SFR-Numericable : la méthode Drahi pour remettre dans le droit chemin « la fille à papa »

SFR-Numericable : la méthode Drahi pour remettre dans le droit chemin « la fille à papa »

L'addition s'il vous plait !

Avatar de l'auteur

Sébastien Gavois

Publié dansSociété numérique

01/06/2015
92
SFR-Numericable : la méthode Drahi pour remettre dans le droit chemin « la fille à papa »

Patrick Drahi était mercredi à l'Assemblée nationale pour une audition devant la Commission des affaires économique. Durant un peu plus de deux heures, le patron d'Altice, de Numericable-SFR et de Virgin Mobile, entre autres, a détaillé sa stratégie sur le court et long terme, en répondant aux question des parlementaires, non sans lancer quelques piques vers ses concurrents.

Le 27 novembre dernier, Numericable (qui appartient à Altice) mettait la main sur SFR. Les changements sont rapidement arrivés, notamment avec des hausses de tarifs et des baisses de services.

Quelques mois plus tard, le couperet tombe avec la publication des chiffres du premier trimestre : un demi-million de clients en moins, mais avec un EBITDA en nette augmentation. Néanmoins, des voix s'élèvent contre le management de Drahi, que ce soit du côté des sous-traitants, des fournisseurs et mêmes des syndicats.

Tous ces sujets ont été abordés, parfois crument, par le patron du groupe qui était auditionné mercredi par la Commission des affaires économiques.

Drahi, la dette de 10,7 milliards en France et les notations en guise d'introduction

« Je contrôle 63 % du capital de mon entreprise […] C’est un contrôle important qui permet d’avoir une façon de gérer un petit peu différente des grands groupes, où en réalité le directeur est responsable, mais pas forcément coupable parce que ce n’est pas son entreprise » commence-t-il par annoncer en guise de préambule.

« Les entreprises se sont endettées, non pas pour financer des pertes d’exploitation, comme certains, non pas pour distribuer des dividendes, comme d’autres, mais pour assurer, assumer et financer une croissance très forte ». Les piques adressés à ses concurrents sont donc arrivées rapidement, et cela va continuer dans la suite de son intervention.

La question de la dette (10,7 milliards d'euros en France, mais près de 25,6 milliards d'euros au total) est ensuite posée sur la table, notamment pour parler du rachat manqué de Time Warner Cable aux États-Unis. À ce sujet, Drahi annonçait d'ailleurs que passer de 30 à 70 milliards de dette ne l'inquiétait pas outre-mesure et que de grandes banques, notamment françaises et américaines, étaient même prêtes à le suivre dans cette aventure.

Que Moodys s'interroge sur une éventuelle baisse de la note d'Altice ne l'inquiète pas non plus, même si on le voit mal affirmer le contraire. Quoi qu'il en soit, il annonce à la Commission être passé d’un ratio d’endettement de 3,7 à 2,9x au bout de quatre mois. « Donc on est redescendu au même niveau d’endettement que nos concurrents, sauf qu’on n’a pas tout à fait la même trajectoire. Ce qui va à la fois nous permettre d’investir et à la fois de réduire notre endettement ».

Une chose est sûre, il faut pour cela que Numericable-SFR continue sur sa lancée, et il faut également que l'hémorragie d'un demi-million de clients du dernier trimestre soit moins importante sur le reste de l'année pour éviter la déconvenue.

La qualité de SFR était en perte de vitesse, Drahi en prend acte et annonce du changement

« SFR est vu, ou était vu comme une entreprise qui fait du mobile et qui est le challenger de l’opérateur national de très bonne qualité, très performant, et une énorme machine à générer du cash, qui d’ailleurs servait fort bien son actionnaire chaque année ». Mais 2012 était l'année du changement avec l’arrivé du quatrième opérateur mobile qui a créé « un tsunami » selon le dirigeant.

Pour lui, le choc était rude pour une entreprise « habituée à vivre dans l’opulence » et qui a dû faire face à une importante baisse des prix. « Ce malaise, ce n’est pas forcément nous qui l’avons créé » annonce-t-il en préambule de ses réponses sur le mal-être de certains salariés chez Numericable-SFR.

« Dans le mobile, on doit bien reconnaitre que SFR a arrêté d’être le challenger technologique du marché. La qualité technique sur le réseau SFR n’est plus à la hauteur ». Pour faire une métaphore footballistique, Patrick Drahi annonce un passage en troisième division pour l'opérateur, mais avec les mêmes joueurs et un engagement de les garder lors du rachat.

Du coup, il a décidé de changer l’entraineur, autrement dit une nouvelle équipe dirigeante, mais en très peu de temps : « je n’ai pas pris trois mois pour le faire, j’ai pris une semaine ».

Les conditions de travail s'améliorent selon Patrick Drahi, mais cela prend du temps

« Les salariés, oui ils ne sont pas heureux, mais cela s’améliore » affirme-t-il. Pour arriver à son but, il a mis en place de nouveaux managers, avec un système de prise de décision rapide qui permet d’avancer simplement.

« Ça les gens ils aiment, moi je peux vous dire que mes collaborateurs qui sont en contact direct avec nos équipes sont heureux, beaucoup plus heureux qu'avant ». Un point sur lequel le syndicat de cadres CFE-CGC ne semble tout de même pas être sur la même longueur d'onde. Pour ce dernier, suite au rachat de SFR par Numericable, le bilan de la situation est différent : « Aucune communication n’a été faite, les salariés de SFR ont travaillé sans direction claire : faire, défaire, refaire dans un climat lourd de défiance du fait du départ de nombreux directeurs de SFR ». 

Reçu par Éric Denoyer le 16 avril, le syndicat précise que le groupe « a reconnu que la mise en place des nouvelles méthodes de travail avait créé de l’inquiétude. Désormais, il faut rétablir la confiance avec tous les salariés de SFR en reconnaissant l’humain comme facteur essentiel de la réussite du projet d’entreprise ». Drahi a d'ailleurs rebondi lors de son audition : « Maintenant, pour que ça descende auprès des 17 000 collaborateurs, ça prend du temps » ajoute-t-il.

Dans le même temps, il indique la mise en place d'une prime d’investissement pour l’année prochaine, détaillée en partie par le syndicat CFE-CGC. À voir dans quelques mois ce qu'il en sera exactement.

Quid de la stratégie du nouveau groupe ? La réponse est simple : le fixe

La nouvelle stratégie de Patrick Drahi pour SFR est claire : « aller dans le fixe ». Afin d’apporter de l’eau à son moulin, il indique que « 70 % des usages mobiles se font depuis un point fixe », ce qui ne signifie pas pour autant qu'ils passent obligatoirement par une ligne fixe (via du Wi-Fi par exemple). Ils peuvent tout aussi bien passer par les réseaux mobiles. « C’est le fixe qui fera la différence. Le fixe c’est la fibre, il n’y a pas la fibre 2G, 3G, 4G, 5G, 6G. Il y a la fibre, point barre ».

Une déclaration plutôt surprenante de la part du dirigeant, qui s'est présenté lui-même comme étant un ingénieur dès le début de son audition. C'est en effet une manière bien élégante de mettre de côté toutes les disparités entre le câble et la fibre (principalement le FTTLA et le FTTH). Et même si l'on reste sur le câble en lui-même en laissant de côté la fibre optique FTTH, il y a des différences de normes (DOCSIS 1.0, 1.1, 2.0, 3.0 et 3.1), mais aussi de débits.

Certaines zones de Numericable sont ainsi à 30 Mb/s seulement, d’autres à 100, 400 et jusqu’à 800 Mb/s. Dans tous les cas, le Gb/s proposé par Free, Numericable-SFR et Orange sur leurs offres fibre n’est pas (encore ?) disponible sur le câble coaxial. De même, il ne faudrait pas laisser de côté l'upload, qui ne dépasse par exemple pas les 1 ou 2 Mb/s avec le câble... alors qu'il est souvent supérieur à 50 Mb/s, voire 200 Mb/s en fibre.

Fibre optique et câble ? C'est la même chose... ou presque... ou pas

Plus tard, il indique qu'en interne il ne parle même pas de FTTH ou de FTTB, mais de FTTx. « Là où vous n'avez pas de réseau, vous tirez du FTTH. C'est ce que fait SFR, c'est ce que fait Orange ». Mais, selon lui le câble coaxial serait suffisant « pour assurer les débits pour les 10, 15, 20 prochaines années ».

Afin de conquérir l'auditoire de l'Assemblée nationale, il propose une expérience didactique avec deux gaines mises sous le nez de la Commission : « ça c'est du câble coaxial et ça c'est du câble de fibre optique, dans les deux cas ça s'appelle du câble » (sic). Mais, même en partant de ce constat extrême, on ne comprend du coup pas la logique qui pousse Numericable-SFR à parler d'offre « fibre » pour ses forfaits alors qu'il s'agit parfois du câble, parfois de la fibre. Bref, si le but est d'entretenir un certain flou autour du câble et de la fibre, c'est réussi. 

Patrick Drahi n'est par contre pas revenu sur la mise en avant systématique de son réseau câble, au détriment de la fibre optique, à tel point qu'on se retrouve parfois avec une offre avec quelques dizaines de Mb/s alors que du Gb/s est disponible à la même adresse.

La guerre des prix : non merci !

Il enchaine ensuite avec un autre pan important de sa stratégie : « Il faut se battre [NDLR : sur les prix] pour garder les clients : ce n’est pas une bonne stratégie. Il faut se battre pour offrir mieux aux clients. Ce n’est pas en cassant les prix qu’on va les garder ». 

Comme nous l’avons détaillé à plusieurs reprises, plusieurs augmentations de prix se sont succédées depuis le 27 novembre, quitte parfois à obliger les clients à prendre une option supplémentaire et obligatoire avec la télévision. En tout cas, ce n’est pas non plus en haussant les prix qu’on les garde, puisque le bilan du premier trimestre fait état de quasiment un demi-million de pertes.

