votre avatar Abonné

Wosgien

est avec nous depuis le 18 mars 2003 ❤️

Bio

Oups.
On dirait que quelqu'un ici aime garder ses petits secrets, comme si de par hasard il y avait quelque chose à cacher...
Désolé, ô lectrice de passage, cher lecteur égaré, pas de révélation sensationnelle pour le moment sur ce profil.
Repassez plus tard ?

3238 commentaires

Le 27/02/2024 à 15h 44

"If that’s the case, then systemd won’t go into a full system start-up, but will instead start the package manager and apply the updates. Once the updates are completed systemd will then restart the machine a final time. "
Je n'ai pas Fedora, mais je n'ai jamais observé ça sur ma distrib (qui utilise pourtant systemd).

"Finally, you can hard brick your system. If the system that crashes happens to be DNF or systemd, then it might not be possible for the system to continue its update process. When this happens, even restarting the machine will not be enough to restore it."

Ah ok, je dois être plus chanceux que la moyenne (mais ça m'étonnerait).

"Many of you have never experienced a system bricking, but on the whole those stories are very common on social media."
C'est marrant je vois plus souvent dire que Linux est stable.

Mais que vois-je, tout ça sert au final à faire la promotion de Flatpak. :transpi:

C'est plus facile de taper sur le vilain petit canard :)

Mais mes expériences Linux, si elles ont de bons côtés, en ont aussi de mauvais. Exemple: double (triple?) Passage de mise à jour sur un proxmox sans redémarrer - au redémarrage suivant, tout était cassé.
Motif? Aucune idée... Mais impossible de se loguer même en console. Il acceptait le login et revenait à la demande de login immédiatement. Bref, ça arrive.

Pour le redémarrage: si on ne redémarre pas, il faut être un savré spécialsite pour dire que tout ce qui tourne est à jour. Donc le message est: redémarrez.

Sous windows, c'est pareil: cça m'arrive de ne pas redémarrer l'ordi, juste les services concernés - mais je connais très bien mon windows, donc je me le permets :)
Et oui, il y a parfois de mauvaises surprises vec les mises à jour. Mais même quand je gérais une bonne centaine de VM et de serveurs physiques et indirectement des centaines de postes, c'est arrivé très rarement (windows 2003 et 2008 m'ont donné du fil à retordre parfois -mais c'était surtout un ordonnancement des services qui posait problème, jamais de poste utilisateur totalement hs)

Le 27/02/2024 à 09h 59

Exact, pour le moment c'est Azure only [https://learn.microsoft.com/en-us/windows-server/get-started/hotpatch]

Il y a toujours la possibilité depuis 2012 d'installer une Windows Server Core pour limiter le nombre de mises à jours (pas de Gui, plusieurs composants/rôles non installés par défaut)

Le 27/02/2024 à 09h 54

Quand on met à jour un Linux, il faut tout redémarrer: les processus en cours ne sont pas patchés. Linux a par contre un mécanisme de redémarrage rapide sans redémarrer l'ordi.
Pour le live patching, c'est implémenté par redhat dans des noyaux entreprise.

Microsoft implémente ici un peu la même chose: ils patchent les exécutables en live. Mais attention: seulement 2 mises à jour sur trois seront compatibles d'après leur graphe, car pour que ça fonctionne il faut rester sur la même "baseline"

Conteneurs

Le 22/02/2024 à 23h 34

Selon le type de packaging et la librairie, c'est variable. Notamment si on utilise des 'frameworks' standards - dans ce cas ils peuvent être partagés. La dedup disque peut aussi se faire niveau système de fichiers (à l'ancienne, comme sous freebsd avec les pbi)
La dedup mémoire ça fait des années que plus personne ne semble s'en soucier...

une jeune fille en filme une autre en train de danser avec un smartphone

Le 21/02/2024 à 21h 52

Merci pour ton commentaire modéré, t'es dans un cas bien extrême j'ai l'impression.
Ma grande s'auto modère sans qu'on ait rien à dire, mais mon petit est aussi attiré comme un aimant par tous les écrans qu'il croise.

Dans ton cas je suis pas sûre que l'appli de cette news y change grand chose.

Merci.

Non, les applis ne servent plus à ce stade. Le problème c'est la pression des pairs. Ne pas assumer de ne pas pouvoir passer 6 à 7h par jour à regarder des séries et jouer à des jeux vidéos.

Le 21/02/2024 à 16h 59

Il y a evidement des cas particuliers, mais l'espace de commentaire de NXI, je m'en tient au cas le plus courant. C'est de la responsabilité des parents de fournir un cadre stable pour que l'enfant, qui n'est pas arrivé par hasard, s'épanouisse dans de bonne condition.

Je suis désolé mais il faut réfléchir avant de faire un enfant. Si c'est pour ne pas l'assumer ou se séparer avant qu'il ai fini l'adolescence, c'est pas la faute du gamin. Et quoi qu'il en soit, pour revenir à la news, c'est pas en le mettant devant un smartphone ou une TV à base de tiktok et de télé réalité que ça va l'aider.

En fait, le problème c'est que ce ne sont pas les parents qui mettent devant la TV ou tiktok. C'est les copains. C'est d'autres adultes (asso, profs, "encadrant" de collège).

Et même éduqué, même capable "à froid" d'analyser, les comportements addictifs et/ou totalement décérébrés peuvent tout à fait survenir.

D'ailleurs on voit aussi énormément d'adultes addicts aux écrans.

Perso je me souviens très bien de l'été où Doom est arrivé sur mon ordi. Je n'ai pas vu beaucoup les copains cette année là. Du coup je conçois très bien l'addiction et comment elle se crée. Et seule la personne qui la subit peut réellement s'en rendre compte. On peut lui fournir les clés, mais c'est à elle de la tourner dans la serrure.

Bref, comme toute addiction.

Je ne souhaite à personne d'avoir à gérer cela avec ses enfants - c'est vraiment dur psychologiquement.

Le 21/02/2024 à 16h 50

J'attendais de lire tous les commentaires avant d'ecrire le mien, ne trouvant pas de message indiquant l'évidence.

Mais ouf, une réaction censée.

Aux dernières nouvelles, c'est les parents qui décident. Mes deux enfants ont des temps d'écran défini pour jouer sur la tablette, le PC ou la Switch. Et scoop, même pas besoin de contrôle parental.

