Hollande promet des tablettes pour tous les élèves de 5ème d’ici 2016

Des tablettes Milka ou Apple ?

Hollande promet des tablettes pour tous les élèves de 5ème d’ici 2016

Hollande promet des tablettes pour tous les élèves de 5ème d’ici 2016

À partir de la rentrée 2016, tous les élèves de cinquième seront équipés d’une tablette. C’est en tout cas ce qu’a promis hier soir le président de la République sur TF1 et RTL (voir le replay). Évoquant la question de l’apprentissage du code informatique, François Hollande s’est montré favorable à ce que les enfants y soient initiés dès le primaire, de manière facultative et sur le temps périscolaire, puis via « une formation avec le numérique » en cinquième.

Pour la énième fois, le chef de l’État a donc parlé de son « grand plan pour le numérique à l’école » : « On veut que l'Éducation nationale, à l'horizon 2017, soit "avec le numérique", partout, pour que de l'école jusqu'au lycée, cette nouvelle langue (...) soit développée partout. » François Hollande avait pris la main sur ce dossier lors de sa dernière interview du 14 juillet, avant d’en faire l’annonce officielle à l’occasion de la rentrée de septembre – sans toutefois en dire davantage que ses ministres (voir notre article).

 

Hier, le président a voulu donner de nouveaux gages de ses intentions. « Dès l'année 2015, pour la rentrée 2015-2016, déjà on va faire que dans les rythmes scolaires, on puisse apprendre ce que c'est que le codage, c'est-à-dire l'informatique, le numérique... sans qu'il n'y ait besoin d'un ordinateur » a déclaré François Hollande. Mais ses conseillers l’avaient visiblement mal préparé, puisque le ministre de l’Éducation avait déjà annoncé en juillet que des sessions d’éveil à la programmation informatique pourraient avoir lieu dès cette rentrée, sur la base du volontariat et dans le cadre du temps périscolaire (rythmes scolaires).

Des tablettes et une formation spécifique pour tous les cinquièmes dès 2016

Lors de la rentrée 2016, a poursuivi le locataire de l’Élysée, « il y aura tous les élèves de classe de cinquième qui seront équipés d'une tablette ». Ces collégiens « auront justement une formation avec le numérique » a-t-il ajouté. Le président n'a cependant pas clairement indiqué si cette « formation » consisterait à rendre obligatoire la programmation informatique au collège.

 

Rappelons à cet égard que le Conseil supérieur des programmes a préconisé il y a quelques mois qu’avant sa sortie du système scolaire, chaque élève ait été « initié au fonctionnement, au processus et aux règles des langages informatiques », de telle sorte qu’il soit « capable de réaliser de petites applications utilisant des algorithmes simples ». La ministre Najat Vallaud-Belkacem avait d’ailleurs indiqué devant les députés qu’elle était prête à suivre cette préconisation, pour une application d’ici la rentrée 2016.

Informatique école
Crédits : Monkey Business Images/Thinkstock

Interrogé sur le coût et les moyens à allouer à une telle réforme, François Hollande a répliqué : « On dégagera l'argent nécessaire ». Le chef de l’État a surtout insisté sur le fait qu’il fallait « que les enseignants soient pleinement impliqués », et que l’Éducation nationale travaille sur les usages liés au numérique à l’école. « Si on fait simplement de la distribution de matériel, ça apparaîtra comme un gadget, comme une offrande avant je ne sais quel rendez-vous électoral. Ça ne marchera pas » a-t-il déclaré.

Une concertation sur le numérique à l'école prévue pour janvier prochain

Le président a enfin annoncé qu’il y aurait « une grande concertation sur le numérique au mois de janvier », « avec les enseignants, avec les parents d'élèves, avec les éditeurs de livres, avec les industriels et les élus locaux ». Cette opération devrait durer « un mois, deux mois si c'est nécessaire » a précisé François Hollande, qui avait déjà affirmé la semaine dernière qu’il y aurait des consultations spécifiques en direction de la jeunesse dans le cadre du « choc de simplification ». 

Commentaires (220)


Trolldi first ( sont jeunes les 5èmes de la photo )


«&nbsp;On dégagera l’argent nécessaire&nbsp;» Non de de Dieu <img data-src=" />


« initié au fonctionnement, au processus et aux règles des langages informatiques »



En langage tout court ce ne serait déjà pas mal.


Pas besoin quand tu veux faire le Jihad.


Fil rouge sur fil rouge, fil bleu sur fil bleu. Posez vos stylos, la dictée est terminée.


Quel est l’intérêt ? <img data-src=" />



Autant faire travailler les collégiens sur les bases de l’algorithmie sur papier. Pour ceux à qui ça plait, ils continueront dans une voie informatique et apprendront à ce moment la des langages (C, C++, Java, etc.).



Je ne comprends vraiment pas l’intérêt d’une tablette. On ne peux pas programmer efficacement dessus, ni écrire correctement.



J’ai peur que ça soit plus un effet de mode pour dire “regardez, en France, nous sommes modernes, nos élèves ont des tablettes…” <img data-src=" />








H1N1Virus a écrit :



Quel est l’intérêt ? <img data-src=" />




Autant faire travailler les collégiens sur les bases de l'algorithmie sur papier. Pour ceux à qui ça plait, ils continueront dans une voie informatique et apprendront à ce moment la des langages (C, C++, Java, etc.).      






Je ne comprends vraiment pas l'intérêt d'une tablette. On ne peux pas programmer efficacement dessus, ni écrire correctement.      






J'ai peur que ça soit plus un effet de mode pour dire "regardez, en France, nous sommes modernes, nos élèves ont des tablettes..." <img data-src=">









Un gros +1, encore de l’argent tellement mal dépensé



le papier, c’est trop has-been&nbsp;<img data-src=" />


Autant les faire travailler sur un Bescherelle ou un Bled, qu’ils aient un niveau convenable en maths et un minimum de culture (histoire, art, …).


plan informatique pour tous version 2.

et avec les vieux prof qui y connaissent rien, les tablettes vont finir au placard.

y fraient mieux d’embaucher des assistants d’education, ayant des connaissances en informatique pour enseigner aux eleves et au prof dans le meme temps.

au lieu de ca ilss preferent y mettre des bacs+5 master en communication pour les parachuter en college ou lycée


et la question : tablette Made In France ???


