Publié dans Internet

96

Une députée s’inquiète de l’impact environnemental des emails

Une députée s’inquiète de l’impact environnemental des emails

Afin d'interpeller le gouvernement quant à la « charge carbone » des emails, la députée Laurence Vanceunebrock-Mialon vient de transmettre une question écrite à Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’État en charge de la Transition écologique et solidaire. L’élue LREM soutient ainsi que 300 milliards de courriers électroniques « sont reçus et envoyés chaque jour dans le monde, générant pour chacun une émission de 20g de CO2 ».

« Après leur envoi ces courriels sont stockés dans des data centers, qui représentent 10 % de la consommation d'électricité française », déplore Laurence Vanceunebrock-Mialon.

Les recherches Internet sont également pointées du doigt, puisque qualifiées de « grands fléaux pour l'environnement » : « Si cela peut paraître minime à l'échelle individuelle, en France, tous les ans, chacun des 47,5 millions d'internautes effectue environ 1 000 recherches sur le web, ce qui équivaut à environ 287 600 tonnes de CO2 émis dans l'atmosphère, soit 1,5 millions de kilomètres parcourus en voiture. »

L’exécutif est ainsi invité à présenter des solutions, « que ce soit en termes de mesures prises directement dans les administrations ou de sensibilisation de l'ensemble de la population ». La députée Vanceunebrock-Mialon explique à toutes fins utiles qu’il « existe des alternatives, permettant notamment de transférer des fichiers en limitant leur durée de stockage à seulement quelques jours ».

Concernant l’administration, Manuel Valls, alors Premier ministre, avait déjà invité les fonctionnaires à lever le pied sur les emails, mais aussi à limiter le volume de pièces jointes (voir notre article).

96

Tiens, en parlant de ça :

dessin satirique de Flock

#Flock : de Game of Shithrones au jeu des sept différences

Moi en retard ??? Non… (Ha si…)

13:37 Flock 11
Des chercheurs en noir et blanc regardent une fiole sur laquelle est écrit "Perlimpimpin" en jaune.

[Édito] Respectez les sciences, bordel !

Demi mole

17:07 NextScience 39
Vitrée brisée

Une faille critique dans le langage Rust, Windows trinque

De la rouille, des fenêtres, une rustine

17:02 SoftSécu 28
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

96

Fermer

Commentaires (96)


Faut aussi dire que l’obligation de tout stocker vient des lois renseignements non ?



Concernant les PJ, bon courage les gens n’arrivent pas à faire autrement,




  • on n’a un cloud rien que pour ça, type nextcloud avec partage possible via un lien + mdp, bah les gens continuent à envoyer en PJ.

  • On rédige un article à 5 ? bah on s’envoie mutuellement chaque version avec chaque correction (souvent l’un des 5 prends sur lui de tout fusionner). Pourquoi ne pas passer par l’édition collaborative ? trop compliqué…



    Quand le problème vient des habitudes des gens, c’est pas l’état qui pourra y faire quoi que ce soit.


Les mails, les recherches, le « cloud » (-computing, -storage, etc), le streaming… Tout ce qui a permis aux GAFAM de se bâtir. Bon chance.


Bientôt une éco-taxe sur les mails ??&nbsp;<img data-src=" />




« Après leur envoi ces courriels sont stockés dans des data centers, qui représentent 10 % de la consommation d’électricité française », déplore Laurence Vanceunebrock-Mialon.





What !? je veux la source de cette affirmation, et son calcul. 10% d’un pays industrialisé comme la france !? Je vais l’interpeller sur twitter pour voir si elle donne l’info.


On peux critiquer l’empreinte carbone de tout et n’importe quoi.



On entend aussi que la consommation énergétique d’internet est aussi importante que le trafic internet mondial.



Ce serait cool d’avoir moins de mail et de les trier plus efficacement, de supprimer les emails inutiles : oui.



Par contre, le consommation des data center, on pourrait facilement s’assurer que la boite qui les exploite achete et participe à la production d’énergies vertes ou “décarbonnées” comme le dis notre cher EDF.



&nbsp;

Comparer la conso d’internet au trafic aérien, ça n’a pas de sens car le trafic aérien ne fonctionne qu’au Kérosène, énergie fossile très polluante.


Ouh là ! On a vraiment l’air de faire face à un mélange des genres, ici. Vu de loin, les émissions de CO2 ont l’air d’être calculées sur une estimation à l’échelle mondiale, mais il me semblait que, cocorico, en France on était trop les super #1 du respect de l’environnement avec les émissions de CO2 virtuellement inexistantes en sortie de nos super centrales nucléaires vieillissantes de la mort qui tue.



Donc bon, OK, le nucléaire c’est très caca à cause des déchets radioactifs, mais en termes d’émissions de CO2, c’est quand même super kikoulol. Si on veut vraiment réduire la production de dioxyde de carbone à l’échelle nationale, il me paraît qu’on vise la mauvaise cible.



Néanmoins, je dois admettre qu’il n’est pas bête de se pencher sur la consommation énergétique de nos activités sur Internet. C’est pas parce qu’en France l’impact en émissions de CO2 n’est pas celui indiqué pour ces activités qu’on n’aurait pas besoin de faire le ménage face à un potentiel gâchis d’énergie. C’est juste que la com’ me parait franchement mauvaise et pas représentative de la réalité nationale, et donc manque de sérieux.



Bref, un coup de com’, quoi.








coco74 a écrit :



Comparer la conso d’internet au trafic aérien, ça n’a pas de sens car le trafic aérien ne fonctionne qu’au Kérosène, énergie fossile très polluante.







On peut, grâce à la Mégatonne équivalent pétrole :

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9gatonne_%C3%A9quivalent_p%C3%A9trole

C’est grâce à cela qu’on peut faire des comparaisons entre les différents systèmes consommateurs d’énergie ;)



Edit : ou la tonne, c’est pareil

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tonne_d%27%C3%A9quivalent_p%C3%A9trole



Cool, tu peux nous tenir au courant dans les coms, s’il te plait ? Pour ceux d’entre nous qui ne sommes pas présents sur Twitter.


Afin d’être plus écolo, je ne vais plus envoyer de courriel.

Dorénavant j’enverrais mes courriers par la poste.


Perso, plus de la moitié, peut être même 23, des mails que je reçois chaque semaine sont inutiles et surtout non-désirés.

Notamment pub, et annonces “à tous” au boulot dont j’ai rien à faire, que je supprime direct sans lire plus loin que le titre, et qui auraient plutôt leur place sur l’agenda des évènements.

Et pourtant je suis du genre à faire assez gaffe de pas m’inscrire aux newsletter et de décocher et me désinscrire d’un maximum de trucs parce que de façon générale j’ai pas envie de participer.

Et je parle même pas des spams où le successeur d’un dictateur africain me propose 5M$.



Donc, si sous prétexte écologique, on pouvait réduire mon emmerdement, je dirais pas non <img data-src=" />

(au passage, même chose pour le courrier papier malgré mon autocollant “pas de pub svp”)


que dire de l’impact du streaming type youtube ou youp*rn <img data-src=" />



ça part d’une bonne intention, comme dématérialiser les tickets de caisse, mais je crois pas qu’un bout de papier recyclé consomme plus d’énergie au final qu’un pc/machine qui envoie le mail, serveur, réception du mail sur smartphone ou autre <img data-src=" />


Du coup, pour contrer cette pollution, le gouvernement va lancer un plan de rematérialisation des services publics afin de contrer les effets de la dématérialisation ? <img data-src=" />


Tu mets le doigt sur un phénomène réel et permets d’éviter la caricature comme Donk qui a mis les deux pieds dedans. Ça ne veut pas dire que les messages électroniques sont à bannir mais que, comme pour tous nos gestes quotidien, de la mesure est nécessaire.