Sinon, j'ai trouvé un moyen de lier un peu les temps d'écran à des activité plus "éducatives". Par exemple, un de mes enfants joue a TOTK, j'ai acheté le guide officiel, 500 pages. Il a passé un paquet d'heure a lire en long en large et en travers, a analyser les statistiques de chaque item et monstre du jeu, etc... Y a aussi les Lego Minecraft pour continuer l'aventure après une partie de Minecraft Dungeon.

D'expérience, il y a des enfants pour lesquels il n'y a pas de problème. Ils peuvent se réguler, jouer 3h un jour puis faire de longues pauses d'écrans, faire autre chose que tiktok ou du JV, s'intéresser...
Et il y a les autres, ceux qui sont happés par les écrans, qui ont un comportement profondément addict par tempérament, et ces ct à gérer. Surtout au lycée quand ils ont un écran fourni par la région.

J'ai les deux modèles à la maison. Contrôle parental, proxy filtrant, démonstration de l'impact de la surconsommation d'écran sur sa vie, rien n'y fait. Plein de tentatives de "je te fais confiance" qui échouent lamentablement par des cachoteries (une nintendo DS qui apparâit sur le Wifi alors qu'on en a pas par exemple), mensonges ... et même vol au sein de la famille...

Et 18 ans dans 2 mois, franchement on craint la suite. Moi je le vois vite au RSA, car il n'arrive pas à gérer sa vie. Mon diagnostic? Au collège c'était naturellement géré par le rythme familial. Arrivé au lycée, il a été gavé de vidéos par ses potes. Complètement accro, il est devenu insensible à la réalité. Tout lui paraît loin, difficile à atteindre. Il vit dans ses rêves inspirés des vidéos. Ses potes sont à peine mieux.
Pourtant, il a des activités à côté (sport et association) - mais à chaque, si quelqu'un dégaine un portable, il s'y colle et n'en sort plus. Sauf qu'avec toutes ces activités et 3h de tel par jour, il n'a aucun temps pour travailler ses devoirs. Et comme les devoirs sont sur ordis, il dérape systématiquement.

Le psy n'y a rien changé. Un énorme gâchis.

Le 20/02/2024 à 13h 40

La différence majeure: ils ont commencé sur iOS.

Après, ils peuvent investir les huawey et les samsung (family link est contournable sur des samsungs via les apps constructeur)

Le 20/02/2024 à 13h 39

J'aime bien la question "quelles sont tes passions", avec 3 choix.
Certains enfants, il n'en n'ont pas trois (quand ils en ont une). A mois de compter tiktok dedans? (bon, cas particulier, mais il existe)

Sinon, je trouve que le temps d'écran des enfants doit être discuté en parlant du temps d'écran des parents. Les enfants ont tendance à reproduire ce qu'il y a autour d'eux: quand les parents se limitent, les enfants imitent et limitent aussi.

Le 20/02/2024 à 13h 36

Tu n'as pas lu l'article:
* il cite une corrélation faible mais significative entre le temps devant écran et les problèmes de comportement
* il finit sur une note "on risque de s'attaquer au symptôme et pas à la cause"

Ayant des enfants, quand ils se réfugient sur les écrans, c'est qu'ils ont un problème dans leur équilibre

Windows 11

Le 15/02/2024 à 11h 18

Tu veux dire en changeant le micro code du CPU ? Je ne suis pas au courant de personnes qui fassent ça (hors constructeur)... Si tu sais y arriver, il y a des choses très rigolotes à faire (un peu pareil qu'arriver à faire tourner du code en SMM)

Non, l'UEFI permet d'installer des pilotes. Je me demande si on peux lui faire installer un seudo-pilote qui prendrait en charge les interruptions pour instructions inconnues.

Le 14/02/2024 à 11h 37

Il me semble qu'on peut ajouter des choses dans l'UEFI - mais ces machines n'avaient souvent pas d'UEFI ou un UEFI très limité.
Emuler une instruction est parfaitement faisable, le x86 est bien prévu pour ça.

Le 14/02/2024 à 11h 35

Les Phenom, Sempron, Athlon, (Opteron?) le supportaient visiblement.
Mais on ne parle pas de la meilleure époque pour AMD là... Le nombre de bécanes AMD de cette époque encore en fonctionnement ne doit pas être énorme.

Le 14/02/2024 à 08h 38

POPCNT serait lié à SSE4 - POPCNT est une belle représentation du CISC: l'instruction sert à compter le nombre de bits à 1 dans une opérande.
Fun fact: certains anti-cheats ne fonctionnaient plus à un moment à cause de la dépendance à cette instruction

des petits lapins face à de multiples pièges et dangers sournois

Le 13/02/2024 à 14h 19

* Il y a une énorme surévaluation de la "preuve papier"
* Il y a une énorme méconnaissance de la valeur de chaque élément "numérisé" par rapport au papier
* Il y a une énorme envie de "se couvrir" de la part de tout le monde

Exemple:
* Un responsable met au point avec une équipe et de façon très pro une procédure aux petits oignons
* La procédure descend, elle doit être expliquée aux chefs de services
-> Les chefs de services se font déjà une idée différente: "ça c'est inutile" "ça je ferai autrement" et en fin de réunion, leur mot de conclusion c'est "on verra bien en le faisant" pour tout ceux qui n'ont rien écouté
* Les chefs de services doivent faire appliquer la procédure. Certains font une réunion pour passer le message, d'autre envoient un email récapitulatif très simplifié et adapté à leur sauce
-> Les personnes au bout de la chaîne, reçoivent une info très partielle, déformée, mal rédigée... Ils trouvent que c'est nul, on va donc osciller entre le "on va faire comme avant et si ils râlent on verra" et le "moi il y a 20 ans heureusement que j'avais la carte d'identité du monsieur alors je continue à les canner" et le "ils n'ont certainement pas pensé à tout, je vais prendre un maximum comme ça quand ils complèteront leur demande je serai prêt"

J'exagère, mais ce genre de dérives existe et est difficile à combattre. La numérisation des procédures et services, l'application du RGPD (en faisant comprendre que ça s'applique AUSSI au papier et AUSSI à l'armoire avec 10 ans de document derrière), c'est long, c'est fatiguant et on a l'impression de travailler parfois avec des sales gosses.

