Fin de Windows XP : une sénatrice demande des comptes au gouvernement

Fin de Windows XP : une sénatrice demande des comptes au gouvernement

Il était temps que quelqu'un pose la question

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

Logiciel

25/04/2014
201

Fin de Windows XP : une sénatrice demande des comptes au gouvernement

Le Parlement s’empare enfin du dossier épineux de Windows XP et de l’arrêt de son support. La sénatrice Frédérique Espagnac (PS) a en effet adressé hier une question écrite à Axelle Lemaire, Secrétaire d'État au Numérique, sur les actions menées par le gouvernement sur cette problématique. Une question qui arrive cependant bien tard.

windows xp security essentials

Les TPE et les PME en danger 

Frédérique Espagnac, sénatrice et notamment vice-présidente de la Commission des finances, s’intéresse de près à Windows XP. Et pour cause. Le support technique du vieux système est terminé depuis le 8 avril alors qu’il s’avançait vers ses 13 années d’entretien. La sénatrice note que cet arrêt « pourrait entraîner un certain nombre de risques pour les très petites entreprises (TPE) et les petites et moyennes entreprises (PME) ».

 

Elle craint l’impact des pirates qui affutent leurs armes depuis des mois et qui sont très probablement passés à l’attaque sitôt la liste finale des dernières mises à jour de Windows XP connues : « Selon de nombreux experts, un grand nombre de pirates informatiques seraient en capacité, depuis le 8 avril 2014, de lancer des cyberattaques depuis des appareils infectés ». Elle rappelle que « Microsoft n'agit plus pour bloquer les éventuelles attaques »,  ce qui pose un évident problème pour « les TPE, les PME mais également de nombreuses écoles qui ont conservé XP après s'être habituées à ce système d'exploitation ».

Les distributeurs de billets dans la boucle 

La sénatrice aborde également le cas des distributeurs de billets. Une situation difficile à évaluer tant ce type d’information est délicat. La situation est cependant sérieuse et on a pu voir par exemple aux États-Unis que près de 95 % des distributeurs étaient encore équipés de Windows XP en janvier dernier. Des plans de migration étaient bien en route, mais beaucoup avaient des dates de finalisation portant bien après le fatidique 8 avril.

 

De fait, la question de Frédérique Espagnac est simple : elle demande à Axelle Lemaire « de bien vouloir lui indiquer ce qui a été fait en amont par le gouvernement pour prévenir ce changement et ce qu'il compte mettre en œuvre pour éviter les désagréments susceptibles de se produire ». Mais si l’interrogation est légitime, elle paraît bien tardive puisque le support de Windows XP est déjà terminé et que les pirates sont passés à l’attaque. Un calendrier particulier que n’arrangeront pas le temps de réponse à ce genre de questions (qui atteignent régulièrement plusieurs mois) et le temps nécessaire à la mise en place d’actions concrètes.

Une quasi-absence d'informations précises 

Car des actions concrètes seront probablement requises. Nous nous sommes renseignés auprès de plusieurs ministères, notamment de la Défense et de l’Éducation nationale, et les réponses données ont été particulièrement floues. Tout au plus nous a-t-il été répondu que des plans de migration étaient en cours. Du côté de la Défense cependant, « la migration des réseaux (postes de travail, serveurs et applicatifs) des armées vers Windows 7 est engagée depuis déjà trois ans. Des plateformes tests ont été montées pour vérifier le bon fonctionnement des systèmes après migration ou pour analyser les raisons des dysfonctionnements et les corriger ». Mais il nous a été impossible d’en savoir davantage.

 

La question de la sénatrice soulèvera peut-être une autre interrogation : la France a-t-elle souscrit au programme de Microsoft pour l’obtention d’un support supplémentaire ? On rappellera que plusieurs pays l’ont déjà fait, notamment le Royaume-Uni. Les dizaines de milliers de postes sous Windows XP seront donc maintenus une année supplémentaire, mais ce type de contrat se paye au prix fort : de 100 à 200 dollars par poste et par an.

201

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Les TPE et les PME en danger 

Les distributeurs de billets dans la boucle 

Une quasi-absence d'informations précises 

Commentaires (201)


Le 25/04/2014 à 08h 41

Il fallait que ça arrive, et sûrement partout ailleurs aussi <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 08h 42

c’est là qu’ils vont le sentir passer le choix des logiciels propriétaires <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 08h 42

Cool, à peine en retard <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 08h 44



Nous nous sommes renseignés auprès de plusieurs ministères, notamment de la Défense et de l’Éducation nationale, et les réponses données ont été particulièrement floues.





Pour certains services déconcentrés du ministère de la santé et des affaires sociales (DDCS de l’isère par exemple <img data-src=" /> ), ils sont toujours massivement sous XP.



La migration est en cours, et j’espère qu’elle sera finalisée avant que notre sysadmin soit en congé maladie pour surmenage.



C’est simple : notre parc est fait de bric et de broc, il n’a pas été entretenu, ni même mis à jour, depuis bientôt cinq ans, et tout est à refaire ab initio.


Spezetois Abonné
Le 25/04/2014 à 08h 44

Preuves de l’incompétence de beaucoup.


Le 25/04/2014 à 08h 45







illidanPowa a écrit :



c’est là qu’ils vont le sentir passer le choix des logiciels propriétaires <img data-src=" />







Le truc c’est que c’est pas un problème de solution payante ou non.



Puisque même sur linux tu n’as pas un support de 13ans.



Le problème c’est de ne pas avoir su évoluer.



Le 25/04/2014 à 08h 46







Commentaire_supprime a écrit :



Pour certains services déconcentrés du ministère de la santé et des affaires sociales (DDCS de l’isère par exemple <img data-src=" /> ), ils sont toujours massivement sous XP.



La migration est en cours, et j’espère qu’elle sera finalisée avant que notre sysadmin soit en congé maladie pour surmenage.



C’est simple : notre parc est fait de bric et de broc, il n’a pas été entretenu, ni même mis à jour, depuis bientôt cinq ans, et tout est à refaire ab initio.





<img data-src=" /> <img data-src=" />



Donc l’arrêt du support n’est pas un problème pour votre parc informatique.



Le 25/04/2014 à 08h 47

Le retour du bug de l’an 2000 ? <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 08h 47







knos a écrit :



Le truc c’est que c’est pas un problème de solution payante ou non.



Puisque même sur linux tu n’as pas un support de 13ans.



Le problème c’est de ne pas avoir su évoluer.





La différence avec linux, c’est que tu peux toujours te démerder pour faire le support vu que tu as les sources, là si tu veux continuer à utiliser XP tu as pas le choix, faut raquer une fortune chez Microsoft…..



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 08h 48



Mais si l’interrogation est légitime, elle paraît bien tardive puisque le support de Windows XP est déjà terminé et que les pirates sont passés à l’attaque.



Elle a au moins le méite de poser la question…certes tardivement…

Mais quant aux fameuses attaques, est-ce véritablement le cas ?

Si aucun faille de sécurité depuis le 8 avril n’a été détecté, comment être en “danger” si on a son XP à jour ?

Merci <img data-src=" />









illidanPowa a écrit :



c’est là qu’ils vont le sentir passer le choix des logiciels propriétaires <img data-src=" />





Pourquoi avec un logiciel libre/opensource, il n’y a pas de mises à jour majeures à faire ?

Il suffit de voir le shmilblick qu’a provoqué le passage de Gnome 2 à Gnome 3 !

Sans parler d’Unity…



Le 25/04/2014 à 08h 50







Dr.Wily a écrit :



Le retour du bug de l’an 2000 ? <img data-src=" />







Les joies de l’informatique des administrations (tant que ça marche, on se fout du reste)<img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 08h 50

Visiblement, l’apocalypse n’a toujours pas eu lieu <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 08h 50







illidanPowa a écrit :



La différence avec linux, c’est que tu peux toujours te démerder pour faire le support vu que tu as les sources, là si tu veux continuer à utiliser XP tu as pas le choix, faut raquer une fortune chez Microsoft…..







Oui enfin les rustines maison de société pas capable de mettre à jour leurs informatiques tu y crois? <img data-src=" />



Déjà j’y crois à peine pour la chine alors l’administration française… Car c’est bien beau d’avoir les outils mais faut t’il encore savoir s’en servir.



Le 25/04/2014 à 08h 51







tAran a écrit :



Visiblement, l’apocalypse n’a toujours pas eu lieu <img data-src=" />







Laisse le temps au réseau de pc zombi d’atteindre un stade critique pour ce lancer. <img data-src=" />



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 08h 51







knos a écrit :



Puisque même sur linux tu n’as pas un support de 13ans.





Red Hat propose un support de 10ans + 3ans d’extention :

https://access.redhat.com/site/support/policy/updates/errata/



Mais là n’est pas le pb car comme tu le dis :





knos a écrit :



Le truc c’est que c’est pas un problème de solution payante ou non.



Le problème c’est de ne pas avoir su évoluer.





Et là proprio comme libre/opensource, il faut à un moment ou l’autre migrer vers une version majeure. Et ça implique forcément des problématiques de compatibilité.



zefling Abonné
Le 25/04/2014 à 08h 52







Spezetois a écrit :



Preuves de l’incompétence de beaucoup.







Preuve qu’on s’occupe de problème quand c’est trop tard, et avant ce n’est pas urgent donc budget minimal. Et on fait la même chose avec l’écologie, l’évasion fiscal, etc. <img data-src=" />







knos a écrit :



Oui enfin les rustines maison de société pas capable de mettre à jour leurs informatiques tu y crois? <img data-src=" />







Payer quelques personnes pleins temps pour ça, ça coutera toujours moins cher que des millions de $ à Ms, non ?



Le 25/04/2014 à 08h 52







knos a écrit :



Laisse le temps au réseau de pc zombi d’atteindre un stade critique pour ce lancer. <img data-src=" />





OK je vais attendre <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 08h 52







metaphore54 a écrit :



<img data-src=" /> <img data-src=" />



Donc l’arrêt du support n’est pas un problème pour votre parc informatique.







C’est le parc informatique actuel qui est un problème.



Et je fait qu’on n’a qu’un seul sysadmin à temps plein pour rattraper cinq ans de retard.







zefling a écrit :



Preuve qu’on s’occupe de problème quand c’est trop tard, et avant ce n’est pas urgent donc budget minimal. Et on fait la même chose avec l’écologie, l’évasion fiscal, etc. <img data-src=" />







+1.



“Anticiper”, ce n’est pas un gros mot, il faut le rappeler !



Le 25/04/2014 à 08h 52







knos a écrit :



Déjà j’y crois à peine pour la chine alors l’administration française… Car c’est bien beau d’avoir les outils mais faut t’il encore savoir s’en servir.







La Chine est-elle connue de longue date pour avoir de brillants informaticiens ?

Et la France en comparaison ?



Enfin … encore faudrait-il que la France ait décidé de gérer le problème.

Ce qui ne semble pas encore être le cas.



Le 25/04/2014 à 08h 55







illidanPowa a écrit :



La différence avec linux, c’est que tu peux toujours te démerder pour faire le support vu que tu as les sources, là si tu veux continuer à utiliser XP tu as pas le choix, faut raquer une fortune chez Microsoft…..





Parce que payer des ingénieurs pour modifier le code source c’est gratuit ?



Le 25/04/2014 à 08h 55







Ingénieur informaticien a écrit :



La Chine est-elle connue de longue date pour avoir de brillants informaticiens ?

Et la France en comparaison ?







Elle en a surement de très bon et la france aussi je n’ai pas dis le contraire.





Enfin … encore faudrait-il que la France ait décidé de gérer le problème.

Ce qui ne semble pas encore être le cas.





C’était tout le sens de mon propo. Tu peu avoir de bon informaticien si tu les occupes à autre chose…



Pour moi il est plus urgent de mettre a jour le parc plutôt que boucher les trous.



Le 25/04/2014 à 08h 58



La situation est cependant sérieuse et on a pu voir par exemple aux États-Unis que près de 95 % des distributeurs étaient encore équipés de Windows XP en janvier dernier.



De souvenir ces fameux distributeurs sont sur un réseau isolé, c’est pas non plus une porte ouverte vers internet.









illidanPowa a écrit :



c’est là qu’ils vont le sentir passer le choix des logiciels propriétaires <img data-src=" />





Peut-être, mais je pense qu’ils auraient dépensé autant d’argent sur un système libre. Le problème reste selon moi, la non volonté de mettre à jour et la carence évidente en terme de maintenance du parc (sûrement due à des restrictions de budget).



Le 25/04/2014 à 08h 58

Je suis dans une PME de 180 personnes, et beaucoup des postes de nos conducteurs de travaux et à mon avis, du reste du personnel, est encore sous XP !

Mais, ca n’a pas l’air d’inquiéter notre “informaticien”, un prestataire tiers.


Le 25/04/2014 à 09h 01







metro557 a écrit :



Je suis dans une PME de 180 personnes, et beaucoup des postes de nos conducteurs de travaux et à mon avis, du reste du personnel, est encore sous XP !

Mais, ca n’a pas l’air d’inquiéter notre “informaticien”, un prestataire tiers.







La société aurait tout intérêt de changer de prestataire <img data-src=" /> (à moins qu’il trouve le system D)

<img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 09h 01



La situation est cependant sérieuse et on a pu voir par exemple aux États-Unis que près de 95 % des distributeurs étaient encore équipés de Windows XP en janvier dernier.







De souvenir ces fameux distributeurs sont sur un réseau isolé, c’est pas non plus une porte ouverte vers internet.





Certes, mais en se connectant sur leur réseau en interne, il peut y avoir une brèche.








dodo021 a écrit :



Parce que payer des ingénieurs pour modifier le code source c’est gratuit ?





Non, mais c’est au moins possible. Là, tu peux encore payer MS pour prolonger le support, mais ce ne sera qu’un petit délai supplémentaire. Je doute que même pour des banques, MS veuille fournir un support pendant 50 ans, surtout que le risque que l’entreprise disparaisse existe. Il n’y a pas de garantie que dans 20 ans, MS existe encore.

Avec un système open source (pas besoin que ce soit linux), tu n’as pas de limite de temps. Tant que tu as les sources et les personnes pour travailler dessus, tu peux maintenir toi-même ton système aussi longtemps que tu veux, ou que tu peux.



Le 25/04/2014 à 09h 02

Attendez ça n’était pas évident à prévoir comme problème… Microsoft n’a prévenu de l’arrêt du support qu’en 2008.



(ironie inside, pour ceux qui me prendraient au sérieux… <img data-src=" /> )









zempa a écrit :



Pourquoi avec un logiciel libre/opensource, il n’y a pas de mises à jour majeures à faire ?

Il suffit de voir le shmilblick qu’a provoqué le passage de Gnome 2 à Gnome 3 !

Sans parler d’Unity…





Et c’est bien connu, sur de l’embarqué on installe Gnome 3…



Ce que tout le monde veut dire ici, c’est que sur le noyau Linux par exemple, les patches peuvent être backportés. Il est toujours possible aujourd’hui d’utiliser un noyau 2.6 tout en bénéficiant des corrections apportées par les versions ultérieures. Du coup il n’y a pas de date «couperet» où tout support serait complètement impossible, contrairement aux solutions propriétaires.



