votre avatar Abonné

RuMaRoCO

est avec nous depuis le 11 juillet 2014 ❤️

Bio

Oups.
On dirait que quelqu'un ici aime garder ses petits secrets, comme si de par hasard il y avait quelque chose à cacher...
Désolé, ô lectrice de passage, cher lecteur égaré, pas de révélation sensationnelle pour le moment sur ce profil.
Repassez plus tard ?

923 commentaires

wikipedia

Le 01/03/2024 à 17h 10

Pour moi ceci est un non débat :
si on sort de la question (ou plutôt non question), voici un exemple extrait de wikipédia :
[...]
Johnny Hallyday

Johnny Hallyday en 2014.
Biographie
Naissance
15 juin 1943
9e arrondissement de Paris (France)
Décès
5 décembre 2017 (à 74 ans)
Marnes-la-Coquette (France)
Sépulture
Cimetière de Saint-Barthélémy (d) (11 décembre 2017)
Nom de naissance
Jean-Philippe Léo Smet
Surnoms
L'idole des jeunes, Le Patron, French Elvis, Le Taulier
Pseudonyme
Johnny Hallyday
Nationalité
Drapeau de la France Française
Activités
Acteur, artiste d'enregistrement, compositeur, chanteur, chansonnier
Période d'activité
1957-2017
Père
Léon Smet
Conjoints
Sylvie Vartan (de 1965 à 1980)
Babeth Étienne (de 1981 à 1982)
Adeline Blondieau (de 1990 à 1992)
Adeline Blondieau (de 1994 à 1995)
Laeticia Smet (de 1996 à 2017)
Enfants
David Hallyday
Laura Hallyday
Jade Smet (d)
[...]
Jean-Philippe Smet, dit Johnny Hallyday, né le 15 juin 1943 à Paris 9e et mort le 5 décembre 2017 à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine), est un chanteur, compositeur et acteur français.
[...]

Le fait que son nom de naissance ne change rien à ce qui a fait sa renommé.

Des chercheurs en noir et blanc regardent une fiole sur laquelle est écrit "Perlimpimpin" en jaune.

Le 23/02/2024 à 15h 50

Où peut aussi ne pas créer de nouveaux droits sans budget et surtout affecter les dépenses dans les vrais missions régalienne (dont la recherche et l'éducation) et peut aussi diminuer les dépenses des senateurs et députés... (qui je crois se sont attribuer une rallonge de 800 € par mois, car toute augmente ma bonne dame).

la guerre et la jungle de la fibre en France parodiée en référence à Platoon

Le 22/02/2024 à 11h 28

Ou sa parodie - citation dans "tonnerre sous les tropiques".

répéteur wifi 7 free

Le 22/02/2024 à 09h 16

C'est bien le WIFI 7, mais il y a bcp d'appareils qui l'exploitent ?
(Peut être à tord, mais dans ma vision le 6(E) commence à peine à se généraliséà

Windows 11

Le 22/02/2024 à 09h 13

Est-ce que Microsoft peut obligé ça ? Si une personne ne veut pas de sa mise à jour (le fait que se soit intelligent ou stupide ne rend pas dans le champs de ma question). Microsoft ne devrait pas avoir le droit de la forcé.
Me trompe-je ?

Fibre optique

Le 19/02/2024 à 18h 03

Orange a créée sa propre structure : Totem.
Pour justement externalisé les coûts et les investissements

Le 19/02/2024 à 18h 01

oulala c'est vraiment horrible, empêchons à tout prix les étrangers d'investir en France afin de s'assurer un avenir bien pauvre

Sur des infra. critiques je pense que oui ...

Un cheval de Troie à Belek Belediyesi, en Turquie

Le 12/02/2024 à 11h 24

Il n'y a pas de Conseil Constitutionnel aux USA mais une Cour Suprême très à droite.

Interdire sur un simple soupçon sur des activités de ce type violant tout un tas de droits fondamentaux, pourquoi pas tant qu'il y a des voies de recours (c'est indispensable dans un état de droit), mais il faut laisser la famille en dehors de ça sans soupçons aussi pour les mêmes activités.