Le 12/02/2024 à 11h 29

Le bon sens c'est aussi de savoir faire la part des choses entre une numérisation des processus qui n'a rien de stupide et est normale et bénéfique, et de vrais enjeux de souveraineté (les données de santé chez Microsoft).

Veux tu vraiment du "contact humain" avec l’administration (incompétence, erreurs, discriminations) et des "documents papiers" à base de pulpe d'arbre, imprimés et envoyés par le système postal physique historique jusqu'à chez toi par un facteur en camionnette ? (temps perdu, énergie perdue). Ça n'est pas du bon sens, c'est juste la force de l’inertie et de l'habitude.

Le numérique apporte:
* Traçabilité (normalement)
* Economie de déplacement
* Plage horaire
* La qualité de saisie des données (imaginez un médecin qui remplit un formulaire: il doit passer par un secrétaire)

Le numérique supprime:
* Certaines discriminations
* Le conseil: souvent, le numérique est l'occasion de déporter sur l'utilisateur un traitement qui était fait par une personne professionnelle, aguerrie. En gros, on demande à l'utilisateur de cocher une case alors qu'il n'a pas l'entière connaissance des conséquences.
* L'humain: on se plaignait déjà d'être dans des cases, maintenant il y a encore plus de cases. Souvent les formulaires numériques sont complexifiés par soucis de supprimer les case en texte libre. Si certaines procédures sont tout à fait faisables en numérique, au contraire certaines sont complexes: je vous conseille de tenter les demandes MDPH: on coche les cases un peu au pif parfois, et on se déchaîne sur le champ texte à la fin.
* La pérennité: hors service public qui est plutôt constant, les formulaires changent presque à chaque utilisation (vive les CERFA en ligne: très bonne idée par contre!)


Le numérique renforce:
* L'incompétence dans le traitement
* L'erreur dans la saisie
* Certaines discriminations (et en crée d'autres)
* Le problème de conservation des données ... c'est un vrai problème: en papier, on se rendait vite copte qu'il fallait archiver/détruire, en numérique, c'est moins souvent le cas (sans compter les utilisateurs qui sauvegardent avant de détruire, c'était déjà la blague avec le papier, mais maintenant c'est pire)
* Le fractionnement. Tout le monde y va de ses téléservices. Ca pullule, il faut créer des comptes partout, chacun se gère et s'utilise différemment, quand ce n'est pas un renvoi entre 2 sites (un pour la demande, un pour le suivi) ou des changements de domaines d'une fois à l'autre non répercutés dans les pages... La maison qui rend fou de Asterix? Mais c'est pire en numérique! t vous n'avez pas d'interlocuteur...

En gros, c'est un changement de paradigme, mais les problèmes sont les mêmes (hum: on m'a perdu un dossier numérique (j'ai l'email qui me le dit) et ). Donc à part un côté écologique (qui ne me convainc qu'à moitié), je reste très mitigé sur le numérique pour les procédures.

Je pense (j'espère) que l'IA va permettre de simplifier réellement cela.

Le 09/02/2024 à 16h 49

c'est un truc qui saute si tu reset le bios, non?

Ca dépend de l'ordi. Pour plein de portables, c'est assez chaud.
Et ça dépend de l'étendue du mot de passe. S'il est utilisé pour chiffrer le disque dur... Tu peux reformater le disque si tu a effacer le mot de passe.

Le 09/02/2024 à 14h 11

Quand j'enlève la pile de mon BIOS, ou que je le reset, le mot de passe admin saute, et Windows se lance quand-même. :/

Je ne sais pas si je dois activer une option dans le bios Asus de ma X670E.

Si j'enlève la pile de mon BIOS, à part la date et le paramétrage, rien ne saute. Pour faire sauter le mot de passe admin, à part les pinces et le flashage du BIOS à froid, ce n'est pas possible.
Pire: ce n'est pas gagné, car maintenant une partie du BIOS est stockée chiffrée par le fTPM du CPU avec une clé Lenovo qui s'active quand on met le CPU... Donc on ne peut plus flasher le BIOS si le fTPM n'a pas été désactivé AVANT. Changer de CPU peut donc nécessiter un reflashage du BIOS avec un BIOS générique de démarrage avant de retagger l'ordi. DE même, le CPU, une fois mis dans la machine, ne peux plus être utilisé que dans des machines lenovo.

Le 09/02/2024 à 14h 04

Dans le BIOS. Sécurisation du démarrage par mot de passe.
Mais c'est un mot de passe "en plus".

Le 09/02/2024 à 14h 03

Le problème que tu soulèves est en réalité très complexe. Si tu protèges la protection 1 avec une protection 2, comment tu protèges cette protection 2?

Chiffrer entre le CPU et le TPM, avec quelle(s) clé(s) de chiffrement? symétrique? asymétrique? comment tu la(les) génères? comment tu la(les) révoques? comment tu la(les) changes? on fait une PKI? est-ce un certificat avec une date? comment tu vérifies la date dans cette section de early boot d'un ordinateur? ces clés de chiffrement, comment et ou tu les stocke?

A ma connaissance, dans le monde grand public, seul Apple le fait sur les iPhone par exemple en établissant une liaison chiffré unique et certifié entre le SOC et le bouton TouchId.

En dehors de la solution actuel, qui a été de rendre physiquement, extremement compliqué d'accéder au TPM en le gravant dans le CPU, c'est vraiment très très compliquer de faire une solution bullet proof sans avoir un controle physique de la machine.

Dans les ordis, les clés du TPM sont effaçables depuis le BIOS, une fois fait elles sont renégociées au boot suivant.
Donc ce serait possible...

Par ailleurs, il me semble que sans bitlocker, les SSD compatibles OPAL (souvent en option chez lenovo) font le job en hard.

Un tiroir montrant de nombreuses fiches voire fichiers

Le 07/02/2024 à 14h 57

Je ne crois pas que ce soit si simple...
* Parce que le système est ancien
* Parce que le système est déjà interconnecté selon des modalités existantes, et donc que ce sont tous les autres systèmes qu'il faudra modifier aussi
* Parce que l'interrogation d'individu pour obtenir un NIR n'est pas si simple que ce que tu proposes: entre le fait de devoir montrer patte blanche et le fait que le résultat n'est souvent pas unique pour juste nom et prénom

Code informatique

Le 07/02/2024 à 14h 47

Ce n'est pas le sujet là, mais comment on publie le code source d'une appli nocode?

