sur le fixe, ni sur le mobile, ni sur Internet (à part Numericable peut-être qui dispose depuis longtemps de son propre réseau).



Forcément, son parachute doré sera moins INtéressant.&nbsp;

Il devra se contenter d’un parasol jaune.

&nbsp;


“L’arrivée de&nbsp;Free Mobile&nbsp;: une bonne nouvelle… mais pour certains seulement”&nbsp;Certains seulement, c’est TOUS LES CONSOMMATEURS VOLES par Orange !&nbsp;Ce n’est pas rien ….&nbsp;


“Pour lui, le retour à trois opérateurs en France et l’allègement des

règles de concurrence en Europe sont nécessaires pour le bien du secteur”



Pour le bien de leur intérets, mais pas pour celui du public.

Le public y gagne lorsque la concurrence est large. L’histoire a démontré que par le massé, les 3 opérateurs mobiles s’étaient entendu sur les tarifs et bloquaient le secteur. Ils ont été reconnu coupables et condamnés mais ça ne les empechera pas de continuer.


Ben écoute c’est ce que j’allais dire. Free a prouvé que les marges étaient conséquentes et que son modèle économique était viable. Leur business va mal parce qu’ils ont géré leur entreprise comme des enfants gâtés, avec considérés leurs clients comme des P#7@in de vaches à lait.&nbsp;

L’agrume & co continuent de vendre des forfaits à prix d’or au 3eme âge, et ça c’est vraiment mal ! Personne ne vient pleurer sur le sort des gens qui sont engagés/ré-engagés sans comprendre ce qui se passe ? Je ne pleure pas pour eux. /spit








Freb a écrit :



Question à environ 1 milliard d’€ :

Qui a passé un accord d’itinérance avec Free sans lequel celui-ci n’aurait pu développer une offre mobile ?

Il manque pas d’air le Richard.





à sa décharge, si ça n’avait pas été lui, ça aurait été un autre puisque l’accord d’itinérance était une obligation imposée par l’ARCEP. Je pense qu’il a plutôt bien joué sur ce coup là



Bien vu! J’ai l’impression qu’il veut mettre la pression sur le petit nouveau de l’ARCEP. Il balance les positions les plus dures de Ftel sur tous les sujets en espérant que le nouveau chef de l’ARCEP soit plus conciliant sur un point ou deux.



En attendant, pas 2G dans ma maison de campagne en Normandie!


“Il est arrivé, il a porté son offensive sur les prix, peut-être faute de pouvoir le faire sur d’autres critères”



Tout est dit !!!


+1

&nbsphttp://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/cartel-des-mobiles-orange-definitivement…



Personne n’a remboursé les CONsommateurs il me semble…








sinbad21 a écrit :



C’est vrai il y a un opérateur de trop, c’est Orange, ce dinosaure doit disparaître.







Oui, souhaitons la mort de nos entreprises, tout le monde à la rue ou au chômage, youpi \o/



Accessoirement fermons Orange, plus de réseau cuivré, mobile (adieux l’itinérance de Free Mobile) et de déploiement de fibre optique, top méga cool \o/



Sérieusement, je peux comprendre qu’on puisse ne pas adhérer à la politique d’une boîte ou au discours de son dirigeant, mais de là à souhaiter la disparition d’entreprises avec toutes les conséquences qui en découlent…. C’est juste débile.









Gab& a écrit :



+1

&nbsp;http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/cartel-des-mobiles-orange-definitivement…



Personne n’a remboursé les CONsommateurs il me semble…





Elles ont disparu les amendes ? Je ne crois pas.

Indirectement, il y a eu remboursement, au moins en partie.



Bienvenu à Gwenael.








SebGF a écrit :



Oui, souhaitons la mort de nos entreprises, tout le monde à la rue ou au chômage, youpi \o/



Accessoirement fermons Orange, plus de réseau cuivré, mobile (adieux l’itinérance de Free Mobile) et de déploiement de fibre optique, top méga cool \o/



Sérieusement, je peux comprendre qu’on puisse ne pas adhérer à la politique d’une boîte ou au discours de son dirigeant, mais de là à souhaiter la disparition d’entreprises avec toutes les conséquences qui en découlent…. C’est juste débile.





Faut pas s’inquiéter. La nature à horreur du vide donc si le besoin est là, le service sera couvert.









Mr.Nox a écrit :



Bienvenu à Gwenael.





Pas la 1ere fois qu’il poste ici.

