Le projet de loi sur l’état d’urgence permanent approuvé par le Conseil d’État

Le projet de loi sur l’état d’urgence permanent approuvé par le Conseil d’État

#PJLPerlimpinpin

Avatar de l'auteur
Marc Rees

Publié dans

Droit

21/06/2017 9 minutes
126

Le projet de loi sur l’état d’urgence permanent approuvé par le Conseil d’État

C’est demain que le gouvernement présente en conseil des ministres le texte destiné à inscrire indéfiniment l’état d’urgence dans le droit commun. L’avis du Conseil d’État a été dévoilé par Le Monde. Tour d'horizon des principales remarques.

Sortir formellement de l’état d’urgence, intégrer les rouages de l’état d’urgence dans le droit commun. Voilà la poudre de perlimpinpin que prépare le gouvernement Philippe. Le projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme est le quinzième texte sécuritaire examiné depuis 2012. Il sera surtout l’un des premiers textes auscultés par la nouvelle Assemblée nationale, où La République En Marche dispose de la majorité absolue. Autant le dire, les risques d’une déroute parlementaire dans cette enceinte sont réduits à zéro. 

Le projet est présenté demain en Conseil des ministres. Il prendra ensuite la route d’une des deux chambres du Parlement. Le gouvernement Philippe actionnera s’il le souhaite la procédure d’urgence, comme ses prédécesseurs, afin d’accélérer la navette entre le Sénat et l’Assemblée nationale et donc réduire les débats.

Le Conseil d’État a déjà rendu son avis sur le document. Son analyse, diffusée par Le Monde, débute par un reproche calendaire : le gouvernement ne lui a transmis l’étude d’impact du projet de loi que le 15 juin. Dans le délai imparti, la haute juridiction intervenant ici dans le cadre d’une consultation s’est attachée à jauger l’équilibre subtil entre droits et libertés fondamentaux et prévention des atteintes à l’ordre public.

Les périmètres de protection

Plusieurs piliers soutiennent ce futur socle législatif. D’abord, la création de périmètres de protection afin d’assurer la sécurité d’un lieu ou d’un évènement. À la frontière de ces zones soumises à risques terroristes, les autorités pourront procéder à des palpations, des fouilles de véhicules et autres inspections des bagages. Les remarques du Conseil d’État sont minimes, s’intéressant aux pouvoirs de police quant aux reconductions hors des zones de protection, ou à la nécessité d’aiguiser les règles pour tenir compte de ceux qui vivent à l’intérieur, au respect de leur vie privée, professionnelle et familiale. Rien de méchant, en somme.

Passées ces critiques, « le Conseil d’État estime que le projet donne un cadre légal adapté à des mesures de police administrative nécessaires pour prévenir les risques particulièrement importants auxquels sont exposés certains évènements se déroulant sur la voie publique ».

Autre pilier, la fermeture des lieux de culte où des propos ou des activités provoquent à des actes de terrorisme, incitent à la violence ou font l’apologie de ces actes. Le Conseil d’État suggère au gouvernement de supprimer les motifs de discrimination et d’appel à la haine présents dans l’avant-projet, rappelant au gouvernement que ce texte est taillé pour la lutte antiterroriste. Il réclame également que la fermeture soit limitée à quatre mois, non six, et toujours proportionnée aux circonstances qui ont motivé la décision.

La surveillance individuelle

Cette surveillance concerne la personne…

  • À l’égard de laquelle il existe des raisons sérieuses de penser que son comportement constitue une menace d’une particulière gravité pour la sécurité ou l’ordre publics ;
  • En relation habituelle avec des individus ou des organisations incitant, facilitant ou participant à des actes de terrorisme ;
  • Ou qui adhère à des thèses incitant à la commission d’actes de terrorisme en France ou à l’étranger ou faisant l’apologie de ces actes.

Pour le Conseil d’État, ces critères sont « nettement » plus exigeants que ceux définis par la loi de 1955 qui s’appuie sur une menace à l’ordre et à la sécurité publics. Il balaye donc les critiques adressées par la Quadrature du Net ou encore le Syndicat de la Magistrature et la Ligue des Droits de l’Homme qui dénonçaient l’avènement d’une ère du soupçon.

Une fois identifiée comme telle, cette personne pourra se voir infliger plusieurs mesures attentatoires aux libertés individuelles, dont une forme d’assignation à résidence étendue au territoire de la commune, décidée par le seul préfet. Avec son accord, elle pourra même être munie d’un bracelet électronique. Autres contraintes, l’obligation de déclarer tous ses déplacements et même tous ses identifiants électroniques.

Ces trois mesures sont jugées « nécessaires » par le Conseil d’État aux fins de prévenir le terrorisme efficacement. Seules remarques : il demande à ce que ces restrictions soient plafonnées dans le temps, de six mois à un an selon les mesures.

En outre, il suggère que le bracelet électronique ne puisse servir à géolocaliser le porteur. Enfin sur l’obligation de déclaration des identifiants, l’avis tranche un débat déjà souligné dans nos colonnes : cette obligation ne peut pas concerner les mots de passe. Une analyse qui tranche avec celle entendue en Commission des lois au Sénat.

Enfin, s’agissant des perquisitions et saisies notamment informatiques, rappelons que le texte prévoit la possibilité de visiter tous les lieux dont il existe des raisons sérieuses de penser qu’il est visité par un individu menaçant, répondant aux trois critères précédents. 

La mise dans la boucle du juge de la liberté et de la détention

Critiqué pour les versions antérieures de son texte, le gouvernement a finalement décidé de remettre le juge de la liberté et de la détention (JLD) dans la boucle, à la grande satisfaction du Conseil d’État. L’avant-projet se satisfaisait d’une simple intervention du procureur de la République…

Ce choix a été contesté par le Syndicat de la magistrature, qui n’apprécie pas ce méli-mélo entre procédure judiciaire et procédure administrative. « L’ajout impromptu d’une nouvelle compétence au JLD dans un contexte de pénurie judiciaire dit beaucoup de la conception que ce gouvernement se fait du contrôle. » Toujours selon le SM, « en se raccrochant aux branches d’un juge alibi, l’Exécutif tord un peu plus l’ordre juridique, prévoyant des mesures administratives contrôlées par un juge judiciaire et qui relèveraient, en appel, du juge administratif, pour y faire entrer de force la possibilité de priver de leur liberté des personnes sur la base d’éléments flous et sans exigence de preuves ».

D’autres dispositions vont instaurer par avance le futur droit européen sur le registre Passenger Name Records (PNR). Pour justifier ce fichier relatif aux passagers, le gouvernement envisage d’ajouter une autre finalité que celles prévues par la directive : la défense des intérêts fondamentaux de la nation.

Le Conseil d’État remarque que la directive interdit une telle extension, mais il ferme les yeux dans la mesure où cette finalité ne relève pas du droit de l’Union. Il demande simplement que les textes d’application prévoient des mécanismes spécifiques qui ne s’appuient pas sur la base de la directive. Autre constat : le droit européen exigera la désignation d’un délégué à la protection des données (DPO). Un choix qui cette fois n’a pas été anticipé. Aucune critique de la haute juridiction « notamment sur le plan du respect des exigences du droit de l’Union ».

La rustine de la surveillance hertzienne

Surtout le projet de loi va combler la censure de la surveillance hertzienne par les services du renseignement programmée fin 2017. Dans leur décision du 21 octobre 2016, les Sages ont épinglé un mécanisme introduit sans l’ombre d’un encadrement quelconque, dès lors que les communications espionnées passent par le hertzien. 

