votre avatar Abonné

deathscythe0666

est avec nous depuis le 18 décembre 2018 ❤️

Bio

Oups.
On dirait que quelqu'un ici aime garder ses petits secrets, comme si de par hasard il y avait quelque chose à cacher...
Désolé, ô lectrice de passage, cher lecteur égaré, pas de révélation sensationnelle pour le moment sur ce profil.
Repassez plus tard ?

1464 commentaires

The Human Machine Couverture du livre Team

Le 10/04/2024 à 21h 49

La guerre c'est moche, les crimes de guerre, c'est pire, les génocides c'est carrément le fond.

- On ne touche pas aux civiles (on a peine eu le temps de le dire aux crapules du Hamas que les bouchers Israéliens s'y sont mis aussi et avec un enthousiasme tout aussi féroce)
- Si vous avez un problème et que vous pensez le résoudre en pratiquant le génocide, c'est vous le problème.
- Si vous préparez ouvertement le réaménagement du territoire avec des appels à candidature une fois tous les habitants chassés ou tués, et que vous passez à la télé pour en faire la promo, ça met un peu à mal le narratif que vous ne voulez pas faire de génocide.

Pour le reste je ne vois qu'un pion de propagande ici et c'est vous.

Pas la peine de reprocher à ajevorsu de faire de la propagande/de troller si c'est pour faire pareil : on ne touche pas aux civils, mais il y a une énorme différence (juridique tant que morale) entre cibler spécifiquement des civils et mener la guerre par le viol, et la torture, et faire des morts collatéraux en ciblant avant tout des combattants cachés dans la population civile. Ça s'appelle l'intentionnalité, et c'est un des piliers de base de la justice.

La question ne se pose pas pour les actes du Hamas le 7 octobre. Elle se pose (parce que le bourrinage sans stratégie de l'armée israélienne semble assez grossier pour qu'on s'interroge sérieusement sur l'intention) pour la riposte d'Israël.

Le 10/04/2024 à 21h 44

https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_international_coutumier

Convention de Genève, La Haye...

Je cite ta référence :

"représentative et pratiquement uniforme et acceptée comme étant le droit."

Il n'y a aucune pratique uniforme concernant les armes citées. Et à partir du moment où tu ne reconnais aucune de ces juridictions, il n'y a aucune forme de contrainte.

Le 09/04/2024 à 14h 27

Les mines interdites ? Les armes nucléaires interdites ? J'aimerais bien voir votre droit international.

Au passage, sur certaines catégories d'armes, il y a des conventions, mais elles ne s'appliquent à qu'aux pays qui les ratifient (en général, c'est d'ailleurs de l'hypocrisie, on ne ratifie ce genre de convention que quand on pense qu'on n'aura jamais besoin du type d'arme en question).

Le 09/04/2024 à 14h 20

Genre comme l'URSS et les USA en Afghanistan, la France en Indochine, les Nazis en Union Soviétique, etc. ? On ne compte plus les guerres perdues (ou non gagnées) par des puissances supérieures en moyens, et qui infligent des dégâts totalement disymétriques à leurs ennemis (comme le body count semblait l'attester au Vietnam)



Je n’ai pas dit qu'ils la gagneraient. J'ai dit qu'ils avaient une supériorité militaire / technologique, et que je ne vois personne au monde s'empêcher (en tout cas de bon cœur) d'utiliser les armes qu'ils ont à disposition.

C'est bien ce que tu écris ici :
"c'est le fonctionnement d'une guerre: celui qui a la supériorité militaire et qui tue le plus de ses ennemies gagne."

Mais sinon, je suis d'accord, à partir du moment où tu ne peux te permettre le luxe de la défaite (typiquement, tu combats sur ton propre sol un ennemi qui a décidé de te faire disparaître en tant que nation et que peuple), tu utilises tous les moyens à ta disposition.

L'exception notable est l'arme nucléaire, qui a un statut et une doctrine d'utilisation à part à cause de ses spécificités qui en font une arme hors norme.

Le 08/04/2024 à 15h 38

Si les guerres ne sont jamais propres, ça me semble quand même difficile de comparer les techniques de combats de chacune. À mon sens, c'est un peu comme comparer les armes des guerres Napoéloniennes avec les bombes d'Hiroshima et Nagasaki larguées sur le Japon par les États-Uniens. Vous pouvez difficilement demander à une armée d'utiliser ce qu'elle a à sa disposition au moment où se passe cette guerre. Ce sera sûrement à des accords comme ceux du protocole de Genève de trancher la question de l'utilisation des IA (très récente dans ce domaine), comme pour certaines armes chimiques.

Les tribunaux seront là pour juger de tout ça quand elle sera finie, je n’en doute pas.

On pourra faire le trie entre tout ce qu'on a pu entendre (je ne compte plus les articles, dans un sens comme dans l'autre, s'excusant d'un article de la veille affirmant des choses qui se sont avérées fausses, ou reprenant des chiffres fantaisistes non vérifiés, ou des gens se précipitant pour hurler au génocide, alors que ça me semble loin d'être acquis quand on se penche sérieusement sur la définition qui en est faite — les guerres s'accompagnent toute d'une guerre de l'information et de propagande en tout genre).

On peut toujours reprocher à Israël d'avoir une large supériorité militaire (et reprocher l'origine de cette supériorité), et des conséquences de ça sur leurs ennemies, mais… c'est le fonctionnement d'une guerre: celui qui a la supériorité militaire et qui tue le plus de ses ennemies gagne. C'est aussi cruel, froid, con, et horrible que ça, une guerre. On le rappellera jamais assez.

Encore une fois: le mieux, ça aurait été qu'elle ne commence pas. Ou qu'un des deux camps se rende le plus tôt possible, quitte à se sacrifier, pour épargner la population civile.

"On peut toujours reprocher à Israël d'avoir une large supériorité militaire (et reprocher l'origine de cette supériorité), et des conséquences de ça sur leurs ennemies, mais… c'est le fonctionnement d'une guerre: celui qui a la supériorité militaire et qui tue le plus de ses ennemies gagne. C'est aussi cruel, froid, con, et horrible que ça, une guerre. On le rappellera jamais assez."

Genre comme l'URSS et les USA en Afghanistan, la France en Indochine, les Nazis en Union Soviétique, etc. ? On ne compte plus les guerres perdues (ou non gagnées) par des puissances supérieures en moyens, et qui infligent des dégâts totalement disymétriques à leurs ennemis (comme le body count semblait l'attester au Vietnam)

"Encore une fois: le mieux, ça aurait été qu'elle ne commence pas. Ou qu'un des deux camps se rende le plus tôt possible, quitte à se sacrifier, pour épargner la population civile."