Edf et les électriciens vont être content, pour la pose des prises électriques supplémentaires dans les classes.<img data-src=" />


Quel est l’intérêt d’apprendre la programmation à des enfants ?



La plupart ne seront jamais programmeur et/ou ne se serviront jamais de cet anciennement dans leur vie professionnelle ou personnelle.



S’ils veulent développer le numérique, ils feraient mieux de remplacer les gros pavés des sac à dos des gamins par tablettes.



Encore une fois, on marche sur la tête et on fait les choses à l’envers.



Que dire de cette phrase “On dégagera l’argent nécessaire.”. Quel c, il est où cet argent utilisé pour des conneries au lieu de choses plus importante.


Bah bien sûr voyons. Quitte à dépenser de l’argent inutilement, autant en dépenser le plus possible <img data-src=" />


toi tu sais comment faire pour intéresser des jeunes, autant leur filer un bouquin sur la doc du C et les laisser se débrouiller&nbsp;<img data-src=" />


ça sera des Wikos ? Exception française tout ça tout ça….. <img data-src=" />


Ils feraient mieux de donner des bases plus solides aux élèves avant de les former aux dernières technologies. Un ingénieur en informatique qui mérite ce titre, il doit avoir un minimum en math, physique, electronique, chimie et autres sciences dures de même qu’en français, 2e langue, et l’art de parler en public. Y en a qui te programment un robot légo capable de danser de la tektonik mais qui ne remplit aucune des conditions citées ci-dessus.


Puis le problème en france dans le numérique n’est pas l’éducation mais le marché du travail derrière. Impossible d’innover, difficile de créer son entreprise, mentalité/management des entreprises à l’ancienne….



Et donc en tant que parent on peut exiger que l’enfant ramène sa tablette à la maison pour qu’on ait un droit de regard sur son travail? Comme nos parents pouvaient consulter nos cahier.

J’ai demandé à mon ex pour avoir à Noël le cahier de mon fils pour voir où il en est de l’apprentissage de la lecture histoire de pouvoir m’adapter à son niveau pour l’aider et elle m’a répondu que ça va être difficile ils écrivent plus rien dans les écoles aujourd’hui et que ça l’énnerve aussi.

Et qu’on me parle pas de cloud pour ouvrir les documents de nos enfants à la maison, car selon les personnes ça peut être un choix éthique que de refuser de voir ses données sur le net (et un enfant de 5ème et encore sous la responsabilité de ses parents).

&nbsp;

Après on se plaint des parents qui ne foutent rien et ne s’occupent pas de leurs gosses mais ceux qui se font un devoir d’aider leurs enfants ne savent même pas ce qu’ils font à l’école.



Bref le support papier reste encore le support le moins chère et le plus pratique pour la scolarité.

Juste un effet d’annonce pour flatter un électorat de cas sociaux qui ne réfléchit que très peu.

&nbsp;

&nbsp;


Made In China, Designed In Korea/US, et benefices déclarés au Luxembourg.

La France est gagnante sur toute la ligne.


#facepalm


Quitte à gaspiller de l’argent, qu’ils leur refilent des vélos à la place pour améliorer la santé et lutter contre la prise de poids.


Et il y aura une explosion dans l’activité des réseaux sociaux francophones. Tu vas voir comme tout le monde aura les yeux rivés sur son chat ou sa page facebook (ou nxi) pendant les cours. Enfin une vraie préparation à la vie professionnelle de bureau.








Guyom_P a écrit :



ceux qui se font un devoir d’aider leurs enfants ne savent même pas ce qu’ils font à l’école.



Juste un effet d’annonce pour flatter un électorat de cas sociaux qui ne réfléchit que très peu.

&nbsp;



ca dépend des écoles ;) moi je sais plutôt pas mal ce qu’il fait



bien d’accord sur le 2ème point, y’a autre chose à faire que de refiler des tablettes aux enfants



Dire qu’on est à peine à mi-mandat…


Mais clairement :(

ce sens des priorités et des réalités quoi…

déjà que savoir écrire (et parler) correctement c’est en voie de perdition, on va donner des tablettes…

et l’intérêt de la chose… et bien sûr ça servira à travailler pour un gamin de 5e


Des tablettes pour tous, quelle stupidité… Je doute que cela serve vraiment l’apprentissage.









scaillea a écrit :



Quel est l’intérêt d’apprendre la programmation à des enfants ?



La plupart ne seront jamais programmeur et/ou ne se serviront jamais de cet anciennement enseignement dans leur vie professionnelle ou personnelle.







Quel est l’intérêt d’enseigner la littérature, la plupart des enfants ne deviendront pas écrivains ?

Quel est l’intérêt d’enseigner la physique, la chimie à des enfants, la plupart ne deviendront pas physiciens ?

Quel est l’intérêt d’enseigner l’histoire, la plupart ne deviendront pas historiens ?

Quel est l’intérêt d’enseigner la musique, les arts, la plupart ne deviendront pas artistes ?



Si on ne devait garder QUE les enseignements qui sont utiles à TOUS les adultes dans leur vie, il ne resterait pas grand chose… La réponse est évidente : l’intérêt c’est d’avoir une culture générale, l’intérêt c’est de découvrir des choses variées et différentes, pour que les enfants puissent ensuite faire des choix. Difficile de choisir la voie des sciences, ou de l’informatique, si on n’y a jamais goûté et si on n’a aucune idée de ce que c’est…



L’apprentissage du code aux enfants, ne veut pas dire qu’ils apprendront le C++ ni à coder un système d’exploitation. Comme beaucoup d’autres matières, je vois ça comme une «découverte» : découvrir qu’un ordinateur n’est pas une bête porte d’accès à Facebook, mais qu’on peut le programmer, lui donner des instructions, lui faire faire ce que l’on veut, et découvrir la logique de cette programmation, éventuellement avec des exemples simples et concrets («SI je ne fais pas mes devoirs, ALORS la maîtresse ne sera pas contente»). Une simple initiation, pas des cours de code à la barbare…



Quand on voit ce que sont devenus les tableaux électroniques installés dans les écoles… Les profs qui font l’effort de l’utiliser doivent se compter sur les doigts de la main. Alors leur demander de surenchérir avec un enseignement en informatique…


Je vais redire ce que j’ai dit dans les commentaires facebook :



De façon “facultative”, ça veut dire que les écoles qui ont pas le budget le feront pas. Si c’est comme toutes leurs conneries on va bien se marrer, on nous a filer des tablettes de la region pour un an l’an dernier en BTS, les classes qui viennent après nous ne les ont plus, le support ne peut donc pas être exploité perènement mais officiellement les gars de la region pouvaient se faire mousser en disant qu’ils filaient des tablettes.



