Faut-il sensibiliser les enfants au code dès l’école primaire ?

L'école des fans

Faut-il sensibiliser les enfants au code dès l’école primaire ?

Faut-il sensibiliser les enfants au code dès l’école primaire ?

Doit-on enseigner l’informatique dès le collège, ou même éveiller les plus jeunes au développement dès l’école primaire ? La question, qui revient régulièrement sur la table, vient d’être à nouveau posée par le député Luc Chatel (ancien ministre UMP de l’Éducation nationale) qui se fait ainsi l’écho de propositions formulées la semaine dernière par Corinne Ehrel et Laure de la Raudière. Axelle Lemaire, la Secrétaire d’État en charge du Numérique, se montre d’ailleurs sensible à ces préconisations.

classe école

Mercredi dernier, les députées Corinne Erhel et Laure de La Raudière ont présenté à l’Assemblée nationale un rapport portant sur le « développement de l’économie numérique » (voir le rapport, notre synthèse). Outre un état des lieux assez poussé, ce volumineux document contient une trentaine de propositions censées permettre à la France de rattraper son retard et remédier à d’« importantes lacunes » - selon les termes des deux élues, respectivement PS et UMP.

De l'éveil au codage en primaire, puis des cours d'informatique dès le collège

En l’occurrence, une grande partie des efforts à venir devraient porter d’après les auteures de ce rapport sur la formation, à commencer par celle des plus jeunes. Corinne Erhel et Laure de La Raudière plaident en effet en faveur de la mise en place de « sessions d’éveil au codage dès l’école primaire », de la même manière que ce qui peut se faire en matière de musique ou de langues étrangères par exemple. Surtout, elles invitent les pouvoirs publics à « rendre obligatoire l’enseignement de l’informatique » au collège puis au lycée. À l’heure actuelle, les élèves bénéficient d’une « formation à l’utilisation des outils et des ressources numériques » (et non à l’informatique) depuis l’école jusqu’au lycée. Cette formation est composée depuis l’année dernière d’une « sensibilisation aux droits et aux devoirs liés à l'usage de l'internet et des réseaux, dont la protection de la vie privée et le respect de la propriété intellectuelle ».

 

D’autre part, Corinne Erhel et Laure de La Raudière estiment qu’il serait intéressant de créer un CAPES ainsi qu’une agrégation d’informatique, ou bien encore d’inciter les universités à réserver 10 % des bourses qu’elles attribuent aux étudiants préparant une thèse de recherche relative au numérique.

Anciennement aux manettes, Luc Chatel s’empare des propositions Ehrel/de la Raudière

Hier, le député UMP Luc Chatel a repris ces propositions émises par les deux députées, demandant à la Secrétaire d’État au Numérique quelles suites le gouvernement comptait y donner. Au travers d’une question écrite, celui qui fut ministre de l’Éducation pendant presque trois ans sous l’ère Sarkozy (de 2009 à 2012) fait aujourd’hui valoir auprès d’Axelle Lemaire que « c'est de cette façon que pourront être développés des talents qui manquent encore trop en France dans le secteur du numérique, qui recrute en majorité à l'étranger aujourd'hui ». Certains pourront néanmoins lui reprocher de ne pas avoir fait avancer de telles propositions lorsqu'il était en fonctions...

« Il faut apprendre à coder ! » affirme Axelle Lemaire

En attendant la réponse de Bercy, soulignons qu'au lendemain de la présentation du rapport de Corinne Erhel et Laure de La Raudière, Axelle Lemaire et Marylise Lebranchu (ministre de la Réforme de l’État) avaient vivement salué les travaux des deux parlementaires, notamment s’agissant du volet « éducation ».

 

Axelle Lemaire

 

Mais s’il n’y avait aucun engagement formel de la part de l’exécutif, la Secrétaire d’État au Numérique s’est montrée favorable à un enseignement de l’informatique dès l’école primaire, lors d’un chat sur 20Minutes.fr, la semaine dernière. « Apprendre la programmation permet de dépasser la simple sensibilisation au numérique et de se rendre compte qu’on peut modifier les smartphones qu’on utilise, qu’on peut réaliser des films, qu’on peut créer des jeux. On apprend l’anglais, le chinois, il faut apprendre à coder ! » a ainsi déclaré Axelle Lemaire. Avant de poursuivre : « C’est une brique essentielle de la créativité, comme le collage ou le découpage… Faire du code c’est un outil au service d’un projet scientifique, artistique ou pédagogique ».

 

La locataire de Bercy a reconnu que de tels enseignements n’étaient actuellement pas dans les programmes scolaires, mais qu’elle « aimerai[t] par exemple que le temps périscolaire permette ce genre d’ateliers un peu partout en France ».

 

En attendant de voir ce qu’il adviendra de ce vœu, rappelons que les appels en faveur d’un véritable enseignement de l’informatique à l’école se sont multipliés ces derniers mois. En juin 2013, le Conseil national du numérique, suivant l’Académie des sciences, a notamment invité les pouvoirs publics à généraliser « l’enseignement de l’informatique depuis l’École jusqu’au lycée » d’ici 2016.

Commentaires (284)


Ahahahahah.

Non. <img data-src=" />


Ca promet :)



Je suppose qu’il serait plus intelligent d’enseigner la logique nécessaire à la programmation !


Apprendre à coder avant de savoir écrire…



http://legeekcestchic.eu/wp-content/uploads/2013/05/genius.png





Il manque des talents en France dans le secteur du numérique ? Ah oui c’est vrai, tout ceux qui partent à l’étranger où on reconnait les qualités d’un développeur senior et où on ne les traitent pas comme de simples pisseurs de lignes.








webshaker a écrit :



Ca promet :)



Je suppose qu’il serait plus intelligent d’enseigner la logique nécessaire à la programmation !





La programmation au primaire n’a clairement rien à voir avec celle que tout le monde connais. Faut pas être neuneu.

J’imagine que c’est plus un éveil à la logique algorithmique dont il est question qu’à l’apprentissage d’un langage (je parle pour le primaire).



La France est clairement à la rue au niveau de l’enseignement de l’informatique dans le secondaire où là, il est clair qu’on peut apprendre des langages sans problème.



Bien sûr qu’il faut que les gens apprennent, après tout l’informatique est une science (informatique = computer science, comme disent les anglais), et c’est à la base de pas mal de choses qui nous entourent. Comprendre un phénomène, c’est le démystifier. Pour l’instant, pour beaucoup de gens un programme est une boîte noir, et les informaticiens sont des magiciens. Alors que tout le monde, ou presque, comprends le principe d’un moteur à explosion, dans les grandes lignes, ou que si en Australie il pleut, l’eau ne tombe pas dans l’espace.









Tornado_OLO a écrit :



La programmation au primaire n’a clairement rien à voir avec celle que tout le monde connais. Faut pas être neuneu.

J’imagine que c’est plus un éveil à la logique algorithmique dont il est question qu’à l’apprentissage d’un langage (je parle pour le primaire).



La France est clairement à la rue au niveau de l’enseignement de l’informatique dans le secondaire où là, il est clair qu’on peut apprendre des langages sans problème.





Oui, la programmation au primaire se fait de manière graphique et simplifiée, avec un monstre qui doit aller manger des cookies ou que sais-je.



