Comment Delphine Batho veut lutter contre l’« amazonisation » de la France

Comment Delphine Batho veut lutter contre l’« amazonisation » de la France

Comment Delphine Batho veut lutter contre l’« amazonisation » de la France

La députée Génération Ecologie a déposé sa proposition de loi destinée à imposer « un moratoire sur l’implantation de nouveaux entrepôts logistiques destinés aux opérateurs du commerce en ligne ». Le texte va même plus loin puisqu’il prévoit aussi des « mesures d’urgence pour protéger le commerce de proximité d’une concurrence déloyale ».

Son article 1 compte instaurer une suspension de deux ans de la délivrance des permis de construire « ayant pour objet la construction, l’extension ou la transformation d’un bâtiment existant en un entrepôt logistique d’une surface supérieure à 1 000 m2 ». 

Cela concerne les surfaces non intégrées à un magasin de commerce de détail, au départ desquelles « des biens stockés sont livrés, directement ou indirectement à travers des entrepôts de transit, au consommateur final à la suite d’une commande effectuée par voie électronique ».

L’article 2 prévoit que les projets de construction de tels entrepôts seront soumis à une procédure de concertation préalable, « afin que l’ensemble de leurs impacts économiques, sociaux et environnementaux sur le tissu local soit pris en considération ». 

En substance, l’article 3 soumet à autorisation d'exploitation commerciale, les projets ayant pour objet la création ou l’extension de ces mêmes surfaces. L’article 4 les fait tomber dans le champ de la taxe sur les surfaces commerciales, si du moins ils dépassent 400 m2, sachant que la ponction frappe aujourd’hui les surfaces de vente attachées au commerce de détail.

Mais pourquoi de telles mesures ? Selon la députée, « la fermeture pendant huit semaines de 86 % des commerces de proximité a eu pour conséquence une explosion des ventes en ligne, dont le chiffre d’affaires a augmenté de 83 % en avril 2020 et devrait largement dépasser les 100 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année ».

Or, affirme-t-elle, « cette croissance n’est pas équitablement répartie. Elle a essentiellement bénéficié aux plus grandes plateformes, et en particulier la multinationale Amazon ». Une situation qui « va à l’encontre de l’objectif de relocalisation de notre économie ».

Ce bilan est jugé destructeur pour l’emploi, les droits des salariés, pour le tissu économique et social local, pour les finances publiques, le climat et la biodiversité. Pas moins. Et pendant ce temps, « Amazon est engagée dans une stratégie visant à asseoir une position monopolistique sur le marché français du commerce en ligne ».

Pour la députée, le choix est simple : ou la France laisse faire cette « amazonisation » en acceptant « une destruction fatale du tissu du commerce de proximité et de tous les liens sociaux qui font la vie quotidienne des bourgs et des centres‑villes », ou bien elle stoppe « cette logique mortifère de concurrence déloyale ».

Commentaires (147)


L’argument fallacieux comme quoi la crise a profiter au gros vendeur en ligne … En même temps quand ceux de proximité qui faisait de la vente en ligne ou à emporter ont stopper aussi ces mode d’achats pour le consommateur, faut pas s’étonner que ces dernier aient été voir ailleurs.


mais bordel, ils cherchent vraiment à foutre tout le monde sur la paille… c’est pas possible…

Quand tout le monde est pauvre, c’est sur que l’égalité est respectée. <img data-src=" />


Madame Batho devrait aller demander aux consommateurs ce qu’ils en pensent…


N’importe quoi…

Amazon n’a tué personne, ceux qui ont poutré les petits commerçants c’est le gouvernement autoritaire qui les a forcé à fermer.

Et si les gens choisissent d’acheter sur Amazon c’est parce que le service est meilleur, c’est tout.

Mais bon le libre choix pour les socialistes / en France c’est le mal.


Si on veut protéger le commerce de proximité, dans ce cas il faut étendre les suspensions à toutes les demandes d’implantation de plus de 200m² non ?



Là ça cible les distributeurs en ligne mais laisse le même boulevard que d’habitude aux Leclercs et consort…








Citan666 a écrit :



Si on veut protéger le commerce de proximité, dans ce cas il faut étendre les suspensions à toutes les demandes d’implantation de plus de 200m² non ?



Là ça cible les distributeurs en ligne mais laisse le même boulevard que d’habitude aux Leclercs et consort…





Clair que c’est bien hypocrite de cibler Amazon, alors que ceux qui font le plus de tord aux petits commerces ce sont les grandes surfaces, et les immenses centres commerciaux…









Citan666 a écrit :



Si



 on veut protéger le commerce de proximité, dans ce cas il faut étendre       

les suspensions à toutes les demandes d'implantation de plus de 200m²

non ?






 Là ça cible les distributeurs en ligne mais laisse le même boulevard que d'habitude aux Leclercs et consort...








C'est ça, la mort du commerce de proximité n'a pas attendu Amazon, les immenses zones commerciales en périphéries des villes avaient déjà bien entamé le travail.      

Après c'est logique, une boutique de centre-ville va se taper un loyer élevé, et ne pourra être aussi bien achalandée qu'un entrepôt de 1000m².



C’est un gros cercle vicieux qui fait que les petites boutiques ne peuvent optimiser les prix aussi bien que&nbsp; les grosses enseignes (inter)nationales.




&nbsp;      





« une destruction fatale du tissu du commerce de proximité et de tous les liens sociaux qui font la vie quotidienne des bourgs et des centres‑villes »




C'est justement pour éviter ça que je passe par la vente en ligne <img data-src=">


suffit qu’Amazon accole un petit comptoir avec un pécore pour prendre des commandes, et 2-3 produit en vitrine, à son méga-entrepôt et hop ils ne sont plus concerné…




Son article 1 compte instaurer une suspension de deux ans de la délivrance des permis de construire « ayant pour objet la construction, l’extension ou la transformation d’un bâtiment existant en un entrepôt logistique d’une surface supérieure à 1 000 m2 ».





ça me rappelle la loi « Royer » pour l’implantation des grandes surfaces. Total les existantes ont bénéficié d’une rente de situation, et ouvrir les nouvelles nécessitait de coucher avec, corrompre ou racketter se rendre présentable devant une commission nommée on ne sait comment.



En même temps ce qui tue les petits commerces c’est souvent le fait qu’il faut se déplacer, se garer (si on y arrive) et en étant pas sûr de trouver au final ce qu’on recherche. Amazon tu cherche tu clique et ça vient chez toi. En prime tu as les appréciations des autres clients.



On peut imaginer que les petits commerces s’adaptent, et proposent par exemple un site vitrine sur lequel les articles dispo (et leur prix) sont affichés. Pas besoin d’un truc compliqué au final.



Après ça reste de la concurrence et je ne pense pas qu’Amazon spécialement soit à blâmer car dans ce cas on ferme tous les sites et marketplaces ainsi que les grands centres commerciaux…


Dans toutes ces mesures je ne vois rien qui empêcherait Amazon de fermer ses entrepôts en France et de tout expédier depuis l’étranger, comme pendant le confinement.

C’est ballot, parce qu’au moins en ce moment Amazon garantit des emplois en France, avec cette loi ça risque de ne pas durer.








sebtx a écrit :



On peut imaginer que les petits commerces s’adaptent, et proposent par exemple un site vitrine sur lequel les articles dispo (et leur prix) sont affichés. Pas besoin d’un truc compliqué au final.







C’est certes pas compliqué, mais ça prend du temps et ça a un coût.



Ok donc ils ferment les commerces 2 mois et après il faut taper sur amazon. On a une sacrée escadrille.


C’est du grand n’importe quoi…. je vais pas revenir sur les arguments déjà cités…







Lluvaya_Fiir a écrit :



L’argument fallacieux comme quoi la crise a profiter au gros vendeur en ligne … En même temps quand ceux de proximité qui faisait de la vente en ligne ou à emporter ont stopper aussi ces mode d’achats pour le consommateur, faut pas s’étonner que ces dernier aient été voir ailleurs.&nbsp;









eglyn a écrit :



Clair que c’est bien hypocrite de cibler Amazon, alors que ceux qui font le plus de tord aux petits commerces ce sont les grandes surfaces, et les immenses centres commerciaux…





Et dans mon cas, je prendrais un autre exemple (arrivé avant le confinement) : je suis handicapé, et j’achète mon matériel “médical” (béquilles, …) en boutique spécialisé, en m’y rendant physiquement.

