Les caméras de surveillance associées aux sonnettes priées d’ignorer la voie publique

Les caméras de surveillance associées aux sonnettes priées d’ignorer la voie publique

Dring team

Avatar de l'auteur
Marc Rees

Publié dans

Droit

24/08/2018
122

Les caméras de surveillance associées aux sonnettes priées d’ignorer la voie publique

Attention si la sonnette de votre porte est associée à une caméra de surveillance. Cet outil, qui permet de contrôler l’accès à votre logement, ne peut être installé n’importe comment. C’est en substance ce qu’indique très sérieusement le ministère de l’Intérieur, saisi d’une question parlementaire au Sénat.

Que Gérard Collomb vienne préciser le régime encadrant ces appareils de vidéoprotection peut sembler pour le moins saugrenu. Et pourtant, les dispositions régissant ces yeux électroniques sont assez limpides.

En août 2016, Jean-Louis Masson, sénateur aux 754 questions annuelles, a interrogé le numéro un de la place Beauvau sur ces cas. Deux exemples sont cités, celui des copropriétés équipées d’un système de vidéosurveillance à côté des sonnettes « pour que les résidents puissent contrôler la personne qui veut entrer dans l'immeuble » ou encore, dans les campagnes, ces habitants « ayant une clôture autour de leur jardin, [qui] placent parfois leur sonnette avec vidéosurveillance sur la clôture en limite de propriété ».

Problème en effet, de par leur positionnement, ces caméras ne se contentent pas toujours de filmer l’espace privé, mais débordent sur l’espace public, là où se trouvent leurs visiteurs potentiels.

Pas d'exception au profit des sonnettes

Dans sa réponse parlementaire, publiée le 23 août 2018, soit deux ans plus tard, Gérard Collomb détaille le régime applicable à la « videoprotection », novlangue pour qualifier les caméras filmant l’espace public ou les lieux et établissements ouverts au public.

Le régime est décrit à l’article L251-2 du Code de la sécurité intérieure. « La transmission et l'enregistrement d'images prises sur la voie publique par le moyen de la vidéoprotection », indique le ministre, ne peuvent être mis en œuvre que par les seules autorités publiques compétentes, et encore, que dans une série de cas : prévention des actes de terrorisme, défense contre les incendies, protection des installations publiques, etc.

Le principe souffre de rares exceptions. Les seuls particuliers à être autorisés à filmer la voie publique sont finalement les commerçants, afin d’ « assurer la protection des abords immédiats de leurs bâtiments et installations » et seulement si les lieux sont « particulièrement exposés à des risques d'agression ou de vol ». L’article L223-1 du même code y ajoute les personnes morales, mais seulement en cas de risque terroriste.

De ces cas limitativement énumérés, le ministre de l’Intérieur en déduit que « la mise en œuvre, par un particulier ou une copropriété, d'un dispositif de vidéoprotection filmant la voie publique, associé à une sonnette, aux fins de contrôler l'entrée dans un domicile ou dans un immeuble ne figure pas parmi les exceptions énumérées ci-dessus et ne peut donc être autorisée ».

A contrario, un système de vidéosurveillance peut être installé, mais à condition que l’œil ne filme que l’intérieur de la propriété privée... Ce qui n’est pas toujours le cas puisque par définition il s’agit d’en contrôler l’accès.

Qui pour contrôler ?

Qui peut exercer le contrôle de ces caméras trop indiscrètes ? Cette mission revient en principe à la commission départementale de vidéoprotection. Elle est chargée de vérifier du bon respect des articles précités. La CNIL elle-même peut être saisie par elle ou de sa propre initiative, afin de contrôler cette fois « que le système est utilisé conformément à l'autorisation préfectorale », avec au besoin une mise en demeure allant jusqu’à la suppression de ces appareils.

Sur son site, la CNIL souligne que « les particuliers ne peuvent filmer que l’intérieur de leur propriété (par exemple, l’intérieur de la maison ou de l’appartement, le jardin, le chemin d’accès privé) ». Elle insiste : « ils n’ont pas le droit de filmer la voie publique, y compris pour assurer la sécurité de leur véhicule garé devant leur domicile ». Il est ainsi possible de saisir les services de police ou de gendarmerie, ou de police municipale, voire le procureur de la République ou le tribunal civil.

122

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Pas d'exception au profit des sonnettes

Qui pour contrôler ?

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (122)


Le 24/08/2018 à 08h 53

Est-ce que la nuance enregistrement ou pas est prise en compte? Je vois pas un grand interêt a enregistrer l’image d’une “caméra sonette”


Le 24/08/2018 à 08h 55

Qu’est ce qui est considéré comme une caméra de surveillance.

Si le flux vidéo n’est pas enregistré (contrôle visuel de qui sonne à l’interphone par exemple) je en suis pas sur que ça pose un problème.



Edit : Oups désolé pour le doublon


tazvld Abonné
Le 24/08/2018 à 08h 56

Ca toujours été la règle. L’installation de caméras à l’entrée d’un bâtiment ne doit jamais filmer en dehors de résidence. Dès lors que la caméra est fixe, elle ne doit pas filmer l’espace public (tu as le droit de filmer avec ton smartphone pour tes vidéo perso, mais pas coller une caméra filmant la rue en permanence, même si c’est pour ta station météo).



Il me semble justement que les caméra dans les voitures (les fameuses video russe) sont aussi interdites, mais je me rappelle qu’il y avait un débat.


Inny Abonné
Le 24/08/2018 à 08h 57

Sauf à être dans une cour intérieure ou un jardin, quand on sonne, on est encore sur la voie publique, techniquement.


Le 24/08/2018 à 09h 05

Va falloir mettre le portail/contrôle d’accès à l’intérieur des propriétés maintenant.

2 mètres de perdus.


Le 24/08/2018 à 09h 17

Le problème est qu’une fois la caméra en place, tu ne sais jamais si ça enregistre ou pas. Et même s’il n’y a pas de mécanisme d’enregistrement dans l’appareil, tu peux toujours filmer de l’autre côté et donc avoir un système de vidéo surveillance de la rue sans que personne ne le sache.


hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 17

mouais.

je suis quand même assez partagé.

qu’une videosurveillance permanente avec enregistrement de la voie publique soit interdite OK, mais pour une sonnette dont la caméra ne se déclenche que quand on appuie sur le bouton, franchement…

ça m’emmerde justement parce que je comptais en mettre une. et la porte est sur un mur qui donne direct dans la rue.


Edtech Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 17

C’est assez amusant qu’ils le re-précise (car les installateurs le savent bien et l’indiquent clairement aux clients) quand on sait que ça arrange parfois énormément la police que les caméras privés “débordent” un peu sur la voix publique… <img data-src=" />



Ensuite, c’est souvent impossible à respecter à 100%. Dans ma résidence, on a une entrée vitrée (donc on voit les gens qui passent) et une autre qui est un portail, donc même chose. Difficile de faire autrement !


Le 24/08/2018 à 09h 18

Ouais ou alors tu ne mets pas de vidéo sur ta sonnette, c’est encore plus simple.


Le 24/08/2018 à 09h 18

Ben si, tu ne mets pas de sonnette vidéo, c’est tout.

C’est pas non plus une nécessité absolue ce type de systèmes.


hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 21

ben c’est quand même pas mal de savoir qui veut entrer chez toi quoi. ^^


Cronycs Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 21

Dans la loi, il est écrit “la transmission et l’enregistrement d’images prises sur la voie publique”, je ne sais pas comment ça s’interprète.


Le 24/08/2018 à 09h 22

Dash Cam et ça n’est pas du tout interdit, c’est même conseillé par certaines assurances.

Tout comme la go pro sur le casque des motards.


hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 26

il faudrait savoir comment on doit comprendre le “et”. ^^


hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 27

ben à priori ça entre dans le cadre des articles de loi cités…








hellmut a écrit :



ben c’est quand même pas mal de savoir qui veut entrer chez toi quoi. ^^





Un interphone ça suffit



Le 24/08/2018 à 09h 31







ErGo_404 a écrit :



Ouais ou alors tu ne mets pas de vidéo sur ta sonnette, c’est encore plus simple.





+1



Le 24/08/2018 à 09h 33

Sinon il reste la solution, le sas, avec caméra sonnette sur la deuxième porte comme cela existe à l’entrée de certains immeubles, mais bien compliqué pour un simple particulier. Les pavillons auraient ainsi un certain cachet avec un sas-portail….très pratique pour rentrer la voiture <img data-src=" />


hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 39

j’ai un peu de mal à déterminer l’identité d’une personne via le micro pourri d’un interphone, moi.