Encore une fois c’est ancré dans notre vie donc on balaie d’un revers de la main en disant que c’est futile mais pas tant que ça.

Pour aborder ces problématiques je vous conseille le site greenit et pour ce sujet en particulier un lien intéressant


Moi je demande à voir les calculs, parce que la dernière fois un article prétendait qu’une vidéo YouTube consomme autant qu’un frigo, et en faisant un rapide calcul de la consommation moyenne d’un frigo (de type A) par heure et du nombre de vidéo YouTube regardée pas heure, on arrivait à 3-4 fois la production électrique mondial par heure de vidéo YouTube…








jb18v a écrit :



ça part d’une bonne intention, comme dématérialiser les tickets de caisse, mais je crois pas qu’un bout de papier recyclé consomme plus d’énergie au final qu’un pc/machine qui envoie le mail, serveur, réception du mail sur smartphone ou autre <img data-src=" />





Je me suis fait la même réflexion cette semaine dans un magasin de fringue quand ils m’ont demandé mon mail pour m’envoyer ma facture, soit disant pour l’écologie. Un petit papier recyclé VS des dizaines de mails, vive l’écologie. Parce qu’une fois qu’ils ont ton adresse, ils n’envoient pas que le ticket de caisse…

&nbsp;

Je ne comprends pas qu’il n’y ai pas Toujours l’option “souhaitez vous un ticket”, il faudrait faire évoluer la loi également la-dessous. Il y a des achats ou il faut une preuve, mais d’autres… Bof…









cyril8 a écrit :



Tu mets le doigt sur un phénomène réel et permets d’éviter la caricature comme Donk qui a mis les deux pieds dedans. Ça ne veut pas dire que les messages électroniques sont à bannir mais que, comme pour tous nos gestes quotidien, de la mesure est nécessaire.

Encore une fois c’est ancré dans notre vie donc on balaie d’un revers de la main en disant que c’est futile mais pas tant que ça.

Pour aborder ces problématiques je vous conseille le site greenit et pour ce sujet en particulier un lien intéressant





Notamment toutes ces joyeuses habitudes du style reply all, ou les conversations où chacun rajoute deux lignes dans le mail précédent puis renvoie le tout. On se retrouve vite avec des mails qui font vingt pages mais où quelqu’un a juste répondu quelque chose du style “ok” tout en haut, etc.



De mon point de vue, tout économie d’énergie même en apparence minime est bonne à prendre. Est-ce utile d’être abonné à cinquante newsletters qu’on ne lit pas vraiment ? Est-il nécessaire de conserver l’intégralité de sa correspondance mail sur un service en ligne ? Personnellement, je nettoie régulièrement ma boite perso gmail (tout comme ma boîte pro sur un autre service) notamment pour la maintenir sous la barre du giga d’espace utilisé.



Il est aussi bon de ce souvenir que la majeure partie de ce qui est conservé en ligne n’est pas conservé une fois mais plusieurs. Tous les gros systèmes de données pratiquent la duplication pour éviter la perte d’information à chaque fois qu’un disque se plante. Conserver un méga de données en ligne, ce n’est pas utiliser un méga mais plusieurs fois un méga.





grands fléaux pour l’environnement » : « Si cela peut paraître minime à l’échelle individuelle, en France, tous les ans, chacun des 47,5 millions d’internautes effectue environ 1 000 recherches sur le web, ce qui équivaut à environ 287 600 tonnes de CO2 émis dans l’atmosphère, soit 1,5 millions de kilomètres parcourus en voiture. »



1.5 millions de kilometres parcouru en voiture c’est pas énorme, c’est ce que font 200 voitures moyennes en 1 an….



On balance des chiffres qui semblent impressionnant sans remettre en perspective



edit: en fait il doit y avoir un grosse erreur dans leur calcul car 1.5 millions de km en voiture ca n’émet pas 287 600 tonnes de CO2…


Le mail aurait pu être très tôt (y’a 25 ans) rendu imperméable à un tas de spams. Simplement en faisant évoluer le protocole (ou une politique associée).



&nbsp;Comme par exemple de mettre à la poubelle automatiquement les mails provenant d’adresses inconnues des contacts quand le spam passe au travers des mailles. Ce qui serait en phase avec la netiquette d’ailleurs. Que cela soit inclus dans le RFC principal ou dans un autre qui lui soit rattaché (parce que le premier ne traite que du transport in fine),&nbsp; cela aurait fonctionné.



On pourrait alors juguler non seulement le spam mais aussi son transport depuis la source avec un peu de jugeote. ex: Si le réceptionnaire n’est pas d’accord, pas d’envoi.



Mais voila on en est au RBL… et on reçoit toujours des mails :





  • de la fille d’un inconnu qui a des millions&nbsp; à la banque mais qui ne peut pas les retirer sans votre aide… financière.

  • &nbsp;qui proposent des solutions pour enfin satisfaire madame au lit avec son nouveau membre élargi.

  • des scams demandant une régularisation de facturation.





    et j’en passe.



    &nbsp;Ce n’est pas l’énergie le problème, c’est celle qu’on dépense par la bêtise et l’attentisme. Si on enlevait ces derniers de l’équation on en ferait des économies.

    &nbsp;


À la louche, ce serait plutôt 1,5 milliards de kilomètres (en prenant pour hypothèse 150g de CO2 au kilomètre)


Les gens vont au plus simple. Un cloud, faut se connecter, transférer le fichier, récupérer le lien, le copier dans le courriel. Pareil pour la doc collaborative, et pire avec ceux qui ouvrent le doc pour modif et oublie de le refermer.


Oui, ce que je veux dire c’est que pour le moment, l’energie utilisée par les datacenter peut être renouvelable, l’énergie utilisée par les avions ne l’est pas du tout.


ça me fait penser à l’antispam d’outlook de microsoft, je reçois du courrier légitime en spam, et du spam en courrier.


oui il y a une erreur d’un facteur 1000 dans leur calcul


OK, le stockage dans les data centers… Mais c’est surement mieux que des montages d’archives dans des bâtiments chauffés ? Je vois en entreprise les locaux “archives ” sont en voie de disparition. Je pense que c’est pareil pour les administrations. Idem chez moi, tout est dématérialisé (banque, impôt, CAF,…), je ne met plus grand chose dans les tiroirs.


Franchement, si les mails consomment autant, combien consomment les bibliothèques de photos/vidéos non triées, le visionnage de film en streaming légal ou illégal, ou les giga bibliothèques de films et jeux piratés???



Les NAS perso dont l’utilité est très limitée la plupart du temps? Les PC allumés H24 chez tout le monde pour télécharger?

&nbsp;

Les téléphones et ordis allumés pendant x minutes juste pour récupérer une énième MAJ qui sera remplacée par 3 autres bien avant qu’on ai besoin de l’appli???

&nbsp;

Côté stockage pro, pas de bile, on a du dédoublonnage, du multitiering, etc… pour limiter le coût.