Ouai c’est ça réhabilitons le projet “informatique pour tous” avec des MO5 et des TO7… <img data-src=" />


Apprendre les bases de la logique de la programmation : plus que oui, ca peut servir dans la vie de tous les jours.



Apprendre la programmation ? pourquoi pas, mais en option … tout le monde n’est pas obligé d’apprendre à coder, tout comme tout le monde n’as pas besoin de savoir customiser une voiture pour s’en servir …



Mais après plus largement, c’est pas forcément le débat le plus urgent à l’école … déjà faire une VRAI reforme de l’école (avec prise en compte du rythme biologique des enfants, arrêter de leur faire porter leur poids en livres , ne pas comme avec la nouvelle reforme reporter les activités extra-scolaires sur les seules mairies et parents car ca fait que les villes riches et les enfants riches auront accès à bien plus de loisirs que ceux des villes pauvres et de parents pauvres … )



Bref tout ça pour dire que c’est bien de s’intéresser à ça, mais l’école à peut être d’autre priorités … ( du genre niveler les inégalités par le bas, pas par le haut comme c’est actuellement )


Ce serait tout aussi souhaitable que d’enseigner plus que sérieusement au moins une langue étrangère mais aussi l’orthographe et les quatre opérations ce qui éviterait à certains bacheliers de sortir du 2ème cycle moins bien formé qu’un détenteur de certif des années cinquantes.

En d’autres termes oui ce serait souhaitable mais est-ce que le corps enseignant est capable de gérer cette matière en plus ? Pas si sûr !


Le code de la route pour commencer !




Apprendre la programmation permet de dépasser la simple sensibilisation au numérique et de se rendre compte qu’on peut modifier les smartphones qu’on utilise, qu’on peut réaliser des films, qu’on peut créer des jeux. On apprend l’anglais, le chinois, il faut apprendre à coder !



Je suis plutôt d’accord avec ça, par contre pas la peine d’enseigner le C ou l’algorithmique, ça rendra le truc plus rébarbatif qu’autre chose.



Quand on parle de «programmation», pour moi ça veut dire «faire faire quelque chose par un ordinateur». Pour faire passer cela il faut des exercices simples, des langages simples (comme Scratch ou Phratch).



J’ai aussi vu des projets où les enfants plaçaient des Lego, prenaient une photo, les changent de place, prennent une autre photo… Puis mettaient les photos bout à bout sur PC pour faire du stop-motion. C’est rudimentaire mais ça leur fait manipuler des outils et comprendre des concepts, tout en s’amusant. Je pense que c’est ce qu’il y a de plus efficace.


Commencer à nous donner une université à la hauteur côté informatique, après on verra pour l’enseignement préliminaire de la programmation…



Repensez totalement l’école, surtout, c’est une catastrophe dans l’état actuel.


Oui oui et leur apprendre à faire des matrices aussi <img data-src=" />







Non mais sérieux déjà que maintenant ils ne savent pas écrire, lire et compter en sortant de CM2…

et ne parlons même pas de bases en sciences…


Tremble Google <img data-src=" />








Tornado_OLO a écrit :



La France est clairement à la rue au niveau de l’enseignement de l’informatique dans le secondaire où là, il est clair qu’on peut apprendre des langages sans problème.







L’education est de pire en pire, les programmes s’allege de plus en plus et j’en passe.



Aujourd’hui, sur le marche du travail depuis bientot 4 ans, ce que je regrette le plus c’est que l’education en pousse pas du tout a la double competence par exemple … je suis informaticien, dev surtout pour le moment et je vois bien qu’il y a un large besoin de gens qui aurait des casquette double aussi bien IT que commercial/marketeux/financier etc… sauf que les formation pour ca, au niveau scolaire je parle, sont peu nombreuses … ou alors ne donne pas forcement un bon niveau ni dans un sujet ni dans l’autre





« Apprendre la programmation permet de dépasser la simple sensibilisation au numérique et de se rendre compte qu’on peut modifier les smartphones qu’on utilise, qu’on peut réaliser des films, qu’on peut créer des jeux. On apprend l’anglais, le chinois, il faut apprendre à coder ! »





J’ai quand même l’impression qu’encore une fois, un amalgame énorme est fait entre “la programmation” et “l’utilisation de l’outil informatique” en général. Je suis assez curieux de savoir comment ils établissent le lien entre “coder” et “réaliser des films”.



Ce qui me surprend aussi c’est ce besoin soudain qui a l’air de découler d’une idée novatrice de génie qui est de former les enfants de primaire à la programmation et au code. Quand j’étais au CP, il y a 25 ans, ma prof avait une “tortue” dotée d’un feutre, qui se déplaçait sur une grande surface de papier posée au sol et pouvait abaisser ou remonter son feutre pour commencer à tracer et arrêter de tracer. On devait écrire des courts programmes pour dessiner plusieurs formes sur la feuille sans que les formes ne soient reliées entre elles par un trait. Sous couvert de nous apprendre à nous repérer dans un système en 2D au final on avait déjà une initiation au code. Du coup je m’interroge. C’était propre à mon institutrice ce truc ? Elle était une sorte de visionnaire qui nous enseignait déjà à coder ? <img data-src=" /> Ou c’est quelque chose qui était dans les programmes scolaires et qui a disparu ensuite au cours des nombreux allègements ?



Perso, c’est sans doute un des trucs qui a fait que j’ai pris goût très tôt à l’informatique, et je ne serais pas contre voir ce genre de méthode (re)venir dans les écoles primaires, sans forcément approfondir les aspects “code” plus que ça.



Après, à une époque les gosses ont encore du mal à écrire et à lire correctement à la sortie du CM2 est-ce que c’est bien raisonnable…? Remarquez, ça pourrait enfin leur apprendre la gravité des erreurs de syntaxe <img data-src=" />


Sensibiliser oui…mais pas en primaire. Faut pas trop pousser mémé dans les orties.



En 3e pour de l’initiation et une option au lycée, là je dis pourquoi pas. <img data-src=" />



Mais le marché étant déjà un peu saturé il me semble… ça promet pour plus tard <img data-src=" />








webshaker a écrit :



Ca promet :)



Je suppose qu’il serait plus intelligent d’enseigner la logique nécessaire à la programmation !







À faire de algorithmique sur un pseudo langage ? <img data-src=" />









Konrad a écrit :



Je suis plutôt d’accord avec ça, par contre pas la peine d’enseigner le C ou l’algorithmique, ça rendra le truc plus rébarbatif qu’autre chose.



Quand on parle de «programmation», pour moi ça veut dire «faire faire quelque chose par un ordinateur». Pour faire passer cela il faut des exercices simples, des langages simples (comme Scratch ou Phratch).



J’ai aussi vu des projets où les enfants plaçaient des Lego, prenaient une photo, les changent de place, prennent une autre photo… Puis mettaient les photos bout à bout sur PC pour faire du stop-motion. C’est rudimentaire mais ça leur fait manipuler des outils et comprendre des concepts, tout en s’amusant. Je pense que c’est ce qu’il y a de plus efficace.







Pour revenir sur les legos, pas tout a fait a la meme dimension, les legos c’est vachement bien pour developper une facon de penser de “dev” voir meme architecte informatique.









webshaker a écrit :



Ca promet :)



Je suppose qu’il serait plus intelligent d’enseigner la logique nécessaire à la programmation !







