Apprentissage du code en primaire : une loi déposée à l’Assemblée nationale

Code is law, code in law

Apprentissage du code en primaire : une loi déposée à l’Assemblée nationale

Apprentissage du code en primaire : une loi déposée à l’Assemblée nationale

Après avoir mis en avant l’idée au travers de son récent rapport co-écrit avec Corinne Erhel, la députée Laure de la Raudière (UMP) vient de déposer une proposition de loi visant à rendre obligatoire l’apprentissage du codage informatique dès l’école primaire.

députés assemblée nationale

 

C’était l’une des propositions phares du rapport parlementaire visant à accélérer le développement de l’économie numérique en France : « éveiller les élèves du primaire au codage et à la programmation, sur le modèle de l’éveil au dessin, à la musique et aux langues étrangères ». Si l’idée ne fait forcément l’unanimité, elle a cependant trouvé un certain écho, par exemple auprès de la Secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire, ou de l’ancien ministre de l’Éducation Luc Chatel.

 

Aujourd’hui, force est de constater que la publication de ce rapport a servi de rampe de lancement à la proposition de loi déposée hier à l’Assemblée nationale par Laure de la Raudière. Le texte, co-signé par une trentaine de députés UMP, a en effet pour objectif de rendre obligatoire l’apprentissage du codage informatique dès l’école primaire.

L’apprentissage du code informatique au même rang que la lecture ou les maths

Pour cela, les parlementaires proposent d’introduire au sein de l’article L. 121-1 du Code de l’éducation des dispositions selon lesquelles les « objectifs prioritaires » assignés aux écoles deviendraient « l’apprentissage de la langue française, la maîtrise de la lecture, de l’écriture, l’utilisation des mathématiques et l’apprentissage du code informatique ». Le même article préciserait que ces savoirs « doivent impérativement être acquis lors de l’entrée au collège », afin de bien enfoncer le clou.

 

Aux yeux des députés, « l’apprentissage du codage est essentiel ». Ils s’expliquent : « À l’ère du numérique, si nous voulons que nos jeunes passent de simples usagers de l’internet, à acteurs de la société et de l’économie numérique, la compréhension de l’informatique est la clé d’accès au monde numérique et aux opportunités professionnelles qu’il ouvre ». Selon eux, « ne pas subir l’informatique, mais la maîtriser, c’est la chance qui serait offerte aux élèves français si cet apprentissage était enseigné de manière obligatoire dans chaque école de France ». Les auteurs du texte font au passage valoir que « la simplicité du codage permet un enseignement très précoce ».

 

 

Mais au-delà des jeunes, leurs pensées se tournent également vers les entreprises : « Rien qu’en 2014, 35 000 emplois à forte valeur ajoutée seront créés dans le secteur du numérique. Or, les jeunes techniciens ou ingénieurs français formés à ces nouveaux métiers ne sont pas suffisamment nombreux aujourd’hui ».

Les députés veulent s'inspirer de certains pays voisins

Pour appuyer leur proposition de loi, les parlementaires font référence au rapport publié l’année dernière par l’Académie des sciences, lequel plaidait pour un « enseignement de science informatique depuis le primaire jusqu’au lycée, orienté vers la compréhension et la maîtrise de l’informatique, et dépassant donc largement les seuls usages des matériels et logiciels ». Le texte avait d’ailleurs obtenu un soutien appuyé du Conseil national du numérique.

 

Les députés regardent par ailleurs de l’autre côté de nos frontières : « Des pays comme la Chine, le Japon, la Corée du Sud ont inscrit l’informatique dans les programmes scolaires dès huit ans. Plus proche de nous, en Allemagne, certains Länder, la Bavière notamment, ont rendu obligatoire l’enseignement de l’informatique depuis une quinzaine d’années. En Angleterre, l’enseignement du codage sera obligatoire pour les enfants de cinq à seize ans dès la rentrée de septembre 2014. Et en Estonie, des cours sont obligatoires à partir de six ans. »

 

Il n’en demeure pas moins qu’avant d’envisager toute discussion autour de ce texte, l’opposition devra lui trouver un créneau parlementaire - ce qui n’est pas toujours chose aisée. On se souvient par exemple de la proposition de loi déposée à l’automne 2012 par Laure de la Raudière à propos de la neutralité du Net, et qui n’a depuis fait l’objet d’aucun débat.