J’ai l’impression que ça va être pareil, personne au gouvernement n’est capable de mettre en place un système viable et évolutif pour l’éducation numérique, sinon ça aurait été fait depuis longtemps vu l’argent que ça ferait economiser, alors du coup ils font de l’esbrouffe avec des promesses bidons et projets qui floppent, même si ils prétendent le contraire, ils vont pas non plus avouer qu’ils sont incompetents…



(D’ailleurs je me demande réellement quels profs actuels dans l’EN sont réellement capable d’enseigner ne serait-ce que faire 3 lignes de C a des gamins avec pédagogie, je dirais que certains profs de technos en seraient capables mais ce n’est pas forcément le cas de tous…)


les tablettes sont là pour remplacer les ardoises ?







  • 5*8 ?!?

  • ….

  • Attentiooooonnnn, levez vos tablettes !

    &nbsp;


Bah… s’ils prennent du Bic, pourquoi pas <img data-src=" />





http://www.bic-education.com/page/education


tu as oublié avec Win par MS Ireland


Les tablettes cen’est pas un outil vraiment pratiques pour coder, je vois mal desélèves faire ça avec un clavier virtuel. Et puis l’important c’estqu’il est accès au numériques au long de leur scolarité, il suffitque les collèges soit bien équipés, c’est tout. Pourquoi ce fixersur un outil de travail individuel alors que c’est des équipementcollectifs qu’il faut, ça fait vieux sans doute…








myahoo a écrit :



Bah… s’ils prennent du Bic, pourquoi pas <img data-src=" />





http://www.bic-education.com/page/education





Y en a qui savent se faire du fric avec cette histoire, pas de doute.



Très sceptique sur la capacité de l’objet tablette à permettre d’apréhender l’informatique.

&nbsp;Pendant ce temps, on a la Raspberry Pi à 35€ (*) qui demeure un vrai support pédagogique polyvalent (programmation, un poil de bureautique et même de l’électronique).

Pour ne rien gâcher, elle est fabriquée au Pays de Galles.



Mais tablette ou Raspberry, ce seront surtout les compétences des encadrants qui feront la différence.

—————————–

(*) à ce prix, c’est vrai qu’il faut ajouter les accessoires autour, mais ceux là peuvent rester dans la classe pour plusieurs années.








H1N1Virus a écrit :



Quel est l’intérêt ? <img data-src=" />




Autant faire travailler les collégiens sur les bases de l'algorithmie sur papier. Pour ceux à qui ça plait, ils continueront dans une voie informatique et apprendront à ce moment la des langages (C, C++, Java, etc.).      






Je ne comprends vraiment pas l'intérêt d'une tablette. On ne peux pas programmer efficacement dessus, ni écrire correctement.      






J'ai peur que ça soit plus un effet de mode pour dire "regardez, en France, nous sommes modernes, nos élèves ont des tablettes..." <img data-src=">







+1.

C’est encore une mauvaise compréhension et utilisation de la technologie par ceux qui n’y connaissent rien mais qui ont le pouvoir. “Innover c’est avoir une tablette, lol”.



Démagogie 2.0


Si on suit ton raisonnement, alors à ce moment là, il faut aussi leur apprendre à




  • coudre au cas où il voudrait travailler dans la mode

  • faire du mortier au cas où il voudrait devenir maçon

  • faire du montage vidéo au cas où il souhaiterais travailler dans le cinéma.



    Leur programme est déjà bien assez chargé comme ça. Pas la peine d’en ajouter des couches alors que certains arrivés en 5ième savent à peine lire et écrire.



    La programmation est également l’un des aspects les plus poussés de l’informatique avant de leur apprendre quoique ce soit dans ce domaine, il y en a bien d’autre à voir. De plus, une tablette n’est vraiment pas adaptée pour ce genre d’activité même si on parle de programmation de base.

    &nbsp;

    La programmation ne fait pas partie de la culture générale. C’est comme si tu apprenais à des gamins de 5ième à rédiger des mémoires de thèses…



    Ce projet encore bidon de l’état est juste annoncé pour suivre la mode du numérique. Si l’état veut introduire le numérique, il ferait mieux de s’en servir comme outils pour les autres matières.


L’idée n’est pas forcément mauvaise en soit: réduction du papier, réduction du poids des cartables, support interactif (et surtout réactif), sensibilisation de la jeunesse à un outil informatique qu’ils utiliseront toute leur vie.



Le problème c’est que ça va être implémenté à la va comme je te pousse et sur une vision très court-termiste.



&nbsp;En bref on pourrait développer en interne une tablette spécifique à l’éducation nationale (bon marché, avec des composants facile à remplacer/réparer par exemple), un OS interne spécifique à l’éducation et les applications qui vont bien, ce qui par effet de bord garantira un savoir faire à l’international sur ce genre de produit et permettra des économies de masse à moyen terme.



Mais non, on va opter pour une solution&nbsp;propriétaire (pour aller plus vite), chacun va développer son truc dans son coin via un partenaire privé et une sous-traitance étrangère (qui garantira l’absence de suivit et un logiciel ultra bogué) et ce sans aucune inter-compatibilité possible. Et au final on va aboutir à un iPad fabriqué en Chine, avec des appli roumaines et indiennes bien boguée, sans aucune possibilité de maintenance et sans jamais rien apporter à la France si ce n’est que plomber un peu plus la balance commerciale.


Une vraie question :



Pourront-ils garder la tablette pour quand ils seront chômeurs ?&nbsp;








H1N1Virus a écrit :



Quel est l’intérêt ? <img data-src=" />



Autant faire travailler les collégiens sur les bases de l’algorithmie sur papier. Pour ceux à qui ça plait, ils continueront dans une voie informatique et apprendront à ce moment la des langages (C, C++, Java, etc.).



