Un informaticien condamné pour avoir contrefait Skype et révélé ses fragilités

Décompilation illicite, mais pas de piratage informatique

Un informaticien condamné pour avoir contrefait Skype et révélé ses fragilités

Un informaticien condamné pour avoir contrefait Skype et révélé ses fragilités

Un informaticien a été condamné pour avoir décompilé et diffusé illégalement une partie du code de Skype. Dans un arrêt que nous avons pu consulter, la cour d’appel de Caen lui demande du coup d’indemniser Microsoft à hauteur de 5 000 euros puisque ces actes ont révélé les fragilités du logiciel. 

La Vest Corportation avait été créée en 2007 par Sean O’Neil, gérant sa partie technique et Christian Durandy, pour le volet commercial. L’objet social de cette start-up française était initialement la protection contre les copies des cartes à puces sans contact, mais le projet ayant échoué, l’entreprise décide de s’intéresser à Skype.

« Le plus grand secret de communication Skype »

En juin 2010, O’Neil indique à un contact qu’il est en effet parvenu à décompiler le fameux logiciel de conversation en ligne, depuis lors racheté par Microsoft 8,5 milliards de dollars. En juillet 2010, le même O’Neil décide de diffuser sur le site enRupt.om « le plus grand secret de communication Skype, l’algorithme Skype d’expansion de clé de cryptage traduit en langage informatique. C’est pleinement réutilisable. Profitez-en ». Et celui-ci de souligner qu’il existe « sept types de cryptage des communications » dans ce logiciel. « Nous avons réussi à tout maitriser ». Il justifie cette diffusion par la volonté d’aider les experts en sécurité, mais uniquement si leurs visées sont non commerciales. Pour le reste, il propose aux sociétés intéressées par « un droit d’exploitation commerciale » de le contacter, laissant entendre qu’il envisage de se lancer dans un tel business.

« Ils voulaient proposer un service de messagerie pour les banques pour que les clients puissent faire des virements encore plus sécurisés » nous avait expliqué voilà quelques mois Christophe Alleaume, l’avocat de Christian Durandy, lequel regrettait la déconfiture de cette jeune société fin 2009. L’affaire a pris en effet un tournant judiciaire après l’été 2010, Skype ayant peu apprécié cette diffusion. L’éditeur évoque des actes de contrefaçon et même d’accès frauduleux dans son système de traitement automatisé (STAD).

Une exception de décompilation non respectée, mais pas de piratage

En appel, ce 18 mars 2015, la justice a d’abord rappelé les tenants de l’exception de décompilation. L’article L122-6-1 du Code de la propriété intellectuelle offre en effet le droit « d’observer, étudier, ou tester le fonctionnement [du logiciel] afin de déterminer les idées et principes qui sont à la base ». Ce même article autorise aussi la décompilation à des fins d’interopérabilité, mais avec plusieurs conditions liées notamment au besoin de rendre interopérable un logiciel dont le code source n’a pas été rendu accessible. Cependant, la loi impose un cadre strict. Les informations ainsi obtenues ne doivent jamais être communiquées à des tiers « sauf si cela est nécessaire à l'interopérabilité du logiciel ». Le texte interdit tout autant la commercialisation d’un logiciel similaire.

Problème, le code litigieux a été diffusé et lors de son audition par la police, O’Neil fait savoir qu’il « a décompilé beaucoup de codes Skype afin de développer notamment divers produits permettant de bloquer Skype. J’ai également travaillé sur un système open source similaire à Skype, les portes dérobées en moins ». Pour ces faits, la cour d’appel a confirmé que le délit de contrefaçon était bel et bien constitué à son encontre. Les magistrats ont cependant relaxé Durandy, considérant qu’il n’était ni auteur, ni coauteur, ni même complice de ces actes.

Contrairement aux vœux de Microsoft, la même cour d’appel de Caen a relaxé l’un et l’autre pour un quelconque fait de piratage informatique dans le système de Skype, d’un parce que la matérialité de cet accès frauduleux n’était pas démontrée, de deux parce que Durandy est là encore totalement étranger à ces prétendues manœuvres.

6 mois de prison avec sursis et 5 000 euros de dommages et intérêts

Finalement, au pénal, O’Neil sera condamné à six mois de prison avec sursis, les magistrats ayant tenu compte de son incarcération actuelle (15 ans de réclusion depuis le 22 septembre 2010, pour des faits de viols, étrangers à ce dossier).

Au civil, les mêmes juges ont considéré que la preuve d’un préjudice matériel n’a pas été démontrée par l’éditeur américain. Cependant, il y a bien un préjudice moral, puisque « la publication par M.O’Neil du code source du logiciel Skype en a révélé publiquement la fragilité ». Pour ces faits, Microsoft obtiendra 5 000 euros de dommages et intérêts, en plus de 3 500 euros pour l’indemnisation des frais engagés dans la procédure.

Microsoft espérait de son côté 150 000 euros, dont 100 000 euros pour le préjudice matériel consécutif notamment à une campagne de spams mondiale qui aurait été permise par la diffusion du code. Une démonstration qui n’a pas su convaincre les juges.

Commentaires (61)


C’est relativement light, vis a vis des chefs d’inculpation.

Heureusement pour lui que ca touche pas a la culture, sinon il aurais pris bcp plus cher …

 


Dossier chargé pour ce monsieur, Contrefaçon, viol.  Quand tu lis l’article sur l’histoire du viol, le mec est presque un gourou de secte ! et bien …


Je conçois bien que cela soit également une information, mais était-ce nécessaire d’ajouter à la fin de l’article sa condamnation précédente, qui comme vous l’écrivez est totalement étrangère à cette affaire ? A mon sens, cela n’a pas de valeur ajoutée à cet article traitant d’un sujet informatique.

Pour traiter du contenu, je suis quand même assez surpris que l’on condamne quelqu’un qui révèle les failles d’un logiciel massivement utilisé. Alors certes, il a voulu en faire un business (mais visiblement il n’a pas eu le temps d’en tirer des profits), mais que le jugement reconnaisse “le mal fait à M$” pour avoir dévoilé des backdoors, plutôt que “le bien fait à la communauté”, ça me laisse perplexe.

Finalement, un Snowden en France ne serait pas mieux loti qu’aux U.S.


