La Police nationale lorgne sur les « données de réservation » des voyageurs

La Police nationale lorgne sur les « données de réservation » des voyageurs

Ferry Christmas

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

26/12/2019
165

La Police nationale lorgne sur les « données de réservation » des voyageurs

Au travers d’un arrêté publié en pleine période de fêtes, le gouvernement a confié à la police nationale le soin d’exploiter les nombreuses « données de voyage » relatives aux trajets effectués en avion, en train, en bus, etc. Ceci pour des finalités potentiellement très larges.

Alors que de nombreux voyageurs sont encore pénalisés par les grèves, en cours notamment à la SNCF et à la RATP, l’exécutif s'intéresse à « l'exploitation des données de voyage ». Par le biais d’un arrêté publié samedi au Journal officiel, le gouvernement a ainsi instauré un nouveau service à compétence nationale : le « Service national des données de voyage ».

Rattaché au directeur général de la police nationale, le « SNDV » exerce ses missions « pour le compte des ministres de la Défense, de l'Intérieur et du ministre chargé des douanes, avec l'appui des services du ministre chargé des Transports ».

Son rôle ? Mettre en place des « dispositifs de collecte et d'exploitation des données de voyage », ciblant les « données de réservation, d'enregistrement et d'embarquement » des passagers (et des éventuels équipages) pour les transports terrestres, aériens ou même maritimes.

Extension du « PNR »

Pris isolément, l’arrêté n’accorde aucun accès particulier à des bases de données (celles des réservations de TGV, par exemple). Le SNDV est formellement chargé d’étudier les « conditions techniques, juridiques, économiques et financières dans lesquelles la collecte et l'exploitation des données de voyage peuvent être organisées », notamment « en consultant les transporteurs ».

« En cas de résultat concluant de ces études de faisabilité », le service devra proposer d’éventuelles « mesures législatives et réglementaires nécessaires à l'exploitation des données de voyage ».

À terme, néanmoins, l’objectif est bien que le SNDV chapeaute l’ensemble des dispositifs de collecte de données de voyage, quelles que soient les administrations destinataires (police, gendarmerie, armée, douanes...). Et ce au-delà des informations qui sont d’ores et déjà délivrées par les compagnies aériennes depuis l’entrée en vigueur du PNR, le fameux « Passenger Name Record ».

« L'idée, c'est de tracer les trajets des passagers », nous explique la Direction générale de la police nationale (DGPN). « Au départ, avec le PNR, ce n'était que l'avion. Désormais, on l’étend au maritime et au ferroviaire. »

Pour les transports aériens, maritimes et ferroviaires (et non plus le « terrestre », qui incluait aussi les bus, notamment) l’arrêté prévoit effectivement que le SNDV pilote « l'exécution des études préalables, des marchés de maîtrise d'œuvre et de maîtrise d'ouvrage nécessaires au développement des systèmes d'informations dédiés à l'exploitation des données de voyage ». L’institution supervisera ainsi la mise en œuvre opérationnelle de nouveaux fichiers, entre autres afin de s’assurer de « la cohérence des dispositifs de collecte et de traitement des données de voyage ».

En creux, on comprend qu’il s’agit de faciliter la circulation des informations, quels que soient les services destinataires et les entreprises de transports concernées (SNCF, compagnies aériennes, ferries...). La question des formats de données sera vraisemblablement centrale.

Des finalités extrêmement vastes

On retiendra surtout que les pouvoirs publics envisagent d’exploiter les données de voyage pour des finalités aussi nombreuses que vastes... S’il est sans surprise question « de la prévention et de la répression du terrorisme », ou même du « contrôle des frontières », le texte prévoit aussi une ouverture des vannes « pour les besoins de la prévention, de la recherche, de la constatation ou de la poursuite des infractions pénales ou de l'exécution des condamnations pénales ou des mesures de sûreté ».

Autant dire que la liste des « infractions pénales » est particulièrement longue : de la fraude fiscale en passant par la contrefaçon, le vol, etc. « Ça peut recouvrir absolument tout », confirme Me Thierry Vallat, joint par Next INpact.

Le SNDV est également compétent « pour les besoins de la sûreté de l'État, de la défense, de la sécurité publique, de la sauvegarde des intérêts fondamentaux de la Nation ». Des finalités là encore particulièrement vastes.

En guise de garde-fou, l’arrêté impose néanmoins « conformité » et « proportionnalité » de chaque dispositif de collecte « aux besoins des [différents] services » destinataires.

Il n’empêche que le texte s’avère particulièrement large, faute de précisions. Il n’y a par exemple aucune restriction quant aux personnes concernées (ce qui devrait donc inclure les étrangers qui transitent en France), ou même pour les Français qui réservent un vol uniquement à l’extérieur du territoire national.

La DGPN se veut malgré tout rassurante, affirmant qu’il s’agira uniquement de prévenir « les actes de nature terroriste et les formes signalées de criminalité ».

La CNIL (pour l'heure) évitée

Contrairement à ce que certains pourraient imaginer, le SNDV a été instauré sans que la CNIL ait été consultée. « L’arrêté porte création d’un service et non d’un traitement de données à caractère personnel, ce qui explique sans doute l’absence de saisine de la CNIL au regard des dispositions applicables de la loi Informatique et Libertés », réagit l’institution, sollicitée par nos soins.

La gardienne des données personnelles laisse néanmoins entendre qu’elle pourrait avoir voix au chapitre dès lors que le gouvernement modifiera les textes régissant ou instaurant effectivement des dispositifs d’exploitation de données.

Maître Thierry Vallat reste quoi qu’il en soit inquiet : « On ne comprend pas très bien qui supervisera ce SNDV, autre que la police. On risque donc de se retrouver avec un système cloisonné, sans véritable contrôle extérieur. »

D’une manière plus générale, l’avocat dénonce le caractère « extrêmement intrusif » des dispositifs qui devraient résulter de la mise en œuvre du SNDV. « Cet arrêté, publié au Journal officiel sans réelle concertation, se distingue largement du PNR et étend sa mise en œuvre sur l'ensemble des transports, ce qui me semble extrêmement inquiétant. »

« Au départ, poursuit-il, c'était peut-être pour avoir un signal, par exemple lorsqu’une personne placée sous contrôle judiciaire achète sur Internet un billet pour l’étranger. Mais là, c'est beaucoup plus vaste. Et ça élargit à quasiment tout un chacun les prérogatives de ce service. »

165

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Extension du « PNR »

Des finalités extrêmement vastes

La CNIL (pour l'heure) évitée

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (165)


fred42 Abonné
Le 26/12/2019 à 16h 01

Ça fout la trouille !



Il ne reste plus qu’à connecter cela avec la reconnaissance faciale et les données des véhicules connectés pour savoir à chaque instant où se trouve chaque personne sur le territoire.


Le 26/12/2019 à 16h 04



La DGPN se veut malgré tout rassurante, affirmant qu’il s’agira uniquement de prévenir « les actes de nature terroriste et les formes signalées de criminalité ».





C’est d’ailleurs pour ça qu’ils ont la possibilité de faire ces contrôles pour prévenir tous les actes qui ne sont pas de nature terroriste ni criminelle !!!



Mais, c’est tout à fait logique !!!….



<img data-src=" />





&nbsp;

&nbsp;

Au final, la question ne serait-ce pas plutôt de savoir qu’est-ce que l’on peut faire en France sans que la police nous surveille.



Perso, l’émergence de cet autoritarisme ne me laisse préjuger rien de bon pour notre avenir, surtout que derrière certains politiques sont prêts à sauter sur l’occasion pour transformer le tout en état totalitaire.



&nbsp;P.S: merci de commenter uniquement si vous connaissez les termes employés (en clair, ça exclut tous les bots macronistes) et merci d’arrêter les comparaisons débiles (“ha ben vas donc en corée du nord si t’es pas content”) : ça ne vous grandit pas en plus de vous faire passer pour un beauf.

&nbsp;


Jarodd Abonné
Le 26/12/2019 à 16h 07

Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ? <img data-src=" />


Le 26/12/2019 à 16h 08

Un mot : <img data-src=" />








Jarodd a écrit :



Mais jusqu’où s’arrêteront-ils ? <img data-src=" />





Je ne sais pas si “s’arrêter” est dans le projet <img data-src=" />



Le 26/12/2019 à 16h 16

Qui est ou quand et comment… Certes ça va permettre de retrouver les gens “en fuite” rapidement et potentiellement d’éviter des problèmes (mot vague à dessein), mais c’est cool tant qu’on a un système démocratique qui reste ce qu’il est… un “tyran” (comprendre par la dérive diverse et variées) qui met la main dessus, c’est la fin des haricots pour tout le monde avec pas de possibilité de retour en arrière…



“Les pires choses inimaginables ont souvent été faites avec les meilleurs intentions.” @Jurassic Park











js2082 a écrit :



P.S: merci de commenter uniquement si vous connaissez les termes employés (en clair, ça exclut tous les bots macronistes) et merci d’arrêter les comparaisons débiles (“ha ben vas donc en corée du nord si t’es pas content”) : ça ne vous grandit pas en plus de vous faire passer pour un beauf.







PS: parler de “bots macronistes” (surement les gens qui ne pensent pas comme toi en fait) : “ça ne vous grandit pas en plus de vous faire passer pour un beauf.”



Trit’ Abonné
Le 26/12/2019 à 16h 22

Et voilà donc le joli cadeau de Noël bien pourri du gouvernement à l’adresse de La Quadrature du Net… Comme si elle était pas déjà surchargée avec la loi anti-haine et autres petites sal××eries précédemment pondues par cette clique !



La prochaine étape, ce sera pour faire la liste du nombre de fois qu’on va aux WC ? Bah, pourquoi pas, après tout : ils fliquent (et veulent fliquer) déjà tout le reste…


sleid Abonné
Le 26/12/2019 à 16h 34

Alexa, tire la chasse d’eau….


Le 26/12/2019 à 16h 35







Toorist a écrit :



Qui est ou quand et comment… Certes ça va permettre de retrouver les gens “en fuite” rapidement et potentiellement d’éviter des problèmes (mot vague à dessein), mais c’est cool tant qu’on a un système démocratique qui reste ce qu’il est… un “tyran” (comprendre par la dérive diverse et variées) qui met la main dessus, c’est la fin des haricots pour tout le monde avec pas de possibilité de retour en arrière…



“Les pires choses inimaginables ont souvent été faites avec les meilleurs intentions.” @Jurassic Park



&nbsp;

Je pense que les gens en fuite évitent de s’identifier sous leur vrai nom quand ils prennent les transports.



&nbsp;





Toorist a écrit :



PS: parler de “bots macronistes” (surement les gens qui ne pensent pas comme toi en fait) : “ça ne vous grandit pas en plus de vous faire passer pour un beauf.”





Tu as le droit de penser ce que tu veux, du moment que cela reste ouvert à la discussion et l’échange.



&nbsp;Je cible volontairement ces “gens” (des robots le plus souvent) qui ne font que reprendre mot pour mot (à la faute d’orthographe près) les éléments de langage de leur parti/idéologie et qui pourrissent les commentaires sans apporter d’éléments de réflexion ni discussion.

Je cible volontairement les “macronistes” car ce sont en majorité eux qui usent et abusent de ces méthodes, saturant les réseaux et fils de discussion, fermés à tout échange. Twitter reflète fort bien cet état de fait.

Le type de comportement privilégié d’un beauf en somme…<img data-src=" />

&nbsp;



Le 26/12/2019 à 16h 53



« Ça peut recouvrir absolument tout », confirme Me Thierry Vallat, joint par Next INpact.





Ce serait peut-être mieux de préciser dans l’article que Thierry Vallat est un avocat spécialiste du droit numérique au barreau de Paris (peut-être également la source qui vous a indiqué l’arrêté) car en lisant une première fois je n’avais pas compris pourquoi vous l’interrogiez.


Le 26/12/2019 à 17h 06

Ils ont supprimé les droits de l’Homme des cours d’histoire? Et la vie privée garante du citoyen désarmé face à l’état surarmé, et qui rappelle régulièrement que la loi s’applique à lui seulement quant ça l’arrange? Elle repose sur quoi la légitimité de l’état alors? <img data-src=" />



C’est Hitler qui a utilisé le terrorisme (incendie du Reichstag) pour amener l’autoritarisme au pouvoir dans son pays, Macron l’eugéniste et sa police pleines de fachos/collabos marchent sur ses pas <img data-src=" />


Le 26/12/2019 à 17h 17

Petit à petit, la France devient un Etat totalitaire…



Vivement que l’extrême droite monte au pouvoir dans ce pays, franchement ça ne peut pas être pire que ce qu’on a maintenant. De moins en moins en tout cas.


dalf Abonné
Le 26/12/2019 à 17h 53

En Chine, du moins il y a quelques années, ça a peut être changé depuis, pour réserver un billet de train il faut saisir son numéro de carte d’id (ou passeport).



Pour monter dans le train il faut passer des contrôles similaires à ceux dans un aéroport.

Côté pratique pour les locaux, la carte d’id fait office de billet de train: il suffit de badger.



Note: je ne suis pas pour ce type enregistrement bien au contraire, juste que je vois ça en étape suivante vu la direction prise…


Le 26/12/2019 à 19h 44

Quel est le problème ?

Vous avez des trajets à cacher ?


fred42 Abonné
Le 26/12/2019 à 20h 07

Tu as raison, rien à cacher.



Sais-tu pourquoi la CNIL a été créée ?



Sais-tu que le droit à la vie privée fait partie des droit constitutionnels ?



Un simple décret, c’est un peu juste pour s’asseoir sur les droits humains.



Oui, vraiment, tu as raison, il n’y a pas lieu de s’inquiéter d’être de plus en plus surveillé de plein de façons différentes par un état bienveillant qui veut notre bien.


versgui Abonné
Le 26/12/2019 à 20h 15

Beh c’est con, je la trouve très utile la carte voyageur de la SNCF. Mais si ça passe, elle part directement à la poubelle.


versgui Abonné
Le 26/12/2019 à 20h 15
Le 26/12/2019 à 20h 25

Bon tout ça me conforte dans mon choix de voter blanc ou m’abstenir à la prochaine présidentielle en cas de duel Manu / Fille du borgne. Dans les deux cas on aura droit à une politique de plus en plus totalitaire et d’extrême droite.


Le 26/12/2019 à 20h 26

En Inde pour les contrôles c’est pareil… sauf que c’est même à l’entrée de chaque bâtiment public (centre commercial, …). Du moins à Mumbai. Le seul truc qu’ils ne demandent pas est la carte d’identité.


Le 26/12/2019 à 20h 31







fred42 a écrit :



Tu as raison, rien à cacher.



Sais-tu pourquoi la CNIL a été créée ?



Sais-tu que le droit à la vie privée fait partie des droit constitutionnels ?



Un simple décret, c’est un peu juste pour s’asseoir sur les droits humains.



Oui, vraiment, tu as raison, il n’y a pas lieu de s’inquiéter d’être de plus en plus surveillé de plein de façons différentes par un état bienveillant qui veut notre bien.





