WikiLeaks : l’intervention des géants du Blu-ray dans le dossier Hadopi VLC

WikiLeaks : l’intervention des géants du Blu-ray dans le dossier Hadopi VLC

Ne reste plus que les yeux pour Blu-ray

Avatar de l'auteur
Marc Rees

Publié dans

Droit

17/04/2015 6 minutes
217

WikiLeaks : l’intervention des géants du Blu-ray dans le dossier Hadopi VLC

WikiLeaks a diffusé ce matin 30 000 documents et 170 000 emails dérobés à Sony Pictures Entertainment par des pirates informatiques. Dans le lot, une cinquantaine de documents concerne la demande VideoLan adressée en 2012 à la Hadopi pour permettre l’interopérabilité du Blu-ray.

Saisie par l’association VidéoLan, la Hadopi avait été invitée à dire comment le fameux lecteur VLC peut lire le Blu-ray. Ce format est en effet encerclé de DRM, ces verrous numériques anticopie parfois aussi antilecture. Un an plus tard, l’avis rendu par la Rue de Texel expliquait que, ni l’exception de l’ingénierie inverse, ni l’exception de décompilation ne lui autorise à contraindre le consortium Blu-ray à fournir les clés de chiffrement et autres secrets technologiques.

Dans le détail, on pourra relire cette actualité, mais pour résumer la Hadopi considère que la première exception ne concerne que les idées et les principes qui sous-tendent le fonctionnement d’un logiciel, alors que la seconde exception est réservée au seul logiciel. VLC avait été très déçu de cette réponse, en témoigne cette interview de Marie Duponchelle, avocate en droit des TIC et des logiciels libres qui avait épaulé l'association dans cette saisine. Celle qui a fait sa thèse sur l'interopérabilité (avec félicitation du jury) nous expliquait :

« Hadopi devait poser les limites de l'interopérabilité, d'une part, et du recours aux MTP, d'autre part. En effet, il existe un "flou" juridique quant à l'articulation de l'interopérabilité et des MTP dans la loi. D'un côté, on ne peut pas toucher aux MTP mais de l'autre, ces mesures ne peuvent constituer un obstacle à la mise en œuvre "effective" de l'interopérabilité (art. L331-5 du Code de la propriété intellectuelle). Alors comment je fais si la mise en œuvre de l'interopérabilité est bloquée par une MTP que l'on ne peut contourner ? Je renonce purement et simplement au développement de mon logiciel ou je considère que les dispositions de l'article L331-5 posent un principe général de garantie de l’interopérabilité ? Voilà à quoi devait répondre l'Hadopi... ».

Ou pour un résumé plus direct, les propos de Jean-Baptiste Kempf, membre de Videolan : « c’est une réponse aberrante. C’est comme si je leur demandais : est-ce que le ciel est bleu, la Hadopi me répond « non ». Elle ne répond pas à la problématique visant à expliquer ce qu’on a exactement le droit de faire ».

VLC, Hadopi, Sony sur Wikileaks

Aujourd’hui, la révélation des fichiers Sony sur Wikileaks permet d’avoir un autre angle sur ce dossier. « Sony est un membre de la MPAA et un important lobbyiste sur les questions liées à la politique d'Internet, le piratage, les accords commerciaux ainsi que les questions de droits d'auteur » rappelle Julian Assange. En effet, une requête montre comment ce géant et le consortium AACS, dont il est membre, ont pris ce dossier sous le bras. 

Dans le lot des documents, on retrouve notre interview de VideoLan, mais surtout une pièce classée « confidentiel » et rédigée par un cabinet d’avocats à l’attention de Marie-Françoise Marais. Le consortium Advanced Access Content Systemy explique en effet que la demande de Videolan est « erronée », et procède d’une « analyse inadéquate » (le document en anglais, sa version française définitive).

L’affirmation se poursuit sous un déluge d’arguments juridiques, assurant là aussi que les mesures de protection AACS applicables au Blu-Ray « ne peuvent être réduites à leur simple composante logicielle ». Mieux, si VideoLan fait fausse route dans son analyse, affirment-ils, les juristes alertent encore la Hadopi d'un danger : « la divulgation des informations essentielles sur les mesures de protection du Blu-Ray porterait gravement atteinte à la sécurité et à l'efficacité de ces mesures techniques. (…) Leur communication pour permettre l'interopérabilité des Blu-Ray avec le logiciel VLC rendrait ces mesures complètement inutiles. Divulguer les clés de cryptage nuirait aux fonctionnalités et à l'efficacité des mesures de protection dans la mesure où toutes les personnes en mesure de lire le contenu protégé via le logiciel VLC (…) pourraient faire des copies sur tout type de médias ».

On déniche également dans la masse des fichiers Sony, une préparation des sujets à débattre avec la Hadopi, armée d’explications sur le fonctionnement de ces protections. Et dans une présentation, ce beau monde insiste : faire droit à la demande VLC, conduirait à :

  1. distribuer sans licence, des contenus protégés par la propriété intellectuelle
  2. entrainer la circulation de clés AACS non protégées
  3. n’assurer aucune protection contre l’interception du contenu en train d’être lu par le lecteur
  4. permettre d’exporter le contenu via les sorties numériques non protégées de l’ordinateur (vers un home cinéma par exemple)

Il est également indiqué que plusieurs représentants de l’industrie cinématographique devaient se réunir avec la Hadopi pour évoquer ces questions. En préparation, Sony et AACS ont donc charpenté des éléments de langage insistant sur le fait que, malgré la chute des ventes de vidéo physique en France et dans l’Union européenne, le Blu-ray a le vent en poupe. Ce média est aussi un « facteur important pour assurer le préfinancement du cinéma », et sur lequel la protection AACS est une des pierres angulaires.