Le 25/04/2014 à 09h 03

C’est quand même fort… Ce n’est pas au gouvernement dire aux PME/banques comment gérer leur SI !

Que le gouvernement s’occupe des administrations, c’est déjà un gros boulot


Le 25/04/2014 à 09h 03







tAran a écrit :



OK je vais attendre <img data-src=" />







T’a prévue des réserves de bouffe et de clopes ? Parce que je pense que l’on va attendre longtemps en fait <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 09h 03







Enyths a écrit :



De souvenir ces fameux distributeurs sont sur un réseau isolé, c’est pas non plus une porte ouverte vers internet.





Oui surtout que le support pour Windows Embedded n’est pas terminé.

Il reste encore 2 ans si mes souvenirs sont bon.



Le 25/04/2014 à 09h 05







gokudomatic a écrit :



Non, mais c’est au moins possible. Là, tu peux encore payer MS pour prolonger le support, mais ce ne sera qu’un petit délai supplémentaire. Je doute que même pour des banques, MS veuille fournir un support pendant 50 ans, surtout que le risque que l’entreprise disparaisse existe. Il n’y a pas de garantie que dans 20 ans, MS existe encore.

Avec un système open source (pas besoin que ce soit linux), tu n’as pas de limite de temps. Tant que tu as les sources et les personnes pour travailler dessus, tu peux maintenir toi-même ton système aussi longtemps que tu veux, ou que tu peux.





Soit mais le problème reste le même dans ce cas.

Autant payé Microsoft pour qu’il fasse leur boulot et que l’entreprise garde ces ressources pour faire autre chose que de la maintenant et de la correction de failles.



Le 25/04/2014 à 09h 05

Les administrations pourraient encore utiliser XP 50 ans, si elles se limitent à wordpad et à la calculatrice. D’ailleurs, ont-elles besoin de plus ?


Le 25/04/2014 à 09h 06

Elle a du tomber sur un article du Times magasine de y’a 2 mois en arrière et a flipé sa race…



la dame arrive un peu tard…. c’était il y a 3ans qu’il fallait poser la question et pas 2semaines après la fin du support…





aller… TRY AGAIN!


Le 25/04/2014 à 09h 07







Konrad a écrit :



Du coup il n’y a pas de date «couperet» où tout support serait complètement impossible, contrairement aux solutions propriétaires.







Le fait que ce soit du proprio ne change rien à l’affaire. C’est juste parce que MS ne veut plus supporter son OS c’est tout.



Le 25/04/2014 à 09h 08







illidanPowa a écrit :



La différence avec linux, c’est que tu peux toujours te démerder pour faire le support vu que tu as les sources, là si tu veux continuer à utiliser XP tu as pas le choix, faut raquer une fortune chez Microsoft…..







Parce que trouver des gens assez compétents et motivés pour comprendre les sources de Linux et créer des correctifs qui ne foutent pas en l’air la stabilité du système ni ne créent d’autres vulnerabilités, c’est gratuit peut être ?



Le 25/04/2014 à 09h 08







Fantassin a écrit :



Les administrations pourraient encore utiliser XP 50 ans, si elles se limitent à wordpad et à la calculatrice. D’ailleurs, ont-elles besoin de plus ?







Dans ce cas tu prend ce pc ça devrait suffire



Le 25/04/2014 à 09h 09

Ça m’a pas l’air très compatible avec les je-sais-plus-combien de dizaines de millions d’économie annoncés par Valls ça.



Faut savoir ce qu’on veut <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 09h 09







Ingénieur informaticien a écrit :



La Chine est-elle connue de longue date pour avoir de brillants informaticiens ?





Autant que la Russie je présume. Après savoir s’ils sont plus white hat ou black hat…



Le 25/04/2014 à 09h 10







Jed08 a écrit :



Parce que trouver des gens assez compétents et motivés pour comprendre les sources de Linux et créer des correctifs qui ne foutent pas en l’air la stabilité du système ni ne créent d’autres vulnerabilités, c’est gratuit peut être ?





non mais tu n’as du coup pas de limite de temps et c’est certainement moins cher.



Le 25/04/2014 à 09h 10







Fantassin a écrit :



Les administrations pourraient encore utiliser XP 50 ans, si elles se limitent à wordpad et à la calculatrice. D’ailleurs, ont-elles besoin de plus ?







Oui.



Tableur pour gérer les registres de la juridiction où je travaille,



Navigateur net pour les recherches sur Légifrance,



Messagerie pour les communications dans le cadre du service, avec les autres administration et de plus en plus avec les requérants.



Et là, c’est le minimum syndical. Je passe sur l’application d’instruction des dossiers que je suis en train de bricoler à coup de macros LO et d’ods…



Le 25/04/2014 à 09h 11

Autant je comprends les interrogation autour de la gestion du parc informatique de l’état / éducation nationale/etc…

Autant qu’est-ce que viens foutre le risque pour les PME/TPE dans le lot et qu’est-ce qu’elle veux que l’état y fasse? :/


Le 25/04/2014 à 09h 11







metro557 a écrit :



Je suis dans une PME de 180 personnes, et beaucoup des postes de nos conducteurs de travaux et à mon avis, du reste du personnel, est encore sous XP !

Mais, ca n’a pas l’air d’inquiéter notre “informaticien”, un prestataire tiers.







Soit vous migrez de suite.

Soit vous isolez les postes XP des sources de menaces, le temps d’une migration progressive.



Dans tous les cas, ça demande du boulot.



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 12







Konrad a écrit :



Et c’est bien connu, sur de l’embarqué on installe Gnome 3…





Le pb ici ne concerne que de l’embarqué ?!?

Plus sérieusement, c’était un exemple pour illustrer que toute upgrade provoque inévitablement des pbs qu’ils soient difficiles à résoudre ou pas.







Konrad a écrit :



Ce que tout le monde veut dire ici, c’est que sur le noyau Linux par exemple, les patches peuvent être backportés. Il est toujours possible aujourd’hui d’utiliser un noyau 2.6 tout en bénéficiant des corrections apportées par les versions ultérieures. Du coup il n’y a pas de date «couperet» où tout support serait complètement impossible, contrairement aux solutions propriétaires.





Oui je suis d’accord, il existe des solutions et méthodes pour maintenir un système d’information basé sur du libre/opensource.

Par contre, des dates butoirs peuvent exister si tu n’as pas de services dédiés au support. Par exemple Red Hat ou encore Canonical ont des dates de fin de support.



Mais ce n’est pas le pb ici.



Comme beaucoup l’ont déjà signalé, le pb est avant tout d’anticiper la fin du support de Windows XP. Que ce soit du proprio ou du libre/opensource, si on n’anticipe pas, on se retrouvera dans la même situation.



hellmut Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 12

ah ben là moi je suis encore sous XP, et IE8.

et à priori ça va pas changer dans l’immédiat.

alors vous me direz: tu t’en fous si tu bosses chez l’épicier du coin.

sauf que c’est pas le cas. <img data-src=" />



le truc c’est qu’une migration ça peut être compliqué.

tout dépend combien d’applis métier “maison” il faut tester pour être sûr que ça continuera à tourner après la migration…

on voit que ça fait 3 ans qu’ils y sont au MinDef.<img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 09h 13







metro557 a écrit :



Je suis dans une PME de 180 personnes, et beaucoup des postes de nos conducteurs de travaux et à mon avis, du reste du personnel, est encore sous XP !

Mais, ca n’a pas l’air d’inquiéter notre “informaticien”, un prestataire tiers.









metro557 a écrit :



Je suis dans une PME de 180 personnes, et beaucoup des postes de nos conducteurs de travaux et à mon avis, du reste du personnel, est encore sous XP !

Mais, ca n’a pas l’air d’inquiéter notre “informaticien”, un prestataire tiers.





Ce cas de figure est extrêmement grave mais je trouve qu’éthiquement ça ne devrait pas être aux politiques de régler le problème.

Pour les PME qui n’ont pas de service informatique intégré, elles sont finalement les plus à l’aise pour faire jouer la concurrence et auraient dû depuis longtemps s’inquiéter du problème, à l’inverse celle qui ont du personnel qualifié se retrouvent souvent avec un staff informatique arrivé à son seuil d’incompétence, pour les banques et les assurances c’est notoire ces équipes refusent toute évolution depuis un bout de temps; ils ne savent plus comment répondre aux nouvelles sollicitations simplement parce qu’ils sont restés “collés” sans remise en question depuis 10 ans.



Le 25/04/2014 à 09h 14







Commentaire_supprime a écrit :



Oui.



Laisse le troller, c’est ‘dredi <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 09h 14



Concernant les distributeurs de billets de banque, elle ignore surement que ces dernières commandent et payent elles-même leur mises à jours.

Elle ont un budget dédié à cela.

D’ailleur les banques sont toujours très répfractères aux changement d’OS.



J’en sais quelque chose ;)



Mais bon, bien tenté la dadame.


Le 25/04/2014 à 09h 15

c’est quoi le rapport entre l’arret de windows XP et le senat ( la senatrice ) et le grouvernement??



WIndows XP est un produit de Microsoft , maincrosoft n’appartient pas au gouvernement , ils font ce qu’ils veulent de leur produit , non ?


Le 25/04/2014 à 09h 15







Dr.Wily a écrit :



Le fait que ce soit du proprio ne change rien à l’affaire. C’est juste parce que MS ne veut plus supporter son OS c’est tout.





Au contraire ça change tout.

Microsoft ne veut plus supporter un de ses logiciels : tu l’as dans le baba.

Un prestataire ne veut plus supporter un logiciel libre : tu payes un autre prestataire pour le faire. Là, un système d’appel d’offres prend tout son sens, et plusieurs entreprises peuvent se mettre à proposer du support.



Le 25/04/2014 à 09h 17







Blastm a écrit :



Autant je comprends les interrogation autour de la gestion du parc informatique de l’état / éducation nationale/etc…

Autant qu’est-ce que viens foutre le risque pour les PME/TPE dans le lot et qu’est-ce qu’elle veux que l’état y fasse? :/





Dans le cas présent, le rôle de l’État aurait pu être informatif. Y a bien un ministère ou un organe adapté qui aurait pu jouer un rôle d’information avec une campagne à destination des entreprises, ça aurait été intelligent sans coûter très cher. Mais bon, y a un an ou deux quoi… évidemment maintenant ça veut plus rien dire.



Le 25/04/2014 à 09h 17







illidanPowa a écrit :



non mais tu n’as du coup pas de limite de temps et c’est certainement moins cher.







Moins cher ? Pas sûr.

Aujourd’hui le prix du support est de 250.000$ pour 10.000 postes

Tu crois que 5 experts Linux à plein temps pour faire des correctifs sécurisé et stable ça coute combien par an ? Je te donne un indice, tu vas demander à des gens, qui ont des connaissances en kernel Linux très poussées (des experts, des vrais), de laisser tomber leur projet super intéressant et de faire du support à plein temps.

Je doute que les vont se bousculer et se brader pour cela.



Le 25/04/2014 à 09h 20

“après s’être habituées à ce système d’exploitation” … 13 ans pour s’habituer, c’est bien long non ? :-)

Ca me fait pitié de voir une réaction aussi tardive alors que depuis 4 voir 5 ans Microsoft prévient pratiquement tous les ans que le support va s’arrêter. Il fallait planifier et budgétiser une migration dans les écoles et pas venir pleurer maintenant que le support est terminé, c’est pathétique et bien représentatif de l’inertie administrative extrêmement lente de notre beau pays. Pour ce qui est des PME & TPE, c’est encore une autre histoire car certaines survivent sans pouvoir investir dans un plan de migration massif de leur poste, etc. Sinon ça reste quand même à leurs risques et périls, on ne peut interdir complètement d’utiliser un système d’exploitation même s’il montre de grosses failles, etc. Aucune jurisprudence n’existe pour ce genre de chose.


Le 25/04/2014 à 09h 20

Dans mon entreprise, nous avons tout migré vers Seven au 1er janvier 2013 depuis XP. Même les postes des secrétaires afin de ne pas avoir un point d’infection possible.



Ce qui nous a facilité le travail, c’est que nous n’avons pas de progiciels développés en interne, d’une part, et que les fournisseurs de nos progiciels (CAO, calculs de résistance de structures et de matériaux, simulateurs, soufflerie numérique…) ont sorti des versions pour Seven entre 2008 et 2010, avec arrêt du support des versions XP annoncé pour des dates allant de mi-2009 à début 2014.



C’était anticipé par notre service informatique, qui a fait ce qu’il fallait. Mais ça a eu un coût, et ça a demandé des ressources.



D’un autre côté, si nous n’avions pas fait ça, nous pouvions directement fermer l’entreprise…


Le 25/04/2014 à 09h 21







Konrad a écrit :



Au contraire ça change tout.

Microsoft ne veut plus supporter un de ses logiciels : tu l’as dans le baba.

Un prestataire ne veut plus supporter un logiciel libre : tu payes un autre prestataire pour le faire. Là, un système d’appel d’offres prend tout son sens, et plusieurs entreprises peuvent se mettre à proposer du support.





Tu n’es pas sérieux là : il n’y a qu’un seul moyen de le faire : c’est que Microsoft accepte d’ouvrir ses sources sinon à la rigueur on ne limitera la casse que sur les logiciels tiers mais XP restera la passoire qu’il a toujours été, voir avec des trous supplémentaires.



Le 25/04/2014 à 09h 21







Ingénieur informaticien a écrit :



La Chine est-elle connue de longue date pour avoir de brillants informaticiens ?

Et la France en comparaison ?.







La Chine est connue de longue date pour être composée de plus de mille millions d’habitants ; en comparaison, la france en a 65.



Du coup, on doit pourvoir supposer sans trop se gourrer que la chine compte davantage d’informaticiens brillants comme nazes, que la france <img data-src=" />









dodo021 a écrit :



Soit mais le problème reste le même dans ce cas.

Autant payé Microsoft pour qu’il fasse leur boulot et que l’entreprise garde ces ressources pour faire autre chose que de la maintenant et de la correction de failles.





D’accord, mais ma question est alors: pour encore combien d’années?

Un jour ou l’autre, MS va finalement dire qu’il ne fait plus du tout le support, même en échange de tout l’or du monde. L’entreprise fera quoi à ce moment?



Le 25/04/2014 à 09h 21



De fait, la question de Frédérique Espagnac est simple : elle demande à Axelle Lemaire « de bien vouloir lui indiquer ce qui a été fait en amont par le gouvernement pour prévenir ce changement et ce qu’il compte mettre en œuvre pour éviter les désagréments susceptibles de se produire ».