Faudrait aussi arrêter de voir le mal partout et de propager du FUD

La DGPN le dit:



il s’agira uniquement de prévenir « les actes de nature terroriste et les formes signalées de criminalité ».



Penser qu’ils mentent sciemment n’est que complotisme et paranoïa



fred42 Abonné
Le 26/12/2019 à 20h 46

Je préfère croire ce qui est écrit dans le décret : “de la recherche, de la constatation ou de la poursuite des infractions pénales ou de l’exécution des condamnations pénales ou des mesures de sûreté,”, ce qui est beaucoup plus large que le simple terrorisme puisque cela couvre même les simples contraventions et là, il n’y a aucune proportionnalité entre une telle surveillance et le respect de la vie privée.



Après, la DGPN, elle a un service de communication qui sait arranger la façon de présenter les choses.



Mais pourquoi n’as-tu pas répondu à mes questions ?


Le 26/12/2019 à 21h 14

Le problème n’est pas tant l’intention qui est peut-être très bonne mais plutôt les droits qu’ils s’arrangent pour “assurer la sécurité générale”.



C’est comme une application mobile qui est fait par les gens les plus bienveillants du monde, mais qui demande accès à tout le téléphone pour s’assurer “qu’on ne va pas pirater son code source”.



Aujourd’hui, c’est peut-être valable mais le jour où ça ira plus loin, ça sera toujours une barrière en moins pour les individus voulant établir une surveillance généralisée. :/


Le 26/12/2019 à 22h 13







versgui a écrit :



Beh c’est con, je la trouve très utile la carte voyageur de la SNCF. Mais si ça passe, elle part directement à la poubelle.



Ah mais lol, parce que tu penses que tu n’es pas déjà dans les databases de la sncf ?

Et même si tu fais un courrier pour qu’ils virent toutes tes données, ils doivent les conserver 10 ans !



Le 26/12/2019 à 22h 45

Actuellement, toute l’attention des sites d’informations est focalisé sur les grèves contre la retraite à point, c’est très malin de la part du gouvernement de passer cet arrêté maintenant, ni vu ni connu.


Le 26/12/2019 à 23h 01

En fait, si l’on a cessé à la Chine de bafouer les Droits de l’Homme, et que le “droit-de-l’hommisme” est devenu une insulte, on ne fait que s’inspirer des abus massifs de cette dictature qui ne dit pas clairement son nom.



Il n’est pas normal que des démocraties surveillent par défaut tous leurs citoyens. Car c’est bien vers cela que l’on s’oriente désormais.


Le 26/12/2019 à 23h 27

Du coup ça va aussi aider à pister les convoyeurs de valises de billets qui font des allers/retours dans les paradis fiscaux ou ça ne concerne juste que la plèbe comme d’habitude ? <img data-src=" />


Le 27/12/2019 à 00h 45

Bof , au final ça sert à rien cette loi ..



Petit joueur, ils devraient obliger tous citoyens à envoyer un mail à la DGSI / Police à chaque fois qu’on sort de sa maison


patos Abonné
Le 27/12/2019 à 05h 45







jackjack2 a écrit :



Quel est le problème ?

Vous avez des trajets à cacher ?





Ce n’est pas parce que tu n’as rien à cacher qu’on n’a pas quelque-chose à te reprocher.



Le 27/12/2019 à 07h 19







jackjack2 a écrit :



Quel est le problème ?

Vous avez des trajets à cacher ?







Je pensais que ce serait trop gros

Ben en fait non ça passe

<img data-src=" />



Le 27/12/2019 à 07h 54

Comme d’hab des ingénieurs vont faire ce qu’on leur demande sans se questionner si c’est bien ou mal.



À la base il y a toujours des gens mal intentionnés mais il ne faut pas oublier que derrière chaque régression technologique (numérique ou non) il y a aussi des ingénieurs qui ont dit « oui patron ».

Ce serait bien que les écoles forment à un peu plus d’esprit critique.


Le 27/12/2019 à 07h 57

Dommage tous les billets même sans carte sont maintenant des e-billets nominatifs. Jeter ta carte de fidélité n’évitera absolument rien.


Le 27/12/2019 à 08h 01

Le choix de la date de parution fait rêver.



Et bon courage pour traiter les données non-nominatives. Oh wait, l’anonymat c’est mal, j’oubliais. <img data-src=" />


Le 27/12/2019 à 08h 14

Imagine un peu ce que ça serait si les gens avaient des téléphones portables !


Le 27/12/2019 à 08h 29







jackjack2 a écrit :



Faudrait aussi arrêter de voir le mal partout et de propager du FUD

La DGPN le dit:



Penser qu’ils mentent sciemment n’est que complotisme et paranoïa





C’est pas faux.

Et l’histoire n’arrête pas de nous le confirmer: la police a toujours été blanche comme neige, composée d’éléments intègres et protecteurs des citoyens.

&nbsp;

La preuve, vers la moitié du siècle dernier, la police a énormément aidé les citoyens à prendre le train pour partir en vacances. Pour certains chanceux, ils faisaient même le taxi gratuit du domicile au train.

Si c’est pas la preuve que la police est digne de confiance…

<img data-src=" />

&nbsp;



Le 27/12/2019 à 08h 33







spidermoon a écrit :



Actuellement, toute l’attention des sites d’informations est focalisé sur les grèves contre la retraite à point, c’est très malin de la part du gouvernement de passer cet arrêté maintenant, ni vu ni connu.





Ce genre de loi passe toujours pendant des évènements comme ceux-ci, ou pendant la coup du monde de foot. Ce n’est pas nouveau.



sebtx Abonné
Le 27/12/2019 à 08h 36

C’est sans compter sur NXI :)


Patch Abonné
Le 27/12/2019 à 08h 44







Toorist a écrit :



Qui est ou quand et comment… Certes ça va permettre de retrouver les gens “en fuite” rapidement et potentiellement d’éviter des problèmes (mot vague à dessein), mais c’est cool tant qu’on a un système démocratique qui reste ce qu’il est…



Non, ca n’est pas cool dans un système démocratique. Et dans un système républicain cmme le nôtre, c’est encore pire.



carbier Abonné
Le 27/12/2019 à 08h 48







fred42 a écrit :



Ça fout la trouille !



Il ne reste plus qu’à connecter cela avec la reconnaissance faciale et les données des véhicules connectés pour savoir à chaque instant où se trouve chaque personne sur le territoire.





Tu veux dire obtenir ce que Google a déjà via les téléphones portables ?







luluvatard a écrit :



Petit à petit, la France devient un Etat totalitaire…



Vivement que l’extrême droite monte au pouvoir dans ce pays, franchement ça ne peut pas être pire que ce qu’on a maintenant. De moins en moins en tout cas.





Amen



Je viens encore régulièrement pour lire ce genre de commentaires plein de nuances…



Patch Abonné
Le 27/12/2019 à 08h 49







luluvatard a écrit :



Petit à petit, la France devient un Etat totalitaire…



Vivement que l’extrême droite monte au pouvoir dans ce pays, franchement ça ne peut pas être pire que ce qu’on a maintenant. De moins en moins en tout cas.



Tip : elle y est déjà (même si ce n’est pas totalement assumé).

A ma connaissance, il n’y a que dans les extrêmes qu’on justifie la violence policière sur des gens pacifiques.



fred42 Abonné
Le 27/12/2019 à 08h 51

Pour les téléphones portables, l”administration (police,services secrets, douanes, …) ne fait pas de la récupération de masse systématique de toutes les données de géolocalisation.



Elle le fait à la demande avec de bonnes raisons pouvant être contrôlées par un juge.



Ça fait toute la différence.


fred42 Abonné
Le 27/12/2019 à 09h 01







carbier a écrit :



Tu veux dire obtenir ce que Google a déjà via les téléphones portables ?







Tu ne fais toujours pas la différence entre les GAFAM et les états.



Je ne suis pas surpris de ton commentaire puisque tu préfères la surveillance généralisée (avec en échange un espoir de sécurité) plutôt que la préservation des libertés et des droits humains. C’est ton droit, mais, désolé j’ai des principes différents.



De plus, Bien que j’aie depuis peu un smartphone Android, Google n’a aucun de mes déplacements. C’est assez simple à configurer, tout le monde peut le faire, par contre, si cela va jusqu’au bout, on ne pourra pas s’opposer à la collecte par l’État aussi simplement.



darkjack Abonné
Le 27/12/2019 à 09h 38

Une puce rfid implantée à la naissance, de manière obligatoire. Suivi d’une campagne d’implant pour tous les autres :(

ça protége des enlévements en plus <img data-src=" />


Le 27/12/2019 à 09h 39

De plus, la collecte massive depuis 2015 ne porte que sur des métadonnées et se destine à la de la prévention, non de la recherche et de la constatation d’infraction qui nécessite beaucoup plus de granularité pour être efficace comme envisagé avec les mots magiques “ de la prévention et de la répression du terrorisme” ou encore “contrôle des frontière”, par cet arrêté.



L’absence du juge démontre également que les éxecutants (police, suge et autres) veulent, en plus d’avoir des informations, les gérer eux-mêmes.

A voir la fiabilité des différents fichiers par le passé, je présume donc qu’un fiasco est en préparation. Et comme toujours nous payons pour qu’une partie de l’administration jouisse de ce nouveau putaclic…


carbier Abonné
Le 27/12/2019 à 09h 41







fred42 a écrit :



Tu ne fais toujours pas la différence entre les GAFAM et les états.



Je ne suis pas surpris de ton commentaire puisque tu préfères la surveillance généralisée (avec en échange un espoir de sécurité) plutôt que la préservation des libertés et des droits humains. C’est ton droit, mais, désolé j’ai des principes différents.



De plus, Bien que j’aie depuis peu un smartphone Android, Google n’a aucun de mes déplacements. C’est assez simple à configurer, tout le monde peut le faire, par contre, si cela va jusqu’au bout, on ne pourra pas s’opposer à la collecte par l’État aussi simplement.





Je fais bien la différence entre les GAFAM et les états.



Je fais juste remarquer que les GAFAM avaient déjà beaucoup plus d’informations sur nous que les Etats.

Je fais juste remarquer que les liens entre les GAFAM et certains organismes gouvernementaux à ce sujet ne sont pas très clairs.



Ensuite tu sembles faire partie de ceux qui imaginent toujours le pire: donc te voir certain que le réglage que tu fais sur ton téléphone te rends intraçable est en contradiction avec tout le reste.



Pour finir il s’agirait ici d’une extension de ce qui existe déjà pour le transport aérien: pas eu souvenir de graves dérives liées à ce pseudo traçage.



PS: en quoi le suivi de ces données est un grave atteinte à ta liberté ? Tu ne pourras plus prendre le train ? Tu ne pourras pu faire tout ce que tu veux comme tu le faisais avant ? Depuis l’instauration de ce suivi pour les avions, tu n’as donc plus pris de transport aérien ?



carbier Abonné
Le 27/12/2019 à 09h 45







Idiogène a écrit :



De plus, la collecte massive depuis 2015 ne porte que sur des métadonnées et se destine à la de la prévention, non de la recherche et de la constatation d’infraction qui nécessite beaucoup plus de granularité pour être efficace comme envisagé avec les mots magiques “ de la prévention et de la répression du terrorisme” ou encore “contrôle des frontière”, par cet arrêté.





PNR cela te dit quelque chose ?



Le 27/12/2019 à 10h 12







js2082 a écrit :



&nbsp; Au final, la question ne serait-ce pas plutôt de savoir qu’est-ce que l’on peut faire en France sans que la police nous surveille. Perso, l’émergence de cet autoritarisme ne me laisse préjuger rien de bon pour notre avenir, surtout que derrière certains politiques sont prêts à sauter sur l’occasion pour transformer le tout en état totalitaire.





Tu peut faire ça (https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/12/25/versions-divergentes-sur-la-ca… ) c’est OPEN BAR !



Ami-Kuns Abonné
Le 27/12/2019 à 10h 24

Cela risque d’arrivé assez rapidement si les espèces et les CB disparaissent au profit d’un système de ce genre.


vizir67 Abonné
Le 27/12/2019 à 10h 26

(si un…)un “tyran” accédait au Pouvoir, tout* est prêt, et PLUS de possibilité de retour en arrière…



* avec les différents croisements de fichiers (Police, Impôts, Anti-terroristes, etc….) <img data-src=" />


fred42 Abonné
Le 27/12/2019 à 10h 30







carbier a écrit :



Ensuite tu sembles faire partie de ceux qui imaginent toujours le pire: donc te voir certain que le réglage que tu fais sur ton téléphone te rends intraçable est en contradiction avec tout le reste.







Tu m’as mal compris. Je suis contre par Principe (avec un grand P). Le respect de la vie privée qui est un droit constitutionnel et un droit humain n’est pas négociable sauf justification grave (principe de proportionnalité).





Pour finir il s’agirait ici d’une extension de ce qui existe déjà pour le transport aérien: pas eu souvenir de graves dérives liées à ce pseudo traçage.





Je suis aussi contre ce qui existait déjà pour le transport aérien. Je suis contre entre autre parce que mettre en place ces mesures qui restreignent nos libertés c’est faire gagner les terroristes qui sont bien contents que leurs actions aient un effet néfaste sur notre mode de vie en plus du fait que c’est contraire aux textes garantissant nos libertés fondamentales.



Et c’est l’accumulation des données qui est attentatoire à la vie privée.



La collecte massive de données par un état n’est jamais une bonne chose. Ce n’est pas pour rien que des textes internationaux (traités, directives EU, DUH, …) limitent celles-ci.





PS: en quoi le suivi de ces données est un grave atteinte à ta liberté ? Tu ne pourras plus prendre le train ? Tu ne pourras pu faire tout ce que tu veux comme tu le faisais avant ? Depuis l’instauration de ce suivi pour les avions, tu n’as donc plus pris de transport aérien ?





Se savoir surveillé, même si on n’a rien se reprocher, c’est effectivement une pression qui peut amener à changer ses habitudes et donc qui restreint les libertés. Ce qui m’a empêché de prendre le train récemment, c’est plutôt ceux qui défendent leurs privilèges. Et oui, je n’ai pas pris l’avion depuis le PNR, mais c’est parce que je n’ai pas eu l’occasion.



Pour la petite histoire, je ne vais plus aux USA suite à l’accumulation de mesures attentatoires aux libertés surtout pour les étrangers alors que j’y ai une sœur et 2 neveux qui y vivent.



Le 27/12/2019 à 10h 39

Quand ils auront trouvé Xavier Dupont de Ligonès ???


Le 27/12/2019 à 10h 41

Un peu comme ceux qui ont mise en oeuvre les camps d’extermination en Allemagne…


Le 27/12/2019 à 10h 41

Ca me fait bien rire tout ca…

&nbsp;Sous forme de paranoïa complotiste, la plupart des personnes qui gueulent en ne supportant pas qu’il y ait des cameras dans les villes, ou d’autres infos les concernant, alors qu’ils racontent leur vie sur les réseaux sociaux, et qu’on sait tout d’eux.

