Le délicat déploiement des brouilleurs d’ondes dans les prisons

Ondes sensibles

Le délicat déploiement des brouilleurs d’ondes dans les prisons

Le délicat déploiement des brouilleurs d’ondes dans les prisons

Alors que les faits divers démontrant que certains prisonniers disposent de téléphones portables dans leurs cellules se succèdent, la Garde des Sceaux vient d’expliquer à un parlementaire pourquoi le déploiement de brouilleurs d’ondes s’avérait être une solution relativement précaire. Quelques élus aimeraient de leur côté que les forces de l’ordre puissent au contraire écouter ces conversations clandestines.

Que faire pour lutter contre l’utilisation illégale, au sein des prisons françaises, de téléphones portables parfois connectés à Internet ? La question s’est à nouveau posée il y a quelques semaines, après que l’administration pénitentiaire a lancé une enquête sur une page Facebook arborant des photos prises par des détenus de la prison des Baumettes, à Marseille.

En mars 2013, suite à un incident du même style, le député François Cornut-Gentille (UMP) avait suggéré à la Garde des Sceaux de commencer par installer des brouilleurs d’ondes dans toutes les prisons. Sur le papier, l’idée peut paraître à certains, séduisante : plus de réseau, donc plus de communications. La réponse écrite apportée cette semaine par Christiane Taubira souligne cependant que les choses sont plus complexes que cela dans la pratique...

Plus de 400 brouilleurs installés, mais des difficultés sanitaires et juridiques

Au titre du « service public de la justice », l’administration pénitentiaire est effectivement autorisée à installer des dispositifs destinés « à rendre inopérants des appareils de communications électroniques de tous types, tant pour l'émission que pour la réception », comme l’indique L33-3-1 du CPCE. En juin 2013, le ministère de la Justice affirmait que plus de 400 brouilleurs avaient ainsi été installés dans les prisons françaises. « Certains bénéficient d’une couverture totale, d’autres pas » était-il précisé.

La Place Vendôme reconnaissait néanmoins que « dans beaucoup de cas, il existe des problèmes techniques qui réduisent l’efficacité du système ». Ces soucis sont d’ailleurs persistants, à en croire la récente réponse de Christiane Taubira. « L'évolution rapide des technologies de communication peut rendre rapidement obsolètes certains matériels déjà en place » explique-t-elle ainsi au député Cornut-Gentille.

De plus, « un brouilleur couvrant une très grande zone n'est pas conforme aux normes sanitaires » poursuit-elle. Autre problème : « si la puissance de brouillage est augmentée de manière significative, le risque de brouiller des communications à l'extérieur de l'établissement pénitentiaire est très important et donc, nonobstant la gêne occasionnée pour les citoyens demeurant ou se trouvant à proximité de l'établissement pénitentiaire, l'administration pénitentiaire outrepasserait la réglementation et serait donc dans une situation d'illégalité ».

Des appareils « très coûteux »

Dernier souci, les dépenses liées à ces brouilleurs. Sans donner le moindre chiffre, la Garde des Sceaux affirme que « le déploiement d'un tel dispositif est très coûteux ».

Finalement, Christiane Taubira s’en sort par une pirouette, en affirmant qu’en « complément des brouilleurs, l'administration pénitentiaire met en oeuvre d'autres systèmes de contrôle, notamment par le déploiement de portiques de détection, de détecteurs manuels de métaux et de pratiques professionnelles réglementées telles que les fouilles des locaux et les fouilles des personnes détenues ».

taubira

Vers de nouvelles dispositions dans le projet de loi sur le renseignement ?

Parmi les autres solutions mises sur la table ces derniers mois, figure notamment la possibilité pour les services de renseignement d’écouter les communications passées illégalement depuis les prisons. Voici ce que proposait par exemple le député Sébastien Huyghe (UMP) dans un rapport parlementaire publié en 2013 :

« Des dispositifs permettant de détecter les numéros des téléphones portables émettant depuis une zone donnée existent, ce qui peut permettre, une fois le numéro connu, de mettre en place des écoutes. Dans la mesure où, en application de l’article 727-1 du Code de procédure pénale, les conversations téléphoniques « légales » – c’est-à-dire celles réalisées avec les postes fixes installés en détention et après autorisation du juge d’instruction pour les prévenus et de l’administration pour les condamnés – peuvent faire l’objet d’écoutes et d’enregistrement, il est paradoxal que les conversations « illégales » ne puissent pas, quant à elles, être écoutées. Dans le cadre administratif, ces écoutes s’inscriraient dans la logique du renforcement du renseignement pénitentiaire et pourraient permettre d’avoir connaissance de mouvements collectifs violents en préparation ou de tentatives d’évasion. Pour renforcer l’efficacité des écoutes réalisées sur les postes fixes des établissements, votre rapporteur pour avis préconise de rendre possible l’écoute des téléphones portables détectés dans l’enceinte de l’établissement. »

