Application « attentats » plutôt que SMS géolocalisés : l'exécutif sommé de s'expliquer

Application « attentats » plutôt que SMS géolocalisés : l’exécutif sommé de s’expliquer

Le héraut des utilisateurs de Windows Phone

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

14/06/2016 5 minutes
147

Application « attentats » plutôt que SMS géolocalisés : l'exécutif sommé de s'expliquer

Alors que le gouvernement a lancé son application spéciale « alerte attentats » la semaine dernière, le député Luc Belot n’en démord pas. Il préférerait que les opérateurs soient tenus d’envoyer des SMS d’alerte géolocalisés.

« L’application du ministère de l’Intérieur est très bien. Je l'ai installée. Si un jour il y a besoin, elle me préviendra. Le problème, c'est qu'on ne s'adresse pas à tous » regrette l’élu PS, joint par Next INpact. Le rapporteur du projet de loi Numérique à l’Assemblée nationale a bien du mal à cacher son agacement face aux lacunes de cette solution officielle dévoilée quelques jours avant le lancement de l’Euro :

« Quand on ne s'adresse qu'à des possesseurs de smartphone, on écarte une partie de la population. Quand on ne s'adresse qu'à des possesseurs de smartphone iOS et Android, on écarte une autre partie de la population. Quand on ne s'adresse qu’aux personnes qui ont installé l'application, on écarte encore une autre partie de la population... Donc on restreint à chaque fois le public cible, alors qu’on pourrait envoyer un message d’alerte à toutes les personnes qui ont un téléphone portable dans une zone. Ça me paraîtrait tellement plus pertinent, tellement plus simple... Quand on voit la période qu'on traverse, je me dis que c'est quand même incroyable de ne pas en être arrivé là ! »

Luc Belot peste également contre le fait que « la géolocalisation demande à ce qu'on active en permanence le GPS, ce que la plupart des utilisateurs ne veulent pas faire parce que ça bouffe énormément de batterie ». Il est évidemment possible de désactiver cette fonctionnalité, au profit d’un système d’alerte basé sur certains codes postaux présélectionnés par l’utilisateur. Ce qui s’avère toutefois moins pertinent qu’une géolocalisation en temps réel...

La Place Beauvau invitée à s’expliquer

« Aujourd'hui, on peut soit demander aux opérateurs d'envoyer un message d’alerte à tous les téléphones qui se trouvent autour d’une antenne, soit avoir, avec des systèmes de triangulation, une capacité à dire : entre trois antennes, je couvre telle rue ou tel bâtiment, et je ne couvre pas tel ou tel autre. Il existe vraiment des solutions qui permettent d'avoir une géolocalisation extrêmement précise. C'est le schéma sur lequel je suis depuis plusieurs mois » rappelle le député.

Lors des débats relatifs au projet de loi de réforme pénale, le gouvernement s’est toutefois opposé à son amendement ouvrant la voie au déploiement d’un tel dispositif, en cas d’attentats ou de catastrophes naturelles. Tandis que la rapporteure Colette Capdevielle affirmait que les dispositions proposées par Luc Belot lui semblaient « relever bien plus du champ réglementaire que du champ législatif », Bernard Cazeneuve s’est contenté d’un simple « même avis » (voir notre compte rendu des débats).

« Aujourd'hui, je n'ai pas de réponse du ministère de l'Intérieur sur le refus de ma proposition. S'ils en ont, je veux bien les entendre » explique Luc Belot. Le parlementaire a de ce fait transmis ce matin une question écrite à Bernard Cazeneuve, « pour aller jusqu'au bout et savoir exactement ce qu'il en est ». Il lui demande solennellement, après un courrier resté sans réponse, de bien vouloir lui indiquer « les intentions du gouvernement par rapport à l'ouverture aux opérateurs de communications électroniques, de la possibilité de géolocaliser leurs clients en cas de catastrophe ou d'attaques terroristes ».

« Ne perdons pas de temps ! »

Même si la Place Beauvau n’a pas détaillé ses arguments au député, plusieurs éléments ont malgré tout été mis en avant ces dernières semaines, notamment concernant une possible saturation des réseaux que pourrait induire un envoi massif de SMS d’alerte. « Non, un SMS de quelques signes, ça ne sature pas un réseau sur une antenne, rétorque Luc Belot. Vous l'envoyez une seule fois... » Avant d’insister : « Les opérateurs me certifient que ça ne pose aucun problème. »

Quant au fait que sa proposition ne nécessite pas forcément de changement d’ordre législatif, il affirme : « Je voulais pouvoir blinder les choses en le prévoyant dans le Code des postes et des communications électroniques. Maintenant, si ça n'y est pas et qu'on n'a pas besoin que ça y soit, tant mieux. Mais ne perdons pas de temps : faisons-le tout de suite ! »

L’article D98-8-7 du CPCE prévoit en effet qu’un opérateur peut être tenu de prendre « les mesures nécessaires pour transmettre à ses utilisateurs les messages d'alerte et d'information des pouvoirs publics destinés au public pour l'avertir de dangers imminents et atténuer les effets de catastrophes majeures ». Seul hic, les « modalités de transmission des messages et de juste rémunération des coûts afférents » doivent être fixées par une convention entre le ministère de l'Intérieur et les opérateurs. « Il faut relativiser ces histoires de coût, ça ne représente rien... Et en plus, je pense qu’on pourrait demander aux opérateurs de le prendre à leur charge, ça ne leur coûte rien. C'est l'État qui réquisitionnerait les opérateurs pour prévenir les gens en cas de danger, point. Je pense que ça ne posera aucun problème à quelque opérateur que ce soit », assure Luc Belot.

En théorie, le ministre de l’Intérieur dispose de deux mois pour lui apporter une réponse (même si ce délai est bien souvent dépassé).

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

La Place Beauvau invitée à s’expliquer

« Ne perdons pas de temps ! »

Fermer

Commentaires (147)


Pour une fois que je suis d’accord avec un politiques..en plus je suppose que c’est moins cher.


« la géolocalisation demande à ce qu’on active en permanence le GPS, ce que la plupart des utilisateurs ne veulent pas faire parce que ça bouffe énormément de batterie ».Il est évidemment possible de désactiver cette fonctionnalité, au profit d’un système d’alerte basé sur certains codes postaux présélectionnés par l’utilisateur.