Dans des guerres avec des camps jusqu'au-boutistes, se sacrifier pour épargner la population civile est rarement un choix judicieux. Dans le cas présent, je peine à voir l'issue positive qu'il y aurait pour les Gazaouis à laisser Israël faire ce qui lui plaît, et je vois encore moins comment Israël pourrait tendre l'autre joue à un camp qui a juré de faire disparaître le moindre Juif de la Palestine.

"Vous pouvez difficilement demander à une armée d'utiliser ce qu'elle a à sa disposition au moment où se passe cette guerre."

Il manque un ou deux mots non ?

Le 08/04/2024 à 15h 31

Oui, parce qu'avant les attaques du Hamas, tout allait bien... bonjour le révisionnisme...

Cette guerre contre les palestiniens dure depuis plus de 7 décennies, le seul moment où une paix crédible aurait pu être atteint a été écourté par l’extrême droite qui a assassiné le premier ministre Yitzhak Rabin, pris le pouvoir et détruit les accords de paix qu'il avait signé.

Cette extrême droite est encore au pouvoir, et elle est occupée à commettre un génocide qu'aucun attentat du Hamas ne pourrait justifier.

Heureusement que l'histoire commence en 1947, quand les Juifs se sont installés au pif en Palestine après la guerre. Ah ben non en fait, l'histoire a commencé bien avant, avec entre autres choses, l'éviction et le massacre des Juifs de Palestine par l'empire Ottoman. On peut déplorer la situation actuelle sans pour autant tout mettre sur le dos d'Israël, surtout que le conflit a été à l'initiative des pays arabes qui voulaient (encore une fois) se débarrasser des Juifs en Palestine. Chaque fois, Israël a repoussé un peu plus fort, chaque fois ses voisins sont revenus à la charge.

Pour la part de responsabilité d'Israël, tu as le post de carbier ci dessous (ou dessus, ça dépend où tombe ce que j'ai écrit dans le fil) qui montre bien comment le gouvernement de droite de Netanyahou a jeté de l'huile sur le feu, tout en laissant prospérer le Hamas, le tout bien à l'abri (supposé) de son dôme de fer et de ses murs.

Le 08/04/2024 à 12h 23

Les guerres propres n'existent pas, mais systématiser les comportements qui mènent aux bavures ou aux crimes de guerre, ce n'est pas pareil. Les Français au Mali auraient fait un demi millième de ce qu'Israël fait avec son IA, ou de ce qu'a fait le Hamas, on aurait eu un tollé complet dans les médias et l'opinion publique (et ça aurait été mérité).

Il y aura toujours des déviants dans les armées (parce que ce sont de grosses organisations avec de nombreuses personnes), et il y aura toujours la tentation de couper dans les angles pour aller plus vite (hello Guantanamo, ou JM Le Pen en Algérie). Mais ce qui distinguera une politique sérieuse vis-à-vis de l'éthique et/ou de la volonté d'améliorer les choses, ce sont les suites qui seront données (personnes poursuivies en justice, parfois même des gouvernements) ou pas.

Le 08/04/2024 à 12h 10

Tant qu'à faire dans les numéros (unité 8200, magazine +972), pourquoi pas ;-)

Le 10/04/2024 à 21h 37

Et ?

Le fait qu'on les nomme terres rares est dû au fait qu'elles sont présentes partout mais très peu concentrées, et que ça a du coup un impact environnemental très élevé de les extraire. Rien de plus.

Le 09/04/2024 à 14h 29

Mais elles ont un impact très important sur l'environnement pour être exploitées.

Le 09/04/2024 à 14h 43

Ou bien ne pas choisir et être indépendant comme la fait le général De Gaule ?

Et la dictature comme la démocratie n'est qu'un moyen de gouvernance. Et l'une comme l'autre amène à des catastrophes en cas d'abus.
(Oui la démocratie peut être abusé et amène à de la terreur lorsqu'elle est même employée
Cf. Révolution Française et la Terreur (sic) ; L'ascension du parti Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) en1920. )

De Gaulle a toujours été pour une certaine idée de la France (qui n'est plus crédible dans un monde de superpuissances) mais aussi d'un indéfectible soutien pour les USA notamment lors de la crise des missiles de Cuba, mais ça, tous les patriotes en carton ont toujours la mémoire trop sélective pour se le rappeler.

Les cas que vous citez n'ont pas de rapport direct avec la démocratie, puisqu'ils consistent justement à utiliser la démocratie contre elle même (et bien que je ne sois pas certain qu'on puisse qualifier les premières organisations politiques post révolution française de démocratiques) pour faire élire un pouvoir dictatorial qui s'empresse de détruire tous les garde fous existant dès son arrivée au pouvoir.

Le 03/04/2024 à 19h 21

Le problème est pas si simple : si ce qui fait vendre, c'est du vite fait avec des règles dont on sait qu'elles marchent, les IA peuvent faire le job pour moins cher. Donc les artistes ne vivront plus de leur travail (y compris les bons, parce que la machine à tune ne va pas chercher à faire dans le détail si elle peut gagner plus en payant moins). Et quand plus aucun artiste ne pourra exister en gagnant sa vie, l'IA nous répètera éternellement les mêmes merdes (honnêtement, rester coincé le reste de ma vie avec la production musicales des 2020's, ça fait un peu ch...).

Heureusement qu'on arrivera probablement toujours à conserver une petite niche de passionnés soutenus par une petite population un peu critique, sans quoi l'IA pourrait devenir un problème assez important. Elle pourrait le devenir dans des domaines qui ont besoin d'évoluer mais dans lesquels on travaille rarement par passion.

La Justice US offre jusqu'à 7M$ pour toute information au sujet de 7 pirates informatiques d'État chinois

Le 29/03/2024 à 17h 46

Oui, il suffit de lire le texte. Je cite: des efforts pour influencer et mettre en œuvre des décisions politiques,

Et d'autres sources, non liées à Vault 7:

Dov H. Levin's 2020 book Meddling in the Ballot Box: The Causes and Effects of Partisan Electoral Interventions, the United States intervened in the largest number of foreign elections between 1946 and 2000 source

Autre article

Je continue ?

Justement, je trouve la phrase très peu claire, d'autant qu'elle est dans un paquet de choses que les agents doivent évaluer donc je ne vois pas s'il s'agit de jauger les efforts des candidats pour convaincre de leurs décisions ou d'efforts de la CIA pour peser dans les décisions. Il me semble que les USA ne sont pas aussi subtils dans leur approche pour convaincre des gouvernements étrangers, il suffit d'un peu de chantage économique et/ou de propositions économiques ou de défense pour avoir ce qu'ils veulent.

