CoinDash : 7,3 millions d'euros d'Ether volés lors d'une ICO

CoinDash : 7,3 millions d’euros d’Ether volés lors d’une ICO

Dash 2-en-1

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Économie

18/07/2017 4 minutes
129

CoinDash : 7,3 millions d'euros d'Ether volés lors d'une ICO

Un « pirate » est parvenu en l'espace de trois minutes à détourner l'équivalent de 7,3 millions d'euros en Ether. Il lui a suffi pour cela de tirer profit de la mise en vente de jetons de CoinDash, qui espérait lever une jolie somme pour démarrer sa plateforme d'échange.

Du côté d'Ethereum, malgré la récente chute de la valeur de l'Ether, les ICO (Initial Coin Offering), des levées de fonds assurées en crypto-monnaie, vont bon train. Fin avril, Bancor mettait ainsi la main sur près de 400 000 ETH, soit environ 66,6 millions d'euros au cours du jour, de quoi aiguiser l'appétit d'autres entrepreneurs. 

CoinDash se préparait pour son grand jour

Hier, à 15 heures précises, était prévue la levée de fonds pour CoinDash.io, une plateforme d'échange « sociale » qui devait permettre à tout un chacun de facilement pouvoir acheter et vendre des titres d'entreprises côtées en crypto-monnaie, ou diverses monnaies virtuelles.

Le protocole propre à ces tours de table participatifs n'a rien d'ésotérique. Pour faire simple, à partir d'un instant donné, il devient possible d'envoyer des fonds à une adresse définie, qui envoie en échange des jetons correspondant à un nombre quelconque d'actions, fixé à l'avance, de l'entreprise. Ces jetons sont ensuite échangeables comme n'importe quel autre bien. Et en général, tout se passe bien. Sauf pour CoinDash. 

Une adresse n'est pas un détail anodin

Pour d'obscures raisons, CoinDash avait choisi de ne pas dévoiler l'adresse où envoyer les fonds avant l'heure du lancement officiel de son ICO, alors que l'usage veut que l'adresse cible soit rendue publique en amont. Une erreur qui va coûter cher à l'entreprise. 

Le coup d'envoi est donné et l'adresse à laquelle envoyer les fonds s'affiche sur le site, et déjà les transactions affluent. Seulement, pendant quelques minutes, l'adresse mise en avant n'est pas celle prévue, mais une autre qui selon CoinDash a été mise ici par un pirate. L'entreprise mettra trois minutes à s'en rendre compte avant d'avertir ses clients sur les réseaux sociaux, sur Slack, et partout où c'était possible. 

Durant ces quelques minutes, 43 488 ETH ont été envoyés à l'adresse frauduleuse, soit un butin de 7,3 millions d'euros au cours actuel de la crypto-monnaie. Une somme définitivement perdue pour les quelque 2 100 investisseurs floués par ce tour de passe-passe. Ironiquement, l'entreprise avait diffusé un billet de blog intitulé « Comment participer de façon sécurisée à la vente de jetons de CoinDash » (en cache), expliquant que son site web était la seule source fiable d'informations. Fichtre.

Cette précaution, visiblement insuffisante, CoinDash l'avait prise en espérant parer à des incidents qui ont émaillé d'autres ICO par le passé. Des pirates avaient par exemple pris le contrôle de comptes Twitter de sociétés sur le point de lancer leur levée de fond, en annonçant des préventes puis en pointant vers une adresse frauduleuse. 

Des compensations pour les investisseurs

Depuis hier, le site de CoinDash fonctionne en mode dégradé, et n'affiche plus qu'un communiqué rédigé en anglais, chinois et coréen. Il évoque un préjudice de 7 millions de dollars pour l'entreprise, qui n'avait jusqu'ici levé que 6,4 millions auprès de ses premiers contributeurs. La société assure ne pas savoir qui est l'auteur de l'attaque. Se considérant toujours sous le coup d'une attaque, CoinDash enjoint ses investisseurs potentiels à ne surtout pas envoyer de fonds à qui que ce soit promettant une participation dans l'entreprise. 

Pour ceux qui auraient envoyé leurs fonds à la mauvaise adresse, un formulaire (sur Google Docs...) a été mis en ligne, dans lequel ils doivent préciser leur identifiant de transaction et la somme envoyée. Après vérification, CoinDash leur transmettra tout de même les actions auxquelles ils auraient dû avoir droit normalement. Mais après pareil fiasco, valent-elles seulement encore quelque chose ?

 

 

 

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

CoinDash se préparait pour son grand jour

Une adresse n'est pas un détail anodin

Des compensations pour les investisseurs

Fermer

Commentaires (129)


C’est juste énorme. Je rigole tout seul comme un con devant la news :)


Pareil, c’est quand même fantastique cette arnaque :p Tu donnes ton adresse et tout le monde t’envoie des sioux ! Plein !