L’Éducation nationale fait quelques pas

Insistons enfin sur le fait que le projet de « socle commun de connaissances, de compétences et de culture » présenté cette semaine par le Conseil supérieur des programmes scolaires (et qui s’applique à la scolarité obligatoire, de l’école élémentaire au collège) évoque brièvement le codage :

 

« L'élève sait que les équipements informatiques utilisent une information codée et il est initié au fonctionnement, au processus et aux règles des langages informatiques ; il est capable de réaliser de petites applications utilisant des algorithmes simples. »

 

Le pas est néanmoins tout relatif, et ce à plusieurs égards. Premièrement, parce qu’il ne s’agit que d’un projet, le ministère ayant le dernier mot. Deuxièmement, parce que de précédents socles faisaient déjà référence aux langages informatiques. Troisièmement, parce que le décret qui définira le prochain socle ne s’appliquera qu’à partir de la rentrée 2016.  

Commentaires (184)


Pauvres enfants… Bientot ils interdiront les dessins en maternelle pour leur faire faire des travaux dans les champs d’agriculteurs car il faut bien manger et qu’il faut par conséquent des agriculteurs…



Vraiment un pays de merde, ca va juste les dégoûtés de l’informatique…








ascrounch a écrit :



Pauvres enfants… Bientot ils interdiront les dessins en maternelle pour leur faire faire des travaux dans les champs d’agriculteurs car il faut bien manger et qu’il faut par conséquent des agriculteurs…



Vraiment un pays de merde, ca va juste les dégoûtés de l’informatique…







Si c’est une matière comme les autres (ou intégrée aux maths), je ne vois pas pourquoi ça les dégoutterait plus qu’autre chose.



Non, pour moi les principaux problèmes sont le temps (il y a déjà un énorme programme en primaire) et les connaissances des enseignants. Enseigner la programmation, même basique, ça s’improvise pas comme ça.









ascrounch a écrit :



Pauvres enfants… Bientot ils interdiront les dessins en maternelle pour leur faire faire des travaux dans les champs d’agriculteurs car il faut bien manger et qu’il faut par conséquent des agriculteurs…



Vraiment un pays de merde, ca va juste les dégoûtés de l’informatique…





Qui t’as dégouté du Français ?



“Rien qu’en 2014, 35 000 emplois à forte valeur ajoutée seront créés dans le secteur du numérique”



Si le pays sombre de plus en plus dans quantité d’autres secteurs, ils auront l’air malin avec leur diplômes “informaticiens” dans 20 ans.

Tout comme ceux qui maintenant ont des bacs +5 +8 et qui ne trouvent pas de travail, ou trouvent un travail au rabais qui ne nécessite pas de tels études…



Mais tant que les gouvernements tablent toujours sur le mythe de la croissance qui doit revenir chaque année, pour l’année prochaine…


L’apprentissage du code est essentiel pour les députés, mais ils se dispenseront quand même eux-mêmes d’apprendre à coder. <img data-src=" />


Et si le fait de savoir coder aidait à mieux apprendre ?

http://www.npr.org/blogs/13.7/2014/06/09/320309576/learn-to-code-learn-to-think









mirandir a écrit :



Si c’est une matière comme les autres (ou intégrée aux maths), je ne vois pas pourquoi ça les dégoutterait plus qu’autre chose.



Non, pour moi les principaux problèmes sont le temps (il y a déjà un énorme programme en primaire) et les connaissances des enseignants. Enseigner la programmation, même basique, ça s’improvise pas comme ça.







Assez d’accord sur le problème de temps. Mais sinon, c’est une bonne chose. Aujourd’hui, ça devient difficile de passer à côté de l’informatique car elle est vraiment partout, de la cafetière à l’ordinateur en passant par nos téléphones et jouets.



De plus, ça permettrait peut-être aussi de contrer certains grands clichés de notre société qui font que 95% des développeurs sont des hommes…



En primaire, il y a bien d’autres choses à apprendre : lire et écrire entre autre.

Vu la qualité d’élocution et la grammaire des jeunes d’aujourd’hui, il est indispensable de se recentrer sur ces disciplines avant d’en ajouter d’autres.



Ensuite, effectivement, vient le problème du temps alloué. Dans l’école de ma fille, il est déjà question pour l’année prochaine de réduire les heures de cours pour finir à 15h00 ou 15h30, un truc comme ça. Je ne vois pas comment ils vont faire : ha si, nos chers dirigeants vont proposer qu’ils aient école le mercredi matin ET le samedi <img data-src=" />


Je ne sais pas ce qu’ils entendent par apprendre du code mais si c’est apprendre à programmer, ça me parait bizarre. J’espère que ce sera plus une “démystification” de l’outil informatique (un ordinateur n’est pas magique, un programme n’est pas plus magique et est avant tout écrit par un être humain, introduire aux étudiants des notions d’informatique comme langage de programmation, gérer son identité sur le net, etc…).



