Un député dépose une loi interdisant les machines à voter

La machine à remonter le temps

Un député dépose une loi interdisant les machines à voter

Un député dépose une loi interdisant les machines à voter

Après le Sénat, c’est au tour de l’Assemblée nationale de recevoir une proposition de loi visant à interdire les machines à voter en France. S’il est aujourd'hui impossible pour les communes de passer des urnes traditionnelles à de tels équipements, quelques villes font encore de la résistance.

C’est un véritable plaidoyer contre les machines à voter que vient de dérouler François Rochebloine, député centriste de la Loire. Au travers d’une proposition de loi déposée mercredi sur le bureau de l’Assemblée nationale, le parlementaire dresse un bilan sévère de ces appareils pourtant autorisés en France depuis 1969. « Le seul intérêt de ces machines à voter est de permettre l’obtention rapide des résultats d’une élection. Cela n’est rien au regard de la nécessaire confiance des électeurs dans le processus électoral et le résultat proclamé » fait ainsi valoir l’élu en guise de conclusion.

Et pour cause, « beaucoup » de Français nourrissent selon lui « des soupçons et des craintes à l’encontre de ces machines ». Dans le viseur du député, se trouvent bien entendu les risques de fraudes. « Rien ne permettra jamais de garantir totalement que la sincérité du scrutin est préservée, sachant qu’en l’état actuel de la réglementation, il est impossible pour un électeur, un assesseur ou un candidat de détecter un dysfonctionnement, une anomalie ou une fraude. De surcroît, il est certain que ni les pannes inhérentes à tout système informatique, ni le risque de malversation ne pourront jamais être ramenés à zéro » argumente-t-il.

Cerise sur le gâteau, le coût de ces machines. « Les économies annoncées, devant résulter de l’utilisation de machines à voter, restent à démontrer : investissement, contrôles, mises à niveau, programmations en vue de chaque tour de scrutin, pour une utilisation restreinte (une élection par an en moyenne), etc. avec le risque d’avoir du matériel très dépassé et obsolète, donc complètement vulnérable » regrette François Rochebloine. Toutes ces critiques sont bien connues. Elles avaient d’ailleurs été synthétisées l’année dernière au travers d’un rapport sénatorial consacré au vote électronique (PDF).

machine vote
Crédits : François et fier de l'être - Flickr (licence: CC by NC 2.5)

Retirer l'autorisation à la soixantaine de villes qui utilisent encore des machines à voter

Résultat, le parlementaire propose de toiletter la législation en vigueur, en abrogeant notamment l’article L57-1 du Code électoral. Celui-ci prévoit que « des machines à voter peuvent être utilisées dans les bureaux de vote des communes de plus de 3 500 habitants ». Sauf que depuis les élections législatives et présidentielles de 2007, aucune nouvelle ville n’est autorisée à s’équiper. Différents incidents étaient effectivement survenus cette année : écarts entre le nombre d’émargements et de votes notamment, sans parler du temps d’attente parfois très long pour les utiliser, etc.

Suite à ce moratoire, seules 64 communes utilisaient cette technique de vote en 2012 – pour 1,1 million d’électeurs concernés. Si cette proposition de loi était adoptée, ces villes devraient donc y renoncer.

Le gouvernement prône le statu quo

Sauf que le gouvernement n’y est manifestement pas favorable. Interrogé par la députée Isabelle Attard, le ministère de l’Intérieur affirmait explicitement le mois dernier qu’il ne souhaitait « pas revenir actuellement sur sa décision de l'arrêt de délivrance de nouvelles autorisations à des communes souhaitant recourir aux machines à voter ».

Pour se justifier, l’exécutif assurait que « l'agrément d'une machine est accordé sur la base du résultat de son examen par des organismes d'inspection agréés par arrêté du ministère de l'Intérieur », et que « les opérations de dépouillement sont entièrement automatisées et sécurisées puisqu'elles ne sont possibles qu'après la mise en oeuvre d'un double dispositif d'authentification électronique, constitué de deux clés actionnées par le président du bureau de vote et un assesseur ».

« Aucun dysfonctionnement remettant en cause la sincérité du scrutin n'a été relevé par l'État ou le juge des élections depuis le début de l'utilisation de ces machines » soulignait enfin la Place Beauvau.

Un bras de fer entre le gouvernement et certains parlementaires pourrait donc s’engager dans les prochaines semaines. Au Sénat, le socialiste Philippe Kaltenbach a effectivement déposé l’année dernière un texte similaire à celui de François Rochebloine (voir notre article). Quand bien même ceux-ci ne seraient pas examinés en séance publique, on peut imaginer qu’ils pourraient ressurgir sous forme d’amendements à différents projets de loi, que ce soit sur des dispositions électorales ou sur le texte préparé par Axelle Lemaire sur le numérique

Pour ceux qui seraient tout particulièrement intéressés par ce sujet, nous pouvons enfin vous conseiller notre émission du 14h42 consacrée au vote électronique.

Commentaires (111)


Il peut agréer ça par tous les organismes qu’il veut, il reste que le citoyen n’a aucun moyen de contrôler ces machines.


Bah, si on paye nos amendes par smartphone, on finira par voter avec ! Après tout, si on considère cette transaction suffisamment fiable, quelle différence avec une transaction de vote ?


Il y a un petit moment que je ne suis plus les sujets politiques, excusez mon ignorance.



Si une vielle est équipée de cette machine à voter, est il prévu une possibilité de ne pas passer par ce moyen et de revenir au vote papier classique ?



Il y a d’autres pays qui ont mis en place le vote version électronique ?

 








Groumfy a écrit :



Bah, si on paye nos amendes par smartphone, on finira par voter avec ! Après tout, si on considère cette transaction suffisamment fiable, quelle différence avec une transaction de vote ?



 

Quand tu paies ton amende tu as un accusé de reception, un numéro de transaction et enfin la preuve du paiement par débit sur ton compte. Quant tu votes par voie électronique sur une machine dont le code source est le plus souvent fermée tu n’as rien !



Et quand bien même tu aurais un “reçu” (je crois que c’est le cas pour certaine), ça ne change pas le problème qu’en tre ton vote et le résultat final personne ne sais ce qu’il s’est passé.








Groumfy a écrit :



Bah, si on paye nos amendes par smartphone, on finira par voter avec ! Après tout, si on considère cette transaction suffisamment fiable, quelle différence avec une transaction de vote ?







Sauf qu’il y en a un qui n’est “qu’un” moyen de payer tes amendes, l’autre constitue l’avenir de ton pays.







xen0m a écrit :



Il y a d’autres pays qui ont mis en place le vote version électronique ?