L'économie du Blu-Ray et le danger du piratage

« Toute action qui viendrait saper ces protections aurait des conséquences graves en aval » insiste encore et toujours le consortium, anticipant le risque d’une augmentation des copies illicites de contenus en haute définition (affirmation parsemée de doute). « En outre, une augmentation de ces piratages menace le déploiement de nouvelles entreprises de distribution numérique innovante, tel qu’Ultra-Violet ». Pour ces acteurs, « garantir un contrôle du piratage est bon pour l’économie française et les consommateurs, puisque la distribution autorisée apporte l’assurance d’une haute qualité, évite les virus ou les logiciels malveillants intégrés » (voir ce fichier également). Aucun n'évoque cependant l'affaire du Rootkit qui avait frappé l'un des DRM de Sony...

Ces éléments se retrouvent dans une lettre rédigée par le Syndicat de l’édition vidéo, en préparation d'une consultation Hadopi, où celui-ci soutient lui aussi que les clés de déchiffrement d’un contenu protégé ne font pas partie des informations d’interopérabilité. Sans surprise, dans la lettre transmise par un cabinet d’avocat parisien à Marie-Françoise Marais, le consortium AACS LA « sollicite de la Hadopi le rejet de la requête pour avis ». Dernier détail, l'association VLC nous indique qu'aucun de ces documents ne lui avait été officiellement communiqué., et pour cause, les pièces échangées lors de l'instruction étaient alors confidentielles.

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

VLC, Hadopi, Sony sur Wikileaks

L'économie du Blu-Ray et le danger du piratage

Fermer

Commentaires (217)


Pas grave ça incitera les gens à chopper la version demat (légale ou non). En plus ça évitera le bruit du disque quand on matte l film.


“Mieux, si VideoLan ferait fausse route”



Sérieux ?…


Quelle surprise. Mais au moins le doute n’est plus permis avec ces documents.


« garantir un contrôle du piratage est bon pour l’économie française et les consommateurs, puisque la distribution autorisée apporte l’assurance d’une haute qualité, évite les virus ou les logiciels malveillants intégrés »



Il faut comprendre : sauf ceux que ces mêmes majors intègrent (au mieux du crapware), c’est ça ?


Damned !! JB fait flipper la MPAA et Sony !! quel star !!&nbsp; <img data-src=" />mais bon…

&nbsp;le résultat n’est guère surprenant <img data-src=" />








graphseb a écrit :



«&nbsp;garantir un contrôle du piratage est bon pour l’économie française et les consommateurs, puisque la distribution autorisée apporte l’assurance d’une haute qualité, évite les virus ou les logiciels malveillants intégrés&nbsp;»



Il faut comprendre : sauf ceux que ces mêmes majors intègrent (au mieux du crapware), c’est ça ?





C’est surtout qu’un blueray ou un dvd officiel t’as facilement 20 minutes de bande-annonces et annonces anti-piratage avant ton film.



“menace le déploiement de nouvelles entreprises de distribution numérique innovante, tel qu’Ultra-Violet&nbsp;».”



LOL en 4K


Pour avoir légalement testé Ultraviolet, je pense que ces braves gens n’ont pas essayé eux-même ce&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;de service: exemple sur mon ipad, téléchargement de “l’oeuvre” deux jours, visionnage du film impossible sans connexion internet&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;si c’est pas du progrès braves gens !


Marc est encore fatigué par ses journées à suivre le débat sur la loi renseignement.



Je note une autre coquille : Sony et AACS ont donc charpentés des éléments de langage



Sinon, sur le fond, rien de neuf sur le sujet, c’est le sujet complexe des DRM qui pullulent sur énormément de médias maintenant, physiques ou dématérialisés.

C’est une bataille de toutes façons déjà perdue par Sony et les autres membres de la MPAA et autres affiliés aux ayant-droit. Le contenu est déjà largement piraté et mis à disposition sur la toile.



Tant qu’ils n’adopteront pas une politique commerciale visant à rendre le piratage moins attractif (notamment par une grosse baisse des prix), ils continueront à dépenser des sommes considérables en lobbying dans le vent.


Ce moment ou Sony explique que “Interdire la lecture de Blu-Ray légaux (et commerciaux) permet de lutter contre le piratage !”

&nbsp;<img data-src=" />



Je dois, d’après Sony, être une des seule personne au monde qui n’achète pas de Blu-Ray… …parce que je ne peux pas les lires.








guilamu a écrit :



“Mieux, si VideoLan ferait fausse route”



Sérieux ?…





Il y a un “si” en trop, tout simplement.





Et dans une présentation, ce beau monde insiste : faire droit à la demande VLC, conduirait à : (…)




  • n’assurer aucune protection contre l’interception du contenu en train d’être lu par le lecteur

  • permettre d’exporter le contenu via les sorties numériques non protégées de l’ordinateur (vers un home cinéma par exemple)





    En gros, ça permettrait la barbarie génocidaire de chatons parce que les utilisateurs pourraient utiliser leur BR comme ils l’entendent. Merci à l’AACS-LA pour avoir mis un frein à cette indicible ignominie !








darkbeast a écrit :



C’est surtout qu’un blueray ou un dvd officiel t’as facilement 20 minutes de bande-annonces et annonces anti-piratage avant ton film.