Quant au fait qu’il faille rajouter des cours de français à la place de nouvelles matières parce que les jeunes “savent plus écrire”, je pense que ce n’est pas voir les opportunités que nous risquons de rater. Une fois que les jeunes, bien éduqués en français, passent en lycée/études supérieurs, ça n’empêchera pas leur régression et revenir au point de départ. Sauf si dans les lycées/études supérieures on force encore des cours de grammaire, orthographes, lecture de bouquins, etc… Mais je pense qu’à ce niveau d’études, on a d’autres chats à fouetter (anglais, spécialisation pour le métier, etc…) :)



Bien évidemment, ceci reste mon avis et je suis ouvert à la critique de mon raisonnement :P


Ça aurait été pas mal de leur dispenser également des cours d’économie et de droit. Nul n’est censé ignoré la loi, et ça doit commencer en primaire.



Afin que tous ces enseignements puissent être dispensés, je propose de rallonger la durée du CP à 4 années scolaires.








Edtech a écrit :



De plus, ça permettrait peut-être aussi de contrer certains grands clichés de notre société qui font que 95% des développeurs sont des hommes…







Peut-être, à voir.







GeX-R a écrit :



Ensuite, effectivement, vient le problème du temps alloué. Dans l’école de ma fille, il est déjà question pour l’année prochaine de réduire les heures de cours pour finir à 15h00 ou 15h30, un truc comme ça. Je ne vois pas comment ils vont faire : ha si, nos chers dirigeants vont proposer qu’ils aient école le mercredi matin ET le samedi <img data-src=" />







Ce n’est pas idiot je trouve : des journées plus courtes, plus facilement assimilables.









ActionFighter a écrit :



Ça aurait été pas mal de leur dispenser également des cours d’économie et de droit. Nul n’est censé ignoré la loi, et ça doit commencer en primaire.



Afin que tous ces enseignements puissent être dispensés, je propose de rallonger la durée du CP à 4 années scolaires.







Et on appellerait ça le Cycle Primaire <img data-src=" />









GeX-R a écrit :



Ensuite, effectivement, vient le problème du temps alloué. Dans l’école de ma fille, il est déjà question pour l’année prochaine de réduire les heures de cours pour finir à 15h00 ou 15h30, un truc comme ça. Je ne vois pas comment ils vont faire : ha si, nos chers dirigeants vont proposer qu’ils aient école le mercredi matin ET le samedi <img data-src=" />





Je vois pas où est le problème, cela leur permettra de passer moins de temps enfermés à la cave <img data-src=" />









mirandir a écrit :



Et on appellerait ça le Cycle Primaire <img data-src=" />





Non, le cycle primaire contiendra les 4 années de CP, les 4 années de CE1, etc… jusqu’au 4 années de CM2 <img data-src=" />



Ils devraient aussi enseigner la politique en primaire, on manque cruellement de bons politiciens…








Kerlutin a écrit :



Et si le fait de savoir coder aidait à mieux apprendre ?







ce n’est pas le fait de savoir coder….

n’importe quel zozo peut te faire des pages de scripts moisis en php.



c’est plus le fait d’avoir une logique algorithmique.










jedifox a écrit :



Je ne sais pas ce qu’ils entendent par apprendre du code mais si c’est apprendre à programmer, ça me parait bizarre. J’espère que ce sera plus une “démystification” de l’outil informatique (un ordinateur n’est pas magique, un programme n’est pas plus magique et est avant tout écrit par un être humain, introduire aux étudiants des notions d’informatique comme langage de programmation, gérer son identité sur le net, etc…).



Quant au fait qu’il faille rajouter des cours de français à la place de nouvelles matières parce que les jeunes “savent plus écrire”, je pense que ce n’est pas voir les opportunités que nous risquons de rater. Une fois que les jeunes, bien éduqués en français, passent en lycée/études supérieurs, ça n’empêchera pas leur régression et revenir au point de départ. Sauf si dans les lycées/études supérieures on force encore des cours de grammaire, orthographes, lecture de bouquins, etc… Mais je pense qu’à ce niveau d’études, on a d’autres chats à fouetter (anglais, spécialisation pour le métier, etc…) :)



Bien évidemment, ceci reste mon avis et je suis ouvert à la critique de mon raisonnement :P







Le meilleur moyen pour que les enfants gardent un bon niveau en français, c’est la lecture. Il faut commencer tout petit, en leur lisant une histoire tous les soirs en indiquant ce qu’on lit du doigts. La lecture va alors devenir une habitude et inconsciemment, l’enfant va déjà avoir les bases de la lecture. Ensuite, dès qu’il est indépendant, il faut continuer à l’alimenter en livres afin qu’il ne perde pas la bonne habitude prise.



