Loi Renseignement : qui a voté quoi

Loi Renseignement : qui a voté quoi

Le contre de Monte Cristo

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

06/05/2015
154

Loi Renseignement : qui a voté quoi

Comme une lettre à La Poste, ou presque. Le projet de loi sur le renseignement a été adopté hier après-midi par une large majorité de députés. De très rares élus socialistes ont cependant voté contre, ainsi qu’une trentaine d’UMP, une grande partie des communistes et des écologistes, ainsi que quelques centristes.

Des votes « contre » dans quasiment tous les rangs

Par 438 voix « pour », 86 « contre » et 42 abstentions, l’Assemblée nationale a donc voté le contesté projet de loi sur le renseignement, en première lecture (voir le détail des votants en fin d’article). Mis à part le groupe des radicaux de gauche, dont l’ensemble des députés a finalement soutenu le texte, des dissensions sont manifestement apparues au sein de chaque groupe, et ce y compris dans les rangs de la majorité.

Lors des traditionnelles explications de vote, où chaque groupe envoie un orateur expliciter sa position, les choses semblaient pourtant plus tranchées (voir le compte rendu intégral).

  • André Chassaigne (Front de Gauche) avait annoncé que les députés du groupe communiste voteraient contre cette loi, s’inquiétant notamment d’une « surveillance massive du trafic Internet, analysé par un algorithme secret-défense ». Au final, 3 élus du groupe GDR ont malgré tout décidé d’approuver le texte (sur 15).
  • Pascal Popelin (PS) avait solennellement appelé « l’ensemble de la représentation nationale à voter en faveur de ce texte nécessaire qui, en dépit de tous les commentaires dont il fait l’objet, marque un réel progrès pour notre État de droit ». Seuls 10 socialistes ont néanmoins décidé de voter contre – dont l’ancienne ministre Aurélie Filippetti, et 17 se sont abstenus.
  • Éric Ciotti (UMP) avait affirmé que le principal groupe d’opposition soutiendrait « très majoritairement » ce projet de loi pourtant jugé « insuffisant, [mais] néanmoins nécessaire ». Si 143 élus ont ainsi approuvé le texte, 35 ont toutefois voté contre (Lionel Tardy, Laure de La Raudière...) et 20 se sont abstenus.
  • Michel Zumkeller (UDI) était allé dans le même sens, annonçant lui aussi que son groupe « se prononcera[it] majoritairement en faveur de ce texte », puisqu’il estimait que « des garanties suffisantes ont été établies afin de concilier la préservation des libertés avec l’encadrement des activités de renseignement ». Résultat, 17 votes « pour », 11 « contre » et 2 abstentions.
  • Alain Tourret (PRG) avait assuré que le groupe des radicaux et leurs alliés – RRDP – voterait « unanimement » ce texte « opportun », « indispensable », et qui « ménage les libertés ». Promesse tenue : les 17 élus présents du groupe ont voté pour le projet de loi Renseignement.
  • Sergio Coronado (EELV) avait déclaré que « la grande majorité des députés du groupe écologiste a décidé de voter contre ce projet de loi », au motif notamment qu’il autorise « l’intrusion, la surveillance, le fichage, de manière trop large et pas uniquement dans le but de prévenir la menace terroriste ». 5 parlementaires ont malgré tout apporté leur soutien au texte (sur 18), parmi lesquels François de Rugy, le co-président du groupe à l’Assemblée nationale.

Du côté des 9 députés non inscrits, seule l'ancienne socialiste Sylvie Andrieux a soutenu la loi sur le renseignement. 7 ont voté contre (dont Nicolas Dupont-Aignan et Thomas Thévenoud, ou bien encore les FN Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard) et un s'est abstenu.

vote scrutin assemblée
Crédits : Assemblée nationale

Manuel Valls pointe du doigt les « pressions » exercées sur les parlementaires

Force est de constater qu’en restant très imposant, ce résultat sans appel s’avère néanmoins plus mitigé que ceux des scrutins relatifs aux derniers projets de loi sur le terrorisme, où aucun vote « contre » ne fut parfois comptabilisé... À la sortie de l’hémicycle, Manuel Valls s’est d’ailleurs félicité de « l’esprit de responsabilité » des députés, tout en pointant du doigt les « polémiques parfois inutiles, [les] accusations insupportables – quand il s’agissait de mettre en cause l’aspect liberticide de ce texte – ou quand il s’agissait aussi de pressions, que l’on a encore pu constater [avant-hier] à l’égard des parlementaires ». Une référence implicite au travail de sape initié ces dernières semaines sous la houlette de « Sous-surveillance.fr », le site de l’association La Quadrature du Net.

Le Premier ministre a précisé dans la foulée qu’il espérait bien que le texte soit adopté « avant l’été », même si cette échéance semble pour l’heure difficile à tenir au regard du calendrier législatif de la Haute assemblée.

Du côté des opposants au projet de loi, qui n’avaient pas ménagé leurs efforts ces dernières semaines, l’heure est forcément à la déception. Et ce d’autant que certains parlementaires qui s’étaient précédemment illustrés pour leurs combats en faveur des libertés sur Internet, à l’image du frondeur Christian Paul, n’ont pas choisi de voter « contre » hier (voir notre interview). « Aujourd'hui, les opposants au projet de loi sur le renseignement retiendront la liste des députés qui ont refusé de sauvegarder les libertés fondamentales des citoyens français, et invitent les sénateurs, qui vont à présent se saisir de l'examen du texte, à le modifier profondément pour en faire un véritable texte d'encadrement des services de renseignement et de protection des citoyens », a par exemple réagi La Quadrature du Net.

Détail des votants

En attendant de connaître la date à partir de laquelle le projet de loi sur le renseignement sera examiné au Sénat, voici le détail du scrutin d’hier :

Groupe socialiste, républicain et citoyen :

  • Pour : 252

Ibrahim Aboubacar, Patricia Adam, Sylviane Alaux, Jean-Pierre Allossery, François André, Nathalie Appéré, Kader Arif, Christian Assaf, Joël Aviragnet, Pierre Aylagas, Jean-Marc Ayrault, Alexis Bachelay, Guillaume Bachelay, Jean-Paul Bacquet, Dominique Baert, Gérard Bapt, Frédéric Barbier, Serge Bardy, Ericka Bareigts, Christian Bataille, Delphine Batho, Marie-Noëlle Battistel, Philippe Baumel, Catherine Beaubatie, Marie-Françoise Bechtel, Jean-Marie Beffara, Luc Belot, Karine Berger, Chantal Berthelot, Gisèle Biémouret, Philippe Bies, Erwann Binet, Yves Blein, Daniel Boisserie, Christophe Borgel, Florent Boudié, Marie-Odile Bouillé, Christophe Bouillon, Brigitte Bourguignon, Malek Boutih, Émeric Bréhier, Jean-Louis Bricout, Jean-Jacques Bridey, François Brottes, Isabelle Bruneau, Gwenegan Bui, Sabine Buis, Jean-Claude Buisine, Sylviane Bulteau, Vincent Burroni, Alain Calmette, Jean-Christophe Cambadélis, Colette Capdevielle, Yann Capet, Christophe Caresche, Marie-Arlette Carlotti, Martine Carrillon-Couvreur, Christophe Castaner, Laurent Cathala, Jean-Yves Caullet, Guy Chambefort, Jean-Paul Chanteguet, Marie-Anne Chapdelaine, Guy-Michel Chauveau, Jean-David Ciot, Alain Claeys, Jean-Michel Clément, Marie-Françoise Clergeau, Romain Colas, Philip Cordery, Valérie Corre, Jean-Jacques Cottel, Catherine Coutelle, Jacques Cresta, Pascale Crozon, Frédéric Cuvillier, Seybah Dagoma, Yves Daniel, Carlos Da Silva, Pascal Deguilhem, Florence Delaunay, Michèle Delaunay, Guy Delcourt, Pascal Demarthe, Sébastien Denaja, Françoise Descamps-Crosnier, Sophie Dessus, Jean-Louis Destans, Michel Destot, Fanny Dombre-Coste, René Dosière, Sandrine Doucet, Philippe Doucet, Françoise Dubois, Jean-Pierre Dufau, Anne-Lise Dufour-Tonini, Françoise Dumas, William Dumas, Jean-Louis Dumont, Jean-Paul Dupré, Yves Durand, Philippe Duron, Olivier Dussopt, Henri Emmanuelli, Corinne Erhel, Sophie Errante, Marie-Hélène Fabre, Olivier Faure, Alain Fauré, Hervé Féron, Richard Ferrand, Geneviève Fioraso, Hugues Fourage, Jean-Marc Fournel, Valérie Fourneyron, Michèle Fournier-Armand, Michel Françaix, Christian Franqueville, Jean-Claude Fruteau, Jean-Louis Gagnaire, Yann Galut, Guillaume Garot, Hélène Geoffroy, Jean-Marc Germain, Jean Glavany, Yves Goasdoué, Geneviève Gosselin-Fleury, Pascale Got, Marc Goua, Estelle Grelier, Jean Grellier, Edith Gueugneau, Élisabeth Guigou, Chantal Guittet, David Habib, Razzy Hammadi, Benoît Hamon, Joëlle Huillier, Sandrine Hurel, Christian Hutin, Monique Iborra, Françoise Imbert, Michel Issindou, Éric Jalton, Serge Janquin, Henri Jibrayel, Régis Juanico, Armand Jung, Laurent Kalinowski, Marietta Karamanli, Philippe Kemel, Chaynesse Khirouni, Bernadette Laclais, Conchita Lacuey, François Lamy, Anne-Christine Lang, Colette Langlade, Jean Launay, Jean-Luc Laurent, Jean-Yves Le Bouillonnec, Gilbert Le Bris, Anne-Yvonne Le Dain, Jean-Yves Le Déaut, Viviane Le Dissez, Michel Lefait, Dominique Lefebvre, Annie Le Houerou, Annick Le Loch, Patrick Lemasle, Catherine Lemorton, Christophe Léonard, Annick Lepetit, Jean-Pierre Le Roch, Bruno Le Roux, Arnaud Leroy, Michel Lesage, Bernard Lesterlin, Serge Letchimy, Michel Liebgott, Martine Lignières-Cassou, Audrey Linkenheld, François Loncle, Gabrielle Louis-Carabin, Lucette Lousteau, Victorin Lurel, Jacqueline Maquet, Marie-Lou Marcel, Jean-René Marsac, Philippe Martin, Frédérique Massat, Sandrine Mazetier, Michel Ménard, Patrick Mennucci, Kléber Mesquida, Philippe Nauche, Nathalie Nieson, Robert Olive, Maud Olivier, Monique Orphé, Michel Pajon, Luce Pane, Rémi Pauvros, Germinal Peiro, Hervé Pellois, Jean-Claude Perez, Sébastien Pietrasanta, Martine Pinville, Christine Pires Beaune, Philippe Plisson, Élisabeth Pochon, Napole Polutélé, Pascal Popelin, Dominique Potier, Régine Povéda, Christophe Premat, Joaquim Pueyo, François Pupponi, Catherine Quéré, Valérie Rabault, Monique Rabin, Dominique Raimbourg, Marie Récalde, Eduardo Rihan Cypel, Alain Rodet, Frédéric Roig, Bernard Roman, Gwendal Rouillard, René Rouquet, Alain Rousset, Boinali Said, Béatrice Santais, Odile Saugues, Gilbert Sauvan, Christophe Sirugue, Julie Sommaruga, Pascal Terrasse, Sylvie Tolmont, Jean-Louis Touraine, Stéphane Travert, Catherine Troallic, Cécile Untermaier, Jean-Jacques Urvoas, Daniel Vaillant, Jacques Valax, Clotilde Valter, Michel Vauzelle, Fabrice Verdier, Michel Vergnier, Patrick Vignal, Jean-Michel Villaumé, Jean Jacques Vlody, Paola Zanetti

  • Contre : 10

Pouria Amirshahi, Fanélie Carrey-Conte, Aurélie Filippetti, Jean-Patrick Gille, Linda Gourjade, Philippe Noguès, Michel Pouzol, Barbara Romagnan, Gérard Sebaoun, Suzanne Tallard

  • Abstention : 17

Laurent Baumel, Nicolas Bays, Jean-Luc Bleunven, Kheira Bouziane-Laroussi, Nathalie Chabanne, Dominique Chauvel, Pascal Cherki, Laurence Dumont, Geneviève Gaillard, Daniel Goldberg, Mathieu Hanotin, Pierre-Yves Le Borgn', Pierre-Alain Muet, Christian Paul, Patrice Prat, Marie-Line Reynaud, Denys Robiliard.