J’ai voulu acheté à un moment des béquilles pliantes…. j’ai fait le tour des boutiques lyonnaises (il y avait de quo faire…), j’ai fait les sites de vente de matériels médicales français…. jamais trouvé! Je les ait alors commandé sur amazon…



Tout ça pour dire qu’il y a des choses qu’on ne trouve pas ailleurs que sur amazon (ou autre grand site marchands…)









sebtx a écrit :



En même temps ce qui tue les petits commerces c’est souvent le fait qu’il faut se déplacer, se garer (si on y arrive) et en étant pas sûr de trouver au final ce qu’on recherche. Amazon tu cherche tu clique et ça vient chez toi. .





Tout à fait. Il serait d’ailleurs intéressant de connaitre la balance “amazon / commerce de proximité” en fonction du lieu de résidence des clients (urbain / peri-urbain / ruraux…). Avec la politique autophobe et le manque d’offres de transports alternatifs adéquats, il devient pénible de se rendre dans les commerces de proximité.



Si Amazon respectait les lois du travail (la lettre et l’esprit) et payait normalement ses impots sans chercher l’évasion fiscale, il n’y aurais certainement pas de volonté de créer des lois pour lui mettre des batons dans les roues.


C’est sûr mais c’est comme tout il faut investir pour s’adapter et être concurrentiel. Aujourd’hui les commerçants veulent gagner de l’argent sans rien faire…


Ouf un peu de modération dans ce flot de louange. En effet c’est facile de proposer un meilleur service quand on a moins de charges à payer. Est-ce que le système Amazon n’est pas plus destructeur à moyen terme ?

Concernant la pollution, l’Ademe avait produit un rapport mettant en garde sur le bilan final d’Amazon :

D’après l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), si le e-commerce limite les déplacements des clients, la réduction des impacts dépend beaucoup de la livraison finale des marchandises : “livrer en urgence et par petites quantités et multiplier les trajets augmentent la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre “. Les ventes en ligne consomment également beaucoup d’emballages.

Bref le service c’est une chose, mais si ça se fait au détriment de l’environnement (y compris social) je ne sais pas si nous serons gagnants.








darkbeast a écrit :



Ok donc ils ferment les commerces 2 mois et après il faut taper sur amazon. On a une sacrée escadrille.





En parlant d’escadrille, il ne t’a pas échappé que cette proposition de loi émanée du PS qui n’est pas au pouvoir ?

Ou alors tu fais comme la grande majorité des “jean michel apeupré” qui commentent cet article ?







nicopelle a écrit :



Et dans mon cas, je prendrais un autre exemple (arrivé avant le confinement) : je suis handicapé, et j’achète mon matériel “médical” (béquilles, …) en boutique spécialisé, en m’y rendant physiquement.

J’ai voulu acheté à un moment des béquilles pliantes…. j’ai fait le tour des boutiques lyonnaises (il y avait de quo faire…), j’ai fait les sites de vente de matériels médicales français…. jamais trouvé! Je les ait alors commandé sur amazon…





Bizarre.

Tu as besoin de béquilles pliables “spéciales” ? Car tu en trouves sur des sites Internet spécialisés français et n’importe quelle pharmacie qui vend du matériel médical te les commanderait sans problème.







Psylokh a écrit :



Tout à fait. Il serait d’ailleurs intéressant de connaitre la balance “amazon / commerce de proximité” en fonction du lieu de résidence des clients (urbain / peri-urbain / ruraux…). Avec la politique autophobe et le manque d’offres de transports alternatifs adéquats, il devient pénible de se rendre dans les commerces de proximité.





Tout dépend ce que tu entends par commerce de proximité.

Si tu as besoin de faire 1h en voiture, ce n’est plus un commerce de proximité.



Beaucoup de grosses boîtes ayant pignon sur rue que tu connais probablement sont également connues défavorablement pour leurs conditions de travail, et ont également des stratégies pour éviter de payer des impôts.

Pourtant, quelles sont les lois votées contre elles ?








Zebulon84 a écrit :



Si Amazon respectait les lois du travail (la lettre et l’esprit) et payait normalement ses impots sans chercher l’évasion fiscale, il n’y aurais certainement pas de volonté de créer des lois pour lui mettre des batons dans les roues.







A ma connaissance, ils respectent les lois du travail autant qu’il est possible de le faire sauf quand un syndicat va trouver une obscure réglementation de tenir à jour un document papier pendant une pandémie menant à la fermeture de tous les entrepôts français.

Réglementation qui n’est respectée par personne dans ce pays mais c’est pas grave, les autres sont pas Amazon, hein…



L’évasion fiscale n’est pas difficile à casser, il suffit de controler. Si controle il y a eu et que rien d’illégal n’a été trouvé alors il n’y a rien à en dire de plus.









cyril8 a écrit :



Ouf un peu de modération dans ce flot de louange. En effet c’est facile de proposer un meilleur service quand on a moins de charges à payer. Est-ce que le système Amazon n’est pas plus destructeur à moyen terme ?







Ils paient les mêmes charges ou alors il va falloir prouver que ce n’est pas le cas…







cyril8 a écrit :



Concernant la pollution, l’Ademe avait produit un rapport mettant en garde sur le bilan final d’Amazon :

D’après l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), si le e-commerce limite les déplacements des clients, la réduction des impacts dépend beaucoup de la livraison finale des marchandises : “livrer en urgence et par petites quantités et multiplier les trajets augmentent la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre “. Les ventes en ligne consomment également beaucoup d’emballages.

Bref le service c’est une chose, mais si ça se fait au détriment de l’environnement (y compris social) je ne sais pas si nous serons gagnants.







Plus j’entends parler de l’Ademe, plus je trouve que ce n’est qu’un repaire d’ecolos aussi militants et malhonnetes qu’EELV.

C’est vrai qu’avoir UN camion qui livre 40 ou 50 clients dans la journée est forcément pire que 40 ou 50 voitures sur la route pour aller acheter une merde dans un magasin physique. Avant de vouloir combattre qqch, il faut réfléchir aux alternatives. Et en l’occurence, je ne suis pas convaincu que l’alternative soit préférable.

Ces conneries me rendent de plus en plus dingue…









jeryagor a écrit :



Madame Batho devrait aller demander aux consommateurs ce qu’ils en pensent…







Ou aux contribuables: Macron augmente la TVA, la CSG et la TICPE et baisse et recul la retraite, pour compenser le vol d’impôt de ses maitres d’Amazon et du CAC40 <img data-src=" />



Aller acheter du matériel dans un petit commerce:

Prendre la voiture. Se rappeler que c’est mal, très mal, car elle n’est pas électrique. Faire 20 km.

Essayer de se garer. Ou renoncer et aller se garer 10km plus loin pour prendre le métro

Arriver au magasin. “Ah, je n’ai pas en stock, je peux commander et vous l’aurez dans 1 semaine”.

Repartir.

Et recommencer&nbsp;une fois ce que l’on cherche livré.



Autant aller en grande surface. Ou autant commander.



J’ai même été frappé il y a 2 semaines en allant chez Darty en voyant qu’il n’y a plus rien non plus en magasin. Tu veux un cable DisplayPort - VGA…. introuvable. Et si c’est un peu urgent (pour une classe, connecter un PC à un vieux video-projecteur), Amazon te le fournit 24h. Peu d’autres le font.

&nbsp;








jeryagor a écrit :



Madame Batho devrait aller demander aux consommateurs ce qu’ils en pensent…





Simple: les consommateurs voudraient pouvoir acheter de chez eux des produits au prix le plus bas (chinois) livrés dans les 24h à partir d’entrepôts automatisés, tout en ralant qu’il n’y a plus d’emploi en France et que tout ça c’est la faute du gouvernement en place (qu’il soit de gauche, du centre ou de droite).









letter a écrit :



Amazon te le fournit 24h. Peu d’autres le font.







Quitte à faire de la pub, Lyreco le fait aussi (en payant ses impôts en France).



Oui et tout le monde sera pauvre à cause d’AMAZON.



On a longtemps cru qu’internet permettrait l’essor économique de nombreux territoires et professionnels, mais ce n’est pas vrai.

Après 25 ans de développement effrénés aux USA de nombreux secteurs d’activité sont concentrés entre les mains d’une seule entreprise. Internet ne laisse même presque plus de place au second. GOOGLE, AIRBNB, AMAZON sont des entreprises qui exercent des monopoles locaux ou internationaux.



Le CAPITALISME est vertueux dans une économie de marché qui permet la libre concurrence des entreprise entre elles. Hors le mode de fonctionnement de ces entreprises est anti-capitaliste. Elles entre sur les marchés avec un business model non viable sur 3, 4 , 5, 6, 7 ans… avec un seul objectif : faire disparaître toute la concurrence sur le secteur puis exercer une situation de monopole (48% pour amazon aux USA en 2018).