Arrivé à un certain point, il s’alimentera de lui-même en livres.









Edtech a écrit :



Le meilleur moyen pour que les enfants gardent un bon niveau en français, c’est la lecture.





Quelle est cette technique ? Moi j’utilise le fouet, ça marche plutôt pas mal mais ça entraîne des lacunes en expression orale





Mais au-delà des jeunes, leurs pensées se tournent également vers les entreprises





Dès le primaire… Tas de chacals ! <img data-src=" />



Le seul intérêt que je vois à apprendre un peu de code aux enfants, c’est en compléments des cours de maths pour leur apprendre les bases de l’algorithmique.





« À l’ère du numérique, si nous voulons que nos jeunes passent de simples usagers de l’internet, à acteurs de la société et de l’économie numérique, la compréhension de l’informatique est la clé d’accès au monde numérique et aux opportunités professionnelles qu’il ouvre »





C’est n’imp’ ! <img data-src=" />



Apprenez aux gamins à écrire (pas juste pour le prof) et débattre publiquement, vous en ferez de vrais acteurs de la “société numérique”








Edtech a écrit :



Le meilleur moyen pour que les enfants gardent un bon niveau en français, c’est la lecture. Il faut commencer tout petit, en leur lisant une histoire tous les soirs en indiquant ce qu’on lit du doigts. La lecture va alors devenir une habitude et inconsciemment, l’enfant va déjà avoir les bases de la lecture. Ensuite, dès qu’il est indépendant, il faut continuer à l’alimenter en livres afin qu’il ne perde pas la bonne habitude prise.



Arrivé à un certain point, il s’alimentera de lui-même en livres.







Exactement, c’est fondamental. Il n’y a que l’exemple qui fonctionne avec les enfants. Leur lire des histoires + qu’ils te voient lire régulièrement = combo gagnante !









Edtech a écrit :



Arrivé à un certain point, il s’alimentera de lui-même en livres.







Gaffe à l’indigestion, il pourrait manger un Guerre & Paix par erreur <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



Non, le cycle primaire contiendra les 4 années de CP, les 4 années de CE1, etc… jusqu’au 4 années de CM2 <img data-src=" />







Age moyen à l’université : 30 ans et plus <img data-src=" />



Les objets basés sur l’informatique sont aujourd’hui partout.



De nombreux pays ont réalisé que l’enseignement de la programmation est essentiel.



La raison est simple : comme les maths et l’écriture, c’est un outil qui permet la compréhension ultérieure du fonctionnement des choses.



La programmation rends l’apprentissage de l’informatique beaucoup plus facile grâce à la compréhension intuitive du fonctionnement des logiciels.



Sans cela, les gens essayent de mémoriser des centaines de procédures toutes faites. Et cela ne fonctionne pas. C’est une énorme perte de temps. C’est une source de difficultés.



Sans compréhension du fonctionnement des ordinateurs, les gens ne comprendront plus ce qui régira leur environnement. C’est dangereux.



Ils ne comprendront pas non plus les enjeux économiques et politiques qui leur sont liés.



Finalement, tous les pays ont réalisé que la première génération des gens formés à l’informatique il y a presque 30 ans avec une initiation au Basic s’en est souvent mieux sorti que ceux qui ont été formé récemment à être de simples utilisateurs.



Pour ma part, je suis surpris que des gens qui ont déjà 10 ans d’utilisation de l’informatique derrière eux sont toujours des débutants.



Sans la programmation, on a juste fabriqué des éternels débutants.



Après, est ce qu’il faut vraiment aller jusqu’à enseigner la programmation dès le primaire ? Pourquoi pas si on utilise des logiciels adaptés.



Mais il ne faudrait surtout pas dégoûter les jeunes, ni s’arrêter à des choses trop simples qui seront vite oubliées faute d’utilité : L’idéal serait surtout d’arriver à une maîtrise correcte des vrais langages de programmation et d’un peu d’algorithmique en fin de scolarité obligatoire.









Tête bien faite …

Tête bien pleine …



Dès que ces têtes de nœuds de politiques s’intéressent à nos “chères têtes blondes”, je fais la tête <img data-src=" />








mirandir a écrit :



Ce n’est pas idiot je trouve : des journées plus courtes, plus facilement assimilables.