Je ne comprends vraiment pas l’intérêt d’une tablette. On ne peux pas programmer efficacement dessus, ni écrire correctement.



J’ai peur que ça soit plus un effet de mode pour dire “regardez, en France, nous sommes modernes, nos élèves ont des tablettes…” <img data-src=" />







Sur papier?

Histoire de ne pas pouvoir tester (ce qui est quand même la base pour vérifier qu’un algo fait bien ce qu’on lui demande)?



J’ai appris mes premiers algo sur une calculette casio, c’est pas non plus ce qu’il y a de mieux pour programmer efficacement, mais ça tombe bien ce n’est pas le but (qui est la découverte)…

Alors une tablette fera largement l’affaire.



Je suis serein. Je viens de passer 20 256 heures à apprendre à ma femme qui est prof comment fonctionne la tablette que je lui ai offert. <img data-src=" />


Faut voir la tablette, aussi. Si c’est bic, tu seras bien content de t’en débarrasser quand t’auras fini tes études.








gavroche69 a écrit :



Une vraie question :



Pourront-ils garder la tablette pour quand ils seront chômeurs ?&nbsp;





Tu rêves. ça va être comme avec les bouquins. La classe inférieure récupère, les rayures et crottes de nez sur l’écran inclues.









scaillea a écrit :



Si on suit ton raisonnement, alors à ce moment là, il faut aussi leur apprendre à




  • coudre au cas où il voudrait travailler dans la mode

  • faire du mortier au cas où il voudrait devenir maçon

  • faire du montage vidéo au cas où il souhaiterais travailler dans le cinéma.



    Leur programme est déjà bien assez chargé comme ça. Pas la peine d’en ajouter des couches alors que certains arrivés en 5ième savent à peine lire et écrire.



    La programmation est également l’un des aspects les plus poussés de l’informatique avant de leur apprendre quoique ce soit dans ce domaine, il y en a bien d’autre à voir. De plus, une tablette n’est vraiment pas adaptée pour ce genre d’activité même si on parle de programmation de base.

    &nbsp;

    La programmation ne fait pas partie de la culture générale. C’est comme si tu apprenais à des gamins de 5ième à rédiger des mémoires de thèses…



    Ce projet encore bidon de l’état est juste annoncé pour suivre la mode du numérique. Si l’état veut introduire le numérique, il ferait mieux de s’en servir comme outils pour les autres matières.





    La tablette n’est que le livre version numérique.



    Y a aussi et surtout une logique de cout. J’ai l’amère souvenir de mes sacs d’écolier qui dépassait facilement les 10kg.









Loch a écrit :



La tablette n’est que le livre version numérique.



Y a aussi et surtout une logique de cout. J’ai l’amère souvenir de mes sacs d’écolier qui dépassait facilement les 10kg.





Bha forcement, si tu ne mettais pas tes livres dans les casiers prévu à cet effet..



Bonne news pour commencer le trolldi :)



Faudrait peut-être commencer par former les profs a l’informatique, et les doter de vrais outils genre tablette + vidéo proj digne de ce nom au lieu de les laisser galérer avec les PC donnés par les entreprises du coin lors du dernier renouvellement de parc, et aucun appareil pour projeter.



Les tablettes vont être volées/revendues/cassées. Et bonjour la concentration.



Ceci dit quand je vois des profs de mon age ou aux alentours (moins de 30 ans) qui galèrent comme pas permis, je me pose des questions… La dernière en date étant une amie prof de 28 ans ( donc grandi avec les PC etc…) qui me demande si elle peut ouvrir un fichier open office au boulot, je lui répond : “ca depend quel logiciel l’informatique de ton école a mis sur les PC mais ca devrait passer, au pire sauvegarde en PDF si c’est que pour projeter”



Elle me répond le plus innocemment du monde : “ Ça devrait le faire on a la wifi”



Véridique. Je veux bien croire que certains ce ne sont pas leur métier ou passion, mais une formation minime aux outils de travail devrait être obligatoire…


Concernant les tablettes, et étant au cœur du problème, je peux dire que cette annonce repose sur du vent:

Les équipes d’enseignants ne se servent que des outils qu’ils ont choisis (manuels etc…) ou créés.

Une tablette pour quoi faire? Si certains se sont déjà dotés de cet outil, à titre professionnel, beaucoup restent attachés à des supports plus traditionnels. Quelle est la réelle plus-value pédagogique d’une tablette, les applications réellement pensées en faveur des cours ne sont pas nombreuses.

C’est encore une annonce gadget, après les tableaux numériques, sorte de cache misère des techniciens de notre ministère pour paraitre à la page.

On refuse de nous remplacer avant quinze jours d’absence. Peut-être que financer la continuité pédagogique serait plus profitable aux élèves qu’un tablette qu’ils auront de toute façon à Noël ou à leur communion.

&nbsp;

Petites questions d’ordre pratique:

Qui va les payer? Vont-elles appartenir aux élèves ou rester la propriété de l’État? Les élèves vont-ils la rendre en fin de 5e? Qui va assurer la maintenance? Comment vont être téléchargées les applis alors que le WIFI reste interdit dans beaucoup d’établissements? etc…



Concernant la sensibilisation au codes informatiques, il faut arrêter de considérer les profs comme des vieux fonctionnaires ringards. Il ne s’agit pas de faire des cours de C en 6e, mais de sensibiliser les élèves à la logique des algorithmes et du développement. Ça fait partie de la culture générale et ça aide à structurer ses pensées. Les profs de techno sont tout à fait capables d’un tel enseignement…



J’étais long, là . Mais ça m’énerve…


Bah justement, si l’état veut vraiment utiliser des tablettes qu’il le fasse en tant&nbsp; que support pour les autres cours (livre, exercice, …).


On apprend à programmer avec du papier et un crayon en faisant de algorithmie et en suivant des cour d’analyse.&nbsp; Ils vont faire quoi avec leur tablettes et des prof pas formé? “Hello world”



Vous êtes 80% à ne plus vouloir de cette marionnette, pourquoi vous ne faites pas ce qu’il faut pour changer de régime?



PS : j’espère que cet abrutit et ceux qui ont conçu sont plan à la con on prévu des clavier Bluetooth et un roulement de matériel tous les 3 ans.


Autant ce peut être un outil interactif de découverte intéressant si bien encadré, autant le projet de l’utiliser pour l’apprentissage de la programmation est voué à l’échec.



