RGPD : une sénatrice veut autoriser les foyers à refuser le compteur Linky ou Gazpar

RGPD : une sénatrice veut autoriser les foyers à refuser le compteur Linky ou Gazpar

Relire l'article 6 du règlement

Avatar de l'auteur
Marc Rees

Publié dans

Droit

16/03/2018 2 minutes
202

RGPD : une sénatrice veut autoriser les foyers à refuser le compteur Linky ou Gazpar

Après son examen par l’Assemblée nationale, le projet de loi d’adaptation de notre législation au RGPD entame son passage devant les sénateurs. Deux amendements ont été déposés pour la séance afin de rendre optionnels les compteurs connectés Linky (électricité) et Gazpar (gaz).

Florence Lassarde, sénatrice LR de la Gironde, a déposé deux amendements (1 et 2) pour prévoir dans la future loi que « ces dispositifs ne peuvent pas être installés auprès des utilisateurs qui s’y opposent expressément. »

Ces dispositions, qui seraient inscrites dans le Code de l’énergie, sous réserve de leur adoption par le Parlement, partent d’un constat : « les nouveaux dispositifs de comptage mis en place procèdent, par défaut et sans le consentement des personnes, à des enregistrements de données personnelles », relate la parlementaire dans son exposé des motifs.

Or, selon elle, en ouvrant la possibilité de s’opposer à leur installation, le législateur doit permettre de garantir « aussi bien le droit à l’autodétermination des données personnelles, tel que préconisé par le Conseil d’État dans son rapport annuel de 2014 (…) que les exigences du Règlement » sur la protection des données personnelles.

Le consentement au traitement des données

Elle explique en ce sens que le texte qui entre en application le 25 mai 2018 « consacre le principe selon lequel le consentement des personnes au traitement de leurs données personnelles doit être donné par un acte positif clair par lequel la personne concernée manifeste de façon libre, spécifique, éclairée et univoque son accord au traitement des données à caractère personnel la concernant ».

Elle n’a pas tort, mais les opposants pourront s’abriter derrière d’autres portes prévues à l’article 6 du RGPD. Un traitement peut être licite, même lorsque la personne n’a pas consenti, quand il « est nécessaire au respect d'une obligation légale » ou « est nécessaire à l'exécution d'une mission d'intérêt public ». Or, ces obligations ont pour socle ici d'autres normes du droit européen dont la directive européenne 2009/72/CE du 13 juillet 2009 sur le marché de l'électricité.

Ces amendements seront examinés en séance les 20 et 21 mars.

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Le consentement au traitement des données

Fermer

Commentaires (202)


On devrait envoyer ce lien à cette sénatrice :https://www.cpchardware.com/linky-fantasmes-et-realites/


Je n’y ai rien vu au niveau des données personnelles.



Tu peux expliquer le lien ?








fred42 a écrit :



Je n’y ai rien vu au niveau des données personnelles.



Tu peux expliquer le lien ?







page 5



J’aime quand on parle du Linky, c’est toujours des théories complotistes :)



Petit rappel: c’est l’Europe qui impose d’avoir une remonté quotidienne à l’utilisateur des données de consommation.



Pour le reste (possibilité de savoir quelle chaine on regarde, quand on allume une lampe, connaitre le modèle de notre lave-linge…), tout n’est que pur fantasme avec un tout petit bémol.

Pourquoi il y a une mémoire dans ce compteur (actuellement elle est vide, on tout cas chez moi) mais rien n’empêche une MAJ (par CPL) et hop on peut y mettre n’importe quoi (c’est même indiqué dans les conditions d’utilisation que ça peut servir à des fins de diagnostique/test)


Ces gens qui mettent des amendements n’importe où et n’importe comment, qui sont-ils ? quels sont leurs réseaux ?



Nan mais sérieux ? Elle ferait mieux de continuer de baver et se faire dessus comme les autres plutôt qu’amender des textes auxquels elle ne panne rien avec des articles complétement absurdes et populistes.



Ah ? Pardon ? On me dit dans l’oreillette qu’elle a moins de 82 ans. Toutes mes excuses, je retire “de continuer a baver et se faire dessus” mais le reste est toujours valide…


L’article 6 implique que je ne peux pas refuser le traitement de mes données par les impôts ?

Tout comme je ne pouvais pas me faire retirer mes données des fichiers des impôts avec la loi informatique et liberté de 1978 ?



Je suis super déçu.








ajangot a écrit :



Pourquoi il y a une mémoire dans ce compteur (actuellement elle est vide, on tout cas chez moi) mais rien n’empêche une MAJ (par CPL) et hop on peut y mettre n’importe quoi (c’est même indiqué dans les conditions d’utilisation que ça peut servir à des fins de diagnostique/test)







Tu le dis toi-même : “ça peut servir à des fins de diagnostique/test”.

Ou est le prob ?



Et puis bon, on change pas tous les compteurs d’un pays tous les 5 ans donc ils ont certainement prévus qq trucs “en plus” au cas ou pour l’avenir. Qui sait ce dont on aura besoin dans 20 ans en terme de gestion d’energie à l’echelle nationale ?









ArchangeBlandin a écrit :



L’article 6 implique que je ne peux pas refuser le traitement de mes données par les impôts ?

Tout comme je ne pouvais pas me faire retirer mes données des fichiers des impôts avec la loi informatique et liberté de 1978 ?



Je suis super déçu.







Ouais, c’est ballot… j’ai essayé… <img data-src=" />









ajangot a écrit :



J’aime quand on parle du Linky, c’est toujours des théories complotistes :)



Petit rappel: c’est l’Europe qui impose d’avoir une remonté quotidienne à l’utilisateur des données de consommation.



Pour le reste (possibilité de savoir quelle chaine on regarde, quand on allume une lampe, connaitre le modèle de notre lave-linge…), tout n’est que pur fantasme avec un tout petit bémol.

Pourquoi il y a une mémoire dans ce compteur (actuellement elle est vide, on tout cas chez moi) mais rien n’empêche une MAJ (par CPL) et hop on peut y mettre n’importe quoi (c’est même indiqué dans les conditions d’utilisation que ça peut servir à des fins de diagnostique/test)







c’est ça quand tu ne comprends pas quelque chose, tu en as peur



Oups, je n’avais pas vu qu’il y avait plusieurs pages.



En fait, le contenu de cette page pourrait aller dans son sens, sauf qu’elle a été écrite sans une bonne connaissance du RGPD qui interdit un consentement noyé dans un contrat ou un consentement qui est nécessaire à l’obtention d’un service.



Donc, je ne vois toujours pas en quoi, cet article serait utile à la dame sur le sujet qu’elle soulève.



Cela ne veut pas dire que j’approuve sa démarche.








ajangot a écrit :



J’aime quand on parle du Linky, c’est toujours des théories complotistes :)



Petit rappel: c’est l’Europe qui impose d’avoir une remonté quotidienne à l’utilisateur des données de consommation.



Pour le reste (possibilité de savoir quelle chaine on regarde, quand on allume une lampe, connaitre le modèle de notre lave-linge…), tout n’est que pur fantasme avec un tout petit bémol.

Pourquoi il y a une mémoire dans ce compteur (actuellement elle est vide, on tout cas chez moi) mais rien n’empêche une MAJ (par CPL) et hop on peut y mettre n’importe quoi (c’est même indiqué dans les conditions d’utilisation que ça peut servir à des fins de diagnostique/test)







Non, ce n’est pas du fantasme.



Avec un relevé très fin de la consommation, de bons algorithmes peuvent déduire de manière assez fine quels appareils sont mis en route à quel moment, combien le foyer compte d’occupants et tout ce qui concerne les heures de lever/coucher, rythmes de vie, etc…



Si nous acceptons que de telles données soient collectées sans aucun garde fou, le risque est de tomber progressivement mais sûrement vers une société de surveillance.



Quand on voit que des élus avaient suggéré d’utiliser les métadonnées des abonnements télé pour surveiller l’activité des chômeurs, on voit que la distance entre le fantasme et la réalité n’est peut être pas aussi grande que certains pourraient le penser.



Quoi qu’on en dise, si on laisse se constituer des systèmes qui permettent la surveillance, la tentation existera fatalement un jour ou l’autre d’utiliser ces données à de mauvaises fin.



Avant de mettre en place un quelconque dispositif, on devrait ouvrir un livre d’histoire et se poser la question suivante : “quelles auraient pu être les conséquences si les Nazi de la seconde guerre mondiale avaient disposé de ces dispositifs de surveillance.”

Si nous voyons des conséquences négatives, alors peut être devrions nous songer à ne pas mettre en place ces dispositifs de collecte de données afin de préserver la liberté des générations futures.



Oui puis il y a aussi de la mauvaise volonté. Critiquer tout est n’importe quoi c’est une mode&nbsp;<img data-src=" />








gjdass a écrit :



Oui puis il y a aussi de la mauvaise volonté. Critiquer tout est n’importe quoi c’est une mode <img data-src=" />





oui comme les vaccins pas exemple, ou quand tu met en place la 2FA dans une boite



Admettons qu’ils le fassent.



Ça change quoi par rapport à tous les appareils qui t’entourent ? Quand tu lances ta TV connectée ou que tu lances ta box/chromecast/whatever, tu ne penses pas que c’est déjà enregistré quelque part ?

Quand tu sors ton téléphone du mode Avion à 7h30 le matin, tu penses que ton opérateur ne le sais pas ? Quand tu fais une requête via ton routeur ? Quand belle maman appelle ? Etc, etc.



Je suis à fond sur la protection/respect de la vie privée pas de soucis.

&nbsp;Mais à mon sens, accuser un compteur d’electricité (tout en basant ton scénario sur des “peut-être un jour ils feront ça”) … Nan, franchement, en prenant en considération tout ce que nous, consommateurs, on a déjà comme mouchards autour de nous (et qu’on a acheté nous même !), faut pas déconner.



Ne pas vouloir d’un Google Home, entièrement d’accord. Se battre contre un compteur EDF …










ajangot a écrit :





Petit rappel: c’est l’Europe qui impose d’avoir une remonté quotidienne à l’utilisateur des données de consommation.









C’est pas ma faute, c’est l’Europe…



Celle la, on commence à l’entendre un peu trop souvent à mon gout. Et je pense qu’on a pas fini de l’entendre.



D’ailleurs, je sens que vous allez apprécier le nouveau contrôle technique qui va coûter une blinde aux pauvres… et mettre les SDF qui logent dans leur véhicule dans l’illégalité.



Avant d’écrire des conneries, tu peux facilement trouver son âge, elle a 60 ans, juste un peu plus que moi.



Et son âge n’a rien à voir avec sa position.