Très bonne recrue



&nbsp;N’allons pas plus loin&nbsp;dans la baisse des prix&nbsp;parce qu’on mettrait en danger la capacité de la France à être connectée à l’horizon 2020&nbsp;»prévient le patron d’Orange, pour qui&nbsp;« on est arrivé à un niveau où la nécessité d’investir, d’innover dans ce secteur, est tellement importante que ça serait vraiment imprudent de continuer sur ce rythme de baisse ».



Nos dettes sont dans des ordres de grandeur comparables. Nous avons 27, 28 milliards d’euros d’endettement pour nos 240 millions de clients dans le monde et 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel. Tant que l’argent est abondant, ça ira.&nbsp;




  • &nbsp;D’un côté :&nbsp;On a plus d’argent, les télécoms en France va mourir &nbsp;

  • &nbsp;et de l’autre :Ca va on a plein de tunes pas de soucis&nbsp;






Stéphane Richard : Free Mobile « a été une mauvaise décision »





<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Putain, j’ai pas vu passer la semaine, on est déjà vendredi !



Sinon, j’en retiens deux choses :





  1. Monsieur Richard est un <img data-src=" />



  2. Bouygues Mobile est à vendre au plus offrant.



    Le reste, c’est de l’emballage.


La concurrence et la libre entreprise c’est mal m’voyez ?


Vivement que Google achète Bouygues Telecom, que Facebook achète Free, qu’on puisse avoir un accès au web gratuit et sans limite, pour les internautes qui n’ont rien à cacher. A bas la régulation, à bas l’ARCEP et la CNIL

<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />








DarKCallistO a écrit :



La concurrence et la libre entreprise c’est mal m’voyez ?





Et pourquoi ce&nbsp; serait pas un argument qui se tient ?



C’est pas parce que tout le monde pérore à tout bout de champ que la conccurence et la libre entreprise c’est bien, que c’est effectivement bien…



Je ne parle pas de discriminer les contenus, hein ! Mais de proposer des qualités de service différenciées, avec des prix différenciés… Comme ça existe dans n’importe quel autre secteur.



&nbsp;Donc, euh, donc discriminer les contenus quoi.








brazomyna a écrit :



Richard fait son job, et vend son discours de la boite qui l’emploie ; les commentateurs de NXI commentent sur NXI comme au PMU du coin.



La caravanne passe…



<img data-src=" />



et tu aboies.



C’est tout simplement scandaleux ce que dit cet homme. Et le pire c’est qu’il est écouté. Il faut absolument nous protéger de telles entreprises.








jeanfig a écrit :



Faut pas s’inquiéter. La nature à horreur du vide donc si le besoin est là, le service sera couvert.







Je ne m’inquiète pas, je donne juste des possibles conséquences à vouloir souhaiter la mort d’un aussi gros acteur dans le domaine en France.



Perso je me demande surtout comment réagiraient tous ces voulant la mort si l’on souhaitait aussi que leur employeur/entreprise disparaisse immédiatement parce qu’ils travaillent pour le Mal Incarné violeur de veuves, tueur d’orphelins et qui en plus leur pique leur sucette.



Parce que c’est bien connu, le monde de l’entreprise et des affaires c’est des gentils et des méchants bien manichéen comme il faut sans aucun autre discernement possible.



Il peut dire ce qu’il veut le bonhomme… Avant l’arrivée de Free, on avait, en France, la téléphonie mobile la plus chère… DU MONDE…

Si encore on avait eu pour ce prix là la meilleure téléphonie mobile du monde… Mais même pas… Alors, si les autre pays (ne serait-ce que d’Europe) font mieux pour moins cher… Ils n’ont qu’à faire de même.



Free a eu raison de dire que les 3 autres opérateurs nous prenaient pour des vache à lait… Free les empêche juste de faire des profits aberrants sans contrepartie… Car il y a bien un truc à comprendre, les opérateurs, même avec une diminutions importantes de leur profits depuis l’arrivée de Free, font toujours des bénéfices importants…


une mauvaise nouvelle pour tes marges et celles de tes actionnaires mais une bonne pour les abonnés que tu as plumé pendant des années et qui se sont barrés chez free !


Je crois que ce guignol a été le pire PDG d’Orange depuis un moment. Trop politique.








Crysalide a écrit :



Je crois que ce guignol a été le pire PDG d’Orange depuis un moment. Trop politique.





Si on mesure avec le compteur à suicides, c’est un bon PDG au contraire <img data-src=" />



Blague à part, evidemment que le poste est politique, et doit l’être. Ce gars là gère simplement l’infrastructure téléphonique en fil de cuivre de France. Une paille. Pas stratégique du tout.