Heureusement, les enseignants auront le dernier mot quant à l’utilisation de la tablette en classe. De manière générale, ils sont plutôt responsables et les pseudo-innovations à finalité médiatique ou administrative passent très mal voire pas du tout sur le terrain. C’est tant mieux pour les enfants.


Si c’est du Ipad , ça craint vraiment effectivement, mais on peut espérer que ce sera peut etre plutot des hybrides avec des OS PC genre W8 ou UbuntuLinux








scaillea a écrit :



Bah justement, si l’état veut vraiment utiliser des tablettes qu’il le fasse en tant&nbsp; que support pour les autres cours (livre, exercice, …).





Surtout pas, ce sont des liseuses électroniques qu’il faudrait.



C’est déjà pc obligatoire, dès la 6e, dans certains collèges où une partie du cahier de texte ne figure que sur l’ENT (pronote-brol).

&nbsp;

La tablette pourquoi pas… Mais il faudra que les profs s’adaptent, parce que les pages web avec lecteur flash (si si), sur android, ha ha ha !








FREDOM1989 a écrit :



Vous êtes 80% à ne plus vouloir de cette marionnette, pourquoi vous ne faites pas ce qu’il faut pour changer de régime?







On ne mord pas la main qui te nourrit.









blob741 a écrit :



Autant les faire travailler sur un Bescherelle ou un Bled, qu’ils aient un niveau convenable en maths et un minimum de culture (histoire, art, …).





Trop dangereux. Tu voudrais pas que la population se mette à penser par elle même non plus.



Nan on leur demande juste de faire&nbsp; la plus grande des écoles la SLEC….

Avec ce qu’ils apprendront dans cette haute école ils s’en sortiront sans aucun problème dans la vie et comme ils seront formés et pas trop con (enfin j’espère, toutes les autres études seront à leur portée) et sans tablette.



La SLEC une école dépassant toute les autres…HEC et consort peuvent se rhabiller devant elle, et en plus ça m’évitera d’entendre du “wesh gros t’as téma la tive hier, on va nous filer des tablettes ça fait zizir cousin”



La SLEC l’école du Savoir Lire Écrire Compter!!!!!


Voilà ce que donne le Flanby frelaté<img data-src=" />


&nbsp; Dans le village où je suis, je vois des parents qui habitent à peine à 100 m de l’école primaire et qui emmènent leurs gosses en voiture.&nbsp; Après les enfants sont entrainés dans le vice des parents et ne veulent pas marcher pour aller à l’école. Dans mon cas quand je vais chercher mon frère c’est à pied ou en vélo.


C’est vrai que le numérique c’est bien, cela dit, aujourd’hui, les enfants sont à l’aise avec l’informatique, c’est presque devenu instinctif pour eux. Alors à quoi bon leur apprendre à programmer ? N’y a-t-il pas plus urgent à faire comme par exemple :





  • Faire en sorte qu’un élève ne puisse pas arriver au collège sans un niveau correct en lecture et écriture et proposer des solutions alternatives si l’élève ne parvient pas à avoir le niveau nécessaire ?



  • Faire en sorte que les fameux rythmes scolaires fonctionnent partout en France ? Dans ma ville, aucune activité n’a encore été prévue sur le fameux “temps périscolaire”, soit par manque de moyens, soit simplement car la Mairie est à droite et donc opposée à cette réforme… Et ma ville n’est pas la seule concernée…



  • Arrêter de demander aux enseignants correcteurs d’être “généreux” dans les notations des diplômes… Sans blagues, le brevet des collèges ne sert plus à rien tellement il est “donné”. Le BAC perd de sa valeur d’année en année (en France mais encore pire en Europe et dans le reste du monde). Trouvez-vous normal que des bacheliers rédigent de véritables torchons en guise de lettres de motivation ? Moi non !



  • Arrêter de vouloir surcharger les élèves avec des enseignements qui ne devraient pas faire partie du socle commun juste parce que tel Président ou tel Ministre de l’éducation a eu envie de se faire mousser devant les médias, un matin, alors qu’il était en train de pondre (c’est toujours des chiottes que viennent les idées de merde, excusez ce langage cru).



    Bref, il y a de quoi faire dans l’éducation et certaines réformes ont été dans le bon sens (je parle par exemple du remplacement du système de notes par un système de compétences qui, même s’il a été décrié, commence à rentrer dans les mœurs de tout le monde et que les parents commencent à accepter, lorsque les profs leur expliquent les tenants et aboutissants, surtout lorsqu’ils constatent qu’ils ont toujours la fameuse moyenne si chère à leurs yeux). Par contre, avant d’entreprendre encore quelque chose de nouveau, il faudrait déjà s’assurer que les réformes en place sont appliquées et fonctionnent correctement…


Par “codage”, je ne pense pas qu’il entendent l’apprentissage du C++, mais plutôt des bases de logique formelle et d’algorithmique (de mon temps on faisait de la Tortue). Et ça, ça sert partout, pas qu’en info. Par exemple, pour comprendre un article de loi ou un contrat plein de clauses tortueuses.



Par contre, pas besoin d’une tablette pour ça. Un MO5, ça suffit amplement <img data-src=" />.



Et le coup des tablettes pour remplacer les livres… je suis pas convaincu. Le papier me semble plus fiable (meilleure autonomie, rarement en panne). Si il y a du fric à claquer, autant construire des casiers pour que les gamins n’aient pas à trimballer leurs 20kg de livres tous les jours. Mais ça fait moins mousser les décideurs c’est sûr.


Qui va créer les outils pédagogique, ludique et pratique qui seront utilisé sur tablette par les collégiens ? on est pas censé avoir une grosse phase de test pour voir l’impact et l’utilité réel avant ? non on claque des millions sans savoir si ça va marcher et tant pis si on se viande l’année d’après on revient au stylo ?



ils vont trouver où l’argent pour entretenir cette nouvelle méthode scolaire et acheter toutes ces tablettes chaque année ? ils ont déja du mal à garder et payer les profs. ou alors ils seront 60 par classe avec de belles tablettes …



Il y a quelques années, ils avaient promis un netbook&nbsp; pour tous …


Il n’y a rien à apprendre en informatique avec une tablette.