“Je suis content aujourd’hui, j’ai changé de dentifrice….” alors qu’on s’en cogne tous XD

(Mais par contre, je veux pas qu’on récupère des choses me concernant.)

Moi je peux vous dire qu’à mon niveau, aussi bien Google que le gouvernement, se fichent pas mal de moi et ma petite vie lol

M’en veuillez pas ca n’est que mon avis. Et pardonnez moi de ne pas vous répondre en cas de débat, j’ai du travail ;)


Le 27/12/2019 à 10h 42

Benalla était un type parfaitement clean et respectueux des règles !

Dire le contraire c’est être un terroriste…

Je plaisantais.








Shamrock a écrit :



&nbsp;Sous forme de paranoïa complotiste, la plupart des personnes qui gueulent en ne supportant pas qu’il y ait des cameras dans les villes, ou d’autres infos les concernant, alors qu’ils racontent leur vie sur les réseaux sociaux, et qu’on sait tout d’eux.



Source?









Shamrock a écrit :



Moi je peux vous dire qu’à mon niveau, aussi bien Google que le gouvernement, se fichent pas mal de moi et ma petite vie lol





«&nbsp;

Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.

&nbsp;»



Le 27/12/2019 à 11h 08







Shamrock a écrit :



alors qu’ils racontent leur vie sur les réseaux sociaux, et qu’on sait tout d’eux.





De ce que je vois sur les réseaux sociaux moi et mon entourage ne postons que de manière privée ou les postes ne sont visibles que par les amis. Je suppose que pour les autres c’est pareil. Dans ce cas quel est la différence entre un réseaux social ou une conversation irl chez sois avec une bande d’amis ?



Si raconter sa vie sur un réseaux social c’est le faire de manière publique alors NXI aussi est un réseau social.

&nbsp;





Shamrock a écrit :



Moi je peux vous dire qu’à mon niveau, aussi bien Google que le gouvernement, se fichent pas mal de moi et ma petite vie lol.M’en veuillez pas ca n’est que mon avis. Et pardonnez moi de ne pas vous répondre en cas de débat, j’ai du travail ;)





Je sais juste que je vais sans doute te filtrer car une personne qui poste et ne veut par la suite participer au débat n’est qu’un vulgaire trop LREM. Ton compte à été d’ailleurs crée il y à quelques jours, de la belle propagande quoi.



Pour le coup, merci NXI et la possibilité de fouiller dans la vie sociale d’un membre. <img data-src=" />





ps : Tout le monde à des choses à cacher, c’est juste que la plupart ne s’en rendent pas compte.



Carboline Abonné
Le 27/12/2019 à 11h 13







fred42 a écrit :



Ça fout la trouille !



Il ne reste plus qu’à connecter cela avec la reconnaissance faciale et les données des véhicules connectés pour savoir à chaque instant où se trouve chaque personne sur le territoire.







Inutile, c’est déjà fait grâce à la géolocalisation temps réel des portables.



lanoux Abonné
Le 27/12/2019 à 11h 14







carbier a écrit :



Tu veux dire obtenir ce que Google a déjà via les téléphones portables ?





Amen



Je viens encore régulièrement pour lire ce genre de commentaires plein de nuances…





Bun oui, marre des bandes mou macroniste quitte à avoir des lois d’extreme droite, autant avoir également les jolies défilés au pas cadencé des belles musiques tout en fanfare et des rassemblements au flambeau ça ça a de la gueule



Le 27/12/2019 à 11h 17

J’aime bien les craintes exprimées par certains “Qu’est-ce qui se passerait si un tyran venait à prendre la tête de l’état ? “. Dans cette hypothèse, ne doutez pas qu’alors il ne manquerait pas d’instituer toutes les mesures coercitives qu’il souhaiterait !!



Donc, pas la peine d’agiter l’épouvantail tant que la société reste démocratique 🤔


lanoux Abonné
Le 27/12/2019 à 11h 21

Elle le sera plus dans 2 ans 😁


Le 27/12/2019 à 11h 32







fred42 a écrit :



Ça fout la trouille !



Il ne reste plus qu’à connecter cela avec la reconnaissance faciale et les données des véhicules connectés pour savoir à chaque instant où se trouve chaque personne sur le territoire.





On entre, passibles, dans un Etat où toutes les libertés (publiques ou individuelles) sont surveillées.



Et lorsqu’on le critique, le Gouvernement (du moins ceux ayant pris la parole sur le sujet) mais encore une certaine presse ne cherche même pas à en débattre, disqualifiant simplement tout opposant ou esprit critique par la formule “vous êtes irrationnels” ?!?



La quadrature vient d’en faire les frais et c’est probablement ça le plus inquiétant: que les adorateurs de l’ordre et de la marche au pas promeuvent sans sourcier la reconnaissance faciale (etc…) sur l’air de “j’ai rien à me reprocher” était attendu, mais que certains, dont des journalistes, empêchent jusqu’à l’existence d’un débat public démontre qu’à la faveur d’un drame, fait divers ou attentat particulièrement sordide, rien n’empêchera la bascule dans un Etat policier.



carbier Abonné
Le 27/12/2019 à 12h 00







skankhunt42 a écrit :



De ce que je vois sur les réseaux sociaux moi et mon entourage ne postons que de manière privée ou les postes ne sont visibles que par les amis. Je suppose que pour les autres c’est pareil. Dans ce cas quel est la différence entre un réseaux social ou une conversation irl chez sois avec une bande d’amis ?





Sérieusement ?



carbier Abonné
Le 27/12/2019 à 12h 12







crocodudule a écrit :



On entre, passibles, dans un Etat où toutes les libertés (publiques ou individuelles) sont surveillées.



Et lorsqu’on le critique, le Gouvernement (du moins ceux ayant pris la parole sur le sujet) mais encore une certaine presse ne cherche même pas à en débattre, disqualifiant simplement tout opposant ou esprit critique par la formule “vous êtes irrationnels” ?!?



La quadrature vient d’en faire les frais et c’est probablement ça le plus inquiétant: que les adorateurs de l’ordre et de la marche au pas promeuvent sans sourcier la reconnaissance faciale (etc…) sur l’air de “j’ai rien à me reprocher” était attendu, mais que certains, dont des journalistes, empêchent jusqu’à l’existence d’un débat public démontre qu’à la faveur d’un drame, fait divers ou attentat particulièrement sordide, rien n’empêchera la bascule dans un Etat policier.





C’est vrai tout débat public est interdit, d’ailleurs:




  • Tu ne peux pas t’exprimer

  • NXi ne peut pas s’exprimer

  • La Quadrature du Net ne peut pas s’exprimer



    Dur de vivre dans une semi dictature <img data-src=" />



Le 27/12/2019 à 12h 12

Et donc comme ça ne doit leur servir que pour lutter contre le terrorisme ET DES ACTES CRIMINELS CIBLES (c’est TRES TRES large ça hein)… ils ont besoin de créer un système sans limite ni contrôle leur donnant accès à tout partout tout le temps pour tous les services ?



Logique.



Mentir sciemment c’est la base des politiques et de tout ceux qui veulent obtenir toujours plus en sachant qu’en étant honnête ça ne passera pas (et c’est le fonctionnement de base de tous les services de “Sécurité” au sens large, de toujours en vouloir plus pour leurs petits besoins sans penser aux dérives/problèmes ni à l’équilibre des droits des citoyens… et c’est somme toute normal.

Mais l’Etat et les Institutions sont justement sensées être là pour garantir cet équilibre et éviter les abus/dérives… ce qui n’est plus le cas depuis Sarko en gros, mais le changement majeur c’est le Post 911… :().



Après si il y a des gens encore assez stupides pour croire les “promesses” en l’air et qui sont du vent de ces gens là, quand ils nous ont menti et niqués à chaque fois depuis plus de 20 ans, comment dire… :(



C’est comme à l’époque du fichier ADN qui devait, c’est promis, uniquement être utilisé pour les Crimes Sexuels sur mineurs, et que “mais non il ne sera pas étendu, si on ne l’a pas limité dans la Loi c’est par simplicité, Promis Juré Craché sur la vie de nos Mères”… qui a d’abord été étendu à tous les crimes sexuels, puis à d’autre crimes, et qui concerne dorénavant à peu près tout, même de simples délits, et qui fait que plus de 70% de la population française est indirectement fichée génétiquement… :(



Donc non, on ne peut pas leur faire confiance. Si ça ne devait servir qu’à ça ce serait écrit dans le décret et dans les lois/intentions dès le début, au lieu de faire du vague fourre tout pour tout leur permettre. :(


Le 27/12/2019 à 12h 49







carbier a écrit :



Sérieusement ?





En ce qui concerne l’état, absolument. Le “délire” données perso c’est un autre débat. Si demain tu parle à un amis chez toi l’état n’a pas à t’écouter et c’est la même chose sur messenger. Les deux sont privées.



Le 27/12/2019 à 12h 52







carbier a écrit :



C’est vrai tout débat public est interdit, d’ailleurs:




  • Tu ne peux pas t’exprimer

  • NXi ne peut pas s’exprimer

  • La Quadrature du Net ne peut pas s’exprimer



    Dur de vivre dans une semi dictature <img data-src=" />





    J’aime fumer du cannabis, ce propos est hors la loi. Après le véritable problème c’est le contexte sauf que bien souvent ça saoule de filtrer au contexte donc tout poste à ce sujet sera systématiquement supprimé. Le pire c’est que suivant les sites / modérateurs tel ou tel poste peut quand même passer.



Albirew Abonné
Le 27/12/2019 à 13h 00

Il faudrait vraiment être mauvaise langue pour penser que ce service pourra être (sera) dans un futur proche lié à la CAF/ANPE/whatever afin de traquer et punir les pauvres qui osent prendre des vacances. Non, c’est certain que notre magnifique (lol) gouvernement ne penserait jamais à s’acharner encore plus sur ceux qui n’ont déjà pas d’argent… <img data-src=" />



Pendant ce temps-là, les potes à manu la fraude fiscale n’est toujours pas inquiétée…


Z-os Abonné
Le 27/12/2019 à 13h 06







alain_du_lac a écrit :



J’aime bien les craintes exprimées par certains “Qu’est-ce qui se passerait si un tyran venait à prendre la tête de l’état ? “. Dans cette hypothèse, ne doutez pas qu’alors il ne manquerait pas d’instituer toutes les mesures coercitives qu’il souhaiterait !!



Donc, pas la peine d’agiter l’épouvantail tant que la société reste démocratique 🤔





Sauf que là les lois et outils seront déjà à sa disposition, nous n’aurons même pas de légitimité pour lui dire qu’il est en train de passer en mode dictateur… Il n’aura qu’à passer par des ordonnances dans bien des cas même pas besoin d’avoir la majorité à l’assemblée ou au sénat.



Le 27/12/2019 à 13h 14

toujours ce fameux point Godwin….&nbsp; XD


lanoux Abonné
Le 27/12/2019 à 13h 25

Même pas besoin d’aller jusque là. Un bon point blondasse suffira.

On va bien rigoler quand dans 2 ans tout le monde votera utile dès le premier tour pour faire gicler le sale gosse et la rombière 😁


Le 27/12/2019 à 13h 27







Orshak a écrit :



Et donc comme ça ne doit leur servir que pour lutter contre le terrorisme ET DES ACTES CRIMINELS CIBLES (c’est TRES TRES large ça hein)… ils ont besoin de créer un système sans limite ni contrôle leur donnant accès à tout partout tout le temps pour tous les services ?




  Logique.        






  Mentir sciemment c'est la base des politiques et de tout ceux qui veulent obtenir toujours plus en sachant qu'en étant honnête ça ne passera pas (et c'est le fonctionnement de base de tous les services de "Sécurité" au sens large, de toujours en vouloir plus pour leurs petits besoins sans penser aux dérives/problèmes ni à l'équilibre des droits des citoyens... et c'est somme toute normal.        

Mais l'Etat et les Institutions sont justement sensées être là pour garantir cet équilibre et éviter les abus/dérives... ce qui n'est plus le cas depuis Sarko en gros, mais le changement majeur c'est le Post 9/11... :().






  Après si il y a des gens encore assez stupides pour croire les "promesses" en l'air et qui sont du vent de ces gens là, quand ils nous ont menti et niqués à chaque fois depuis plus de 20 ans, comment dire... :(        






  C'est comme à l'époque du fichier ADN qui devait, c'est promis, uniquement être utilisé pour les Crimes Sexuels sur mineurs, et que "mais non il ne sera pas étendu, si on ne l'a pas limité dans la Loi c'est par simplicité, Promis Juré Craché sur la vie de nos Mères"... qui a d'abord été étendu à tous les crimes sexuels, puis à d'autre crimes, et qui concerne dorénavant à peu près tout, même de simples délits, et qui fait que plus de 70% de la population française est indirectement fichée génétiquement... :(        






  Donc non, on ne peut pas leur faire confiance. Si ça ne devait servir qu'à ça ce serait écrit dans le décret et dans les lois/intentions dès le début, au lieu de faire du vague fourre tout pour tout leur permettre. :(








  &nbsp; seulement 70%, c'est dommage, ce devrait être 100% et toutes personne qui met le pied sur le territoire aussi       






 si ma fille ce fait violée, je serai ravis que son bourreau ce fasse chopé par son ADN et surtout si il à été fiché pour un simple feu rouge grillé       






 une base de donnée contenant l'ADN de toute la population permettrai de résoudre plus de 90% de crimes et autres délits.       






 ton ADN ce trouve sur les lieux d'un cambriolage, un viol, un meurtre, soit tu est coupable, soit il faut que tu ais une bonne explication pour dire comment cela ce fait qu'il soit la .       






 ça te pose un problème, moi pas, c'est comme les caméras en ville et sur le bord des routes, ça ne gène que ceux qui ont des problèmes avec le respect de la loi et le respect des biens d'autrui, oui car quand tu est identifiable, tout de suite tu y réfléchis à deux fois avant de commettre une infraction ou un vol, par contre ça ne dérange pas ceux qui respectent la vie en société et qui ne pourrissent pas celle des autres








Shamrock a écrit :



toujours ce fameux point Godwin….&nbsp; XD





En l’occurrence je trouve la citation adaptée, même si la référence au nazisme est effectivement un peu violente. Disons qu’il faut s’attacher au raisonnement plus qu’au contexte.

&nbsp;

Mais bon, quand on parle de dictature, le point Godwin n’en est plus vraiment un. Surtout quand les défenseurs de la surveillance généralisée sortent à tout bout de champ “ça va, on est pas en Corée du Nord”. Il serait dommage d’atteindre le niveau de ce pays pour commencer à se réveiller.

&nbsp;

De plus nous sommes dans un pays où il y a de fortes chances que l’extrême droite parvienne à la présidence de la République dans peu de temps. Certes, le RN n’est pas un parti nazi, mais c’est ce qui s’en rapproche le plus dans le paysage politique actuel. Et pour les gens qui ont connu le FN et ses satellites dans les années 8090, encore plus. Et avec un gouvernement prétendument centriste qui utilise la force pour se maintenir au pouvoir, encore plus.