Semi troll
Les USA ne sont plus un état de droit depuis un petit moment

Logo de Huawei sur un drap

Le 12/02/2024 à 11h 22

Et donc ? Si des soupçons de corruption ou autre prise illégale d'intérêts existe envers une entreprise, on n'enquête pas parce qu'elle investit en France ?
Chouette, les services de renseignements étrangers vont continuer de s'en donner à cœur joie. Ils vont juste demander à leurs sociétés écran d'investir en France...

Qu'une enquête soit faite et que la Loi soit appliqué, je suis 100% pour.
Ce que signalais c'est le 2 poids deux mesures sur le sujet. Les entreprises américaines sont toutes aussi mafieuses...
Et surtout que aucuns éléments factuellement n'a été révélé depuis cette mise au ban.

Le 09/02/2024 à 10h 36

Bah oui bien-sûr, j'avais oublié que l'investissement et le développement autorisaient un potentiel trafic d'influence et ingérence du gouvernement chinois.

Allez hop, on arrête toutes les enquêtes, ils ont mis du pognon sur la table on a dit !

Il y a eu pleins d'attaques mais jusqu'à présent AUCUNE PREUVE n'a été révélée.

PS : Le lobbying n'est pas interdit en France et en Europe (malgré ce que j'en pense) ce sont la corruption et le Traffic d'influence (entre autre) qui le sont.

Et en France, le nombre de chef d'entreprise qui ont leur entrée à l'Elysée ou à la place Beauvaux....

Un tiroir montrant de nombreuses fiches voire fichiers

Le 08/02/2024 à 15h 16

ou tout simplement la base étant déjà déclaré et est en accord avec la Loi, elle n'a rien a y dire ?

la guerre et la jungle de la fibre en France parodiée en référence à Platoon

Le 06/02/2024 à 09h 03

[Semi troll]
Et surtout pas le choix ?

Nuage (pour le cloud) avec de la foudre

Le 02/02/2024 à 10h 29

hum hum:-D

Le 01/02/2024 à 18h 00

Je bug. Souveraineté et Cloud Microsoft ne devrait pas être compatible. Je ne comprends pas pourquoi ça passe.

PS : Pt être que le fantôme de Bull explique cela...



Une empreinte digitale latente

Le 02/02/2024 à 10h 26

Le titre n'est pas faux. Il manque éventuellement l'adverbe indéfiniment, mais il y a une histoire de longueur des titres qui fait qu'il y manque parfois quelque chose.

Édit : avec la hiérarchie des normes, il n'y a même pas à changer la loi bulgare pour effacer des données.

Le RGPD étant un texte plus fort que la loi nationale, il suffit pour pouvoir effacer ces données, s'il n'y a pas de raison de les garder.

Je comprends, ce que j'entendais est le fait que si dans la Loi bulgare, le cas de la justification avait été indiqué, le RGPD n'aurait pas été forcement contre.
C'est surtout l'absence de justification légale à cette conservation qui a été condamné, pas la conservation en soi.

Le 01/02/2024 à 17h 45

Si j'ai bien compris l'article, le titre n'est pas très juste.
Ce que la CJUE, a surtout condamné est la réponse de l'administration policière "non justifié" par la loi Bulgare.
Je pense que si la Loi Bulgare aurait été plus précise, ail n'y aura pas eu de condamnation.

Elle en a profité pour rappeler ce qui est censé être déjà le cas, une purge doit être mise en place régulièrement afin de d'avoir une base saine avec des éléments dont la présence est justifiable.

Qu'ai-je mal compris ?

Une main tenant de gros paquets de dollars

Le 29/01/2024 à 11h 37

Oui, sauf si Bezons n'est plus en France.

;-) Je connais le site de Bezons, mais je cru me rappelé une histoire de rachat ou de fusion. (mais j'avais la flemme de chercher)
https://www.capital.fr/entreprises-marches/atos-le-cabinet-onepoint-devient-premier-actionnaire-et-entend-sortir-le-groupe-de-limpasse-1484243

Mais j'ai toujours du mal avec Straégique+sécurité et microsoft. (enfin office 365 + cloud)

Le 29/01/2024 à 08h 49

Atos est toujours française ?

Des billets de cinquante euros.

Le 25/01/2024 à 18h 00

Quand même 30 % même les impressarii et les agents immobiliers se "contentent" de 10%... (et dans le deux cas c'est déjà bien trop ...)