Les plaignants ont dû le rappeler lors du projet / jugement …je pense pour alourdir son cas…



Et , franchement, en arriver là …


Quand t’as fait le premier pas dans le monde de la criminalité, le 2e est beaucoup plus facile. Et après, ben, osef un peu si on a 3 ou 10 larcins sur le dos. On est grillé à vie dans tous les cas.


Ce type en tient une sacrée couche par toutatis !








Nozalys a écrit :



Je conçois bien que cela soit également une information, mais était-ce nécessaire d’ajouter à la fin de l’article sa condamnation précédente, qui comme vous l’écrivez est totalement étrangère à cette affaire ? A mon sens, cela n’a pas de valeur ajoutée à cet article traitant d’un sujet informatique.





Étant donné que c’est un élément jouant dans la sanction de l’affaire Skype, je ne vois pas le mal qu’il y a à le préciser.







Nozalys a écrit :



Pour traiter du contenu, je suis quand même assez surpris que l’on condamne quelqu’un qui révèle les failles d’un logiciel massivement utilisé. Alors certes, il a voulu en faire un business (mais visiblement il n’a pas eu le temps d’en tirer des profits), mais que le jugement reconnaisse “le mal fait à M$” pour avoir dévoilé des backdoors, plutôt que “le bien fait à la communauté”, ça me laisse perplexe.

Finalement, un Snowden en France ne serait pas mieux loti qu’aux U.S.





Rien ne dit qu’il a divulgué les backdoors.



Il a diffusé un algo particulier, et pour le reste, il faut le payer pour ses services. J’appelle pas ça un travail “pour le bien de la communauté”.



100k€ d’indemnisation pour MS!! C’est plutôt au client de se plaindre! Moi qui pensais benoîtement que MS savait faire des produits sûrs&nbsp;<img data-src=" />. Et voilà t y pas qu’un gars y fait mumuse avec.

MS aurait du l’embaucher !!<img data-src=" />


D’accord avec toi.



Le mec est à vomir, en atteste sa précédente condamnation <img data-src=" />



On est loin du gentil white hat qui veut faire connaître une faille…


Vu le passif du gars, je doute qu’ils auraient voulu s’acoquiner avec lui <img data-src=" />


L’article a dû être modifié je ne vois pas la mention à sa précédente condamnation.



Toujours est-il qu’il met au moins en avant un problème : Skype reste une sacrée boite noire “NSA approved” connue, et le mec a voulu en profiter.








ActionFighter a écrit :



Étant donné que c’est un élément jouant dans la sanction de l’affaire Skype, je ne vois pas le mal qu’il y a à le préciser.





Je trouve que ça rajoute une dimension “sensationniste” à l’article, c’est ça qui me déplaît.

Je ne prends pas du tout sa défense, seulement malgré son passif et ce qu’il a tenté de faire sur cette affaire (business sur le dos de la sécurité), il aura au moins servi à révéler lesdites failles.

C’est vrai, tous ces logiciels grand public, comme Skype et cie., édités par les firmes ‘ricaines, on sait tous qu’ils sont truffés de backdoor, c’est un secret de polichinelle. Seulement tant qu’il n’y a pas de preuve concrète, on ne se base que sur des suppositions. Là ça apportera au moins une base solide à ces affirmations.



Bon après, personnellement je n’avais pas entendu parler de cette révélation en 2010.



Il est plus que temps de légiférer pour protéger les lanceurs d’alerte.


En fait, si le gars n’avait pas diffusé le code litigieux et s’en était servi pour proposer aux entreprises des services/logiciels de sécurisation de communication, il aurait rien eu.



Mieux encore, il aurait simplement pu le proposer en open source sans préciser qu’il s’agissait d’une décompilation de skype (une idée qu’il aurait eu) et c’eut été bon.



Bref, à vouloir trop faire son kéké, il se retrouve en prison.

C’est un phénomène assez courant chez les informaticiens ce genre de comportement, je trouve.


Bon, donc \(krosoft nous met en ligne un programme plein de faiblesses (ce n'est pas nouveau) et demande à être indemnisé parce que quelqu'un trouve et démontre les faiblesses.



Et nous, condamnés à utilisé ce truc beugé et troué, quand est-ce que \)
krosoft nous indemnisera pour sa mise en danger de notre intimité ?








mrotta a écrit :



Et nous, condamnés à utilisé ce truc beugé et troué, quand est-ce que $krosoft nous indemnisera pour sa mise en danger de notre intimité ?





Je ne comprends pas ta dernière phrase. On t’oblige à utiliser skype?









Nozalys a écrit :



Pour traiter du contenu, je suis quand même assez surpris que l’on condamne quelqu’un qui révèle les failles d’un logiciel massivement utilisé. Alors certes, il a voulu en faire un business (mais visiblement il n’a pas eu le temps d’en tirer des profits), mais que le jugement reconnaisse “le mal fait à M$” pour avoir dévoilé des backdoors, plutôt que “le bien fait à la communauté”, ça me laisse perplexe.





A la base les juges font appliquer la loi, pas la justice ou la morale. En l’occurrence, la loi interdit de faire un business de la publication d’information officiellement secrètes, et il y a bien eu dommage à la réputation de Microsoft et de son produit. Quoi que l’on pense de Microsoft et de son produit, cela ne change rien à l’affaire.



On peut d’ailleurs noter que Microsoft n’a pas réussi à faire jouer l’argument comme quoi c’est le hacker qui aurait fait du mal à la communauté en permettant l’exploitation d’une faille. Et aussi que les peines, eu égard aux volumes financiers considérés, sont du domaine du symbolique de mon point de vue. Donc je pense que le juge a passé un message à la fois au condamné et au plaignant: “arrête d’essayer de te faire passer pour le gentil”&nbsp; à l’un et “ne t’attende pas à ce qu’on défende ton droit à faire de la merde, faudrait quand même pas nous prendre pour des jambons” à l’autre.



Ah bon ? Décompiler un code serait un délit ???

Si j’ouvre le capot de ma voiture et que je publie sa composition, c’est un délit ?


Quelqu’un oblige MS à publier Skype ?


Ce n’est pas directement en rapport avec ce que l’accusé à fait, mais:

Si j’ai bien compris, en France il serait illégale de faire de l’ingénierie inversée sur le logiciel Skype et son protocole pour créer, par exemple, une passerelle Jabber? Et il serait considéré comme un fait aggravant d’en faire un logiciel libre?