Groupe UMP

  • Pour : 143

Damien Abad, Elie Aboud, Bernard Accoyer, Nicole Ameline, Benoist Apparu, Laurence Arribagé, Julien Aubert, Olivier Audibert-Troin, Jean-Pierre Barbier, Jacques Alain Bénisti, Xavier Bertrand, Marcel Bonnot, Jean-Claude Bouchet, Valérie Boyer, Philippe Briand, Bernard Brochand, Dominique Bussereau, Olivier Carré, Gilles Carrez, Yves Censi, Jérôme Chartier, Luc Chatel, Gérard Cherpion, Guillaume Chevrollier, Alain Chrétien, Jean-Louis Christ, Dino Cinieri, Éric Ciotti, Jean-François Copé, François Cornut-Gentille, Jean-Louis Costes, Édouard Courtial, Jean-Michel Couve, Marie-Christine Dalloz, Gérald Darmanin, Olivier Dassault, Bernard Deflesselles, Lucien Degauchy, Rémi Delatte, Jean-Pierre Door, Dominique Dord, David Douillet, Marianne Dubois, Christian Estrosi, Daniel Fasquelle, Georges Fenech, François Fillon, Marie-Louise Fort, Yves Foulon, Marc Francina, Yves Fromion, Laurent Furst, Sauveur Gandolfi-Scheit, Annie Genevard, Guy Geoffroy, Bernard Gérard, Alain Gest, Daniel Gibbes, Franck Gilard, Georges Ginesta, Charles-Ange Ginesy, Jean-Pierre Giran, Philippe Gosselin, Philippe Goujon, Claude Greff, Arlette Grosskost, Serge Grouard, Jean-Claude Guibal, Christophe Guilloteau, Michel Heinrich, Michel Herbillon, Antoine Herth, Guénhaël Huet, Sébastien Huyghe, Christian Jacob, Denis Jacquat, Christian Kert, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jacques Kossowski, Patrick Labaune, Valérie Lacroute, Marc Laffineur, Jacques Lamblin, Jean-François Lamour, Guillaume Larrivé, Charles de La Verpillière, Thierry Lazaro, Alain Leboeuf, Isabelle Le Callennec, Marc Le Fur, Bruno Le Maire, Jean Leonetti, Pierre Lequiller, Philippe Le Ray, Geneviève Levy, Gilles Lurton, Jean-François Mancel, Alain Marleix, Philippe Armand Martin, Patrice Martin-Lalande, Alain Marty, Jean-Claude Mathis, François de Mazières, Gérard Menuel, Damien Meslot, Pierre Morange, Alain Moyne-Bressand, Jacques Myard, Dominique Nachury, Yves Nicolin, Patrick Ollier, Valérie Pécresse, Jacques Pélissard, Axel Poniatowski, Josette Pons, Didier Quentin, Frédéric Reiss, Jean-Luc Reitzer, Bernard Reynès, Camille de Rocca Serra, Sophie Rohfritsch, Martial Saddier, Paul Salen, François Scellier, Claudine Schmid, André Schneider, Jean-Marie Sermier, Michel Sordi, Éric Straumann, Claude Sturni, Michèle Tabarot, Guy Teissier, Michel Terrot, Jean-Marie Tetart, Dominique Tian, François Vannson, Catherine Vautrin, Patrice Verchère, Jean-Pierre Vigier, Philippe Vitel, Laurent Wauquiez, Éric Woerth, Marie-Jo Zimmermann

  • Contre : 35

Yves Albarello, Patrick Balkany, Étienne Blanc, Xavier Breton, Philippe Cochet, Bernard Debré, Jean-Pierre Decool, Patrick Devedjian, Nicolas Dhuicq, Sophie Dion, Virginie Duby-Muller, Hervé Gaymard, Claude Goasguen, Jean-Pierre Gorges, Henri Guaino, Jean-Jacques Guillet, Patrick Hetzel, Laure de La Raudière, Pierre Lellouche, Dominique Le Mèner, Laurent Marcangeli, Hervé Mariton, Franck Marlin, Philippe Meunier, Jean-Claude Mignon, Yannick Moreau, Édouard Philippe, Jean-Frédéric Poisson, Bérengère Poletti, Franck Riester, Thierry Solère, Alain Suguenot, Lionel Tardy, Jean-Charles Taugourdeau, Michel Voisin

  • Abstention : 20

Sylvain Berrios, Marc-Philippe Daubresse, Claude de Ganay, Anne Grommerch, Françoise Guégot, Philippe Houillon, Frédéric Lefebvre, Céleste Lett, Véronique Louwagie, Lionnel Luca, Thierry Mariani, Olivier Marleix, Alain Marsaud, Pierre Morel-A-L'Huissier, Bernard Perrut, Christophe Priou, Arnaud Robinet, Fernand Siré, Jean-Sébastien Vialatte, Jean-Luc Warsmann

Groupe UDI

  • Pour : 17

Stéphane Demilly, Philippe Folliot, Meyer Habib, Francis Hillmeyer, Sonia Lagarde, Jean-Christophe Lagarde, Michel Piron, Franck Reynier, François Rochebloine, Maina Sage, Rudy Salles, André Santini, François Sauvadet, Jean-Paul Tuaiva, Philippe Vigier, François-Xavier Villain, Michel Zumkeller

  • Contre : 11

Charles de Courson, Yannick Favennec, Jean-Christophe Fromantin, Philippe Gomès, Yves Jégo, Maurice Leroy, Hervé Morin, Bertrand Pancher, Arnaud Richard, Jonas Tahuaitu, Francis Vercamer

  • Abstention : 2

Thierry Benoit, Laurent Degallaix

Groupe écologiste

  • Pour : 5

Éric Alauzet, Denis Baupin, Christophe Cavard, François-Michel Lambert, François de Rugy

  • Contre : 11

Laurence Abeille, Brigitte Allain, Isabelle Attard, Danielle Auroi, Michèle Bonneton, Sergio Coronado, Cécile Duflot, Noël Mamère, Paul Molac, Jean-Louis Roumégas, Eva Sas

  • Abstention : 2

Véronique Massonneau, Barbara Pompili

Groupe RRDP

  • Pour : 17

Jean-Noël Carpentier, Ary Chalus, Gérard Charasse, Jeanine Dubié, Olivier Falorni, Paul Giacobbi, Joël Giraud, Gilda Hobert, Jacques Krabal, Jérôme Lambert, Jean-Pierre Maggi, Jacques Moignard, Dominique Orliac, Thierry Robert, Stéphane Saint-André, Roger-Gérard Schwartzenberg, Alain Tourret

Groupe GDR

  • Pour : 3

Bruno Nestor Azérot, Marc Dolez, Gabriel Serville

  • Contre : 12

François Asensi, Huguette Bello, Alain Bocquet, Marie-George Buffet, Jean-Jacques Candelier, Patrice Carvalho, Gaby Charroux, André Chassaigne, Jacqueline Fraysse, Alfred Marie-Jeanne, Jean-Philippe Nilor, Nicolas Sansu

Non inscrits

  • Pour : 1

Sylvie Andrieux

  • Contre : 7

Véronique Besse, Jacques Bompard, Gilbert Collard, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle, Marion Maréchal-Le Pen, Thomas Thévenoud

  • Abstention : 1

Gilles Bourdouleix

154

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Des votes « contre » dans quasiment tous les rangs

Manuel Valls pointe du doigt les « pressions » exercées sur les parlementaires

Détail des votants

Commentaires (154)


Le 06/05/2015 à 09h 10

La liste des traîtres à la nation. Ils ne s’entendent jamais sauf pour bien nous la mettre.



Sinon maintenant je post sur mon mur facebook avec ça :http://sur-ecoute.org/





Alors, nous avons une bonne palette de :




  • faux culs

  • trou du culs

  • mafieux

  • petite bite

  • fascho

  • gaucho

  • gestapo

  • collabo

  • etc…



    Le compte est bon.

    Merci …



    Sinon ,franchement , à quoi cela sert de savoir qui a voté quoi …cette loi les arrange tous bien …

    Et ,après nous parlons de république et de démocratie … un référendum aurait été tout aussi comique …vu qu’ils auraient annoncé cela comme un choix contre le terrorisme et le “raciste” de masse …


Le 06/05/2015 à 09h 12

Suggestion pour NXi : faire une revue de presse internationale sur la perception de ce texte à l’étranger et l’impact probable sur l’économie numérique française (il y a déjà à lire sur ce sujet).


Le 06/05/2015 à 09h 15

Edit : voir les commentaires de cette news

En gros, l’extension ne sert pas à grand chose (à part flamber comme un hipster devant les avatars de sa liste “d’amis”)


Nerthazrim Abonné
Le 06/05/2015 à 09h 16

Et sur les lois équivalentes à l’étranger, particulièrement USA et UK, ainsi que les attentats non-déjoués depuis la mise en place des dites lois.



Exemple : Patriot Act et attentat de Boston


Le 06/05/2015 à 09h 17

Je suis étonné de voir certains noms de droite et du FN voter contre cette loi. Pour quelle(s) raison(s) ont-il voté Non? Pour s’opposer au groupe “UMPS” (ce qui est un peu facile de les mettre tous dans le même panier, bref…)  ou parce qu’ils pensaient vraiment que ce projet était mauvais pour les citoyens et le pays?


Le 06/05/2015 à 09h 17

“Patrick Balkany”Pas étonnant qu’il soit contre connaissant les magouilles de Monsieur <img data-src=" />


Soriatane Abonné
Le 06/05/2015 à 09h 17

Courage, il reste les sénateurs.


Le 06/05/2015 à 09h 19

Et François FILLON qui vote pour un texte qu’il voulait soumettre au Conseil constitutionnel …


Le 06/05/2015 à 09h 23

J’avais raté cette news (pas mal occupé en ce moment.)


Très fier de la position des communistes du groupe GDR. Notamment les interventions de Jean-Jacques Candelier.


Je voulais pas te répondre. Missclick.


cyrano2 Abonné
Le 06/05/2015 à 09h 27







francois-battail a écrit :



Suggestion pour NXi : faire une revue de presse internationale sur la perception de ce texte à l’étranger et l’impact probable sur l’économie numérique française (il y a déjà à lire sur ce sujet).





Une revue de presse étrangère serait le bienvenue oui.



Citan666 Abonné
Le 06/05/2015 à 09h 28

+10 Excellente idée.

Et sinon, merci NXI de reporter ici la liste détaillée des votants. Comme ça on sait précisément avec qui on va pouvoir discuter… <img data-src=" />


Le 06/05/2015 à 09h 31

Un vrai tableau de cancres dont on ne retient une fois de plus que l’opportunisme et l’hypocrisie politique. Personne ne doute aussi que la plupart de ces guignols seront réélus à terme.