Le Conseil constitutionnel avait sanctionné le fait que les dispositions de l’article L. 811-5 du Code de la sécurité intérieure « ne définissent pas la nature des mesures de surveillance et de contrôle que les pouvoirs publics sont autorisés à prendre. Elles ne soumettent le recours à ces mesures à aucune condition de fond ni de procédure et n'encadrent leur mise en œuvre d'aucune garantie ».

Le Conseil d’État considère que le projet de loi du gouvernement Philippe répond à l’ensemble de ces remarques. Les écoutes sont « limitées » à la défense et à la promotion des intérêts fondamentaux de la nation (en fait, toutes les nombreuses finalités de la loi Renseignement). Elles sont interdites si elles touchent à des réseaux gérés par un opérateur de communication électronique (téléphone portable, Wi-Fi), appelant auquel cas les autres dispositions de la loi de 2015.

Il ne sourcille pas davantage quant à l’encadrement de cette surveillance qui diffère selon que les communications sont passées dans un réseau réservé à l’usage d’un groupe fermé ou non. Dans ce dernier cas, le contrôle de la Commission nationale de contrôle des techniques du renseignement (CNCTR) est très réduit. Ou « global » dit poliment l’avis.

La CNCTR interviendra a posteriori puisque chaque année, le champ et la nature des mesures prises lui seront présentés, mais pas plus. Il est vrai qu’elle pourra « se faire présenter » sur place les capacités fixes d’interception des communications hertziennes, mais son analyse sera limitée à un examen de surface.

La position du Conseil d’État n’est qu’un avis simple. Le gouvernement est libre de l’ignorer ou le suivre à la lettre. Surtout, un éventuel blanc-seing n’apporte aucune certification sur la solidité constitutionnelle du projet de loi. Plusieurs dispositions de la loi Renseignement avaient été adoubées par la même juridiction, avant d’être sèchement censurée par le Conseil constitutionnel.

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Les périmètres de protection

La surveillance individuelle

La mise dans la boucle du juge de la liberté et de la détention

La rustine de la surveillance hertzienne

Fermer

Commentaires (126)


Il faut vraiment être naïf pour croire que ces mesures sont destinées à lutter contre le terrorisme. Elles sont au contraire dirigées contre le peuple et tous ceux qui s’opposent à nos élites bien pensantes, comme l’a montré l’état d’urgence.



Le terrorisme arrange au contraire le gouvernement car il lui permet de justifier davantage de loi liberticides. D’où une lutte plus que molle contre les terroristes, en retirant d’un côté les fonds de services secrets et de l’autre en imposant des moyens de flicage généralisé… qui servent à verbaliser les mauvais conducteurs (coucou les caméra de vidéo-“protection”)


Bientôt une seconde révolution ?


Pas que les mauvais conducteurs : tous ceux qui ne se conformeraient pas à la “norme” (discrétionnaire, incorporelle et arbitraire) déterminée par l’administration de l’intérieur. Selon son bon plaisir… Puisqu’il n’y a plus besoin ni de preuves, ni de formalisme procédural qui soit étranger à son propre ministère.



Open bar, quoi…


Et sinon, on peut ajouter au projet de loi la révocation des permis de détention d’armes pour les personnes fichées S et soupçonnées de radicalisation ?



Franchement, j’espère que le Sénat flinguera ce projet comme il doit l’être puisqu’il ne faut pas compter sur l’AN pour le faire. Au pire, il nous restera le CC mais bon…


Ça passe crème.


Je me demandais, si l’état d’urgence rentre dans le droit commun, que sera le futur état d’urgence? (et combien de temps lui faudra-t-il pour rentrer lui aussi dans le droit commun, ce qui est quand même la chouette astuce)








Tus’ a écrit :



Bientôt une seconde révolution ?





Pas tout de suite, c’est bientôt les vacances, faut pas déconner… <img data-src=" />

Par contre la rentrée risque d’être chaude ne serait-ce qu’au niveau social…







neointhematrix a écrit :



Et sinon, on peut ajouter au projet de loi la révocation des permis de détention d’armes pour les personnes fichées S et soupçonnées de radicalisation ?…



Non, pas s’ils sont inscrits à un club de tir… <img data-src=" />



Le CC a déjà commencé à censurer une partie de l’état d’urgence.

M’est avis que c’est pas fini.<img data-src=" />








tiret a écrit :



Il faut vraiment être naïf pour croire que ces mesures sont destinées à lutter contre le terrorisme. Elles sont au contraire dirigées contre le peuple et tous ceux qui s’opposent à nos élites bien pensantes, comme l’a montré l’état d’urgence.



Le terrorisme arrange au contraire le gouvernement car il lui permet de justifier davantage de loi liberticides. D’où une lutte plus que molle contre les terroristes, en retirant d’un côté les fonds de services secrets et de l’autre en imposant des moyens de flicage généralisé… qui servent à verbaliser les mauvais conducteurs (coucou les caméra de vidéo-“protection”)





Pas naïf, aveugle, vu que l’on sait que ces mesures d’état d’urgence ont déjà été utilisées pour assigner des écolos à résidence et interdire des manifs

#valls #cazeneuve










Coeur2canard a écrit :



Je me demandais, si l’état d’urgence rentre dans le droit commun, que sera le futur état d’urgence? (et combien de temps lui faudra-t-il pour rentrer lui aussi dans le droit commun, ce qui est quand même la chouette astuce)





Loi martiale, couvre-feu…









graphseb a écrit :



Pas que les mauvais conducteurs : tous ceux qui ne se conformeraient pas à la “norme” (discrétionnaire, incorporelle et arbitraire) déterminée par l’administration de l’intérieur. Selon son bon plaisir… Puisqu’il n’y a plus besoin ni de preuves, ni de formalisme procédural qui soit étranger à son propre ministère.



Open bar, quoi…







C’est effectif en Suisse. <img data-src=" />

A toi de prouver que tu es innocent, que tu n’est pas impulsif, que tu n’es pas de nature agressive et le tout, à tes frais. Du bon gros contrôle social que même Orwell n’aurait pas pu inventer.









vampire7 a écrit :



Loi martiale, couvre-feu…







Des check-point au bout de la rue dans le style “Colony”.<img data-src=" />



Et pendant ce temps la ont renouvelle le permis de port d’arme d’un fiché S… Au passage le mec avait un port d’arme puis à été signalé S, donc au moins deux grosses erreurs…


laquelle est la plus grosse : lui avoir donné&nbsp; une arme, &nbsp;ou lui avoir donné une fiche S ?&nbsp;<img data-src=" />


Voilà quelque chose qui devrait rencontrer un franc succès de ce côté-ci des Alpes : la dénonciation, quelle belle activité désintéressée. Presque altruiste. Je suis surpris que les Suisses nous aient damé le pion sur ce plan !








gavroche69 a écrit :



Pas tout de suite, c’est bientôt les vacances, faut pas déconner… <img data-src=" />

Par contre la rentrée risque d’être chaude ne serait-ce qu’au niveau social…





Vacances, vacances, ça dépend pour qui ^^”



Sauf que là ce sont pas des aliens qui nous menacent… Mais d’un autre côté, cette série donne un bon aperçu de la dérive liberticide… Même si dans la série c’est dans un contexte d’occupation.








neointhematrix a écrit :



Sauf que là ce sont pas des aliens qui nous menacent… Mais d’un autre côté, cette série donne un bon aperçu de la dérive liberticide… Même si dans la série c’est dans un contexte d’occupation.





