votre avatar

Cetera

est avec nous depuis le 3 septembre 2016 ❤️

Bio

Oups.
On dirait que quelqu'un ici aime garder ses petits secrets, comme si de par hasard il y avait quelque chose à cacher...
Désolé, ô lectrice de passage, cher lecteur égaré, pas de révélation sensationnelle pour le moment sur ce profil.
Repassez plus tard ?

890 commentaires

Cityvision, le système de vidéosurveillance algorithmique de Wintics

Aujourd'hui à 12h 39

par défaut c'est 14 jours, c'est assez récent avant c'était seulement 72 heures. en revanche si quelqu'un décide de geler les images intéressantes elles sont conservées un mois (à partir du gel). le gel de vidéos peut être décidé par toute personne ayant les droits pour le faire, sans réquisition (en gros on gèle si c'est intéressant "des fois que" : c'est une habitude restée du délai assez court de 72h). si les images sont extraites sur réquisition, le système ne conservera pas les images plus longtemps et charge à l'autorité judiciaire de détruire l'extraction au bout d'une année sauf si un acte précise que ça doit être gardé.

si les images sont extraites sur réquisition, le système ne conservera pas les images plus longtemps et charge à l'autorité judiciaire de détruire l'extraction au bout d'une année sauf si un acte précise que ça doit être gardé.



Merci pour cette précision.
Donc al période de conservation serait au maximum d'1 an mais reconductible suivant l'instruction.

Et quid des métadonnées associées à la vidéo (cad les éléments d'analyses du logiciel VSA sur la base de la séquence vidéo), sont-elles elles aussi détruites en même temps que la séquence vidéo ?
Peuvent-elles être dissociées de la séquence vidéo d'un point de vue juridique?

Hier à 13h 54

Je pense que les 14jrs relatés par @fred42 sont la durée de conservation maximale du système vidéo en charge des enregistrements.
Cependant, je pense que sur réquisition judicaires (ie: une enquête à la suite d'un délit), la séquence peut être exportée en dehors du système source.
Elle devient donc un élément d'enquête qui ne devrait pas être soumis au même règle de conservation de 14jrs.
Je ne suis pas juriste et si quelqu'un pouvait le confirmer?

Hier à 14h 03

Question très sérieuse; quel est le problème d'un store qui met à jour des logiciels sous une façon unifiée ?

Les mises à jour sont quand même un sujet très aléatoire côté logiciel, qui vont du "j'ai développé ma solution maison pour gérer ça" à "pas prévu, qu'ils se démerdent", et sans parler de la désinstallation. J'y vois des avantages (plus besoin d'utiliser ninite sur une réinstallation), l'OS qui gère la partie mise à jour, l'identité unifiée ...

Le Store n'est que le reflet d'une stratégie CloudOps il me semble.

logo apple

Le 27/03/2024 à 20h 16

Bref, ce ne veut pas dire pour autant que les Chinois ne représente pas une menace mais elle est différente, moins agressive et plus efficace que la poudre.


Ça doit être pour ça qu'ils paradent tous leurs camions lanceurs d'ICBM nucléaires à chaque fête nationale...
La position et les intentions belliqueuses de la Chine ne sont même quasiment plus cachées, il ne faut pas se voiler la face : le discours actuel de Xi est le même que celui de Poutine il y a qql années. Et le but ultime, c'est toujours d'imposer le communisme au monde entier (merci, mais non merci).
Les Chinois sont historiquement un pays moins belliqueux que les EUA, c'est factuels, il suffit de regarder les conflits depuis la 2nd guerre mondiale où les EUA c'est presque 2 x plus que la Chine.


Ce n'est pas si simple que ça. À deux exceptions près, les interventions des USA ont toujours eu deux buts : l'intervention dans des conflits (guerres civiles ou guerres interétatiques) virant au génocide, ou blocage du développement du communisme (ce dernier étant une idéologie non seulement expansionniste, raison pour laquelle tes analyses sur la Chine ne tiennent pas, mais en plus absolument inhumaine - 50 millions de morts pour la seule Chine communiste) au Vietnam et en Corée (l'ouverture des hostilités étant à l'initiative de la CdN) notamment.

Pour le reste, toutes les interventions des USA ont pour but premier une expansion des démocraties (ça ne marche pas toujours, mais des fois si), et jamais la conquête, au contraire de la Russie ou de la Chine (qui en est à construire des îlots artificiels en pleine mer pour s'arroger le contrôle des eaux internationales), qui n'ont jamais libéré personne de l'Axe pendant la seconde guerre mondiale (la Russie a profité de l'occasion pour annexer toute l'Europe de l'Est). Pour finir sur les dépenses militaires américaines : en part du PIB ça reste peu (3.5%), et ça pourrait être moins si les Européens assumaient leur part du fardeau de la défense des pays démocratiques (au lieu de se palucher sur les dividendes de la paix qui sont en train de nous revenir en pleine poire).

Et si tu considères les Chinois comme étant moins belliqueux, tu te fourres le doigt dans l'oeil. Les Chinois, c'est JC Dusse : ils savent pas ce qui les retient de nous casser la g..., mais c'est la trouille. Sans les USA, ça fait longtemps qu'ils seraient à Taiwan, aux Philippines et chez d'autres voisins (ils s'installent aussi tranquillement en Russie).
Non ce n'est pas vraiment le cas. La Russie s'investit dans certains pays mais les EUA eux aussi ne sont pas loin. C'est l'UE et la France qui perdent du terrain.


Ça doit être pour ça que les affaires étrangères des USA s'alarment de la perte de leur influence en Afrique au profit de la Russie.
https://www.foreignaffairs.com/articles/africa/2022-02-17/russia-has-big-plans-africa
https://www.cfr.org/backgrounder/russias-growing-footprint-africa
https://www.theguardian.com/us-news/2024/mar/22/russia-niger-us-security-pact

Pour le reste, toutes les interventions des USA ont pour but premier une expansion des démocraties (ça ne marche pas toujours, mais des fois si), et jamais la conquête, au contraire de la Russie ou de la Chine (qui en est à construire des îlots artificiels en pleine mer pour s'arroger le contrôle des eaux internationales), qui n'ont jamais libéré personne de l'Axe pendant la seconde guerre mondiale (la Russie a profité de l'occasion pour annexer toute l'Europe de l'Est). Pour finir sur les dépenses militaires américaines : en part du PIB ça reste peu (3.5%), et ça pourrait être moins si les Européens assumaient leur part du fardeau de la défense des pays démocratiques (au lieu de se palucher sur les dividendes de la paix qui sont en train de nous revenir en pleine poire).