C’est quoi cette question pourrie? Chacun prend ses responsabilités de son côté non? Les DSI des administrations avaient qu’à prévoir le coup, et le gouvernement n’a pas à mettre son nez dans l’administration des SI des entreprises privées… Ça ressemble plus à une pique de politicard pour mettre son interlocuteur au pied du mur qu’autre chose…


hellmut Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 22







Blastm a écrit :



Autant je comprends les interrogation autour de la gestion du parc informatique de l’état / éducation nationale/etc…

Autant qu’est-ce que viens foutre le risque pour les PME/TPE dans le lot et qu’est-ce qu’elle veux que l’état y fasse? :/





tout.

on est en France, c’est normal: y’a un problème, le gouvernement se doit d’avoir au moins un avis sur la question.



l’autre jour c’était sur la faille heartbleed: le gouvernement devait compter faire quelque chose pour sécuriser maximalement la toile.

là c’est pareil: qu’a fait le gouvernement “en amont”? et que compte-t-il faire pour “éviter les désagréments susceptibles de se produire”?



moi je pense qu’il faudrait une loi pour obliger les gens à faire les mises à jour windows. c’est un scandale.

et le gouvernement devrait publier les patches et mises à jour de sécurité au journal officiel.



Le 25/04/2014 à 09h 25







CryoGen a écrit :



Cool, à peine en retard <img data-src=" />







Elle a eu du mal à mettre ça dans son planning surchargé



Sénatrice

Conseillère Municipale

Porte parole du PS

Présidente de l’Ofcap



Le 25/04/2014 à 09h 25







Konrad a écrit :



Au contraire ça change tout.

Microsoft ne veut plus supporter un de ses logiciels : tu l’as dans le baba.

Un prestataire ne veut plus supporter un logiciel libre : tu payes un autre prestataire pour le faire. Là, un système d’appel d’offres prend tout son sens, et plusieurs entreprises peuvent se mettre à proposer du support.







Pourquoi un prestataire devrait se charger de la maintenance et du support d’un logiciel libre ?

Et pourquoi tu pense qu’un autre prestataire pourrait reprendre la relève du jour au lendemain avec une qualité de service au moins égale au prestataire précédent ?



A un moment il faut réfléchir, si les gens arrête le support d’un logiciel ou d’un OS (open source ou non), c’est qu’il y a des raisons derrière.



hellmut Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 25







Reznor26 a écrit :



Dans le cas présent, le rôle de l’État aurait pu être informatif. Y a bien un ministère ou un organe adapté qui aurait pu jouer un rôle d’information avec une campagne à destination des entreprises, ça aurait été intelligent sans coûter très cher. Mais bon, y a un an ou deux quoi… évidemment maintenant ça veut plus rien dire.





c’est le boulot de l’ANSSI.



les parlementaires devraient poser des questions à l’ANSSI, pas à une secrétaire d’Etat qui est là depuis 1 mois.



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 25







Blastm a écrit :



Autant qu’est-ce que viens foutre le risque pour les PME/TPE dans le lot et qu’est-ce qu’elle veux que l’état y fasse? :/





en vrac :




  • risque d’espionnage industriel notamment étranger (NSA ? <img data-src=" />)

  • risque de perte de données

  • risque de voir son activité bloquée

    … etc



    Sachant qu’en France, ce sont les PME TPE qui embauchent le plus….



    Bref, l’Etat doit s’assurer du bon fonctionnement de son économie.

    Donc il me semble de ce point de vue qu’il soit légitime de poser ce genre de question.

    <img data-src=" />





Le 25/04/2014 à 09h 27







SteelSkin a écrit :



Ça ressemble plus à une pique de politicard pour mettre son interlocuteur au pied du mur qu’autre chose…





Amha, la Axelle Lemaire elle en a rien a tamponner du pied du mur <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 09h 28







gokudomatic a écrit :



D’accord, mais ma question est alors: pour encore combien d’années?

Un jour ou l’autre, MS va finalement dire qu’il ne fait plus du tout le support, même en échange de tout l’or du monde. L’entreprise fera quoi à ce moment?





C’est même pire que ça : un système n’est rien sans le hardware, la politique du “good enough” a ses limites dans le temps; que se passera-t-il quand lors du remplacement d’un périphérique on sera obligé d’en changer avec une nouvelle interface ou sans pilote?



Le 25/04/2014 à 09h 28







gokudomatic a écrit :



D’accord, mais ma question est alors: pour encore combien d’années?

Un jour ou l’autre, MS va finalement dire qu’il ne fait plus du tout le support, même en échange de tout l’or du monde. L’entreprise fera quoi à ce moment?







La question se pose aussi avec le cas ou l’entreprise embauche des experts Linux à plein temps pour avoir leur propre support.

Qu’est ce qui se passe si jamais les gens décident de se barrer et qu’on trouve personne de compétent pour les remplacer ?



Qruby Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 29

A l’APHP (et j’imagine c’est pareil pour la majorité des centres de soin), les PCs sont encore sous Windows Xp alors que la majorité des praticiens échangent des informations sensibles via leurs postes, et que des postes sensibles ne sont même pas cloisonnés !!

Le pire dans tout ça, c’est qu’ils ont les licences Windows 7, mais qu’ils ne font les migrations que au compte goutte, au “cas par cas”, car ça coute trop chers de tout changer en même temps.


Le 25/04/2014 à 09h 30







gokudomatic a écrit :



D’accord, mais ma question est alors: pour encore combien d’années?

Un jour ou l’autre, MS va finalement dire qu’il ne fait plus du tout le support, même en échange de tout l’or du monde. L’entreprise fera quoi à ce moment?





C’est très peux probable. Vu que c’est le gagne pain de Microsoft.

Ce serait une grosse erreur de la part de Microsoft d’arrêter le support. Il font quand même beaucoup d’argent grâce aux Pro. (Je crois même que c’est le secteur le plus gros)



Mais comme dis plus haut le problème c’est pas de savoir si c’est Open Source/Libre ou pas. C’est d’avoir les gens compétant pour faire évoluer tout ça à temps. Malheureusement dans le cas présent, la question c’est posée beaucoup trop tard.



Le 25/04/2014 à 09h 30







zempa a écrit :





  • risque d’espionnage industriel notamment étranger (NSA ? <img data-src=" />)







    Malheureusement les espions n’ont pas attendu la fin du support d’XP pour espionner.





  • risque de perte de données





    C’est leur problème si ne savent pas faire de sauvegarde ils le cherchent bien.





  • risque de voir son activité bloquée



    Le risque existe depuis 2008. Fallait y réfléchir avant avril 2014…









Jed08 a écrit :



La question se pose aussi avec le cas ou l’entreprise embauche des experts Linux à plein temps pour avoir leur propre support.

Qu’est ce qui se passe si jamais les gens décident de se barrer et qu’on trouve personne de compétent pour les remplacer ?





Ici vient alors la différence entre le proprio et le libre. Avec le proprio, il n’y pas d’autre choix que de changer de système. On l’a dans l’os, c’est tout.

Avec le libre, même si toutes les personnes qualifiées sont parties, on peut, même si ce n’est pas très rapide ni efficace, former à nouveau des personnes à partir de ce qu’on a. Je ne dis pas que c’est la panacée, mais la possibilité existe.



Le 25/04/2014 à 09h 36







zempa a écrit :



en vrac :




  • risque d’espionnage industriel notamment étranger (NSA ? <img data-src=" />)







    Le risque ne disparait pas avec l’utilisation de logiciel opensource.

    Je dirais même plus, les backdoors NSA devraient être le dernier des soucis en ce qui concerne l’espionnage industriel.

    Entre le BYOD, les mots de passe sur post-it, l’imprudence/naïveté des gens, etc… on a le choix des vulnérabilités à exploiter



Le 25/04/2014 à 09h 36







Jed08 a écrit :



La question se pose aussi avec le cas ou l’entreprise embauche des experts Linux à plein temps pour avoir leur propre support.

Qu’est ce qui se passe si jamais les gens décident de se barrer et qu’on trouve personne de compétent pour les remplacer ?





C’est beaucoup moins grave d’abord parce qu’il y a des pans entiers de code qui sont mutualisés et que la plupart du temps c’est déjà le résultat d’un travail collaboratif externalisé, c’est toute la différence avec le boulot développé sur une base microsoft où il faut demander à tout le monde la permission de bidouiller et comment avant de pondre une ligne.



Le 25/04/2014 à 09h 37







Jed08 a écrit :



Pourquoi un prestataire devrait se charger de la maintenance et du support d’un logiciel libre ?





Et qui devrait s’en charger ? «La Communauté», ce qui veut tout et rien dire ?



Quand on a des besoins (en l’occurrence besoin de support), il faut des gens pour répondre à ce besoin. Si tu te dis «c’est un logiciel libre, donc c’est aux barbus libristes de développer ça», tu risques d’attendre longtemps. Certains développements peuvent être apportés par la communauté (c’est justement une force du libre), mais faut pas espérer que tout tombera tout cuit non plus.



Donc, il y a deux solutions viables : soit tu fais appel à un (ou des) prestataires, soit tu engages des développeurs pour faire ça en interne. Bref il est possible de continuer le support.



Par opposition, avec un logiciel propriétaire tu n’as qu’un seul éditeur. S’il décide de sonner la fin de la récré, personne ne peut y changer quoi que ce soit.



Le 25/04/2014 à 09h 37







illidanPowa a écrit :



La différence avec linux, c’est que tu peux toujours te démerder pour faire le support vu que tu as les sources, là si tu veux continuer à utiliser XP tu as pas le choix, faut raquer une fortune chez Microsoft…..





Faux, les états ont les sources (cf la chine qui va se faire son propre support).



Dans tous les cas, le coût de support augmente en fonction de la durée, il ne se réduit pas. Plus la base est obsolète, plus les fixes pour la maintenir seront nombreux et complexes. Donc même sous linux maintenir un système aussi longtemps serait coûteux.



Et sinon, la Chine pourrait commercialiser son support à d’autres états ? Parce que les tarifs de Microsoft sont quand même particulièrement chère (plus chère que le prix d’une licence, par ans).



Patch Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 37







Commentaire_supprime a écrit :



Pour certains services déconcentrés du ministère de la santé et des affaires sociales (DDCS de l’isère par exemple <img data-src=" /> ), ils sont toujours massivement sous XP.



La migration est en cours, et j’espère qu’elle sera finalisée avant que notre sysadmin soit en congé maladie pour surmenage.



C’est simple : notre parc est fait de bric et de broc, il n’a pas été entretenu, ni même mis à jour, depuis bientôt cinq ans, et tout est à refaire ab initio.



pas seulement dans ton ministère.

c’est pareil dans la Justice <img data-src=" />

ici je gère 220 machines, je dois en avoir maximum 30 qui sont sous Windows 7. et 60 à changer (des vieux coucous de 6 à 8 ans chacun, qui ont 512Mo ou 1Go de RAM (alors que l’antivirus en réclame 2 pour fonctionner correctement, cherche l’erreur))…

enfin là on beaucoup de pot avec une jolie surprise ce matin, on a recu auj les nouveaux PC pour le renouvellement.



et à côté, faut que je pleure pour avoir un pauvre switch gigabit 45 ports à 20€ (je fais pourtant des efforts, je ne réclame même pas celui alimenté directement par USB à 40€!)… <img data-src=" />



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 37







knos a écrit :



Malheureusement les espions n’ont pas attendu la fin du support d’XP pour espionner.



C’est leur problème si ne savent pas faire de sauvegarde ils le cherchent bien.



Le risque existe depuis 2008. Fallait y réfléchir avant avril 2014…





Donc la bonne attitude aurait été de dire “beh rien à carrer, démerdez-vous !” ?!?



Alors à quoi sert l’Etat ?










dodo021 a écrit :



C’est très peux probable. Vu que c’est le gagne pain de Microsoft.

Ce serait une grosse erreur de la part de Microsoft d’arrêter le support. Il font quand même beaucoup d’argent grâce aux Pro. (Je crois même que c’est le secteur le plus gros)





Peu probable dans les 5 prochaines années. Mais est-ce encore peu probable dans 30 ans? Soyons fou! Dans 5’000 ans, MS sera encore là à faire du support? Juste parce que c’est son gagne pain?





dodo021 a écrit :



Mais comme dis plus haut le problème c’est pas de savoir si c’est Open Source/Libre ou pas. C’est d’avoir les gens compétant pour faire évoluer tout ça à temps. Malheureusement dans le cas présent, la question c’est posée beaucoup trop tard.





Les gens compétents, ça se forme. Mais avec du proprio, la formation est au bon vouloir de l’entreprise qui a fait la solution.



LordZurp Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 38







HCoverd a écrit :



Pour ce qui est des PME & TPE, c’est encore une autre histoire car certaines survivent sans pouvoir investir dans un plan de migration massif de leur poste, etc.





si tu dégages pas la marge pour maintenir ton SI, c’est que t’es pas rentable



une boite pas viable, elle ferme <img data-src=" />

où est le problème ?



LordZurp Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 39







zempa a écrit :



Donc la bonne attitude aurait été de dire “beh rien à carrer, démerdez-vous !” ?!?



Alors à quoi sert l’Etat ?





tout a fait <img data-src=" />

l’Etat ne sponsorise pas son économie, on n’est pas en chine <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 09h 39







gokudomatic a écrit :



Ici vient alors la différence entre le proprio et le libre. Avec le proprio, il n’y pas d’autre choix que de changer de système. On l’a dans l’os, c’est tout.

Avec le libre, même si toutes les personnes qualifiées sont parties, on peut, même si ce n’est pas très rapide ni efficace, former à nouveau des personnes à partir de ce qu’on a. Je ne dis pas que c’est la panacée, mais la possibilité existe.







Tu te rends compte de ce que tu dis ?

On parle d’OS ici, pas du logiciel de gestion de la cantine d’entreprise. Maintenir efficacement un OS comme Linux va demander plus qu’une formation à partir du personnel déjà présent.

De plus, qui voudrait faire ça à plein temps et combien ça va couter ? (sérieusement, il faudrait faire un sondage)



Patch Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 40







Commentaire_supprime a écrit :



C’est le parc informatique actuel qui est un problème.



Et je fait qu’on n’a qu’un seul sysadmin à temps plein pour rattraper cinq ans de retard.



pour combien de machines?



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 41







Jed08 a écrit :



Le risque ne disparait pas avec l’utilisation de logiciel opensource.





Ce n’est pas l’objet de mon propos.



Je régissais à celui de Blastm qui ne comprenait pas pourquoi l’Etat se préoccupait de cette fin de support pour les PME.

J’essayais donc d’énumérer les risques auxquels ces PME devraient faire face,; risques qui pouvaient avoir un impact sur l’économie d’où la légitimité de l’intervention de l’Etat pour ce type de problème.



Donc il ne s’agissait pas de faire un comparatif avec les logiciels “opensource”.

<img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 09h 41







Commentaire_supprime a écrit :



“Anticiper”, ce n’est pas un gros mot, il faut le rappeler !







Anticiper, tu leur en demande de trop, rien que dans l’aviation ils attendent plusieurs centaines de morts pour changer les choses qui posent problèmes, alors l’informatique, dans leur esprit c’est pas grave, on attendra une catastrophe causée par toute cette “connerie” pour agir, comme d’hab. <img data-src=" />



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 42







LordZurp a écrit :



tout a fait <img data-src=" />

l’Etat ne sponsorise pas son économie, on n’est pas en chine <img data-src=" />





Au temps pour moi <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 09h 42







zempa a écrit :



Donc la bonne attitude aurait été de dire “beh rien à carrer, démerdez-vous !” ?!?