Le 25/01/2024 à 18h 00

Quand même 30 % même les impressarii et les agents immobiliers se "contentent" de 10%... (et dans le deux cas c'est déjà bien trop ...)

Le 25/01/2024 à 17h 58

Vénere je ne connais pas cette app. je ne connais que discord :-D:-D:-D


PS : Merci pour l'article. :inpactitude:

PPS : Ca marche encore comme écriteaux ; Les nouveaux abonnées n'aurons pt être plus la réf ?

MacBook Pro

Le 23/01/2024 à 16h 57

C'est une option qu'Apple propose, ce n'est pas obligatoire.
Si les blacklistes IMEI fonctionneraient ça se saurait, de même il y a visiblement encore des moyens pour bypasser l'activation des iPhones sinon le marché aurait disparu :(

J'ai le même regret.
C'est une décision politique international.
En Europe le blacklistage IMEI est sensé existé dès qu'une plainte est déposé.
Cependant est-ce que l'administration judiciaire est correctement équipé pour le faire ? (exemple si chaque déclaration/action est facturé 5€ par les opérateurs, ce serait un budget monstrueux...)
et j'ai cru comprendre qu'un terminal qui change de territoire (europe vers afrique par exemple) et bien le blocage ne suis pas...

Le 23/01/2024 à 11h 05

Tu n'es pas obligé de l'activer. En tout cas je trouve ça très bien.

Trop de sécurité, tue la sécurité.

Dans l'absolu, (et dans le meilleur des mondes), pour pouvoir utiliser les réseaux mobiles il faut un IMEI. Donc en cas de vol, le terminal devrait être sur une black liste et donc inutilisable. Et donc le vol pour le vol de terminal lui-même ne devrait plus se produire.
Par extension, se serait alors un vol pour les données qui sont dessus, et donc si le voleur à le code il pourra avoir accès aux données, on bien dans le cas des accès biométriques obligatoires violentera encore plus sa cible...


PS : Et le nombre de personne qui ne souviennent plus de lors code de déverrouillage à cause du déverrouillage faciles/ ou par empreintes et qui se retrouvent c.o.n, après un redémarrage....

Le 23/01/2024 à 10h 32

"Pour les modifications encore plus critiques, comme le changement de mot de passe du compte iCloud ou du code d’accès, il faudra une identification biométrique, puis une autre une heure après. Ce délai disparait si l’identification a lieu dans un lieu connu, comme le domicile ou le lieu de travail."
Et puis quoi encore. Ce qui IMPOSE la localisation même si on en veut pas.

Ca va être encore plus simple pour les gestionnaires de flottes

Le logo de l'Office anti-cybercriminalité (Ofac)

Le 22/01/2024 à 17h 36

Dans un sens c'est peut-être une bonne nouvelle, cependant quid des magistrats (procureurs, greffes, et autre juges) pour poursuivre et condamner ?

Un homme juché sur une échelle repeint un nuage bariolé du drapeau états-unien en bleu.

Le 22/01/2024 à 14h 28

C'est le siège social qui compte et il est à Paris.

:chinois: oki

Le 22/01/2024 à 13h 42

Que ce soit le Cloud Act que je citais ou le Patriot Act que tu cites, seule une entreprise américaine ou l’une de ses filiales à l’étranger sont soumises à ces lois. Le montage de Bleu et d'autres permet de s'en protéger en ayant une société 100 % française qui contrôle les serveurs.

Sans attaque, je me suis demandé :
CapGemini : Française ?

Je suis aller voir : https://investors.capgemini.com/fr/structure-de-lactionnariat/
Ce qui compose les 84,3% d'investisseurs institutionnels sont 68,3% d'investisseurs internationaux (Sans plus de détails).
Cependant la sté Blackrock Inc et FMR LLC détiennent (5,18% et 5,05%) du capital et ou des droits de votes.
Donc même si ce sont des sté d'investissements + 1/10eme du captal est détenu par des capitaux étasuniens.
(Par ailleurs Pour Orange qui est aussi coté au NYSE, Black rock était aussi monté au capital à la même periode :
https://alloforfait.fr/business/news/112466-orange-blackrock-franchi-5-pc-capital-redescendu.html)
et reste juste audessous de 5%