L’Estonie est connue pour ça. Mais le pays a 20 ans d’avance sur tous les autres pays de l’Europe en matière d’Internet et il y a toujours la possibilité de faire un vote papier.



Actuellement ça pose surtout un problème de suivi. Vu le caractère critique d’un vote, le papier ça reste encore pas mal pour le suivi plutôt que les boites noires que constituent les machines à voter.









neokoplex a écrit :



Et quand bien même tu aurais un “reçu” (je crois que c’est le cas pour certaine), ça ne change pas le problème qu’en tre ton vote et le résultat final personne ne sais ce qu’il s’est passé.





Je suis parfaitement d’accord. Pour le citoyen lambda que je suis avec zéro connaissance informatique je préfère suivre une urne transparente du bureau de vote jusqu’au lieu de dépouillement et observer le dépouillement. Même le con de base peut comprendre. Alors que regarder une machine sortir un ticket je sais pas  comme ça marche.



Non, puis personne ne veut payer ton amende à ta place. Par contre voter à la tienne ou modifier ton vote, ça doit intéresser plus de monde.


C’est vrai que le bourrage des urnes n’existe pas….

C’est vrai aussi que les résultats transmis à la préfecture, et qui sont ensuite re transmis au ministère sont tous systématiquement vérifiés par les électeurs.

C’est vrai que les bulletins sont tous systématiquement recompter (même s’il n’y a pas eu de “litige”)



Ce procès contre la machine à voter est un peu paranoïaque et surtout très naïf.



Vous croyez vraiment que si une fraude à grande échelle doit avoir lieu, le fait de ne pas utiliser de machine à voter l’empêchera ?!



…..


<img data-src=" />



C’est clair.

&nbsp;Si quelqu’un veut mes amendes qu’il n’hésite pas à me contacter.


Mais on en veux pas de vos votes électroniques antidémocratiques et sans aucune transparence (code source fermé pour des raisons de sécurité trololol, qu’est ce qu’on a confiance…).



Le jour ou ça sera mis en place, la on saura que la démocratie est belle et bien morte.








Alain EtCo a écrit :



C’est vrai que le bourrage des urnes n’existe pas….

C’est vrai aussi que les résultats transmis à la préfecture, et qui sont ensuite re transmis au ministère sont tous systématiquement vérifiés par les électeurs.

C’est vrai que les bulletins sont tous systématiquement recompter (même s’il n’y a pas eu de “litige”)



Ce procès contre la machine à voter est un peu paranoïaque et surtout très naïf.



Vous croyez vraiment que si une fraude à grande échelle doit avoir lieu, le fait de ne pas utiliser de machine à voter l’empêchera ?!



…..





Personne n’a dit ça, mais au moins n peut le vérifier, aux états unis les machines à voter ont montrer leur faillibilité.&nbsp;









gazgaz78 a écrit :



Mais

on en veux pas de vos votes électroniques antidémocratiques et sans

aucune transparence (code source fermé pour des raisons de sécurité

trololol, qu’est ce qu’on a confiance…).



Le jour ou ça sera mis en place, la on saura que la démocratie est belle et bien morte.





Même ouvert le citoyen lambda ne peut pas le vérifier le jour du vote.



Si ont veux des machines a voter citoyennes. Ils faut que le code source de la machine soit public et visible avant et après le vote. Et plusieurs puce de contrôle fournis par différent partis qui doivent obtenir le même score. Là on commencera a avoir un truc un peu moins obscure. Actuellement je n’ai absolument pas confiance.


Tu as déjà participé à un dépouillement? Tu sais que tu peu être pendant toute l’élection derrière l’urne.



Alors oui tu peux fraudé. Mais il faut mettre un sacré nombre de personne dans la combine et comme c’est ouvert au public…


Sauf si tu es le seul con à avoir voté pour X et qu’il affiche 0 XD



Sinon oui c’est invérifiable.


Interdire les machines à voter c’est déjà une bonne chose; le plus important serait de ne pas voter pour élire des maîtres, mais de voter nous même les lois ou tirer au sort ceux qui le feront. C’est ça la vraie démocratie.


Avec le vote papier et le décompte manuel, n’importe qui peut s’assurer simplement que tout se passe bien.



Ensuite, il est très facile (ça demande juste de l’organisation) de faire un site communautaire qui recense tous les votes, où chacun peut vérifier les résultats de chaque lieux, et contrôler le total. Et comparer avec la préfecture.



Le vrai soucis, c’est que ce genre de discussions démontrent que personne n’a confiance dans nos politiciens.


Dans ce cas précis ce n’est même pas dans les politiques que je n’ai pas confiance mais dans les vendeurs de machine ainsi que tout les gens qui tourne autour.








Alain EtCo a écrit :



C’est vrai que le bourrage des urnes n’existe pas….

C’est vrai aussi que les résultats transmis à la préfecture, et qui sont ensuite re transmis au ministère sont tous systématiquement vérifiés par les électeurs.

C’est vrai que les bulletins sont tous systématiquement recompter (même s’il n’y a pas eu de “litige”)



Ce procès contre la machine à voter est un peu paranoïaque et surtout très naïf.



Vous croyez vraiment que si une fraude à grande échelle doit avoir lieu, le fait de ne pas utiliser de machine à voter l’empêchera ?!



…..



&nbsp;

&nbsp;Le bourrage d’urne est le fait de fraude sur les listes electorales et c’est très souvent detectés que ce soit papier ou électronique effectivement ça ne changera rien. Et oui, les observateurs des lieux de dépouillements consultent les résultats qui sont transmis par la prefecture vers le ministère c’est d’ailleurs d’autant plus facile que c’est disponible en ligne (et les différents partis font de même). Si tu as assister aux opérations de dépouillement pourquoi recommencer ? S’il y a manifestement une erreur c’est recompté ! D’ailleurs quand tu te trouve à une table de dépouillement et que sur l’urne il y a une différence entre les 4 ou 5 “compteurs” ont recommence le dépouillement de l’urne. S’il y avait fraude massive en vote papier nous ne serions plus en démocratie depuis un petit moment !



C’est de la discrimination envers les machines !


Si tu n’a pas encore vu le 14h42 dédié au sujet <img data-src=" />


Complètement HS mais : ‘tain, un avatar Keen Commander ! <img data-src=" />








Alain EtCo a écrit :



C’est vrai que le bourrage des urnes n’existe pas….

C’est vrai aussi que les résultats transmis à la préfecture, et qui sont ensuite re transmis au ministère sont tous systématiquement vérifiés par les électeurs.