Alors à quoi sert l’Etat ?







L’état n’a pas a gérer le bon ou mauvais fonctionnement d’une entreprise. L’état est la pour crée des règles. Et je vois mal une lois obligeant les entreprises a abandonné XP (bonjour la loi sur mesure)



Donc que l’état gère ses problème informatique

Les problèmes informatique des entreprises capital ou l’état a des part.



Mais c’est tout.



LordZurp Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 42

(pour m’éviter les hordes de trolls affamés, je précise que je suis pour la mise en place d’un revenu de base, qui permet aux gens de vivre (se loger/s’habiller/manger) sans être obligé de mendier un boulot qui n’existe pas <img data-src=" /> )



(PS : mon taf c’est d’installer des robots indus (kuka, fanuc …) sur des postes de travail d’humains, donc je suis bien placé pour savoir que le plein emploi, c’est mort <img data-src=" /> )


Le 25/04/2014 à 09h 42







Patch a écrit :



pas seulement dans ton ministère.

c’est pareil dans la Justice <img data-src=" />

ici je gère 220 machines, je dois en avoir maximum 30 qui sont sous Windows 7. et 60 à changer (des vieux coucous de 6 à 8 ans chacun, qui ont 512Mo ou 1Go de RAM (alors que l’antivirus en réclame 2 pour fonctionner correctement, cherche l’erreur))…

enfin là on beaucoup de pot avec une jolie surprise ce matin, on a recu auj les nouveaux PC pour le renouvellement.



et à côté, faut que je pleure pour avoir un pauvre switch gigabit 45 ports à 20€ (je fais pourtant des efforts, je ne réclame même pas celui alimenté directement par USB à 40€!)… <img data-src=" />







Bon tu viens changer mon PC quand alors vu que tu bosse pour la justice. <img data-src=" />

Je suis prestataire donc je pense être tout en bas dans l’échelle de migration



Le 25/04/2014 à 09h 43







Patch a écrit :



pour combien de machines?







120 postes hors serveurs. Tous sous XP…



Le 25/04/2014 à 09h 44







Konrad a écrit :



Et qui devrait s’en charger ? «La Communauté», ce qui veut tout et rien dire ?







La communauté oui pourquoi pas (vu que c’est ce qui fait la force de l’open source), mais surtout l’editeur du logiciel !

Je trouve ça logique.



Canonical, Red Hat ont pas créer une distribution et dit aux gens : maintenant embauchez vos prestataire pour le maintenir à jour, nous on s’occupe plus de rien !



[quote[Par opposition, avec un logiciel propriétaire tu n’as qu’un seul éditeur. S’il décide de sonner la fin de la récré, personne ne peut y changer quoi que ce soit.[/quote]



Justement, pour moi la force du libre viens que si l’éditeur décide du plus rien faire, on peut reprendre son travail !

Mais si l’éditeur sort son produit et laisse le soin à d’autres de le maintenir, je n’aurais pas confiance. Au final le produit risque de couter plus cher qu’un logiciel propriétaire



Le 25/04/2014 à 09h 44







gokudomatic a écrit :



Peu probable dans les 5 prochaines années. Mais est-ce encore peu probable dans 30 ans? Soyons fou! Dans 5’000 ans, MS sera encore là à faire du support? Juste parce que c’est son gagne pain?





Dans 30 ans on sera tous dans le Cloud vu comment ça évolue.

Y aura même plus besoin de se poser la question de qui s’occupe de quoi. Enfin si le prestataire du Cloud s’occupera de faire fonctionner les machines/applications. Là les problèmes seront autres. ^^







gokudomatic a écrit :



Les gens compétents, ça se forme. Mais avec du proprio, la formation est au bon vouloir de l’entreprise qui a fait la solution.





Je parlais plus des politiques. ;)

Pour les entreprises c’est l’argent. Il faut pas se faire d’illusion.



Apone Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 45



Elle craint l’impact des pirates



-&gt; Elle craint l’INpact des pirates ?



ça marche plus ça ??

pourtant, <img data-src=" />


Patch Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 45







Zappi a écrit :



Bon tu viens changer mon PC quand alors vu que tu bosse pour la justice. <img data-src=" />

Je suis prestataire donc je pense être tout en bas des priorités



désolé pour toi, je n’ai aucun presta dans mes utilisateurs <img data-src=" />

faut voir avec ta DIT ce qu’ils en disent <img data-src=" />









Jed08 a écrit :



Tu te rends compte de ce que tu dis ?

On parle d’OS ici, pas du logiciel de gestion de la cantine d’entreprise. Maintenir efficacement un OS comme Linux va demander plus qu’une formation à partir du personnel déjà présent.

De plus, qui voudrait faire ça à plein temps et combien ça va couter ? (sérieusement, il faudrait faire un sondage)





Sérieusement, j’aimerais arriver à te faire comprendre que:

avec OS proprio =&gt; pas possible

avec OS libre =&gt; coûteux mais possible



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 48







knos a écrit :



L’état n’a pas a gérer le bon ou mauvais fonctionnement d’une entreprise. L’état est la pour crée des règles. Et je vois mal une lois obligeant les entreprises a abandonné XP (bonjour la loi sur mesure)



Donc que l’état gère ses problème informatique

Les problèmes informatique des entreprises capital ou l’état a des part.



Mais c’est tout.





Bien entendu, ce n’est pas à l’Etat de dire aux entreprises d’installer Firefox plutôt que Chrome, Libre Office plutôt qu’MS Office, etc.



Le souci ici va plus loin qu’un simple pb informatique.

Comme déjà évoqué, le coeur du pb pour l’Etat est, selon moi, les conséquences économiques de cette fin de support pour les PME qui n’ont pas nécessairement les moyens d’upgrader.

C’est de ce point de vue économique que l’Etat peut intervenir.

Une mesure serait par exemple d’offrir un accompagnement aux PME pour upgrader.



EDIT: et puis les PME n’ont surement pas toutes des DSI qui sont au courant des problématiques de support :/



Le 25/04/2014 à 09h 48







Konrad a écrit :



Au contraire ça change tout.

Microsoft ne veut plus supporter un de ses logiciels : tu l’as dans le baba.

Un prestataire ne veut plus supporter un logiciel libre : tu payes un autre prestataire pour le faire. Là, un système d’appel d’offres prend tout son sens, et plusieurs entreprises peuvent se mettre à proposer du support.







Bah là pour certains pays c’est la cas. Sauf que c’est extrêmement cher. Mais je suis d’accord sur le principe.



Le 25/04/2014 à 09h 48







Patch a écrit :



désolé pour toi, je n’ai aucun presta dans mes utilisateurs <img data-src=" />

faut voir avec ta DIT ce qu’ils en disent <img data-src=" />







Ils viennent juste de faire l’inventaire du parc, il y’a encore le temps :)



Le 25/04/2014 à 09h 49







gokudomatic a écrit :



Sérieusement, j’aimerais arriver à te faire comprendre que:

avec OS proprio =&gt; pas possible

avec OS libre =&gt; coûteux mais possible







J’arrive pas à te faire comprendre que oui la théorie dit que c’est possible, mais qu’en pratique tu te retrouves avec des contraintes qui sont les même qu’avec le choix propriétaire : couteux, le support peut s’arrêter à tout moment !



Le 25/04/2014 à 09h 50

Dans toutes les entreprises que j’ai pu voir, les mises à jours étaient bloquées. Donc support ou pas ils s’en foutent royalement. J’en ai même parler à l’un de mes responsables il m’a répondu “ça marche très bien comme ça” et un autre m’a demandé” quelles mises à jour”








dodo021 a écrit :



Dans 30 ans on sera tous dans le Cloud vu comment ça évolue.

Y aura même plus besoin de se poser la question de qui s’occupe de quoi. Enfin si le prestataire du Cloud s’occupera de faire fonctionner les machines/applications. Là les problèmes seront autres. ^^





Nous les petites gens, oui, on sera sur le cloud. Mais pour nous, la question se pose pratiquement pas, vu qu’on a presque tous quitté windows xp. Par contre, l’UBS, je suis pas sur qu’il sera sur le Cloud dans 30 ans, sachant qu’il a encore du code fortran d’il y a 30 ans qui tourne.<img data-src=" />





dodo021 a écrit :



Je parlais plus des politiques. ;)

Pour les entreprises c’est l’argent. Il faut pas se faire d’illusion.





Et c’est très changeant. Je doute que la pérennité d’un OS leur demande une longue réflexion.



Le 25/04/2014 à 09h 51







Jed08 a écrit :



Et pourquoi tu pense qu’un autre prestataire pourrait reprendre la relève du jour au lendemain avec une qualité de service au moins égale au prestataire précédent ?





C’est le principe de la prestation, tu fais jouer la concurrence et tu prévois des biseau pour éviter les pertes de connaissances lors des changements de contrats.

Si il y a un marché, crois-moi qu’il y aura des boites dessus.



Encore faut-il qu’il y est le marché…



Le 25/04/2014 à 09h 51







cid_Dileezer_geek a écrit :



Anticiper, tu leur en demande de trop, rien que dans l’aviation ils attendent plusieurs centaines de morts pour changer les choses qui posent problèmes, alors l’informatique, dans leur esprit c’est pas grave, on attendra une catastrophe causée par toute cette “connerie” pour agir, comme d’hab. <img data-src=" />







Cela me rappelle un de mes contrats. Ma boîte avait eu, au début des années 2000, à faire les descentes de charges et les calculs de résistance aérodynamique pour un pont routier aux Philippines. Compte tenu de la météo locale, j’avais fait dimensionner l’ouvrage pour une résistance à des vents pouvant atteindre 350 km/h.



Le maître d’oeuvre a râlé que c’était trop cher (surcoût de 15 % environ), que 100 km/h de moins, ça suffisait et qu’il fallait revoir notre copie en conséquence.



Pour une fois, les politiques locaux ont passé outre et ils ont retenu notre calcul de résistance aux vents pour le pont. Le pont a été construit et inauguré en 2007.



Et bien leur en a pris de prendre notre boulot comme base pour la construction de l’ouvrage, d’autres ouvrages d’art construits plus “légèrement” ont été transformés en tas de gravats, alors que notre pont est toujours debout…



Le 25/04/2014 à 09h 51

Aaaaah la France… à sa belle image de pays ultra développé numériquement: ls vont sûrement retourné sur Windows 98, les pirates ne s’y attaquent plus <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 09h 52







Jed08 a écrit :



J’arrive pas à te faire comprendre que oui la théorie dit que c’est possible, mais qu’en pratique tu te retrouves avec des contraintes qui sont les même qu’avec le choix propriétaire : couteux, le support peut s’arrêter à tout moment !



Oui mais les conséquences sont beaucoup moins importantes.




Patch Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 53







Commentaire_supprime a écrit :



120 postes hors serveurs. Tous sous XP…



Pour une seule personne, ca reste gérable. En dehors des applications métiers spécifiques que je ne connais pas, il est rare que j’aie besoin de demander un coup de main aux collègues avec un parc qui fait quasiment le double. <img data-src=" />



par contre si tu le vois, tu pourras lui dire que MDT c’est génial pour migrer les PC XP sous 7 sans se faire chier et sans perdre de données <img data-src=" />









Jed08 a écrit :



J’arrive pas à te faire comprendre que oui la théorie dit que c’est possible, mais qu’en pratique tu te retrouves avec des contraintes qui sont les même qu’avec le choix propriétaire : couteux, le support peut s’arrêter à tout moment !





Il peut s’arrêter à tout moment, mais il peut aussi reprendre. Toujours théoriquement parlant.

Mais en gros, tu veux dire que les gens vont bien finir par changer de système. Oui, en effet, et c’est mieux ainsi.



Le 25/04/2014 à 09h 53







gokudomatic a écrit :



Et c’est très changeant. Je doute que la pérennité d’un OS leur demande une longue réflexion.





Je parle des entreprises qui doivent migrer. C’est sur que si les gens s’y prennent au dernier moment ça pose des problèmes.



Patch Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 54







Zappi a écrit :



Ils viennent juste de faire l’inventaire du parc, il y’a encore le temps :)



je confirme. <img data-src=" />

c’est moi qui ai fait l’inventaire de mes postes, c’était à la mi-janvier, j’ai recu le remplacement auj… <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 09h 57







loulnux a écrit :



Oui mais les conséquences sont beaucoup moins importantes.







Les conséquences sont les mêmes.

Le cout peut être plus important qu’un support Windows étendu, et si du jour au lendemain tu te retrouves avec un Linux vulnérable à plusieurs failles sans personne pour les corriger, je vois pas ce que tu peux faire hormis pleurer et prier que personne ne va les exploiter avant que la migration soit faite.







gokudomatic a écrit :



Il peut s’arrêter à tout moment, mais il peut aussi reprendre. Toujours théoriquement parlant.

Mais en gros, tu veux dire que les gens vont bien finir par changer de système. Oui, en effet, et c’est mieux ainsi.







Je veux dire qu’un expert Linux a d’autres ambition dans la vie que de faire du support à plein temps. Et que s’il était si facile de former des gens au support bas niveau de Linux ça se saurait.

Du coup, trouver des gens capable de comprendre le code de l’IDT, la GDT, la pagination, du scheduler, du file system d’un OS pour pouvoir corriger les vulnérabilités et de la embaucher à plein temps pour du support risque d’être difficile.



Le 25/04/2014 à 09h 58







metro557 a écrit :



Je suis dans une PME de 180 personnes, et beaucoup des postes de nos conducteurs de travaux et à mon avis, du reste du personnel, est encore sous XP !

Mais, ca n’a pas l’air d’inquiéter notre “informaticien”, un prestataire tiers.







Bah, on est 37000 dans ma boite (outsourcing informatique, hotline) et la migration vers Windows 7 n’est pas terminée en France (pour les autres pays, aucune idée).



<img data-src=" />



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 09h 58







Daedsidog a écrit :



Aaaaah la France… à sa belle image de pays ultra développé numériquement: ls vont sûrement retourné sur Windows 98, les pirates ne s’y attaquent plus <img data-src=" />





Et pourquoi pas ?!?

Beh, ce serait intéressant de voir si un Windows 98 tient le coup <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 10h 00

Pour windows 7, le support prend fin en 2020, non ? Windows 8 en 2023. Je ne sais pas comment ça marche dans les entreprises, encore moins le kernel et la sécurité mais si j’avais à choisir ce serait windows 8.



D’où ma question, qu’est ce qui pousse les entreprises à choisir windows 7 ? Je NE veux PAS entendre parler de l’UI qui n’est rien d’autre qu’un menu démarrer évolué avec des icônes interactives.



Est-ce une raison financière ? Une question de programation et gestion des serveurs ? W8 est encore récent ?


Le 25/04/2014 à 10h 02







Fredoo a écrit :



C’est quand même fort… Ce n’est pas au gouvernement dire aux PME/banques comment gérer leur SI !