Je pensais plutôt à leurs “lecteurs” intégrés qui scannent les hdd, mais les 20mn de pub obligatoires ça le fait aussi, dans le côté “qualité”…



C’est énorme de retrouver l’article de Marc dans les docs WikiLeaks <img data-src=" />



sinon décisions en carton comme d’hab, c’est pas comme si les verrous étaient cassés depuis longtemps <img data-src=" />


+1 on est réellement passé très près de la catastrophe planétaire !




Faire droit à la demande VLC, conduirait à :




  1. distribuer sans licence, des contenus protégés par la propriété intellectuelle

  2. entrainer la circulation de clés AACS non protégées

  3. n’assurer aucune protection contre l’interception du contenu en train d’être lu par le lecteur

  4. permettre d’exporter le contenu via les sorties numériques non protégées de l’ordinateur (vers un home cinéma par exemple)





    Tout cela existe déjà, malgré la blinde de DRM et protections qu’ils mettent partout.



    Du coup, faire droit à la demande VLC aurait changé… rien du tout.








pat98eraser a écrit :



Pour avoir légalement testé Ultraviolet, je pense que ces braves gens n’ont pas essayé eux-même ce&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;de service: exemple sur mon ipad, téléchargement de “l’oeuvre” deux jours, visionnage du film impossible sans connexion internet&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;si c’est pas du progrès braves gens !







Tu crois vraiment que des avocats qui bossent 80 heures par semaine ont vraiment le temps pour ces conneries ? Ils sont trop occupés à s’épanouir dans leur travail ! <img data-src=" />



Eh oui. La demande de VLC date de 2012 et la réponse de la Hadopi de 2013. On sait maintenant pourquoi la fin du monde n’a pas eut lieu le 21/12/2012



<img data-src=" />


<img data-src=" />

<img data-src=" />


Un truc que je ne comprends pas, les DVD aussi sont protégés, pourtant il existe plein de bibliothèques libres pour les lire (que VLC utilise justement). C’est à cause du fait que les DVD accusent l’âge, du coup on a davantage de libertés pour les contourner ? Légalement parlant, je veux dire.



&nbsp;Sinon, il n’existe pas un moyen, même limite, pour les lire quand même ? Parce qu’il n’existe AUCUN lecteur de Blu-ray gratuit… <img data-src=" />


“une pièce classée «&nbsp;confidentiel&nbsp;» et rédigée par un cabinet d’avocats à l’attention de Marie-Françoise Marais”



Les documents de Wikileaks ne précisent pas le montant du chèque qui accompagnait ce courrier?


La Hadopi nous aurait donc tous sauvé?


Sur pas mal de mes Blu-Ray ils ont changé l’approche, c’est plus un message du type “Merci d’avoir acheté ce Blu-Ray, vous contribuez à l’économie bla bla bla”. Je trouve ça plus encourageant que d’être pris pour un pirate alors que t’as une copie légale dans la main.



Par contre quelle joie quand j’ai acheté mon lecteur BD pour PC et que j’ai vu ensuite qu’il fallait lâcher 50€ de plus pour un logiciel de lecture.&nbsp;

@velkin : tipiak ^^


Pour être précis, il y a trois documents qui citent PC/NextInpact.


Ce qui est drôle, c’est que j’achète des blu ray.



Mon seul lecteur blu ray est celui de mon PC, acheté légalement donc.



Je ne pouvais pas le lire, pas de Codec WMP, VLC non plus.



Donc j’ai piraté un soft qui lit les blu ray.



Genius non ?


Et sinon eviter tout message avant le film c’est bien aussi.



Sans prendre le prix en compte, le tipiak a bien trop d’avantages par rapport à un support légal, pas de messages avant le film en faisant parti. Sans parler des l’absence de DRM et autres limitations alacon


<img data-src=" />


Faut croire oui. Hadopi est grande est MFM est son prophète ! <img data-src=" />



<img data-src=" />


Pour ça que je dis que c’est encourageant, c’est pas encore parfait.

Après y’en a de plus en plus je rentre la galette dans la ps4 et ça me lance le film direct, avec les options par défaut de lecture que j’ai paramétré sur la console. Plus de pub ni rien, mais ça reste une faible portion, de mémoire les Star Wars, Jurassic Park et LOTR t’atterrit direct sur le menu sans rien avant.








athlon64 a écrit :



Et sinon eviter tout message avant le film c’est bien aussi.



Sans prendre le prix en compte, le tipiak a bien trop d’avantages par rapport à un support légal, pas de messages avant le film en faisant parti. Sans parler des l’absence de DRM et autres limitations alacon







L’avantage numéro 1 du tipiak : pouvoir lire ou tu veux, quand tu veux, dans la langue que tu veux, avec les subs que tu veux.



C’est parce que la protection des DVD est faible (techniquement et juridiquement), et a rapidement été cassée. Du coup DeCSS est légal ou presque, sauf dans quelques pays comme les USA.

&nbsp;








Skygober a écrit :



Pour ça que je dis que c’est encourageant, c’est pas encore parfait.