De plus, elle fait partie de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques et est donc a priori une certaine légetimité à s’exprimer sur ce sujet qui est abordé dans ce groupe de travail, même si l’on peut ne pas être d’accord avec elle.



Être client d’un “service”, c’est aussi accepter ses conditions d’utilisations et aussi ses systèmes associés.

(…) Et donc ses failles.



Et ca marche dans les deux sens.

A savoir ce qui en découle, et ce qui a permis la dérive d’un tel “service”.



L’Europe…

La limitation d’une démocratie avec un vote à 51%/49% qui voudra dire que tu auras presque la moitié des personnes dans la rue en cas de désaccord ect…

Il y a une logique implacable dans le truc.



Quand on ne fait pas les choses nous mêmes, il y a potentiellement le risque de ne pas être satisfait.



Je suis totalement d’accord dans ce que tu avances au sujet de la distance fantasme &lt;-&gt; Réalité.

On accepte la mise en place de systemes dans tous les sens, et qui par nature, comportent des failles. - Et ce par simplicité.

Prendre les choses en main ou observer… Et c’est pas prêt de changer&nbsp;<img data-src=" />



Edit: L’Europe…Oui, en attendant il est question de directives ou decrets européens.&nbsp;


Du coup…. Moi j’étais resté la dessus :https://thehackernews.com/2012/01/smart-hacking-for-privacy-what-tv-shows.html

C’est de la connerie en barre ce qu’ils avaient réalisé ou pas ? Ou hors contexte / incomparable à linky ?


oups les fautes

et a donc a priori une certaine légitimité








gjdass a écrit :



Admettons qu’ils le fassent.



Ça change quoi par rapport à tous les appareils qui t’entourent ? Quand tu lances ta TV connectée ou que tu lances ta box/chromecast/whatever, tu ne penses pas que c’est déjà enregistré quelque part ?

Quand tu sors ton téléphone du mode Avion à 7h30 le matin, tu penses que ton opérateur ne le sais pas ? Quand tu fais une requête via ton routeur ? Quand belle maman appelle ? Etc, etc.







Les données de consommation électriques vont beaucoup plus loin car elles permettent d’identifier quasiment le moindre de tes faits et gestes dans ton logement.



Tu rentre dans une pièce, tu allume la lumière.

Tu fais a manger, tu allume la plaque de cuisson, le micro ondes.





Je suis à fond sur la protection/respect de la vie privée pas de soucis.

 Mais à mon sens, accuser un compteur d’electricité (tout en basant ton scénario sur des “peut-être un jour ils feront ça”) … Nan, franchement, en prenant en considération tout ce que nous, consommateurs, on a déjà comme mouchards autour de nous (et qu’on a acheté nous même !), faut pas déconner.





Tu vois que tu t’est déjà habitué à la fatalité de voir tes données enregistrées, si je résume ton discours “puisqu’ils font déjà cela d’autre part, pourquoi s’en préoccuper ?”.



Et permet moi de te contredire sur le “peut-être un jour ils feront ça”. Ouvre un livre d’histoire et tu comprendra que le “peut être” n’est pas la bonne question. La vraie question qui se pose, c’est de savoir “quand”.



L’histoire nous enseigne que tout n’est qu’un éternel recommencement. Ce qui s’est déjà produit se reproduira fatalement. Et pour exactement les mêmes raisons. Ce n’est qu’une simple question de temps.





Ne pas vouloir d’un Google Home, entièrement d’accord. Se battre contre un compteur EDF …





Et pourtant, c’est exactement la même chose.



Sans doute n’a tu pas conscience de la puissance que l’on peut tirer des algorithmes combinés à toutes ces données qui pourraient bien finir par être agrégées. C’est d’ailleurs ce que font déjà des sociétés privées.



Car il faut prendre conscience que personne n’étant incorruptible, dès qu’un fichier de données existe, il peut potentiellement fuiter.



Oh noon! Ils m’ont installé le linky! la NSA va savoir que je cultive du hakik en secret dans ma penderie!


Marc a raison, tout au plus “l’utilisateur” (le cobaye) de ces compteurs peut solliciter la limitation du traitement en contestant le motif légitime (ce qui risque d’impliquer une procédure longue).








crocodudule a écrit :



Marc a raison, tout au plus “l’utilisateur” (le cobaye) de ces compteurs peut solliciter la limitation du traitement en contestant le motif légitime (ce qui risque d’impliquer une procédure longue).







Entre nous, ça ne sers finalement pas à grand chose de s’y opposer de manière individuelle.



On sait par expérience que seul une très petite minorité d’érudits le feront, ce qui ne modifiera en rien le destin global.



Tout au plus, dans une société de surveillance, ceux qui refuseront apparaîtront comme suspects.



La seule voie est de sensibiliser le plus grand nombre aux dangers potentiels des nouvelles technologies.



il faut que je retrouve les articles citant Linky capable de détecter presque précisément les modèles et marques des appareils électriques surtout électroménager qui émettent une fréquence propre








Sir-Alucard a écrit :



Être client d’un “service”, c’est aussi accepter ses conditions d’utilisations et aussi ses systèmes associés.

(…) Et donc ses failles.



Et ca marche dans les deux sens.

A savoir ce qui en découle, et ce qui a permis la dérive d’un tel “service”.







Oui, d’ailleurs ce qui est amusant c’est qu’il y a des gens pour dire “vous êtes libres de refuser le contrat”.



Sauf que tous les contrats du marché ont à peu près les mêmes clauses.



Et si on voulait réellement refuser tout ça, il faudrait accepter de vivre dans une cave en s’éclairant à la bougie, sans téléphone, sans eau, sans internet, etc…



Il est évident que ce n’est pas réaliste.





L’Europe…

La limitation d’une démocratie avec un vote à 51%/49% qui voudra dire que tu auras presque la moitié des personnes dans la rue en cas de désaccord ect…

Il y a une logique implacable dans le truc.





Je crois qu’on a pris une mauvaise habitude, c’est de penser que tout pouvait se justifier à partir du moment ou c’est le choix “démocratique” de la majorité. Quand bien même des millions de personnes se retrouvent maltraitées…



Démocratie… ou dictature de la majorité ?



Est ce que si demain 51% des personnes décidaient de passer tous les chômeurs à la chambre à gaz, ce choix deviendrait t’il acceptable sous prétexte que c’est celui de la majorité ?



Pour ma part, la réponse est non.



Parce qu’être nombreux à avoir tort ne donnera pas pour autant raison…



« GESTIONNAIRE D’APPLICATIONS BIG DATA - H/F

&nbsp;Mise en ligne le 15/09/2017

&nbsp;…



 Le pôle " Données " de la DSI d'Enedis rassemble les équipes SI disposant d'une expertise sur les données. Au sein de ce pôle, le département TI STM (Traitements industriels STM) est en charge des traitements industriels de STM (" Système de Traitement en Masse ") qui, basé sur une architecture Big Data, a pour ambitions de développer les nouveaux services d'opérateur de données d'Enedis.&nbsp;        






  Dans le cadre de son développement, le département TI STM recherche un-e :        






&nbsp;      

Gestionnaire d'applications Big Data H/F



Poste basé à Nanterre (92)




  Rattaché-e au responsable du département, vous travaillez en étroite relation avec les métiers et faites évoluer le fonctionnement de l'application pour s'adapter à leurs besoins. Vous êtes en forte interaction avec de multiples interlocuteurs (métier, développeurs, experts, exploitation/infogérance) avec lesquels vous dialoguez et challengez les solutions.        






  Pour ce faire, vous assurez les missions suivantes :        






  - Assurer le maintien en condition opérationnelle des applications hébergées sur la plateforme Big Data par rapport aux engagements de services souscrits avec les métiers et dans le respect des processus Enedis,   




  • Améliorer la performance technique et économique de l’application, contribuer à son bon fonctionnement et en assurer l’intégrité et la sécurité,

  • Intervenir en appui du pilote de RUN Big Data.&nbsp;»

    &nbsp;


De base, il n’y a pas de traitement des données personnelles qui pourraient révéler plein de trucs sur ta vie (ta consommation toutes les 10 minutes pour faire court).



Il faut que tu acceptes explicitement pour qu’il y ait un traitement.








Elwyns a écrit :



il faut que je retrouve les articles citant Linky capable de détecter presque précisément les modèles et marques des appareils électriques surtout électroménager qui émettent une fréquence propre







A partir du moment ou le compteur peut reporter la consommation en temps réel et quelques autres paramètres singificatifs comme le cos phi, le reste n’est qu’exploitation algorithmique des données.



Il suffit de constater tout ce que des spécialistes en traitement informatique arrivent à tirer de la moindre donnée pour comprendre que potentiellement, on peut tirer beaucoup plus de choses de ces données que la plupart des gens ne l’imaginent.



https://en.wikipedia.org/wiki/Side-channel_attack



J’ai lu du “Nazi” et de la “chambre à gaz”. C’est bien.



Pour tes prochains commentaires , j’attends du “Bolchevique” et du “goulag” histoire de rétablir l’équilibre.








sr17 a écrit :



Oui, d’ailleurs ce qui est amusant c’est qu’il y a des gens pour dire “vous êtes libres de refuser le contrat”.



Sauf que tous les contrats du marché ont à peu près les mêmes clauses.



Et si on voulait réellement refuser tout ça, il faudrait accepter de vivre dans une cave en s’éclairant à la bougie, sans téléphone, sans eau, sans internet, etc…



Il est évident que ce n’est pas réaliste.





Cela fait justement partie des évolution avec le RGPD (article 7). Relis les articles de Marc.

Le consentement doit être explicite. On ne peut lier le consentement au service si le traitement de données auquel on consent n’est pas utile pour le service.



Pour une application concrète ici :



on ne peut pas t’obliger à accepter que l’on analyse les remontées de ta consommation toutes les 10 minutes juste pour le service consistant à te fournir de l’électricité et encore moins que l’on les fournisse à des tiers.



C’est une des avancées du RGPD sur la loi du 6 janvier 1978.



Est-il possible de pouvoir traiter les données collectées par Linky soi-même ?



Par exemple pour alimenter un machin open source sur mon Raspberry Pi qui me montrerait plein de courbes chouettes et m’aiderait à comprendre ma conso, sans être limité aux outils fournis par mon fournisseur de courant (DirectEnergie, en l’occurence).


C’est la raison pour laquelle la CNIL a limité la période les remontées à 10 minutes minimum.



Pour le reste, comme je l’ai dit juste au-dessus, on ne peut analyser ces données que si tu donnes ton consentement explicite.



Arrête de te faire peur, tu vas avoir un ulcère.








fred42 a écrit :



De base, il n’y a pas de traitement des données personnelles qui pourraient révéler plein de trucs sur ta vie (ta consommation toutes les 10 minutes pour faire court).