Plus courte ? ben dans la théorie oui, mais en pratique les parents qui ne peuvent pas récupérer leurs enfants à 15h00 vont les laisser à la “halte garderie”. Donc la journée ne sera pas plus courte, et en plus cela aura un impact financier sur les ménages (les garderies ne sont pas gratuites …)








Un cour de d’analyse aurait été plus utile, ça sert pour tous!


Qu’on leur apprenne déjà à écrire le Français correctement ce serait une excellente chose. <img data-src=" />








ActionFighter a écrit :



Ça aurait été pas mal de leur dispenser également des cours d’économie et de droit. Nul n’est censé ignoré la loi, et ça doit commencer en primaire.



Afin que tous ces enseignements puissent être dispensés, je propose de rallonger la durée du CP à 4 années scolaires.







<img data-src=" /> tu m’as tué je suis tellement de ton avis. Je pense que les programmes sont déjà surchargés que se soit au CP jusqu’au lycée. De toute ma scolarité je n’ai pas vu un seul professeur dans au moins une de mes matières ne pas nous dire qu’on était en retard sur le programme….



Même si je trouve l’initiative bonne d’une part y a un manque de temps et de moyen pour les professeur en charge de l’enseigner et d’autre part je verrai plutôt ce type d’enseignement au collège et de manière optionnelle.



Et encore la mise en avant des devs et de la programmation.

Pourquoi des cours de programmation et pas de cour réseau ou infrastructure qui sont également des éléments important pour la compréhension du fonctionnement d’internet et des objets connecté.








Edtech a écrit :



Le meilleur moyen pour que les enfants gardent un bon niveau en français, c’est la lecture.





Quelle est cette technique ? Moi j’utilise le fouet, ça marche plutôt pas mal mais ça entraîne des lacunes en expression orale









sr17 a écrit :



Les objets basés sur l’informatique sont aujourd’hui partout.



De nombreux pays ont réalisé que l’enseignement de la programmation est essentiel.











Pour toi, savoir programmer est un gage de compréhension du logiciel ?

Je ne vois pas trop le concept, c’est un peu comme si tu disais “je connais le processus de fabrication du sucre donc je comprends la pâtisserie”.



[quote:5056760[/quote]



<img data-src=" /> tu m’as tué je suis tellement de ton avis. Je pense que les programmes sont déjà surchargés que se soit au CP jusqu’au lycée. De toute ma scolarité je n’ai pas vu un seul professeur dans au moins une de mes matières ne pas nous dire qu’on était en retard sur le programme….



Même si je trouve l’initiative bonne d’une part y a un manque de temps et de moyen pour les professeurs qui seront en charge de l’enseigner à moins de créer une matière spécifique ( et donc allonger encore la durée des cours) et d’autre part je verrai plutôt ce type d’enseignement au collège et de manière optionnelle.


La maîtrise des langages de prog n’est à mon avis pas nécessaire. Si tu sais coder (i.e. a des connaissances d’algo) le langage n’est pas un pb. On ne va pas aller expliquer le concept de classe ou de pointeur à des primaires. Même le concept de fonction, de valeur de retour ça me paraît déplacé perso.



Sinon, qu’on leur apprenne déjà l’utilisation basique d’un ordi et d’internet en général.Quand je vois mon ami prof qui a la moitié de ses élèves qui ne savent pas envoyer un mail avec demande d’accusé de réception… (école d’ingénieur je précise)



Puis je parle même pas de la difficulté de trouver des profs compétents…



PS : dsl si y’a des fautes, je suis pas sur mon ordi








Edtech a écrit :



Le meilleur moyen pour que les enfants gardent un bon niveau en français, c’est la lecture.





Alors là cette technique ne marche pas pour tous le monde, j’ai eu le droit à tous les points que tu as cité et je suis depuis toujours une grosse bouse en orthographe et grammaire .









fly59 a écrit :



<img data-src=" /> tu m’as tué je suis tellement de ton avis. Je pense que les programmes sont déjà surchargés que se soit au CP jusqu’au lycée. De toute ma scolarité je n’ai pas vu un seul professeur dans au moins une de mes matières ne pas nous dire qu’on était en retard sur le programme….



Même si je trouve l’initiative bonne d’une part y a un manque de temps et de moyen pour les professeur en charge de l’enseigner et d’autre part je verrai plutôt ce type d’enseignement au collège et de manière optionnelle.





<img data-src=" />



Comme je l’avais dit sur la précédente news sur le sujet, en primaire, des exercices ludiques d’apprentissage de la logique serait bien plus appropriés pour cet âge.