Tu veux dire donner des cours de mathématiques ?

L’informatique c’est essentiellement des mathématiques appliquées avec une notation moins “arcanique”.







Tornado_OLO a écrit :



La programmation au primaire n’a clairement rien à voir avec celle que tout le monde connais. Faut pas être neuneu.

J’imagine que c’est plus un éveil à la logique algorithmique dont il est question qu’à l’apprentissage d’un langage (je parle pour le primaire).







Je ne suis pas sûr qu’on puisse éveiller des enfants à “l’algorithmique” quand ils apprennent encore à maitriser les opérations élémentaires et qu’ils n’aborderont pas la plus simple des équations avant plusieurs années.

Enseigner des notions trop abstraites trop vite cela mène toujours à la catastrophe. Nos parents en ont fait les frais avec la réforme des “Mathématiques nouvelles”. <img data-src=" />









Jean_Peuplus a écrit :



Apprendre à coder avant de savoir écrire…







Pourquoi ? ce n’est pas le cas pour les informaticiens ?

ils sont capables de pisser des lignes de code mais incapables d’écrire une phrase “sujet-verbe-complément” <img data-src=" />



Il n’y a qu’à se balader sur les blogs pour le constater… <img data-src=" />



Faudrait déjà leur apprendre à utiliser un PC !



Les notions de fichier/répertoires, des fois, c’est vraiment utile !



Utiliser un minimum les fonctions de Windows et savoir ce qu’est un traitement de texte …



Je vois des jeunes gens arriver sur le marché du travail, qui savent tenir une souris et … c’est tout !

Copier/coller ? hum, on connait, mais de nom

Raccourcis claviers ? C’est quoi ?

Etc, etc.








Amnesiac a écrit :



Sensibiliser oui…mais pas en primaire. Faut pas trop pousser mémé dans les orties.



En 3e pour de l’initiation et une option au lycée, là je dis pourquoi pas. <img data-src=" />



Mais le marché étant déjà un peu saturé il me semble… ça promet pour plus tard <img data-src=" />







Le marche sature ? non, non absolument pas, il y a un meme toujours un manque au niveau de l’IT. Les SSII recrutent a tour de bras et arrivent meme a recruter des profils etrangers sans soucis, ce qui est clairement un signe de manque en general.









Tornado_OLO a écrit :



La France est clairement à la rue au niveau de l’enseignement de l’informatique dans le secondaire où là, il est clair qu’on peut apprendre des langages sans problème.







Ça me rappelle les math au lycéen, t’as un type qui savent coder sur sa calculette dans la classe et tout le monde aller le voir (pour peut qu’on avait le même modèle). En tout cas, je m’éclater plus à faire le programme qui résout les problème, que les résoudre moi-même. <img data-src=" />



Faire une initiation à l’algorithme, savoir se servir des outils à leur dispositions. Je n’ai absolument rien contre.

Le problème de l’apprentissage du code c’est qu’il ouvre la vaste et déchirante question du : “Mais avec quel language ?”. Or en informatique chaque langage à ces caractéristiques.



Après, je pense qu’il a d’autre sujet à prioriser à l’école primaire. Savoir lire, écrire, compter, sans difficulté, c’est parfois plus important que coder.


Quelque chose comme ça, en simplifié (sans avoir à écrire de texte, en mode pur graphique), pour apprendre la programmation, au primaire ce serait tout à fait possible :http://codecombat.com/



edit : j’ai l’impression que certains délirent. Apprendre à programmer, ce n’est pas apprendre un langage, de même que apprendre la physique, ce n’est pas apprendre à manufacturer un moteur à explosion…


Leur apprendre a écrire dessiner une page web en complément des pailettes ?


On aura tout vu, les jeunes ne savent plus ni écrire ni lire mais on veut leur apprendre à coder ?



En plus, le temps qu’ils arrivent dans la vie active, tous les outils / langages qu’ils auront appris seront complètement obsolètes, donc à moins de faire de la veille techno en permanence, et il faut énormément de temps pour ça, je vois pas à quoi ça va servir.



Il faut savoir marcher avance de courir. Fais l’inverse et tu te casseras la gueule tout le temps …



Commencer à la fin du collège, pourquoi pas, mais pas avant, c’est inutile et chronophage. Et puis comment va faire Madame Michu pour faire faire les devoirs <img data-src=" />


Ne parlons même pas des enseignants à former <img data-src=" />








Dr.Wily a écrit :



Ouai c’est ça réhabilitons le projet “informatique pour tous” avec des MO5 et des TO7… <img data-src=" />







Lol :)



J’ai donné pas mal de séances de cours dans ce cadre, sur TO



C’était ouvert aux écoliers et aux parents. J’ai toujours vu des parents, jamais d’enfant…









ike a écrit :



Le problème de l’apprentissage du code c’est qu’il ouvre la vaste et déchirante question du : “Mais avec quel language ?”. Or en informatique chaque langage à ces caractéristiques.







Perso, ça ne m’a jamais spécialement géner de changer de langage, je suis passé sur : Code TI-83, Pascal, Macro Letex, PHP, AS2, AS3, Macro OO, Java, C#, JavaScript, et j’en oubli. Le truc c’est si t’as de bonne base, après c’est juste apprendre ce n’est pas « if () {} » mais « IF THEN END IF », c’est pas la mort. Le principe des variables, des conditions et des boucle est presque toujours le même… Après tout ce qui autour, c’est du sucre.



Enfin, j’ai remarqué que certains dév ne savent pas sortir du langage qu’ils ont appris… pour moi, ça c’est assez grave.



Le 21/05/2014 à 08h59

Belle idée socialo pour dégoûter les gens de l’informatique =&gt; leur apprendre l’informatique à l’école.









zefling a écrit :



Perso, ça ne m’a jamais spécialement géner de changer de langage, je suis passé sur : Code TI-83, Pascal, Macro Letex, PHP, AS2, AS3, Macro OO, Java, C#, JavaScript, et j’en oubli. Le truc c’est si t’as de bonne base, après c’est juste apprendre ce n’est pas « if () {} » mais « IF THEN END IF », c’est pas la mort. Le principe des variables, des conditions et des boucle est presque toujours le même… Après tout ce qui autour, c’est du sucre.







Je suis pareil mais quand meme, les bases des differents langages ont beau etre plus ou moins pareil, quand tu avances dans les structures tu vois les differences profiler rapidement. Moi rien qu’entre c#, java et c++ des que tu rentres dans des biblio specialises genre ado pour tout ce qui est bdd tu as de grosses diff entre java et c#. (apres, j’ai toujours vu dans les differents projet les dev faire des surcouches a ces trucs la pour en simplifier l’usage <img data-src=" />)







zefling a écrit :



Enfin, j’ai remarqué que certains dév ne savent pas sortir du langage qu’ils ont appris… pour moi, ça c’est assez grave.





Pareil, mais d’un autre cote, quand tu as une experience, on ne te recrute presque que pour ca ensuite … difficile de te faire embaucher pour du c++ quand sur ton cv tu n’as d’experience pro que du java par exemple.