Pas sûr que le mail soit le plus éco-irresponsable de nos usages.


On s’inquiète de l’impact environnemental du papier pour fiches de paye/démarches administratives ?








dvr-x a écrit :



Bientôt une éco-taxe sur les mails ??&nbsp;<img data-src=" />






 Mais c'est tellement ça en plus ;)      

Ils sont capables de nous la pondre celle-là. A défaut de rendre les emails payants (cela a déjà été envisagé, genre 1ct l'email, à l'époque pour réduire le spam), ils pourraient instaurer une taxe solidaire.

Puis viendra le temps où qqun d'intelligent fera remarquer que le soucis ce ne sont pas les méchants citoyens qui s'envoient quelques emails, mais plutôt qu'un % massif du trafic email est généré par le spam. C'est donc encore et toujours le spam qu'il faut combattre.


A une époque le problème était que la publicité consommait la quasi totalité de bande passante mobile par rapport aux informations utiles, mais bizarrement rien n’a été fait. Maintenant ils s’attaquent aux email qui sont désormais très loin d’être le moyen de communication le plus utilisé.



Encore une fois on responsabilise le publique sans parler des excès à la source. Il faut trier nos déchets mais il n’y a toujours pas de législations pour les industriels arrête le sur emballage non recyclable. Là c’est pareil il faut trier nos email mais la plupart de ceux que je reçois sont de la pub et des spam …


D’apres des sources sûres, Les serveurs de Netflix et la consommation du fonctionnement du&nbsp; réseau +consommation du hardware des familles, représentent 552 % de la production mondiale de co2


ce qui du coup enlève toute crédibilité à ce que raconte cette députée.

Et c’est dommage, parce que le fond est intéressant.








odoc a écrit :



Concernant les PJ, bon courage les gens n’arrivent pas à faire autrement,




  • on n’a un cloud rien que pour ça, type nextcloud avec partage possible via un lien + mdp, bah les gens continuent à envoyer en PJ.

  • On rédige un article à 5 ? bah on s’envoie mutuellement chaque version avec chaque correction (souvent l’un des 5 prends sur lui de tout fusionner). Pourquoi ne pas passer par l’édition collaborative ? trop compliqué…



    Quand le problème vient des habitudes des gens, c’est pas l’état qui pourra y faire quoi que ce soit.





    On sent l’informaticien basique qui parle…

    Si les gens n’utilisent pas cet outil, ce serait de la faute des gens ? Non, désolé, c’est la faute de l’outil et des gens qui l’ont mis en place. Un outil se doit d’être plus pratique et plus rapide que ce qu’il remplace. Quand c’est le cas, il est rapidement adopté (sous réserve d’un minimum de promotion interne).



    Plutôt que de pester contre les gens, il faudrait voir d’abord à faire le nécessaire pour le rendre plus pratique et/ou faire la promotion nécessaire (non, une formation online de 30 minutes n’est pas une promotion, c’est même le contraire)



Je crois que c’est un artifice.



Les mails sont stockés dans des data center

Les data center (pour toutes les données, pas uniquement les mails) consomment 10% de l’électricité française (ce qui ne m’étonnerait pas plus que ça vu que ça fonctionne en continu)



Donc on triche en faisant croire que les mails correspondent à 10% de l’électricité française alors qu’a coté des vidéos autre données collectées ça doit pas représenter grand chose.



Surtout que comme dit dans d’autres commentaires il faut voir comment c’est stocké.

Après si vraiment les mails sont problématiques il faudrait peut être effectivement travailler sur les spam, car eux ils consomment et servent à rien


Ce chiffre est largement fantaisiste. ce chiffre de 10 % est le pourcentage d’internet dans son ensemble dans la consommation d’électriciité.



les courriels représentent une part négligeable de ça.


Je pense pour ma part que même TOUS les data center pour TOUTES leurs conso n’utilisent pas 10% de la production en électricité. Je pense, AMHA, que c’est n’importe quoi ces chiffres.



Maintenant c’est à elle de faire la preuve de ce qu’elle dit. On va voir. Je ne vais pas lacher l’affaire, par principe.


Ok dac. Si elle réponds plus vite de le délai de fermeture des com’ <img data-src=" />


1.5 millions ou 1.5 milliards, en fait c’est pareil ou presque, vu que ce sera toujours plusieurs ordres de grandeurs en dessous de ce que consomment les voitures sur un an en France.



Une simple recherche google (honte à moi!) pointe sur 725 milliards de kms parcourus en France (en 2013).



Bref, tout ça est ridicule, et le seul impact environnemental, c’est tout ce bon oxygène consommé par les cerveaux (malades?) de nos députés désoeuvrés…








Faith a écrit :



On sent l’informaticien basique qui parle… Si les gens n’utilisent pas cet outil, ce serait de la faute des gens ? Non, désolé, c’est la faute de l’outil et des gens qui l’ont mis en place. Un outil se doit d’être plus pratique et plus rapide que ce qu’il remplace.





L’utilisation du cloud dans les emails devrait s’effectuer de manière transparente avec au pire une option à cocher pour upload / download la dite pièce jointe. Au final c’est plus ou moins le fonctionnement basique d’un réseau social.



Mais franchement si dans tout ça il y avait qu’un seul truc à retenir c’est l’augmentation en résolution des photos qui doivent à vue de nez être 90% des PJ ou à aucun moment on te demande de la réduire en taille alors que ça suffirait à 90% des utilisateurs voir +. Je ne parlerais même pas des gifs animés… Le format JPG lui aussi n’est pas forcément le plus adaptés et le remplaçant est à la traine pour des histoire de brevet à la con.



&nbsp;



0,03g pour un email en France



source en bas de la page 32 :https://theshiftproject.org/wp-content/uploads/2018/11/Rapport-final-v8-WEB.pdf


On a résolu le problème de l’envoi des pièces jointes en formant les chefs de projet à Office 365. Ils ont rapidement vu les avantages de l’outil et les pièces jointes sont rapidement devenues de l’histoire ancienne.


Commencez déjà par arrêter d’envoyer les photos de bébé par email (surtout en BMP)&nbsp;&nbsp;

5 Mo pour un bébé qui en vaut un autre.&nbsp;<img data-src=" />


Si on est logiques, il faudrait aussi supprimer les open spaces qui augmentent l’envoi de mail de 50%.


Il faudrait faire le même calcul sur le passage d’INternet au tout HTTPS.

Lecture d’un flux Youtube HD d’une heure en HTTP,

la même en HTTPS, côté client ET serveur.








v1nce a écrit :



Commencez déjà par arrêter d’envoyer les photos de bébé par email (surtout en BMP)  

5 Mo pour un bébé qui en vaut un autre. <img data-src=" />





Chiffres ?



Bon, plus en détails, dans les pays développés Internet c’est de l’ordre de 8 % de l’électricité :https://www.rts.ch/info/sciences-tech/7286072-internet-engloutit-pres-de-8-de-la…



Laquelle est largement décarbonée en France.



Et au lieu de se préoccuper des courriels, c’est la vidéo qui mange tout le débit :https://www.rudebaguette.com/2018/10/trafic-internet-video-bande-passante/


Comme tout sujet qui demande un peu de maîtrise de ce qu’on fait, il y a

une part d’effort à faire, c’est inévitable. Simplifier un outil c’est

masquer sa complexité en faisant des choix à la place de l’utilisateur.