ActionFighter a écrit :



<img data-src=" />



Comme je l’avais dit sur la précédente news sur le sujet, en primaire, des exercices ludiques d’apprentissage de la logique serait bien plus appropriés pour cet âge.







+1

Logique et algorithmique seraient bien plus appropriées.

Après, c’est peut être ce à quoi ils pensent quand ils parlent d’apprendre la programmation … va savoir



Une bonne intention… Et allez, on en rajoute encore une couche pour les gamins, et après on va pleurer qu’ils sont incapables de compter et n’ont aucune maîtrise, soit-elle même vague, de leur langue maternelle… Mais bon ils font de l’anglais alors tout va bien, paraît-il…


J’ étais contre il y a encore quelques mois. Puis finallement, je me suis dit qu’apprendre (ou découvrir) l’algorythmique ne fera que renforcer leur logique. Et puis plus il y aura de gens qui sauront coder, plus il y aura de contributeurs à Tor Freenet GnuPG etc….<img data-src=" />








ActionFighter a écrit :



Ça aurait été pas mal de leur dispenser également des cours d’économie







Haaaan, tu es en train de plagier le Rapport Attila Attali.



Pirate ! En taule ! <img data-src=" />



<img data-src=" />









Xaelias a écrit :



La maîtrise des langages de prog n’est à mon avis pas nécessaire. Si tu sais coder (i.e. a des connaissances d’algo) le langage n’est pas un pb. On ne va pas aller expliquer le concept de classe ou de pointeur à des primaires. Même le concept de fonction, de valeur de retour ça me paraît déplacé perso.





Tu serais surpris de voir ce que ma fille de 5 ans est déjà capable de faire avec un traitement de texte et un tableur.<img data-src=" />









Ricard a écrit :



Tu serais surpris de voir ce que ma fille de 5 ans est déjà capable de faire avec un traitement de texte et un tableur.<img data-src=" />







Un pare-feu ? <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



Quelle est cette technique ? Moi j’utilise le fouet, ça marche plutôt pas mal mais ça entraîne des lacunes en expression orale





Faut positiver, la technique du fouet permet de développer les cordes vocales, esquissant un début de chemin vers la réussite à la star ac’. <img data-src=" />









sr17 a écrit :



Les objets basés sur l’informatique sont aujourd’hui partout.



De nombreux pays ont réalisé que l’enseignement de la programmation est essentiel.



La raison est simple : comme les maths et l’écriture, c’est un outil qui permet la compréhension ultérieure du fonctionnement des choses.



La programmation rends l’apprentissage de l’informatique beaucoup plus facile grâce à la compréhension intuitive du fonctionnement des logiciels.



Sans cela, les gens essayent de mémoriser des centaines de procédures toutes faites. Et cela ne fonctionne pas. C’est une énorme perte de temps. C’est une source de difficultés.



Sans compréhension du fonctionnement des ordinateurs, les gens ne comprendront plus ce qui régira leur environnement. C’est dangereux.



Ils ne comprendront pas non plus les enjeux économiques et politiques qui leur sont liés.



Finalement, tous les pays ont réalisé que la première génération des gens formés à l’informatique il y a presque 30 ans avec une initiation au Basic s’en est souvent mieux sorti que ceux qui ont été formé récemment à être de simples utilisateurs.



Pour ma part, je suis surpris que des gens qui ont déjà 10 ans d’utilisation de l’informatique derrière eux sont toujours des débutants.



Sans la programmation, on a juste fabriqué des éternels débutants.



Après, est ce qu’il faut vraiment aller jusqu’à enseigner la programmation dès le primaire ? Pourquoi pas si on utilise des logiciels adaptés.



Mais il ne faudrait surtout pas dégoûter les jeunes, ni s’arrêter à des choses trop simples qui seront vite oubliées faute d’utilité : L’idéal serait surtout d’arriver à une maîtrise correcte des vrais langages de programmation et d’un peu d’algorithmique en fin de scolarité obligatoire.





On parle du primaire là, quand tu es en primaire tu sais pas lire l’heure avant le CE2 et tu ne connais pas toute la complexité de la langue.



La programmation devrait être apprit au collège (en 4ieme).



Des politiciens aussi abruti, il faut le faire je parie qu’ils ne connaissent même pas leur table de multiplication.



Apprendre la programmation en primaire c’est comme apprendre a un bébé de courir avant de marcher.



Avant d’apprendre la programmation il faut apprendre l’anglais.

Sinon c’est comme apprendre de programmer en chinois avant d’apprendre le chinois.



Et en quoi la programmation peut être utile a un cuisinier, charpentier, vendeur?