Sur mon CV y’a java/c et ++/php/c# j’avais fait 5 ans de java a la fac, autant de c toujours a la fac, php en boulot d’ete et c# en 6 mois de stage, quand j’ai chercher mon premier taff, on ne m’a appeller que pour le c# …



J’ai quand même l’impression pour pas mal de gens ici “Apprendre à coder” ça implique d’écrire des programmes dans un langage donné, à savoir utiliser un compilateur et à connaitre la javadoc par coeur <img data-src=" />



On parle de “sensibilisation” au code. Derrière les différentes techno qui existent actuellement et tous leurs frameworks qui auront certes disparus dans 10 ans, il y a quand même des bases communes fondées sur la logique et les algorithmes de bases, qui en plus d’être fondateurs pour la pratique du développement servent aussi beaucoup dans la vie de tous les jours. Je trouve que pas mal de commentaires font des raccourcis faciles un peu flippant et emprunts d’immobilisme quand même


Il manque de la main d’œuvre dans le bâtiment aussi non ?

Je propose qu’on enseigne ces métiers dès la maternelle. Et pour ceux qui ne voudront pas travailler dans ce domaine ? tant pis pour eux ils pourront au moins faire leur maison eux-même.



Enseigner les bases de l’informatique oui. La programmation ? je ne vois pas l’intérêt.




Faut-il sensibiliser les enfants au code dès l’école primaire ?





Ça dépend si on veut les rendre fous, ou pas…<img data-src=" /><img data-src=" />



Le code, c’est comme le sexe pour les petits enfants, c’est extrêmement choquant. <img data-src=" />

PS: pas sur la tête(les coups) SVP <img data-src=" /> —————–&gt;parti loin.




Doit-on enseigner l’informatique dès le collège,



Oui évidemment, ce serait mille fois plus efficaces que des lois qui essaient de forcer des entités dont ce n’est pas le rôle de protéger les enfants (ou qui que ce soit d’autre).



ou même éveiller les plus jeunes au développement dès l’école primaire ?



please explain “éveiller” parce que je sens le terme bien vague de sens…








Lafisk a écrit :



Je suis pareil mais quand meme, les bases des differents langages ont beau etre plus ou moins pareil, quand tu avances dans les structures tu vois les differences profiler rapidement. Moi rien qu’entre c#, java et c++ des que tu rentres dans des biblio specialises genre ado pour tout ce qui est bdd tu as de grosses diff entre java et c#. (apres, j’ai toujours vu dans les differents projet les dev faire des surcouches a ces trucs la pour en simplifier l’usage <img data-src=" />)







On parle d’apprendre les bases, pas de faire des spécialistes C++. <img data-src=" /> C’est sûr que si Java tu commences à regarder les annotations ou les traits en PHP, tu rentres dans les spécificités du langage. On est à un autre niveau. Puis, on ne va demander à des gamins de primaire d’attaquer l’écriture d’un framework… <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



D’ailleurs mon premier court d’algo ça a été au lycée sur calculatrice. Et ça fonctionnait sur Casio comme TI.



ah putain



De ce qu’on m’a enseigné, la programmation, c’est de l’algo, des math

C’est du niveau collège (pour les plus doués) / lycée



ca va etre marrant s’ils apprennent aux gosses à coder n’importe comment (parceque je pense pas qu’ils engagent X profs d’informatiques, ca va plutot être les profs de francais / Dessin / math ou que sais-je qui vont s’y coller)



Arrivé en école d’ingé :




  • des quoi vous dites? Des commentaires dans le code? C’est quoi ?



    <img data-src=" />








Zealotux a écrit :



Commencer à nous donner une université à la hauteur côté informatique, après on verra pour l’enseignement préliminaire de la programmation…







Une université à la hauteur côté informatique, c’est à dire ?

L’école 42 ou l’Ecole ?



C’est toujours marrant d’en voir qui sont persuadés que l’herbe est plus verte ailleurs.









Jean_Peuplus a écrit :



Apprendre à coder avant de savoir écrire…







Dans certaines classes, on apprend bien le chinois ou l’anglais au primaire, alors que les enfants connaissent à peine le français… Mais c’est peut-être bon, on n’a pas trop de retours sur ces expériences. A priori ce n’est pas forcément négatif, les enfants bilingues (par leurs parents ou leur environnement) ne sont pas forcément les plus mal lotis pour leur vie professionnelle.



Quant au code, je suis mitigé. Quelle est la vision de l’Education Nationale là dessus, qu’est-ce qu’elle y connaît ? Quand on voit l’enseignement informatique dans le supérieur, ça promet, c’est déconnecté du monde du travail, et très loin du niveau du privé. Plutôt que « coder », il faudrait « programmer », à moins qu’ils veuillent des pisseurs de code qui n’ont pas la logique nécessaire.



Et puis, pourquoi pas des cours de plomberie, de mécanique, ou de droit ? Après tout, ça pourrait aussi être utiles aux enfants plus tard. Mais dans le primaire, c’est plutôt des connaissances de base qu’il faut. Savoir bien écrire, lire et compter, ça serait déjà pas mal. Les “spécialisations”, plutôt vers le collège, et selon la volonté de l’élève, pas avant.









coket a écrit :



Lol :)



J’ai donné pas mal de séances de cours dans ce cadre, sur TO



C’était ouvert aux écoliers et aux parents. J’ai toujours vu des parents, jamais d’enfant…







Je me demandais si quelqu’un allait tiquer <img data-src=" />



Logo, Basic, Nanoréseau… toussa. Effectivement il y avait des séances pour les adultes le soir. Mais pour les mômes aussi, mes instits de l’époque avaient la fibre bricolo et aimaient bien se la jouer en allumant cet infernale usine à gaz. <img data-src=" />



Mis a par le fait que ce soit Thomson qui est honteusement profité de ce marché public, le projet était quand même pas mal pour l’époque.









malock a écrit :



Une université à la hauteur côté informatique, c’est à dire ?

L’école 42 ou l’Ecole ?



C’est toujours marrant d’en voir qui sont persuadés que l’herbe est plus verte ailleurs.





Tu parles de l’ecole censee fournir des pisseurs de code qui vont travailler au rabais ? Niveau qualite j’ai des doutes …









GeX-R a écrit :





Et puis comment va faire Madame Michu pour faire faire les devoirs <img data-src=" />



Simple…



GOTO jour de la conception

PRINT “prendre ma pilule”

GOTO Present



Madame Michu: Ouf, je l’ai échappé belle… <img data-src=" />









rorix a écrit :



Enseigner les bases de l’informatique oui. La programmation ? je ne vois pas l’intérêt.





C’est quoi que tu appelles «les bases de l’informatique» ?



Parce que si «les bases», c’est inculquer que l’utilisateur doit s’adapter aux logiciels, que les enfants doivent savoir utiliser Windows + MS-Office, je ne suis pas d’accord du tout.



Pour moi «la base» c’est au contraire que la machine peut s’adapter à tes besoins, autrement dit que l’utilisateur peut modifier la machine, la bidouiller, et éventuellement la programmer. Je suis d’accord qu’apprendre un langage de programmation c’est complètement surréaliste à l’école primaire, mais apprendre qu’un ordinateur ça se bidouille, c’est faisable et beaucoup plus pertinent.



La Grande-Bretagne est assez impliquée là-dedans, et elle n’est pas la seule. On ne peut pas se lamenter que la France a dix ans de retard en informatique et protester quand une initiative va dans le bon sens.