Si ont est d’accord pour définir une économie qui fonctionne bien comme une économie dont l’essor bénéficie à la population d’un pays, alors on ne peut pas cautionner qu’une entreprise concentre à elle seule une telle activité, au point que la marge généré par le secteur d’activité se concentre exclusivement dans les poches de certains.



On accepte un principe assez simple :




  • CAPITALISME = CONCURRENCE = ENTREPRISE PRIVEES = ECONOMIE DE MARCHE = AUTOREGULATION PAR “LA MAIN INVISIBLE blablabla”

  • MONOPOLE = RESEAU = PLATEFORME = ECONOMIE REGULÉ / SECTEUR PUBLIC



    Contres exemples : il sont nombreux mais par exemple :

  • AMAZON aux USA 48% des ventes en ligne = plateforme quasi-monopolistique = rente indue

  • VINCI Autoroutes = réseau = monopolistique par essence = rente indue

  • APP STORE d’Apple = monopole = rende indue de 30%



    Ces entreprises ne devrait pas être des entreprises privées.



    Bref, on peut douter de l’efficacité de la proposition de Batho mais se poser la question des monopoles ne nous ferra pas de mal…


Oui et tout le monde sera pauvre à cause d’AMAZON.



On a longtemps cru qu’internet permettrait l’essor économique de nombreux territoires et professionnels, mais ce n’est pas vrai.

Après 25 ans de développement effrénés aux USA de nombreux secteurs d’activité sont concentrés entre les mains d’une seule entreprise. Internet ne laisse même presque plus de place au second. GOOGLE, AIRBNB, AMAZON sont des entreprises qui exercent des monopoles locaux ou internationaux.



Le CAPITALISME est vertueux dans une économie de marché qui permet la libre concurrence des entreprise entre elles. Hors le mode de fonctionnement de ces entreprises est anti-capitaliste. Elles entre sur les marchés avec un business model non viable sur 3, 4 , 5, 6, 7 ans… avec un seul objectif : faire disparaître toute la concurrence sur le secteur puis exercer une situation de monopole (48% pour amazon aux USA en 2018).



Si ont est d’accord pour définir une économie qui fonctionne bien comme une économie dont l’essor bénéficie à la population d’un pays, alors on ne peut pas cautionner qu’une entreprise concentre à elle seule une telle activité, au point que la marge généré par le secteur d’activité se concentre exclusivement dans les poches de certains.



On accepte un principe assez simple :




  • CAPITALISME = CONCURRENCE = ENTREPRISE PRIVEES = ECONOMIE DE MARCHE = AUTOREGULATION PAR “LA MAIN INVISIBLE blablabla”

  • MONOPOLE = RESEAU = PLATEFORME = ECONOMIE REGULÉ / SECTEUR PUBLIC



    Contres exemples : il sont nombreux mais par exemple :

  • AMAZON aux USA 48% des ventes en ligne = plateforme quasi-monopolistique = rente indue

  • VINCI Autoroutes = réseau = monopolistique par essence = rente indue

  • APP STORE d’Apple = monopole = rende indue de 30%



    Ces entreprises ne devrait pas être des entreprises privées.



    Bref, on peut douter de l’efficacité de la proposition de Batho mais se poser la question des monopoles ne nous ferra pas de mal…


Lis cet article c’est assez clair qu’Amazon ne joue pas le jeu. Je suis entrepreneur individuel et je n’ai strictement aucun levier de défiscalisation quel qu’il soit. En connaissant un peu le système, il est impossible de croire qu’Amazon ne bénéficie pas, à travers son armée de fiscalistes, de moyens puissants d’échapper ou tout du moins de limiter très fortement ses impôts en France.



Concernant ton avis sur l’Ademe je te laisse seul juge. J’ai travaillé avec eux à travers plusieurs projets il y a quelques années et je n’y ai pas rencontré de gens malhonnêtes mais des personnes consciencieuses et qui travaillaient avec des moyens (et des salaires) qui ne font pas rêver le privé. D’ailleurs j’en connais plusieurs qui l’ont quitté pour cette raison.








letter a écrit :



J’ai même été frappé il y a 2 semaines en allant chez Darty en voyant qu’il n’y a plus rien non plus en magasin. Tu veux un cable DisplayPort - VGA…. introuvable. Et si c’est un peu urgent (pour une classe, connecter un PC à un vieux video-projecteur), Amazon te le fournit 24h. Peu d’autres le font.





<img data-src=" />

Les excuses à 2 balles:




  • chez Darty, Fnac, Boulanger, Materiel, etc. tu peux vérifier les stocks en ligne AVANT de te déplacer, voire les commander pour aller les retirer au comptoir.

  • chez les autres petits commerçants, il y a un truc génial et étonnant à la fois. Cela s’appelle le téléphone <img data-src=" /> En plus ce n’est pas un robot qui te réponds mais une personne vivante <img data-src=" />.









tpeg5stan a écrit :



Exemple :https://www.nouvelobs.com/economie/20171107.OBS7066/total-dassault-ces-entrepris…

https://www.leparisien.fr/economie/business/conditions-de-travail-chez-lidl-les-…







J’ai pas voulu faire d’homme de paille mais c’est clairement ça… genre y’a qu’Amazon qui connait la législation française et essaye de profiter des zones grises. Faut vraiment être ultra-naïf pour croire un tel bullshit.

Et croire aussi que ce sont les grands groupes qui sont pires est vraiment très mal connaitre la vraie vie du vrai monde. Les grands groupes sont controlés et surveillés en quasi permanence… Les syndicats, malgré ce que je pense de leur utilité, sont quand même là mine de rien.

Les pires entorses sur la législation du travail, ce sont les petites PME qui les font, volontairement ou non… pas ou peu de contrôle, pas de syndicats, patron “père de famille” et parfois despotique, aucune possibilité d’évolution interne ou de changement de service pour les employés. Un vrai piège dans certains cas.



Je précise que je cherchait des béquilles pliante, et non des cannes…. les cannes se trouvaient à la pelle, mais les béquilles….. plusieurs commerçant de boutiques médicales ont d’ailleurs été surpris que j’en ait trouvé!

Après, j’ai la même paire depuis des années (elle ne me sert qu’occasionnellement), et après avoir fait une petite recherche, il me semble que ça se trouve plus facilement maintenant….

&nbsp;


Je n’aurais pas mieux dit. On n’en verra les effets que dans quelques années. Bien sûr Amazon et la Chine s’enrichissent. Mais pendant ce temps la France (en tout cas les classes moyennes) s’appauvrit. On se rend compte que l’on a besoin d’une industrie locale mais elle a un coût…








KP2 a écrit :



A ma connaissance, ils respectent les lois du travail autant qu’il est possible de le faire sauf quand un syndicat va trouver une obscure réglementation de tenir à jour un document papier pendant une pandémie menant à la fermeture de tous les entrepôts français.

Réglementation qui n’est respectée par personne dans ce pays mais c’est pas grave, les autres sont pas Amazon, hein…





Sortir autant de contre vérités en si peu de mots est un petit exploit <img data-src=" />

Hint: la réglementation a été respectée par la plupart des entrepôts du pays. D’ailleurs Amazon était le plus gros poisson dans un lot d’une vingtaine de signalements.

Mais c’est vrai que faire un minimum de cas de ses salariés c’est has been et une attaque mesquine vis a vis du gentil Amazon <img data-src=" />



euh… pour quoi faire?








NI a écrit :



Bref, on peut douter de l’efficacité de la proposition de Batho mais se poser la question des monopoles ne nous ferra pas de mal…







Je suis d’accord sur le fond malgré que tes exemples sont très discutables.

Mais là, c’est pas une proposition sur la question des monopoles. C’est juste une attaque ciblée qui va juste introduire un déséquilibre supplémentaire dans le marché avec des conséquences plus désastreuses que le problème à traiter.

On chiale que le pays n’attire pas de capitaux et quand il y en a, on leur saute à la gorge… c’est absurde.







cyril8 a écrit :



Lis cet article c’est assez clair qu’Amazon ne joue pas le jeu. Je suis entrepreneur individuel et je n’ai strictement aucun levier de défiscalisation quel qu’il soit







Moi aussi justement. Et je sais que ça ma situation fiscale ne changera pas en mieux même si on tape d’une manière aussi débile sur qq boites privées qui sont devenues l’idée fixe de certains militants (Amazon, Apple, Google, etc - étonnamment, Microsoft, SAP, CEGID et d’autres sont complétement oubliés…)



Le problème n’est pas ces qq géants qui ont les moyens de contourner un système complétement foireux. le problème est le système foireux que tout le monde subit.







cyril8 a écrit :



Concernant ton avis sur l’Ademe je te laisse seul juge. J’ai travaillé avec eux à travers plusieurs projets il y a quelques années et je n’y ai pas rencontré de gens malhonnêtes mais des personnes consciencieuses et qui travaillaient avec des moyens (et des salaires) qui ne font pas rêver le privé. D’ailleurs j’en connais plusieurs qui l’ont quitté pour cette raison.