Juste un point de droit, qui me semble important.

Dire que&nbsp; “[l’article L. 122-6-1 du CPI] interdit tout autant la commercialisation d’un logiciel similaire” est inexact. Le terme précis est : “dont l’expression est substantiellement similaire”. On parle ici de forme (copie du code), non de fonctionnalités (les idées sont de libre parcours).

L’exception d’interopérabilité autorise la réutilisation de fragments du code d’un logiciel pour réaliser l’interopérabilité avec un autre logiciel, éventuellement nouveau. Elle permet donc la création et la commercialisation de logiciels offrant les mêmes fonctionnalités, à condition qu’ils n’en soient pas un plagiat, c’est-à-dire que les fragments extraits ne doivent pas représenter une fraction significative, en termes de couverture fonctionnelle, du code du logiciel existant.

Exemple : par l’exception d’interopérabilité, il est possible d’étudier et de reproduire la façon dont Microsoft Word enregistre et lit ses fichiers, pour réaliser l’interopérabilité avec le logiciel LibreOffice Writer. Ces deux logiciels ont des fonctionnalités similaires, mais ne sont pas des copies l’un de l’autre en termes d’expression (c’est-à-dire de code source et/ou objet).

&lt;autopromotion&gt;Pour plus d’informations, voir le magnifique ouvrage “Droit des Logiciels”, pp. 249-270.&lt;/autopromotion&gt;&nbsp; ;-)


&nbsp;C’est peut être ce qu’ils avaient envisagés à l’origine… Mais comme il est déjà en Zonzon… ils ont du changer leur fusil d’épaule. <img data-src=" />




Cependant, il y a bien un préjudice moral, puisque « la publication par M.O’Neil du code source du logiciel Skype en a révélé publiquement la fragilité ».





Toutes nos excuses à Microsoft pour avoir montré publiquement la fragilité de leur logiciel. <img data-src=" />








Ph11 a écrit :



Ah bon ? Décompiler un code serait un délit ???

Si j’ouvre le capot de ma voiture et que je publie sa composition, c’est un délit ?





Non. Mais encore fallait-il lire l’article.



«En appel, ce 18 mars 2015, la justice a d’abord rappelé les tenants de l’exception de décompilation. L’article L122-6-1 du Code de la propriété intellectuelle offre en effet le droit «&nbsp;d’observer, étudier, ou tester le fonctionnement [du logiciel] afin de déterminer les idées et principes qui sont à la base&nbsp;». Ce même article autorise aussi la décompilation à des fins d’interopérabilité, mais avec plusieurs conditions liées notamment au besoin de rendre interopérable un logiciel dont le code source n’a pas été rendu accessible. Cependant, la loi impose un cadre strict. Les informations ainsi obtenues ne doivent jamais être communiquées à des tiers «&nbsp;sauf si cela est nécessaire à l’interopérabilité du logiciel&nbsp;». Le texte interdit tout autant la commercialisation d’un logiciel similaire.»









Lyzz a écrit :



Non. Mais encore fallait-il lire l’article.



«En appel, ce 18 mars 2015, la justice a d’abord rappelé les tenants de l’exception de décompilation. L’article L122-6-1 du Code de la propriété intellectuelle offre en effet le droit «&nbsp;d’observer, étudier, ou tester le fonctionnement [du logiciel] afin de déterminer les idées et principes qui sont à la base&nbsp;». Ce même article autorise aussi la décompilation à des fins d’interopérabilité, mais avec plusieurs conditions liées notamment au besoin de rendre interopérable un logiciel dont le code source n’a pas été rendu accessible. Cependant, la loi impose un cadre strict. Les informations ainsi obtenues ne doivent jamais être communiquées à des tiers «&nbsp;sauf si cela est nécessaire à l’interopérabilité du logiciel&nbsp;». Le texte interdit tout autant la commercialisation d’un logiciel similaire.»





Ouais, bon, la loi n’est pas source de la justice ou du bien.

L’esclavage ou l’apartheid, c’était aussi dans la loi…









Nozalys a écrit :



Je trouve que ça rajoute une dimension “sensationniste” à l’article, c’est ça qui me déplaît.





“pour des faits de viols”, c’est la seule allusion à l’affaire, je trouve ça léger pour parler de sensationnalisme <img data-src=" />







Nozalys a écrit :



Je ne prends pas du tout sa défense, seulement malgré son passif et ce qu’il a tenté de faire sur cette affaire (business sur le dos de la sécurité), il aura au moins servi à révéler lesdites failles.

C’est vrai, tous ces logiciels grand public, comme Skype et cie., édités par les firmes ‘ricaines, on sait tous qu’ils sont truffés de backdoor, c’est un secret de polichinelle. Seulement tant qu’il n’y a pas de preuve concrète, on ne se base que sur des suppositions. Là ça apportera au moins une base solide à ces affirmations.



Bon après, personnellement je n’avais pas entendu parler de cette révélation en 2010.





Je n’ai pas vu de preuves personnellement, mais des affirmations (ce qui ne veut pas dire que je nie leur existence)









mrotta a écrit :



Bon, donc \(krosoft nous met en ligne un programme plein de faiblesses (ce n'est pas nouveau) et demande à être indemnisé parce que quelqu'un trouve et démontre les faiblesses.



Et nous, condamnés à utilisé ce truc beugé et troué, quand est-ce que \)
krosoft nous indemnisera pour sa mise en danger de notre intimité ?





Le personnage avait pour but d’exploiter commercialement ses “découvertes”. De plus il a ne c’est pas contenté de chercher les failles, il a publier le code trouvé en encourageant ouvertement sa reprise pour créer des contrefaçons, qu’il avait lui même déjà commencé.









ActionFighter a écrit :



“pour des faits de viols”, c’est la seule allusion à l’affaire, je trouve ça léger pour parler de sensationnalisme <img data-src=" />





Ben ça suffit, tout de suite tu te dis “ouuuh le vilain méchant”. Que ça soit vrai ou faux -on ne juge pas ce point ici-, tu prends forcément parti sur une phrase qui n’avait pas de rapport technique au sujet de l’article. Tu finis forcément la lecture sur cette image négative de “viol” qui n’a pas grande chose à voir avec le “reverse engineering” ou le “piratage a but lucratif”.