Certes l’informatique touche pas mal de monde comme l’automobile mais c’est pas pour autant que l’on reçoit une formation en primaire pour changer un moteur.









John Shaft a écrit :



Haaaan, tu es en train de plagier le Rapport Attila Attali.



Pirate ! En taule ! <img data-src=" />



<img data-src=" />





Pirate, moi ? Au contraire, je milite ardemment pour le Gouvernement Mondial <img data-src=" />









lateo a écrit :



Faut positiver, la technique du fouet permet de développer les cordes vocales, esquissant un début de chemin vers la réussite à la star ac’. <img data-src=" />





Même pas, passé la découverte et le plaisir d’apprendre, ils se lassent et tombent dans le mutisme…









John Shaft a écrit :



Un pare-feu ? <img data-src=" />







<img data-src=" />

LA relève est assurée pour notre gouvernement … <img data-src=" />









Ricard a écrit :



Tu serais surpris de voir ce que ma fille de 5 ans est déjà capable de faire avec un traitement de texte et un tableur.<img data-src=" />





Elle est sur la bonne voie, mais si à 6 ans, elle n’a pas fait un commit, c’est qu’elle a raté sa vie.









ActionFighter a écrit :



Même pas, passé la découverte et le plaisir d’apprendre, ils se lassent et tombent dans le mutisme…





Passe au martinet. Puis au nerf de boeuf. <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



Ça aurait été pas mal de leur dispenser également des cours d’économie et de droit. Nul n’est censé ignoré la loi, et ça doit commencer en primaire.



Afin que tous ces enseignements puissent être dispensés, je propose de rallonger la durée du CP à 4 années scolaires.





J’aurais aussi rajouté la physique quantique parce que j’ai lu (dans un Sciences & Vie qui trainait dans les chiottes de l’Assemblée) que c’était l’avenir du futur. <img data-src=" />







Daew a écrit :



Ils devraient aussi enseigner la politique en primaire, on manque cruellement de bons politiciens…





Ouahou… l’uniformisation de la pensée politique qu’on ne découvre normalement qu’à l’ENA mais puissance 10.







lateo a écrit :



Passe au martinet. Puis au nerf de boeuf. <img data-src=" />





la Ritaline et un tazer donnent également de bon résultats <img data-src=" />









burroz a écrit :



Certes l’informatique touche pas mal de monde comme l’automobile mais c’est pas pour autant que l’on reçoit une formation en primaire pour changer un moteur.







Et bien, fait la propositon : cours de méca au primaire <img data-src=" />

C’est bon ça loge dans l’emploi du temps…









lateo a écrit :



Passe au martinet. Puis au nerf de boeuf. <img data-src=" />







et pour terminer, la planche à clous, miam …









John Shaft a écrit :



Un pare-feu ? <img data-src=" />





<img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



Elle est sur la bonne voie, mais si à 6 ans, elle n’a pas fait un commit, c’est qu’elle a raté sa vie.





Dans un an elle fera des rapports de bugs Firefox.<img data-src=" />









GeX-R a écrit :



Et bien, fait la propositon : cours de méca au primaire <img data-src=" />

C’est bon ça loge dans l’emploi du temps…





ça tombe bien, y a une réforme sur le feu pour rajouter des cours le dimanche et faire sauter les vacances du mois d’août. L’avenir de notre pays est en jeu après tout !



Personnellement, je trouve l’information trop incomplète.

Enseigné le code, ok, mais quel code ? l’algo aussi ? <img data-src=" />



Je serais curieux de savoir ce qui est vraiment au programme dans les pays cités (Corée du sud, japon, Chine Allemagne)


Pour moi je verrai la programmation plutôt au niveau du cycle mais d’avoir des cours d’informatiques des l’école enfantine avec au début des logiciels type tux paint etc

puis vers la 4ème la suite bureautique avec aussi la formation à l’internet

et au cycle la programmation via logo et autre programme de ce style








Butler5 a écrit :



Personnellement, je trouve l’information trop incomplète.

Enseigné le code, ok, mais quel code ? l’algo aussi ? <img data-src=" />



Je serais curieux de savoir ce qui est vraiment au programme dans les pays cités (Corée du sud, japon, Chine Allemagne)





Pascal, Kobol et Fortran, ça se démode jamais <img data-src=" />



Et même question pour les pays









burroz a écrit :



On parle du primaire là, quand tu es en primaire tu sais pas lire l’heure avant le CE2 et tu ne connais pas toute la complexité de la langue.