Après y’en a de plus en plus je rentre la galette dans la ps4 et ça me lance le film direct, avec les options par défaut de lecture que j’ai paramétré sur la console. Plus de pub ni rien, mais ça reste une faible portion, de mémoire les Star Wars, Jurassic Park et LOTR t’atterrit direct sur le menu sans rien avant.





Je trouve pas ca spécialement encourageant. La suppression pure et simple de ce genre de chose c’est la seule manière de faire. T’achètes et en plus te coltines des messages (meme si c’est pour te remercier).



eliumnick a écrit :



L’avantage numéro 1 du tipiak : pouvoir lire ou tu veux, quand tu veux, dans la langue que tu veux, avec les subs que tu veux.





Et au moins ca démarre directement.



HS : Tu fais la marche le 9 mai ? <img data-src=" />









IhazHedont a écrit :



Ce qui est drôle, c’est que j’achète des blu ray.



Mon seul lecteur blu ray est celui de mon PC, acheté légalement donc.



Je ne pouvais pas le lire, pas de Codec WMP, VLC non plus.



Donc j’ai piraté un soft qui lit les blu ray.



Genius non ?





Pourquoi n’as-tu pas volé le lecteur dans un magasin ? Tu aurais fais un peu plus d’économies comme ça ! :)

&nbsp;



les drm quelle plaie !!

&nbsp;sur la musique il n’y en a plus et je n’en ai jamais acheté autant (via qobuz)

les seules musique qui me font chiez sont des vieux morceaux itunes avec drm..

vivement la fin sur les medias video… ca viendra mais ca bouge plus lentement


Il y a certains où c’est le cas. Là je viens d’acquérir la trilogie Millenium, le film commence aussitôt <img data-src=" />

Même chose pour mes séries japonaises comme Clannad ou Kanon (import Japon).



Il n’y a bien qu’en France qu’on a 3km de pub… J’ai des BD allemand de films français introuvables en France (Wasabi, Astérix et Cléopâtre par Chabat) et idem, aucune pub avant les films <img data-src=" />








IhazHedont a écrit :



Ce qui est drôle, c’est que j’achète des blu ray.



Mon seul lecteur blu ray est celui de mon PC, acheté légalement donc.



Je ne pouvais pas le lire, pas de Codec WMP, VLC non plus.



Donc j’ai piraté un soft qui lit les blu ray.



Genius non ?





C’est toute la tristesse du truc. Ya des gens de bonne volonté, comme toi, comme moi, qui achètent des blu-ray, soucieux d’une grande qualité d’image et quand même aussi de rémunérer des artistes et techniciens qui ont fait du bon boulot.



Mais tout ça est annihilé par des mecs seulement soucieux de leur bilan de fin d’année et qui se tirent une balle dans le pied, alors que démocratiser l’accès au bluray est le meilleur moyen de sauver ses ventes.



Donc le problème c’est bien lié à “”““l’exception culturelle”“”” francaise qui les poussent a coller ce genre de truc ? <img data-src=" />








thorspark a écrit :



Je note une autre coquille : Sony et AACS ont donc charpentés des éléments de langage





<img data-src=" />Le&nbsp;participe passé&nbsp;employé avec le verbe&nbsp;avoir&nbsp;ne s’accorde pas avec son C.O.D. lorsque ce C.O.D. est placé après le verbe.&nbsphttp://la-conjugaison.nouvelobs.com/regles/orthographe/l-accord-du-participe-pas…



Mon commentaire: “lol”.



Et pourtant, on était en procédure pour avis, pas en procédure “réglement des différents”.



Et y a plein de docs qu’on n’a jamais eu, notamment celui du SEVN, et c’est étonnant que ça finisse dans les mains de Sony…



Enfin, c’est vraiment dommage tout ça, car je sais toujours pas si “on peut shipper libaacs, compilé en statique, dans VLC”.





PS-lol: dans le document d’avocats Herbert Smith, ils écrivent une fois sur deux ACCS, au lieu de “AACS.” Heureusement que comme dit HADOPI et Eric Walter sur twitter, qu’on est des “amateurs”…

On n’est pas les seuls.


Je pense aussi, après ce qu’a dit Edtech je me suis rendu compte que j’avais jamais été gêné par de la pub dans les Blu Ray (juste messages sur le piratage en fait), et je n’ai aucun film français sous ce format.








athlon64 a écrit :



HS : Tu fais la marche le 9 mai ? <img data-src=" />







Quelle marche ?









kwak-kwak a écrit :



Je dois, d’après Sony, être une des seule personne au monde qui n’achète pas de Blu-Ray… …parce que je ne peux pas les lires.





On est 2 \o/

Tant qu’il n’existe pas une bonne libdvdcss pour les blueray qui me garantie que je pourrais les lire toute ma vie, je reste au DVD.



sur iTunes me semble que tu peux retélécharger tes vieux achats en version sans drm, à vérifier :)


C’est pas totalement exact, mais c’est l’idée. Le protocole CSS est buggé, et donc contournable.



De plus, il n’y a aucune révocation, changement et gestion des droits. C’est plus un brouillage qu’une DRM.



Attention, selon moi, DeCSS est illégal en France, libdvdcss ne l’est pas.