Lors des récents débats sur la loi anti-terroriste, le député socialiste Sébastien Pietrasanta avait de son côté déposé un amendement visant à autoriser l’administration pénitentiaire à recueillir auprès des opérateurs les données techniques entourant les communications téléphoniques – et clandestines – des prisonniers, sous le contrôle de la CNCIS (voir ici). Adopté en commission, cet amendement avait toutefois été supprimé en séance publique sur demande du gouvernement, qui jugeait cette mesure « prématuré[e] ». « Il est opportun d’approfondir la réflexion sur les garanties susceptibles d’être apportées à ce nouveau dispositif dans le cadre, plus large, de l’adaptation des missions de l’autorité de contrôle aux enjeux de la société numérique » faisait alors valoir l’exécutif.

Les discussions à venir sur le projet de loi sur le renseignement, promis pour début mars par Manuel Valls, pourraient cependant être l’occasion de voir ressurgir ce type de propositions. 

Commentaires (237)


Moi j’ai une méthode beaucoup plus simple que leurs brouilleurs… Il suffit d’installer une antenne/opérateur au milieu des prisons, et de ne pas faire suivre les appels et data des téléphones qui se connectent à cette antenne.

Ca coûtera peut être 100k€/prison, mais au moins ça sera efficace et permettra même de savoir qui essaie de se connecter à partir des prisons!

Option 2: laisser la connexion à partir de l’antenne, et surveiller les communications, et interpeller les détenus en flagrant déli.


Une fois qu’ils sont au courant qu’on les surveille, ils arrêteront…


Et couper l’alimentation des prises électriques des cellules pour empêcher le rechargement ? ça revient si cher que ça d’actionner un disjoncteur ?


c’est un peu le but du jeu, non?


Sur quoi tu branches la playstation après?

 

[trolldredi]<img data-src=" />


nan mais c’est quoi ce blabla ? C’est quoi les difficultés sanitaires ?








slave1802 a écrit :



Et couper l’alimentation des prises électriques des cellules pour empêcher le rechargement ? ça revient si cher que ça d’actionner un disjoncteur ?





Ou encore plus simple, on saisit les téléphones pendant toute la durée du séjour. On leur prend bien leurs armes. Alors en quoi ce serait plus coûteux de leur prendre aussi leur téléphone?



&nbsp; Çaimpacterait les habitants aux alentour et le personnel.


Les téléphones sont introduits clandestinement.

edit : je suppose


Les matons/visiteurs leurs apporteraient des téléphones rechargés/batteries :)


Un contrôle plus rigoureux des prisonniers ne serait-t-il pas plus approprié ?



Une cellule ça fait pas 200m² quand même donc les cachettes je veux bien mais tout de même !


1 batterie par jour par prisonnier, sacré flux tendu à mettre en place…


pas mal comme idée mais ça pénaliserait aussi les employés de la prison. Tu me diras le brouilleur d’ondes aura la même conséquence


Faut du monde pour ça.

Et des prisons dont le taux d’occupation n’est pas de 200% ou plus.


Malheureux, tu n’as pas le droit : ils en ont besoin pour leur télé. Qui est un droit irréfutable d’un point de vue légal, que ce soit une télé louée ou achetée, comme l’a montré ce procès.








jinge a écrit :



Moi j’ai une méthode beaucoup plus simple que leurs brouilleurs… Il suffit d’installer une antenne/opérateur au milieu des prisons, et de ne pas faire suivre les appels et data des téléphones qui se connectent à cette antenne.

Ca coûtera peut être 100k€/prison, mais au moins ça sera efficace et permettra même de savoir qui essaie de se connecter à partir des prisons!

Option 2: laisser la connexion à partir de l’antenne, et surveiller les communications, et interpeller les détenus en flagrant déli.







Pour que ta technique fonctionne, il faudrait que l’antenne ait une très courte portée (les dimensions de la prison), sinon ça posera problème aux riverains.



Je propose de faire des cages faraday géantes pour mettre les prisons sous cloche <img data-src=" />


C’est surtout que le personnel doit gueuler de pas pouvoir utiliser leur portable et de pouvoir aller sur Facebook.








tony_95 a écrit :



Un contrôle plus rigoureux des prisonniers ne serait-t-il pas plus approprié ?



Une cellule ça fait pas 200m² quand même donc les cachettes je veux bien mais tout de même !





La dernière fouille complète des Baumettes (la semaine dernière) a duré 24H00 et n’a permis de récupérer qu’une douzaine de portable …



Euh justement, on t’explique que les téléphones portables en prison sont illégaux. Mais qu’ils en ont quand même. Je ne sais pas si tu as remarqué, sur les photos de l’article concernant la page Facebook, les mecs se sont pris en train de fumer du shit dans des chichas, alors tu penses bien qu’un téléphone portable c’est encore plus simple à planquer…


Tu sais qu’on peut alimenter directement la télé sans passer par une prise. Après, s’ils sont assez cons pour dénuder un câble sous tension, ça fera des cons en moins…


Qui leur fournit les téléphones ?