C’est l’effet Dash 2 en 1..


Bon ben la personne qui a fait ça a bien gagné sa journée. Voir même sa vie, 7.3 millions à quelques pourcents, ça laisse de quoi voir venir.








jjouifi a écrit :



C’est l’effet Dash 2 en 1..





ou le double effet kiss-cool <img data-src=" />



3 minutes… 3 putain de minutes, et le mec gagne plus que moi et toute ma famille dans nos vies.&nbsp;

J’aurais du être un hacker&nbsp;<img data-src=" />


Complètement dingue de ne pas mettre en place des contrôles plus poussés pour ce genre d’opérations. Et ça se veut moderne et sécurisé <img data-src=" />


Ou l’effet je-ne-lis-pas-les-sous-titres.


Le crime ne paie pas … Il parait ….<img data-src=" />


Ceci dit la monnaie frauduleusement acquise est traçable non ? Du coup les ether volés devraient être black-listés partout non ?


Ce ne sont pas les ether qui devaient être blacklistés: ce ne sont pas des entités indivisibles et traçables (comme peut l’être un billet de banque avec un numéro de série).



Par contre, l’adresse utilisée pour cette arnaque devrait être blacklistée.


“expliquant que son site web était la seule source fiable d’informations. Fichtre.”



L’interface chaise clavier semble de nouveau fautive, non ? Dommage de mettre ça sur le dos de la monnaie virtuelle…


Ca pourrait être un gros troll aussi. Mettre une adresse complètement random et rendre les ETH inaccessible à tout jamais.


Ah mais c’est complètement un problème d’interface chaise-clavier, et pas de crypto-monnaie. Le tour de passe-passe en question est vieux comme le monde <img data-src=" />


C’est pas impossible, ça, justement ?&nbsp;


A côté de ça, les hommes politiques ce sont des ptites b*s…. <img data-src=" />


Oui mais malheureusement je vois déjà venir les gros raccourcis bien foireux disant crypto-monnaies == pas bien car vous avez vu comme on vole facilement.



Au moins, les personnes INpactées vont peut être réfléchir à deux fois avant de se presser et réfléchir un peu plus.


Bien joué de la part de ce gars (ou fille) !

Comme quoi, les tours les plus vieux sont les plus efficaces.


alors moi je crée les nulcoins. pour participer envoyer vos coins de tout type à l’adresse sécurisé suivante :



dessousousdanslapopoche.io



dépense assurée.. : ) :)


Un peu de recherche en amont pour tout mettre en place, mais effectivement l’investissement doit être laaaargement rentable <img data-src=" />


ouais enfin il faut quand réussir à défacer le site visé. c’est pas non plus anodin.


Avec tout ce qui se passe autour des cryptomonnaies, j’avoue avoir du mal à comprendre comment on peu y mettre une quelconque confiance, il ne se passe pas un mois sans au moins un gros fail.

Le cours est super instable, leur système consomme une quantité d’énergie astronomique, la validation de transaction prend beaucoup de temps et coûte relativement chère.

Pourquoi ça fonctionne ? (vrai question) , en dehors de l’effet de mode, et l’appât du gain facile si on se trouve au bon moment avec la bonne cryptomonnaie …


J’évalue à 50% la probabilité que les “pirates” soient en fait des mecs de CoinDash (haut placés ou pas)


Les cryptomonnaies ne sont rien de plus que l’équivalent totalement informatique de nos monnaies courrantes, avec tous les travers qui vont avec (spéculation, fraudes, etc.) vu qu’il y a de l’humain derrière. C’est aussi fiable que le SAV d’Acer.



Vire les chéquiers et les espèces, ne laisse que la CB, et tu l’as ta crypto monnaie.


Non mais c’est magnifique, ya pas de mots <img data-src=" />

&nbsp;


Fonctionne sans banque, cours instable mais à la base c’était 0 donc ca fait quand même rever.





&nbsp;De fait t’as un système anti-système qui a été créé, c’est beau…


Ce qui laisse penseur, c’est que visiblement, beaucoup trouvent ca cool…&nbsp;


Clairement. Un gars de chez eux qui a vu l’opportunité…

A la limite ils sont tous de méche et se partagent le butin, ils gagnent de toute façon plus qu’avec leur site à bosser dessus comme des ânes pendant x années








dvr-x a écrit :



Ce qui laisse penseur, c’est que visiblement, beaucoup trouvent ca cool…&nbsp;





Moralement c’est vrai que c’est pas correct, mais comme c’est comme braquer une banque, ça donne tellement envie ! (les risques en moins dans le cas présent)



De toutes façons le problème des monnaies virtuels ne va pas être les monnaies elles mêmes, mais les intermédiaires !