Le 07/02/2024 à 14h 45

>d'ailleurs la situation du fils d'Amélie Oudéa-Castéra montre bien que les dés ne sont pas du tout pipés

Juste sur ce point là.

Le truc de faire un seul choix pour être sûr d'aller où tu veux, j'y avais pensé tout seul quand j'ai entendu parler de Parcoursup. Et il suffit juste d'être sûr que l'établissement en question est d'accord pour te prendre : 0 risque. Et c'est le seul moyen d'être sûr de où tu vas aller.
Il n'y a pas besoin de lire le code du logiciel pour trouver cette solution, juste d'avoir quelques neurones et de savoir s'en servir.

> Le truc de faire un seul choix pour être sûr d'aller où tu veux, j'y avais pensé tout seul

Tu n'es pas obligé d'accepter le premier "oui" dans parcoursup, tu as deux étapes: le refus (une fois que tu as des oui, tu peux refuser des choix que tu as mis en "filet"), puis plus tard ton "oui définitif" annule tout le reste.

Exemple vécu:
* Plein de choix en prépa
* Au 1er jour, des choix "secondaires" t'acceptent -> tu peux dire non aux autres choix secondaires
* 3ème semaine, le choix voulu accepte, mais pas en internat (ouille, c'est dur quand même) -> non à tous les choix secondaires
* 5 ème semaine, une place se libère sur le choix voulu + internat -> acceptation définitive et c'est fini.

Le système parcoursup, je le trouve vraiment bien fait. Et les profs accompagnent bien: on fait ses voeux, ses sous-voeux, on ajoute un ou deux voeux de secours ... Dans 99% des cas d'après les profs, les élèves ont ce qu'ils veulent.

Après, les indécrotables narcissique qui croient que le monde les attends depuis 4 milliards d'années, ils posent les mêmes problèmes que sans parcoursup: aucun système n'est à la mesure de leur égo.

Le 06/02/2024 à 16h 17

Je trouve que parcours sup fait le taf. Le problème c'est que ça arrive tôt et si les jeunes ne sont pas encadrés, ils font n'importe quoi comme voeux.
Je trouve même que par rapport au système d'avant (totalement obscur, soumis à manipulation et favoritisme comme jamais), le système est meilleur, plus réactif, et permet d'ouvrir les horizons (avant on connaissait les écoles de sa ville point barre - maintenant on peut découvrir d'autres choses).
En plus, quand on fait les voeux on sait exactement comment sont prises en compte les note - c'est carrément infiniment plus transparent qu'avant (balancez les bulletins par la poste, vous ne saurez jamais pourquoi vous êtres pris ou pas).
Le hic? Les profs des enfants ont vue sur tous leurs voeux pour donner un avis sur CHACUN (d'où la petite combine de Stanislas)

Le 05/02/2024 à 17h 08

Ce n'est pas ce qui est dit. L'idée c'est "si on publie le code source, on ne maîtrise pas qui le lit. Si un péquin y trouve un faille, il pourra l'exploiter sans qu'on le sache et y remédie".
D'un autre côté, le mec qui aurait signé un document disant "on y va les gars", soit il comptait changer de vie et de pays ensuite, soit avait un cancer en phase terminale.
Dans une machine comme une grosse boite/une administration, personne ne va signer un papier qui ferait foi.
On y évite la responsabilité individuelle, pour se reposer sur la responsabilité collective.

D'un point de vue purement technique, en lisant le PDF, je me suis dit: ça sent le soft dans lequel tout a tous les droits.

D'un point de vue purement citoyen ayant des enfants dans parcoursup: merci de ne pas divulguer le code avant que le dernier n'ait eu son orientation - avant que des malins n'arrivent à faire buguer le système (qui de mon point de vue fonctionne correctement) de façon à ce que tout le monde soit inscrit en prépa à Stanislas, surtout s'ils n'en ont pas fait la demande.

réparer un smartphone

Le 06/02/2024 à 14h 07

Je pense que derrière il faut simplement un mécanisme de garantie, comme pour le reconditionné. Il est évident qu'une pièce imprimée en 3D (après ça dépend aussi de quelle technologie on parle, assurément j'irai pas réimprimer une pièce devant supporter une certaine tension avec ma Creality Ender 3v2) se doit d'être conforme aux spécifications du produit. Comme n'importe quelle pièce détachée de fabricant tiers j'ai envie de dire.

Après, il existe déjà de nombreux cas d'usage pour lesquels l'impression 3D est déjà utilisée pour de la réparation. Boulanger l'avait fait avec Happy3D mais ça semble être arrêté depuis (le site affichant "maintenance"). Le service proposait des pièces détachées type plaque pour des emplacements de piles de télécommandes ou souris, principalement leur MDD, imprimées en 3D. Et à titre perso j'ai imprimé en 3D des pièces de casque audio pour prolonger la vie d'un modèle dont une partie du support avait cassé.

Mais dans le cas présent, l'information que j'ai citée provenant de l'aticle se comprend surtout comme ne pouvant invoquer le copyright ou la contrefaçon pour interdire la production de pièces détachées par ce biais. La qualité des-dites pièces restera sous la responsabilité de son fabricant comme c'est déjà le cas aujourd'hui avec les compatibles.

La garantie, ok, la responsabilité si la pièce imprimée fini par causer des accidents je l'attends.

Le 06/02/2024 à 09h 48

Franchement, qui achète ses pièces détachées chez Darty ? Il y a tellement de vendeurs en ligne qui sont beaucoup mieux achalandés et infiniment moins chers.

Cela dépend de ce qu'on cherche, mais la plupart de sites internet sont hors de prix niveau livraison.
Quand au moins cher: les sites des constructeurs et des magasins comme electro depot sont souvent moins chers que sur internet.

Le 05/02/2024 à 14h 35

A l'inverse, chez Dyson ils changent un moteur pour 100€ hors garantie (aspirateur de 7 ans), avec prêt d'aspirateur en attendant.
Focal aussi a un service après-vente impeccable.
iRobot pareil, il faut juste les contacter et on s'arrange par téléphone, les pièces sont moins chères chez eux que sur le net (ebay et consorts inclus).
Seb c'est bien.
Panasonic m'ont étonné aussi. NVidia m'a fait le grand jeu (c'est pas de la réparation, c'est de l'échange standard gratuit hors garantie...).
Nintendo super rapides.
Electrodepot est pas mal pour l'électro "tout-venant". Mieux que Darty actuellement qui semble totalement désorganisé en tout cas par chez moi.

