Debian, Kali Linux, SUSE ou Ubuntu sous Windows 10 : comment ça marche ?

Et si on préfère FreeBSD ?

Debian, Kali Linux, SUSE ou Ubuntu sous Windows 10 : comment ça marche ?

Debian, Kali Linux, SUSE ou Ubuntu sous Windows 10 : comment ça marche ?

Il est désormais possible d'installer simplement un accès à un terminal via Debian, Kali Linux, SUSE ou Ubuntu au sein de Windows 10, et de profiter de certains avantages de Linux sans double boot ou virtualisation. Voici comment procéder.

Lors de la Build de mars 2016, Microsoft a dévoilé de nombreuses nouveautés qui attendaient Windows 10, dont une qui avait particulièrement étonné : l'arrivée du Bash Ubuntu. Pour faire simple, il s'agissait de proposer un terminal comme vous pourriez l'utiliser dans l'OS de Canonical, mais accessible directement depuis Windows.

Un fonctionnement natif

Comme cela avait été expliqué alors, puis détaillé quelques semaines plus tard (voir notre analyse), il n'est pas question de virtualisation ou même de conteneurs, mais bien d'un fonctionnement natif. Microsoft a ainsi travaillé sur un ensemble de composants qui constituent son sous-système Linux (WSL) afin d'arriver à ce résultat.

Introduit dans la build 14316 de Windows 10 Redstone (1607), il a été renforcé avec la Fall Creators Update sortie fin 2017, de différentes manières. En effet, son installation a été largement simplifiée même s'il dépend toujours de composants optionnels. Il est également possible de choisir entre différentes distributions.

Nous avons donc décidé de publier ce petit guide afin de vous expliquer comment procéder.

Plusieurs distributions, une installation par le Microsoft Store

Tout d'abord, il faut savoir que contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'est pas réservé aux éditions Professionnel ou Entreprise de Windows 10. Même la mouture Familiale peut en profiter, ce que nous avons confirmé par plusieurs essais. Il faut néanmoins utiliser une version 64 bits.

Après une longue phase de bêta qui nécessitait l'activation du mode Développeur, cette étape n'est plus nécessaire. En réalité, il faut seulement lancer le Microsoft Store et chercher le terme « Linux ». Pour rappel, le Store est accessible même si vous n'avez pas relié de compte Microsoft à votre machine ou que vous n'êtes pas connecté.

Microsoft Store Linux Ubuntu openSUSE Windows 10Microsoft Store Linux Ubuntu openSUSE Windows 10

Trois choix vous seront proposés : Ubuntu, openSUSE Leap 42 et SUSE Linux Enterprise Server 12. Mais si vous cherchez bien vous aurez aussi accès à Debian et Kali Linux, une distribution consacrée à la sécurité informatique. Si c'est votre première approche de Linux, nous vous conseillons le premier choix, même si cela dépendra avant tout de vos connaissances et de vos besoins. Dans l'idéal, n'hésitez pas à tester les différentes possibilités.

Fedora devait également être présente, mais la distribution n'est pour le moment toujours pas proposée. Pour procéder à l'installation, c'est aussi simple que pour n'importe quelle application : il vous suffit de cliquer sur Obtenir (si c'est votre première fois) ou Installer.

L'activation du sous-système Linux reste nécessaire

Une fois cette étape franchie, il faudra activer le sous-système Linux. Cette fois, cela se passera dans l'ancien Panneau de configuration. Là aussi il est possible d'accéder simplement au bon menu, en tapant « fonctionnalités » dans le menu Démarrer puis en sélectionnant « Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows ».

Apparaîtra alors une fenêtre en bas de laquelle vous trouverez l'option nécessaire :

Bash Ubuntu Windows 10

Notez que vous avez également la possibilité d'utiliser PowerShell en mode administrateur pour procéder. Deux commandes existent, l'une pour vérifier l'état du sous-système Linux, une autre pour l'activer :

Get-WindowsOptionalFeature -Online -FeatureName Microsoft-Windows-Subsystem-Linux
Enable-WindowsOptionalFeature -Online -FeatureName Microsoft-Windows-Subsystem-Linux

Vous devrez alors redémarrer votre machine. Une fois ceci fait, en tapant « Ubuntu » (par exemple) dans le menu Démarrer vous verrez une commande à exécuter afin de finaliser la procédure. Cela pourra prendre quelques minutes. Vous devrez ensuite choisir un nom d'utilisateur UNIX puis un mot de passe. Le bash sera alors pleinement fonctionnel.