Le 06/05/2015 à 09h 31

Bravo M. Fillon…


Le 06/05/2015 à 09h 31

Et pendant ce temps, certains individus dangereux vont continuer à sortir de prison…


inextenza Abonné
Le 06/05/2015 à 09h 32







Papa Panda a écrit :



Sinon ,franchement , à quoi cela sert de savoir qui a voté quoi





À faire ce qu’ils veulent faire: les ficher, les catégoriser.



Le 06/05/2015 à 09h 33

Ah … ca arrive. Pas de souci <img data-src=" />

Je blâme surtout les créateurs de l’extension, qui surfent sur le sujet pour se faire une visibilité. Parasites.


Le 06/05/2015 à 09h 34

Après tu peux avoir des terroristes intelligent qui caches des messages dans les mot clef XD


Le 06/05/2015 à 09h 35

Éric Ciotti (UMP) avait affirmé que le principal groupe d’opposition soutiendrait « très majoritairement » ce projet de loi pourtant jugé « insuffisant, [mais] néanmoins nécessaire ».



Le futur gouvernement UMP promet une nette amélioration de la surveillance de masse. Formidable. Fabuleux.

<img data-src=" />

Comme si ce n’était pas déjà une loi scélérate.


Le 06/05/2015 à 09h 35







knos a écrit :



Après tu peux avoir des terroristes intelligent qui caches des messages dans les mot clef XD n’utilisent pas Internet





<img data-src=" /> <img data-src=" />



Le 06/05/2015 à 09h 36

Pendant ce temps des personnes sous surveillance arrivent encore a faire des attentats. Et des députés ce servent de ces attentat pour renforcer la surveillance de la population.



C’est clairement pas les attentats qui leurs font peurs (surtout que hélas ça ne les touches jamais …) C’est un possible soulèvement de la population. Avec ce genre d’outils ils pourront plus facilement le contrer.



Mais bon comme la plupart sont encore persuadé que nous somme dans une démocratie…


Le 06/05/2015 à 09h 38

“Du côté des opposants au projet de loi, qui n’avaient pas ménagé leurs efforts ces dernières semaines, l’heure est forcément à la déception.” &nbsp;

&nbsp;

Ils étaient bien optimistes les opposants pour réussir à être déçus.


Le 06/05/2015 à 09h 38

Je suis étonné et satisfait de constater que mon député, pourtant UMP, a voté contre.


Le 06/05/2015 à 09h 38

Oui déjà ^^


Le 06/05/2015 à 09h 45

Une belle bande de guignole avec des œillères qui se félicitent de leur stupidité.


Le 06/05/2015 à 09h 45







knos a écrit :



La liste des traîtres à la nation. Ils ne s’entendent jamais sauf pour bien nous la mettre.



Sinon maintenant je post sur mon mur facebook avec ça :http://sur-ecoute.org/





ce sont surtout des traitres au peuple qui les a élus… je n’irai plus voter dorénavant !



Perso, une poubelle ,je trie plus ,je jette …

j’ai d’autres poubelles pour le tri <img data-src=" />


Neliger Abonné
Le 06/05/2015 à 09h 48

La liste des traites à la nation.


Le 06/05/2015 à 09h 49







knos a écrit :



Pendant ce temps des personnes sous surveillance arrivent encore a faire des attentats. Et des députés ce servent de ces attentat pour renforcer la surveillance de la population.



C’est clairement pas les attentats qui leurs font peurs (surtout que hélas ça ne les touches jamais …) C’est un possible soulèvement de la population. Avec ce genre d’outils ils pourront plus facilement le contrer.



Mais bon comme la plupart sont encore persuadé que nous somme dans une démocratie…







Comme nous n’avons pas les moyens de tous les surveiller, autant enfermer ceux qu’on chope.

&nbsp;



Le 06/05/2015 à 09h 51

cette loi ne montre que le retard que nous avons.



Je doute que les personnes ciblées utilisent aujourd’hui des portables et internet pour communiquer…



Mais on veut faire croire à mme Michu qu’elle sera en sécurité et elle sera contente en plus… bêêêê !


Le 06/05/2015 à 09h 51

Vous auriez pas la liste des emails de tous ces gens pour que je leur dise ce que j’en pense de leur vote?



Même question pour le courrier postal ? Il y aurait une adresse pour m’exprimer?


Le 06/05/2015 à 09h 51

«La France est une cible, peut-être la première au monde. Les terroristes islamistes s’attaquent, se sont attaqués, frontalement aux valeurs fondamentales de notre République, aux symboles de notre pays. Hier, la menace était externe ; aujourd’hui elle provient également de l’intérieur de nos frontières», déroule Eric Ciotti à l’Assemblée, au nom de l’UMP.


Winderly Abonné
Le 06/05/2015 à 09h 52

Je remarque que Marion Le Pen a voté contre, et que certains autres (dont j’ai pensé qu’ils devraient le faire) ont pas voté contre.


Le 06/05/2015 à 09h 54

De toute, même si c’est difficile, il faudra admettre que la France a voté pour en grande majorité.

Et le peuple n’est pas dans la rue donc il est OK avec ces représentants. Donc la voie du peuple s’est exprimé.



J’espère que le retour à la réalité pour certain ne sera pas trop rude. :)


Le 06/05/2015 à 09h 58







knos a écrit :



Pendant ce temps des personnes sous surveillance arrivent encore a faire des attentats. Et des députés ce servent de ces attentat pour renforcer la surveillance de la population.



C’est clairement pas les attentats qui leurs font peurs (surtout que hélas ça ne les touches jamais …) C’est un possible soulèvement de la population. Avec ce genre d’outils ils pourront plus facilement le contrer.



Mais bon comme la plupart sont encore persuadé que nous somme dans une démocratie…







Il semble malheureusement que ça soit un défaut de conception de la démocratie. Le système de vote est de plus en plus personnifié (on vote pour les gens qui semble exister). Le problème, c’est que vu que globalement le pays est a peu près stable, les gens personnifiés (les candidats quoi) se basent sur la sécurité pour se faire élire. Et une fois que l’un d’entre eux à commencer à jouer la sécurité, c’est la course en avant, sans aucune limite, et on finit par avoir une pseudo démocratie qui a peur de son peuple et qui fait tout pour le contrôler…. <img data-src=" />



Winderly Abonné
Le 06/05/2015 à 09h 59







francois-battail a écrit :



Suggestion pour NXi : faire une revue de presse internationale sur la perception de ce texte à l’étranger et l’impact probable sur l’économie numérique française (il y a déjà à lire sur ce sujet).





bonne idée



Le 06/05/2015 à 10h 01

Mince, finalement les plus anti-républicains sont les moins stasi.

Et les écolos sont très tranchés: parfois dans le bon sens, parfois à côté de la plaque.

Les 2 partis de têtes de mules!


Le 06/05/2015 à 10h 02

tu as raison comme ça des pires seront à leurs places











Bio Teckna a écrit :



Vous auriez pas la liste des emails de tous ces gens pour que je leur dise ce que j’en pense de leur vote?



Même question pour le courrier postal ? Il y aurait une adresse pour m’exprimer?





sur le site de l’AS pour les courriels

&nbsp;



Le 06/05/2015 à 10h 07







eliumnick a écrit :



Il semble malheureusement que ça soit un défaut de conception de la démocratie. Le système de vote est de plus en plus personnifié (on vote pour les gens qui semble exister). Le problème, c’est que vu que globalement le pays est a peu près stable, les gens personnifiés (les candidats quoi) se basent sur la sécurité pour se faire élire. Et une fois que l’un d’entre eux à commencer à jouer la sécurité, c’est la course en avant, sans aucune limite, et on finit par avoir une pseudo démocratie qui a peur de son peuple et qui fait tout pour le contrôler…. <img data-src=" />&nbsp;







Vauban…



Zyami Abonné
Le 06/05/2015 à 10h 08

&nbsp; Çà donne envie de dégueuler, maintenant j’ai peur de l’avenir pour mes enfants, je ne plus croire en l’avenir.


Le 06/05/2015 à 10h 08







skan a écrit :



Vauban…







?? Tu peux expliciter ?



Le 06/05/2015 à 10h 11

Je pense que ces élus sont en priorité visés par de possible attentats terroristes, c’est pour cela qu’ils essayent de sécuriser leur petit cul et celui de leur famille aussi sans doute.


Le 06/05/2015 à 10h 15

Abstention : …, Pierre-Alain Muet, …

&nbsp;

<img data-src=" />


Le 06/05/2015 à 10h 16







iksarfighter a écrit :



Je pense que ces élus sont en priorité visés par de possible attentats terroristes, c’est pour cela qu’ils essayent de sécuriser leur petit cul et celui de leur famille aussi sans doute.







Si par “attentat terroriste” tu veux dire “volonté du peuple”, alors oui on est d’accord ^^



Le 06/05/2015 à 10h 19

Moi ce que je vois, c ‘est que les députés “non inscrit” qui n’ont donc pas eu de consigne de vote, ont majoritairement votés contre …



Alors Valls qui vient pleurer que les députés ont reçut des pressions, a part celle de leur propre parti je ne vois pas trop la pression …&nbsp;


Le 06/05/2015 à 10h 19

Marc est en vacances ? <img data-src=" />


loser Abonné
Le 06/05/2015 à 10h 21

De&nbsp;l’intérieur de nos frontières, et même de l’intérieur du parlement…


Le 06/05/2015 à 10h 22



Governments should not have this capacity. But governments will use whatever technology is available to them to combat their primary enemy – which is their own population. Noam Chomsky


Le 06/05/2015 à 10h 23

il parle des valeurs de la Republique alors qu’ils s’attaquent eux même à la liberté, c’est beau <img data-src=" />



Rajoute à ca Caseneuve qui dit que le droit à la vie privée n’est pas une liberté, combo gagnant


Le 06/05/2015 à 10h 27







athlon64 a écrit :



il parle des valeurs de la Republique alors qu’ils s’attaquent eux même à la liberté, c’est beau <img data-src=" />



Rajoute à ca Caseneuve qui dit que le droit à la vie privée n’est pas une liberté, combo gagnant







On bascule de plus en plus vers “la fin justifie les moyens” <img data-src=" />



Le 06/05/2015 à 10h 28







trash54 a écrit :



tu as raison comme ça des pires seront à leurs places





Je ne sais pas si pire il y aura parce que je préfère un dictateur franc qui assume ses actes que des manipulateurs menteurs qui te font croire que la loi est dans ton intérêt alors que fondamentalement elle ne l’est pas !

Mieux vaut des choses claires et net que des choses cachées, fourbes, …



Parce que quand tu as un dictateur clair, tu peux finir par agir contre lui, alors qu’un fourbe t’implante la confusion et de l’illusion afin de te contraindre a ne pas pouvoir agir contre lui.



Du coup, de mon point de vue, il est pire de voter dans un système fourbes que de voter dans un système clair !

Mais au fond, le vote n’est qu’une composante de division, et la division des peuple ne peut qu’entraîner des conneries !



Le 06/05/2015 à 10h 29

Allez, encore un an et demi minimum et je fais tout pour partir, je tiens le bon bout <img data-src=" />


Le 06/05/2015 à 10h 30

Faire la leçons aux dictateurs, aux partis extremes et mettre tout son peuple sur écoute, y’a pas à dire, ils n’ont pas d’amour propres (En même temps, on a les dirigeants que l’on méritent)


Le 06/05/2015 à 10h 30

Mon député n’est nulle part dans cette liste. Uh.


Le 06/05/2015 à 10h 32

Internet reste un espace public. Tout le monde y fait ce qu’il veut, y compris les gouvernements. À partir de là on va faire preuve d’intelligence et d’adaptabilité en apprenant à nos enfants à utiliser internet différemment en traitant en détails le sujet de la sécurité données personnelles avec eux (par exemple).