« Je refuse de rentrer dans la politique de brader les prix. Les clients qui font la stratégie de la porte tournante dans un magasin (vous entrez, vous sortez, vous entrez, vous sortez), qui passent d’un opérateur à un autre, je n’en veux plus », simple question de rentabilité pour le dirigeant. « On dépense 200 ou 300 euros pour capturer le client, il dure un mois, un mois et demi. On perd de l’argent ». Sa position sur ce point, au moins, est on ne peut plus claire.

« Les gens disent que Drahi a perdu des clients. Ben oui, sauf que moi je gagne de l’argent quand mes concurrents en perdent. Moi je préfère perdre quelques clients et gagner de l’argent, parce qu’à long terme je suis quand même un petit peu mieux loti que celui qui dit 'Regardez combien j’ai gagné de clients, mais ne regardez surtout pas combien j’ai perdu d’argent' ». « Vous verrez qu’au deuxième trimestre ça va beaucoup mieux » assène-t-il.

Là encore, il s'agit d'une pique lancée vers Bouygues Telecom et Orange, qui ont tous les deux gagné des clients sur les trois premiers mois.

Plan très haut débit, merci qui ? Merci Patrick Drahi

« C’est grâce à Numericable et SFR, et plus modestement les managers qui sont ici, que les 12 millions de foyers équipés en fibre très haut débit en France en 2017, seront effectivement équipés en très haut débit. Jamais cet objectif n'aurait pu être tenu avec le SFR de l’époque ou un quelconque autre acteur ». Patrick Drahi joue ici la notion de très haut débit qui est fixée à 30 Mb/s seulement par l'ARCEP, contre 60 Mb/s sur le mobile.

La donne serait évidemment différente avec du très haut débit à 100 Mb/s par exemple, voire 1 Gb/s, ou bien avec un critère prenant également en compte l'upload. Toujours aussi sûr de lui, Patrick Drahi annonce ensuite : « On a une cadence de modernisation de notre réseau et d'extension en fibre optique sur nos zones non couvertes qui est le plus élevé de France », avant de renchérir : « Depuis 2005, les seuls qui investissaient massivement dans le très haut débit, c’était nous ».

Lors de la dernière assemblée générale des actionnaires d'Orange, quelques heures plus tard, Stéphane Richard avait un tout autre discours. Selon lui, les deux tiers du réseau de fibre optique français sont déployés par l'opérateur historique. Un chiffre encore difficile à vérifier mais qui confirme une réalité : si Numericable peut se targuer de bons chiffres en très haut débit (définition ARCEP) avec le câble, c'est bien Orange qui mène les déploiements de fibre optique dans le pays, pour des débits bien supérieurs. 

Afin d'enfoncer le clou, l'ARCEP a récemment publié un communiqué de presse où elle indiquait que le million d'abonnés FTTH était dépassé pour la première fois.

Des impayés et des baisses imposées aux sous-traitants ?

Patrick Drahi enchaine ensuite avec le cas de ses sous-traitants et de ses fournisseurs qui revient régulièrement dans la presse, avec, semble-t-il une demande (plus ou moins imposée selon les sources) d'une baisse de 30 % environ des factures. Il explique que « en réalité, ceux qui nous suivent, ce sont les vrais bons […] les autres ce n’est pas forcément les meilleurs [...] Certains fournisseurs ne veulent pas bouger parce qu’ils sont habitués à se servir sur une entreprise qui gagnait 4 milliards par an. C’est terminé ça » tonne-t-il. 

Il ajoute que ceux qui ont décidé de le suivre gagnent désormais plus d’argent, « même s’ils en gagnent moins sur une certaine partie », ils auraient du coup des marchés supplémentaires avec plus de responsabilité. Patrick Drahi en conclut donc qu'ils seraient même gagnants. Reste à voir si tout le monde l’entend de la même oreille.

Pour préciser encore un peu plus sa pensée, il utilise de nouveau une métaphore : « SFR c'était la fille à papa. C'est-à-dire qu'elle dépensait, elle achetait des choses, elle passait la journée en ville, elle dépensait de l'argent, mais ce n’était pas elle qui payait les factures », à la fin du mois c'était la maison mère qui « payait rubis sur l'ongle ».

« Moi, ma fille elle ne fait pas comme ça. Avant de dépenser, je vérifie ce qu'elle dépense » et il a donc décidé de retirer les pouvoirs d'engagement à l'ensemble des collaborateurs et le système a été centralisé afin de mettre en place des vérifications. Pour lui, il n'y a pas de problème de fond et, concernant les sous-traitants, il affirme « qu'il n'y a aucun impayé [...] Il arrive qu'il y ait un retard de paiement sur certaines choses car on n'a pas eu le temps d'étudier l'affaire  ». Il faudra voir si cette annonce fera réagir les principaux intéressés.

Voici là encore un exemple concret présenté par Drahi : « Nous allons déployer beaucoup plus de sites 4G que SFR ne l’a jamais fait. On n’a pas baissé le tarif de 40 % et on a passé une commande deux fois supérieure au prestataire ». C’est de cette manière que Patrick Drahi annonce qu’il procède à des baisses (parfois importantes) des marges. 

Accord pour la couverture fixe : SFR veut une plus grosse part du gâteau

Patrick Drahi revient sur les zones conventionnées, des zones préemptées par les opérateurs pour le déploiement du très haut débit fixe, et sur ses obligations de couverture.

Pour rappel, les zones conventionnées concernent la majorité de la population et la moitié du territoire, la couverture du reste étant laissée au bon vouloir des opérateurs ou à la charge des collectivités locales, qui montent des projets de réseaux d'initiative publique. SFR avait signé un accord de co-investissement avec Orange sur une partie de ces zones moyennement et très densément peuplées.

Le dirigeant annonce qu'il respectera ses engagements, mais précise qu'il souhaite également pouvoir aller plus loin : « je suis prêt à en faire beaucoup plus », à savoir davantage que les deux millions de lignes qui lui ont été demandées et, pourquoi pas, grimper jusqu’à 50 % avec un partage égal avec Orange (contre 20/80 % actuellement). Cela permettrait même à Orange de « faire des économies » et donc d'investir dans d'autres zones. Il faudra évidemment en passer par un réaménagement de l’accord.

Couverture 4G et fréquences de 700 MHz

Passons ensuite aux enchères sur les fréquences de 700 MHz. Patrick Drahi annonce qu'il va participer à cette vente, non pas par nécessité immédiate, mais car il a « un devoir national », indique-t-il auprès de la Commission des affaires économiques. « Est-ce que j'ai besoin des fréquences ? Je ne pense pas », affirme-il, avant d'ajouter que c'est valable « au moins pour les 10 prochaines années ».

Sur ce point, il rejoint donc plus ou moins Orange qui participera aux enchères, mais pour s'assurer un avenir sans encombrement. La situation est par contre différente pour Free Mobile qui ne dispose d'aucun bloc dans la bande des 800 MHz et qui devra donc investir afin de disposer de fréquences basses « en or ». Le cas de Bouygues Telecom sera plus délicat, vu qu'il dispose déjà de ses antennes en 800, 1800 et 2600 MHz, mais aussi et surtout prépare un vaste plan de restructuration.

Si la couverture mobile de SFR est parfois capricieuse et différente de celle annoncée officiellement, il a sa propre explication : « on a des smartphones qui ne sont pas très 'smart' au niveau téléphonie [...] Dès qu'ils perdent le signal, ils prennent de 45 secondes à 2 minutes pour reprendre le signale téléphonique ». Le problème ne viendrait donc pas de Numericable-SFR, mais de la technologie. On se demande du coup bien comment font ses concurrents.

« En particulier avec notre accord de coopération entre notre groupe et le groupe Bouygues [NDLR : mis en place avant le rachat par Altice/Numericable], notre taux de couverture est passé de 33 % il y a deux mois ou trois mois, à je crois 56 %. On a avancé qu’on serait à 70 % à la fin de l’année », soit un peu moins que ce que proposent déjà Bouygues Telecom et Orange, mais sans donner de détails sur les gains qui sont apportés par l'accord d'itinérance.

Interrogé par le président de commission sur la solidité de cet accord, Patrick Drahi rétorque qu’il « est en béton, sans faire de jeux de mot ». Free Mobile risque donc de se retrouver esseulé sur la couverture 4G, à moins de continuer à mettre les bouchés double sur le déploiement et la mise en service des antennes 4G car, contrairement à SFR, il n'a pour le moment aucun accord d'itinérance.

Concernant la consolidation du secteur des télécoms, Patrick Drahi pense qu'elle est importante, que ce soit en France et en Europe. Il ne précise par contre pas s'il va encore y participer d'une manière ou d'une autre, en rachetant d'autres opérateurs par exemple. L'avenir nous le dira, mais étant donné que passer d'une dette de près de 30 milliards d'euros à 70 milliards ne l'inquiète pas spécialement, cela laisse la porte ouverte à de nombreuses possibilités en France comme en Europe.

La neutralité du net : le point de vue du consommateur contre celui de l'opérateur

Il enchaîne ensuite avec un autre sujet sensible : la neutralité du Net. « Évidemment en tant que citoyen on trouve ça normal. Maintenant en tant qu'opérateur c'est un peu comme si on investissait sur des autoroutes, et puis que n'importe qui puisse prendre l'autoroute, ce qui est le cas, mais sans payer. D'ailleurs sur l'autoroute le poids lourd paie plus cher que la moto ». Un appel du pied à faire payer les gros consommateurs comme Netflix ou les GAFA (Apple, Facebook, Google ou encore Microsoft), qui financent déjà des réseaux pour porter le contenu aux portes des réseaux des opérateurs.

Concernant la compétitivité de la France qui serait en perte de vitesse, Patrick Drahi a sa petite idée sur le sujet : « Vous allez à Shanghai, ils bossent 24/24, 7 jours par semaine, ça va vite le rattrapage du retard. Donc là ils nous sont passés devant. Il est là le problème ». Même chose pour les États-Unis : « le gars il prend deux semaines de vacances par an. Je ne dis pas qu'il ne faut pas prendre ses vacances, mais le résultat est là ».