Dans le cas d'Ubuntu, vous pourrez utiliser APT pour mettre à jour la distribution et les applications. Il s'agit de la 16.04 pour le moment. Notez que si vous utilisez plusieurs distributions sur un même système, l'outil wslconfig permettra de gérer les choses au mieux et de sélectionner celle à utiliser par défaut.

Da la même manière, vous pouvez lancer une ligne de commande dans le sous-système Linux directement depuis le terminal classique avec wsl. Cela prend cette forme :

wsl sudo apt update

Un terminal comme sous Linux, mais où tout ne peut pas être lancé

Dès lors, une application « Ubuntu » (par exemple) sera disponible dans votre menu démarrer, vous pourrez également la lancer depuis un terminal en tapant la commande bash ou wsl. Vous serez connecté avec votre compte UNIX, plusieurs terminaux peuvent être lancés en simultané.

Vous pourrez naviguer dans les données de vos disques durs Windows qui sont montés sur /mnt/c, où la dernière lettre est celle du lecteur que vous visez. À l'inverse, un serveur 9P intégré à Windows 10 May 2019 permet d'accéder aux fichiers des distributions WSL depuis l'Explorateur de fichiers ou PowerShell, comme à un élément partagé sur le réseau.

Bien entendu, tout ne sera pas possible, mais depuis les premières fois les choses ont évolué dans le bon sens. Vous pouvez par exemple installer un serveur web via apache2 directement à travers APT. La plupart des outils en ligne de commande sont utilisables, de Git à Lynx en passant par vi.

De quoi aider les développeurs sous Windows, habitués à Linux, à profiter de la simplicité de certaines commandes comme curl et tar (supportées sous Windows 10), ou encore wget sans avoir à chercher une version spécifique ou à utiliser Cygwin.

Pour autant, cela ne devrait sans doute pas convertir les puristes ou ceux qui ne sont pas de grands adeptes d'Ubuntu de migrer au quotidien sous Windows 10. Comme toujours, n'hésitez pas à partager vos impressions et astuces concernant cette intégration du bash Ubuntu au sein de Windows 10 via nos commentaires.

Bash Ubuntu Windows 10

Commentaires (192)


Je pose ici une petite commande vraiment pratique pour desinstaller la version de linux installée

LxRun.exe /uninstall

 


Pratique ce bash, il fonctionne bien pour l’essentiel on dirait.



Tien, à peine installé, il y a des mises à jour dispo via apt.



 



 

 


“téléchargement depuis le Windows Store à l’installation du Bash Ubuntu”



de mémoire, on n’a pas accès au store lorsque l’on a pas de compte microsoft


Amusant :



 

C:>uname -a



 windows32 Kianouch-PC 2.6.2 9200 i686-pc Intel unknown MinGW



 C:>bash



 kianouch@KIANOUCH-PC:/mnt/c$ uname -a



Linux KIANOUCH-PC 3.4.0+ #1 PREEMPT Thu Aug 1 17:06:05 CST 2013 x86_64 x86_64 x86_64 GNU/Linux

 


Et le compte Microsoft est une des bases de Windows 10 <img data-src=" />


Et ça permet de lire / écrire sur des partition EXT3 / EXT4 ?


Pas de nouvelle concernant OpenSSH sur Windows ?


Attention quand même, dans les limitations, apt-get ne se comporte pas tout à fait comme le vrai apt-get. apt-get update ne marche pas, faut faire LxRun.exe /update dans un powershell ou un cmd.exe, à la place.

Et puis tout ce qui dépend de upstart ne marche pas très bien, il semble.

A noter que chez moi, lxrun /update freeze lamentablement et donc je n’arrive pas à télécharger de paquets universe.


Bashibouzouk !