Soit ils l'avaient en rentrant en prison -&gt; mauvais contrôle      

Soit un visiteur leur a donné -&gt; mauvais contrôle






Bon maintenant ceci dit, maintenant que les objets sont rentrés comment fait-on tu me diras ?      






Et bien fouiller la cellule, quand je dis fouiller c'est pas juste jeter un oeil hein. Alors oui il faut des employés pour ça mais les matons ce n'est pas leur job ? Après c'est aussi facile pour moi de dire ça je n'y suis pas donc...!      






Ce qui me dérange dans la solution des brouilleurs c'est l'argent dépensé, on parle pas de quelques euros là ! Argent qui pourrait servir à autre chose, comme construire d'autres prisons puisqu'on entends tout le temps qu'elles sont pleines.







slave1802 a écrit :



La dernière fouille complète des Baumettes (la semaine dernière) a duré 24H00 et n’a permis de récupérer qu’une douzaine de portable …







Il faudrait peut-être mettre des sortes de filets par dessus les murs pour qu’on ne puisse plus jeter de choses dans la prison.



Les dommages du yakafokon. De toute évidence une bonne partie des posteurs n’ont jamais mis les pieds dans une prison.


Ils veulent brouiller l’écoute a qui ?



Désolé mais on est vendredi … j’ai pas pu résister ! <img data-src=" />








Cashalow a écrit :



Les dommages du yakafokon. De toute évidence une bonne partie des posteurs n’ont jamais mis les pieds dans une prison.





+10000



de vrais futurs politiciens :)



faut tous les passer chez Free Mobile <img data-src=" />


Une cage de Faraday… Et hop


Si on part de ton point de vue, alors on ne peut donner notre avis sur rien du moment que le sujet concerné n’est pas notre métier ou notre expertise ?



Je dis d’ailleurs dans mon commentaire que c’est facile pour moi de donner “des conseils” vu que je n’y suis pas.

Au lieu de mettre ton commentaire qui je trouve, ne sert pas à grand chose, explique le pourquoi du comment on n’arrive pas à contrôler les prisons.



Je n’en serai que plus averti sur le sujet et t’en sera reconnaissant !


Et cette news, c’est pas une incitation à la haine ? Y’a qu’à lire les commentaires pour s’en apercevoir <img data-src=" />








jinge a écrit :



Ca coûtera peut être 100k€/prison, mais au moins ça sera efficace et permettra même de savoir qui essaie de se connecter à partir des prisons!

Option 2: laisser la connexion à partir de l’antenne, et surveiller les communications, et interpeller les détenus en flagrant déli.





L’option 1 coute surement beaucoup plus cher vu que tous les opérateurs devraient installer leur système (infrastructure couteuse en terme de matériel et d’installation de nombreuses antennes)

En plus il faut qu’ils prévoient un paramétrage spécifique pour éviter que les mobiles accrochent l’extérieur.



Si les prisonniers peuvent faire rentrer des mobiles, pourquoi pas des smartphones avec des applis de communications chiffrées ?



Et pourtant, à notre époque, la privation de portable, c’est plus dissuasif que la peine de mort, non ?…








jb18v a écrit :



faut tous les passer chez Free Mobile <img data-src=" />







<img data-src=" /> <img data-src=" /> <img data-src=" />



Ils rechargent le téléphone sur l’USB de la télé.

&nbsp;


http://imgur.com/gjXMhUe

&nbsp;starred up…



ou comment il est banal de se retrouver avec un tel dans un centre pénitencier..



Si on peut pas bloquer les tels a entrer, autant les bloquer a communiquer vers l’exterieur?

Peut etre une cage de faraday géante..








Cashalow a écrit :



Les dommages du yakafokon. De toute évidence une bonne partie des posteurs n’ont jamais mis les pieds dans une prison.





J’ai envie de dire : “temps mieux” non ? Mis a part les gardiens dont le boulot est loin d’être facile et l’administratif et personnel rataché, c’est plutôt cool de ne pas avoir a aller dans une prison en tant que visiteur ou détenu…







chrisemail a écrit :



+10000



de vrais futurs politiciens :)







Bah voyons <img data-src=" />

Si on était tous de futurs politiciens, on saurait très bien ce qu’est une prison hein <img data-src=" />









slave1802 a écrit :



1 batterie par jour par prisonnier, sacré flux tendu à mettre en place…





Tu prends un Samsung B271, tu as 22h de com’ 22j de batterie en veille. &nbsp;C’est pas du smartphone c’est sûr mais ça permet déjà beaucoup.



dépassement des normes d’exposition aux ondes EM


c’est vrai quoi, si on peut même utiliser son smartphone au lieu de bosser, mais où va t’on???