Allez allez le dinosaure, il faut tirer un trait sur la période de monopole bouffi d’orgueil dont tu as grassement profité bien trop longtemps.

L’ADSL 512 avec modem ECI USB à 45€, c’est fini.

Le forfait mobile 1h avec engagement à 18€, c’est fini.


Bjr



Je vais commencer par dire que je suis d’orange, cela permettra de clarifier.



Sur le fonctionnement de la boite, ce qui est certain c’est que c’est le premier PDG depuis 10 ans que les salariés ont envie de suivre et de voir rester en place.&nbsp; Et en interne, on n’est pas tendre !!



Sur la “mort d’orange” que souhaite certain, il est claire que la disparition d’une boite qui entretien un réseau dont personne ne veut (sauf pour le louer au plus bas prix), je parle du cuivre, et qui est la seule à tirer de la Fibre (chiffre ARCEP) sera un grand plus pour les débits de nos lignes !! !! !! Je ne connais pas suffisamment le cable pour avoir un avis dessus.



Après, comme l’on dit certain, c’est un poste politique, donc si les tarifs telco dans le passé ont été élevé, posez vous la question de “à quoi ces traifs très forts ont été utilisés ? Et sur ordre de qui ?” Sachant que je vous indique tout de suite : pas dans les salaires …..



&nbsp;Sym

&nbsp;


Avant FT, c’était l’état … donc les prix élevés c’étaient pour les finances de l’état.

&nbsp;


Je pense qu’il y a une erreur de calcul dans tout ça. Evidemment en France on considère que la réussite commerciale c’est d’arnaquer ses clients, mais en fait des clients qui ne se font pas plumer ça peut rapporter en fait. Alors évidemment Free c’est du “low-cost”, c’est à dire qu’il n’y a pas toujours énormément de service associé, mais Orange qui est plus cher propose le même, c’est du “low-cost cher”. L’idée c’est que proposer des services en plus c’est possible et c’est rentable, et en plus ça fait travailler des gens… c’est un cercle vertueux.








Sym a écrit :



Sur le fonctionnement de la boite, ce qui est certain c’est que c’est le premier PDG depuis 10 ans que les salariés ont envie de suivre et de voir rester en place.&nbsp; Et en interne, on n’est pas tendre !!

&nbsp;



Envie de suivre un patron pareil??? <img data-src=" />

&nbsp;

Alors:




  • soit vos salaires ont bien augmenté: ce qui explique ce comportement

  • soit vous êtes aussi inconscients que ce monsieur qui refuse de s’adapter et préfère fantasmer sur une gloire (usurpée) du passé.

    &nbsp;

    Quant à la mort d’Orange, vu les crasses que cette entreprise a commises par le passé et commet encore(le pigeonnage des clients, le pousse au suicide des salariés, son monopole sur le cuivre, etc…), je dirais que c’est la conséquence logique de ce genre de comportement.

    Demander aux gens d’aimer Orange, ce serait un peu comme demander aux juifs d’aimer Hitler: totalement aberrant.



    Bref, tout ça pour dire qu’orange, je ne le prendrais plus jamais. Me suis fait pigeonner une fois, ça m’a suffit.









js2082 a écrit :



Envie de suivre un patron pareil??? <img data-src=" />

&nbsp;

Alors:




  • soit vos salaires ont bien augmenté: ce qui explique ce comportement

  • soit vous êtes aussi inconscients que ce monsieur qui refuse de s’adapter et préfère fantasmer sur une gloire (usurpée) du passé.

    &nbsp;

    Quant à la mort d’Orange, vu les crasses que cette entreprise a commises par le passé et commet encore(le pigeonnage des clients, le pousse au suicide des salariés, son monopole sur le cuivre, etc…), je dirais que c’est la conséquence logique de ce genre de comportement.

    Demander aux gens d’aimer Orange, ce serait un peu comme demander aux juifs d’aimer Hitler: totalement aberrant.



    Bref, tout ça pour dire qu’orange, je ne le prendrais plus jamais. Me suis fait pigeonner une fois, ça m’a suffit.





    N’importe quoi .&nbsp;



    Point Godwin cependant.









js2082 a écrit :



Envie de suivre un patron pareil??? <img data-src=" />

 

Alors:




  • soit vos salaires ont bien augmenté: ce qui explique ce comportement

  • soit vous êtes aussi inconscients que ce monsieur qui refuse de s’adapter et préfère fantasmer sur une gloire (usurpée) du passé.