Disons que les tenants de la crypto-monaies disant que l’on peut s’en servir comme moyen de décentralisation et d’alternative aux banques perdent quelques arguments.



Les banques et le contrôle qu’elles doivent exercer ont un intérêt. Cela ne veut pas dire que les banques fassent bien leur rôle de contrôle.


+1 <img data-src=" />








jackjack2 a écrit :



J’évalue à 50% la probabilité que les “pirates” soient en fait des mecs de CoinDash (haut placés ou pas)





Même réflexion, c’est tellement gros que s’en est louche, &nbsp;et les investisseurs qui ont quand même envoyé du pognon juste après le hack !! c’est encore plus louche …



Pas étonnant que ça traîne une mauvaise réputation.



Intraçable, tu peux acheter des armes, de la drogue, des votes, faire de l’évasion fiscale, passer de grosses quantités d’argent sans avoir besoin de grosses mallettes…



Franchement, si Sarko avait fait ça en Lybie, il serait tranquille aujourd’hui



Pourquoi ca marche ?

&nbsp;juste une question de cout de transaction et de non dépendance a un tier pour certain services.

Surtout quand sur le net, on sait que rapidement, une entreprise peux obtenir un monopole de fait.



Par exemple paypal. A n’importe quel moment, l’entreprise peux décider d’augmenter ses cout de transaction unilatéralement.

Ne pas dépendre de cette entreprise pour l’échange d’argent est un plus.



Ensuite, il y a la blockchain, qui en soi est une petite révolution.

auparavant, la banque etait la seule a pouvoir certifier qu’on avait une certaine somme sur un compte.

Vu qu’elle fait bouger notre argent qu’on y dépose, et qu’il n’est plus dans un coffre, mais dématerialisé. Ce n’est qu’une comptabilité de ce qu’on possède. Une simple table, dont elle est responsable de sa tenue et de son exactitude et de sa non-modification. Elle “certifie” sa justesse.

Pourtant au final, ce sont juste des humains, avec une grande responsabilité.



La blockchain certifice mathématiquement, sans intervention humaine que la table est exacte, et non modifiée. Puisque chaque ligne de la table, dépend de la précédente.

Elle permet de se passer de tout les mécanisme de certification en vigueur dans les banques actuellement.&nbsp; les crypto-monnaies ne sont que l’utilisation financière de la blockchain.



Ce n’est pas un effet de mode, c’est une véritable “invention” de pure pensée (au final) mais qui change tout.

un peu comme le p2p a son époque. Où un programme a changé la façon dont on pensait faire les choses.


En laissant la validation d’une transaction par un tiers, la banque s’engage (un peu forcé par l’état) à jouer le rôle d’assurance en cas de pépin.

Je vois mal décoller une crypto monnaie sans une telle garantie en dehors des investissement à risque.


Le Dash (anciennement Dark Coin) a-t-il un rapport avec le CoinDash? Je trouve que cela prête singulièrement à confusion.








Patatt a écrit :



Avec tout ce qui se passe autour des cryptomonnaies, j’avoue avoir du mal à comprendre comment on peu y mettre une quelconque confiance, il ne se passe pas un mois sans au moins un gros fail.

Le cours est super instable, leur système consomme une quantité d’énergie astronomique, la validation de transaction prend beaucoup de temps et coûte relativement chère.

Pourquoi ça fonctionne ? (vrai question) , en dehors de l’effet de mode, et l’appât du gain facile si on se trouve au bon moment avec la bonne cryptomonnaie …





tres bonne reflexion, c’est pourquoi je n’ai fait que miner, pas reellement “investi” dedans. du coup je “joue” que avec des somme que je n’ai pas incvesties. au pire je ne perd rien a part un peut de temps. au mieux….<img data-src=" />



le court etant, justement, super insable, c’est a la fois risqué, mais potentiellement rentable. pour le moment, ca fait des petits gentillement, alors certes j’ai loupé des opportunités, mais au final je reste positif (d’environ 50% du cout de ma voiture achetée l’an dernier) . et ca monte ^^



La blockchain, c’est beau sur le papier, mais en pratique c’est super chiant, ça consomme tellement de puissance de calcul pour valider un block qu’on est arrivé au point ou si on veux valider un transaction rapidement, c’est la guerre du plus offrant.

Paypal même si c’est unilatéral, au moins, c’est la même chose pour tout le monde. Et si un pool assez influant décide de faire monter artificiellement le coût des transactions, c’est pas vraiment mieux.



Avec tout les apprentis banquier qui se jettent la dedans sans trop réfléchir, c’est encore tellement loin d’avoir un système qui tiens la route et surtout qui puise tenir la charge.