Je pense que je vais arrêter là.

Le 25/03/2024 à 18h 38

"*Ainsi, nous allons bientôt voir par qui la France a été sorti d'Afrique. "

Par la Russie, il n'y a pas d'ambiguïté là dessus. Les USA sont aussi en train de subir la manipulation des opinions dans des pays d'Afrique identifiés comme fragiles par la Russie.

"Tant que les EUA resteront sur ce modèle, ils seront aussi dans une stratégie impérialiste du monde [...] là où la Chine recherche plutôt la collaboration."

Certainement, ça se voit d'ailleurs à tous les pays annexés par les USA, et par le fait que la Chine ne s'installe jamais dans les eaux internationales, ni ne va chercher les poux à ses voisins dans leurs propres eaux internationales.

Par la Russie, il n'y a pas d'ambiguïté là dessus. Les USA sont aussi en train de subir la manipulation des opinions dans des pays d'Afrique identifiés comme fragiles par la Russie.


Non ce n'est pas vraiment le cas. La Russie s'investit dans certains pays mais les EUA eux aussi ne sont pas loin. C'est l'UE et la France qui perdent du terrain.

Les Chinois sont historiquement un pays moins belliqueux que les EUA, c'est factuels, il suffit de regarder les conflits depuis la 2nd guerre mondiale où les EUA c'est presque 2 x plus que la Chine.
Je rappelle le budget 2024 des EUA DoD c'est 864 Mds$. La Chine c'est 231 Mds$.
Je ne ferai pas le ration par habitant hein mais bon :fumer:

Bref, ce ne veut pas dire pour autant que les Chinois ne représente pas une menace mais elle est différente, moins agressive et plus efficace que la poudre.

Le 23/03/2024 à 14h 40

Ça vient faire dans l'histoire que c'est le dilemme que les USA ont, à mon sens:

1. Freiner le monopole, pour favoriser la concurrence intérieure, mais en s'affaiblissant à l'international => on partage mieux le gâteau, mais qui rétrécie au fil du temps.
ou
2. Garder le monopole, ça fait râler en interne, mais ça permet de plus facilement dominer l'international => on garde un gros gâteau, mais les petits acteurs doivent se contenter de plus petites parts.

Entre une grosse part d'un petit gâteau, ou une petite part d'un gros gâteau, la taille de la part est la même pour les petits acteurs. Sauf qu'au niveau international, bah le gâteau est plus petit pour les USA.

Quand les USA étaient seuls maitres du monde, bah tu peux te permettre de casser tes monopoles, aucun acteur international ne vient te piquer tes parts de marché à l'international. Aujourd'hui, c'est différent, si t'affaiblis un acteur US, ça profite directement à la Chine.

Parce que la Chine de son coté, elle en a rien à faire d'avoir des gros monopoles, du moment qu'elle s'étend à l’international.

Après, j'en sais rien de ce qui est mieux pour nous ou pas, USA/Chine... Je me dis qu'avec les USA, tant qu'on reste à notre place, l'Histoire montre qu'on n'a rien à craindre d'eux. La Chine, je sais pas.

Un reportage intéressant de France TV: https://youtu.be/Jsbar8ZCufU?si=3zCQXPWhoVhN_PNo

Les EUA sont plutôt impérialistes dans leur vision du monde. Bien plus que la Chine en fait.
Les EUA veulent imposer, y compris par la force, un modèle compatible avec leur organisation économico-sociale.
Par exemple, un américain mange l'équivalent annuel de 5 planètes. Pour continuer à l'alimenter, les EUA doivent sans cesse trouver des ressources. Ainsi, raisonnablement, pourquoi avoir besoin d'une itération annuelle d'Iphone pour laquelle, Apple devra trouver les ressources humaines et moyens de production en nombre (d'où le recours à la Chine) si ce n'est pour alimenter la machine à consommation américaine?
Tant que les EUA resteront sur ce modèle, ils seront aussi dans une stratégie impérialiste du monde* là où la Chine recherche plutôt la collaboration.
Je ne dis pas pour autant que la Chine est un modèle préférable, je dis surtout qu'il serait temps de cesser de tout miser sur les EUA.


*Ainsi, nous allons bientôt voir par qui la France a été sorti d'Afrique.

AI IA

Le 23/03/2024 à 20h 59

En fait, cette "orientation" me fait penser au cycle des robots, d'Asimov, où ça arrive plus ou moins discrètement (Conflit évitable, La preuve, L'incident du tricentenaire), jusque dans la vie personnelle (Satisfaction garantie)

(et là je dépasse allègrement le cadre du sujet et de la boutade ^^ , mais Asimov c'est bon, mangez-en !)

Ca me ramène loin dans le passé, lorsque j'étais au collège : les Robots puis Fondation.. :phibee:

Le 23/03/2024 à 14h 47

ça dépend, si c'est pour remplacer les politiciens par une IA désintéressée (pouvoir, copinage, idéologie, ...), ce serait p-ê pas si compliqué ;)

Dans ce cas, jamais le pouvoir politique ne signera l'achat aujourd'hui d'un ensemble d'outils qui pourraient potentiellement à terme les remplacer?

Une femme est attaquée par une nuée d'oiseaux représentés par l'ancien logo de Twitter, auxquels se mêlent les logos de YouTube, TikTok et Instagram.

Le 07/03/2024 à 08h 10

sauf que influenceur, c'est vaste. Il y a de bons influenceurs, j'en connais, qui donnent par exemple de bons plans voyage, etc...
et ca touche tout le monde, y compris des acteurs, comiques, chanteurs, etc....
c'est un monde de fou.

Ah oui, les bons influenceurs et les mauvais influenceurs.. :-D

Un pingouin brise une fenêtre (Windows)

Le 07/03/2024 à 08h 07

Je l'utilisais pour me permettre d'utiliser les applis ebooks sur autre chose qu'un mobile (ou une tablette) (chez moi un MS Surface Pro).
Ca marche plutôt bien mais ce ne sont pas des applis gourmandes.
Dommage.

un métro londonien en station

Le 16/02/2024 à 11h 03

Je ne pense pas qu'ajouter des capteurs aux caméras installées soit réaliste: D'abord car cela aura un coût (achat et installation partout contre système centralisé d'analyse) puis si analyser par l'image des scènes complexes n'est pas une si grande réussite (au moins chez nous) je peine à imaginer quelque chose qui puisse faire mieux... D'ailleurs, la Chine qui semble inspirer certains y arrive et cela alimente leur riant système de crédit social. Quand ils éprouvent le besoin d'en faire plus, pour les minorités surveillées, c'est l'espion que chacun porte désormais avec lui qui est mis à contribution avec une appli traçage et écoute obligatoire! Orwell l'a prophétisé, Tonton Xi l'a fait.