     

    Quant à la mort d’Orange, vu les crasses que cette entreprise a commises par le passé et commet encore(le pigeonnage des clients, le pousse au suicide des salariés, son monopole sur le cuivre, etc…), je dirais que c’est la conséquence logique de ce genre de comportement.

    Demander aux gens d’aimer Orange, ce serait un peu comme demander aux juifs d’aimer Hitler: totalement aberrant.



    Bref, tout ça pour dire qu’orange, je ne le prendrais plus jamais. Me suis fait pigeonner une fois, ça m’a suffit.







    Dieu sait qu’on en lit des conneries sur Internet hein … mais là … lààà …. POMPON !



Ropib: “Evidemment en France on considère que la réussite commerciale c’est d’arnaquer ses clients”

Ah bon, ailleurs (au Luxembourg et en Irlande par exemple, car il y a des Zentreprises mondiales en Irl et au Lux) c’est différent?


Vraiment pas d’accord avec ce monsieur.



Je pense sincèrement que Free a réellement permis de démocratiser l’internet et le mobile en France.



Avant l’arrivée de Free sur le mobile, pouvait t’on dire que les opérateurs utilisaient les profits de leurs confortables marges pour investir dans la fibre ? Je n’en suis pas persuadé.








sr17 a écrit :



Vraiment pas d’accord avec ce monsieur.



Je pense sincèrement que Free a réellement permis de démocratiser l’internet et le mobile en France.



Avant l’arrivée de Free sur le mobile, pouvait t’on dire que les opérateurs utilisaient les profits de leurs confortables marges pour investir dans la fibre ? Je n’en suis pas persuadé.





rhooo le vieil argument en mousse, incroyable de lire ca.



Pour rappel c’est free qui n’investit pas dans la fibre aujourd’hui, alors que tous les autres opérateurs y vont franco alors même que leur marge baisse.

Bien sûr qu’ils ont investi dans la fibre avant free mobile, qu’est-ce que tu crois ? Et dans l’infrastructure réseau, et dans les antennes, etc….



Vous croyez que le réseau qu’on a en France a été construit avant hier ou quoi ?



le plus énervant &nbsp;dans ce genre d émission c est que personne ne puisse lui dire ses 4 vérités des émissions plate pour bobo parisiens avec de gentil interlocuteurs qui ne froisse jamais personne


C’est pas Orange SFR et Bouygue qui ont pris pour Entente sur les prix ?



Ils nous ont donc entubés pendant des années à se goinfrer et il ose l’ouvrir ?



Marre de ces boites ou tout le pognon necéssaire à leur bon fonctionnement (Humain comme Matériel) passe dans les poches de la même bandes de Vampires au sommet !!!


J’aimerai bien participer à ce genre d’émission car chez moi Orange refuse simplement de travailler !!!! Oui j’ai bien dit refuse de travailler !



J’habite juste en face de mon voisin&nbsp;et est 330 m de câble de plus car il ne vient pas du même côté de la rue ce qui me fait perdre 1.43 Mega.

Malgré que tous les câbles soient aériens, donc très peu de&nbsp;travail à faire ! Et bien tout le monde chez Orange refuse de travailler et de&nbsp;me câbler de façon plus courte !&nbsp;








Drepanocytose a écrit :



rhooo le vieil argument en mousse, incroyable de lire ca.



Pour rappel c’est free qui n’investit pas dans la fibre aujourd’hui, alors que tous les autres opérateurs y vont franco alors même que leur marge baisse.

Bien sûr qu’ils ont investi dans la fibre avant free mobile, qu’est-ce que tu crois ? Et dans l’infrastructure réseau, et dans les antennes, etc….



Vous croyez que le réseau qu’on a en France a été construit avant hier ou quoi ?





On peut te retourner le vieil argument en mousse.

Pourquoi Orange investit massivement dans la fibre depuis 2 ans? Pour se démarquer de free et des autres concurrents ;)

Oui free a investit le marché grâce au levier du prix. Du coup Orange (qui profite de l’itinérance) doit se différencier.

Donc la concurrence a du bon. N’en déplaise à Monsieur Stéphane Richard.



Il a dû oublier ce monsieur l’époque de primaliste internet où je pleurais avec mon 56 k, la facturation à la minute dès la première seconde, France Télécom devenue Orange est restée dans la même optique. Je ne parle même pas de leur solution Numéris 128k de voleur !!!