Nozalys Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 42







Drepanocytose a écrit :



Un interphone ça suffit





+1 voilà tout à fait… C’est fou ce besoin de vouloir tout filmer dans cette génération. La voix suffit amplement.

En tout cas merci pour l’article, en particulier le dernier paragraphe.

Je sais enfin ce que je peux (et vais) faire pour faire sauter la caméra de mon dégénéré de voisin qui filme toute la rue alors qu’il n’a aucun ouvrant sur cette rue).



Le 24/08/2018 à 09h 45

Mettre son portail un peu en retrait c’est quand même plus simple… :p


Moi, le prestataire interphone de ma résidence m’a supprimé de la liste des résidents dans l’interphone. Et c’est pas plus mal. De toute manière, interphone ou pas, on entre comme dans un moulin, c’est pas un interphone qui empêche les malotrus d’entrer.








hellmut a écrit :



j’ai un peu de mal à déterminer l’identité d’une personne via le micro pourri d’un interphone, moi.





Prends en un avec un bon micro, dans ce cas là



Le 24/08/2018 à 09h 48

J’ai plusieurs caméras extérieures autour de la maison ; à l’installation, je les ai orienté pour filmer le moins possible la voie publique, mais il reste quelques bouts de l’image qui sont l’espace public.



Sur ma chaine software d’enregistrement, j’applique un masque pour supprimer les parties de l’image qu’il faut et donc les vidéos stockées ne contiennent aucune vue de l’espace public.

Mais techniquement, la caméra filme quand même la totalité privé + bouts de public, donc toute personne qui a un accès au flux de la caméra peut potentiellement voir la voie publique.



Je sais pas si je suis respectueux de la loi dans cette situation ou pas.


Comme personne ne contrôle la vidéosurveillance privée (sauf abus flagrants), je ne vois pas où est le problème, tout le monde peut continuer à surveiller sa porte d’entrée sans inquiétude.


Le 24/08/2018 à 09h 52

Mon dieu du coup tu utilises que skype, tu téléphones jamais ? <img data-src=" /> demande qui sait, c’est tout…



&nbsp;Quand ils ont installé les caméras dans mon appartement, je me suis vraiment dit que c’était du gachis… surtout qu’avec les normes handicapés je ne regarde même pas l’ecran, bien trop bas.


hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 54

j’ai ajouté pourri, mais même avec un bon micro ça change rien.

ma belle soeur est incapable de déterminer si c’est moi ou son mec au téléphone. et elle a l’oreille absolue.








Bamaury a écrit :



Mon dieu du coup tu utilises que skype, tu téléphones jamais ? <img data-src=" /> demande qui sait, c’est tout…



&nbsp;Quand ils ont installé les caméras dans mon appartement, je me suis vraiment dit que c’était du gachis… surtout qu’avec les normes handicapés je ne regarde même pas l’ecran, bien trop bas.





Du coup ça handicape les valides ( lumbago, etc..)…

Joli !



hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 56

en général y’a le numéro du mec en face qui s’affiche en fait. et maintenant dans les téléphones intelligents il fait directement l’association avec ton répertoire et il affiche, révolution, le nom que t’as indiqué en face du numéro de ton contact. tu peux donc raisonnablement en déduire que la personne qui appelle est celle dont le nom s’affiche.


Z-os Abonné
Le 24/08/2018 à 09h 59







tazvld a écrit :



Il me semble justement que les caméra dans les voitures (les fameuses video russe) sont aussi interdites, mais je me rappelle qu’il y avait un débat.





Photographier ou filmer l’espace public est toujours légalement soumis à autorisation préfectorale il me semble.

Et strictement interdit dans les gares. <img data-src=" />



Après l’usage…<img data-src=" />



Le 24/08/2018 à 09h 59

“Que Gérard Collomb vienne préciser le régime encadrant ces appareils de vidéoprotection peut sembler pour le moins saugrenu”

Mais non avec l’affaire benalla et son audition à l’assemblée, il a eu l’occasion de réviser le sujet <img data-src=" />



J’en profite s’agissant de la vidéosurveillance pour linker un excellent article du monde sur le sujet, son absence de contrôle et son inefficacité largement documentée:

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/07/27/videosurveillance-des-comites-d-ethique-sans-pouvoirs-sans-budget-et-parfois-sans-activite_5336791_4408996.html


Le 24/08/2018 à 10h 04







Tandhruil a écrit :



Qu’est ce qui est considéré comme une caméra de surveillance.

Si le flux vidéo n’est pas enregistré (contrôle visuel de qui sonne à l’interphone par exemple) je en suis pas sur que ça pose un problème.



Edit : Oups désolé pour le doublon





La prise de vue de la camera ne doit pas aller sur la voie publique, pour le cas où la caméra ne peut pas faire autrement, alors la CNIL demande d’équiper le dispositif d’éléments (matériels ou logiciels) qui vont occulter ou flouter la zone de l’image portant sur l’espace public.



La question de l’enregistrement est autre, la CNIL imposant de poursuivre un but légitime par cet enregistrement, des délais très stricts de conservation et de tracer qui peut y avoir accès.



Le 24/08/2018 à 10h 06

Certes, mais tu perds un peu de ton espace privatif :oui2:


alex.d. Abonné
Le 24/08/2018 à 10h 19

Avec la généralisation des “places du midi” demandées par la plupart des PLU, l’entrée en retrait, donc qui donne sur ta propriété privée, est de plus en plus courant.


tazvld Abonné
Le 24/08/2018 à 10h 26







lololasticot a écrit :



Dash Cam et ça n’est pas du tout interdit, c’est même conseillé par certaines assurances.

Tout comme la go pro sur le casque des motards.







Je viens de regardé rapidement, je suis tombé sur cette article qui recoupe ce commentaire







Z-os a écrit :



Photographier ou filmer l’espace public est toujours légalement soumis à autorisation préfectorale il me semble.

Et strictement interdit dans les gares. <img data-src=" />



Après l’usage…<img data-src=" />







C’est soumis à autorisation préfectorale. Et de ce que j’ai trouvé, la demande qui s’en rapproche le plus est celle-ci. Or elle ne semble pas adapté car elle demande une adresse fixe pour la caméra.



vizir67 Abonné
Le 24/08/2018 à 10h 31

c”est pratique pourtant, on VOIT qui sonne, et si……

tu “fais-le-mort” = “..y-a personne” ! <img data-src=" />


Le 24/08/2018 à 10h 49

Oula oui c’est important ca les sonnettes vidéo, ca vaut le coup de passer du temps la dessus.

Une chose est certaine la connerie humaine n’a pas d’exception.


Le 24/08/2018 à 10h 51







crocodudule a écrit :



La prise de vue de la camera ne doit pas aller sur la voie publique, pour le cas où la caméra ne peut pas faire autrement, alors la CNIL demande d’équiper le dispositif d’éléments (matériels ou logiciels) qui vont occulter ou flouter la zone de l’image portant sur l’espace public.





donc mon système basé sur une occultation logicielle serait en accord avec la législation. Intérressant.



Tu aurais des sources ?



Jarodd Abonné
Le 24/08/2018 à 10h 59

Cette décision revient à dire que 99.99% des caméras de sonnette sont dans l’illégalité… La caméra filme forcément le domaine public, puisqu’elle permet l’accès à la propriété privée !

La solution : mettre une sonnette “audio”, qui permet de filtrer les entrées comme avec une caméra… Je n’ai jamais compris ce besoin de voir la personne. C’est utile uniquement si c’est une personne muette qui sonne !


Le 24/08/2018 à 11h 00







brazomyna a écrit :



donc mon système basé sur une occultation logicielle serait en accord avec la législation. Intérressant.



Tu aurais des sources ?





Je suis incapable de te citer l’année (à la louche 2010 ou 11), mais si tu cherches dans les rapports annuels de la CNIL tu trouveras tout un passage consacré à la vidéosurveillance et ce qu’elle accepte ou non et comment. (De mémoire ça concernait des caméras de police municipale qui filmaient les rues mais encore les façades dont les logements, imposant de masquer par logiciel les zones privées).



Le 24/08/2018 à 11h 04







Jarodd a écrit :



Cette décision revient à dire que 99.99% des caméras de sonnette sont dans l’illégalité… La caméra filme forcément le domaine public, puisqu’elle permet l’accès à la propriété privée !

La solution : mettre une sonnette “audio”, qui permet de filtrer les entrées comme avec une caméra… Je n’ai jamais compris ce besoin de voir la personne. C’est utile uniquement si c’est une personne muette qui sonne !