Non, un GSM est géolocalisable même éteint … désolé c’est ainsi. On a une appli qui le faithttp://www.ibelem.com/fr/.

Pour couper la géolocalisation il faut enlever la batterie.



ça tu m’apprends un truc, mais du coup pourquoi ce n’est pas répandu? brevet?


Hé bien, je suis bien d’accord avec lui, et ce, sur tous les points et raisons qu’il soulève..



Et sinon, pour les utilisateurs de Windows Phone, si jamais les SMS ne sont pas utilisés et que l’application continue à être utilisée, vous pouvez aller signer la pétition sur change.org, afin d’essayer d’avori cette aplli sur cette plateforme :

https://www.change.org/p/cr%C3%A9ation-d-une-application-windows-phone-saip


Quel ringard, une appli, c’est tellement mieux, c’est le futur. <img data-src=" />



Et si le quidam n’a pas activé la data, ça marche ou pas ? <img data-src=" />



et ils l’ont utilisé hier soir à Magnanville ?


Est ce que le policier de Magnanville avait téléchargé l’application ?


Le téléphone est géolocalisable (d’ailleurs il veut le faire pour des portables non smartphones pour les SMS), mais c’est l’application qui a besoin d’avoir sa localisation (et donc GPS) pour savoir s’il faut alerter ou non l’utilisateur.


Il y a 2 raisons évidentes au fait d’avoir mis en place une appli plutôt que des SMS localisés :

1 - Faire plaisir aux copains avec un PPP pour le développement et le maintient en fonctionnement de l’application

2 - Alimenter les bases de données de la DGSI avec la géolocalisation de tous les gogos qui auront installé les apps.








dylem29 a écrit :



Pour une fois que je suis d’accord avec un politiques..en plus je suppose que c’est moins cher.







Non, justement, même si l’appli a couté qq centaines de milliers d’€ (voire 1 ou 2 millions), c’est tres certainement bien en dessous de ce que devrait couter une infra d’alerte par SMS qui impacterait les operateurs.

A mon avis, le gourvernement a fait a pas cher sur le conseil très probable d’une bonne vieille SSII “yakafokon-signez ici” qui tourne a grand coups de stagiaires-experts…









Freeben666 a écrit :



2 - Alimenter les bases de données de la DGSI avec la géolocalisation de tous les gogos qui auront installé les apps.







Bof, ca j’y crois pas une seconde… la DGSI n’a clairement pas besoin d’un truc pareil pour te pister… faut pas sombrer dans la theorie du complot alors que la simple incompetence mélée a de l’urgence et un budget ridicule suffisent amplement a expliquer le probleme.









picatrix a écrit :



Est ce que le policier de Magnanville avait téléchargé l’application ?





<img data-src=" />



Si pour l’application ça ne pose pas de soucis, je vois pas comment ils peuvent faire une alerte “silencieuse” par SMS.

A moins que les opérateurs ai les moyens d’envoyer un SMS sans déclencher de sonnerie?








maestro321 a écrit :



Si pour l’application ça ne pose pas de soucis, je vois pas comment ils peuvent faire une alerte “silencieuse” par SMS.

A moins que les opérateurs ai les moyens d’envoyer un SMS sans déclencher de sonnerie?





Les opérateurs ont plus de possibilités que tu l’imagines…









KP2 a écrit :



Non, justement, même si l’appli a couté qq centaines de milliers d’€ (voire 1 ou 2 millions), c’est tres certainement bien en dessous de ce que devrait couter une infra d’alerte par SMS qui impacterait les operateurs.





Luc Belot ne semble pas de cet avis:



Il faut relativiser ces histoires de coût, ça ne représente rien… Et en plus, je pense qu’on pourrait demander aux opérateurs de le prendre à leur charge, ça ne leur coûte rien.




Mais encore?


Heuuuuu l’infra pour envoyer un message en cas d’alerte existe déjà… &nbsp;et le coût marginal d’envoi d’un message à quelques centaines de milliers de personnes c’est d’environ peanuts !








ledufakademy a écrit :



Non, un GSM est géolocalisable même éteint … désolé c’est ainsi. On a une appli qui le faithttp://www.ibelem.com/fr/.

Pour couper la géolocalisation il faut enlever la batterie.







C’est expliquer ou surhttp://www.ibelem.com/fr/ que l’on peut geolocaliser un telephone eteint ?



C’est une vraie excuse, la saturation du réseau ? Les millions de SMS de bonne année passent sans problème depuis des années (malgré la faible diminution de leur nombre).

&nbsp;

Ce député pose les bonnes questions. Cazeneuve, comme d’hab, n’y comprend rien et répondra à côté.


”…notamment concernant une possible saturation des réseaux que pourrait induire un envoi massif de SMS d’alerte.”



&nbsp;D’accord, un envoi massif de SMS charge le réseau. Mais le fait que plusieurs milliers de smartphones qui recevront une notification push, avec un protocole plus verbeux qu’un simple SMS, ne chargera-t-il pas encore plus ce même réseau ? Ou il y a un truc qui m’échappe :)


De toutes façons ça ne sert à rien. Ni avec application, ni par SMS. Je REFUSE formellement de me faire spammer par SMS parce que mes compatriotes sont des flippés…

Si eux acceptent de se faire spammer avec une application qu’ils ont installé eux même chez eux, grand bien leur fasse. Mais qu’on ne me casse pas les couilles à moi qui n’a rien demandé !!!!








maestro321 a écrit :



Bha faut chercher un peu aussi..







Je m’attendais bien a avoir cette reponse !









KP2 a écrit :



Non, justement, même si l’appli a couté qq centaines de milliers d’€ (voire 1 ou 2 millions), c’est tres certainement bien en dessous de ce que devrait couter une infra d’alerte par SMS qui impacterait les operateurs.

A mon avis, le gourvernement a fait a pas cher sur le conseil très probable d’une bonne vieille SSII “yakafokon-signez ici” qui tourne a grand coups de stagiaires-experts…





Autant sur le coût je suis sceptique, il me semblait juste que les opérateurs avaient bien précisés que cela était faisable assez aisément, le problème était plus d’ordre légal et aussi d’éviter le sur-attentat car forcément les terroristes seraient prévenus aussi et plus enclin à tout faire péter (même si de toute façon c’était déjà leur but…)



source



Mais honnétement, je préfère recevoir un sms m’informant de risque dans la zone où je suis, plutôt qu’installer une application. Y a des moyens similaires déjà déployés dans d’autres pays, je me demande pourquoi on veut réinventer la roue …



J’ai pas poursuivi mes études en télécoms pour préférer l’informatique, mais chaque mobile est “enregistré” dans le HLR (Home Location Register), donc à partir de là on a pas forcément besoin de savoir l’identité de la personne et tout ce qu’il va avec, juste un sms alertant l’ensemble des mobiles enregistrés dans la zone et c’est bon.