Voilà pour mes expériences sur ces 10-15 dernières années, en général concluantes voire très concluantes.
Globalement, on peut réparer, il suffit de demander. Je fais des repair café, les gens ne pense même plus / n'osent pas demander. Pourtant chez les grandes marques, il y a souvent un accueil très positif et une volonté d'aider et de limiter le coût.

Le 05/02/2024 à 10h 44

Comme toujours avec du compatible, c’est la réputation du fabricant de compatible qui compte. La techno qui a servi à le réaliser importe peu. Si une techno ne fournit pas la qualité appropriée, elle ne sera pas utilisée.

Sinon, j’ai l’impression qu’il y a un gros manque sur la disponibilité du manuel de réparation. C’est bien beau d’avoir les pièces, mais sans mode d’emploi...

Les "service manual" ont souvent été écrits par d'autres que les fabricants dès les années 90.
Avant on avait parfois avec l'appareil et le mode d'emploi le schéma électrique et les points de contrôle (dans la HIFI et radio)
Par contre, certaines TV des années 90 avaient une logique de diagnostic hyper poussée qui permettaient à partir du code d'erreur de savoir quoi changer (les philips 100Hz par exemple).

Le 05/02/2024 à 10h 42

A l'ancienne :)

Le 05/02/2024 à 09h 00

J'aime bien la reconduction de garantie de 1 an après réparation.
Avant, on ne voulait pas réparer car c'était cher. Maintenant, avec toutes les vérifications et le suivi qu'il va y avoir, ce sera trop ch...t.

Le 05/02/2024 à 08h 58

Je me demande comment ils encadrent cela. On peut imprimer des plaquettes de frein par exemple, mais le résultat risque d'être décevant.

Je veux dire que le PLA, l'ABS ou le PTFE imprimés (en gros: thermocollé en couche) ou la résine n'ont pas toujours la durabilité escomptée, la qualité d'étanchéité et le lissage nécessaires. On peut remplacer certaines pièces par de l'imprimé, mais pour d'autres la fatigue de la pièce, la façon dont elle va interagir (par exemple en frottant une autre pièce) ou vieillir (par exemple en fondant ou en libérant du plastique sur les verres dans la lave-vaisselle) n'a pas été étudié.

la guerre et la jungle de la fibre en France parodiée en référence à Platoon

Le 02/02/2024 à 17h 49

Je suis vraiment perplexe par rapport à la fibre. Quand je vois le soin qui a été fait pour poser le cuivre, et la vitesse à laquelle la fibre a été posée, je ne lui donne pas très longtemps à vivre (5-10 ans, le câble cuivre avait été posé dans les années 70 et avait donc environ 50 ans). On voit déjà au bout d'un an que ça "décroche" au niveau du poteau.
De même, comme le souligne l'article, les boitiers sont à hauteur d'homme: ça économise sur la pose puisque un seul opérateur est nécessaire, 2 + nacelle si ça avait été mis en hauteur. Mais quand je me balade, je referme parfois les boitiers ouvert par quelque curieux... Quand ce ne sont pas les pies qui viennent farfouiller en grandes techniciennes...

Ca donne une impression de bâclé. Et encore, je suis en campagne, c'est pas trop moche, mais en ville, parfois on a l'impression de voir une carte postale d'Inde. Des fils partout, certains collés au pistolet à colle sur un crépi.
Catastrophique.

Les gars qui ont posé la fibre chez moi, par contre, il étaient heureux: j'avais dégagé le passage, préparé le trou, l'emplacement, on a pu discuter. Le plus "gradé" gérait plusieurs chantiers fibres en même temps, en visio - et c'était pas facile: ils sont envoyés sans diagnostic de possibilité d'accès, accueillis froidement, sans parler du planning hyper serré ou des clients méprisant voir racistes (au sens parfaitement caricatural que si le teint d'une personne n'est pas dans la bonne gamme pantone, c'est pas un français et en plus il ne peux pas avoir de morale ou de conscience professionelle)

Petit complément: je me rappelle de ce qu'était France Telecom fin 90/début 2000 pour le client: ils nous appelaient pour prendre rendez-vous car ils avaient détecté que la qualité de la ligne n'était pas top. Ils venaient à deux. Lors de l'installation numeris dans mon appart, j'avais demandé des détails techniques au gars. Il m'a rappelé 2j plus tard pour me préciser ce à quoi il n'avait pas pu répondre et envoyé le compte-rendu par courrier. Euh... c'était plus lent niveau débit, mais niveau service c'était top!

Le 02/02/2024 à 13h 21

Illustrer à chaud et en AVIF?

Le 02/02/2024 à 12h 58

Non, 200 Mb ne me suffiraient pas du tout. Enfin c'est comme tout : si je n'avais que ça, je ferais avec ! J'ai connu le 56K et je téléchargeais des ISO de 650 Mo de jeux piratés via ce débit à l'époque (je laissais mIRC ouvert toute la nuit en priant pour que les téléchargements ne plantent pas). Depuis le 56K, l'inflation data est partout, les jeux AAA pèsent une tonne (80, 120, 200 Go parfois !) et le stockage embarqué dans les nouvelles machines (du SSD NVMe capable d'écrire dans les 5 Gb/s) devient vite trop étroit. Sur PS5, ça va, on peut facilement ajouter un SSD performant. Dans la Xbox Series, le stockage propriétaire est affiché à un prix débile totalement dissuasif. Bilan : pas grand monde n'upgrade son espace de stockage, on préfère jongler avec les jeux installés. Si on a la Series S, on se bat avec un SSD de 500 Go (avec des jeux à 100 Go, on est vite refroidi). Et avec le Game Pass et sa profusion de jeux à portée de clic, en tester plusieurs exige inévitablement de jongler avec les jeux téléchargés/désinstallés. C'est un pur problème de riche, on est d'accord. Personne ne nous oblige à avoir 20 jeux installés simultanément sur nos machines, et en adultes que nous sommes nous attendons sagement 30/40 minutes que nos jeux AAA se téléchargent. De toute façon, la Freebox Ultra ne changera RIEN à cet état de fait puisque toutes les machines dont je parle sont équipées de cartes Ethernet Gigabit ! Pareil pour le Wi-Fi : ce n'est même pas du Wi-Fi 6 ! PS5, Xbox, Switch, Steam Deck : Wi-Fi 5 (il n'y a que le dernier Steam Deck OLED qui embarque du Wi-Fi 6). Alors du 7...