Du coup, le fait que l’on trouve plein de BR-rip sur les site de partage de vidéos de vacances, c’est des copies totalement légale qui n’ont jamais contourné aucune protection du BR ?









pat98eraser a écrit :



Pour avoir légalement testé Ultraviolet, je pense que ces braves gens n’ont pas essayé eux-même ce <img data-src=" /> de service: exemple sur mon ipad, téléchargement de “l’oeuvre” deux jours, visionnage du film impossible sans connexion internet <img data-src=" /> si c’est pas du progrès braves gens !







Tu sais, ça ne s’appelle pas ultraviolet pour rien, celui qui se fait ultraviolet le sphincter, c’est toi.



makemkv marche vraiment bien, tu sais :)


Oui, c’est bien la coquille que je signalais, qui a été corrigée entre temps dans le texte (oui, je ne suggérais pas de rajouter un S, mais bien de l’enlever)


Si Sony et consor n’avaientt pas une tel politique niveau DRM et royalties à payer sur les lecteur, on trouverais des lecteur BR dans presque tous les pc et vu qu’on trouve assez facilement les film à 10€ voir moins après moins d’un an ils vendraient beaucoup plus de films je pense.








LeJediGris a écrit :



Damned !! JB fait flipper la MPAA et Sony !! quel star !!  <img data-src=" />mais bon…

 le résultat n’est guère surprenant <img data-src=" />







Regarde, y a des documents complets d’analyse de mon blog, c’est ouf! :)



D’un ça c’est de la new ! merci.



De deux, je ne vois pas la différence entre la lecture d’un bluray par un soft type Power DVD et VLC. Enfin si, l’un a le droit et l’autre pas. Pourquoi… mystère…








FREDOM1989 a écrit :



Si Sony et consor n’avaientt pas une tel politique niveau DRM et royalties à payer sur les lecteur, on trouverais des lecteur BR dans presque tous les pc et vu qu’on trouve assez facilement les film à 10€ voir moins après moins d’un an ils vendraient beaucoup plus de films je pense.







Ah, mais ça, je suis 1000 fois d’accord. Les DRM ne font chier que les gens honnêtes.

Les autres trouvent tout sur PirateBay ou en Streaming…



d’un coté la loi autorise la copie privée et pour une seule oeuvre, nous payons la RCP de multiples fois ; de l’autre les “protections” et DRM des Blu-ray empêchent cette possibilité, car il est illégal de les contourner…


VideoLAN ne peut, statutairement, que diffuser des logiciels open sources.








esver a écrit :



On est 2 \o/

Tant qu’il n’existe pas une bonne libdvdcss pour les blueray qui me garantie que je pourrais les lire toute ma vie, je reste au DVD.





Pluzin.

Je mettrai un lecteur de raies bleues (puis me procurerai les galettes adéquates) dans mon HTPC quand je serai sûr de pouvoir les lires avec mon cône de chantier préféré…



En attendant…



Fais gaffe si tu vois des mecs en costards à lunette de soleil qui te suivent dans leur voiture&nbsp; van américaine.. <img data-src=" />


“Celle qui a fait sa thèse sur l’interopérabilité”

&nbsp;Dommage sa thèse n’est pas encore en ligne:

http://www.theses.fr/s90544








Dr.Wily a écrit :



D’un ça c’est de la new ! merci.



De deux, je ne vois pas la différence entre la lecture d’un bluray par un soft type Power DVD et VLC. Enfin si, l’un a le droit et l’autre pas. Pourquoi… mystère…







PowerDVD paye une licence à Sony, et il n’est pas open source.



Pour plus de lol:



“Content container(s) format must be extended to allow (…) [i]nsertion of fake ‘content’ fragments (…), player like VLC won’ t know which copy to certain fragment to plays (sic)” – NDS



https://wikileaks.org/sony/docs/05/docs/Enhanced%20Content%20Protection/ECP%20Sy…



Et ça, c’est pour des fichiers non-chiffrés.








eliumnick a écrit :



PowerDVD paye une licence à Sony, et il n’est pas open source.







Mais non, même si on payait la licence à Sony, on ne pourrait pas le diffuser. C’est exactement pour ça qu’on a posé la question à HADOPI.









jb a écrit :



Regarde, y a des documents complets d’analyse de mon blog, c’est ouf! :)





C’est très bon signe.

A tout les septiques du changement, voilà un très bel exemple qui démontre que les “petits” sont gênants et qu’ils sont pris au sérieux dans les coulisses.



Lion, moucheron toussa..









jb a écrit :



PS-lol: dans le document d’avocats Herbert Smith, ils écrivent une fois sur deux ACCS, au lieu de “AACS.” Heureusement que comme dit HADOPI et Eric Walter sur twitter, qu’on est des “amateurs”…

On n’est pas les seuls.







Puis bon Sony qui s’appuient sur des cabinets anglais pour des problèmes juridiques en france qui au final ne font que du lobby et ne répondent en rien aux interrogations.









jb a écrit :



VideoLAN ne peut, statutairement, que diffuser des logiciels open sources.







Donc, vous ne pouvez pas diffuser de lib aacs open source, ou tout du moins on vous l’interdit ?



Petite question : comment fonctionne le décodage de Bluray sur un freebox player ? <img data-src=" />









eliumnick a écrit :



L’avantage numéro 1 du tipiak : pouvoir lire ou tu veux, quand tu veux, dans la langue que tu veux, avec les subs que tu veux.