Apprendre la programmation permet de dépasser la simple sensibilisation au numérique et de se rendre compte qu’on peut modifier les smartphones qu’on utilise



Je crois bien que les constructeurs vont adorer. <img data-src=" />





On apprend l’anglais, le chinois, il faut apprendre à coder !



Cet argument de compétition, mais je savais pas pour le chinois (je plains les élèves).





Faire du code c’est un outil au service d’un projet scientifique, artistique ou pédagogique



La drogue c’est mal.








cid_Dileezer_geek a écrit :



Simple…



GOTO jour_de_la_conception;



jour_de_la_conception:

PRINT prendre_ma_pilule();



prendre_ma_pilule()

{



 Madama.Pillule = new pillule();   

GOTO Present;



}



Present:

PRINT “Madame Michu: Ouf, je l’ai échappé belle… <img data-src=" />”





<img data-src=" />









zefling a écrit :



Perso, ça ne m’a jamais spécialement géner de changer de langage, je suis passé sur : Code TI-83, Pascal, Macro Letex, PHP, AS2, AS3, Macro OO, Java, C#, JavaScript, et j’en oubli. Le truc c’est si t’as de bonne base, après c’est juste apprendre ce n’est pas « if () {} » mais « IF THEN END IF », c’est pas la mort. Le principe des variables, des conditions et des boucle est presque toujours le même… Après tout ce qui autour, c’est du sucre.



Enfin, j’ai remarqué que certains dév ne savent pas sortir du langage qu’ils ont appris… pour moi, ça c’est assez grave.







Je suis d’accord sur le fond que le langage à souvent les même base. Mais lorsque tu lis les commentaires sur certains articles (je me souviens en particulier d’un, portant sur un prof enseignant le javascript à ces élèves - sur un blog du monde), tu t’aperçoit que certains diront “Java c’est naze, il a pas de gestion de mémoire !”, “C, c’est parfait pour apprendre”, “Javascript c’est pour les boulet”, “Pascal c’est la base” (Je schématise, mais c’est pas loin de la vérité).



Hors l’éducation national devra choisir (ou conseillé) un (ou plusieurs) langage s’il décide de faire plus que du simple algorithme.









Athropos a écrit :



Il manque des talents en France dans le secteur du numérique ? Ah oui c’est vrai, tout ceux qui partent à l’étranger où on reconnait les qualités d’un développeur senior et où on ne les traitent pas comme de simples pisseurs de lignes.







+1



Il faudrait également sensibiliser les DSI et les RH pour éviter que tous ces enfants n’aient aucune carrière en dehors de développeur junior / développeur senior sous payé…









Lafisk a écrit :



Tu parles de l’ecole censee fournir des pisseurs de code qui vont travailler au rabais ? Niveau qualite j’ai des doutes …









C’est pas un peu tôt pour critiquer, vu qu’aucune promo n’est sortie?

Tu connais Epitech et le salaire de sortie ? C’est ca le “rabais” pour toi?



Essaye de comparer dans 2 ans les petits gars sortis de 42 et des gars qui sortent d’université ou de BTS

Je ne compare pas avec des ingé sortis d’école d’ingé, parceque c’est pas le même prix le ticket d’entrée aussi





Je n’encense pas 42. ca peut foirer, ca peut marcher, on verra. mais je connais la réalité du marché du travail, mieux vaut ca que rien.




Mais sinon concrêtement, ils veulent placer ces cours dans quel créneau horaire ? Je sens qu’on n’a pas fini d’avoir des polémiques sur les rythmes scolaires <img data-src=" />


Il y a bien d’autres priorités que l’algo au primaire/collège.

Les informaticiens de talent ne manquent pas, et ils n’ont pas attendu d’étudier le sujet à l’école pour le devenir. Quand au informaticiens “de base”, n’importe qui arrive déjà à le devenir, à presque n’importe quel age.



Par ailleurs, il faudrait voir à garder au moins le primaire et le collège comme lui d’acquisition de la culture générale et garder le lycée&+ pour l’apprentissage d’un métier.








Winderly a écrit :



Cet argument de compétition, mais je savais pas pour le chinois (je plains les élèves).







C’est relativement simple ceci dit. Les 2 difficulte majeure etant 1) la prononciation 2) le systeme d’ecriture.



A savoir qu’en chinois, la grammaire est relativement limitee et surtout, il n’y a aucune conjugaison. Ce qui fait du chinois une des langues les plus simples que j’ai appris, enfin je suis en cours d’apprentissage mais j’ai suivi des cours d’espagnole, de japonais, d’allemands, d’anglais et de tous le chinois et la japonais ont ete relativement plus simple a apprendre que les autres, si ce n’est pour leur systeme d’ecriture …









Konrad a écrit :



mais apprendre qu’un ordinateur ça se bidouille, c’est faisable et beaucoup plus pertinent.







Un ordinateur “Personnel” j’espère… <img data-src=" />



Une vidéo sur le sujet, en anglais, qui est assez parlante sur pourquoi c’est nécessaire. http://www.youtube.com/watch?v=1MmgEyIuFNM








Baldr a écrit :



J’ai quand même l’impression qu’encore une fois, un amalgame énorme est fait entre “la programmation” et “l’utilisation de l’outil informatique” en général. Je suis assez curieux de savoir comment ils établissent le lien entre “coder” et “réaliser des films”.



Ce qui me surprend aussi c’est ce besoin soudain qui a l’air de découler d’une idée novatrice de génie qui est de former les enfants de primaire à la programmation et au code. Quand j’étais au CP, il y a 25 ans, ma prof avait une “tortue” dotée d’un feutre, qui se déplaçait sur une grande surface de papier posée au sol et pouvait abaisser ou remonter son feutre pour commencer à tracer et arrêter de tracer. On devait écrire des courts programmes pour dessiner plusieurs formes sur la feuille sans que les formes ne soient reliées entre elles par un trait. Sous couvert de nous apprendre à nous repérer dans un système en 2D au final on avait déjà une initiation au code. Du coup je m’interroge. C’était propre à mon institutrice ce truc ? Elle était une sorte de visionnaire qui nous enseignait déjà à coder ? <img data-src=" /> Ou c’est quelque chose qui était dans les programmes scolaires et qui a disparu ensuite au cours des nombreux allègements ?







Idem pour moi, logo et basic dès le primaire (en cm1 je pense). Par contre, le feutre qui traçait vraiment, c’était du luxe, nous on n’avait pas ça.



Mais c’est clair qu’on avait 20 ans d’avance là-dessus, tandis que maintenant on a 10 ans de retard… Et toujours pas de profs pour enseigner l’informatique.









garn a écrit :



C’est pas un peu tôt pour critiquer, vu qu’aucune promo n’est sortie?

Tu connais Epitech et le salaire de sortie ? C’est ca le “rabais” pour toi?