<img data-src=" />


Donc si on se log sur W10 avec un compte local et qu’on a connecté aucun compte Microsoft, l’installation de Bash va échouer ? Quelqu’un a testé ?


Non, mais il pourrait peut-être arriver en même temps que Windows Server 2016, fin septembre. Il devait aussi arriver dessus.


Je peux pas tester, j’ai…supprimé le Store…. <img data-src=" />


Mouais. Depuis le temps qu’ils en parlent, ça a l’air encore compliqué à installer et très expérimental.

&nbsp;

Question : on peut redimensionner la fenêtre du terminal ? Ou c’est verrouillé à mort comme l’émulateur de commandes DOS ?


Je l’utilise sur des machines sans compte MS, donc pas de problème de ce côté <img data-src=" /> (PS : d’ailleurs ça n’empêche pas non plus la mise à jour des apps de base de l’OS)


Il suffit de regarder les captures ;) Mais oui tu peux redimensionner :)


Tu dois être arrêté aux premières version du truc, depuis les dernières builds, tu peux faire du update/upgrade sans problème.


A quand NextinpactOS sur windows 10 via une couche chromeOS posée sur un mingw etayé par un bash firefox émulé dans un conteneur Docker.?


J’avoue que le truc qui me manque le plus sous windows c’est un équivalent de sshfs. J’utilise un serveur perso pour avoir accès à mes données/musiques partout et sous linux un petit sshfs me monte en local le disque et permet la lecture. Y a rien d’équivalent sous windows …



(après on peut monter un disque vec un pseudo sshfs mais il est toujours vu comme un lecteur à part et du coup il n’est pas possible de lire les fichiers sans les télécharger)



J’ai un peu le même problème : Ça marche sur la version entreprise, vu qu’il n’y a pas le store ? Histoire d’éviter de me taper tout les les MAJ pour au final ne rien avoir <img data-src=" />


C’est utile de lire les réponses avant de commenter, paraît-il ;) (après le plus simple reste de tester hein :))


Dans le futur, les petits serveurs sous Windows 2016 core avec des dockers IIS ou des docker Apache/Tomcat suivant la technologie de site géré nativement depuis des postes avec Bash ou Powershell.



La vision de convergence fixe/mobile pour les particuliers a peut être du plomb dans l’aile, mais la convergence côté serveur est pas négligeable.


J’ai effectivement vu ta réponse après avoir posté, j’ai mis un peu trop de temps pour écrire ma question, sorry…


“beurrelover” ? Really? :-)


C’était sur la machine de Guénaël, on a adapté <img data-src=" />


Il faut peut-être tout simplement changer de méthode et utiliser un serveur fait pour, en FTP, SMB ou Webdav.


Mouais, c’est quand même que quelques clics pour l’instant (le temps de la beta) et bientôt ça sera encore plus simple.

N’oublions pas que ce n’est pas non plus fait pour le grand public, c’est plus un truc appréciable pour les développeurs. C’est pas plus mal que ça soit un peu caché.








Geologic a écrit :



A quand NextinpactOS sur windows 10 via une couche chromeOS posée sur un mingw etayé par un bash firefox émulé dans un conteneur Docker.?







Histoire d’avoir des performances acceptables, il faudra attendre lasortie du Core i15, 2.5To RAM, disque-dur HxSSD, refroidissement azote.



Juxtaposer WIndows 10 et Ubuntu, ca ne va pas me réconcilier avec le PC desktop de 2016. <img data-src=" />



je suppose, si c’est vraiment ubuntu. En revanche uniquement en bash, si je comprends bien.


Ah, le manchot passe par la fenêtre <img data-src=" />



On a une idée de la taille nécessaire à l’installation ?


Mine de rien, ça peut être le genre de chose qui peut me pousser à repasser sur Windows (suis sur Mac actuellement). APT n’est pas forcément nécessaire à mes yeux, juste des outils de bases tels que “pipe”, curl, grep, etc. Il ne manquerait que OpenSSH effectivement.

&nbsp;

Combiné à un navigateur Edge qui commence à impressionner, j’ai l’impression que Microsoft a très bien compris que les développeurs restent le nerf de la guerre.


mais du coup si on peut pas installer un apache2, ça veut dire qu’une bonne partie des soft “serveur” ne vont pas tourner? si c’est vraiment le cas, ça perd de son intérêt non?