Assumez un peu les gens…&nbsp;<img data-src=" />



L’avantage N°1 du tipiak c’est d’être gratos parce que pour tout le reste il suffit de ripper le BR en gardant ce qu’on veut et on a la même chose avec les subs qu’on veut, les langues qu’on veut et sans avertissement…



Les “tipiakeurs” seraient-ils nazes au point de ne pas savoir se servir d’un logiciel comme MakeMKV (gratuit de surcroît) ?



J’ai du mal à le croire…&nbsp;<img data-src=" />









Dr.Wily a écrit :



Donc, vous ne pouvez pas diffuser de lib aacs open source, ou tout du moins on vous l’interdit ?







Actuellement, on diffuse la source, sur notre git.

Mais pas avec VLC, car c’est binaire.



C’est une des questions qu’on a posé à HADOPI. Et on n’a pas la réponse.









Crampman a écrit :



Pluzin.

Je mettrai un lecteur de raies bleues (puis me procurerai les galettes adéquates) dans mon HTPC quand je serai sûr de pouvoir les lires avec mon cône de chantier préféré…



En attendant…





Idem, je ne mettrai un lecteur / graveur (tant qu’à faire) de BD dans mon PC que quand je pourrai lire un BD vidéo sans contrainte et sans devoir installer de “crasse”. Ceci quel que soit le système d’exploitation.









gavroche69 a écrit :



Assumez un peu les gens… <img data-src=" />



L’avantage N°1 du tipiak c’est d’être gratos parce que pour tout le reste il suffit de ripper le BR en gardant ce qu’on veut et on a la même chose avec les subs qu’on veut, les langues qu’on veut et sans avertissement…



Les “tipiakeurs” seraient-ils nazes au point de ne pas savoir se servir d’un logiciel comme MakeMKV (gratuit de surcroît) ?



J’ai du mal à le croire… <img data-src=" />







Tiens y’avait longtemps……



blablabla……



Bref tu m’offres le lecteur BR et les logiciels pour les lire ? Car non je n’ai pas de lecteur BR. Et MakeMKV contrairement à ce que tu dis n’est pas gratuit, en tout cas pas pour les BR (jme sers de ce logiciel pour copier mes vieux dvds sur l’ordi).









jb a écrit :



Heureusement que comme dit HADOPI et Eric Walter sur twitter, qu’on est des “amateurs”…

On n’est pas les seuls.







Le “lol noob” des grands enfants.



Ils se sont trompé, ils voulaient mettre “advertisement content” et non “fake content”, comme sa à la place de voire Frodon dire a Sam de partir, hop une pub pour kleenex <img data-src=" />


En sus, on peux diffuser un flux depuis vlc. (donc re-enregistrer le contenu)



 Alors que power DVD bloque toute tentative de copie. (genre sous teamviewer l’écran sera noir)       






 Ca permet au blu ray d'etre illisible sur tous les appareils sans lecteur de bluray et avec soft associé.       

Du coup, si t'a envie de te mater légalement un blu ray sur ta tablette, par quelque moyen que ce soit, c'est impossible.






Make Mvk est a essai gratuit (un mois de rip blu ray possible).    



Mais ripper prends du temps.

&nbsp;

(paradoxalement c’est plus facile de copier que de lire, ceci dit)


Grâce à cet article, j’apprends qu’il existe un support physique protégé et payant pour le format Blu-Ray <img data-src=" />

&nbsp;


Je ne suis pas sur que les bibliothèques libcss soit si légale que ça dans tous les pays.



Pour les Bluray, c’est une galère pour les lire sans lecteur “officiel” sous windows et c’est encore pire sous GNU/Linux.



Idem…









eliumnick a écrit :



Tiens y’avait longtemps……




blablabla......      






Bref tu m'offres le lecteur BR et les logiciels pour les lire ? Car non je n'ai pas de lecteur BR. Et MakeMKV contrairement à ce que tu dis n'est pas gratuit, en tout cas pas pour les BR (jme sers de ce logiciel pour copier mes vieux dvds sur l'ordi).








MakeMKV Beta est gratuit, il suffit de récupérer gratuitement et légalement la clé de licence qui change régulièrement. Et malgré ton mépris à mon égard je te donne mêmele lienpour récupérer cette clé puisque cela semble au-delà de tes possibilités...     





Cela démontre à quel point la mauvaise foi des “pirates” n’a d’égale que celle des ayants-droits, ça se confirme à chaque fois qu’il y a une new sur le sujet, pas un pour racheter l’autre et vice versa…&nbsp;<img data-src=" />



Ah oui, ripper un BR c’est long aussi, faudrait qu’un mec vous apporte le fichier tout prêt à domicile peut-être et dans la foulée il pourrait aussi passer l’aspirateur et cirer vos pompes car je vous le valez bien après tout…&nbsp;<img data-src=" />



Pour le lecteur de BR je ne peux rien faire, le matos ça ne se pirate pas encore mais ça viendra sûrement un jour…&nbsp;<img data-src=" />



Si ils ne veulent pas qu’on les lisent leur Blu-ray, pas de problème on ne va pas les acheter <img data-src=" />


Même cas pour moi. Ils devraient au moins faire un bundle lecteur BR + logiciel, mais je n’en ai jamais vu encore.