Sauf erreur, la mini camera est obligatoire pour être en conformité avec les nomes handicapés (les sourds).



Par contre, je ne pense pas que toutes soient illégales, beaucoup ont un genre de loupe (comme un objectif macro) qui rend incompréhensible la prise de vue si la personne n’est pas à quelques centimètres de la caméra (on va dire un mètre max).









crocodudule a écrit :



Sauf erreur, la mini camera est obligatoire pour être en conformité avec les nomes handicapés (les sourds).





C’est beau ça… quand c’est pour des handicapés on 0eut se permettre d’être hors la loi, et même on en fait une norme.. Joli !



Le 24/08/2018 à 11h 16







Drepanocytose a écrit :



C’est beau ça… quand c’est pour des handicapés on 0eut se permettre d’être hors la loi, et même on en fait une norme.. Joli !





Tu peux respecter les deux, la norme handicapé et l’obligation de ne pas filmer l’espace public, cf. les caméras que j’évoque plus haut.



En revanche, la norme pour les handicapés est super chiante pour les valides grands ; je dois systématiquement me plier pour retirer au DAB, payer en caisse, sonner aux portes, franchement 80cm de haut pour une personne qui fait 2 mètres c’est bien galère.



SebGF Abonné
Le 24/08/2018 à 11h 22



Deux exemples sont cités, celui des copropriétés équipées d’un système de vidéosurveillance à côté des sonnettes





J’ai du mal à comprendre de quoi on parle exactement.




  • Sonnettes/interphones avec caméra intégrée ?

    Si oui, elle ne se déclenche que lors de l’appel (bien que sur mon interphone, je peux allumer la caméra sans avoir besoin que quelqu’un ne sonne), n’enregistre rien, et filme forcément la voie publique. Donc les rendant toutes illégales comme l’a indiqué un autre intervenant sur ce fil.

    Elles sont forcément conçues à cet effet…



  • Caméras privées dissociées du dispositif de sonnette/interphone filmant en continu et enregistrant la vidéo

    Si oui, ben dans ce cas merci d’avoir enfoncé des portes ouvertes. La documentation à ce sujet est disponible depuis un longtemps sur le site de la CNIL.


Patch Abonné
Le 24/08/2018 à 11h 38







tazvld a écrit :



Il me semble justement que les caméra dans les voitures (les fameuses video russe) sont aussi interdites, mais je me rappelle qu’il y avait un débat.



Les dashcam? Je ne me rappelle pas avoir vu d’interdiction sur ca. Surtout qu’elles servent énormément à se protéger sur la route côté assurance (j’ai connu des gens qui n’ont pu prouvé que c’était l’autre qui avait fait une connerie que grâce à leur dashcam, en l’absence de témoin).



Le 24/08/2018 à 11h 38

Rien à voir directement avec le sujet.

Un très grand BRAVO&nbsp;<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />à Marc pour le sous-titre.

Vous devriez faire un récapitulatif hebdo des titres ET sous-titres.&nbsp;


Sheepux Abonné
Le 24/08/2018 à 11h 39

J’ai l’impression que les commentaires mélangent parfois tout, je résume avec mon cas:

J’ai une sonette vidéo.

Je ne peux pas surveiller la rue, la vidéo ne s’active que si on m’appelle, pendant un certain temps.

Je n’ai pas d’enregistrement de possible, seulement du live.

On est tous différent dans l’identification des personnes. Je préfère une reconnaissance visuelle à une reconnaissance auditive car j’ai une mémoire visuelle bien meilleure.


Patch Abonné
Le 24/08/2018 à 11h 43







hellmut a écrit :



j’ai un peu de mal à déterminer l’identité d’une personne via le micro pourri d’un interphone, moi.



Même quand on connait la personne, des fois.

Je me rappelle un ancien coup qui est arrivé à ma mère, quand on a sonné chez elle, avec cette conversation à l’interphone :

-C’est moi!

-Qui ca, “moi”?

-Machin!

-Non Machin c’est mon mari, et ce n’est pas du tout sa voix!

-Mais non, c’est ton cousin, idiote!

( Problème qui arrive quand plusieurs membres de la famille ont le même prénom <img data-src=" /> )







Drepanocytose a écrit :



Du coup ça handicape les valides ( lumbago, etc..)…

Joli !



Les normes handicap, dans l’idée c’est génial, dans la pratique c’est souvent fait n’importe comment.

J’ai déjà vu une maison où tous les interrupteurs sont placés trop bas pour un valide… Même à l’étage, qui n’est accessible que via un escalier! De ce côté j’ai beaucoup de chance, je suis dans un appart adapté aux fauteuils roulants, mais tout est fait pour être accessible à la fois aux handicapés et aux valides.



Le 24/08/2018 à 11h 44







Stel a écrit :



Oula oui c’est important ca les sonnettes vidéo, ca vaut le coup de passer du temps la dessus.





C’est surtout que la cause de ce genre d’installation est systématiquement mise de côté… Le peuple commence à organiser sa propre protection au vue de l’insécurité ambiante, ce n’est clairement pas bon !



Patch Abonné
Le 24/08/2018 à 11h 50







Jarodd a écrit :



Cette décision revient à dire que 99.99% des caméras de sonnette sont dans l’illégalité… La caméra filme forcément le domaine public, puisqu’elle permet l’accès à la propriété privée !



Pas forcément.

Mon immeuble a un renfoncement à l’entrée avant la porte, où est placée la sonnette vidéo. Tout ce que la caméra filme, c’est ce renfoncement.



Le 24/08/2018 à 11h 59

Je vais faire mon vieux, mais on faisait comment avant ? Un interphone, ou sinon tu vas voir en direct.


tazvld Abonné
Le 24/08/2018 à 11h 59







Patch a écrit :



Les dashcam? Je ne me rappelle pas avoir vu d’interdiction sur ca. Surtout qu’elles servent énormément à se protéger sur la route côté assurance (j’ai connu des gens qui n’ont pu prouvé que c’était l’autre qui avait fait une connerie que grâce à leur dashcam, en l’absence de témoin).





Comme je l’ai indiqué dans un poste juste après, les dashcom en France sont soumises à une autorisation préfectorale.



Le 24/08/2018 à 12h 02

La cause des installations c’est à 90% les médias qui te vendent de la peur indirectement via leurs reportages/news, 9% par les pubs qui te vendent la peur directement, et 1% à cause de l’insécurité réelle. Il serait temps de prendre conscience de ça. Et que par ailleurs, c’est pas une sonnette vidéo qui va te protéger.


Le 24/08/2018 à 12h 03

Dans l’établissement où je travaillais, les caméras extérieures filmaient pour nombre d’entres elles les rues alentour.

Il y avait un système software qui affichait de gros rectangles noirs afin de masquer les maisons environnantes. Même en déplaçant les caméras, les rectangles étaient mis à jour en temps réel afin de toujours faire leur office.


maverick78 Abonné
Le 24/08/2018 à 12h 08







ErGo_404 a écrit :



Je vais faire mon vieux, mais on faisait comment avant ? Un interphone, ou sinon tu vas voir en direct.





De toute façon, le mamouth est trop gros pour rentrer dans la caverne, alors ca sert a rien de mettre une sonnette !



dvr-x Abonné
Le 24/08/2018 à 12h 09







ErGo_404 a écrit :



La cause des installations c’est à 90% les médias qui te vendent de la peur indirectement via leurs reportages/news, 9% par les pubs qui te vendent la peur directement, et 1% à cause de l’insécurité réelle. Il serait temps de prendre conscience de ça. Et que par ailleurs, c’est pas une sonnette vidéo qui va te protéger.





Bah merde…. Moi qui pensait que les cambrioleurs venaient sonner avant d’entrer… Je suis déçu <img data-src=" />



zeldomar Abonné
Le 24/08/2018 à 12h 17

Fais le, personne ne viendra t’embêter.


Pliplou Abonné
Le 24/08/2018 à 12h 24







ErGo_404 a écrit :



La cause des installations c’est à 90% les médias qui te vendent de la peur indirectement via leurs reportages/news, 9% par les pubs qui te vendent la peur directement, et 1% à cause de l’insécurité réelle. Il serait temps de prendre conscience de ça. Et que par ailleurs, c’est pas une sonnette vidéo qui va te protéger.





Exactement !