Malgré tout ce type à l’air assez dérangé dans sa tête, à plusieurs niveaux, et la peine dont il écope dans cette histoire est assez symbolique comme le disait un commentaire précédent. Néanmoins M$ était gonflé de demander ce qu’il a demandé avec cet argument tout pourri “il m’a fait mal à Skype”.



Heu, comme l’ont déjà dit beaucoup de gens, ce n’est pas un lanceur d’alerte, là.

Il dé compile un programme pour le divulguer entièrement (là ou un lanceur d’alerte aurait avertie avant tout sur les “problèmes”), il propose un service payant dessus, et il recopie en grande partie le code pour en faire un alternative…



C’est bien de la contrefaçon! Je suis même étonné de la clémence des juges!



&nbsp;

&nbsp;





46 75 63 6b 20 6f 66 66 a écrit :



Ce n’est pas directement en rapport avec ce que l’accusé à fait, mais:

Si j’ai bien compris, en France il serait illégale de faire de l’ingénierie inversée sur le logiciel Skype et son protocole pour créer, par exemple, une passerelle Jabber? Et il serait considéré comme un fait aggravant d’en faire un logiciel libre?





Non, si tu lis l’article, tu as droit de le faire pour de “l’interopérabilité” , donc ton cas de figure rentre dans ce domaine. Pareil, si il l’avait fait uniquement pour les failles, mais qu’il n’avait pas diffusé le code, il n’aurait pas été condamné. Là, il l’a quand même bien cherché !



&nbsp;



Personne, mais je vois pas le rapport.


Donc quand tu révèle une faille à Youtube on te donne 5000€.

En France c’est l’inverse quand tu trouve des failles on t’inflige une amende de 5000€.

La grandeur française…


A tous ceux qui sur Microsoft à bras raccourcis… faudrait apprendre à lire un article.

Date des faits : juin-juillet 2010

Achat de Skype par Microsoft : 2011 (http://www.clubic.com/telecharger/logiciel-voip/skype/actualite-420804-microsoft-skype-projets-integrations.html)



En quoi Microsoft était-il responsable de l’état de Skype au moment des faits ?








Graphy’s a écrit :



A tous ceux qui sur Microsoft à bras raccourcis… faudrait apprendre à lire un article.

Date des faits : juin-juillet 2010

Achat de Skype par Microsoft : 2011 (http://www.clubic.com/telecharger/logiciel-voip/skype/actualite-420804-microsoft-skype-projets-integrations.html)



En quoi Microsoft était-il responsable de l’état de Skype au moment des faits ?





La réponse est dans la question.









Obidoub a écrit :



Donc quand tu révèle une faille à Youtube on te donne 5000€.

En France c’est l’inverse quand tu trouve des failles on t’inflige une amende de 5000€.

La grandeur française…





Commenter c’est bien, lire la news c’est mieux…



Non mais il a raison, la justice française est à coté de la plaque comme d’habitude d’emmerder un gentil entrepreneur…

Oh, Wait !








Slaurent a écrit :



Heu, comme l’ont déjà dit beaucoup de gens, ce n’est pas un lanceur d’alerte, là.

Il dé compile un programme pour le divulguer entièrement (là ou un lanceur d’alerte aurait avertie avant tout sur les “problèmes”), il propose un service payant dessus, et il recopie en grande partie le code pour en faire un alternative…





)



La loi ne spécifie pas que l’interopérabilité est réservé à un usage non-commercial il me semble.

Si décompiler un programme pour reproduire un procotole de com ne rentre pas dans le cadre de l’interopérabilité, on a plus qu’à virer ce mot du dictionnaire.



Par ailleurs, je ne vois pas trop (mais j’ai peut être mal vu) où il est question de recopier le code (ce qui au passage nécessite d’avoir accès au-dit code source qui doit être planqué sur un serveur de microsoft).










js2082 a écrit :



[…]



Bref, à vouloir trop faire son kéké, il se retrouve en prison.

C’est un phénomène assez courant chez les informaticiens ce genre de comportement, je trouve.





Le gars ne s’est pas retrouvé en prison à cause de ses activités informatiques, tu devrais lire les articles avant de commenter.



Quand à la dernière phrase, alors là, c’est le parfait contre-sens.



Non, la loi autorise l’interopérabilité, quelque soit l’usage! Elle t’autorise aussi à faire du rétro-engineering pour ton usage personnel (si tu veux te recompiler Skype à ta façon tu as droit)



Par contre, sortir un service de communication qui reprend trait pour trait celui de skype (donc, copie de code), et le faire payer (ce qui est dit dans l’article - et dans le précédent à ce sujet), ce n’est plus de l’interopérabilité, c’est de la copie, pure et simple……plus précisément, ça rentre dans loi sur la contrefaçon! Et c’est pour ça qu’il a été condamné !&nbsp;



Le droit européen est relativement souple sur ces droits (et heureusement).&nbsp;



&nbsp;








jb07 a écrit :



Le gars ne s’est pas retrouvé en prison à cause de ses activités informatiques, tu devrais lire les articles avant de commenter.



Quand à la dernière phrase, alors là, c'est le parfait contre-sens.





&nbsp;

Et les 6 mois de prison alors??

(bon avec sursis, ok, mais comme il y est déjà, ça lui fait quand même 6 mois de prison)



Quant à la dernière phrase, c’était pour exprimer mon ras-le-bol de ces informaticiens qui se vantent de leurs exploits de piratage (au sens très général) et qui viennent pleurer quand ils se font taper sur les doigts.

Dans notre cas, il décompile et divulgue le code source au monde entier plutôt que de parler de ces failles à MS. Il sait très bien qu’il va se faire taper dessus et vient se plaindre par la suite.









andyDandy a écrit :



Comme le Temps et les Femmes, Justice varie…&#160http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/2013/10/22/la-start-caenn…





Breaking news : la justice est rendue par des humains, un peu spécialisés mais dotés d’une capacité de jugement. C’est d’ailleurs pour cela que c’est encore des gens qui rendent la justice, mais le défaut c’est le risque d’erreur.



D’autant que les magistrats jugent selon les arguments et les domaines avancés par l’instruction et les parties en présence. Donc il arrive que les faits soient mal qualifiés, en découle des arguments bancals et donc des erreurs.