Décidément, il fait vraiment bon vivre à travailler chez Numericable-SFR. Repris sur ce point par un des membres de la commission, il indiquera qu'il ne souhaite pas passer à deux semaines de vacances, ce qui serait de toute façon illégal, mais qu'il fait « simplement » un constat de la situation. 

Au final, durant près de deux heures, Patrick Drahi a répondu à toutes les questions qui lui avaient été posées, avec un discours direct, qui pourra froisser la concurrence. Il faudra maintenant voir si son pari sera payant sur le long terme, car avec une telle dette, il ne faut pas que le groupe perde en croissance.

Un demi-million de clients perdus sur plus de 22 millions de lignes cela ne représente finalement que 2 %, mais il ne faudrait pas que cela se reproduise chaque trimestre. Les prochains bilans trimestriels seront intéressants à analyser de près afin de suivre l'évolution du groupe.

92
Avatar de l'auteur

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

#Flock a sa propre vision de l’inclusion

Retour à l’envoyeur

13:39 Flock 17
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #10 : nous contacter et résumé de la semaine

On est déjà à la V2 de Next ?

11:55 34
Autoportrait Sébastien

[Autoportrait] Sébastien Gavois : tribulations d’un pigiste devenu rédac’ chef

Me voilà à poil sur Internet

17:18 Next 16

Sommaire de l'article

Introduction

Drahi, la dette de 10,7 milliards en France et les notations en guise d'introduction

La qualité de SFR était en perte de vitesse, Drahi en prend acte et annonce du changement

Les conditions de travail s'améliorent selon Patrick Drahi, mais cela prend du temps

Quid de la stratégie du nouveau groupe ? La réponse est simple : le fixe

Fibre optique et câble ? C'est la même chose... ou presque... ou pas

La guerre des prix : non merci !

Plan très haut débit, merci qui ? Merci Patrick Drahi

Des impayés et des baisses imposées aux sous-traitants ?

Accord pour la couverture fixe : SFR veut une plus grosse part du gâteau

Couverture 4G et fréquences de 700 MHz

La neutralité du net : le point de vue du consommateur contre celui de l'opérateur

#Flock a sa propre vision de l’inclusion

Flock 17
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #10 : nous contacter et résumé de la semaine

34
Autoportrait Sébastien

[Autoportrait] Sébastien Gavois : tribulations d’un pigiste devenu rédac’ chef

Next 16
Logo de StreetPress

Pourquoi le site du média StreetPress a été momentanément inaccessible

Droit 18
Amazon re:Invent

re:Invent 2023 : Amazon lance son assistant Q et plusieurs services IA, dont la génération d’images

IA 10
Un œil symbolisant l'Union européenne, et les dissensions et problèmes afférents

Le Conseil de l’UE tire un bilan du RGPD, les États membres réclament des « outils pratiques »

Droit 4

19 associations européennes de consommateurs portent plainte contre Meta

DroitSocials 16

#LeBrief : Ariane 6 l’été prochain, Nextcloud rachète Roundcube, désinformation via la pub

Chiffre et formules mathématiques sur un tableau

CVSS 4.0 : dur, dur, d’être un expert !

Sécu 16
Une tête de fusée siglée Starlink.

Starlink accessible à Gaza sous contrôle de l’administration israélienne

Web 35
Fibre optique

G-PON, XGS-PON et 50G-PON : jusqu’à 50 Gb/s en fibre optique

HardWeb 52
Photo d'un immeuble troué de part en part

Règlement sur la cyber-résilience : les instances européennes en passe de conclure un accord

DroitSécu 10
lexique IA parodie

AGI, GPAI, modèles de fondation… de quoi on parle ?

IA 10

#LeBrief : logiciels libres scientifiques, fermeture de compte Google, « fabriquer » des femmes pour l’inclusion

livre dématérialisé

Des chercheurs ont élaboré une technique d’extraction des données d’entrainement de ChatGPT

IAScience 3
Un chien avec des lunettes apprend sur une tablette

Devenir expert en sécurité informatique en 3 clics

Sécu 11
Logo ownCloud

ownCloud : faille béante dans les déploiements conteneurisés utilisant graphapi

Sécu 16
Le SoC Graviton4 d’Amazon AWS posé sur une table

Amazon re:invent : SoC Graviton4 (Arm), instance R8g et Trainium2 pour l’IA

Hard 12
Logo Comcybergend

Guéguerre des polices dans le cyber (OFAC et ComCyberMi)

Sécu 10

#LeBrief : faille 0-day dans Chrome, smartphones à Hong Kong, 25 ans de la Dreamcast

Mur d’OVHcloud à Roubaix, avec le logo OVHcloud

OVHcloud Summit 2023 : SecNumCloud, IA et Local Zones

HardWeb 2
algorithmes de la CAF

Transparence, discriminations : les questions soulevées par l’algorithme de la CAF

IASociété 62

Plainte contre l’alternative paiement ou publicité comportementale de Meta

DroitIA 39
Nuage (pour le cloud) avec de la foudre

Économie de la donnée et services de cloud : l’Arcep renforce ses troupes

DroitWeb 0
De vieux ciseaux posés sur une surface en bois

Plus de 60 % des demandes de suppression reçues par Google émanent de Russie

Société 7
Une vieille boussole posée sur un plan en bois

La Commission européenne et Google proposent deux bases de données de fact-checks

DroitWeb 3

#LeBrief : des fichiers Google Drive disparaissent, FreeBSD 14, caméras camouflées, OnePlus 12

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (92)


Just1_ Abonné
Il y a 9 ans

Merci pour ce compte rendu détaillé !


eliumnick Abonné
Il y a 9 ans

Il l’air d’être vraiment super ce type. Vraiment bosser avec lui doit être un bonheur. En tout cas c’est l’impression qu’il donne…. <img data-src=" />


TizeN
Il y a 9 ans

+1, c’est pas parce que les chinois bossent H24/J7 qu’on va le faire pour lui faire plaisir non plus.
Tant qu’il y est il a qu’à payer ses salariés au même tarif que les chinois!

Je ne dis pas qu’il faut se reposer sur ses lauriers et rien branler, mais si on a ses avantages c’est que certains ce sont battus pour les avoir pour nous améliorer un peu le niveau de vie, pas pour qu’on nous sucre ça pour renflouer le compte de tous les dirigeants qui se croient au dessus de tout.


anonyme_ba589e8ac9f0494df63f7c9b90643523
Il y a 9 ans

Qu’il paye ses salariés comme les américains et on reparlera des deux semaines de congé. En France nos “avantages” sont l’excuse parfaite pour mettre tout le monde au smic.


anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d
Il y a 9 ans

SFR champion du Très Haut Débit*

* selon la définition de l’ARCEP et de la Commission européenne :
“II. Remarques d’ordre méthodologique”


Ohmydog
Il y a 9 ans

Personnellement, je pense qu’il a grandement raison. Oui le management a changé, et heureusement car SFR coulait. Les gars dépensaient l’argent n’importe comment, j’imagine bien qu’ils ne soient pas d’accord car on vient mettre fin à leurs mauvaises petites habitudes. Mais, heureusement que Drahi change les choses.


nanard421
Il y a 9 ans

J’ai l’impression d’entendre un bonimenteur à la foire, t’expliquer que câble et fibre c’est pareil
ou encore que la neutralité du net c’est une belle idée utopiste …
&nbsp;
Sinon, très bien cet article.


L4igleNo1r Abonné
Il y a 9 ans

“Mais, selon lui le câble coaxiale serait suffisant «&nbsp;pour assurer&nbsp;les débits pour les 10, 15, 20 prochaines années&nbsp;».”
&nbsp;
&nbsp;Avec l’arrivée de la 4K puis de la 4K 3D, le streaming, les offres dématérialisé. Dans 10 ans c’est débits commenceront d’être de plus que limite.&nbsp; On parlera même pas de l’upload. Non clairement le coaxiale c’est une solution sans avenir.


sum0
Il y a 9 ans

merci qui ? Merci Patrick Drahi&nbsp;&nbsp; Jacquie et Michel <img data-src=" /><img data-src=" />
&nbsp;
&nbsp;D’ici quelques années, on pourra enterrer SFR.


anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d
Il y a 9 ans

Oui peut-être qu’il y avait des avantages à travailler chez SFR et que ça coûtait trop cher à l’investisseur et au développement de la société, mais les choses changent chez les employés de SFR surtout du fait qu’une fusion engage des licenciements et engage un “remembrement” / une réorganisation des équipes et une réévaluation des objectifs de chaque salarié (tout salarié étant potentiellement mis à l’écart, voire mis à la porte).


wanou2 Abonné
Il y a 9 ans






neokoplex a écrit :

Qu’il paye ses salariés comme les américains et on reparlera des deux semaines de congé. En France nos “avantages” sont l’excuse parfaite pour mettre tout le monde au smic.


Tu parles d’un exemple… ils sont pire que la chine, le pakistan ou la roumanie… Les anglais ont plus de CP que nous et ça n’attriste pas grand monde…



clacbec
Il y a 9 ans

&nbsp;Ouais la méthode cowboy, on verra bien ce que ca donne , la frénésie de croissance c’est la fuite en avant, quand ca merde c’est patatras style chateau de carte


anonyme_47da8d4ad4eb955aa025af080b0387df
Il y a 9 ans

Le parfait fossoyeur de boite.


anonyme_47da8d4ad4eb955aa025af080b0387df
Il y a 9 ans

Quand on voit la vidéo, les députés maitrisent si peu le marché et les réalités qu’ils l’écoutent dire sa messe sans brocher. Même pas un député pour lui rentrer dedans. L’épisode tragi-comique des chinois 24/24H avec son air “vous comprenez ma pauvre Lucette…” puant de racisme et de clichés.


brazomyna
Il y a 9 ans

Il aura au moins eu un mérite: avaliser le fait que l’arrivée de Free Mobile n’a rien fait d’autre que couper dans le gras de marges trop importantes.
&nbsp;

&nbsp;Pour le reste, c’est du Dr J’t’enfume.
&nbsp;Rien de nouveau de la part de Drahi.
&nbsp;


FunnyD
Il y a 9 ans






WereWindle a écrit :

quand tout à coup…. c’est le brâme <img data-src=" />


joli <img data-src=" />



MasterDav
Il y a 9 ans

C’est juste une putain de sale ordure capitaliste, avec le fric et les relations suffisantes pour traiter tout le monde comme de la merde et s’en vanter.
Rien à voir avec Israël.