Être mal loti n’empêche pas d’être malhonnête et idéologisé.









carbier a écrit :



Simple: les consommateurs voudraient pouvoir acheter de chez eux des produits au prix le plus bas (chinois) livrés dans les 24h à partir d’entrepôts automatisés, tout en ralant qu’il n’y a plus d’emploi en France et que tout ça c’est la faute du gouvernement en place (qu’il soit de gauche, du centre ou de droite).





C’est exactement ca…&nbsp; Les consommateurs n’ont aucun principe j’ai l’impression.

&nbsp;

On va gueuler contre Amazon, la fermeture des petites commerces et les conditions de travaille, mais tout en continuant de commander chez eux, comme si c’était vital.

&nbsp;

On va gueuler pour l’écologie ! Mais on va continuer à prendre tout le temps sa voiture quand on peu prendre le Velo, à prendre du café en dosette ou des gels douche en&nbsp; bouteilles plastique, comme si c’était vital

&nbsp;

On va gueuler contre le prix des pâtes ou la baisse des APL, tout en regardant son bel iphone à 800€



Etc… On pourrait faire une liste longue comme le bras.

Le gouvernement c’est une chose, le consommateur aussi !! #mouton

Pour le coût, je ne sais pas si la proposition de loi est intéressante, mais elle à le mérite d’exister, car si le futur c’est amazon, on est mal barré…

&nbsp;&nbsp;









carbier a écrit :



<img data-src=" />

Les excuses à 2 balles:




  • chez Darty, Fnac, Boulanger, Materiel, etc. tu peux vérifier les stocks en ligne AVANT de te déplacer, voire les commander pour aller les retirer au comptoir.

  • chez les autres petits commerçants, il y a un truc génial et étonnant à la fois. Cela s’appelle le téléphone <img data-src=" /> En plus ce n’est pas un robot qui te réponds mais une personne vivante <img data-src=" />.







    Ce n’est pas parce que je vérifie qu’ils ont du stock. Et les petits commerçants continueront à crever car ils pensent qu’on ira un jour chez eux en rendant les centre villes inaccessibles.

    &nbsp;

    Mais au moins, tu te seras défoulé en te foutant de ma gueule.









cyril8 a écrit :



Je n’aurais pas mieux dit. On n’en verra les effets que dans quelques années. Bien sûr Amazon et la Chine s’enrichissent. Mais pendant ce temps la France (en tout cas les classes moyennes) s’appauvrit. On se rend compte que l’on a besoin d’une industrie locale mais elle a un coût…







L’économie n’est pas un vase communicant. Si tu prends de l’argent d’un coté, ça ne rend pas les autres plus riches.









carbier a écrit :



Mais c’est vrai que faire un minimum de cas de ses salariés c’est has been et une attaque mesquine vis a vis du gentil Amazon <img data-src=" />







Ben pour le coup, les employés en question avaient des mesures de protection que je n’ai vu dans AUCUNE autre boite (ni aucune administration d’ailleurs) ouverte pendant le confinement.

C’est un défaut de procédure d’information qui a conduit à ce bordel. Aucunement un défaut de protection.



Résultat des courses ?

Des gens qui avaient un boulot se sont retrouvés dépendants de la solidarité nationale (déjà fortement sollicitée) pour rien. Et en sus, la preuve a été faite qu’Amazon pouvait opérer quasi normalement en France depuis d’autres pays.

Franchement, si on voulait faire un minimum de cas de ces salariés, c’est complétement loupé.



Encore une fois, réponse a côté de la plaque d’un politique.



Qui pour lui expliquer que le maquis de réglementation/contraintes est tellement fort qu’en France, que nombres d’entreprises sont découragées de s’implanter ou grossir passé un seul critique car seul les “monstres” leclerc/amazon/etc.. ont la capacité de respecter toutes ces réglementations a la cons.



Et quand on sait que 9 controles fiscal sur 10 débouche sur une sanction, faut pas chercher bien loin …



Ce pays est foutu :)








carbier a écrit :



En parlant d’escadrille, il ne t’a pas échappé que cette proposition de loi émanée du PS qui n’est pas au pouvoir ?

Ou alors tu fais comme la grande majorité des “jean michel apeupré” qui commentent cet article ?





Bizarre.

Tu as besoin de béquilles pliables “spéciales” ? Car tu en trouves sur des sites Internet spécialisés français et n’importe quelle pharmacie qui vend du matériel médical te les commanderait sans problème.





Tout dépend ce que tu entends par commerce de proximité.

Si tu as besoin de faire 1h en voiture, ce n’est plus un commerce de proximité.







ha parce qu’elle est du ps, elle ne peut pas dire de conneries ?



Non ça fait une bonne trentaine d’années qu’on en voit les effets. La désindustrialisation de la France n’a pas commencé avec Amazon, qui en est à la fois un symptôme (appauvrissement du pays donc les gens vont au moins cher) et un facteur aggravant.








carbier a écrit :





  • chez les autres petits commerçants, il y a un truc génial et étonnant à la fois. Cela s’appelle le téléphone <img data-src=" /> En plus ce n’est pas un robot qui te réponds mais une personne vivante <img data-src=" />.







    Moui, alors la dernière fois que j’ai essayé ils en avaient au téléphone, mais pas sur place quand on y est.

    Total j’ai commandé sur priceminister (je ne connaissais pas amazon à l’époque).









carbier a écrit :



Simple: les consommateurs voudraient pouvoir acheter de chez eux des produits au prix le plus bas (chinois) livrés dans les 24h à partir d’entrepôts automatisés, tout en ralant qu’il n’y a plus d’emploi en France et que tout ça c’est la faute du gouvernement en place (qu’il soit de gauche, du centre ou de droite).







Ben oui, c’est normal.

Tout le monde veut mieux pour moins cher, et tout le monde veut moins de chômage et des salaires plus élevés.



On remarquera que malgré tout ça avant la crise du coronavirus il y avait le plein-emploi (moins de 5 % de chômage) dans pas mal de pays européens.









KP2 a écrit :



(…)Résultat des courses ?

Des gens qui avaient un boulot se sont retrouvés dépendants de la solidarité nationale (déjà fortement sollicitée) pour rien.(…)





Juste une remarque, la solidarité nationale n’a rien à voir avec le chômage technique des employés d’amazon, c’est amazon qui a dû payer ses employés.









NI a écrit :



Internet ne laisse même presque plus de place au second. GOOGLE, AIRBNB, AMAZON sont des entreprises qui exercent des monopoles locaux ou internationaux.







Autant c’est le cas pour Google et Airbnb, autant pour Amazon ce n’est pas le cas.

Cela fut sous le feu des projecteurs les derniers mois, mais sa part de marché ne dépasse pas 42 %:https://www.lsa-conso.fr/decryptage-de-la-chute-de-la-part-de-marche-d-amazon,34…



C’est le plus gros acteur, mais pas un monopole.





Elles entre sur les marchés avec un business model non viable sur 3, 4 , 5, 6, 7 ans… avec un seul objectif : faire disparaître toute la concurrence sur le secteur puis exercer une situation de monopole





On disait pareil des supermarchés, les prix n’ont pas remonté pourtant.





(48% pour amazon aux USA en 2018).





Un monopole c’est plus de 80 %, pas moins de 50 %





on ne peut pas cautionner qu’une entreprise concentre à elle seule une telle activité, au point que la marge généré par le secteur d’activité se concentre exclusivement dans les poches de certains.





Les marges d’Amazon sont assez faibles.





On accepte un principe assez simple :




  • CAPITALISME = CONCURRENCE = ENTREPRISE PRIVEES = ECONOMIE DE MARCHE = AUTOREGULATION PAR “LA MAIN INVISIBLE blablabla”

  • MONOPOLE = RESEAU = PLATEFORME = ECONOMIE REGULÉ / SECTEUR PUBLIC





    Ça fait un petit temps que les économistes ont dépassé cette vision. Jean Tirole, par exemple, est pionnier pour la régulation des oligopoles (voir ici)





    Contres exemples : il sont nombreux mais par exemple :

  • AMAZON aux USA 48% des ventes en ligne = plateforme quasi-monopolistique = rente indue

  • VINCI Autoroutes = réseau = monopolistique par essence = rente indue

  • APP STORE d’Apple = monopole = rende indue de 30%





    Ces trois cas n’ont juste rien à voir.