C’est vrai que les bulletins sont tous systématiquement recompter (même s’il n’y a pas eu de “litige”)



Ce procès contre la machine à voter est un peu paranoïaque et surtout très naïf.



Vous croyez vraiment que si une fraude à grande échelle doit avoir lieu, le fait de ne pas utiliser de machine à voter l’empêchera ?!



…..





“On peut frauder avec un système traditionnel, donc autant autoriser un système encore plus opaque”



not sure if trolling…



Je pense que le débat se trouve au delà de l’élément purement électronique.



Un argument pertinent qui est mis en avant est l’aspect financier. Le matériel de vote est amorti depuis des lustre.

Le matériel informatique doit être acheté et remplacé régulièrement. Sans parler des mises à jours dont il faut s’assurer qu’elles sont installés sur TOUTES les machines.



Bref un coût important et des contraintes importantes pour un vote par an.



On voterais plus que ça dans une année, je dirais pourquoi pas.





Après si on veut sécuriser le vote : vote électronique + impression papier qui tombe direct dans l’urne. (possibilité de valider le papier pour être sur). et comptage des votes papier pour vérifier la partie électronique et c’est le vote papier qui a le dernier mot.



Mais si c’est pour faire ça. ça n’apporte rien.


Ce n’est pas un sujet politique.

Peu importe les moyens de voter, tout ce qui importe c’est la confiance qu’on apporte au comptage des votes.

Il a été démontré à maintes reprises que le comptage est parfois victime de malveillance, que ce soit avec un papier ou via une machine à voter.

Mais bon, avant tout ça il faudrait déjà qu’on revienne à un régime démocratique (Constitution Européenne en 2005,&nbsp;Traité de Lisbonne en 2007).


Ça aiderai, mais ça ne suffirai pas. Il faudrait la garantie impossible que le code source exécuté est bien celui vérifié. Contrainte existante non seulement sur l’algorithme de vote, mais aussi sur le compilateur de ce code (sinon on le modifie à la compilation). Et ce pour chaque machine physique (sinon on upload du code différent de celui vérifié).


ayant été plusieurs fois président de bureau de votes avec soit des urnes papiers soit une machine électronique, je suis tout a fait content et sure de la machine électronique … ce ne sont que de simple machine a calculer, arrêter de penser que ce sont de super calculateurs avec un&nbsp; code source …

n’importe quel citoyen a le droit de vérifier le compteur avant le vote (il est meme verifier avec chaque representant de parti … et reverifier après le vote par les memes personnes)

il y a exactement les memes controles de la part de la prefecture qu’avec une urne, avant pendant et après le vote … par contre il n’y a plus besoin de trouver du monde pour dépouiller, ce que plus personne ne veux faire, que la plupart du temps il faut tout recompter a leur place car il y a toujours des erreurs, resultat faut 2h … alors qu’avec la machine resultat apres 15 mn sachant qu’a partir de ce moment ce n’est pas terminer il faut porter les resultats en mairie, les contrôler pour qu’ils soient rapporter en préfecture

il y a antant de contrôle qu’avec du papier, voir plus …


Je suis dans une ville qui utilise ces “machines à voter”.

J’ai pu voter pour le parti pirate grâce à elles.

&nbsp;Sans machine à voter, j’aurai du imprimer le bulletin en allant sur leur site et le mettre dans la petite enveloppe.

Et oui, imprimer des bulletins ça coûte cher et les petits partis n’ont pas les mêmes chances (moyens) que les grands.

Sur les machines à voter, il y a un bouton physique par parti représenté, une équité parfaite, la démocratie quoi…








kong1973 a écrit :



ayant été plusieurs fois président de bureau de votes avec soit des urnes papiers soit une machine électronique, je suis tout a fait content et sure de la machine électronique … ce ne sont que de simple machine a calculer, arrêter de penser que ce sont de super calculateurs avec un&nbsp; code source …

n’importe quel citoyen a le droit de vérifier le compteur avant le vote (il est meme verifier avec chaque representant de parti … et reverifier après le vote par les memes personnes)

il y a exactement les memes controles de la part de la prefecture qu’avec une urne, avant pendant et après le vote … par contre il n’y a plus besoin de trouver du monde pour dépouiller, ce que plus personne ne veux faire, que la plupart du temps il faut tout recompter a leur place car il y a toujours des erreurs, resultat faut 2h … alors qu’avec la machine resultat apres 15 mn sachant qu’a partir de ce moment ce n’est pas terminer il faut porter les resultats en mairie, les contrôler pour qu’ils soient rapporter en préfecture

il y a antant de contrôle qu’avec du papier, voir plus …





T’as raison, c’est bien trop chiant de voter et de vouloir la démocratie. Vite laissons une machine opaque nous dire qui a été élu.









groco a écrit :



Je suis dans une ville qui utilise ces “machines à voter”.

J’ai pu voter pour le parti pirate grâce à elles.

&nbsp;Sans machine à voter, j’aurai du imprimer le bulletin en allant sur leur site et le mettre dans la petite enveloppe.

Et oui, imprimer des bulletins ça coûte cher et les petits partis n’ont pas les mêmes chances (moyens) que les grands.

Sur les machines à voter, il y a un bouton physique par parti représenté, une équité parfaite, la démocratie quoi…





Il s’agit là d’un autre problème (mais tu as raison le financement des partis lors des élections favorise les partis avec une base solide d’électeurs).









xen0m a écrit :



Il y a un petit moment que je ne suis plus les sujets politiques, excusez mon ignorance.



Si une vielle est équipée de cette machine à voter, est il prévu une possibilité de ne pas passer par ce moyen et de revenir au vote papier classique ?



Il y a d’autres pays qui ont mis en place le vote version électronique ?



ca dépend, c’est une vielle électrique, électroacoustique ou acoustique? <img data-src=" />



Comme le dit si bien Richard : “L’écran d’une urne électronique n’est pas une urne”








Alain EtCo a écrit :



C’est vrai que le bourrage des urnes n’existe pas….

C’est vrai aussi que les résultats transmis à la préfecture, et qui sont ensuite re transmis au ministère sont tous systématiquement vérifiés par les électeurs.

C’est vrai que les bulletins sont tous systématiquement recompter (même s’il n’y a pas eu de “litige”)



Ce procès contre la machine à voter est un peu paranoïaque et surtout très naïf.



Vous croyez vraiment que si une fraude à grande échelle doit avoir lieu, le fait de ne pas utiliser de machine à voter l’empêchera ?!



…..



le naïf ici c’est toi.