Et le bash à accès au périphériques systèmes? Genre un “sensors” pourrais marcher?



Bon si au moins on peut lire des partoches en Ext/ZFS/ou autre non pris en charge par win c’est pas mal.



Ps: je suis pas dev


Au début je me disais “cool il n’y aura plus besoin d’installer Cygwin”.

Mais en fait l’installation du sous-système Linux pour Windows est plus longue.


J’ai déjà le titre de la prochaine news <img data-src=" />



Les ventes de rasoir dégringole suite à la sortie de Linux sous Windows!

Les admins Windows découvrent les bienfaits de la barbe



PS: Si on me cherche, je suis déjà loin <img data-src=" />


C’est déjà installablehttps://github.com/PowerShell/Win32-OpenSSH



Et ça m’étonnerait pas que ça soit intégré comme module (comme bash) dans les prochaines versions de Windows server.


Yeah GNU/Windows !


Le top serait de pouvoir faire tourner un serveur X avec le WM de son choix histoire de profiter de la compatibilité logicielle du monde Windows et d’une interface personnalisable (vu la quantité de WM dispos sous Linux ça limiterait drastiquement le nombre de râleurs à propos de l’interface des derniers Windows)


Je pensais la même chose, mais récemment j’ai essayé la dernière version de Dokany (1.0) + win-sshfs et ça marche plutot bien.


Merci pour cet article, j’essaie dès ce soir !!!


ça ne pose pas de problème juridique sur la licence GNU/GPL ? y’a une brique libre dans une brique propriétaire… quid de la transmission des droits ?



ça va pas plaire à stalman ça :-/


Merci <img data-src=" />


+VRready


Boulder Bash, c’est pour faire tomber les boulets <img data-src=" />

<img data-src=" />


Enfin, c’est pas complet, va falloir attendre encore un peu, mais depuis que j’étais passé a windows 7 64bits, j’avais plus :&nbsp;http://www.colinux.org/ &nbsp;(fonctionne seulement sur windows 32bits) &nbsp;et ça me manquait &nbsp;(je passais par des &nbsp;vms, &nbsp;mais c’est un poil plus lourd …)

&nbsp;


Pas plus que faire tourner libreoffice VLC sous Windows.


Dans ce cas met mobaXterm. En version portable tu n’as même pas besoin de l’installer, et zou tu as ton bash sous Windows sans te préoccuper de la Cygwin.








fred42 a écrit :



Pas plus que faire tourner libreoffice VLC sous Windows.





Je sais pas, je m’interroge simplement. Problème de compilation, exécution bit à bit etc. Tu as sans doute raison.



MobaXterm c’est un peu plus tourné gestionnaire de connexions de tous type, mais c’est vrai qu’il est assez complet, mais bon Cygwin est plus complet je pense.


Vu ta remarque j’ai l’impression que tu as complètement raté le passage par PowerShell sous Windows.


Ben Update W10 fait, installation WSL faite.. et hop dès le terminal d’installation un petit sudo apt-get update et upgrade ensuite…. ça marche !! qui m’aurait dit il y a 5 ans que Microsoft inclurait un environnement Ubuntu, je l’aurais traité de doux rêveur !!



A+








Guinnness a écrit :



Le top serait de pouvoir faire tourner un serveur X avec le WM de son choix histoire de profiter de la compatibilité logicielle du monde Windows et d’une interface personnalisable (vu la quantité de WM dispos sous Linux ça limiterait drastiquement le nombre de râleurs à propos de l’interface des derniers Windows)







Quelqu’un a déjà montré qu’on pouvait lancer Unity et Xfce dans Windows 10.



Mais bon, si c’est pour profiter a la fois de posix et win32, vaut mieux actuellement passer par hyper-v.









versgui a écrit :



Mine de rien, ça peut être le genre de chose qui peut me pousser à repasser sur Windows (suis sur Mac actuellement). APT n’est pas forcément nécessaire à mes yeux, juste des outils de bases tels que “pipe”, curl, grep, etc. Il ne manquerait que OpenSSH effectivement.