Plus on simplifie, plus on décide à la place de l’utilisateur. C’est

peut être confortable pour ce dernier, mais il est dans le même temps

dépossédé de sa capacité à adapter son usage. Il y a donc un équilibre à

trouver entre confort et fonctionnalité. A partir de là, je dirai que non, un outil ne doit pas nécessairement simplifier et accélérer des usages à partir du moment où son objectif est d’offrir à l’utilisateur un meilleur contrôle de ses usages.



Dans le cas précis des pièces jointes dans les e-mails,

les protocoles permettent ça. Ce n’est peut être pas génial mais c’est

comme ça. On ne peut donc pas interdire son usage, comme on ne peut pas

obliger l’utilisateur à utiliser une autre méthode.

&nbsp;

La seule

solution possible et réaliste aujourd’hui c’est de proposer des outils

annexes pour décharger les serveurs de mails. Donc nécessairement on

introduit une ou plusieurs étapes supplémentaires dans l’usage. Ce n’est

peut être pas idéal mais on n’a pas trop le choix.



Je te rejoins sur l’aspect promotion qui est important et qui ne doit pas non plus occulter l’accompagnement et la formation (dire qu’un outil est super génial, ça ne suffit pas, il faut aider les gens à se l’approprier). Si on en est encore à discuter de l’impact carbone des pièces jointes en 2019, c’est que trop de gens n’ont pas encore les notions de bases sur le fonctionnement d’un ordi et d’un réseau et donc qu’il y a une manque de formation.


Malheureusement, il ne suffit pas d’invoquer “le cloud” pour régler le soucis. Tu compares l’e-mail aux réseaux sociaux sauf que dans le premier cas, il s’agit d’un ensemble de protocoles plus ou moins standards déployés par de multiples organisations à travers le monde et dans le second cas, il s’agit d’entreprises qui ont chacune leur écosystème propriétaire et qui maitrisent leur infrastructure de bout en bout.



L’e-mail a malheureusement bien des travers mais reste la seule solution à peu près standard pour échanger de manière asynchrone. Jusqu’à aujourd’hui, aucun protocole standard n’a su le remplacer donc on est obligé de composer avec. Et comme tu dis, les usages qu’on en fait sont en grande partie néfaste. Mon avis c’est que la seule vraie solution c’est de bien former les gens à l’outil informatique et de pousser des bonnes pratiques.



&nbsp;


Et bien heureusement je fonctionne toujours en POP3 (oui oui, 2019, POP3), je dois donc moins polluer… Euh non, attendez.



On pourrait s’intéresser à énormément de choses relatives à l’usage logiciel informatique. Les logiciels mal optimisés qu’ils soient ou non fournis avec des produits (Corsair iCue, 510 % de mon CPU), les sites internet complexes ou bourrés de Javascript qui font tourner nos CPUs pour juste quelques lignes d’informations intéressantes, les publicités résistantes à nos Adblocks (qui consomment pour nous épargner cette gène), le BITCOIN, etc.



&nbsp;


Hum effectivement. En France en 2015 on était autour des 1%. Même si ça a certainement augmenté depuis il y a peu de chances que ce soit 10%.



La seule chose que je vois c’est qu’elle ait parlé de la consommation mondiale d’électricité du numérique qui serait évaluée à 10% du total de la consommation.



Du coup la manipulation est encore plus exagérée


Eco-ceci Eco-cela …



Et si on commençait par nous lâcher la grappe avec tous ces pseudo arguments écolo-bobo ?








M4tthieu a écrit :



Mon avis c’est que la seule vraie solution c’est de bien former les gens à l’outil informatique





J’utilise l’informatique depuis suffisamment longtemps pour savoir que c’est faux car désolé de le dire mais les outils sont A CHIER et plus le temps passe plus c’est A CHIER. Je vais prendre un exemple tout con avec 10 photos sur un smartphone qui dois finir en PJ par mail :

Actuellement :

Tu dois allumer ton pc, puis tu dois prendre ton câble micro usb fragile au possible pour ouvrir un dossier composé de 10.000 photos puis faire un copier coller dans un dossier sur ta machine. Ensuite tu dois lancer un logiciel de retouche photo pour baisser la résolution des images puis tu les glisse dans un mail.



Tu m’étonne que les gens préfèrent balancer les photos du smartphone direct dans un mail sans passer par un pc même si pour ça il faut envoyer plusieurs mail, que ça finissent en MMS ou alors direct up sur un réseau social.

La méthode optimisée :



Tu allume ton pc et ton y dépose via wifi les images dans un dossier sur le bureau de ton pc avec une app native des deux côtés puis quand tu les fait glisser dans un mail tu à un joli pop up qui te demande si tu veut réduire la tailles des images avec la possibilité de le faire automatiquement pour la prochaine fois.



En l’état actuel c’est déjà la lutte pour balancer des photos d’un smartphone à un pc sans cable, le réseaux c’est chiant à configurer et parfois ça ne marche pas. En wifi il y à pas d’application officielle et beaucoup d’application payante ou qui demande de créer un compte utilisateur.







ps : Il faut bien comprendre que c’est pas parce qu’une personne peut correctement gérer l’informatique qu’elle y prendra du plaisir en rendant une tache simple théoriquement en une tache complexe dans la pratique, et c’est même l’inverse je pense.

&nbsp;



perso j’ai toujours un doute sur l’impact environnementale de la numerisation des documents

1 feuille de papier (qui de surcroît peut-être recyclée ) à un impact environnement “ponctuel” une fois produite elle ne consomme plus (oui je ne prends pas en compte le stockage dans dans grand entrepôt comme certains disent)

alors qu’une fiche de paie une fois émise doit-être répliquée sur plusieurs serveur etc etc du coup c’est une fois émise qu’elle commence à consommer&nbsp; et ça sur plusieurs dixaine d’années (genre&nbsp; 40 ans pour la durée de cotisation) et pour les documents médicaux genre les prises de sang (diabétique, malade de la thyroide , et autres&nbsp; patient avec des prises de sang régulière … ) ou on peut se dire qu’il est raisonnable de les garder a vie …


Je ne sais pas quel smartphone tu utilises mais le mien me demande avant l’envoi si je veux compresser les photos ou les envoyer en taille d’origine.


Entierement d’accord, d’où le fait d’interpeller la personne. Comme j’aime bien la science et les NTIC, c’est un sujet qui me passionne, je vais vraiment tenter tout pour avoir sa réponse. J’y crois quand même moyen, vu qu’en vrai elle ne peut pas fournir les chiffres


Si on commençait d’abord par s’attaquer à tous les mails non désirés




  • Spams

  • Pubs



    Ensuite j’ai de gros doutes sur ces chiffres. Notamment au niveau du stockage


e-timbre ;)


Avis a la rédaction, un article approfondi visant à vérifier les chiffres avancés serait vivement apprécié.


Je ne peux qu’approuver.

Et même sans parler d’e-mail ou d’informatique, si on supprimait la pub en général, ça nous ferait tous le plus grand bien


N’oublie pas que pour conserver longtemps des documents papier, il faut contrôler la température et l’humidité. Selon les documents, tu peux remplacer un entrepôt complet par un simple robot-bande, qui ne consomme probablement quelques centaines de Watt (+ autant de clim).


On peut débattre pendant mille ans du caractère ergonomique ou non de tel ou tel outil et de la facilité d’usage de tel ou tel workflow. Je suis sûr que tu me trouveras tous les exemples que tu veux et moi autant de contre exemple que tu veux.