Il faut que tu acceptes explicitement pour qu’il y ait un traitement.







Et ça te rassure ?



D’une part, on sait à quel point un amendement c’est vite passé. En catimini dans la nuit d’un 31 aout quand tout le monde est en vaccances, ou dans une loi sécurité après un attentat.



D’autre part, le fait qu’il n’y ait pas de traitement actuellement ne nous dit rien sur la constitution éventuelle de bases de données. Il faudrait avoir l’assurance que rien ne soit collecté qui puisse fuiter ou être analysé en dehors de tout cadre officiel (oui, en France ce risque existe, malheureusement).



Que faudrait t’il pour nous rassurer ?



Des compteurs qui soient équipés de firmwares qui limitent la transmission de données à un relevé par mois. Que ces firmwares soient non modifiables et certifiés par plusieurs organismes indépendants.
















fred42 a écrit :



Arrête de te faire peur, tu vas avoir un ulcère.







L’histoire nous démontre que nous devrions.



Les nouvelles technologies apportent la possibilité de surveiller le moindre fait et geste du citoyen comme jamais auparavant.



Et cela peut indéniablement changer le rapport de force de l’équilibre des pouvoirs entre les citoyens et les états.



Malheureusement, la base de la démocratie repose sur un équilibre fragile entre le pouvoir du peuple et celui de l’état.



L’histoire nous enseigne que la démocratie n’est jamais un fait acquis.



Les nouvelles technologies, en augmentant les possibilités coercitives, peuvent modifier cet équilibre fragile et nous ramener à une forme de dictature.



Donc oui, les spécialistes de l’informatique ont le devoir moral de se poser quelques questions sur le sujet et de participer au débat public en parlant des dangers potentiels qu’ils y voient, pas juste de se remplir les poches en fourguant des gadgets high tech à plein de gens qu’y ne comprennent pas les conséquences.









ajangot a écrit :



Petit rappel: c’est l’Europe qui impose d’avoir une remonté quotidienne à l’utilisateur des données de consommation.





Mensonge ! L’europe n’impose aucunement ce que tu racontes. Pour preuve, les allemands ont stoppé l’installation de ces fameux compteurs communiquant. Mais c’est bien, Enedis à besoin de gens comme toi qui colportent leurs mensonges !









sr17 a écrit :



Les données de consommation électriques vont beaucoup plus loin car elles permettent d’identifier quasiment le moindre de tes faits et gestes dans ton logement.



Tu rentre dans une pièce, tu allume la lumière.

Tu fais a manger, tu allume la plaque de cuisson, le micro ondes.





C’est peut-être la seule partie où effectivement je suis d’accord. Ça rentre bien plus dans le détail. Encore une fois, si jamais un jour ils le font.

Quant-à l’utilité de savoir à quelle heure tu as allumé ton micro-onde pour une entreprise, va falloir chercher un peu.

Mais oui d’accord.



&nbsp;



sr17 a écrit :



Tu vois que tu t’est déjà habitué à la fatalité de voir tes données enregistrées, si je résume ton discours “puisqu’ils font déjà cela d’autre part, pourquoi s’en préoccuper ?”.



Et permet moi de te contredire sur le “peut-être un jour ils feront ça”. Ouvre un livre d’histoire et tu comprendra que le “peut être” n’est pas la bonne question. La vraie question qui se pose, c’est de savoir “quand”.



L’histoire nous enseigne que tout n’est qu’un éternel recommencement. Ce qui s’est déjà produit se reproduira fatalement. Et pour exactement les mêmes raisons. Ce n’est qu’une simple question de temps.





Alors non,&nbsp; ce n’est pas être fataliste. Le message que je veux faire passer là c’est que tu te bases sur des suppositions. L’histoire c’est bien, mais prétendre que ça arrivera forcément (dans les proportions que tu décris) est très présomptueux je trouve. Tu parles à la place d’EDF et des pouvoirs publics sans aucune “preuve”, en te basant sur des données empiriques en somme. Mouais.



Mais soit, libre à chacun&nbsp;<img data-src=" />



&nbsp;





sr17 a écrit :



Et pourtant, c’est exactement la même chose.



Sans doute n’a tu pas conscience de la puissance que l’on peut tirer des algorithmes combinés à toutes ces données qui pourraient bien finir par être agrégées. C’est d’ailleurs ce que font déjà des sociétés privées.





EDF est une entreprise publique pour commencer (et Française). Google c’est Californien, et privé. Ça peut avoir son importance.&nbsp;<img data-src=" /> À mes yeux ça en a.



Ensuite, tu en parles, l’aspect aggrégation est très important. Google est partout, et centralise basiquement tout depuis plein de services divers et variés afin d’en tirer un max de profits (et uniquement dans ce but là). Rien à voir avec EDF.

J’ai du mal à trouver l’utilité pour EDF de savoir à quelle heure t’as utilisé ton micro-onde (à part à l’extrême rigueur nous sortir des statistiques ?). Mais je manque peut-être d’imagination, c’est fort possible. Mais si un jour ils collectent ce genre d’info, tout en étant contre, je me dis que l’importance de l’information partagée est quand même globalement pas dingue. Même aggrégée avec le fait que 1min37 plus tard j’ai allumé une lampe de marque Leclerc.



Ce qui m’inquiète chez Google, c’est le quasi-monopole qu’ils ont dans beaucoup de domaines différents. Si on tombe dans la paranoïa (c’en est vraiment ?), on pourrait imaginer que Google oriente nos pensées, nous manipule insidieusement (facile quand on controle la recherche sur internet) afin de nous faire voter tel ou tel candidat par exemple.



EDF est dans un cas totalement différent là aussi. EDF ne vend rien d’autre que …. de l’électricité. Ça n’est pas une régie de pub américaine omnipotente. EDF ne contrôle pas mes mails, mon agenda, mes courses, les endroits où je vais … EDF ne me propose pas d’acheter du lait de telle marque, ou d’aller dans tel restau.

Donc bon, en terme de dangers d’aggrégation je pense qu’on est pas sur le même plan qu’un Google.



Encore un fois, mon avis n’engage que moi et je comprends les doutes etc. Mais sans être fataliste, il y a un moment où le progrès technologique rime avec données supplémentaires. EDF doit pouvoir collecter plus de données pour pouvoir optimiser sa production, réduire sensiblement notre consommation etc. Si on ne fait pas confiance à partir d’un moment, on ne fait rien et on reste immobiles. Après faut choisir à qui on décide de faire confiance&nbsp;<img data-src=" />&nbsp; Ensuite il faut s’assurer que des moyens de controle soient mis en place (et c’est le cas ici avec la CNIL par exemple).



Exact, on connaît déjà le problème avec Google et Facebook qui parasitent le web. Et la solution, si on ne veut pas donner la moindre trace, est de couper tout accès à internet. Et tous ces administrés qui refusent Linky mais veulent conserver leur fourniture électrique par Enedis, s’ils ont gain de cause, ressembleront à ceux qui s’éclaireraient à la bougie aujourd’hui, vu la généralisation qu’il y aura dans 10 ou 20 ans,&nbsp;&nbsp;des objets connectés et des méthodes automatisées pour souscrire ou modifier un contrat de fourniture d’électricité.



    &nbsp;          

&nbsp;En revanche, on peut regretter de la part de Enedis et de l'État français, de faire honneur à cette&nbsp; habitude très française depuis le règne de Napoléon 1er, d'imposer depuis des bureaux à Paris des normes de fonctionnement arbitraires. Cela en dépit des territoires et des individus. On a déjà connu ça avec les programmes de nucléaire civil dans les années 1960-1970, on en voit les dégâts aujourd'hui avec des français qui se chauffent majoritairement au convecteur électrique. Le Linky sera à payer (financièrement et socialement parlant) dans 10 ou 20 ans.

Oui, je le fais deja.



Tu passe par le TIC de ton compteur, il t’envoie les infos toutes les 10s. Ca me permet de gérer le délestage de mes radiateur, prévoir les passage HC/HP (qui change de quelques minutes tous les jours ou qui ne change pas du tout (2 fois deja en 2018)), connaitre le cout réel par jour de mon logement….



Raspberry + jeedom + teleinfo :)









gjdass a écrit :



Encore un fois, mon avis n’engage que moi et je comprends les doutes etc. Mais sans être fataliste, il y a un moment où le progrès technologique rime avec données supplémentaires. EDF doit pouvoir collecter plus de données pour pouvoir optimiser sa production, réduire sensiblement notre consommation etc. Si on ne fait pas confiance à partir d’un moment, on ne fait rien et on reste immobiles. Après faut choisir à qui on décide de faire confiance <img data-src=" /> Ensuite il faut s’assurer que des moyens de controle soient mis en place (et c’est le cas ici avec la CNIL par exemple).





C’est le but du Linky, en finir avec les heures de surconsommation, et pouvoir lisser les pics de consommation avec les “smart grid” mais pour cela il faut bien récupérer les informations de consommation des foyers français.









sr17 a écrit :



Entre nous, ça ne sers finalement pas à grand chose de s’y opposer de manière individuelle.



On sait par expérience que seul une très petite minorité d’érudits le feront, ce qui ne modifiera en rien le destin global.



Tout au plus, dans une société de surveillance, ceux qui refuseront apparaîtront comme suspects.



La seule voie est de sensibiliser le plus grand nombre aux dangers potentiels des nouvelles technologies.





Je ne suis pas loin de partager ton sentiment et même à une échelle plus générale s’agissant de la RGPD (cf. la chronique de Guillaume MEURICE de Mardi, surtout à la fin avec la réaction des mecs de Google…).



Néanmoins et sur un truc comme le Linky on peut imaginer une action collective fondée sur le droit de limitation, et tenter d’obtenir une restriction des informations recueillies par ces dispositifs en invoquant le défaut de respect du principe de proportionnalité (après c’est aléatoire, long et est-ce que le risque d’atteinte sera moins grand si effectivement la Juridiction décide de dire qu’il faut sabrer certaines infos recueillies par ces compteurs, j’ai quelques réserves).



Trop tard…

Malgré un recommandé, Enedis est venu le poser en douce dans mon appart pendant mon absence.



Pourtant mes craintes ne sont pas uniquement orientées vers mes données, mais aussi sur la sécurité de ma famille. Brancher ce truc dans un logement dont l’installation électrique n’est même pas aux normes de 1970, c’est criminel. J’ai eu un départ de feu avec un bloc CPL.



Le mec qui l’a posé aurait été formé un minimum, il n’aurait même pas posé ça en voyant l’état de l’installation.



Je suis donc pour autoriser le refus.


Il est rentré chez toi comment si tu n’étais pas là ? Il y a eu violation de propriété privée ?