Une infra d'analyse centralisée à aussi un cout: matériel, infra, énergie, foncier, maintenance et support..

Le surcoût 'analyse' ajouté à une caméra et compte tenu des composants et logiciels mis en œuvre, ce ne devrai pas être plus de +20%. Sachant que ce qui coûte le plus cher est souvent l'installation et la mise en œuvre, ce poste étant mutualisé, il ne coûte rien de plus ou peut être un peu de main d'oeuvre pour tests et réglages mais pas de moyen supplémentaire de levage, de génie civil et autres joyeusetés.

Donc en bout de ligne, si on compare une infra complété par l'analyse d'image et un modèle embarqué, je pense que ce serait plutôt en faveur de la caméra en fait. A voir.

Le 16/02/2024 à 09h 01

Niveau caméras, je dirais que la fonction prise de vue est le truc essentiel sur lequel se focaliser car tout traitement derrière en dépends.

Mais je dirais que plus il est complexe, plus il a intérêt à être fait hors caméra surtout dans un cadre de vidéosurveillance de ville ou de toutes manières tous les flux sont enregistrés avec des durées légales.

La compression est efficace, les réseaux aussi, pas de raison de se priver des évolutions rapides côté traitement en collant cela sur des caméras qui seront alors toutes à mettre à jour (logiciellement, avec un % d'échec/briquage à chaque fois ; voir matériellement sous 2 ou 3 ans si on veut rester au top) individuellement.

Désolé, mais c'est vraiment un cadre qui justifie un traitement temps réel centralisé.

Le traitement dans la caméra ne se justifie que pour des cas d'usage de particulier surveillant sa baraque, visant à ne récupérer que "l'info utile" (séquences de captures via envoi mail ou NAS/FTP local existant, typiquement intégrés dans les cam IP) ce qui évite de charger son LAN avec un streaming permanent, sauf à faire un double réseau via un NVR.

Mais je dirais que plus il est complexe, plus il a intérêt à être fait hors caméra surtout dans un cadre de vidéosurveillance de ville ou de toutes manières tous les flux sont enregistrés avec des durées légales.


Si l'enregistrement sur voie publique est encadré par la Loi, je ne crois pas que l'analyse vidéo le soit compte tenu notamment du résultat des différents pilotes menés notamment par les "villes intelligentes" . L'analyse vidéo est quand même un sujet qui, depuis au moins 15 ans, a monopolisé bien des discussions mais sans réel avancée en raison d'une efficacité opérationnelle qui est loin d'être satisfaisante à part dans les présentation des éditeurs qui laisse penser que l''IA' c'est ce qu'il manquait au produit pour être utilisable.

C'est bien la preuve que la voie de la mutualisation du flux vidéo aux fins d'analyses n'est pas une réussite.
C'est pourquoi, une autre voie me semble plus pertinente à utiliser et rien n'empêchera d'ajouter de synchroniser les flux vidéos et les flux d'analyse issues de capteurs spécialisés* sous la forme de métadonnées exploitables en terme d'interface graphique et/ou de base de données.
Donc oui à la mutualisation mais dans un objectif opérationnel qualifié.

* par capteurs spécialisés, comprendre : capteurs ajoutés à une caméra ou un capteurs externes dont les données traitées peuvent être pertinentes dans un contexte de vidéo surveillance

Le 16/02/2024 à 08h 47

La voie prise est de réutiliser l'infrastructure de capture vidéo déjà en place et de profiter de l'avancée sur l'IA en matière de reconnaissance pour justement pouvoir gérer toutes ces fluctuations.

L'article ne laisse pas supposer que ça ne fonctionne pas. Il n'y a pas de chiffre indiquant le rapport de faux positifs ni si ça a impacté négativement le travail des agents de sécurité. On reste sur des systèmes d'alertes à destination d'opérateurs humains, les faux positifs ne sont pas un problème en soi. Au pire, les agents n'en tiendront plus compte si c'est beaucoup trop fréquent et ils bosseront "à l'ancienne".

Le fait de ne pas pouvoir distinguer un vélo non-pliable d'un pliable n'est pas une preuve que le système ne peut pas fonctionner. Juste que le modèle de l'IA n'a pas été entraîné pour ça encore.

La voie prise est de réutiliser l'infrastructure de capture vidéo déjà en place et de profiter de l'avancée sur l'IA en matière de reconnaissance pour justement pouvoir gérer toutes ces fluctuations.


L'infra peut rester commune, c'est parfait pour ça. Non le soucis est bien dans la conception de la caméra elle-même dont le capteur est conçu pour un usage précis produire des images pour générer un flux vidéo.

Un second capteur dédié à l'analyse m'apparait bien plus pertinent pour traiter et mettre à disposition d'un logiciel d'autres types d'informations (spectrales, doppler, ..).

Dans ce cas, de plus, cela permettrait de répartir la charge global du calcul de l'analyse sur tous les équipement sources et ainsi d'éviter d'avoir à recourir à de l'infra dédiées par exemple (note que c'est déjà le cas pour certains fabricants qui propose une ouverture de leur produit vers des solutions type plugin embraqué sur l'analyse d'image).
Le fait de ne pas pouvoir distinguer un vélo non-pliable d'un pliable n'est pas une preuve que le système ne peut pas fonctionner. Juste que le modèle de l'IA n'a pas été entraîné pour ça encore.


Ce n'est pas un problème d'IA mais bien d'image source qui n'est pas souvent appropriée à ce type d'analyse et de scenarios attendus. Exemple, dans le cadre d'une solution de comptage du type A->B B<-A.

Le meilleur résultat sera sans doute de positionner une caméra qui perpendiculaire au sol, de tracé une ou deux lignes virtuelles (ie: avec zone blanche de discrimination) pour délimiter les zones A et B. Il y a déjà pas mal de paramètres optique à prendre en compte (contraste, luminosité,..), puis propre au contexte d'analyse (enfants, animaux,..) et scénarios (entrée et sortie rapide, objets positionnés sur le ligne de partage de zone, etc etc). Dans tous les cas, le gout global pour ce cas d'étude sera de plusieurs milliers d'euros.
Et cela dans le but de remplacement une cellule photo électrique dont le coût est de 10-15€ avec une fiabilité supérieure (en terme de comptage on est d'accord).