Heureusement, en regardant les chiffres de l’INSEE, les gens n’ont dans les faits pas plus peur qu’avant :

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2526402

(enfin j’ai juste regardé 2007 et 2017 sur le sentiment d’insécurité au domicile (sonnette vidéo))

&nbsp;

Toujours bon de rappeler que la délinquance est en baisse (même si bon les chiffres ça peut s’arranger ^^) :

&nbsphttps://www.interieur.gouv.fr/Le-ministre/Communiques/Les-chiffres-de-la-delinqu…



eglyn Abonné
Le 24/08/2018 à 12h 24







dvr-x a écrit :



Bah merde…. Moi qui pensait que les cambrioleurs venaient sonner avant d’entrer… Je suis déçu <img data-src=" />





Je vois plus l’utilité pour lutter contre la venue de belle-maman et faire le mort <img data-src=" />



Aucun intérêt pour les cambriolages (sauf ceux qui sont polis et qui s’annoncent avant).



hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 12h 28

Ah mais carrément! on peut aussi se dire que l’interphone ça sert à rien, suffit de balancer les clés par la fenêtre, comme on me l’a sorti une fois pour l’immeuble où j’habitais.<img data-src=" />

le truc pratique c’est que ça évite de sortir de chez soi, ce qui peut s’avérer utile si t’habites dans une zone “humide” comme moi. <img data-src=" />


Le 24/08/2018 à 12h 30

Tu devrais le dire à ta belle-sœur&nbsp;<img data-src=" />


Le 24/08/2018 à 12h 32

J’ai des caméras chez moi (qui filment l’espace public, vu que je suis au Canada) et chez ma mère.

Chez elle, ça filme aussi l’espace public en toute illégalité, puisqu’elle est en France, mais entre sa sécurité et le droit à l’image du quidam, j’ai choisi ma mère. Oh et pour les maniaques, j’ai fait divers tests : les défenseurs de la vie privée casseurs s’en prennent toujours à ce qui paraît une caméra, pas à ce qui filme. Toute une nuance. Une bonne vidéosurveillance ne se voit pas, mais coûte un bras.


hellmut Abonné
Le 24/08/2018 à 12h 51

sur le fixe c’est plus difficile d’afficher des trucs, elle est pas complètement conne non plus. ^^


Le 24/08/2018 à 12h 55

c’est kafkaien ces conneries


SebGF Abonné
Le 24/08/2018 à 12h 56







dvr-x a écrit :



Bah merde…. Moi qui pensait que les cambrioleurs venaient sonner avant d’entrer… Je suis déçu <img data-src=" />







ding ding

“bonjour nous sommes des cambrioleurs, auirez-vous l’amabilité de nous ouvrir pour que nous puissions déposséder votre maison de tous ses biens ?”



Un peu de politesse dans ce monde de sauvages berdel !



Pliplou Abonné
Le 24/08/2018 à 13h 18







Aloyse57 a écrit :



J’ai des caméras chez moi (qui filment l’espace public, vu que je suis au Canada) et chez ma mère.

Chez elle, ça filme aussi l’espace public en toute illégalité, puisqu’elle est en France, mais entre sa sécurité et le droit à l’image du quidam, j’ai choisi ma mère. Oh et pour les maniaques, j’ai fait divers tests : les défenseurs de la vie privée casseurs s’en prennent toujours à ce qui paraît une caméra, pas à ce qui filme. Toute une nuance. Une bonne vidéosurveillance ne se voit pas, mais coûte un bras.





En quoi filmer devant chez ta mère la sécurise ? Surtout si les caméras ne se voient pas ?



Et en filmant l’espace public tu deviens un délinquant au même titre que les casseurs défenseurs de la vie privée ou les cambrioleurs…



dvr-x Abonné
Le 24/08/2018 à 14h 05







eglyn a écrit :



Je vois plus l’utilité pour lutter contre la venue de belle-maman et faire le mort <img data-src=" />



Aucun intérêt pour les cambriolages (sauf ceux qui sont polis et qui s'annoncent avant).







C’est vrai que ca peut marcher aussi pour la belle-mère <img data-src=" />



&nbsp;



Pilipooop a écrit :



En quoi filmer devant chez ta mère la sécurise ? Surtout si les caméras ne se voient pas ?



Et en filmant l’espace public tu deviens un délinquant au même titre que les casseurs défenseurs de la vie privée ou les cambrioleurs…





Tu mets 1 fake caméra, tu as le droits et c’est limite plus dissuasif. En plus ca coute presque rien et ca consomme rien… Parce que filmer en continue la rue depuis une caméra qui ne se voit pas et qui n’enregistre pas, tout comme toi je ne vois pas trop ce qui est sécurisant <img data-src=" />



Le 24/08/2018 à 14h 25







dvr-x a écrit :



Parce que filmer en continue la rue depuis une caméra qui ne se voit pas et qui n’enregistre pas, tout comme toi je ne vois pas trop ce qui est sécurisant <img data-src=" />





C’est toute la magie de la vidéoprotection; sauf zone particulière où ces dispositifs sont des compléments (agents, dispositifs d’entrée contrôlée etc…), la vidéoprotection n’a jamais démontré son utilité en terme de sécurité.



Jusqu’ici, les entreprises qui fourguent ces appareils prétendaient à l’aspect dissuasif et sa capacité à aider les enquêteurs.



Aujourd’hui, beaucoup de villes sont équipées et constatent que son efficacité est anecdotique et que rares sont les images permettant d’aider à la résolution d’une enquête (perso en près d’une décennie d’exercice je n’ai eu que deux cas où ce dispositif a donné quelque chose d’utile et pour des faits mineurs), et surtout sans commune mesure avec l’investissement demandé aux collectivités pour s’équiper.



Comme le discours commence à ne plus fonctionner auprès des Maires, (bien qu’un nouveau plan de com sur l’AI ait été récemment lancé pour détecter les comportements “anormaux” sic! ), les entreprises s’adaptent et proposent de rentabiliser les investissements en faisant de la vidéo verbalisation…



http://internetactu.blog.lemonde.fr/2018/06/02/videosurveillance-paradigme-du-technosolutionnisme/



Le 24/08/2018 à 15h 13

Qu’on soit pour ou contre ça ne change pas le constat que depuis que nous avons une caméra sur l’interphone de notre immeuble ( environ 8 mois) nous n’avons plus aucun ( sauf les vrais) :

“c’est le facteur j’ai un recommandé pour vous”

J’estime que c’est une sacrée amélioration alors que j’avais voté contre en assemblée , aujourd’hui je voterai POUR si c’était à refaire


Les caméras domestiques ? Même traitement que les radars automatiques de vitesse : un coup de bombe de peinture sur l’objectif et on peut reprendre une activité normale&nbsp;<img data-src=" />


Le 24/08/2018 à 15h 34







Jarodd a écrit :



Cette décision revient à dire que 99.99% des caméras de sonnette sont dans l’illégalité… La caméra filme forcément le domaine public, puisqu’elle permet l’accès à la propriété privée !

La solution : mettre une sonnette “audio”, qui permet de filtrer les entrées comme avec une caméra… Je n’ai jamais compris ce besoin de voir la personne. C’est utile uniquement si c’est une personne muette qui sonne !





Avec un interphone tu est obligé de demandé donc on sait que tu es la. Avec une sonnette / video, tu vois directement et n’est pas obligé de montrer que tu es présent chez toi.

Pour ne pas voir la difference à l’usage, il faut surtout n’en avoir jamais eu…



Comme fumer du cannabis ou regarder avec insistance une femme dans la rue ou circuler à vélo sur un trottoir : c’est illégal et punissable, mais qui est inquiété par la justice et la police ?


Geologic Abonné
Le 24/08/2018 à 16h 39

Du coup, les caméras de recul rentrent dans le débat ?


Le 24/08/2018 à 17h 07

Exacte. D’accord pour ne pas filmer la rue. Du coup si c’est pas possible ben pas de caméra sinon caméra. simple.


Sheepux Abonné
Le 24/08/2018 à 17h 26

Non les camera de recule ne font que transférer l’image à la demande. Elles n’enregistrent pas (conservation) en permanence l’espace public.


Patch Abonné
Le 24/08/2018 à 18h 04







crocodudule a écrit :



C’est toute la magie de la vidéoprotection; sauf zone particulière où ces dispositifs sont des compléments (agents, dispositifs d’entrée contrôlée etc…), la vidéoprotection n’a jamais démontré son utilité en terme de sécurité.



En même temps, la vidéoprotection jusqu’à preuve du contraire n’existe pas. A moins que tu ne connaisses des modèles de caméras capables de protéger grâce à leurs petits bras?



