Bitfinex : après le vol de 119 756 bitcoins, les clients en seront de leur poche

Bitfinex : après le vol de 119 756 bitcoins, les clients en seront de leur poche

Quelqu'un est chaud pour un fork de la blockchain ?

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Économie

08/08/2016
77

Bitfinex : après le vol de 119 756 bitcoins, les clients en seront de leur poche

119 756 bitcoins, soit un peu plus de 64 millions d'euros au cours actuel, ont été dérobés la semaine dernière à la plateforme d'échange Bitfinex suite à un piratage. Celle-ci se prépare à rouvrir ses portes, mais ses clients devront solidairement supporter le coût de ce gros couac.

La plateforme d'échange Bitfinex passe des vacances d'été plutôt difficiles. Ses équipes de développement tentent en effet de combler une faille de sécurité qui lui a coûté très cher. Celle-ci a été découverte le 2 août dernier, lorsqu'une attaque l'a mise en évidence, permettant aux pirates de dérober ainsi la bagatelle de 119 756 bitcoins, soit environ 64,4 millions d'euros. Le genre de catastrophe dont les plateformes ont souvent bien du mal à se relever. 

64 millions d'euros dans la nature

Si les détails de la faille n'ont pas été dévoilés, Bitfinex a réagi rapidement en interdisant immédiatement les dépôts et retraits de fonds sur la plateforme ainsi qu'en stoppant les échanges en son sein et en publiant un billet de blog expliquant le problème.  

Les utilisateurs de Bitfinex ont dû attendre le lendemain avant de savoir ce qu'il est arrivé à leurs actifs déposés sur la plateforme, le temps pour l'entreprise de rétablir un service très partiel (consultation du solde, mais pas de trading) et de compter les pertes de ses clients. Pour ce faire, elle a clos l'ensemble des positions qu'ils avaient ouverts, au dernier cours connu avant l'annonce du piratage, soit 604,06 dollars par BTC.

La bonne nouvelle, c'est que seule une partie des bitcoins conservés par la plateforme ont été dérobés et que les fonds en euros, en ether et autres sont saufs. La mauvaise, c'est que la somme dérobée correspond à exactement 36,067 % du total des sommes conservées par Bitfinex pour ses clients, ce qui est très loin d'être négligeable. 

Des pertes partagées entre tous les clients et des compensations à venir

Ce week-end, Bitfinex a pris la décision de répartir les pertes entre l'ensemble de ses clients, y compris ceux qui ne disposaient d'aucun actif en bitcoin sur sa plateforme. « Lors de leur prochaine connexion à la plateforme, les clients pourront voir une perte générale de 36,067 % de leurs actifs » explique l'entreprise. Un procédé qu'elle estime être l'approximation la plus proche de ce qui aurait pu se passer en cas de liquidation de la société suite à cet incident. 

Les clients pourront également voir une nouvelle ligne s'ajouter à la liste de leurs actifs : des jetons BFX. Un jeton leur a été attribué par dollar de pertes et ceux-ci pourront être revendus ultérieurement à d'autres utilisateurs de la plateforme. Une autre piste envisagée par Bitfinex consiste à permettre aux clients d'échanger leurs jetons contre des actions de iFinex Inc, la maison mère de la plateforme. 

Quelques mesures de sécurité supplémentaires

Avant la réouverture complète de la plateforme, qui est prévue d'ici quelques jours, les utilisateurs devront obligatoirement procéder à quelques manipulations afin de renforcer la sécurité de leur compte. L'ensemble des mots de passe et des dispositifs 2FA devront être réinitialisés, tandis que l'ensemble des clés API ont été révoquées.

Bitfinex ne précise pas pourquoi ces précautions sont prises. Aucun accès aux mots de passe ou données personnelles des clients (noms, adresses mail...) n'a en effet été confirmé jusqu'ici par l'entreprise au moment où nous rédigeons cette actualité. Néanmoins, un peu de prudence ne peut pas faire de mal.

77

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

64 millions d'euros dans la nature

Des pertes partagées entre tous les clients et des compensations à venir

Quelques mesures de sécurité supplémentaires

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (77)


Le 08/08/2016 à 09h 06

c’est déductible des impots ?

<img data-src=" />


Le 08/08/2016 à 09h 08

Je serais étonné qu’ils n’y ait pas de complicités internes !

Pour des sommes pareilles n’importe qui perd toute éthique…


Le 08/08/2016 à 09h 16

J’espère que l’inflation du Bitcoin était du même ordre parce que sa fait une sacré perte nette d’un coup !

C’est pire que la bourse en cas de braquage !


patos Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 17







JoePike a écrit :



c’est déductible des impots ?

<img data-src=" />





La question mérite d’être posée… mais je doute que les gens aient déclarés les bitcoins dans leur patrimoine et donc payé les taxes attenantes chaque année…



kazord Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 20

bouarf ca confirme une chose, faut pas avoir confiance envers les plateformes


Biour Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 21

+1 une plateforme n’est pas une banque (et encore moins un coffre fort) …


Le 08/08/2016 à 09h 24

Donc, si j’ai bien suivi, ceux qui n’ont pas été volés vont renflouer la société bon gré mal gré, c’est bien ça ? o_O


Le 08/08/2016 à 09h 27

Je pense juste que c’est des incapables.



Surtout quand le dirigeant de la plateforme t’explique qu’ils n’ont pas de “stockage physique” parce que c’est compliqué et contraignant à mettre en place.


Ami-Kuns Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 29

Le liquide est pas près de disparaître à se rythme.


Le 08/08/2016 à 09h 29

Mouais le dirigeant a 20 millions de côté maintenant !


carbier Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 30







SolykZ a écrit :



Donc, si j’ai bien suivi, ceux qui n’ont pas été volés vont renflouer la société bon gré mal gré, c’est bien ça ? o_O





On a fait la même chose pour la crise des subprimes en France: ce sont nos impots qui ont servi à renflouer les banques et les communes/agglos/départements/régions qui avaient des actifs toxiques.