Que le gouvernement s’occupe des administrations, c’est déjà un gros boulot







C’est plus complexe que ça. Si des centaines de PME encore sous XP impliquent des failles de sécurité sur le réseau national, tu verra que certains diront: “Mais que fait l’État?”. Donc en fait si, c’est son rôle à la sénatrice. Après, je ne sais pas depuis quand elle travaille sur ces questions, elle est visiblement arrivée en 2011.




Le 25/04/2014 à 10h 03

Effectivement à la Défense on vient de passer sous Seven. De toute manière, nos postes de travail ne sont pas reliés à Internet. Ça ne pose donc pas trop de soucis pour ceux qui restent sous XP temporaorement.


hellmut Abonné
Le 25/04/2014 à 10h 07







Khalev a écrit :



C’est le principe de la prestation, tu fais jouer la concurrence et tu prévois des biseau pour éviter les pertes de connaissances lors des changements de contrats.

Si il y a un marché, crois-moi qu’il y aura des boites dessus.



Encore faut-il qu’il y est le marché…





+10



Le 25/04/2014 à 10h 13



par contre si tu le vois, tu pourras lui dire que MDT c’est génial pour migrer les PC XP sous 7 sans se faire chier et sans perdre de données





+1 cet outil est génial si on se donne la peine de mettre le nez dedans bien entendu.


Le 25/04/2014 à 10h 16







Jed08 a écrit :



Les conséquences sont les mêmes.

Le cout peut être plus important qu’un support Windows étendu, et si du jour au lendemain tu te retrouves avec un Linux vulnérable à plusieurs failles sans personne pour les corriger, je vois pas ce que tu peux faire hormis pleurer et prier que personne ne va les exploiter avant que la migration soit faite.







Je veux dire qu’un expert Linux a d’autres ambition dans la vie que de faire du support à plein temps. Et que s’il était si facile de former des gens au support bas niveau de Linux ça se saurait.

Du coup, trouver des gens capable de comprendre le code de l’IDT, la GDT, la pagination, du scheduler, du file system d’un OS pour pouvoir corriger les vulnérabilités et de la embaucher à plein temps pour du support risque d’être difficile.







Le type qui est capable d’avancer de tels arguments n’a rien compris à Linux : envisager d’arrêter le support de Linux passerait par l’obligation de convaincre une communauté toute entière de gens indépendants avec leur libre arbitre d’arrêter tous simultanément partout dans le monde. C’est ambitieux mais difficile à réaliser.



hellmut Abonné
Le 25/04/2014 à 10h 22







Adakite a écrit :



C’est plus complexe que ça. Si des centaines de PME encore sous XP impliquent des failles de sécurité sur le réseau national, tu verra que certains diront: “Mais que fait l’État?”. Donc en fait si, c’est son rôle à la sénatrice. Après, je ne sais pas depuis quand elle travaille sur ces questions, elle est visiblement arrivée en 2011.





ce n’est pas parce que le Français moyen tient l’Etat pour l’incarnation de Dieu sur Terre (tout en passant son temps à se plaindre) que c’est justifié. <img data-src=" />

c’est surtout que je ne vois pas pourquoi moi, contribuable, je paierais pour des mecs qui gèrent mal leur entreprise.



Le 25/04/2014 à 10h 23







loulnux a écrit :



Le type qui est capable d’avancer de tels arguments n’a rien compris à Linux : envisager d’arrêter le support de Linux passerait par l’obligation de convaincre une communauté toute entière de gens indépendants avec leur libre arbitre d’arrêter tous simultanément partout dans le monde. C’est ambitieux mais difficile à réaliser.







Tu as pas compris ce que je veux dire !

Il y a des version de distribution qui ne sont plus supportée par les éditeurs (Canonical, Red Hat, etc…). Du coup quand une boite ne fait pas la migration et se retrouve avec une version qui n’est plus maintenue par l’éditeur (comme les gens qui sont toujours sous XP à l’heure actuelle) elle fait quoi ?



L’avantage de l’open source c’est que tu peux maintenir ça toi même, mais en terme de prix ça va revenir assez cher pour que ça soit un minimum efficace.

De plus, les gens compétents pour la maintenance de l’OS à plein temps ne sont pas forcément intéressé pour faire ce travail.



Donc dans ce cas, opensource/proprio ils sont tous dans le même bateau !



Winderly Abonné
Le 25/04/2014 à 10h 25



Une question qui arrive cependant bien tard.



Un mal bien français, s’occuper des problèmes après que ces problèmes aient eu lieu…


Le 25/04/2014 à 10h 40







Jed08 a écrit :



Moins cher ? Pas sûr.

Aujourd’hui le prix du support est de 250.000$ pour 10.000 postes

Tu crois que 5 experts Linux à plein temps pour faire des correctifs sécurisé et stable ça coute combien par an ? Je te donne un indice, tu vas demander à des gens, qui ont des connaissances en kernel Linux très poussées (des experts, des vrais), de laisser tomber leur projet super intéressant et de faire du support à plein temps.

Je doute que les vont se bousculer et se brader pour cela.









illidanPowa a écrit :



non mais tu n’as du coup pas de limite de temps et c’est certainement moins cher.







5 experts ‘( linux ou non ) dans le privée ça s’élève à bien plus de 250 000$ par ans , et encore baser un ingénieur a 3000€ par mois ( donc environ 5500€ pour l’employeur ) pas sur qu’ils acceptent le taf , sinon faut délégueur aux indiens :p



Enfin, ce n’est pas comme si personne n’etait au courant depuis des années….. Microsoft leur a deja fait des rallonges de plusieurs années…

Sans doute ont ils fait le pari que Microsoft continuerait indefiniement…



L’incompetence crasse de la fonction publique. La migration etait planifiable, que ce soit vers 7,8, Mac ou Linux…. il fallait juste s’en occuper !


Concernant les administrations, il faudrait déjà qu’elles amortissent leurs équipements (pas qu’informatiques, d’ailleurs) et licences.



C’est pourtant la base d’une compta à deux colonnes… Ça fait un choc qd tu te rends compte que le parc que tu dois gérer ne fait (volontairement) l’objet d’aucun amortissement ni d’aucune assurance (vol pour les portables ? Meuhhh nonnn !).



Alors prévoir la migration d’un OS dont la fin de support est annoncée de façon précise depuis bien longtemps… Comment dire <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 10h 45







LordZurp a écrit :



si tu dégages pas la marge pour maintenir ton SI, c’est que t’es pas rentable



une boite pas viable, elle ferme <img data-src=" />

où est le problème ?







La priorité pour plusieurs types de secteur n’est pas le “SI” car ils en ont une utilité extrêmement faible et donc un besoin beaucoup moindre de devoir le changer.









zempa a écrit :



Et pourquoi pas ?!?

Beh, ce serait intéressant de voir si un Windows 98 tient le coup <img data-src=" />







Le souvenir des OS 9x qui ne tiennent que 15 secondes une fois connectés est-il donc si loin ? (itou pour xp, par ailleurs).



Le 25/04/2014 à 10h 46



de bien vouloir lui indiquer ce qui a été fait en amont par le gouvernement pour prévenir ce changement et ce qu’il compte mettre en œuvre pour éviter les désagréments susceptibles de se produire





Est-ce vraiment au gouvernement de s’occuper du parce informatique des TPE et PME ? <img data-src=" />


Le 25/04/2014 à 10h 46







metro557 a écrit :



Je suis dans une PME de 180 personnes, et beaucoup des postes de nos conducteurs de travaux et à mon avis, du reste du personnel, est encore sous XP !

Mais, ca n’a pas l’air d’inquiéter notre “informaticien”, un prestataire tiers.







Les pirates ont déjà vérolés tous vos PC et détourné tous les sous de la boite.

Tu peux commencer à préparer ton CV, le dépôt de bilan est imminent.

Enfin dixit NextInpact qui cite la jeune sénatrice qui elle même cite NextInpact <img data-src=" />




Le 25/04/2014 à 10h 50







Jed08 a écrit :



Tu as pas compris ce que je veux dire !

Il y a des version de distribution qui ne sont plus supportée par les éditeurs (Canonical, Red Hat, etc…). Du coup quand une boite ne fait pas la migration et se retrouve avec une version qui n’est plus maintenue par l’éditeur (comme les gens qui sont toujours sous XP à l’heure actuelle) elle fait quoi ?



L’avantage de l’open source c’est que tu peux maintenir ça toi même, mais en terme de prix ça va revenir assez cher pour que ça soit un minimum efficace.

De plus, les gens compétents pour la maintenance de l’OS à plein temps ne sont pas forcément intéressé pour faire ce travail.



Donc dans ce cas, opensource/proprio ils sont tous dans le même bateau !





Argument totalement fallacieux



LordZurp Abonné
Le 25/04/2014 à 10h 53







HCoverd a écrit :



La priorité pour plusieurs types de secteur n’est pas le “SI” car ils en ont une utilité extrêmement faible et donc un besoin beaucoup moindre de devoir le changer.





incompétence dans la gestion stratégique, c’est une excuse valable ? <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 10h 54

C’est bizarre étant donné que l’on nous rabache souvent que les entreprises ne migrent pas sous Linux à cause des “coûts cachés” et que sous Windows tout est clair… On voit le résultat.


Le 25/04/2014 à 10h 57







AlphaBeta a écrit :



L’incompetence crasse de la fonction publique. La migration etait planifiable, que ce soit vers 7,8, Mac ou Linux…. il fallait juste s’en occuper !







Incompétence ou résultat d’une politique de casse planifiée de la fonction publique?



Le 25/04/2014 à 11h 09







GutsBlack a écrit :



C’est bizarre étant donné que l’on nous rabache souvent que les entreprises ne migrent pas sous Linux à cause des “coûts cachés” et que sous Windows tout est clair… On voit le résultat.





Le résultat c’est que presque tout le monde s’en fou ! Que ce soit sur Linux, Windows ou un toaster.

Pour les entreprises du moment que tu ne dois pas sortir d’argent, rien ne change.



Le 25/04/2014 à 11h 13

Et la boite qui est encore sous Mandrake 10.1 (sorti après XP dans mes souvenirs) a-t-elle encore du support, voir des outils pour migrer vers un autre OS Linux sans problème?


Le 25/04/2014 à 11h 28

Le problème principal c’est qu’il y a encore beaucoup d’entreprises dans lesquelles l’informatique est relié au second plan. Alors parler de racheter des licences et monopoliser du personnel pour ça n’est pas forcément envisageable par les “têtes pensantes” <img data-src=" />



Personnellement on a environ 80 postes à migrer sur 220, sauf que dans certains cas le PC est tellement mal en point qu’on préfère le remplacer plutôt que le maintenir en vie plus longtemps… sans compter les rajout de RAM, remplacement de périphériques…


Le 25/04/2014 à 11h 30

Ca a peut-être déjà été dit dans les commentaires mais une grande partie du parc informatique des ministères tourne encore sous Windows XP…


Le 25/04/2014 à 11h 31

Allez j’ai encore 15% du parc sous XP, soit environ 5060 postes !

La migration sous 7 à commencé il y a 2 ans, mais on peux pas mettre 7 sur du vieux matos !!

encore BIen 2 ans avec des XP je pense ! environ 40 postes.


Le 25/04/2014 à 11h 57







knos a écrit :



Dans ce cas tu prend ce pc ça devrait suffire





<img data-src=" /> Ca fait pas calculatrice, même très basique



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 11h 57







YesWeekEnd a écrit :



Le souvenir des OS 9x qui ne tiennent que 15 secondes une fois connectés est-il donc si loin ? (itou pour xp, par ailleurs).





En fait, l’idée est qu’étant donné que plus personne ne cible Windows 98, est ce qu’il serait moins risqué qu’un Windows XP ?

Je sais c’est tordu, mais pourquoi pas ? <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 11h 59

ah ah ah ah !! Ce n’est pas près de venir la migration des postes XP en Seven dans l’éducation nationale.



J’y bosse en tant que technicien dans deux lycée. Pour les postes élèves, la migration à été faites à peu près complètement (pour ce qui reste : poste trop vieux, plus d’argent pour financer des nouveaux poste. Enfin bref c’est la crise…)



Et pour l’administratif, Catastrophe… Le choix est que la migration se fera quand les postes seront en fin de vie ….



Et le pire c’est que il y a pas vraiment d’objectif ou d’ordre pour passer sous Seven. “C’est quand on veut” <img data-src=" />


David.C Abonné
Le 25/04/2014 à 11h 59

Experience perso :

Je travaile dans une petite boite info ou on a des clients de tout genre (particulier a centre comercial ou cinema)

Les petits clients on avertit au fur et a mesure.

Les plus de 3-4 pc’s onfait un inventaire gratos puis un devis … ensuite c’est leur responsabilité.



Les migrable on propose de migrer (au pire ajout de ram) les non migrable … on coupe les acces


Le 25/04/2014 à 12h 01

J’espère qu’ils n’ont pas attendu la question du député pour commencer la migration et qu’il y a bel et bien des admin pour gérer les parcs informatiques des ministères.



Comme la plupart des gens l’ont déjà dit, les boites ont entamés la migration il y a 2 ou 3 ans. L’équipe de chez nous on a fini dans les temps mais le projet “7” a duré trèès longtemps.


Le 25/04/2014 à 12h 03







Jed08 a écrit :



Moins cher ? Pas sûr.

Aujourd’hui le prix du support est de 250.000$ pour 10.000 postes

Tu crois que 5 experts Linux à plein temps pour faire des correctifs sécurisé et stable ça coute combien par an ? Je te donne un indice, tu vas demander à des gens, qui ont des connaissances en kernel Linux très poussées (des experts, des vrais), de laisser tomber leur projet super intéressant et de faire du support à plein temps.

Je doute que les vont se bousculer et se brader pour cela.







Ça coûte 0€ en développement : c est l intérêt du logiciel libre…

Il faut juste des intégrateurs.



Si il y a du dev a faire c est sur du code métier, certainement pas sur du GNU/Linux.



Soriatane Abonné
Le 25/04/2014 à 12h 11







zempa a écrit :



Elle a au moins le méite de poser la question…certes tardivement…

Mais quant aux fameuses attaques, est-ce véritablement le cas ?

Si aucun faille de sécurité depuis le 8 avril n’a été détecté, comment être en “danger” si on a son XP à jour ?

Merci <img data-src=" />





Je doute que les personnes malveillantes t’envoyent un courriel pour te signaler qu’ils accèdent à ton PC sous windows XP.



Les attaques un peu complexes ne sont détecté que quelques mois/année plus tard (cf celle visant Bercy). Autant dire que l’on sera rien ou pas grand chose.



Le 25/04/2014 à 12h 11







Jed08 a écrit :



Moins cher ? Pas sûr.

Aujourd’hui le prix du support est de 250.000$ pour 10.000 postes

Tu crois que 5 experts Linux à plein temps pour faire des correctifs sécurisé et stable ça coute combien par an ? Je te donne un indice, tu vas demander à des gens, qui ont des connaissances en kernel Linux très poussées (des experts, des vrais), de laisser tomber leur projet super intéressant et de faire du support à plein temps.