Il faut surtout autorisé les portables et internet en prison quitte à mettre sur écoute pour des détenus spécifiques. La plupart des détenus s’en servent juste pour maintenir le contact avec leur proche et ne pas pété un câble.



Mais, c’est le même problème que la légalisation du cannabis, en fessant semblant que c’est interdit, c’est du n’importe quoi, en autorisant et régulant, il n’y aurait beaucoup moins de problème.


On pourrait pas juste refaire la peinture de toutes les prisons au plomb? <img data-src=" />



Blague à part ça n’existe pas une peinture qui “bloque” les ondes, avec tous les gens qui en ont peur y aurait un marché à se faire moi je dis


Faut pas déconner ! Si il a des téléphones chez les détenus, c’est clairement que les surveillants ne font pas leur boulot. Et pas besoin d’être à 50 pour ça, cellule par cellule, détecteur de métaux.


C’est pourtant plus simple de détecter que de bloquer.








jinge a écrit :



Moi j’ai une méthode beaucoup plus simple que leurs brouilleurs… Il suffit d’installer une antenne/opérateur au milieu des prisons, et de ne pas faire suivre les appels et data des téléphones qui se connectent à cette antenne.&nbsp;





Cela ne peut pas marcher. Ils arriveront à se connecter sur les antennes normales.



Heu, et pourquoi pas reinstaurer la fouille complete ?



Bandes de con vous faites quoi avec nos impots ? j’ai envie de meurtre








jb18v a écrit :



faut tous les passer chez Free Mobile <img data-src=" />





Tres bon, peut etre la seule reponse pa stupide au regard des propositions au dessus style YAKAFOKON



&nbsp;Une impulsion EMP ciblée toutes les x heures sur la prison, pas possible ? je rêve ?



De mémoire, l’IMEI est requis pour se connecter au réseau GSM, pourquoi pas une liste noire d’accès depuis l’enceinte de la prison ? reste à voir maintenant, comment localiser très précisément les connexions depuis l’enceinte de la prison. Une prison souterraine ? Une prison dans une zone blanche ? Une cage de Farraday autour de la prison ?


Chantal vous avez un Tampax sur l’oreil http://www.dailymotion.com/video/xzlei8\_les-nuls-tampax\_fun?from\_related=related…








CryoGen a écrit :



J’ai envie de dire : “temps tant mieux” non ?









groumch a écrit :



Mais, c’est le même problème que la légalisation du cannabis, en fessant faisant semblant que c’est interdit, c’est du n’importe quoi, en autorisant et régulant, il n’y aurait beaucoup moins de problème.





Aller zou, en taule pour terrorisme orthographique <img data-src=" />









tifounon a écrit :



Une impulsion EMP ciblée toutes les x heures sur la prison, pas possible ? je rêve ?





Étant donné que l’électronique dans une prison est utilisée ailleurs que dans les téléphones portables, non ce n’est pas possible.







tifounon a écrit :



De mémoire, l’IMEI est requis pour se connecter au réseau GSM, pourquoi pas une liste noire d’accès depuis l’enceinte de la prison ?





Si t’as pu relevé le numéro IMEI, c’est que tu as eu accès au téléphone (et donc autant le confisquer de suite), ou que tu sais sur quelle réseau il s’est connecté, et là oui, tu peux le bloquer, mais ça nécessite de surveiller toutes les antennes relais alentours, y compris les connections du personnel pénitencier et des riverains.



A l’oral on ne fait pas la différence et j’ai bien utilisé le verbe “dire” donc c’est bon !





<img data-src=" />


Et ?



En quoi ce serait un défaut ?

Normalement ce sont ceux qui y ont été enfermés qui devraient avoir honte et pas ceux qui n’y sont jamais aller.

Edit : orthographe


Pollution aux ondes pour le personnel travaillant dans les prisons et les prisonniers eux mêmes. Les dispositifs de brouillage nécessitent de couvrir l’ensemble de la bande spectrale dévolu aux télécommunications et ce avec un signal électromagnétique bien plus fort que celui déjà présent (et bien plus fort que le signal pouvant être émis par un téléphone au max), et ce dans chacune des bandes de communication existante.

&nbsp;

Globalement, il ne fait déjà pas bon dormir avec son téléphone en communication sous l’oreiller et on apprécie peu avoir une antenne relais sur son toit. Avec un brouilleur, c’est comme si tu en avais une antenne pour chaque fréquence existante qui émettait dans ta tronche.



Un champ électromagnétique trop fort peut aussi perturber les fonctionnement d’autres appareils électroniques.








Naneday a écrit :



Heu, et pourquoi pas reinstaurer la fouille complete ?