Leur poids est tel que, même une grosse connerie dite par un candidat à la présidence des USA (donc même pas le président en titre) peut influencer les dirigeants des autres pays.

Le 28/03/2024 à 13h 09

Tout à fait.
Et côté EUA, je ne pense pas que ce soit plus blanc (petit rappel ici)

On parle d'altérer les élections ou d'emprisonner des opposants politiques dans ton lien ?

Edit : les USA ne sont pas tous blancs (personne ne l'est), mais faire dans le relativisme n'apporte rien.

Voiture électrique

Le 29/03/2024 à 17h 41

Dans les commentaires d'un utilisateur de l'i3 REx :
"REX paresseux lors des longues montées? Cela montre une mauvaise utilisation de la voiture : tous les conducteurs ont bien compris qu’il fallait anticiper la mise en route du REX pour conserver toute la puissance dans les montées ou toute la vitesse sur autoroute ( il n’y a que les journalistes de l’ADAC pour écrire une telle absurdité et montrer leur mauvaise connaissance de la voiture)"
https://www.automobile-propre.com/bmw-i3-rex-lelectrique-a-prolongateur-dautonomie-testee-sur-5-ans-et-100-000-km/

Je suis d'accord, mais, et c'est un gros mais, c'était vendu comme permettant de continuer à rouler batterie presque vide. C'est comme l'autopilot Tesla, entre ce qu'on devrait en faire et la façon dont c'est présenté, ça prête à la critique.

Le 28/03/2024 à 16h 51

Ca a aussi existé, sur la BMW i3 REx : voiture électrique, et quand la charge devient trop basse, un moteur de scooter 650cc se met en route pour alimenter la batterie.

Il me semble que c'était dangereux parce que la puissance pouvait chuter très fortement sans avoir prévenu l'utilisateur (générer le courant nécessaire pour charger la batterie et le consommer immédiatement derrière, c'est difficile avec un tel moteur, du coup, problématique sur autoroute).

Le 28/03/2024 à 16h 50

Je dirais pas que n'importe quel BEV conviendrait, mais effectivement aucun souci pour tous les BEV typé route avec recharge vraiment rapide ou très grosse batterie: Model 3, Model 3 LR, Ioniq 5, Renault Scénic, ...

C'est pour ça que je parle de ceux qui ont un tarif similaire aux PHEV. Dans les moins chers (coucou la spring), clairement, ce n'est pas le cas.

Le 28/03/2024 à 12h 40

Le véhicule hybride rechargeable correspond à certains usages, en particulier celui de la personne qui fait environ 40 bornes quotidiennement pour le boulot, et régulièrement plus de 400 bornes dans un week-end (voire dans une journée).

L’escroquerie, c’est d’avoir vendu ça à des gens qui n’en avaient pas le besoin ou pour lesquels l’usage n’était pas adapté. Mais c’est surtout un problème de politique fiscale du coup.

N'importe quel BEV actuel (au tarif d'un PHEV) couvre les usages que tu mentionnes, y.c. les 400km du WE ou de la journée.

Le 27/03/2024 à 16h 50

C'est le problème principal du PHEV : sur le papier, ça peut avoir une conso fossile très faible, mais c'est totalement dépendant de l'usage qui en est fait. Au contraire, un BEV, c'est 0L de carburant qui y sera brûlé (et même si sa charge se fait sur une source carbonée, ça reste mieux que de cramer du pétrole dans un moteur), quoiqu'on fasse avec.

Mais oui, avec une utilisation correcte, on peut descendre assez bas en conso (théoriquement, à zéro, mais là, autant acheter un BEV).

Le 27/03/2024 à 16h 47

Il n'y a pas une masse différente pour les PHEV comme c'est le cas pour les BEV ?

Free Speech Free Assange

Le 28/03/2024 à 13h 36

En fait, il a traité le sujet qui est dans le "Ground vii)", c'était un des arguments sur ce point. Et c'étaient de nouvelles preuves qui ne changent pas la décision de la juge (point 210 du jugement) :

The judge’s critical finding however is that there was nothing to show that the conduct in relation to the Embassy was connected to the extradition proceedings.

The new evidence does not change that. On the face of the allegations (on the evidence before the judge and the fresh evidence) the contemplation of extreme measures against the applicant (whether poisoning for example or rendition) were a response to the fear that the applicant might flee to Russia. The short answer to this, is that the rationale for such conduct is removed if the applicant is extradited. Extradition would result in him being lawfully in the custody of the United States authorities, and the reasons (if they can be called that) for rendition or kidnap or assassination then fall away.

En résumé, les raisons (si on peut les appeler comme ça) pour le kidnapper ou l'assassiner tombent une fois qu'il est extradé aux USA. Une fois aux USA, il ne pouvait plus s'enfuir vers la Russie.

Donc, non ça n'a pas été laissé sous le tapis mais cela n'a pas été considéré comme devant empêcher l'extradition.
J'ajouterais même que c’est un argument en faveur de l'extradition puisque l'extrader aux USA le protège contre le risque d'enlèvement ou d’assassinat par la CIA. :D

En résumé, les raisons (si on peut les appeler comme ça) pour le kidnapper ou l'assassiner tombent une fois qu'il est extradé aux USA. Une fois aux USA, il ne pouvait plus s'enfuir vers la Russie.


Vu les efforts déployés en actions en justice par les USA, ça serait sacrément zinzin d'envoyer la CIA pour le tuer (surtout que ça changerait quoi maintenant ? Le mal qu'il a fait est fait, le tuer n'y changera rien).

logo apple

Le 27/03/2024 à 10h 46

Par la Russie, il n'y a pas d'ambiguïté là dessus. Les USA sont aussi en train de subir la manipulation des opinions dans des pays d'Afrique identifiés comme fragiles par la Russie.


Non ce n'est pas vraiment le cas. La Russie s'investit dans certains pays mais les EUA eux aussi ne sont pas loin. C'est l'UE et la France qui perdent du terrain.

Les Chinois sont historiquement un pays moins belliqueux que les EUA, c'est factuels, il suffit de regarder les conflits depuis la 2nd guerre mondiale où les EUA c'est presque 2 x plus que la Chine.
Je rappelle le budget 2024 des EUA DoD c'est 864 Mds$. La Chine c'est 231 Mds$.
Je ne ferai pas le ration par habitant hein mais bon :fumer:

Bref, ce ne veut pas dire pour autant que les Chinois ne représente pas une menace mais elle est différente, moins agressive et plus efficace que la poudre.

Bref, ce ne veut pas dire pour autant que les Chinois ne représente pas une menace mais elle est différente, moins agressive et plus efficace que la poudre.