Le 14/02/2024 à 08h 53

Merci pour cet article car je pense que beaucoup fantasme les capacités d'analyse des caméras et/ou des logiciels de vidéosurveillance.
Les tests sont nombreux et pointent tous dans la même direction: la fiabilité des algo et des filtres de traitements est plutôt faible compte tenu de l'objectif en terme de sûreté et de sécurité publique.
La faute à la source (le flux vidéo) dont la qualité est très variable et qui ne permet pas d'avoir une analyse homogène. La caméra est d'abord conçue et mise en œuvre pour ce cas d'usage de transmission d'un flux vidéo destiné à être enregistré et/ou affiché sur un moniteur. Le cas d'usage de l'analyse vidéo, est une surcouche qui repose sur un analyse des images produites sur un flux compressé (H26x) en temps réel/différé dont l'algo doit exclure un grand nombre de caractéristiques (pénombre, bruit, B/P frames incomplètes, définition, ..) de limitation optique ( géométrie, focale, sensibilité,.. ) que l'on peut qualifier de bruit.
La voie prise est donc celle du 2 en1 mais cela ne fonctionne simplement pas.

A mon avis, lorsque les caméras auront leur propre capteur/moteur dédié à l'analyse, les choses seront sans doute différentes.

Des billets de cinquante euros.

Le 14/02/2024 à 07h 34

Je pense que le sujet dépasse la seule dimension légaliste.

- Déjà, on ne peut enlever à personne son droit de porter un jugement sur une autre personne.
C'est au cœur du fonctionnement de nos sociétés, et c'est légitime, et intrinsèquement lié à l'expérience de la vie.
Certains individus sont appréciés, d'autres honnis, et c'est la première étape pour se constituer un environnement personnel sain (quand une fois qu'on a un jugement sur une personne qu'on estime dangereuse, on l'écarte de sa vie dans un second temps).
Le fait que BC ait purgé sa peine n'oblige personne à lui serrer la main, ni à le considérer en faisant abstraction de tout ce qu'il s'est passé. Évidemment, nos actions ont des conséquences sur le long terme, et il faut vivre avec cela.
Une des questions ici, c'est de savoir si on peut exercer ce jugement dans le cadre d'une prestation professionnelle. Moi, je pense globalement que oui dans ce cas précis, mais ce n'est que mon avis personnel.

- La justice est là pour assurer une forme de cohésion de la société, mission éminemment compliquée qu'elle assure avec des moyens très imparfaits.
Elle a donc ses lacunes, comme chacun sait, et un jugement pénal, quel qu'il soit, ne dispense pas d'ailleurs tout un chacun de se faire une opinion sur des faits qui sont portés à sa connaissance.
Bien sûr, ça ne veut pas dire qu'il faut avoir une attitude de revanche, ou de justicier, la justice reste seule maîtresse des moyens de protection à mettre en place contre les atteintes physiques.
Mais il ne s'agit nullement de cela ici, on parle de refuser à quelqu'un qui a violenté au moins deux femmes différentes sur une base régulière de redevenir une personnalité publique.
Personne n'a le droit d'être une personnalité publique.
C'est une qualité qui se conquiert.
BC a parfaitement le droit de vouloir rejouer de la musique en public, ou de vouloir se faire financer un album.
Et si une part de ce public proteste, c'est tout aussi parfaitement légitime.
Être une rockstar n'est pas un droit fondamental, il faut aussi un public consentant pour cela.
Ce qui nous emmène au point suivant.

- Dans le cas de BC et de son métier, il a une forte dimension publique, voir d'exemple (j'étais moi-même un fan de Noir Désir dans mes plus jeunes années).
Et c'est ce point, comme l'a souligné Labsyb ce matin, qui est au centre du sujet selon moi.
Est-ce qu'une personne qui a fauté à ce point peut reprendre une activité artistique publique sans que personne n'y trouve à redire ? Quid des proches qui sont perpétuellement exposées à ce crime via l'exposition médiatique de son auteur ?
Le risque de répondre à cette question par l'affirmative, c'est aussi de banaliser ce type de comportements dans l'esprit de millions de personnes. Je vous rappelle que le problème de la violence domestique envers les femmes tue directement environ une centaine de femmes par an en France (sans compter les suicides, probablement plus nombreux encore), et fait subir un enfer à des milliers d'autres.
Ce n'est pas un petit problème.
D'où les protestations d'une partie du public.
Un homme qui a tué au moins une femme et qui - à son corps défendant - devient le symbole de la violence faite aux femmes ne peut décemment pas prétendre à récupérer sa place de role model.
Pas sans que cela ne suscite une forme d'indignation générale, en tout cas.

Je pense que le sujet dépasse la seule dimension légaliste.


Le sujet peut être, le débat aussi mais ce qui doit prévaloir dans la Société des Hommes, c'est la Loi et le Droit.
Et si la Loi venait à être remplacée par la morale (ie: tribunal des RS), l'étape d'après, ce sera la demande de rétablissement de la peine de mort qui sera devenue moralement défendable et acceptable selon les variables d'appréciation de chacun.
Après tout, tabasser une femme c'est plus grave que tabasser un homme mais tabasser un enfant c'est plus grave que quoi?
C'est en cela que la Loi est compatible avec le vivre ensemble: elle met tout le monde au pied de l'égalité en droit sans distinction et sans l'appréciation au doigt mouillé du quidam moyen qui se rêve procureur et juge sur X.

La Justice n'est pas la Vengeance.

Je ne peux résister d'en profiter de faire un hommage à M Badinter (paix à son âme) et à son magnifique discours à l'AN lors des débats sur l'abolition de la peine de mort en 1981:
https://www.youtube.com/watch?v=x8w1kIAnmYo

Le 13/02/2024 à 09h 18

Alors, sans me prononcer sur la position d'Ulule, Marie Trintignant ne semble pas avoir été la seule victime de Cantat.
Il lui est reproché d'avoir régulièrement battu et provoqué le suicide d'une autre de ses compagnes, Krisztina Rády, et ce en 2010, alors que Cantat est en liberté conditionnelle suite au meurtre de Marie Trintignant.
Les faits n'auraient pas donné lieu à des poursuites judiciaires, mais de là à dire qu'il n'a rien commis depuis, il y a un pas.