Si on regarde les choses positivement, cette loi va mettre en avant l’aspect pédagogie des usages d’internet. On se plaint que “les gens” utilisent internet et leurs données personnelles n’importe comment, il ne reste plus qu’à espérer que cette loi va susciter un semblant de réflexion auprès de cette population et que les usages vont évoluer dans le bon sens.



Pour le reste, bienvenue en Chine ! <img data-src=" />


Le 06/05/2015 à 10h 33







skan a écrit :



Mince, finalement les plus anti-républicains sont les moins stasi.&nbsp;





On appelle ça “bouffer à tout les râteliers”. Toujours être contre quand ça arrange mais quand même faire la même chose à l’occasion (cf Béziers).



Le 06/05/2015 à 10h 34

C’est pas incompatible. Il peut être sûr de son fait et soumettre le texte au CC pour rassurer ses détracteurs, dans le même style que la volonté d’Hollande d’envoyer le texte au CC.



La différence avec une saisie des parlementaires est que ces derniers vont également transmettre un argumentaire détaillé, tandis qu’Hollande et Fillon ne l’enverront que pour une vérification formelle.


Le 06/05/2015 à 10h 36

Ses fortifications avaient comme but premier de protéger le royaume mais aussi de se protéger du peuple. Certains emplacements servaient clairement à mater les citoyens.


Le 06/05/2015 à 10h 40

Citoyens exprimant leur désaccord = pression insupportable. C’est beau.


numerid Abonné
Le 06/05/2015 à 10h 41







knos a écrit :



C’est clairement pas les attentats qui leurs font peurs (surtout que hélas ça ne les touches jamais …) C’est un possible soulèvement de la population. Avec ce genre d’outils ils pourront plus facilement le contrer





Le gouvernement ne s’en cache pas qui pense éventuellement élargir le cadre de la surveillance aux mouvements sociaux et c’est pourquoi même la Manif pour tous s’est aussi élevée contre cette loi ! C’est montrer l’étendue des dégâts qu’elle peut faire.

N’oublions pas l’autre prétexte de censure du net qui est la pédophilie. Je suis bien tranquille, une foi la loi passée, à la prochaine affaire de pédophilie, son cadre sera élargi à ce domaine. Ben oui… et avec la même efficacité. Ensuite on trouvera bien un autre prétexte pour l’étendre et ainsi de suite.

Le pire c’est que ces fichus députés aient voté pour cette loi le jour où éclatait le scandale du fichage des enfants de Béziers sur la base de leur prénom par Robert Ménard. Un procédé qui rappelle les listes des noms juifs établies dans les années 1930 et 1940.



Le 06/05/2015 à 10h 42







skan a écrit :



Ses fortifications avaient comme but premier de protéger le royaume mais aussi de se protéger du peuple. Certains emplacements servaient clairement à mater les citoyens.







Ok.



Le 06/05/2015 à 10h 47



Manuel Valls pointe du doigt les « pressions » exercées sur les parlementaires

&nbsp;

&nbsp;Dommage pour nous, les ayants-droits n’étaient pas opposés à cette loi. Sinon on l’aurait vite oubliée <img data-src=" />



&nbsp;


Le 06/05/2015 à 11h 03

Pour information OVH va faire un communiqué en fin d’après-midi sachant que ses datacenters sont en France mais aussi au Canada et qu’au Canada une loi du même type est en train d’être votée…


john san Abonné
Le 06/05/2015 à 11h 09

Comme dit par quelqu’un d’autre, c’est à se demander si celles et ceux qui ont voté contre l’ont fait pour essayer de se protéger sachant qu’ils trainent des casseroles.


Le 06/05/2015 à 11h 14







caoua a écrit :



Je ne sais pas si pire il y aura parce que je préfère un dictateur franc qui assume ses actes que des manipulateurs menteurs qui te font croire que la loi est dans ton intérêt alors que fondamentalement elle ne l’est pas !

Mieux vaut des choses claires et net que des choses cachées, fourbes, …



Parce que quand tu as un dictateur clair, tu peux finir par agir contre lui, alors qu’un fourbe t’implante la confusion et de l’illusion afin de te contraindre a ne pas pouvoir agir contre lui.



Du coup, de mon point de vue, il est pire de voter dans un système fourbes que de voter dans un système clair !

Mais au fond, le vote n’est qu’une composante de division, et la division des peuple ne peut qu’entraîner des conneries !







La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures. Noam Chomsky



Orphee Abonné
Le 06/05/2015 à 11h 18

Si vous connaissez un équivalent à kimsufi dans un pays plus respectueux ça m’intéresse…


inextenza Abonné
Le 06/05/2015 à 11h 24







Papa Panda a écrit :



Perso, une poubelle ,je trie plus ,je jette …

j’ai d’autres poubelles pour le tri <img data-src=" />





Que proposes-tu pour les remplacer?



Zyami Abonné
Le 06/05/2015 à 11h 25







piwi82 a écrit :



Internet reste un espace public. Tout le monde y fait ce qu’il veut, y compris les gouvernements. À partir de là on va faire preuve d’intelligence et d’adaptabilité en apprenant à nos enfants à utiliser internet différemment en traitant en détails le sujet de la sécurité données personnelles avec eux (par exemple).



Si on regarde les choses positivement, cette loi va mettre en avant l'aspect pédagogie des usages d'internet. On se plaint que "les gens" utilisent internet et leurs données personnelles n'importe comment, il ne reste plus qu'à espérer que cette loi va susciter un semblant de réflexion auprès de cette population et que les usages vont évoluer dans le bon sens.    Pour le reste, bienvenue en Chine.









piwi82 a écrit :



Internet reste un espace public. Tout le monde y fait ce qu’il veut, y compris les gouvernements. À partir de là on va faire preuve d’intelligence et d’adaptabilité en apprenant à nos enfants à utiliser internet différemment en traitant en détails le sujet de la sécurité données personnelles avec eux (par exemple).



Si on regarde les choses positivement, cette loi va mettre en avant l’aspect pédagogie des usages d’internet. On se plaint que “les gens” utilisent internet et leurs données personnelles n’importe comment, il ne reste plus qu’à espérer que cette loi va susciter un semblant de réflexion auprès de cette population et que les usages vont évoluer dans le bon sens.



Pour le reste, bienvenue en Chine ! <img data-src=" />





Comme j n’ai pas voté ;)



&nbsphttps://www.youtube.com/watch?v=GuJG2TWD8bg



Le 06/05/2015 à 11h 34

Je pense que les gens ne réalisent pas les conséquences de cette loi. Ils pensent à tort n’avoir rien à cacher, ils pensent que cela ne concerne que les terroristes. Le gouvernement joue avec la peur et a récupéré les récents évènements dramatiques pour faire passer une loi qui ne serait jamais passée autrement.



Les gens ne se rendent pas compte que sur de simples suppositions, les services de renseignements pourront, sans faire appel à un juge :




  • poser des micros dans un appartement ou un véhicule

  • installer des balises GPS sur tout véhicule ou objet

  • écouter des communications téléphoniques

  • utiliser des IMSI-catchers pour écouter l’ensemble des communications (téléphone + data) dans un rayon de 1 km

  • relever qui envoie un message à qui, quand et via quel canal

  • installer un keylogger sur n’importe quel périphérique







    L’ensemble des informations récupérées pourra être conservé pendant 5 ans. Si une personne entre en contact de quelque manière que ce soit avec une personne suspectée, elle sera surveillée à son tour.



    Tout ceci est dangereux, car :

  • ce que l’on fait aujourd’hui sera peut-être interdit demain

  • le gouvernement d’aujourd’hui ne sera pas le gouvernement de demain

  • un comportement dissident (légal) peut ne pas plaire au pouvoir

  • il sera compliqué de témoigner anonymement

  • “tout ce que vous dites ou faites sera retenu contre vous”

  • si vous ne vous souciez pas du caractère privé de vos emails, messages, photos et autres fichiers sur votre ordinateur, vos proches eux, s’en soucient peut-être, et leur imposer votre “Je n’ai rien à cacher” signifie diffuser également LEURS vies privées.







    En créant MindUp(messagerie anonyme de proximité), nous avons fait le choix de chiffrer l’ensemble des données qui transitaient, et mieux que le chiffrement, nous avons pris la décision de ne collecter aucune information sur nos utilisateurs (pas de compte à créer, pas d’email, de nom, de liste de contact ni de numéro de téléphone à fournir). Car le meilleur moyen de ne pas avoir à donner d’informations sur nos utilisateurs reste de ne pas les collecter.


John Shaft Abonné
Le 06/05/2015 à 11h 39



Une référence implicite au travail de sape initié ces dernières semaines sous la houlette de « Sous-surveillance.fr », le site de l’association La Quadrature du Net.





Mon dieu, des gens contactent leurs députés pour leur faire part de leur pré-occupation ! <img data-src=" />.



Il va falloir interdire cela très très vite !


Le 06/05/2015 à 11h 44

Ne te compliques pas la vie : des message sans intérêt sur des site encore plus sans intérêts probablement, mais surtout&nbsp;&nbsp;les petite annonces&nbsp;dans la presse papier et la poste ont parfaitement fait leur preuve de leur efficacité de 1939 à 1945 et dans la loi, rien n’est prevu pour ouvrir le courrier ou collationner toutes les annonces de tous les journaux gratuits.



De toute façon les terroristes :

-soient ils montent leur projet en France, par des filierer mafieuses et ne se font attraper que parce qu’il se tire une balle dans le pied,

&nbsp;soient débarquent avec une mission et les moyen de la faire aboutir …&nbsp;

dans ces 2 cas, les lois Patriot-act’like sont totalement innefficace

yapluka expliquer ça aux sénateurs …


Le 06/05/2015 à 11h 47

Bonne idée ! Allez : « Le fait de tenter d’influencer un parlementaire par voie de communication électronique ou téléphonique est puni de 3 ans de prison et de 375000 € d’amende. »

Hop direct code pénal puis on ajoute au #PJLRenseignement une huitième clause (encore que ça peut rentrer comme atteinte à la forme républicaine), boum sur écoute, la boîte noire balance direct au procureur à cause du 40 CPP, et au gnouf <img data-src=" />


Jarodd Abonné
Le 06/05/2015 à 11h 48

Quelle pression insupportable de la part de la population, qui ose contacter leurs députés pour avoir leurs avis ou dire qu’ils sont contre ce projet de loi !



Valls <img data-src=" />


Le 06/05/2015 à 11h 51

Hum l’idée est sympa et je comprends le but.

Mais tu ne peux pas dire que les utilisateur ne sont pas identifiables, car :

pour se connecter il faut une @ip, qui est attribuée à ta carte sim qui elle même est attribuée à ton nom, voilà la boucle est bouclé tu n’es plus anonyme, même si cela ne vient pas de l’application.

sans vouloir paraître décourageant, cette loi permet d’identifié et collecter quoi que se soit et quelque soit le contenu. La solution c’est de passer par des VPN hors du territoire français.



D’ailleurs je me pose la question, mais avec TOR, comment ça se passe avec cette loi ? j’ai une petite idée mais j’ai du mal à conceptualiser l’ensemble.


lanoux Abonné
Le 06/05/2015 à 11h 52

tain suis fier mon député à voté contre, vais aller lui faire un gros poutou…jean claude mignon même si tes idées sont à l’opposée des miennes BRAVO, t’as des bollox mon gars!!!!!….bon ça t’empêche pas de me répondre quand je t’écris un?? J’espère que mes mails assidus d’explications et mon coup de gueule sur twitter aura motivé ton vote.


Le 06/05/2015 à 11h 53

Y’a plus à hesiter ! Pour la plupart, agissant envers et contre tout les intérêt et avis du Peuple Français et de la Nation, trempant dans des affaires permettant les pressions exterieures de puissances étrangères et de lobbys sur eux (quand il ne sont pas mis en place par ceux-là même) …



Qui pour croire encore à cette farce nommée “Politique”



L’histoire vous retiendra sous le nom de Traîtres !