  1. Lizz répondait à ta question “ça serait un délit ?”, et le terme “délit” est purement du vocabulaire légal. Que la loi soit juste ou pas, non, ça n’est pas un délit.



    1. Je vois mal ou tu veux en venir en parlant de l’apartheid, qui n’a absolument rien à voir avec le cas présent (on s’approche dangereusement du point Godwin). Si c’est pour dire que la loi est injuste, la justice est un concept humain et non une vérité absolue. Il y aura toujours quelqu’un pour trouver une loi injuste.









js2082 a écrit :



Et les 6 mois de prison alors??

(bon avec sursis, ok, mais comme il y est déjà, ça lui fait quand même 6 mois de prison)





Il me semble que le sursis ne fonctionne que pour les condamnations ultérieures à la condamnation avec sursis.









V_E_B a écrit :





  1. Lizz répondait à ta question “ça serait un délit ?”, et le terme “délit” est purement du vocabulaire légal. Que la loi soit juste ou pas, non, ça n’est pas un délit.



    1. Je vois mal ou tu veux en venir en parlant de l’apartheid, qui n’a absolument rien à voir avec le cas présent (on s’approche dangereusement du point Godwin). Si c’est pour dire que la loi est injuste, la justice est un concept humain et non une vérité absolue. Il y aura toujours quelqu’un pour trouver une loi injuste.



      &nbsp;

      Les voies de la loi sont impénétrables… Le souverain seul sait… Scrogneugneu…




Jerry Golay, mais très fort !








Ph11 a écrit :



Quelqu’un oblige MS à publier Skype ?



&nbsp;

Un editeur ne peut editer ce qu’il veut ? <img data-src=" />







Ph11 a écrit :



Ah bon ? Décompiler un code serait un délit ???

Si j’ouvre le capot de ma voiture et que je publie sa composition, c’est un délit ?





Si c’est interdit par l’editeur le constructeur, que par la divulgation de tes infos cela nuit au fonctionnement du vehicule, et a

la securité de tous les automobiliste conduisant un vehicule doté du

même moteur, la question peut se poser… Et si en plus tu veux en tirer

profit…









Ewil a écrit :



Commenter c’est bien, lire la news c’est mieux…





C’est bien… C’est bien… Pas toujours hein&nbsp;<img data-src=" />









Niktareum a écrit :



&nbsp;



Un editeur ne peut editer ce qu'il veut ? <img data-src=">







L’éditeur édite ce qu’il veut, mais dès qu’il le publie, il perd tout contrôle sur ce que font les propriétaires qui ont acquis le logiciel. Il doit donc assumer le fait au lieu de commencer à pleurnicher dans les jupes de gouvernemaman…







Niktareum a écrit :



&nbsp;



Si c'est interdit par l'editeur le constructeur, que par la divulgation de tes infos cela nuit au fonctionnement du vehicule, et a  la securité de tous les automobiliste conduisant un vehicule doté du  même moteur, la question peut se poser... Et si en plus tu veux en tirer profit...







&nbsp;Le constructeur editeur peut donc faire des lois ?

Tu es donc en train de me dire que le propriétaire d’une voiture n’est pas le propriétaire de la voiture ?









Niktareum a écrit :



&nbsp;



Et si en plus tu veux en tirer profit...







Quelle horreurrrr… Faire du profit, quel crime insoutenable !









Ph11 a écrit :



L’éditeur édite ce qu’il veut, mais dès qu’il le publie, il perd tout contrôle sur ce que font les propriétaires qui ont acquis le logiciel. Il doit donc assumer le fait au lieu de commencer à pleurnicher dans les jupes de gouvernemaman…



&nbsp;



 Sans me faire l'avocat du diable, et toi la mauvaise foi incarnée, ce n'est pas parce que tu télécharges skype (meme si fourni gratuitement) que le logiciel t'appartient en terme de conception et de sous-commercialisation, faudrait penser a prendre la pilule bleue hein !&nbsp;      

De plus le proprio du soft est aussi l’éditeur <img data-src="> &nbsp;











Ph11 a écrit :



&nbsp; Le constructeur editeur peut donc faire des lois ?



  Tu es donc en train de me dire que le propriétaire d'une voiture n'est pas le propriétaire de la voiture ?        

&nbsp;





&nbsp;

&nbsp;

Il ne fait pas des lois, elles existent déjà…



Tu es propriétaire du bien physique qu'est la voiture, pas de sa conception, de son design ni de son développement ou processus de développement.&nbsp;    



Acquérir le produit d’un travail, ne te rends pas proprietaire du travail de création du produit…




&nbsp;      











Ph11 a écrit :



Quelle horreurrrr… Faire du profit, quel crime insoutenable !






Quand le dit profit est basé sur le vol du travail d'autrui, insoutenable je ne sais pas, crime non plus, mais délit deja plus oui, aux tribunaux de trancher.&nbsp;      






Quant au crime insoutenable, je n'en vois qu'un : ta mauvaise foi ! Fort heureusement, celle ci tu peux l'exploiter a outrance et même essayer d'en tirer profit, ca en fera sourire ou chier certains, mais c'est pas illégal <img data-src="> .








Niktareum a écrit :



&nbsp;



  Sans me faire l'avocat du diable, et toi la mauvaise foi incarnée,







Et voilà l’accusation de mauvaise foi… Ne pas être d’accord avec Niktareum, c’est donc être de mauvaise foi…

Si tu veux troller, toujours accuser l’autre de mauvaise foi…

&nbsp;





Niktareum a écrit :



&nbsp;




  Sans me faire l'avocat du diable, et toi la mauvaise foi incarnée,    



ce n’est pas parce que tu télécharges skype (meme si fourni

gratuitement) que le logiciel t’appartient en terme de conception et de

sous-commercialisation, faudrait penser a prendre la pilule bleue hein

!&nbsp;



 De plus le proprio du soft est aussi l’éditeur <img data-src="> &nbsp;







&nbsp;&nbsp;Dès lors qu’il est en ma possession, rien ne m’empêche techniquement de faire de la rétro-ingénierie. Faut arrêter de déresponsabiliser. MS choisit de diffuser, ils prennent alors le risque que les gens analysent et décortiquent le produit.