En fait, je suis totalement d'accord pour dire qu'aujourd'hui la Freebox Ultra est OVERKILL. C'est à la fois un positionnement marketing et une vision d'avenir plutôt sincère puisque Free ne révise pas ses box tous les 3 ans.

Mais il y a des "tuyaux", des normes, des technologies. Ils grossissent et elles évoluent. Il est donc inévitable que certains acteurs soient premiers sur ces adoptions et on a TOUJOURS droit à la même musique lorsqu'elles commencent à débarquer. Quand le "HD Ready" a débarqué, puis le Full HD, puis la 4K, on avait les mêmes discussions, chacun y allait de son "mais, quels contenus HD tu as ?! Le DVD fait totalement l'affaire. Et la TNT, tu sais qu'elle envoie du 576p hein mdr XD". La 5G a eu droit aux mêmes discussions. Et dans 5 ans, personne n'aura plus envie de retourner à la 4G. Et pourtant, on discutera encore de "l'intérêt de la 6G".

On peut interroger sincèrement ces évolutions techniques. Mais si on échange sur ce forum, c'est (déjà) qu'on a un peu choisi notre camp. :)

Bon, je ne sais pas comment citer sur le nouveau site.

* je suis totalement d'accord pour dire qu'aujourd'hui la Freebox Ultra est OVERKILL .... Free ne révise pas ses box tous les 3 ans -> on se comprend: le plus réaliste serait de dire qu'elle est prête pour l'avenir. En espérant que ça se concrétise autrement que le fiasco de la mini KK.
* Non, 200 Mb ne me suffiraient pas du tout -> pareil, on se comprend. Perso 30mb/s me suffisent encore. Je fustige surtout le fait que les promesses de free sont inatteignables et inutile pour 80% de leurs abonnés.
* qu'on a un peu choisi notre camp -> oui, je suis dans le camp du "molo molo, pose toi et réfléchi". Tout cela ne relève pas du besoin. Oui, des évolutions sont super (la 4K) mais pourrissent aussi l'expérience (la 4K avec le nouveau codec qui rend plus visible les fond verts en insistant sur les détails, et surlignant donc les problèmes d'éclairage). Tu cites la 5G: déjà la 4G je ne la capte pas en intérieur, la 3G à peu près (alors que c'est la même fréquence?), la 5G ce sera mieux - en ville. Chez moi, en extérieur ce sera mieux, en hiver ce sera RIEN. Les jeux sont forcés et se permettent cette taille à cause de la 4K (que tout le monde n'a pas) et grâce à des liens démesurés (que tout le monde n'a pas).

Je ne dis pas que personne n'a envie de cela, juste que ça n'apportera rien en réel pour la plupart. Mais Free essaie d'en faire un évènement interstellaire sur les média.

Après, en pro on doit lutter contre "1to c'est rien, t'es radin mon tel aura bientôt plus" et "bande de radins, le collège est relié en 200mb/s pour 200 connectés simultanés, moi j'ai 8gb/s à la maison".
-> certains (dont moi-même, je plaide coupable parfois mais j'essaie de m'améliorer) s'habituent à la facilité du net. Truc stupide: je regarde sur Amazon des tucs que j'ai en DVD.

Mais ces usages nous enferment. Quand ai-je vraiment arrêté de suivre les JV? Quand il a fallu passer 15Mo de mise à jour toutes les semaines sur un lien à 300ko/s.
Ces technos et ces messages sont menteurs: parce que l'infra ne suit pas chez nous et côté serveurs, parce que le contenu n'est pas meilleur parce qu'il est en 4K.
Free a besoin de vendre pour survivre - je n'ai rien contre. Mais au lieu de baser TOUT sur un côté très kéké-technique-à-deux-poils-au-menton, ils pourraient mûrir au lieu de pourrir.
Fut un temps, Free avait un Fem-to-cell dans les box. C'était une vraie bonne idée. Ils ont ici un "méta abonnement". C'est une bonne idée, pourquoi le backer obligatoirement sur la toute dernière box: rien n'empêche de l'avoir sur une ancienne!
La population vieillit: une tablette "accessible" pour vieux c'est avec un abo de 50€/mois. Free pourrait fair ela même à moitié prix!
Au lieu de nous scinder artificiellement une offre sur des détails techniques inutiles - mais qu'ils proposent de vrais services, à la carte, accessibles, pas via une interface digne de 2005!

Je ne suis pas contre free, je suis contre leur image média en fait et leur habituelle rengaine basée sur la technique de la NASA qu'ils déploient et sur la consumérisme numérique "conservateur". Bref, un bon gros bourrage de crâne - et qui malheureusement fonctionne.

Le 01/02/2024 à 17h 22

J'ai steam, une switch, on est 4/5 -> clairement 200mb/s suffiraient. Joueurs mais pas acharnés, et capables d'attendre 15 min qu'une mise à jour passe.

En téléchargement, 8Gb/s, c'est 800Mo/s à écrire. Sur mes SSD (NVMe) , c'est quoi? 10s avant de saturer le cache et de passer à 500Mo/s? Et encore, si l'antivirus suit?

Ca va encore faire du monde sur les forums à se "plaindre" que le débit sature à 400Mo/s au bout de 30s et à demander comment optimiser le réseau :)

Je ne dis pas que cette offre est sans intérêt pour certains boulimiques numériques. Mais dans la majorité des cas, améliorer le lien fibre n'aura que peu d'amélioration car il faut des appareils capables de l'ingurgiter.
Je ne connais pas la vitesse d'écriture d'une XBox ou d'une PS5, ou leur capacités Wifi.

Mais rien que le Wifi 7, dans quelles conditions un appareil ou deux pourront l'exploiter "à fond"? Entre le nombre de canaux (il faut avoir le 2.4, le 5 et le 6 allumé -> exit les portables), et la largeur de bande (320MHz -> exit les voisins?) et la qualité de réception (genre il faut être à 3m pour capter à fond - donc un fil serait plus adapté), ça ne profite pas vraiment.