Ami-Kuns Abonné
Le 24/08/2018 à 18h 12

Limite, vu la quasi impossibilité de respecter les règles, à la place aurait mis en place une licence pour l’utilisation des caméras avec accès facile pour les forces de l’ordre avec une ponction copie privé en supplément pour ceux qui possèdent une fonction enregistrement obligatoire.<img data-src=" />


Jarodd Abonné
Le 24/08/2018 à 18h 27







Nerg34 a écrit :



Avec un interphone tu est obligé de demandé donc on sait que tu es la. Avec une sonnette / video, tu vois directement et n’est pas obligé de montrer que tu es présent chez toi.



Pour ne pas voir la difference à l'usage, il faut surtout n'en avoir jamais eu...








Personnellement je n'en ai jamais eu, mais mes parents ont une caméra. Au final, quand ils voient la personne, ils lui demandent qui elle est et ce qu'elle veut. Ce que je fais chez moi, sans caméra. Si la personne veut vraiment te voir, elle reviendra.&nbsp; Ca peut être le facteur, un voisin qui vient de donner un courrier mal délivré, quelqu'un qui vient chercher de l'aide, ou qui signale qu'on cause un problème, un gamin qui vient chercher son ballon, ... et ça on n'en sait rien tant qu'on n'a pas discuté. Bref, à moins de penser que toute personne est potentiellement nuisible, je ne vois pas l'intérêt de ne pas  répondre (et dans ce cas autant retirer tout le système de la sonnerie pour être transuille chez soi).


Le 24/08/2018 à 18h 45

Bonsoir à tous



A mon avis on va vers un débat stérile, car cette loi est totalement débile … excusez du peu …

Car on est dans un monde d’images et de vidéos !

Je lisais caméra de recule, mais il y a aussi les cameras 360°, les véhicules équipés de caméras pour les distances, franchissements de lignes, vitesses etc etc il y a bien une mémoire tampon et je n ai pas lu que cela concerne seulement le fait de garder la vidéo mais uniquement le fait de filmer … car les portiers ne gardent pas l image sauf les modèles très évolués …

Alors la dashcam est autorisée oui https://www.lesfurets.com/assurance-auto/actualites/camera-embarquee-preuve-acci… mais la loi se contredit car elle impose de déclarer cela à la préfecture … donc c’est interdit par défaut ! L’assurance ne demande pas votre autorisation préfectorale pour utiliser les images issues de la dashcam comme pour vous faire la remise sur votre contrat si vous en avez une mais comme pour les poseurs de portiers vidéo qui sont orientés sur la voie publique, au final vous êtes dans l’illégalité … donc encore une loi stupide qui trouvera comme utilisateurs que les “relous” qui aiment jouer de la procédure et du tribunal …

Le plus simple aurait été de déclarer sur un site toute caméra filmant la voie publique (marque, orientation, propriétaire) donnant de fait la propriété intellectuelle et le droit de l image à l’état et une restriction d’utilisation stricte limitée au propriétaire et ses ayants droits et à l’état sans aucun possibilité de diffusion sur des médias sociaux ou autres médias sans l’approbation d’une juridiction) bref pour faire simple tu es responsable de ta caméra et de ce que tu filmes et cela doit rester que dans ton cercle privé et j ajouterai que la partie privative filmée doit être plus que majoritaire par rapport à la voie public et prévoir des exceptions (portiers) car faut pas filmer la fenêtre de la salle de bain de la belle voisine sous prétexte qu’il peut y avoir intrusion ….. hihihi

Encore du bon sens dans tout ça et aussi si on pouvait arrêter de faire des lois pour interdire … y a que ça en ce moment !! un monde d interdits ………… après je peux comprendre des fois mais bon à ce rythme après le petit robert il va y avoir le petit Interdit (certains l appel déjà … code civile, code pénal… mais c’est pas suffisant)



A bon entendeur



Alex


ForceRouge Abonné
Le 24/08/2018 à 19h 03

Je suis assez d’accord avec toi. Mais juste une remarque, en France, on est dans un état de droit. Donc tout ce qui n’est pas interdit, est par définition, autorisé. Faire des lois “autorisante” n’a donc pas d’interêt.


Le 24/08/2018 à 20h 27

Bonsoir



Oui, c’est certain, l’idéal c’est pas de loi du tout et du bon sens …. après hélas il y a toujours des abus, comme pour un buffet à volonté … il est interdit de se reservir 4 fois … à volonté… :-)

Et des fois il y a des lois bien inutiles et le bon sens de nos penseurs les abroges (loi du vagabondage supprimée en 1994 qui obligé de toujours avoir de l’argent sur soit …)

Soit dit en passant, notre législateur, comme d’habitude nous impose mais ne respecte pas ses propres lois … l’état français et son administration sont énormément à la traîne concernant le RGPD … et pourtant … 20 000 000 € d’amendes pour certaines administrations … ça devrait faire peur … aux citoyens car nos impôts vont servir à payer ce type de bêtise … bref wait and see comme j’ai dit les procéduriers auront de quoi s’occuper et occuper nos tribunaux déjà sous l’eau …



Alex



&nbsp;


Le 24/08/2018 à 20h 55

C’est quand même un peu casse-pieds ces lois à cent sous.

Un particulier ne peut pas installer une sonnette vidéo sur sa porte, sous prétextte qu’il va empiéter sur l’espace public.

Tandis que l’espace public ne se gêne pas lui d’empiéter sur notre vie privée (pour notre sécurité à tous) un peu partout.

Tandis qu’en même temps des voitures de compagnies privées font des relevés vidéo dans toutes les rues de France.

Bref, on se fait bien empapaouter, et encore une fois pour des broutilles…


Le 24/08/2018 à 21h 23

Cela me rappelle l’histoire d’une connaissance dont la caméra filmait son entrée et celle du voisin qui s’est fait cambrioler. La police a vu la dite caméra et demandé un accès aux enregistrements. Ils ont pu identifier la plaque de la fourgonnette ayant servi au cambriolage. Sur la déposition du propriétaire de la caméra il n’est aucunement fait mention de l’enregistrement (la police a fermé les yeux) mais d’une identification d’un véhicule louche dans le voisinage par témoignage. L’enregistrement a permis de coffrer les cambrioleurs. A méditer …


Le 24/08/2018 à 22h 16







Patch a écrit :



En même temps, la vidéoprotection jusqu’à preuve du contraire n’existe pas. A moins que tu ne connaisses des modèles de caméras capables de protéger grâce à leurs petits bras?





C’est hélas le vocable à la mode, les marketeux de ces entreprises l’employant en lieu et place de vidéosurveillance qui fait moins glam…



Le 24/08/2018 à 22h 39







alexpacha a écrit :



Bonsoir à tous




A mon avis on va vers un débat stérile, car cette loi est totalement débile ... excusez du peu ...      

Car on est dans un monde d'images et de vidéos !







Il n’y aucune Loi nouvelle, c’est l’état de la législation depuis les années 70 (adaptée au fil du temps s’agissant des exceptions, notamment par Sarkozy) et précisée depuis des lustres par la jurisprudence et la CNIL.



L’état de la législation est du bon sens, le problème vient des pratiques de vente, les entreprises fougeraient nettement moins de matos si elles ne créaient pas un motif de trouille (la rue c’est le danger) et le moyen d’y répondre par la même occasion (tu peux surveiller la rue).



D’ailleurs, je peux pas m’empêcher de penser que Marc, tout en faisant un article sur la protection des libertés face aux risques de dérive des newtechs, sujet qu’il affectionne, n’a dans le même temps pas manqué l’occasion de s’amuser à relever qui a répondu à la question posée <img data-src=" />



Le 25/08/2018 à 00h 46







ErGo_404 a écrit :



La cause des installations c’est à 90% les médias qui te vendent de la peur indirectement via leurs reportages/news, 9% par les pubs qui te vendent la peur directement, et 1% à cause de l’insécurité réelle. Il serait temps de prendre conscience de ça. Et que par ailleurs, c’est pas une sonnette vidéo qui va te protéger.





J’ai été voir les chiffres globaux ( ici ) et c’est pas qu’un sentiment de peur je pense, c’est palpable :



. 2008 : 166.000 cambriolages par an

. 2017 : 243.500 cambriolages par an

. 10% de chance de ce faire cambrioler en 6 ans



Après il y à aussi une augmentation significative du nombre d’intrusion quand les personne son présente au domicile donc au passage agression.

&nbsp;







eglyn a écrit :



&nbsp;Aucun intérêt pour les cambriolages (sauf ceux qui sont polis et qui s’annoncent avant).