Le fait est que l’informatique est et restera encore longtemps un univers hétérogène (comme tu le montre dans ton exemple). C’est illusoire de penser qu’on pourra unifier tout ça (et n’est pas forcément souhaitable). La seule façon de s’en sortir convenablement c’est de maitriser ce que l’on fait un mnimum et pour ça, il n’y a pas 36 solutions, c’est la sensibilisation/formation.








Plastivore a écrit :



Ouh là ! On a vraiment l’air de faire face à un mélange des genres, ici. Vu de loin, les émissions de CO2 ont l’air d’être calculées sur une estimation à l’échelle mondiale, mais il me semblait que, cocorico, en France on était trop les super #1 du respect de l’environnement avec les émissions de CO2 virtuellement inexistantes en sortie de nos super centrales nucléaires vieillissantes de la mort qui tue.



Donc bon, OK, le nucléaire c’est très caca à cause des déchets radioactifs, mais en termes d’émissions de CO2, c’est quand même super kikoulol. Si on veut vraiment réduire la production de dioxyde de carbone à l’échelle nationale, il me paraît qu’on vise la mauvaise cible.





Je partage l’essentiel de ton commentaire, j’en profite pour préciser que le volume de déchets est particulièrement faible (surtout par rapport à n’importe quelle industrie), surtout rapporté à l’énorme quantité d’électricité produite.



Après, on sollicite sans doute dans le savoir des datacenters ailleurs qu’en France ou d’autres pays à bon bilan carbone (comme la Norvège).







RévolutioN a écrit :



Le CO2 n’est pas un poison, les plantes en ont besoin, et en respirer ne nous rend pas malade.





Personne ne dit que c’est un poison.

Ceux qui s’en inquiète pointent son rôle dans l’effet de serre, et dans l’impact sur le changement climatique. Et les conséquences, dont certaines sont difficiles à prévoir, seront considérables (cf les conf de Jancovici par exemple).







RévolutioN a écrit :



Par contre pour parler des particules fines et autres poisons qui sont dans l’atmosphère (notamment dans les appartments avec les meubles en aggloméré, etc…), là on n’entend bizarement aucun lobby !





On n’entend que ça !

Particulièrement à la mairie de Paris (et son combat au final absurde contre le diesel, à contretemps), mais pas uniquement.



Interdiction de la cigarette en France &gt; pouf, impact direct sur notre impact Carbone, la pollution de l’eau, et la pollution de l’air, etc. Plus amélioration en bonus du pouvoir d’achat des drogués (à la nicotine).

Mais non <img data-src=" />

Elle pourrait aussi intensifier la lutte contre les spams, qui représentent x% du trafic mondial, mais non (ex : régie de pub SFR, Michael Kors, etc)…








Faith a écrit :



On sent l’informaticien basique qui parle…

Si les gens n’utilisent pas cet outil, ce serait de la faute des gens ? Non, désolé, c’est la faute de l’outil et des gens qui l’ont mis en place. Un outil se doit d’être plus pratique et plus rapide que ce qu’il remplace. Quand c’est le cas, il est rapidement adopté (sous réserve d’un minimum de promotion interne).



Plutôt que de pester contre les gens, il faudrait voir d’abord à faire le nécessaire pour le rendre plus pratique et/ou faire la promotion nécessaire (non, une formation online de 30 minutes n’est pas une promotion, c’est même le contraire)







Euh… oui… mais non. Les gens savent pas écrire des emails, ils s’en servent mal, y’a pléthore de solutions pour quasiment tous les usages de l’email, et qui font mieux que ce que fait un email. Pourquoi l’email est mal et exagérément utilisé ? J’en sais rien… Par contre je sais qu’il y a des tonnes de logiciels qui font bien mieux que tout ce qu’on peut faire avec un email (sauf quelques usages pour lesquels l’email était prévu à la base et pour lesquels il fait le taff). Donc c’est pas un problème d’offre ou de solutions.



Exemples :

• Quand tu reçois un email avec toute l’historique de la conversation, l’email n’est pas prévu pour ça (c’est stupide de dupliquer à chaque envoi toute la conversation passé, et pour l’envoyeur, et pour le destinataire)

• Quand tu reçois un email avec une pièce jointe et qu’il y a d’autres personnes en copie : l’email n’est pas fait pour ça (c’est stupide de dupliquer la pièce jointe pour chacun des destinataires)

• Quand tu reçois un email avec plusieurs destinataires, j’ai envie de dire que l’email n’est pas fait pour ça (on duplique encore, alors que le message est le même pour tous les destinataires)

• Quand je reçois un email pour me notifier d’un truc : l’email n’est pas fait pour ça (là, on peut considérer qu’il y a un manque côté solution technique). La notification est dupliquée (du SI source vers des serveurs mail) et stockée, même lorsqu’elle est périmée (on peut, certes, supprimer l’email…)

• Quand tu reçois les emails de collaborateurs réguliers avec leur signature… à chaque fois… Là aussi l’email n’était pas prévu pour ça (inclure des signature). L’information, encore une fois, est dupliquée inutilement… encore et encore.

• Qu’est-ce que j’ai vu encore comme cas… Ah ouais, le cas tout bête, l’email du collègue qu’est à l’autre bout d’la pièce pour me demander un truc.



Tout ça, ce sont des habitudes qu’on doit peut-être à un manque de solutions techniques à un moment donnée, mais qui, aujourd’hui, n’ont plus lieu d’être. L’email a été détourné pour des usages pour lesquels il n’est pas prévu et/ou pas optimisé, les habitudes se sont installés… bon bah au bout d’un moment faut vivre avec son temps.



euh disons qu’au CNRS on a déjà limite les moyens d’avoir tous un ordi alors payer un abonnement pour utiliser un traitement de texte, comment dire ;)

Et je suis même pas sur que la DSI soit ok avec ce type de logiciel en fait (typiquement skype et dropbox sont interdit, même si régulièrement utilisés :s)








Donk a écrit :



Afin d’être plus écolo, je ne vais plus envoyer de courriel.

Dorénavant j’enverrais mes courriers par la poste.







Cynique et pourtant je ne serais pas étonné qu’à l’époque où il n’y avait que le courrier postal, la consommation d’énergie liée aux transmissions écrites ait été bien plus faible qu’avec les échanges mails d’aujourd’hui. Et oui c’était plus contraignant et plus cher donc on s’en envoyait beaucoup moins. Et pas pour dire 2-3 conneries.



C’est le fameux paradoxe de Jevons, qui s’était rendu compte de ce phénomène à l’époque des machines à vapeur. L’auteur de cet article en parle à peu près au tiers de son écrit :

https://atterrissage.org/technologies-societe-durable-65514b474700





“…en augmentant l’efficacité des machines, on diminue le coût des services qu’elles nous rendent et de fait, cela crée de nouvelles possibilités d’utilisation qui à la fin aboutissent à une hausse de la consommation globale de ressources.”



Diminues la consommation énergétique d’une technologie et la dite technologie va se déployer encore plus au point que, prise dans son ensemble, elle consomme plus qu’avant.



C’est pour ça que ceux qui croient que l’innovation seule (sans que l’homme se limite par sa volonté …merdique il faut bien l’admettre) va sauver notre planète me font doucement rigoler.