Donc, le gouvernement américain, pourrait encore faire de l'extra-terriotalité, à mon avis (qui n'a de valeur que celle d'un avis :smack:)
PS : La seul différence est qu'Orange est encore détenu pour une bonne part par l'état Français. Ce qui n'est pas le cas de CapGemini. )

Le 22/01/2024 à 12h 30

La seule chose que peuvent faire les USA, c'est effectivement d'interdire la techno Microsoft à la France. Mais si on en vient là, on sera très mal, parce qu'il n'y aura pas que MIcrosoft d'interdit et on reviendra à l'âge de pierre informatique.

Remarque pour ARM, c'était parce qu'il y avait des techno US qu'ils ont voulu l'interdire.

J'ai peut-être mal compris à l'époque, mais le Patriote Act, permett(r)ait à la NSA de demander l'accès à n'importe quelles données (même à sur un serveur à l'étranger) si elle en fait la demande et ceux sans même en avertir le titulaire des dîtes données.
Et la collecte massive des données qui lui a été interdite ne concerne que les données des citoyens étasuniens...


Ca me rappelle en un ancien article de NEXT
https://next.ink/1669/cybersecurite-chercheurs-qui-ne-manquent-pas-dair/

Le 19/01/2024 à 14h 49

Je n'ai pas le niveau de compétence de l'ANSSI, contrairement à toi.

Mais le cloud de confiance est là avant tout pour se protéger du Cloud Act américain, pas pour assurer un niveau de sécurité absolu garantissant qu'il n'y a pas de porte dérobée pouvant récupérer les données. Microsoft (ici) n'a aucun intérêt de mettre une porte dérobée pour contrôler le cloud de confiance, bien au contraire. Microsoft est emmerdé d'avoir à se plier au Cloud Act parce que ça lui fait perdre des clients, en particulier les services des états non US. Cette solution d'étanchéité à la fois juridique (ils ne contrôlent pas du tout l'entité Bleu), opérationnel (ils n'ont pas accès aux serveurs et ce n'est pas eux qui les gèrent) et technique (il y a les pare-feux nécessaires en entrée du cloud afin que Microsoft (ou d'autres) n'ait pas accès aux serveurs.
Et l'ANSSI a pour mission de valider ces 3 aspects avant de certifier l'offre du cloud.

Je te trouve bien présomptueux d'avoir un avis aussi tranché sur une solution qui a dû être étudiée par pas mal de monde avant de la monter

Comme dit soi même : "...Microsoft (ici) n'a aucun intérêt de mettre une porte dérobée pour contrôler le cloud de confiance, bien au contraire. " intérêt non obligation si un organisme d'état US lui demande OUI.
Peut importe le bord politique, "AMERICA (United Stats of) FIRST est une réalité, pas une croyance de complotiste.
A nous européens de savoir (re) créer une indépendance sur le sujet.

Le 19/01/2024 à 14h 42

Libre Office a conquis le marché...ah en fait non
Sans parler que rien n'est équivalent à MS365 en terme d'intégration/unification des différents produits de la suite.
Faut pas confondre ses désires et la réalité du marché et des attentes des entreprises

L'intégration des produits Microsoft non, c'est un agrégat plus ou moins bien ficelé.
Je vis au quotidien les drames outlook - sauvegarde (dont les pst) et Onedrive.
Outlook(enfin Exchange) pour lui même est très bien ; Onedrive en tant que stockage en ligne utile mais le mélange des deux est une horreur, sans parler de l'imbroglio de Note dedans.

Le 19/01/2024 à 14h 38

Pourquoi penses-tu que l'on ne gagnera pas en confidentialité vis-à-vis des US alors que c'est la raison d'être principale de l'offre ?

Je sais c'est pt être réducteur mais acteur US = extra-territorialité des lois US.
Je prends le cas Huawei - Google, l'administration américain à dit on bannie Huawei, TOUT le monde à du suivre.
On bien la techno. ARM qui appartient à la base à une entrprise anglaise, on bien n'importe quel entreprise qui utilise des dollars US, doivent suivre Sarbanes-Oxley....

Je pense que l'on peut raisonnablement exclure la parano. et avoir une méfiance légitime.