La grande classe MakeMKV <img data-src=" />



J’avais fait un tuto là-dessus sur mon site, mais bon, je ne vais pas faire de pub dans les commentaires <img data-src=" />


pt1 pour le prix d’une poignée de blurays, on a un NAS. Ca s’achète encore un bluray ??


j’oublierais jamais quand ma fille qui avait 4 ou 5 ans à l’epoque, avait reçu un dvd en cadeau.

j’ai mis le dvd dans la freebox et j’ai quitté le salon 2 mins. elle vient me voir limite traumatisée disant qu’elle a eu peur et ne voulait plus voir le dvd.

je relance le dvd et je vois le mini film contre le piratage avec une musique bien violente et des images rapides disant que le piratage est interdit… (j’ai pas trouvé ce mini film sur youtube, dommage)



donc… niet l’achat si c’est pour me gonfler avec les bandes annonces et les trucs anti piratage…








esver a écrit :



On est 2 \o/

Tant qu’il n’existe pas une bonne libdvdcss pour les blueray qui me garantie que je pourrais les lire toute ma vie, je reste au DVD.





Pareil, mais du coup je n’achète pas non plus de DVD ni de CD, quitte à dématérialiser autant le faire pour tout.



Acheter un br semble bien archaïque quand on voit des services comme Netflix ou Google play film. Qui as envie de passer sa soirée à ripper alors qu il a payer ?








John Shaft a écrit :



Eh oui. La demande de VLC date de 2012 et la réponse de la Hadopi de 2013. On sait maintenant pourquoi la fin du monde n’a pas eut lieu le 21/12/2012



<img data-src=" />





Rien à voir : le mode d’emploi de la fin du monde est disponible dans une superbe vidéo sur un Blu-ray Sony mais comme dieu n’a que VLC … (la preuve ici :&nbsp;Si c’est pas le cône de VLC derrière sa tête hein ? )



Si je comprends bien, la HADOPI n’a alors pas refusé le droit de lecture des BluRay à VLC&nbsp; pour des raisons de droit / légalité, mais parce que ça fait chier les copains de la MPAA …



Bravo !



Chaque jour conforte le français qu’il est représenté par des truands, et ce dans chaque miette touchant de près ou de loin au monde politique qu’il pourra ausculter !


C’est pas pour jouer sur les détails, mais si on met de côté l’éthique, c’est quoi la différence entre une personne qui utilise le soft régulièrement mais qui va récupérer tous les mois la clé béta&nbsp; (au pif, je sais pas tous les combien elle est modifiée) pour éviter de raquer et une personne qui utilise le soft régulièrement mais qui va chercher une clé tipiak sur le net pour éviter de raquer ?

La donne sera différente le jour où makemkv ne sera plus en béta mais de toute façon les gens qui auront utilisés pendant des mois/années makemkv avec la clé béta pour pas avoir à payer, c’est pas dit qu’ils payent la licence quand il n’y aura plus de clé béta.

Utiliser régulièrement makemkv en utilisant la clé béta, ça donne juste bonne conscience “je suis pas un méchant pirate”, mais le résultat est le même. L’un est dans la légalité, l’autre non, mais au final les deux personnes utilisent le soft régulièrement sans filer un rond au créateur.



Sinon, pour en revenir à la news, les ayant-droits auront fait un grand pas en avant le jour où ils comprendront enfin que leurs DRM ne fait chier que les gens qui achètent les produits. Ils pourront intégrer autant de DRM qu’ils veulent, ça empêchera pas leur film de finir sur le net.


Tu sais qu’on a commencé des guerres de religions pour moins que ça ! <img data-src=" />


“Ne reste plus que les yeux pour Blu-ray”



&nbsp;<img data-src=" />








jb a écrit :



makemkv marche vraiment bien, tu sais :)





Il ne semble pas être sous forme de lib à ajouter à VLC et il semble que la clé n’est pas valide à vie… Et tout ne semble pas libre…



Edit:

Il semble bien y avoir une lib pour vlc. Je vais creuser pour voir si vraiment libre et pérenne.









freechelmi a écrit :



Acheter un br semble bien archaïque quand on voit des services comme Netflix ou Google play film. Qui as envie de passer sa soirée à ripper alors qu il a payer ?





Des gens qui sont attachés à la qualité, qui ont un HTPC sur lequel ils stockent les films qu’ils ont acheté parce qu’ils savent qu’ils auront envie de les revoir de temps à autre et qui n’ont pas envie d’aller chercher une galette dans un placard…



Des gens qui n’ont strictement rien à foutre d’avoir des milliers de trucs de qualité plus ou moins pourrie et qu’ils ne regarderont jamais.



Vous avez parfaitement le droit d’avoir votre façon de regarder des vidéos mais arrêtez de croire que ceux qui ne font pas comme vous sont forcément des gens archaïques et/ou has-been.

Et même vous pouvez les remercier ces gens là car le jour où plus un seul BR ou DVD ne sera vendu je me demande bien ce que vous aurez à télécharger…

Ou alors des merdes truffées de pub car ça sera le prix à payer et ça sera autre chose que les avertissements anti-piratage (que je réprouve aussi d’ailleurs).