    Amazon a encore de la concurrence, et se fait peu d’argent sur les ventes aux particuliers (plus sur AWS)

    les autoroutes c’est du copinage franco-français dans le secret des ministre et la magouille des énarques.

    Apple est plus dans une situation de vente liée qui a été reconnue par la cour suprême américaine. Par ailleurs il est toujours possible de ne pas acheter iPhone et de télécharger ses apps sur F-DROID.









tpeg5stan a écrit :



(…)On remarquera que malgré tout ça avant la crise du coronavirus il y avait le plein-emploi (moins de 5 % de chômage) dans pas mal de pays européens.







Avec quel ratio de personnes en dessous du seuil de pauvreté ?



Le plein emploi pour crever de faim quel est l’intérêt ?









tpeg5stan a écrit :



On remarquera que malgré tout ça avant la crise du coronavirus il y avait le plein-emploi (moins de 5 % de chômage) dans pas mal de pays européens.





Le fameux plein emploi

En fait tu ne fais que confirmer ce que j’ai dit avec un exemple concret d’un consommateur (toi) qui n’assume pas les conséquences de ses choix de consommation.



seuil de pauvreté != crever de faim.

Le seuil de pauvreté c’est un pourcentage du revenu médian (40, 50 ou 60 % selon les méthodologies). Avec le même revenu tu as moyen d’être sous le seuil dans un pays, au-dessus dans l’autre.



Pour 2018 la comparaison est là :https://www.inegalites.fr/La-pauvrete-en-Europe#:~:text=17%2C3%20%25%20des%20Européens%2C,voir%20encadré%20ci-dessous).



La France, la Belgique et les Pays-Bas ont quasiment le même taux à 40 % du revenu médian, mais c’est fort différent à 60 %.



Le problème c’est que derrière les dépenses sociales sont fort élevées, et difficilement tenables avec le vieillissement de la population.


Le travail à temps partiel subi est plus élevé en Allemagne qu’en France, au moins jusqu’en 2012 :https://www.inegalites.fr/L-etat-de-la-precarite-d-emploi-en-Europe



les intérimaires tu en as aussi en France.








carbier a écrit :



En fait tu ne fais que confirmer ce que j’ai dit avec un exemple concret d’un consommateur (toi) qui n’assume pas les conséquences de ses choix de consommation.







J’assume parfaitement qu’il faudrait des barrières douanières avec la Chine qui triche avec les règles de l’OMC et la valeur de sa monnaie.

En l’état c’est comme dire aux grandes entreprises : les portes sont ouvertes mais ne faites pas de fausses domiciliations fiscales, ou bien aux conducteurs : mettez un alcootest dans votre voiture, mais vous ne serez pas sanctionnés. Ça ne marche pas <img data-src=" />



Tel rue-montgallet.com à la grande époque <img data-src=" />








neo13006 a écrit :



N’importe quoi…

Amazon n’a tué personne, ceux qui ont poutré les petits commerçants c’est le gouvernement autoritaire qui les a forcé à fermer.

Et si les gens choisissent d’acheter sur Amazon c’est parce que le service est meilleur, c’est tout.

Mais bon le libre choix pour les socialistes / en France c’est le mal.





C’est marrant d’appeler ça du socialisme, parce que le pays qui utilise le plus ce genre de lois protectionnistes pour empêcher les étrangers de pénétrer leur marché intérieur, c’est quand même les US. Va dire à Donald qu’il est socialiste, ça le fera marrer.



en 2011, Delphine Batho a déposé un moratoire sur la création de réserve d’eau … depuis on est à sec tous les étés&nbsp; ! La sécheresse 2020 sera pire que 2019 qui était pire 2018 et c’est comme ça depuis 20 ans !

Avec des écologistes comme Batho, la France n’a pas besoin d’ennemi !


Lettre à Delphine Batho,



Chère madame,

Je vais vous donner 3 de mes expériences très récentes de e-commerce, deux qui sont bien décevantes et une qui a parfaitement fonctionné.

La première expérience très décevante est avec Truffaut. J’ai commandé 2 gros paquets de croquettes pour mon chat. La livraison a eu lieu 20 jours après la commande, les croquettes sont à moitié collées et mon chat n’en a pas voulu. Résultat : 46 euros à la poubelle

La seconde expérience décevante est avec la FNAC. Des livres commandés le 25 mai n’ont toujours pas été livrés. En plus la commande passe par un sous-traitant et la commande a été débitée le lendemain de la commande…

L’expérience qui a bien fonctionné se passe avec Amazon. Des jouets commandés et livrés à des amis pour l’anniversaire de leur fils ont été livrés en 48 heures. Je n’ai jamais eu de souci avec Amazon qui offre un service d’excellente qualité. Votre moratoire ne fera qu’aggraver les choses pour le consommateur. Les délais de livraison d’Amazon s’allongeront et les groupes français n’amélioreront pas leurs qualité de service.

Au lieu de pleurnicher contre les GAFAM, les politiciens français et, plus largement l’Europe, devraient élaborer des services équivalents à ceux des GAFAM mais quand on voit l’échec de Qwant et le niveau plus que médiocre du commerce en ligne offert par les sites français on n’a pas de raison d’être optimiste quant à l’avenir du e-commerce européen.



&nbsp;


C’est même plus que de l’évitage d’impôts et si ya une loi qui devait passer pour elles, la 1ière devrait être pour les obliger à payer les milliers de milliards d’€ qui se sont accumulé au fil des décennies en se foutant dans l’illégalité à propos des ouvertures et des extensions illégales et que le gouvernement ne veut plus a présent leur faire payer au motif que c’est un montant pharamineux qu’ils sont dans l’incapacité de payer du coup…



T’achètes un terrain de 10 000m², tu fais une demande pour construire un magasin de 6 000m², t’obtiens l’autorisation, tu fais construire pour 8 000 ou 9 000m² que t’utilises pour y foutre des commerces et personne ne dit rien. Ca ou les grandes surfaces qui ont ouvertes alors qu’elle n’ont jamais obtenu la moindre autorisation pour…



Et après on va nous sortir que c’est de la faute d’amazon si ya un problème… Faut croire que c’est de la faute d’Amazon si des grandes enseignes utilisent illégalement des terrains pour y faire de la vente, parfois depuis plusieurs décennies, et se remplir les poches avec l’aval des élus. <img data-src=" />



Avec un peu de chance et 50 années d’evasion fiscale supplémentaire, Amazon en sera à avoir une dette équivalente à 10% de ce que nous doivent les hypermarchés actuellement. <img data-src=" />


Vous ne répondez pas au problème qui concerne la rapidité de livraison. Vérifier les stocks ne sert à rien s’il n’y a pas de stock ! Au lieu de pleurnicher contre les GAFAM, les français et, plus largement les européens, n’ont qu’à se prendre par la main et construire un “Amazon”.

&nbsp;


Et on pourrait à ajouter une taxe pour toutes les sociétés dont le nom commencent par A et se finissent par Z <img data-src=" />


Ai-je dit mal loti ? J’ai dit que les conditions ne faisaient pas d’envieux. Pour le reste je connais un peu l’Ademe et mon opinion, qui n’engage que moi, repose sur des échanges “réels” pas sur des impressions.


Sais-tu qu’Amazon a un plan pour construire 100’000 véhicules électriques construits exprès pour par Rivian, à partir de 2021, afin d’assurer ses livraisons ?


Oui, enfin amazon assure les livraisons faciles et rentables en zones urbaines denses prêt de ses dépôts, dès qu’il faut livrer en zone rurale ou parcourir des distances importantes, assez bizarrement, ce sont les “services publics” (salaud de fonctionnaires payés par la collectivité) qui s’y collent.








KP2 a écrit :



Plus j’entends parler de l’Ademe, plus je trouve que ce n’est qu’un repaire d’ecolos aussi militants et malhonnetes qu’EELV.

C’est vrai qu’avoir UN camion qui livre 40 ou 50 clients dans la journée est forcément pire que 40 ou 50 voitures sur la route pour aller acheter une merde dans un magasin physique. Avant de vouloir combattre qqch, il faut réfléchir aux alternatives. Et en l’occurence, je ne suis pas convaincu que l’alternative soit préférable.