Bandes de con vous faites quoi avec nos impots ? j’ai envie de meurtre





Yakafokon…

Un indice: même dans les prisons américaines les plus sécurisées, tu peux trouver à peu près de tout…

Un deuxième indice: certains parrains de la mafia continuent de gérer les “affaires” depuis une cellule…

Un troisième indice: même des juges se sont fait corrompre, alors tu imagines qu’un maton qui doit toucher à peine plus que le SMIC… et dans une prison, il en suffit de 1 ou 2. On ne parle pas de tous les juges ou des tous les matons… mais encore une fois il suffit d’un ou 2…



suffit de leur couper la langue et les oreilles&nbsp;

1/ C’est pas cher&nbsp;

2/ C’est efficace&nbsp;

3/…

4/Profit








jinge a écrit :



Moi j’ai une méthode beaucoup plus simple que leurs brouilleurs… Il suffit d’installer une antenne/opérateur au milieu des prisons.

et laisser la connexion à partir de l’antenne, et surveiller les communications, et interpeller les détenus en flagrant délit.



+1



Je pense qu’il a confondu et voulait dire une liste blanche plutôt. Enfin je crois ?








typhoon006 a écrit :



suffit de leur couper la langue et les oreilles 

1/ C’est pas cher 

2/ C’est efficace 

3/…

4/Profit





3/ On peut vendre les pièces détachées.





Oui, je sais, c’est crade, mais c’est dredi.<img data-src=" />



La fouille comprend l’intérieur des détenus, j’espère, sinon trop facile de planquer le tel. Faudrait un système qui force tout les tel a sonné, et les détenus qui se tortille passe en premier.


où s’en servir pour la ragoût de la cantine&nbsp;








typhoon006 a écrit :



où s’en servir pour la ragoût de la cantine







Roh et le chat alors, il va crever de faim ?!?! <img data-src=" />



Oula faut arrêter un peu, il a jamais dit que c’était une bonne ou une mauvaise chose. Il a juste souligné le fait que la majorité d’entre nous n’ont aucune idée de ce que c’est la vie carcérale et que donc les idées proposées peuvent paraître bonnes dans la théorie mais elles ne le seraient pas nécessairement dans la pratique.








Lochnar a écrit :



&nbsp; Çaimpacterait les habitants aux alentour et le personnel.







befa508 a écrit :



pas mal comme idée mais ça pénaliserait aussi les employés de la prison. Tu me diras le brouilleur d’ondes aura la même conséquence



Pour les habitants, tout dépend des réglages de l’antenne, et il est aussi possible de penser à des solutions avec antennes directionnelles.

Par contre pour les employés, contrairement au brouilleur qui ne peut pas faire la différence, il est possible sur l’antenne de laisser passer des numéros spécifiques (donc il suffit de tenir le registre des employés).&nbsp;





Bushi20 a écrit :



L’option 1 coute surement beaucoup plus cher vu que tous les opérateurs devraient installer leur système (infrastructure couteuse en terme de matériel et d’installation de nombreuses antennes)

En plus il faut qu’ils prévoient un paramétrage spécifique pour éviter que les mobiles accrochent l’extérieur.



Si les prisonniers peuvent faire rentrer des mobiles, pourquoi pas des smartphones avec des applis de communications chiffrées ?



Ca ne coûte pas si cher que ça d’installer des antennes, si le site est offert (propriété de la prison, et étant donné que le service est pour elle, elle ne va pas facturer le site. Reste que l’équipement qui n’est pas si coûteux que ça.

&nbsp;Pour ce qui est des applis chiffrées, bah suffit de couper la data, et de ne laisser passer que la voix. Mais de toutes façons le chiffrement c’est assez confidentiel, la plupart des détenus ne sont pas assez informés pour ça.





psn00ps a écrit :



Cela ne peut pas marcher. Ils arriveront à se connecter sur les antennes normales.



Pourquoi ça? Si le réseau extérieur est faible et que le réseau intérieur est plus fort, ça accrochera les antennes internes. Après si c’est quand même possible, au moins ça résoudra le problème pour 90% des cas, c’est déjà pas mal.



reouverture des bagnes. Au hazard dans un endroit desert, loin de tout moyen de locomotion et antennes. Y’a juste a garder autour pour que personne ne sorte ou ne rentre. Il doit bien y avoir encore un ou deux endroits possible (iles perdues genre kerguelen, faut pas non plus les mettres au soleil non plus).








CryoGen a écrit :



A l’oral on ne fait pas la différence et j’ai bien utilisé le verbe “dire” donc c’est bon !

<img data-src=" />





Objection rejetée !



Veuillez ôter vos lacets et votre ceinture <img data-src=" />







j-dub a écrit :



Je pense qu’il a confondu et voulait dire une liste blanche plutôt. Enfin je crois ?