Essaye de comparer dans 2 ans les petits gars sortis de 42 et des gars qui sortent d’université ou de BTS

Je ne compare pas avec des ingé sortis d’école d’ingé, parceque c’est pas le même prix le ticket d’entrée aussi





Ouai ben pour avoir vu des gars d’epitech, d’une les competences sont pas forcement la, et de deux leur salaire n’est pas forcement beaucoup plus eleves que le mien alors que je sors de la fac publique justement. Le groupe d’ecole dont fait parti epitech, c’est surtout que tant que tu payes, tu sera diplome sauf si tu es vraiment trop mauvais … Le salaire n’est pas tellement dicte par l’ecole dont tu sors en info mais plutot par le domaine dans lequel tu bosses. Si tu es bon et que tu as de bonne reference et que tu sais defendre ton dossier tu auras un bon salaire.



Les profils recherches pour entrer dans cette ecole indique clairement l’objectif. Ce n’est pas une ecole du meme accabit que ne serait-ce qu’epitech, tu es pas la pour former de l’ingenieur mais plus pour de la reconversion ou apprendre le metier de dev a des gens qui n’ont pas de boulot etc… c’est pas tellement pour ceux qui viennent d’avoir leur bac comme ecole.









Lafisk a écrit :



Tu parles de l’ecole censee fournir des pisseurs de code qui vont travailler au rabais ? Niveau qualite j’ai des doutes …







Idem…

Je ne comprends juste pas la remarque de Zealotux (je ne dis pas qu’elle est infondée). C’est quoi qu’il entend être une “université à la hauteur en informatique” ?!

Je me demandais alors si c’est à ce genre de structure qu’il pensait.









Jarodd a écrit :



Mais sinon concrêtement, ils veulent placer ces cours dans quel créneau horaire ? Je sens qu’on n’a pas fini d’avoir des polémiques sur les rythmes scolaires <img data-src=" />







Le samedi après-midi y’a un peu de place <img data-src=" />



Pour plus de détails sur la question, je vous conseille de voir ce numéro du 56Kast où la personne invitée organise des coding-goûters :

http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/05/09/le-56kast-24-l-education-au-code-sur-les-terres-de-westeros_1013733








Konrad a écrit :



C’est quoi que tu appelles «les bases de l’informatique» ?



Parce que si «les bases», c’est inculquer que l’utilisateur doit s’adapter aux logiciels, que les enfants doivent savoir utiliser Windows + MS-Office, je ne suis pas d’accord du tout.



Pour moi «la base» c’est au contraire que la machine peut s’adapter à tes besoins, autrement dit que l’utilisateur peut modifier la machine, la bidouiller, et éventuellement la programmer. Je suis d’accord qu’apprendre un langage de programmation c’est complètement surréaliste à l’école primaire, mais apprendre qu’un ordinateur ça se bidouille, c’est faisable et beaucoup plus pertinent.









Et comment as-tu appris à te servir d’un ordinateur à la base ?

tu commences par l’utilisation, pas le fonctionnement interne de la chose









Lafisk a écrit :



L’education est de pire en pire, les programmes s’allege de plus en plus et j’en passe.







  • 1

    C’est ce qu’on dit aussi de mon côté.



Je ne suis pas contre cette mesure, au contraire c’est une bonne idée. Il suffit de regarder l’exemple des Etats Unis qui enseigne dans les écoles primaires, et puis ça permet aux enfants de s’intéresser à l’informatique pour comprendre fonctionne le web et l’ordinateur vu que c’est le seul domaine qui domine de nos jours. Attention toute fois à ne pas trop abuser aussi.








Lafisk a écrit :



Ouai ben pour avoir vu des gars d’epitech, d’une les competences sont pas forcement la, et de deux leur salaire n’est pas forcement beaucoup plus eleves que le mien alors que je sors de la fac publique justement. Le groupe d’ecole dont fait parti epitech, c’est surtout que tant que tu payes, tu sera diplome sauf si tu es vraiment trop mauvais …



Les profils recherches pour entrer dans cette ecole indique clairement l’objectif. Ce n’est pas une ecole du meme accabit que ne serait-ce qu’epitech, tu es pas la pour former de l’ingenieur mais plus pour de la reconversion ou apprendre le metier de dev a des gens qui n’ont pas de boulot etc… c’est pas tellement pour ceux qui viennent d’avoir leur bac comme ecole.







+1

J’en connaissais 1 qui est sorti d’EPITECH. La première chose qu’il ait dite c’est : “Salut, je viens d’Epitech et toi ?”. La deuxième c’est : “Merde, ça compile pas, il est où le problème ???”

Alors, il ne faut pas généraliser, ni dans 1 sens ni dans l’autre <img data-src=" />









HenryBasmati a écrit :



Et comment as-tu appris à te servir d’un ordinateur à la base ?

tu commences par l’utilisation, pas le fonctionnement interne de la chose







Pas si tu t’appelle Dijkstra









Lafisk a écrit :



<img data-src=" />





Mettre un GOTO juste pour appeler une fonction c’est très moche. Et c’est encore plus moche de mettre un GOTO dans une fonction.









Konrad a écrit :



C’est quoi que tu appelles «les bases de l’informatique» ?



Parce que si «les bases», c’est inculquer que l’utilisateur doit s’adapter aux logiciels, que les enfants doivent savoir utiliser Windows + MS-Office, je ne suis pas d’accord du tout.



Pour moi «la base» c’est au contraire que la machine peut s’adapter à tes besoins, autrement dit que l’utilisateur peut modifier la machine, la bidouiller, et éventuellement la programmer. Je suis d’accord qu’apprendre un langage de programmation c’est complètement surréaliste à l’école primaire, mais apprendre qu’un ordinateur ça se bidouille, c’est faisable et beaucoup plus pertinent.





Pour moi il faut tout d’abord que les gens sachent se servir d’un pc, le système de fichier. Connaitre les composants qui font un pc (très basiquement hein), les branchements, savoir se débrouiller en cas de virus, installer/désinstaller un os / un programme, connaitre le fonctionnement des drivers, avoir quelques notions de réseau, ce genre de truc…

Ce sera plus utile que de savoir faire un hello world en pascal. Après la programmation, tout comme le système et réseau peuvent venir plus tard en option.









Lafisk a écrit :



Ouai ben pour avoir vu des gars d’epitech, d’une les competences sont pas forcement la, et de deux leur salaire n’est pas forcement beaucoup plus eleves que le mien alors que je sors de la fac publique justement. Le groupe d’ecole dont fait parti epitech, c’est surtout que tant que tu payes, tu sera diplome sauf si tu es vraiment trop mauvais …







Les compétences : ca dépend beaucoup des gens. Comme partout, a vrai dire. j’ai moi même fait 1 année d’épitech. j’ai pas aimé, je suis parti ailleurs. Ca marche pas avec tout le monde mais c’est pas pour ca qu’il faut tout jeter non plus



Les salaires d’entrée : la, faut savoir se vendre, il faut quelques années avant de comprendre comment le faire. Mais suivant les cas / spécialités / entreprises (la SSI payant plus au départ), tu peux encore avoir un salaire d’entrée facilement égal à un CP junior

Et c’est pas ce que j’appelle “au rabais”.



Si l’idée était de dire que ce type d’école ne sert à rien parceque toi tu as l’air de les mépriser, c’est faux.

Après, faut effectivement relativiser : c’est pas parcequ’on est diplomé d’epitech qu’on est meilleur qu’un autre, et vu le prix d’entrée, c’est fortement exagéré.