Enfin perso, j’ai surtout du mal à donner une vrai valeur à toutes ses cryptomonais qui fleurissent un peu partout, le cours est tellement volatil, tu fait comment pour donner une valeur à un service en bitcoin ?








fusion_sadam a écrit :



En laissant la validation d’une transaction par un tiers, la banque s’engage (un peu forcé par l’état) à jouer le rôle d’assurance en cas de pépin.

Je vois mal décoller une crypto monnaie sans une telle garantie en dehors des investissement à risque.







Quel pépin ? De transaction ?

Parce qu’au sinon, mis à part la CB/VISA/MASTER, la banque n’assure pas grand chose de base… sauf si tu payes pour…







Patatt a écrit :



La blockchain, c’est beau sur le papier, mais en pratique c’est super chiant, ça consomme tellement de puissance de calcul pour valider un block qu’on est arrivé au point ou si on veux valider un transaction rapidement, c’est la guerre du plus offrant.

Paypal même si c’est unilatéral, au moins, c’est la même chose pour tout le monde. Et si un pool assez influant décide de faire monter artificiellement le coût des transactions, c’est pas vraiment mieux.







C’est le point problématique… mais les banques pourraient s’en occuper aussi : avoir une section crypto-monnaie et proposer des services comme les plateformes de “change”.









Patatt a écrit :



Enfin perso, j’ai surtout du mal à donner une vrai valeur à toutes ses cryptomonais qui fleurissent un peu partout, le cours est tellement volatil, tu fait comment pour donner une valeur à un service en bitcoin ?







Beaucoup le font de manière temps réel : au moment de la transaction, la conversion euro -&gt; bitcoin est effectuée, et tu payes ce montant là.









Ellierys a écrit :



Ah mais c’est complètement un problème d’interface chaise-clavier, et pas de crypto-monnaie. Le tour de passe-passe en question est vieux comme le monde <img data-src=" />





Comme bien souvent, mais il me semble quand même que beaucoup, dans le cas de la crypto-monnaie / blockchain mettent la charrue avant les boeufs …



J’ai en tête le “vol” qui avait touché The DAO.

Les mecs veulent mettre en place des trucs ultra gros et chiadés à mort et se plantent sur des détails (très importants), ça ne le fait pas, comme si au lieu de passer par l’étape 1, ils avaient directement commencé par l’étape 32894.&nbsp;<img data-src=" />



Et l’usage illégal, sait on le quantifier ?








Toorop2004 a écrit :



C’est juste énorme. Je rigole tout seul comme un con devant la news :)





<img data-src=" /> pareil.









RuMaRoCO a écrit :



Le crime ne paie pas … Il parait ….<img data-src=" />





Le travail non plus. <img data-src=" />



<img data-src=" />&nbsp;Comment perdre tout bon sens parce que c’est de la crypto-monnaie<img data-src=" />



Sinon, moi je vends des tulipes. Qui n’en veut ?&nbsp;<img data-src=" />








t0FF a écrit :



C’est pas impossible, ça, justement ?





Il me semble bien aussi. Et si le gars est un peu malin il a dû transférer direct les fonds sur un autre compte, tout propre.









dvr-x a écrit :



Ce qui laisse penseur, c’est que visiblement, beaucoup trouvent ca cool…





“Ni haine, ni arme, ni violence.”

Respect.<img data-src=" />









CryoGen a écrit :



Quel pépin ? De transaction ?

Parce qu’au sinon, mis à part la CB/VISA/MASTER, la banque n’assure pas grand chose de base… sauf si tu payes pour…





Il me semble que ça couvre toute les opérations bancaires, pas seulement la CB (piratage du compte, usurpation d’identité … )



Ah justement j’avais besoin de toi, c’est l’heure! Et pareil pour toute la tablée!

<img data-src=" />

<img data-src=" />

<img data-src=" />


ca me fait penser a la fameuse légende urbaine des chèques pour le trésor public détourné facilement en :&nbsp; trésor publicité, celebre entreprise de publicité



&nbsp;


Donc en gros ils se sont fait lessivé.



<img data-src=" />


Je dis ça je dis rien mais le petit malin a juste usé d’une ruse…Ce n’est pas un hacker. Ne mélangeons pas tout <img data-src=" />


pour le cas du ethereum (eth), c’est possible de blacklister une adresse, mais seulement en dernier recours. cela nécessite un vote et que tous les clients se mettent à jour.



en juin 2016 cela a eu lieu, l’adresse du pirate était “gelée” pendant quelques semaines. pendant ce temps les devs ont organisé la mise à jour pour blacklister l’adresse du hacker.



cependant certaines personnes ont fait valoir que c’est cotnre la philosophie de la cryptomonnaie de blacklister une adresse. alors ils sont partis de leur coté.

depuis ce temps il y a deux ethereum :




  • eth : soutenu par les devs d’origine

  • Eth classic (ETC): communauté parallèle, sans blacklist possible.