Quant à l’état de ton installation, si elle est si dangereuse que cela, je te conseille de la mettre à niveau pour la sécurité, pas forcément à la dernière norme.



Ton départ de feu est lié à quoi d’après toi ? Je ne vois pas comment un changement de compteur peut le déclencher, mais je manque d’info.


on en parle du fait que le passage a Linky fait passer a la trape les contrats de type “EJP” ?

&nbsp;

Mes beaux parents ont été presque forcé a mettre le Linky simplement parce que l’installateur passait dans le quartier… vu qu’ils ont refusé , le mec a entouré leur compteur actuel d’une banderolle “Attention Danger” … très malin et mature.



j’ai l’impression que les entreprises qui ont reçu les mandats de deployement sont entrain de tirrer une bourre impossible pour en installer le plus possible le plus vite possible pour se faire du pognon

&nbsp;


Il suffit juste de désactiver la courbe de charge et le tour est joué.

Seuls les registres d’énergie suffisent à la facturation.


Parlons-en.



Il n’y a pas de lien.



EDIT : Je parlais d’EJP, avant que tu n’édites ton message pour ajouter autre chose.


A quoi cela sert il de mettre en place un compteur du XXI siècle sur des installations anciennes ?

On trouve encore dans de vieux appartement des réseaux n’ayant qu’un fusible en fil de plomb par pièce et des isolant en toile sur les fils , ce n’est pas une blague. Comment alors déterminer qu’elle appareil fonctionne a un Moment T a ce moment la , une lampe ? un réfrigérateur? une plaque de cuisson ? De plus le compteur n’est accessible que si le locataire ou le propriétaire est sur place et veille bien ouvrir la porte (la délinquance par usurpation d’identité étant en augmentation) a moins qu’une lettre d’Enegie avertis du passage de sont agent en indiquant sont nom , sa qualification et sont heure de passage , libre alors de ce faire assister par un tier par mesure de sécurité ou de témoigné en cas de mauvais fonctionnement du compteur; ceci pour un logement ancien.

La encore ce pose la question de l’utilisation des données recueilli , tout ce qui ce passe avant le compteur est “publique” mais après le compteur c’est privé comme me la dit une fois un agent EDF intervenant chez moi (locataire) il y a 10ans pour un problème de fusible céramique qui sautait sans arrêt , a la fin je l’ai changer par un moderne. Enegie a telle le droit légale d’espionner la consommation des personnes utilisant le réseau , quid des autres fournisseurs d’énergie électrique , comment sont protéger les données recueillis.

Existe t il un moyen technique de ce protéger contre le piratage des données personnels envoyer par le compteur, est il fiable ? comment ce protéger contre l’installation de force de ce compteur , surtout dans les HLM ou les compteurs sont dans des gaines extérieurs aux appartements. Je n’utilise pas le CPL pour faire communique ma box avec la parti télé (câble réseau :) )pour maintenant allez utiliser ce mouchard de compteur électrique.


L’article le plus complet que j’ai pu voir sur le linky est celui-ci:

https://www.cpchardware.com/download/hw28_linky.pdf

qui décrit précisément l’intérieur.



Ma position, c’est qu’effectivement c’est dangereux pour la vie privée, mais aussi & surtout au niveau social.

(Par contre, les histoires d’ondes c’est du bullshit : Un simple adaptateur CPL grand public ou une ampoule à led chinoise crache 1000x plus d’ondes haute & basse fréquence qu’un linky, même CPL).



Pour la vie privée (@fred42) :



Je ne crois effectivement pas qu’on puisse vraiment savoir si on a allumé sa TV ou pas avec un linky : L’électronique n’est simplement pas assez précise pour ça.



&nbsp;Par contre, on peux assez simplement avoir _un indice_ (recoupé le avec d’autres éléments) sur le nombre de personnes, l’utilisation, …. (L’exemple de la culture de weed est pertinente).

L’électronique permet effectivement de remonter l’info ‘conso’ toute les secondes , c’est un fait. OK, _la loi_ bloque cela à 10mn pour le moment…. mais la loi ça se change , et les firmwares aussi.



&nbsp;Il aurait TOUT A FAIT été possible de bloquer ça électroniquement. Mais ça n’a pas été fait.



&nbsp;D’autre part, connaissait le gouvernement, on peux tout a fait imaginer un système où un tel espionnage est la règle, et la protection de la vie privée est l’exception (payante) , un peu comme la liste rouge chez orange. Surtout si les assurances, les publicitaires, … sont prêt à payer Enedis pour ces données (je parle même pas des flics, qui pourront faire les planques depuis leurs bureaux).

On peux y voir un problème de fond ou pas , moi j’en vois un.

&nbsp;

L’autre élément, encore plus critique pour moi, c’est la coupure à distance, qui a des impacts sociaux:

Aujourd’hui, pour couper l’élec à quelqu’un il faut _vraiment_ que Enedis le veuille , car il faut envoyer un agent, parfois avec la police. Or, il y a déjà eu des erreurs (couper l’élec à des vieux, erreurs d’adresses, …).



Avec les compteurs, il va y avoir décorrélation entre l’action de couper et les conséquences physiques chez les gens.

OK _ pour le moment_ c’est encadré par la loi. Mais d’or et déjà le patron de EDF a rappelé que le tarif régulé français de 0.18€/kwh était très en dessous de la moyenne européenne (de l’ordre de 5x) et vu la situation, l’un des but est de rattraper cela.

=&gt; très clairement, pour moi l’un des objectifs de ces compteurs est de placer les usagers dans un rapport de force défavorable, avec des possibilité de coupures très simples par le personnel de bureau, voir carrément automatisés par les systèmes d’information. Et , pardon d’être pessimiste, mais je vois pas _du tout_ les députés / sénateurs aisés s’opposer à cela.



On _VA_ voir des drames, comme en Afrique où les gens utilisent de câble de démarrage pour se connecteur au lignes avant compteur&nbsp; en ayant gratté les câbles , avec tout le lot d’électrocutions & d’incendie qui vont avec.



Pareil pour le délestage : Lorsque tous les compteurs seront connectés, penses-tu qu’il sera toujours utile d’investir dans le réseau de transport&nbsp; , ou “simplement” de délecter les quartiers résidentiels (pas Neuilly, hein, plutôt Drancy) en cas de pénurie…

(J’imagine déjà l’option “premium” proposé par les opérateurs qui permettra d’être exclu des délestages tournants….)



Moi je regarde plutôt les solutions outre-rhin, qui jouent la carte de l’autoconsommation (certes pas applicable partout) , tant éolien que solaire ou cogénération, avec injection du surplus dans le réseau via un compteur communiquant également.

Mais …ohhhh bizarrement , le Linky ne _peux pas_ être utilisé dans ce contexe d’autoconso, il n’a pas l’électronique pour…



Bref, tout cela véhicule une certaine idée fortement élitiste de la

société par les dirigeants (qu’ils soient élus, haut-fonctionnaires,

responsables des cabinets de conseils & des sociétés

d’électricité,…) , et ce projet Linky est la mise en musique de cette

vision. Encore une énième occasion de ratée , ça fait beaucoup dans le domaine de l’énergie en France .



&nbsp;(Parler d’Areva ou du nucléaire dans ce contexte serait mesquin… mais il ne faut pas oublier que la situation actuelle découle _directement_ de la politique énergétique française basée sur une hyper-centralisation de la production , un réseau de transport de plus en plus coûteux à entretenir et une politique de chauffage électrique à outrance)



&nbsp;



&nbsp;








tuxman a écrit :



Existe t il un moyen technique de ce protéger contre le piratage des données personnels envoyer par le compteur, est il fiable ?





C’est techniquement possible de bloquer la remontée d’info (sans impacter le comptage).

_MAIS_ il faut savoir un truc crucial : SI tu as une installation de production d’énergie chez toi raccordée à EDF, il est très très important de ne pas faire ça: En effet, lorsque les électriciens interviennent sur les lignes, ils peuvent (et son légitimes) à envoyer un signal de coupure qui interdit aux producteurs de remonter l’élec.



Or si tu inhibe l’échange d’info , alors ton linky recevra pas ce signal et continuera d’envoyer du jus dans les câbles.

=&gt; Si un technicien touche et meurt, tu sera 100% responsable.

&nbsp;



Si en revanche tu auto-consomme uniquement (par exemple en passant par un onduleur / découpleur) ou que tu n’a pas de moyens de productions , alors aucun soucis. La seule chose interdite est d’empêcher / frauder le comptage, il ne me semble _pas_ que bloquer la remontée d’information à distance ne puisse être légalement interdite.

&nbsp;

(Attention : Le contrat ENEDIS interdit cela ; mais à voir si c’est légal vu que Enedis est en monopole de distribution et que la signature d’un tel contrat est donc léonine. Mais c’est une théorie à tester devant les tribunaux).

&nbsp;









gjdass a écrit :



Alors non,  ce n’est pas être fataliste. Le message que je veux faire passer là c’est que tu te bases sur des suppositions. L’histoire c’est bien, mais prétendre que ça arrivera forcément (dans les proportions que tu décris) est très présomptueux je trouve.







Si vous étudiez l’histoire, vous comprendrez que :



Dans l’histoire, les dictateurs, c’est plutôt courant. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait.

Aujourd’hui et maintenant, beaucoup de pays de cette terre sont des dictatures. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait.

La démocratie est un combat permanent… pas un fait acquis et définitif. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait.

Les grands dictateurs ont causé des dizaines de millions de morts. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait.



Notre constitution et un grand nombre de nos lois ont été établi sur la base de ce que vous nommez “des suppositions” dans le but de les empêcher de devenir réalité.



Parce qu’il y a des choses avec lesquelles on ne devrait pas plaisanter. La démocratie et la liberté font partie de ces choses.



Ce qui me parait présomptueux, ce serait d’affirmer que le risque n’existe pas ou que ce qui s’est produit ne pourrait pas se reproduire.



Surtout, quand on sait à quel point le vote populiste monte en ce moment en Europe, qui peut prétendre savoir quel candidat “populiste” prendra le pouvoir dans 5 ou 10 ans ?



Le scénario “Adolf Hitler” peut parfaitement se reproduire…





EDF est une entreprise publique pour commencer (et Française). Google c’est Californien, et privé. Ça peut avoir son importance. <img data-src=" /> À mes yeux ça en a.