Edit : si, les faits ont donné lieu à des poursuites, my bad.
Selon Wikipedia :
Le 6 juillet 2018, la justice annonce que la plainte déposée contre Bertrand Cantat par l'association féministe Femme et libre concernant le suicide de Krisztina Rády est classée sans suite. La procureure de la République de Bordeaux déclare que « les investigations menées n’ont pas permis de caractériser que le suicide de Krisztina Rády était en relation avec des violences physiques et psychologiques commises sur elle par Bertrand Cantat »

Selon moi, il y a une confusion entre légal et moral.
Cantat a bien été jugé et à purgé sa peine envers la société, ça c'est le volet légal.
Certain(e)s souhaitent qu'il n'exerce plus d'activités médiatisées basées sur son ou ses faits de violences avérés et supposés : ça c'est un point de vue moral.

Or la moral étant fluctuante selon chacun, elle ne peut être considérée comme un moyen de juger un individu. C'est pour cela que le droit existe : tout le monde a les mêmes droits et encourt la même peine devant un tribunal quand bien même il y aurait un jury populaire, ce dernier ne peut aller au delà ce que prévoit la Loi même s'il jugerait moral de le faire.

Donc la question qui est soulevée ici, faut-il que les questions morales exprimées sur BC l'emporte sur la Loi et son application par la Justice ?

Pour ma part, la réponse est non, le Droit rien que le Droit C'est la Loi qui doit d'être modifiée si la société souhaite bannir un individu condamné, à l'exclusion sociale et/ou médiatique à perpétuité donc même après avoir purgé sa peine.
Bien sûr, le prix à payer, c'est la boite de Pandore bien ouverte avec tous les excès possibles en conséquence..

ps: Ulule devrait quand même informer ses utilisateurs potentiels sur l'application d'une politique morale qu'elle devrait définir clairement et qui lui permet de censurer tout ou parti des projets.

Une jeune fille sur son smartphone, dans un bus.

Le 22/01/2024 à 12h 17

Un petit coup de YesScript2 (que j'utilise ou NoScript) et on peut lire.

Merci fred42!
le lien vers le rapport de 2022 qui est mentionné dans l'article et qui a semble t-il a servi de support pour cette communication présidentielle en 2024:

https://sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_sur_les_causes_d_infertilite.pdf

Le 22/01/2024 à 11h 53

Il a largement été démenti par les spécialistes de la question qui disent que l'infertilité a une très petite part dans la baisse de la natalité.

Et cela d'autant plus que souvent, ce n'est pas de l'infertilité mais une baisse de la fertilité et qu'en attendant par exemple 2 ans au lieu d'un an, les choses s'améliorent :

Aujourd'hui, en France comme dans la plupart des pays développés, entre 18 et 24% des couples en désir d'enfants ne parviennent pas à obtenir une grossesse après douze mois d'essai, selon Santé publique France (SPF), qui précise que ce taux retombe à 8% à 11% après 24 mois.


Cela n'empêche pas que ça soit un problème pour les couples concernés, mais ça n'a que peu de rapport avec la baisse de la natalité a priori.

En recherchant le lien ci-dessus, je suis tombé sur cela. C'est édifiant !

Merci @fred42. Malheureusement je ne suis pas abonné à La Tribune mais j'ai lu ce début de 'plan'.
Si cela se confirme, ce serait assurément un scandale d'utiliser des fonds publics (sécurité sociale ) pour cela, sauf pour les laboratoires concernés.

Le 22/01/2024 à 10h 51

D'accord avec toi sur l'amalgame.

Et, moi, je n'aime plus Macron ; toi, tu ne l'as jamais aimé il me semble.

Le Monde dit aujourd'hui à propos de la baisse de natalité :

. Le mal est plus profond, et nous devons nous en inquiéter sans délai, car les conséquences seront majeures. mais je ne pense pas qu'on puisse pour autant le qualifier de journal de la droite la plus conservatrice.

A propos d'amalgame, ce qui m'a choqué est que Macron attribue en parti cette baisse de natalité à de "l'infertilité". Or, même si par nature c'est une des causes possibles de la baisse de natalité, elle n'est pas unique et/ou majoritaire (il me semble que la cause psycho-sociale est même le point clé).
Donc si Macron propose de travailler la question par ce biais là, je ne pense pas que cela débouche sur quelque chose de viable, voir pire, que cela serve de prétexte à d'autres actions gouvernementales.

Un homme est enseveli sous les post-its.

Le 15/01/2024 à 15h 15

La perte de compétence et perte financière lorsqu'il y a un transfert de la masse salariale d'une entreprise publique (fonctionnaires) vers le privé (consultants).
Les premiers ayant un niveau de qualité que non pas les seconds dont l'outil principal est Microsoft 365 (sans VS bien sûr).
Pertes des compétences et pertes financières pour un résultat très discutable sur la mission et son résultat. D'ailleurs aucun RETEX n'est fait..

Capture d'écran d'un message d'erreur sur un ordinateur

Le 15/01/2024 à 12h 40

En fait il y a des solutions de vérification basé sur des indicateurs par exemple effectué à partir des mêmes données collectées mais traités différemment. L'écart de résultat valant pour défaillance pour investigation. L'autre solution est l'audit (annuel) qui vérifie la cohérence de l'ensemble.

La question est donc bel et bien pourquoi n'est ce pas mis en oeuvre?

Apple Vision Pro

Le 09/01/2024 à 13h 57

Je suis myope aussi et pas besoin de lunettes ... après j'utilise des casques FPV pour retour vidéo de drones, mais je ne saurais dire s'il y a une similitude.

Je suis myope aussi mais j'utilisais des lentilles correctrices pour le casque WMR lorsqu'on faisait des devs avec ça.

Une salle de contrôle de caméras de vidéosurveillance

Le 09/01/2024 à 13h 53

C'est bien ce que j'ai toujours expliqué. C'est de la com' de la part de ceux qui survendent les capacités technologiques de la videoprotection/surveillance, soit pour des questions mercantiles, soit pour d'autres motifs moins avouables.

Une femme travaille face à trois écrans d'ordinateurs.

Le 31/12/2023 à 20h 05

Ce n'est pas clair.

Mais j'ai l'impression que tu fais un contresens sur l'article ce qui n'aide pas à te comprendre ou alors c'est moi.