L’avantage : on peut même arroser les étrangers

L’inconvénient : on prévient aussi les terroristes mais bon ils sont déjà au courant avant même que la police le soit.



Faut juste diffuser un message intelligent et pas un truc du style “regrouper vous tous sous la tour eiffel” car là on ouvre la porte à un carnage.

&nbsp;









maestro321 a écrit :



Luc Belot ne semble pas de cet avis: “Il faut relativiser ces histoires de coût, ça ne représente rien… Et en plus, je pense qu’on pourrait demander aux opérateurs de le prendre à leur charge, ça ne leur coûte rien.”







Nan, c’est carrément pas gratuit. Le mec fume… Il s’agit pas d’envoyer des alertes colis là, il s’agit d’envoyer des alertes prioritaires dans des situations d’urgence. Ca suppose la mise en place de protocoles specifiques (existants et deja déployés dans pleins de pays) et d’equipements specifiques.

Mais le plus chiant dans tout ça, c’est surtout l’organisation et la formation au niveau des prefectures, de la police et de la gendarmerie. Mettre en place des protocoles, etc

Bref, faire les choses bien, c’est plus chiant que lancer une pauvre appli de merde avec un backend web activée par le cabinet du ministre de l’interieur à l’arrache.



Quand a vouloir faire payer ça aux operateurs, faut carrément pas rever. Les mecs se sont deja faits baisés par Hadopi, ca va surement pas recommencer.

Si ca avait été une possibilité, ca aurait été fait comme ça. Donc si ca a été fait autrement en zappant les operateurs, c’est qu’ils ont du foutre un putain de véto bien mechant… et une facture bien salée pour le faire.







wanou2 a écrit :



Heuuuuu l’infra pour envoyer un message en cas d’alerte existe déjà…  et le coût marginal d’envoi d’un message à quelques centaines de milliers de personnes c’est d’environ peanuts !







Idem, on parle pas d’envoi d’alerte colis qui peut arriver a peu pres n’importe quand a 2h près… C’est un autre probleme.

Et au dela du probleme technique, c’est surtout l’organisationnel qui est compliqué. Pas tellement la technique.



à la différence que la bonne année marche en mode beaucoup vers beaucoup (les destinataires sont en plus eux-même expéditeurs bien souvent) ET sur tout le territoire, là où une alerte est en mode quelques-uns (les opérateurs) vers beaucoup sur un espace restreint.



Cela ajoute de l’eau à ton moulin, cela étant : si les réseaux tiennent la charge des sms de bonne année, ils doivent plus que probablement pouvoir encaisser cette utilisation là sans sourciller <img data-src=" />








ledufakademy a écrit :



« la géolocalisation demande à ce qu’on active en permanence le GPS, ce que la plupart des utilisateurs ne veulent pas faire parce que ça bouffe énormément de batterie ».Il est évidemment possible de désactiver cette fonctionnalité, au profit d’un système d’alerte basé sur certains codes postaux présélectionnés par l’utilisateur.





Non, un GSM est géolocalisable même éteint … désolé c’est ainsi. On a une appli qui le faithttp://www.ibelem.com/fr/.

Pour couper la géolocalisation il faut enlever la batterie.







Tu sors une affirmation avec un lien random pour la soutenir?



Je suis allé voir sur ta page, je trouve rien



Bha sinon pour te répondre sérieusement, moi non plus j’ai rien vu qui parlait de ça sur le site, je pense que c’est juste de la pub gratuite déguisée en source.


pub pour l’enfant caché de Cetelem et IBM ? (ou alors c’est à IBM ce que Hassan Céheff était aux trains)



<img data-src=" />


pour une fois ou j’ai un avis identique à un député..









KP2 a écrit :



Non, justement, même si l’appli a couté qq centaines de milliers d’€ (voire 1 ou 2 millions), c’est tres certainement bien en dessous de ce que devrait couter une infra d’alerte par SMS qui impacterait les operateurs.

A mon avis, le gourvernement a fait a pas cher sur le conseil très probable d’une bonne vieille SSII “yakafokon-signez ici” qui tourne a grand coups de stagiaires-experts…







on demande juste une alerte a l’instar des pubs d’itinérance à l’étranger..







ledufakademy a écrit :



« la géolocalisation demande à ce qu’on active en permanence le GPS, ce que la plupart des utilisateurs ne veulent pas faire parce que ça bouffe énormément de batterie ».Il est évidemment possible de désactiver cette fonctionnalité, au profit d’un système d’alerte basé sur certains codes postaux présélectionnés par l’utilisateur.





Non, un GSM est géolocalisable même éteint … désolé c’est ainsi. On a une appli qui le faithttp://www.ibelem.com/fr/.

Pour couper la géolocalisation il faut enlever la batterie.







faux, totalement faux, éteint un gsm coupe toutes transmission vers les antennes. Donc impossible de connaitre sa position, sauf sa dernière position allumée.



j’pense que y’a moyen d’utiliser l’infra déjà en place


Doublon








Drepanocytose a écrit :



De toutes façons ça ne sert à rien. Ni avec application, ni par SMS. Je REFUSE formellement de me faire spammer par SMS parce que mes compatriotes sont des flippés…

Si eux acceptent de se faire spammer avec une application qu’ils ont installé eux même chez eux, grand bien leur fasse. Mais qu’on ne me casse pas les couilles à moi qui n’a rien demandé !!!!







t’es aussi le genre de gar qui refuse qu’orange te fasse sa pub par sms?









maestro321 a écrit :



A moins que les opérateurs ai les moyens d’envoyer un SMS sans déclencher de sonnerie?&nbsp;





Ça existe depuis longtemps, à l’époque j’en recevais sur mon 3310, par contre je sais plus si ça activait la sonnerie ou non car j’étais souvent en silencieux.