Si pour toi une entreprise publique signifie “absence totale de risque”, alors je te suggère la encore d’étudier l’histoire pendant la dernière guerre mondiale.



http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/seconde-guerre-mondiale-la-sncf-re…



Le fait que vous les jeunes n’ayez jamais dans votre vie autre chose que le paradigme “l’état c’est le bien” dans un monde de paix ne signifie pas que l’on doive considérer cela comme quelque chose d’intangible. Car cela n’est pas du tout une vérité absolue à l’échelle de l’histoire…





Ensuite, tu en parles, l’aspect aggrégation est très important. Google est partout, et centralise basiquement tout depuis plein de services divers et variés afin d’en tirer un max de profits (et uniquement dans ce but là). Rien à voir avec EDF.





Déja, qui te dit qu’EDF sera encore une entreprise publique dans le futur ?



Qui te dit que demain l’Europe n’autorisera pas la vente de ces données… à google ?



Quand on est jeune, on croit que ce qu’on connait est immuable. Quand on vécu, on sait que le monde change énormément et qu’il est difficile de prédire ce qu’il deviendra demain.





J’ai du mal à trouver l’utilité pour EDF de savoir à quelle heure t’as utilisé ton micro-onde (à part à l’extrême rigueur nous sortir des statistiques ?). Mais je manque peut-être d’imagination, c’est fort possible. Mais si un jour ils collectent ce genre d’info, tout en étant contre, je me dis que l’importance de l’information partagée est quand même globalement pas dingue. Même aggrégée avec le fait que 1min37 plus tard j’ai allumé une lampe de marque Leclerc.





Non, justement, EDF ne se fout pas de savoir à quelle heure tu va allumer ton micro ondes ou ton chauffage.



Les centrales nucléaires ont besoin de temps pour monter en charge. Le prédictif est primordial dans leur métier.



Maintenant, il est évident que ce n’est pas les usages d’EDF qui devraient nous inquiéter, mais d’une manière globale tout ce que ces données collectées par des sociétés pourraient permettre si elles étaient agrégées et tombaient un jour dans de mauvaises mains.



Il est évident que ce n’est pas le role d’EDF de se poser ces questions, c’est un problème de débat public.





Ce qui m’inquiète chez Google, c’est le quasi-monopole qu’ils ont dans beaucoup de domaines différents. Si on tombe dans la paranoïa (c’en est vraiment ?), on pourrait imaginer que Google oriente nos pensées, nous manipule insidieusement (facile quand on controle la recherche sur internet) afin de nous faire voter tel ou tel candidat par exemple.





Ce n’est pas de la paranoïa de se poser des questions sur les dangers de la technologie.



Par essence, tout ce qui est puissant peut être dangereux.



Tout ce qui est nouveau implique une réflexion pour établir des règles et une déontologie.





EDF est dans un cas totalement différent là aussi. EDF ne vend rien d’autre que …. de l’électricité. Ça n’est pas une régie de pub américaine omnipotente. EDF ne contrôle pas mes mails, mon agenda, mes courses, les endroits où je vais … EDF ne me propose pas d’acheter du lait de telle marque, ou d’aller dans tel restau.

Donc bon, en terme de dangers d’aggrégation je pense qu’on est pas sur le même plan qu’un Google.





Certes, mais c’est le type même de données qui serait utile à un dictateur pour surveiller la population.



Imaginez dans le futur ce qu’un dictateur pourrait faire avec des IA couplées à toutes les sources de données disponibles pour détecter la moindre amorce de “comportement déviant”.



Alors oui, vous me direz qu’en temps de paix, dans un état de droit qui respecterait bien les règles, on ne craindrait rien.



Et c’est la ou l’histoire nous enseigne quelque chose de primordial : il faut toujours tenir compte qu’il peut exister des périodes ou l’état de droit peut partir en couilles. C’est déjà arrivé. Et cela arrivera fatalement encore…



L’histoire nous enseigne que non seulement le pouvoir peut toujours tomber entre de mauvaises mains, mais que cela peut se produire du jour au lendemain.



Donc oui, c’est un devoir de se préoccuper de ce qu’on pourrait faire de mal dans le futur avec les “merveilleuses technologies” dont nous autorisons l’usage aujourd’hui sans nous demander comment elles pourraient être mal utilisées demain.





Encore un fois, mon avis n’engage que moi et je comprends les doutes etc. Mais sans être fataliste, il y a un moment où le progrès technologique rime avec données supplémentaires. EDF doit pouvoir collecter plus de données pour pouvoir optimiser sa production, réduire sensiblement notre consommation etc.





Il est évident qu’EDF a de bonnes raisons d’avoir fait Linky.



Mais le débat touche à un problème de société qui dépasse de loin la simple utilité au niveau d’EDF.





Si on ne fait pas confiance à partir d’un moment, on ne fait rien et on reste immobiles. Après faut choisir à qui on décide de faire confiance <img data-src=" />  Ensuite il faut s’assurer que des moyens de controle soient mis en place (et c’est le cas ici avec la CNIL par exemple).





Le problème, c’est que les nouvelles technologies… sont nouvelles.



Dit autrement, il n’est pas simple de déterminer leurs conséquences potentielles ni quels sont les moyens de s’en protéger.



Pour ma part, je pense que la CNIL, c’est un peu comme la ligne maginot.



Cet organisme rassure. Mais est ce vraiment suffisant pour nous protéger des risques que j’ai évoqué ?









sr17 a écrit :



Est ce que si demain 51% des personnes décidaient de passer tous les chômeurs à la chambre à gaz, ce choix deviendrait t’il acceptable sous prétexte que c’est celui de la majorité ?







Houlà le MEDEF et les gouvernements ne laisseraient jamais passer ça, ça ferait monter les salaires <img data-src=" />









OB a écrit :





Je ne crois effectivement pas qu’on puisse vraiment savoir si on a allumé sa TV ou pas avec un linky : L’électronique n’est simplement pas assez précise pour ça.









Et bien pour ma part, j’éviterais de poser préjugés a ce sujet, que ce soit dans un sens ou dans l’autre.



Ce que je sais, c’est que la science de l’étude des données progresse énormément en ce moment. Et cela sans parler de l’IA.



On est souvent surpris de ce que des chercheurs arrivent à tirer de certaines données.



Et il suffit de voir tout ce que des hackers arrivent à tirer de simples données de timing pour forger des attaques “sideband”.



Donc si je peux vous donner un conseil, c’est de ne pas avoir de certitudes établies à ce sujet.









gjdass a écrit :



…EDF doit pouvoir collecter plus de données pour pouvoir optimiser sa production, réduire sensiblement notre consommation etc…







Plus tu consommes et plus EDF gagne de l’argent, c’est le principe de toute entreprise (EDF est cotée en bourse), donc tu croit vraiment qu’elle veut “réduire sensiblement” ta consommation? <img data-src=" />



Et si notre consommation diminue mais que les prix augmentent en contrepartie ?


Dans 20 ans, on parie que le Linky sera plus qu’obsolète et qu’il faudra un nouveau compteur super-communicant ? <img data-src=" />


Quand je vois la part de la consommation électrique dans la facture que m’édite EDF, je m’en moque presque.


Personnellement ce qui me gave c’est que ce machin sera facturé et donc qu’a terme il devrait être a moi. Ensuite ce son mes données de consommation qui seront remonté auprès de ERDF et pour avoir accès a ses données il faudra payer …. Payer pour mes données je trouve ça assez fort !








crocodudule a écrit :



Je ne suis pas loin de partager ton sentiment et même à une échelle plus générale s’agissant de la RGPD (cf. la chronique de Guillaume MEURICE de Mardi, surtout à la fin avec la réaction des mecs de Google…).





Merci, je l’avais loupée cette chronique. <img data-src=" /> <img data-src=" />









Elwyns a écrit :



il faut que je retrouve les articles citant Linky capable de détecter presque précisément les modèles et marques des appareils électriques surtout électroménager qui émettent une fréquence propre







C’est pas comme si il n’existait pas des filtres anti-CPL qui niquent le Linky et les données qu’il pourait transmettre.

Bon, c’est vrai qu’à 150€ le filtre, ça fait mal au fesses mais bon, quand on voit le prix d’un iPhone X spécialement conçu pour t’espionner, le choix est vite fait pour moi.



Si tu étudies les dictatures actuelles, tu devrais savoir que peu d’entre elles ont installées des Linky pour surveiller sa population. Elle utilisent plutôt Internet et les télécoms.



Tout ça pour dire que les théories du complot sont sympas mais à un moment les gens “qui te surveillent” sont prosaïques. Si d’un côté il faut des algorithmes ultra compliqués pour espérer savoir quand tu allumes ton micro ondes. Et de l’autre côté un simple système de sniffing te permet de savoir facilement que tu te méfies du gouvernement en postant sur NXI ou bien quand tu es chez toi par triangulation (et même en laissant tout éteint chez toi). Alors je peux t’annoncer que ton gouvernement ne prendra pas la peine de se faire chier avec des Linky. Il a déjà tout le nécessaire contre toi.



On va donc gentiment laisser cet outil s’occuper de pourquoi on l’installe chez toi : optimiser au mieux les flux de production / consommation d’électricité car cela permettra d’en affiner le prix et de faire des économies.



Le seul complot dans tout ça, c’est donc bien de permettre à EDF et Enedis de faire plus de profit ;) Est-ce un scoop ? non, toutes les entreprises du monde cherchent à en faire :)



&nbsp;


Tu fais comment ce branchement quand ton linky est à l’extérieur à 40 mètres de&nbsp; ton habitation ? <img data-src=" />


tu peux faire plus de profit de deux façons :




  • vendre plus de kwh (il faut alors augmenter la production et l’infrastructure pour ça)

  • vendre plus cher le kwh quand celui-ci t’est indispensable. (il faut mieux connaître son client)



    Je penche qu’EDF cherche la seconde solution avec Linky ;) et comme derrière EDF te fera gentiment payer moins cher quand tu consommeras peu tu croiras qu’elle te fait une remise commerciale :)


Du coup tu n’infirmes pas que Linky a un potentiel “dangereux”&nbsp; , ou faire une sauce à la Google croisant des données faire des stats sur les appareils etc etc pour le bien du consumérisme&nbsp; , bien que le problème principal soit le hacker MITM








Elwyns a écrit :



Du coup tu n’infirmes pas que Linky a un potentiel “dangereux”  , ou faire une sauce à la Google croisant des données faire des stats sur les appareils etc etc pour le bien du consumérisme  , bien que le problème principal soit le hacker MITM







Je confirme.<img data-src=" />



c’est pas aussi qu’ils doivent en finir avec les problèmes de pic et baisse en hiver ? et devoir acheter l’électricité ailleurs etc ?








fred42 a écrit :



Il est rentré chez toi comment si tu n’étais pas là ? Il y a eu violation de propriété privée ?



Quant à l’état de ton installation, si elle est si dangereuse que cela, je te conseille de la mettre à niveau pour la sécurité, pas forcément à la dernière norme.