Gilbert_Gosseyn Abonné
Il y a 9 ans

Ils vont perdre un client mobile en tout cas (et probablement plus d’un).


vinblas Abonné
Il y a 9 ans

Je suis pour ma part sidéré par la vulgarité de son propos : ses phrases ressemblent à celles de Sarkozy ! Je suis lassé de cette soi-disant élite économique inculte, qui joue son petit tour de bonimenteur devant un auditoire médusé (parce qu’il ignore tout du monde des réseaux et télécom ?), qui sous-entend que les Français sont des paresseux grassement rétribués quand d’autres triment…
&nbsp;Tant de clichés, de préjugés, de bêtise crasse font honte. Mais bon, monsieur est milliardaire !
&nbsp;Pauvre France, pauvre SFR !


KP2
Il y a 9 ans

Ils n’en ont pas plus, ils en prennent plus. C’est pas pareil…
Au R-U, ils ont moins de semaines de vac payées que nous mais les jours “off” sous forme de congé maladie pour étendre un WE par exemple sont très tolérés.


dematbreizh Abonné
Il y a 9 ans

Bref, un joli solo de pipeau.


versgui Abonné
Il y a 9 ans

J’ai vraiment l’impression que Drahi a une vision plus que court-termiste. Dans sa tête, son but doit être de se faire plaisir comme il l’entend, c’est-à-dire jouer au petit capitaliste sans remord afin d’engranger la plus grande fortune possible.
Bref, faire en sorte que ses investissements soient rentables coute que coute, et pour le reste vous vous démerdez.
Internet dans 30 ans ? Je m’en branle, je serais à la retraite sur mon île.
&nbsp;
Oser dire devant des parlementaires que le cable est suffisant «&nbsp;pour assurer&nbsp;les débits pour les 10, 15, 20 prochaines années&nbsp;», il faut vraiment oser. Merde, ces parlementaires représentent également la France de demain, ils ne disent vraiment rien contre ces propos ?


WereWindle
Il y a 9 ans






KP2 a écrit :

Ils n’en ont pas plus, ils en prennent plus. C’est pas pareil…
Au R-U, ils ont moins de semaines de vac payées que nous mais les jours “off” sous forme de congé maladie pour étendre un WE par exemple sont très tolérés.


Et puis il pleut tout le temps chez eux, c’est facile de chopper la crêve <img data-src=" /> #Stéréotype



A-snowboard
Il y a 9 ans

Je suis pas allé voir la vidéo mais vu le compte rendu il est clair qu’il n’y a pas eu un seul député pour faire du rentre dedans pour mettre en avant les contradictions. (C’est valable aussi quand c’est orange qui se fait auditionner).


Pas un pour lui demander s’il est prêt à faire le même boulot au smic ? Déjà ça calmera un peut les ardeurs chinoises.

Pas un pour dire que la fibre et le câble sont deux choses différentes et lui rappeler qu’il a juste eu une autorisation pour faire de la pub sous ce nom mais que la différence technique est la même ?

Pas un pour lui dire que la fibre, c’est l’upload plus important ?

Pas un pour lui dire comment il gère les zones à 30Mb ?

Pas un pour lui dire comment gérer la 4k, (et 5k et etc… qui arriveront) ainsi que la 3D, et qu’avec la multiplication des écrans il faut balancer du débit ?

etc… etc…

Ça me fait un peut l’effet conférence de presse ou les journalistes posent les gentilles questions et qu’il n’y en a pas un pour mettre en avant les contradictions.


Doc_Nimbus Abonné
Il y a 9 ans

Je ne comprend pas son argument sur la neutralité du net, l’autoroute et les camions. Netflix & Co., ce n’est gratuitement qu’ils accèdent au réseau, ils payent bien forcément à quelqu’un le droit de balancer autant de Mbits sur internet. <img data-src=" />

Par contre, pour reprendre sa métaphore, je comprends plutôt que ce sont les échangeurs qui ne sont pas dimensionnés, et ça ce n’est pas au camion de payer, mais à la ou les sociétés propriétaires de l’autoroute.


WereWindle
Il y a 9 ans






Doc_Nimbus a écrit :

Je ne comprend pas son argument sur la neutralité du net, l’autoroute et les camions. Netflix & Co., ce n’est gratuitement qu’ils accèdent au réseau, ils payent bien forcément à quelqu’un le droit de balancer autant de Mbits sur internet. <img data-src=" />

Par contre, pour reprendre sa métaphore, je comprends plutôt que ce sont les échangeurs qui ne sont pas dimensionnés, et ça ce n’est pas au camion de payer, mais à la ou les sociétés propriétaires de l’autoroute.


Il n’y a pas de péage, par chez toi ?
Le client final paie toujours à la fin (parfois même sans être client et en tant que contribuable)



anonyme_ba589e8ac9f0494df63f7c9b90643523
Il y a 9 ans

Les congés payés ne sont que l’un de nos avantages. On a aussi la sécu qui ne rembourse plus rien et coute un bras. Les diverses aides sociales et patronales dont il est impossible de connaitre le montant totale qu’elles coutent, et pareil pour les niches fiscales… Sans parler de toutes les subventions à telle ou telle association (de malfaiteurs).


MatthieuF
Il y a 9 ans

Sa comparaison avec les autoroutes est à côté de la plaque !
&nbsp;
&nbsp;Les client internet, comme les usagers de l’autoroute, payent pour utiliser les tuyaux.
&nbsp;Mais à ma connaissance, Mamie Huguette, comme Google, ne paye pas pour que je vienne boire le café chez elle !


wanou2 Abonné
Il y a 9 ans






KP2 a écrit :

Ils n’en ont pas plus, ils en prennent plus. C’est pas pareil…
Au R-U, ils ont moins de semaines de vac payées que nous mais les jours “off” sous forme de congé maladie pour étendre un WE par exemple sont très tolérés.

&nbsp;
Règlementairement ils ont plus de congés et un poil&nbsp;moins de jours fériés.&nbsp;C’est vrai que les congés à l’arrache&nbsp;sont très mal vu chez nous alors que dans les pays anglo-saxons c’est mieux tolérés. L’exemple des “congés maladies”&nbsp;est&nbsp;un vrai révélateur&nbsp;:&nbsp;dans certains&nbsp;pays “reste chez toi” (et t’es payés) en&nbsp;France : “tu vas chez les médecins ? T’aura un arrêt ?”&nbsp;



Paul Muad'Dib Abonné
Il y a 9 ans


Le fixe c’est la fibre, il n’y a pas la fibre 2G, 3G, 4G, 5G, 6G. Il y a la fibre, point barre&nbsp;».
&nbsp;&nbsp;



Que M. Drahi affirme cela sans aucun complexe et ne suscite aucune réaction des parlementaires, c'est consternant d'hypocrisie pour le premier et d'incompétence pour les seconds.     


&nbsp;
Rien qu’entre la 3G, la “3,75G” (= H+/Dual Carrier) et la 4G on a respectivement : 2, 42 et 150 mbps théoriques en download.
&nbsp;

https://lafibre.info/ftth-la-fibre-optique-gpon-ou-p2p/techno-fibre/


Doc_Nimbus Abonné
Il y a 9 ans






WereWindle a écrit :

Il n’y a pas de péage, par chez toi ?
Le client final paie toujours à la fin (parfois même sans être client et en tant que contribuable)



Si, mais là, Netflix a déjà payé pour aller sur internet, sa logique à lui et de le refaire payer.



anonyme_4c930594a511426157c9e417e81a55cc
Il y a 9 ans






NXI a écrit :

“Mais, selon lui le câble coaxiale serait suffisant «&nbsp;pour assurer&nbsp;les débits pour les 10, 15, 20 prochaines années&nbsp;».”

Ça, ça m’agace prodigieusement ces discours… le DSL c’est désormais saturé et pour un foyer dit “connecté”, ce n’est plus suffisant. Les gens ayant de plus en plus de contenus à uploader aussi, même en ascendant et même pour Madame Michu, les besoins vont sensiblement augmenter.&nbsp;Ne parlons par du streaming 4K qui pointe petit à petit le bout de son nez, ou de la domotique qui va&nbsp;vraisemblablement&nbsp;exploser aussi dans les prochaines années.
&nbsp;Alors oser que sa techno moisie qui est déjà dans les choux dans certains cas, va suffire pour dans 20 ans, je toruve que fallait la tenter quand même.
&nbsp;En même temps, face à des gonzes qui ne comprendront rien à ce qu’on leur raconte, les bobards ça se tente bien…



wanou2 Abonné
Il y a 9 ans






neokoplex a écrit :

Les congés payés ne sont que l’un de nos avantages. On a aussi la sécu qui ne rembourse plus rien et coute un bras. Les diverses aides sociales et patronales dont il est impossible de connaitre le montant totale qu’elles coutent, et pareil pour les niches fiscales… Sans parler de toutes les subventions à telle ou telle association (de malfaiteurs).