Ça doit être pour ça qu'ils paradent tous leurs camions lanceurs d'ICBM nucléaires à chaque fête nationale...
La position et les intentions belliqueuses de la Chine ne sont même quasiment plus cachées, il ne faut pas se voiler la face : le discours actuel de Xi est le même que celui de Poutine il y a qql années. Et le but ultime, c'est toujours d'imposer le communisme au monde entier (merci, mais non merci).
Les Chinois sont historiquement un pays moins belliqueux que les EUA, c'est factuels, il suffit de regarder les conflits depuis la 2nd guerre mondiale où les EUA c'est presque 2 x plus que la Chine.


Ce n'est pas si simple que ça. À deux exceptions près, les interventions des USA ont toujours eu deux buts : l'intervention dans des conflits (guerres civiles ou guerres interétatiques) virant au génocide, ou blocage du développement du communisme (ce dernier étant une idéologie non seulement expansionniste, raison pour laquelle tes analyses sur la Chine ne tiennent pas, mais en plus absolument inhumaine - 50 millions de morts pour la seule Chine communiste) au Vietnam et en Corée (l'ouverture des hostilités étant à l'initiative de la CdN) notamment.

Pour le reste, toutes les interventions des USA ont pour but premier une expansion des démocraties (ça ne marche pas toujours, mais des fois si), et jamais la conquête, au contraire de la Russie ou de la Chine (qui en est à construire des îlots artificiels en pleine mer pour s'arroger le contrôle des eaux internationales), qui n'ont jamais libéré personne de l'Axe pendant la seconde guerre mondiale (la Russie a profité de l'occasion pour annexer toute l'Europe de l'Est). Pour finir sur les dépenses militaires américaines : en part du PIB ça reste peu (3.5%), et ça pourrait être moins si les Européens assumaient leur part du fardeau de la défense des pays démocratiques (au lieu de se palucher sur les dividendes de la paix qui sont en train de nous revenir en pleine poire).

Et si tu considères les Chinois comme étant moins belliqueux, tu te fourres le doigt dans l'oeil. Les Chinois, c'est JC Dusse : ils savent pas ce qui les retient de nous casser la g..., mais c'est la trouille. Sans les USA, ça fait longtemps qu'ils seraient à Taiwan, aux Philippines et chez d'autres voisins (ils s'installent aussi tranquillement en Russie).
Non ce n'est pas vraiment le cas. La Russie s'investit dans certains pays mais les EUA eux aussi ne sont pas loin. C'est l'UE et la France qui perdent du terrain.


Ça doit être pour ça que les affaires étrangères des USA s'alarment de la perte de leur influence en Afrique au profit de la Russie.
https://www.foreignaffairs.com/articles/africa/2022-02-17/russia-has-big-plans-africa
https://www.cfr.org/backgrounder/russias-growing-footprint-africa
https://www.theguardian.com/us-news/2024/mar/22/russia-niger-us-security-pact

Le 25/03/2024 à 10h 00

Vous oubliez facilement que MS a investi 150 millions de $ dans Apple quand cette dernière était en grande difficulté, de peur justement que la chute d'Apple ne provoque encore une action en justice envers MS.

Le 25/03/2024 à 09h 53

Les EUA sont plutôt impérialistes dans leur vision du monde. Bien plus que la Chine en fait.
Les EUA veulent imposer, y compris par la force, un modèle compatible avec leur organisation économico-sociale.
Par exemple, un américain mange l'équivalent annuel de 5 planètes. Pour continuer à l'alimenter, les EUA doivent sans cesse trouver des ressources. Ainsi, raisonnablement, pourquoi avoir besoin d'une itération annuelle d'Iphone pour laquelle, Apple devra trouver les ressources humaines et moyens de production en nombre (d'où le recours à la Chine) si ce n'est pour alimenter la machine à consommation américaine?
Tant que les EUA resteront sur ce modèle, ils seront aussi dans une stratégie impérialiste du monde* là où la Chine recherche plutôt la collaboration.
Je ne dis pas pour autant que la Chine est un modèle préférable, je dis surtout qu'il serait temps de cesser de tout miser sur les EUA.


*Ainsi, nous allons bientôt voir par qui la France a été sorti d'Afrique.

"*Ainsi, nous allons bientôt voir par qui la France a été sorti d'Afrique. "

Par la Russie, il n'y a pas d'ambiguïté là dessus. Les USA sont aussi en train de subir la manipulation des opinions dans des pays d'Afrique identifiés comme fragiles par la Russie.

"Tant que les EUA resteront sur ce modèle, ils seront aussi dans une stratégie impérialiste du monde [...] là où la Chine recherche plutôt la collaboration."

Certainement, ça se voit d'ailleurs à tous les pays annexés par les USA, et par le fait que la Chine ne s'installe jamais dans les eaux internationales, ni ne va chercher les poux à ses voisins dans leurs propres eaux internationales.

Le logo de Cap Emploi, l'agence chargée d'améliorer l’accès ou le retour à l’emploi de tous les demandeurs d’emploi en situation de handicap

Le 21/03/2024 à 10h 29

La preuve en grand prince il a pas même voté pour lui-même, il a pas fait 99 % :craint:

Et même, moins de 90%, il a carrément eu un petit coup de mou.

Le 20/03/2024 à 09h 49

Pour voir si c'était du second degré, je suis allé voir ton historique.
Et non ce n'est pas du second degré.

J'aimerais que tu nous expliques pourquoi tu arrives à mettre Poutine dans la conversation ?
Sachant que contrairement à certains extrémistes qui à chaque faits divers ont le coupable idéal (la nature du coupable changeant suivant l'extrème), toute personne normalement constituée attend la fin de l'enquête pour en tirer des conclusions.

Et pour conclure, sachant qu'aucun bouc émissaire n'a été cherché dans cette enquête, cela devra te rassurer à l'avenir quand ces mêmes enquêteurs mettront en avant (ou pas, l'avenir nous le dira) une potentielle ingérence russe dans la diffusion de fake news.

Tu sais bien que la démocratie parfaite de la Russie toute puissante qui-peut-pas-perdre ne s'abaisserait jamais à agiter toute la fange des sociétés démocratiques (qui ne sont en fait, bien entendu, que de viles dictatures décadentes qui se font passer pour des démocraties) pour leur nuire.

Le 20/03/2024 à 09h 48

Oui, mais c'est important pour éviter que ça se reproduise. C'est une saine démarche.

Une jeune fille sur son smartphone, dans un bus.

Le 18/03/2024 à 17h 12

C'est si bloquant que ça ?
Y'a pas des libs qui font ça ?

Mais je suis d'accord, c'est forcément un plus... Seulement un plus, par contre.