Ce qui prouve bien qu’il y a peu de différences entre la gestion bancaire “étatique” et une gestion “décentralisée” sur Internet.



Le 08/08/2016 à 09h 41

T’as plein d’autres possibilités entre ces 2 solutions.


Le 08/08/2016 à 09h 43







carbier a écrit :



ce sont nos impots qui ont servi à renflouer les banques



&nbsp;&nbsp;

Je rappelle que le renflouement des banques a rapporté de l’argent à l’état et donc REDUIT nos impôts.&nbsp;

&nbsp;

Mais:



Ce

qui prouve bien qu’il y a peu de différences entre la gestion bancaire

“étatique” et une gestion “décentralisée” sur Internet.

&nbsp;

C’est tout à fait ça. Et c’est parfaitement logique.



Le 08/08/2016 à 09h 43

Faut organiser un Sarkothon, c’est comme ça que font les vrais escrocs <img data-src=" />


Le 08/08/2016 à 09h 44







kazord a écrit :



bouarf ca confirme une chose, faut pas avoir confiance envers les plateformes







Déjà qu’avoir confiance dans une banque est difficile <img data-src=" />



Aldayo Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 47

Donc le mec qui avait juste ouvert en compte en versant des € en attendant une baisse pour acheter des Bitcoins va se faire piquer 30% par la plateforme ?



On ne peux pas déposer plainte dans un cas comme ça ? (car c’est du vol pur et simple qui n’a rien à avoir avec le vol des Bitcoins ! )


alex.d. Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 48

Privatiser les gains, socialiser les pertes, rien de nouveau.

&nbsp;


Le 08/08/2016 à 09h 48

Au contraire les banques et gouvernement font tout pour en limiter l’usage.


Le 08/08/2016 à 09h 48

exactement



Comme l’a très bien dit un auteur de polar espagnol (Agustin Bernaldo Palatchi) :



“Pendant les dernières années l’économie a été dominée par des fondamentalistes du marché ,des fanatiques dangereux qui ont reussi la quadrature du cercle.

Ils ont remis dans des mains privées les bénéfices fictifs obtenus avec l’argent des autres en transférant les pertes réeles au reste de la population”


kazord Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 49

30% de 0actif ca fait 0, il a rien perdu



par contre si il a mis 1 dollars, il lui en restera plus que 0.65


Le 08/08/2016 à 09h 50







Faith a écrit :



Je rappelle que le renflouement des banques a rapporté de l’argent à l’état et donc REDUIT nos impôts.







Parce qu’il ne reste pas des milliers de villes/régions/collectivités bourrées d’emprunts toxiques, qui vont nous couter des milliards à rembourser pendant des décennies? Regarde tes impôts locaux exploser maintenant <img data-src=" />



Le 08/08/2016 à 09h 50

C’est légal au moins ?



Parce que là c’est une banque qui se fait voler 64 millions, et qui décide de piquer 36% de l’argent de chacun de ses clients pour réparer ses conneries. Ils ont de quoi être dégoûtés.


Le 08/08/2016 à 09h 51

À part le cas particulier de Dexia, ce renflouement a, au final, rapporté l’argent à l’Etat, et donc aux contribua bles.

Et contrairement aux clients des plateformes, les contribuables ont un droit de regard sur la gestion des banques, soumises à des règles de plus en plus strictes. Et les sanctions a leur égard sont désormais publiques.


Le 08/08/2016 à 09h 56

C ‘était pas sensé être mieux que la monnaie fiat le Bitcoin ?



<img data-src=" />


Le 08/08/2016 à 09h 58

C’est un peu plus complexe et l’exemple n’est pas bon.



Faudrait plutôt prendre comme exemple un fond de pension dans lequel tu places de l’argent de manière volontaire et qui te fait perdre 36% de ton capital mais en une nuit.


Paraplegix Abonné
Le 08/08/2016 à 09h 58

Une plate-forme comme bit finex est beaucoup plus proche d’une banque que d’un système décentralisé…

C’est pas la blockchain bitcoin (la partie décentralisé) qui a été piraté, mais bien le site de bit finex (une banque à bitcoin) qui a été piraté.

Le site bit finex était utiliser pour faire des échange principalement entre bit coin et dollars et aussi pour permettre au gens de stocker des bitcoins dans des portes monnaie en ligne chez bit finex &lt;= c’est ça qui a été piraté


Le 08/08/2016 à 09h 59

Aucun rapport. C’est la plateforme qui a été hackée et ses bitcoins volés.

Le protocole Bitcoin, lui, n’a toujours aucun problème.


Le 08/08/2016 à 09h 59

&nbsp;Mais comme dit déjà, ce n’est pas une banque qui est concernée, mais une plateforme d’échange.

Elle n’offre aucune garantie sur les dépôts.


carbier Abonné
Le 08/08/2016 à 10h 02







Faith a écrit :



Je rappelle que le renflouement des banques a rapporté de l’argent à l’état et donc REDUIT nos impôts.











illyan a écrit :



À part le cas particulier de Dexia, ce renflouement a, au final, rapporté l’argent à l’Etat, et donc aux contribua bles.

Et contrairement aux clients des plateformes, les contribuables ont un droit de regard sur la gestion des banques, soumises à des règles de plus en plus strictes. Et les sanctions a leur égard sont désormais publiques.







Ca c’est la partie visible: le remboursement des emprunts directs à l’Etat français. Et encore il y a DEXIA qui a couté près de 7 milliards aux contribuables (soit près de 15% de l’impot sur le revenu total de 2010).

Mais les banques ont aussi bénéficié de prêts de la part de la BCE à des taux bien en dessous de ceux de l’inflation: et dans ce cas devinez qui finit par payer ?



Le 08/08/2016 à 10h 28







ceric35 a écrit :



Aucun rapport. C’est la plateforme qui a été hackée et ses bitcoins volés.

Le protocole Bitcoin, lui, n’a toujours aucun problème.







Le problème, j’ai l’impression, c’est tout le reste qui ne suit pas…









carbier a écrit :



Ca c’est la partie visible: le remboursement des emprunts directs à l’Etat français. Et encore il y a DEXIA qui a couté près de 7 milliards aux contribuables (soit près de 15% de l’impot sur le revenu total de 2010).

Mais les banques ont aussi bénéficié de prêts de la part de la BCE à des taux bien en dessous de ceux de l’inflation: et dans ce cas devinez qui finit par payer ?





Avec une dette publique passée de 60% à 100%, il est évident que la crise financière nous a rapporté un max et qu’avec une autre crise, le pays irait beaucoup mieux.



Le 08/08/2016 à 10h 50







ActionFighter a écrit :



Avec une dette publique passée de 60% à 100%, il est évident que la crise financière nous a rapporté un max et qu’avec une autre crise, le pays irait beaucoup mieux.







J’allais le suggérer la crise financière n’ayant pas été comptabilisée dans ce que la crise des subprimes a rapporté à l’état je me demande bien pourquoi l’état ne redemande pas aux banques de recommencer



Vu que c’est aussi rentable au bout d’un moment on ne paiera plus d’impots ni de TVA ni de CSG



<img data-src=" />




Le 08/08/2016 à 11h 06

Je ne me suis pas intéressé au bitcoin depuis longtemps, mais je ne suis pas sûr de comprendre… L’intérêt et la philosophie du Bitcoin n’est pas justement la décentralisation pour éviter une ponction sauvage et généralisée ?

Je comprends que c’est une plateforme d’échange B\(/\)$$, mais que faisait autant d’argent centralisé à cet endroit là ?


vizir67 Abonné
Le 08/08/2016 à 11h 53

ça prouve, SURTOUT, une chose :

à chaque fois qu’une nouvelle tech. apparait

“y-a des p’tis malins” qui patientent

bien sagement, qu’elle se soit dével.

ET…“que ça vaille le coup” (là, 64 mil.)

pour lancer leurs arnaques !


Le 08/08/2016 à 11h 54

Je n’ai jamais utiliser de bitcoin, se genre d’histoire ne me donne aucune envie de juste poser le pied sur un de ses sites.&nbsp;


Le 08/08/2016 à 12h 01







Faith a écrit :



&nbsp;&nbsp;

Je rappelle que le renflouement des banques a rapporté de l’argent à l’état et donc REDUIT nos impôts.&nbsp;

&nbsp;



Et évidemment ce sont les banques qui ont payé l’assurance chômage suite à cette crise, ce sont les banques qui ont amorti les faillites des entreprises avec leur propre deniers, …

&nbsp;

Cette crise bancaire a permis à toute notre économie de se relever du marasme dans lequel elle s’embourbait depuis la dernière crise et d’être encore plus forte qu’elle ne l’a jamais été. On en voit tous les bienfaits aujourd’hui même, à commencer par le plus évident : la réduction de la dette.



Vivement la prochaine crise pour que l’état réduisent encore nos impôts. <img data-src=" />



garn Abonné
Le 08/08/2016 à 12h 10

je confirme



mon canapé &gt; bitcoin <img data-src=" />


Le 08/08/2016 à 12h 31







Gats a écrit :



Et évidemment ce sont les banques qui ont payé l’assurance chômage suite à cette crise, ce sont les banques qui ont amorti les faillites des entreprises avec leur propre deniers, …&nbsp;



&nbsp;

Ahhhh, les méchantes banques, le super-vilain favori des internautes.&nbsp;

&nbsp;

&nbsp; @carbier&nbsp;



Mais les banques ont aussi bénéficié de prêts de la part de la BCE à des



taux bien en dessous de ceux de l'inflation: et dans ce cas devinez qui     

finit par payer ?





Euh… les taux de dépot actuels sont négatifs, c’est à dire que si une banque veut poser son argent à la BCE (ce qu’elle a l’obligation de faire), elle doit payer…&nbsp;

&nbsp;

Et tu suis si peu l’actualité économique pour ne pas savoir que les taux ridiculement bas de ces dernières années mettent à genoux les banques ?&nbsp;



Enfin pour les prêts de la BCE aux banques, tu es au courant que nous supplions les banques de faire davantage de prêts ? Que c’est le seul moyen qu’on connaisse pour maintenir un semblant de croissance ? &nbsp;



Le 08/08/2016 à 12h 51

Je m’interroge aussi sur les modalités du vol. En tout cas, les bitcoins subtilisés doivent toujours exister et être référencés dans la blockchain. Théoriquement, on doit pouvoir connaître l’identifiant de leurs nouveaux possesseurs. Je suppose que ce qui a été volé, ce sont des identifiants bitcoins et que les comptes derrières ces identifiants ont été siphonnés en revendant leur contenu fissa.


Le 08/08/2016 à 12h 59

Avant que tous les kikoulol ne ramène leur science, que cela soit dans un sens positif ou négatif du reste, il faut savoir que système bancaire moderne actuel est une véritable escroquerie avec la complicité contre leur volonté de la plupart des états et gouvernements.



Je ne saurai que trop vous conseiller cette vidéo qui résume à mon humble avis un an de cours sur la macro-économie et qui explique comment fonctionne les banques (oui cela dure 2 heures, mais croyez moi, on en sort avec un peu plus de concret) :

https://www.youtube.com/watch?v=syAkdb_TDyo



Ensuite, pour ceux qui voudraient creuser, je vous conseille fortement ces lectures:

-“Les secrets de la Réserve Fédérale” par Eustace Mullins, œuvre majeure, synthèse de 40 ans d’enquête sur l’histoire de la finance et des banques

-“Blythe Masters” par Pierre Jovanovic

-“Le Travail et l’Usure” par Ezra Pound

-“Enquête sur la loi du 3 Janvier 1973” par Pierre-Yves Rougeyron



Demandez-vous pourquoi le gouvernement veut interdire de plus en plus les transactions en liquide et qui sont les lobbies derrière…



Certains ont parlé de Dexia à juste titre, alors demandez-vous pourquoi cette banque a proposé à de nombreuses communes des prêts indexés sur des produits synthétiques toxiques…



Demandez-vous qui est véritablement à l’origine des subprimes et de la crise financière de 2008 qui est toujours latente (malgré ce que l’on dit)…



Pour ceux qui voudraient comprendre les différents produits exotiques mis en place par les banksters sans prises de tête, je vous recommande le film “The Big Short: le Casse du Siècle” de Adam McKay



Bien à vous.


Patch Abonné
Le 08/08/2016 à 13h 27







Faith a écrit :



Ahhhh, les méchantes banques, le super-vilain favori des internautes.



Et comme d’hab, quand on te répond qque chose que tu n’aimes pas et contre lequel tu n’as aucun argument, tu trolles et bottes en touche. Pour pas changer…



Monte Paschi (et les autres…) ne te dit pas merci.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/les-banques-italiennes-dans-l-…

Sinon, +1 pour “The big short”…. c’était un très bon film, très “instructif”.


Le 08/08/2016 à 13h 55







BTCKnight a écrit :



Monte Paschi (et les autres…) ne te dit pas merci.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/les-banques-italiennes-dans-l-…

Sinon, +1 pour “The big short”…. c’était un très bon film, très “instructif”.





<img data-src=" />



Le 08/08/2016 à 14h 55







Darckiller a écrit :



Ensuite, pour ceux qui voudraient creuser, je vous conseille fortement ces lectures:

-“Les secrets de la Réserve Fédérale” par Eustace Mullins, œuvre majeure, synthèse de 40 ans d’enquête sur l’histoire de la finance et des banques

-





Sur Eustace Mullins :&nbsp; http://rationalwiki.org/wiki/Eustace_Mullins



Au passage, la loi du 3 janvier 1973 est abolie depuis longtemps.



Le 08/08/2016 à 14h 58







Railblue a écrit :



Sur Eustace Mullins :&nbsp; http://rationalwiki.org/wiki/Eustace_Mullins



Au passage, la loi du 3 janvier 1973 est abolie depuis longtemps.





Et j’ai oublié :&nbsp;Ezra Pound



Le 08/08/2016 à 15h 45







Patch a écrit :



Et comme d’hab, quand on te répond qque chose que tu n’aimes pas et contre lequel tu n’as aucun argument, tu trolles et bottes en touche. Pour pas changer…





Impossible d’apporter des arguments face à un fan/hate-boy.

Les joutes verbales ne m’amusent qu’avec des gens un minimum sincères.



En tout cas, je te remercie de l’attention que tu portes à ma personne.

Je serais bien incapable de savoir quelles sont tes habitudes verbales.



Le 08/08/2016 à 16h 01







Railblue a écrit :



Et j’ai oublié :&nbsp;Ezra Pound





Citer comme source Rational Wiki et Wikipédia, hummm c’est comment dire, très fiable…&nbsp;&nbsp;<img data-src=" /> et démontre plutôt ton incompétence ou un magnifique biais à vouloir catégoriser comme le veut la doxa des auteurs dissidents qui font un véritable travail de fond intellectuel avec des anathèmes très faciles, archaïques et usités tel que l’antisémitisme (terme galvaudé au passage, car on devrait dire anti-juif, les sémites étant une catégorie qui regroupe plusieurs ethnicités et plusieurs religions) ou encore le complotisme/conspirationnisme.



Ce cher Schopenhauer s’en retournerai dans sa tombe.



Mais bon, les personnes dans ton genre sont légions et cela fait bien longtemps que je les renvoie au monde des bisounours.



La loi est abrogée, et donc ? Premièrement c’est le titre d’un livre que je cite, pas la loi elle-même.

Livre qui met en lumière les conséquence de cette loi et de son application, à mettre en parallèle avec la fameuse dette.



Comment ce fait-il que l’État Français emprunte avec un intérêt son propre argent pour la création monétaire via la banque d’état ?

Cette loi est abrogée mais remplacée par le traité de Maastricht et par les obligations des directives de l’Union Européenne. Elle ne l’est pas absolument pas dans les faits puisque l’État est obligé d’emprunter sur les marchés financiers privés.

Tant qu’un gouvernement n’emprunte pas à taux 0% l’argent de sa propre banque centrale, c’est que le système est de facto biaisé.



L’exemple éponyme est la création de la Réserve Fédérale aux USA, qui du reste n’a rien de fédérale mais appartient à des banquiers privés.



Donc pour la leçon, tu repasseras et évite de t’embarquer dans un domaine que tu ne maitrises pas ou alors argumente. Mais là, force est de constater que c’est très pauvre.



Le 08/08/2016 à 16h 16







Darckiller a écrit :



Citer comme source Rational Wiki et Wikipédia,







Et citer expressément et exclusivement des auteurs comme Ezra Pound, collabo à 100 % avec Mussolini pendant la seconde guerre mondiale, et Eustace Mullins, un taré avéré révisioniste, complotiste, négationniste et j’en passe, alors qu’il y a des économistes alternatifs qui dénoncent bien mieux les carences du système actuel, c’est quoi à part de la propagande d’extrême-droite qui s’assume pas ?



Je te laisse avec ton sentiment de supériorité. Seul, bien évidemment, te laissant ton sentiment d’appartenance à une “élite” comme ancre à ta bêtise, et support de la distinction des imbéciles qu’est tout ton verbiage.



Le 08/08/2016 à 17h 29







Railblue a écrit :



Et citer expressément et exclusivement des auteurs comme Ezra Pound, collabo à 100 % avec Mussolini pendant la seconde guerre mondiale, et Eustace Mullins, un taré avéré révisioniste, complotiste, négationniste et j’en passe, alors qu’il y a des économistes alternatifs qui dénoncent bien mieux les carences du système actuel, c’est quoi à part de la propagande d’extrême-droite qui s’assume pas ?



Je te laisse avec ton sentiment de supériorité. Seul, bien évidemment, te laissant ton sentiment d’appartenance à une “élite” comme ancre à ta bêtise, et support de la distinction des imbéciles qu’est tout ton verbiage.





Tu apprendras que l’Histoire et a fortiori l’Historiographie est fondamentalement et par nature révisionniste.

Sinon, ce sont les vainqueurs qui l’écrivent et la dicte.



L’un n’empêche pas l’autre: Heidegger est un philosophe reconnu pour ses théories et ses travaux.

Il a pourtant collaborer avec les Nazis.



Ce simple contre-exemple suffit à invalider toute ta pseudo-théorie biaisée comme quoi il ne faudrait pas s’intéresser aux travaux de quelqu’un dans un domaine sous prétexte que ses opinions ou ses positions dans un autre domaine seraient controversées, ou non conformes au politiquement correcte.



Eustace Mullins n’est absolument pas un taré, bravo pour avoir comme source wikipédia et consorts, et il a fait le plus gros travail d’enquête sur la finance mondial pendant 40 ans.

Comme dit le proverbe, le plus fou des 2 n’est pas celui qu’on croit.



L’extrême droite ? Laisse moi rire <img data-src=" /> ! Encore les mêmes poncifs d’un pauvre ignorant mouton pigeon à la “je suis charlie” de la géopolitique et de la géostratégie…

Staline était d’extrême gauche ? Pourtant…

Dissidence et anti-système serait des termes appropriés. Mais bon, ton esprit est déjà trop intoxiqué par la doxa environnante dictée par les médias mainstream.



Je n’ai aucun sentiment de supériorité, j’ai simplement un savoir et une curiosité intellectuelle que manifestement tu n’as pas.

C’est toi qui est venu challenger de manière pitoyable mon commentaire dans une vaine tentative.

&nbsp;

Je ne fais partie d’aucune élite, bien au contraire… Je la dénonce. Mais bon, venant de quelqu’un d’une aussi mauvaise foi que toi, cela ne m’étonne pas.



Et tout le monde ici peut voir que tu n’as répondu à aucun des mes arguments de fond de mon précédent commentaire sur la finance et les banques, tu te contentes de blablater des généralités sur la vie de 2 auteurs que j’ai cité. De la pure rhétorique de comptoir sans aucune connaissance.



Bref, tu es le symbole même d’une belle imposture.



bakou Abonné
Le 08/08/2016 à 17h 45

Moi, à la vue de la news, le seul truc qu’y m’est venu c’est “c’est marrant les utilisateurs de Ransomware vont en être de leur poche!!”

Même si je sais très bien que des gens honnêtes utilisent le Bitcoin, le système des ransomwares doit beaucoup à ces nouvelles “monnaies” virtuelles qui empechent de tracer la destination des fonds.



Va réclamer un déblocage des données contre un virement bancaire, pas sur que le mec irait très loin avant que les flics lui tombent dessus.


Le 08/08/2016 à 19h 06

Il serait bon d’expliquer qu’avec le système des cryptomonaies qui est décentralisé, rien n’oblige les possesseurs de bitcoins à les laisser sur une plateforme en ligne.



A part ceux qui spéculent en permanence, ceux qui laissent leurs actifs sur des plateformes sont des imprudents.



Pourtant, ce n’est pas la première fois que ce genre de problème survient.


Patch Abonné
Le 08/08/2016 à 19h 07







Faith a écrit :



Impossible d’apporter des arguments face à un fan/hate-boy.



Le pb, c’est que tu n’avais aucun argument, à part ton énorme connerie…





Faith a écrit :



Les joutes verbales ne m’amusent qu’avec des gens un minimum sincères.



C’est pour ca que tu ne participes jamais à aucune, si je comprends bien.









Faith a écrit :



En tout cas, je te remercie de l’attention que tu portes à ma personne.



Ne me remercie pas : je n’y porte pas spécialement attention. C’est juste un trait que j’ai remarqué chez toi, le bottage en touche et le troll dès que tu es au pied du mur et que tu ne sais pas comment répliquer. Tout comme j’ai remarqué des traits chez d’autres habitués ici, ni plus ni moins.





Faith a écrit :



Je serais bien incapable de savoir quelles sont tes habitudes verbales.



Simple : j’évite de troller et botter en touche pour ne pas admettre que j’ai tort.



Patch Abonné
Le 08/08/2016 à 19h 08







sr17 a écrit :



Il serait bon d’expliquer qu’avec le système des cryptomonaies qui est décentralisé, rien n’oblige les possesseurs de bitcoins à les laisser sur une plateforme en ligne.



A part ceux qui spéculent en permanence, ceux qui laissent leurs actifs sur des plateformes sont des imprudents.



Pourtant, ce n’est pas la première fois que ce genre de problème survient.



Le problème étant que quand on garde son porte-feuille sur son ordi, il vaut mieux avoir des sauvegardes. Sinon, suffit de perdre les données pour perdre en même temps tous ses btc…



Le 08/08/2016 à 20h 04

À en croire sa page d’accueil, Bitfinex se présente comme une bourse. Il serait intéressant de connaître la législation associée. Si je comprends bien, la maison-mère de Bitfinex, iFinex, est une entreprise basée à Hong Kong. Pour l’anecdote, l’adresse du siège social est “Bank of America Tower”. Compte tenu des sommes dérobées, et donc déposées, on peut se demander s’il ne s’agit pas d’une banque, avec la législation qui va avec.



Point intéressant, dans un billet de blog, Bitfinex assure qu’aucun dividende ne sera payé aux actionnaires tant que les clients ne seront pas intégralement remboursés. Je m’étonne que l’entreprise communique sous cette forme : n’est-ce pas l’entreprise qui a perdu 30 % des dépôts des clients, et donc n’est pas en situation de distribuer le moindre dividende ?



Compte tenu du montant du vol, le capital de l’entreprise est probablement négatif. Les clients-créanciers ont peut-être intérêt à se regrouper, voire d’exiger la liquidation de la société. Difficile, en effet, d’imaginer que l’entreprise pourra subsister en l’état. Cela, bien entendu, dans le cadre des lois locales (dont, évidemment, j’ignore tout).



Vue la fréquence des vols dans le domaine des monnaies virtuelles, et de l’inexpérience des entreprises de ce secteur en matière de sécurité (en comparaison des banques classiques à l’histoire parfois plusieurs fois centenaire), il est étonnant que ces jeunes pousses de la finance ne soient pas assurées contre les risques liées à leurs opérations.



Une affaire qu’il sera intéressant de suivre, notamment sous l’angle des suites judiciaires.


Le 08/08/2016 à 20h 06







Patch a écrit :



Le problème étant que quand on garde son porte-feuille sur son ordi, il vaut mieux avoir des sauvegardes. Sinon, suffit de perdre les données pour perdre en même temps tous ses btc…







Avant d’utiliser un ordinateur, il faut apprendre un minimum l’informatique. Sinon, c’est une simple question de temps avant d’avoir un gros problème.



On devrait dire aux gens, si vous ne voulez pas faire l’effort de vous former, ne touchez pas aux ordinateurs, vous vous mettriez en danger…



Les sauvegardes, ça fait justement partie de la base des chose qu’il faut apprendre impérativement avant de vouloir travailler avec un ordinateur.



De la même façon, avant de mettre de l’argent dans des bitcoins, il faut également apprendre un minimum comment ça fonctionne et quelles sont les bonnes pratiques, les erreurs à éviter.



Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que le bitcoin est un système décentralisé. Il n’y a pas d’organisme étatique ou bancaire qui va être la derrière eux pour récupérer et assurer les conneries issues de leur propre bêtise. En même temps, il faut savoir ce que l’on veut.



Patch Abonné
Le 08/08/2016 à 20h 49







sr17 a écrit :



Avant d’utiliser un ordinateur, il faut apprendre un minimum l’informatique. Sinon, c’est une simple question de temps avant d’avoir un gros problème.



On devrait dire aux gens, si vous ne voulez pas faire l’effort de vous former, ne touchez pas aux ordinateurs, vous vous mettriez en danger…



Les sauvegardes, ça fait justement partie de la base des chose qu’il faut apprendre impérativement avant de vouloir travailler avec un ordinateur.



Il n’y a aucun pb. Pour faire des vraies sauvegardes, il me manque juste un NAS (j’ai déjà les disques durs). Si tu me le payes, je pourrai les faire correctement <img data-src=" />



Le 08/08/2016 à 21h 00







Sans intérêt a écrit :



À en croire sa page d’accueil, Bitfinex se présente comme une bourse. Il serait intéressant de connaître la législation associée. Si je comprends bien, la maison-mère de Bitfinex, iFinex, est une entreprise basée à Hong Kong. Pour l’anecdote, l’adresse du siège social est “Bank of America Tower”. Compte tenu des sommes dérobées, et donc déposées, on peut se demander s’il ne s’agit pas d’une banque, avec la législation qui va avec.



Point intéressant, dans un billet de blog, Bitfinex assure qu’aucun dividende ne sera payé aux actionnaires tant que les clients ne seront pas intégralement remboursés. Je m’étonne que l’entreprise communique sous cette forme : n’est-ce pas l’entreprise qui a perdu 30 % des dépôts des clients, et donc n’est pas en situation de distribuer le moindre dividende ?



Compte tenu du montant du vol, le capital de l’entreprise est probablement négatif. Les clients-créanciers ont peut-être intérêt à se regrouper, voire d’exiger la liquidation de la société. Difficile, en effet, d’imaginer que l’entreprise pourra subsister en l’état. Cela, bien entendu, dans le cadre des lois locales (dont, évidemment, j’ignore tout).



Vue la fréquence des vols dans le domaine des monnaies virtuelles, et de l’inexpérience des entreprises de ce secteur en matière de sécurité (en comparaison des banques classiques à l’histoire parfois plusieurs fois centenaire), il est étonnant que ces jeunes pousses de la finance ne soient pas assurées contre les risques liées à leurs opérations.



Une affaire qu’il sera intéressant de suivre, notamment sous l’angle des suites judiciaires.







Le problème, c’est qu’entre les législations locales, le système judiciaire de certains pays et le fait que les clients sont éparpillés dans le monde entier, intenter une action n’est vraiment pas simple.



Ensuite, le fait est que les bitcoins ont déjà disparu : la liquidation n’apportera probablement rien de mieux.



La réalité, c’est qu’il faut avoir ces problèmes en tête AVANT de confier son argent à des plateformes en ligne.



Le 08/08/2016 à 21h 26







Patch a écrit :



Il n’y a aucun pb. Pour faire des vraies sauvegardes, il me manque juste un NAS (j’ai déjà les disques durs). Si tu me le payes, je pourrai les faire correctement <img data-src=" />







On trouve de vieux PC qui peuvent faire de bon NAS dans toutes les bonnes poubelles <img data-src=" />



La poubelle est le meilleur fournisseur du bon geek <img data-src=" />



Le 09/08/2016 à 07h 02







sr17 a écrit :



Avant d’utiliser un ordinateur, il faut apprendre un minimum l’informatique. Sinon, c’est une simple question de temps avant d’avoir un gros problème.



On devrait dire aux gens, si vous ne voulez pas faire l’effort de vous former, ne touchez pas aux ordinateurs, vous vous mettriez en danger…



Les sauvegardes, ça fait justement partie de la base des chose qu’il faut apprendre impérativement avant de vouloir travailler avec un ordinateur.



De la même façon, avant de mettre de l’argent dans des bitcoins, il faut également apprendre un minimum comment ça fonctionne et quelles sont les bonnes pratiques, les erreurs à éviter.



Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que le bitcoin est un système décentralisé. Il n’y a pas d’organisme étatique ou bancaire qui va être la derrière eux pour récupérer et assurer les conneries issues de leur propre bêtise. En même temps, il faut savoir ce que l’on veut.





Déjà, je n’utiliserai pas mon PC pour stocker mes Bitcoins ou pour un faible montant.

Achetez plutôt un hardware wallet comme Ledger https://www.ledgerwallet.com/) (société française) ou Trezor https://bitcointrezor.com/).

Ces derniers vous permettent de pouvoir dépenser vos Bitcoins facilement sans risque de vous les faire voler.



Et si vous perdez le device, aucun problème car vous possédez à l’initialisation de ceux-ci une suite de mots qui vous permet de retrouver votre wallet sans le device! (Bien entendu cette suite de mots doit rester confidentielle…).



Si par contre vous souhaitez uniquement faire de l’épargne et ne pas les dépenser, le même système reste les “cold wallet”. En gros vous imprimez/mémorisez votre clé publique et votre clé privée. Et cela va même plus loin car vous pouvez imprimer un “début” de clé privée que vous devrez compléter avec un mot de passe.



De cette manière, même si on vous vole le support où clé publique et clé privée sont notés, il manquera toujours votre mot de passe.&nbsp;

&nbsp;



Le 09/08/2016 à 07h 33

Les hardware wallethttps://buytrezor.com/

https://doc.satoshilabs.com/trezor-faq/threats.html

Sont la vrai alternative, si des idiots continuent a mettre tous leur Bitcoins en ligne alors que tous les sites principaux on été hacké c’est leur problème.


Patch Abonné
Le 09/08/2016 à 08h 57







sr17 a écrit :



On trouve de vieux PC qui peuvent faire de bon NAS dans toutes les bonnes poubelles <img data-src=" />



La poubelle est le meilleur fournisseur du bon geek <img data-src=" />



Tout le monde jette à la déchetterie ici. Où ceux qui la gardent sont limite armés, et à côté un terroriste islamiste qui tire sur tout le monde passerait presque pour plus sympathique qu’eux. Donc pas la peine d’espérer négocier quoique ce soit.







saladiste a écrit :



Tu n’as pas besoin de NAS. Il y a S3+GPG avec duplicity qui fait très bien le taff et pour pas cher.

Si tu veux absolument faire des sauvegardes locales, tu cherches un petit ordi d’occaz sur achat/vente de hfr. <img data-src=" />



Pas cher, c’est déjà trop cher. Si je prends un truc “pas cher”, ca peut m’empêcher de manger à fin du mois. Sans compter que j’ai pas la place pour plus gros qu’un NAS.



Le 09/08/2016 à 09h 48







Sans intérêt a écrit :



À en croire sa page d’accueil, Bitfinex se présente comme une bourse. Il serait intéressant de connaître la législation associée. Si je comprends bien, la maison-mère de Bitfinex, iFinex, est une entreprise basée à Hong Kong. Pour l’anecdote, l’adresse du siège social est “Bank of America Tower”. Compte tenu des sommes dérobées, et donc déposées, on peut se demander s’il ne s’agit pas d’une banque, avec la législation qui va avec.



  .....      






 Une affaire qu'il sera intéressant de suivre, notamment sous l'angle des suites judiciaires.










Effectivement, sans action judiciaire ni contrôle étatique,  qui peut être assuré que ce n'est pas un des dirigeants ou un salarié qui est  parti avec la caisse sous le bras.      






Pour ma part, je ne confierais pas un € d'actif à ce type d'institution privée.      






Petite histoire concernant la dette toxique. j'ai été responsable financier  d'une grande intercommunalité lorsque j'ai vu arriver les premiers contrats de  ce type et mon patron élu était en outre au conseil d'administration de Dexia  ... très fier de ces produits (je revois encore son directeur général débouler      

dans mon bureau en me ventant cette merveille d’ingénierie financière à laquelle notre collectivité se devait de souscrire pour entrer dans la modernité).



&nbsp; J’ai dû passer deux jours en étude d’analyse pour démonter la mécanique des formules complexes multidevises, refaire des historiques et comprendre l’effet du seuil de sensibilité et que le produit devenait explosif en intérêt passé ces seuils et qu’historiquement ce type de dépassement n’était pas qu’une simple



vue de l'esprit. J'ai fini par avoir gain de cause, et la collectivité n'y a  pas souscrit. En outre je sentais les responsable locaux de Dexia très mal à l’aise  vis-à-vis de ces produit structurés par&nbsp;leur siège et leur argumentation  sentait le crédo préformaté. Lorsqu’on gère des fonds publics et sachant en  outre que les impôts locaux sont payés même par les plus modestes des contribuables,  on se doit d’être particulièrement vigilent.      






La conclusion est simple : il faut toujours se méfier des effets de mode dans  le secteur financier.


Patch Abonné
Le 09/08/2016 à 10h 49







saladiste a écrit :



Je ne sauvegarde que les fichiers de configuration du système (à la docker) et documents irrécupérables (plein d’articles/pdf, livres numériques (springerlink <img data-src=" />), certains projets, également versionnés sur bitbucket, photos… etc.).

Je dois donc être à 80-90Go de données utilisées qu’Amazon me facture un peu moins de $1,3/mois. (en utilisant S3+Glacier)

Tu peux estimer les coûts avec cet outil :http://calculator.s3.amazonaws.com/index.html



Le cloud, c’est définitivement niet. Je ne fais strictement aucune confiance aux sociétés de stockage…



Le 10/08/2016 à 05h 20

La situation est même catastrophique pour tous les systèmes de retraite par capitalisation. Comment obtenir un rendement avec un taux nul ? Ainsi il y a un an COREM a du diminuer les pensions de 30% et augmenter fortement les cotisations ! Aux USA, des fonds de pension sont en faillite. Tous vos placement en assurance-vie sont dans la même tourmante.

Par contre, avec des taux négatifs, on entre dans un territoire inconnu…Cette chose permet à l’État français de continuer à s’endetter sans limites. Mais que les taux remontent, et le carnage commencera.


vizir67 Abonné
Le 10/08/2016 à 07h 04

&nbsp; - “ils” attaqueront le Cloud QUAND il se sera bien dével. !

&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; ça va faire comme avec les Bitcoins (64 m/Euros), ………..un peu de patience encore !!!



* les Hackers


Le 10/08/2016 à 08h 17

Encore plus simple : une partie non négligeable de ce pognon doit très probablement être de provenance douteuse, et planqué là bien à l’abri des divers services fiscaux/judiciaires, et du coup les dépositaires ne sont probablement pas très chaud pour crier sur les toits qu’ils viennent de se faire piquer de l’argent qu’ils ne sont pas censés avoir …


Le 10/08/2016 à 10h 49







sr17 a écrit :



Le problème, c’est qu’entre les législations locales, le système judiciaire de certains pays et le fait que les clients sont éparpillés dans le monde entier, intenter une action n’est vraiment pas simple.



Ensuite, le fait est que les bitcoins ont déjà disparu : la liquidation n’apportera probablement rien de mieux.



La réalité, c’est qu’il faut avoir ces problèmes en tête AVANT de confier son argent à des plateformes en ligne.





En effet, il n’est pas simple d’intenter une action judiciaire collective lorsque les clients, qui tiennent pour certains beaucoup à l’anonymat, sont éparpillés dans le monde entier. D’ailleurs, les CGU du service s’appliquent tantôt à la maison mère, tantôt à sa filiale, selon que l’on est aux&nbsp;États-Unis ou ailleurs.



Toutefois, avec une menace de liquidation de la part des clients-créanciers, le rapport de force pourrait changer grandement. Liquider la société ne rapporterait rien de plus à quiconque. Toutefois, les actionnaires actuels auraient tout à perdre. L’entreprise a peut-être d’autres actifs, dont les clients pourraient bénéficier. Avec une telle position de force, la redistribution des parts sociales du prestataire pourrait être envisagée, au grand bénéfice des clients lésés.



Dans le plan proposé par le prestataire, il s’agit ni plus ni moins de socialiser les pertes, mais pas les profits. Une fois remboursés des pertes dont ils ne semblent aucunement responsables, et encore, si jamais ils le sont un jour, les clients n’auront droit à rien, pour ce que je comprends. Or, une fois ces pertes épongées, les actionnaires toucheront de nouveau les dividendes, et conservent le capital de l’entreprise, qui représente un actif ayant une certaine valeur.



Certes, tout ceci est hypothétique, et suppose que l’entreprise puisse continuer son activité et se relever d’un tel casse.



Quant à confier son argent à des plateformes en ligne… qui le fait ? Je ne me suis jamais renseigné sur la santé financière, pas plus que sur la sécurité de ma banque. Or, j’y ai vu un mot de passe scotché en clair sur un clavier, visible de l’extérieur. Dans une autre banque, j’ai vu une clé, scotchée sur un DAB en cours d’installation, laissé sans aucune surveillance. Ce qui est rassurant, c’est que la loi (française) uniformise les risques réels des banques, en interdisant les banques de confisquer les avoirs des clients, et en garantissant par&nbsp;l’État ces avoirs, du moins jusqu’à une certaine hauteur.



Certes, en matière de BitCoins, on peut en effet redoubler de vigilance, car ces casses se multiplient, et montrent que les opérateurs sont rarement préparés à un niveau de sécurité, qu’elle soit physique, électronique ou financière, à la hauteur des enjeux, compte tenu des montants concernés.



Le 10/08/2016 à 11h 01







localjuris a écrit :



[…]




 Pour ma part, je ne confierais pas un € d'actif à ce type d'institution privée.       





[Dexia et les emprunts toxiques]




 La conclusion est simple : il faut toujours se méfier des effets de mode dans  le secteur financier.







C’est malheureusement difficile. Sous l’impulsion, voire pression, de mon “conseiller clientèle”, et en dépit de mes réticences, je dispose de plusieurs produits financiers gérés par… Dexia, justement. En pratique, le particulier ne peut éliminer les risques relatifs à ses avoirs financiers, aussi modestes puissent-ils être.



Dans mon cas personnel, les livrets définis par la loi me rapportent plus que les produits financiers proposés par la banque. La banque le sait pertinemment, et, s’il connaît son métier, mon “conseiller” aussi. Toutefois, ils ont plus de marge à me facturer des frais, que ce soit sur la tenue de ces comptes ou sur les opérations, et de faire prendre des risques à mon capital que de laisser mon argent tranquillement sur mes Livret A, LEP et autres LDD, dont les bénéfices sociétaux sont pourtant réels (le Livret A finance le logement social, notamment).



Certes, il y a une grande différence entre une banque locale ayant “pignon sur rue” et une plateforme boursière basée dans un paradis fiscal proposant de spéculer sur des produits financiers réputés volatiles.



vizir67 Abonné
Le 10/08/2016 à 11h 47

<img data-src=" />