Les comptes se paient tot ou tard, gouvernement de Vichy !


lanoux Abonné
Le 06/05/2015 à 11h 58

le modèle de valls s’est éteint en 1975 mais faudrait peut être lui rappelé que franco c’était de l’autre côté des pyrénées!


ah bin moi je suis pour une dictature démocratique …<img data-src=" />



Et pk rester avec un système dépassé et des gens pourris jusqu’à la moelle ?


Winderly Abonné
Le 06/05/2015 à 12h 04







Charly32 a écrit :



&nbsp;

&nbsp;Dommage pour nous, les ayants-droits n’étaient pas opposés à cette loi. Sinon on l’aurait vite oubliée <img data-src=" />



&nbsp;





<img data-src=" />



Le 06/05/2015 à 12h 04

Tu t’es inscrit juste pour faire la pub de ton soft ?

BTW, c’est bloqué par le SAS ici (site malveillant ?)



Chapeau, en tout cas, pour avoir retourné l’argument de “peur” du gouvernement à ton avantage :)

:ironie:


lanoux Abonné
Le 06/05/2015 à 12h 10

moi perso c’est la que va ma préférence








 « Les Moundang, à l'exemple de leurs voisins méridionaux, célèbrent avec enthousiasme la circoncision, le Djang-ré. Celle-ci ne peut avoir lieu qu'à la mort d'un roi (Gong), mais aussi chaque roi, qu'il s'agisse d'un souverain puissant régnant sur Léré ou d'un chef de commandant d'un village "doit" mourir au terme de la 7e ou 8e année de son règne, il "doit" mourir qu'il le veuille ou non. La personne à qui il incombe de forcer cette éventuelle résistance du roi n'est nul autre que son pulian, autrement dit le frère de sa mère. En effet, si le roi ne meurt pas de lui-même après 8 ans de règne, il faut que le pulian traîne au bout d'une corde, enveloppé dans la peau d'une vache blanche, le crâne du père défunt du roi — son prédécesseur — et qu'il se promène ainsi devant la place où se tient le roi "exédentaire" pour qu'il voie son memento mori. Quand le roi voit cela il meurt infailliblement la nuit suivante. Une fois que c'est chose faite, une deuxième charge incombe au pulian : il doit couper la tête du roi qui vient de mourir. La tête ainsi coupée est cousue dans la peau d'une vache blanche et, ainsi cachée, elle est introduite dans une grande poterie. L'urne funéraire est portée avec beaucoup de soin vers une montagne où se trouve une caverne faisant fonction de mausolée des crânes royaux. Mais le tronc est jeté dans une rivière et nul ne se soucie du cadavre du roi... »   





— Leo Frobenius, Atlantis V. 76. Passage traduit par Alfred Adler.


Le 06/05/2015 à 12h 17

Hello,



Vu de l’etranger ca ressemble a un gros bo tout ca !!

J’ai une question naive, On parle ici de surveillance de masse du citoyen…

Cela inclut nos chers politiques ^^

Y aurait - il des listes blanches de matos a ne pas surveiller ?


Le 06/05/2015 à 12h 23







Keliokan a écrit :



Hello,



Vu de l’etranger ca ressemble a un gros bo tout ca !!

J’ai une question naive, On parle ici de surveillance de masse du citoyen…

Cela inclut nos chers politiques ^^

Y aurait - il des listes blanches de matos a ne pas surveiller ?





La pipe à crack. <img data-src=" />



Le 06/05/2015 à 12h 25







AltreX a écrit :



Hum l’idée est sympa et je comprends le but.

Mais tu ne peux pas dire que les utilisateur ne sont pas identifiables, car :

pour se connecter il faut une @ip, qui est attribuée à ta carte sim qui elle même est attribuée à ton nom, voilà la boucle est bouclé tu n’es plus anonyme, même si cela ne vient pas de l’application.

sans vouloir paraître décourageant, cette loi permet d’identifié et collecter quoi que se soit et quelque soit le contenu. La solution c’est de passer par des VPN hors du territoire français.



D’ailleurs je me pose la question, mais avec TOR, comment ça se passe avec cette loi ? j’ai une petite idée mais j’ai du mal à conceptualiser l’ensemble.







J’arrive pas à trouver la carte sim dans mon ordinateur. Pourtant celui-ci a bien une adresse IP. Tu peux m’aider ?



Le 06/05/2015 à 12h 33







eliumnick a écrit :



J’arrive pas à trouver la carte sim dans mon ordinateur. Pourtant celui-ci a bien une adresse IP. Tu peux m’aider ?





Regarde dans ton détecteur de fumé, c’est la que tout est centralisé.



Le 06/05/2015 à 12h 34

Je me demande si il vaut mieux être con ou cupide…


Le 06/05/2015 à 12h 39

pourquoi tu cherches ?


Le 06/05/2015 à 12h 46







Keliokan a écrit :



Hello,



Vu de l’etranger ca ressemble a un gros bo tout ca !!

J’ai une question naive, On parle ici de surveillance de masse du citoyen…

Cela inclut nos chers politiques ^^

Y aurait - il des listes blanches de matos a ne pas surveiller ?





Mieux : des métiers à ne pas surveiller.

Et curieusement les parlementaires en font partie.



Le 06/05/2015 à 12h 46

je parle dans le cas du mobile …

en l’occurrence pour ton pc c’est la box sur laquelle il passe qui fait office d’identificateur, du coup tu vas me dire, “ouai mais si la box est pas à mon nom” : OK, mais la personne qui possède la box sera elle identifiée à ta place. il est ensuite du ressort du propriétaire de la box d’identifier les personnes qui utilisent sa box en son nom.



Edit : A et j’oubliais, tu peux aussi te connecter avec un dongle 3G/4G qui lui aussi peut t’identifier.

En gros toutes les interfaces de connexion à l’internet permettent l’identification (dans le cadre légal) car elles sont gérée par les FAI, qui pas de bol se verront mettre des boites noirs dans leurs réseaux.


Lyzz Abonné
Le 06/05/2015 à 12h 49







Keliokan a écrit :



Hello,



Vu de l’etranger ca ressemble a un gros bo tout ca !!

J’ai une question naive, On parle ici de surveillance de masse du citoyen…

Cela inclut nos chers politiques ^^

Y aurait - il des listes blanches de matos a ne pas surveiller ?





Bien malin qu’ils sont ils se sont protégés via l’article L821-7. :http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0511.asp





Les techniques de recueil du renseignement mentionnées au titre V du présent livre ne peuvent être mises en œuvre à l’encontre d’un magistrat, d’un avocat, d’un parlementaire ou d’un journaliste ou concerner leurs véhicules, bureaux ou domiciles que sur autorisation motivée du Premier ministre prise après avis de la commission réunie.



Mihashi Abonné
Le 06/05/2015 à 12h 52

+1


Le 06/05/2015 à 12h 55







Lyzz a écrit :



Bien malin qu’ils sont ils se sont protégés via l’article L821-7. :http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0511.asp

… sur autorisation motivée du Premier ministre prise après avis de la commission réunie.



&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;

D’apres ce que j’ai compris, il suffit que le premier ministre approuve pour que l’ecoute se mette en place…

Ils ne sont peut-etre pas aussi “proteges” qu’ils ne le pensent &nbsp; &nbsp; <img data-src=" />



Mihashi Abonné
Le 06/05/2015 à 12h 58



M. Gilles Savary qui était présent au moment du scrutin ou qui avait délégué son droit de vote a fait savoir qu’il avait voulu “voter pour”.



M. Laurent Grandguillaume qui était présent au moment du scrutin ou qui avait délégué son droit de vote a fait savoir qu’il avait voulu “voter contre”.



M. Jacques Kossowski, M. Alain Marty qui étaient présents au moment du scrutin ou qui avaient délégué leur droit de vote ont fait savoir qu’ils avaient voulu “s’abstenir volontairement”.


Lyzz Abonné
Le 06/05/2015 à 12h 58







Keliokan a écrit :



D’apres ce que j’ai compris, il suffit que le premier ministre approuve pour que l’ecoute se mette en place…

Ils ne sont peut-etre pas aussi “proteges” qu’ils ne le pensent     <img data-src=" />





«Il suffit que» C’est déjà beaucoup plus que pour tout autre citoyen et si la personne en question est proche du premier ministre elle n’a pas grand chose à craindre.



tazvld Abonné
Le 06/05/2015 à 13h 03







Koxinga22 a écrit :



Ah … ca arrive. Pas de souci <img data-src=" />

Je blâme surtout les créateurs de l’extension, qui surfent sur le sujet pour se faire une visibilité. Parasites.





Personnellement, je verrais plus un programme générant des identités “internet” avec un comportement suspect en tâche de fond.







John Shaft a écrit :



Mon dieu, des gens citoyens lambdas contactent leurs députés pour leur faire part de leur pré-occupation ! <img data-src=" />.



Il va falloir interdire cela très très vite !





<img data-src=" />

Faut pas déconner, il y a un droit d’entrer pour le “faire part de préoccupation” qui n’est pas accessible à un citoyen lambda.







AltreX a écrit :



Hum l’idée est sympa et je comprends le but.

Mais tu ne peux pas dire que les utilisateur ne sont pas identifiables, car :

pour se connecter il faut une @ip, qui est attribuée à ta carte sim qui elle même est attribuée à ton nom, voilà la boucle est bouclé tu n’es plus anonyme, même si cela ne vient pas de l’application.

sans vouloir paraître décourageant, cette loi permet d’identifié et collecter quoi que se soit et quelque soit le contenu. La solution c’est de passer par des VPN hors du territoire français.



D’ailleurs je me pose la question, mais avec TOR, comment ça se passe avec cette loi ? j’ai une petite idée mais j’ai du mal à conceptualiser l’ensemble.





D’après ce que j’ai compris de TOR, ça passe entre les mailles, mais t’es franchement suspect.







Keliokan a écrit :



Hello,



Vu de l’etranger ca ressemble a un gros bo tout ca !!

J’ai une question naive, On parle ici de surveillance de masse du citoyen…

Cela inclut nos chers politiques ^^

Y aurait - il des listes blanches de matos a ne pas surveiller ?





Hahaha, ils ne sont pas con à ce point, tu crois qu’il ont fontu un max d’entre eux dans la commission de contrôle pour quelle raison ? Il s’assure qu’au moins les 2 parties soient représentés dedans et ainsi avoir un statu quo sur leur personne (mais bon, pour les nanars, les cocos et les fritz, eux, c’est open bar)



Le 06/05/2015 à 13h 08







Lyzz a écrit :



«Il suffit que» C’est déjà beaucoup plus que pour tout autre citoyen et si la personne en question est proche du premier ministre elle n’a pas grand chose à craindre.





Je voyais plutot ca sous un angle de “guerre de clans”…&nbsp;

&nbsp;Il est tellement plus facile de connaitre les mouvements de ses ennemies…

Vous imaginez, un outils legalement autorise, qui sera couvert par le secret defense…



il va en falloir des gardes-fou !!



Le 06/05/2015 à 13h 15

Démo..cra..?TiE?? quoi ? Non c’est déprécié, il faut utiliser Dictature.


.. et dire que hier encore, certains croyaient , ici même, que cette loi n’allait pas passer.

Je reste inquiet qu’en à notre avenir lointain, plus particulièrement celui de nos enfants : ils vont être entouré d’une belle bande de naïfs, agressifs et idiots dans leur genre.