Je vous conseille donc de retirer ce X qui vous masque la vue dans le XD que vous m’adressez, l’outrance n’est pas forcément là où vous le pensez.



Le 27/12/2019 à 13h 29

Je suis incroyablement révolté que la police puisse désormais accéder à des données auxquelles elle avait déjà accéder dans le but d’élucider ses enquêtes.



C’est la Dictature un peu comme la Chine et 1984.



Il faut que le Ministère de l’Intérieur publie le code source du logiciel.



A demain pour un autre commentaire dans ce monde en perdition totale.


OlivierJ Abonné
Le 27/12/2019 à 13h 44

Merci.



Je fatigue de lire certains commentaires… Toujours les mêmes inepties.

(et suis pas fan de la société de surveillance)


vizir67 Abonné
Le 27/12/2019 à 13h 51

ps : Tout le monde à des choses à cacher, c’est juste que la plupart ne s’en rendent pas compte.



surtout que bien souvent (pour soi-même) :

“ça……mais ce n’est QUE du-pipi-d’chat, ça”

seulement,pour ‘l’autre personne’, elle TE JUGERA ‘autrement’* (flute) !



* pour elle…c’est plus grave que ça <img data-src=" />


Le 27/12/2019 à 14h 01

Cela me fait un peut rigolé ceux qui pensent qu’il n’y a pas de problèmes. Un peut comme un ancien ministre qui avait fait voter des pratiques “allegales” pour les rendre légales. Donc non il n’y a pas de raisons de faire confiance pour qu’ils s’en servent comme annoncé


Patch Abonné
Le 27/12/2019 à 14h 07







sncgte a écrit :



seulement 70%, c’est dommage, ce devrait être 100% et toutes personne qui met le pied sur le territoire aussi




 si ma fille ce fait violée, je serai ravis que son bourreau ce fasse chopé par son ADN et surtout si il à été fiché pour un simple feu rouge grillé       






 une base de donnée contenant l'ADN de toute la population permettrai de résoudre plus de 90% de crimes et autres délits.       






 ton ADN ce trouve sur les lieux d'un cambriolage, un viol, un meurtre, soit tu est coupable, soit il faut que tu ais une bonne explication pour dire comment cela ce fait qu'il soit la .       






 ça te pose un problème, moi pas, c'est comme les caméras en ville et sur le bord des routes, ça ne gène que ceux qui ont des problèmes avec le respect de la loi et le respect des biens d'autrui, oui car quand tu est identifiable, tout de suite tu y réfléchis à deux fois avant de commettre une infraction ou un vol, par contre ça ne dérange pas ceux qui respectent la vie en société et qui ne pourrissent pas celle des autres





En plus, l’avantage d’avoir 100% de la population qui a fourni son ADN, c’est qu’on peut faire absolument tout et n’importe quoi avec, au point de faire passer la traite des juifs dans les années 30-40 pour du pipi de chat <img data-src=" />



Le 27/12/2019 à 14h 07

Le coup de la surveillance des voyages en train, je l’ai vu venir dés que la SNCF a décreté la fin des billets cartonés (les seuls qui etaient non-nominatifs).



Je pense que je peut sans trop de risques tenter une autre prédiction: Aprés les trains et les cars, la surveillance va etre étendue aux plateformes de reservation des hotels (airbnb inclus), puis aux sites covoiturage.


fred42 Abonné
Le 27/12/2019 à 14h 14

Sauf que ça va quand même laisser sans surveillance les hébergements chez Jawad et les locations de voiture en Belgique, comme dans les attentats de novembre 2015.



Comme quoi, c’est compliqué de tout surveiller quand les gens veulent être discrets.


lanoux Abonné
Le 27/12/2019 à 14h 21

OSEF, ce n’est pas eux qu’il faut surveiller. Plus ils feront de conneries plus ils auront d’excuses pour nous surveiller


Le 27/12/2019 à 14h 27

Attention je ne prédit pas que ça va servir à quoi que ce soit dans la lutte contre le terrorisme (ni même contre la délinquance “ordinaire”), juste que ca va inévitablement etre mis en place.


Le 27/12/2019 à 14h 32

Voyons Recoding, me conseiller de ne pas rire ne serait-il pas déjà une forme d’autoritarisme ?&nbsp; ;)

Je ne vous conseille ou ne vous empêche rien, en ce qui me concerne.&nbsp;

Peu importe ce qu’il adviendra, mon humour restera toujours une arme, tout comme dans ce fameux (et beau)&nbsp;film : “La Vie Est Belle”.

Quant à mon masque, ne vous inquiétez pas pour lui, il a vu assez de choses pour avoir déjà une certaine vision du monde et de l’espèce humaine.

(Bien entendu n’y voyez aucun ton sarcastique dans mon présent message.)

Cordialement :)

PS :&nbsp;XD

&nbsp;








Shamrock a écrit :



Peu importe ce qu’il adviendra, mon humour restera toujours une arme, tout comme dans ce fameux (et beau)&nbsp;film : “La Vie Est Belle”.





“To be or not to be” est tout aussi incontournable 8D



Le 27/12/2019 à 14h 53

Je plussoie !!

Allez, j’arrête de troller

Bon réveillon à tous, malgré tout ;)


Le 27/12/2019 à 15h 03







sncgte a écrit :



&nbsp; seulement 70%, c’est dommage, ce devrait être 100% et toutes personne qui met le pied sur le territoire aussi




    si ma fille ce fait violée, je serai ravis que son bourreau ce fasse chopé par son ADN et surtout si il à été fiché pour un simple feu rouge grillé&nbsp;          



Soit (chiffres de 2017):





-&gt;Dans 80% des cas, l’agresseur est connu de la victime, et

un tiers des viols a lieu au sein du&nbsp;couple





74&nbsp;% des viols sont commis par une personne connue de

la victime&nbsp;





25&nbsp;% des viols sont commis par un membre de la famille







-&gt;Donc si ta fille se fait violer tu trouvera normal que tu subisses aussi une analyse adn pour voir si ce n’est pas toi (rappel: 25&nbsp;% des viols sont commis par un membre de la famille

!). Et si j’en suis ta logique si ils trouvent ton adn (ce qui est très fortement probable) tu devra avoir une bonne explication, non? sinon prison!




    une base de donnée contenant l'ADN de toute la population permettrai de résoudre plus de 90% de crimes et autres délits.          



-&gt;Il sort d’où ce chiffre? car depuis que ce fichage est en place je n’ai pas vu le taux de résolution d’enquêtes grimper significativement.




    ton ADN ce trouve sur les lieux d'un cambriolage, un viol, un meurtre, soit tu est coupable, soit il faut que tu ais une bonne explication pour dire comment cela ce fait qu'il soit la .          



&nbsp;

-&gt;C’est qu’un cheveux ou une particule de peau ça reste bien collé à toi et ça ne vole nulle part! c’est magnifique ton idée même plus besoin d’avoir à prouver la culpabilité de quelqu’un!. Un petit rappel: une trace adn n’est pas un preuve de culpabilité . ha aussi, une analyse adn n’est pas 100% fiable (vu que l’analyse ne se fait pas sur la totalité de l’adn pour des raisons de cout).&nbsp;

De plus ton exemple est stupide : adn sur les lieux d’un cambriolage: admettons que le-dit cambriolage se fasse chez une de tes connaissance et que tu était sur place peut de temps avant (donc perte de cheveux, particules de peau voir plus si affinité!) ça sera a toi de prouver que ce n’est pas toi le voleur, si je suis ta logique? et comment tu vas le prouver (bin oui il y a ton adn quand même sur place)?

&nbsp;



    ça te pose un problème, moi pas, c'est comme les caméras en ville et sur le bord des routes, ça ne gène que ceux qui ont des problèmes avec le respect de la loi et le respect des biens d'autrui, oui car quand tu est identifiable, tout de suite tu y réfléchis à deux fois avant de commettre une infraction ou un vol, par contre ça ne dérange pas ceux qui respectent la vie en société et qui ne pourrissent pas celle des autres&nbsp;     



&nbsp;

-&gt;C’est vrai, depuis que&nbsp; la vidéo surveillance protection (rien que l’utilisation de la novlangue pue la merde!), est en place et de plus en plus partout la délinquance&nbsp; à disparu (voir les chiffre du ministère de l’intérieur!), vu le niveau exceptionnel de résolution des affaires grâce à la la vidéo surveillance protection (3,2% d’affaires résolues grâce à la la vidéo surveillance protection). De plus c’est totalement imparable la la vidéo surveillance protection (et hop capuche!).



Médite un peu sur l’énormité de tes propos ! (et ceux des politiques mais la ça fait trop de taf au regard de la quantité qu’ils fournissent!).



yvan Abonné
Le 27/12/2019 à 15h 29

Je serais un criminel je passerai le concours de police pour aller dans le numérique.



Savoir où se trouvent toutes tes cibles le tout payé par les impôts, c’est un rêve devenu réalité.


versgui Abonné
Le 27/12/2019 à 15h 33

« Ah mais lol », le soucis n’est pas d’être présent dans une BDD. Le soucis, c’est qu’aujourd’hui cette fameuse BDD ne contient ni mon numéro de sécurité sociale, ni mon numéro de CI. Mais que ce projet de loi pourrait changer cela.

Le problème serait le même si l’Etat pouvait recouper cette BDD avec le fichier TES, ce qui n’est pas possible aujourd’hui.



Juste pour corriger : SNCF Mobilité conserve les données personnelles pendant 3 ans après dernière relation, comme indiqué dans le RGPD, après quoi le droit à l’oubli s’applique. Les documents comptables (factures) sont en revanche conservés 10 ans.


yvan Abonné
Le 27/12/2019 à 15h 33







sncgte a écrit :



ça ne gène que ceux qui ont des problèmes avec le respect de la loi et le respect des biens d’autrui





Ce n’est pas toi qui décide ce qui tombe sous le coup de la loi ou pas.



Et dans le cas où tout le monde est surveillé tout le temps en cas de loi injuste il sera impossible de s’y opposer.



Bel exemple de raisonnement circulaire absurde de personne qui pense que le pb c’est les autres. Tu es aussi le pb des autres…



versgui Abonné
Le 27/12/2019 à 15h 36

Aujourd’hui seuls le nom, prénom et date de naissance sont demandé, ce sont des informations à granularité suffisament grande (impossible de désigner exactement une personne juste à partir de ces informations). Elles permettent juste d’assurer qu’un titre n’est utilisé qu’une seule fois.

L’ajout d’un numéro de sécurité sociale, d’une pièce d’identité ou encore pire, un recoupement avec le fichier TES changera complètement la donne.


Le 27/12/2019 à 15h 36







sncgte a écrit :



une base de donnée contenant l’ADN de toute la population permettrai de résoudre plus de 90% de crimes et autres délits.






Si tu avais pris la peine d'ouvrir un bouquin d'introduction à la criminologie tu aurais pu savoir que depuis toujours on a fait l'erreur de croire en l'existence d'une preuve absolue, pour par la suite découvrir ses faiblesses, voire qu'une personne bien informée pouvait l'utiliser pour maquiller son crime ou délit et le faire endosser par quelqu'un d'autre.      






Ca a été notamment le cas avec les empreintes digitales pour par la suite découvrir que les critères discriminant étaient insuffisant pour identifier à 100% une personne, mais encore qu'on pouvait facilement transférer une empreinte.      






Après des années de condamnation sur la seule base de l'ADN, les USA ont du réouvrir des tripoter de dossiers car ils utilisaient trop peu de marqueurs pour arriver à identifier une personne.      






Enfin et surtout, on a découvert que le transfert d'ADN était également possible: cette seule découverte a mis par terre des brouettes de dossiers criminels. Classiquement un dossier aux assises qui ne tient que sur une identification ADN dans l'environnement, se fera pulvérisé à la barre parce que la défense fera défiler le Professeur en génétique de l'université locale qui se fera un plaisir de rappeler la facilité du phénomène et le nombre d'affaires où un innocent a été accusé à tort par l'identification ADN.      






Je pense sur le principe élémentaire qu'une liberté surveillée n'est plus une liberté, car je pense que tu y es inaccessible à certains concepts ne pouvant pas se résumer à un talkshow sur BFM TV <img data-src=">


Le 27/12/2019 à 16h 10

Il est pas dans mon Robert 2012 <img data-src=" />


Le 27/12/2019 à 16h 16

Donc tu propose d’imposer à tout le monde de vivre en liberté surveillée parcequ’il existe une poignée de nuisibles au sein de la société ?

Sympa ta vision du monde, tu devrais aller proposer ça en Corée du Nord ça devrait plaire <img data-src=" />








carbier a écrit :



C’est vrai tout débat public est interdit, d’ailleurs:



- Tu ne peux pas t'exprimer      

- NXi ne peut pas s'exprimer

- La Quadrature du Net ne peut pas s'exprimer






Dur de vivre dans une semi dictature <img data-src=">











OlivierJ a écrit :



Merci.




Je fatigue de lire certains commentaires... Toujours les mêmes inepties.      

(et suis pas fan de la société de surveillance)








Depuis 2015 - les lois "Renseignement" et "de programmation militaire" - et l'intégration de l'état d'urgence dans le droit commun en 2017, la République française est bien un État policier. Oui, certes, on est encore à une brassée du totalitarisme quand même (ouf!!)... bien que la France dégringole chaque année dans le classement de l'indice de perception de la corruption.     





Moi, vos réactions ne me fatiguent pas, elles ne sont que les exemples de cette réalité qu’en France, on a peur de l’extrême-droite (les ultra-conservateurs, les nationalistes, les complotistes), mais on a envie de plus de sécurité et plus d’État.



D’ailleurs, malgré le fait de prétendre ne pas aimer spécialement ça, on est complice quand on s’accoutume de bonne foi à plus de contrôle de l’État sur les libertés de chacun. Ces choses là fonctionnent comme la dépendance à la drogue : quand on veut arrêter (retrouver un peu plus de liberté), il est déjà trop tard, et il faudra que vous fassiez avec.



carbier Abonné
Le 27/12/2019 à 16h 28

En parlant de concept… Si tu affirmes que l’ADN n’est plus une preuve, quel est le problème alors ?









joma74fr a écrit :



D’ailleurs, malgré le fait de prétendre ne pas aimer spécialement ça, on est complice quand on s’accoutume de bonne foi à plus de contrôle de l’État sur les libertés de chacun. Ces choses là fonctionnent comme la dépendance à la drogue : quand on veut arrêter (retrouver un peu plus de liberté), il est déjà trop tard, et il faudra que vous fassiez avec.





De quelles libertés es tu privées ?



fred42 Abonné
Le 27/12/2019 à 16h 41







carbier a écrit :



En parlant de concept… Si tu affirmes que l’ADN n’est plus une preuve, quel est le problème alors ?