En gros, l'article dit que les médias ne doivent pas prendre comme source que les hommes pour parler d'IA (et plus généralement de la tech) et ne pas parler que des hommes parce qu'il y a aussi de nombreuses femmes qui y travaillent et qui peuvent apporter leur expertise.

Merci. Je savais bien que ce n'était pas clair. :)

Le 30/12/2023 à 18h 48

Y a t-il un premier filtrage de l'information recherchée par l'IA (par exclusion) puis un second produit sur le résultat par l'IA (par exclusion ou privilège) sur la base d'une requête simple d'un journaliste elle-même auto-filtrée (d'aucuns diraient auto-censurée) ?


Dites moi si ma formule n'est pas claire..

une Tesla model S bordeaux en mouvement

Le 31/12/2023 à 20h 02

De toute façon la conduite autonome de Tesla n’en est pas une ... problème réglé

Je n'évoquais pas uniquement le cas de Tesla mais plus généralement celui de la conduite automobile automatisée.

Le 30/12/2023 à 18h 58

Et le jour où on aura une régulation du trafic routier comme on l’a dans le ciel, oui là l’automatisation deviendra moins risquée sur la route 🙂

La très grosse différence est d'abord que les systèmes relatifs au trafic aérien sont tous interopérables. A ma connaissance, il n'y a aucun système à ce jour capable de permettre une communication interopérables entre véhicules qui permettrait de réguler et d'informer les véhicules pour les adapter au contexte d'usage en temps réel.
S'il y a un spécialiste du sujet, je suis intéressé.

Carte papier avec la ville de gaza

Le 25/11/2023 à 07h 44

Pourquoi ce ne serait pas une bonne idée de laisser la parole aux gens?
Faut apprendre à accepter les avis divergents du sien et c'est un bon exercice pour cela de confronter les opinions de chacun dans le respect et le calme, bien sûr.
Les propos insultants ou illégaux peuvent être modérés.

Une silhouette se détache devant un mur de carrés rouges.

Le 25/11/2023 à 07h 38

J'imagine que ces solutions ont un prix (le logiciel, l'infra et le personnel formé qui l'utilise). Les communes allouent donc des budgets, sans doute importants, sans que la question soit posée de la légalité voir, de l'utilité?

La CNIL et le ministère de l'Intérieur vont enquêter sur la reconnaissance faciale à des fins policières

Le 21/11/2023 à 08h 19

la PN n'est pas la seule à utiliser Briefcam:

https://www.linforme.com/tech-telecom/article/un-logiciel-israelien-dans-la-videosurveillance-de-l-assemblee-nationale_1062.html

La majorité des cyberattaques d'État contre la Russie émanent de la Corée du Nord et de la Chine

Le 20/11/2023 à 09h 18

En l’occurrence, si j’ai bien lu, ce n’est pas l’état Russe mais des chercheurs d’une entreprise privée qui énoncent ce fait.
J’imagine que cette disonnance entre le discours officiel et ces chercheurs va engendrer quelques créations d’emplois en Sibérie.


Oui c’est bien cela que j’avais en tête: A qui profite le plus le crime?


Le 20/11/2023 à 07h 21

Je ne crois pas que la Russie publie ce type d’information comme ça par hasard. Il y a une raison, sans doute stratégique, mais que nous ignorons pour l’instant.


QNAP QSW-M7308R-4X : un switch avec 4x 100 GbE (QSFP28) et 8x 25 GbE (SFP28)

Le 17/11/2023 à 18h 07

Tu parles du fait que tout est en ligne, et là tu évoques les séries Netflix téléchargées en local :)
Soyons cohérents, les données en local dans ce cas sont les données perso, bureautiques, photos et vidéos.
Quant-aux jeux, ils sont quasi exclusivement stockés en local sur le device qui les exécute, donc ça ne compte pas dans le dimensionnement du NAS ni des backups cloud afférents.



Mon raisonnement est le suivant, si on parle de données perso moyennes dans le contexte du tout Cloud (ton hypothèse de départ), faute d’avoir des études précises, on peut se référer aux abonnements proposés par les cloud services providers.
Si on prend l’abonnement maximal chez Google, c’est 2 To.
Apple va beaucoup plus loin, mais leur cible est riche, on peut raisonnablement estimer que la moyenne de la volumétrie user est inférieure à 2 To, leur offre intermédiaire.
Sur One drive, offre médiane à 1 To pour toute la famille.



Donc en moyenne, on est clairement plus proches de 2 To sur l’usage constaté que de 24.
Et encore, je suis à peu près certain que c’est beaucoup moins en réalité, mais c’est difficile à mesurer plus précisément.


1/ La console de mon fils c’est 1 TB (incluant le système) soit 6-7 jeux mais pas plus. Donc:
2/ Il ajoute un HDD externe de 4 TB => ca fait donc 5 TB pour la console
3/ il aime jouer sur PC : tu peux ajouter 5 TB (système +datas(jeux))
4/ Donc la part de provisonnement pour mon fils est de 10TB
5/ Sa soeur est plus modeste (et plus assidue) pour elle le PC c’est les cours: 2TB
6/ Elle joue avec son frère de temps en temps mais pas de provisionnement pour elle vu que c’est son frère qui porte la charge
Etc,Etc
A eux deux, c’est donc 10+2=12TB et j’ai ajouté les parents… Et même s’ils n’utilisent que 70% du volume de stockage attribué, ce stockage là, je l’ai payé à 100%.



Avoir l’intégralité des services dans le cloud ne signifie pas que tu n’as pas besoin de stocker en local mais les besoins locaux sont infiniment moins importants (pas besoin de sauvegarde, pas besoin de partage ou de volume pour chaque usager vu que ces besoins là sont dans le nuage et que tu as une copie local uniquement pour le mode hors ligne ou comme cache) et surtout la scalabilité comme la volumétrie ne sont plus géré par du matériel, c’est du contrat..



Attention, ca ne veut pas dire que le cloud est la solution, je pense que c’est une partie de la solution (hybrid cloud).