C’était des flash SMS il me semble :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Short_Message_Service#Classes_de_SMS



En Pologne ils sont utilisés assez intelligement, quand t’appelles une personne et qu’il est déjà en ligne, ça t’envoie un “flashSMS” pour te signaler que la personne est de nouveau joignable, mon téléphone ne vibre pas et ne sonne pas, mais m’affiche juste en pop-up que si je veux je peux rappeler, donc ça doit être faisable je pense.









Freeben666 a écrit :



Il y a 2 raisons évidentes au fait d’avoir mis en place une appli plutôt que des SMS localisés :

1 - Faire plaisir aux copains avec un PPP pour le développement et le maintient en fonctionnement de l’application

2 - Alimenter les bases de données de la DGSI avec la géolocalisation de tous les gogos qui auront installé les apps.





On peut même prévoir d’autres “fonctionnalités” par la suite :



3 - Afficher de la publicité (ben quoi, il faut bien rentabiliser le bouzin)

4 - Achats intégrés : débloquer les alertes attentats à la pudeur pour 2€ et toutes les fonctionnalités pour 10€ (partage à des amis, historique, commentaires, etc.)



<img data-src=" />



Si ils le disent dans les films, c’est que c’est vrai, non ?



<img data-src=" />


Je crois que la “multidiffusion cellulaire” (ou un nom dans le genre) est désactivable sur le téléphone.








KP2 a écrit :



Idem, on parle pas d’envoi d’alerte colis qui peut arriver a peu pres n’importe quand a 2h près… C’est un autre probleme.





Parce que tu crois vraiment que les notifications push arrivent forcément plus rapidement?<img data-src=" />



J’ai peut-être mal compris, mais il m’avait semblé que pour les attentats du Bataclan, les réseaux sociaux avaient été très rapide à reléguer l’information. Du coup à moi d’avoir un process très efficace, on pourrait penser qu’il y aura presque une perte d’efficacité entre avoir l’info, la valider, prévenir les opérateurs… La chaine d’exécution va devoir être aux petits oignons.








trekker92 a écrit :



t’es aussi le genre de gar qui refuse qu’orange te fasse sa pub par sms?





Je dirais pourquoi pas, mais à la seule condition qu’on t’ait demandé l’autorisation avant, et que j’aie dit oui. Et que l’autorisation soit révocable n’importe quand, immédiatement, facilement et sans question.









WereWindle a écrit :



Cela ajoute de l’eau à ton moulin, cela étant : si les réseaux tiennent la charge des sms de bonne année, ils doivent plus que probablement pouvoir encaisser cette utilisation là sans sourciller <img data-src=" />







Non, c’est un peu plus compliqué que ça… Dans le cadre de la fin d’année, les gens sont plutot tres dispersés. Donc la charge est repartie plus facilement sur l’ensemble du reseau (sauf qq cas particuliers).



Dans le cadre d’une attaque terroriste comme au stade de France, tu as 60000 personne reunies dans un espace de qq dizaines de milliers de m2 qu’il faut alerter rapidement (sans compter les gens autour) et il faut que le message soit prioritaire sur le reste pour ne pas etre foutu en attente pour etre delivré.

C’est là que ca devient un peu chaud.



Si ton message de bonne annéee arrive avec 1h de retard, tout le monde s’en fout. Si l’alerte arrive quand tout est fini, c’est balot…



Mais dans tous les cas, l’alerte SMS est une bien meilleure solution technique pour repondre au probleme de la saturation et de la priorisation qu’un flux IP vers une appli smartphone. Y’a pas photo.









dylem29 a écrit :



j’pense que y’a moyen d’utiliser l’infra déjà en place





ladite infra existe déjà mais est sacrément vétuste (voir coms de l’article précédent sur cette appli)



Il dit surtout des conneries !

un GSM ne fonctionne pas quand il est éteint. Il ne communique pas avec le réseau. On ne peut donc pas le localiser. J’ai 8 ans d’expérience en R&D GSM. Pour le vérifier, mets un GSM éteint à côté d’un haut parleur allumé. Tu n’entendras pas le bruit que l’on entend de temps en temps lorsqu’il communique avec le réseau.



Et balancer un lien vers un site ne prouve rien. J’ai recherché géolocalisation, localisation, géolocaliser et localiser sur le site via google et aucune des pages retournées ne parle de ce qu’il a affirmé.



Comme je ne le lis plus depuis longtemps, je risque de ne pas voir sa réponse.



Je me demande si son “on” indique qu’il travaille pour la boite en question, si oui, je conseille de l’éviter s’ils sont tous du même niveau technique.



Utiliser un GSM éteint pour se géolocaliser, c’est risquer de se retrouver ici


Exact, ça semble du beau gros bullsh*t des familles, du genre qu’on retrouve dans les séries et autres films à la crédibilité informatique plus que douteuse <img data-src=" />


Non mais ça existe déjà hein… c’est même une obligation qui découle de l’obtention des licences par les opérateurs !

Dans d’autres pays que le notre tu passes dans une rue tu reçois un bon de réduction pour le macdo du coin. Alors envoyé un message pour les personnes sous les antennes dans un rayon de x km autour du lieu d’un attentat c’est du gâteau pour les ingénieurs réseaux des opérateurs !


” Et en plus, je pense qu’on pourrait demander aux opérateurs de le

prendre à leur charge, ça ne leur coûte rien. C’est l’État qui

réquisitionnerait les opérateurs pour prévenir les gens en cas de

danger, point. Je pense que ça ne posera aucun problème à quelque

opérateur que ce soit”



Réquistionner ne veut pas dire que l’on va effectuer le travail gratuitement.



Sinon, il poste de bonnes questions et les réponses sont intéressantes à avoir.


Ah merci d’avoir la confirmation de quelqu’un qui connaît vraiment <img data-src=" />



Du coup, si je puis me permettre, j’en profite pour poser une question qui me taraude depuis longtemps : comment le téléphone fait pour se géolocaliser à partir des antennes GSM uniquement ? Chaque antenne envoie dans son signal sa position et le téléphone triangule à partir des autres signaux reçus ? Ou alors je raconte n’importe quoi ?








trekker92 a écrit :



pour une fois ou j’ai un avis identique à un député..



on demande juste une alerte a l'instar des pubs d'itinérance à l'étranger..





+1000. Sans parler du fait que tout le monde n’a pas de smartphone pour installer leur malware.