Ton départ de feu est lié à quoi d’après toi ? Je ne vois pas comment un changement de compteur peut le déclencher, mais je manque d’info.





Malheureusement je ne suis que locataire, et malgré un diagnostic que j’ai fait faire par le Consuel (pas complet parce que le technicien a eu peur d’aller au bout) le propriétaire fait la sourde oreille.

Et les électriciens que j’ai fait venir n’ont pas voulu y toucher à moins de tout refaire car le fait de changer ne serait-ce qu’un fil rend le professionnel responsable de toute l’installation.



Et je crains pour le Linky car il communique par CPL (pour le moment quelques secondes dans la journée). Le rayonnement ou légère surcharge provoquée par mon bloc CPL a du provoquer le feu. Un câble électrique d’aujourd’hui a sûrement plus de facilité à gérer ça sans fondre, par rapport à un fil d’à peine 1mm gainé au coton. D’où mon inquiétude.



Et le problème d’un appart, quand le compteur n’est pas à l’intérieur, c’est qu’il suffit qu’un voisin ouvre pour que le technicien entre installer le compteur.



J’aurais un peu de temps et d’argent à perdre, oui, j’engagerais une procédure.









OB a écrit :



L’article le plus complet que j’ai pu voir sur le linky est celui-ci:

https://www.cpchardware.com/download/hw28_linky.pdf

qui décrit précisément l’intérieur.



Ma position, c’est qu’effectivement c’est dangereux pour la vie privée, mais aussi & surtout au niveau social.

(Par contre, les histoires d’ondes c’est du bullshit : Un simple adaptateur CPL grand public ou une ampoule à led chinoise crache 1000x plus d’ondes haute & basse fréquence qu’un linky, même CPL).



Pour la vie privée (@fred42) :



Je ne crois effectivement pas qu’on puisse vraiment savoir si on a allumé sa TV ou pas avec un linky : L’électronique n’est simplement pas assez précise pour ça.



&nbsp;Par contre, on peux assez simplement avoir _un indice_ (recoupé le avec d’autres éléments) sur le nombre de personnes, l’utilisation, …. (L’exemple de la culture de weed est pertinente).

L’électronique permet effectivement de remonter l’info ‘conso’ toute les secondes , c’est un fait. OK, _la loi_ bloque cela à 10mn pour le moment…. mais la loi ça se change , et les firmwares aussi.



&nbsp;



intéressant comme position

il est vrai que les anti linky se focalisent sur les histoires d’ondes et quand tu vois sur les dossiers type canardpc que ca ressemble aux ondes de l’adsl, je me fiche de la gueule de la personne, c’est de l’ordre du chamanisme

après concernant l’augmentation des prix, tu m’étonnes quand même avec ton rapport de 1 à 5

je ne sais pas si ce site est fiable mais on en est assez loinhttps://prix-elec.com/etranger (max 1 à 2 avec le danemark)



pour l’autoconso si c’est vrai - si tu ne te trompes pas (ce n’est pas personnel), c’est particulièrement un manque de clairvoyance de ne pas avoir intégré cette option à l’électronique.









sr17 a écrit :



Si pour toi une entreprise publique signifie “absence totale de risque”, alors je te suggère la encore d’étudier l’histoire pendant la dernière guerre mondiale.



http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/seconde-guerre-mondiale-la-sncf-re…



même si je souscris en grande partie ce que tu dis, permets moi d’être&nbsp; taquin

la sncf était pendant la seconde guerre mondiale une société anonyme (qui appartenait certes à&nbsp; 51% à l’Etat)

ce n’était pas une entreprise publique



Sauf que si on partait de ta réflexion, on serait encore à l’age de pierre ! On aurait milité contre les téléphones portatifs, les voitures, l’ADSL, la carte bancaire, etc… Toutes les choses qui interfères avec ta vie privée.



Linky n’est pas un problème, il faut juste un cadre juridique strict. Et si dans 5, 10, 15 ans, on nous dit que ERDF va vendre nos données et que ce cadre change, c’est la qu’il faudra se révolter… Sinon on avance jamais.



Si on reprend le dernière exemple, avec tes paiements CB, ta banque peut savoir tout de toi (tes déplacements, tes gouts, tes habitudes, ect ! Comme ERDF en fait… Ils analysent peut être tes données, pourtant ca restent confidentiel. Qui nous dit que dans 2 ans, ils ne vont pas revendre les données à Google ? Ca revient au même constat, c’est un faux débat. Qui nous dit que rien ne se fera jamais piraté ? Idem.



Perso, que ERDF ait mes données de conso dans un cadre ou il est clairement précisé que ces données ne sont pas revendues et restes confidentielles, c’est vraiment pas mon problème principal sur la vie privée… Surtout si ca peut être un bon point pour la gestion de l’énergie et sa maitrise… Un vrai problématique pour notre planète.



Beaucoup l’ont déjà dit, mais avec tous les objets connectés qui vont inonder le marché pour nos gamins, le control du Web, du stockage, des nouvelles technos pas des groupes privées qui eux font un bon usage de nos données… Je trouve que Linky n’est pas le premier combat à mener… Même si bien sûr, le risque 0 n’existe pas. Alors de là a nous dire qu’une dictature pourrait arriver en France et que Lynky pourrait servir… C’est bon pour un roman fantastique. Je pense qu’il y a encore une majorité de parents qui éduquent leurs enfants, et ils vont à l’école aussi. Donc avec le vécu de notre pays, je ne m’inquiète pas trop sur ce point.



Pour ma part, la seule vrai question de linky était sont impact sur la santé. D’après ce que j’ai lu, c’est pas bien méchant par rapport à tout ce qui nous entoure au quotidien…

&nbsp;



&nbsp;








sr17 a écrit :



Et bien pour ma part, j’éviterais de poser préjugés a ce sujet, que ce soit dans un sens ou dans l’autre.



Ce que je sais, c’est que la science de l’étude des données progresse énormément en ce moment. Et cela sans parler de l’IA.



On est souvent surpris de ce que des chercheurs arrivent à tirer de certaines données.



Et il suffit de voir tout ce que des hackers arrivent à tirer de simples données de timing pour forger des attaques “sideband”.



Donc si je peux vous donner un conseil, c’est de ne pas avoir de certitudes établies à ce sujet.







Je n’ai pas ouvert moi-même un linky.

Mais si je me base sur l’article de CanardPC, les seules choses qu’un linky peux relever c’est la tension, l’ampérage et le cos phi.

La technologie c’est pas de la magie, pour “hacker” des données, encore faut-il que donnée il y ait.

A ce niveau, si tu veux te protéger, rien de plus simple : Place un onduleur à double conversion juste après le linky, la consommation sera lissée (et la sur-consommation sera minime avec le matériel actuel). En prime, quand EDF te délestera, t’aura encore de la lumière, et si tu es en led, ça pourra même durer un moment (si t’allume le four , convecteur ou ballon, là c’est autre chose).



Après, on peu croire ce qu’on veux, mais à moins qu’ils ne changent subrepticement le schéma électronique des linky…

Le meilleur microprocesseur du monde ne peux enregistrer que ce qu’il a.

&nbsp;

&nbsp;









ProFesseur Onizuka a écrit :



Plus tu consommes et plus EDF gagne de l’argent, c’est le principe de toute entreprise (EDF est cotée en bourse), donc tu croit vraiment qu’elle veut “réduire sensiblement” ta consommation? <img data-src=" />







Augmenter ta conso (et celle de tes voisins) , c’est améliorer le réseau de transport. Et ça coûte très cher…

Donc oui, augmenter le prix et organiser des délestages , c’est plus rentable, surtout sans donner le choix&nbsp; :-)&nbsp;

&nbsp;



Si. D’autant plus avec la volonté grandissante d’en finir progressivement avec le nucléaire, qui est complètement contradictoire avec notre consommation qui augmente toujours plus chaque année (et coucou les voitures électriques qui arrivent).

Donc l’objectif est clairement de réduire la conso en augmentant le prix.








Ler van keeg a écrit :



Pourtant mes craintes ne sont pas uniquement orientées vers mes données, mais aussi sur la sécurité de ma famille. Brancher ce truc dans un logement dont l’installation électrique n’est même pas aux normes de 1970, c’est criminel. J’ai eu un départ de feu avec un bloc CPL.



Le mec qui l’a posé aurait été formé un minimum, il n’aurait même pas posé ça en voyant l’état de l’installation.&nbsp;





Le Linky délivre le même courant qu’un compteur normal. Je ne vois pas en quoi il sera plus dangereux qu’un ancien compteur pour ton installation.

En revanche, là où tu as raison, c’est que le tech n’a pas fait son boulot : s’il avait constaté que ton installation était manifestement dangereuse, il aurait dû te couper le courant.



Si j’ai bien compris son message suivant, le technicien n’est pas entré dans son appartement parce que le compteur était à l’extérieur. Il n’a donc pas pu voir son installation.



J’ai en plus l’impression que son départ de feu avec un CPL n’est pas lié à l’installation de Linky mais a eu lieu avant.



Il a juste peur parce que le Linky communique par CPL, mais en fait ce n’est pas du côté de son installation, mais du côté du réseau, donc rien à craindre de plus qu’avant.



Par contre, à sa place, je mettrais le propriétaire en demeure de mettre l’installation aux normes au point de vue sécurité.








oursgris a écrit :



après concernant l’augmentation des prix, tu m’étonnes quand même avec ton rapport de 1 à 5

je ne sais pas si ce site est fiable mais on en est assez loinhttps://prix-elec.com/etranger (max 1 à 2 avec le danemark)

&nbsp;



&nbsp;

J’avais retenu cet écart d’un discours de H.Proglio , il y a au moins 5ans , lors d’un énième débat sur le prix de l’énergie.

Mais effectivement ça semble sur-évalué :

http://2000watts.org/index.php/energytrend/electricite/1028-prix-de-lelectricite…

(Après, j’pense que tout dépends de la méthode de calcul : Est-ce que tu prends les taxes ou pas , pour quelle conso, pro ou pas..).



&nbsp;oursgris a écrit :

pour l’autoconso si c’est vrai - si tu ne te trompes pas (ce n’est pas personnel), c’est particulièrement un manque de clairvoyance de ne pas avoir intégré cette option à l’électronique.



&nbsp;

Bon, alors je viens de vérifier , et…. tu as raison, mea culpa , je me suis trompé :



En fait il y a 2 cas:

* En “autoconsommation”, la génération d’électricité viens “en retrait” de ta propre consommation , voire (si tu produit plus) ton compteur “tourne à l’envers” et donc tu “revends” ton énergie à EDF le prix que tu l’achètes.

&nbsp;&nbsp;&nbsp; =&gt; Linky gère cela , comme un autre compteur avant lui, avec l’avantage (pour le linky) de gérer la protection des techniciens avant compteur (vu qu’il peux être coupé par télécommande).