Aliens, terroristes… N’importe quel prétexte est bon.<img data-src=" />









vampire7 a écrit :



Loi martiale, couvre-feu…









Mimoza a écrit :



L’état de siège <img data-src=" />





Ah ouais! mmmmh trop gros passera pas.



Wait??



&nbsp;



Le chiffrement, c’est maintenant.



:-)


[HS]D’accord. Il me semblait bien que j’avais reconnu la tête sur ton nouvel avatar, mais je n’étais pas trop sûr, il est un peu squeezé en hauteur. <img data-src=" />[/HS]








eb303 a écrit :



[HS]D’accord. Il me semblait bien que j’avais reconnu la tête sur ton nouvel avatar, mais je n’étais pas trop sûr, il est un peu squeezé en hauteur. <img data-src=" />[/HS]





Les petits hommes sont les pires.<img data-src=" />









Tus’ a écrit :



Bientôt une seconde révolution ?





Seulement une 2de révolution ? On en est déjà à la Ve République et si on y ajoute les périodes de Monarchies, et d’occupations étrangères, on en est facilement à une bonne dizaine de changements de régimes politiques dans une période de 2,5 siècles.









Ricard a écrit :



C’est effectif en Suisse. <img data-src=" />

A toi de prouver que tu es innocent, que tu n’est pas impulsif, que tu n’es pas de nature agressive et le tout, à tes frais. Du bon gros contrôle social que même Orwell n’aurait pas pu inventer.





Dingue O_O



Banlieue 13 était donc un film d’anticipation… 😂








Ricard a écrit :



C’est effectif en Suisse. <img data-src=" />

A toi de prouver que tu es innocent, que tu n’est pas impulsif, que tu n’es pas de nature agressive et le tout, à tes frais. Du bon gros contrôle social que même Orwell n’aurait pas pu inventer.





Godverdomme&nbsp;<img data-src=" />



je plussoie


Histoire de se détendre en ces temps… agités <img data-src=" />

Après l’état d’urgence, le Delta de Fagin.









Calmons-nous <img data-src=" />








tpeg5stan a écrit :



laquelle est la plus grosse : lui avoir donné&nbsp; une arme, &nbsp;ou lui avoir donné une fiche S ?&nbsp;<img data-src=" />





Surement qu’en plus malgré la fiche S personne ne lui à rendu visite, puis ont lui à laissé une arme malgré une fiche S et qu’il à esquivé 2 rendez vous parce que il “était malade”… Encore une fois ont à vraiment de la chance que ce mec était un abrutis finis et qu’il n’a pas utilisé ses armes sur nous dans la rue.



J’en ai marre de toutes ces conneries grossières à croire que personne n’est au commande… Ça va vraiment mal finir tout ça… Va falloir 4 bataclan pour ce sortir les doigts sans forcément tomber dans la stupidité de l’extrême ?



&nbsp;



Incroyable.

La chasse aux muz est ouverte &nbsp;<img data-src=" />


A vos VPN. 3 . 2 . 1 . Loggez

&nbsp;


hahaha tu devrais dire ça à notre ami Skankhunt42 je le sens un peu tendu


Mince on ne m’avait pas prévenu que c’était Le Pen qui avait été élue.&nbsp;<img data-src=" />








Coeur2canard a écrit :



Je me demandais, si l’état d’urgence rentre dans le droit commun, que sera le futur état d’urgence? (et combien de temps lui faudra-t-il pour rentrer lui aussi dans le droit commun, ce qui est quand même la chouette astuce)







L’actuel état d’urgence permet de remplacer l’autorité judiciaire par l’autorité administrative.



En toute logique, le futur état d’urgence devrait permettre de remplacer l’autorité administrative par l’autorité des forces de l’ordre (commandant/commissaire).



Un petit coté judge dredd…





équilibre subtil entre droits et libertés fondamentaux et prévention des atteintes à l’ordre public





“équilibre” ? Où ça ?!?



Pays de merde…


“On peut toujours faire pire”, c’est la devise des gouvernements <img data-src=" />



Vigipirate était au niveau max “rouge”, on a inventé le niveau “écarlate” pour dire que finalement c’était pas assez. Et on aura un jour un niveau encore au dessus, “orange sanguine” ou je ne sais quoi d’autre. D’autant plus ridicule que les niveaux inférieurs ne seront jamais plus utilisés. Déjà qu’ils n’ont pas les corones pour vraiment sortir de l’état d’urgence…








Jarodd a écrit :



Et on aura un jour un niveau encore au dessus, “orange sanguine”







Mais pourquoi est-il si méchant ?



le pire,&nbsp; c’est que quand on commence à vouloir expliquer à des personnes pourquoi ça sent la merde et tout et tout, on a :





  • non mais c’est pour nous protéger contre ces méchant terroristes.&nbsp;

  • Cela me dérange pas qu’on me surveille, j’ai rien à cacher.

  • L’argument comme quoi c’est une dérive sécuritaire :&nbsp; non mais on est en France,&nbsp; il n’y aura&nbsp; jamais de personne qui se servira de cette état d’urgence pour ces propres intérêts

  • les écolos de notre dames des Landes ??? Non mais tu comprends pas, ils était pour casser et tout et tout donc ils atteignaient à&nbsp; l’ordre publique donc c’est aussi des terroristes

  • etc etc



    ras le bol

    <img data-src=" />


mouaip, tout comme toi.

&nbsp;

Cependant c’est loin d’être le &nbsp;pire et mine de on a pas mal d’avantage à être en France. (Enfin pour l’instant <img data-src=" />)

Je suis tombé sur cette discussion en début de semaine:&nbsp;la France c’est sympa en vrai


autorisation de port d’arme : autorisation de détention .



Ce qui n’a un peu rien à voir.

&nbsp;

Et pour qui connais un peu l’état de la législation sur les armes en france, sait que bien que ce soit “un beau loupé”, ce n’est pas si “critique” que ça d’un pur point de vue de “achat d’arme”, car les armes de catégorie C et D ne sont pas soumise à autorisation mais à déclaration



Par contre dans l’état d’urgence, il y a une disposition qui permet de désarmer (comprendre lui retirer les armes qu’il a chez lui) administrativement.



Et des juges de référé peuvent aussi prendre de telles disposition en tant que mesure conservatoire (en attendant que l’affaire soit jugée sur le fond) si il y a des enquêtes indiquant qu’il peut présenter un risque pour lui ou pour les autres.



Bref, le problème n’est pas qu’il ait laissé une autorisation de détention (qui concernait les deux armes de poingts), c’est qu’ils n’ont pas usé leur arsenal législatif et/ou administratif pour le désarmer (donc y compris les armes longues soumise à simple déclaration).



&nbsp;



&nbsp;&nbsp;


Oui on est bien lotis, mais on laisse se barrer un par un les avantages <img data-src=" />








briaeros007 a écrit :



Bref, le problème n’est pas qu’il ait laissé une autorisation de détention (qui concernait les deux armes de poingts), c’est qu’ils n’ont pas usé leur arsenal législatif et/ou administratif pour le désarmer (donc y compris les armes longues soumise à simple déclaration).