Avant la preuve, il y a des indices et c’est bien un indice qui peut faire soupçonner un innocent. Et il a toutes les “chances” de se retrouver en préventive s’il est soupçonné de viol ou de meurtre. Un innocent en prison, il ne passe pas vraiment du bon temps.



En plus, un indice “scientifique”, ça va peser bien plus que ses dénégations devant le juge des libertés. C’est con, hein ?



Tu lis la presse, tu as des exemples des multiples restrictions de libertés depuis 2015. En lisant lemonde.fr ou lexpress.fr, on s’en aperçoit (il faut choisir les articles qui en parlent). Pas besoin d’aller lire la presse gauchisante de reflets.info ou mediapart.fr (ou même les articles de Next inpact, que tu as d’ailleurs déjà lu sur le sujet).




Je ne vais pas détailler ici (dans un moteur de recherche, utilise simplement les mots-clés arrestation ; garde à vue ; anv-cop21 ; gilets jaunes ; extinction rebellion ; COP21 ; G7 ; LBD40 ; lanceur cougar ; bombe lacrymogène ; ...). De toute manière, tu ne vois pas de problème et tu vis ça très bien, ta question n'est que rhétorique.

vizir67 Abonné
Le 27/12/2019 à 17h 13



Comme quoi, c’est compliqué de tout surveiller quand les gens veulent être discrets….



exact (même les Dictatures n’y arrivent pas….COMPLÉTEMENT)




  • y-a, tjrs, ‘des fuites’–&gt;quoi-qu’


Le 27/12/2019 à 17h 13







sncgte a écrit :



si ma fille ce fait violée, je serai ravis que son bourreau ce fasse chopé par son ADN et surtout si il à été fiché pour un simple feu rouge grillé.





Tu sera moins ravis quand le mec prendra au maximum 5 ans “ferme” et ne fera que 4 ans via la remise de peine pour bonne conduite. Tu rigolera encore si il retourne la violer à sa sortie. Pas grave il fera au pire 10 ans sois 7 ans max puis pourra encore recommencer.



ps : Remplace viol par agression et le mec n’ira jamais en prison avant la 20 ème arrestation. C’est ça le fond du problème et pas de la merde de viol pour outrer les commentaires ou chier de la grosse merde 2.56 “internet baltringue”, “ne rien faire irl”. Et si tu remplace agression par vol, c’est 50 condamnation.



Le 27/12/2019 à 17h 18







sncgte a écrit :



seulement 70%, c’est dommage, ce devrait être 100% et toutes personne qui met le pied sur le territoire aussi




 si ma fille ce fait violée, je serai ravis que son bourreau ce fasse chopé par son ADN et surtout si il à été fiché pour un simple feu rouge grillé       






 une base de donnée contenant l'ADN de toute la population permettrai de résoudre plus de 90% de crimes et autres délits.       






 ton ADN ce trouve sur les lieux d'un cambriolage, un viol, un meurtre, soit tu est coupable, soit il faut que tu ais une bonne explication pour dire comment cela ce fait qu'il soit la .       






 ça te pose un problème, moi pas, c'est comme les caméras en ville et sur le bord des routes, ça ne gène que ceux qui ont des problèmes avec le respect de la loi et le respect des biens d'autrui, oui car quand tu est identifiable, tout de suite tu y réfléchis à deux fois avant de commettre une infraction ou un vol, par contre ça ne dérange pas ceux qui respectent la vie en société et qui ne pourrissent pas celle des autres









Joli. <img data-src=" />



Le 27/12/2019 à 17h 30

hmm super .. ça rédoudrait les crimes .. mais ça ne va pas l’empêcher .





REJETE


Le 27/12/2019 à 17h 43

&nbsp;

https://www.midilibre.fr/2016/02/01/rejuge-pour-le-meurtre-barbare-d-une-joggeus…



https://www.faitsdivers.org/9480-Anthony-Draoui-a-avoue-le-meurtre-de-Marie-Jean…




 à coté de chez moi, sans l'ADN il était clean et prenait juste une petite condamnation de quelques mois avec sursis ou pire un juste rappel à la loi pour avoir menacer la coiffeuse.       






 la son ADN à parlé, son avocat ne pouvait pas lui sortir un alibi ou une excuse bidon et pour une fois le juge à fait son boulot, certainement un juge qui ne fait pas parti des gauchiasses de service qui s'empressent de remettre dehors toutes la merde qui nous pollue la vie

SebGF Abonné
Le 27/12/2019 à 17h 50







joma74fr a écrit :



Je ne vais pas détailler ici (dans un moteur de recherche, utilise simplement les mots-clés arrestation ; garde à vue ; anv-cop21 ; gilets jaunes ; extinction rebellion ; COP21 ; G7 ; LBD40 ; lanceur cougar ; bombe lacrymogène ; …). De toute manière, tu ne vois pas de problème et tu vis ça très bien, ta question n’est que rhétorique.







Attention à ne pas regarder que d’un côté de la lorgnette.



L’exemple des manifs gilets jaunes est souvent cité comme illustration de la “violence policière”, mais ce n’est rien de plus que des débordements des différentes parties prenantes de l’histoire.

Et il y a eu des policiers condamnés pour ces violences, et des enquêtes toujours en cours.



Si nous vivons dans un Etat policier pratiquant la violence à outrance comme plusieurs l’affirment, expliquez-moi pourquoi des manifestations se sont très bien passées cette année comparées à d’autres où c’était des scènes de guerre civile ? Est-ce là uniquement la résultante d’un Etat policier qui fusille ses citoyens au moindre mouvement social ? (exagération volontaire, au cas où)



Je vous invite à regarder aussi du côté des conditions des différentes forces de l’ordre impliquées dans ces débordements et leurs conditions de travail pour comprendre pourquoi ça part en vrille. (un premier élément de réflexion : les fonctionnaires actifs de la police nationale et les militaires n’ont pas le droit de faire grève)



Le 27/12/2019 à 18h 10







carbier a écrit :









Voyant que tu es filtré, tu pourrais pas envisager que ta prose m’indiffere et par ailleurs illustrer que tu as autre chose à faire de ton temps libre que de récupérer mes commentaires sans te connecter pour en suite te loguer et enfin me répondre ?



T’as pas l’impression d’être totalement ridicule ? <img data-src=" />



Le 27/12/2019 à 18h 17







Sans intérêt a écrit :



En fait, si l’on a cessé à la Chine de bafouer les Droits de l’Homme, et que le “droit-de-l’hommisme” est devenu une insulte, on ne fait que s’inspirer des abus massifs de cette dictature qui ne dit pas clairement son nom.



Il n’est pas normal que des démocraties surveillent par défaut tous leurs citoyens. Car c’est bien vers cela que l’on s’oriente désormais.









Il faut absolument lire le bouquin de Jacques Attali: Une brève histoire de l’avenir (ça se trouve facilement en PDF ou ePub).



Ce bouquin décrit ce qui se passe en ce moment et pourquoi , c’est juste les “mots” qui sont un peu désuets, il parle par exemple des “surveilleurs” pour ce qu’on appelle aujourd’hui l’internet des objets communicants. Il donne pourtant quelques exemples, dont les “micros d’intérieur” que sont aujourd’hui les Alexa et Google Home, avec comme principe une acceptation passive des gens de cette surveillance (voire la suspicion envers ceux qui ne la supportent pas), l’analyse informatique (et non humaine) des données, et la volonté de normalisation exacerbée.

&nbsp;

Le but n’est absolument pas de choper des “méchants” (terroristes, criminels, violeurs, ….) , qui servent d’épouvantails et dont on choppe de toute façon les plus débiles pour montrer à quel point les flics sont forts.



Le but est plutôt de faire du contrôle social , de “sentir” la déviance ou la contestation sociale avant qu’elle ne fasse tâche d’huile (un peu comme les RG en leur temps) dans un monde qui va devenir plus dur, plus violent, plus individualiste face au manque de ressources naturelles et territoriales. Ca passe entre autre par une aliénation, par une baisse du niveau d’éducation et des connaissances scientifiques globales pour que la population supportent la perte de niveau de vie et de longévité qui va inévitablement arriver, tout en préservant une élite apte à “piloter l’humanité” dans la tourmente qui s’annonce.



Pour atteindre cet objectif, il faut pouvoir tout savoir de tout le monde, tout le temps, et établir des corrélations automatiques avant qu’un humain se penche sur qui que ce soit.



Ici ce n’est PAS que les flics veulent savoir en permanence ce que vous faites: Ils veulent la possibilité de le savoir si d’aventure ils imaginent avoir une raison d’investiguer sur vous, vos proches, vos groupes d’amis ou de connaissance .



Les gilets jaunes ou les ZADistes sont largement plus dangereux pour un gouvernement que le terrorisme , la racaille&nbsp; , la délinquance ou l’immigration (et les GJ restent très modéré)

Non pas pour les quelques vitrines ou monuments cassés, mais pour l’extension des contestations que ça pourrait faire. Ca explique aussi la violence de la répression, là où les zones où le trafic de drogue représente la principale ressource dans les quartiers sont laissés relativement tranquilles.

&nbsp;

(Après, ce qui manque actuellement, c’est une vision claire, crédible et charismatique de l’avenir dans un monde en dégradation accéléré comme tout un chacun peux s’en rendre compte).



&nbsp;

&nbsp;



Le 27/12/2019 à 18h 18

C’est sympa comme idée.

Mais sérieusement, si je suis un terroriste, j’achète un billet de train sans donner mes coordonnées ni mon nom … Je ne prend pas une carte de fidélité qui va stocker des informations … C’est toujours aussi&nbsp; absurde comme idée non?


Le 27/12/2019 à 18h 50

Bon perso dans l’exemple (1 cas pour décider de vouloir prélever l’adn tout le monde? sérieux?)&nbsp; que tu cites j’y vois plutôt un échec flagrant du système judiciaire et de réinsertion.



Oui je préfère traiter la cause que subir la conséquence, ça nécéssite plus d’investissement au départ mais ça rapporte plus à l’arrivée (un prisonnier coûte 25K€/an à la collectivité) , et il y a moins de morts!


Mimoza Abonné
Le 27/12/2019 à 19h 00

Comme clairement dit par certains politiques «Si vous avez peur que ce l’on met en place soit utilisé à mauvaise éscient par un gouvernement totalitaire, continuez à voter pour nous»

<img data-src=" /><img data-src=" />


Ce qui est marquant avec les violences récentes, c’est que le ministre de l’intérieur a demandé à ses troupes de rentrer dans le lard et de faire mal. Les nasses aspergées de gaz, ce ne sont pas des comportements individuels. Envoyer des voltigeurs au contact non plus.



Rien à voir avec des débordements isolés ou des pétages de plomb. Les policiers ont fait leur taf, suivre la doctrine, malheureusement celle d’un gouvernement en dérive.


Le 27/12/2019 à 19h 30







OB a écrit :



Il faut absolument lire le bouquin de Jacques Attali: Une brève histoire de l’avenir (ça se trouve facilement en PDF ou ePub).



Ce bouquin décrit ce qui se passe en ce moment et pourquoi , c’est juste les “mots” qui sont un peu désuets, il parle par exemple des “surveilleurs” pour ce qu’on appelle aujourd’hui l’internet des objets communicants. Il donne pourtant quelques exemples, dont les “micros d’intérieur” que sont aujourd’hui les Alexa et Google Home, avec comme principe une acceptation passive des gens de cette surveillance (voire la suspicion envers ceux qui ne la supportent pas), l’analyse informatique (et non humaine) des données, et la volonté de normalisation exacerbée.

 

Le but n’est absolument pas de choper des “méchants” (terroristes, criminels, violeurs, ….) , qui servent d’épouvantails et dont on choppe de toute façon les plus débiles pour montrer à quel point les flics sont forts.



Le but est plutôt de faire du contrôle social , de “sentir” la déviance ou la contestation sociale avant qu’elle ne fasse tâche d’huile (un peu comme les RG en leur temps) dans un monde qui va devenir plus dur, plus violent, plus individualiste face au manque de ressources naturelles et territoriales. Ca passe entre autre par une aliénation, par une baisse du niveau d’éducation et des connaissances scientifiques globales pour que la population supportent la perte de niveau de vie et de longévité qui va inévitablement arriver, tout en préservant une élite apte à “piloter l’humanité” dans la tourmente qui s’annonce.



Pour atteindre cet objectif, il faut pouvoir tout savoir de tout le monde, tout le temps, et établir des corrélations automatiques avant qu’un humain se penche sur qui que ce soit.



Ici ce n’est PAS que les flics veulent savoir en permanence ce que vous faites: Ils veulent la possibilité de le savoir si d’aventure ils imaginent avoir une raison d’investiguer sur vous, vos proches, vos groupes d’amis ou de connaissance .



Les gilets jaunes ou les ZADistes sont largement plus dangereux pour un gouvernement que le terrorisme , la racaille  , la délinquance ou l’immigration (et les GJ restent très modéré)

Non pas pour les quelques vitrines ou monuments cassés, mais pour l’extension des contestations que ça pourrait faire. Ca explique aussi la violence de la répression, là où les zones où le trafic de drogue représente la principale ressource dans les quartiers sont laissés relativement tranquilles.

 

(Après, ce qui manque actuellement, c’est une vision claire, crédible et charismatique de l’avenir dans un monde en dégradation accéléré comme tout un chacun peux s’en rendre compte).







Je ne peux que plussoyer. Je pense la même chose, même si je vomis Attali.



Le 27/12/2019 à 19h 31







recoding a écrit :



Ce qui est marquant avec les violences récentes, c’est que le ministre de l’intérieur a demandé à ses troupes de rentrer dans le lard et de faire mal. Les nasses aspergées de gaz, ce ne sont pas des comportements individuels. Envoyer des voltigeurs au contact non plus.



Rien à voir avec des débordements isolés ou des pétages de plomb. Les policiers ont fait leur taf, suivre la doctrine, malheureusement celle d’un gouvernement en dérive.







https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/12/07/8-decembre-2018-recit-d-une-jo…



Patch Abonné
Le 27/12/2019 à 19h 44







sncgte a écrit :



https://www.midilibre.fr/2016/02/01/rejuge-pour-le-meurtre-barbare-d-une-joggeus…



https://www.faitsdivers.org/9480-Anthony-Draoui-a-avoue-le-meurtre-de-Marie-Jean…




 à coté de chez moi, sans l'ADN il était clean et prenait juste une petite condamnation de quelques mois avec sursis ou pire un juste rappel à la loi pour avoir menacer la coiffeuse.       






 la son ADN à parlé, son avocat ne pouvait pas lui sortir un alibi ou une excuse bidon et pour une fois le juge à fait son boulot, certainement un juge qui ne fait pas parti des gauchiasses de service qui s'empressent de remettre dehors toutes la merde qui nous pollue la vie





Lol. Bravo, tu as trouvé UN exemple. Et pour UN exemple, tu veux ficher plus de 60 millions de personnes avec tous les risques que ca implique.

D’ailleurs toi, tu es allé remplir le FNAEG avec tes données génétiques au moins?