Je n’aime pas le système epitech mais surtout parceque le prix par rapport au système est décalé. Appliqué à une école “gratuite”, ca peut le faire. Donc j’attends avec curiosité de voir ce que donneront les prochaines années de promo des nouvelles écoles type 42.



Dans tous les cas une chose est sure, il y a pénurie d’informaticiens compétents, dans plusieurs domaines, donc on va pas cracher dans la soupe sur les initiatives qui tentent d’augmenter leur nombre
























GeX-R a écrit :



+1

J’en connaissais 1 qui est sorti d’EPITECH. La première chose qu’il ait dite c’est : “Salut, je viens d’Epitech et toi ?”. La deuxième c’est : “Merde, ça compile pas, il est où le problème ???”

Alors, il ne faut pas généraliser, ni dans 1 sens ni dans l’autre <img data-src=" />





Il y a des bons et des mauvais partout, ce truc d’ecole qui seraient meilleures que d’autre c’est du bullshit. J’ai connu des mecs en 2eme annee d’epitech qui savaient pas initialiser un tableau en c … d’autre me torchant niveau competence technique mais a la ramasse niveau archi (la ou je suis le meilleur dans mon cas)



aucune generalite de mon cote mais ce base sur le nom d’une ecole pour mesurer les capacites de quelau’un, c’est du n’importe quoi encore plus quand on est recruteur …



Apres, si tu sors d’une tres bonne ecole avec une moyenne de 18 ok, y’a des chances que tu sois bon mais si tu sors d’epitech avec 10-12 de moyenne … bof je passe mon chemin









Dr.Wily a écrit :



Ouai c’est ça réhabilitons le projet “informatique pour tous” avec des MO5 et des TO7… <img data-src=" />





Je connaissais pas le nom de ce projet, mais étant gosse j’ai eu des cours de LOGO sur MO5 ou TO7 (me souviens plus) en primaire.



Ce qui m’a par la suite donné envie de bidouiller des heures sur le PC du paternel (ce bon vieux QBasic <img data-src=" />)… jusqu’à en faire mon métier depuis 8 ans maintenant <img data-src=" />









Khalev a écrit :



Mettre un GOTO juste pour appeler une fonction c’est très moche. Et c’est encore plus moche de mettre un GOTO dans une fonction.







Oui enfin le GOTO c’est moche dans tous les cas <img data-src=" />



Pour moi non faut pas. Ça leur servirait mais à un moment donné faut arrêter de vouloir tout faire ingurgiter aux gosses.

On pourrait leur apprendre la mécanique aussi, ça leur serait également utile, ou l’architecture, la médecine, ou la menuiserie et j’en passe évidement. L’informatique/coder n’est pas plus important que le reste, aucune raison de le faire passer avant le reste.


Y a deja assez de kevins qui sont codeurs dans ce domaine, en ajoutons pas plus <img data-src=" />



L’informatique c’est comme la médecine, c’est censé être un secteur ou seul les plus ambitieux ont leurs places. Si ca deviens un métier ou meme la femme de menage peut y travaillé, quelle prestige aurons nous encore ? On sera plus magicien mais technicien de surface (la tablette, jeu de mot ultra pourri <img data-src=" /> )








Faith a écrit :



Il y a bien d’autres priorités que l’algo au primaire/collège.

Les informaticiens de talent ne manquent pas, et ils n’ont pas attendu d’étudier le sujet à l’école pour le devenir. Quand au informaticiens “de base”, n’importe qui arrive déjà à le devenir, à presque n’importe quel age.



Par ailleurs, il faudrait voir à garder au moins le primaire et le collège comme lui d’acquisition de la culture générale et garder le lycée&+ pour l’apprentissage d’un métier.







Barf…. oui et non…

Beaucoup pensent “code/algo” lorsque l’on parle informatique. On oublie trop souvent que c’est avant tout la gestion/le traitement de l’information (automatisé).

L’algorithmie, la programmation, sont des moyens de mettre en œuvre “facilement” des concepts liés à l’information.



Alors, nous qui sommes dans le millénaire de l’interaction, de la donnée, je pense, à mon humble avis, que c’est une des priorité d’éveiller les gens à (la gestion de) l’information. Commencer (au plus tôt” ne me semble pas en décalage.



Après, je ne doute pas que nos gouvernements peuvent mettre en place un truc tout pourri, largement à côté de la plaque. Mais dans l’idée de fond, je les suis.










garn a écrit :











Ce que je dis sur l’ecole 42, c’est que vu les profil recrutes, l’objectif de cette ecole est justement clairement de fabriquer du pisseur de code qui sera embaucher a bas prix. Ils prennent des gens qui n’ont aucune experiences en ifno, te les forment vite fait mal fait au metier de dev (grosso modo equivalent bac+23) sans aucune base en conception etc… et c’est tout.



Donc mecaniquement, tu vas avoir des gens qui savent coder sans aucune autre competences. Les SSII vont adorer car elles embauchent (contrairement a ce quelles veulent faire croire) beaucoup plus de profil technique qu’autre choses (meme si tu as un bac+5) sauf qu’elles les payent relativement cher (et encore …) du coup elles embaucheront ces profil plus bas et quelque concepteur qui encadreront ces profils purement techniques et feront des economies.



Et justement, l’objectif de 42 c’est pas de faire de l’informaticien competent, mais de la main d’oeuvre plus ou moins qualifie, il y a une difference.









Khalev a écrit :



Mettre un GOTO juste pour appeler une fonction c’est très moche. Et c’est encore plus moche de mettre un GOTO dans une fonction.





ouai mais il voulait faire du goto donc je suis reste dessus, mais clairement en vrai je m’y serait pris autrement <img data-src=" />



Qu’il essaie déjà de mettre un pc digne de ce nom dans chaque salle de classe, et une salle info également digne de ce nom dans chaque établissement.


Vous ne pensez pas qu’il y a déjà suffisamment de choses à apprendre en primaire. On entend souvent des plaintes concernant la qualité des contenus transmis sans parler des pleurs sur le rythme scolaire

Et puis, qui va s’en occuper? les Professeurs des Écoles qui sont déjà plus que polyvalent :

Francais, math, histoire/géo, sciences en tout genre, EPS, Anglais (autres langues), informatique bureautique, psychologue, (parents de remplacement), éducateurs, conseillé d’orientation, premiers secours, voyagistes, animateurs, diplomates…

Vous voulez que les enseignants soit soit formés à l’algorithmie? Qui va les payer? Vous pensez qu’on va pouvoir rajouter éternellement du volume aux programmes en les payant 2000€ (10ans de carrière) alors qu’ils sont bac+5 dans toutes les matières?


“Faut-il sensibiliser les enfants au code dès l’école primaire ?”



Non !

En priorité en faire des citoyens qui comprennent la Constitution pour ne pas se la faire voler par les politiciens carriéristes et népotistes !








okeN a écrit :



Pour moi non faut pas. Ça leur servirait mais à un moment donné faut arrêter de vouloir tout faire ingurgiter aux gosses.

On pourrait leur apprendre la mécanique aussi, ça leur serait également utile, ou l’architecture, la médecine, ou la menuiserie et j’en passe évidement. L’informatique/coder n’est pas plus important que le reste, aucune raison de le faire passer avant le reste.





Pff.

Mis à part qu’aujourd’hui on retrouve de l’informatique/code dans la mécanique, l’architecture, la médecine, et la menuiserie.