C’est beau de tout minimiser… Je souhaite que ta famille ce fasse pas tirer dessus par un de ces dingues ! Au passage merci à la CNIL de ne pas laisser le croisement de fichier. Bref n’imp, pays de marde









skankhunt42 a écrit :



Et pendant ce temps la ont renouvelle le permis de port d’arme d’un fiché S… Au passage le mec avait un port d’arme puis à été signalé S, donc au moins deux grosses erreurs…







Idéalement un fiché S ne doit pas être au courant qu’il est fiché S, sinon son comportement pourrait changer pour devenir plus calme ou utiliser des moyens de chiffrements etc



Donc ils ont renouvelé son port d’arme pour pas lui donner d’indice qu’il était vaguement surveillé









Dj a écrit :



Idéalement un fiché S ne doit pas être au courant qu’il est fiché S, sinon son comportement pourrait changer pour devenir plus calme ou utiliser des moyens de chiffrements etc Donc ils ont renouvelé son port d’arme pour pas lui donner d’indice qu’il était vaguement surveillé





Hé bé rien que ça… J’attend impatiemment la suite : “Les gendarmes lui ont foncé dessus !”, sponsored by outbrain…









Ricard a écrit :



C’est effectif en Suisse. <img data-src=" />

A toi de prouver que tu es innocent, que tu n’est pas impulsif, que tu n’es pas de nature agressive et le tout, à tes frais. Du bon gros contrôle social que même Orwell n’aurait pas pu inventer.





Faudrait savoir… On n’arrête pas de nous répéter ici que la Suisse est un modèle de démocratie…





skankhunt42 a écrit :



Et pendant ce temps la ont renouvelle le permis de port d’arme d’un fiché S… Au passage le mec avait un port d’arme puis à été signalé S, donc au moins deux grosses erreurs…





Tu voudrais dire qu’il faudrait croiser les fichiers ? Non, surtout pas, c’est dangereux…

&nbsp;



euh… ca va bien ? Tu veux qu’on en parle ? Je pense que tu as clairement besoin d’aide spécialisée là.



Je rappelle que l’appel à la haine ou au meurtre est puni par la loi.



Et c’est d’autant plus “drôle” que j’abondais dans ton sens et que j’allais plus loin. Mais comme visiblement tu es incapable de comprendre un critique constructive où j’apporte des éléments (ou incapable de lire le français, je ne sais pas), tu souhaites que tout ceux qui te contredise soit executé sommairement.



Tu disais quoi à propos de l’état&nbsp; du pays déjà ?



(Ah oui, et pour la cnil :

&nbsp;1°) la cnil n’interdit pas le regroupement de fichier

2°) les fichiers de polices ont de larges exceptions au regard de la cnil

bref, reviens quand tu seras de quoi tu parles)

&nbsp;


Ca c’est dans la théorie ou tu as assez de monde pour les surveiller.

Etant données les coupes budgétaires et les réaffectations à d’autres services , l’humint à nettement moins le vent en poupe.



Donc à partir de quel moment on met le curseur entre “il est au courant , mais suffisament “affaiblit” dans sa possession d’armes, de fond ou de réseau pour ne plus etre une menace.” et “on le surveille pour avoir le max de renseignement et sur lui, et sur ces contacts , pour avoir un dossier béton à présenter à la justice”.



Il y a clairement eu un loupé.



Mais le problème n’est pas qu’il y ait un loupé, c’est qu’on ne se dise pas “il y a un loupé : pourquoi, et que faire pour qu’il ne se reproduise pas”.



En tout cas, moi j’ai vu cette interrogation nulle part.


C’est juste de la logique de renseignement…



Tout comme quand la DGSE ou autre installe un traceur GPS sur une voiture, ils ne mettent pas un petit mot sur le parebrise du conducteur…



T’as le même genre de situation aux USA, mais en pire car là ils peuvent inciter a un délit.&nbsp; T’as un indic du FBI qui ont reçu des faux explosif article de ouest-france



Être fiché S, c’est juste quand on te contrôle on demande au policier/gendarme d’informer ses supérieurs qu’il t’as vu (idéalement de manière discrète, mais ils sont bcq a paniquer quand ils ont un fiché S devant eux)

&nbsp;

ça permet de voir qu’un tel qui habite en région parisienne, viens de faire 2 trajets vers les alpes sur un mois -&gt; une piste : il connaît des gens là bas, -&gt; enquête pour savoir qui? quoi? comment?&nbsp;&nbsp; -&gt; démantèlement du réseau



&nbsp;








M.Rhal a écrit :





  • non mais c’est pour nous protéger contre ces méchant terroristes.







    Bah, c’est vrai. On n’a pas déclenché l’état d’urgence pour traquer les smartphones volés à l’arraché.





  • Cela me dérange pas qu’on me surveille, j’ai rien à cacher.





    Ca me dérange qu’on me surveille “moi personnellement”. Mais pas qu’on surveille massivement des données “anonymisées” et qu’on lève l’anonymat en cas d’enquête.





  • L’argument comme quoi c’est une dérive sécuritaire : non mais on est en France, il n’y aura jamais de personne qui se servira de cette état d’urgence pour ces propres intérêts





    Comme je dis toujours, si tu n’as pas confiance dans un juge administratif alors pourquoi aurais-tu davantage confiance dans un juge judiciaire ? C’est le coté robe noir/rouge et épitoge d’hermine qui te rassure ?





  • les écolos de notre dames des Landes ??? Non mais tu comprends pas, ils était pour casser et tout et tout donc ils atteignaient à l’ordre publique donc c’est aussi des terroristes





    Ouais, enfin pour NDDL il y a eu décision de justice, re-décision de justice et referendum local… Donc bon, au bout d’un moment, les zadistes anti-aéroport n’ont plus trop de légitimité pour continuer leur blocus.





    Voila de quoi relancer le débat, ou le troll…









M.Rhal a écrit :



le pire,  c’est que quand on commence à vouloir expliquer à des personnes pourquoi ça sent la merde et tout et tout, on a :





  • non mais c’est pour nous protéger contre ces méchant terroristes. 

  • Cela me dérange pas qu’on me surveille, j’ai rien à cacher.

  • L’argument comme quoi c’est une dérive sécuritaire :  non mais on est en France,  il n’y aura  jamais de personne qui se servira de cette état d’urgence pour ces propres intérêts

  • les écolos de notre dames des Landes ??? Non mais tu comprends pas, ils était pour casser et tout et tout donc ils atteignaient à  l’ordre publique donc c’est aussi des terroristes

  • etc etc



    ras le bol

    <img data-src=" />





    Ouaip les autres ce sont des cons analphabètes qui ne devraient pas avoir le droit de voter…

    D’ailleurs vivement une société où ces crétins n’auraient plus le droit à la parole.



    Wait……….



    PS: au fait, je te le dis à toi mais surtout ne l’ébruite pas, ces imbéciles de politiques tueurs de liberté ont tellement bien fait leur boulot en muselant toute l’opposition à ND des Landes que l’aéroport ne vas pas se faire…

    Franchement, c’est pourtant visible qu’on vit dans une dictature. <img data-src=" />









tiret a écrit :



Il faut vraiment être naïf pour croire que ces mesures sont destinées à lutter contre le terrorisme. Elles sont au contraire dirigées contre le peuple et tous ceux qui s’opposent à nos élites bien pensantes, comme l’a montré l’état d’urgence.