Mais encore une fois, Cazeneuve prouve encore sa priorité à faire un effet d’annonce, plutôt que de protéger ses con-citoyens.









dylem29 a écrit :



j’pense que y’a moyen d’utiliser l’infra déjà en place







Il existe un protocole spécifique pour ce genre de SMS d’alerte. Toutes les antennes supportent deja le procole donc il faut mettre en place les serveurs coté operateurs pour le faire.

Sauf que causer avec 4 operateurs qui comptent pas se faire enculer une 2e fois avec des cheques en bois non ponçés, c’est un poil plus chiant qu’avec une pauvre SSII qui propose de faire une appli a la con pour ça je pense…

Sans compter les délais. Si le gouvernement a voulu un truc en place absolument avant l’Euro, la SSII a forcément été plus réactive avec des volées de stagiaires (c’est la saison en plus)…







maestro321 a écrit :



Parce que tu crois vraiment que les notifications push arrivent forcément plus rapidement?<img data-src=" />







C’est évident que non.

Mais pour moi, cette appli est ce qu’on pouvait faire de pire dans cette situation. Et évidemment, le gouvernement s’est precipité là dessus… J’imagine bien les conseillers qui ont validé ce truc naze se dire “oh bah, ça suffira bien pour l’instant, on fera mieux plus tard… et on fera un peu de pub sur twitter comme ça on passera pour un gvt à la mode qui comprend les jeunes”



Par contre, les enjeux de ce genre d’alerte SMS, pour moi, n’a carrément rien à voir avec les SMS standards et les alertes commerciales. Donc la réponse technique doit etre adaptée.

Faut pas oublier que les autres pays s’en servent surtout pour les catastrophes naturelles et autres évenements imprevisibles avec un réseau mobile local plus ou moins foireux par exemple.



+1.



Et surtout le concept existe déjà!!! Normalement le SMS d’alerte existe!



Et l’intérêt d’utiliser des SMS, c’est aussi de pouvoir toucher les étrangers qui seraient dans la zone, avec un sms en anglais ou dans leur langue s’il est possible de savoir qu’il fait du roaming vers tel pays.


de toute facon la diffusion globale de sms par antennes ne prendra jamais acte :

a) le gouvernement doit avoir une raison valable (j’ai pas dit bonne, j’ai dit valable de leur point de vue) pour ne pas l’initier

b) les opérateurs peuvent le faire mais tout projet a un cout, autant attendre la démarche de l’état

c) en cas d’attaque terroriste le tel qui sonne est la pire chose qui arrive, un sms généralisé va simplement créer un symphonie à l’échelle urbaine

d) par contre pour les tempetes (+80KMh) ou autres catastrophes (innondation, effondrement de voirie ou glissement de terrain) cela pourrait etre utile, mais les mecs préféreraient sauver leur peau que regarder leur tel; et ensuite le glissement de terrain ou la tornade aura plus d’attention qu’un sms..


C’était quand même pas techniquement compliqué de sélectionner les stations de base de la zone et de balancer un SMS ?



En plus, l’appli, encore une daube pour nous bouffer de la batterie !

Alors que la veille réseau pour recevoir les SMS, c’est super bien, ça existe depuis le début du GSM, ça marche sur les vieux téléphones pourraves !


pas d’excuses de coût ou de surcharge de réseau …



orange (par exemple) sait bien envoyer des sms en cas de risque d’orage pour demander de débrancher la box !



… et mon smartphone (iphone4) n’est pas compatible avec l’appli ! (ne me dites pas “change de téléphone” svp)


et les attentats en zone blanche, on en parle ? <img data-src=" />








trekker92 a écrit :



pour une fois ou j’ai un avis identique à un député..

faux, totalement faux, éteint un gsm coupe toutes transmission vers les antennes. Donc impossible de connaitre sa position, sauf sa dernière position allumée.










On pourrait croire qu’éteindre son téléphone ou en retirer la batterie suffit à empêcher toute fuite des données. Et pourtant, même éteints, nos téléphones peuvent être espionnés. « Beaucoup de téléphones modernes ont des états intermédiaires entre complètement allumé et complètement éteint, durant lesquels certains circuits sont alimentés et d’autres, non » a expliqué Seth Schoen, technicien expert du groupe américain de défense des libertés civiles Electronic Frontier Foundation

Dans un article sur le telephone de Snowden planqué dans son frigo.



Ils ont peut-etre fais cette app bidon pour éviter qu’un petit malin ne déclenche une panique générale.









Burn2 a écrit :



+1.



Et surtout le concept existe déjà!!! Normalement le SMS d’alerte existe!



Et l’intérêt d’utiliser des SMS, c’est aussi de pouvoir toucher les étrangers qui seraient dans la zone, avec un sms en anglais ou dans leur langue s’il est possible de savoir qu’il fait du roaming vers tel pays.







sauf qu’il est rentable (car communication itinérance) pour les opérateurs donc il leur rapport, ce pourquoi c’est en place.

pour l’interet général, tu peux etre certain qu’aucun opérateur ne s’avancera avant l’état.



Vekin a écrit :



Du coup, si je puis me permettre, j’en profite pour poser une question qui me taraude depuis longtemps : comment le téléphone fait pour se géolocaliser à partir des antennes GSM uniquement ? Chaque antenne envoie dans son signal sa position et le téléphone triangule à partir des autres signaux reçus ? Ou alors je raconte n’importe quoi ?







ton tel est obligatoirement géolocalisé pour etre connecté au réseau gsm

apres il peut interagir avec les surcouches du tel (android..) si il utilise le réseau gsm comme gps (ce qui est le cas sur mon vieux zte)



Cependant cette localisation n’est précise qu’en cadre urbain, en milieu rural tu agrandis ta marge d’erreur de plusieurs centaines de mètres (si ya qu’une antenne, tu peux etre tout autour : si elle couvre 6km devant elle, t’as 6km a fouiller)









WereWindle a écrit :



là où une alerte est en mode quelques-uns (les opérateurs) vers beaucoup sur un espace restreint.



Cela ajoute de l’eau à ton moulin, cela étant : si les réseaux tiennent la charge des sms de bonne année, ils doivent plus que probablement pouvoir encaisser cette utilisation là sans sourciller <img data-src=" />





Non, on parle de SMS-CB (Cell Broadcast) C’est de la diffusion sur une Cellule GSM. Chaque opérateur enverra le message 1 fois pour l’ensemble des mobiles de la cellule qui le recevront tous en même temps, enfin peut-être une fois par fréquence disponible et par génération de protocole (2G, 3G, …) mais cela est réellement négligeable.