    1eth vaut environ 10 ETC



    &nbsp;Dans le cas présent, il est probable que l’adresse soit une adresse “classique”, sans délai de “gel”des fonds. donc les fonds sont surement déjà partis dans d’autres comptes puis transférés en bitcoin / monero ou autre. dans ce cas c’est intraçable.


ouais genre bruler en video l’unique clé USB contenant les données pour accéder aux fonds. mais bon à 7 millions le troll faut oser








Patatt a écrit :



La blockchain, c’est beau sur le papier, mais en pratique c’est super chiant, ça consomme tellement de puissance de calcul pour valider un block qu’on est arrivé au point ou si on veux valider un transaction rapidement, c’est la guerre du plus offrant. &nbsp;



&nbsp;

ça c’est seulement parce que Bitcoin est la première crypto monnaie et le réseau n’est pas conçu pour être un gros backbone financier comme il est en train de devenir. Le réseau est physiquement limité à 3 transactions par seconde.



Il y a bien des solutions pour augmenter la capacité. la plupart des autres cryptomonnaies ont par design une capacité de transactions simultanées bien plus importante que bitcoin.



Mais voilà il y a tellement d’intérets en jeu que le moindre développement sur bitcoin prend des plombes, les gens ne sont pas d’accord. Bitcoin Core est le dev le plus influent mais ils sont corrompus et leur but est de s’enrichir et d’enrichir les mineurs chinois. alors eux ça les arrange que les transactions soient limitées et de fait réservées au plus offrant. plus de sous pour les amis chinois.



&nbsp;



+1 mon avis aussi. facile de pirater quand tu connais le mot de passe root


la blockchain du bitcoin a des faiblesse de conception qu’il étais possible de ne voir qu’après coup.

le bitcoin est une expérience, et d’autre crypto-monnaies (ou d’autres blockchains) ont tirées des conclusions et on changé dès le début leur façon de faire pour ne pas arriver a l’eceuil de la puissance de calcul.



le pool influent, oui. Mais la encore ce n’est que le cas du bitcoin.

l’expérience a permis de se rendre compte de cela, et d’autres crypto-monnaies tentent d’éviter cela



Evidemment si a la base tout avait été conçu en pensant a tout ^^

mais tout cela n’avait pas été vu a la conception, et c’est par l’expérience qu’on se rend compte des problèmes.

c’est une création par itération.&nbsp; au fur et a mesure, on améliore les choses.



quant a la valeur, il ne faut pas se prendre la tete. ce qui compte c’est la valeur a un instant T par rapport a l’euro.

au moment ou j’ai pris mon abo a next-impact, ou que je me suis abo a twitch, ca valait tant, j’ai payé tant.



l’argent que j’ai mit dans les bitcoin, je les ai considéré comme une dépense. Pas comme un placement.

Pour moi, c’est de l’argent destiné a être dépensé (comme du liquide)

ok il a gagné pas mal en valeur, tant mieux. Mais c’est pas le principal :)








sscrit a écrit :



ca me fait penser a la fameuse légende urbaine des chèques pour le trésor public détourné facilement en :&nbsp; trésor publicité, celebre entreprise de publicité



&nbsp;





J’ignore si cette histoire est véridique ou pas mais elle est a le mérite de faire comprendre que la fascifation sur les chèques peut être facile.









neojack a écrit :



Dans le cas présent, il est probable que l’adresse soit une adresse “classique”, sans délai de “gel”des fonds. donc les fonds sont surement déjà partis dans d’autres comptes puis transférés en bitcoin / monero ou autre. dans ce cas c’est intraçable.





Oh non, y a même le lien dans l’article vers l’adresse du compte et les ETH sont toujours présents :https://etherscan.io/address/0x6a164122d5cf7c840D26e829b46dCc4ED6C0ae48



Tout dépend comment il s’y est pris pour defacer le site..


C’est le film “Chèques en boîte”, pas une histoire vraie.

(et ‘Trésor Publication”, d’ailleurs)

&nbsp;


Pourtant www.coindash.io était un site sécurisé par le petit cadenas de https.



On m’aurait menti ? C’est pas sécurisé quand il y a le cadenas ?



<img data-src=" />


Ra la vache, ça a du leur piquer le derrière chez CoinDash.



Je ne comprends pas avec les sommes engagés qu’ils n’ont pas vérifié l’adresse avant la mise en ligne.


Faut quand même parvenir à défacer le site. Ce n’est pas rien.








Alameda a écrit :



Bon ben la personne qui a fait ça a bien gagné sa journée. Voir même sa vie, 7.3 millions à quelques pourcents, ça laisse de quoi voir venir.