Ça doit surement faire tomber le nombre de cambriolage impulsif. Naïvement je me dis que si tu à une caméra tu à surement un système d’alarme à la maison. Par contre si tu à les moyens de tout ça tu doit surement être riche, donc hausse potentielle des cambriolages.



Le 25/08/2018 à 01h 08







Radithor a écrit :



Comme fumer du cannabis c’est illégal et punissable, mais qui est inquiété par la justice et la police ?&nbsp;





En ce moment tout les “cofee shop” qui vendent du champomi et contraint de fermer les un après les autres avec les propriétaire poursuivis pour trafic de stup… Le produit viens de suisse et est légal selon la loi européennes, la justice française traine les pied pour ne pas condamner et ce faire poursuivre par l’Europe.



Pas mal d’auto producteurs pour consommation personnelle avec saisis + prison avec sursis + suivis médicale. L’Angleterre à d’ailleurs décidé il y à quelques semaines de légaliser le cannabis médical car beaucoup de gens en ont besoins.



Beaucoup d’automobilistes perdent leur permis même si ils ont fumés le vendredi et contrôlés le lundi car refusent la prise de sang vu que mal informés… En californie ils sont en train de faire fumer des gens puis de les faire rouler sur circuits pour établir une référence de seuil solide tout comme l’alcool.



En temps que simple consommateur / acheteur tu peu au moins finir au poste 4h avec une faible quantité ( 5 grammes ). En théorie ça peut aller jusqu’a 3750€ d’amende et 1 ans de prison. Une personne qui achèterais beaucoup d’avance genre 30 grammes peut avoir un ouverture de casier, une amende, un suivis médical et finir dans le journal du coin.



En septembre la détention / consommation dans l’espace publique sera passible d’une amende de 300€ payable tout de suite via une tablette… Et pour finir en france montrer le cannabis sous un jour favorable est punissable.



Cette loi excessive “à la tête du client” fait que la france à le plus grand nombre de fumeur de cannabis en europe, notamment chez les jeunes parce qu’en pratique lors d’un contrôle avec une faible quantité ça finis à la poubelle.





Le problème la dedans c’est que des quartier entier son tenus par des bandes qui ce font la guerre sans cesse pour un bout de territoire en vendant un produit très cher, de mauvaise qualité et comportant un très haut taux de thc.



Le terme qui reviens le plus souviens c’est la “paix sociale” qui oscille entre théorie du complot ou simple laxisme et qui dure depuis plus de 30 ans. Du coup tu vois comme un simple exemple d’un truc que tout le monde fait même si c’est pas légal à des répercutions énorme sur notre vie de tout les jours…





A savoir si le monde du cambriolage fonctionne de la même manière, personnellement j’y connais pas grand chose, tout ce que j’ai vu c’est que dans certains coins c’est à répétition donc obligation d’avoir des alarmes et compagnie. Souvent c’est des gamins multi récidivistes qui sortent quelques heures après avoir été choppé.



Difficile parfois de mêler le vrai du faux, bien entendu et ce pour tous les domaines.



Le 25/08/2018 à 05h 17

Une caméra de surveillance n’a pas besoin d’enregistrer pour avoir le statu de caméra de surveillance.



A partir du moment où quelqu’un peut être derrière pour surveiller et que la caméra film ce qu’elle n’a pas le droit de filmer, c’est un délit.


Le 25/08/2018 à 07h 14

Dans ma ville c’est 10-15 cambriolage par jour .. ça fait beaucoup.



Et pour Eglyn , une caméra de surveillance , peut être que ça dissuade pas, mais au moins quand tu as matière à identifier le cambrioleur grâce à la vidéo , les flics vont pas se gener pour te la prendre et faire plus rapidement l’enquête.



alors que si tu as rien .. tu peux te brosser pour retrouver tes affaires ou foutre au tribunal le/les cambrioleurs


Le 25/08/2018 à 07h 42

Et donc la différence concrète pour le voisin de ta connaissance au final? Vu que c’est l’assurance qui rembourse le cambriolé? <img data-src=" />



Vu que les cambrioleurs vont être encore plus dans la merde financièrement avec leur procès, ils vont devoir recommencer juste en cachant leur plaque et leur visage cette fois <img data-src=" />



Si on partageait mieux l’argent (revenu universel plutôt qu’héritage qui crée des dynasties de rentiers oisifs et d’esclaves travailleurs), personne n’aurait besoin de prendre le risque de cambrioler ses voisins <img data-src=" />


Le 25/08/2018 à 07h 59

J’allais ajouter ce point.



J’en ai une.

Pour voir qui sonne a la porte… je préfère encore regarder par la fenêtre.



Ça a surtout son avantage quand elle détecte du mouvement. J’ai une petite allée jusqu’à ma porte, du coup elle ne détecte pas le flux dans la rue

Ça me fait une belle vidéo a chaque fois que quelqu’un s’approche de la porte, même sans sonner.



Et petit benef, je peux voir er parler aux gens quand je ne suis pas là.



Par exemple, j’ai un colis de livré? Je demande de le laisser devant la porte sinon c’est direction le centre de triage (20 min en voiture) ou refaire une livraison.



Ma boss par exemple déverrouille sa porte a distance lorsque son gamin rentre des cours. Il sonne a la porte, elle contrôle que tout va bien et voina

C’est pratique quand on en fait usage.



Point genant:

-La connexion au live n’est pas toujours rapide, et les notifs ont 20 bonnes secondes de retard entre la détection et l’envoi




  • j’ai du rajouter un repeteur wifi près de l’entrée pour avoir un signal plus costaud et moins d’echec a la connexion

  • c’est de l’IoT


Le 25/08/2018 à 08h 09

Il est toujours possible de mettre une caméra à l’intérieur du domicile, pas besoin de filmer l’extérieur ni de sonnette vidéo. Bon, dans ce cas, tu es légalement sensé prévenir tous tes invités qu’ils sont filmés.



Ou sinon, on peut mettre une alarme avec seulement des capteurs de mouvements.


Le 25/08/2018 à 08h 51

Coller des caméras de surveillance à tous les coins de rue, fliquer toute la population sur internet, mais une caméra sur une sonnette ça les dérange ?

Trop fort.


Patch Abonné
Le 25/08/2018 à 09h 03







ProFesseur Onizuka a écrit :



Si on partageait mieux l’argent (revenu universel plutôt qu’héritage qui crée des dynasties de rentiers oisifs et d’esclaves travailleurs), personne n’aurait besoin de prendre le risque de cambrioler ses voisins <img data-src=" />



Mwarf. Tu est vraiment trop naïf, malheureusement…

Quand on voit que des gens aisés voire riches ou très riches font tout pour accumuler encore plus d’argent (même s’ils n’en ont aucun besoin vu que n’arrivent déjà pas à dépenser ce qu’ils ont), quitte à foutre la vie de milliers de gens en l’air…



vizir67 Abonné
Le 25/08/2018 à 09h 14

surement un système d’alarme à la maison….



chez moi…il est plutôt basique* !



* j’ai percé le sol (un petit trou))…et je bloque la porte avec clou dans le trou

(pareil au garage) plutôt que de payer un Système électronique onéreux)

“et, tintin pour y entrer


Le 25/08/2018 à 09h 15







ProFesseur Onizuka a écrit :



Et donc la différence concrète pour le voisin de ta connaissance au final? Vu que c’est l’assurance qui rembourse le cambriolé? <img data-src=" />



Vu que les cambrioleurs vont être encore plus dans la merde financièrement avec leur procès, ils vont devoir recommencer juste en cachant leur plaque et leur visage cette fois <img data-src=" />



Si on partageait mieux l’argent (revenu universel plutôt qu’héritage qui crée des dynasties de rentiers oisifs et d’esclaves travailleurs), personne n’aurait besoin de prendre le risque de cambrioler ses voisins <img data-src=" />







L’assurance rembourse sur présentation de factures d’achat il me semble avec une certaine dépréciation pour les objets de type électronique (PC, Téléphones, Tablettes, TV, …). Et quid de la franchise ?

Et pour ce qui est des objets ayant une valeur surtout sentimentale (bague de fiançailles de mamie par exemple), l’assurance aura beau rembourser …



C’est sur que la richesse est mal partagée à l’échelle de notre pays/monde mais cela n’excuse en rien ce type de comportement.



Le 25/08/2018 à 11h 05

Poussons la logique et interdisons toute fenêtre donnant vue sur la voie publique…

Aussi obligation de fermer les yeux lorsqu’on sort de chez soi…



Et quid des photos, des films de vacance sur la voie publique ?