Ces conneries me rendent de plus en plus dingue…





Et tu te bases sur quoi pour dire ça ? Parce que l’ADEME réalise de nombreuses études pour réaliser ce type d’évaluation d’impacts environnementaux. Souvent des Analyses du Cycle de Vie (ACV), qui suivent des normes internationales pour s’assurer qu’on prends bien tout en compte, qui sont revues par des experts indépendants et soumises à consultation des parties prenantes.



Les conclusions qui sont citées par Cyril8, elles sont pas sortis d’un trac d’une ONG, elles viennent d’un rapport détaillé qui traitait de l’intérêt du numérique en général, très instructif. Tu peux le trouver ici.

Je veux bien que tu m’indiques où tu trouves quelque chose de malhonnête dans cette étude. Personnellement ça me semble très factuel et plutôt nuancé. Et si tu as une étude aussi détaillée qui montre l’intérêt environnementaux du e-commerce, je suis curieux de la voir. En attendant, je me fie à ce que j’ai trouvé de plus fiable sur le sujet, et c’est cette étude de l’ADEME.



Ce commentaire me fait rire parce que si Delphine Batho le lit un jour, elle répondrait “urgence écologique” et “fin du pétrole”, sur lequel repose la croissance économique depuis un siècle et demi, et notamment la croissance exponentielle d’Amazon. Comme quoi, chacun cultive ses propres priorités dans la vie.


Les boutiques de proximité qui meurent c’est parce qu’elles n’apportent rien en terme de valeur ajouté aux clients par rapport à Amazon.

J’en connais pas mal qui fonctionnent très bien dans des domaines ou portant Amazon est extrêmement concurrentiel ( Jouets / Jeux de société/ Livre) car elles sont capables de fournir un conseil personnalisé qu’Amazon ne fournit pas.&nbsp;

&nbsp;


Amazon, c’est la centrale d’achat Carrefour qui aurait racheté Geodis, myCanal et OVHcloud pour pouvoir vendre encore plus de produits&services. C’est une pieuvre logistique titanesque.


Respecter le droit du travail n’empêche pas de payer ses salariés une misère tout en leur demandant un rendement épuisant qui usera bien vite tout être humain…


Il n’y a plus d’embauches sous statut fonctionnaire à la Poste depuis 2002, et ils sont désormais minoritaires :https://www.la-croix.com/Economie/France/A-Poste-chez-Orange-salaries-droit-priv…



Par ailleurs, d’où vient cette information que ce sont les impôts qui payent les livraisons Amazon lorsque ce n’est pas rentable ?



Dans cet article de 2019 :https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/10/01/amazon-premier-client-et-prem… je lis que l’activité livraison rapporte pas mal d’argent au groupe (on parle de « planche de salut » quand même).


Amazon fait du fastparcel à l’instar de Mc Donald’s qui fait du fastfood.



C’est comme le café américain : du jus de chaussette, du café allongé servi à la cafetière à filtre parce que c’est rapide et pas cher (pas cher par rapport au prix d’un produit de qualité comme, par exemple, un simple expresso… parce que c’est quand même cher pour ce que c’est).








wykaaa a écrit :



Vous ne répondez pas au problème qui concerne la rapidité de livraison. Vérifier les stocks ne sert à rien s’il n’y a pas de stock ! Au lieu de pleurnicher contre les GAFAM, les français et, plus largement les européens, n’ont qu’à se prendre par la main et construire un “Amazon”.





Lettre à Mr wykaa:



Je vais vous donner 2 de mes expériences récentes en termes d’e-commerce





  • La première avec Amazon. Plusieurs commandes en fait sur du petit matériel. Le consommateur (moi) n’a pas le choix du transporteur. Or je me suis aperçu que mon adresse n’était desservi que par des transporteurs estampillés “Amazon”. Sur 3 colis “livrés”, 1 a fini encastré dans ma boite aux lettres (car il était trop grand) , 1 autre a été jeté par dessus ma cloture et le troisième perdu entre l’Allemagne et la France. Pour ce dernier, je me suis aperçu qu’il m’était impossible de contacter directement Amazon car le colis était vu comme en cours d’acheminement (même plusieurs jours après la date prévue).



  • La seconde beaucoup plus récente (cette semaine): plusieurs livres commandés à la FNAC arrivés comme prévu 48h après la commande et remis en main propre.



  • Je pourrais aussi parler de mes commandes chez Darty, Boulanger, Matériel.net, lesnouveauxmarchands et 2 ou 3 autres sites spécialisés français qui se sont passées sans problème.



    Donc cher monsieur, arrêtez de prendre vos expériences personnelles comme représentatives de toutes les situations. Et arrêtez le french bashing aussi inutile que ridicule.



    PS: je n’utilise plus du tout les services d’Amazon depuis le début de l’année et je ne m’en porte pas plus mal, ni n’ait manqué de quoi que ce soit.

    PS2: j’ai bien précisé transporteur Amazon (l’année dernière donc) car a priori Amazon partage les mêmes transporteurs (et donc les mêmes contraintes/problèmes) avec les autres e-commerçants.









cyril8 a écrit :



Lis cet article c’est assez clair qu’Amazon ne joue pas le jeu. Je suis entrepreneur individuel et je n’ai strictement aucun levier de défiscalisation quel qu’il soit. En connaissant un peu le système, il est impossible de croire qu’Amazon ne bénéficie pas, à travers son armée de fiscalistes, de moyens puissants d’échapper ou tout du moins de limiter très fortement ses impôts en France.&nbsp;









cyril8 a écrit :



Je n’aurais pas mieux dit. On n’en verra les effets que dans quelques années. Bien sûr Amazon et la Chine s’enrichissent. Mais pendant ce temps la France (en tout cas les classes moyennes) s’appauvrit. On se rend compte que l’on a besoin d’une industrie locale mais elle a un coût…





Oh ben bien sûr, pendant le confinement Carrefour et Leclerc s’en sont mis plein les poches pendant qu’on obligeait les petits commerces à fermer, mais c’est Amazon le méchant…&nbsp;<img data-src=" />



Les petits commerçants en centre ville souffrent surtout du fait que leur maire fait n’importe quoi avec le passage en rue piétonne uniquement des centre ville, en supprimant des places de parking et en augmentant le prix de stationnement des rares places de parking restantes. C’est CA qui tue surtout les petits commerces!



Et bien entendu, en bon indépendant qui est assommé d’impôts, tu ne te retourne pas contre les VRAIS responsables qui sont les gouvernements successifs qui ponctionnent à mort les “petits” pendant qu’ils votent des lois pour que les grosses boites puissent payer le moins possible d’impôts. Mais j’imagine que si tu pouvais faire de l’optimisation fiscale comme toutes les grosses boites tu gueulerais pas autant…&nbsp;<img data-src=" />



Quand aux classes moyennes, c’est bien fait pour leur gueule. C’est une classe sociale imbue d’elle même, qui se croit supérieure aux autres alors qu’ils sont les premiers à gober tout cru les discours de BFM et du gouvernement sans réfléchir plus loin, qui est toujours en train de se plaindre alors qu’elle vit largement mieux que la majorité des Français, qui a votée en masse pour Macron qui va bien les rincer, qui est toujours en train de cracher sur les pauvres, qui croit faire partie des riches et de “l’élite”…. etc etc franchement je vais pas les plaindre!&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;





dvr-x a écrit :



C’est exactement ca…&nbsp; Les consommateurs n’ont aucun principe j’ai l’impression.

&nbsp;

On va gueuler contre Amazon, la fermeture des petites commerces et les conditions de travaille, mais tout en continuant de commander chez eux, comme si c’était vital.

&nbsp;

On va gueuler pour l’écologie ! Mais on va continuer à prendre tout le temps sa voiture quand on peu prendre le Velo, à prendre du café en dosette ou des gels douche en&nbsp; bouteilles plastique, comme si c’était vital

&nbsp;

On va gueuler contre le prix des pâtes ou la baisse des APL, tout en regardant son bel iphone à 800€



Etc… On pourrait faire une liste longue comme le bras.