à ton avis, c’est quoi le plus simple : truquer une machine électronique sur laquelle tu n’as la main sur absolument rien (que ca soit le matériel comme le logiciel), ou bourrer les urnes à la vue de tous?



et surtout même en utilisant le bourrage, je n’ai encore jamais vu un vote papier avec 3500 électeurs dans un village de 300 âmes (avec en prime un vote ultra-majoritairement républicain, alors que le village est historiquement pro-démocrate), contrairement au vote électronique…



Une pure escroquerie, revenons au papier !!!


Rohhh tu es de mauvaise foi, tu vois le mal partout…

alors que le vote papier ça c’est le mal, la y’a de la fraude. Pas besoin possible de frauder avec une telle machine voyons…



Mais on devrait aller plus loin et voter par internet.

&nbsp; Çamarche super bien d’ailleurs, jamais eu de soucis.



edit : je précise que ce message est ironique, sait on jamais :)

Pour moi ces machines sont une véritable aberration quel que soit l’angle envisagé.


Je n’ose à peine y croire. Un député qui propose quelque chose qui va à l’encontre des lobby? J’imagine que cela ne sera pas adopté, mais cela fait chaud au cœur tout de même.

Bravo.








wanou2 a écrit :



Le bourrage d’urne est le fait de fraude sur les listes electorales et c’est très souvent detectés que ce soit papier ou électronique effectivement ça ne changera rien. Et oui, les observateurs des lieux de dépouillements consultent les résultats qui sont transmis par la prefecture vers le ministère c’est d’ailleurs d’autant plus facile que c’est disponible en ligne (et les différents partis font de même). Si tu as assister aux opérations de dépouillement pourquoi recommencer ? S’il y a manifestement une erreur c’est recompté ! D’ailleurs quand tu te trouve à une table de dépouillement et que sur l’urne il y a une différence entre les 4 ou 5 “compteurs” ont recommence le dépouillement de l’urne. S’il y avait fraude massive en vote papier nous ne serions plus en démocratie depuis un petit moment !



justement on ne l’est déjà plus depuis un moment (dans une démocratie on se fait élire par le peuple, pas par des gens qui ont le pouvoir et manipulent le peuple pour que le vent tourne toujours dans la bonne direction).



J’imagine la scene.



Mais non monsieur vous vous trompez, vous avez du cliquer sur le mauvais bouton.








kong1973 a écrit :



il est meme verifier avec chaque representant de parti … et reverifier après le vote par les memes personnes&nbsp;

&nbsp;





Avant 8h et après 18h fonctionnement normal sinon assurer un taux de vote pour le pouvoir en place aux allentour de 63% ^^









Alain EtCo a écrit :



C’est vrai que le bourrage des urnes n’existe pas….

C’est vrai aussi que les résultats transmis à la préfecture, et qui sont ensuite re transmis au ministère sont tous systématiquement vérifiés par les électeurs.

C’est vrai que les bulletins sont tous systématiquement recompter (même s’il n’y a pas eu de “litige”)





Les résultats des grandes élections sont plus suivi que tu ne sembles le croire.

Le comptage étant effectué avec des électeurs lambda au bureau de vote, les résultats sont vites connus de tout le monde aux alentours. Et les chiffres affichés sur l’internet est comparé.

Et certains vérifient la cohérence des chiffres affichés sur internet avec le chiffre global.



Enfin, le bourrage des urnes est souvent réalisé de façon totalement idiote, n’ayant pas de vue sur la réalité des votes. En plus, c’est un procédé “local”, qui fait émerger des soupçons sur des résultats trop forts.



La machine numérique “boite noire” peut permettre d’automatiser la fraude de façon “intelligente” et à grande échelle: donner juste un petit avantage global, en répartissant des zones perdues et gagnées, bref, frauder en mode “furtif”









Patch a écrit :



justement on ne l’est déjà plus depuis un moment (dans une démocratie on se fait élire par le peuple, pas par des gens qui ont le pouvoir et manipulent le peuple pour que le vent tourne toujours dans la bonne direction).





Si le peuple est con c’est son problème pas celui des élites qui en profitent.&nbsp;A la limite je veux bien reconnaitre que nous sommes dans une quasi-ploutocratie (aux sens premier et second&nbsp;du terme).



c’est loin d’être une machine opaque … faut juste se renseigner un peu sur ce type de machine, en gros c’est une calculatrice des années 70 avec une mémoire … arrêter de penser que ce sont des ordinateurs pas d’OS …

l’informatique c est mon taf … je me demande même pourquoi ces machines sont si chères&nbsp; vu le matériel et essai de t’impliquer un peu dans le vote de ta ville, moi une journée de vote c’est 7h-20h avec le vote électronique avant ça allait jusqu’à 22h et ceci de façon bénévole car je considère que c’est mon devoir de citoyen, alors quand je vois des personnes qui se plaignent que c’était mieux avant quand c’était du papier mais que jamais ils ne veulent venir dépouiller les scrutins, faut pas se plaindre déjà ils sont venu voter …


Pas trop d’avis là dessus. Ça ne me concerne pas. Mais les machines à voter, c’est la dernière pelle de terre sur le cercueil de la pseudo-démocratie française. <img data-src=" />








kong1973 a écrit :



c’est loin d’être une machine opaque … faut juste se renseigner un peu sur ce type de machine, en gros c’est une calculatrice des années 70 avec une mémoire … arrêter de penser que ce sont des ordinateurs pas d’OS …

l’informatique c est mon taf … je me demande même pourquoi ces machines sont si chères&nbsp; vu le matériel et essai de t’impliquer un peu dans le vote de ta ville, moi une journée de vote c’est 7h-20h avec le vote électronique avant ça allait jusqu’à 22h et ceci de façon bénévole car je considère que c’est mon devoir de citoyen, alors quand je vois des personnes qui se plaignent que c’était mieux avant quand c’était du papier mais que jamais ils ne veulent venir dépouiller les scrutins, faut pas se plaindre déjà ils sont venu voter …





Pas de bol pour toi, je participe aux dépouillement papiers dans ma ville. Et c’est justement pour ça que je suis contre les machines à voter. Alors oui c’est sur la démocratie demande qq sacrifice (et encore 2h un dimanche est-ce vraiment un sacrifice ?), mais bon peut-être est-ce trop pour toi.