(…)





Tu parles de ça ?



https://github.com/PowerShell/Win32-OpenSSH



;-)



non dispo pour la version familial, comme on pouvait s’en douter :)


Par contre j’ai remarqué que l’échappement des caractères ANSI ne fonctionne plus dans l’invite de commande “classique”, vous avez le même problème ?


Pourquoi penser que la seule solution pour avoir des outils comme wget, diff, etc. il n’y a que cygwin. Depuis des années les outils GNU sont portés nativement sous Windows (par ex. avec le projet GnuWin32). L’installeur les ajoute au Path… Je m’en sers depuis des années sans problème.


C’est même pour ça qu’on a mis un lien d’exemple (pour le cas de curl)


Microsoft met à dispo depuis des années des machines virtuelles avec Windows pour tester les différentes versions de IE et Edge.

&nbsphttps://developer.microsoft.com/en-us/microsoft-edge/tools/vms/

C est une solution simple pour tester Windows.

Ce qui est intéressant sur ces VM (win10 virtualbox testés), c est qu’elles incluent openSSH: le seul logiciel installé dessus d’ailleurs.

Est ce le Win32-OpenSSH dont tu parles?


Ben si justement, c’est expliqué dans l’article. Il suffit d’activer le mode développeur en premier.

La preuve c’est que je viens de le faire !


Apache2 n’a pas besoin de bash pour tourner depuis plus de 15 ans sur Windows ;) Cherche WAMP ou XAMPP sur Internet ;)








chipotte a écrit :



Ben si justement, c’est expliqué dans l’article. Il suffit d’activer le mode développeur en premier.

La preuve c’est que je viens de le faire !





Ouep, bah ça marche pas sur le PC sous W10 familial ici :)



Pas grave en même temps, j’ai toujours une debian sous la main, donc bon. C’était pour ma curiosité. &nbsp;Mon taf c’est le web, j’ai pas besoin en local de ce type de truc, tout ce passe à distance sur mes dédié via putty.&nbsp;<img data-src=" />



Ya que moi que ca choque “Bash Ubuntu” ?


la fenêtre DOS, verrouillée ? suffit de changer la police et tu peux mettre la taille que tu veux ! faut aller dans les paramètres de ta fenêtre.

&nbsp;


On dirait&nbsp;<img data-src=" />


Va falloir que je teste ça (et docker)

J’utilisais cmder (qui dans sa version full satisfaisait presque tous mes besoins) jusqu’ici.


Lo &nbsp;J’ai fait les manips ci-dessus mais un peu distrait avec un compte local et pas Microsoft . le bash , rechargement &nbsp;semble avoir fonctionné , création du profil Ok &nbsp;par contre MdP pas possible de le saisir ??

&nbsp;&nbsp;Le bash sur Ubuntu est présent dans le menu démarrer et j’obtient &nbsp;root PcgGraphJ2m &nbsp;et rien d’autre ?? J2m c’est bien mon compte local ? ainsi comment faire , refaire toute les manips avec mon compte Microsoft ?

faut-désinstaller toutes les entrées que bash à créer et comment faire ? merci d’avance&nbsp;

@+ J2m


La fenêtre dos est redimentionnable dans Windows 10.


Windows toujours à la ramasse, moi j’ai le Bash Ubuntu depuis 2004. <img data-src=" />


spa pareil








FAWTS a écrit :



Et ça permet de lire / écrire sur des partition EXT3 / EXT4 ?





Ça m’étonnerait beaucoup. Ce qu’ils ont, c’est un user space Linux, pas un noyau Linux.









sleipne a écrit :



Apache2 n’a pas besoin de bash pour tourner depuis plus de 15 ans sur Windows ;) Cherche WAMP ou XAMPP sur Internet ;)





c’était pour reprendre l’exemple de l’article ;)



Tout d’abord merci aux commentaires sur LxRun, avec ce détail important, j’ai pu migrer une application cygwin en bash Windows 10, ça marche moyennant quelques adaptations. Reste des problèmes emm… comme de passer via le copier/coller de Windows, faut d’abord faire un touch avant de coller…génial…une fois qu’on a trouvé l’astuce, tout va bien. Suffit ensuite d’installer via apt-get le paquet dos2unix et ça roule.