Il a potentiellement 7.3 millions de dollars, mais tant qu’il ne peut pas les échanger contre des biens ou des devises réelles, elles ne valent rien en soi <img data-src=" />



Exact. La blockchain, c’est ça la révolution intéressante des cryptomonnaies.


Donc selon toi, si la faute vient des utilisateurs et non de la technologie intrinsèque, ça remet en question le modèle ?

Heureusement que l’on ne raisonne pas comme ça dans d’autres domaines sinon on ne serait pas allé bien loin… C’est justement le genre de raccourci que je craignais. Le réseau Ethereum semble prometteur et c’est dommage de le discréditer à cause d’erreur humaine idiote.


Ça montre en tout cas que la techno n’est pas mature.



Par exemple, dans le cas d’une transaction classique, avec un virement, j’ai la possibilité, dans un délai raisonnable, de faire opposition à une transaction pour laquelle, après coup, j’estime avoir été victime d’une escroquerie – ou que je n’ai pas initiée.



Cette possibilité, qui manque aujourd’hui dans les crypto-monnaies, est un mécanisme qui aurait rendu complètement inopérante cette escroquerie. Je suppose que les choses vont évoluer et que les divers garde-fous indispensables à un usage normal de la monnaie seront introduits petit à petit.








tifounon a écrit :



Les cryptomonnaies ne sont rien de plus que l’équivalent totalement informatique de nos monnaies courrantes, avec tous les travers qui vont avec (spéculation, fraudes, etc.) vu qu’il y a de l’humain derrière. C’est aussi fiable que le SAV d’Acer.



Vire les chéquiers et les espèces, ne laisse que la CB, et tu l’as ta crypto monnaie.





c’est complètement faux! tu peux apparenter la crypto monnaie a des actions d’entreprise mais pas a une devise.. il est impossible d’avoir une telle fluctuation sans aucune raison apparente sur une devise!



Avec la crypto monnaie , vivre dans un pays ou l’electricité a un cout très bas (exemple en chine aux abords des centrales) te permet de pouvoir miner de la crypto monnaie tout en étant ultra rentable ce qu’il est impossible de faire en europe. &nbsp;Et d’un point de vue éthique c’est quand même assez violent.

&nbsp;



et on va même pas parler du principe ou en 2017, quand on essaye d’être un peu plus eco responsable, la validation d’UNE SEULE transaction bitcoin &nbsp;est quand même évaluée a 167KWH d’electricité!

&nbsp;



Je t’ai envoyé un MP …


C’est franchement une honte. Tu es sûr de la valeur ?&nbsp;

Ca représente quand même dans les 500 PC qui tourne à bloc pendant une heure… pour une seule transaction…&nbsp;



&nbsp;

&nbsp;A la cop22 on va interdire les crypto monnaies ?&nbsp;


plagiat! <img data-src=" />







Minikea a écrit :



ouais enfin il faut quand réussir à défacer le site visé. c’est pas non plus anodin.





<img data-src=" /> <img data-src=" />



Les grands esprits, tout ça tout ça !



<img data-src=" />


Ce n’est pas un problème de techno çà, mais d’intermédiaire.



Avec nos monnaies classiques, il n’existe pas plus de techno permettant de récupérer des sous, mais se faire rembourser par le ou les intermédiaires, ca c’est possible (banque, assurance, visa/mastercard, etc.) et seulement dans une certaine mesure.



Ajoute un intermédiaire “payant” qui t’apporte un niveau de sécurité/confort (une crypto-banque <img data-src=" />) à une crypto-monnaie et boom, tu as ta solution… mais comme pour la banque, tu vas payer pour le service de la crypto-banque :)








t0FF a écrit :



C’est franchement une honte. Tu es sûr de la valeur ?&nbsp;

Ca représente quand même dans les 500 PC qui tourne à bloc pendant une heure… pour une seule transaction…&nbsp;



&nbsp;

&nbsp;A la cop22 on va interdire les crypto monnaies ?&nbsp;





il y avait un article a ce sujet chez hfr ;)

&nbsp;









YohAsAkUrA a écrit :



Avec la crypto monnaie , vivre dans un pays ou l’electricité a un cout très bas (exemple en chine aux abords des centrales) te permet de pouvoir miner de la crypto monnaie tout en étant ultra rentable ce qu’il est impossible de faire en europe. &nbsp;Et d’un point de vue éthique c’est quand même assez violent.

&nbsp;





Alors c’est dû à la Proof of Work, tout le monde sait que c’est un soucis, tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut la changer et toutes les industries qui veulent utiliser une blockchain (ou un truc similaire) pour faire leur business veulent utiliser autre chose (suffit de regarder HyperLedger, Quorum, Corda, etc.)