Pour comparaison, ma borne Wifi 5 gère jusqu'à 128 clients par bande. Elle date de 2013. Il est tant que Free gère 100 clients par box...

Le 31/01/2024 à 16h 41

Pas de bol. Perso je n'ai aucun problème de ce côté là. Et même en 4K, le débit qui passe est rarement de 30Mb/s par écran.
J'ai du 1Gb/s, mais:
* Mon wifi ne dépasse pas le 600Mb/s (500 en soutenu)
* De toutes façons les serveurs n'arrivent pas à ce niveau en général
* Le proxy filtrant limite le débit à mon avis
* Mon serveur, en ethernet direct sur la box, est limité par le débit entrant des serveurs sur internet (mon kimsufi par exemple).

De plus, si j'utilisais le Wifi de la box, je serais de facto limité à 0o/s, puisqu'elle a un Wifi en carton recyclé.

Bref, mon lien Free n'est pas mon facteur limitant, et de plus je n'ai aucun besoin de plus de 500mb/s (je ne considère même pas avoir besoin de 500Mb/s). Je ne sais vraiment pas qui a besoin de 8G/s, et celui qui en a besoin devrait se pencher sur la question de prendre plutôt un abonnement moins rapide mais pro vu que rien n'est garanti pour le grand public.

Le 31/01/2024 à 14h 22

C'est une freebox "résignation".

Après, qu'attendent les consommateurs? PEerso je ne vois personne qui attende quoi que ce soit de sa box à part l'accès correct (et à partir de 200mb/s, c'est plus que correct pour énormément de personne), du Wifi correct (ce qui explique les 200mb/s: on a rarement un Wifi qui l'atteigne en vrai partout) et surtout un truc qui s'oublie totalement.
Les petits "plus" de free, il ne touchent pas grand monde.

Alors oui, il y a bien ceux qui se plaignent de devoir arrêter un abo qui seront content d'avoir tous les abos en même temps. Mais au final, la plupart des gens autour de moi ont un abo qu'ils utilisent peu, et quelques uns ont plusieurs abos qu'ils utilisent beaucoup.

Pour le Wifi 7: qui a un appareil compatible? Qui a besoin de débit supplémentaire qu'une bonne borne n'offirait pas? Qui est sûr que le problème vient de la borne et pas de la limitation intrinsèque de son terminal? (partage d'antenne BT/Wifi, 1 à 2 antennes seulement, stabilité douteuse du multi-bande)

Bref, Free amène sa solution à aucun besoin. D'où la nécessité d'une telle campagne de pub pour qu'on les remarque?

PS: je suis chez free, le service est du niveau que j'aurais chez les autres, et moins cher dans mon cas puisque free a maintenu mon tarif depuis 2015.

Panoramax, une alternative libre à Google Street View

Le 31/01/2024 à 11h 44

Moyennement chaud pour les voitures de police ou de gendarmerie, c'est pas leur rôle de participer à la cartographie/photographie du territoire (sans compter les dérives potentielles, au prétexte que le matos est déjà installé).

Par contre, il y a un acteur qui pourrait être intéressant : La Poste ...

Tout à fait d'accord. Cartographier les patrouilles et les lieux d'interventions ça donne des infos.
Peut-être sur les tracteurs en ce moment?

Sur les vélos de ville en libre de service?

Sur les bus, ce qui améliorerait peut-être la situation, notamment en campagne ou un arrêt de bus c'est un panneau avec une liste de nom et d'horaires et pas de carte, les noms étant: "Ancienne chapelle" (rasée à la guerre), "gendarmerie" (déplacée depuis plus de 20 ans), "rue de l'hôpital" (il n'y a plus d'hôpital depuis les années 70, la rue est renommée)... ça n'encourage pas les vacanciers à prendre le bus pour aller à au village voisin. Ou alors ils sont aventureux. J'y suis depuis 20ans, je connais la liste des arrêts mais comme je ne prends pas ce bus, je n'ai aucune idée de où ils sont. Et c'est une "ville" de 3000âmes...

Bref, j'y vois un moyen de fournir un service pour des zones peu denses.

Le 30/01/2024 à 15h 34

Et le Wifi 7 qui active 4 bandes, donc l'équivalent de 3 cartes réseaux en parallèle ... Combien ça va consommer pour garder ça actif sur nos ordis?
Et combien de tel et ordis peuvent le faire?

Et sinon, combien de VM et quel type je peux mettre dessus?

Le 29/01/2024 à 10h 29

Je pense que ce sera une déception comparativement à un retrotink. T'as un testeur anglais qui explique toutes les subtilités des différences de gestion d'affichage entre un CRT et un écran plat (couleur en évoquant l'intercalage de ligne noir , upscaling avec le positionnement des pixels, frame rate avec le décalage d'une frame toutes les x minutes impactant la vitesse du jeu).
Sur le décalage de frame rate, les speed runner s'en plaignent car c'est important pour les records (cf. Dernier record pour Mario 1 sur NES) ce que je peux comprendre car je souviens d'une expérience désastreuse sûr un retropi en jouant à Mario kart SNES, mais là c'était la réactivité de la manette.
Bref, attention aux choix.

Vu le prix du retrotink, je pense que je ne le saurai jamais.

Reproduire le cathodique sur LCD, ça existe depuis très longtemps, y compris en utilisant l'alternance RGB/RG pour l'entrelacement vertical.

Mais on a de moins en moins la capacité de savoir si c'est fidèle: dans les tubes cathodiques il y avait déjà pas mal de variations: ceux qui ont des pixels alignés, clairement rectangulaires, ceux qui étaient avec chaque ligne décalée d'un ou 2/3 de pixel...

Perso je m'en moque un peu, je m'amuse juste avec ces ordis - pas de pub, pas de micro transaction, pas de DLC, d'extension, pas d'openworld infini, pas de complexité - juste le jeu. J'ai joué 30min hier à Rick Dangerous. Ensuite, ma session de jeu était finie et retour à la vie. Basta.