Le 17/11/2023 à 16h 01

Yes, mais on parlait du cas d’usage spécifique des très grosses volumétries et du réseau 10G.
Volumétries que l’on n’atteint que dans le cas des gros jeux, et de gros cas d’usages spécifiques pas grand public.
S’il s’agit d’avoir son drive Google et d’aller sur Netflix en 4K sur trois écrans en même temps, le 10G n’a aucun sens, 1G est largement suffisant.
Les fournisseurs de cloud ne fournissent pas de débit de synchro très élevé (je doute même que tu atteignes le 1G). Et de toute façon, pour accéder à tes photos, tes vidéos de vacances, tes pdf et tes word, bon, 1G ou 10, c’est impossible de voir la différence.
Tes données restent synchronisées en local en cache pour les plus fréquemment accédées, ce qui n’élimine pas complètement la nécessité d’avoir du sto local.
Donc mon point, c’est que si tu as 1G et des usages non spécifiques, s’il reste des euros, il vaut mieux acheter du sto que du 10G.
Par contre, 24 To, on délire. Une famille moyenne doit avoir une dizaine de fois moins de données à stocker, en étant très conservateurs.


A discuter mais 6 TB par personne (moyenne) c’est un volume totale brut qui comprends les données utilisateurs (media (ie: série Netflix téléchargée), jeux, ,..), les donnés systèmes obligatoires, et les backups systèmes/données utilisateurs.


Le 17/11/2023 à 13h 00

Si je devais choisir perso, je choisirais toujours d’investir dans du sto que du network.
On trouve 4 To de flash de bonne tenue à 200 euros en broke, et là le service rendu est réel.



Mais oui, tes calculs sont plus affinés que les miens !
Mais mon point demeure, 1 partout la balle au centre :P


La tendance du marché n’est pas que tu stockes local pour usage local, c’est de te fournir un service dont l’accès te sera assuré sur abonnement le plus souvent.
Cela obéit à une stratégie de vente (client captif) mais aussi à allégement et une simplification coté usager des produits.
Le cas des plateformes vidéos ou audios est emblématique: tu as un plus grand besoin de réseau (BP, latence,..) que de stockage. Comme, tu as de moins en moins besoin de PC mais de terminaux d’accès aux services (mobiles, tablette, console, web,..).
Hors pro, les cas d’usage d’avoir une solution de stockage @home importante (>24TB pour une famille de 4 personnes) , deviennent plus rare et sont réservés de plus en plus à un public geek spécialisés, certes, mais qui est de plus en plus minoritaire en terme de marché (enfin je pense..).
Moralité: aujourd’hui je ne peux pas conseiller à aucun particulier d’acheter du stockage surtout s’il ne sait pas faire la maintenance (backup, redondance, etc etc) et donc qu’il y a un risque élevé de pertes de données.


STMicroelectronics condamnée pour discrimination sexuelle

Le 10/11/2023 à 11h 52

Ce que je reproche à ce genre de sujet (sic), c’est que cela concerne concerne plutôt des catégories socio-professionnelles cadre et >.
J’ai eu vent que les femmes et les hommes au SMIC gagnaient rigoureusement la même chose et que personne ne semble s’en offusquer.
L’autre point, est qu’en général, pour aligner une même catégorie, c’est fait plutôt vers le bas..


YouTube accroît sa lutte contre les bloqueurs de pub

Le 06/11/2023 à 21h 50

C’est un des gros défauts du fediverse : les annuaires proposés ne sont pas assez clairs pour trouver son petit près carré et ne pensent pas forcément aux choses les plus évidentes. J’avais fait un petit inventaire de tous ces défauts sur un article de blog y’a quelques semaines. En fait le principal souci est que ces outils sont fait par des tech qui pensent technique. Pas utilisateur.



Les changements pour qu’un portail soit plus user-friendly sont loin d’être insurmontables, il suffit juste de présenter la chose de manière plus accessible. Typiquement, j’apprécie la façon dont PixelFed présente les instances. Il manque des filtres comme le fait de savoir si l’instance accepte encore des profils, mais en dehors de ça, il y a une présentation normalisée et très accessible. La page descriptive est même super bien faite, presque commerciale.



Centraliser la gestion des utilisateurs est impossible : cela va à l’encontre du concept même. C’est comme si tu disais de centraliser la gestion utilisateurs des services d’email.



Il ne faut pas oublier que l’architecture même du Fediverse est conçue pour que chacun puisse monter son propre domaine… Soit ce que permettaient Internet et le Web depuis leur création jusqu’à ce qu’ils se fassent privatiser par les grandes entreprises.



Et perso je les vois moi-même à mon taff où les équipes techniques n’arrivent quasi jamais à discuter avec le métier parce que personne ne veut comprendre le point de vue de l’autre. La bonne vieille dichotomie du tech vs le métier.




La même dichotomie en dev entre les pro-duits (on développe sur la base de fonctionnalités vendables) et les pro-jets (on développe sur la base des demandes validées des métiers). DevOps et CloudOps donneront plutôt raison aux premiers mais on risque de s’amuser voir un dev discuter directement avec un métier en lui expliquant que sa fonctionnalité manquante et bloquante sera codée en best effort dans une future release pas encore planifiée.


Le 02/11/2023 à 13h 54

Perso, je ne filtre pas au niveau du navigateur de chaque poste à la maison mais au niveau du réseau local (pfSense & Adguard).


#NoTwitterDay : la grève des tweets des spécialistes de la lutte contre la désinformation

Le 28/10/2023 à 13h 36

C’est de Voltaire pas de moi! :chinois:


Le 28/10/2023 à 07h 41


manhack a dit:



Et re-non : « quelques petits conseils : vérifier la source regardez qui a écrit l’info que vous lisez et est ce que la personne où cet organisme est digne de confiance regardez comment l’info est écrite est ce qu’il s’agit de quelqu’un qui présente des faits objectifs, vient de quelqu’un qui vous donne son opinion et qui présente qu’un aspect du sujet et vous pouvez aussi aller sur le decodex hoaxbuster checknews les observateurs vrai ou fake, ce sont tous des sites qui recense les fake news les rumeurs essayez de pousser la logique jusqu’au bout est-ce que l’argumentation tient la route comparez varier les sources regardez ce que les autres médias disent sur un sujet si aucun journal aucune chaîne de télé aucune radio n’a parlé d’une info et bien c’est probablement qu’elle est fausse… à moins qu’effectivement tous les médias soient contrôlés par les illuminati des aliens ».