* En “revente totale”, là le prix de vente de ton élec à EDF est plus élevé que celui d’achat - via des niches fiscales à l’époque, et financé par tous les consommateurs via une taxe spécifique.

&nbsp;&nbsp; Et c’est LA où il faut obligatoirement un second compteur, même en linky , car le linky est pas capable de gérer cette situation. Mais en général ces installations sont très importantes , coûtent dans les 50 à 90k€ à rentabiliser en dizaines d’années, et donc le prix du compteur est en comparaison négligeable.

&nbsp;



Le technicien est bien entré dans l’entrée commune, où se trouve mon compteur électrique (et uniquement le mien).



Le fait qu’il soit installé sur une plaque de bois avec quelques câbles qui pendouillent, à côté du disjoncteur que le technicien du Consuel n’a pas testé, je cite, par peur de ne pas pouvoir le relancer, aurait dû l’alerter.



Mais les mecs envoyés par Enedis sont formés vite fait pour installer le compteur et c’est tout, donc les risques liés à l’installation, ils ne doivent même pas les connaître.



J’ai déjà menacé il y a quelques temps mon proprio d’une mise en demeure.

Résultat : un pote à lui qui est venu pour faire 20% du pavé de mise aux normes remis par le Consuel.

J’ai une prise de terre dans la cuisine au-moins. Chouette ! Dommage pour la salle de bain…



J’ai abandonné après ça, et je préfère trouver un autre logement.








sr17 a écrit :



Si vous étudiez l’histoire, vous comprendrez que :



Dans l’histoire, les dictateurs, c’est plutôt courant. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait.

Aujourd’hui et maintenant, beaucoup de pays de cette terre sont des dictatures. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait.

La démocratie est un combat permanent… pas un fait acquis et définitif. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait.

Les grands dictateurs ont causé des dizaines de millions de morts. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un fait.



Notre constitution et un grand nombre de nos lois ont été établi sur la base de ce que vous nommez “des suppositions” dans le but de les empêcher de devenir réalité.



Parce qu’il y a des choses avec lesquelles on ne devrait pas plaisanter. La démocratie et la liberté font partie de ces choses.



Ce qui me parait présomptueux, ce serait d’affirmer que le risque n’existe pas ou que ce qui s’est produit ne pourrait pas se reproduire.



Surtout, quand on sait à quel point le vote populiste monte en ce moment en Europe, qui peut prétendre savoir quel candidat “populiste” prendra le pouvoir dans 5 ou 10 ans ?



Le scénario “Adolf Hitler” peut parfaitement se reproduire…



&nbsp;

Je ne dis pas que notre démocratie et nos libertés sont des acquis. Ne parle pas à ma place. Je n’ai pas dit ça.

Je dis que déclarer droit dans ses bottes que Linky c’est un instrument diabolique qui pourrait servir les sombres desseins d’un potentiel futur dictateur c’est exagéré. C’est complètement disproportionné là, faut s’en rendre compte quand même.



Sur des peut-être, on avance pas, et on vivrait encore dans une grotte à galérer à allumer un feu hein.



&nbsp;





sr17 a écrit :



Si pour toi une entreprise publique signifie “absence totale de risque”, alors je te suggère la encore d’étudier l’histoire pendant la dernière guerre mondiale.



http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/seconde-guerre-mondiale-la-sncf-re…



Le fait que vous les jeunes n’ayez jamais dans votre vie autre chose que le paradigme “l’état c’est le bien” dans un monde de paix ne signifie pas que l’on doive considérer cela comme quelque chose d’intangible. Car cela n’est pas du tout une vérité absolue à l’échelle de l’histoire…



&nbsp;

J’ai écris ça où ? “absence totale de risque” ? Faut me montrer …

Je dis que là tout de suite c’est plus rassurant. Pas sans risque. Mais la législation française et surtout Européenne est bien plus contraignante avec les données personnelles que la Californie. C’est un fait. Donc oui, je préfère 1000 fois que l’état français, aujourd’hui, sache que j’ai allumer mon micro onde, plutôt que Google sache où j’étais pendant les 10 dernières années de ma vie.



Non je ne pense pas que l’état c’est le bien absolu (bien au contraire d’ailleurs dans beaucoup de cas, je suis assez pro-libéral dans mon genre). Faut pas faire de généralité sur “les jeunes” c’est trop facile. Et encore une fois parler pour les autres. L’état il est là pour mettre un cadre. C’est une garantie dans un pays comme le notre. Ni plus, ni moins. Et je préfère la parole de mon pays que celle d’un des GAFA. Voilà.

&nbsp;





sr17 a écrit :



Déja, qui te dit qu’EDF sera encore une entreprise publique dans le futur ?



Qui te dit que demain l’Europe n’autorisera pas la vente de ces données… à google ?



Quand on est jeune, on croit que ce qu’on connait est immuable. Quand on vécu, on sait que le monde change énormément et qu’il est difficile de prédire ce qu’il deviendra demain.



&nbsp;

Personne. Je n’ai pas dit ça non plus. J’ai dit que là tout de suite, elle l’est. Donc je préfère ça à Google. C’est tout.

Maintenant encore une fois, si on ne doit surtout pas évoluer sous prétexte que le monde bouge … C’est sans fin. Oui le monde bouge (faudrait peut-être l’accepter d’ailleurs, sinon c’est un coup à terminer malheureux). Non on sait pas de quoi est fait demain. En attendant, les discours alarmistes c’est pas ma tasse de thé. Mener des combats sur la vie privée c’est une chose, et je suis pas le dernier à gueuler sur Google et compagnie (et à ne pas l’utiliser). Mais là non, faut choisir ses combats. Et celui-là est ridicule. Surtout quand on s’imagine que demain Hitler numéro 2 dirigera la France, ou que l’état français ira vendre nos données à n’importe qui … c’est pas honnête ces arguments <img data-src=" />

Puis mettre le mot jeune à chaque argument ça commence à être lourd. On a un cerveau, même en dessous de 30 ans. En plus j’étais très attentif en cours d’Histoire ;o)

&nbsp;





sr17 a écrit :



Non, justement, EDF ne se fout pas de savoir à quelle heure tu va allumer ton micro ondes ou ton chauffage.



Les centrales nucléaires ont besoin de temps pour monter en charge. Le prédictif est primordial dans leur métier.



Maintenant, il est évident que ce n’est pas les usages d’EDF qui devraient nous inquiéter, mais d’une manière globale tout ce que ces données collectées par des sociétés pourraient permettre si elles étaient agrégées et tombaient un jour dans de mauvaises mains.



Il est évident que ce n’est pas le role d’EDF de se poser ces questions, c’est un problème de débat public.





On est bien d’accord. Mais EDF s’en cogne dans le sens où leur utilisation de ces données sera dans le but d’améliorer son rendement et son efficacité. Pas de t’espionner (ils ont aucun intérêt à faire ça, si tant est que ça soit possible avec Linky, ce qui n’est pas le cas). Ça ne me pose aucun problème.

&nbsp;





sr17 a écrit :



Ce n’est pas de la paranoïa de se poser des questions sur les dangers de la technologie.



Par essence, tout ce qui est puissant peut être dangereux.



Tout ce qui est nouveau implique une réflexion pour établir des règles et une déontologie.





“C’en est vraiment ?” dans mon message était justement ironique. Bien sûr que Google utilise nos données pour pousser la bonne information au bon moment. Et bien sur que c’est inquiétant. L’Europe se penche sur tout ça ces dernières années si je dis pas de conneries. Et commence à les faire chier.

Mais encore une fois, Google et Linky c’est pas du tout la même chose. Ni le même type de données.

On a besoin de plus de contrôle sur les GAFA, car ce sont des entreprises privées et complètement opaques qui pour le moment échappent à tout contrôle.







sr17 a écrit :



Certes, mais c’est le type même de données qui serait utile à un dictateur pour surveiller la population.



Imaginez dans le futur ce qu’un dictateur pourrait faire avec des IA couplées à toutes les sources de données disponibles pour détecter la moindre amorce de “comportement déviant”.



Alors oui, vous me direz qu’en temps de paix, dans un état de droit qui respecterait bien les règles, on ne craindrait rien.



Et c’est la ou l’histoire nous enseigne quelque chose de primordial : il faut toujours tenir compte qu’il peut exister des périodes ou l’état de droit peut partir en couilles. C’est déjà arrivé. Et cela arrivera fatalement encore…



L’histoire nous enseigne que non seulement le pouvoir peut toujours tomber entre de mauvaises mains, mais que cela peut se produire du jour au lendemain.



Donc oui, c’est un devoir de se préoccuper de ce qu’on pourrait faire de mal dans le futur avec les “merveilleuses technologies” dont nous autorisons l’usage aujourd’hui sans nous demander comment elles pourraient être mal utilisées demain.





Encore le dictateur ? C’est Emmanuel Macron le président, et il a été élu à une écrasante majorité des voix.

On parle de Linky là. Un compteur électrique. Pas un micro-caméra 8k ultra-sensible dans notre salon à la botte des services secrets.

Faut vraiment redescendre d’un cran là. Tu parles de dictateurs et d’Hitler sur un sujet de compteur électrique. L’histoire elle est mignonne mais bon … <img data-src=" />



Bref. C’est ma dernière réponse on tombera pas d’accord :) C’est la magie de NextINpact, la discussion. Mais l’argument massue du dictateur et de la jeunesse qui n’a rien vécu et donc ne réfléchie pas assez me font bien sourire.



Petit résumé du débat gjdass VS le reste :&nbsp;

le reste : “mais, comment être sûr d’une exploitation ethique de nos données ?!”

gjdass “tkt, c’est EDF, ils sont cool, tu peux leur faire confiance”


Un Linky a été posé chez moi cette semaine, et je ne vois pas le problème. Si EDF peut suivre à distance la conso et optimiser certaines choses plus efficacement, c’est très bien.



Moi qui travaille notamment dans les photocopieurs, lors des installations, je mets un logiciel de monitoring des machines chez les clients, permettant de surveiller le niveau de toner et les compteurs. Résultat : pas besoin d’appeler les clients tous les trimestres pour avoir les compteurs, donc ça simplifie la facturation, et surtout, les commandes de toner sont automatisées car on a des alertes en cas de besoin de toner. Auparavant, les clients su-stockaient le toner, il y avait des dizaines de milliers d’euros dans la nature. Depuis ce monitoring, ma boîte fait de bonnes économies et les clients sont ravis.