Je doute que les vont se bousculer et se brader pour cela.





Il y a une grosse différence en Linux :

le kernel et les logiciels ne sont pas liés, contrairement à Windows.

Partant de là, la problématique est complètement différente.



Le 25/04/2014 à 12h 13

C’est vrai c’est pas comme si c’était annoncé depuis des années…faut que le gouvernement s’en mêle


Le 25/04/2014 à 12h 14







marquis a écrit :



Elle a eu du mal à mettre ça dans son planning surchargé



Sénatrice

Conseillère Municipale

Porte parole du PS

Présidente de l’Ofcap





Et à côté de ça il y a du chômage… virez la <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 12h 15







PPN a écrit :



Ça coûte 0€ en développement : c est l intérêt du logiciel libre…

Il faut juste des intégrateurs.



Si il y a du dev a faire c est sur du code métier, certainement pas sur du GNU/Linux.









On les trouve où les Dev à 0€? je signe de suite, j’ai besoin de colmater du Mandrake (et non on ne peut pas passer à Mandriva =&gt; problème Technique sur une solution dont l’éditeur n’existe plus) <img data-src=" />



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 12h 16







Soriatane a écrit :



Je doute que les personnes malveillantes t’envoyent un courriel pour te signaler qu’ils accèdent à ton PC sous windows XP.



Les attaques un peu complexes ne sont détecté que quelques mois/année plus tard (cf celle visant Bercy). Autant dire que l’on sera rien ou pas grand chose.





Non je parle des failles de sécurité pas des tentatives d’intrusion.

Dans le premier cas, elles sont annoncées par les éditeurs ou d’autres comme le CERT.

Alors que dans le second cas, c’est la charge du DSI.



Donc ma question est de savoir si une faille a été découverte depuis le 8 avril .

<img data-src=" />

EDIT: Et du coup sur le site du CERT, il n’y a rien pour le moment.



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 12h 17







seb_the_dude a écrit :



Et la boite qui est encore sous Mandrake 10.1 (sorti après XP dans mes souvenirs) a-t-elle encore du support, voir des outils pour migrer vers un autre OS Linux sans problème?





Tout est là :

http://www.cert.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2005-INF-003/index.html



Le 25/04/2014 à 12h 22







PPN a écrit :



Ça coûte 0€ en développement : c est l intérêt du logiciel libre…

Il faut juste des intégrateurs.



Si il y a du dev a faire c est sur du code métier, certainement pas sur du GNU/Linux.







Je le rappelle, on parle de versions d’OS qui ont plus de 10 ans (on parle toujours de la situation windows XP).



Admettons que des versions d’OS vieilles de 10 ans bénéficie toujours de patchs concernant des fonctionnalités qui ont disparut des nouvelles versions.

Ou que les patchs qui sortent pour les nouvelles versions sont 100% compatibles avec les anciennes. (car dans le cas contraire, s’il faut faire des modifications sur les patchs, il te faut plus qu’un mec qui récupère un patch, et programme le puppet pour le distribuer à tous les postes)



Tes intégrateurs, ils ont toujours un coût !

Un salaire de 3000€ brut par mois coûte à la boite environ 5000€, donc à moins que tu confis ça à des stagiaire ou des fraichement diplômés, une équipe de 5 personnes va te couter aussi cher que payer l’extention de support Windows.



Et si jamais tu décides d’enfin migrer vers une version supporté, tes employés tu en fait quoi après ? Ils vont plus te servir vu que les patch seront intégrés aux mises à jour. Tu peux pas les virer comme ça (enfin aux US si), il va falloir donc les occuper à faire autre chose, mais si tu n’as rien à leur faire faire tu fais quoi ?




Le 25/04/2014 à 12h 24







zempa a écrit :



Tout est là :

http://www.cert.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2005-INF-003/index.html







Merci pour le lien qui est très intéressant.



Le 25/04/2014 à 12h 27







psn00ps a écrit :



Il y a une grosse différence en Linux :

le kernel et les logiciels ne sont pas liés, contrairement à Windows.

Partant de là, la problématique est complètement différente.







Tu entends quoi quand tu dis “logiciels” ?









is03 a écrit :



ah ah ah ah !! Ce n’est pas près de venir la migration des postes XP en Seven dans l’éducation nationale.



J’y bosse en tant que technicien dans deux lycée….





Oui, les lycées et collèges, c’est assez particulier… et, encore une fois, question de fric par l’Etat.



Je connais quelques fac (enseignement supérieur donc) où par contre ça a déjà très bien avancé, la migration. Depuis l’autonomie, bizarrement les priorités sont plus logiques.



Le 25/04/2014 à 12h 32







zempa a écrit :



Elle a au moins le méite de poser la question…certes tardivement…

Mais quant aux fameuses attaques, est-ce véritablement le cas ?

Si aucun faille de sécurité depuis le 8 avril n’a été détecté, comment être en “danger” si on a son XP à jour ?

Merci <img data-src=" />







Regarde sur les sites de CVE comme, cvedetails ou National Vulnerability Database



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 12h 38







Jed08 a écrit :



Regarde sur les sites de CVE comme, cvedetails ou National Vulnerability Database





Merci.



Pour le moment rien à signaler. <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 12h 45







Jed08 a écrit :



Les conséquences sont les mêmes.

Le cout peut être plus important qu’un support Windows étendu, et si du jour au lendemain tu te retrouves avec un Linux vulnérable à plusieurs failles sans personne pour les corriger, je vois pas ce que tu peux faire hormis pleurer et prier que personne ne va les exploiter avant que la migration soit faite.



Je veux dire qu’un expert Linux a d’autres ambition dans la vie que de faire du support à plein temps. Et que s’il était si facile de former des gens au support bas niveau de Linux ça se saurait.

Du coup, trouver des gens capable de comprendre le code de l’IDT, la GDT, la pagination, du scheduler, du file system d’un OS pour pouvoir corriger les vulnérabilités et de la embaucher à plein temps pour du support risque d’être difficile.





Tu grossis énormément le trait pour arriver à tes fins.



Personne n’a jamais dit qu’il fallait qu’un prestataire prenne en charge TOUT le système d’exploitation et les logiciels installés dessus, hein.



Une philosophie des logiciels libres, c’est que quand il y a des experts qui font un boulot (typiquement développer le noyau Linux), pas besoin que chacun réinvente la roue dans son coin. Quand une vulnérabilité est découverte, elle est souvent patchée dans les jours qui suivent (la faille dans OpenSSL a été corrigée dès le lendemain de sa découverte). Donc pas la peine de brandir l’épouvantail «si un jour Linux est vulnérable à plusieurs failles sans personne pour les corriger»… C’est surréaliste.



Les mecs qui ont déployé OpenSSL dans les banques et compagnie, ne connaissaient pas par cœur le code source d’OpenSSL. Ce n’est pas leur boulot. Par contre leur boulot, c’est que quand une faille est découverte, ils doivent appliquer le correctif dès qu’il est disponible. C’est ça qu’on demande à un support, avant tout.



Autre exemple, si une boîte ou une administration a besoin de plugins spécifiques pour Open Office, pas la peine de cherche un prestataire capable d’auditer tout le code source d’OpenOffice… Par contre il faudra une boîte capable de développer le plugin, d’y ajouter des fonctionnalités, et de mettre à jour OpenOffice si besoin.



C’est ça le sens d’un support : ce n’est pas parce que le code source est dispo, qu’il faut tout de suite exiger que tout le monde le relise… C’est comme en sciences : tu fais confiance aux travaux qui t’ont précédé et qui ont été publiés, ils ont été relus, discutés et corrigés par des spécialistes, tu ne vas pas refaire toutes les expériences et calculs théoriques.



PS: tu noteras que je n’ai pas dit «si une faille est découverte», mais «quand une faille est découverte». Parce que des bugs et failles, on en découvrira toujours, dès que le soft est plus compliqué qu’un «Hello World».



Le 25/04/2014 à 13h 05







regis183 a écrit :



Les pirates ont déjà vérolés tous vos PC et détourné tous les sous de la boite.

Tu peux commencer à préparer ton CV, le dépôt de bilan est imminent.

Enfin dixit NextInpact qui cite la jeune sénatrice qui elle même cite NextInpact PC INpact <img data-src=" />





Next INpact est trop récent pour une sénatrice

<img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 13h 13







LordZurp a écrit :



incompétence dans la gestion stratégique, c’est une excuse valable ? <img data-src=" />







Je parle ici de TPE …. gestion stratégique en TPE, heuuu je crois pas que ça soit en place ou du moins à une toute petite échelle. Ne pas confondre des grands groupes avec les moyens qui vont avec (RH, financière, etc) et les toutes petites boîtes. Mais je vais dans ton sens sinon.



Le 25/04/2014 à 13h 15

Je travail pour une DSI dans une collectivité térritoriale, on gère environ 500 postes administratifs et on a environ 350 postes encore sous XP.



Le budget qui nous est alloué pour l’achat de nouveaux postes ne suffit à renouveler qu’environ 50-60 postes par an (On a encore des HP compaq D530 de 2004 sur le parc…) et on a commencé à déployer windows 7 que depuis 3 ans environ. Malheureusement ce budget n’est pas prêt d’augmenter (il va même certainement baisser).



Planifier une migration complète dans une collectivité territoriale peut malheureusement être très compliqué, même si la fin de windows XP était prévue depuis des années.


Le 25/04/2014 à 13h 15







Jed08 a écrit :



Tu entends quoi quand tu dis “logiciels” ?





J’entends les binaires et bibliothèques qui composent l’OS.

Sous Windows, tout est tellement soudé que tout doit bouger en même temps.

Sous Linux, rien ne t’empêche de composer.



Le 25/04/2014 à 13h 31

Moi c’est le plantage des signatures de MS SCEP sur XP et 2003 qui me fait suer !


zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 13h 38







Anachron a écrit :



Je travail pour une DSI dans une collectivité térritoriale, on gère environ 500 postes administratifs et on a environ 350 postes encore sous XP.



Le budget qui nous est alloué pour l’achat de nouveaux postes ne suffit à renouveler qu’environ 50-60 postes par an (On a encore des HP compaq D530 de 2004 sur le parc…) et on a commencé à déployer windows 7 que depuis 3 ans environ. Malheureusement ce budget n’est pas prêt d’augmenter (il va même certainement baisser).



Planifier une migration complète dans une collectivité territoriale peut malheureusement être très compliqué, même si la fin de windows XP était prévue depuis des années.





Merci Anachron pour ce témoignage.



Du coup, pour les HP compaq D530 , est ce que vous avez migré ou pensez migré sous Windows 7 ?

Et si oui, est ce qu’ils restent fonctionnel, c’est à dire pas trop lent ?

Et si non, comment vous allez gérer ce genre de situation ?



Merci

<img data-src=" />









philoxera a écrit :



Incompétence ou résultat d’une politique de casse planifiée de la fonction publique?







Il en fallait bien qu’on nous sorte le coup de la casse du service public…

Franchement ce discours issu des campagnes elecotrales de la gauche ont montré qu’elles ne reposaient sur rien… jamais nous n’avons eu autant de fonctionnaires d’etats, territoriaux ou employés d’agences publiques…. et pour quel resultat ?



Une stratégie de gestion de licences et de son parc applicatif ca se construit et ca se maintien !

tout comme une stratégie de developpement applicatif pour rendre ces migrations plus indolores…

Ici, le constat le plus evident est que chacun s’est passé le bébé en sachant pertinement qu’il ne serait plus en poste pour rendre des comptes… et que de toute facon personne ne rend des comptes dans la fonction publique.

Quant à l’argent public, il s’evapore dans les projets les inutiles les uns que les autres !

Alors, à d’autres…..



LordZurp Abonné
Le 25/04/2014 à 14h 12







HCoverd a écrit :



Je parle ici de TPE …. gestion stratégique en TPE, heuuu je crois pas que ça soit en place ou du moins à une toute petite échelle. Ne pas confondre des grands groupes avec les moyens qui vont avec (RH, financière, etc) et les toutes petites boîtes. Mais je vais dans ton sens sinon.





justement, c’est ça que je leur “reproche”

pas forcément avoir un département SI évidement, mais comprendre que l’informatique est un outil de travail aussi essentiel qu’un tour, et y mettre les moyens necessaires (un prestataire externe qui gère 3 machines, ça coute pas un bras)



Le 25/04/2014 à 14h 18







Anachron a écrit :



Je travail pour une DSI dans une collectivité térritoriale, on gère environ 500 postes administratifs et on a environ 350 postes encore sous XP.



Le budget qui nous est alloué pour l’achat de nouveaux postes ne suffit à renouveler qu’environ 50-60 postes par an (On a encore des HP compaq D530 de 2004 sur le parc…) et on a commencé à déployer windows 7 que depuis 3 ans environ. Malheureusement ce budget n’est pas prêt d’augmenter (il va même certainement baisser).



Planifier une migration complète dans une collectivité territoriale peut malheureusement être très compliqué, même si la fin de windows XP était prévue depuis des années.







On a ce pourquoi on paye.

Si dans 2 ans, tes 250 XP crashent et que la qualité de service est complètement nulle, il ne faudra pas s’en étonner (et tu n’en seras pas responsable non plus)…



Le 25/04/2014 à 14h 19







zempa a écrit :



Merci Anachron pour ce témoignage.



Du coup, pour les HP compaq D530 , est ce que vous avez migré ou pensez migré sous Windows 7 ?

Et si oui, est ce qu’ils restent fonctionnel, c’est à dire pas trop lent ?

Et si non, comment vous allez gérer ce genre de situation ?



Merci







On n’a aucun budget pour migrer les postes existants, que ce soit pour l’OS ou même pour office. On a déjà réussi à augmenter la mémoire présente dans les postes (qui n’avaient que 256mo de ram à l’époque) pour les passer à 1go mais c’est tout ce qu’on a obtenu. On a également encore quelques contraintes avec les logiciels pro, très nombreux dans une ville : compta, drh, actions sociales, élections, conservatoire, état civil, etc…. la liste est longue et il est difficile de tous les renouveler rapidement pour avoir une compatibilité avec windows 7.



On n’a pas vraiment de solution pour accélérer la migration à défaut de budget. En attendant, on travaille sur la sécurisation du réseau via le firewall et l’antivirus…



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 14h 23







Anachron a écrit :



On n’a aucun budget pour migrer les postes existants, que ce soit pour l’OS ou même pour office. On a déjà réussi à augmenter la mémoire présente dans les postes (qui n’avaient que 256mo de ram à l’époque) pour les passer à 1go mais c’est tout ce qu’on a obtenu. On a également encore quelques contraintes avec les logiciels pro, très nombreux dans une ville : compta, drh, actions sociales, élections, conservatoire, état civil, etc…. la liste est longue et il est difficile de tous les renouveler rapidement pour avoir une compatibilité avec windows 7.



On n’a pas vraiment de solution pour accélérer la migration à défaut de budget. En attendant, on travaille sur la sécurisation du réseau via le firewall et l’antivirus…





Et j’imagine que vous avez déjà alerté la direction des risques ?