Le 06/05/2015 à 14h 12

Les communications sont chiffrées, les opérateurs peuvent donc savoir qu’il y a eu un échange entre un utilisateur et notre serveur, mais il n’est pas possible de savoir ce qui a transité. De plus, nous ne stockons aucune information, saisir nos serveurs n’aurait donc pas grand intérêt :)


Le 06/05/2015 à 14h 19







blthi a écrit :



Je pense que les gens ne réalisent pas les conséquences de cette loi. Ils pensent à tort n’avoir rien à cacher, ils pensent que cela ne concerne que les terroristes. Le gouvernement joue avec la peur et a récupéré les récents évènements dramatiques pour faire passer une loi qui ne serait jamais passée autrement.



Les gens ne se rendent pas compte que sur de simples suppositions, les services de renseignements pourront, sans faire appel à un juge :




  • poser des micros dans un appartement ou un véhicule

  • installer des balises GPS sur tout véhicule ou objet

  • écouter des communications téléphoniques

  • utiliser des IMSI-catchers pour écouter l’ensemble des communications (téléphone + data) dans un rayon de 1 km

  • relever qui envoie un message à qui, quand et via quel canal

  • installer un keylogger sur n’importe quel périphérique







    L’ensemble des informations récupérées pourra être conservé pendant 5 ans. Si une personne entre en contact de quelque manière que ce soit avec une personne suspectée, elle sera surveillée à son tour.



    Tout ceci est dangereux, car :

  • ce que l’on fait aujourd’hui sera peut-être interdit demain

  • le gouvernement d’aujourd’hui ne sera pas le gouvernement de demain

  • un comportement dissident (légal) peut ne pas plaire au pouvoir

  • il sera compliqué de témoigner anonymement

  • “tout ce que vous dites ou faites sera retenu contre vous”

  • si vous ne vous souciez pas du caractère privé de vos emails, messages, photos et autres fichiers sur votre ordinateur, vos proches eux, s’en soucient peut-être, et leur imposer votre “Je n’ai rien à cacher” signifie diffuser également LEURS vies privées.







    En créant MindUp(messagerie anonyme de proximité), nous avons fait le choix de chiffrer l’ensemble des données qui transitaient, et mieux que le chiffrement, nous avons pris la décision de ne collecter aucune information sur nos utilisateurs (pas de compte à créer, pas d’email, de nom, de liste de contact ni de numéro de téléphone à fournir). Car le meilleur moyen de ne pas avoir à donner d’informations sur nos utilisateurs reste de ne pas les collecter.





    Je salue l’initiative, mais que faisiez vous si le renseignement vous enjoint à biaiser la procédure de chiffrement, vous demande tout simplement les accès, mettre des backdoors… ?



Le 06/05/2015 à 14h 23

Oui. Nous avons tous quelque chose à promouvoir. Ta réponse n’a-t-elle pas pour but de valoriser ton 2e Moi virtuel ? :)Tu t’es enfermé dans la seconde personnalité virtuelle que tu t’es forgée. Tu devrais tester MindUp, il n’y a ni compte ni pseudo, tu pourras donc changer de personnalité au fil de tes contributions, c’est une expérience intéressante :p



Comment ça c’est bloqué par le SAS ? Quel SAS ?


Le 06/05/2015 à 14h 23

Justement ! je ne remet pas en cause la sécurité entre le client et le serveur, ce qui intervient ici c’est le faite que grâce au boites noire les échanges seront fliqué à partir des routeurs de tout les FAI français, du coup si un échange (chiffré ou non) d’un mec surveillé est détecté, il pourra être stocké pendant 5 ans et de ce fait analysé à loisir.



La détections de comportement suspect par algorithme est pas ce qui est le plus inquiétant en soit, c’est surtout le droit de collecte des données (plus ou moins arbitraire) sous des prétextes douteux.

Et ce quelque soit le type d’échange à partir du moment ou ça passe par les réseaux des FAI avec des @ip authentifiée.


Le 06/05/2015 à 14h 27







blthi a écrit :



Oui. Nous avons tous quelque chose à promouvoir. Ta réponse n’a-t-elle pas pour but de valoriser ton 2e Moi virtuel ? :)Tu t’es enfermé dans la seconde personnalité virtuelle que tu t’es forgée. Tu devrais tester MindUp, il n’y a ni compte ni pseudo, tu pourras donc changer de personnalité au fil de tes contributions, c’est une expérience intéressante :p



Comment ça c’est bloqué par le SAS ? Quel SAS ?







Vraiment j’aime la pub qui considère ses potentiels futurs clients comme des cons…



Le 06/05/2015 à 14h 28







AltreX a écrit :



Justement ! je ne remet pas en cause la sécurité entre le client et le serveur, ce qui intervient ici c’est le faite que grâce au boites noire les échanges seront fliqué à partir des routeurs de tout les FAI français, du coup si un échange (chiffré ou non) d’un mec surveillé est détecté, il pourra être stocké pendant 5 ans et de ce fait analysé à loisir.



La détections de comportement suspect par algorithme est pas ce qui est le plus inquiétant en soit, c’est surtout le droit de collecte des données (plus ou moins arbitraire) sous des prétextes douteux.

Et ce quelque soit le type d’échange à partir du moment ou ça passe par les réseaux des FAI avec des @ip authentifiée.





en parlant de ça je me demandais : comme le FAIBox sont propriétés et font partir du réseaux des FAI, ils vont pouvoir mettre leur boite noir dans les FAIBox ou non ?



Le 06/05/2015 à 14h 30

Nous n’avons pas d’informations à communiquer. Nous n’en récupérons pas. Si nous sentons que MindUp est menacé de quelque manière que ce soit, nous délocalisons tout à l’étranger. Notre unique but est de permettre une totale liberté d’expression à nos utilisateurs.


Le 06/05/2015 à 14h 31

c’est pas impossible, mais a mon avis ça serait beaucoup plus simple pour eux de les placer dans les NRA


Le 06/05/2015 à 14h 31

le SAS est le nom du proxy de l’entreprise depuis laquelle je me connecte à internet (j’ai vu ce nom plusieurs fois dans plusieurs boites différentes, j’en ai déduit qu’il s’agissait d’un terme générique, à tord p-e)



J’aimerais tester ton service, mais hélas ça devra attendre ce soir pour que je puisse voir un peu de quoi ça à l’air. Pour l’instant, tout ce que je sais de cette url, c’est qu’elle tombe dans les règles de blocage du filtre de la boite (ce qui n’est pas un bon point, ce filtre est paramétré pour bloquer les sites de cul et les sites malveillants, y a du cul sur ton site ?)


Le 06/05/2015 à 14h 39

Pourquoi dis-tu que je le considère comme un con ? Je n’émets pas de jugement sur sa personnalité (que je ne connais pas). Je dis simplement que lorsqu’il n’y a pas de pseudo, on peut se comporter différemment au fil de ses interventions et que c’est sociologiquement intéressant. Être sympa un coup, et désagréable le second.



Le mot “client” me semble mal choisi, l’application est gratuite, n’affiche aucune publicité et ne collecte aucune information susceptible d’être revendue.


Le 06/05/2015 à 14h 42

Et voila, c’est fait, c’est officiel.



A compter de ce jour, la France n’est plus une démocratie.



Plus inquiétant encore, le fait que la quasi totalité des élus PS aient voté ce texte sans même hésiter.



Maintenant que le doigt est dans l’engrenage, il est inéluctable que ce pays finisse en société de surveillance d’un nouveau genre.



Le 06/05/2015 à 14h 44

C’est étonnant. Peut être que l’extension .io est trop originale pour le proxy ? Le site est tout ce qu’il y a de plus neutre. Tu trouveras des informations sur notre page Facebook si elle n’est pas bloquée elle non plus :https://www.facebook.com/MindUpOfficial


Le 06/05/2015 à 14h 49







blthi a écrit :



Nous n’avons pas d’informations à communiquer. Nous n’en récupérons pas. Si nous sentons que MindUp est menacé de quelque manière que ce soit, nous délocalisons tout à l’étranger. Notre unique but est de permettre une totale liberté d’expression à nos utilisateurs.





Ça ne fonctionne malheureusement pas comme ça <img data-src=" />



fred42 Abonné
Le 06/05/2015 à 14h 51

Ma FAIBox est déjà noire, dois-je m’inquiéter ?


Le 06/05/2015 à 14h 52

Si les échanges sont chiffrés, ils stockeront des données chiffrées qui ne les avanceront pas à grand-chose. À moins qu’ils aient cassé le protocole SSL/TLS, mais là c’est une autre histoire :s


Le 06/05/2015 à 14h 53

Dupont-Aignan ne m’a jamais déçu <img data-src=" />








iksarfighter a écrit :



Je pense que ces élus sont en priorité visés par de possible attentats terroristes, c’est pour cela qu’ils essayent de sécuriser leur petit cul et celui de leur famille aussi sans doute.





C’est pour ça que les gus mettaient des bombinettes dans le métro et RER ou restaux populo. Les députés sont cernés de gardes et d’appareils de détections ce sont les derniers qui sauteront.&nbsp;



Le 06/05/2015 à 15h 05







blthi a écrit :



Pourquoi dis-tu que je le considère comme un con ? Je n’émets pas de jugement sur sa personnalité (que je ne connais pas). Je dis simplement que lorsqu’il n’y a pas de pseudo, on peut se comporter différemment au fil de ses interventions et que c’est sociologiquement intéressant. Être sympa un coup, et désagréable le second.



Le mot “client” me semble mal choisi, l’application est gratuite, n’affiche aucune publicité et ne collecte aucune information susceptible d’être revendue.









Ta réponse n’a-t-elle pas pour but de valoriser ton 2e Moi virtuel ? :)Tu t’es enfermé dans la seconde personnalité virtuelle que tu t’es forgée.





Pour moi, dans ce passage la, tu le prends pour un con. Par la suite tu le brosses dans le sens du poil pour dire que ta solution est mieux.



Edit : et si tu veux, remplace client par utilisateur.



Le 06/05/2015 à 15h 07







blthi a écrit :



Si les échanges sont chiffrés, ils stockeront des données chiffrées qui ne les avanceront pas à grand-chose. À moins qu’ils aient cassé le protocole SSL/TLS, mais là c’est une autre histoire :s







Ben pas de soucis. Si c’est chiffré, ils gardent les infos jusqu’à ce que le décryptage soit possible.



Le 06/05/2015 à 15h 10

tu connais l’usurpation de certificat mis en oeuvre par une attaque du milieu ? vu qu’on ne sait pas ce qu’il y a dans les boite noire qui nous dit que c’est pas un truc du genre ?



dsl je pousse un peu, mais on sait jamais <img data-src=" />


Le 06/05/2015 à 15h 11







blthi a écrit :



C’est étonnant. Peut être que l’extension .io est trop originale pour le proxy ? Le site est tout ce qu’il y a de plus neutre. Tu trouveras des informations sur notre page Facebook si elle n’est pas bloquée elle non plus :https://www.facebook.com/MindUpOfficial





Non, d’autre site en .io fonctionnent. Pas grave.









blthi a écrit :



Pourquoi dis-tu que je le considère comme un con ? Je n’émets pas de jugement sur sa personnalité (que je ne connais pas). Je dis simplement que lorsqu’il n’y a pas de pseudo, on peut se comporter différemment au fil de ses interventions et que c’est sociologiquement intéressant. Être sympa un coup, et désagréable le second.



Le mot “client” me semble mal choisi, l’application est gratuite, n’affiche aucune publicité et ne collecte aucune information susceptible d’être revendue.





Je me fend d’une petite réponse là dessus (pourquoi il est légitime qu’on te pose cette question).

Le prend pas mal, hein ? Mais s’inscrire pour poster un lien vers un truc perso en guise de premier message, c’est un peu connoté “bot publicitaire”.

Le discours que tu donnes en premier lieu est axé sur la peur de se faire surveiller par un gouvernement (l’exposé du problème), et tu enchaine avec un lien vers ton service (la solution). C’est une technique commerciale qui rend ton message peu naturel.