&nbsp;
L’assurance maladie à un fonctionnement inverse à celui du système de santé américain. Aux états-unis, t’as un rhume, tu vas en consultation tu paies rien (c’est pris en charge par : état/comté/fondation/hopital/…) par contre en France tu vas être de ta poche de quelques euros. A l’inverse, en France tu as un cancer : c’est all-inclusive. Je préfère payer 7€ toute ma vie pour des rhumes et ne jamais avoir un cancer et que ces 7€ pays pour ceux qui en ont besoin plutôt que d’aller en dispensaire à l’oeil et crever la gueule ouverte parce que je n’aurai pas les moyens de me faire soigner un cancer (http://www.huffingtonpost.fr/isabelle-boucq/systeme-de-sante-americain_b_4083945.html&nbsp;; http://www.la-maison-du-cancer.com/magazine/le-bureau/tracas-administratifs/aux-etats-unis-de-plus-en-plus-de-malades-en-faillite&nbsp;)



WereWindle
Il y a 9 ans






Doc_Nimbus a écrit :

Si, mais là, Netflix a déjà payé pour aller sur internet, sa logique à lui et de le refaire payer.


il a payé Comcast ou Time Warner mais pas Patrick Drahi <img data-src=" />
(Attention : je suis d’accord avec ton propos, sur le fond - en plus du fait qu’une analogie bagnolesque va nécessairement… droit dans le mur <img data-src=" /> yeaaaaah !)



sam_ a écrit :

Ça, ça m’agace prodigieusement ces discours… le DSL c’est désormais saturé et pour un foyer dit “connecté”, ce n’est plus suffisant. Les gens ayant de plus en plus de contenus à uploader aussi, même en ascendant et même pour Madame Michu, les besoins vont sensiblement augmenter. Ne parlons par du streaming 4K qui pointe petit à petit le bout de son nez, ou de la domotique qui va vraisemblablement exploser aussi dans les prochaines années.
 Alors oser que sa techno moisie qui est déjà dans les choux dans certains cas, va suffire pour dans 20 ans, je toruve que fallait la tenter quand même.
 En même temps, face à des gonzes qui ne comprendront rien à ce qu’on leur raconte, les bobards ça se tente bien…


“on n’aura jamais besoin de plus de 640 Ko de RAM, de toute façon” <img data-src=" />
c’est un peu la même, oui



the_Grim_Reaper Abonné
Il y a 9 ans

Il est bon le Patou, toutes les études montrent que les salariés US sont au final moins productifs en faisant plus d’heures que les français.
&nbsp;
&nbsp;Idem pour les asiat en grande partie.
&nbsp;
&nbsp;De toutes façons, il est bien connu que le cerveau ne peut pas fonctionner à plein régime H24/J7, voir H12/J6.


Wosgien Abonné
Il y a 9 ans






MatthieuF a écrit :

Les client internet, comme les usagers de l’autoroute, payent pour utiliser les tuyaux.
 Mais à ma connaissance, Mamie Huguette, comme Google, ne paye pas pour que je vienne boire le café chez elle !


Imagine que tu possèdes une flotte de camion.
Tu payes l’autoroute au camion, non?

Si on appliquait sur l’autoroute le principe de l’internet français, une petite voiture paierait autant que toute une flotte de camions.
Crois-moi, il y aurait encore plus de camions!

Donc il n’est pas idiot de rétablir des quotas de téléchargement sur le fixe aussi. Et au mieux un fair use ou alors une surtaxe pour ceux qui téléchargent trop.



anonyme_ba589e8ac9f0494df63f7c9b90643523
Il y a 9 ans

Et ? Je ne loue pas le système américain, je dis simplement que le système social français dans son ensemble est une horreur. C’est un mythe de croire que tu ne vas rien payé en France si tu as un cancer. Crois moi qu’il faut une montagne de paperasse avant de te faire rembourser et ne toucher quasi aucun revenu si tu ne veux rien payer au final (mais bonjour pour les dates de rendez vous.).&nbsp;&nbsp;

&nbsp;De plus moi je te parle de tout ce qu’il y a autour, les innombrables aides aux associations et à la “culture”, ainsi que les nombreuses niches fiscale (et pas que pour les milliardaires, pour les classes moyennes sup aussi), les suppressions de charges jusqu’à 1,6 smic (comme ça, tout le monde est sûr de stagner à ce salaire), etc.&nbsp;

&nbsp;Le salaire net médian mensuel s’élève à 1.730 euros. Bonjour le pays pauvre. Alors qu’on est sensé être dans le top 10 mondial, voir top 5.


Jean-Luc Skywalker Abonné
Il y a 9 ans

Bien content d’avoir quitté les griffes de cette grosse baleine, même si au final c’est pour se retrouver chez un oligarque (bouygues).


anonyme_ba589e8ac9f0494df63f7c9b90643523
Il y a 9 ans

Sauf qu’il faut voir combien coute réellement la Data.&nbsp;&nbsp;

Parce que si l’on parle de quelque cts pour plusieurs terra…


trash54
Il y a 9 ans

vision réaliste du marché
reprise d’une boite ou il y avait du laissé allé (même reprise pour la France)
&nbsp;mais bon vu les commentaires c’est un méchant


trash54
Il y a 9 ans

chiffre ?
une fois tout installé peu être tes cts mais avant et pour pouvoir y arriver au cts


MatthieuF
Il y a 9 ans

RED Fibre pour la petite voiture
LABOX Power pour les camionnettes
LABOX Family pour les camions
&nbsp;
les clients payent déjà en fonction des services attendus…&nbsp;


eliumnick Abonné
Il y a 9 ans






brice.wernet a écrit :

Imagine que tu possèdes une flotte de camion.
Tu payes l’autoroute au camion, non?

Si on appliquait sur l’autoroute le principe de l’internet français, une petite voiture paierait autant que toute une flotte de camions.
Crois-moi, il y aurait encore plus de camions!

Donc il n’est pas idiot de rétablir des quotas de téléchargement sur le fixe aussi. Et au mieux un fair use ou alors une surtaxe pour ceux qui téléchargent trop.



Toutes les routes sont des autoroutes ?

Edit : si il y a trop de voitures sur la route (et donc des embouteillages), tu vas te plaindre auprès des automobilistes qu’ils roulent trop ? Ou tu vas te dire que l’infrastructure est insuffisante ?



anonyme_ba589e8ac9f0494df63f7c9b90643523
Il y a 9 ans

Aucun chiffre à donner, je dis simplement que tous est relatif et que la parole de trahi n’est pas parole d’évangile (loin de là même&nbsp;<img data-src=" />)


dematbreizh Abonné
Il y a 9 ans






trash54 a écrit :

vision réaliste du marché
reprise d’une boite ou il y avait du laissé allé (même reprise pour la France)
 mais bon vu les commentaires c’est un méchant


J’ai jamais dit méchant…

J’ai dit joueur de flute.



lordofsoul
Il y a 9 ans

Les patrons de boite de télécom devraient faire acteur de théâtre.


Guigui_bebert
Il y a 9 ans

Plot twist: En fait la formation initiale desdits patrons est le cours Florent !
&nbsp;
&nbsp;Sauf Xavier Niel, mais lui c’est un romanichel alors c’est tous un peu des saltimbanques&nbsp;<img data-src=" />


Wosgien Abonné
Il y a 9 ans






eliumnick a écrit :

Edit : si il y a trop de voitures sur la route (et donc des embouteillages), tu vas te plaindre auprès des automobilistes qu’ils roulent trop ? Ou tu vas te dire que l’infrastructure est insuffisante ?


S’il y a trop d’automobilistes, au début ça se régule tout seul par moins d’automobilistes : utilisation de transports alternatifs ou réduction du nombres de voyages. Le service existe et est rendu dans les termes du contrat: on n’a jamais garanti de vitesse minimale.

Si ça bloque 4 semaines en été, c’est pas grave, pas la peine de tripler définitivement les voies pour une gêne occasionnelle.

Si ça bloque encore et toujours, c’est l’infra qu’il faut développer, là on en est sûr.

Quelque soit la ressource, il n’y a pas d’usage responsable possible. Que de l’usage économiquement supportable par les usagers.

C’est bien parce que c’est indolore qu’on consomme la data. Quand c’était payant, on réfléchissait à dix fois avant de télécharger.



Ramaloke Abonné
Il y a 9 ans

Sauf qu’un pro ou un hebergeur payent déjà (beaucoup) plus cher pour avoir un débit correct et garanti pour envoyer son flux.
&nbsp;
&nbsp;Ce qui est le cas sur les autoroutes, les camions payent (beaucoup) plus chers.
&nbsp;
&nbsp;Encore une fois, si les auto-routes sont bouchonnés, est-ce parce qu’il y a trop de véhicules (en général) ou parce que le-dit autoroute est sous-dimensionné ?
&nbsp;&nbsp;
&nbsp;La seule raison de vouloir faire payer les particuliers, que ce soit pour l’internet ou les auto-routes, c’est parce que ça rapporte plus parce qu’un particulier utilise rarement tout ce qu’on lui fourni.&nbsp;
&nbsp;
&nbsp;Si on te vend un accès premium++ prioritaire, tu penses vraiment qu’il va le saturer plus de 2h par jours toi ? (Passé les x jours à D/L comme un goret) === RENTABLE
&nbsp;
Un pro avec un accès premium++ (comme ils ont actuellement), il va te le saturer avec la mondialisation, les tranches horaires, les maintenances etc etc donc ils n’arrivent pas à le marger.
&nbsp;&nbsp;
&nbsp;Un utilisateur d’internet n’a strictement RIEN à gagner d’avoir une segmentation des services, mais tout à perdre. Le seul gagnant c’est l’opérateur qui augmente ses marges sur les particulier qui payent trop cher pour leur usage.&nbsp;


eliumnick Abonné
Il y a 9 ans






brice.wernet a écrit :

S’il y a trop d’automobilistes, au début ça se régule tout seul par moins d’automobilistes : utilisation de transports alternatifs ou réduction du nombres de voyages. Le service existe et est rendu dans les termes du contrat: on n’a jamais garanti de vitesse minimale.

Si ça bloque 4 semaines en été, c’est pas grave, pas la peine de tripler définitivement les voies pour une gêne occasionnelle.

Si ça bloque encore et toujours, c’est l’infra qu’il faut développer, là on en est sûr.