Le gouvernement c’est une chose, le consommateur aussi !! #mouton

Pour le coût, je ne sais pas si la proposition de loi est intéressante, mais elle à le mérite d’exister, car si le futur c’est amazon, on est mal barré…

&nbsp;&nbsp;





Voilà. Un parfait exemple de ce que je viens de dire juste au dessus. Le vieux coup du smicard avec son iphone (avant c’était l’écran plat) qui se plaint de pas avoir de fric. Alors que quand on regarde bien les vraies pleureuses se sont bien les classes moyennes qui sont toujours en train de se plaindre alors qu’elles vivent très bien. <img data-src=" />&nbsp;



Continuez à cracher sur la gueule des pauvres : &nbsp;Avec Macron qui va vous rincer + l’impôt COVID et la ponction de l’épargne dés cet automne, le retour de bâton que vous allez prendre va vous faire le plus grand bien…. <img data-src=" />&nbsp;



Pour les fonctionnaires c’était une boutade…



Pour le reste, amazon à siphonné les courses rentables et n’a laissé à La Poste que les courses onéreuses et aujourd’hui les économistes viennent nous expliquer qu’amazon est un bienfait. <img data-src=" />



C’est un peu le principe du gros balaise qui pète la gueule à tous le mode mange la plus grosse partie du gateau et les faibles le remercie de laisser des miettes afin de ne pas mourir de faim.



A noter que la collectivité ce ne sont pas les impôts, ce sont les français. Quand tu payes ton recommandé plus cher, c’est pour couvrir le manque à gagner des livraisons rentables d’amazon.



Rien ne se créé, tout se transforme.


Euh, t’écris comment Amazon toi ?


Sa proposition ne contient aucune proposition d’amélioration de quoi que ce soit pour faciliter aux autres acteurs de concurrencer Amazon, mais simplement de mettre des bâtons dans les roues d’Amazon (avec le risque qu’Amazon arrive plus facilement que les autres à s’adapter aux contraintes, mais c’est un autre sujet).

C’est une vision de l’économie intéressante.











Tandhruil a écrit :



Oui, enfin amazon assure les livraisons faciles et rentables en zones urbaines denses prêt de ses dépôts, dès qu’il faut livrer en zone rurale ou parcourir des distances importantes, assez bizarrement, ce sont les “services publics” (salaud de fonctionnaires payés par la collectivité) qui s’y collent.





La poste est une société commerciale qui ne doit rien à Amazon. Si elle accepte de prendre les livraisons, c’est qu’elle y trouve son compte.

Si elle le fait à perte, c’est… bizarre, mais je pense que la responsabilité serait plus à chercher du côté des pressions politiques pour maintenir l’activité déficitaire de certains entreprises para-publiques que du côté d’Amazon qui se contente de prendre le prestataire le moins cher pour faire le travail demandé.









GTO a écrit :



Voilà. Un parfait exemple de ce que je viens de dire juste au dessus. Le vieux coup du smicard avec son iphone (avant c’était l’écran plat) qui se plaint de pas avoir de fric. Alors que quand on regarde bien les vraies pleureuses se sont bien les classes moyennes qui sont toujours en train de se plaindre alors qu’elles vivent très bien. <img data-src=" /> 



Continuez à cracher sur la gueule des pauvres :  Avec Macron qui va vous rincer + l’impôt COVID et la ponction de l’épargne dés cet automne, le retour de bâton que vous allez prendre va vous faire le plus grand bien…. <img data-src=" />





Ca c’est du raisonnement.

Comment peux tu connaitre sa classe sociale juste à partir de son commentaire ? <img data-src=" />



Ensuite il faut savoir, soit la classe moyenne soutient Macron et ne rale pas, soit elle rale et ne soutient pas Macron. Mais elle ne peut pas faire les 2 en même temps.

Pour finir, je suis désolé de te contredire, mais j’ai lu un article cette semaine expliquant que le confinement avait encore plus accentué la fracture sociale et que, justement ce sont les classes moyennes qui avaient été le plus épargnées.









Zerdligham a écrit :



Si elle le fait à perte, c’est… bizarre, mais je pense que la responsabilité serait plus à chercher du côté des pressions politiques pour maintenir l’activité déficitaire de certains entreprises para-publiques que du côté d’Amazon qui se contente de prendre le prestataire le moins cher pour faire le travail demandé.





Pression politique ?

Non simplement missions de service publique à effectuer, à moins que tu préfères que les personnes un peu éloignées des centre urbain soient privées d’eau, d’électricite, de la poste et d’Internet.









cyril8 a écrit :



Ai-je dit mal loti ? J’ai dit que les conditions ne faisaient pas d’envieux. Pour le reste je connais un peu l’Ademe et mon opinion, qui n’engage que moi, repose sur des échanges “réels” pas sur des impressions.







Ben la mienne repose sur leur ligne de conduite publique et pas des échanges informels.









Tandhruil a écrit :



Pour le reste, amazon à siphonné les courses rentables et n’a laissé à La Poste que les courses onéreuses et aujourd’hui les économistes viennent nous expliquer qu’amazon est un bienfait. <img data-src=" />.







J’ai demandé une source sur ce sujet.



C’est normal que quand une entreprise se lance sur le commerce en ligne elle se base sur les services de livraison existants (colissimo, dhl, chronopost…). Quand elle lance son propre service de colis, c’est normal qu’elle l’applique en priorité là où la densité de population et le potentiel est le plus grand.



Par ailleurs, la différence entre un contrat et une DSP, c’est que le contrat est entre deux entreprises, la DSP entre une entreprise et l’État. Si la Poste a signé un contrat avec Amazon, c’est que celui-ci lui est profitable. La délégation de service public de la Poste concerne surtout l’activité lettres, laquelle est en forte diminution.









darkjack a écrit :



Respecter le droit du travail n’empêche pas de payer ses salariés une misère tout en leur demandant un rendement épuisant qui usera bien vite tout être humain…







Mandieu… voilà t’y pas qu’il découvre la vie…







Tandhruil a écrit :



Pour les fonctionnaires c’était une boutade…



Pour le reste, amazon à siphonné les courses rentables et n’a laissé à La Poste que les courses onéreuses et aujourd’hui les économistes viennent nous expliquer qu’amazon est un bienfait. <img data-src=" />



C’est un peu le principe du gros balaise qui pète la gueule à tous le mode mange la plus grosse partie du gateau et les faibles le remercie de laisser des miettes afin de ne pas mourir de faim.







Euh… hum… La Poste avait un monopole et quand on lui retire le monopole, il tombe ?

Son problème n’a rien a voir avec la concurrence, hein. C’est bien un prob interne. Une boite qui a besoin d’un monopole pour fonctionner n’a aucun sens économique.







Tandhruil a écrit :



A noter que la collectivité ce ne sont pas les impôts, ce sont les français. Quand tu payes ton recommandé plus cher, c’est pour couvrir le manque à gagner des livraisons rentables d’amazon.

Rien ne se créé, tout se transforme.







En voilà encore un qui croit que l’économie est un vase communicant <img data-src=" />

La richesse se créé.









KP2 a écrit :



Ben la mienne repose sur leur ligne de conduite publique et pas des échanges informels.





Ligne de conduite publique reposant sur des études sourcées et pas sur du ressenti personnel



Depuis un certain temps je compare les prix entre Amazon et les autres = les autres sont de plus en plus souvent moins chers <img data-src=" />



Et puis, le retour facile des produits c’est pas du SAV

&nbsp;








KP2 a écrit :



Euh… hum… La Poste avait un monopole et quand on lui retire le monopole, il tombe ?

Son problème n’a rien a voir avec la concurrence, hein. C’est bien un prob interne. Une boite qui a besoin d’un monopole pour fonctionner n’a aucun sens économique.





Depuis quand les services publiques ont un sens uniquement économique ?

Ah bah oui je sais: chacun pour sa pomme et tout le monde se portera mieux. On devrait faire payer la livraison au km réel parcouru, cela serait plus “juste”.







KP2 a écrit :



En voilà encore un qui croit que l’économie est un vase communicant <img data-src=" />

La richesse se créé.





Ben non la richesse est infinie. J’ai bon ?









Tandhruil a écrit :



Pour le reste, amazon à siphonné les courses rentables et n’a laissé à La Poste que les courses onéreuses et aujourd’hui les économistes viennent nous expliquer qu’amazon est un bienfait. <img data-src=" />



Amazon ne bouffe pas les courses rentables, ça veut rien dire. Amazon a juste mis en place un système de sous traitance plus direct. Discute avec les livreurs sous livraison Amazon Logistics … tu verras de quoi il en retourne.

Quant à La Poste elle livre ce qui lui est remis suivant les accords définis entre eux et Amazon.



Quand Amazon utilise La Poste ça lui coûte plus que son propre service, c’est tout.









KP2 a écrit :



Son problème n’a rien a voir avec la concurrence, hein. C’est bien un prob interne. Une boite qui a besoin d’un monopole pour fonctionner n’a aucun sens économique.







gné ?

La poste a plusieurs secteurs d’acivités (banque postale, FAI…), le problème de la Poste courriers c’est que plus personne n’en envoie, et que la distribution de courriers nécessite de forts frais fixes.