Pire alors que les 3 opérateurs ont fait leurs petites magouilles en interne pour saigner le consommateur pendant des années en quasi impunité, le gars se permet de dire “oui on a fait une petite erreur”.

Mes parents se privaient pour que je puisse avoir internet en payant des tarifs prohibitifs et je ne parle même pas de la téléphonie mobile et des offres triple play. On aime ou pas Free mais ce qu’elle a apporté est indéniable.



Il a la mémoire courte ce M. Richard.&nbsp; <img data-src=" />


Un couple de voisins bosse chez orange… C’est très drôle de parler concurrence télécomm avec eux.



Immédiatement, on s’aperçoit qu’à part Free il n’existe aucun autre concurrent puisque directement c’est Free qui est nommé et qui est la cible d’une violence surprenante. Je pense qu’ils sont bien lavés du cerveau dans cette boîte.



Deux pièces de choix :

&nbsp;




  • Free paye pas l’itinérance, Orange (dixit : on) paye pour lui.

  • On garde des tarifs hauts car on préfère proposer un produit de luxe (en gros, t’as pas orange t’as raté ta vie…).





    La bave se distinguerait presque à la commissure des lèvres… Et je change vite de sujet, ce serait un peu con de se fâcher à cause d’un dinosaure en voie de disparition.&nbsp;


C’est pas à cause des entreprise comme orange ou canal que la France est en retard sur la Svod? à vouloir nous sortir des solution maison bidon au investissement soit disant considérable alors qu’ils ne sont que des copie de chose qui marche depuis déjà bien longtemps a l’étranger.

&nbsp;Tu parle d’innovation XD &nbsp;


Une bonne news à troll et on a droit à tous les poncifs du bar PMU du coin…



Le plus drole c’est que la plupart des commentateurs n’ont vu dans l’article et l’interview que ce qui les conforte dans leur “vision” d’Orange…



Exemple au hasard (ce n’est pas personnel)









DarKCallistO a écrit :



La concurrence et la libre entreprise c’est mal m’voyez ?





Cela dépend comment on l’entend…

Prenons le cas de la grande distribution par exemple…

Dans les années 70 la grande distribution explose en France: pourquoi ? Parceque les prix étaient beaucoup plus bas que dans les commerces de proximité…

Résultats (pour simplifier)




  • Baisse nette de l’emploi dans le secteur

  • Augmentation progressive des prix et des marges une fois que les petits commerce ont disparu (marges arrière, centralisation des commandes)

  • Dégradation des conditions de travail des employés du secteur

    Et cerise sur le gateau, la plupart des bénéfices vont dans la poche des riches actionnaires, plutot que dans celle des commerçants…

    Effectivement la concurrence et la libre entreprise c’est en tout point le bien et la panacée…



Sinon pour finir, je m’étais dit qu’en venant sur cette news je rigolerai bien en lisant les commentaires…

Merci de ne pas m’avoir déçu <img data-src=" />


Il n’a pas tort sur tout : en Europe, c’est quand même un peu le foutoir. Et si on veut tenir la route face aux autres, il n’y a pas d’autres choix que la concentration. Elle est d’ailleurs à mon avis bien en marche.








novaescorpion a écrit :



C’est pas Orange SFR et Bouygue qui ont pris pour Entente sur les prix ?



Ils nous ont donc entubés pendant des années à se goinfrer et il ose l’ouvrir ?



Marre de ces boites ou tout le pognon necéssaire à leur bon fonctionnement (Humain comme Matériel) passe dans les poches de la même bandes de Vampires au sommet !!!





Allez je termine pour celui ci…



Il est vrai qu’il n’y a qu’Orange pour faire cela… aucune autre boite high tech ne le fait <img data-src=" />

Sinon juste pour rire: quel est parmi l’employé / actionnaire des 4 opérateurs français, le plus riche ? <img data-src=" />



S’il y a bien truc que les entreprises détestent, c’est la concurrence. S’il y a bien un truc qui les force à bouger, c’est la concurrence.

Ayant connu les opérateurs belges, je peux garantir que FT s’est bien bougée depuis l’époque du monopole…


Faut comparer ce qui est comparable aussi. L’Europe ce n’est ni comparable aux USA (un pays fédéral) ni au Japon (un pays).

Si encore tous les pays en Europe avaient la même législation, mais non on fait comme en France : un ensemble de strates administratives européennes et pour chaque pays on en rajoute autant.

Donc à court et moyen terme ça va être compliqué (comme l’Europe <img data-src=" />)

Il n’y aura jamais moins de grands fournisseurs qu’il y a de pays en Europe à cause de la concurrence.