Quelque soit la ressource, il n’y a pas d’usage responsable possible. Que de l’usage économiquement supportable par les usagers.

C’est bien parce que c’est indolore qu’on consomme la data. Quand c’était payant, on réfléchissait à dix fois avant de télécharger.



Internet n’est pas une ressource. Une ressource est par définition limitée. C’est pas pake ton FAI ne veut pas payer plus pour que tu utilises pleinement ton accès Internet qu’il faut vouloir brider les autres artificiellement.

De plus, en France, je ne me souviens pas d’avoir vu des offres internet avec quota de dl (en tout cas sur le fixe).



OlivierJ Abonné
Il y a 9 ans

Fonctionnement inverse, je ne sais pas, mais ce qui est sûr c’est que dès qu’il s’agit d’avoir des traitements un peu sérieux, il est nécessaire d’avoir une bonne assurance maladie là-bas.
Alors qu’en France, on peut se faire hospitaliser et ça ne coûte rien, ou en tous cas pas du tout le coût réel (qui est très loin des tarifs US, pour ne citer qu’eux).
&nbsp;
Et le plaisantin qui prétend que la sécurité sociale ne rembourse rien et que c’est l’horreur (sic) <img data-src=" /> , c’est totalement contredit par les montants en jeu :
“Mises bout à bout, les dépenses de prestations sociales contenues dans le PLFSS 2015 culminent à 476,6 milliards d’euros. La somme, vertigineuse, est largement supérieure (environ 100 milliards d’euros) à l’ensemble du budget de l’Etat. Pour le seul régime général (salariés du privé), la somme atteint 348,6 milliards d’euros pour un déficit (le trou de la Sécu) qui avoisine les 13,5 milliards d’euros.” (tiré dehttp://www.huffingtonpost.fr/2014/10/28/budget-securite-sociale-2015-dix-chiffre… ).
&nbsp;
On est un peu hors-sujet quand même.


EMegamanu Abonné
Il y a 9 ans

Purée… C’est qu’il y croit en ses conneries le Drahi.
Il mène droit sa barque à grande vitesse vers un mur orné de piques enflammés en trainant avec lui un ou deux explosifs instables.


EMegamanu Abonné
Il y a 9 ans
WereWindle
Il y a 9 ans






neokoplex a écrit :

Aucun chiffre à donner, je dis simplement que tous est relatif et que la parole de trahi n’est pas parole d’évangile (loin de là même <img data-src=" />)


lapsus intéressant <img data-src=" />
(un rachat réussi c’est de la haute Drahison ?)



anonyme_ba589e8ac9f0494df63f7c9b90643523
Il y a 9 ans

Pas de lapsus&nbsp;<img data-src=" />
&nbsp;Correction automatique de Safari. Intéressant que Drahi devienne Trahi&nbsp;<img data-src=" />


fzn
Il y a 9 ans

“Le fixe c’est la fibre”
&nbsp;
S’il parle de fibres de cuivre, okay. Sinon, clairement pas d’accord.


anonyme_bdc0e90c25885d797d2fef7ed258deaa
Il y a 9 ans

<img data-src=" />Ca promet.

&nbsp;
&nbsp;Pas que les autres soient forcement mieux, mais pas mécontent d’être parti de chez eux.


astrotouf
Il y a 9 ans

Quel imbécile ! Ce genre de personnes me dégoûtent. Il pense que le monde tourne autour de sa petite personne. Rien que pour ça, je quitte numericable tiens !


A-snowboard
Il y a 9 ans






astrotouf a écrit :

Quel imbécile ! Ce genre de personnes me dégoûtent. Il pense que le monde tourne autour de sa petite personne. Rien que pour ça, je quitte numericable tiens !



Le directeur de orange n’est pas mieux, idem celui de bouygues et de free…

Si c’est franchement une question de déontologie, autant ne pas avoir de téléphone et d’Internet chez les trois gros opérateur et aller chez les alternatifs.



hatbrox
Il y a 9 ans

je ne comprends pas pourquoi il y a une différence entre l’upload et le download.
Un bit qui monte ou qui descent reste un bit, ca prend la “même place” dans le faisceau de lumière.

J’habite en Norvège et ici la Fibre ne fait aucune différence entre l’upload et le download.
ca commence à 4MB/4MB (pour mémé) et ca fini à 1GB/1GB (pour l’instant).
Mais nous on a la fibre jusque dans le salon, pas de coax entre la rue et le salon.


anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d
Il y a 9 ans

les Polytechniciens font souvent cet effet-là quand on les écoute parler. Mais, malheureusement pour eux, même un Polytechnicien ne peut pas tout prévoir (comme l’Architecte dans le film Matrix).


jinge
Il y a 9 ans






Ohmydog a écrit :

Personnellement, je pense qu’il a grandement raison. Oui le management a changé, et heureusement car SFR coulait. Les gars dépensaient l’argent n’importe comment, j’imagine bien qu’ils ne soient pas d’accord car on vient mettre fin à leurs mauvaises petites habitudes. Mais, heureusement que Drahi change les choses.

Au détail près que SFR était très loin de couler, mis à part sa dette à rembourser, SFR générait pas mal de cash encore.


Anonymous0112358 a écrit :

“Mais, selon lui le câble coaxiale serait suffisant «&nbsp;pour assurer&nbsp;les débits pour les 10, 15, 20 prochaines années&nbsp;».”
&nbsp;
&nbsp;Avec l’arrivée de la 4K puis de la 4K 3D, le streaming, les offres dématérialisé. Dans 10 ans c’est débits commenceront d’être de plus que limite.&nbsp; On parlera même pas de l’upload. Non clairement le coaxiale c’est une solution sans avenir.


&nbsp;&nbsp;

sam_ a écrit :

Ça, ça m’agace prodigieusement ces discours… le DSL c’est désormais saturé et pour un foyer dit “connecté”, ce n’est plus suffisant. Les gens ayant de plus en plus de contenus à uploader aussi, même en ascendant et même pour Madame Michu, les besoins vont sensiblement augmenter.&nbsp;Ne parlons par du streaming 4K qui pointe petit à petit le bout de son nez, ou de la domotique qui va&nbsp;vraisemblablement&nbsp;exploser aussi dans les prochaines années.&nbsp;
&nbsp;Alors oser que sa techno moisie qui est déjà dans les choux dans certains cas, va suffire pour dans 20 ans, je toruve que fallait la tenter quand même.&nbsp;
&nbsp;En même temps, face à des gonzes qui ne comprendront rien à ce qu’on leur raconte, les bobards ça se tente bien…&nbsp;Ouais la méthode cowboy, on verra bien ce que ca donne , la frénésie de croissance c’est la fuite en avant, quand ca merde c’est patatras style chateau de carteJ’ai vraiment l’impression que Drahi a une vision plus que court-termiste. Dans sa tête, son but doit être de se faire plaisir comme il l’entend, c’est-à-dire jouer au petit capitaliste sans remord afin d’engranger la plus grande fortune possible.
Bref, faire en sorte que ses investissements soient rentables coute que coute, et pour le reste vous vous démerdez.
Internet dans 30 ans ? Je m’en branle, je serais à la retraite sur mon île.
&nbsp;
Oser dire devant des parlementaires que le cable est suffisant «&nbsp;pour assurer&nbsp;les débits pour les 10, 15, 20 prochaines années&nbsp;», il faut vraiment oser. Merde, ces parlementaires représentent également la France de demain, ils ne disent vraiment rien contre ces propos ?Pas un pour lui demander s’il est prêt à faire le même boulot au smic ? Déjà ça calmera un peut les ardeurs chinoises.

Pas un pour lui dire que la fibre, c’est l’upload plus important ?

Pas un pour lui dire comment il gère les zones à 30Mb ?

Pas un pour lui dire comment gérer la 4k, (et 5k et etc… qui arriveront) ainsi que la 3D, et qu’avec la multiplication des écrans il faut balancer du débit ?

etc… etc…

Ça me fait un peut l’effet conférence de presse ou les journalistes posent les gentilles questions et qu’il n’y en a pas un pour mettre en avant les contradictions.



jinge
Il y a 9 ans

erf méga bug du site… j’ai perdu 20 minutes de ma vie à écrire un commentaire disparu…
&nbsp;
&nbsp;Sinon en message principal: tout ceux qui parlent de 4K, pensez qu’avec le câble, la TV passe à coté du débit, donc pas de soucis de ce coté là. En plus l’opérateur peut réserver des fréquences pour la VoD.


wanou2 Abonné
Il y a 9 ans

Une donnée qui est toujours très instructive :
&nbsphttp://donnees.banquemondiale.org/indicateur/SH.XPD.TOTL.ZS?order=wbapi_data_val…
&nbsp;
Le poids de la santé dans le PIB et on peut s’apercevoir que celui des USA est très lourds…. la bureaucratie de la santé américaine est principalement responsable de cela. Quand la sécurité sociale française a fait des efforts ces 20 dernières années pour tenter de tenir la barque, les mutuelles américaines s’embourbent dans l’improductivité la plus manifeste. Sans compter que la concurrence ne se fait que sur la publicité et non sur la qualité de prise en charge. &nbsp;Pas mal d’économiste s’accorde à dire que la santé fait parti des quelques “services” non privatisable (dans sa gestion pas dans son exercice).


Wosgien Abonné
Il y a 9 ans


eliumnick a écrit :
De plus, en France, je ne me souviens pas d’avoir vu des offres internet avec quota de dl (en tout cas sur le fixe).

Modem RTC/numéris, payant au temps de connexion…


eliumnick Abonné
Il y a 9 ans






brice.wernet a écrit :

Modem RTC/numéris, payant au temps de connexion…



Il y a avait des quota de durée, mais pas de quota de volume de data.



anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d
Il y a 9 ans

les offres FttH ont des quotas de débit (voir le cas des offres FttH d’Orange qui proposent chacunes des débits différents). D’ailleurs, dans les 1ères années de l’ADSL, les offres ADSL avait des quotas de débit.