&nbsp;





Niktareum a écrit :



Il ne fait pas des lois, elles existent déjà…




 Tu es propriétaire du bien physique qu'est la voiture, pas de sa    



conception, de son design ni de son développement ou processus de

développement.&nbsp;

Acquérir le produit d’un travail, ne te rends pas proprietaire du travail de création du produit…





&nbsp;Il n’y a pas de propriété du concept, d’un processus. On est propriétaire de biens.

Qualifier de bien incorporel un processus est un artifice légal ayant eu un but utilitariste à une époque, mais qui ne se justifie plus actuellement.

&nbsp;

Le concept, le processus servent à la création de biens et ne sont pas les biens eux-mêmes. C’est du domaine de l’agir et non de l’avoir ou de l’être ; l’agir étant le processus de réalisation de l’idée, du modèle.

&nbsp;

De plus, si tu reconnais une propriété de la conceptualisation, le propriétaire de la voiture n’est donc pas propriétaire de sa voiture, puisqu’il ne peut pas en jouir pleinement.

&nbsp;





Niktareum a écrit :



Quand le dit profit est basé sur le vol du travail d’autrui,

insoutenable je ne sais pas, crime non plus, mais délit deja plus oui,

aux tribunaux de trancher.&nbsp;





&nbsp;Il n’y a aucun vol. Le vol est la soustraction du bien d’autrui et rien n’est soustrait dans l’utilisation de l’idée d’un autre.

&nbsp;Quand à faire du profit à partir du travail d’autrui, c’est ainsi que fonctionne l’économie. Est-ce toi qui a fabriqué ta voiture qui te permet de te rendre au travail, tes outils qui te permettent de travailler ? Le patron capitaliste ne fait-il pas de profit sur le travail de ses salariés ?

Tout comme cela n’est pas condamnable parce qu’il y a contrat entre salarié et capitaliste, ou échange consenti entre fabricant d’outil et l’utilisateur, il y a échange consenti entre MS et l’utilisateur du programme et faire du profit à partir de skype n’a pas à être condamné. Si telle personne fait du profit avec des produits MS, c’est qu’il y a une demande que cette personne satisfait mieux que MS, c’est qu’il a trouvé des débouchés, ceux-ci nécessitant une recherche et du travail.

&nbsp;

Quant au délit, c’est ce qui est interdit par la loi, et la loi n’est pas la source de la vérité, de la morale ou de la justice.

&nbsp;





Niktareum a écrit :



Quant au crime

insoutenable, je n’en vois qu’un : ta mauvaise foi ! Fort heureusement,

celle ci tu peux l’exploiter a outrance et même essayer d’en tirer

profit, ca en fera sourire ou chier certains, mais c’est pas illégal <img data-src=" /> .



&nbsp;

Admettons que le fait de ne pas être d’accord avec toi soit de la mauvaise foi ; la mauvaise foi n’est pas un crime.



la j’ai compris seulement que skype/microsoft sans merdique en technologie/code

skype:bien mais problement quand j’ai lu je me suis dis &lt;&lt;impossible que skype est autant de backdoors ou de code de protection&gt;&gt; sa pour moi sa me dis skype est merdique

windows: bourre de backdoors (j’ai regarder est oui plein de backdoors)et toute les heure une petite MAJ fuck

impossible que je sois tranquille avec tout ca skype/windows nn mais merde skype est windows dite au inventeur de skype de ce calmer en backdoors est aussi a windows arreter avec les backdoors est les MAJ merde


Être ou ne pas être d’accord avec moi n’empêche ni n’implique de mauvaise foi ! Ce n’est pas parce que tu es de mauvaise foi et que je te le fais remarquer, que je l’invente juste parce que nous ne sommes pas d’accord, tu es juste de mauvaise foi et je te le fais juste remarquer…&nbsp;



Tu parles d’arreter de deresponsabiliser les gens, alors que c’est toi qui te déresponsabilises, non pas dans le sens infantilisant, mais dans le sens ou tu fais fi des responsabilités des consequences de tes actes.&nbsp;

S’approprier le travail d’autrui c’est du vol, dire que le vol ne se limite qu’aux objets physique est de la pure mauvaise foi, tout ton laius ne vaut rien puisque tu défends cette idée au delà des limites de la supercherie.&nbsp;

La propriété d’un concept, sans meme aller jusqu’au droit d’auteur, ca s’appelle simplement un brevet, qui protège l’exploitation d’une idée, d’une creation, d’une utilisation etc…&nbsp;

Perso, j’ai uen idée pour des vetements specifiques pour enfants malade, je compte protéger cette idée si je m’engouffre dans la création de mon ide, je n’ai pas l’intention d’en faire cadeau a la communauté, car pourra être récupérée par des industriels qui en tireraient profit au détriment des personnes dont je voulais le soulagement. Puis, faut pas déconner, je dois nourrir ma famille aussi, sans parler de me payer des maisons et des berlines de luxe hein !





Que rien ne t’empeche techiquement de faire de la rétro ingénierie, oui et pour 2 raisons :




  • Oui intrinsèquement, tu peux le faire puisque tu en as les capacités&nbsp;

  • Oui, en restant dans le cadre de la loi&nbsp;

    Après tu ne peux pas faire n’importe quoi de ta rétro ingénierie pour le dernier point ci dessus.&nbsp;





    Puis toutes tes bêtises anarchistes du patron qui fait profit sur moi etc… C’est parce que je lui loue ma force de travail contre rémunération, faut pas tout mélanger et surtout dire de la merde en prétextant que c’est valable puisque je troll en te le faisant remarquer.Et tu peux faire du profit en utilisant skype, en appelant des clients pour valider des contrats, en appelant tes clients pour vendre tes produits et/ou oeuvres, pas en détournant ses codes et algorithmes <img data-src=" />

    Quant à la loi, elle n’est que la loi, parfois dure, mais c’est la loi. La justice et la morale sont des concepts personnels souvent de sens commun et dans l’interet de tous, mais d’une personne a l’autre peuvent différer, pour preuve :&nbsp;

    Je pense injuste, même pour une société comme M$, que le vol et l’exploitation du code/algo de skype pour faire du profit, alors que toi non.








Ph11 a écrit :



&nbsp;Le constructeur editeur peut donc faire des lois ?

Tu es donc en train de me dire que le propriétaire d’une voiture n’est pas le propriétaire de la voiture ?