Le 19/01/2024 à 14h 30

>Perso, si j'étais le conseil d'une entreprise française, je ne pourrais que déconseiller de choisir Blue !

Ça tombe bien, l'essentiel des entreprises françaises ne sont pas la cible de Bleu. Seules les OIV ou OSE le sont, il n'y a qu'à lire l'article pour le savoir.

Néanmoins, vu le niveau de sécurité visé, si elles pouvaient être clientes et si elles voulaient ce niveau de sécurité, ce serait idiot de leur déconseiller Bleu, la seule alternative pour avoir de la technologie Azure étant Microsoft et que ça pose au moins des problèmes de juridiction US.

Quant à tes autres questions, comme je l'ai dit, ça sera l'ANSSI qui jugera de la pertinence de la solution et je leur fais bien plus confiance qu'à toi ou moi. Dans l'absolu, contrôler ce qui rentre ou sort d'un Cloud que tu gères, ce n'est pas très difficile quand tu as l'expérience d'Orange dans les réseaux.

Oui, les serveurs seront la propriété de Bleu (et pas de Cap Gemini ni d'Orange qui eux sont propriétaires de Bleu).

Quant au Data Privacy Act, il n'a rien à voir avec la choucroute. Celui-ci est ne protège que les données personnelles qui sont envoyées depuis l'UE aux USA. Encore une fois, ce n'est pas l'objet de cette offre. Celle-ci est là pour protéger des données potentiellement plus importantes que des données personnelles.

Ce n'est pas parce que l'article est écrit sur un ton suspicieux que l'offre n'est pas sérieuse. Ce n'est pas sur un site plus vitrine qu'autre chose aujourd'hui que les solutions techniques sont expliquées. J'espère que le rédacteur le sait.

L'ensemble du groupe Orange est passé sur Office 365, et surtout les données utilisateurs sont sur Onedrive ...

Le logo de Microsoft cassé fuit et une flaque s'est formée sur sa droite

Le 22/01/2024 à 12h 44

[mode semi Troll]
LOL. C'est pas avec Microsoft qu'est (sera) construit les solutions de BLEU ?

Capture d'écran de la présentation du Digital Coach de Xooloo

Le 19/01/2024 à 12h 58

C'était plus une problématique de marqueur social doublé d'une manque de considération pour la propriété privé privée. (Certains parents (ET RIEN A VOIR AVEC LES ORIGINES*) ne savent expliqué que ce qui est à autrui n'est pas à soi.





*Car même des quadra./quinqua qui voit un chargeur de téléphone sur un bureau n'ont aucun problème pour l'emprunté à long terme sans option de retour" et sans demander au propriétaire, par exemple...

Le 19/01/2024 à 10h 17

Possible réaction de vieu c O n.
Avant les écrans, c'étaient les cours décole...
La politesse, l'empathie et le respect de l'autre n'ont pas attendu l'arrivée d'internet et des réseaux sociaux pour disparaître...

PS : L'Europe et autan plus la France ne sont pas les U.S.A. le parcours scolaire, et la vie sociale sont DIFFERENTES.

Le coin gauche d'un écran d'ordinateur est ouvert sur une page YouTube.

Le 19/01/2024 à 12h 23

En france Orange.

Façade du bâtiment du New York Times

Le 12/01/2024 à 17h 42

>Je suis pourri.

Je le savais, j'en étais sûr! Et le pire, c'est que tu en est fier...:eeek2::roll:

:francais:

Et merde, je suis découvert...:-D et non pas recouvert. :francais:

Le 12/01/2024 à 17h 37

>Je pense le dans un canevas d'une "IA" générative l'image bruité serait très proche.

Une IA qui commente sur Next enfin démasquée ! :D Elle aligne les mots sans que cela n'ait un sens.

Effectivement dans mon esprit j'ai d'abord penser "dans le contexte d'une..." puis j'ai penser à "canevas" et je me suis mal corrigé. Effectivement il n'y a que en me relisant maintenant que je viens de voir la bourde.
Désolé ;-) Mais au moins elle était drôle, c'est déjà ça :-)

Le 12/01/2024 à 09h 43

Sauf que contrairement à une image. Un mot changé dans un article peut en transformer le sens.
D'où de connaître une source lors d'une citation car une mauvaise troncature peut faire dire l'inverse de ce que l'auteur voulait dire.

exemple :
Je suis pour.
Je suis pourri.