Peut-être, mais dans tous les cas, c’est aussi infaisable, puisqu’il faudrait la liste de tous les téléphones autorisés à se connecter sur les antennes-relais à proximité de la prison, et que chaque personne avec un nouveau téléphone se déclare pour être autorisée à se connecter au réseau GSM <img data-src=" />



Les îles du salut ? plus de risque avec les gardes, y en aurait plus besoin, les requins offrant une protection viable contre toute tentative d’évasion <img data-src=" />

(a la rigueur un canon DCA pour les hélico, et hop !)


Du coup ça implique d’obliger tous les opérateurs “réels” (sous entendus pas les MVNO) à être sur cette antenne.








lmarecha a écrit :



reouverture des bagnes. Au hazard dans un endroit desert, loin de tout moyen de locomotion et antennes. Y’a juste a garder autour pour que personne ne sorte ou ne rentre. Il doit bien y avoir encore un ou deux endroits possible (iles perdues genre kerguelen, faut pas non plus les mettres au soleil non plus).





+1



Traitons les comme des sous-hommes, c’est le meilleur moyen de les réinsérer <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



+1



Traitons les comme des sous-hommes, c’est le meilleur moyen de les réinsérer <img data-src=" />







Il voulait parler des détenus à vie … <img data-src=" /> <img data-src=" />



Ce n’est pas une histoire de les insulter. On les met simplement dans un endroit loin de nous. Après, qu’ils se débrouillent entre eux.


oui, faut quands meme faire la distinction entre un voleur a la tire et un baron de la drogue ou assassin de groupe. Cette solution serait pour ceux qui de toute maniere ne sont pas cense sortir de prison ou alors qui prennent des peines de suretee et dont on sait que ils ne changeront pas.



Mon point de vue etant surtout que quands on sort de prison, il faut pas avoir envie d’y retourner, mais au contraire la craindre. Car la gym, tv, playstation et sieste…, ca aide pas pour ca.








Ami-Kuns a écrit :



La fouille comprend l’intérieur des détenus, j’espère





Voué :




  • Palpation de cerveau

  • Inspection de foie

  • Fouille d’estomac



    Idées suspectes et objets non autorisés sont immédiatement confisqués…



Vu le nombre de personnes concernées par la perpétuité incompressible, ils peuvent faire une table de tarot :-)








gokudomatic a écrit :



Ce n’est pas une histoire de les insulter. On les met simplement dans un endroit loin de nous. Après, qu’ils se débrouillent entre eux.





Je ne parle pas juste de leur gueuler “espèce de sous-hommes” à la Georges Frèche, hein <img data-src=" />



Je parle d’un traitement comparable à celui d’un animal dangereux.







lmarecha a écrit :



oui, faut quands meme faire la distinction entre un voleur a la tire et un baron de la drogue ou assassin de groupe. Cette solution serait pour ceux qui de toute maniere ne sont pas cense sortir de prison ou alors qui prennent des peines de suretee et dont on sait que ils ne changeront pas.





Ben si t’arrives à savoir qui sera en mesure de savoir qui va récidiver ou pas, qui est ré-insérable ou pas dès leur entrée en prison, t’as loupé ta carrière de médium.







lmarecha a écrit :



Mon point de vue etant surtout que quands on sort de prison, il faut pas avoir envie d’y retourner, mais au contraire la craindre. Car la gym, tv, playstation et sieste…, ca aide pas pour ca.





Si c’était si bien que ça, tu crois qu’il n’y aurait pas plus de monde qui voudrait y aller ?



Rester à rien faire entre quatre murs, c’est surtout le meilleur moyen de les rendre fous.



Il n’est pas possible de déterminer simplement pour un opérateur téléphonique de puis quel lieu précis un téléphone émet, notamment parce que les antennes couvrent une zone largement supérieure à la prison. On ne peut donc pas bloquer une zone géographique précise du côté de l’opérateur.



De la même manière, en matière d’écoute, il n’est pas possible d’écouter “les téléphones dans la prison”, il faut au préalable mener une enquête pour déterminer quels sont les téléphones ciblés pour séparer sur une zone donnée les téléphones de la prison et ceux des personnes à proximité. (Et mener l’enquête en continue pour parer à tout trafic et échange de carte SIM avec l’extérieur). L’IMEI n’est pas une donnée fiable, il est modifiable sur de nombreux téléphones.



Il est possible d’obtenir une géolocalisation par triangulation depuis l’ensemble des antennes environnantes pour un téléphone ciblé (en calculant les niveaux de réception) mais la parade est théoriquement assez simple pour un téléphone portable appelé à ne rester qu’à un seul endroit: on bloque le téléphone pour ne communiquer que sur une seule antenne ciblée. Dans ce cas on sait que le téléphone &nbsp;est dans le champs de l’antenne (comme 1 millier d’autre), mais on ne peut pas savoir où. Un téléphone situé dans un bâtiment (avec une mauvaise réception) peut ne recevoir que depuis une seule antenne (donc pas question de les bloquer)



A noter enfin qu’à partir du moment ou la réception en data est possible, vouloir écouter les communications est un non sens. Un VPN et/ou un logiciel de communication crypté et l’écoute devient de facto impossible !