Vekin a écrit :



Je crois que la “multidiffusion cellulaire” (ou un nom dans le genre) est désactivable sur le téléphone.





Oui, tout à fait.









Patrice00 a écrit :



orange (par exemple) sait bien envoyer des sms en cas de risque d’orage pour demander de débrancher la box !







Mais ca n’a rien a voir !! Un risque d’orage, c’est previsible, l’alerte peut etre lancée plusieurs heures avant et même si ca n’arrive que 2h après l’envoi, c’est pas un probleme. On peut meme preparer des batchs d’envois tranquillement.



Dans le cas d’une attaque terroriste, il faut alerte aussi vite que possible, par dessus le flux habituel et toucher le max de monde dans une zone très reduite mais qui peut contenir des dizaines ou des centaines de milliers de personnes suivant les évenements (match de foot, celebration sur les champs, etc)



Bref, les contraintes sont beaucoup plus complexes… Et ca, c’est sans compter les problématiques organisationnelles pour recolter les informations, le processus de decision et le declenchement de l’alerte en elle meme…









ArchangeBlandin a écrit :



C’était quand même pas techniquement compliqué de sélectionner les stations de base de la zone et de balancer un SMS ?





faut que yait une action humaine pour initier la manipulation et une autre pour vérifier et valider l’envoi de sms.

===&gt; moyens humains ==&gt; cout de procédure ==&gt; engagement financier et juridique de l’opérateur ==&gt; jamais sans le feu vert du gouvernement ==&gt; tu peux oublier.









SrBelial a écrit :



et les attentats en zone blanche, on en parle ? <img data-src=" />





bah nan puisqu’on est pas au courant <img data-src=" />



Justement la géolocalisation elle-même, c’est le réseau cellulaire qui la calcule ? Ensuite cette information est transmise au téléphone ?


De mémoire il existe une fonction d’alerte de groupe appelé diffusion cellulaire dans Android que tu peux donc désactiver.&nbsp;

Cela semble une fonctionnalité des réseaux de téléphone mobile, mais je doute que sont implémentation soit obligatoire à une norme donnée (3G, 4G) et wikipédia semble dire que ce n’est pas le cas en France.



https://fr.wikipedia.org/wiki/Diffusion_cellulaire



D’ailleurs on voit que le nom SAIP ne date pas d’aujourd’hui:



“La mise en place du nouveau système d’alerte, dénommé SAIP (système

d’alerte et d’information des populations) érige en priorité la fonction

de «&nbsp;protection&nbsp;» des populations en intégrant, une capacité à avertir

les populations de tout événement de sécurité civile : catastrophes

naturelles (inondations, séisme…) technologiques (accident industriel,

transport de matières dangereuses…), outre les attentats terroristes. La

vocation initiale du RNA qui était d’avertir les populations d’un

danger aérien est donc largement dépassée”

http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http%3A%2F%2Fwww.interieur.gouv.fr%2Fsecti…



Après on peux imaginer une option auprès de l’opérateur pour ne pas recevoir ces alertes, mais la fonctionnalité serait proposé par défaut.








Vekin a écrit :



Du coup, si je puis me permettre, j’en profite pour poser une question qui me taraude depuis longtemps : comment le téléphone fait pour se géolocaliser à partir des antennes GSM uniquement ? Chaque antenne envoie dans son signal sa position et le téléphone triangule à partir des autres signaux reçus ? Ou alors je raconte n’importe quoi ?





Il ne fait pas. Un téléphone ne se géolocalise pas sans GPS, justement parce qu’il ne connaît pas la position des antennes. Elle n’est pas transmise par le réseau.

Par contre, un opérateur ou les forces de l’ordre peuvent te géolocaliser plus ou moins précisément par triangulation parce qu’ils connaissent la localisation des antennes.



Par contre, maintenant, les smartphones ont peut-être la possibilité de connaître ces localisations d’antennes et faire eux-même la triangulation, ils le font bien avec les points d’accès Wi-Fi visibles, mais je ne sais pas si c’est local ou à distance qu’est l’information.









Vanilys a écrit :



Hé bien, je suis bien d’accord avec lui, et ce, sur tous les points et raisons qu’il soulève..



Et sinon, pour les utilisateurs de Windows Phone, si jamais les SMS ne sont pas utilisés et que l’application continue à être utilisée, vous pouvez aller signer la pétition sur change.org, afin d’essayer d’avori cette aplli sur cette plateforme :

https://www.change.org/p/cr%C3%A9ation-d-une-application-windows-phone-saip







Je trouve cela dommage tout de même que la pétition ne se limite qu’à WP. Finalement, on retombe dans les mêmes travers que le problème ciblé (Le nombre).

La pétition aurait été bien plus intéressante si celle-ci avait englobé tout type de smartphone “à jour” (OS récent dira t’on, exit les WP7 ou les BBOS7 par exemple…)



Cette application résonne trop PDM que vie a sauver en fait.





Il faut relativiser ces histoires de coût, ça ne représente rien… Et en plus, je pense qu’on pourrait demander aux opérateurs de le prendre à leur charge, ça ne leur coûte rien.



&nbsp;Bawi, comme avec Hadopi quoi&nbsp;<img data-src=" />. Oh wait!


Je suis assez d’accord, soit on développe pour tous soit pour personne pour ce genre d’application <img data-src=" />








Patrice00 a écrit :



(ne me dites pas “change de téléphone” svp)





Mais t’y as pensé non ? <img data-src=" /> (mais je l’aimais bien mon iphone 4 mais ça c’était avant que je passe chez google).



&nbsp;





Patrice00 a écrit :



pas d’excuses de coût ou de surcharge de réseau …



orange (par exemple) sait bien envoyer des sms en cas de risque d’orage pour demander de débrancher la box !





Tout est déjà prévu et fait partie des protocoles déjà en place, c’est supporté par les antennes (aussi vieille soit-elle), et là on est juste dans la norme GSM (donc sur les normes plus récentes ils ont du rajouté pas mal de features utiles mais non-utilisées), l’avantage du GSM c’est qu’on exclut théoriquement personne (bon désolé pour les utilisateurs de Tatoo et TamTam).



Je suis architecte système et où je bosse : on a besoin de faire ça.

Alors si tu veux pas me croire aucun souci.