En tout cas, bon courage Anachron <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 14h 33







zempa a écrit :



Et j’imagine que vous avez déjà alerté la direction des risques ?



En tout cas, bon courage Anachron <img data-src=" />







Oui, mais ce sont les élus qui vont voter le budget au final. Et l’équipement informatique des agents, qui n’est pas vraiment visible pour les habitants de la commune est rarement au programme lors des élections, et donc rarement une priorité. C’est différent pour l’équipement informatique des écoles maternelles et primaires (environ 300 postes également gérés par la ville) par exemple, ou la majorité (mais pas 100%) des postes sont à jour et relativement récents.



Le 25/04/2014 à 14h 51







Anachron a écrit :



On n’a aucun budget pour migrer les postes existants, que ce soit pour l’OS ou même pour office. On a déjà réussi à augmenter la mémoire présente dans les postes (qui n’avaient que 256mo de ram à l’époque) pour les passer à 1go mais c’est tout ce qu’on a obtenu. On a également encore quelques contraintes avec les logiciels pro, très nombreux dans une ville : compta, drh, actions sociales, élections, conservatoire, état civil, etc…. la liste est longue et il est difficile de tous les renouveler rapidement pour avoir une compatibilité avec windows 7.



On n’a pas vraiment de solution pour accélérer la migration à défaut de budget. En attendant, on travaille sur la sécurisation du réseau via le firewall et l’antivirus…







Si ce sont des postes Fixes il faut vraiment reflechir a la virtualisation. Tu transforme tes postes en client léger sécurisés grace a un dualBoot linux.



Tu achètes des gros serveurs pour 10K euros, et tu supportera tes 350 postes virtualisés.





Et sur le long terme, tu réaliseras des économies en couts de maintenance car aucune applications ne sera plus deployer sur les postes a part le client RDP



Le 25/04/2014 à 14h 54







AlphaBeta a écrit :



Il en fallait bien qu’on nous sorte le coup de la casse du service public…

Franchement ce discours issu des campagnes elecotrales de la gauche ont montré qu’elles ne reposaient sur rien… jamais nous n’avons eu autant de fonctionnaires d’etats, territoriaux ou employés d’agences publiques…. et pour quel resultat ?



Une stratégie de gestion de licences et de son parc applicatif ca se construit et ca se maintien !

tout comme une stratégie de developpement applicatif pour rendre ces migrations plus indolores…

Ici, le constat le plus evident est que chacun s’est passé le bébé en sachant pertinement qu’il ne serait plus en poste pour rendre des comptes… et que de toute facon personne ne rend des comptes dans la fonction publique.

Quant à l’argent public, il s’evapore dans les projets les inutiles les uns que les autres !

Alors, à d’autres…..







Ce que tu décris comme une cause pourrait tout aussi bien être une conséquence !



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 15h 01







Anachron a écrit :



Oui, mais ce sont les élus qui vont voter le budget au final. Et l’équipement informatique des agents, qui n’est pas vraiment visible pour les habitants de la commune est rarement au programme lors des élections, et donc rarement une priorité. C’est différent pour l’équipement informatique des écoles maternelles et primaires (environ 300 postes également gérés par la ville) par exemple, ou la majorité (mais pas 100%) des postes sont à jour et relativement récents.





Je comprends mieux le problème.



En espérant qu’en cas de pb, vous ne soyez pas pointés du doigt !



Merci encore. <img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 15h 01







seb_the_dude a écrit :



On les trouve où les Dev à 0€? je signe de suite, j’ai besoin de colmater du Mandrake (et non on ne peut pas passer à Mandriva =&gt; problème Technique sur une solution dont l’éditeur n’existe plus) <img data-src=" />







www.kernel.org



Ca coute 0€, c’est opensource, sans adware et c’est le boulot de passionnés depuis 1991. ;)



Le vrai travail est un travail d’intégration : donc oui ca a un cout mais pas un cout de dev.

Mandrake se base sur Linux, si il y a des modif à faire c’est pas sur le noyau (à moins de matos spécifiques) mais éventuellement (et encore…) sur la partie GNU.

Plus probablement sur le code métier comme je l’ai dit sur mon message précédent.



GNU/Linux est gratuit certes, mais n’est pas sans cout.

Il y a toujours besoin de maintenance et compétence : que ce soit Linux, UNIX, ou Windows.



C’est aux admins système de gérer la pérénité du SI de leur boite : ils ne peuvent pas décement dire qu’ils ne savaient pas que XP allait disparaitre.

Le problème se reposera avec 7, 8 ou si il y a un saut de branche du noyau Linux par exemple.


















scullder a écrit :



On a ce pourquoi on paye.

Si dans 2 ans, tes 250 XP crashent et que la qualité de service est complètement nulle, il ne faudra pas s’en étonner (et tu n’en seras pas responsable non plus)…





Pt’êt qu’on réfléchi comme ça dans le privé… ou dans des administrations qui concentrent les stéréotypes. En pratique, ce qu’il m’a été donné de voir et de mettre en pratique, c’est plutôt du fonctionnaire qui sue pour quand même permettre à l’usager de bosser malgré les moyens limités ou inexistants.



Si pour certains le sens du service s’arrête à une question de responsabilité, ça n’est pas du tout le cas de tout le monde.



Mais bon, je me demande au final pourquoi je réagis. Cette question du fainéant ou de l’incompétent survient systématiquement dès lors qu’on parle du service public… Et je suis prêt à parier que ceux qui crachent sur l’amalgame s’en donnent ici à cœur joie.



Le 25/04/2014 à 15h 28







freechelmi a écrit :



Si ce sont des postes Fixes il faut vraiment reflechir a la virtualisation. Tu transforme tes postes en client léger sécurisés grace a un dualBoot linux.



Tu achètes des gros serveurs pour 10K euros, et tu supportera tes 350 postes virtualisés.





Et sur le long terme, tu réaliseras des économies en couts de maintenance car aucune applications ne sera plus deployer sur les postes a part le client RDP





C’est une solution sur laquelle on s’est déjà penché, mais ce n’est pas si simple, même en dehors des considérations budgétaires. La plupart des sites sont distants les uns des autres ce qui pose des problème de bande passante et de continuité de service en cas de coupure réseau.



zempa Abonné
Le 25/04/2014 à 15h 30







YesWeekEnd a écrit :



Mais bon, je me demande au final pourquoi je réagis. Cette question du fainéant ou de l’incompétent survient systématiquement dès lors qu’on parle du service public… Et je suis prêt à parier que ceux qui crachent sur l’amalgame s’en donnent ici à cœur joie.





C’est mon cas ! <img data-src=" />



picoteras Abonné
Le 25/04/2014 à 15h 38







AlphaBeta a écrit :



La migration etait planifiable, que ce soit vers 7,8, Mac ou Linux…. il fallait juste s’en occuper !





<img data-src=" />



Il n’y a que les boites/organisations qui ont les moyens de renouveler très régulièrement leur matériel (leurs Macs, donc) pour lesquelles Mac OS X est une option valable.



Pour avoir assumé, entre autres tâches, la responsabilité de l’informatique d’une TPE équipée tout Mac qui n’a pas ces moyens (asso), la situation est pire qu’avec Windows. Des Mac OS X allant de Panther (10.3) à Lion (10.7) installés sur un parc de bécanes hétéroclites dont la moitié sont PPC inside, c’est bonjour le cauchemar question sécurité : impossible ou trop cher de mettre à jour les bécanes PPC dont les versions de Safari sont percées comme des égouttoirs, impossible d’y mettre des versions de Firefox non trouées, etc.



C’est increvable les Macs, c’est sûr… et c’est bien leur problème en entreprise/organisation (le support d’Apple ne dépasse pas 4 ans et demi pour une version d’OS X donnée).



garn Abonné
Le 25/04/2014 à 16h 00

On passe les distributeurs de billet sous Android, on les transforme en borne d’arcade avec un accès aux jeux payants ! Adieu les pièces, Bonjour la CB









(désolé, c’est Vendredi)


Le 25/04/2014 à 16h 14







Anachron a écrit :



C’est une solution sur laquelle on s’est déjà penché, mais ce n’est pas si simple, même en dehors des considérations budgétaires. La plupart des sites sont distants les uns des autres ce qui pose des problème de bande passante et de continuité de service en cas de coupure réseau.







Oui il faut bien sur deployer un serveur de Virt sur chaque LAN.



Avec 2Keuros , tu peux facilement heberger une 50aine d’utilisateurs.



Bien sur il faut te faire accompagné par une societé dont c’est le metier type ultéo.



Si le réseau est coupé les applis distantes seront off mais pas les bureaux locaux.



Le 25/04/2014 à 16h 48







Commentaire_supprime a écrit :



…j’espère qu’elle sera finalisée avant que notre sysadmin soit en congé maladie pour surmenage.



C’est simple : notre parc est fait de bric et de broc, il n’a pas été entretenu, ni même mis à jour, depuis bientôt cinq ans, et tout est à refaire ab initio.





Facile de connaitre la réponse, si on connait le salaire du sysadmin… <img data-src=" />



S’il est payé au smic, ou presque, l’arrêt maladie est pour bientôt !



Le 25/04/2014 à 17h 24







Also_Spracht_Wapdoowap a écrit :



Cela me rappelle un de mes contrats. Ma boîte avait eu, au début des années 2000, à faire les descentes de charges et les calculs de résistance aérodynamique pour un pont routier aux Philippines. Compte tenu de la météo locale, j’avais fait dimensionner l’ouvrage pour une résistance à des vents pouvant atteindre 350 km/h.



Le maître d’oeuvre a râlé que c’était trop cher (surcoût de 15 % environ), que 100 km/h de moins, ça suffisait et qu’il fallait revoir notre copie en conséquence.



Pour une fois, les politiques locaux ont passé outre et ils ont retenu notre calcul de résistance aux vents pour le pont. Le pont a été construit et inauguré en 2007.



Et bien leur en a pris de prendre notre boulot comme base pour la construction de l’ouvrage, d’autres ouvrages d’art construits plus “légèrement” ont été transformés en tas de gravats, alors que notre pont est toujours debout…



<img data-src=" />

<img data-src=" />



Le 25/04/2014 à 17h 31







Winderly a écrit :



Un mal bien français, s’occuper des problèmes après que ces problèmes aient eu lieu…









Le Chine, le Japon, les US…sont assez bons dans le domaine également.



Le 25/04/2014 à 18h 16







Enyths a écrit :



De souvenir ces fameux distributeurs sont sur un réseau isolé, c’est pas non plus une porte ouverte vers internet.







Un chèque au stagiaire qui a l’occasion d’approcher une seule de ces machines et paf, tu flingue tout le merdier…



Le 25/04/2014 à 20h 31







lateo a écrit :



Un chèque au stagiaire qui a l’occasion d’approcher une seule de ces machines et paf, tu flingue tout le merdier…





Je suis d’accord mais avoir un accès physique… même une machine bien à jour pourrait ne pas y résister.

Je voulais juste souligner qu’il y a encore des obstacles qui empêchent de profiter des failles simplement.



Okki Abonné
Le 25/04/2014 à 20h 43







Jed08 a écrit :



Parce que trouver des gens assez compétents et motivés pour comprendre les sources de Linux et créer des correctifs qui ne foutent pas en l’air la stabilité du système ni ne créent d’autres vulnerabilités, c’est gratuit peut être ?







Le Royaume-Uni a payé 6,65 millions d’euros pour un an de plus. Si on additionne tous les pays qui vont devoir passer à la caisse, ça doit représenter des dizaines, voir des centaines de millions.



Tout cet argent aurait très bien pu aller à la Linux Foundation, qui se serait sans doute fait un plaisir de maintenir ses différents kernels à support long bien plus longtemps. Et là, ça aurait pu bénéficier à tout le monde. Aussi bien les gouvernements, que ces fameuses TPE et PME.



Alors oui, je sais, un système ne se limite pas à un kernel. Mais il se trouve que la Linux Foundation vient d’annoncer lacréation d’un fond de plusieurs millions pour financer certains projets critiques, à commencer par OpenSSL. Et que pour les autres gros projets (environnements de bureau, logiciels…), il existe d’autres fondations, qui adoreraient avoir autant d’argent pour allonger un peu plus le support.



Okki Abonné
Le 25/04/2014 à 21h 26







dodo021 a écrit :



Soit mais le problème reste le même dans ce cas.

Autant payé Microsoft pour qu’il fasse leur boulot et que l’entreprise garde ces ressources pour faire autre chose que de la maintenant et de la correction de failles.











gokudomatic a écrit :



D’accord, mais ma question est alors: pour encore combien d’années?

Un jour ou l’autre, MS va finalement dire qu’il ne fait plus du tout le support, même en échange de tout l’or du monde. L’entreprise fera quoi à ce moment?







C’est ça le pire. Non seulement l’administration / l’entreprise ne garde pas ses ressources, puisque elle paie le support supplémentaire au prix fort, tout en devant tout de même payer pour migrer rapidement. Elles passent donc deux fois à la caisse (mais on est tous d’accord pour dire que c’est de leur faute, qu’elles n’avaient cas s’y prendre plus tôt).



Par contre, tout le monde se focalise sur Windows XP, que Microsoft a partout maintenu treize ans, de ce que j’ai cru comprendre. À côté de ça, t’as un bon paquet d’éditeurs, souvent infiniment plus petits, qui n’assurent qu’un support de courte durée, voir qui ferment boutique, et là, c’est carrément mort.



Fut un temps, j’ai bossé pour une entreprise qui avait commandé une application métier rien que pour elle. Elle a donc payé pour la création de cette application, et ensuite pour son support annuel. Dans le contrat initial, elle n’a jamais demandé à obtenir les sources. Un jour, le prestataire a fait faillite. Et on devine la suite. Plus de support pour l’application, et impossibilité de la faire évoluer. Et passer par un autre prestataire pour repartir de zéro a pris un temps fou et a coûté infiniment plus cher que s’il avait pu reprendre le code déjà existant et juste le faire évoluer.



Okki Abonné
Le 25/04/2014 à 21h 37







hellmut a écrit :



tout.

on est en France, c’est normal: y’a un problème, le gouvernement se doit d’avoir au moins un avis sur la question.



l’autre jour c’était sur la faille heartbleed: le gouvernement devait compter faire quelque chose pour sécuriser maximalement la toile.

là c’est pareil: qu’a fait le gouvernement “en amont”? et que compte-t-il faire pour “éviter les désagréments susceptibles de se produire”?



moi je pense qu’il faudrait une loi pour obliger les gens à faire les mises à jour windows. c’est un scandale.

et le gouvernement devrait publier les patches et mises à jour de sécurité au journal officiel.







En même temps, dans un État de droit, on s’attend tout de même à être protégé. Il est normal qu’on ai des forces armées pour protéger la nation d’un agresseur extérieur, et d’avoir des forces de l’ordre pour assurer la sécurité au sein même du pays.