Pour Bitcoin c’est mort, il ne changeront jamais de consensus, mais Ethereum avait prévu de passer à la Proof of Stake (PoS) dès sa conception (il y a une hausse exponentielle de la difficulté qui est intégré au protocole pour faire en sorte que ça ne soit plus rentable de miner la Proof of Work au bout d’un moment et que toute le monde passe sur la PoS).&nbsp; Il y a même une Blockchain qui utilise la Proof of Work mais dont la majorité de la puissance de calcul va servir a effectuer des calculs scientifiques http://www.gridcoin.us/), pas juste tirer un nombre aléatoire jusqu’à tomber sur un résultat acceptable.



Donc la PoW est un soucis de Bitcoin, mais pas forcément des crypto-monnaies en général. Par contre je sens qu’on va se trimbaler Bitcoin et leur PoW pendant un bon bout de temps et ça ne m’enchante guère <img data-src=" />.



(Il y a d’autres problèmes avec les différents consensus aussi, aucun n’étant parfait, mais au moins ça permet d’éviter de cramer de l’énergie dans du vide).



Les devises réelles ne valent rien non plus tant que tu ne les as pas dépensé … Car les devises réelles ne sont que papier et ferrailles. Ca n’a de valeur que la valeur qu’on leur donne.



Imaginons une société où le système bancaire s’est effondré. Ce qui aura de la valeur ce sera la terre (car il n’y a que la terre qui ne repousse pas), l’eau, le PQ (lol, mais imaginez le jour où il sera difficile d’accès, vous serez prêt à donner un ligot d’or pour un rouleau de PQ) , etc…


Pour le trésor public aucune idée mais pour l’URSSAF ca a éxisté :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-urssaf-arnaquee-par-durssafa-02-04-2013-…


Disons que c’est plutôt un problème dans le process.



Dans le process bancaire classique, une opération a un état « transitoire » dans lequel elle est encore révoquable (et ce même si l’argent est déjà débité sur le compte émetteur et apparaît immédiatement sur le compte créditeur). C’est cet état transitoire qui permet les oppositions sur virement, par exemple.



Il n’y a pas d’équivalent à ma connaissance dans les crypto-monnaies. Ça ne veut pas du tout dire que c’est pas faisable, loin de la, ça veut juste dire que tout ça n’est pas encore bien mature.


Pas trouvé, par contre en le cherchant j’ai vu un article sur clubic&nbsp;<img data-src=" />



“Ethereum consomme 4,69 Térawatts par heure, tandis que le Bitcoin en consomme 14,54. Au total, donc, miner ces deux crypto-monnaies consomme près de 19,23 Térawatts par heure. C’est plus d’énergie que ne consomme, par exemple, la Syrie ou l’Islande”“Chaque transaction réalisée par Visa pourrait alimenter un foyer américain pendant 19 secondes. Au contraire, chaque transaction réalisée par Ethereum peut alimenter 1,69 foyer pendant une journée… Et une transaction réalisée par Bitcoin alimenterait 5,59 foyers pendant une journée”

Bon, bin je vais clairement boycotter les crypto-monnaie, puisqu’elles sont apparement un fléau pour la planète…&nbsp;


Ce que je voulais dire plus particulièrement, c’est qu’il y a bien plus de risques de ne trouver personne qui ne veuille acheter pour 7.3 millions d’euros d’Ether que quelqu’un qui ne veuille pas de la même somme en monnaie sonnante et trébuchante…



Autrement dit, si je possède 7.3 millions d’euros en billets, j’ai de grandes chances de trouver quelqu’un qui les acceptera. Pour les Ether, rien n’est moins sûr…


De mémoire c’est faisable avec les bitcoins par exemple, qui ne sont pas non plus indivisibles. Les transactions étant publiques, sauf erreur de ma part on peut très bien suivre la vie de la monnaie. Ca ne permet pas de voir qui est l’auteur de la transaction, mais ça permet de savoir ce qu’il fait de sa monnaie.

https://www.contrepoints.org/2014/06/20/169540-bitcoin-le-point-sur-lanonymat

http://fr.newsbtc.com/le-mythe-de-lanonymat-du-bitcoin/



Je ne vois pas pourquoi l’Ether n’offrirait pas la meme possibilité ?


Le nouveau Dash 2 pour rien !


Tu peux suivre la “vie de la monnaie” ou plutôt du “portefeuille” mais pas les “unités” de la monnaie comme je disais.



“Tracer l’activité d’un portefeuille (adresse)”, c’est possible avec Ether comme avec Bitcoin étant donné que la blockchain est “publique”.



Donc, c’est plutôt le portefeuille (adresse) qui serait à blacklister pour “bloquer” le fruit de son vol.

&nbsp;

Mais, étant donné l’aspect décentralisé des crypto-monnaies, je me demande si un blacklistage est possible techniquement: vu qu’il faudrait que chaque noeud le fasse et que n’importe qui peut créer un noeud.