Tu appelles cette boite et tu demandes un devis.

Tu veux le numéro aussi ?



Rolllaaaa :<img data-src=" />


Attentats sur les vaches ou les moutons?








ledufakademy a écrit :



Je suis architecte système et où je bosse : on a besoin de faire ça.

Alors si tu veux pas me croire aucun souci.

Tu appelles cette boite et tu demandes un devis.

Tu veux le numéro aussi ?



Rolllaaaa :<img data-src=" />









Ba ecoute tu balances une affirmation avec soit disant un lien pour sourcer, je suis ton lien et ne trouve aucune confirmation de ton affirmation.



Donc desole mais ta seule parole est de fait un peu juste comme argumentation.



change de smartphone <img data-src=" />

&nbsp;signé un BB user qui a même pas droit à l’app <img data-src=" />








thomgamer a écrit :



Tout est déjà prévu et fait partie&nbsp;





ca me fait sourire cette crédibilité.. prévu et fait partie :&nbsp;



oui, c’est possible :

mais non, ce n’est pas en place, et ce ne sera surement jamais en place.



C’est comme les restrictions d’appel des normes gsm, auquelles tous les tels classiques et smartphones android sont compatibles, mais qu’aucun opérateur francais ne prend en charge. Résultat, t’es obligé de te taper de prendre une app pour gérer le blocage d’appels entrant.

(et me sortez pas freemobile, l’accès se fait pas en USSD :o )









CUlater a écrit :



Bawi, comme avec Hadopi quoi <img data-src=" />. Oh wait!







C’est complètement incomparable….



Hadopi c’est environ 5 millions d’identifications annuelles, réparties au quotidien, et demandant donc du personnel dédié.

Hadopi c’est une guerre des ayant-droits (qui passent leur temps à faire chier les FAI depuis 15 ans) contre les clients en questions.



Ici c’est un dispositif exceptionnel (du moins on peut l’espérer) qui sert à protéger les clients des FAI, et donc leurs rentrés d’argent. C’est dans l’intérêt des FAI de collaborer, tant en terme financier que d’image…. Etrangement je vois assez mal un FAI essayer de la faire à l’envers à l’Etat sur ce sujet, alors que sur Hadopi c’est au contraire un argument marketting (“nous on emmerde la Hadopi, viendez chez nous !”)



Qu’est ce que ça coute aux opérateurs quelques centaines de milliers de SMS par an ?



Je pense que Google, Apple & Co doivent avoir des listes des différentes antennes pour accélérer le positionnement. Puisque le téléphone s’identifie via son IME auprès de l’antenne, j’imagine que l’antenne envoie un identifiant au téléphone, identifiant simialiare à l’adresse MAC du wifi.



Si chaque antenne a un identifiant, il suffit de faire une liste de celles et de les localiser.








thomgamer a écrit :



Tout est déjà prévu et fait partie des protocoles déjà en place, c’est supporté par les antennes (aussi vieille soit-elle), et là on est juste dans la norme GSM (donc sur les normes plus récentes ils ont du rajouté pas mal de features utiles mais non-utilisées), l’avantage du GSM c’est qu’on exclut théoriquement personne (bon désolé pour les utilisateurs de Tatoo et TamTam).





Je crois que les operateurs ne voulaient pas utiliser le SMS d’alerte. Ils veulent garder ca ferme, je sais pas pourquoi. Si il avait fallu utiliser les SMS, ca aurait été un bon vieux sms généré par personne, ce qui est assez lourd quand même. Finalement, utiliser les infrastructures push de Google et Apple qui ont fait leurs preuves en terme de scalabilite, c’est pas forcement si bête.



De toute manière, SMS ou appli, l’essentiel c’est d’avoir une base suffisante d’utilisateurs qui reçoivent le message pour éviter que de fausses rumeurs se répandent.



Développer une appli est une bonne solution d’un point de vue libéral



Cela permettra de sauvegarder en priorité la part productive de la population.

Exit donc :

les vieux (pas de téléphone)

les pauvres (feature phone et pas smartphone)

les faux-pauvres (iphone 16gb pas de place pour installer l’appli)

les patrons du cac 40 (appli pas développée pour BlackBerry)

les adeptes de Microsoft (WP combien de divisions ?)

&nbsp;&nbsp;&nbsp;








flagos_ a écrit :



je sais pas pourquoi.&nbsp;







logiquement ya une très grosse part de risque financier, juridique, etc.. donc croix dessus xà









Soriatane a écrit :



Attentats sur les vaches ou les moutons?





Attentat sur les coopératives agricoles, et en particulier les viticoles









flagos_ a écrit :



Je crois que les operateurs ne voulaient pas utiliser le SMS d’alerte. Ils veulent garder ca ferme, je sais pas pourquoi. Si il avait fallu utiliser les SMS, ca aurait été un bon vieux sms généré par personne, ce qui est assez lourd quand même. Finalement, utiliser les infrastructures push de Google et Apple qui ont fait leurs preuves en terme de scalabilite, c’est pas forcement si bête.



Justement avec le push on se coupe des simples mobiles, blackberry et windows phone (bon je sais pas combien ça représente de téléphone dans une zone donnée, peut être maximum 5%), tandis qu’au moins le SMS touche tout le monde.



Les opérateurs étaient justement au point, c’est juste la loi qui les interdit de te géolocaliser (et encore la loi est plutôt flou), si tu veux plus d’infos c’est par ici (source PcINpact ;-) )



le problème c’est que par contre ça sauve les gros beaufs chômeurs mais avec le tout dernier iphone….



Et puis les pauvres il en faut ! Qui va conduire les voitures, servir les repas, tondre la pelouse et s’occuper des gosses ? Si on compte sur bobonne on est pas sorti… je crois que je préférerai encore utiliser le micro-ondes moi-même….


C’est ce que je voulais dire : une zone dangereuse, ça peut être tout un quartier (ça serait plus une ou deux rues mais je vise large).

Prenons le quartier de la Folie-Méricourt dans le 11e arrondissement de Paris : 33 000 habitants.

On peut viser 50 000 pour les gens présents, avec les touristes, ceux qui y travaillent, avec les habitants qui en sont peut-être sortis (doigt mouillé, ça me semble réaliste).

J’ai regardé des solutions de SMS marketing, certains promettent 10 000 SMS par minute. En 3 minutes, toute la zone peut être alertée.