Toujours plus de controles et de restrictions pour les gens, de plus en plus d’ingérence de l’Etat dans la vie des gens…


Le 25/08/2018 à 11h 06

L’Etat déteste la concurrence…



L’Etat impose aux gens les obligations qu’il est sensé suivre vis à vis des gens pour respecter les principes de droit et pour lesquelles il se crée de plus en plus de dérogations…


Le 25/08/2018 à 11h 30







skankhunt42 a écrit :



J’ai été voir les chiffres globaux ( ici ) et c’est pas qu’un sentiment de peur je pense, c’est palpable :



. 2008 : 166.000 cambriolages par an

. 2017 : 243.500 cambriolages par an

. 10% de chance de ce faire cambrioler en 6 ans



Après il y à aussi une augmentation significative du nombre d’intrusion quand les personne son présente au domicile donc au passage agression.

&nbsp;

&nbsp; Ça doit surement faire tomber le nombre de cambriolage impulsif. Naïvement je me dis que si tu à une caméra tu à surement un système d’alarme à la maison. Par contre si tu à les moyens de tout ça tu doit surement être riche, donc hausse potentielle des cambriolages.





Tu illustres parfaitement le fait que les entreprises fourguant de la vidéosurveillance ont détourné un problème réel de sécurité à leurs profits.



Si une camera de surveillance peut avoir du sens lorsque tu quittes ton logement pour éventuellement faire fuir des cambrioleurs ou les identifier (j’en ai une dans mon appart), un tel usage n’a d’intérêt que si la camera filme ta propriété, pas l’espace public, et annoncer l’existence du dispositif sur ta porte d’entrée permet d’avoir l’effet dissuasif voulu.



En revanche, tu es allé chercher les données sur les cambriolages pour établir un lien avec la possibilité qu’une camera de surveillance puisse filmer l’espace public aux abords d’une propriété privée.



Tu en conviendras je pense, le dispositif décrit dans mon 2° paragraphe permet de remplir l’objectif poursuivi de lutter contre les cambriolages sans porter la moindre atteinte aux libertés, et qu’il n’est donc nullement nécessaire de filmer l’espace public contrairement à ce que laissent entendre les boites de sécurité.



Le 25/08/2018 à 12h 01

En même temps tu conviendra que pour filmer la plaque de la camionette qui embarque tes affaires, filmer l’intérieur n’a que peu d’intérêt.

&nbsp;

9x/10 avoir la tronche du cambrioleur apportera pas grand chose alors que son immatriculation donne directement son adresse.



Un voisin m’a montré la jolie photo du mec de 20 ans grand max qui a forcé sa porte et piquer à la va vite quelques affaires. A part pour animer une soirée, ça lui a pas apporté grand chose.



Donc ton dispositif est souvent totalement inutile et tu as surement perdu de l’argent pour rien.


Le 25/08/2018 à 13h 24

Et il deviennent invalides, c’est bien pensé finalement<img data-src=" />


Le 25/08/2018 à 13h 58

je la camouflerais dans un nounours, ni vu ni connu.


anubiss Abonné
Le 25/08/2018 à 16h 10

En parlant de surveillance, vous pouvez surveiller ici si on vous surveille dans l’espace publichttps://kamba4.crux.uberspace.de/fr/ (projet basé sur OpenStreetMap).


Le 25/08/2018 à 16h 22







crocodudule a écrit :



sans porter la moindre atteinte aux libertés&nbsp;





Honnêtement ça me gène pas vraiment l’atteinte aux libertés si ça te permet de protéger correctement mon logement… Si ma maison était dans un quartier à risque ça serais surement caméra multiple + éclairage automatique + aboiement de chien couplé à un détecteur si quelqu’un essaye de forcer la porte.



&nbsp;



Le 25/08/2018 à 16h 32







Elwyns a écrit :



Dans ma ville c’est 10-15 cambriolage par jour .. ça fait beaucoup.&nbsp;





Le principe c’est que certains ne comprennent pas que ça arrive fréquemment au autres parce que eux ils sont dans un quartier ou ça n’arrive jamais… Bien souvent l’ironie c’est que dans les quartier ou cela n’arrive jamais il y à souvent la police alors que ou ça arrive souvent ils ne sont jamais la.



Beaucoup vont naturellement penser que c’est la police avec ses ronde qui dissuade mais c’est surtout parce que c’est des coins de “bourges” et il y à partout des caméra et des alarmes, alors que dans le quartier de pauvre il y à aucune protection.



Logiquement il faudrait donc concentrer les forces de police dans les quartier / villes les plus touchés… Mais bon vu que tu ne peu pas mettre un flic dans chaque rue en permanence il faut bien ce protéger sois même…





ProFesseur Onizuka a écrit :



Vu que c’est l’assurance qui rembourse le cambriolé ?





T’est jamais totalement remboursé, sans parler du choc de rentrer chez toi avec ton appartement retourné… Je ne parle même pas du home jacking ou certain ont été torturés par des gamins de 15 ans qui si arrêtés diront qu’ils ont 12 et ne pourront être poursuivis.

&nbsp;





ProFesseur Onizuka a écrit :



Si on partageait mieux l’argent





Ça arrangerais pas mal de choses effectivement… Mais concernant l’oisiveté je pense que c’est universel au moins dans notre pays car il est vraiment loin d’être fun… Dans certaines villes il y à tellement rien à faire que les&nbsp; gens finissent par ce droguer ou font des conneries.



C’est aprês midi j’aurais bien été taper un ping pong avec des randoms au parc du coin au lieu d’être derrière le pc… Sauf que le parc du coin n’a pas de table de ping pong… Ni de terrain de boule, ni de… Le seul truc à faire est de s’assoir dans l’herbe, donc être oisif.



Pourtant une table en ping pong ça coute QUE DALLE !



Le 25/08/2018 à 17h 41







Nerg34 a écrit :



En même temps tu conviendra que pour filmer la plaque de la camionette qui embarque tes affaires, filmer l’intérieur n’a que peu d’intérêt.

&nbsp;

9x/10 avoir la tronche du cambrioleur apportera pas grand chose alors que son immatriculation donne directement son adresse.



Un voisin m’a montré la jolie photo du mec de 20 ans grand max qui a forcé sa porte et piquer à la va vite quelques affaires. A part pour animer une soirée, ça lui a pas apporté grand chose.



Donc ton dispositif est souvent totalement inutile et tu as surement perdu de l’argent pour rien.





Oui c’est vrai que c’est le mode opératoire classique; le cambrioleur vient avec sa bagnole, qui n’est que très rarement une voiture volée et brulée juste après le coup, et prend le plus grand soin à se garer devant le logement où il va faire le coup car nul passant ne pourrait la voir naturellement, le tout face à la caméra de surveillance, et dans un sens qui très opportunément permet de lire les plaques.



Il est certain que ton dispositif, en plus d’être illégal, doit être souvent rentabilisé…

&nbsp;

Qu’est ce qu’il faut pas lire comme absurdités.



Le 25/08/2018 à 17h 48







skankhunt42 a écrit :



Honnêtement ça me gène pas vraiment l’atteinte aux libertés si ça te permet de protéger correctement mon logement… Si ma maison était dans un quartier à risque ça serais surement caméra multiple + éclairage automatique + aboiement de chien couplé à un détecteur si quelqu’un essaye de forcer la porte.



&nbsp;





Je te dis pas de pas te prémunir, mais que tu peux parvenir à ton objectif sans filmer l’espace public.



Le 25/08/2018 à 21h 40







skankhunt42 a écrit :



Le principe c’est que certains ne comprennent pas que ça arrive fréquemment au autres parce que eux ils sont dans un quartier ou ça n’arrive jamais… Bien souvent l’ironie c’est que dans les quartier ou cela n’arrive jamais il y à souvent la police alors que ou ça arrive souvent ils ne sont jamais la.





Ça sent le cliché à plein nez, riches contre pauvres etc.



J’habite dans un bon petit quartier “de bourges” comme tu dit, peuplé de berlines allemandes devant les garages. Et les cambriolages sont malheureusement très fréquents. On a même eu droit à un cas de home jacking récemment (poyr piquer les clefs de la bagnole garée devant).



Ton raisonnement est idiot: les cambrioleurs vont pas détrousser une maison parce qu’elle est proche de chez eux, au contraire: ils vont aller là où on les connait pas, là où il y a moins de risque (zone résidentielle, gens qui travaillent en journée, …) et là où il y a potentiellement plus de pognon.