Le problème n’est pas tant de savoir si la source émane d’un “grand média” que de checker la crédibilité de ladite source, et donc de vérifier si elle donne une “opinion”, ou des éléments vérifiables (cf la question des études universitaires “validées par les pairs” VS celles qui ne l’avaient pas encore été dont il a bcp été question lors du Covid-19)




Non, je ne suis pas d’accord. Ces journalistes se sont autoproclamés “vérificateurs d’informations “. Je ne dis pas pour autant que leur travail est à déconsidérer mais le terme “fact”, le fait, n’a pas toujours la place qu’il devrait avoir dans leurs analyses parfois orientées, parfois biaisées ou même trop binaires (vrai / faux) sur des sujets complexes.



D’ailleurs, les “fact checkers” ( ce terme ressemble vraiment à de la novlangue quand même) ont pu être condamnés par la Justice ( cas d’Olivier Berruyer ) en s’éloignant de leur travail pour aller dans celui du média qui décerne les bons et les mauvais points. Ce n’est pas en faisant de la désinformation qu’on lutte contre la désinformation.



Et le grand perdant là dedans est l’Homme, son esprit et ses idées.
“J’ai pris son parti hautement, quand des hommes absurdes l’ont condamné pour ces vérités mêmes”.


Le 27/10/2023 à 16h 22

Je suis d’accord sur la forme mais sur le fond, l’argumentation servait la rhétorique alors qu’ici, je lis l’injure qui la remplace.


Le 27/10/2023 à 15h 58

Je ne pense pas que ce soit moi qui sur-analyse, je pense que c’est X et les discussions autour qui me paraissent bien surréalistes. Ce que je dis est surtout que cela symbolise un peu l’état du Monde contemporain, où l’affrontement semble devenir la règle par défaut.


Le 27/10/2023 à 07h 59

X est un peu le symbole contemporain du Monde qui se fracture et se morcelle dans une logique et une perspective d’affrontement. Les positions des uns et des autres semblent de moins en moins conciliables, chacun arguant détenir le monopole de la Vérité et taxant l’autre camps de noms d’oiseaux.



Vu les tensions géopolitiques du moment, c’est pente glissante de plus, il me semble.


Un Suisse refuse (pour l'instant) une solution lui permettant de récupérer ses 239 millions d'euros de bitcoins

Le 27/10/2023 à 16h 20

une bdd, sur disque, c’est jamais qu’un fichier au final
la seule chose qui fait que c’est une bdd, c’est l’organisation des données dedans et ce qu’en fait le logiciel qui l’exploite, tu peux faire une bdd avec sqlite avec juste un fichier



la blockchain n’est qu’un fichier avec une certaine structure, à priori c’est “juste” l’empilement de toutes les transactions validées, je pense pas qu’on puisse parler de bdd pour ce qui me semble n’être qu’un fichier d’historique au final



faut voir ce que tu appelle bdd en fait, les données seules ? ou l’ensemble données + logiciel pour les exploiter ? ou le logiciel seul ?, selon le contexte “bdd” peut désigner des choses différentes


Par base de donnée, je parle aussi du SBDG transactionnel qui est son moteur et qui permet, entre autres, de gérer non seulement les données, mais leur persistence, leur validité et leur format l’ensemble permettant une gestion fine d’un volume important de donnée et de leur traitement.
Je ne sais pas si je suis plus clair.


Le 27/10/2023 à 07h 59

C’est un peu plus de 520 giga.


Je n’y connais rien mais c’est un fichier et pas une bdd?


La Chine multiplie les efforts pour remplacer les technologies occidentales

Le 27/10/2023 à 16h 17

Je parle de l’Histoire de la France, nation diplomatique par excellence, propice à chercher une “3éme voie” sans chercher à prendre automatiquement le parti d’un camps ou d’un autre.



Ce que je nomme ici par camps c’est celui de l’Ouest contre le reste (pour paraphraser Niall Ferguson mais sans pour autant être d’accord sur toute son analyse).



Tu peux retrouver l’action non-alignée par le choix de la France de suivre aveuglément la voie de l’Ouest et ainsi d’avoir pu obtenir un respect plutôt conséquent par les pays du reste du monde.
Un exemple récent est sur le refus de s’engager au coté des EUA lors de la seconde guerre en Irak.



Il s’agit bien d’un choix assumé qui a valu à la France des ennuis plus ou moins fâcheux avec les EUA mais qui a permis à la France d’établir des relations de respect avec els pays du Moyen et Proche orient.
Cette troisième voie, c’est celle que, je crois, est, était, très attendu par une parti du reste du Monde qui a/Avait un grand respect pour la France, sa culture politique et sa capacité à peser dans les discussions géopolitiques, au moins jusqu’à peu.



J’espère que je suis plus clair.


Le 27/10/2023 à 07h 53

De ce que je peux voir de l’actualité, je suis de moins en moins certain que la réalité d’un Monde multipolaire soit partagée par l’Occident.



Je dirai même qu’aujourd’hui, l’antagonisme entre l’Ouest et le reste du monde prime, ne serait ce que pour former des coalitions ou alliances dans chacun des deux camps.
Il y a/aura une très grande pression sur tous les pays pour rejoindre l’un ou l’autre camps.



Personnellement, je pense que par son Histoire, la France devrait rejoindre celui des nations non-alignées sur l’un ou l’autre des camps.


Brave installait sans consentement deux services VPN sous Windows, un correctif en approche

Le 23/10/2023 à 11h 21

Idem, je suis un peu rebuté par ce double discours. J’espère qu’avec le renforcement des politiques anti-bloqueurs de pub comme en ce moment avec la campagne YT, le sujet de la vie privée et du traçage sera relancé avec l’emphase nécessaire.
A date, sur le plan privé, je filtre sur le LAN (pfSense & AdGuard) que YT ne détecte évidement pas mais signale que sa pub ne passe pas.


« Ok Freebox » : Adieu Freebox, Free annonce l’arrêt de son assistant vocal maison

Le 23/10/2023 à 07h 15

Pour ceux qui cherchent une solution maison ( :D ) pour leur domotique, Home Assistant propose quelques solutions plus ou moins abouties mais qui devraient évoluer grâce à une communauté très actives.


La NASA confirme « le mois de septembre le plus chaud jamais enregistré »

Le 19/10/2023 à 07h 12


Patch a dit:


Et que ce sera probablement le cas de chaque année du reste de notre vie…




En même temps, la vie terrestre de 80 ans env. est à mettre en perspective avec l’age présumé de la Terre: 4.5 Milliard d’année.



A un moment donné, il faut être humble : “tu n’est que poussière et tu retourneras poussière”.
Tu ne connaitras pas la fin du Monde qui te survivras.
:smack: