Le sénateur qui veut interdire les tablettes à l'école en promettait durant sa campagne électorale

Rétro, c'est trop !

Le sénateur qui veut interdire les tablettes à l’école en promettait durant sa campagne électorale

Le sénateur qui veut interdire les tablettes à l'école en promettait durant sa campagne électorale

Certains coups dans le rétroviseur font parfois mal, surtout en politique. En fouillant un peu dans le passé du sénateur Jacques Grosperrin, lequel vient de réclamer l’interdiction des tablettes à l’école primaire, nous nous sommes aperçus que l’ex-prétendant à la mairie de Besançon promettait durant la campagne de 2014... « un plan d’équipement des élèves en tablettes numériques » !

« Coûteuse et inefficace ». C’est dans ces termes que le récent rapport sur l’école de Jacques Grosperrin qualifie l’initiative prise par le président de la République de déployer un « plan numérique » qui devrait conduire à ce que chaque élève de cinquième dispose d’une tablette à partir de la rentrée 2016. Après avoir dressé un constat relativement anxiogène de la place d’Internet et des nouvelles technologies au sein des établissements scolaires français, l’élu Les Républicains (ex-UMP) affirmait que « l'utilisation des outils numériques » ne devrait selon lui être envisagée « qu'après l'acquisition et la consolidation des savoirs de base, en fin de primaire ». Il en appelait donc à une « interdiction » pure et simple des tablettes à l’école primaire.

Pourtant, il n’y a pas si longtemps, Jacques Grosperrin proposait lui aussi un « plan d’équipement des élèves en tablettes numériques » pour les enfants de la ville de Besançon, dont il souhaitait prendre les rênes lors des dernières élections municipales. Cela faisait d’ailleurs partie des dix « bonnes raisons » de voter pour lui (voir la proposition 6, ci-dessous).

grosperrin tablette
Crédits : Page Facebook de Jacques Grosperrin

Lors d’une discussion avec des internautes sur Ask.fm, le candidat s’était expliqué : « Le numérique est un formidable accélérateur pour la diffusion des connaissances et de partage des savoirs. Notre éducation a trop tardé à adopter ces outils et ce n’est pas bon pour l’avenir de nos enfants. Je veux faire évoluer cela. » Fait rare, il s’engageait également à proposer des tablettes fondées « sur un système d’exploitation libre ».

Sollicité par nos soins, le sénateur n’a pour l’heure pas donné suite à nos demandes d’éclaircissement sur ce surprenant revirement. Il n'aurait de toute façon pas pu interdire son propre plan tablettes, puisqu'il a été battu lors du deuxième tour.

Commentaires (115)


Pour une fois qu’ils retournent leur veste dans notre intérêt, on va pas se plaindre!!


Les sénateurs fonctionneraient-ils au buzz, comme la grande majorité des communicants actuels ? <img data-src=" />


“Il n’aurait de toute façon pas pu interdire son propre plan&nbsp;tablettes, puisqu’il a&nbsp;été battu lors du deuxième tour.”&nbsp;

&nbsp;J’ai pas été élu, mais je pense que le point ou les gens n’ont pas été d’accord avec mon super programme c’est sur les tablettes.

&nbsp;Bref rien de neuf sous les campagnes électorales.&nbsp;


Ah Ah!

&nbsp;

&nbsp;

&nbsp;Bravo pour l’enquête!&nbsp;

&nbsp;

&nbsp;J’ai hâte de voir la réponse de ce monsieur! Même si je pense qu’il y en aura jamais.


Fidele à son maitre, il ne sait pas de quoi il parle donc forcement ca dérape.

&nbsp;Ils ne font que lire ce que leur prépare les stagiaires qui sont changés tous les 6 mois donc forcement, difficile d’avoir de la cohérence dans le temps.

&nbsp;


T’es contre les tablettes à l’école ?


quand les politiques iront dans le sens d’améliorer le pays au lieu de ne penser qu’à leurs gueules, on aura fait le plus gros.


Pas compliqué à comprendre pourquoi.




  1. Tablettes pour tout le monde, oui oui, votez pour moi, et vive Les Républicains (nom à la c*, merci $arkozy - pardon, Paul Bismuth)

  2. Ha ben je suis pas élu, donc je m’en fous en fait, faites ce que vous voulez

  3. Ha, en fait, le Président de la République dit aux républicains (les vrais, pas à Les Républicains) qu’ils auront une tablette. Moi pas faire partie de son partie. Donc moi être contre, bien fait pour lui (et encore une fois OSEF des citoyens puisqu’ils m’ont pas fait gagner les élections.)



    J’ai bon ? <img data-src=" />


Oui, j’attends aussi la [MAJ] à cette news dans laquelle le monsieur expliquera qu’après lecture d’analyses scientifiques, il s’est rendu compte qu’en fait c’est le mal.


Les tablettes sont un outil de consommation, pas de production. Or l’école doit apprendre à faire, pas à ingurgiter.


Pour moi, les tablettes ne sont qu’un outil et tu lui fais faire ce que tu veux… Si tu veux l’utiliser comme un catalogue publicitaire, tu peux. Si tu veux l’utiliser comme une bibliotheque pour lire les grands auteurs, tu peux aussi.


Entre temps il a acheté une tablette ?


Outil de consommation ? Le concept d’un ordinateur c’est qu’il est ce que tu en fais, pas l’inverse.


Retourner sa veste plus vite que son ombre, ca engendre un brassage d’air.

&nbsp;C’est le nouveau plan anti-canicule et pis c’est tout.&nbsp;<img data-src=" />


en esperant que les politiques changent de slip aussi souvent qu’ils retournent leurs vestes.

&nbsp;



je ne suis pas pro google mais cela me fait plaisir de savoir que cet article sera référencé pendant plusieurs années et accessible a chaque fois que quelqu’un cherchera des infos sur ce monsieur…








zogG a écrit :



Outil de consommation ? Le concept d’un ordinateur c’est ce qu’il fait de toi en fait, pas l’inverse.





<img data-src=" />

&nbsp;Quand je vois, dans tous les moments de la vraie vie,

les gens dégainer leur smartphone comme un chien de Pavlov dès qu’une notification le fait vibrer …



non osef, même quand ils ont gagné l’élection.


Raison de plus pour apprendre aux jeunes à utiliser l’informatique pour apprendre. Apprendre à apprendre, c’est pas le but de l’école ?


Je prefere largement avoir une tablette de 250g contenant tout les livres/outils dont j’ai besoin, que prendre sac a dos de 15kg toute la journée ;)



La tablette numérique est un outils, c’est pas parce que tu utilise ta tablette pour jouer a candy crush au chiotte que c’est forcement inutile pour l’education ;)


C’est du grand classique, il semble que aucun politique ne soit conscient du fait que tous leurs beaux discours sont enregistrés et peuvent ressortir n’importe quand.



Aucun n’y échappe, il suffit de réécouter quelques discours de hollande pendant sa campagne électorale et de comparer avec ce qu’il fait et dit depuis, c’est à pleurer de rire (ou de tristesse)…



Alors soit les politiciens sont très cons, soit ils n’ont rien à foutre d’être pris en flagrant délit de mensonge.

Soit un peu des deux, l’un n’empêchant pas l’autre et certains ne se privent pas d’exceller dans les deux domaines… <img data-src=" />








zogG a écrit :



Outil de consommation ? Le concept d’un ordinateur c’est qu’il est ce que tu en fais, pas l’inverse.





J’aurais justement tendance à différencier l’ordinateur au sens de PC (outil multifonction dont tu fais effectivement ce que tu veux) d’une tablette ou d’un smartphone, qui ne t’accorde de base que les droits et fonctions prévues. (et de mon point de vue personnel, une tablette, à part pour regarder une recette, une vidéo YT ou lire un livre, tu ne fais pas grand’chose d’autre avec - justifiant de l’aspect “produit de consommation” - tu ne crées rien avec, tu consommes seulement)



Tout ce qu’ils veulent c’est un bon salaire, le jour ou les ‘pseudo’ politiques seront payé au SMIC la france ira bien mieux


La honte et le mensonge ne tuent pas.

Heureusement pour un bon nombre de personnes …








zogG a écrit :



Raison de plus pour apprendre aux jeunes à utiliser l’informatique pour apprendre. Apprendre à apprendre, c’est pas le but de l’école ?





Je ne suis pas convaincu de la qualité de l’apprentissage sur un écran, même pour y lire des textes.

Les devices informatiques induisent sournoisement de fausses notions de facilité, rapidité, …



L’apprentissage demande du temps, de l’effort, de la concentration et de l’abstraction.



J’ai du mal à assimiler apprentissage et consommation. :/








Naneday a écrit :



Tout ce qu’ils veulent c’est un bon salaire, le jour ou les ‘pseudo’ politiques seront payé au SMIC la france ir bien mieux





<img data-src=" /> ça voudra dire que tu seras payé 1 € de l’heure









Naneday a écrit :



Tout ce qu’ils veulent c’est un bon salaire, le jour ou les ‘pseudo’ politiques seront payé au SMIC la france ira bien mieux





Comme ça, ils passeront leur temps à faire leur budget pour boucler leur fin de mois, comme tous les smicards, au lieu de travailler sur des dossiers.



Si je suis d’accord pour arrêter le cumul et raboter les indemnités, les faire vivre dans la même précarité que les smicards n’est pas pour moi une bonne idée pour qu’il s’investissent à fond dans leur tâche.



&nbsp;







jethro a écrit :



<img data-src=" /> ça voudra dire que tu seras payé 1 € de l’heure





Tu sous-entends que Naneday est aussi un pseudo-quelque chose ? <img data-src=" />



Oui, consommation. Même si c’est pour lire. Va-t-en produire facilement des choses avec une tablette.

&nbsp;

Avec un ordi portable, en plus de ce que tu peux faire avec une tablette, tu peux écrire, prendre des notes (déjà essayé avec une tablette ?), coder, réaliser des dessins et vidéos, etc., etc.








zogG a écrit :



J’ai du mal à assimiler apprentissage et consommation. :/





C’est aussi l’aspect qui me dérange. De mon point de vue, former les enfants à l’usage de l’outil informatique est nécessaire, ce que je différencierais de les former à utiliser une tablette, qui in fine va servir à aligner des sucreries aux couleurs saturées … J’aurais par ailleurs tendance à (re)sortir ce splendide article:

&nbsphttp://coding2learn.org/blog/2013/07/29/kids-cant-use-computers/



Mais vous avez pas remarqué que d’un côté il parle de l’école primaire et de l’autre de l’école en général ?



Je cherche pas à le défendre, mais la j’ai du mal à comprendre l’acharnement contre lui.








eliumnick a écrit :



Mais vous avez pas remarqué que d’un côté il parle de l’école primaire et de l’autre de l’école en général ?



Je cherche pas à le défendre, mais la j’ai du mal à comprendre l’acharnement contre lui.





Ça ne tiendrait qu’à moi, on interdirait les tablettes partout.&nbsp;<img data-src=" />









eliumnick a écrit :



Mais vous avez pas remarqué que d’un côté il parle de l’école primaire et de l’autre de l’école en général ?



Je cherche pas à le défendre, mais la j’ai du mal à comprendre l’acharnement contre lui.





Lorsque tu proposes des tablettes pour les enfants de la ville, c’est précisément pour les écoles primaires.



Les lycées sont à la charge de la région, et les collèges étaient à la charge des départements (d’ailleurs, je ne sais pas trop comment ils sont gérés avec la réforme territoriale…).









eliumnick a écrit :



Mais vous avez pas remarqué que d’un côté il parle de l’école primaire et de l’autre de l’école en général ?





C’est juste qu’il critique le projet du président d’équiper les élèves de 5ème … donc précisément ce qu’il avait dans son programme. Un joli revirement <img data-src=" /> juste pour emm*er le gouvernement.



On part du livre donc niveau production c’est encore pire.



Et tu peux y relier un clavier à ta tablette, c’est pas bien différent d’un laptop low-cost. Tu as aussi les tablettes Windows qui sont de vrais PC une fois reliées à un c/s.



La différence c’est que le contrôle est plus simple que sur un véritable ordinateur. Pour un outil éducatif ça me paraît pas si gênant.








KP2 a écrit :



Pour moi, les tablettes ne sont qu’un outil et tu lui fais faire ce que tu veux… Si tu veux l’utiliser comme un catalogue publicitaire, tu peux. Si tu veux l’utiliser comme une bibliotheque pour lire les grands auteurs, tu peux aussi.











zogG a écrit :



Outil de consommation ? Le concept d’un ordinateur c’est qu’il est ce que tu en fais, pas l’inverse.







Mais la réalité est tout autre, le nombre d’application productive est assez faible. Tu mets une tablette dans les mains d’un gamin, tu clignes des yeux et il est déjà sur facebook, tu reclignes des yeux et il a installé clash of clan.









Naneday a écrit :



Je prefere largement avoir une tablette de 250g contenant tout les livres/outils dont j’ai besoin, que prendre sac a dos de 15kg toute la journée ;)



La tablette numérique est un outils, c’est pas parce que tu utilise ta tablette pour jouer a candy crush au chiotte que c’est forcement inutile pour l’education ;)





Mettez une tablette entre les mains de chaque gamin d’une classe et observez…. Bizarrement, j’ai un doute quant à l’utilisation “éducative” qu’il vont en faire.









ActionFighter a écrit :



Lorsque tu proposes des tablettes pour les enfants de la ville, c’est précisément pour les écoles primaires.



Les lycées sont à la charge de la région, et les collèges étaient à la charge des départements (d’ailleurs, je ne sais pas trop comment ils sont gérés avec la réforme territoriale…).







Ah oui exact ^^ J’ai pas pensé à ça. ^^









Naneday a écrit :



Tout ce qu’ils veulent c’est un bon salaire, le jour ou les ‘pseudo’ politiques seront payé au SMIC la france ira bien mieux





Malheureusement si ils étaient payés au SMIC, ils seraient tous corrompus…



Et je retourne ma veste, mais toujours du bon côté <img data-src=" />



&nbsp;<img data-src=" /> <img data-src=" />


Il n’y a que les imbeciles qui ne changent pas d’avis.


Co-errance.


Il faudrait tous les payer au salaire médian français, comme ça ils seraient incités à se bouger le cul pour les salaires des travailleurs <img data-src=" />








Naneday a écrit :



Je prefere largement avoir une tablette de 250g contenant tout les livres/outils dont j’ai besoin, que prendre sac a dos de 15kg toute la journée ;)



La tablette numérique est un outils, c’est pas parce que tu utilise ta tablette pour jouer a candy crush au chiotte que c’est forcement inutile pour l’education ;)





J’ai beau être un pur produit “génération Y”, utilisateur du numérique, lire sur tablette/écran je n’y arrive pas, j’ai du mal à me concentrer sur ce que je lis.

&nbsp;La liseuse ne me fait pas cet effet là en revanche.

&nbsp;

Après une tablette peut être utile pour l’éducation mais sans se voiler la face :

&nbsp;- Les enfants auront vite fait de voir les application plus ludique que le cours d’histoire-géo que leur tablette pourront leur permettre

&nbsp;- Le ratio bénéfice/coût d’un point de vue éducatif est plus que limité : les talettes sont plutôt “fermée” dans un éco système. J’ai appris à me dépatouiller avec&nbsp; un PC quand j’ai fucké des fichiers de configs et que je voulais pas me faire gronder par mes parents parce que j’avais rendu le PC inutilisable, et non pas avec un système qui s’auto-configure.





&nbsp;



3c6ada1d7858ecf17e1689af8 a écrit :



&nbsp;http://coding2learn.org/blog/2013/07/29/kids-cant-use-computers/





Très bon article auquel je pensais en faisant ma remarque ci-dessus&nbsp; :)



pfff la course aux vote…








canard_jaune a écrit :



Malheureusement si ils étaient payés au SMIC, ils seraient tous corrompus…





Pas forcément, surtout si on instaure une véritable transparence des comptes, comme dans les pays nordique ou un premier ministre peut se faire démissionner pour un Tobleron acheter avec la carte de son cabinet <img data-src=" />

Le problème n’est pas le niveau de rémunération mais de l’emploie des ressources public, c’est pas pour rien qu’ils refusent tout ouverture des livre de compte par le public.









Cartmaninpact a écrit :



Il faudrait tous les payer au salaire médian français, comme ça ils seraient incités à se bouger le cul pour les salaires des travailleurs <img data-src=" />





Non. Comme dit plus haut ils seraient juste dix fois plus corrompus.









zogG a écrit :



On part du livre donc niveau production c’est encore pire.



Et tu peux y relier un clavier à ta tablette, c’est pas bien différent d’un laptop low-cost. Tu as aussi les tablettes Windows qui sont de vrais PC une fois reliées à un c/s.



La différence c’est que le contrôle est plus simple que sur un véritable ordinateur. Pour un outil éducatif ça me paraît pas si gênant.





Tu viens de trouver la solution idéale :&nbsp; suffit’ de filler des laptop low-cost aux gamins :

&nbsp;- le clavier est fourni avec,

&nbsp;- c’est un vrai PC, avec Windows et tout,

&nbsp;- son prix est 2 à 3 fois moins élevé qu’une tablette et c’est bien pour nos impôts,

&nbsp;- enfin, son utilisation pour l’éducation ferra beaucoup moins débat sur NXI.



&nbsp;



La tristesse de la réalité quand même. Obligé de payer un max les élus sinon ils seraient (encore plus, sic) corrompus.








3c6ada1d7858ecf17e1689af8 a écrit :



J’aurais justement tendance à différencier l’ordinateur au sens de PC (outil multifonction dont tu fais effectivement ce que tu veux) d’une tablette ou d’un smartphone, qui ne t’accorde de base que les droits et fonctions prévues. (et de mon point de vue personnel, une tablette, à part pour regarder une recette, une vidéo YT ou lire un livre, tu ne fais pas grand’chose d’autre avec - justifiant de l’aspect “produit de consommation” - tu ne crées rien avec, tu consommes seulement)





Exact… je bosse sur un soft pour tablette actuellement (Win8) et effectivement, a part quand on est en dev pur, les droits, c’est assez galere pour en avoir.

De plus il ne faut pas confondre la tablette MS (avec clavier, etc) et les iPad ou tablette android qui n’ont comme zone de saisie que la partie touch. L’un est un ordinateur avec un ecran tactile, les autres sont des appareils pour jouer ou surfer, et c’est bien comme cela qu’ils sont vendus.

Et taper une lettre sur le clavier virtuel, c’est plus que l’horreur au dela de qqs mots, genre un mail.&nbsp;

Bref, une tablette c’est un outil de recherche et lecture, pas pour creer qqchose . C’est presque un kindle qui a wikipedia en acces direct pour resumer.&nbsp;

&nbsp;









momal a écrit :



Exact… je bosse sur un soft pour tablette actuellement (Win8) et effectivement, a part quand on est en dev pur, les droits, c’est assez galere pour en avoir.

De plus il ne faut pas confondre la tablette MS (avec clavier, etc) et les iPad ou tablette android qui n’ont comme zone de saisie que la partie touch. L’un est un ordinateur avec un ecran tactile, les autres sont des appareils pour jouer ou surfer, et c’est bien comme cela qu’ils sont vendus.

Et taper une lettre sur le clavier virtuel, c’est plus que l’horreur au dela de qqs mots, genre un mail.&nbsp;

Bref, une tablette c’est un outil de recherche et lecture, pas pour creer qqchose . C’est presque un kindle qui a wikipedia en acces direct pour resumer.&nbsp;

&nbsp;







Recherche et lecture ? Y’a besoin de plus à l’école pour le remplaçant du livre ?



Suffit de bloquer l’installation d’app et mise en place d’un intranet et le tour est jouer, pour les PC dans les classes y’a jamais eu de soucis, suffit de maitriser la mise en oeuvre


“Le sénateur qui veut interdire les tablettes à l’école en promettait durant sa campagne électorale”

<img data-src=" /> C’est beau. <img data-src=" />


Xavier, tu sais nous prendre par les sentiments XD








zogG a écrit :



Recherche et lecture ? Y’a besoin de plus à l’école pour le remplaçant du livre ?





Est ce qu’on a besoin de remplacer le livre ?









jethro a écrit :



Est ce qu’on a besoin de remplacer le livre ?





C’est lourd à transporter. C’est couteux à fabriquer.









SecurBox a écrit :



Il n’y a que les imbeciles qui ne changent pas d’avis.





Quand tu verras un politique affirmer sans détour qu’il a changé d’avis, préviens moi s’il te plaît car je ne voudrais pour rien au monde rater ça.









Pwney a écrit :



Les tablettes sont un outil de consommation, pas de production. Or l’école doit apprendre à faire, pas à ingurgiter.





Les deux en faits, avaler ça s’apprend pour ne pas s’étouffer.









jethro a écrit :



Est ce qu’on a besoin de remplacer le livre ?





Lourd,

Volumineux,

Couteux (en bois, traitement, etc),

Pas de diffusion d’errata possible en cas de coquilles ou d’erreurs,

Pas possible de liker des pages/paragraphes (imaginez sur l’ Assomoir ou Le rouge et le noir… ),

Copier/Coller difficile pour faire des citations (mouais…),









tifounon a écrit :



Lourd,

Volumineux,

Couteux (en bois, traitement, etc),

Pas de diffusion d’errata possible en cas de coquilles ou d’erreurs,

Pas possible de liker des pages/paragraphes (imaginez sur l’ Assomoir ou Le rouge et le noir… ),

Copier/Coller difficile pour faire des citations (mouais…),





<img data-src=" /> Trop gros, ça passe pas









Reznor26 a écrit :



Non. Comme dit plus haut ils seraient juste dix fois plus corrompus.







Haha, à quoi bon pouvoir détruire la Terre qu’une seul fois si on peut la détruire 36 fois (résumé de la guerre froide).







Naneday a écrit :



Suffit de bloquer l’installation d’app et mise en place d’un intranet et le tour est jouer, pour les PC dans les classes y’a jamais eu de soucis, suffit de maitriser la mise en oeuvre





Du coup, quel est l’intérêt de la tablette si on la ferme totalement ?









cyrano2 a écrit :



C’est lourd à transporter. C’est couteux à fabriquer.





Couteux ?









3c6ada1d7858ecf17e1689af8 a écrit :



C’est aussi l’aspect qui me dérange. De mon point de vue, former les enfants à l’usage de l’outil informatique est nécessaire, ce que je différencierais de les former à utiliser une tablette, qui in fine va servir à aligner des sucreries aux couleurs saturées … J’aurais par ailleurs tendance à (re)sortir ce splendide article:

&nbsp;http://coding2learn.org/blog/2013/07/29/kids-cant-use-computers/





Merci, cet article est génial. <img data-src=" />



Mettre une ardoise électronique entre les mains d’un enfant, c’en est une chose.

Ce qu’il faut voir, c’est quoi ils vont en faire ?

&nbsp;

Existe-t-il des apps interessantes qui permettent aux enfants de mieux apprendre ? Mieux et plus efficaces que les méthodes alternatives habituelles ?

&nbsp;

C’est bien de dépenser l’argent, mais encore faut il un programme qui sache exploiter l’idée (à part les angry birds et les candy crush et quelques jeux pseudos éducatifs…).

&nbsp;

C’est bien d’etre équipé avec de la techno, mais encore faut il avoir une vrai utilité. Surtout pour les mioches de primaires.








tazvld a écrit :



Mais la réalité est tout autre, le nombre d’application productive est assez faible. Tu mets une tablette dans les mains d’un gamin, tu clignes des yeux et il est déjà sur facebook, tu reclignes des yeux et il a installé clash of clan.

Mettez une tablette entre les mains de chaque gamin d’une classe et observez…. Bizarrement, j’ai un doute quant à l’utilisation “éducative” qu’il vont en faire.







Nan mais dans un environnement controlé comme une ecole, y’a largement moyen de contourner ces soit-disants problemes…

Et depuis quand l’education nationale ne serait pas en mesure de (faire) produire ses propres applis educatives comme elle fait produire ses livres educatifs ?



A mon avis, tu vois les tablettes comme des outils de consommation car tu vois toi meme les choses comme un consommateur.









Cartmaninpact a écrit :



Il faudrait tous les payer au salaire médian français, comme ça ils seraient incités à se bouger le cul pour les salaires des travailleurs <img data-src=" />





Pas bête du tout comme idée <img data-src=" />







Reznor26 a écrit :



Non. Comme dit plus haut ils seraient juste dix fois plus corrompus.





Ils le sont déjà dix fois trop, alors un peu plus ou un peu moins….



+1 et apprendre à dompter les outils de son temps (pour éviter qu’ils nous domptent) ne serait pas un défaut








cyrano2 a écrit :



C’est lourd à transporter. C’est couteux à fabriquer.





Et la conso electrique des tablettes? On en parle?

Et pour l’impact environemental,&nbsp; entre le papier + le co2 consommé pour la fabrication les livres et la pollution engendrée par les tablettes (des ordinateurs quoi)… je ne sais que choisir..

&nbsp;

&nbsp;Attention, je je prétend pas avoir la réponse. J’ai soulevé la question . Si l’on vient me démontrer que mes craintes sont infondées, mais alors tant mieux :)

&nbsp;

Maios je me dit : quitte a polluer / emettre du CO2 , autant leur fourguer autre chose que des tablettes à la noix



&nbsp;



“Et pour l’impact environemental,&nbsp; entre le papier + le co2 consommé pour

la fabrication les livres et la pollution engendrée par les tablettes

(des ordinateurs quoi)… je ne sais que choisir..”

&nbsp;

&nbsp;Regardes uniquement le poids de matière pour la même chose. 250g de tablette vs des kilo de livre.








zogG a écrit :



Recherche et lecture ? Y’a besoin de plus à l’école pour le remplaçant du livre ?







Ce serait surtout moins qu’il faudrait : une liseuse e-ink par exemple, bien plus adaptée qu’une tablette qui tient pas la charge et qui nique les yeux.



Des tablettes à l’école, et puis quoi encore, minecraft au brevet, et GTA au bac.

&nbsp;Je suis formateur numérique et informaticien de métier et voici mon constat après avoir mené l’expérience sur différents publics à différents ages

&nbsp; - Trop de temps devant un écran est un problème, bien plus que le poids des cartables

&nbsp; - On lit et retient mal sur tablette, Elle perturbent la concentration et absorbe trop l’esprit de son utilisateur

&nbsp; - Il faut des compétences d’informaticien pour verrouiller une tablette, combien de temps avant qu’une d’entre elle soit rooté et bidouillée. L’éducation nationale n’as surement pas assez de personnel technique pour veiller au grain.

&nbsp; - Les professeurs vont passer plus de temps à encadrer leur usage qu’à enseigner (c’est un fait pas une supposition)

&nbsp; - La tentation de sponsorisation va être massive, probablement pas lors du 1e équipement mais par la suite

&nbsp;(OS libre ne veut pas dire neutre, alors si on veut googleliser nos enfants en maternelle libres à vous mais c’est sans moi)

&nbsp;&nbsp; -&nbsp; La tentation du flicage aussi (vu dans un organisme de formation)

&nbsp;&nbsp; - Risque&nbsp; du sous-emploi ou du sur-emploi de l’outils trop fort, et si on veut encadrer on retire à l’enseignant sa liberté d’enseignement : c’est dangereux

&nbsp; - Trop couteux (évidemment)

&nbsp;

&nbsp;Un avantage tout de même : Il permet une grande richesse de contenu. Mais est-ce vraiment nécessaire de noyer les enfants ? Est ce que ça va améliorer l’enseignement, ou alors rendre l’enseignement plus dépendant des contenus?

&nbsp;Ne devrions nous pas développer plutot les tableaux numériques qui permettraient la même chose tout en conservant le dynamisme de l’enseignement?

&nbsp;

&nbsp;Ma conclusion : Les tablettes sont des outils incroyables mais très jeunes (5ans). Ne nous précipitons pas, améliorons l’existant, et ne procédons pas à du forcing éducatif. Faisons confiance à nos enseignants pour utiliser les bons outils au moment opportun, ils ont nettement plus de recul que nous tous sur celà, et ne nous substituons pas à leur expertise. Nous ne sommes pas tous des enseignants et les politiques sont les premiers à avoir des lacunes en pédagogie. Je serais curieux de connaitre les raisons du revirement de ce sénateur.

&nbsp;








Geologic a écrit :



Des tablettes à l’école, et puis quoi encore, minecraft au brevet, et GTA au bac.

&nbsp;Je suis formateur numérique et informaticien de métier &nbsp;



Déjà c’est mal barré. Tu veux donné un avis construit, et tu commences par une caricature :/

&nbsp;

&nbsp;edit: et c’est dommage, le reste est plutot nuancé.



Bravo !








KP2 a écrit :



Pour moi, les tablettes ne sont qu’un outil et tu lui fais faire ce que tu veux… Si tu veux l’utiliser comme un catalogue publicitaire, tu peux. Si tu veux l’utiliser comme une bibliotheque pour lire les grands auteurs, tu peux aussi.





oui t’as raison , et après dans 10 ont vas nous dire que les enfants après 2016 , ont +150% de chance de développer des DMLA précoces



Excellent&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;

&nbsp;Sauf qu’au boulot on appelle ça des développeurs (sisi)

&nbsp;

&nbsp;








KP2 a écrit :



Nan mais dans un environnement controlé comme une ecole, y’a largement moyen de contourner ces soit-disants problemes…

Et depuis quand l’education nationale ne serait pas en mesure de (faire) produire ses propres applis educatives comme elle fait produire ses livres educatifs ?



A mon avis, tu vois les tablettes comme des outils de consommation car tu vois toi meme les choses comme un consommateur.





Du coup, ta tablette perd tout sa capacité productive si tu la ferme (encore plus).



Après, je ne suis pas foncièrement contre l’utilisation du multimédia dans l’éducation. Mais son application serait un chantier colossale, il faudrait à la fois produire un environnement adapté (matériel et logiciel) et les “applications” éducatives qui va avec. J’ai un peu de mal avec le concept de tablette si celle-ci justement s’apparente à une tablette android ou iPad, les enfant vont l’associer à la tablette qu’ils ont à la maison, et vont vouloir l’utiliser de la même manière. Ca ne marchera donc pas.




Désolé, je ne fais pas de rédactionnelle de consommation dans lequel on est accroché dès les premières lignes ou alors on s’en va. Perso, je lis chaque commentaire intégralement, quelque soit l’accroche. Par ailleurs, la caricature est une forme d’analyse, j’en conviens moins rigoriste que le commentaire plat en 3 parties; à chacun d’y voir et d’y comprendre un message. Au plaisir de lire l’un de vos commentaires (et je le dis sans ironie)


Il n’y a que moi pour penser que des liseuses sont des outils plus adapté, a meme d’alleger les cartables sans plonger les gamins devant un ecran lumineux h24 et réduisant le risque de contourner l’outils pour se distraire en plein cours ?

&nbsp;



&nbsp;Sinon je ne sais pas comment ca se passe en cours, mais ce qui me semblerai une bonne chose, ce serait de donner un cadre legal permettant aux profs de confisquer pendant une certaine durée tout objet électronique utilisé pendant ses cours. Ca me semblerai plus sain que l’usage de brouilleurs (autant placer directement les gamins dans un micro onde geant).








cyrano2 a écrit :



“Et pour l’impact environemental,&nbsp; entre le papier + le co2 consommé pour

la fabrication les livres et la pollution engendrée par les tablettes

(des ordinateurs quoi)… je ne sais que choisir..”

&nbsp;

&nbsp;Regardes uniquement le poids de matière pour la même chose. 250g de tablette vs des kilo de livre.





au moins le livre tu le recycles à 100% dans un feu de joie. Une tablette possède des composants qui sont extrêmement rare sur la terre , que peu peuvent recycler, tout n’est pas recyclable dans une tablette, et faut il encore les recycler …









RaoulC a écrit :



Et la conso electrique des tablettes? On en parle?

Et pour l’impact environemental, entre le papier + le co2 consommé pour la fabrication les livres et la pollution engendrée par les tablettes (des ordinateurs quoi)… je ne sais que choisir..



Attention, je je prétend pas avoir la réponse. J’ai soulevé la question . Si l’on vient me démontrer que mes craintes sont infondées, mais alors tant mieux :)



Maios je me dit : quitte a polluer / emettre du CO2 , autant leur fourguer autre chose que des tablettes à la noix







Tu oublie les métaux rare et les terres précieuse…





cyrano2 a écrit :



“Et pour l’impact environemental, entre le papier + le co2 consommé pour

la fabrication les livres et la pollution engendrée par les tablettes

(des ordinateurs quoi)… je ne sais que choisir..”



Regardes uniquement le poids de matière pour la même chose. 250g de tablette vs des kilo de livre.







Le livre, et de très très loin.







Geologic a écrit :



Des tablettes à l’école, et puis quoi encore, minecraft au brevet, et GTA au bac.

Je suis formateur numérique et informaticien de métier et voici mon constat après avoir mené l’expérience sur différents publics à différents ages



- Trop de temps devant un écran est un problème, bien plus que le poids des cartables    

- On lit et retient mal sur tablette, Elle perturbent la concentration et absorbe trop l'esprit de son utilisateur

- Il faut des compétences d'informaticien pour verrouiller une tablette, combien de temps avant qu'une d'entre elle soit rooté et bidouillée. L'éducation nationale n'as surement pas assez de personnel technique pour veiller au grain.

- Les professeurs vont passer plus de temps à encadrer leur usage qu'à enseigner (c'est un fait pas une supposition)

- La tentation de sponsorisation va être massive, probablement pas lors du 1e équipement mais par la suite



(OS libre ne veut pas dire neutre, alors si on veut googleliser nos enfants en maternelle libres à vous mais c’est sans moi)



 -  La tentation du flicage aussi (vu dans un organisme de formation)    

- Risque du sous-emploi ou du sur-emploi de l'outils trop fort, et si on veut encadrer on retire à l'enseignant sa liberté d'enseignement : c'est dangereux

- Trop couteux (évidemment)





Un avantage tout de même : Il permet une grande richesse de contenu. Mais est-ce vraiment nécessaire de noyer les enfants ? Est ce que ça va améliorer l’enseignement, ou alors rendre l’enseignement plus dépendant des contenus?

Ne devrions nous pas développer plutot les tableaux numériques qui permettraient la même chose tout en conservant le dynamisme de l’enseignement?



Ma conclusion : Les tablettes sont des outils incroyables mais très jeunes (5ans). Ne nous précipitons pas, améliorons l’existant, et ne procédons pas à du forcing éducatif. Faisons confiance à nos enseignants pour utiliser les bons outils au moment opportun, ils ont nettement plus de recul que nous tous sur celà, et ne nous substituons pas à leur expertise. Nous ne sommes pas tous des enseignants et les politiques sont les premiers à avoir des lacunes en pédagogie. Je serais curieux de connaitre les raisons du revirement de ce sénateur.







assez bon résumé du problème.









AxelDG a écrit :



Les sénateurs fonctionneraient-ils au buzz, comme la grande majorité des communicants actuels ? <img data-src=" />







Ce qui est surtout lamentable c’est la manière dont twitter a rendu puérils les politiciens , journalistes animateurs.

Le pire est encore les articles les concernant sur les sites d’infos comme le figaro et cie , qui sont remplis à 50% d’une suite ou d’un clash de tweets.









Mme_Michu a écrit :



Ce qui est surtout lamentable c’est la manière dont twitter a rendu puérils les politiciens , journalistes animateurs.

Le pire est encore les articles les concernant sur les sites d’infos comme le figaro et cie , qui sont remplis à 50% d’une suite ou d’un clash de tweets.





Histoire d’en rajouter une couche, il me semble qu’une étude a été faite sur le côté abrutissant des messages courts, et la perte de raisonnement construit dans le texte qui peut en découler. Après, il n’y a pas besoin d’un doctorat en socio pour se demander si restreindre les avis des gens à 180 caractères ne risque pas de nuire à la capacité à nuancer un propos … #tropprofond #tuvois

&nbsp;

&nbsp;De manière générale, ce que je retiens de l’article, c’est qu’en France, on suggère d’exposer des gamins aux tablettes tandis qu’aux UK naissent des projets comme le Micro:bit. Snif.&nbsp;<img data-src=" />









Geologic a écrit :



Désolé, je ne fais pas de rédactionnelle de consommation dans lequel on est accroché dès les premières lignes ou alors on s’en va. Perso, je lis chaque commentaire intégralement, quelque soit l’accroche. Par ailleurs, la caricature est une forme d’analyse, j’en conviens moins rigoriste que le commentaire plat en 3 parties; à chacun d’y voir et d’y comprendre un message. Au plaisir de lire l’un de vos commentaires (et je le dis sans ironie)



Pourtant comme je le disais, sans cette premier phrase, le commentaire est de qualité.



Peut-être y avait-il un 2nd degré, mais j’ai plutôt l’habitude de voir un smiley à coté en général ;)



Et comme je le disais donc, j’ai tout lu malgré tout et je ne dénigre pas la réflexion. Ni cette phrase. Elle m’a juste paru inadaptée comme “accroche”(sic), c’est tout.



D’un autre coté, il ne précisait pas à quel niveau d’étude il souhaitait commencer à équiper des tablettes.



 &nbsp;       

Sans vouloir jouer l'avocat du diable, sans précision supplémentaire, les deux points tels que présentés dans l'article ne sont pas forcément contradictoires.



&nbsp;



   Sinon à ce stade on peut aussi en proposer d'en fournir dans les crèches directement ^^.     



&nbsp;

&nbsp;



 &nbsp;Apres qu'il y ai de l'éveil aux tablettes, pourquoi pas.        

&nbsp;Un appareil attribué / Ca me semble un peu exagéré (et couteux).

hélas pour nous


Tu serais étonné de voir a quelle vitesse les collégiens écrivent sur leurs smartphones :)

Sinon un clavier et une souris ca passe niquel sur une tablette android.


Bon, edit trop tard mais il y a un point que je ne dois pas comprendre j’ai l’impresion

&nbsp;

&nbsp;

qui devrait conduire à ce que chaque élève de cinquième dispose d’une tablette à partir de la rentrée 2016

&nbsp; «&nbsp;qu’après l’acquisition et la consolidation des savoirs de base, en fin de primaire



&nbsp;collège et primaire, ça fait un sacré écart quand même !

&nbsp;



&nbsp;Par contre il avait effectivement été question d’équiper des classes plus jeunes avec des tablettes.

&nbsp;D’ou ma réaction.

&nbsp;

&nbsp;







Yzokrad a écrit :



Pas de français sur la photo ?







Toujours la toi <img data-src=" />



Une solution qui répond a plusieurs des problèmes que tu cite

https://www.youtube.com/watch?v=DXsIrmCt80A



http://www.sqool.fr/


“Mené l’expérience” ? Quelle expérience ? C’est sympa de nous donner tes conclusions, mais sans avoir le détails de ton expérimentation, difficile d’en tirer quelque chose.



Parce que quand on voit ce dont certains parlent, ce n’est clairement pas ce qui est dans les cartons de l’état. Je suis justement tombé sur un reportage la dessus l’autre jour, et ça avait l’air assez bien fait. Classes adaptées, tableau numérique (videoproj), cours mix à l’ancienne-tablette, du multimedia, possibilité de consulter à la maison, contrôle de ce que peut faire la tablette etc.



(bon avec un seul son de cloche c’est toujours bien <img data-src=" />)


C’est pas la lecture ni meme la lecture sur ecran qui provoque des maladies occulaires comme la DMLA…








eXa a écrit :



Tu serais étonné de voir a quelle vitesse les collégiens écrivent sur leurs smartphones :)

Sinon un clavier et une souris ca passe niquel sur une tablette android.





écrivent en français ou en argo/phonétique ?&nbsp;









KP2 a écrit :



C’est pas la lecture ni meme la lecture sur ecran qui provoque des maladies occulaires comme la DMLA…





autant pour moi j’en sais rien sur le nom de la maladie, autant je sais que passer son temps sur un écran, augmente les troubles du sommeils, alors si ils sont gosses ça va pas aller, sans parler de la luminosité et l’affichage d’une tablette / téléphone qui fatigue rapidement les yeux.&nbsp;









Elwyns a écrit :



au moins le livre tu le recycles à 100% dans un feu de joie. Une tablette possède des composants qui sont extrêmement rare sur la terre , que peu peuvent recycler, tout n’est pas recyclable dans une tablette, et faut il encore les recycler …





Bruler n’est pas recyclé ! Ce qui est une horreur pour le CO2.

&nbsp;



Concernant les terres rares, les écrans en consomment pas mal. Le problème des tablettes est qu’elle évolue encore très vite. Il y a grosse différence de performance entre 2 générations mais cela va se tasser.

&nbsp;



&nbsp;J’ai l’impression que l’on a atteint une sorte de limite avec les quadcore 2Ghz et les écrans HD. Cela permet d’avoir des tablettes qui ne sont pas obsolètes en 1 an.



dès lors que tu as un clavier (et pk pas une souris), clipsable ou bluetooth, y a-t-il une grande différence entre tablette et ordi au moment d’utiliser la suite office? Parce que les claviers sont prévus dans le fameux plan tablette


Pour toi l’utilité de la tablette dans l’education c’est internet et l’installation d’app ? ..



Tablette + pre-installation d’app ‘made in’/‘approved by’ Education nationale (Encyclopédie, Livre Scolaire, Exercice, App spe-Math etc..)



C’est pas comme si android était fermer ou impossible a securisé


Salut, je travaille dans le secteur et je vois énormément de clichés.

&nbsp;Aujourd’hui, pas mal d’offres sont présentes et à mon sens toutes présentent encore un certain niveau d’immaturité.

&nbsp;Il n’empêche qui faut pas prendre les concepteurs pour des jambons : &nbsp;plusieurs solutions permettent de contrôler quelles applis sont dispo en classe et plus généralement quelles applis ont droit de cité sur les tablettes. Pour le web, il peut être coupé tout simplement, sans compter des systèmes de liste blanche et liste noire.

&nbsp;Concernant l’opposition ordi - tablette, ca n’a pas trop lieu d’être dans le cadre scolaire : un clavier et une souris, et ta suite office ne présentera que des différences mineures avec celle de l’ordi (j’entends mineur par rapport à l’usage au primaire ou au collège).

&nbsp;

&nbsp;Concernant les applis éducatives, il y en a des centaines de milliers déjà (toute langue confondue, les bonnes étant multilangue en général). Si peu d’entre elles apportent vraiment une plus value pédagogique, beaucoup sont hyper bien réalisées et apportent une vraie plus value. Pour les langues notament, et aussi pour tout un tas d’appli qui sont des compléments pour l’apprentissage de la lecture, apprendre à compter, etc.

&nbsp;Et franchement dans ce doamine les tablettes n’ont plus rien à envier aux ordis, je dirai même l’inverse. Tous les grands logiciels (geogebra, cabri, etc.) sont tous sur tablette aujourd’hiui