Pour en revenir à la news, S.Richard tient simplement le discours officiel de sa boite.

Mais en coulisse, je suis sur qu’Orange ne voit pas d’un si mauvais oeil l’arrivée de Free.



Car elle a permis de revoir les coûts de fonctionnement, de mieux faire passer la baisse des effectifs (notamment pour se débarrasser petit à petit de ceux qui avaient le régime “fonctionnaire”), le tout en ne voyant pas augmenter le taux de suicide (et ce n’est pas une boutade)



De plus pendant ce temps Orange a bénéficié de l’itinérance et a réinvesti une partie de celle-ci dans le déploiement de la fibre et de la 4G afin d’augmenter encore son avance en termes d’infrastructure.



Ce genre de discours est aussi destiné aux pouvoirs publics afin de les “pousser” à favoriser une consolidation en France et surtout de leur permettre d’investir à l’étranger…



Avis personnel, bien entendu…


Il devrait se reconvertir dans l’humour !

Il réussirait à coup sur dans ce nouveau domaine.


Orange? L’opérateur qui facture 70€ le déplacement d’un technicien même si le problème vient de leur réseau? On parle bien de ces chacals? <img data-src=" />


J’adore les commentaires, rien a ajouter a tout ça.&nbsp;<img data-src=" />








carbier a écrit :



Pour en revenir à la news, S.Richard tient simplement le discours officiel de sa boite.

Mais en coulisse, je suis sur qu’Orange ne voit pas d’un si mauvais oeil l’arrivée de Free.





L problème c’est qu’on a souvent que le discours officiel public, ils n’ont pas peur de passer pour des connards auprès de certains et pour des super-connards auprès de d’autres qui les détestaient deja ? <img data-src=" />



Ecorché l’image de sa boite auprès du public, il y a mieux quand même comme stratégie. Que ca ait modifié le fonctionnement interne de la boite, remaniements et autres économies Ok, mais au lieu de bomber le torse, ils devraient peut etre aussi montrer les cotés “positifs” de l’arrivée de Free. Dire que Free a permis une baisse des prix et que c’est mauvais pour eux, ca continue sur la lignée “on vous a pigeonnés un temps et on aimerait que ca continue mais c’est plus possible <img data-src=" />”



<img data-src=" />



PS : Je suis surement très mauvais en comm’, mais c’est le sentiment que j’ai



Je l’avais écouté sur REUTEULEU en direct. Je trouve dommage que cet article soit une simple traduction écrite de l’interview (qui au moins, est en référence).

Je faisais exactement pareil en rédigeant des PV de CE&nbsp;<img data-src=" />(les annotations perso en moins)





<img data-src=" />








carbier a écrit :



Car elle a permis de revoir les coûts de fonctionnement, de mieux faire passer la baisse des effectifs (notamment pour se débarrasser petit à petit de ceux qui avaient le régime “fonctionnaire”), le tout en ne voyant pas augmenter le taux de suicide (et ce n’est pas une boutade)



Il a dit avoir fait 1500 embauches “contrairement à ses concurrents”…

N’ayant pas accès au registre du personnel d’Orange qui ne doit pas être en open data, difficile de vérifier&nbsp;<img data-src=" />









YesWeekEnd a écrit :



Un couple de voisins bosse chez orange… C’est très drôle de parler concurrence télécomm avec eux.



Immédiatement, on s’aperçoit qu’à part Free il n’existe aucun autre concurrent puisque directement c’est Free qui est nommé et qui est la cible d’une violence surprenante. Je pense qu’ils sont bien lavés du cerveau dans cette boîte.



Deux pièces de choix :

 




  • Free paye pas l’itinérance, Orange (dixit : on) paye pour lui.

  • On garde des tarifs hauts car on préfère proposer un produit de luxe (en gros, t’as pas orange t’as raté ta vie…).





    La bave se distinguerait presque à la commissure des lèvres… Et je change vite de sujet, ce serait un peu con de se fâcher à cause d’un dinosaure en voie de disparition.







    Bof…. c’est très représentatif de ce que j’ai pu voir concernant la plupart des vendeurs qui bossent chez Orange: Ils y ont acquis la mentalité arrogante de la boite et se croient les meilleurs. <img data-src=" />



    Tiens! ça m’aurait étonné que Carbier, ce mange m… bien connu toujours à défendre les plus gros, ne vienne pas défendre son petit Orange chéri! <img data-src=" />



aureus Abonné
Le 02/02/2015 à 22h50