Faire une cage de faraday autour de la prison serait extrêmement onéreux et impliquerait de condamner toutes les fenêtres. Une peinture conductrice ne suffirait pas à cet usage, elle aurait tôt fait d’être grattée. En bref, si on veut une cage de Faraday, il faut le planifier à la construction de la prison.


On comprend la réponse de Mme Taubira.



Elle ne sera ministre que jusqu’à 2017, vu qu’elle n’aura plus la possibilité de faire pression pour libérer son fils,&nbsp; comment ferait-elle pour le contacter si jamais il devait aller en prison?



&nbsp;<img data-src=" />








jinge a écrit :



Pourquoi ça? Si le réseau extérieur est faible et que le réseau intérieur est plus fort, ça accrochera les antennes internes. Après si c’est quand même possible, au moins ça résoudra le problème pour 90% des cas, c’est déjà pas mal.



Tu as dit le mot fatal qui intervient pour tout ce qui touche aux téléphones <img data-src=" />









j-dub a écrit :



Du coup ça implique d’obliger tous les opérateurs “réels” (sous entendus pas les MVNO) à être sur cette antenne.





Oui, mais à priori tant qu’ils sont rémunérés et que ça n’est pas très compliqué, les opérateurs n’ont pas de raison de refuser…&nbsp;



Doc de la peinture : “Cette peinture protège par effet de « blindage » en

une couche et la pièce peinte ne doit pas contenir en son

sein tout emetteur d’onde HF (WiFi, DECT, etc…).”



C’est la description parfaite d’un truc inutile.<img data-src=" />


Même pas besoin dans mon appart <img data-src=" /> , 2G/3G/4G, rien ne passe. L’immeuble est suffisamment métallique (il n’a que 10 ans pourtant).








js2082 a écrit :



On comprend la réponse de Mme Taubira.



Elle ne sera ministre que jusqu’à 2017, vu qu’elle n’aura plus la possibilité de faire pression pour libérer son fils,  comment ferait-elle pour le contacter si jamais il devait aller en prison?



 <img data-src=" />





Argument fallacieux d’attaque personnelle de circonstance.



Trouve un argument qui ne viens pas de cette liste histoire de faire avancer un peu les choses.



Merci d’avance.









psn00ps a écrit :



Doc de la peinture : “Cette peinture protège par effet de « blindage » en

une couche et la pièce peinte ne doit pas contenir en son

sein tout emetteur d’onde HF (WiFi, DECT, etc…).”



C’est la description parfaite d’un truc inutile.<img data-src=" />





<img data-src=" /> cherché ça vite fait, juste pour dire qu’il y a déjà des produits dans ce style <img data-src=" />



Peinture anti-onde.

L’état fourni la peinture, les priosnnier repeigne leurs murs.

Cela les occupera.








maestro321 a écrit :



Argument fallacieux d’attaque personnelle de circonstance.



Trouve un argument qui ne viens pas de cette liste histoire de faire avancer un peu les choses.



Merci d’avance.





Très bien fait ce tableau <img data-src=" />









js2082 a écrit :



On comprend la réponse de Mme Taubira.



Elle ne sera ministre que jusqu’à 2017, vu qu’elle n’aura plus la possibilité de faire pression pour libérer son fils,&nbsp; comment ferait-elle pour le contacter si jamais il devait aller en prison?



&nbsp;<img data-src=" />





Un peu de lecture :

http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/taubira-fils-prison-decryptage-d-une-…

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/lettre-d-une-mere-mme-taubira?rub=info-intox









Fantassin a écrit :



nan mais c’est quoi ce blabla ? C’est quoi les difficultés sanitaires ?





Cherche pas, une antenne 3G au dessus d’une école maternelle c’est bien, un brouilleur d’onde en prison c’est dangereux…









gokudomatic a écrit :



Ce n’est pas une histoire de les insulter. On les met simplement dans un endroit loin de nous. Après, qu’ils se débrouillent entre eux.





A l’origine, les Amériques servaient à ça et regarde où ça nous a mené : les descendants de ces cons ont instauré l’impérialisme américain.



Le problème de cette solution de l’isolation, c’est qu’il faut qu’il y ait suffisamment de ressources naturelle sur place pour pas que les détenus crèvent de faim en 3 jours. Mais il ne faut pas qu’il y en ait assez pour qu’ils montent une puissance compétitive.