De plus, je suis curieux : c’est un service qui ne stocke rien sur les utilisateurs, rend service, n’affiche pas de pub, n’est pas payant, et tu va même en faire la promotion, à la main, sur les fora. Tout ça est très bien dans l’absolu, sauf que dans mon expérience empirique, personne ne fait ça. Pas sans une idée derrière la tête.



Mais tout ça n’est qu’une impression “à chaud” de ton texte, il faudrait que je voie ce MindUp pour me faire une véritable idée.



Le 06/05/2015 à 15h 13







blthi a écrit :



Si les échanges sont chiffrés, ils stockeront des données chiffrées qui ne les avanceront pas à grand-chose. À moins qu’ils aient cassé le protocole SSL/TLS, mais là c’est une autre histoire :s





Le problème pour une attaque par force brut vient du pseudo aléatoire, ils sont capables de trouver un biais, ce qui réduit considérablement les champs de recherche et le temps de calcul (si on arrive à éliminer quasi toutes les possibilités 99 fois sur 100, forcément…)



Le 06/05/2015 à 15h 18







Koxinga22 a écrit :



Non, d’autre site en .io fonctionnent. Pas grave.







Je me fend d’une petite réponse là dessus (pourquoi il est légitime qu’on te pose cette question).

Le prend pas mal, hein ? Mais s’inscrire pour poster un lien vers un truc perso en guise de premier message, c’est un peu connoté “bot publicitaire”.

Le discours que tu donnes en premier lieu est axé sur la peur de se faire surveiller par un gouvernement (l’exposé du problème), et tu enchaine avec un lien vers ton service (la solution). C’est une technique commerciale qui rend ton message peu naturel.

De plus, je suis curieux : c’est un service qui ne stocke rien sur les utilisateurs, rend service, n’affiche pas de pub, n’est pas payant, et tu va même en faire la promotion, à la main, sur les fora. Tout ça est très bien dans l’absolu, sauf que dans mon expérience empirique, personne ne fait ça. Pas sans une idée derrière la tête.



Mais tout ça n’est qu’une impression “à chaud” de ton texte, il faudrait que je voie ce MindUp pour me faire une véritable idée.





C’est normal qu’il veuille que son service ait du succès non ?

Pour le côté “commercial” il s’y prend un peu mal <img data-src=" />



Blthi &gt; En revanche je t’invite à aller sur le forum pour en discuter, tu seras étonné de la qualité des personnes qui y squattent.



Le 06/05/2015 à 15h 34

Cette loi de surveillance n’a jamais eu pour ut de surveiller les terro mais un risque bien plus grave encore: Les français..au cas où un jour ils ouvriraient les yeux

http://www.atlantico.fr/rdv/chroniques-pot-aux-roses/enquete-attentats-charlie-h…

Ca me donne encore plus envie d’être fidèle à vie à PC impact


Le 06/05/2015 à 15h 47

Je comprends tes interrogations. Je fréquente quotidiennement ce site d’actu depuis plusieurs années, je m’y suis inscrit lundi pour réagir à l’article sur l’application Secret. MindUp s’en rapproche en de nombreux points et une partie de la communauté Secret a switché vers MindUp lorsque l’application a été arrêtée. Je voulais simplement réagir à certains commentaires et pourquoi pas, parler de MindUp, mais l’article était réservé aux abonnés et je n’ai pas pu poster.



Pour revenir à notre discussion, j’avais envie de réagir à cet article, et comme je suis à présent inscrit, je l’ai fait. Je n’ai pas de formation de commercial, je suis ingénieur système, mais je le confesse, lorsque j’ai une occasion de parler de MindUp, c’est plus fort que moi.



Nous y travaillons 16h/j 7j/7 depuis octobre alors forcément ce projet me tient à coeur. Notre politique de confidentialité répondra peut-être à certaines de tes questions ?


Le 06/05/2015 à 15h 47

Bon ben il reste encore un espoir avec le conseil constitutionnel <img data-src=" />



Monde de merde.



Plus jamais je vote pour un de ces gus dans un hémicycle.


Le 06/05/2015 à 15h 54

Je n’ai aucun doute là dessus. Je fréquente d’ailleurs ce site d’actu pour la qualité des interventions de ses lecteurs que je me surprends parfois à trouver plus intéressantes que les articles eux-mêmes :)



MindUp est en attente de validation sur iOS et est encore en version bêta. Nous ne sommes pas encore prêts à communiquer dessus à trop grande échelle. Je me ferais cependant un plaisir de faire un tour du côté du forum en temps voulu !


Le 06/05/2015 à 15h 56







blthi a écrit :



Je comprends tes interrogations. Je fréquente quotidiennement ce site d’actu depuis plusieurs années, je m’y suis inscrit lundi pour réagir à l’article sur l’application Secret. MindUp s’en rapproche en de nombreux points et une partie de la communauté Secret a switché vers MindUp lorsque l’application a été arrêtée. Je voulais simplement réagir à certains commentaires et pourquoi pas, parler de MindUp, mais l’article était réservé aux abonnés et je n’ai pas pu poster.



Pour revenir à notre discussion, j’avais envie de réagir à cet article, et comme je suis à présent inscrit, je l’ai fait. Je n’ai pas de formation de commercial, je suis ingénieur système, mais je le confesse, lorsque j’ai une occasion de parler de MindUp, c’est plus fort que moi.



Nous y travaillons 16h/j 7j/7 depuis octobre alors forcément ce projet me tient à coeur. Notre politique de confidentialité répondra peut-être à certaines de tes questions ?





En tout cas je vous souhaite beaucoup de réussite <img data-src=" />



Le 06/05/2015 à 16h 02

Contrairement à un site web dont le certificat est validé par le navigateur. Nous n’avons pas besoin de passer par une autorité de certification, nous gérons de bout en bout le chiffrement. Il n’est donc pas possible de se mettre en MITM.


Le 06/05/2015 à 16h 07

Merci beaucoup&nbsp;<img data-src=" />


Le 06/05/2015 à 16h 13

Fun fact : le lien vers “policy” fonctionne correctement. Et de là, j’ai accès à la home ( <img data-src=" /> )

Le site est bien foutu, de ce que j’en ai vu, je testerai probablement l’appli portable :)


Le 06/05/2015 à 16h 24

C’est très étrange, en dehors du HTTP referer ajouté par le navigateur, il n’y a aucune différence entre aller directement sur la home et y aller depuis policy.&nbsp;<img data-src=" />


Le 06/05/2015 à 18h 29

Oui oui, je te confirme que l’accès direct à la home fonctionne lui aussi ^_^

L’erreur de tout à l’heure était une anomalie, probablement due au réseau de mon coté (ça arrive)


Le 06/05/2015 à 19h 23

Bon ça va alors !&nbsp;<img data-src=" />


Le 07/05/2015 à 00h 40

donc si j’ai bien compris:



les pour: la liste des traitres a la nation

les abstentionniste: les collabos

les contre: les resistants



c’est pas ca? <img data-src=" />


Le 07/05/2015 à 05h 32







Papa Panda a écrit :



Alors, nous avons une bonne palette de :




  • faux culs

  • trou du culs

  • mafieux

  • petite bite

  • fascho

  • gaucho

  • gestapo

  • collabo

  • etc…



    Le compte est bon.

    Merci …



    Sinon ,franchement , à quoi cela sert de savoir qui a voté quoi …cette loi les arrange tous bien …

    Et ,après nous parlons de république et de démocratie … un référendum aurait été tout aussi comique …vu qu’ils auraient annoncé cela comme un choix contre le terrorisme et le “raciste” de masse …





    “Sinon ,franchement , à quoi cela sert de savoir qui a voté quoi …cette loi les arrange tous bien …”



    Les urnes s’en rappelleront peut-être



Le 07/05/2015 à 05h 55







Soriatane a écrit :



Courage, il reste les sénateurs.&nbsp;





c’est le parlement qui a le dernier mot

reste peut-être le CC

sinon ce seront les urnes qui s’en rappelleront certainement



Le 07/05/2015 à 05h 56







popolski a écrit :



“Sinon ,franchement , à quoi cela sert de savoir qui a voté quoi …cette loi les arrange tous bien …”



Les urnes s’en rappelleront peut-être





“Les français sont des veaux”.

Einstein.







:p



Le 07/05/2015 à 07h 10

A lire, la reaction d’OVH. Pas de “on déménage” finalement. Il a l’air “satisfait” des concessions effectuées sur la partie hébergeurs <img data-src=" />



OVH



&nbsp;


Le 07/05/2015 à 11h 18







Papa Panda a écrit :



Alors, nous avons une bonne palette de :




  • faux culs

  • trou du culs

  • mafieux

  • petite bite

  • fascho

  • gaucho

  • gestapo

  • collabo

  • etc…



    Le compte est bon.

    Merci …



    Sinon ,franchement , à quoi cela sert de savoir qui a voté quoi …cette loi les arrange tous bien …

    Et ,après nous parlons de république et de démocratie … un référendum aurait été tout aussi comique …vu qu’ils auraient annoncé cela comme un choix contre le terrorisme et le “raciste” de masse …



    Tout à fait d’accord avec toi.

    Un détail : Christian Estrosi, qui a bien magouillé, lui aussi, était pour que le Net soit en quelque sorte bridé.&nbsp;

    Il a dû se précipiter pour voter pour !



    Dire que ça crie au fascisme en parlant du FN ! ILS SONT PIRE !



    A QUAND LE SALUT NAZI, Monsieur VALLS ?

    &nbsp;



Le 07/05/2015 à 12h 23







yulpocket a écrit :



A lire, la reaction d’OVH. Pas de “on déménage” finalement. Il a l’air “satisfait” des concessions effectuées sur la partie hébergeurs <img data-src=" />



OVH







J’avais rarement vu OVH retourner autant sa veste. Ils ont du être sérieusement menacé <img data-src=" />





Finalement, que conseillez-vous à vos clients ?



D’abord, pour nos clients hébergement français et étrangers, il n’y a pas de changements, sauf si le client a une activité terroriste. En dehors de ce cas de figure, l’hébergement en France n’est pas impacté par la loi renseignement et tout continue comme avant.





<img data-src=" />



Le 07/05/2015 à 13h 14

quand le produit est gratuit, le produit est l’utilisateur


Le 07/05/2015 à 15h 21

Bien envoyé inspecteur Derrick !&nbsp;<img data-src=" />


pbigen Abonné
Le 07/05/2015 à 16h 20

voilà la réponse de ma député, qui a voté comme beaucoup de socialistes ce projet de loi , lorsque je l’ai interpelée :

Vous avez souhaité me faire part de vos inquiétudes au sujet du projet de loi relatif au service public du renseignement, que l’Assemblée nationale vient d’adopter ce jour en première lecture. Je vous en remercie vivement.

Cela me permet de vous préciser la logique de ce projet de loi qui consiste à donner un cadre légal à l’activité de nos services de renseignement, la loi de 1991 étant devenue obsolète du fait des évolutions technologiques mais aussi de la mutation des menaces potentielles.



En effet, rien ne serait plus dangereux pour les libertés individuelles et pour la démocratie que l’absence de cadre légal, de contrôle et de voies de recours. Or, la France est l’une des dernières démocraties à ne pas avoir de cadre juridique pour structurer les activités de ses services de renseignement. Ce vide fragilise potentiellement les libertés individuelles, en même temps que les agents de ces services dans leur action quotidienne.



Ce projet de loi ne constitue ni une réponse sécuritaire ou médiatique aux tragiques évènements de janvier, ni une loi de circonstance. Il est au contraire issu d’un travail de longue date, et résulte des conclusions du rapport parlementaire des Députés Urvoas et Verchère, remis en mai 2013, relatif à l’évaluation du cadre juridique applicable aux services de renseignement. A l’issue de ces premiers travaux, le Président de la République avait d’ailleurs annoncé dès juillet 2014 la mise en œuvre d’un projet de loi en la matière.