Je t’invite à faire la recherche par mots-clé que je suggérais à Carbier.



Car, au mieux, tu n’as fait qu’effleurer le sujet en allumant ta TV, au pire tu n’as rien contre la surveillance de masse et les enquêtes de l’IGPN qui se terminent la plupart du temps par des non-lieu (je réponds à ton idée selon laquelle “il y a eu des policiers condamnés pour ces violences”). Bref, je n’ai pas envie de débattre ici. Si tu penses que tout va bien, alors tout va bien. Tu as raison, et le jour où tu te trouveras entre le marteau et l’enclume, ou le jour où tu feras quelques heures de garde à vue, tu auras l’occasion de te renseigner un peu plus (même si ce sera un peu tard pour réclamer un peu plus de liberté).


Un non-lieu, c’est une enquête qui ne va pas au tribunal, donc il n’y a ni innocent, ni coupable au bout de l’enquête. Cette précision est utile.


SebGF Abonné
Le 27/12/2019 à 20h 47

J’ai recherché “condamnation violences policières” et ai trouvé quelques résultats.

Sauf erreur de ma part, pas vu de non lieu dans les articles retournés. Après, je n’aurai pas la prétention d’avoir lu la totalité. D’autant que j’écoute chaque matin et soir les infos sur la route, donc autant dire que j’ai eu droit à la couverture régulière. (et pour anticiper l’attaque erronée d’écoute des médias pro-Etatiques, j’écoute aussi des radios étrangères, l’avantage du frontalier, permettant d’entendre un point de vue étranger sur le sujet <img data-src=" /> )



Quant à cette actualité à proprement parler, je n’ai pas émis d’avis dessus donc j’ai du mal à comprendre pourquoi tu me catégorises dans ceux qui y sont favorables. Et pire encore, je n’ai à aucun moment écrit que tout va bien.

J’ai au contraire exprimé le fait qu’il y a des débordements de toute part.


Le 27/12/2019 à 22h 17

En fait les français aiment interdire. Mettre des règles,des restrictions pour tout et partout. On n’a pas droit de penser librement. Si ils peuvent mettre des caméras et des microphones dans les têtes des gens ils le feront. Tous les Ciotti, macronistes et autres bien-pensants pour votre bien.


Le 27/12/2019 à 22h 33







joma74fr a écrit :



Un non-lieu, c’est une enquête qui ne va pas au tribunal, donc il n’y a ni innocent, ni coupable au bout de l’enquête. Cette précision est utile.





Pour être précis y a un présumé innocent qui le reste ^^



carbier Abonné
Le 28/12/2019 à 07h 08







crocodudule a écrit :



Voyant que tu es filtré, tu pourrais pas envisager que ta prose m’indiffere et par ailleurs illustrer que tu as autre chose à faire de ton temps libre que de récupérer mes commentaires sans te connecter pour en suite te loguer et enfin me répondre ?



T’as pas l’impression d’être totalement ridicule ? <img data-src=" />





En parlant de ridicule:




  • Comment veux tu que je sache que je suis filtré. S’il y a un truc, je suis preneur. Cela ne m’empêchera pas de répondre à qui je veux, c’est juste pour savoir et rigoler.

  • Toujours adoré les “lanceurs d’alerte” chantres de la liberté qui filtrent sur NXi <img data-src=" />



Le 28/12/2019 à 07h 40







OB a écrit :



(Après, ce qui manque actuellement, c’est une vision claire, crédible et charismatique de l’avenir dans un monde en dégradation accéléré comme tout un chacun peux s’en rendre compte).







Chéri, fais-moi peur <img data-src=" />

Ah la plaie des réseaux “asociaux” qui ne colportent que de la merde et dont tous se repaissent …



Le 28/12/2019 à 09h 41







carbier a écrit :



PNR cela te dit quelque chose ?







Mon test du service traiteur du ministère de l’intérieur a révélé que j’avais pris des asperges. Tout comme le dernier terroriste. Je suis donc un terroriste.



CQFD.







OB a écrit :



Le but n’est absolument pas de choper des “méchants” (terroristes, criminels, violeurs, ….) , qui servent d’épouvantails et dont on choppe de toute façon les plus débiles pour montrer à quel point les flics sont forts.



Le but est plutôt de faire du contrôle social , de “sentir” la déviance ou la contestation sociale avant qu’elle ne fasse tâche d’huile (un peu comme les RG en leur temps) dans un monde qui va devenir plus dur, plus violent, plus individualiste face au manque de ressources naturelles et territoriales. Ca passe entre autre par une aliénation, par une baisse du niveau d’éducation et des connaissances scientifiques globales pour que la population supportent la perte de niveau de vie et de longévité qui va inévitablement arriver, tout en préservant une élite apte à “piloter l’humanité” dans la tourmente qui s’annonce.







J’ai des difficultés à saisir le glissement d’un contrôle social à une population dé-privilégiée… je pense que l’atout principal de ces techniques issues de la recherche et appliquées à la société vise au contraire dans l’esprit du politique à faire descendre le confort des créateurs de ces outils dans la population, avec comme effet secondaire implicite de rendre possible un “pilotage” par la data ou la preuve/indice A+++ (qui est d’ailleurs très incantatoire alors cela colle assez bien avec le rôle du politique…).



Le véritable problème c’est la volonté et la possibilité de re-créer une société fonctionnelle à partir d’objets techniques que collectivement personne ne sait maîtriser (principe d’horizontalité et forme sociale qui va avec). C’est ce qui produit, et là je suis d’accord, une forme d’obscurantisme… mais je doute que le politique maîtrise lui-même les problèmes nouveaux qu’il crée… quelque part “l’élite” n’a surtout pas intérêt à ce que l’informatique puisse être généralisée. On l’a vu avec les GJ qui utilisent massivement FB, ou les zadistes qui ne peuvent être arrêtés simplement en coupant la connexion internet.




Le 28/12/2019 à 10h 29







alain_du_lac a écrit :



Chéri, fais-moi peur <img data-src=" />

Ah la plaie des réseaux “asociaux” qui ne colportent que de la merde et dont tous se repaissent …





C’est vrai que le raisonnement de se dire que tout va bien se passer parcee que tout s’est bien passé jusqu’à maintenant est d’une évidence limpide.



&nbsp;





Idiogène a écrit :



J’ai des difficultés à saisir le glissement d’un contrôle social à une population dé-privilégiée… je pense que l’atout principal de ces techniques issues de la recherche et appliquées à la société vise au contraire dans l’esprit du politique à faire descendre le confort des créateurs de ces outils dans la population, avec comme effet secondaire implicite de rendre possible un “pilotage” par la data ou la preuve/indice A+++ (qui est d’ailleurs très incantatoire alors cela colle assez bien avec le rôle du politique…).



Le véritable problème c’est la volonté et la possibilité de re-créer une société fonctionnelle à partir d’objets techniques que collectivement personne ne sait maîtriser (principe d’horizontalité et forme sociale qui va avec). C’est ce qui produit, et là je suis d’accord, une forme d’obscurantisme… mais je doute que le politique maîtrise lui-même les problèmes nouveaux qu’il crée… quelque part “l’élite” n’a surtout pas intérêt à ce que l’informatique puisse être généralisée. On l’a vu avec les GJ qui utilisent massivement FB, ou les zadistes qui ne peuvent être arrêtés simplement en coupant la connexion internet.





Quelque part l’actualité récente montre que les “élites” (élus ou pas) se sentent relativement protégés des techniques de contrôle social - que ce soit par la méconnaissance de la technologie ou par une confiance dans leurs réseaux d’influence ( qui sont pour le coup parfois incertains).



Plus que les élites, il y a aussi une certaine volonté des forces de polices qui, par conviction, veulent ces systèmes d’espionnage généralisés (cf la volonté du FBI & du GCHQ de “percer” le chiffrement qui entravent les enquêtes). Et comme les élites les laissent gérer sans être trop regardant sur les dérives possibles, ben ça arrive “comme ça”.



Et oui, il y a bien des ingénieurs qui travaillent sur ces sujets-là - si des Français le veulent pas ben ces solutions seront achetés à l’étranger - la chine est sur les rangs & sert de démo technologique.



&nbsp;In fine il n’y a pas une volonté farouche de défendre la démocratie chez nos élus - la chine leur parait bien plus attractive socialement parlant, et le fait que ce soit une dictature est un simple inconvénient.

&nbsp;



Le 28/12/2019 à 10h 54







democrite a écrit :



En fait les français aiment interdire. Mettre des règles,des restrictions pour tout et partout. On n’a pas droit de penser librement. Si ils peuvent mettre des caméras et des microphones dans les têtes des gens ils le feront. Tous les Ciotti, macronistes et autres bien-pensants pour votre bien.





Mon père m’avais dit quand j’étais gamin : L’anglais n’ira pas sur un gazon si il y à pas de pancarte autorisée et le français ira sauf si il y à une pancarte interdite.



Maintenant que je suis adulte : Reste à savoir le nombre de parc en Angleterre avec gazon autorisés et interdit ainsi que les sanctions et les comparer avec la france, et pourquoi un gazon est interdit ou autorisé.



&nbsp;









crocodudule a écrit :



Pour être précis y a un présumé innocent qui le reste ^^





Ça, c’est une parole d’avocat dans le but de promouvoir l’innocence de son client.

&nbsp;

Car la présomption d’innocence est un principe, alors qu’un non-lieu est une décision du Parquet. Autrement-dit, il n’y a pas eu de passage devant le Juge, et un potentiel coupable ne sera jamais reconnu coupable du fait de l’extinction de l’enquête judiciaire par le Parquet. Par exemple, quand un Procureur fait un rappel à la loi (une forme du non-lieu), c’est bien parce qu’il pourrait potentiellement demander à un juge de condamner l’individu, mais il ne le fait pas pour diverses raisons pratiques (encombrement de la justice, preuves insuffisantes, enquête trop longue relativement à l’importance de l’infraction, etc).









SebGF a écrit :



[…] D’autant que j’écoute chaque matin et soir les infos sur la route, donc autant dire que j’ai eu droit à la couverture régulière. […]



&nbsp;





SebGF a écrit :



J’ai recherché “condamnation violences policières” et ai trouvé quelques résultats.



  Sauf erreur de ma part, pas vu de non lieu dans les articles retournés. Après, je n'aurai pas la prétention d'avoir lu la totalité. [...]








&nbsp;Tu n'y es pas favorable, je ne dis pas ça (tu m'as peut-être mal compris, mais j'en doute vus ces 2 extraits de ton commentaire). Tu ne vois pas de problème ("des débordements", bien sûr, BFMTV ne fait que parler de ça justement, moi je te parles des causes que tu ne vois pas, vues les réponses que tu me fais)... Mais continue d'écouter la radio régulièrement pour t'informer (c'est bien de suivre l'actualité, c'est déjà une bonne base pour s'informer).       






 NB: Et bien sûr, s'il est vraiment nécessaire de le préciser, ce n'est pas une recherche web de 10 minutes qui te permettra de t'informer. D'ailleurs, pour trouver, il faut déjà chercher quelque chose (ce qui n'est, encore une fois, apparemment pas ton cas, mais je peux me tromper, je ne juge que tes commentaires en réponse des miens).


Quiproquo Abonné
Le 28/12/2019 à 12h 44







SebGF a écrit :



Si nous vivons dans un Etat policier pratiquant la violence à outrance comme plusieurs l’affirment, expliquez-moi pourquoi des manifestations se sont très bien passées cette année comparées à d’autres où c’était des scènes de guerre civile ? Est-ce là uniquement la résultante d’un Etat policier qui fusille ses citoyens au moindre mouvement social ? (exagération volontaire, au cas où)







J’ai la vague impression qu’on a dépassé le stade des simples débordements. Des voix critiquent de toute part la doctrine de la France en matière de contrôle des manifestations (présence policière massive, usage disproportionné d’armes non adaptées…).



Le 28/12/2019 à 13h 44

J’ai aussi l’impression qu’on est le seul pays dit “civilisé” avec autant de manifestations pour ne pas dire bordel dans les rues

Peut-être que ceci explique cela

( les étrangers ont d’ailleurs une expression anglaise pour décrire notre façon de réagir à toute réforme qu’elle qu’elle soit , ils utilisent l’expression “the french way” )

Habitant dans Paris des amis finlandais et allemands qui étaient en vacances chez moi étaient bluffés par le sang- froid des robots cops en bas de chez moi, qui restaient de marbre devant les quolibets, les insultes et les menaces de certains énergumènes énnervés.Et ils nous ont eux même dit “oh but it’s not like we saw on TV”

Comme quoi …

Et on ne peut que constater que les vitrines de banques ou autres enseignes ( je suis pas loin de la Nation) ont bien été attaquées , et ce n’était sûrement pas par les forces de l’ordre.


La pratique de la nasse (abandonnée par toutes les polices “civilisées” d’Europe) et l’usage d’armes non-létales de manière offensive alors qu’elles sont conçues comme armes de défense et de désencerclement, est sûrement très “bluffante” pour un allemand ou un finlandais en vacance à Paris (Paris, la ville de l’amour et du romantisme).



Bon, voilà que je me mets à débattre avec des conservateurs qui pensent que tout va bien en France (à part les “énergumènes” qui cassent des vitrines). Constate ce que tu veux, tu t’intéresseras aux causes de ces “débordements” quand tu seras pris dans la nasse ou placé en garde à vue parce que tu voulais exercer une liberté quelconque (autre que celle de consommer et d’avoir un patrimoine, bien entendu).


Patch Abonné
Le 28/12/2019 à 14h 40







SebGF a écrit :



J’ai recherché “condamnation violences policières” et ai trouvé quelques résultats.

Sauf erreur de ma part, pas vu de non lieu dans les articles retournés. Après, je n’aurai pas la prétention d’avoir lu la totalité. D’autant que j’écoute chaque matin et soir les infos sur la route, donc autant dire que j’ai eu droit à la couverture régulière. (et pour anticiper l’attaque erronée d’écoute des médias pro-Etatiques, j’écoute aussi des radios étrangères, l’avantage du frontalier, permettant d’entendre un point de vue étranger sur le sujet <img data-src=" /> )



Quant à cette actualité à proprement parler, je n’ai pas émis d’avis dessus donc j’ai du mal à comprendre pourquoi tu me catégorises dans ceux qui y sont favorables. Et pire encore, je n’ai à aucun moment écrit que tout va bien.

J’ai au contraire exprimé le fait qu’il y a des débordements de toute part.





L’ONU elle-même a critiqué la France sur les violences policières. Et on ne peut pas vraiment dire que chez eux ils l’ouvrent sans savoir ou en se basant sur de simples rumeurs…







JoePike a écrit :



Et on ne peut que constater que les vitrines de banques ou autres enseignes ( je suis pas loin de la Nation) ont bien été attaquées , et ce n’était sûrement pas par les forces de l’ordre.