A la rigueur ça peut remplacer certains manuels scolaires.



Mesure chère et débile, dans la lignée de la politique de ces 30 dernières années.








sum0 a écrit :



&nbsp; Dans le village où je suis, je vois des parents qui habitent à peine à 100 m de l’école primaire et qui emmènent leurs gosses en voiture.



vraiment? non parce que chez moi si j’emmène mon fils en voiture, je suis même pas sûr de pouvoir me garer à moins de 100m, si j’habitais si près je ne prendrais même pas le risque de perdre ma place de parking, pour galérer à me garer 100m plus loin



Espérons que les humains ne ressemblent pas aux gens du dessous de la cité d’Arkadia dans le futur.








FREDOM1989 a écrit :



Vous êtes 80% à ne plus vouloir de cette marionnette, pourquoi vous ne faites pas ce qu’il faut pour changer de régime?&nbsp;



et c’est quoi ce qu’il faut faire? si t’as une solution simple n’hésite pas, ça va intéresser plein de monde ;)









-L3M- a écrit :



Qui va créer les outils pédagogique, ludique et pratique qui seront utilisé sur tablette par les collégiens ? on est pas censé avoir une grosse phase de test pour voir l’impact et l’utilité réel avant ? non on claque des millions sans savoir si ça va marcher et tant pis si on se viande l’année d’après on revient au stylo ?



ils vont trouver où l’argent pour entretenir cette nouvelle méthode scolaire et acheter toutes ces tablettes chaque année ? ils ont déja du mal à garder et payer les profs. ou alors ils seront 60 par classe avec de belles tablettes …



Il y a quelques années, ils avaient promis un netbook&nbsp; pour tous …







Dans dix ans , Occulus Rift pour tous les étudiants Francais <img data-src=" />

&nbsp;



Quand je voie en université déjà le mal qu’on a à “concentrer” les étudiants quand ils sont devant un ordi et la fréquence avec la quelle ils regardent leur smartphone/tablette/ordi…&nbsp;&nbsp;&nbsp;



Cette initiative ne me semble pas une super idée… ça va les habituer encore plus a être dans une démarche de “zapping” et le temps max de concentration va encore baisser…&nbsp;

&nbsp;


Ah oui, autre chose : qui va assurer la maintenance du parc des tablettes de l’établissement scolaire ? Qui s’assurera que l’élève ne peut pas installer Candy Crush ou Clash of Clans pour jouer pendant les heures de cours ?



Les collèges n’ont déjà pas d’admin réseaux pour les salles pupitres (informatiques), c’est souvent un enseignant qui s’y colle après avoir suivi un stage ou alors le prof de techno qui fait ça “sur son temps libre, sans être payé” alors ajoutez un parc de tablettes et je me demande qui va s’en charger et combien coûtera la maintenance et la formation des enseignants… Mais bon, niveau formation, nos enseignants sont déjà habitués à se débrouiller par eux-même et à s’adapter à chaque nouvelle lubie des gouvernements successifs alors ça ira hein !


Je me pose des questions : pourquoi avoir choisi le niveau 5 ème ?



En toute logique il aurait été préférable de commencer en 6ème, un début de cycle collège, tout est neuf tout est beau, hop une tablette dans les mains et vogue la galère.



Pour les profs, il est clair que beaucoup ne vont pas savoir qu’en faire. Pendant un long moment j’ai utilisé hot potatoes et un serveur sequane pour proposer des activités ou des évaluations à mes élèves. Mais depuis j’ai abandonné, pas de salles informatiques dignes de ce nom, deux ou trois heures de boulot (trouver les supports, formuler les questions, configurer les quizz, télécharger les photos sur le net et insérer le lien relatif etc.)pour 5 minutes d’utilisation par les élèves. Et donc réserver une salle info pour 20 minutes, ça passe mal.



Et puis en 5 ans, trois ou quatre changements de programmes et&nbsp; donc des heures d’un boulot devenu inadapté et/ou à jeter à la poubelle parce que plus à jour.



Aujourd’hui, on veut pour des raisons d’économie que tout le monde passe au MOOC mais je vois mal mes élèves qui pour certains n’ont jamais touché un ordi de leur vie, se débrouiller seul devant un pc et encore moins se dépatouiller avec un MOOC.

&nbsp;


et une smartwatch pour recevoir les commentaires, les annotations et les engueulades du prof <img data-src=" />


Je ne suis pas d’accord pour cette histoire de tablettes, mais cet argument est stupide, on peut dire ça de n’importe quel cours ! Qu’on ne me dise pas que la plupart des gens utilisent ce qu’ils ont appris en SVT dans la vie professionnelle et personnelle !


Pour avoir travaillé en tant qu’ “Assistant Technique Informatique” dans un college de Marseille pendant 5ans, dans un projet tout a fait similaire qui etait de fournir des laptops a tous les eleves de 4eme et de 3eme, je peux vous dire que ce projet est voué a l’echec si il n’est pas accompagné d’une importante formation des profs et d’une standardisation des outils pedagogiques.



&nbsp;Le conseil general du 13 a et continu de claquer un argent fou pour fournir ces “outils” a nos chers eleves de college depuis maintenant plus de 10ans. On a donc vu fleurir des 4 par 3 dans la ville expliquant que cela etait fait pour “l’egalite des chances”.



Au niveau pedagogique, le resultat est sans appel: les pc portables ne servent dans la grand majorite des cas qu’a faire tourner des emulateurs Gameboy, partager du porno, chatter, se connecter au web pendant les permanences … et ce malgre les systemes de blocages importants ! Et je ne parle meme pas du nombre de portables retrouvés dans les chiottes ou utilisés dans des matchs de foot (veridique) ou encore des problemes de vols (un gamin de 12ans avec une tablette/laptop dans son sac c’est un joli cadeau pour les racketteurs)



Concretement sur mon college, a l’epoque, les profs se sentant concernes&nbsp;&nbsp;et voulant utiliser ces ordis se comptaient au nombre de 3 sur une quarantaine (ceux qui etaient vraiment motivés car connaisseur/interessés par le domaine des NTI). Pour tous les autres, ce projet au mieux leur passait completment au dessus ou au pire les a emmerdé (la gestion d’une classe de 30 eleves avec chacun un pc connecte au net devant eux etant un vrai challenge).