Les attentats de janvier 2015 n’ont fait qu’accélérer le calendrier en raison de l’urgence pour notre pays de se doter de moyens plus efficaces pour prévenir notamment les actes de terrorisme. L’engagement international de la France en fait plus que jamais une cible, comme nous avons pu le constater au cours des derniers mois.







Le projet de loi fixe donc un cadre légal précis pour les missions de renseignement qui ont pour objet la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée. Il redéfinit de façon plus claire, plus étroite et plus stricte ce qui relève du champ d’activité du renseignement, lié au seul intérêt de la Nation. En sont dorénavant exclus le maintien de l’ordre public et les problèmes courants.





Surtout, avec ce texte, l’activité du renseignement fera l’objet d’un contrôle renforcé permettant d’apporter de nouvelles garanties en matière de respect de la vie privée et d’intrusions inopportunes.



En effet, la création de la Commission nationale du contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) va permettre d’agir concrètement sur le pouvoir politique par le biais d’avis préalables aux décisions du Premier ministre. Cette commission administrative indépendante disposera de toutes les informations utiles à l’exercice de sa mission de contrôle, ainsi que des moyens humains techniques et financiers nécessaires. Elle aura la capacité de saisir le Conseil d’Etat qui pourra sanctionner l’Etat et saisir la justice en cas d’infraction.



Tous les citoyens, ainsi que les personnes morales, auront également la possibilité de saisir le Conseil d’Etat en cas de doute.



Un second niveau de contrôle est donc également garanti par le Conseil d’Etat et la juridiction pénale. Le Conseil d’Etat étant compétent pour annuler une décision ou pour condamner l’Etat.



Enfin, le projet de loi reconnait un statut particulier pour les personnes qui exercent de métiers ou des fonctions protégées (avocats, journalistes…), pour qui le recours à l’urgence sera interdit en matière de surveillance.



Les militants politiques, associatifs et syndicaux, comme tous les citoyens, doivent bénéficier d’une liberté totale de penser et d’agir, qui leur sera garanti par le système d’autorisation et de contrôle prévu par la loi.



Comme vous pouvez le constater, si les inquiétudes sont toujours légitimes, et même indispensables, concernant le respect de nos libertés fondamentales, ce projet de loi ne les remet nullement en cause. Bien au contraire, il a pour objet d’adapter nos services de renseignement afin d’assurer la sécurité de notre pays, tout en renforçant le cadre juridique de leurs activités, permettant ainsi de mieux garantir les libertés publiques et la vie privée.



Pour compléter votre information et tenter de répondre aux questions que vous posez, je me permets de vous adresser le courrier du Président de la commission des Lois aux députés, qui eux-aussi, et c’est heureux, avaient des interrogations. Je n’ai pas participé au débat sur ce texte mais j’ai pris connaissance de nombreux documents (articles, rapports et courriers). C’est en mon âme et conscience, sans prétendre détenir la vérité, que j’ai voté ce texte.



Espérant avoir pu répondre pleinement à vos inquiétudes et restant à votre disposition afin de vous apporter toute information complémentaire, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes sentiments dévoués.

C’est sûrement un texte générique fourni par les communicants du PS. Stupidement, j’ai voté PS mais promis, plus jamais, ça ne se reproduira!


Le 07/05/2015 à 16h 48

Combien parmi eux ont dénoncé la dictature de la transparence pour ne pas avoir à déclarer leur patrimoine ?


Le 07/05/2015 à 16h 51

Langue de bois.



:facepalm:

&nbsp;

Bien sur que si, il existe un cadre légal : c’est interdit et faut passer par le juge.



Quand les RG vont assassiner des gens arbitrairement, on ne va pas les condamner et créer « un cadre légal » pour ces assassinats ?


Patch Abonné
Le 07/05/2015 à 21h 01







popolski a écrit :



“Sinon ,franchement , à quoi cela sert de savoir qui a voté quoi …cette loi les arrange tous bien …”



Les urnes s’en rappelleront peut-être



même pas, la majorité pense n’avoir rien à cacher et/ou à se reprocher, et croit que ca ne touchera que les terroristes… et est donc POUR cette loi de merde.

et même sans ca, la mémoire de la majorité est de 4 à 6 mois en politique…



pbigen Abonné
Le 08/05/2015 à 06h 36

ma réponse à ma députée:

je vous remercie d’avoir pris le temps et le soin de rédiger une réponse

personnalisée et bien argumentée mais je suis malheureusement contraint

de soutenir avec plus de force l’initiative de madame de La Raudière et

monsieur Tardy. Je fonde en effet plus d’espoir dans la censure du

conseil constitutionnel que dans le Sénat pour une réécriture positive

de cette loi d’urgence. Que de temps perdu, de brassage d’air, de

dénigrement des personnes dubitatives quand on sait qu’il faudra au

final que les Assemblées reprennent dans quelques mois/années ce travail

baclé!



Il n’est même pas sûr que monsieur S. ou un de ses affidés, revenu

au pouvoir, vous remerciera de faciliter le travail et d’assurer la

“sécurité” d’un squale bis pour effectuer ses basses oeuvres.



C’est à nous faire douter, une fois de plus hélas, de la sagesse de nos

élus!



Cette loi me semble à cent lieux des valeurs que les socialistes

professaient lorsqu’ils étaient dans l’opposition il n’y a passi

longtemps. Je suis par ailleurs déçu que pour moraliser des actions

illégales, on soit obligé de changer la loi!



Pour moi, c’est comme si pour ne pas faire trop de mal aux chauffards,

nous augmentions la vitesse limite autorisée et/ou le taux d’alcoolémie

toléré. Vous pouvez avoir d’autres opinions mais je pense que, sans le

soutien de vos électeurs dont j’ai fait partie, vous - élus socialistes




  • les porterez bientôt loin du pouvoir.


Le 08/05/2015 à 09h 42







pbigen a écrit :



voilà la réponse de ma député, qui a voté comme beaucoup de socialistes ce projet de loi , lorsque je l’ai interpelée :

Vous avez souhaité me faire part de vos inquiétudes au sujet du projet de loi relatif au service public du renseignement, que l’Assemblée nationale vient d’adopter ce jour en première lecture. Je vous en remercie vivement.

Cela me permet de vous préciser la logique de ce projet de loi qui consiste à donner un cadre légal à l’activité de nos services de renseignement, la loi de 1991 étant devenue obsolète du fait des évolutions technologiques mais aussi de la mutation des menaces potentielles.



En effet, rien ne serait plus dangereux pour les libertés individuelles et pour la démocratie que l’absence de cadre légal, de contrôle et de voies de recours. Or, la France est l’une des dernières démocraties à ne pas avoir de cadre juridique pour structurer les activités de ses services de renseignement. Ce vide fragilise potentiellement les libertés individuelles, en même temps que les agents de ces services dans leur action quotidienne.



Ce projet de loi ne constitue ni une réponse sécuritaire ou médiatique aux tragiques évènements de janvier, ni une loi de circonstance. Il est au contraire issu d’un travail de longue date, et résulte des conclusions du rapport parlementaire des Députés Urvoas et Verchère, remis en mai 2013, relatif à l’évaluation du cadre juridique applicable aux services de renseignement. A l’issue de ces premiers travaux, le Président de la République avait d’ailleurs annoncé dès juillet 2014 la mise en œuvre d’un projet de loi en la matière.





Les attentats de janvier 2015 n’ont fait qu’accélérer le calendrier en raison de l’urgence pour notre pays de se doter de moyens plus efficaces pour prévenir notamment les actes de terrorisme. L’engagement international de la France en fait plus que jamais une cible, comme nous avons pu le constater au cours des derniers mois.







Le projet de loi fixe donc un cadre légal précis pour les missions de renseignement qui ont pour objet la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée. Il redéfinit de façon plus claire, plus étroite et plus stricte ce qui relève du champ d’activité du renseignement, lié au seul intérêt de la Nation. En sont dorénavant exclus le maintien de l’ordre public et les problèmes courants.





Surtout, avec ce texte, l’activité du renseignement fera l’objet d’un contrôle renforcé permettant d’apporter de nouvelles garanties en matière de respect de la vie privée et d’intrusions inopportunes.



En effet, la création de la Commission nationale du contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) va permettre d’agir concrètement sur le pouvoir politique par le biais d’avis préalables aux décisions du Premier ministre. Cette commission administrative indépendante disposera de toutes les informations utiles à l’exercice de sa mission de contrôle, ainsi que des moyens humains techniques et financiers nécessaires. Elle aura la capacité de saisir le Conseil d’Etat qui pourra sanctionner l’Etat et saisir la justice en cas d’infraction.



Tous les citoyens, ainsi que les personnes morales, auront également la possibilité de saisir le Conseil d’Etat en cas de doute.



Un second niveau de contrôle est donc également garanti par le Conseil d’Etat et la juridiction pénale. Le Conseil d’Etat étant compétent pour annuler une décision ou pour condamner l’Etat.



Enfin, le projet de loi reconnait un statut particulier pour les personnes qui exercent de métiers ou des fonctions protégées (avocats, journalistes…), pour qui le recours à l’urgence sera interdit en matière de surveillance.



Les militants politiques, associatifs et syndicaux, comme tous les citoyens, doivent bénéficier d’une liberté totale de penser et d’agir, qui leur sera garanti par le système d’autorisation et de contrôle prévu par la loi.



Comme vous pouvez le constater, si les inquiétudes sont toujours légitimes, et même indispensables, concernant le respect de nos libertés fondamentales, ce projet de loi ne les remet nullement en cause. Bien au contraire, il a pour objet d’adapter nos services de renseignement afin d’assurer la sécurité de notre pays, tout en renforçant le cadre juridique de leurs activités, permettant ainsi de mieux garantir les libertés publiques et la vie privée.



Pour compléter votre information et tenter de répondre aux questions que vous posez, je me permets de vous adresser le courrier du Président de la commission des Lois aux députés, qui eux-aussi, et c’est heureux, avaient des interrogations. Je n’ai pas participé au débat sur ce texte mais j’ai pris connaissance de nombreux documents (articles, rapports et courriers). C’est en mon âme et conscience, sans prétendre détenir la vérité, que j’ai voté ce texte.



Espérant avoir pu répondre pleinement à vos inquiétudes et restant à votre disposition afin de vous apporter toute information complémentaire, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes sentiments dévoués.

C’est sûrement un texte générique fourni par les communicants du PS. Stupidement, j’ai voté PS mais promis, plus jamais, ça ne se reproduira!





c’est quand les prochaines élections ?



Le 08/05/2015 à 09h 47







Nikodym a écrit :



“Les français sont des veaux”.

Einstein.







:p





il semble que ce soit la général De Gaulle qui a prononcé ceci &nbsp;(pourrait aussi être “dévots” (très pieux)



Le 08/05/2015 à 17h 15







popolski a écrit :



il semble que ce soit la général De Gaulle qui a prononcé ceci &nbsp;(pourrait aussi être “dévots” (très pieux)





C’est à la mode de tout attribuer à Einstein.

Vu le contexte, dévots me semble très peu probable…



Le 08/05/2015 à 17h 17

Emmanuel Todd chez Bourdin ce matin, assez intéressant <img data-src=" />


Patch Abonné
Le 11/05/2015 à 07h 55







Nikodym a écrit :



C’est à la mode de tout attribuer à Einstein.

Vu le contexte, dévots me semble très peu probable…



et même sans le contexte, ca serait sincèrement étonnant que ca soit Einstein qui dise cela, vu qu’il détestait les gens…