Le terrorisme arrange au contraire le gouvernement car il lui permet de justifier davantage de loi liberticides. D’où une lutte plus que molle contre les terroristes, en retirant d’un côté les fonds de services secrets et de l’autre en imposant des moyens de flicage généralisé… qui servent à verbaliser les mauvais conducteurs (coucou les caméra de vidéo-“protection”)





Tss Tss voyons, tu n’as pas été assez loin dans ton raisonnement…

Il est pourtant clair que tous ces attentats ou tentatives sont en fait favorisés par les politiques pour faire passer l’Etat d’urgence et nous faire basculer dans la dictature.









Jarodd a écrit :



“On peut toujours faire pire”, c’est la devise des gouvernements <img data-src=" />



Vigipirate était au niveau max “rouge”, on a inventé le niveau “écarlate” pour dire que finalement c’était pas assez. Et on aura un jour un niveau encore au dessus, “orange sanguine” mécanique ou je ne sais quoi d’autre. D’autant plus ridicule que les niveaux inférieurs ne seront jamais plus utilisés. Déjà qu’ils n’ont pas les corones pour vraiment sortir de l’état d’urgence…





Pour les connaisseurs <img data-src=" />









127.0.0.1 a écrit :



Comme je dis toujours, si tu n’as pas confiance dans un juge administratif alors pourquoi aurais-tu davantage confiance dans un juge judiciaire ?C’est le coté robe noir/rouge et épitoge d’hermine qui te rassure ?







L’avantage du juge judiciaire c’est qu’il se prononce a priori sur une mesure, pas a posteriori. Sinon, j’ai autant confiance dans un juge administratif. C’est l’exécutif sans contrôle qui peut poser problème.

Ça peut faire pas mal de différence quand on veut enfoncer ta porte ou t’assigner à résidence.



Non.

Il faut une société où l’abstention ET le vote blanc soient écoutés.

Ce gouvernement a été élu par 16.55% des inscrits.

83.45% des gens se sont exprimés, il n’y a aucune adhésion.








Tus’ a écrit :



Bientôt une seconde révolution ?





Je ne suis pas Français, et je vois les Français râler contre ce genre de lois depuis des années (via Korben, Sebsauvage & Cie, ou autre), sans descendre dans la rue pour autant et sans que rien ne change. Au contraire, tout empire: les libertés sont rabotées (voire décapitée). Le citoyen moyen a trop a perdre pour risquer sa vie en combattant pour ses libertés. Tout le monde préfère râler derrière sa connexion internet, c’est à cela que ça sert d’ailleurs. J’ai eu la chance de lire ‘1984’ d’Orwellet ce monde y ressemble étrangement trop. Bon courage à tous…



Ce n’est pas une majorité absolue …. 57% d’abstention je pense que c’est plutôt clair non ?








Lodhar a écrit :



J’ai eu la chance de lire ‘1984’ d’Orwellet ce monde y ressemble étrangement trop.



Tu as eu de la chance, en France ce livre est interdit et tous les exemplaires ont été brulés.

On raconte même que des perquisitions ont eu lieu à ND-des-Landes uniquement pour en détruire les derniers exemplaires, cachés par de dangereux écolos.









psn00ps a écrit :



Non.

Il faut une société où l’abstention ET le vote blanc soient écoutés.

Ce gouvernement a été élu par 16.55% des inscrits.

83.45% des gens se sont exprimés, il n’y a aucune adhésion.





Si tu veux partir sur ce terrain glissant, il faudrait être un minimum de bonne foi.



Sur le sujet qui nous préoccupe à savoir les lois dites anti-terroristes, il te faut rajouter toute la droite ce qui fait que tu te retrouves avec près de 35% des inscrits au 2nd tour.



Secundo, si vraiment tu veux être honnête, il faut regarder les résultats du 1er tour où les électeurs pouvaient voter pour une pléthore de candidats dont des candidats sans étiquette. Ce que j’ai fait mais ce que eux n’ont pas fait.

Si vraiment tu veux faire passer un message, tu votes au 1er tour, point barre. Alors le vote blanc ou le vote nul a bon dos et permet surtout à ses adeptes de faire dire ce qu’ils veulent aux abstentionnistes.









127.0.0.1 a écrit :



Ouais, enfin pour NDDL il y a eu décision de justice, re-décision de justice et referendum local… Donc bon, au bout d’un moment, les zadistes anti-aéroport n’ont plus trop de légitimité pour continuer leur blocus.





HS, il ne parle pas du bien fondé de l’action des zadistes mais de leur assimilation à des terroristes



C’est pire que des terroristes: c’est une force d’occupation. <img data-src=" />


Un gouvernement de droite socialiste est encore plus dangereux que les socialistes eux-même. Il ne fallait pas leur laisser les pleins pouvoirs justement pour éviter ce genre de situation mais apparemment, les personnes âgées qui ont connu la terreur de 19401944 n’ont pas su faire le rapprochement avec le gouvernement de l’époque Pétainiste à la solde du parti national socialiste (NAZI), parti semblable à celui de Macron aujourd’hui.

On a fustigé le FN afin de pouvoir endormir les français, aujourd’hui c’est chose faite ; Ce nouveau gouvernement a les pleins pouvoirs et commence déjà à nous serrer le coup et les cordons de la bourse. Nous revivons l’épisode de la terreur de 1793 où Robespierre (alias Macron puisqu’il a sensiblement le même âge et il est lui aussi jacobin où Franc-maçon si vous préférez) sera élu président de la Convention nationale après avoir éliminé un à un ses adversaires politiques tel Danton et Desmoulins de la manière la plus brutale qu’il soit. Heureusement que la peine capitale fut abolie dans notre pays car combien de têtes auraient pu encore tomber dans le panier d’osier !? Peine abrogée par les socialistes ; sans doute avaient ils deviné qu’un jour ils auraient pu, eux aussi, avoir la tête tranchée.

Ce régime jacobin n’a tenu que quelques mois, suffisamment pour couper des milliers de têtes ; Avec celui-ci, nous en avons pour 5 ans ; 5 années de restrictions, de pillages, de spoliations et de manque de liberté à condition qu’il ne fasse pas comme Hitler en outrepassant la constitution.

Comme les teutons en 1933 qui ont cru aux belles paroles de leur tribun, j’espère que les français qui ont voté pour REM vont vite le regretter et le payer cher. En attendant, il nous faut tenir 5 ans et d’ici là dans quel état sera notre pauvre pays ?


Ce qui me fait marrer, c’est que si le FN était au pouvoir et faisait le 10ème de ce qu’ils font, les mecs ici gueuleraient comme des putois, il y aurait des manifs dans la rue.



Mais c’est un gouvernement de gauche, car Macron c’est Hollande bis, et là c’est marrant mais quand c’est un gouvernement de gauche, on peut faire passer toutes les lois ultra liberticides, foutre l’état d’urgence dans la loi générale et donc imaginez ce que sera une fois l’état d’urgence actuel dans la loi de tous les jours le prochain état d’urgence: couvre feu, interdiction de sortir de chez toi.



Ca va très TRES mal !!!!!!! Tu as 20 millions de français qui ont voté pour ce con qui va détruire la France et foutre des régles/lois liberticides qui vont pourrir la vie de tout le monde et tout ça pour quoi? Parcequ’on va faire des guerres illégales dans des pays qui ne nous ont pas attaqués. De mémoire depuis 1990 c’est 4 millions de musulmans tués dans ces guerres. Faudrait comprendre que tout ces gens là en ont peut-être gros sur la patate de se faire bombarder, tués et viennent maintenant foutre le bordel/attentat chez nous.