Dès que tu retrouves dans un environnement pluridisciplinaire, parler le même langage (les maths) est très important pour que ton équipe et ton projet fonctionnent. Des libs font certaines choses, mais ce ne sont que des outils, si tu ne connais pas le domaine et que tu fais n'importe quoi avec, tes résultats seront incohérents et inutilisables.

Le 18/03/2024 à 14h 52

Honnêtement, j'ai fuit comme la peste les maths dès mon BTS en poche, et ça m'a pas dérangé le moins du monde dans ma carrière : j'avais la "tête bien faite" pour l'informatique malgré tout.

Après, je parles d'un temps où Windows XP régnait encore en maître, donc ça a probablement changé entre temps.
Je vois notamment sur le site de l'éducation nationale (https://www.education.gouv.fr/les-programmes-du-lycee-general-et-technologique-9812) que "Le développement d'un mode de pensée numérique est aujourd'hui constitutif de la formation mathématiques. L'enseignement intègre une composante informatique qui recouvre l'algorithmique, la programmation et la pratique du tableur." C'est loin de mes cours assez abscons dont, je dois avouer, je n'ai plus grands souvenirs.

Une dernière chose : je fais la distinction entre les "maths" du collège et les maths (sans guillemets) d'après, car je crois savoir que ces derniers sont bien plus proche de ce qu'on appelle vraiment les mathématiques. Avant cela, je crois qu'on est surtout sur de l'arithmétique.

Mon point de vue est que la maîtrise des mathématiques au niveau lycée n'est absolument pas nécessaire pour faire de l'informatique (surtout dev web), même si ça reste un plus (notamment pour toute la partie data analyst, par exemple).

Tout dépend si tu veux faire du dev web toute ta vie ou te laisser l'opportunité de changer (vers autre chose que du management). Si tu n'as pas les outils mathématiques pour, par exemple, comprendre et utiliser une boucle de rétroaction en théorie du contrôle, tu te fermes beaucoup de portes sur des jobs dans les systèmes embarqués et les systèmes cyber-physiques. Les étudiants ont toujours du mal à aller plus loin que l'instant t, mais il ne faut pas oublier qu'une carrière dure 42 ans, donc plus on est outillé, mieux c'est.

Orange Marine

Le 18/03/2024 à 14h 34

Tu penses que l'Iran et les Houthis en ont qqch à faire des Africains ?

Spiderman sur la Grande muraille de Chine

Le 16/03/2024 à 16h 17

Je me demandes où tu as fait tes classes ? Comme il dit c'est une doctrine de géostratégie (et non géopoliticien) mise en place à partir de 51 et qui est continuellement renouvelée, Ate ne fais qu'expliquer ce qui est dans tous les manuels militaire US depuis 50 ans c'est aussi ça qui forme les relations internationales .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Doctrine_militaire

Pour le reste c'est ma foi un peu trop réducteurs (ou alors tu as décidé de faire court) et les US firent bien pire bien avant l'Irak. Mais derrière ils ont surtout continuellement affaiblit voir bloqué l'ONU, l'OMC, etc... bref toutes les instances pouvant les bloquer, les bouquins de Koffi Annan ou de Mabhurani sont assez explicites.
C'est d'ailleurs pour ça que les pays du sud cherchent des alternatives depuis les années 2000. Relire l’histoire des relations internationales est un plus...

Tu pinailles alors que la1ère barrière censément dans la stratégie américaine est en partie russe. Tu ne vois pas le problème de crédibilité que ça donne à tes affirmations ?

Quant aux instances internationales, en quoi les USA les affaibliraient plus que d'autres membres ?

Le 12/03/2024 à 21h 04

Une vidéo (20 minutes à voir tanquille) plus explicite qu'un long discours la 1er, 2ieme et 3ieme chaine des iles pacifique de la défense US : US NAVY CONTRE CHINE DANS LE PACIFIQUE : RÔLE DE TAIWAN ET STRATÉGIE US

Quant à Taiwan à l'ONU, il faut arrêter le côté bisounours. Les US sont les maitres du Monde ! Ils ont gagné la 2ieme guerre mondiale dans le pacifique et taiwan servira de base (ce ne sera pas la seule) pour la guerre de Corée et le Vietnam donc les US ont besoin de Taiwan à l'ONU. C'est tout !
Quant le problème se déplace guerre froide oblige et qu"ils ont besoin de la Chine et plus de Taiwan. Ils mettent la Chine à la place. Arrête de regarde le monde avec ds lunettes roses et où les populations et les peuples ont des droits. Le US font ce qu'ils veulent.

La chaîne d'îles avec les îles Kouriles (qui sont russes), fin de la blague. ATE Chuet est un aviateur, pas un géopoliticien.

Si les USA étaient les maîtres du monde et avaient besoin de Taiwan à l'ONU, explique moi comment la RPC a obtenu le siège de la ROC ? Ah, oui, peut être parce que l'ordre mondial selon les USA, c'est avant tout des règles démocratiques pour des instances internationales (c'est loin d'être parfait, mais ça fait nettement plus rêver que le monde selon Xi ou Putin) et qu'ils ont respecté le vote de l'ONU.

Il se passe dans le Pacifique et en Mer de Chine exactement ce qui s'est passé à l'est de l'Europe : les pays voisins d'une grande puissance envahissante (et qui ne s'en cache pas) cherchent juste à se protéger en s'alliant avec une puissance si possible encore plus grande.

Si les USA sont si puissants, c'est avant tout grâce à notre vision pacifiste de bisounours depuis la chute de l'URSS : fin des années 80, la France manquait certes de capacité de projection (c'est toujours le cas), mais les armées européennes étaient taillées pour faire face au pacte de Varsovie. Fin de l'URSS, on a décidé que c'était la fin de l'histoire et d'empocher les dividendes de la paix, pendant les USA nous fournissaient tout ce dont nous manquions (transport, information, etc.) et supportaient le gros de l'effort militaire contre les régimes terroristes, et pendant que les dictatures merdiques comme la Russie, la Chine, l'Iran et la Corée du Nord réarmaient comme des dingues, certainement pour faire des bisous aux voisins.

Aucune des démocraties n'est exempte de défauts (les USA en premier avec l'Irak de 2003), mais il n'y a rien de comparable avec les annexions à tout va de la Russie et l'appropriation des eaux internationales par la Chine.

Aujourd'hui, il ne faut pas se tromper de combat : c'est les démocraties (aussi imparfaites soient-elles, et à surveiller qu'elles ne virent pas à la dictature d'extrême droite) contre des dictatures dans lesquelles tu prends 15 ans de prison (et pas à la Française ou à l'Américaine) pour avoir prononcé le mot "guerre".

Le 12/03/2024 à 13h 54

Vu comme ils s'arrangent avec les règles de l'OMC pour bannir les produits étrangers après les avoir forcé à se vendre à des groupes étatiques, c'est pas étonnant (essaie d'accéder à un service en ligne non chinois depuis la Chine - sans VPN).