C’est d’ailleurs grâce a cette transparence que la totalité des ransomware passent par des crypto monnaies. En fait, ils sont bêtes les hacheurs, ils ne pourront jamais utiliser l’argent ! Ou alors, ils savent qu’ils pourront contourner la soit disant transparence. Bizarrement la deuxième option me parait un peu plus probable que la première…








ziouf a écrit :



Les devises réelles ne valent rien non plus tant que tu ne les as pas dépensé … Car les devises réelles ne sont que papier et ferrailles. Ca n’a de valeur que la valeur qu’on leur donne.&nbsp;



C’est pas tout a fait exact. Le bout de papier en soit ne vaut rien (hors son coût de fabrication) mais le fait que t’es les banques centrales derrière (et tout ce que ça induit) lui donne plus de valeur “réelle” que les crypto monnaie.



Moi je vous dis, rien ne remplacera la tulipe&nbsp;<img data-src=" />



C’est là où je me rends compte que l’ethereum classic a finalement sa raison d’être, parce que permettre de blacklister une adresse juste à cause d’une erreur humaine, de mecs qui n’ont pas réussi à assurer la fiabilité de leur service, ça n’a pas de sens. C’est comme si le corbeau avait porté plainte pour vol de fromage…


Pas à cause d’une erreur humaine, mais à cause d’un piratage. &nbsp;



Je ne vois pas en quoi blacklister le compte utilisé le pour le vol de plus de 7 millions d’euros n’aurait pas de sens, peux-tu expliquer ça ?&nbsp;


Comme tous les vols de grosses sommes, les casses classiques ou informatique…

Ça n’a rien de nouveau, c’est pareil de de rêver de gagner au loto.



On ne va pas étendre le débat à ceux qui trouvent cool la violence dans les jeux/films hein ;)


Arrête tout de suite ton PC dans ce cas, tous nos appareils sont un fléau pour l’écologie, à tout point de vue.


Quand on parle de hack, on parle bien de faille exploitée ? S’il y a une faille, elle n’est pas dû à la machine mais à celui qui l’a programmé ? On ne saura sûrement jamais le fin mot de cette histoire mais si je verse mes 60 000 ethers à la mauvaise adresse et que le gars ne veut pas me rembourser, alors j’ai le droit de dire que c’est du vol ? Et donc de demander à ce que l’adresse soit blacklistée ? Pour moi, coindash a manqué à ses obligations de sécurité et je ne vois pas pourquoi le réseau devrait se mettre en pause à cause d’eux. D’où ethereum classic.


Non.&nbsp;

L’industrie des constructeurs informatiques fait énormément d’effort pour optimiser le plus possible la consommation électrique, là ou visiblement les transactions de ces monnaies sont conçues de base et volontairement pour prendre de plus en plus de ressource.&nbsp;Et travaillant dans l’informatique, je ne peux pas me passer d’ordinateur, alors que je me passe très bien des crypto-monnaies.&nbsp;



Donc, non.&nbsp;








mufast a écrit :



alors moi je crée les nulcoins. pour participer envoyer vos coins de tout type à l’adresse sécurisé suivante :



dessousousdanslapopoche.io





https://uetoken.com/

Je ne sais pas comment on sait exactement combien il a récolté, mais il me semble que c’est plusieurs dizaines de k$



OK, merci pour le détail.


La traque demande quand même des moyens. Quand il s’agit de plusieurs millions, ça vaut déjà plus le coup que pour une équipe de hacker, qui même si elle a pourri des millions de machines n’a pas récupéré autant d’argent…


Heu tu te lances dans un raisonnement qui me parait particulièrement foireux.&nbsp;Oui pour hacker il faut passer par une faille, mais ça reste un acte illégale et volontaire qui dépasse très largement l’erreur humaine.&nbsp;

&nbsp;

Se tromper maladroitement d’adresse n’est pas la même chose que d’avoir reçu une adresse destinataire incorrecte suite à un acte illégale.&nbsp;Tu devrais pouvoir faire cette différence normalement…&nbsp;



“&nbsp;je ne vois pas pourquoi le réseau devrait se mettre en pause à cause d’eux” pourquoi tu parles de mettre en pause le réseau ? On parlait bien de simplement avoir la possiblité de blacklister un portefeuille non ? En quoi ça mettrais en pause le reste du réseau ?&nbsp;


Alors, si on imagine un intermédiaire (pour la “neutralité” entre deux tiers), on pourrait exploiter (je pense) les DAO et/ smart contract (ou équivalent) de Euthereum par exemple. Donc dans l’absolu, la possibilité d’avoir des garanties existe dans certaines crypto-monnaies.


Le 19/07/2017 à 12h 44