Le 26/01/2024 à 09h 48

Franchement, c'est pédagogique. Mon gamin a compris ce qu'était la RAM quand il s'est aperçu que la disquette, on doit la mettre à chaque démarrage.
Et chercher le fichier à lancer sur la disquette lui a permis aussi de mieux comprendre le principe des fichiers.

Pour les disquettes, si tu veux te lancer un peu, je te conseille d'acquérir un gotek (émulateur de disquettes universel) ou un ultrasatan (émulateur disque dur pour ST).

Le 26/01/2024 à 09h 46

J'ai trouvé un ST (la machine de mes rêves quand j'avais 13-14 ans je pense) et un CPC (la machine de chez mes copains).
Après 2/3 tests sur la TV (32 pouces, avec entrée péritel), j'ai changé pour la TV cathodique (celle qu'on garde pour nos parties de duck hunt) et déniché un écran spécifique CPC.
Ben c'est pas pareil... En fait sur les petits écrans, tout paraît "plus fluide" et moins pixelisé. Certains effets de couleur (dithering) rendent infiniment mieux que sur une TV plate.

Bon, j'envisage quand même de regarder pour adapter une carte de TV 100Hz doubleuse de frame (c'est pas si compliqué en fait, car elle prend direct le signal YUV en entrée et RGB en sortie visiblement - merci Philips!)

ClearSpace et Orbit Fab

Le 29/01/2024 à 09h 52

Direct, l'économie spatiale "durable".

J'ai toujours un doute quand on parle de monétiser quelque chose.

L'autre question: ils livrent aussi la nourriture? Deliver'orb?

Voiture électrique

Le 26/01/2024 à 09h 39

Les consommateur n'ont toujours pas compris que les valeurs affichées ne représentent pas la réalité ? Pourtant je pense que si, ils / on le sais.
C'est juste un indicateur normé qui va permettre de comparer les véhicules entre eux.

En fait, ça dépend déjà où tu vis.
Le relief, le chauffage (et la conduite) peuvent jouer pas mal sur la conso.

Mais globalement, je suis très proche des valeurs affichées. Je fais même mieux en été. Mais je n'ai pas de ville (disons qu'ici, même sur les plus gros carrefour, il n'y a plus de feu tricolore et qu'un "bouchon" c'est juste qu'on a dû s'arrêter derrière quelqu'un) et majoritairement de la départementale.

Et rouler à 80, ça fait économiser aussi.

Le 26/01/2024 à 09h 35

C'est un raisonnement de pur citadin, un peu comme tout le monde ici.
La twizy tu lui mets une remorque, elle recule....

C'est mon gros frein à prendre une VE (avec la garde au sol). Je vais à la déchetterie avec une remorque, en forêt, sur les chemins, et je voyage en voiture à l'étranger. Si j'ajoute les nids de poules qui pulullent maintenant ou les routes communales dont le revêtement est dans le fossé par ici...

Je peux le faire en Clio 1, en Zx, en logan break (presque 30 ans d'expérience)

La tesla 3, elle ne peut pas se garer chez moi (elle touche le sol dans un virage). La zoé et la spring ne son pas trop mal, mais pas d'attache remorque officiel et un peu basses pour les chemins.

Le 26/01/2024 à 09h 31

Le "si" ne fonctionne que pour ceux qui habitent en centre ville et encore.
Il est utopique de croire que le transport en commun peut couvrir toute la population et encore moins dans des pays dont la densité de la population est faible. Sans compter les réalités familiales (essaie de prendre le bus seul avec 4 jeunes enfants :) ) ou de revenir avec des courses !
Pour régler un problème global il faut s'attaquer à toutes ses causes simultanément sinon c'est peine perdue ! Un exemple simple est que les véhicules thermiques jugés inutilisables/dangereux/polluants par les occidentaux finissent dans des pays en développement où il y a un marché énorme, le gain sur les émissions dans le pays d'origine existe mais pour la planète rien n'a changé.

Tout à fait d'accord. Pendant 20-25 ans de ta vie, tu as des enfants à charge. C'st impossible quasiment de se passer de voiture.
Il y a les courses, les activités, la garderie, les rdv médicaux et les horaires de tout cela ... Si on ajoute les impondérables (genre le gamin fin malade qu'il faut aller chercher en urgence à l'école), ici il y a 3 bus de le matin, 3 bus le soir et 3 train dans toute la journée.

Ma solution: prendre la voiture le matin 1, le train le soir 1, le train le matin 2, rentrer en voiture le soir 2 pour avoir toujours une voiture dispo.

Le 26/01/2024 à 09h 27

Pas seulement. Pour la sécurité, les virages, la tenue de cap, le freinage, l'usure des trains roulants, des freins etc...

Dans le monde automobile, le poids, la hauteur du centre de gravité, le manque d'aérodynamisme sont néfaste.

Si on veut sauver la mobilité individuel (pour le bas peuple) si c'est encore possible, ce qu'il nous faudrait c'est de nouvelles 2cv, légère, simple et adapté à des usages assez précis.

15 ans en logan break, je plussoie. Les voitures "affreuses"/"communes" sont généralement bien pratiques/assez bien foutues.

Le 26/01/2024 à 09h 26

Oui en effet, c'est bien tout mon propos. Opposer les SUV aux autres types de véhicule parce qu'ils pèseraient trop lourd est un un argument qui revient souvent mais c'est une vision trop simpliste de la réalité.
Encore une fois avec des chiffres, c'est plus parlant : la Zoé pèse plus lourd qu'un 3008 (1500kg pour la zoé, 1450 pour le 3008) alors qu'elle a un gabarit pourtant bien plus petit.

Encore une fois, comparaison entre une électrique et une essence/diesel.
Ce qui est incriminé, c'est le poids du SUV face à un modèle équivalent en habitabilité sur un segment proche et de même techno.
Mais je suis assez d'accord, les SUV ne sont pas les lourds tanks qu'on décrit.

Toutefois, je ne comprends pas non plus l'engouement: c'est catastrophique à garer, catastrophique à sortir d'une place de parking, généralement c'est monté avec des pneus hors de prix, l'habitacle est pas plus grand qu'en berline, et ça consomme plus.

Le 22/01/2024 à 18h 53

C'est un peu ce que je constate. On me livre du code qui marche sur le coup, mais reste fragile et avec de futurs bugs en cas d'évolution (mauvaise prise en compte de nouveaux champs par exemple, manque de tests de cas d'erreurs)