Je pense le dans un canevas d'une "IA" générative l'image bruité serait très proche.

Un homme est enseveli sous les post-its.

Le 12/01/2024 à 09h 50

Dans le discours des voeux de la directrice d'Orange, le ton était le même : Ca licencie dans les télcos....
IElle n'a pas annoncé de plan, mais le ton de + 40mn de discours laisse présager d'un "dégraissage de mammouth" pour reprendre une expression.
Malheureusement je pense que se sera dans ceux qui "font" et non pas dans ceux "qui décide" pour eux.
Mais "Orange est là"

Télévision

Le 11/01/2024 à 18h 24

Attention chez Orange, cela ne concerne que les enregistrements fait via le décodeur avec enregistreur numérique (stockage dans le cloud, dispo uniquement avec le Décodeur TV UHD).
Les clients avec un disque dur physique, dans le décodeur, comme le Décodeur TV 4 par exemple, n'ont pas de blocage (car le stockage est en local).

Cependant il disque n'est plus fourni il me semble sur les nouveaux décodeurs ?

Le 11/01/2024 à 11h 13

Pot de terre contre le pot de fer.
Je suis sur qu'une action en justice aboutirait à un jugement contre cette pratique. Mais avant cela il faudrait un budget avocat et des délais de procédure de plusieurs années...

Le 11/01/2024 à 15h 37

C'est une histoire de sous à mon humble avis.

ça doit être un cas similaire à la Warner qui blinde totalement l'utilisation de la marque Harry Potter. Si tu l'utilise et même si ça leur fait de la pub, il y a une part de rémunération qui doit revenir à la Warner, et par rebond à JKR.

donc j'imagine que dans ce cas, générer une image faisant clairement référence à une marque grâce à une IA et l'utiliser, ça leur génère plutôt un manque à gagner (de leur point de vue).

En parlant de la WARNER et l'escroquerie du sytème holyoodien :
https://www.youtube.com/watch?v=J-uryFMzpNA
POURQUOI AUCUN FILM N’EST RENTABLE ?

Le 11/01/2024 à 11h 05

Je beau relire l'article, je ne le comprends pas.

Je suis peut-être trop simpliste. Mais que la publicité influence, mois j'appelle ça une lapalissade (voir une tautologie).

Je ne suis pas juriste, mais les juges suivent les lois mais surtout utilisent le bon sens.
Quel est le dol, dans ce cas de figure et pour qui ?
autan dans l'autre article, un créateur pourrait possiblement être spolié de son oeuvre (et encore c'est celui qui demande la génération d'image et l'exploite qui est responsable, pas l'outil, à mon humble avis).
Mais ici, la contrefaçon ou le parasitisme n'est acté que si qlq exploite ces images pour d'autres produits que celles des marques exposés. Ou bien l'attente à l'image de l'entreprise dépositaire de la marque en mettant le produit logoté dans une situation contrevenant à "l'image de marque" de celle-ci.

Je pense plutôt que Hermès, LVMH ou CocaCola sont content que sans payé des gens voient et désirent leurs produits... et cela sans délier bourse.

Dessin de Flock remplaçant les anneaux olympiques par des caméras de vidéosurveillance

Le 11/01/2024 à 10h 47

"intelligent" dans le sens où tu ne lui a pas dit comment gérer tous les cas, mais que l'algo détermine tout seul comment gérer n'importe quel cas

Comme si le dit Albirew ci dessous.
Si il y a un système de Poids et de scores, et bien c'est que ça été penser par programmeur du logiciel/algo. donc l'intelligence n'est pas dans l'algo. ?
Fais je une erreur de raisonnement ?

Le 10/01/2024 à 15h 53

Bravo au rédacteur d'avoir trié et digéré toutes les spécifications techniques des différentes solutions. J'en ai mal au crâne rien que dit penser.
PS : J'ai toujours du mal avec "algorithmes intelligents" je ne comprends jamais en quoi ils sont "intelligents" ?
Si c'est un algo. et bien le programme ne fait que répondre au cas prévu (ou plutôt au cas imprévu dans ce cas-ci) ?