Oui bah vous voulez revenir au courrier, fax et aussi aux pubs que l’on recevait dessus en entreprise ? Sans compter que l’on devait prendre des coursiers même pour balancer les doc lourdes via disquettes et autres zip.



Maintenant revenons sur la consommation des datacenters, l’impact par rapport à ce qu’il héberge est minime si on ne l’avait pas justement centralisé. Pour ceux qui connaissent, vous payer non seulement l’hébergement, mais aussi la connexion et la conso électrique (hors prix du matos que vous fournissez) donc pour une entreprise vous faites hyper gaffe à la conso de vos serveurs. Depuis 10 ans les nouveaux datacenters consomment moins et le matos hébergé idem.



Bref c’est un faux problème que l’on met sur le dos de l’informatique avec en plus des chiffres fantaisistes.








Faith a écrit :



On sent l’informaticien basique qui parle…

Si les gens n’utilisent pas cet outil, ce serait de la faute des gens ? Non, désolé, c’est la faute de l’outil et des gens qui l’ont mis en place. Un outil se doit d’être plus pratique et plus rapide que ce qu’il remplace. Quand c’est le cas, il est rapidement adopté (sous réserve d’un minimum de promotion interne).



Plutôt que de pester contre les gens, il faudrait voir d’abord à faire le nécessaire pour le rendre plus pratique et/ou faire la promotion nécessaire (non, une formation online de 30 minutes n’est pas une promotion, c’est même le contraire)







bah déjà j’suis pas informaticien et donc j’ai pas vraiment la main pour changer les outils ;) Effectivement mettre un pdf/doc sur le nextcloud du cnrs demande quelque clique de plus que le joindre dans un mail (faut se loguer puis envoyer le fichier et enfin le partager), y a pas vraiment moyen de faire plus simple à priori



En revanche entre ouvrir 1 lien vers un document partagé et s’y retrouver dans 50 versions d’un article le plus simple c’est bien le doc partagé qui en plus ne dépend pas de la version des programmes utilisés (c’est un sacré galère de rédiger un article quand des gens sont sous windows, mac, linux avec office d’une côté, libreoffice de l’autre et mac au milieu). Pourtant impossible de faire switcher les gens. Le pire c’est que côté stockage, ces 50 versions sont sur 5 boites mails différentes, mais aussi sur 5 pc et backup différents. A la longue ça en fait des données inutilement stockées.



Donc pour moi c’est tout de même la faute au 2 : les outils sont pas toujours plus pratique mais même quand ils le sont, les gens sont réfractaire au changement.









M4tthieu a écrit :



Donc nécessairement on

introduit une ou plusieurs étapes supplémentaires dans l’usage. Ce n’est

peut être pas idéal mais on n’a pas trop le choix.





&nbsp;Quel manque d’imagination… il suffit développer un plug-in à la messagerie interne faisant passer les pièces-jointes par un autre biais que le mail lui-même et ça y est “on a le choix”.

&nbsp;

&nbsp;









Tirnon a écrit :



A une époque le problème était que la publicité consommait la quasi totalité de bande passante mobile par rapport aux informations utiles, mais bizarrement rien n’a été fait. Maintenant ils s’attaquent aux email qui sont désormais très loin d’être le moyen de communication le plus utilisé.



Encore une fois on responsabilise le publique sans parler des excès à la source. Il faut trier nos déchets mais il n’y a toujours pas de législations pour les industriels arrête le sur emballage non recyclable. Là c’est pareil il faut trier nos email mais la plupart de ceux que je reçois sont de la pub et des spam …





Le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit.



Donc appliqué aux emails, c’est ne pas envoyer un email à 40 personnes pour rien dire. Et surtout lutter activement contre le spam et la publicités.

Perso depuis le RGPD, je reçois des mails de newletter auxquelles je me suis jamais abonné. Outre l’aspect données personnelles, ces emails sont inutiles et pollueurs (de ma boîte et de la planète).



C’est l’écologie misérabiliste. Il faudrait vivre comme des clodos pour être éco-responsables, arrêter de partir en vacances, arrêter de consulter internet, d’envoyer des mails, de lire des livres, de regarder la télé, de changer&nbsp; de déco, de vêtements, si possible ne pas avoir d’enfant. Il faudrait avoir des voitures roulant à 2 à l’heure, manger seulement des végétaux ayant poussé à moins de 10 km de chez soi, s’éclairer le moins possible, garder son smartphone pendant 20 ans, sa télé pendant 30. Au secours !








iodir a écrit :



C’est l’écologie misérabiliste. Il faudrait vivre comme des clodos pour être éco-responsables, arrêter de partir en vacances, arrêter de consulter internet, d’envoyer des mails, de lire des livres, de regarder la télé, de changer  de déco, de vêtements, si possible ne pas avoir d’enfant. Il faudrait avoir des voitures roulant à 2 à l’heure, manger seulement des végétaux ayant poussé à moins de 10 km de chez soi, s’éclairer le moins possible, garder son smartphone pendant 20 ans, sa télé pendant 30. Au secours !



Jolie caricature de l’anti-écolo qui n’a aucun argument.









Patch a écrit :



Jolie caricature de l’anti-écolo qui n’a aucun argument.





Sortir cet argument quand on fait une réponse d’une ligne, ça craint légèrement.









dvr-x a écrit :



Bientôt une éco-taxe sur les mails ?? <img data-src=" />





Pourquoi “bientôt” ? Elles existent déjà sous la forme d’une ligne dans ta facture EDF, plus une autre taxe cachée sous la forme de l’augmentation du prix de tous les biens et services du fait de la taxation des transports et de l’énergie en général, plus d’autres encore qui constituent ce qu’on appelle globalement la fiscalité verte, plus les milliards engloutis quotidiennement dans les marchés carbone (et qui donc ne servent plus à produire), et j’en oublie certainement.









iodir a écrit :



C’est l’écologie misérabiliste. Il faudrait vivre comme des clodos pour être éco-responsables, arrêter de partir en vacances, arrêter de consulter internet, d’envoyer des mails, de lire des livres, de regarder la télé, de changer  de déco, de vêtements, si possible ne pas avoir d’enfant. Il faudrait avoir des voitures roulant à 2 à l’heure, manger seulement des végétaux ayant poussé à moins de 10 km de chez soi, s’éclairer le moins possible, garder son smartphone pendant 20 ans, sa télé pendant 30. Au secours !







Le dramaturge : “comme des clodos”, “arrêter de partir en vacances” <img data-src=" /> Trop dur pour toi comment tu ferais pour être heureux sans ta petite vie de drogué technophile?



C’est vrai que dramatiser les choses est une bonne technique pour justifier de ne se poser aucune limite.



Allez hop comme ça vacances en Thaïlande alors que la France est un paradis pour passer ses vacances par sa géographie et ses climats très variés. Mais c’est un drame aujourd’hui voir honteux de ne plus sortir de France, qu’est ce que tu vas mettre comme photos cool sur facebook?



Vivre comme des clodos carrément, on t’a demandé de vivre sans toit dans la rue? <img data-src=" /> Déjà arrêter de refaire en permanence sa garde robe chez h&m avec des vêtements de merde fabriqués dans des conditions de travail pitoyables ça te fera pas de mal.



Voiture à 2 à l’heure… Tu viens de Marseille non? <img data-src=" /> prends un vélo tu monteras à 25-30 avec de l’entrainement.