Ah oui et pour finir c’est marrant ces lois liberticides, cet état d’urgence qui sera demain dans notre loi de tous les jours pour prévenir le terrorisme soit-disant. Et dans le même temps on ouvre les vannes et on accueille des migrants par dizaine, centaines de milliers, des gens qui sont parmis eux des terroristes, des gens qui n’ont rien à faire ici mais qui devraient être renvoyés chez eux dans leur pays que nous avons contribué à foutre en l’air, Lybie, Syrie, etc… On bombarde leur pays, on vide leur pays de leur force vive, on doit accueillir tout ce monde là chez nous avec 6 millions de chômeurs français et on espère que tout aille bien avec un super état d’urgence.



On est franchement mal barrés et je plains les familles qui auront a subir des morts lors d’attentats futurs car il y en aura d’autres avec cette façon de gouverner la France. Tant qu’on sera dans l’UE, l’Euro et l’Otan, ce sera la merde totale.


“La surveillance individuelle”

c’est à dire les fichés S et les “connus des services de renseignement” dont on apprend l’existence une fois l’attentat commis








domdom95 a écrit :



Ce qui me fait marrer, c’est que si le FN était au pouvoir et faisait le 10ème de ce qu’ils font, les mecs ici gueuleraient comme des putois, il y aurait des manifs dans la rue.



Mais c’est un gouvernement de gauche, car Macron c’est Hollande bis, et là c’est marrant mais quand c’est un gouvernement de gauche, on peut faire passer toutes les lois ultra liberticides, foutre l’état d’urgence dans la loi générale et donc imaginez ce que sera une fois l’état d’urgence actuel dans la loi de tous les jours le prochain état d’urgence: couvre feu, interdiction de sortir de chez toi.



Ca va très TRES mal !!!!!!! Tu as 20 millions de français qui ont voté pour ce con qui va détruire la France et foutre des régles/lois liberticides qui vont pourrir la vie de tout le monde et tout ça pour quoi? Parcequ’on va faire des guerres illégales dans des pays qui ne nous ont pas attaqués. De mémoire depuis 1990 c’est 4 millions de musulmans tués dans ces guerres. Faudrait comprendre que tout ces gens là en ont peut-être gros sur la patate de se faire bombarder, tués et viennent maintenant foutre le bordel/attentat chez nous.



Ah oui et pour finir c’est marrant ces lois liberticides, cet état d’urgence qui sera demain dans notre loi de tous les jours pour prévenir le terrorisme soit-disant. Et dans le même temps on ouvre les vannes et on accueille des migrants par dizaine, centaines de milliers, des gens qui sont parmis eux des terroristes, des gens qui n’ont rien à faire ici mais qui devraient être renvoyés chez eux dans leur pays que nous avons contribué à foutre en l’air, Lybie, Syrie, etc… On bombarde leur pays, on vide leur pays de leur force vive, on doit accueillir tout ce monde là chez nous avec 6 millions de chômeurs français et on espère que tout aille bien avec un super état d’urgence.



On est franchement mal barrés et je plains les familles qui auront a subir des morts lors d’attentats futurs car il y en aura d’autres avec cette façon de gouverner la France. Tant qu’on sera dans l’UE, l’Euro et l’Otan, ce sera la merde totale.





“des migrants par dizaine, centaines de milliers”

et qui bien souvent n’ont aucun papier sur eux









domdom95 a écrit :



…Mais c’est un gouvernement de gauche…







Macron serait de gauche ? <img data-src=" />

L’immonde el-assad ne serait qu’une pauvre victime des méchants occidentaux ? <img data-src=" />



Rien que ces affirmations décrédibilisent le reste de ton propos et font comprendre pourquoi la blonde s’est rétamée à la présidentielle… <img data-src=" />



La dictature se met en place…


Concernant entorses plus ou moins graves à la règle de droit on peut citer aussi à côté de la via sicura la votation populaire sur la loi sur le renseignement, par laquelle le peuple permet au gouvernement de le surveiller. Celui-ci a cependant dû poser des garanties judiciaires très strictes afin de la faire accepter par le peuple.



Mais c’est vrai que cette via sicura est le porte-étendard lorsqu’il s’agit de critiquer le système suisse. C’est une loi mal pensée qui dérive d’une paranoia absolue (un peu comme la lutte contre le terrorisme d’ailleurs). On renverse toutes les présomptions avec des effets pervers incroyables et pas prévus par le législateur. Si on ajoute à ça le fait qu’elle est mise en oeuvre par des vrais malades de la sécurité persuadés qu’ils ont une mission divine consistant à combattre les criminels de la route, c’est le pompon.



Ceci-dit, l’article que tu cites exagères un peu les choses. Le cas du “on vous dénonce et vous devez vous justifier” est lui-même en défaut dans l’article. Le Tribunal fédéral a considéré que l’autorité administrative n’avait pas suffisamment étayé ses dires.



Ces retraits de sécurité, et la preuve par le conducteur de sa capacité à conduire concernent généralement les infractions graves et flagrantes des règles de la circulation routière. Le tribunal ne les accepte que lorsque l’autorité est capable de démontrer que le conducteur est incapable de conduire, à charge pour lui de prouver le contraire ensuite. C’est ignoble, mais ça va moins loin que ne le suggère l’article.


Je le répète souvent mais les commentaires dans ce genre d’article vont bien souvent de paire avec le ton employé dans les éditoriaux de NXi.

Mais bon tant que cela rapporte des abonnés…


Tu n’as aucune idée de la personne fichée S: c’est la seule décision de l’administration. Peut-être que cette personne n’a aucun lien avec le terrorisme ou quoi que ce soit. Impossible de le savoir d’ailleurs parce qu’aucune procédure devant aucun juge permettant de décider n’existe quant à la fiche S. Peut-être est-il fiché S parce qu’il détient une arme? Tu es peut-être fiché S sans le savoir et sans pouvoir te défendre.


Oh lendemain du premier état d’urgence lancé par l’ancien gouvernement,&nbsp; le raid expulsé des squatteurs à Lille. Arrêter des dealers etc.



Du coup, maintenant, si tu appartiens à des groupes qui ne plait pas à l’état (genre véganisme, anarchiste, etc), tu es directement surveillé. Puis interdiction de manif etc

&nbsp;

De plus, si iels veulent être contre le chiffrement pour internet, ils auront accès à tout.



Belle démocratie avec 58% abstention.


Il y a un effet positif de cette loi : la fin effective de l’état d’urgence lui même.

Pour rappel, les assureurs étrangers refusent d’assurer les touristes dans les pays sous état d’urgence, et ça a déjà un impact réel sur le tourisme en France avec plusieurs tour operators qui ont du arreter leurs programmes.


ben en même temps qu’un journal sur le numérique s’oppose à des restrictions sur le numérique, et que les lecteurs qui sont probablement du même acabit s’y opposent aussi me paraît vraisemblable.



Par contre je ne cautionne pas les “waiche cé deula diktature bande de gôche de droite” (ou drwate de gôche, ça dépend de la tendance politique des commentateurs)


Il ne le souhaite pas plus pour lui même que pour les tiens.&nbsp;



Il est simplement lucide et cherche quel est le problème plutôt que d’appeler à faire n’importe quoi sur l’autel de la lutte contre le terrorisme. C’est presque systématique: l’arsenal législatif donne les moyens à l’autorité pour agir et protéger, il y a tellement de cas dans lesquels on nous dit que le terroriste était connu et surveillé, qu’une perquisition judiciaire pouvait être effectuée, qu’on pouvait lui retirer les armes qu’il détenait, ou autre que c’est tout simplement incompréhensible d’entendre des gens crier au renforcement des pouvoirs de l’Etat.