Je suis sûr que les opérateurs doivent savoir gérer ça sans problème. Et ensuite ils communiqueront sur le fait qu’ils ont sauvé des vies, donc c’est tout bénéf’ pour eux <img data-src=" />


D’accord, merci. Il me semblait justement que les smartphones peuvent se localiser uniquement par GSM, mais je peux me tromper.








linkin623 a écrit :



Les opérateurs ont plus de possibilités que tu l’imagines…





&nbsp;envoyer un flash sms?



J’ai bâti une application pour envoyer des SMS à nos collaborateurs qui s’appuie sur un SMS Gateway (pool de 8 Wavecom Q24Plus).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’envoi de SMS est un processus lent : 10secondes/SMS quand ça va bien.



Ce qui m’amène à penser que si une collectivité veut balancer un SMS à un très grand nombre de destinataires (format SMS pur=140 caractères), il faut une méchante infrastructure. Tout ça pour une pauvre alerte tous les 3 ans.

A contrario par une APP, ça passe bien par Internet de façon ultra rapide.



Je me demande si ce n’est pas ça la vraie raison.


À qui veux-tu faire croire que quelqu’un qui a un smartphone est productif alors qu’il est sans arrêt sur son tel ?



Sinon, on peut être riche et avoir un feature phone. <img data-src=" />


Avec des SMS classiques, peut-être mais pas avec des SMS-CB : le même message arrive en même temps à tous les mobiles de la zone visée. Tous les mobiles sont destinataires, c’est du brodcast.


C’est ce que je supposais dans mon dernier paragraphe.


Juste une question : Est-ce que quelqu’un sait comment fonctionne le système d’alerte tremblement de terre au Japon, qui alerte tous les téléphones Japonais dès qu’une secousse est détectée? Mes collègues avaient tous ça là-bas, y compris sur leurs feature phones pourris.



Peut-être est-ce un dispositif très coûteux (qui se justifie chez eux par la fréquence du risque), mais s’est-on posé la question de regarder comment ça marche ailleurs ?


Je n’ai pas l’impression qu’envoyer ces sms soit un problème, ils sont même prioritaires sur tout le reste. Il en est question dans cet article :

http://www.liberation.fr/futurs/2016/06/09/appli-alerte-attentats-il-faut-que-la…

C’est utilisé au moins par Espagne, Portugal, Italie, Finlande, Pays-Bas, Chine, Etats-Unis, Israël…


Mine de rien, ça doit être pratique pour nos amis les journalistes.



Ils pourront aller filmer les premier cadavres en exclusivité grâce a l’application “alerte attentat” financée par nos impôts, mais c’est pas chers c’est l’état qui paye.


Pour ceux que ça intéresse

BDD avec 26 millions de bornes GSM géolocalisées

https://www.mylnikov.org/archives/1059


https://dascritch.net/post/2008/06/04/Ocean-s-17



&nbsp;L’article est plus large que le sujet, mais un paragraphe parle de la solution des SMS-CB, utilisées par les pays Nordiques


Plutot que de géolocaliser, ne peut on pas envoyer un sms par les antennes d lieux concerné et uniquement celle ci ?


Il n’empêche que ton lien ne sert à rien (à part faire de la pub déguisée).

Tout le monde ta fait exactement le même reproche : ton lien n’apporte aucune source pour soutenir le propos : “un GSM est géolocalisable même éteint”.



Sinon moi aussi je peux dire des trucs cool aussi : Les extra terrestres sont parmi nous.

Je suis technicien au FBI, t’as qu’a envoyer un agent secret si t’as un doute.








Patrice00 a écrit :



pas d’excuses de coût ou de surcharge de réseau …



orange (par exemple) sait bien envoyer des sms en cas de risque d’orage pour demander de débrancher la box !



… et mon smartphone (iphone4) n’est pas compatible avec l’appli ! (ne me dites pas “change de téléphone” svp)









Orange ne se sert pas de la géolocalisation des portables pour envoyer les alertes.



Alerte méteo sur zone –&gt; listing clients de cette zone –&gt; envoie SMS aux clients



Mon beau père a reçu une alerte pour le Loiret alors qu’il était à Paris ce soir là. Bon, on peut pas éteindre la LB à distance, mais la voisine a bien voulu le faire (en faite, elle a coupé le disjoncteur…).









tifounon a écrit :



Mon beau père a reçu une alerte pour le Loiret alors qu’il était à Paris ce soir là. Bon, on peut pas éteindre la LB à distance, mais la voisine a bien voulu le faire (en faite, elle a coupé le disjoncteur…).





J’espère qu’il n’avait pas de congélateur <img data-src=" />



Appli alerte attentats : «Il faut que la France respecte les standards internationaux»









KP2 a écrit :



Non, justement, même si l’appli a couté qq centaines de milliers d’€ (voire 1 ou 2 millions), c’est tres certainement bien en dessous de ce que devrait couter une infra d’alerte par SMS qui impacterait les operateurs.







Faut savoir ce qu’on veut. Pas cher et que personne ne soit prévenu, ou un peu plus cher, et qu’un maximum de gens puissent être prévenus. D’après l’article ci-dessus, des pays bien moins riches que nous, tels que le Chili, ne semblent pas avoir eu de mal à le mettre en place…







Jarodd a écrit :



C’est une vraie excuse, la saturation du réseau ?







À la lecture de l’article ci-dessus, on apprend que des standards existent déjà, et que les messages d’alerte sont prioritaires sur le reste du contenu envoyé.







thomgamer a écrit :



Autant sur le coût je suis sceptique, il me semblait juste que les opérateurs avaient bien précisés que cela était faisable assez aisément, le problème était plus d’ordre légal et aussi d’éviter le sur-attentat car forcément les terroristes seraient prévenus aussi et plus enclin à tout faire péter (même si de toute façon c’était déjà leur but…)







C’est surtout idiot de vouloir limiter ça au terrorisme, alors qu’un système d’alerte standard pourrait tout aussi bien prévenir d’un séisme, d’une avalanche, d’un tsunami (la France ne se limite pas à la métropole), d’inondations ou que sais-je encore. À l’heure actuelle, il faut installer cinquante applications pour être prévenu de tous les dangers.



De mémoire c’est une feature builtin obligatoire pour tous les téléphones vendus au Japon. Maintenant je suis pas spécialiste du secteur, et j’en mettrais pas ma main à couper….