Végétaux ayant poussé à 10km. C’est quoi le problème? Tu voudrais faire plus exotique auprès de tes potes en les ayant acheté en Amérique du Sud?? ça change quoi tant que ça se mange?



Ton smartphone remplaces le souvent oui. Fabriqué en partie par des travailleurs forcés travaillant dans des conditions atroces. Mais je n’ai jamais douté que le consommateur Européen avait largement gardé les bonnes vieilles habitudes de l’époque coloniale. Après tout derrière notre “richesse” en occident se cache toujours un esclave ou un quasi-esclave quelque part. Imposer le capitalisme associé au liberalisme aux pays pauvres nous a permis de continuer à bien vivre sur le dos d’une partie du monde même après avoir perdu nos colonies. C’est globalement la même chose au final.



Pareil si ta télé est de bonne qualité c’est quoi ton problème?



Qui t’a dit de pas t’éclairer normalement? De toute manière l’éclairage est un chauffage d’appoint l’hiver et l’été t’en a pas besoin.



Là c’est vraiment la caricature du mec qui veut se poser 0 limite. Pourtant ça me rappelle ce que me disait un couple de petits vieux de mon entourage qui vivait dans un bidonville dans les années 50 avant la politique des hlm : “On avait rien à faire, du coup on faisait l’amour. Mon Dieu quel drame”, tu vas peut-être découvrir le sexe <img data-src=" />



Il est possible de faire une intégration nextcloud plus sexy.

Il supporte aisément le single sign on (yunohost le fait par exemple) et rien n’empêche de développer des plugins adaptés. J’ai déjà utilisé mon instance personnelle pour transmettre des docs lourds. Genre mon dossier de prêt immobilier !



Enfin, tout dépend des moyens qu’on veut donner au projet, comme toujours.



A titre perso je dois néanmoins avouer être content d’avoir réussi à faire utiliser les outils collaboratifs Google Drive au sein du conseil syndical de ma copropriété. J’aurais aimé utiliser du nextcloud mais quid de la maintenance derrière et le fait que tous les membres avaient déjà un Gmail facilitait l’adoption.. (je risque pas d’être au conseil toute ma vie 😁)

Ils ont vu un réel intérêt de passer du “ j’ai imprimé le compte rendu et mis dans vos boîtes pour me faire un retour” à “merci de commenter le document partagé”.


Ben voilà, c’est bien ce que je disais, c’est de l’écologie misérabiliste… et décomplexée en plus.




générant pour chacun une émission de 20g de CO2



Jusque 20g, comme une lettre pour la poste. <img data-src=" /> Ça sent le doigt mouillé trempé…








iodir a écrit :



Sortir cet argument quand on fait une réponse d’une ligne, ça craint légèrement.



Ah oui je confirme, ta caricature craint. Mais pas que légèrement.

PS : quand il n’y a aucun argument en face, je ne vois pas pquoi j’en porterais.









CowKiller a écrit :



C’est le fameux paradoxe de Jevons, qui s’était rendu compte de ce phénomène à l’époque des machines à vapeur. L’auteur de cet article en parle à peu près au tiers de son écrit :

https://atterrissage.org/technologies-societe-durable-65514b474700





Sauf que ce paradoxe est discutable de nos jours, sur au moins 2 des 3 effets existants. Il a été crée à une époque où la population n’avait presque rien donc forcément chaque progrès serait compensé. De nos jours où même au fond de l’Afrique on peut trouver des smartphones, la différence est importante.



A part sur le ré-investissement de l’argent économisé par l’amélioration de l’éfficacité, on peut même dire qu’il est presque obsolète.



Car améliorer l’efficacité des voitures pourrait permettre d’augmenter le kilométrage réalisé par trajet ou d’en faire plus fréquemment. Mais qui a envie de passer plus de temps dans sa voiture ? Améliorer les batteries des smartphones permettrait quoi au final, de l’utiliser plus souvent ? A-t-on le temps de jouer davantage dessus ?



Au pire, cet argent sera donc dépensé ailleurs… ou épargné, vu le climat général défaitiste.



Donc, on pose une question énergétique basée sur une moyenne mondiale au gouvernement français que n’aura qu’à répondre que l’électricité française est beaucoup moins productrice de CO2 que ça…



Comment se faire jeter gratuit par le gouvernement, félicitations.



On peut toujours discuter de comment réduire l’utilisation de nos centrales à gaz, ou se demander comment faire autre chose que d’incinérer nos déchets en produisant de l’énergie (chauffage urbain entre autres), mais clairement, pour la production d’électricité avec une quantité raisonnable de CO2, on est dans les meilleurs au monde.



Je ne vois pas comment c’est difficile de comprendre que notre gouvernement n’influe que sur notre pays, hors relations diplomatiques où il est réellement d’obtenir quelque chose sans donner autre chose.


Commençons par virer la pub de nos pages WEB, ca allègera les pages, et c’est un geste écologique ;)




Si cela peut paraître minime à l’échelle individuelle, en France,

tous les ans, chacun des 47,5 millions d’internautes effectue environ 1

000 recherches sur le web, ce qui équivaut à environ 287 600 tonnes de

CO2 émis dans l’atmosphère, soit 1,5 millions de kilomètres parcourus en

voiture



Sauf erreur, ça ferait plutôt 1.5 milliard de km parcourus.

En France, chaque&nbsp; année, nous parcourons plus de 700 milliards de km.



Donc toutes les recherches de tous les français représenteraient 0.2% de la production de CO2 sur les routes… (une grosse semaine)

&nbsp;








skankhunt42 a écrit :



La méthode optimisée :



Tu allume ton pc et ton y dépose via wifi les images dans un dossier sur le bureau de ton pc avec une app native des deux côtés puis quand tu les fait glisser dans un mail tu à un joli pop up qui te demande si tu veut réduire la tailles des images avec la possibilité de le faire automatiquement pour la prochaine fois.&nbsp;



Actuellement, c’est un peu ce que propose “mon téléphone” sur Windows.



Sinon, la vraie méthode optimisée, puisque la plupart des gens synchronisent leur photos dans le cloud, ce serait d’envoyer un lien vers la photo dans le cloud, non?









Kevsler a écrit :



Exemples :

• Quand tu reçois un email avec toute l’historique de la conversation, l’email n’est pas prévu pour ça (c’est stupide de dupliquer à chaque envoi toute la conversation passé, et pour l’envoyeur, et pour le destinataire)





Le “top posting”, c’est ces #@%! de Microsoft qui l’ont popularisé, avec leur Outlook à la con, pourissant le système et mettant la Netiquette aux oubliettes.







Kevsler a écrit :



• Quand tu reçois un email avec une pièce jointe et qu’il y a d’autres personnes en copie : l’email n’est pas fait pour ça (c’est stupide de dupliquer la pièce jointe pour chacun des destinataires)





C’est vrai, d’ailleurs dans une boîte précédente, dans Outlook on avait une extension qui permettait d’envoyer la PJ quelque part et de mettre le lien dans le mail.







Kevsler a écrit :



• Quand tu reçois les emails de collaborateurs réguliers avec leur signature… à chaque fois… Là aussi l’email n’était pas prévu pour ça (inclure des signature). L’information, encore une fois, est dupliquée inutilement… encore et encore.





Le pire je trouve les boîtes comme les banques qui mettent 2 x 10 lignes, en français et en anglais, pour dire que si on n’est pas destinataire bla bla bla… Jamais compris.