Le 12/03/2024 à 13h 52

Il ne manque pas une transition dans l'article ? On parle dans un 1er temps des Chinois qui "dés-américanisent" leurs entreprises et on saute à un analyste qui parle de la "dé-sinisation" des entreprises aux USA.

Le 12/03/2024 à 13h 50

Perso. je n'ai pas du tout envie que ça pête pour l'une ou l'autre raison citée. Maintenant, je me suis aussi complètement planté avec la Russie pensant qu'elle n'attaquerait pas il y a 2 ans :craint:

Bah il rattrape seulement leur retard, par contre ça va à l'encontre des intérêts US (Taiwan faisant partie de la 1er chaine d'ile de défense US) mais bon ils leur faudra encore quelques décennies avant d'arriver au niveau américains car il manque encore toute la technique et la RH derrière bref on verra ça dans 20 ou 30 ans.

Depuis quand Taiwan fait partie des îles de défense américaines ? C'est déjà le scandale quand un personnel politique US met les pieds à Taiwan, je n'imagine pas les réactions chinoises si les USA y installaient du personnel militaire.

Quant aux provocations, ce ne sont pas les USA qui prennent la Mer de Chine pour la Mer de LA Chine (et qui provoquent tous les voisins maritimes), et y construisent des bases navales sur îlots artificiels dans les eaux internationales pour ensuite les revendiquer.

Idem avec Taiwan, il faut manquer sacrément de recul pour gober les discours du PCC sur l'appartenance de l'île à la RPC (la ROC - Taiwan quoi - était membre fondateur de l'ONU, et son siège lui a été ravi par la Chine en 1971). L'erreur de la communauté internationale a été de botter en touche chaque fois que le sujet a été soulevé.

L'IA sur le terrain militaire

Le 11/03/2024 à 19h 36

Pourquoi trop tard ?
Ils ont déposé un brevet et on ne peut pas faire la même chose ?

Non, mais la façon dont c'est dit laisse entendre que l'idée est novatrice, alors qu'en fait, non.

Le 11/03/2024 à 16h 53

Évoquant la guerre des drones, qui sont « très vite brouillés » en Ukraine, le ministre imagine un drone doté d’IA « qui serait capable de continuer sa mission une fois qu’il a perdu le contact avec son pilote », et qui serait donc bien « plus redoutable » qu’un drone sans IA.

Trop tard, déjà fait en Ukraine : Saker Scout.

Le 11/03/2024 à 16h 50

Je suis assez sceptique sur l'article, même s'il cite le CEMAT. C'est comme la fin du MBT (Main Battle Tank) qu'on nous annonce depuis 70 ans à chaque guerre d'un nouveau type, et qui reste un élément incontournable des armées (pour ses capacités de tir, de mouvement, et de présence). Peut être que la question se pose pour les hélicos d'attaque (ça n'occupe pas le terrain, ça n'est pas très rapide pour éviter des armes légères, la capacité d'emport est peut être limitée par rapport à un bombardier), mais j'éviterais de jeter le bébé avec l'eau du bain uniquement sur le RETEX de l'Ukraine (où l'usage des hélicoptères est limité, pas nécessairement pour des raisons technologiques).

TikTok

Le 11/03/2024 à 17h 02

Adversaire, c'est un conçurent dans une compétition (genre une course a pied, ou ici classement de 1ere nation mondiale) ou un procès.
Tu va pas essayer de le tuer physiquement (normalement).
Tu va juste essayer de le battre / de gagner.

Un ennemi, t'essaye vraiment de le tuer.
Ennemi, c'est "inamicus" donc l'opposé d'un ami. (comme mortel -> immortel. Préfixe "in" pour dire que c'est l'inverse)

C'est une assez bonne définition, sachant que la Chine prend le chemin de la Russie et essaie de saper par tous les moyens les démocraties avant le passage aux armes. On est du coup dans une espèce de guerre sous le seuil avec la Chine (Xi Jinping ne se cache pas tellement de ses ambitions martiales; AMHA, il a révélé ses cartes trop tôt et déclenché des réactions de rejet en Europe et en Amérique du Nord). Tiktok est comme RT : tout beau tout poli dans sa version chinoise, vecteur de toutes les conneries possibles (les dictatures aiment retourner la liberté d'expression contre les démocraties) dans sa version mondiale.

logo OpenAI dans l'obscurité

Le 18/02/2024 à 20h 44

Tu sais que tu réagis à des propos de Fred42 et non les miens ?

Vous prenez la R&D de la défense pour des gogols ?


La R&D non. Ceux qui décident oui.

Tu prends d'ailleurs l'exemple des mines antipersonnelles, qui est malheureusement parfait pour ça. Je vois deux possibilités :
- ou bien elles ont été posées, en étant incapable d'imaginer les conséquences sur le long terme (ce qui soulèverait une certaine incompétence)
- ou bien elles ont été posées sciemment, en sachant le risque pour les populations sur le long terme (ce qui soulèverait un manque profond d'éthique, mais l'éthique ne fait pas gagner une guerre)

Dans les 2 cas, c'est très inquiétant, et la décision fut prise de les utiliser.
Ça rend l'outil non susceptible d'un friendly fire


Cela limite les risques, sans les empêcher. Et cela ne dit rien pour les populations civiles environnantes.
Vous pouvez être à peu près sûrs que l'innovation poursuivra de cette manière plutôt qu'en mode "on a lâché en pleine nature une IA armée faite à l'arrache avec des objectifs plus que flous". Ça, c'est un bon synopsis de film en revanche.


Autre approche. Les gars, on peut envoyer une armée de drône faire le boulot de nos soldats à la place. Il y a certes des risques de pertes civiles, mais ça va permettre de faire une guerre "éclair", qui va nous coûter 500 millions de $ avec 0 perte dans nos rangs. Ou sinon on envoie nos soldats, on va avoir une centaine de morts par an, et ça va nous couter 10 milliards chaque année et on estime que cela va prendre 5 ans. On choisi quoi ?

On ne peut malheureusement être sûr de rien, tant nous ne sommes pas dans la tête de nos dirigeants et qu'ils ont leur critère à eux :craint:

La R&D non. Ceux qui décident oui.


Ceux qui décident ne sont pas nécessairement au fait de ce que pourrait faire un concept (i.e., les soldats vont avant tout vouloir répondre à un pb concret, ici la perte de contrôle du drone).
Tu prends d'ailleurs l'exemple des mines antipersonnelles, qui est malheureusement parfait pour ça. Je vois deux possibilités [...]