Tu peux être contre les armes, et militer pour une législation plus stricte qu’elle ne l’est. Par contre, utiliser le terrorisme comme prétexte à tes idées alors que manifestement la loi en question n’est pas en cause, c’est du même acabit que d’utiliser le terrorisme comme prétexte afin de pouvoir renforcer la surveillance sans contrôle et sans contrepouvoir par l’exécutif.


“Dictature” est un mot très à la mode que tout “bon internaute” se doit de dénoncer régulièrement à la moindre nouvelle loi.



Très curieusement certains qui gueulent régulièrement à la dictature en France sont beaucoup moins prompts à dénoncer des vraies dictatures telle la Syrie ou la Russie, je trouve ça assez bizarre… <img data-src=" />








gavroche69 a écrit :



dénoncer des vraies dictatures telle la Syrie ou la Russie, je trouve ça assez bizarre… <img data-src=" />





j’avoue que c’est uniquement sur des médias néerlandophones que j’ai appris que Navalny s’est pris 30 jours de prison :/

Après la Syrie c’est plus un énorme bordel qu’autre chose en ce moment. Il y a 6 ans c’était une dictature, maintenant il faudrait prouver que le pays existe encore en tant qu’État.

Et les réfugiés qui arrivent d’Érythrée, combien de gens savent que c’est la pire dictature d’Afrique, voire ne savent pas le placer sur une carte :/



nan tu peux plutôt te tourner vers “Incoporated”.



Les multi nationales qui gerent notre quotidien ainsi que nos droits,devoirs et libertés..



Ca c’est plutot ce vers quoi on s’en va…


&nbsp;Cela m’étonnera toujours que l’on en soit encore à cette opposition G D et que si c’était le gouvernement du bord opposé cela ne se passerait pas comme ça.&nbsp; il y aurait eu plus ou moins de contestation, il n’y aurait jamais eu une lois avec comme celle ci avec un gouvernement de la “vraie” D ou G , etc etc

&nbsp;

Mais qu’est ce qu’on en à faire que une lois soit promulguée sous un gouvernement de D ou G ? Le résultat est le même. Cette lois sera&nbsp; valable (après parution sur le journal officiel il me semble) jusqu’à ce qu’une autre lois vienne l’annuler ou la modifier. Ce qui par les temps qui courent et pour le sujet qui nous intéresse ne risque pas d’arriver.

&nbsp;

&nbsp;______________

&nbsp;











Network_23 a écrit :



HS, il ne parle pas du bien fondé de l’action des zadistes mais de leur assimilation à des terroristes





&nbsp; Merci d’avoir compris ce que moi vouloir dire ! <img data-src=" />



Concernant la Syrie c’est une évidence et c’était déjà pareil avec le père.

Cette famille a toujours adoré massacrer le peuple qui ose lui résister un minimum…



Les premières manifestations en Syrie n’avaient rien à voir avec les intégristes religieux ce qui n’a pas empêché el-assad de faire tirer sur les manifestants. Je suis convaincu que pour ce mec daesh est une véritable aubaine qui lui permet de se faire passer pour une victime et le pire c’est que ça marche… <img data-src=" />



Pour le reste je suis bien d’accord, simplement je trouve qu’utiliser régulièrement des mots forts à tort et à travers ça fait perdre tout leur sens à ces mots.


IKR? Qu’est ce que les Suisses sont malheureux avec ce genre de loi, une vraie dictature ! Et personne ne peut dénoncer vu qu’ils n’ont aucune liberté! <img data-src=" />








gavroche69 a écrit :



Cette famille a toujours adoré massacrer le peuple qui ose lui résister un minimum…&nbsp;



boah, la reine d’angleterre aussi et on en fait pas tout un plat.



De toute façon si ça continu à empirer le seul moyen sera en effet de faire une révolution (et on sait les faire, normalement), mais comme tu le dis, personne n’a les corones de le faire, en pensant que ça va s’arranger tout seul, les français sont devenus mous du bulbe.

&nbsp;

La preuve : ils continuent à voter pour des gens comme ça, ils savent bien qu’ils vont juste profiter de leur pouvoir pour en abuser, alors que l’on peut voter pour un parti qui n’a jamais été au pouvoir et qui lui, veut vraiment défendre la France, mais bon, comme on croit tout ce qu’on nous dit, c’est le parti du diable.


Je trouve que la plupart des articles de NXI emploient un ton plutôt neutre. Mais sur certains thèmes ils ont TOUJOURS laissé voir leurs affinités / orientations, et… je ne vois pas où est le pb. Les médias ne sont JAMAIS neutres, ce sont souvent ceux qui font mine de neutralité qui sont les plus insidieux quant à la pensée qu’il véhicule, présentée ainsi comme étant plus objective.

Un ton dans tout papier sert je trouve à véhiculer l’opinion de son auteur. Tu as le droit de ne pas être d’accord (encore heureux), mais pk en faire un drame? Je comprends qu’il puisse être agaçant d’entendre un point de vue en filigrane à la lecture d’un article, mais comme NXI est très clair je ne trouve pas ça déconnant.&nbsp;


Aaah, l’ordre public… Le gibolin du droit français ! Ca fait des décennies que c’est la formule magique qui permet d’interdire tout et n’importe quoi… &nbsp;Vous manifestez? Trouble à l’ordre public. Vous voulez manifester? Menace de trouble à l’ordre public. Vous n’êtes pas d’accord ? Vous pourriez avoir l’idée de manifester, donc on en revient à la situation précédente : menace de trouble à l’ordre public.Souvent, l’administration parle de trouble “grave” à l’ordre public. Ca ne mange pas de pain, et puis de toute manière il n’y pas d’échelle pour mesurer ce fameux trouble. D’ailleurs, il n’y a pas non plus vraiment de définition de l’ordre public. J’imagine que dans la tête de beaucoup de nos dirigeants, c’est tout ce qui peut remettre en cause l’ordre établi. Mais embastiller quelqu’un pour contestation de l’ordre établi, ça ferait un peu dictature… Ordre public, c’est mieux: on vous protège !








carbier a écrit :



Je le répète souvent mais les commentaires dans ce genre d’article vont bien souvent de paire avec le ton employé dans les éditoriaux de NXi.

Mais bon tant que cela rapporte des abonnés…







Mais qu’est-ce que tu peux être fatiguant à la longue….



Vue l’avancée permanente vers des lois de flicage et de censure de plus en plus dures, il ne faudra pas 10 ans pour se retrouver sous l’équivalent d’un mélange du 3ème Reich et de l’URSS de Staline.








iodir a écrit :



Vue l’avancée permanente vers des lois de flicage et de censure de plus en plus dures, il ne faudra pas 10 ans pour se retrouver sous l’équivalent d’un mélange du 3ème Reich et de l’URSS de Staline.



Pourquoi remonter jusqu’à l’URSS de staline ?

La Russie de poutine c’est déjà pas mal, pas la peine de remonter si loin dans le temps… <img data-src=" />









gavroche69 a écrit :



Pourquoi remonter jusqu’à l’URSS de staline ?