Et il y a ceux qui mettent des images pas petites (mais réduites visuellement) dans leur signature, au lieu d’un lien.







odoc a écrit :



bah déjà j’suis pas informaticien et donc j’ai pas vraiment la main pour changer les outils ;) Effectivement mettre un pdf/doc sur le nextcloud du cnrs demande quelque clique de plus que le joindre dans un mail (faut se loguer puis envoyer le fichier et enfin le partager), y a pas vraiment moyen de faire plus simple à priori





Il est vrai que ça devrait exister depuis longtemps, en particulier dans les grosses structures, un système très simple pour faire comme je disais un peu plus haut.







Faith a écrit :



Quel manque d’imagination… il suffit développer un plug-in à la messagerie interne faisant passer les pièces-jointes par un autre biais que le mail lui-même et ça y est “on a le choix”.





Oui mais apparemment ce n’est pas vu comme une priorité.

(en vrai, en est-ce une ? Pas certain)







SebGF a écrit :



Il est possible de faire une intégration nextcloud plus sexy. […]

Enfin, tout dépend des moyens qu’on veut donner au projet, comme toujours.



A titre perso je dois néanmoins avouer être content d’avoir réussi à faire utiliser les outils collaboratifs Google Drive au sein du conseil syndical de ma copropriété. J’aurais aimé utiliser du nextcloud mais quid de la maintenance derrière et le fait que tous les membres avaient déjà un Gmail facilitait l’adoption.. (je risque pas d’être au conseil toute ma vie 😁)

Ils ont vu un réel intérêt de passer du “ j’ai imprimé le compte rendu et mis dans vos boîtes pour me faire un retour” à “merci de commenter le document partagé”.





Effectivement c’est pas mal d’y être arrivé (et dommage de passer par Google évidemment).









iodir a écrit :



C’est l’écologie misérabiliste. Il faudrait vivre comme des clodos pour être éco-responsables, arrêter de partir en vacances, arrêter de consulter internet, d’envoyer des mails, de lire des livres, de regarder la télé, de changer de déco, de vêtements, si possible ne pas avoir d’enfant. Il faudrait avoir des voitures roulant à 2 à l’heure, manger seulement des végétaux ayant poussé à moins de 10 km de chez soi, s’éclairer le moins possible, garder son smartphone pendant 20 ans, sa télé pendant 30. Au secours !





Comme un clodo, non ; mais plus modestement, c’est certain.

Quand on vu la démonstration faite par Jean-Marc Jancovici sur le nombre de machines (ou équivalent machines) qu’on utilise au quotidien, on comprend mieux que sans énergie abondante, on ne peut plus avoir la même vie.



https://jancovici.com/transition-energetique/l-energie-et-nous/combien-suis-je-u…







Patch a écrit :



Jolie caricature de l’anti-écolo qui n’a aucun argument.





Le terme de “clodo” est exagéré mais il y a un fond de vérité.



Ca me fait penser que les Guignols avaient fait dire à je ne sais plus quel politique que le seul vrai écolo était le clodo, du fait de son empreinte carbone assez légère.







CowKiller a écrit :



Le dramaturge : “comme des clodos”, “arrêter de partir en vacances” <img data-src=" /> Trop dur pour toi comment tu ferais pour être heureux sans ta petite vie de drogué technophile?

C’est vrai que dramatiser les choses est une bonne technique pour justifier de ne se poser aucune limite.

Allez hop comme ça vacances en Thaïlande alors que la France est un paradis pour passer ses vacances par sa géographie et ses climats très variés. Mais c’est un drame aujourd’hui voir honteux de ne plus sortir de France, qu’est ce que tu vas mettre comme photos cool sur facebook?





Ne plus partir en Thaïlande ou à des milliers de km fait partie des choses qui font baisser les émissions de carbone, cela dit ce n’est qu’une petite partie de nos émissions du fait de notre train de vie (même au SMIC).







CowKiller a écrit :



Qui t’a dit de pas t’éclairer normalement? De toute manière l’éclairage est un chauffage d’appoint l’hiver et l’été t’en a pas besoin.





Depuis les fluocompactes et encore plus depuis les diodes, ce n’est plus le cas pour le chauffage.

Et déjà du temps des ampoules à incandescence, l’éclairage était un poste de dépense minoritaire pour l’énergie et l’électricité.







TheKillerOfComputer a écrit :



Sauf que ce paradoxe est discutable de nos jours, sur au moins 2 des 3 effets existants. Il a été crée à une époque où la population n’avait presque rien donc forcément chaque progrès serait compensé. De nos jours où même au fond de l’Afrique on peut trouver des smartphones, la différence est importante.

A part sur le ré-investissement de l’argent économisé par l’amélioration de l’efficacité, on peut même dire qu’il est presque obsolète.





Non, il a raison.

Ça s’appelle l’effet d’aubaine.

Et dans la pratique, les progrès dans le rendement (efficacité énergétique) n’ont jamais fait baisser la consommation globale. Jancovici (oui encore lui :-) ) l’explique bien, chiffres à l’appui, dans son dernier cours aux Mines.









jb18v a écrit :



ça part d’une bonne intention, comme dématérialiser les tickets de caisse, mais je crois pas qu’un bout de papier recyclé consomme plus d’énergie au final qu’un pc/machine qui envoie le





&nbsp;Surtout que pour les tickets de caisse, les procédures administratives sont encore trop lourdes:



Pour un particulier , pourquoi pas, mais va essayer de te faire rembourser une note de frais par la compta d’une boite sans le ticket de caisse … ? Et la comptable qui t’explique que elle aussi se fait chier à tout garder… en cas de contrôle fiscal !



Pour moi cette schizophrénie de l’état est un énorme frein à toute évolution réelle et rapide. c’est une des raisons pour lesquelles RIEN de ce qu’on fait (par exemple niveau écolo) ne peux marcher.



&nbsp;(Et je ne parle même pas de l’incompétence, comme le montre l’article de greeit cité dans ce fil de commentaire)



Je tiens à le faire remarquer : je suis d’accord avec toi, OlivierJ ^^



Pour l’histoire des signatures, j’vois ça comme un canal “marketing” supplémentaire (un canal de communication). Et j’ai aussi l’impression que c’est à celui qui aura la plus grosse, dans les grosses entreprises.








brice.wernet a écrit :



Sinon, la vraie méthode optimisée, puisque la plupart des gens synchronisent leur photos dans le cloud, ce serait d’envoyer un lien vers la photo dans le cloud, non ?&nbsp;





Logiquement oui mais le danger du cloud c’est le stockage sur le long terme et l’autre danger c’est d’aller sur le liens à chaque fois que tu veux visionner des photos ce qui pompe de la bande passante pour rien.



Si il y avait un truc à traiter en priorité ça serait les cryptos comme le bitcon.



J’ai souvent remarqué en entreprise que la longueur de la signature des mails ou l’intitulé du poste sont inversement proportionnelles à la quantité de travail fournie.


<img data-src=" />


D’accord avec toi, mais on n’était pas vendredi <img data-src=" />


Non, la vraie qui se voit, qui culpabilise(rait), qui touchera(it) les français qui en envoient des tonnes,

mais qui n’est pas faisable.


faudrait savoir ?

on nous pousse sans cesse à ne plus vouloir de papier et à utiliser le dématérialisé,

&nbsp;et au final c’est pas bien ?