Aussi, un fournisseur qui pose des outils de monitoring, c’est juste pour optimiser le service, pas pour fliquer le client et le faire chier. Quel intérêt quand tu en as des millions, comme EDF ?


tu parle de ca :

page 4

Parmi les autres signaux qui exploitent eux aussi des fréquences de

l’ordre du kHz, on trouve la voix ou la musique. Les fameux “44.1 kHz”

du CD ou les “192 kHz” des MP3 en font partie.


Si vraiment on veut espionner une personne en particulier il y a des moyens plus discret et plus efficace pour ça…

Et il est assez facile de se passer de linky encore plus aujourd’hui qu’il y a quelques années. Il suffit de mettre en place panneaux solaires et batterie, une installation 12V DC et s’équiper en électroménager/équipement 12V. Un petit bémol pour la machine à laver qui devra être alimenter en 220 via un convertisseur. Et comme ça on peut vivre caché d’ENEDIS.&nbsp;








Skylyz a écrit :



Petit résumé du débat gjdass VS le reste :&nbsp;

le reste : “mais, comment être sûr d’une exploitation ethique de nos données ?!”

gjdass “tkt, c’est EDF, ils sont cool, tu peux leur faire confiance”





Sa position reste intéressante & argumentée, c’est déjà pas mal.&nbsp;

J’avoue , moi aussi, que ce n’est pas vraiment de EDF dont j’ai peur - c’est plus que c’est un “tout petit caillou” de plus ajouté à l’intrusion dans la vie privée.



En plus, et c’est ce que je soulignait dans mon message précédent, je pense _pas_ que EDF exploitera ces données :

Ce qu’il feront, c’est qu’ils les vendront à d’autres organismes (Assurances, Banques, GAFA/publicitaires , …), empochant au passage un petit magot à refourguer aux actionnaires (si encore ça servait au réseau… :-))



Si ce type d’agrégation était “positif” et automatisé, pourquoi pas. Mais il faut avoir une sacré confiance dans les corporations & les états pour penser cela, et cette confiance, moi je ne l’ai pas : Donc oui, effectivement, j’aurais trouvé pertinent un compteur qui ne permette _pas_ (de par la granularité des mesures) ce type d’agrégations, sans pour autant impacter le comptage. C’était possible techniquement.



Mais j’ai du mal à voir ces autres organismes ayant une attitude “positive” : L’idée étant plutôt d’individualiser au maximum les données, dans une logique de “bon point/mauvais point” , en réduisant au maximum la solidarité et la vision à long terme - l’état montre l’exemple en la matière en ce moment.

J’espère qu’il restera tout de même une logique mutualiste pour bloquer ce genre de chose.



&nbsp;&nbsp;

Et comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas gratuit mais un simple onduleur 9KVA permet de lisser la consommation, je pense qu’il y a d’ailleurs un marché à prendre dans ce domaine (“Onduleur de maison pour respect de la vie privée et prévenir les coupures tournantes de délestage”).



Et le point social (sur les coupures) n’a pas du tout été traité dans les discussions, alors que pour moi il est primordial dans une société où l’électricité est devenu un bien de 1ère nécessité (contrairement aux services fournis par les GAFA), et où la société qui en assure la distribution est un monopole privé qui s’octroie un pouvoir de coupure tout en s’auto-exonérant

&nbsp;des conséquences d’erreurs éventuelles (c’est dans les CGV!)

&nbsp;

&nbsp;



@ajangot : “ ..c’est toujours des théories complotistes&nbsp; ….Pour le reste (possibilité de savoir quelle chaine on regarde,

quand on allume une lampe, connaitre le modèle de notre lave-linge…),

tout n’est que pur fantasme”

Donc, B Lasus, directeur d’Enedis serait lui aussi un complotiste ? <img data-src=" />

&nbsp;

&nbsphttps://www.youtube.com/watch?v=xQwLYtoF-EQ


Les panneaux solaires, je les mets où dans mon appart? C’est peut être facile de sen passer si tu réunis déjà les conditions.

Enfin avant de passer a l’installation 12V, je te conseilles de réduire fortement ta consommation


Ça dépend comment c’est fait..

Que l’imprimante envoit elle même les infos pourquoi pas (mais ça peut être vu comme un problème de sécurité)

Perso un gars de Xerox avait voulu que j’installe un logiciel sur une machine pour ça “désolé, on a pas de Windows”


Ouais, onduleur 9kVA + la dose de batterie pour tenir toute la période de délestage

Ya moyen d’y passer un bon billet <img data-src=" />


Un élément de réponse par le directeur d’Enedis en personne :

&nbsphttps://www.youtube.com/watch?v=xQwLYtoF-EQ








ajangot a écrit :



Oui, je le fais deja.



Tu passe par le TIC de ton compteur, il t’envoie les infos toutes les 10s. Ca me permet de gérer le délestage de mes radiateur, prévoir les passage HC/HP (qui change de quelques minutes tous les jours ou qui ne change pas du tout (2 fois deja en 2018)), connaitre le cout réel par jour de mon logement….



Raspberry + jeedom + teleinfo :)





Pareil que cité mais via l’api de Enedis sur linky

En fouillant les forums de domotique ,certains ont fait des modules pour ça.

Il faut activer la courbe de charge via le compte surhttps://espace-client.enedis.fr/erdf-devient-enedis

La source du script pour taper sur l’api:https://github.com/outadoc/linkindle



Moué…



Beaucoup de réactions tendance complotistes ici. J’adhère cependant à ce qui a été dit plus tôt : rien n’est jamais acquis et il convient de rester prudent.&nbsp;



Cependant,&nbsp;




  1. la réaction de cette sénatrice arrive un peu tard : Enedis a accéléré son mouvement, sa réaction c’est du vent. Il aurait fallu réagir beaucoup plus tôt.

  2. le principal intérêt d’Enedis est purement mercantile : relevé des compteurs à distance = putain de grosse économie sur le déplacement de milliers de techniciens pour faire lesdits relevés.

  3. Malgré notre excédent de production électrique, il nous arrive, par grands froids, d’en importer. Avoir des outils prédictifs à l’échelle de la population est plus qu’intéressant : les foyers qui se retrouvent privés (rarement certes) d’électricité apprécieront cela. (merci pour eux).

  4. la surveillance des foyers par rapport à ce qui s’allume ou pas se base sur un donnée fausse : c’est forcément le résident qui est en train d’utiliser son équipement. D’une part, il arrive à des gens d’allumer quelque chose et de partir en le laissant allumer (pour raison X ou Y, style madame ou monsieur qui allume sa télévision et qui part faire les courses, soit parce qu’il ou elle a une bonne raison soit parce que c’est oubli, une veilleuse qui reste allumée toute la nuit pour un bébé, c’est forcément qu’un adulte est en train de faire une nuit blanche à lire ?). D’autre part, il y a des systèmes de protection contre le vol qui simule la présence de gens dans une maison ou un appartement.

  5. On n’arrête pas le progrès. Et je pense qu’il faut apprendre à vivre avec. L’usage, est bien sûr à surveiller cependant.

  6. Ce n’est pas Enedis qui fait les interventions, mais des sous-traitants. Quand ils sont venus m’installer le mien, le gars d’Enedis était furax après la boîte de sous traitants parce qu’ils ont coupé le jus sans prévenir. Heureusement, j’avais pas de dossier important sur le grill. Enedis font ce qu’ils peuvent pour que ça se passe bien.

  7. Dernier point : je me trompe peut être mais le compteur appartient à la partie réseau ou pas ? Parce que dans ce cas, la fourniture d’énergie (distribution et donc facturation) est indépendante du l’activité du réseau. Et faut pas oublier qu’il y a plein d’acteurs différents fournisseurs d’énergie. Qui récolte les données ? Normalement le distributeur. Donc le discours sur la surveillance généralisée, j’y crois pas vraiment..&nbsp;



    Mais ça n’engage que moi ^^


“Ça change quoi par rapport à tous les appareils qui t’entourent ?”

&nbsp;Ça change que les appareils qui t’entourent c’est toi qui décide de leur usage (les acquérir ou pas, quand les utiliser, etc)&nbsp; alors que ce compteur communicant, tu n’as pas le choix : on te l’impose, et tu ne peux (que difficilement) échapper à la collecte de données de vie privée, sans même savoir précisément ce qu’elles contiennent ni ou elles partent.

https://www.youtube.com/watch?v=xQwLYtoF-EQ




Bon, alors je viens de vérifier , et…. tu as raison, mea culpa , je me suis trompé :



En fait il y a 2 cas:

* En “autoconsommation”, la génération d’électricité viens “en retrait” de ta propre consommation , voire (si tu produit plus) ton compteur “tourne à l’envers” et donc tu “revends” ton énergie à EDF le prix que tu l’achètes.

&nbsp;&nbsp;&nbsp; =&gt; Linky gère cela , comme un autre compteur avant lui, avec l’avantage (pour le linky) de gérer la protection des techniciens avant compteur (vu qu’il peux être coupé par télécommande).



* En “revente totale”, là le prix de vente de ton élec à EDF est plus élevé que celui d’achat - via des niches fiscales à l’époque, et financé par tous les consommateurs via une taxe spécifique.

&nbsp;&nbsp; Et c’est LA où il faut obligatoirement un second compteur, même en linky , car le linky est pas capable de gérer cette situation. Mais en général ces installations sont très importantes , coûtent dans les 50 à 90k€ à rentabiliser en dizaines d’années, et donc le prix du compteur est en comparaison négligeable.

&nbsp;



tout en prend son sens !

d’une part je suis dans le cas revente totale et j’ai effectivement un compteur complémentaire

parce que j’ai acheté une maison qui disposait de panneaux solaires

bon ça ne coute pas ce prix, plutot 15-20 k€ mais effectivement je pense que le coût du compteur supplémentaire + le coût de l’entretien que tu dois payer tous les ans (c’est de l’ordre de 30 € par an, je ne suis plus sûr) est négligeable

&nbsp;

j’avais un copain qui a bossé pour du développement pour enidis

il développé des applis pour raspberry pi qui calculait la production d’élec, la conso et qui permettrait à terme de gérer l’auto conso

2 soucis : d’une part faut que le pi ait internet (ou il faut lui donner accès en 4g)

&nbsp;d’autre part lquand les gens ont de l’élec sponsorisée, c’est plus rentable de tout vendre.








Exagone313 a écrit :



Et si notre consommation diminue mais que les prix augmentent en contrepartie ?







Et bien ça deviendra rentable d’installer des panneaux solaires+éoliennes et de se débarrasser d’EDF <img data-src=" />









rjloup a écrit :



Personnellement ce qui me gave c’est que ce machin sera facturé et donc qu’a terme il devrait être a moi.







Quand t’achètes une voiture, tu ne deviens pas propriétaire des moyens de sa production, et pourtant c’est bien toi qui les paie <img data-src=" />