Preuve encore, si il en est, que les analogies informatique / automobile, c’est de la merde <img data-src=" />









Niktareum a écrit :



Être ou ne pas être d’accord avec moi n’empêche ni n’implique de mauvaise foi ! Ce n’est pas parce que tu es de mauvaise foi et que je te le fais remarquer, que je l’invente juste parce que nous ne sommes pas d’accord, tu es juste de mauvaise foi et je te le fais juste remarquer…&nbsp;





Celui qui est de mauvaise foi, c’est toujours l’autre…







Niktareum a écrit :



Tu parles d’arreter de deresponsabiliser les gens, alors que c’est toi

qui te déresponsabilises, non pas dans le sens infantilisant, mais dans

le sens ou tu fais fi des responsabilités des consequences de tes

actes.&nbsp;

S’approprier le travail d’autrui c’est du vol, dire que le

vol ne se limite qu’aux objets physique est de la pure mauvaise foi,

tout ton laius ne vaut rien puisque tu défends cette idée au delà des

limites de la supercherie.&nbsp;





&nbsp;Euh quoi ? La responsabilité, c’est si je rend quelque chose de disponible au public, je ne vais pas me plaindre qu’ils vont en faire une utilisation que je n’avais pas prévue à la base.

Et non, utiliser le travail d’autrui n’est pas du vol dès lors qu’autrui le met volontairement à disposition.

Quand tu utilises une route, tu n’utilises pas le travail d’autrui ? Quand tu utilises tes connaissances, qui sont le fruit des recherches d’un autre, tu n’utilises pas le travail d’autrui ?

Si MS ne veut pas que je m’approprie skype, qu’il ne le mette pas à la disposition.







Niktareum a écrit :



&nbsp;tout ton laius ne vaut rien puisque tu défends cette idée au delà des

limites de la supercherie.&nbsp;





J’ai donc tort parce que je défends des idées fausse, puisque tu me le dis…<img data-src=" />







Niktareum a écrit :



La propriété d’un concept, sans meme

aller jusqu’au droit d’auteur, ca s’appelle simplement un brevet, qui

protège l’exploitation d’une idée, d’une creation, d’une utilisation

etc…&nbsp;





T’as fini par justifier le principe par l’existence de la loi…&nbsp;

&nbsp;C’est donc la reconnaissance implicite que dans la justification du principe, il n’y a que vacuité…



Autant interdire la sodomie parce que la bible dit que c’est mal… Après tout, la bible sait mieux que nous ce qui est juste…







Niktareum a écrit :



Perso, j’ai uen idée pour des vetements specifiques pour

enfants malade, je compte protéger cette idée si je m’engouffre dans la

création de mon ide, je n’ai pas l’intention d’en faire cadeau a la

communauté, car pourra être récupérée par des industriels qui en

tireraient profit au détriment des personnes dont je voulais le

soulagement.





Une idée n’est pas propriété. Les idées et les concepts ne sont pas brevetables.







Niktareum a écrit :



, car pourra être récupérée par des industriels qui en

tireraient profit au détriment des personnes dont je voulais le

soulagement.





&nbsp;Voilà le grrrrrand méchant industriel… C’est fou tout ce qu’on peut justifier en agitant l’épouvantail social…

L’industriel, le diable, le juif, le spéculateur, le chinois, l’allemand…







Niktareum a écrit :



&nbsp;Puis, faut pas déconner, je dois nourrir ma famille aussi,

sans parler de me payer des maisons et des berlines de luxe hein !





Et alors ? Tout investissement représente un risque. Tout entrepreneur prend le risque que son travail, son investissement n’ait servi à rien, soit inutile ou qu’il ne soit pas compétitif.

Je rappelle que 80% des entreprises font faillite dans les 5 ans après leur fondation.

&nbsp;

Bienvenue dans le monde réel.

&nbsp;





Niktareum a écrit :



Puis toutes tes bêtises anarchistes du patron qui fait profit sur moi

etc… C’est parce que je lui loue ma force de travail contre

rémunération, faut pas tout mélanger et surtout dire de la merde en

prétextant que c’est valable puisque je troll en te le faisant

remarquer.





&nbsp;La bêtise anarchiste (je dirais marxiste, plutôt), c’est de ne pas reconnaitre la légitimité qu’un entrepreneur se fasse du profit grâce au travail de ses salariés, pas de le constater.

&nbsp;

Oui, tu loues ta force de travail à ton patron contre rémunération afin qu’il réalise son entreprise, dont le but est de faire du profit, mais cela, ça ne te concerne pas, quoique tu as un intérêt à ce que l’entreprise fonctionne. Et en soi, ce n’est pas injuste, parce que tu le fais volontairement.

Quant à skype, MS le met à disposition librement, ce que les gens en font, ça ne les regarde pas.

&nbsp;





Niktareum a écrit :



surtout dire de la merde en

prétextant que c’est valable puisque je troll en te le faisant

remarquer.





&nbsp;Ouarf, l’argumentation… « Cémempavrai, tu dis que de la merde, scrogneugneu… et puis, moi, je prends même&nbsp; pas le débat au sérieux et j’te trolle… »

&nbsp;





Niktareum a écrit :



Et tu peux faire du profit en utilisant skype, en appelant des

clients pour valider des contrats, en appelant tes clients pour vendre

tes produits et/ou oeuvres, pas en détournant ses codes et algorithmes <img data-src=" />





&nbsp;Je ne vois pas au nom de quel droit on pourrait m’imposer ou m’interdire de quelle façon je peux faire du profit avec tel outil.

&nbsp;





Niktareum a écrit :



Quant à la loi, elle n’est que la loi, parfois dure, mais c’est la loi.

La justice et la morale sont des concepts personnels souvent de sens

commun et dans l’interet de tous, mais d’une personne a l’autre peuvent

différer, pour preuve :&nbsp;

Je pense injuste, même pour une société

comme M$, que le vol et l’exploitation du code/algo de skype pour faire

du profit, alors que toi non.





&nbsp;Et en plus, tu finis avec l’argument d’autorité ultime : la loi, c’est la loi…

Comme si la loi ne pouvait être injuste, faillible, comme si le législateur était éclairé, incorruptible…



Il y a des gens qui croient encore au Père Noël…



<img data-src=" />


Le pire c’est qu’il t’applaudit quand on lui met le nez dans ses analogies foireuses….