Fantassin a écrit :



nan mais c’est quoi ce blabla ? C’est quoi les difficultés sanitaires ?





on capterait mal aux toilettes, du coup le confort en prend un coup, on peut pas jouer à candy crush <img data-src=" />









lmarecha a écrit :



Mon point de vue etant surtout que quands on sort de prison, il faut pas avoir envie d’y retourner, mais au contraire la craindre. Car la gym, tv, playstation et sieste…, ca aide pas pour ca.





Ton point de vue ne tient pas face à la réalité. De nombreuses études ont démontré que plus les prisons sont confortables plus le taux de récidive est faible (un exemple: les prisons scandinaves). A l’inverse plus les conditions de détentions sont dures, plus la récidive sera élevée avec, de qui plus est, des crimes de plus en plus violent à la sortie.



Si les conditions sont extrêmement dures, tu risques même d’avoir des personnes qui préfèrent mourir que plutôt y aller, c’est à dire d’avoir recours à tous les moyens possible (violence) pour éviter d’y retourner. Et paradoxalement, cela ne les dissuadera en aucun cas à commettre un crime, ça incite uniquement à être plus violent pour ne prendre aucun risque de se faire prendre. En terme de dissuasion, tu peux prendre un exemple avec toi même: étant gamin as-tu systématiquement mesuré le facteur le ratio punition / bénéfice de la connerie avant de commettre cette dernière ? Si tu as déjà fait fait une connerie dans ta vie en étant gamin, faut-il en conclure que tes parents n’étaient pas assez violent ?



Globalement, le profil moyen du prisonnier est (en simplifiant) une personne en marge de la société, en manque de repère et qui a du mal à se projeter dans le futur. Tu ne peux pas apprendre comment vivre en société à quelqu’un en le déshumanisant encore un peu plus.



Ca a ptet été grillé, mais un prisonnier est seulement privée de sa liberté de mouvement. La prison ne veut pas dire isolation du reste du monde.



Et puis tout les gens ici présent prêt à justifier des mesures encore plus liberticides pour les prisonniers, j’espère que vous êtes aussi d’accord pour qu’on vous prive petit à petit de vos libertés à vous. Arrêtez d’être naïf pour croire que ça ne finira pas par s’appliquer à vous.








ActionFighter a écrit :



Très bien fait ce tableau <img data-src=" />





Une réelle arme d’auto-défense intellectuelle.

A faire circuler largement, il y en a grand besoin.



J’aurais dit Australie plutôt que “Les Amériques”.








eliumnick a écrit :



Ca a ptet été grillé, mais un prisonnier est seulement privée de sa liberté de mouvement. La prison ne veut pas dire isolation du reste du monde.



Et puis tout les gens ici présent prêt à justifier des mesures encore plus liberticides pour les prisonniers, j’espère que vous êtes aussi d’accord pour qu’on vous prive petit à petit de vos libertés à vous. Arrêtez d’être naïf pour croire que ça ne finira pas par s’appliquer à vous.





pas de souci, le gouvernement s’occupe aussi des citoyens qui ne sont pas en prison <img data-src=" />



mais sinon oui, bien sûr <img data-src=" />



Est-ce nécessaire qu’ils survivent? Après tout, on n’y envoie pas l’étudiant qui avait jeté une brique contre une vitre lors d’une manifestation et qu’on garde à vue pour la nuit, mais plutôt le criminel récidiviste dont on ne sait plus quoi faire. Ca ne diffère pas d’une peine capitale.








maestro321 a écrit :



Argument fallacieux d’attaque personnelle de circonstance.



Trouve un argument qui ne viens pas de cette liste histoire de faire avancer un peu les choses.



Merci d’avance.





Demande au type qui a piqué le scooter du fiston sarkozy ce qu’il pense de cet argument. Il fait peut-etre partis de ces gens qui ont un téléphone en prison&nbsp;<img data-src=" />









maestro321 a écrit :



Argument fallacieux d’attaque personnelle de circonstance.



Trouve un argument qui ne viens pas de cette liste histoire de faire avancer un peu les choses.



Merci d’avance.





Non, ce n’est pas facétieux. Lis donc la suite pour comprendre, M. Pastrèsmalin.

&nbsp;

De plus, je ne trouve pas l’argument “conflit d’intérêt”: les décisions sont affectées par un intérêt particulier et personnel.

&nbsp;

&nbsp;





j-dub a écrit :



Un peu de lecture :

http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/taubira-fils-prison-decryptage-d-une-…

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/lettre-d-une-mere-mme-taubira?rub=info-intox





Perdu.

Je ne parlais pas de ça, mais de cette affaire, (et ici aussi)dans laquelle Mme Taubira a tenté de faire annuler la condamnation de son fils.

&nbsp;

Les articles dont tu parles sont sortis comme par hasard juste après la révélation de cette info.

&nbsp; Ou comment noyer une info véritable sous un hoax bruyant.<img data-src=" />