De plus, il faut dire que ces ordis (ou dans le cas present ces tablettes) ne peuvent etre utilises correctement que si l’infrastrucure reseaux qui va avec est implementée dans les etablissements (interet d’une tablette sans Wifi ?). Quid donc de ces infrastructures dans le projet de notre cher president ? Cela a aussi un cout et je ne crois pas que ca ai ete mentionne dans le cas present …



En bref, on ferai bien mieux d’equiper en PC fixes les etablissements ainsi que standardiser les outils pedagogiques qui tournent dessus et inclure des heures d’initiation a l’informatique dans l’emploi du temps des gamins. Biensur, il faudrait former les profs et fournir du personnel qualifié afin de dispenser de vrai cours d’informatique. Cela couterait quand meme bien moins cher et serai autrement plus efficace que de donner de lacher des tablettes dans la nature, en disant aux profs “demerdez vous avec ca” …



En bref, au niveau politique ceci est un joli coup, mais au niveau politique seulement !








alainato a écrit :



«&nbsp;On dégagera l’argent nécessaire&nbsp;» Non de de Dieu <img data-src=" />





Faut faire comme chez nous, iPad obligatoire et dans les liste des équipements minimum requis demandé exigé aux parents.



&nbsp;La facture est donc portée sur les parents et non par l’ école ou l’ état <img data-src=" />



On peut donc désormais aussi choisir son école selon ses préférences d’ OS <img data-src=" />









scaillea a écrit :



Leur programme est déjà bien assez chargé comme ça. Pas la peine d’en ajouter des couches alors que certains arrivés en 5ième savent à peine lire et écrire.



Faudrait arrêter de prendre les collégiens pour des débiles aussi, pour quelques-uns qui n’ont pas les bases il y en a tout autant qui ont des facilités, qui s’emmerdent en cours et qui pourraient aller plus loin <img data-src=" />





La programmation est également l’un des aspects les plus poussés de l’informatique avant de leur apprendre quoique ce soit dans ce domaine, il y en a bien d’autre à voir.





Ce qu’il ne faut pas lire :facepalm:

J’ai appris le Pascal tout seul à 15 ans en jouant avec ma calculatrice pendant les cours. Les principes de la programmation se prêtent très bien à des exercices simples et ludiques.

Forcement on parle pas d’atteindre le niveau d’un programmeur senior dans un langage avancé, mais c’est pas le but de la démarche.



“Initiation à la programmation” ne veut pas dire “taper du code”.&nbsp;

Faut voir ce qui peut être prévu mais ça peut être très sympa.



On a ce projet dans le genre&nbsp;http://scratch.mit.edu/ que je ne trouve pas con du tout.

Çà permet de comprendre ce qu’est un algorithme en s’amusant.

Si j’avais du faire des algos sur papier en 5ème, je ne suis pas sur que j’aurais été très motivé.


Du n’importe quoi … Qu’on leur apprenne à utiliser tous les outils modernes et donc aussi bien les ordinateurs que les tablettes ok a la limite … mais en filer une a tout le monde ….&nbsp;



C’est ça sa priorité pour l’éducation ? alors que la plupart des profs de facs ne vont peut être pas avoir leur paye de décembre ?



REVOLUTION


C’est tout le discours des libéraux, laissons tomber de côté les enfants des “pauvres” qui ralentissent leurs enfants à eux qui ont déjà des facilités ….&nbsp;








maestro321 a écrit :



Bha forcement, si tu ne mettais pas tes livres dans les casiers prévu à cet effet..





Les casiers ? hahaha c’était pour les délégué et ceux qui avait un certificat médical…



Sinon pour le matériel ça va surement se passer comme avec les PC portables qu’ils donnent au &nbsp;lycée (dans le &nbsp;languedoc en tout cas), une fois en leur possession à la rentrée ils leur appartiennent, les élèves n’ont aucun compte à rendre, j’en ai vu beaucoup en revente sur e-bay.



Avant d’apprendre à programmer, on devrait déjà leur apprendre les bases (c’est quoi un ordi, c’est quoi un OS, internet, un traitement de texte, un tableur, comment on s’en sert, comment protéger ses données…).

Ça leur servira quel que soit leur métier, et même s’ils ont pas de métier!








H1N1Virus a écrit :



Quel est l’intérêt ? <img data-src=" />




Autant faire travailler les collégiens sur les bases de l'algorithmie sur papier. Pour ceux à qui ça plait, ils continueront dans une voie informatique et apprendront à ce moment la des langages (C, C++, Java, etc.).







Et du coup, ça ne plaira à personne. Apprendre l’algorithmie sur papier, sans travaux pratique, c’est comme apprendre le solfège sans toucher un instrument, un vrai rebuttoir.



C’est sur alors pourquoi en rajouter une couche avec quelque chose d’encore plus spécifique que de l’histoire ou de la SVT.

Alors dire que mon argument est stupide d’accord mais dire qu’il faut donner un aperçu d’un domaine compliqué pour que les enfants se décident est encore plus stupide. Pourquoi la programmation et pas comme un de mes précédents commentaires, la couture, ou le montage vidéo ou la cuisine, ou pourquoi par de la mécanique pendant qu’on y ait ….



Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui l’utilisation de l’informatique est très répandu qu’il faut apprendre la programmation. C’est inutile, ça en rajoute encore plus aux gamins qui ont déjà un programme très chargé et en plus de ça certains ne maitrisent même pas les bases de la culture générale.

La programmation n’est pas de la culture générale, c’est une branche spécifique d’un domaine. C’est trop spécifique pour être considéré comme générale et la plupart des gamins aujourd’hui utilisent leur pc, tablette, smartphone pour aller sur facebook ou jouer à candycrush.



Mieux intégré l’outils informatique pour son utilisation d’accord mais pas son fonctionnement. Ce n’est pas parce que nous lecteurs de nextimpact sont de grands fans de l’informatique que cette proposition est une bonne idée.