Mais les fdo laissent justement faire volontairement. Pour mieux justifier leur violence ensuite, mais sur tout le monde, et à côté les coupables ne risquent quasi rien, ils se seront déjà barrés loin.







joma74fr a écrit :



La pratique de la nasse (abandonnée par toutes les polices “civilisées” d’Europe) et l’usage d’armes non-létales de manière offensive alors qu’elles sont conçues comme armes de défense et de désencerclement, est sûrement très “bluffante” pour un allemand ou un finlandais en vacance à Paris (Paris, la ville de l’amour et du romantisme).



Bon, voilà que je me mets à débattre avec des conservateurs qui pensent que tout va bien en France (à part les “énergumènes” qui cassent des vitrines). Constate ce que tu veux, tu t’intéresseras aux causes de ces “débordements” quand tu seras pris dans la nasse ou placé en garde à vue parce que tu voulais exercer une liberté quelconque (autre que celle de consommer et d’avoir un patrimoine, bien entendu).



C’est le problème quand des gens ne s’“informent” que dans les grands médias, qui protègent le pouvoir en place au lieu de donner les faits sans les déformer… Ils ne voient qu’un petit bout de la réalité, celle qu’on veut bien qu’ils connaissent.



Le 28/12/2019 à 16h 26







Patch a écrit :



C’est le problème quand des gens ne s’“informent” que dans les grands médias, qui protègent le pouvoir en place au lieu de donner les faits sans les déformer… Ils ne voient qu’un petit bout de la réalité, celle qu’on veut bien qu’ils connaissent.







Car tout journal se doit d’être protégé fiscalement. Entre autres justifications. <img data-src=" />



Arkeen Abonné
Le 28/12/2019 à 17h 12

Ils sont pas foutus d’appliquer l’ouverture des données de transport aux citoyens, pourtant inscrite dans la loi … “Macron”. Par contre, si c’est pour les flics, pas de soucis, on y met les moyens comme à chaque fois. L’Etat au service de sa police plutôt que de son peuple. Mmmm …


Le 28/12/2019 à 18h 46

La folie est quelque chose de rare chez l’individu ; elle est la règle pour les groupes, les partis, les peuples, les époques.

Nietzsche


Patch Abonné
Le 28/12/2019 à 20h 02







Idiogène a écrit :



Car tout journal se doit d’être protégé fiscalement. Entre autres justifications. <img data-src=" />



Pourtant même ceux qui sont de l’autre bord et qui ne les ménagent pas ont encore leurs subventions (je pense notamment à l’Huma) <img data-src=" />



Et ca ne suffit absolument pas à justifier le léchage de cul permanent de TOUS les pseudo-journaleux et éditorialistes de BFM WC…



Le 28/12/2019 à 20h 12







Arkeen a écrit :



Ils sont pas foutus d’appliquer l’ouverture des données de transport aux citoyens, pourtant inscrite dans la loi … “Macron”. Par contre, si c’est pour les flics, pas de soucis, on y met les moyens comme à chaque fois. L’Etat au service de sa police plutôt que de son peuple. Mmmm …







Les “forces de l’ordre” sont le dernier rempart qui évite à Micron la décapitation en place publique. Il faut les brosser dans le sens du poil.



Le 28/12/2019 à 20h 20







JoePike a écrit :



J’ai aussi l’impression qu’on est le seul pays dit “civilisé” avec autant de manifestations pour ne pas dire bordel dans les rues

Peut-être que ceci explique cela

( les étrangers ont d’ailleurs une expression anglaise pour décrire notre façon de réagir à toute réforme qu’elle qu’elle soit , ils utilisent l’expression “the french way” )

Habitant dans Paris des amis finlandais et allemands qui étaient en vacances chez moi étaient bluffés par le sang- froid des robots cops en bas de chez moi, qui restaient de marbre devant les quolibets, les insultes et les menaces de certains énergumènes énnervés.Et ils nous ont eux même dit “oh but it’s not like we saw on TV”

Comme quoi …

Et on ne peut que constater que les vitrines de banques ou autres enseignes ( je suis pas loin de la Nation) ont bien été attaquées , et ce n’était sûrement pas par les forces de l’ordre.









JoePike a écrit :



J’ai aussi l’impression qu’on est le seul pays dit “civilisé” avec autant de manifestations pour ne pas dire bordel dans les rues

Peut-être que ceci explique cela

( les étrangers ont d’ailleurs une expression anglaise pour décrire notre façon de réagir à toute réforme qu’elle qu’elle soit , ils utilisent l’expression “the french way” )

Habitant dans Paris des amis finlandais et allemands qui étaient en vacances chez moi étaient bluffés par le sang- froid des robots cops en bas de chez moi, qui restaient de marbre devant les quolibets, les insultes et les menaces de certains énergumènes énnervés.Et ils nous ont eux même dit “oh but it’s not like we saw on TV”

Comme quoi …

Et on ne peut que constater que les vitrines de banques ou autres enseignes ( je suis pas loin de la Nation) ont bien été attaquées , et ce n’était sûrement pas par les forces de l’ordre.





“Pays civilisé” ?! Vous etes bien gentil. Voir les forces de l’ordre taper aveuglément les gens non-armés, faire des lourdes charges contre les civils. C’est ça que vous appelez “civilisé” ?



Le 28/12/2019 à 22h 04







democrite a écrit :



“Pays civilisé” ?! Vous etes bien gentil. Voir les forces de l’ordre taper aveuglément les gens non-armés, faire des lourdes charges contre les civils. C’est ça que vous appelez “civilisé” ?





On est toujours le “civilisé” de quelqu’un d’autre… c’est pas une mesure quantifiable.



&nbsp;







Ricard a écrit :



Les “forces de l’ordre” sont le dernier rempart qui évite à Micron la décapitation en place publique.&nbsp;



&nbsp;

Si seulement.

Mais c’est plus vraiment le cas à notre époque. Tout au plus risque-t-il de perdre une chemise Armani comme un certain DRH:

https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/09/27/affaire-de-la-chemise-a…



Et à la limite ça me suffirais amplement. La vengeance ne résoud rien, si elle suffisait à faire réfléchir les prétendants au trône de fer ça se saurait.

&nbsp;



Le problème n’est pas , et n’a jamais été Macron.

Le problème c’est qu’il n’y a personne à mettre à la place qui peux réellement faire changer de cap.

On a tendance à penser “médiocrité”, mais à mon avis c’est pas le bon mot, le mot c’est “interconnexion”. Dans notre système à ce point complexe, il est très, trop difficile de changer des choses en profondeur avant de toucher le mur - car tous les efforts que certains feront seront exploité par les autres à leur profit au lieu d’être porté & suivis. L’exemple typique c’est , au sein de l’EU, la lutte contre l’évasion fiscale des sociétés (et des ultra-riche dans une bien moindre mesure). En dehors de l’EU, c’est le comportement des chinois & des USA face à la pollution.

&nbsp;

Tout seul, on est faible, mais nombreux, on est bloqué.



Des civilisations sont tombés parce qu’elles étaient trop complexes et n’ont pas pu s’adapter lorsque des conditions climatiques adverses ont affectés les récoltes.

&nbsp;



« On ne croit pas aux folies des gens sensés. Quelle perte pour les droits de l’homme ! »

&nbsp;Friedrich Nietzsche


Et les “barbares” apportent la civilisation aux empires déchus.


Ok. Donc je bannirai la resa electronique, j’irai reserver au guichet sans donner mon nom, et si on me le demande je donnerai un faux nom


Le 29/12/2019 à 10h 32







OB a écrit :



On est toujours le “civilisé” de quelqu’un d’autre… c’est pas une mesure quantifiable.





Bien sur que si c’est quantifiable… Suffit de prendre quelques sujets basique et de voir dans chaque pays comment il est traité. Tiens ont peut commencer par “mon président est un con” sur internet.



Patch Abonné
Le 29/12/2019 à 11h 17







Drepanocytose a écrit :



Ok. Donc je bannirai la resa electronique, j’irai reserver au guichet sans donner mon nom, et si on me le demande je donnerai un faux nom



Paul Bismuth? <img data-src=" />



fred42 Abonné
Le 29/12/2019 à 13h 11

Ça va être de plus en plus compliquéde voyager anonymement en train en France.








fred42 a écrit :



Ça va être de plus en plus compliquéde voyager anonymement en train en France.





Ouch…

Bon bah je vais limiter mes déplacements en train du coup, merci la SNCF.

Voiture, bus, blablacar, c’est pas les moyens qui manquent.









Patch a écrit :



Paul Bismuth? <img data-src=" />





Non, quand je dois donner mon nom pour des trucs pas officiels, j’utilise le nom d’un gros connard que je detestais quand j’etais ado, j’ai gardé cette habitude depuis <img data-src=" />



Le 29/12/2019 à 16h 38







Albirew a écrit :



… afin de traquer et punir les pauvres…







Faut dire que les 10 millions de Français au chômage ou au RSA sont la preuve que le capitalisme ne fonctionne pas (gain de productivité=chômage) <img data-src=" /> , et ça pour des religieux extrémistes du capitalisme comme nos Énarques c’est insupportable. Ils sont radicalisés et prêt à toutes les atrocités pour maintenir leurs privilèges de classe <img data-src=" />



Le 29/12/2019 à 17h 11







ProFesseur Onizuka a écrit :



Faut dire que les 10 millions de Français au chômage ou au RSA sont la preuve que le capitalisme ne fonctionne pas (gain de productivité=chômage) <img data-src=" />







Sauf que : le taux de chômage n’a aucun rapport avec la bonne santé d’une société. Aux Etats-Unis le chômage est faible, mais le fait de cumuler 3 emplois ne suffit pas forcément à boucler la fin de mois.

La majorité d’entre nous d’ailleurs a un job de merde : c’est à dire que si on propose de gagner légalement 100% de nos revenus sans avoir à aller au boulot ni autre contrepartie, on dirait oui.



Le gain de productivité ne cause pas du chômage ni de la précarité, mais amène à disposer de temps libre et au passage libère l’humain des tâches les plus ingrates. Le travail dont l’étymologie du mot est basée sur la notion de “torture” n’est pas un besoin humain mais quelque-chose dont on cherche justement à s’affranchir. La mécanisation de l’agriculture par exemple a permis de pouvoir s’affranchir de l’esclavage (et pas l’inverse).



Le chômage en contre partie est signe d’une société qui ne sait pas investir à occuper son temps disponible dans quelque chose d’utile à la société ou pour l’individualité de chacun.



Le 29/12/2019 à 17h 32

Eh bien l’anonymat résiduel restera uniquement pour celui qui se déplace à pied avec un cagoule. Et encore, il faudra qu’il attende l’hiver et il se fera alors coffrer pour comportement suspect dès la première apparition à un caméra.


Le 29/12/2019 à 17h 33

Eh bien l’anonymat résiduel restera uniquement pour celui qui se déplace à pied avec un cagoule. Et encore, il faudra qu’il attende l’hiver et il se fera alors coffrer pour comportement suspect dès la première apparition à un caméra.


En France, il y a un peu plus de 5 millions de chômeurs (dont un peu plus de 3 millions en catégorie A).



&nbsp;Et il y a 9 millions de personnes sous le seuil de pauvreté : en France aujourd’hui, on peut être pauvre même si on travaille. On peut vivre dans la précarité énergétique même si on est propriétaire de son logement.


Le 29/12/2019 à 23h 39







Drepanocytose a écrit :



Ouch…

Bon bah je vais limiter mes déplacements en train du coup, merci la SNCF.

Voiture, bus, blablacar, c’est pas les moyens qui manquent.





+1, même si je suis pas étonné.

Beaucoup de gens se foutent de voyager anonymement - le problème est lorsqu’on glisse de “il est possible de donner son ID pour des services additionnels” à “il est impossible de ne pas donner son ID”.



C’est la même logique que le patron de Google qui trouvait suspicieux de ne PAS être sur les réseaux sociaux.



Plus généralement, on reste sur une logique de déshumanisation par petite touches.

&nbsp;

Je me demande si une “solution” ne serait pas d’engorger le système avec des tas de fausses identités à tout bout de champs, de faux comptes sociaux, ….

Après ça rentre en contradiction avec des services utiles (tel que le suivi médical individuel par exemple) qui, même si ils sont actuellement “protégés” seront très certainement exploités à terme aussi , parce que la police veux pouvoir savoir TOUT d’une personne si d’aventure elle se penche dessus (par exemple à la suite d’un ciblage par une IA de catégorisation automatique de profils). C’est pas la STASI (ils ne lisent pas TOUT), ils peuvent lire. C’est différent.



Et même les policiers s’en foutent , à titre personnel: Ils veulent juste pouvoir “faire leur boulot” quand leur supérieur, le politicien (ou le haut fonctionnaire) leur en donne l’ordre.



Ce qui est perver c’est qu’au niveau sociétal on souffle le chaud et le froid : D’un coté on veux positionner l’EU comme “championne de la vie privée” notamment au contraire des USA et de la chine avec la RGPD. Mais d’un autre coté, il y a toujours plus de fichage policier masqué, qui exploite tout un éventail de traces à la demande.

Soit ils sont schizophrènes, soit c’est délibéré.

&nbsp;



Le 29/12/2019 à 23h 50







kwak-kwak a écrit :



La majorité d’entre nous d’ailleurs a un job de merde : c’est à dire que si on propose de gagner légalement 100% de nos revenus sans avoir à aller au boulot ni autre contrepartie, on dirait oui.





Sans même parler de jobs de merde t’en connais beaucoup des gens qui se lèvent tous les matins pour aller bosser juste pour le plaisir ? (j’entend par là qui continueraient à le faire même s’ils n’y étaient plus financièrement obligés ?)



Il y a bien sur des gens qui ne vivent que pour leur boulot, d’ailleurs eux le merdier actuel sur les retraites ne les concerne pas vu qu’ils crèvent généralement “usés jusqu’à la corde” bien avant d’y arriver voir à peine quelques mois après leur départ pour les plus costauds vu qu’ils ont perdu leur seule raison de vivre, mais c’est loin d’être la majorité et franchement c’est des gens que je plaint. (et que je fuis autant que possible tant ils n’ont aucun intérêt “socialement”)



Personnellement sans pour autant détester mon taff si je n’en avait pas besoin pour gagner de l’argent je m’en passerais sans le moindre problème et j’ai largement assez de centres d’intérêt à coté pour arriver à occuper mon temps sans avoir le moindre instant pour m’ennuyer.



vizir67 Abonné
Le 30/12/2019 à 09h 00

D’un coté on veux positionner l’EU comme “championne de la vie privée”

notamment au contraire des USA et de la chine avec la RGPD. Mais d’un autre coté

il y a toujours plus de fichage policier masqué, qui exploite tout un éventail de traces à la demande.



je m’y perd aussi…avec ‘leur logique’ ???


vizir67 Abonné
Le 30/12/2019 à 09h 08

… t’en connais beaucoup des gens qui se lèvent tous les matins pour aller bosser juste

pour le plaisir ?



tiens c’est drôle….pourquoi je pense ‘à un certain animateur du soir sur France 2’ !!! <img data-src=" />


Le 30/12/2019 à 11h 05

La réponse classique qui pue.