Ce n’est pas le fonctionnement interne qui est en jeu.

D’ailleurs depuis 2011 et l’ouverture du marché, il n’y a pas eu beaucoup de prétendants pour s’attaquer au marché du courrier.



ET ça se dit député ecologie ? la vente en ligne passe par un circuit optimisé, qui fait qu’une camionnette livre des 10aines de client sur la journée. Le petit commerce à l’inverse, chacun prend sa bagnole pour aller en ville polluer le périph et les parkings pour, au final, tourner sur 3-4 emplacements et rentrer bredouille…

Comme d’autres l’ont dit, le souci n’est pas tant Amazon que les grandes surfaces. Amazon fait essentiellement du tort aux librairies (comme les grandes surfaces d’ailleurs), pour le reste, ce qu’on y trouve ne se trouve pas dans les petits commerces.


C’est exactement le même principe que France Haut Débits, mais sans régulation.



Déploiement massif en zone urbaine dense et abandon des zones rurales.

Le principe de La Poste c’est que tout le monde paye le même prix quelle que soit la distance parcourue et la zone couverte. Donc effectivement, les urbains payent pour les ruraux.



Maintenant s’il faut un diplôme en économie pour démontrer qu’il est plus rentable de desservir 50 clients au km que 1 client aux 50 km, désolé, je n’ai pas les compétences.








Rozgann a écrit :



Et tu te bases sur quoi pour dire ça ? Parce que l’ADEME réalise de nombreuses études pour réaliser ce type d’évaluation d’impacts environnementaux. Souvent des Analyses du Cycle de Vie (ACV), qui suivent des normes internationales pour s’assurer qu’on prends bien tout en compte, qui sont revues par des experts indépendants et soumises à consultation des parties prenantes.







L’Ademe est anti-nucléaire, anti-numérique… il manquerait plus qu’ils soient anti-ondes et on aurait le programme EELV.

Toutes leurs précos et “études” sur le numérique, pas exemple, reposent sur des vieilles études moisies et sur The Shift Project qui est un ramassis de bullshit catastrophiste.



Je ne connais pas leur position sur d’autres sujets mais leur position publique et leur comm’ sur ceux-ci sont caricaturales.







Rozgann a écrit :



Les conclusions qui sont citées par Cyril8, elles sont pas sortis d’un trac d’une ONG, elles viennent d’un rapport détaillé qui traitait de l’intérêt du numérique en général, très instructif. Tu peux le trouver ici.

Je veux bien que tu m’indiques où tu trouves quelque chose de malhonnête dans cette étude. Personnellement ça me semble très factuel et plutôt nuancé. Et si tu as une étude aussi détaillée qui montre l’intérêt environnementaux du e-commerce, je suis curieux de la voir. En attendant, je me fie à ce que j’ai trouvé de plus fiable sur le sujet, et c’est cette étude de l’ADEME.







Tu peux te référer a cette étude si tu veux, moi je note 2 choses qui me semble déjà rédhibitoire pour lui donner le moindre crédit :

Y’a pas une seule étude ou une seule personne provenant de l’industrie concernée qui y participe. Je trouve ça assez étonnant… Ça pue la consanguinité.

C’est globalement une méta-étude et la plupart des études analysées sont vieilles de 8 à 10 ans voir plus parfois. Cette étude elle-même date de 2016 d’ailleurs.

On parle de numérique quoi… tout ce qui a plus de 2 ans n’a plus de valeur, hein…









KP2 a écrit :



A ma connaissance, ils respectent les lois du travail autant qu’il est possible de le faire sauf quand un syndicat va trouver une obscure réglementation de tenir à jour un document papier pendant une pandémie menant à la fermeture de tous les entrepôts français.

Réglementation qui n’est respectée par personne dans ce pays mais c’est pas grave, les autres sont pas Amazon, hein…



L’évasion fiscale n’est pas difficile à casser, il suffit de controler. Si controle il y a eu et que rien d’illégal n’a été trouvé alors il n’y a rien à en dire de plus.



L’optimisation fiscale est juste une évasion fiscale légalisée.







letter a écrit :



Aller acheter du matériel dans un petit commerce:

Prendre la voiture. Se rappeler que c’est mal, très mal, car elle n’est pas électrique. Faire 20 km.

Essayer de se garer. Ou renoncer et aller se garer 10km plus loin pour prendre le métro

Arriver au magasin. “Ah, je n’ai pas en stock, je peux commander et vous l’aurez dans 1 semaine”.

Repartir.

Et recommencer une fois ce que l’on cherche livré.



Autant aller en grande surface. Ou autant commander.



J’ai même été frappé il y a 2 semaines en allant chez Darty en voyant qu’il n’y a plus rien non plus en magasin. Tu veux un cable DisplayPort - VGA…. introuvable. Et si c’est un peu urgent (pour une classe, connecter un PC à un vieux video-projecteur), Amazon te le fournit 24h. Peu d’autres le font.



Un câble DP-VGA c’est quand même un truc de niche un peu particulier. Même en boutique informatique ils n’en auront que rarement en stock, à moins d’en avoir eux-mêmes l’utilité…









carbier a écrit :



Depuis quand les services publiques ont un sens uniquement économique ?







Je veux bien l’entendre sur la santé ou l’éducation (quoique ça se discute).

Mais là, on parle d’un service qui n’a rien de spécial…







carbier a écrit :



Ah bah oui je sais: chacun pour sa pomme et tout le monde se portera mieux. On devrait faire payer la livraison au km réel parcouru, cela serait plus “juste”.







Ça ne serait pas idiot effectivement.







carbier a écrit :



Ben non la richesse est infinie. J’ai bon ?







Pas forcément mais si on arrive a en creer assez pour une 10aine de milliards d’être humains, ça sera suffisant.







tpeg5stan a écrit :



gné ?

La poste a plusieurs secteurs d’acivités (banque postale, FAI…), le problème de la Poste courriers c’est que plus personne n’en envoie, et que la distribution de courriers nécessite de forts frais fixes.







Oui, je parle du courrier aussi. (d’ailleurs, le reste ne s’appelle pas La Poste mais La banaque postale, La poste Mobile, etc)







tpeg5stan a écrit :



Ce n’est pas le fonctionnement interne qui est en jeu.

D’ailleurs depuis 2011 et l’ouverture du marché, il n’y a pas eu beaucoup de prétendants pour s’attaquer au marché du courrier.







Ben ouais, parce que c’est foireux effectivement.









Patch a écrit :



L’optimisation fiscale est juste une évasion fiscale légalisée.







OK.

Donc c’est légal, non ? Voulu, rédigé, discuté en commission, débattu en séance par la représentation nationale, non ?

Alors où est le problème ?









Tandhruil a écrit :



C’est exactement le même principe que France Haut Débits, mais sans régulation.



Déploiement massif en zone urbaine dense et abandon des zones rurales.

Le principe de La Poste c’est que tout le monde paye le même prix quelle que soit la distance parcourue et la zone couverte. Donc effectivement, les urbains payent pour les ruraux.



Maintenant s’il faut un diplôme en économie pour démontrer qu’il est plus rentable de desservir 50 clients au km que 1 client aux 50 km, désolé, je n’ai pas les compétences.





Nawak ta généralité, La Poste continue à livrer en zone urbaine dense pour le compte d’Amazon

Et Colissimo utilise aussi à fond les sous traitants









KP2 a écrit :



OK.

Donc c’est légal, non ? Voulu, rédigé, discuté en commission, débattu en séance par la représentation nationale, non ?

Alors où est le problème ?



Donc j’en déduis que tu ne vois absolument aucun problème non plus avec des lois du style de celle contre la cyberhaine, puisqu’elle a été voulue, rédigrée, discutée en commission, et débattue en séance par la représentation nationale.









elticail a écrit :



Nawak ta généralité(…)





Tout à fait d’accord avec toi









Patch a écrit :



Donc j’en déduis que tu ne vois absolument aucun problème non plus avec des lois du style de celle contre la cyberhaine, puisqu’elle a été voulue, rédigrée, discutée en commission, et débattue en séance par la représentation nationale.







Si, ça me dérange et je vote pour ça.

Vote pour faire changer les règles sur les niches fiscales ou tout ce que tu veux mais n’oublie pas qu’elles ne sont pas là pour rien… attention aux conséquences néfastes car il y en a.

Genre, sans niche fiscale, tu peux dire adieu à la politique EnR par exemple… (ceci dit, vu ce que ça coute et vu le résultat, ça ne serait pas un mal)