&nbsp;








trash54 a écrit :



tu as oublié avec Win par MS Ireland



C’est pas mieux avec les i-bidules qu’il à généreusement offert à ses petit corréziens, ni avec n’importe quel Androïderie “with Google spy inside”



On oublie que le problème de l’éducation numérique, c’est le contenu pédagogique, qui doit être libre et indépendant; sinon, c’est du prosélytisme, et la loi l’interdit à l’école.









romainsromain a écrit :



C’est tout le discours des libéraux, laissons tomber de côté les enfants des “pauvres” qui ralentissent leurs enfants à eux qui ont déjà des facilités ….&nbsp;



C’est vrai ça les pauvres et leurs enfants sont les responsables de tous les maux de l’éducation national. mais tu as oublié les handicapés …

&nbsp;



Oui moi aussi mais parce que ça me plaisait et que j’avais des facilités dans ce domaine. Va apprendre à programmer à un gamin qui a déjà du mal en math. ET puis on ne peut pas faire un cas d’une généralité.

&nbsp;

Et il n’est pas question de prendre les gamins pour des débiles. Il est plutôt question de ne pas non plus les surcharger de travail. Ils ont déjà bien assez d’heures de cours et de travail personnel. C’est bien de vouloir ajouter des choses en plus mais c’est au détriment d’autre.


Faut les equiper en MO5 et TO7 moi je dit








le podoclaste a écrit :



Et du coup, ça ne plaira à personne. Apprendre l’algorithmie sur papier, sans travaux pratique, c’est comme apprendre le solfège sans toucher un instrument, un vrai rebuttoir.





Tu serrai surpris :)&nbsp;

J’enseigne l’info (et la prog donc) en université, tu n’imagines pas le nombre d’élèves qui demande a faire du code sur papier. De ma petite expérience, enseigner les bases sur papier donne toujours de meilleur résultat que passer directe sur machine… &nbsp;



Les enfants de pauvres ne sont pas tous idiots, vous savez.

Empêcher les plus rapides d’avancer à leur rythme, c’est surtout empêcher les pauvres les plus rapides d’avancer aussi vite que les riches les plus rapides. Parce que les riches ont nettement moins besoin de l’école que les pauvres pour avancer.

Et quand bien même les élèves en avance seraient tous les fils des riches, faut-il vraiment freiner les riches pour aider les pauvres?








scaillea a écrit :



Oui moi aussi mais parce que ça me plaisait et que j’avais des facilités dans ce domaine. Va apprendre à programmer à un gamin qui a déjà du mal en math. ET puis on ne peut pas faire un cas d’une généralité.





J’ai dans l’idée qu’il est plus facile à un non-matheux d’appréhender la programmation que la physique-chimie.



Si c’est pour remplacer le papier (ou en tout cas les livres de cours), des liseuses peuvent tout à fait faire le boulot, avec une excellente lisibilité et sans rencontrer les problèmes d’autonomie que les tablettes rencontrent généralement, et pour un prix très inférieur.



Maintenant, faudrait-il que les écoles donnent une culture générale informatique aux élèves? Vu le monde dans lequel nous vivons et les outils que nous sommes amenés à utiliser, je dirais que oui, absolument, mais il faut voir au détriment de quels autres cours.








Zerdligham a écrit :



Et quand bien même les élèves en avance seraient tous les fils des riches, faut-il vraiment freiner les riches pour aider les pauvres?





Vous avez 4h !



Moi je veux aussi un clavier (pour écrire c’est mieux et on fait moins d’erreurs)



<img data-src=" />



moi, j’veu pa écrir com ça <img data-src=" />


Vous vous prenez la tête sur quelque chose qui ne sera jamais appliqué :)

C’est une promesse qui sera autant tenue que le reste des autres promesses du quinquennat.



Et étant “ingénieur développement”, suivi un DEUG/Licence/Master, j’ai un gros doute que la partie algorithmique intéresse les élèves, surtout en primaire/etc, sans une partie pratique (que ce soit du C, C++, Java, Scala, … ).








ragoutoutou a écrit :





Maintenant, faudrait-il que les écoles donnent une culture générale informatique aux élèves? Vu le monde dans lequel nous vivons et les outils que nous sommes amenés à utiliser, je dirais que oui, absolument, mais il faut voir au détriment de quels autres cours.





Les cours de technologie s’y prêtent bien non ?









Ewil a écrit :



Tu serrai surpris :)&nbsp;

J’enseigne l’info (et la prog donc) en université, tu n’imagines pas le nombre d’élèves qui demande a faire du code sur papier. De ma petite expérience, enseigner les bases sur papier donne toujours de meilleur résultat que passer directe sur machine… &nbsp;





Tes élèves n’ont pas le même âge surtout :)

Et en plus, ils ont fait le choix d’apprendre le code. Là, un élève de primaire, non.









ragoutoutou a écrit :



Si c’est pour remplacer le papier (ou en tout cas les livres de cours), des liseuses peuvent tout à fait faire le boulot, avec une excellente lisibilité et sans rencontrer les problèmes d’autonomie que les tablettes rencontrent généralement, et pour un prix très inférieur.



Maintenant, faudrait-il que les écoles donnent une culture générale informatique aux élèves? Vu le monde dans lequel nous vivons et les outils que nous sommes amenés à utiliser, je dirais que oui, absolument, mais il faut voir au détriment de quels autres cours.







D’un autre coté on pourrait avoir des docks “universel” sur les bureaux, une prise de courant et voilà.

Ensuite la tablette permet quand même plus d’usage que la liseuse, surtout si on veut aussi apprendre aux enfants à chercher correctement une information sur le net…

Les tablettes pourraient aussi être des convertibles, ou carrément des laptops.



Avec des cours bien organisé, livres remplacés par l’équipement informatique mais sans pour autant oublier l’écriture papier, on pourrait tout de même évoluer dans le bon sens sans pour autant aller jusqu’à apprendre aux gamins à coder une IA.



On a tous besoin d’une voiture, mais on peut tous l’utiliser sans savoir la produire de a à z. L’informatique est omniprésente maintenant, il faut savoir sans servir sans pour autant savoir écrire l’OS ou les apps qui la composent.



Maintenant quand je vois qu’on arrête de coller une puce qui coute trois fois rien dans les permis de conduire sous pretexte de budget, cette annonce semble en parfais décalage <img data-src=" />



A presque mi-quinquennat, 39% des engagement tenu et 23% en cours de réalisation, je pense qu’il y a bien du mouron à ce faire au niveau de la dépense en vu d’achat de tablette … Mais par contre une liseuse pour remplacer tous les bouquins transporté serait plutôt une bonne idée.