Tu ne comprends pas les problèmes soulevés par un conflit majeur : dans une lutte pour la survie, tu es obligé d'arbitrer et, souvent, de calculer quelle solution est la moins pire pour toi. Dans le cas des mines (et ça marche aussi avec les bombes à sous munitions), elles permettent d'entraver l'ennemi et d'en tirer parti pour réagir dans les temps à une attaque. Les problèmes à long terme (devoir déminer, etc.) passent en second plan car ils n'auront de sens que si la nation survit.
Pour les Russes, ils n'ont signé aucune convention contre les mines ou les BAM, et l'Ukraine n'est pas la Russie, donc ils s'en tapent des effets à long terme.
Et cela ne dit rien pour les populations civiles environnantes.


On parle de conflit majeur, quand tu es entre deux camps sur la ligne de front, et qu'il pleut des obus (simples, à sous munitions, thermobariques, etc.), quelques drones qui déconneraient ne sont pas tellement un soucis de plus. Et les civils se baladent rarement en char, ou armés de fusils d'assaut.
Autre approche. Les gars, on peut envoyer une armée de drône faire le boulot de nos soldats à la place. Il y a certes des risques de pertes civiles, mais ça va permettre de faire une guerre "éclair", qui va nous coûter 500 millions de $ avec 0 perte dans nos rangs. Ou sinon on envoie nos soldats, on va avoir une centaine de morts par an, et ça va nous couter 10 milliards chaque année et on estime que cela va prendre 5 ans. On choisi quoi ?


On choisit rien car le premier scénario ne tient pas debout, c'est exactement le même fantasme que celui véhiculé - ô étonnement - par les forces aériennes à une époque, qui considèrent qu'il suffit d'avions et de bombes pour écraser l'ennemi et que le reste est inutile. Autant dire que ça ne marche jamais. Tu remarqueras d'ailleurs que ce qui manque principalement aux Ukrainiens, ce ne sont pas les drones (ils en produisent maintenant pls dizaines de milliers par mois), ce sont des obus pour améliorer le rapport de feux et permettre à l'infanterie d'avancer. Au passage, entre une volée de milliers de drones qui feront pour certains des dégâts collatéraux, et une avance à la russe en rasant les villes à coups de milliers d'obus quotidien, encore une fois je n'écarterais pas les drones pour une solution moins violente et aveugle.
On ne peut malheureusement être sûr de rien, tant nous ne sommes pas dans la tête de nos dirigeants et qu'ils ont leur critère à eux.


Il y a des cons partout, mais la plupart des militaires ont généralement une limite dans la connerie (contrairement à celle de la plupart des autres corps de métier, chez eux, la connerie a vite la mort comme issue).

Le 17/02/2024 à 22h 35

En fait, le plus important dans cette histoire c'est que c'est vraisemblable et qu'il faut faire attention à garder le contrôle d'une IA et de lui donner des limites fortes.


Tout à fait. Et faire attention à ce qui est évident/implicite pour un être humain,qui ne le sera pas pour la machine. C'est pour ça aussi que c'est difficile, car il faut être explicite et exhaustif sur les opérations interdites. Autant dire que c'est quasi-impossible.
Et ça doit nous rendre très prudents dans l'utilisation de l'IA dans les véhicules autonomes qui peuvent être des machines à tuer.


Aussi. Il y a d'ailleurs eu des soucis au début, avec des voitures qui avaient des comportements sûr en soit, mais en ayant un comportement qu'un conducteur humain n'aurait pas. Ce n'est pas un souci en soi pour les passagers de la voiture, mais pour les voitures environnantes, où le comportement imprévisible empêchait parfois l'anticipation.

Par exemple, accélérer et déboiter pour éviter un accident.
HS/poing dev : Vos 2 avatars, pseudos et horodatages de commentaires sont centrés au lieu d'être à gauche. Qui a cassé le site ? (Firefox ESR ici si ça joue et qu'un dev passe par là)


J'ai payé les dev pour ça :D non, en fait, j'en sais rien. Un petit bogue.

[edit]
Mon commentaire est normal cette fois-ci

[edit bis] J'ai trouvé l'origine du bogue. C'est ma faute. Mon commentaire était mal formé.

En fait, le plus important dans cette histoire c'est que c'est vraisemblable et qu'il faut faire attention à garder le contrôle d'une IA et de lui donner des limites fortes.


Vous prenez la R&D de la défense pour des gogols ? Les innovations de ce type se font progressivement. Par exemple, en Ukraine, une nouvelle génération de drones a vu le jour : ils utilisent de l'IA pour faire de la reconnaissance de cible. En cas de perte de liaison avec l'opérateur (due souvent à l'EW russe), le drone peut éventuellement frapper une cible seul. Mais ça va avec des limites dures :
- durée "d'indépendance" limitée dans le temps
- zone de frappe limitée dans l'espace (une zone où on est sûr de ne taper que des ennemis)

Ça rend l'outil non susceptible d'un friendly fire, contrairement à une arme très largement utilisée dans les guerres totales, qui ne différencie absolument pas ses victimes et peut continuer à tuer des années voire des décennies après avoir été mise en place : la mine.

Vous pouvez être à peu près sûrs que l'innovation poursuivra de cette manière plutôt qu'en mode "on a lâché en pleine nature une IA armée faite à l'arrache avec des objectifs plus que flous". Ça, c'est un bon synopsis de film en revanche.

Le 16/02/2024 à 22h 56

C'est malheureusement une vraie histoire. Les simulations n'étaient que des simulations numériques (heureusement !), mais le résultat était là.

Je vais essayer de retrouver la source (j'avais chercher rapidement pour mon précédant commentaire, sans retrouver).

[edit]

j'ai retrouvé !!!!

Ça n'a pas l'air d'être une info super fiable, et ça montre surtout que ce genre de système ne se développe pas à l'arrache sans test poussé et spécifications précises (on évitera de laisser ça à des startups). Il y a plein d'exemples d'IA qui font n'importe quoi (comme celle qui devait jouer à un jeu et ne pas perdre et avait trouvé comme solution de mettre le jeu en pause) mais toutes ont toujours été très loin d'une mise en production voire d'un processus de conception normal (i.e. on joue avec des IA pour voir ce qu'elles font).

Le 16/02/2024 à 13h 09

Il y a très peu d'exemples (aucun qui me vient en tête d'ailleurs) de réglementation contraignante à l'échelle planétaire. S'agissant d'usage militaire, ça veut donc dire que ce sera la course pour tous ceux qui peuvent se le permettre afin d'éviter de sanglantes déconvenues.