À partir de là, on peut penser que l’État a tout de même un certain rôle à jouer dans la protection des postes et réseaux informatiques, qui prennent de plus en plus d’importance dans nos vies et notre économie. Que nos entreprises continuent d’utiliser un système d’exploitation désuet et non maintenu, c’est la porte ouverte à ce que des puissances étrangères ou des groupes mafieux volent des secrets industriels ou commerciaux, ou qu’ils paralysent l’activité des entreprises.



Tout comme il y a des normes sanitaires, écologiques ou que sais-je encore, ça ne serait pas idiot qu’il y ai également certaines règles à respecter au niveau informatique.



Okki Abonné
Le 25/04/2014 à 22h 04







Jed08 a écrit :



Pourquoi un prestataire devrait se charger de la maintenance et du support d’un logiciel libre ?

Et pourquoi tu pense qu’un autre prestataire pourrait reprendre la relève du jour au lendemain avec une qualité de service au moins égale au prestataire précédent ?



A un moment il faut réfléchir, si les gens arrête le support d’un logiciel ou d’un OS (open source ou non), c’est qu’il y a des raisons derrière.







Il existe un certain nombre de SSLL (société de services en logiciels libres), qui peuvent reprendre le support d’un logiciel, abandonné par son éditeur. Et la raison de l’arrêt est souvent économique. Pas assez rentable pour lui, hop, on arrête et on passe à autre chose. Quand l’éditeur lui-même n’a pas tout simplement fait faillite (tout le monde ne s’appelle pas SAP ou Microsoft). Mais si toi t’en a toujours besoin, à partir du moment où tu peux payer, tu trouveras toujours quelqu’un pour s’en occuper. Surtout qu’en ce qui concerne Windows XP, les gouvernements vont payer des dizaines de millions pour bénéficier ne serait-ce que d’une année de support supplémentaire.







Jed08 a écrit :



La question se pose aussi avec le cas ou l’entreprise embauche des experts Linux à plein temps pour avoir leur propre support.

Qu’est ce qui se passe si jamais les gens décident de se barrer et qu’on trouve personne de compétent pour les remplacer ?







À partir du moment où t’as de quoi payer, tu trouveras toujours quelqu’un. Puis t’as un raisonnement trop capitaliste. Le libre, ce n’est pas ça. Prends Debian. T’as des milliers de développeurs qui bossent tous bénévolement. T’as une équipe sécurité qui backport les fixes durant des années sur les vieilles versions du système. Ce sont des gens compétents, qui ne l’ont pas fait pour l’argent. Maintenant, Debian a également une fin de support. Avant tout parce qu’il s’agit d’un projet bénévole avec de faibles moyens, et que la plupart d’entre eux le font sur leur temps libre. Alors quitte à dépenser des millions pour du support, autant que ça aille dans un projet libre. Au moins là, ça bénéficiera à tout le monde. Gouvernements, entreprises, associations, particuliers….







Jed08 a écrit :



Tu te rends compte de ce que tu dis ?

On parle d’OS ici, pas du logiciel de gestion de la cantine d’entreprise. Maintenir efficacement un OS comme Linux va demander plus qu’une formation à partir du personnel déjà présent.

De plus, qui voudrait faire ça à plein temps et combien ça va couter ? (sérieusement, il faudrait faire un sondage)







Oui, le sujet de l’article concerne Windows XP. Maintenant, quand on voit leur manque de clairvoyance sur un système qui a été supporté treize ans, j’imagine qu’il en va de même de leurs applications métier, qui ne sont peut être déjà plus supportées depuis des années, qui contiennent peut être également leur lot de failles de sécurités, qui permettent déjà l’espionnage industriel ou économique. Et parce qu’ils n’ont sans doute pas non plus les sources de ces applications, en cas de problème sur le nouveau système, ils ne pourront pas faire grand chose.



Le 25/04/2014 à 23h 17







YesWeekEnd a écrit :



Pt’êt qu’on réfléchi comme ça dans le privé… ou dans des administrations qui concentrent les stéréotypes. En pratique, ce qu’il m’a été donné de voir et de mettre en pratique, c’est plutôt du fonctionnaire qui sue pour quand même permettre à l’usager de bosser malgré les moyens limités ou inexistants.







L’admin n’est pas magicien et ne peut pas se faire pousser des bras en plus…

Et à force de tirer sur la corde, ton admin risque de se barrer et trouver un autre job si il n’a plus les moyens de travailler correctement…



Tant que c’est humainement faisable, on fait ce qu’on peut quand on a un peu de conscience professionnelle…

Mais si dans 3 ans, il reste 70 postes xp dans son parc et qu’ils pètent tous aléatoirement tous les 10 jours, même avec la meilleure volonté du monde, la qualité de service et la disponibilité des postes va se dégrader énormément…



On peut toujours limiter les dégats en s’occupant en priorité des postes les plus critiques pour l’activité…



Je décris simplement à quoi en sont souvent réduit les types qui sont “au front”, je dis pas que c’est normal ou anormal… s’pas le sujet de mon propos, mais je suppose que tu l’avais compris.


Le 26/04/2014 à 02h 51







hellmut a écrit :



c’est le boulot de l’ANSSI.



les parlementaires devraient poser des questions à l’ANSSI, pas à une secrétaire d’Etat qui est là depuis 1 mois.





[quote:5004212:hellmut]



Quoi, demander quelque chose à l’Agence Nationale pour la Sécurité des Systèmes Informatiques ?



J’en ai personnellement fait l’expérience et même répétée plusieurs fois depuis un an et demi et tout ce que je peux vous en dire c’est que ce sont des ignares totaux, en particulier en matière de cryptage de données.



Been there, done that.



De plus, n’oubliez pas que ce sont ces mêmes margoulins qui ont pondu le texte de l’article 20 de la loi de programmation militaire votée en décembre 2013 qui permet maintenant aux sbires de nos officines de barbouserie, mais aussi à ceux de Bercy de venir vous espionner sans passer au préalable par l’autorisation d’un juge.



Mais ça, plus personne n’en parle.



Un tel texte aurait été présenté par la précédente majorité de droite qu’il y aurait eu des millions d’internautes français dans la rue !



Le 26/04/2014 à 06h 47

Après avoir évalué et benchmarké les PC dispos à l’école où vont mes enfants, j’ai pu dégager 8 postes avec 1GB de Ram, des P4-2.8 et chipset graphique Intel. Ils passeront tous sous Edubuntu à la fin de l’année.


Le 26/04/2014 à 06h 59



Fin de Windows XP : une sénatrice demande des comptes au gouvernement

Il était temps que quelqu’un pose la question







cyberattaques depuis des appareils infectés





Heureusement que Open Office vous protège <img data-src=" />


Le 26/04/2014 à 08h 37







CaptainDangeax a écrit :



Après avoir évalué et benchmarké les PC dispos à l’école où vont mes enfants, j’ai pu dégager 8 postes avec 1GB de Ram, des P4-2.8 et chipset graphique Intel. Ils passeront tous sous Edubuntu à la fin de l’année.







Cool. C’est quoi déjà le bureau de Edubuntu ? Tu as beaucoup d’autres postes avec moins de 1 Go de RAM ? C’est malheureusement devenue un minimum pour surfer agréablement sur le net.



Argonaute Abonné
Le 26/04/2014 à 11h 16







Fantassin a écrit :



Les administrations pourraient encore utiliser XP 50 ans, si elles se limitent à wordpad et à la calculatrice. D’ailleurs, ont-elles besoin de plus ?







Ah ! Ah ! L’image d’Epinal de l’administration <img data-src=" />



Le parc applicatif des administrations est énorme, mais l’interface de ces applications est principalement via les navigateurs maintenant.



Le fait est par contre que l’ensemble n’est pas très harmonisé, beaucoup d’institution régionales/locales menant des luttes d’influence pour leurs solutions sans tenir compte des choix nationaux.




Le 26/04/2014 à 16h 08







CaptainDangeax a écrit :



Après avoir évalué et benchmarké les PC dispos à l’école où vont mes enfants, j’ai pu dégager 8 postes avec 1GB de Ram, des P4-2.8 et chipset graphique Intel. Ils passeront tous sous Edubuntu à la fin de l’année.







Tiens, de mon côté j’ai monté un système basé sur Arch à partir d’un PC sous XP “qui ne marche plus depuis des mois” pour une école maternelle <img data-src=" />



Bureau XFCE super limité/verrouillé, un compte pour les gamins, un compte pour les instits. Personnalisation de l’interface qui me semblait convenir pour chaque profil (très léger mais “hors norme” pour les gamins qui n’auront aucun mal à s’adapter, “à la windows” pour les adultes qui perdent leur slip dès que la couleur du fond d’écran est changée).

* Gcompris en tête d’affiche (super les ajouts récents d’activités d’ailleurs), Tuxpaint, la patate de petits jeux (issus de KDE), et compagnie pour les gamins

* LibreOffice, et autres bidules qui m’ont semblé pertinents pour le compte des instits.



Le 26/04/2014 à 16h 37







freechelmi a écrit :



Cool. C’est quoi déjà le bureau de Edubuntu ? Tu as beaucoup d’autres postes avec moins de 1 Go de RAM ? C’est malheureusement devenue un minimum pour surfer agréablement sur le net.





Sur la dernière version par défaut, c’est Unity mais Edubuntu te propose de mettre le gnome shell à la place pendant l’install. Option cochée immédiatement bien évidemment <img data-src=" />



Le 26/04/2014 à 16h 39







lateo a écrit :



Tiens, de mon côté j’ai monté un système basé sur Arch à partir d’un PC sous XP “qui ne marche plus depuis des mois” pour une école maternelle <img data-src=" />



Bureau XFCE super limité/verrouillé, un compte pour les gamins, un compte pour les instits. Personnalisation de l’interface qui me semblait convenir pour chaque profil (très léger mais “hors norme” pour les gamins qui n’auront aucun mal à s’adapter, “à la windows” pour les adultes qui perdent leur slip dès que la couleur du fond d’écran est changée).

* Gcompris en tête d’affiche (super les ajouts récents d’activités d’ailleurs), Tuxpaint, la patate de petits jeux (issus de KDE), et compagnie pour les gamins

* LibreOffice, et autres bidules qui m’ont semblé pertinents pour le compte des instits.





De mon coté, c’est l’école primaire. Leurs besoins : libreoffice, chrome avec flash pour des vidéos, en cours d’anglais notamment, gcompris bien sûr, et wine parce qu’ils ont 2 anciens logiciels éducatifs qui à mon avis vont vite disparaître vu leur pauvreté respective face à gcompris.



Le 26/04/2014 à 20h 24







illidanPowa a écrit :



c’est là qu’ils vont le sentir passer le choix des logiciels propriétaires <img data-src=" />







Pas plus problématique que de rester 10 ans avec la même distro Linux, et ayant appliqué le minimum de patchs de correction…

Propriétaire ou pas, il faut faire évoluer sans cesse son système d’exploitation, sinon on devient vite obsolète.

J’étais resté des années sous MAC OS 9…Et quand je suis passé à OS 10.5, franchement, j’ai pas regretté. Il faut parfois accepter de faire des sauts importants, sinon, oui, on devient vite obsolète.

Je connais une entreprise d’édition de logiciels de paie dont un des clients fait encore tourner une version sur un matériel qui n’estt plus fabriqué depuis un bail. Une personne gère ça chez ce client et récupère des pièces détachées partout où c’est possible. Ça donne une idée de l’acharnement à conserver de vieilleries ! Et c’est plutôt inquiétant quand à la sclérose mentale pareille, non ???



Le 26/04/2014 à 20h 26







illidanPowa a écrit :



La différence avec linux, c’est que tu peux toujours te démerder pour faire le support vu que tu as les sources, là si tu veux continuer à utiliser XP tu as pas le choix, faut raquer une fortune chez Microsoft…..







Franchement, vous avez plongé le nez dans les sources d’un système d’exploitation ? Et de toutes les applications annexes ??? Vous rigolez ou quoi ? Vous avez une idée des compétences requises et du nombre de personnes nécessaires ???



Okki Abonné
Le 26/04/2014 à 21h 26







ungars a écrit :



Franchement, vous avez plongé le nez dans les sources d’un système d’exploitation ? Et de toutes les applications annexes ??? Vous rigolez ou quoi ? Vous avez une idée des compétences requises et du nombre de personnes nécessaires ???







La Debian Security Team comporte quatorze personnes. Maintenant, comme il s’agit de bénévoles qui ne bossent pas à temps plein sur le projet, s’ils étaient salariés, une équipe plus réduite pourrait peut être suffire.



Ensuite, il n’y a, fort heureusement, pas besoin de connaître chaque projet. Avec plus de 37 000 packages chez Debian, et des centaines de millions de lignes de code dans de multiples langages, ça serait de toute façon impossible.



Les correctifs sécurité sont de toute façon généralement développés en amont, par les responsables de chaque projet, par des chercheurs en sécurité, par la communauté, par les équipes sécurité d’autres distributions…



Il faut donc vérifier si la version de ton programme est concernée par la faille, puis appliquer le correctif tel quel, ou l’adapter à du vieux code, si jamais le fix concerne une version plus récente dont le code aurait plus ou moins changé.



Sans sous-estimer leurs compétences, je voulais juste signaler qu’il n’y avait pas besoin d’une armée de développeurs, que ces derniers n’avaient pas non plus besoin de connaître intimement chaque projet sur lequel intervenir, et qu’ils étaient loin de créer eux-même tous les correctifs. Comme ça a déjà été dit dans un précédent commentaire, c’est avant tout du travail d’intégration.



Le 27/04/2014 à 09h 16



La question de la sénatrice soulèvera peut-être une autre interrogation : la France a-t-elle souscrit au programme de Microsoft pour l’obtention d’un support supplémentaire ? On rappellera que plusieurs pays l’ont déjà fait, notamment le Royaume-Uni. Les dizaines de milliers de postes sous Windows XP seront donc maintenus une année supplémentaire, mais ce type de contrat se paye au prix fort : de 100 à 200 dollars par poste et par an.





Connaissant l’administration française, c’est pas La France qui va signer un support supplémentaire à MS mais chaque ministère, collectivité locale, association, etc… Chacun dans son coin!



<img data-src=" />


Le 28/04/2014 à 06h 01







illidanPowa a écrit :



c’est là qu’ils vont le sentir passer le choix des logiciels propriétaires <img data-src=" />







Oh year ! (sur la musique de Duff man) <img data-src=" />



A force de faire de la merde, tôt ou tard , cela finit par se voir…



Quant à leur marché douteux entre le ministère de la défense et microchiotte Irlande, cela montre encore que les boulets font vraiment bien leur travail <img data-src=" />



La fin du support de Windows xp ayant été annoncée à maintes et maintes reprise et ce via pc Inpact (entre autre …), on ne peut que rigoler à l’idée de les voir se vautrer tout droit dans le mur (voire le lémur) <img data-src=" />



Le 28/04/2014 à 14h 47







seb_the_dude a écrit :



Merci pour le lien qui est très intéressant.





Mais pas à jour car squeeze va bénéficié de 2 ans de support en plus …

http://linuxfr.org/users/claudex/journaux/5-ans-de-support-pour-un-sous-ensemble-de-debian-squeeze