D’un point de vue plus général, un FAI peut limiter l’utilisation de l’accès internet de ses client de plusieurs façon :




  • tarif à la durée (à la seconde ou forfait de durée de connexion mensuel),

  • tarif à la donnée (au Mo ou forfait de données utilisées dans le mois - “fair use” ou recharges prépayées),

  • tarif au débit (Mb/s disponible sur l’accès fourni)

  • (pour les grosses sociétés) tarif à la consommation de bande passante (La tarification au 95e centile)



    Actuellement, l’accès internet en France est facturé comme l’accès autoroutier en Suisse : tarif à l’accès (l’utilisateur du réseau paie une somme fixe pour entrer sur le réseau - les véhicules ne sont pas tous au même tarif selon leur gabarit)


xillibit Abonné
Il y a 9 ans

Certaines zones de Numericable sont ainsi à 30 Mb/s seulement, d’autres à 100, 400 et jusqu’à 800 Mb/s. Dans tous les cas, le Gb/s proposé par Free, Numericable-SFR et Orange sur leurs offres fibre n’est pas (encore ?) disponible sur le câble coaxial.
Entre le FFTH d’Orange/Free et le FTTLA c’est pas la même architecture technique donc il n’y a pas d’offre d’Orange/free sur le réseau FTTLA

Je connais des gens qui sont en zone 30 Mb/s de Numericable mais qui pensaient avoir 100 Mb/s ils avaient juste regardé la publicité de numéricable

Il n’a pas expliqué comment ils compte arrêter l’hémorragie de perte de clients ?


xillibit Abonné
Il y a 9 ans

Il ajoute que ceux qui ont décidé de le suivre gagnent désormais plus d’argent, « même s’ils en gagnent moins sur une certaine partie », ils auraient du coup des marchés supplémentaires avec plus de responsabilité. Patrick Drahi en conclut donc qu’ils seraient même gagnants. Reste à voir si tout le monde l’entend de la même oreille.

Il connait bien la langue de bois : Numericable est en litige avec 13 de ses sous-traitants :http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/comment-sfr-applique-les-methodes-de-num… dont Orange, M6. Il manque EDF :http://www.lefigaro.fr/societes/2015/01/31/20005-20150131ARTFIG00011-le-torchon-…


anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d
Il y a 9 ans

« Edit : si il y a trop de voitures sur la route (et donc des embouteillages), tu vas te plaindre auprès des automobilistes qu’ils roulent trop ? Ou tu vas te dire que l’infrastructure est insuffisante ? »

Pour apporter un petit bémol à l’idée que le développement de l’infrastructure doit forcément compenser les besoins de l’utilisateur (l’internaute ou l’automobiliste) – et malgré le fait que les opérateurs télécom préfèrent souvent “gérer la rareté” pour faire payer plus cher l’utilisation du réseau (au lieu d’investir pour que les débits s’accroissent en France) :

D’abord, en France, on a un système d’autoroutes particulier : les autoroutes font doublon avec les routes nationales. Ce n’est que très récemment que progressivement, les routes nationales commencent à être truffées de carrefours giratoires (qui ralentissent la circulation) et que, en zones urbaines, l’aménagement des routes nationales se fait :




  • au détriment de la vitesse automobile

  • au bénéfice des déplacements intra-urbains
    (d’ailleurs les Routes Nationales - RN - s’appellent maintenant Routes Départementales- RD).

    Et, parce qu’il y a justement trop d’automobilistes en ville, le stationnement des véhicules est largement payant (quand ce ne sont pas des péages urbains qui sont mis en place comme à Londres, Oslo, Dublin, Milan).

    Donc, concernant les réseaux télécom, mon avis est que, certes, il faut encourager la montée des débits et encourager l’usage de la fibre optique qui apporte plus de débit, plus de stabilité de la connexion, moins de latence, moins d’interférences, etc), mais il faut aussi établir des quotas d’utilisation. Je suis d’accord avec les personnes qui disent que les quotas favorisent un comportement de rentier des opérateurs télécom, mais j’ai du mal à comprendre pourquoi il faudrait que les opérateurs proposent la même offre commerciale à tout les clients alors que chaque client a des besoins différents (en respectant la neutralité du net qui interdit les offres de services mais pas les offres de quotas d’utilisation).


eliumnick Abonné
Il y a 9 ans






joma74fr a écrit :

« Edit : si il y a trop de voitures sur la route (et donc des embouteillages), tu vas te plaindre auprès des automobilistes qu’ils roulent trop ? Ou tu vas te dire que l’infrastructure est insuffisante ? »

Pour apporter un petit bémol à l’idée que le développement de l’infrastructure doit forcément compenser les besoins de l’utilisateur (l’internaute ou l’automobiliste) – et malgré le fait que les opérateurs télécom préfèrent souvent “gérer la rareté” pour faire payer plus cher l’utilisation du réseau (au lieu d’investir pour que les débits s’accroissent en France) :

D’abord, en France, on a un système d’autoroutes particulier : les autoroutes font doublon avec les routes nationales. Ce n’est que très récemment que progressivement, les routes nationales commencent à être truffées de carrefours giratoires (qui ralentissent la circulation) et que, en zones urbaines, l’aménagement des routes nationales se fait :




  • au détriment de la vitesse automobile

  • au bénéfice des déplacements intra-urbains
    (d’ailleurs les Routes Nationales - RN - s’appellent maintenant Routes Départementales- RD).

    Et, parce qu’il y a justement trop d’automobilistes en ville, le stationnement des véhicules est largement payant (quand ce ne sont pas des péages urbains qui sont mis en place comme à Londres, Oslo, Dublin, Milan).

    Donc, concernant les réseaux télécom, mon avis est que, certes, il faut encourager la montée des débits et encourager l’usage de la fibre optique qui apporte plus de débit, plus de stabilité de la connexion, moins de latence, moins d’interférences, etc), mais il faut aussi établir des quotas d’utilisation. Je suis d’accord avec les personnes qui disent que les quotas favorisent un comportement de rentier des opérateurs télécom, mais j’ai du mal à comprendre pourquoi il faudrait que les opérateurs proposent la même offre commerciale à tout les clients alors que chaque client a des besoins différents (en respectant la neutralité du net qui interdit les offres de services mais pas les offres de quotas d’utilisation).



    Pour la première partie sur les voitures : oui toute analogie bagnolesque a ses limites ^^

    Pour le deuxième point, la rareté de data est artificielle (elle n’est liée qu’à la taille du tuyaux (cout fixe) et les frai de peering du FAI (cout variable)). Tout ce qui limite la data est qq part arbitraire. Chaque client peut avoir des besoins différents, ce n’est pas sa consommation de data qui va réellement changer qqch. Le seul problème qui peut réellement se poser sur le long terme (l’installation d’un tuyau étant un cut unique) pour le FAI est le déséquilibre au niveau du peering. Je pense d’ailleurs que si chaque usager d’internet faisait en sorte d’avoir un ratio de 1, cela reviendrait sur le long terme probablement moins cher pour les FAI, et du coup la question des quotas d’utilisation de data deviendrait obsolète.
    Je dirais même que si chaque usager avait un ratio de 1, le réseau serait probablement mieux dimensionné, et l’expérience de chacun dépendrait encore moins de la conso de data.



Wosgien Abonné
Il y a 9 ans






eliumnick a écrit :

Il y a avait des quota de durée, mais pas de quota de volume de data.


Ca revenait au même: tu hésitais à télécharger un truc inutile.
&nbsp; Actuellement même moi je reconnais parfois lancer un téléchargement plutôt que de copier en local entre deux ordis, et ceci par pure fainéantise puisque ça dure bien plus longtemps de télécharger.



psn00ps Abonné
Il y a 9 ans






A-snowboard a écrit :

Pas un pour lui dire que la fibre, c’est l’upload plus important ?

Je ne p2pise pas. Pas besoin d’un upload de fou. Quel(s) usage(s) en tirent parti ?



A-snowboard
Il y a 9 ans






psn00ps a écrit :

Je ne p2pise pas. Pas besoin d’un upload de fou. Quel(s) usage(s) en tirent parti ?



Moi non plus vois-tu.

Je bosse dans la photo. Rien que pour envoyer quelques giga de photo par le web c’est assez rigolo.

Et même sans parler de Giga, Si tu peux envoyer quelques mégas assez rapidement sans avoir à attendre trois plombes c’est assez sympa aussi.

Bon on peu me retorquer que je peux laisser le pc tourner la nuit pour l’envoie.
Dans ce cas là, on peut faire pareil pour ouvrir une page web non ? Quel est l’intérêt de charger aussi vite ?

(Raisonnement un poil par l’absurde mais c’est l’idée)

Ce n’est qu’une utilisation parmi tant d’autres.

Je ne parle même pas de ceux qui souhaitent héberger les données chez sois et y accéder à distance. J’aimerais pouvoir mettre mes galeries pro sur mon hébergement perso et que les gens puissent y accéder.
Mettre mes films perso pour y accéder depuis chez mes parents pour les visualiser. Idem pour la musique. etc…



Jeanprofite
Il y a 9 ans

Le fameux «cloud».
&nbsp;
Sinon, pour moi , c’est l’envoi de photos par courriel (instantané au lieu de longues secondes d’attente).
&nbsp;
L’installation d’un cms est aussi beaucoup, beaucoup plus rapide.
&nbsp;

&nbsp;M’enfin, quel intérêt d’avoir l’adsl, mon 56k marche bien…


psn00ps Abonné
Il y a 9 ans






Jeanprofite a écrit :

Le fameux «cloud».
&nbsp;
Sinon, pour moi , c’est l’envoi de photos par courriel (instantané au lieu de longues secondes d’attente).
&nbsp;
L’installation d’un cms est aussi beaucoup, beaucoup plus rapide.
&nbsp;

&nbsp;M’enfin, quel intérêt d’avoir l’adsl, mon 56k marche bien…


Pour les usages pro, ok.
&nbsp;
Mais pour le streaming de films, le débit adsl(vdsl ?) suffit.



anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d
Il y a 9 ans

dans un sens je suis d’accord avec ce que tu dis. Dans un autre sens, des tarifs différenciés peuvent permettre de mieux contrôler la qualité fournie à chaque utilisateur les rares fois où l’opérateur aurait dû restreindre la qualité de service (“fair use” prévu dans les abonnement mobile ou débit ralenti par rapport au débit de crête annoncé dans l’offre commerciale dans les abonnements DSL). Et des tarifs différenciés permettent aussi de proposer des offres plus adaptées au type de consommations de chaque utilisateur - certains diront que cette pratique favorise l’augmentation des prix et le comportement de rentier de l’opérateur, mais je pense que malgré cela, l’utilisateur peut s’y retrouver (dans le mobile, la plupart des fournisseurs dont les MVNO, ont au moins 4 forfaits différents).