Dsl par avance pour la mise en page et l’indigestion probable, je suis sur un vieux navigateur&nbsp; d’un vieux poste du taf et je galère trop pour le mettre en page correctement (qu’est ce que je regrette l’ancien système des comm <img data-src=" />).











Ph11 a écrit :



Celui qui est de mauvaise foi, c’est toujours l’autre…



Tu ne serais pas de mauvaise foi, tu serais quand meme l’autre, arrête de te victimiser dans la position de l’accusé a tort de mauvaise foi…





&nbsp;Euh quoi ? La responsabilité, c’est si je rend quelque chose de disponible au public, je ne vais pas me plaindre qu’ils vont en faire une utilisation que je n’avais pas prévue à la base.



T’en plaindre, tu fais ce que tu veux, mais en fonction des situation, ta responsabilité peut etre engagé



Et non, utiliser le travail d’autrui n’est pas du vol dès lors qu’autrui le met volontairement à disposition.



Euh, quand t’achetes uen caisse, il y a un contrat de vente, avec diverses ptite lignes auxquelles tu agrées et qui implique une conduite a tenir, t’es pas en train d’acheter une pomme chez le primeur hein !





Quand tu utilises une route, tu n’utilises pas le travail d’autrui ? Quand tu utilises tes connaissances, qui sont le fruit des recherches d’un autre, tu n’utilises pas le travail d’autrui ?

Si MS ne veut pas que je m’approprie skype, qu’il ne le mette pas à la disposition.



Tu planes a 15 000, serieux…

“Si il me permettent de le DL gratos, TOUT m’appartient” <img data-src=" />





J’ai donc tort parce que je défends des idées fausse, puisque tu me le dis…<img data-src=" />



Je “pense” que tu te trompes lourdement en evitant (j’espere sciemment) la globalité du fonctionneemtn des choses





T’as fini par justifier le principe par l’existence de la loi…&nbsp;

&nbsp;C’est donc la reconnaissance implicite que dans la justification du principe, il n’y a que vacuité…



Pas besoin de loi pour comprendre qu’une idée, un savoir faire, un concept etc… qu’un “objet” (au sens tres large du terme) immateriel a de la valeur.





Autant interdire la sodomie parce que la bible dit que c’est mal… Après tout, la bible sait mieux que nous ce qui est juste…



Sophisme





Une idée n’est pas propriété. Les idées et les concepts ne sont pas brevetables.



Ben si, y en a des millions même <img data-src=" />





&nbsp;Voilà le grrrrrand méchant industriel… C’est fou tout ce qu’on peut justifier en agitant l’épouvantail social…

L’industriel, le diable, le juif, le spéculateur, le chinois, l’allemand…



Hors sujet complet, je ne comprends meme pas le rapport avec mon propos.

Point godwin sous peu ?





Et alors ? Tout investissement représente un risque. Tout entrepreneur prend le risque que son travail, son investissement n’ait servi à rien, soit inutile ou qu’il ne soit pas compétitif.

Je rappelle que 80% des entreprises font faillite dans les 5 ans après leur fondation.



Et pas mal d’entre parce que leur travail a été “copié” illegalement…



&nbsp;

Bienvenue dans le monde réel.



Il serait temps que tu y viennes oui…

&nbsp;



&nbsp;La bêtise anarchiste (je dirais marxiste, plutôt), c’est de ne pas reconnaitre la légitimité qu’un entrepreneur se fasse du profit grâce au travail de ses salariés, pas de le constater.



La betise anarchiste dont ej t’accuse est de vouloir faire peter toutes les regles sous pretexte que si c’est pas u bien physique ca existe pas, ce n’est pas du vol si c’est volé etc…



&nbsp;

Oui, tu loues ta force de travail à ton patron contre rémunération afin qu’il réalise son entreprise, dont le but est de faire du profit, mais cela, ça ne te concerne pas, quoique tu as un intérêt à ce que l’entreprise fonctionne. Et en soi, ce n’est pas injuste, parce que tu le fais volontairement.

Quant à skype, MS le met à disposition librement, ce que les gens en font, ça ne les regarde pas.

&nbsp;

Si l’utilisation reste dans el cadre du contrat qui te lie a l’utilisation, oui ca ne les regarde pas, le cas contraire (comme c’est le cas ici) ca les regarde un eu beaucoup !





&nbsp;Ouarf, l’argumentation… « Cémempavrai, tu dis que de la merde, scrogneugneu… et puis, moi, je prends même&nbsp; pas le débat au sérieux et j’te trolle… »



Gni ??

&nbsp;



&nbsp;Je ne vois pas au nom de quel droit on pourrait m’imposer ou m’interdire de quelle façon je peux faire du profit avec tel outil.



Voila, tout est dit : “Tu ne comprends pas” .

Pour faire simple, dans le monde réel (le vrai, pas celui dans lequel tu crois etre, the blue pill / red pill toussa…), au nom des regles qui regissent la vie entre les gens, et je ne parle pas que des lois, mais aussi du respect des propriétés intellectuelles diverses etc… (je vais pas relister ce que j’ai deja dit)

&nbsp;



&nbsp;Et en plus, tu finis avec l’argument d’autorité ultime : la loi, c’est la loi…

Comme si la loi ne pouvait être injuste, faillible, comme si le législateur était éclairé, incorruptible…



J’ai jamais dit le contraire, je dis juste que la loi c’est la loi, qu’il faut helas la respecter meme si elle est dure et que la morale ou la justice sont des notions personnelles, ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dit !



Il y a des gens qui croient encore au Père Noël…



Mes petites filles ont besoin d’y croire oui, elles ont plus d’étoiles dans les yeux et la tête grace a cela.







Bref, le mot de la fin pour clore le débat est ton “Je ne comprends pas”.&nbsp;









Ph11 a écrit :



Ouais, bon, la loi n’est pas source de la justice ou du bien.

L’esclavage ou l’apartheid, c’était aussi dans la loi…





Cool, un mini point godwin.

Bon, ben, puisque la loi n’est pas source de justice (Oo), on n’a qu’à plus la respecter.









Ph11 a écrit :



Tu es donc en train de me dire que le propriétaire d’une voiture n’est pas le propriétaire de la voiture ?





Eh non, faut lire le contrat de leasing et le nom écrit sur la carte grise <img data-src=" />



Et les CLUF Microsoft, Android, IOS et consort, c’est un peu la même chose.



Fermer