La réponse est simple, s’il n’y a rien à cacher, pourquoi fouiller ? Et si l’on fouille là où il n’y a rien à cache, c’est que certains espèrent bien y trouver ce que nous ne voulons pas cacher.


Albirew Abonné
Le 30/12/2019 à 13h 34







kwak-kwak a écrit :



Le gain de productivité ne cause pas du chômage ni de la précarité, mais amène à disposer de temps libre et au passage libère l’humain des tâches les plus ingrates.





Bah… non. La productivité a augmenté mais le nombre d’heures de travail est resté le même (voire a augmenté selon les secteurs). le gain de productivité est passé directement dans les poches des patrons.

plus de productivité avec le même nombre de salariés = pas besoin d’embaucher = moins de demande = plus de chomage…



Le 30/12/2019 à 15h 08

A lire certains commentaires, la privation de l’anonymat, la surveillance de masse, le fichage seraient justifiés vu les menaces qui pèsent sur le monde occidental et les garanties sur la vie privée seraient suffisantes.



Mais si on regarde de plus près, par monde occidental, comprendre propriété privée des plus riches pour qui le monde rapporte beaucoup d’argent et que c’est ce monde là qui leur faut préserver.



Et de comprendre que c’est moins le salafiste qui veut imposer la charria dans le désert qui est un problème pour eux, que le révolté avec un gilet jaune qui fout des poux dans la tête des travailleurs qui risque de péter l’outil de production.



Et donc que le premier, pas trop problématique pour le business est un bon prétexte pour surveiller le second tenté de s’émanciper.


Le 30/12/2019 à 19h 08

Je n’ai pas l’habitude de me jeter dans la fosse aux lions mais je voudrais juste donner mon avis subjectif et empirique (pour ce que cela vaut) suite a certains commentaires qui nient le changement de paradigme qui s’est opéré en république française et qui pensent que c’est OK d’être totalement fiché.



En bon “gauchiasse” que je suis, je fait tout les ans ma petite psychothérapie de groupe en allant manifester le premier mai.

Cette année, pour la première fois un premier mai, j’ai reçu des gaz lacrymo et j’ai fui une charge de CRS.



Plus globalement, j’ai fait 5 manifestations (non gilet jaune) et j’ai été gazé 4 fois. Du jamais vu de ma carrière de citoyen qui manifeste.



Parler d’état policier ? C’est peu être encore un peu tôt pour le dire, mais pour en revenir a l’article, l’exploitation des données de voyage sans filtre par la police est un bel outil allant dans le sens d’un état policier.



Je suis censé vivre dans un pays qui garantie le respect de ma vie privée et je n’ai aucune envie que l’état, la police ou autre sache que je suis partie en vacance chez mamie (mème si ils s’en foutent). Ça n’entre pas dans le contrat de confiance.



&nbsp;Il y a plusieurs solutions pour lutter contre le terrorisme (puisque c’est la Sainte Excuse pour limiter les libertés des citoyens) : la diplomatie, la stratégie géopolitique, la prévention, la police, l’éducation, etc, etc,… Faire de la répression du citoyen un condition de cette lutte contre le terrorisme et de l’insécurité est - je pense- un choix idéologique extrémiste.


carbier Abonné
Le 30/12/2019 à 21h 01







Guinnness a écrit :



franchement c’est des gens que je plaint. (et que je fuis autant que possible tant ils n’ont aucun intérêt “socialement”)





Débile comme raisonnement et tellement égoiste que cela ne m’étonne guère.

Il existe des personnes qui sont dédiées à leur métier car ils se sentent (et sont) utiles pour la société. Ce n’est pas parceque tu as un job de merde, que c’est le cas de tout le monde. Et je te rassure, je doute également de ton intérêt “social”







Cetera a écrit :



Mais si on regarde de plus près, par monde occidental, comprendre propriété privée des plus riches pour qui le monde rapporte beaucoup d’argent et que c’est ce monde là qui leur faut préserver.





Si tu veux aller par la, la totalité de la population occidentale fait partie des 15% des plus riches sur Terre.









carbier a écrit :



Il existe des personnes qui sont dédiées à leur métier car ils se sentent (et sont) utiles pour la société.



Les pompiers, les infirmiers, les enseignants, bref, les professions qui gueulent depuis des mois voire des années concernant leurs conditions de travail <img data-src=" />



Le 31/12/2019 à 09h 33

La STASI a fait des petits . On l’ aura notre puce de tracking , ça va venir à petits pas .


Le 31/12/2019 à 12h 19







Albirew a écrit :



Bah… non. La productivité a augmenté mais le nombre d’heures de travail est resté le même (voire a augmenté selon les secteurs). le gain de productivité est passé directement dans les poches des patrons.

plus de productivité avec le même nombre de salariés = pas besoin d’embaucher = moins de demande = plus de chomage…



Non…

Si tout passe dans la poche d’un seul le problème n’est pas la productivité mais le manque de redistribution des richesses : Soit en temps libre pour l’individu (de faire ce que l’on veut, loisirs, culture, projet perso, etc, …), soit en investissement pour la société (en recherche et développement par exemple) ce qui aboutit à de l’embauche.



Le partage des richesses ne se passe pas nécessairement mieux dans les pays sans chômage, qu’ils soient réputés productifs ou pas. Les deux éléments ne sont pas liés.



En France, la présence d’associations de bénévoles montre que nous ne sommes pas à court d’activités possible (puisque les gens s’occupent au point de faire du bénévolat), mais de moyens financiers (empêchant de rémunérer ces activités).



Le 31/12/2019 à 12h 34







Guinnness a écrit :



Sans même parler de jobs de merde t’en connais beaucoup des gens qui se lèvent tous les matins pour aller bosser juste pour le plaisir ? (j’entend par là qui continueraient à le faire même s’ils n’y étaient plus financièrement obligés ?)







Des gens passionnés par leur boulot (sans pour autant que ce soit des tarés du boulot), il y en a quelques uns.

On en trouve quelques uns chez les artisans et les micro entreprises.

Parfois c’est un choix fait après la crise de la cinquantaine à l’orée d’une période de chômage : “fuck le job de merde, je tente l’expérience sur une turc qui me plait.” (Pour 90% de ces gens, ce ne sera d’ailleurs pas rentable). C’est pourquoi les 50 ans et plus sont à l’origine de l’essentiel de la création d’entreprise.



On en trouve aussi beaucoup dans la recherche publique. Les gens sont assez mal payé (par rapport au privé), mais nombre de recherches fonctionnent sur un modèle sans hiérarchie vraiment définie. Les gens font en gros ce qu’ils veulent, sans véritable contrainte hiérarchique, mais parviennent à se mettre d’accord sur un objectif commun et la répartition des tâches. (En gros ça fonctionne comme le village Schtroumpf). Et étonnamment, ça fonctionne très bien avec de très bons résultat par rapport au privé.



Ensuite tu as tous les gens qui effectuent une activité à mi ou plein temps alors que cela leur coûte de l’argent, ou ne leur rapporte rien sur le plan financier. Que ce soit les sportifs amateurs de haut niveau (entrainement 4 à 5 heures par jour, en plus du boulot) ou certains membres bénévoles dans les associations.



Le 31/12/2019 à 16h 16



Au départ, avec le PNR, ce n’était que l’avion. Désormais, on l’étend au maritime et au ferroviaire.





Sauf qu’au départ on prenait l’avion uniquement pour passer des frontières, où c’est logique de contrôler l’identité, mais le faire pour tous les trains intérieurs, c’est un viol de la vie privée, un viol des droits de l’Homme <img data-src=" />


Le 31/12/2019 à 22h 54







JoePike a écrit :



Je pensais que ce serait trop gros

Ben en fait non ça passe

<img data-src=" />





Oui c’est fou ça mort bien ces temps-ci <img data-src=" />



Le 31/12/2019 à 22h 57

Par plus riche, comprendre propriétaire des outils de production.

C’est plus précis en effet.


Le 01/01/2020 à 13h 22

Personnellement à chaque fois que j’ai été manifester à paris j’ai été gazé puis c’est partit en sucette avec les casseurs. Quasiment à chaque fois le gaz c’est également infiltré dans le métro. D’après certains c’est de ma fautes car je n’ai pas sentit le vent tourner ou alors je n’aurais pas du aller manifester.



C’est aussi débile que de dire “t’avais qu’a pas ramasser la grenade et t’aurais encore ta main”. Moi je pense surtout qu’une grenade dans les jambes ça doit pas faire du bien. Et un coup de pied hop ça part dans une ttête, GG.



Depuis rémi truc il y à eu une tentative d’accalmie mais la je trouve que c’est limite limite. Si les flics un jours ce font allumer à balle réèle ça m’étonnerais pas. Ils ont de la chance je ne manifeste plus, parce que si je perd un oeuil demain, quelques semaines plus tard ils vont chialer leur mère.


Le 01/01/2020 à 21h 35



skankhunt42 a écrit :



Depuis rémi truc il y à eu une tentative d’accalmie mais la je trouve que c’est limite limite. Si les flics un jours ce font allumer à balle réèle ça m’étonnerais pas. Ils ont de la chance je ne manifeste plus, parce que si je perd un oeuil demain, quelques semaines plus tard ils vont chialer leur mère.



Bah, ok, tu va t’en faire 3,4,N. Et tu sera gaulé rapidement, parce que autant ils sont mollassons pour trouver lequel d’entre eux t’aura fait perdre ton oeil, autant t’inquiète pas que , pour eux-même, l’esprit de corps marchera à plein régime quitte à oublier totalement toute notion de respect des personnes (sans même parler du respect de la vie privée).



Mais surtout, et après ? Tu penses quoi, que tu va leur faire peur&nbsp; ? Que tu va faire peur au préfet (qui est leur chef direct sur le terrain) ? En corse ils ont buté un préfet, il me semble pas que les corses en ont tiré quoique ce soit pour la population. Et puis un préfet c’est juste un pion, ils peuvent le changer du jour au lendemain.



Ou alors faut verser dans le terrorisme et faire sauter leurs gosses et leurs femmes ? Mais on a jamais rien réglé comme ça depuis 1789… et pour quel résultat ?&nbsp;



Le vrai problème selon moi c’est que les moyens de luttes sont éculés. Ce qui a marché en 68 en plein boom économique avec un pays souverain ne peux plus marcher dans une économie récessive et un pays engonssé dans une fédération de 500M d’habitants au niveau de vie aussi extrême.



Un point qui me parait intéressant, c’est que ce n’est pas des gilets jaunes dont les haut-fonctionnaires ont peur : Tant que tu continue à aller bosser , toucher ton salaire sur un compte bancaire et payer ta TVA & tes impôts divers & variés, eux toucheront leurs gros salaires & bonus , mettrons leurs gosses dans le privés et boufferons du caviar importé à noel.



&nbsp;

Or depuis quelques années, on assiste à la suppression de tout passage par l’être humain dans les interactions avec l’état et les banques:



* Limitation de l’argent liquide : Interdiction de paiement en cash supérieur à 1500€, , limitation des garanties de l’état sur le compte courant, limitation du cash qu’on peux retirer, suivi des opérations en or ou en devises étrangères = &gt; Ca rends le traçage possible par leurs services , ce qui complique un peu la vie des fraudeurs fiscaux mais ça réduit aussi les actions de “bank-run” organisés.



* Obligation du versement du salaire sur un compte bancaire , associé à la très très forte incitation de l’état a donner son IBAN pour toute opération fiscale. Valable aussi pour tout ce qui est paiement récurrents (eau, élec, gaz,…)



* Dernièrement, l’impôt sur le revenu prélevé à la source leur permet aussi de s’affranchir de tout ce qui est action concerté de rétention de l’impôt sur le revenu.



* (Je n’inclue pas ici tout ce qui est flicage généralisé, qui est davantage une volonté des flics que celle du ministère des finances, pour qui tant que l’argent arrive, tout va très bien).



Dans l’absolu, on pourrait avoir des situations où l’on pourrait créer des “être humains virtuels” avec des comptes en banque réels ,des jobs virtuels mais avec de vrais salaires. Tant que l’entreprise (ou l’état, si on parle de contractuels ou fonctionnaires) ne se plaint pas de l’absentéisme dudit humain, le “système” pourrait fonctionner sans accrocs.

Quand on y pense, finalement, dans un tel système l’existence matérielle de l’humain dans cette logique est plus un problème qu’un atout.

(On pourrait ptet même créer ça sur des VM, va savoir).&nbsp;



Depuis le 22 juin 1944, la monnaie n’ayant plus de relation avec une valeur matérielle identifiée et partagée par tous, on pourrait virtuellement créer des milliard de ces humains virtuels - en fait juste des lignes dans un ensemble de bases de données.



Là où je veux en venir, c’est qu’aujourd’hui sous couvert de traque de fraude fiscale/simplicité/modernisation, le système qui s’organise se décorrèle de la vie quotidienne des gens, à de rares exceptions près, et ne tient QUE par la confiance qu’on lui accorde - donc le fait qu’on aille bosser puis qu’on aille dans les magasins (et les pompes à essence).



Tant qu’on restera dans cette logique, à part quelques vitrines & quelques abris bus de cassé, il n’y a pas trop de risques que les choses changent en faveur des gens lambda.

&nbsp;

Le “grand débat” (qui avait un relent de cahiers des doléances) n’a pas tellement apporté grand chose, guidé qu’il étant sur les questions posés et les retours faits.



A partir de là, nul besoin d’aller dans les rue se prendre des gaz dans la gueule. Suffi qu’assez de gens , ou assez de “personnes-clés” renonce à aller travailler (démission, abandon de poste, osef) et renoncent à utiliser les comptes bancaires. Restent chez eux, s’organisent entre eux, …



Bien sur , ca ébranlerais tout : ces gens ne paieraient plus leurs loyers ce qui provoquerais des explusions (mais bon, si assez de monde le fait, il n’y aura plus assez de flics ou d’huissiers pour le faire : les explusions servent surtout à faire peur) et des squats de bâtiments vides, et provoqueraient aussi des problèmes en cascade sur le reste : plus de revenus, c’est plus d’écoles, plus d’hopitaux…. et plus de revenus pour les fonctionnaires qui , eux sans doute, seraient bien resté dans le système actuel.



A titre personne je ne vois pourtant guère d’autre moyen d’actions , vu que par définition , nous en tant que citoyens, tant qu’on continue à consommer & aller bosser, on a strictement aucun impact sur l’organisation de la société décidée par la poignée d’élite.

(En cela la gouvernement Macron a surtout servi a prouver que MEME un renouvellement très important des députés - dont un bon nombre de “tout neuf” qui n’avaient jamais servis à ces postes avant - ne change strictement rien au fonctionnement de l’état, au point de se poser la question de leur utilité réelle).





Mais si il y a d’autres idée réelles , je ne demande qu’a tester & être convaincu !

(A une époque j’avais idéalisé le bitcoin & les monnaies électroniques comme moyen d’émancipation des banques. Bon, c’était un peu naïf, je l’admets !!)