On n’est pas dans le confort de CYGWIN, mais pour un début, c’est pas trop mal. Côté performances, certes j’ai une machine puissante, et franchement aucun gain par rapport à Cygwin. On va attendre un peu pour la mise en exploitation.


Sauf que c’est pas vraiment sécurisé comme méthode …


Ok, merci je regarderais ça.


j’ai essayé d’installer java 8 (openjdk-8-jre-headless) en ajoutant les repos Ubuntu de la version vivid et wily.

problème : à une certaine étape de l’install de java, ça mouline à l’infini (processus java à fond dans le gestionnaire de processus Windows)



pour java 7 (seul dispo avec le 6 par défaut), pas de soucis.


Powershell était un sacré pas en avant (en même temps, ils revenaient de loin), mais encore loin de ce qu’on pouvait trouver sur Linux/UNIX en terme de puissance de personnalisation et de combinaison de commandes.


Bash et PowerShell n’ont rien à voir. PowerShell est un shell objet extrêmement puissant, bash serait plus proche des Commandes DOS mais en plus riche.


Je confirme, je suis en train de migrer les scripts de build de nos projets depuis cmd/bat (+ gnuwin32 pour les truc un peu touchy) vers PowerShell et c’est franchement mieux (et natif/de base dans le système, c’était mon principal besoin, la machine de génération devant pouvoir être refaite rapidement et facilement).



De ce que j’ai vu, les shells unix + outils habituels d’un côté et PowerShell de l’autre sont de puissance équivalente. La vraie différence se situe au niveau du mode de fonctionnement (texte traité de manière super efficace vs. objets .NET).


Microsoft en est à la version 5 de PowerShell, As tu un exemple de quelque chose non réalisable en PowerShell ?


Désolé pour ma question de gros noob, mais ça sert à quoi concrètement ce bash Linux ???

A faire tourner Linux directement dans Windows sans passer par la virtualisation ??


Il y a un lien vers un article de NXI qui explique ce que c’est dans le présent article.








fred42 a écrit :



Il y a un lien vers un article de NXI qui explique ce que c’est dans le présent article.







Merci !



a part avoir acces a ubuntu en mode textuel ca sert a quoi ?



genre je peut installer lxqe, xfce ou un truc du genre puis installer des soft concu pour linux sans devoir faire un dual boot ?


Perso, ça va surtout me servir à remplacer PuTTY pour les connexions/tunnels ssh vers les serveurs du boulot


Salut,

J’ai fait toutes les étapes mais quand je lance bash depuis le menu démarrer une fenêtre (invite de commande) s’ouvre et se ferme instantanément…

Quelqu’un a déjà eu un problème similaire?



Merci d’avance si vous avez une idée?



Steven


Quand je lance bash depuis l’invite de commande il me marque :&nbsp;

Paramètres de console non pris en charge. Pour pouvoir utiliser cette fonctionnalité, la console héritée doit être désactivée.

Une idée?&nbsp;

Je trouve rien sur le net…


Si quelqu’un rencontre le problème j’ai fini par trouver la solution.

Il faut décocher l’utilisation de l’ancienne version de l’invite de commande voir&nbsp;ici.


Manque une étape ! <img data-src=" />

une fois que l’on as lancé la première fois le bash depuis le menu démarrer, dans le bash une fois validé par ‘o’ la licence il télécharge Ubuntu depuis le Windows Store…

Y a plus de bouton signler une erreur sur les articles ou c’est moi qui est la berlu !?








ajams a écrit :



Manque une étape ! <img data-src=" />

une fois que l’on as lancé la première fois le bash depuis le menu démarrer, dans le bash une fois validé par ‘o’ la licence il télécharge Ubuntu depuis le Windows Store…

Y a plus de bouton signler une erreur sur les articles ou c’est moi qui est la berlu !?





Le bouton Signaler est dans la barre fixe en haut de fenêtre.