j’aimerais bien parfois avoir 63% de votants … :(

la démocratie a des limites, par exemple&nbsp; le grand prix de formule 1, le match de rugby etc il pleut trop pour sortir ou il faisait trop beau donc on était à la plage mais après les gens se plaignent du mec qui a été élu … mais ne sont pas venus voter








kong1973 a écrit :



c’est loin d’être une machine opaque … faut juste se renseigner un peu sur ce type de machine, en gros c’est une calculatrice des années 70 avec une mémoire … arrêter de penser que ce sont des ordinateurs pas d’OS …

l’informatique c est mon taf … je me demande même pourquoi ces machines sont si chères&nbsp; vu le matériel et essai de t’impliquer un peu dans le vote de ta ville, moi une journée de vote c’est 7h-20h avec le vote électronique avant ça allait jusqu’à 22h et ceci de façon bénévole car je considère que c’est mon devoir de citoyen, alors quand je vois des personnes qui se plaignent que c’était mieux avant quand c’était du papier mais que jamais ils ne veulent venir dépouiller les scrutins, faut pas se plaindre déjà ils sont venu voter …





&nbsp; Si justement tu fais de l’informatique, tu sais que justement un programme est totalement opaque. Il ne montre que ce qu’il veut. On peut bien regarder les sources, mais comment s’assurer que les sources sont bien celle du programme déployé sur la machine ? Et même si ce sont bien les même sources, comment s’assurer que le compilateur les as bien compilé sans faire de modification ?&nbsp; Et on peut continuer sur les sources du compilateur, etc.



Si justement tu fais de l’informatique, tu comprendras facilement que les machines à voter sont des boites noires, dont le citoyen lamba ne peut rien contrôler.



Si pour toi gagner un peu de confort mérite de perdre la sincérité du scrutin, je ne comprend même pas pourquoi tu vas participer au dépouillement.



Il leur suffit de mettre leurs amendements dans la loi Macron, ce fourre-tout qui brasse tous les sujets sans résoudre un seul problème.



Mais ça fait plaisir de voir des parlementaires s’intéresser à ces sujets. Je vote sur ces machin(e)s depuis des années, je n’ai évidemment pas confiance, et je connais même des personnes qui ne vont pas voter our les mêmes raisons, et manquent tellement de confiance qu’elles préfèrent attendre le retour du bulletin papier. Encore un bon coup des politicards pour éloigner les électeurs des enjeux, pleurer le soir des élections devant les chiffres de l’abstention, et s’en réjouir le reste du temps car cela leur laisse les mains libres pour leurs magouilles !


moi la journée de vote c est 7h - 20h … pas 2h et depuis 1995 … donc je sais ce que c’est d’être un citoyen et benevole

&nbsp;bah bravo d’avoir suffisamment de monde&nbsp; pour faire le dépouillement dans ta ville car moi dans une ville de 180 000 habitants il était impossible de trouver 4 personnes dans les 154 bureaux de votes pour dépouiller (meme 2 parfois …) ce qui a fait que nous avons maintenant les machines








kong1973 a écrit :



moi la journée de vote c est 7h - 20h … pas 2h et depuis 1995 … donc je sais ce que c’est d’être un citoyen et benevole

&nbsp;bah bravo d’avoir suffisamment de monde&nbsp; pour faire le dépouillement dans ta ville car moi dans une ville de 180 000 habitants il était impossible de trouver 4 personnes dans les 154 bureaux de votes pour dépouiller (meme 2 parfois …) ce qui a fait que nous avons maintenant les machines



Les 2h correspondent à la durée que tu as dis avoir gagné grâce aux machines à voter.



Et que 154 bureaux pour 180k habitants ? Ca me parait faible. Dans ma ville, chaque bureau a à peine 1000 votants.



Bizarrement on arrive toujours à trouver largement assez de personnes pour le dépouillement dans ma ville. Pour infos y’a 15-16k habitants dans ma ville.



y a pas de programme y a pas d ‘os, ce n’est qu’une calculatrice qui fait +1 a chaque vote et qui a une mémoire interne qui doit même pas faire 1 Mo, totalement indépendante, connecté a rien a part le courant et a une batterie 12v s’il y a une coupure de courant … y a mois de risque de fraude qu’avec le papier ou tu vois le mec qui déchire le bulletin pour le faire invalider etc donc que tu dois le virer car pas confiance en lui








kong1973 a écrit :



moi la journée de vote c est 7h - 20h … pas 2h et depuis 1995 … donc je sais ce que c’est d’être un citoyen et benevole

&nbsp;bah bravo d’avoir suffisamment de monde&nbsp; pour faire le dépouillement dans ta ville car moi dans une ville de 180 000 habitants il était impossible de trouver 4 personnes dans les 154 bureaux de votes pour dépouiller (meme 2 parfois …) ce qui a fait que nous avons maintenant les machines





Du coup vu l’ouverture tardive j’en déduis que tu es dans une grande ville, et il est vrai que dans les plus petites villes, les bureaux ferment à 18h. Et je trouve cette différence anormale, il faudrait fermer les bureaux partout à 18h.&nbsp;









kong1973 a écrit :



y a pas de programme y a pas d ‘os, ce n’est qu’une calculatrice qui fait +1 a chaque vote et qui a une mémoire interne qui doit même pas faire 1 Mo, totalement indépendante, connecté a rien a part le courant et a une batterie 12v s’il y a une coupure de courant … y a mois de risque de fraude qu’avec le papier ou tu vois le mec qui déchire le bulletin pour le faire invalider etc donc que tu dois le virer car pas confiance en lui





Mais une calculatrice à forcément un programme.



Et le genre de machine à voter que tu décris semble vraiment vieux, j’ai bien peur que les machines plus récentes soient plus proches d’un ordinateur “classique”









eliumnick a écrit :



&nbsp;&nbsp;&nbsp;

Bizarrement on arrive toujours à trouver largement assez de personnes pour le dépouillement dans ma ville. Pour infos y’a 15-16k habitants dans ma ville.





Rien que ceux “fournis” par les partis !









wanou2 a écrit :



Rien que ceux “fournis” par les partis !





??









kong1973 a écrit :



j’aimerais bien parfois avoir 63% de votants … :(

la démocratie a des limites, par exemple&nbsp; le grand prix de formule 1, le match de rugby etc il pleut trop pour sortir ou il faisait trop beau donc on était à la plage mais après les gens se plaignent du mec qui a été élu … mais ne sont pas venus voter



&nbsp;

La seule fois ou je n’ai pas voté j’ai donné procuration :)



Pas besoin d’OS pour pouvoir programmer. De la lecture sur ces machines ;-)

Effectivement, on est en dessous du méga, mais il n’y a pas de 3D à calculer.


nous on a les mêmes depuis 2002 et je peux te dire que techniquement c est le strict mini, on nous a montré le système interne à l’époque et honnêtement y a rien dedans bon maintenant je les connais pas toutes je ne parle que pour celles de ma ville








eliumnick a écrit :



??





Ben par exemple lors d’élection municipale quasiment tous les candidats assistent aux dépouillements.









kong1973 a écrit :



c’est loin d’être une machine opaque … faut juste se renseigner un peu sur ce type de machine, en gros c’est une calculatrice des années 70 avec une mémoire … arrêter de penser que ce sont des ordinateurs pas d’OS …

l’informatique c est mon taf … je me demande même pourquoi ces machines sont si chères  vu le matériel





Je ne dirais qu’une chose : mais quel kong !



Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’OS (et est-ce vrai ?) qu’il n’y a pas de programme.

Et un programme ça se modifie. La preuve, il faut faire des “mise à niveau” comme le dit le député.



Strict mini ne signifie pas qu’il n’y a pas de programme.

De plus tu peux aussi modifier les composants internes, saboter la machine (avec un électro aimant par exemple, pas sur que ça marche mais y’a de grande chance)



tu bosses dans l’informatique ?


J’espère que ce n’est pas ce que pensent certains étudiants en informatique maintenant (Ouf ce n’est pas kong1995).








Paladin_Fr a écrit :



Ben par exemple lors d’élection municipale quasiment tous les candidats assistent aux dépouillements.





Par assister tu veux dire “passer dire bonjour” ? J’en ai jamais vu réellement prendre part aux dépouillements.









Z-os a écrit :



J’espère que ce n’est pas ce que pensent certains étudiants en informatique maintenant (Ouf ce n’est pas kong1995).





Normalement tu fais un peu d’assembleur, de programmation de puces lors de tes étude.

Enfin moi j’en ai fais (j’aimais bien ça mais bon jamais refais depuis)



lors de n’importe quelle élection, tous les partis ont le droits de fournir un accesseur qui va parapher la conformité du procès verbal du vote et qui doit aussi vérifier la bonne conformité des votes de la journée qui a le droit de mettre ses objections etc mais qui n’a pas le droit de dépouiller en cas de vote papier


normal ils n’ont pas le droit


Par assister je veux dire rester toutes la journée à surveiller que ça se passe bien et noter le moindre écart pour éventuellement faire une réclamation après.



edit : je pensais qu’ils dépouillaient aussi, mais maintenant que j’y pense les collègues qui ont été candidat effectivement ils n’ont pas dépouillé, par contre ils ont assistés.








eliumnick a écrit :



Par assister tu veux dire “passer dire bonjour” ? J’en ai jamais vu réellement prendre part aux dépouillements.





Normalement, pour les municipales, étant les premiers concernés, ils devraient être les premiers à être assesseurs. Or même aux municipales, il devient difficile d’avoir un nombre de personnes convenable.





Paladin_Fr a écrit :





<img data-src=" />



oui un peu que je bosse dans l’informatique … les machines sont scelles après chaque verif avant chaque votes par tous les partis représentés&nbsp; il est impossible d’accéder au système pendant le vote … je vois pas qui va modifier ou saboter la machine








kong1973 a écrit :



oui un peu que je bosse dans l’informatique … les machines sont scelles après chaque verif avant chaque votes par tous les partis représentés  il est impossible d’accéder au système pendant le vote … je vois pas qui va modifier ou saboter la machine





Le problème du piratage, ce n’est pas une question de pouvoir le faire pendant le vote, c’est de pouvoir le faire avant ou après.



Quand tu as une machine avec un firmware dont le détail n’est pas public, rien ne peux garantir qu’il n’y a pas du code destiné à modifier le résultat quelque part.



Pour être parfaitement sûr, il faudrait auditer le code de tout ce qui est installé sur ces machines avant chaque vote et surveiller tous les accès à cette machine, ce qui n’est techniquement pas faisable.



ok mais les mallettes sont entreposés dans un pièce sécurisé (ok peut être pas dans toutes les villes …),&nbsp; c’est le même firmware depuis 2002 dans celle de ma ville, il n’y a qu’un port serie qui n’est&nbsp; accessible qu’en enlevant les scelles … et tous les ans il est possible a tous les citoyens de voir la machine electronique (demonté) et explication du fonctionnement mais y a pas foule qui vient …








kong1973 a écrit :



ok mais les mallettes sont entreposés dans un pièce sécurisé (ok peut être pas dans toutes les villes …),&nbsp; c’est le même firmware depuis 2002 dans celle de ma ville, il n’y a qu’un port serie qui n’est&nbsp; accessible qu’en enlevant les scelles … et tous les ans il est possible a tous les citoyens de voir la machine electronique (demonté) et explication du fonctionnement mais y a pas foule qui vient …





Savoir comment la machine fonctionne n’apporte aucune garantie sur ce que la machine fait réellement.









kong1973 a écrit :



ok mais les mallettes sont entreposés dans un pièce sécurisé (ok peut être pas dans toutes les villes …),&nbsp; c’est le même firmware depuis 2002 dans celle de ma ville, il n’y a qu’un port serie qui n’est&nbsp; accessible qu’en enlevant les scelles … et tous les ans il est possible a tous les citoyens de voir la machine electronique (demonté) et explication du fonctionnement mais y a pas foule qui vient …





Oui mais pour comprendre le fonctionnement de la machine ( au niveau firmware), il faut que le citoyen en question&nbsp; soit un technicien. Or pour compter non. Qu’est ce qui garantie que le firmware n’est pas modifié entre deux élection? Qui garantie que les scellés ne sont pas ouvert entre deux élections ? D’ailleurs qui peut ouvrir ces scéllés en dehors despériodes d’éelections ? Est-ce qu’il faut deux personnes différentes pour les ouvrir ?



PArdon mais comme tu te vantes de faire de l’info et que tu dis quelques phrases plus loin qu’il n’y ap as de programmes dans ces machines je me demande si tu comprend bien le concept de firmware et de programme. Tu fais quoi dans l’informatique ? Non parce que tu utilises cela comme argument d’autorité c’est un peu osé.









ben5757 a écrit :



Oui mais pour comprendre le fonctionnement de la machine ( au niveau firmware), il faut que le citoyen en question  soit un technicien. Or pour compter non. Qu’est ce qui garantie que le firmware n’est pas modifié entre deux élection? Qui garantie que les scellés ne sont pas ouvert entre deux élections ? D’ailleurs qui peut ouvrir ces scéllés en dehors despériodes d’éelections ? Est-ce qu’il faut deux personnes différentes pour les ouvrir ?





+1



Il y a forcément une maintenance sur les appareils, ils ne sont pas rangés sous scellé entre chaque élection, il faut bien la reprogrammer pour chaque nouveau scrutin, et tout ça, c’est inaccessible au citoyen, contrairement au papier, pour lequel il suffit juste de savoir compter.









ActionFighter a écrit :



+1



Il y a forcément une maintenance sur les appareils, ils ne sont pas rangés sous scellé entre chaque élection, il faut bien la reprogrammer pour chaque nouveau scrutin, et tout ça, c’est inaccessible au citoyen, contrairement au papier, pour lequel il suffit juste de savoir compter.





De toute façon, il faut que” n’importe qui puisse vérifier, or une grosse majorité de la population n’ont pas les compétences pour vérifier le code. Donc laisser la vérification à d’obscures experts.









metaphore54 a écrit :



De toute façon, il faut que” n’importe qui puisse vérifier, or une grosse majorité de la population n’ont pas les compétences pour vérifier le code. Donc laisser la vérification à d’obscures experts.





<img data-src=" />



Conclusion : le vote électronique, c’est à mettre à la corbeille.



Et on parle même pas du cas de panne bête et simple qui fait qu’on perd d’un coup tous les votes d’une machine








wanou2 a écrit :



Si le peuple est con c’est son problème pas celui des élites qui en profitent. A la limite je veux bien reconnaitre que nous sommes dans une quasi-ploutocratie (aux sens premier et second du terme).



vu que c’est le monde de la finance qui est actuellement aux commandes, tu peux enlever le quasi <img data-src=" />









Crillus a écrit :



L’Estonie est connue pour ça. Mais le pays a 20 ans d’avance sur tous les autres pays de l’Europe en matière d’Internet et il y a toujours la possibilité de faire un vote papier.





Plus pour longtemps.

Y a un certain mégalo d’un pays limitrophe qui va bientôt mettre fin à tout ça



la seule “programmation” c’est mettre le nom des candidats et le nom de l’élection sur une mémoire externe qui est mise que le jour de l’élection, contrôle par tous le monde et remise le soir pour contrôle par la prefecture

et l’informatique oui je connais comme ça, juste un peu … je suis suis&nbsp; analyste systeme aix linux windows dans une boite d’info depuis 15 ans








kong1973 a écrit :



la seule “programmation” c’est mettre le nom des candidats et le nom de l’élection sur une mémoire externe qui est mise que le jour de l’élection, contrôle par tous le monde et remise le soir pour contrôle par la prefecture

et l’informatique oui je connais comme ça, juste un peu … je suis suis&nbsp; analyste systeme aix linux windows dans une boite d’info depuis 15 ans



J’aimerais voir ça que tout le monde peut contrôler. Le pékin moyen n’a pas les compétences et hors de question de faire confiance à un quelconque spécialiste que je ne connais pas.









kong1973 a écrit :



la seule “programmation” c’est mettre le nom des candidats et le nom de l’élection sur une mémoire externe qui est mise que le jour de l’élection, contrôle par tous le monde et remise le soir pour contrôle par la prefecture

et l’informatique oui je connais comme ça, juste un peu … je suis suis  analyste systeme aix linux windows dans une boite d’info depuis 15 ans





Mais tu as beau dire ce que tu veux, tant que ce n’est pas moi qui audite le code (après 5 années de formation en sécurité pour avoir le niveau de le faire), qu’il le compile et qui l’installe, je ne croirai rien.



Tes propos, et l’expérience dont tu ne prévaut ne sont en aucun cas une preuve de la fiabilité de ces machines.









Patch a écrit :



vu que c’est le monde de la finance qui est actuellement aux commandes, tu peux enlever le quasi <img data-src=" />





J’utilise quasi car ce ne sont pas eux qui sont directement élu mais des gens qui sont à leur botte volontairement ou non. Je pense que certains dans nos politiques&nbsp;sont sincèrement contre ces gens mais se font bourrer tellement le mou qu’ils pensent que les milieux financiers sont indispensables !









wanou2 a écrit :



J’utilise quasi car ce ne sont pas eux qui sont directement élu mais des gens qui sont à leur botte volontairement ou non. Je pense que certains dans nos politiques sont sincèrement contre ces gens mais se font bourrer tellement le mou qu’ils pensent que les milieux financiers sont indispensables !



le pb étant que le milieu financier n’a absolument rien d’indispensable, ce sont simplement des parasites qui en plus brouillent les marchés mondiaux au détriment de tous (sauf eux)… :/



Oui au fait, j’ai oublié de préciser que des bureaux de votes, j’en ai tenu quelques uns.. comme assesseur ou comme président.

Et de la théorie à la pratique, c’est comme toujours… Si tu sais ce qui se passe dans le bureau, au moment du dépouillement… Rien ne te permet ensuite de vérifier si tout est correctement transmis… Rien, sauf à me prouver le contraire par la pratique…. Il n’y a pas un seul parti qui va vérifier le décompte en préfecture. Pas un. Alors coté citoyen….



On peut tout faire. Surtout quand on sait que “l’édifice” de la démocratie ne repose en fait que sur la confiance que ses électeurs ont en elle.



Or la confiance des electeurs aujourd’hui…. Bof…. Sans compter la participation aux élections.



Oui, je maintiens que vouloir faire un procès aux machines à voter c’est “jouer à se faire peur” et détourner le regard des vrais problèmes…. Participation au vote, représentativité etc….

&nbsp;


Pas la peine de surinterpréter ce que je dis….



Autant continuer à jouer à se faire peur en faisant un procès inutile aux machines à voter….



Surtout qu’en terme de légitimité, une élection qui au final ne compte qu’en suffrage exprimer quoi…. 20 % de la population c’est super représentatif…..



Plutôt que de pleurez sur les machines, pleurez sur l’abstention….








kong1973 a écrit :



la seule “programmation” c’est mettre le nom des candidats et le nom de l’élection sur une mémoire externe qui est mise que le jour de l’élection, contrôle par tous le monde et remise le soir pour contrôle par la prefecture



et l'informatique oui je connais comme ça, juste un peu ... je suis suis&nbsp; analyste systeme aix linux windows dans une boite d'info depuis 15 ans







Justement les mémoires externes peuvent contenir absolument tout et n’importe quoi. Comme évoqué plus haut un programme ultra basique qui fait “nickel ce qu’il faut jusquà 8h du mat le jour de l’élection” pour passer les tests, puis biaise les résultats entre 8h et 20h et refonctionne nickel ensuite ça prend une demi-heure à coder proprement. Et à partir du moment où le code source n’est pas accessible personne n’a le moindre moyen de savoir.



Après si on passe au dessus de la paranoïa, je trouve que la machine à voter est une ineptie à l’heure d’internet et du paiement des impôts en ligne.

Franchement ils feraient un site de vote en ligne et ça serait suffisant. Tu votes via ton compte unique citoyen (le même que pour tes impôts, ta sécu, ta retraite… on peut toujours rêver :)

Et pour ceux qui n’ont pas le net chez eux ou un membre de leur famille, ben tu gardes des bureaux de vote ouverts avec le(s) PC de l’école ou du secrétariat de la mairie ou je ne sais quoi et c’est plié.