Ce qu’on a pu constater dans notre quartier, c’est que ce sont des vols simples et opportunistes: une voiture pas verrouillée (mon cas, en un soir ils en ont fait 5 du quartier), une fenêtre laissée ouverte, un mobilier de jardin laissé dehors la nuit, un garage laissé ouvert pendant que tu manges en terrasse à l’arrière de la maison, etc…

Rien d’élaboré, et dans ce cadre les éléments extérieurs qui ont un INpact dissuasif me paraissent appropriés. D’où les caméras (pas factices, tu te doutes qu’ils connaissent par coeur les modèles), de la domotique pour simuler une présence, etc… sont mon remède à ce genre de mal.

Après, je me dis que les pro, organisés et déterminés, de toute façon aucun système ne les empêchera de rentrer s’ils sont déterminés.



Le 26/08/2018 à 01h 05

Qu’une agression, un cambriolage, des tags, des dégradations sur sa voiture ne resteront pas nécessairement impunis. A défaut d’être une preuve, ça sert lors du dépôt d’une plainte (malgré que ce soit illégal) et pour les assurances.

D’autre part, une caméra qui enregistre ne sert pas pour un événement donné seulement, mais permet de remonter dans le temps. Exemple, une personne qui essaie de clancher la serrure quand on est pas là…


Patch Abonné
Le 26/08/2018 à 07h 01







brazomyna a écrit :



Ton raisonnement est idiot: les cambrioleurs vont pas détrousser une maison parce qu’elle est proche de chez eux, au contraire: ils vont aller là où on les connait pas, là où il y a moins de risque (zone résidentielle, gens qui travaillent en journée, …) et là où il y a potentiellement plus de pognon.



Tu oublies les cambrioleurs débiles.

Dans ma ville, par 2 fois les cambrioleurs étaient des voisins…



Le 26/08/2018 à 07h 51

Bonjour



Étant installateur de vidéo protection le masquage doit être fait dans la caméra si ip, à défaut dans l’enregistreur si analogique. Comme ça la voie publique est masqué dans le flux de la caméra.

Mais je suis d’accord de nombreuse caméra sont très mal installer, mais l’image n’est pas valable si tribunal.


vizir67 Abonné
Le 26/08/2018 à 09h 34

et, pendant ce temps….“certains” se permettent d’aménager leur appart. (agrandir de 150 m2)

SANS demander de perm.-de-construire….NI autorisation (auprès des Sites Classés) !







“nul…n’est censé ignorer la Loi” (pardon, j’ai pouffé de rire) !!!


Patch Abonné
Le 26/08/2018 à 11h 50







Napster08 a écrit :



Bonjour



Étant installateur de vidéo protection



Et elle vaut quoi la protection par les caméras? Elles arrivent à agir efficacement avec leurs petits bras, ou elles utilisent un autre moyen pour arriver à protéger?



Le 26/08/2018 à 12h 11

C’est le nouveau terme qui remplace vidéo surveillance.

Mais je suis d’accord elle n’agissent pas.

Après c’est pas moi qui choisis les termes niveau du gouvernement et des lois.


Le 26/08/2018 à 14h 08







brazomyna a écrit :



Ça sent le cliché à plein nez



une voiture pas verrouillée (mon cas, en un soir ils en ont fait 5 du quartier), une fenêtre laissée ouverte, un mobilier de jardin laissé dehors la nuit, un garage laissé ouvert pendant que tu manges en terrasse à l’arrière de la maison, etc…





En effet ça sent le cliché ! Quand même triste de ne plus pouvoir laisser une fenêtre ouverte :/



Le 26/08/2018 à 16h 26

Une vidéo montre bien plus qu’un visage : une démarche, une dégaine, un mode opératoire, etc…

Ça ne permet pas d’agir* mais plutôt d’avoir des preuves.



* quoique, avec une alerte lors d’une activité suspecte, ça peut permettre d’avertir les forces de l’ordre pendant l’acte et peut-être avoir un flagrant délit.



Je peux comprendre ceux qui trouvent ça inutile, ou pas sécurisant, mais de là à les rejeter ça me semble idiot.



Pour en revenir à l’article, le jour où j’en aurais besoin, ma sonnette avec caméra sera installée même si Gérard n’est pas d’accord :)


Patch Abonné
Le 26/08/2018 à 18h 43







Napster08 a écrit :



C’est le nouveau terme qui remplace vidéo surveillance.

Mais je suis d’accord elle n’agissent pas.

Après c’est pas moi qui choisis les termes niveau du gouvernement et des lois.



C’est surtout de la pure novlangue…



choukky Abonné
Le 26/08/2018 à 20h 28







Vachalay a écrit :



Cela me rappelle l’histoire d’une connaissance dont la caméra filmait son entrée et celle du voisin qui s’est fait cambrioler. La police a vu la dite caméra et demandé un accès aux enregistrements. Ils ont pu identifier la plaque de la fourgonnette ayant servi au cambriolage. Sur la déposition du propriétaire de la caméra il n’est aucunement fait mention de l’enregistrement (la police a fermé les yeux) mais d’une identification d’un véhicule louche dans le voisinage par témoignage. L’enregistrement a permis de coffrer les cambrioleurs. A méditer …





Ça doit dépendre des flics. Un de mes voisins filmait la rue avec un caméscope et un jour il y a eu du grabuge fait par des jeunes. Je ne sait plus comment les flics l’on appris (peut-être que s’est lui qui leur a dit) mais ils ont débarqué chez lui pour procéder à la confiscation. Heureusement pour lui, il l’avait enlevé de chez lui.

Je me rappelle bien aussi sa demande très insistante pour que je lui bricole un truc numérique (du genre raspberry+motion) pour “sécuriser” sa bagnole garée sur le trottoir devant chez lui qui lui aurait donné une plus grande autonomie qu’une vhs en vitesse lente. Curieusement, il prétendait que c’était légal alors qu’il avait eu la présence d’esprit de sauver son matos de la confiscation.

J’avais pas la même notion de l’espace public que lui et n’ai jamais donné suite à sa requête.

On est déjà suffisamment fliqué et n’ai pas envie d’en rajouter une couche.



Le 27/08/2018 à 07h 53

Les cambrioleurs viennent parfois sonner pour voir si il y a quelqu’un et faire du repérage. Ça m’est arrivé en pleine nuit, à 2h du mat’. C’est pas la méthode la plus intelligente qui soit mais ça existe <img data-src=" />


Le 27/08/2018 à 09h 04

On peut voir d’ailleurs l’évolution de la CNIL sur le sujet. Dans ce document de 2015, ils y&nbsp; disent:

https://www.declaration-videosurveillance.com/upload/CNIL_video_chez_soi.pdf



&nbsp;“Les particuliers ne peuvent filmer que l’intérieur de leur propriété (par exemple, l’intérieur de la maison ou de l’appartement, le jardin, le chemin d’accès privé) et, de manière accessoire, que les abords immédiats de leur propriété (trottoir devant le portail ou la façade”.



La version 2018 est plus stricte :

https://www.cnil.fr/sites/default/files/atoms/files/_videosurveillance_chez_soi….



puisque la mention “ et, de manière accessoire, que les abords immédiats de leur propriété (trottoir devant le portail ou la façade” a disparu.



&nbsp;


Le 27/08/2018 à 09h 09







Vachalay a écrit :



Cela me rappelle l’histoire d’une connaissance dont la caméra filmait son entrée et celle du voisin qui s’est fait cambrioler. La police a vu la dite caméra et demandé un accès aux enregistrements. Ils ont pu identifier la plaque de la fourgonnette ayant servi au cambriolage. Sur la déposition du propriétaire de la caméra il n’est aucunement fait mention de l’enregistrement (la police a fermé les yeux) mais d’une identification d’un véhicule louche dans le voisinage par témoignage. L’enregistrement a permis de coffrer les cambrioleurs. A méditer …





Les choses ont évolué. En 2015, la CNIL indiquait qu’il était toléré de filmer le trottoir si c’est l’objectif était de filmer chez soit. La version 2018 du document ne le mentionne plus.



cfhttps://www.cnil.fr/sites/default/files/atoms/files/_videosurveillance_chez_soi….

et



https://www.declaration-videosurveillance.com/upload/CNIL_video_chez_soi.pdf



vizir67 Abonné
Le 27/08/2018 à 09h 10

ou alors…..y-a, le bien connu, coup-de-tél. à la même-heure

(pour vérif.—&gt;“ok les gars….on peut, Y aller, tranquille” )) ! <img data-src=" />