Merci ;-)

donc c’est bien ça je sais plus lire, trop focus sur la zone principale de la page, surement trop moderne pour moi les menu qui suive le défilement…


Pour sanssucre : le mode textuel est FONDAMENTAL, au diable votre clickodrome graphique. Quand vous avez 20 ans de shell unix en tant que pro, vous n’imaginez même pas la JOIE d’avoir dans un même système intégré du shell unix et du PowerShell Windows. Certes Cygwin était génial et l’est toujours, c’est vraiment dommage que MS ait choisi cette solution Ubuntu plutôt que de s’acoquiner avec Cygwin (RED HAT), 99% du boulot était fait. Ils sont en train de réinventer l’eau chaude, qu’on arrête avec les perfs de cygwin, avec une machine normale haut de gamme, ça marche super bien. Par contre reconnaissons que canonical a fait un boulot génial. Mais il reste encore beaucoup de points à régler, notamment l’accès sans contraintes aux FS Windows. Cygwin l’avait peu ou prou réglé mais mal, alors espérons……Pour l’instant je dirais qu’ils ont fait 50% du boulot par rapport à Cygwin.


“C:\Users[Utilisateur]\AppData\Local\lxss” est un répertoire tagué system donc masqué des fois que certains se poseraient la question… mais ça m’étonnerait on serait pas sur PC/NextInpact sinon.








jeje07bis a écrit :



Désolé pour ma question de gros noob, mais ça sert à quoi concrètement ce bash Linux ???

A faire tourner Linux directement dans Windows sans passer par la virtualisation ??







C’est pour tous les masochistes qui veulent vraiment s’emmerder avec un noyau propriétaire <img data-src=" />








Je confirme, il n’y a rien dans /dev/sd* et lsblk ne renvoie que dalle :-(


La licence GPL impose que les outils sous licence GPL le restent, et que les modifications soient publiées sous licence GPL. Pas que l’ensemble des logiciels soient sous licence ouverte


Certes. Mais pour en avoir discuter avec Stalman, ça pose toujours question, notamment sur la façon dont ça s’exécute, se compile etc. D’après ce que j’ai pu lire, c’est une exécution bit à bit et je me demande si justement y’a pas une subtilité juridique, vu que la brique sous gpl modifie la brique propriétaire, est-ce qu’il n’y a pas transfert de licence ?&nbsp;



Bref, c’est le mois d’aout…&nbsp;<img data-src=" />








boogieplayer a écrit :



Certes. Mais pour en avoir discuter avec Stalman, ça pose toujours question, notamment sur la façon dont ça s’exécute, se compile etc. D’après ce que j’ai pu lire, c’est une exécution bit à bit et je me demande si justement y’a pas une subtilité juridique, vu que la brique sous gpl modifie la brique propriétaire, est-ce qu’il n’y a pas transfert de licence ?&nbsp;



Bref, c’est le mois d’aout…&nbsp;<img data-src=" />





Si tu ne peux pas disposer des sources ET pouvoir les compiler et les lancer comme tu le ferais avec le binaire fourni alors il y a soucis avec la GPL. Sinon, RAS. Comme j’ai pas winwin j’en sais rien, mais ça serait interessant d’essayer.









Cashiderme a écrit :



Si tu ne peux pas disposer des sources ET pouvoir les compiler et les lancer comme tu le ferais avec le binaire fourni alors il y a soucis avec la GPL. Sinon, RAS. Comme j’ai pas winwin j’en sais rien, mais ça serait interessant d’essayer.





on pinaille aussi&nbsp;<img data-src=" />



C’est marrant d’avoir des commentaire de 2016 sur une news officiellement de 2018 :p

Perso j’utilise au quotidien pour ssh et quelques commandes bash avec lesquels je suis plus à l’aise que powershell. Pour moi ca marche bien le principale point noir concerne le filesystem. Par exemple les droits sur ntfs n’étant pas les meme que sur ext, un chmod ne marchera toujours pas.



En tout cas ca va vraiment dans le bon sens !


Oui plutôt que de republier à chaque changement sans jamais savoir vers lequel renvoyer, on met à jour et on remonte lorsque l’on juge que c’est nécessaire <img data-src=" />