En fait ce qui est drôle c’est que vous souhaitez la disparition d’un système (les supports physiques) qui pourtant vous donne la possibilité de donner libre court à votre boulimie audio-visuelle puisqu’un très grand pourcentage de ce que vous téléchargez (légalement ou pas) ou que vous regardez en streaming vient de ces supports physiques, en tous cas pour ce qui concerne les films de cinéma…&nbsp;



M’empêche de lire MES bluray avec VLC ma juste fait arrête d’en acheté. J’ai un lecteur bluray dans mon pc qui n’a pas vus de disque depuis bientôt 3ans …



Du coup je télécharge même les film que j’ai acheté c’est con quand même…








eliumnick a écrit :



Tiens y’avait longtemps……



blablabla……



Bref tu m’offres le lecteur BR et les logiciels pour les lire ? Car non je n’ai pas de lecteur BR. Et MakeMKV contrairement à ce que tu dis n’est pas gratuit, en tout cas pas pour les BR (jme sers de ce logiciel pour copier mes vieux dvds sur l’ordi).







Ah oui le lecteur blu ray à 40 € c’est vrai que c’est cher. Tu voudrais pas non plus que les écrans soient gratuits non ?



Je suis tout à fait d’accord avec Gavroche, l’offre légale serait complète et peu onéreuse (genre 5€/mois pour accès illimité à toute la musique et toutes les vidéos tout format/qualité) qu’il y aurait toujours des gens pour ne pas vouloir payer. Il est aujourd’hui difficile de se défaire d’habitudes qui ont maintenant quasiment 20 ans.



Puis bon il faut être honnête, sur chaque plateforme il y aura toujours des trous dans le catalogue.









freechelmi a écrit :



Acheter un br semble bien archaïque quand on voit des services comme Netflix ou Google play film. Qui as envie de passer sa soirée à ripper alors qu il a payer ?







Ouais donc en fait tu ne parles pas en connaissance de cause. Sur un lecteur pas trop vieux ça prend 30 min de ripper un BR pas une soirée.



Après, cf le commentaire de gavroche ci dessus que j’approuve totalement.



J’adore l’affirmation

&nbsp;”

Article L.122-6-1 IV is not applicable”



suivie d’absolument zéro arguments.



Edit : Non en fait ça marche…








freechelmi a écrit :



Acheter un br semble bien archaïque quand on voit des services comme Netflix ou Google play film. Qui as envie de passer sa soirée à ripper alors qu il a payer ?





Bah simple, tu achètes le BR, tu le ripes, tu le mets en partage sur des sites bourrés de pubs, et t’engranges les sous sous de la pub, te faisant au passage une plus-value <img data-src=" />



Je ne pensais as que le sujet pouvait déchaîner les passions comme ça.



La dématérialisation est la et je ne parlais pas gratuit mais bien de payant.



Je comprends tout a fait de stocker ses films pour visionner à sa guise je le fait moi meme.



Je dis que pour monsieur tout le monde, avoir le choix entre un BR ou appuyer sur 2 touches de sa télécommande, le choix est vite fait (même a prix équivalent).



Et puis acheter un support physique sans avoir le droit de le copier n’apporte pas de plus value ?



Coment stockes tu tes BR dans un HTPC s’il est illégal de les copier ?



Pour la qualité, avec la fibre, on as plus ce problème, on peut avoir la meme qualité en streaming qu’en BR.








Tourner.lapache a écrit :



Ouais donc en fait tu ne parles pas en connaissance de cause. Sur un lecteur pas trop vieux ça prend 30 min de ripper un BR pas une soirée.







Mais monsieur tout le monde ne peux pas le faire car c’est presque aussi ‘illégal’ que le partage d’oeuvres protégées.



Attends, attends, sous prétexte que il y en a, peu importe l’offre/ le prix, ils ne paieront jamais, il faut mettre des DRM partout ? Une offre légale super chiante en ce qui concerne la vidéo (dû à des réglementations connes notamment en France pour faire plaisir aux ayants droits) etc…. Euh…



Oui mais bien sûr…



Donc vous, vous trouvez ça normal que on est pas “libre” de lire un BR sur PC sous prétexte de ça diminue le typiak blabla….



Le but c’est pas de supprimer le piratage puis que de tout façon il existera toujours pour des raisons déjà dites (puis tout le monde n’est pas millionnaire dsl <img data-src=" /> ), mais si on facilite l’accès au contenu que se soit par une offre légale conséquente, pertinente, avec un prix qui prends pas les gens pour des cons aussi… Je suis sûr que on diminuera le piratage et en plus des personnes qui avant n’allaient pas acheter le feraient maintenant (par contre je peux comprendre que il y a une réduction de marge).



Déjà ceux qui ont un abo Netflix c’est du typiak en moins pour le contenu présent dessus… Après certes ça rapporte beaucoup moins que de vendre le dis contenu à l’unité.


Mauvaise foi ? oui, en partie.

Je ne nie pas que je tipiake en grande partie car ça a un coût financier faible. Je peux plus facilement prendre des risques.

Mais ne sous estime pas la fainéantise, je vais jusqu’à tipiaker les album que j’achète car c’est plus rapide et plus simple que de ripper les CD. Surtout que du coup, j’achète principalement des éditions spéciales et que les tags sont souvent mal géré.

A quoi bon perdre du temps à ripper un BR alors que tu peux déjà le lire tout de suite (le temps des pub est largement compensé par le temps de mise en place du rip) ?

De même, je suis en train de me monter un HTPC avec un raspberry PI2 je doute qu’il existe beaucoup de logiciel sous linux capable de lire un BR…. mais Kodi semble très bien lire les BR-rip.


Le 17/04/2015 à 11h 52