Le 16/02/2024 à 13h 07

On en est loin, pour le moment, les systèmes avancés tombent en panne au bout de 2 jours sans maintenance :D

Infographie de la galaxie Viginum

Le 13/02/2024 à 14h 42

Des fake-alities plutôt :D

Le 13/02/2024 à 14h 41

Ils n'usurpent pas de sites à grande audience, c'est moins insidieux que l'opération RRN. C'est probablement pour ça qu'il y a moins d'audience aussi (résultat retourné avec le domaine pravda.qqch, ça donne un peu idée de ce qu'on y trouvera).

une Tesla model S bordeaux en mouvement

Le 09/02/2024 à 09h 44

A l'origine ou par contagion n'est pas le pb. Quand ca arrive sur ces merdes sur roues le seul moyen de les éteindre serait de les balancer à la mer. Sur des navires fermés, pas facile.

Mais lis l'article sans sélectionner les mots et les phrases, bordel, le pont où étaient les VE N'A PAS ÉTÉ TOUCHÉ par l'incendie. C'est trop dur à comprendre ?

Le 08/02/2024 à 16h 17

T'as vu la vierge mon garçon? Tu iras dire cela aux types qui sont morts sur un roulier ne manquant pas d'eau autour à pomper sans parvenir à éteindre sur un tel navire...

Dis que tu ne sais pas lire sans dire que tu ne sais pas lire (sur Fremantle Highway, les VE n'ont pas pris feu, donc ton marin mort l'est d'autre chose que d'un feu de batterie).

Le 04/02/2024 à 22h 33

Le pb, c'est que les VT on arrive à les éteindre. Les VE, sur terre comme en mer, à part les balancer aux poissons y'a pas de solution pourtant c'est pas l'eau à pomper qui manque ni l'équipement de ce type de navire ou l’entraînement de l'équipage: C'est juste inextinguible si le feu les touche. Pour la cause, quand le navire est au fond de l'eau c'est pas facile en effet.
Pour les particules, je dirais qu'entre le résultat de combustion auquel nos poumons sont rodés depuis Néandertal et du métal fritté ou de la particule de pneu, l'effet de ce qu'on colle dans un melting-pot commun n'est peut-être pas le même.
Les mines: Tu t'enfonce mon garçon! Y'a pas grand chose de plus dégueulasse surtout que celles dont on cause sont à ciel ouvert.
Tout cela pour des bagnoles jetables. Mais c'est de la perception: "OK Millenial", comme ils disent à propos d'autres.

Les VE aussi s'éteignent, c'est plus difficile mais pas impossible, et les RETEX font que les pompiers sont de moins en moins démunis. Pour le reste, c'est du blable pseudo scientifique ou post-vérité (Fremantle Highway n'a pas coulé).

Les mines: Tu t'enfonce mon garçon!


Quel attitude condescendante pour assener une telle contre vérité. Le plus dégueulasse, c'est l'industrie pétrolière (en volume), suivie de l'électronique (en "qualité"). Le reste est bien en deçà. Quant aux bagnoles jetables, hem, les VT ont toujours des bidules et des machins à changer, depuis leur première année d'utilisation, alors je ne crois pas que ce soit les VE qu'on puisse qualifier de jetable.

Le 02/02/2024 à 16h 40

Un pas dans la bonne direction, ca reste à prouver: L'impact de mines n'est pas vraiment celui de forages, pourtant déjà pas anodin pour la pollution lointaine induite.

Plus proche de nous, ils deviennent pire au niveau particules que des diesels désormais bien filtrés et plus encore d'essence qui ne le sont pas encore (et qui, ayant généralisé 20 ans après le diesel injection haute pression et turbo, se sont mis à en rejeter plus). Ca ne provient pas d'une combustion ici mais du système de freinage et des pneus combiné à leur surpoids. S'il y en a qui ne vont pas souffrir de la transition VT-VE, c'est bien Michelin&Co...

L'autre sujet niveau émissions non comptabilisées, c'est les sinistres et pas que les cartons (VE de plus de 2 ans ou batterie ayant pu souffrir du choc = poubelle): Les bus électriques parisiens sont à l'arrêt depuis 2 ans suite aux pb de combustion spontanée... touchant aussi dans une moindre mesure leurs cousins hybrides (le dernier date de la semaine dernière). Je n'ai plus un collègue parisien dont une façade de sa rue n'ait été noircie par une combustion spontanée de VE.

2 rouliers perdus avec plusieurs milliers de véhicules embarqués, pour les seules eaux européennes, l'année dernière... car cela a pris parmi les 3% de VE qu'ils embarquaient et que cela s'est révélé impossible à éteindre sur des navires pourtant bien pourvus en moyens anti-incendie au vu des cargaisons. Au point que l’Espagne réfléchissait avant l'été dernier à interdire VE et hybrides sur ses ferries.

En résumé: Y'a un gros pb mais comme tout ce qui est poussé politiquement on fait semblant de ne pas le voir. Les assureurs devraient vite rappeler à la raison et pas que pour leurs accélérations surprenant des gens n'ayant pas passé un permis un minimum sélectif (on est au niveau d'une moto, mais avec un permis B qui est pure guignolade).

On avait déjà eu cette conversation dans une autre news (du temps de nextinpact), et tes arguments sont au mieux fallacieux, au pire complètement faux :
- les combustions spontanées ne sont pas plus fréquentes sur les VE que sur les VT, au contraire : https://www.autoplus.fr/pratique/voitures-electriques-prennent-feu-plus-souvent-557104.html
Et ce sera encore moins le cas avec la généralisation des batteries LFP, bien plus stables.
- au sujet des particules : https://www.automobile-propre.com/pollution-aux-particules-des-voitures-electriques-ce-que-dit-vraiment-le-rapport-polemique-de-lademe/
Et comme toujours, on ne tient absolument pas compte des régénérations de FAP où le véhicule va relarguer dans l'atmosphère ce que le FAP a emmagasiné pendant quelques milliers de kilomètres.
- les incendies dans les cargos : comme le feu de forêt, on (je suspecte certains opposants aux VE) accuse les VE avant la moindre preuve, manque de pot : https://www.electrive.com/2023/08/14/it-wasnt-an-ev-that-caused-the-fremantle-highway-to-catch-fire/ et pour le Felicity Ace on ne sait pas quelle est la cause de départ du feu.
- sur la pollution des mines, là il faut arrêter de prendre les gens pour des cons : on dévaste tout pour maintenir la production de pétrole (fracking, forages en mers, inévitables accidents au transport, torchage et fuites de méthane), l'écrasante majorité du pétrole vient de dictatures de merde, MAIS c'est l'exploitation du lithium qui pose problème au monde.

En résumé : y'a un gros problème de perception du VE dont l'image peinte est bien différente de la réalité, avec de grosses manœuvres bien pourries de désinformation à l'initiative des entreprises qui vivent du pétrole et de ses usages.