D’ailleurs, j’ai cherché les tarifs de Orange.ch (en Suisse) racheté récemment par X. Niel pour voir les nouveaux tarifs et vérifier si la politique tarifaire de Salt. (le nouveau nom de Orange Suisse) avait la même logique de tarif unique que Free en France : j’ai été surpris de voir que ce n’est pas le cas :
https://www.salt.ch/fr/subscriptions/
Pour quelles raisons profondes ? Ce serait intéressant de le savoir.


FreeFrench
Il y a 9 ans

Patrick Drahi n’a pas répondu à la question d’un député qui lui demandait s’il avait des antennes dans les colonies israéliennes dans les territoires occupés en Palestine.
&nbsp;
&nbsp;Il a dit qu’il y avait 7 opérateurs en Israel (il doit en posséder un je suppose) pour bcp moins de population. Et que bcp (4 ?) étaient au bord de la faillite.


A-snowboard
Il y a 9 ans






psn00ps a écrit :

Pour les usages pro, ok.
 
Mais pour le streaming de films, le débit adsl(vdsl ?) suffit.



pour des films en full HD ou bientôt en 4k ?



Jeanprofite
Il y a 9 ans

Cela dépend de la qualité de ton streaming et de ta distance par rapport au “DSLAM”.
&nbsp;
Si, par exemple, tu veux un streaming de film en uhd, il te faut du 56Mb secondes,.
Admettons que l’accès à Internet pour du streaming soit en fibre optique, plusieurs personnes pourrons regarder des streamings différents.
&nbsp;
Je ne pense pas que ce soit un usage uniquement professionnel, vu le prix.
&nbsp;N’oublions pas que le téléphone mobile était tellement cher que réservé à un usage professionnel.
&nbsp;
L’adsl n’a pas d’avenir à long et moyen terme.
&nbsp;
Enfin, pour qui ne consulte que du blog statique uniquement en html, un modem 56k suffit.


athlon64
Il y a 9 ans

hébergement de sites Web, mise en place d’un Cloud privé, web radio perso avec MPD+Shoutcast. Rien que pour ca, j’aimerai un bon débit en téléversement.


eliumnick Abonné
Il y a 9 ans






joma74fr a écrit :

dans un sens je suis d’accord avec ce que tu dis. Dans un autre sens, des tarifs différenciés peuvent permettre de mieux contrôler la qualité fournie à chaque utilisateur les rares fois où l’opérateur aurait dû restreindre la qualité de service (“fair use” prévu dans les abonnement mobile ou débit ralenti par rapport au débit de crête annoncé dans l’offre commerciale dans les abonnements DSL). Et des tarifs différenciés permettent aussi de proposer des offres plus adaptées au type de consommations de chaque utilisateur - certains diront que cette pratique favorise l’augmentation des prix et le comportement de rentier de l’opérateur, mais je pense que malgré cela, l’utilisateur peut s’y retrouver (dans le mobile, la plupart des fournisseurs dont les MVNO, ont au moins 4 forfaits différents).

D’ailleurs, j’ai cherché les tarifs de Orange.ch (en Suisse) racheté récemment par X. Niel pour voir les nouveaux tarifs et vérifier si la politique tarifaire de Salt. (le nouveau nom de Orange Suisse) avait la même logique de tarif unique que Free en France : j’ai été surpris de voir que ce n’est pas le cas :
https://www.salt.ch/fr/subscriptions/
Pour quelles raisons profondes ? Ce serait intéressant de le savoir.



T’as regardé les forfaits de salt ?

Les seuls ou il y a une limite de quota sont les abonnements mobiles (j’ai bien remarqué sur l’abo internet fixe qu’ils précisaient “sans limitation de donnée”, donc j’ai cherché un abo avec limitation sur le fixe, et je n’ai rien trouvé).

De plus, ils mélangent complétement les abo internet fixe/mobile.

Bref, il semble difficile de comparer ces offres avec celle de free, car leur positionnement est légèrement différent. (free fait du fixe uniquement, free mobile du mobile uniquement et salt fait tout).



anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d
Il y a 9 ans

effectivement, le marché des télécoms en Suisse semble très différent de la France. Ce n’est pas vraiment comparable.

d’autre part, en fait, Salt ne fait que du mobile (2G-3G-4G)


anonyme_7c43722d1f88b78dda950f328c92f2a2
Il y a 9 ans






joma74fr a écrit :

D’ailleurs, j’ai cherché les tarifs de Orange.ch (en Suisse) racheté récemment par X. Niel pour voir les nouveaux tarifs et vérifier si la politique tarifaire de Salt. (le nouveau nom de Orange Suisse) avait la même logique de tarif unique que Free en France : j’ai été surpris de voir que ce n’est pas le cas :
https://www.salt.ch/fr/subscriptions/ Pour quelles raisons profondes ? Ce serait intéressant de le savoir.


&nbsp;
Car chaque marché a ses spécificités, ses réglementations etc. du coup tu ne peux pas extrapoler le modèle fr à la Suisse.



anonyme_592f91fb71700e5753e0375ec9b8f097
Il y a 8 ans

Numéricable, c’est l’ancien NOOS … cette entreprise attaquée en justice par ses propres clients etc … ce n’est pas moi qui le dis (lien), l’entreprise obligée de changer de nom, ça donne la mesure. C’est assez amusant de le lire.
Finalement il arriverait presque à faire croire que l’eau sa “brule” et que le feu … bin ça mouille …
Ce que je trouve révoltant, c’est de gérer une entreprise dans un pays et de critiquer son système social tel qu’il le fait. S’il n’est pas content, il a qu’à remballer et aller voir ailleurs si la rentabilité est meilleure (lien). On fera le point dans quelques années.
Quelle vision étriquée de l’avenir, enfin bon, même sans être un génie, entre du coax qui passe les informations via un signal électrique qui peut être perturbé par tout un tas de sources différentes et de la fibre qui fait transiter un signal lumineux, les investissements d’avenir ne sont pas là ou il le croit.
&nbsp;
&nbsp;

&nbsp;


anonyme_592f91fb71700e5753e0375ec9b8f097
Il y a 8 ans

Pour éviter que les gens puissent héberger leurs propres serveurs NAS etc … et fassent concurrence à leur propres services … encore une vision étriquée de l’avenir … et accessoirement, pour économiser de la bande passante.
&nbsp;
&nbsp;





hatbrox a écrit :

je ne comprends pas pourquoi il y a une différence entre l’upload et le download.
Un bit qui monte ou qui descent reste un bit, ca prend la “même place” dans le faisceau de lumière.

J’habite en Norvège et ici la Fibre ne fait aucune différence entre l’upload et le download.
ca commence à 4MB/4MB (pour mémé) et ca fini à 1GB/1GB (pour l’instant).
Mais nous on a la fibre jusque dans le salon, pas de coax entre la rue et le salon.



anonyme_592f91fb71700e5753e0375ec9b8f097
Il y a 8 ans






psn00ps a écrit :

Je ne p2pise pas. Pas besoin d’un upload de fou. Quel(s) usage(s) en tirent parti ?


Mon serveur de mail, mes partages de photos, mon petit serveur de streaming perso (musique, radio et vidéo), ma camera HD piloté par mon NAS, ma réplication de fichiers … &nbsp;



anonyme_592f91fb71700e5753e0375ec9b8f097
Il y a 8 ans






brice.wernet a écrit :

Imagine que tu possèdes une flotte de camion.
Tu payes l’autoroute au camion, non?

Si on appliquait sur l’autoroute le principe de l’internet français, une petite voiture paierait autant que toute une flotte de camions.
Crois-moi, il y aurait encore plus de camions!

Donc il n’est pas idiot de rétablir des quotas de téléchargement sur le fixe aussi. Et au mieux un fair use ou alors une surtaxe pour ceux qui téléchargent trop.


Encore faut il parler de la même chose. Les comparaisons faciles entre une autoroute est Internet … c’est bien une comparaison culturelle ou tout du moins de notre époque, mais ça n’a strictement rien à voir est c’est limite Hors sujet. Ici on parle de débit et d’Internet.
Ça va être marrant quand ce type de différenciation sera mise en place (entre le gros consommateur et le petit, le moyen, le moyen gros etc …) et que les vidéos que vous lirez sur Youtube et Co passeront mal ou de façon dégradées. Alors oui … pourquoi pas, mais dans ce cas là, en retour, il faut que l’opérateur s’engage en terme de qualité de service et puisse fournir une bande passante constante et offre détaillée et soit en mesure d’expliquer clairement les problèmes quand il y en a.
Ça va être un sacré merdier quand il va falloir choisir son abonnement et je ne parle même pas du prix … sans compter que nous ne vivons pas dans un monde idéale, je prend pour exemple la FIBRE chez un opérateur au Luxembourg (en entreprise), la différence de “qualité” entre le 100 Fibre Francais et au Luxembourg est flagrante. Je ne sais pas si au Lux, ils ont des problèmes de peering, mais je trouve la connexion Internet tout simplement médiocre pour du 100 Fibre alors que la bande passante est sensiblement la même si je fais un test sur un speedtest ou en prenant leurs propres services respectifs.