Cerveau et intelligence artificielle

Le 10/01/2024 à 15h 33

Droits d’auteur : faut-il réguler le développement de l’intelligence artificielle ?
sur Public Sénat avec la commission de la culture du Sénat et toute la brochette de syndicats

Je me montre faible, mais j'ai la flemme de suivre il y a t-il des associations de consommateurs aussi ou que des représentants d'ayant droits ?

LPCAMM2

Le 10/01/2024 à 15h 06

(Réponse hors sujet : Fantasmer sur des personnages non réels ne dates pas d'hier : Dessin des déesses dénudées sur les faïences des bains romains ou plus proches de nous, les "Rules 34" et autres animes hentaï)
:-D

Le 09/01/2024 à 12h 54

> Encore une fois, Midjourney n'exploite pas le logo coca-cola.

Les magasins qui diffusent de la musique n'exploite pas commercialement la musique. Pourtant, ils payent pour la diffusion.

> Absolument pas. Renseignes-toi sur le fair use. C'est un vieux débat qui a déjà eu lieu sur le crawling et tout un tas de NTIC et qui a été clos.

Il est difficile ici de parler de fair use. Dans le cas des moteurs de recherche par exemple, c'est du fair use, car chacun y trouve son compte : le moteur enrichie son indexe, et la cible est référencée (donc trouvable).

Ici, on est dans une nouvelle zone, une zone grise, à la frontière entre tout ce qui était connue jusqu'à présent. On peut faire beaucoup d'analogie, mais il y a toujours le détail qui vient mettre un grain de sable dans l'engrenage.

On aimerait qu'il soit simple d'apporter une réponse, et que tout soit blanc ou noir. Mais ce n'est pas le cas ici. La problématique des oeuvres dérivées (car pour moi, c'est de cela donc cela se rapproche le plus) est délicate, car placer le curseur sur ce qu'est une nouvelle oeuvre, un plagiat, une inspiration, une caricature, etc... c'est extrêmement compliqué.

J'ai juste envie de prendre l'exemple des oeuvres sous licences CC-BY-NC-SA par exemple. On a le droit de les modifier, de les partager, mais pas d'en tirer profiter (que ce soit de l'oeuvre original ou de la modification). Une IA génératrice qui ressort une oeuvre inspirée d'une oeuvre sous licence CC-BY-NC-SA, respecte-t-elle la licence ? Où se situe la limite ? Réponse : il n'y a pas de réponse toute faite.

Surtout que la notion d'exploitation commerciale peut être très vague : pour certaines licence, cela ne va concerner que la vente directe. Pour d'autre, la vente de tout service incluant, de près ou de loin, la présence de l'oeuvre.

En bref, c'est un véritable bordel car derrière chaque notion, chaque terme, il peut y avoir mille interprétations différentes, et répondre à la question du droit d'auteur, cela va nécessiter de répondre à de multiples questions, qui n'acceptent pas une réponse simple :
- qu'est-ce qu'une exploitation commerciale ?
- qu'est-ce qu'une oeuvre dérivée ?
- où commence l'inspiration et où se termine le plagiat ?
- quelle est la part de responsabilité de l'utilisateur et celle de l'éditeur de l'outil ?
- où se situe la limite du fair use ?
- quid des droits moraux ?

Quand on voit que des procès d'un ayant droit à un autre, peuvent prendre des années (par exemple, le célèbre cas de scrat, dont le procès initial a débuté en 2003 pour être clos en... 2022 !

Alors on peut dire tout ce que l'on veut, sauf que c'est simple. Cela ne l'était déjà pas avant les IA génératrice. La situation étant encore plus floue qu'avant, cela ne peut être que plus compliquée encore...

Et qe le droit étasuniens n'est pas le droit Français...

Visage flouté

Le 09/01/2024 à 12h 44

C'est factuel que Next est très très très à gauche et que ça leur enlève beaucoup d'intérêt.

Non pas à ce point quand même. Car comme l'autre extrême (celle de droite), son opposé (l'extrême gauche) n'accepte pas les avis divergeant ou différant.
Donc non Next (enfin sa ligne éditorial, apriori) n'est pas d'extrême gauche.