Mais bon j’imagine qu’on a une boîte privée qui cherche à pousser ses machines à voter (investissement, entretien, mise à jour, … avec un bon gros contrat juteux de plusieurs millions d’euros annuel)… là on peut pas rivaliser









Alain EtCo a écrit :



Pas la peine de surinterpréter ce que je dis….



Autant continuer à jouer à se faire peur en faisant un procès inutile aux machines à voter….



Surtout qu’en terme de légitimité, une élection qui au final ne compte qu’en suffrage exprimer quoi…. 20 % de la population c’est super représentatif…..



Plutôt que de pleurez sur les machines, pleurez sur l’abstention….





Disons que l’utilisation de ces machines va plus dans le sens “aggraver la crise de confiance”.



c’est clair qu’en tant que président de bureau de vote, c ‘est moi qui suis responsable de la bonne conduite du scrutin dans le bureau avec le contrôle des accesseurs et du personnel municipal, après on donne les résultats (PV) à la mairie qui collecte et retransmet a la préfecture, impossible de savoir s’il y a magouille ensuite ou pas mais il ne faut pas oublier qu’il y a quand même des gens qui surveille aussi a ce niveau


il ne faut pas raisonner informatique avec les machines a voter ce ne sont vraiment que de simple calculatrice (enfin celle dans ma ville) la mémoire ou sont stocké les résultats est a un format propriétaire

pour tricher il faudrait qu’une personne enlève la mémoire pendant qu il vote (et donc démonte une partie de la machine sans que personne s’en aperçoive&nbsp; …) ai la complicité du constructeur pour avoir le connecteur&nbsp; pour changer les chiffres dans la mémoire sans changer le nombre de votant remonte le tout sans que toujours personne s’en aperçoive … ça me semble un peu trop “mission impossible”








Alain EtCo a écrit :



Oui, je maintiens que vouloir faire un procès aux machines à voter c’est “jouer à se faire peur” et détourner le regard des vrais problèmes…. Participation au vote, représentativité etc….





En même temps si on résoud ces problèmes et que tout le monde se met à voter sur des machines électroniques c’est pas mieux non plus…



En gros ta dernière phrase là j’ai l’impression que tu veux dire : “puisque de toute façon tout le monde se fout de la démocratie autant la foutre à la poubelle et qu’on arrête de faire chier les gens avec ça”.



Voici un excellent projet de loi. Et j’ai rarement l’occasion d’écrire ça. Interdisons ces saletés de boîtes noires.








kong1973 a écrit :



il ne faut pas raisonner informatique avec les machines a voter ce ne sont vraiment que de simple calculatrice (enfin celle dans ma ville) la mémoire ou sont stocké les résultats est a un format propriétaire

pour tricher il faudrait qu’une personne enlève la mémoire pendant qu il vote (et donc démonte une partie de la machine sans que personne s’en aperçoive  …) ai la complicité du constructeur pour avoir le connecteur  pour changer les chiffres dans la mémoire sans changer le nombre de votant remonte le tout sans que toujours personne s’en aperçoive … ça me semble un peu trop “mission impossible”





En gros les machines à voter dans ta ville ce sont juste des circuits électriques reliés à une mémoire et qui provoquent un +1 sur la zone mémoire à laquelle ils sont reliés quand ils sont activés? C’est ça? Et comment tu t’assures que ça se passe bien à chaque fois? C’est redondé? Il y a des tests de performances qui sont fait? Le système est validé comment? Il y a des rapports de validation publique quelque part? D’ailleurs il y a de la doc quelque part sur le fonctionnement de ces machines?



(et au passage le format propriétaire ne garantit aucune sécurité sur le long terme, à moins que le format ne soit changé juste avant chaque élection, et encore…)









polytan a écrit :



Ensuite, il est très facile (ça demande juste de l’organisation) de faire un site communautaire qui recense tous les votes, où chacun peut vérifier les résultats de chaque lieux, et contrôler le total. Et comparer avec la préfecture.&nbsp;





Tout à fait!

Une vraie démocratie est une démocratie directe. Et une démocratie directe n’est techniquement possible que dans une petite cité-état avec des gens qui n’ont ni boulot, ni rien à foutre de leur vie OU BIEN avec des technologies de votes rapides à faire depuis chez soi, en 15 minutes (le temps de réfléchir un peu quand même :) &nbsp;).



Bien sur il serait trop facile de contrôler tout ce système.

Mais peu importe le code, il pourra toujours être hacké, seules les données et le résultat final comptent. &nbsp;Il faut que toutes ces données de vote soient totalement libres et accessibles, que n’importe qui peut recalculer le compte final et vérifier son propre vote.&nbsp;

Cela signifie que tout le monde pourra connaitre le vote de son voisin. Mais où est la démocratie si les gens n’assume même pas leurs choix.

&nbsp;



Je réfléchissais justement à cet aspect : association du vote à une personne. Ca semble nécessaire pour l’aspect contrôle (vérifier que mon vote a bien été enregistré pour la bonne personne, le bon parti) mais du coup forcément ça créé ce côté “dossier à charge” où le gouvernement a clairement accès à l’info de pour qui tu as voté… ce qui peut être problématique si jamais on te prends un jour pour un terroriste et qu’en plus tu as voté pour un parti extrémiste par exemple…



Quand à rendre public les résultats nominatifs, c’est un vaste débat. En théorie ça ne devrait poser aucun problème… en pratique aie aie aie… Je vois bien le recrutement pour un boulot : “Alors on un CV de Monsieur Machin… Dédé, va voir pour qui il a voté aux présidentielles… aie, non encore un péquenot de vert qui va nous casser les c*uilles avec les légumes pas bio de la cantine, laisse tomber on va prendre l’autre candidat”.

Et bien sûr tous les dérivés qui vont avec…

&nbsp;

C’est bête car pour s’assurer que mon vote a bien été pris en compte de manière exacte il faudrait que je puisse le contrôler de manière anonyme (et non pas en me loguant comme étant “moi”, sinon on peut facilement me rafficher le vote que j’ai effectué (stocké dans une base de données parallèle) alors que le vote enregistré et comptabilisé en est un autre.



C’est clair que c’est pas simple comme problématique&nbsp; à partir du moment où tu doutes de la confiance du système.


Au contraire, le secret du scrutin est une des bases de la démocratie.

Un vote publique entraîne toujours des pressions, des rancunes, des représailles, etc.


Le 23/01/2015 à 15h46