Oui, vraiment aucune raison d’en faire l’apprentissage….



Bien entendu, il faudra sensibiliser les enfants à Java dès leur plus jeune âge. C’est une priorité nationale!








Folgore a écrit :



Y a deja assez de kevins qui sont codeurs dans ce domaine, en ajoutons pas plus <img data-src=" />



L’informatique c’est comme la médecine, c’est censé être un secteur ou seul les plus ambitieux ont leurs places. Si ca deviens un métier ou meme la femme de menage peut y travaillé, quelle prestige aurons nous encore ? On sera plus magicien mais technicien de surface (la tablette, jeu de mot ultra pourri <img data-src=" /> )





C’est pas réjouissant mais va falloir s’y faire : le développeur, c’est l’ouvrier du XXIème siècle.

T’auras toujours des spécialistes et des artisans, mais en grande majorité ce sera des “Kévins”, simples exécutants, facilement remplaçables et payés au lance-pierre.









maestro321 a écrit :



Pff.

Mis à part qu’aujourd’hui on retrouve de l’informatique/code dans la mécanique, l’architecture, la médecine, et la menuiserie.



Oui, vraiment aucune raison d’en faire l’apprentissage….





Faut voir ce qu’on appelle informatique alors <img data-src=" />



Mais comme beaucoup, deja maitriser l’outil (beaucoup de gosses manipulent deja tres largement tablette/smartphone mieux que leurs parents) serait pas mal, savoir ce qui composent un PC etc… et une comprehension de la logique generale de l’informatique ce serait la cerise sur le gateau









maestro321 a écrit :



Pff.

Mis à part qu’aujourd’hui on retrouve de l’informatique/code dans la mécanique, l’architecture, la médecine, et la menuiserie.



Oui, vraiment aucune raison d’en faire l’apprentissage….





+1.



Considérer que l’informatique ne sert qu’à faire des informaticiens, c’est considérer que les maths ne servent qu’à faire des mathématiciens, la physique à faire des physiciens, et le français à faire des linguistes. <img data-src=" />









Tornado_OLO a écrit :



La programmation au primaire n’a clairement rien à voir avec celle que tout le monde connais. Faut pas être neuneu.





<img data-src=" />Évidement. Penser le contraire c’est vraiment être neuneu.

http://scratch.mit.edu/









HenryBasmati a écrit :



Et comment as-tu appris à te servir d’un ordinateur à la base ?

tu commences par l’utilisation, pas le fonctionnement interne de la chose





Justement, mon exemple ne va te décevoir : j’ai commencé sur des machines avec lecteur de bandes magnétiques et où il fallait taper des commandes en BASIC pour faire le moindre truc. Ensuite sous MS-DOS les fabricants filaient un pavé énorme, et il fallait apprendre les commandes pour naviguer dans les répertoires, créer et modifier des fichiers. Souvent il y avait un bouquin de BASIC aussi.



Donc oui, j’ai appris en pratiquant, en utilisant un ordinateur. À l’époque pour «utiliser» un ordinateur il fallait comprendre que c’était à nous de lui dire quoi faire, qu’un ordinateur c’est stupide et ça se programme. C’est ça que je voulais dire.



J’ai fait du LOGO en cm1 ou cm2, du Basic au collège et du Pascal au Lycée (je suis né en 1976).



C’est à mon avis une bonne chose de faire une initiation au primaire et de proposer la suite en option dès le collège.








Zed-K a écrit :



Je connaissais pas le nom de ce projet, mais étant gosse j’ai eu des cours de LOGO sur MO5 ou TO7 (me souviens plus) en primaire.



Ce qui m’a par la suite donné envie de bidouiller des heures sur le PC du paternel (ce bon vieux QBasic <img data-src=" />)… jusqu’à en faire mon métier depuis 8 ans maintenant <img data-src=" />







Oui je suis sur que pas mal d’entre nous a connu et vécu ce projet sans savoir ce que c’était vraiment. Les installations ont perduré assez longtemps après la fin du projet (vers 1995 on en trouvait encore dans les écoles). pour info.



Qu’il apprennent à lire et écrire correctement pour commencer ça serait déjà pas mal.



Apprendre à coder sans avoir l’esprit former (par les math entre autres) à la réflexion ça ne sert à rien.



En revanche que dès la primaire les enfants soit sensibilisés à l’outil informatique , aux dangers que cela représente, aux comportements à adopter : milles fois oui


J’étais à l’école primaire dans les années 80. Dans un village de la campagne provençale.

Et bien on avait des MO5, et oui, on écrivait déjà du code !

Des petits scripts en BASIC, rien de bien méchant, mais des choses qui permettent de voir un effet immédiat.

Du genre jouer de la musique (PLAY doremifaso), changer la couleur de l’écran, et même piloter le crayon optique !

Franchement, ça ne mange pas de pain, mais ça permet une première approche de ce qu’est un ordinateur, un langage de programmation.








Konrad a écrit :



Justement, mon exemple ne va te décevoir : j’ai commencé sur des machines avec lecteur de bandes magnétiques et où il fallait taper des commandes en BASIC pour faire le moindre truc. Ensuite sous MS-DOS les fabricants filaient un pavé énorme, et il fallait apprendre les commandes pour naviguer dans les répertoires, créer et modifier des fichiers. Souvent il y avait un bouquin de BASIC aussi.



Donc oui, j’ai appris en pratiquant, en utilisant un ordinateur. À l’époque pour «utiliser» un ordinateur il fallait comprendre que c’était à nous de lui dire quoi faire, qu’un ordinateur c’est stupide et ça se programme. C’est ça que je voulais dire.





oui mais tu peux pas comparer ce qu’il ce faisait a l’epoque et ce qu’il ce fait aujourd’hui …



Avant tu ne pouvais pas utiliser un ordi sans savoir faire les trous correspondant dans ta bande etc… aujourd’hui tu peux largement etre un expert photoshop sans meme savoir ecrire une ligne de code ni meme comprendre la mecanique derriere chacun de tes filtre.



Ces connaissances sont evidemment un plus mais loin d’etre requissent. C’est surtout que dans la vie professionnelle c’est super utile surtout quand tu dois regulierement faire le lien entre le departement IT et ton propre domaine.



Heu… je ne suis pas du tout codeur, mais quand je lis “apprendre à coder” ça me fait un peu comme si je mordais à pleines dents dans un citron… Des langages y’en a une flopée, alors apprendre QUEL code ? Savent-ils au moins de quoi ils parlent ?

<img data-src=" />


Pour moi la base de la science de l’information ça passe plutôt par l’algèbre booléen (ET, OU, XOR etc…)



Puis les Tables de vérité pour acquérir un peu de logique et réduire les problèmes en plusieurs expressions simples.



Ensuite ça sera peut être les fonctions de contrôle (if then else) pour dériver sur les automate ou assimilés…



Aucunement une histoire de compilateur, de Langage, de logiciel (Windows/Office) ou autre notions qui sont carrément du domaine de la pratique !



Résoudre quelques problème mathématiques avec ces outils supplémentaires aux 4 opérations devrait déjà permettre d’un peu mieux comprendre comment on construit tout le traitement de l’information à partie de deux états !


Le 21/05/2014 à 09h39