La Russie de poutine c’est déjà pas mal, pas la peine de remonter si loin dans le temps… <img data-src=" />





Même encore plus proche, la france de Macron. Vous l’avez voulu, vous l’aurez dans le c.. !



En même temps, c’est pas parce que A a une qualité propre que B ne peut pas l’avoir.



C’est même plutôt sain de voir que les citoyens de B se sentent concernés et mal à l’aise quand B tend à aligner ses propriétés avec A.



En gros, c’est pas parce que l’autre a le cancer que je ne dois pas soigner ma grippe. C’est un peu cynique, mais on peut se sentir plus concerné par notre propre grippe que par le cancer d’un inconnu.








Dj a écrit :



Être fiché S, c’est juste quand on te contrôle on demande au policier/gendarme d’informer ses supérieurs qu’il t’as vu (idéalement de manière discrète, mais ils sont bcq a paniquer quand ils ont un fiché S devant eux) &nbsp;





Si j’étais au pouvoir je ferais :



. Créer une fiche ST pour dissocier les potentiel terroriste des activistes&nbsp; et compagnie car à l’heure tu peut être fiché S et n’avoir aucun rapport avec le terrorisme.

. Réexaminer les fichés ST et enfermer les plus dangereux via le principe de précaution.

. J’enverrais l’armée dans les citée pour faire un nettoyage systématique car ils ont des armes



Après je suis conscient que c’est des mesures extrêmes mais d’un autre côté avoir des mec armés qui tirent sur des civils et leur foncent dessus en camion c’est extrême… Et au risque de me répéter ont à de la chance que les terros sois des bras cassés, ceux de londre par exemple n’ont pas pu louer un 10T parce qu’ils n’avaient pas assez d’argent… J’aurai été à leur place je me serais renseigner avant pour avoir le prix d’un camion et j’aurais attendu d’avoir l’argent pour le louer.



Le soucis avec ces texte de loi actuelle c’est qu’ont assiste à une baltringuisation de la société… Au lieu d’agir ont cherche à esquiver en refilant la patate chaude au voisin… Ont est même pas capable de gérer 150 migrants dans le 19ème à paris et maintenant il y à une épidémie de gale… Accessoirement pour les riverain ça doit pas être facile tous les jours et un de ces 4 il y en à un qui va péter un cable et faire un carton.









briaeros007 a écrit :



euh… ca va bien ? Tu veux qu’on en parle ? Je pense que tu as clairement besoin d’aide spécialisée là. Je rappelle que l’appel à la haine ou au meurtre est puni par la loi.



&nbsp;

Depuis quand dire “ je te souhaite qu’il ne t’arrive rien” est un appel à la haine ou au meurtre… Le soucis c’est que beaucoup de gens donnent leur avis sans avoir connus le côté obscure… Mais quand voir des incivilités dans les transport en commun, des agression dans la rue, des zone de non droit avec des mecs armés est devenu ton quotidien et que rien n’est fait pour inverser la vapeur tu voit les choses légèrement autrement… Certains surréagissent uniquement à cause de fais diverse mais quand c’est ton quotidien c’est vraiment différent.



A paris l’été dernier j’étais sur la place de la république, des migrants ont installés leur tente devant les flics et ils n’ont pas bougés le petit doigts… La mairie avaient laissés des transat à disposition et ils ont tous été réquisitionnés par les migrants… La place étais devenue sale et leur gamins jouais à ce taper dessus avec des bâtons… J’ai vu le début le milieu et la fin de ce problème et c’est du laxisme pur et dur, ont achète la paix sociale sauf que les habitant commencent vraiment à en avoir plus que marre…



M’enfin soyons réaliste, un groupe d’une 30 ène de personne arrive à s’imposer la ou des centaines de milliers de personnes passent et habite et ont une vie difficile ou le moindre pet de travers peut te conduire à vivre dans la rue… Tant qu’ont laissera une minorité pourrir le système les problèmes continueront.



ps : Je te souhaite de ne jamais avoir une rue à côté de chez toi ou tu ne peu plus mettre les pied, j’ai vécu et c’est vraiment invivable, obligé de faire un détour systématique pour rentrer chez toi… T’invite des gens t’est obligé de les racompagner…









loicblutz a écrit :



La dictature se met en place…









  • Concentration de plus en plus de pouvoirs entre les mains d’un homme et(ou) d’un groupe plus ou moins large.

  • Absence croissante de contrôle et de contre-pouvoir, non garanti des droits du citoyen et du respect de la loi.



Je n’avais pas vu le “pas” dans ta phrase concernant ma famille.



Par conséquent Je suis sincèrement désolé de ma réponse&nbsp; /o. (tu as le droit de me fouetter avec des orties pour la peine).



Sinon :&nbsp; je ne suis quand même pas d’accord avec tes propositions :




  • enfermer les gens sur des suppositions et non pas des faits, c’est le retour des lettres de cachet.

  • ca se passe déjà dans bon nombre de dictatures et … ça n’empêche pas les attentats chez eux et le climat de violence.



  • le role de l’armée n’est pas le maintien de l’ordre, même si ils sont

    armées. Ils ne sont pas formé pour, et n’ont pas le matos adapté.&nbsp; Par

    contre embaucher des effectifs et les former spécifiquement oui pour

    opérer dans ces cités oui (aux us, c’était auparavant les SWAT qui ont

    été montées suites à ce type de comportement (sniper lors des émeutes)).

    &nbsp;

    &nbsp;

    D’un

    autre point de vue, je suis d’accord avec ton constat que l’état laisse

    faire beaucoup trop de chose à certaines parties de la

    population/minorités . Il y a exactement le même problèmes avec toutes

    les aides divers et variées (plus de la moitié de la population ne paie

    pas d’IR , même symbolique, etc…)

    L’état essaie juste d’acheter de la paix sociale :

  • quelqu’un qui dépend de l’état n’aura que peu d’intérêt à voter contre l’état.



  • quelqu’un qui emmerde les autres mais où l’état ne fait rien , cela

    permet de dire qu’il n’y a pas de probème (ben oui : on a rien fait,

    c’est donc qu’il n’y avait pas besoin).

  • pour les gens emmerdée, de

    toute façon , vu les taxes que l’état lui prend, il va devoir bosser

    pour continuer à vivre. Donc pas le temps de vraiment embêter l’état. Et

    si il ne bosse plus ou ne gagne plus assez : paf on rentre dans le

    premier cas.



    Bon c’est un peu&nbsp; cynique/… mais amha pas si loin que ça de la position de certains haut fonctionnaires ;)

    &nbsp;


Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait aucune raison de s’inquiéter par ce qui est en train de se passer.

Je suis juste surpris que parmi ceux qui gueulent le plus fort à la dictature en France il y a de nombreux admirateurs de poutine et qui considèrent el-assad comme une pauvre victime.



Plus ceux qui pensent que ça ne serait pas arrivé si une certaine blonde avait été élue présidente, ce qui est assez cocasse car ça serait certainement bien pire car “dans les gènes y’a pas de plaisir”.

N’est-ce pas ?



Et oui, j’avoue que cette totale incohérence et/ou mauvaise foi de certains, ça m’agace un peu… <img data-src=" />



Tout comme ceux qui croyaient vraiment que macron était un mec nouveau et anti-système, alors qu’il est le pur fruit de ce système, par contre cela ça ne m’agace pas vraiment, ça a plutôt tendance à m’amuser… <img data-src=" />


Le 22/06/2017 à 13h 40