Déjà, considérer que c’est à l’école d’apprendre à lire l’heure aux gamins est pour moi un problème, mais bon <img data-src=" />







burroz a écrit :



Et en quoi la programmation peut être utile a un cuisinier, charpentier, vendeur







C’est bien vrai ça. Quand je pense qu’on perd même du temps à essayer de leur apprendre à lire à ces gens-là…



=&gt; Tu en connais beaucoup toi des CP qui savent ce qu’ils veulent faire plus tard, et qui font effectivement ce métier-là une fois adulte ?









burroz a écrit :



On parle du primaire là, quand tu es en primaire tu sais pas lire l’heure avant le CE2 et tu ne connais pas toute la complexité de la langue.



La programmation devrait être apprit au collège (en 4ieme).



Des politiciens aussi abruti, il faut le faire je parie qu’ils ne connaissent même pas leur table de multiplication.



Apprendre la programmation en primaire c’est comme apprendre a un bébé de courir avant de marcher.



Avant d’apprendre la programmation il faut apprendre l’anglais.

Sinon c’est comme apprendre de programmer en chinois avant d’apprendre le chinois.



Et en quoi la programmation peut être utile a un cuisinier, charpentier, vendeur?



Certes l’informatique touche pas mal de monde comme l’automobile mais c’est pas pour autant que l’on reçoit une formation en primaire pour changer un moteur.





Tu peut programmer sans maitriser l’anglais, pas besoin de connaitre l’anglais pour maitriser l’utilisation des boucles, des condition,… Et c’est pas le rôle du codeur de choisir ce qui est écrit dans les champs donc ça peut aussi bien être du chinois il s’en tape.



C’est un cout d’analyse, de logique voir d’algorithmie dont les élèves ont besoin, ça sert un peu partout. Un court d’analyse bien fait ça peut servir à un programmeur, à un responsable logistique, à un chef d’entreprise,… Après ils feront peut-être bien les chose mais j’ai peur qu’on plonge trop vites les élève dans du java ou un autre langage.



Bonne idée ! Ne manquent plus que des cours de mécanique (tout le monde a une voiture), de droit (tout le monde se fait enfler un jour ou l’autre), de couture (pour réparer vite fait un trou dans un vêtement) <img data-src=" />



Et quand on aura fait tout ça, s’il reste un peu de temps, on pourra leur apprendre à lire, écrire, compter. Ca ne sert plus à grand-chose aujourd’hui, mais s’ils réussissent à être “codeurs”, ils pourront écrire de beaux commentaires <img data-src=" />








lateo a écrit :



Passe au martinet. Puis au nerf de boeuf. <img data-src=" />









WereWindle a écrit :



la Ritaline et un tazer donnent également de bon résultats <img data-src=" />





Je pense effectivement passer aux enseignements supérieurs. Je voulais les ménager un peu et les laisser vivre tranquillement leur enfance, mais il faut croire qu’ils sont trop en avance pour leur âge.







WereWindle a écrit :



J’aurais aussi rajouté la physique quantique parce que j’ai lu (dans un Sciences & Vie qui trainait dans les chiottes de l’Assemblée) que c’était l’avenir du futur. <img data-src=" />





<img data-src=" />



N’oublions pas l’astronautique également, il va falloir commencer à les former si on veut aller piller d’autres planètes.







Ricard a écrit :



Dans un an elle fera des rapports de bugs Firefox.<img data-src=" />





Je vois que tu as déjà prévu pour elle la voie de garage.



Pendant ce temps la, les développeurs sont toujours payé une misère, leur seul moyen de faire du fric est de devenir manager a la con et de ne plus coder et les heures supp ne sont toujours pas payées alors que la plupart bosse bien au dela des 35h…



Apprendre l’anglais aux jeunes serait peut-être un peu plus utile quitte à leur rajouter des cours dans la tronche.

Mais pour l’anglais comme pour l’informatique, il faudra des profs un minimum compétents dans lesdits domaines et ca c’est pas gagné.








Xaelias a écrit :



La maîtrise des langages de prog n’est à mon avis pas nécessaire. Si tu sais coder (i.e. a des connaissances d’algo) le langage n’est pas un pb. On ne va pas aller expliquer le concept de classe ou de pointeur à des primaires. Même le concept de fonction, de valeur de retour ça me paraît déplacé perso.



Sinon, qu’on leur apprenne déjà l’utilisation basique d’un ordi et d’internet en général.Quand je vois mon ami prof qui a la moitié de ses élèves qui ne savent pas envoyer un mail avec demande d’accusé de réception… (école d’ingénieur je précise)



Puis je parle même pas de la difficulté de trouver des profs compétents…



PS : dsl si y’a des fautes, je suis pas sur mon ordi











ActionFighter a écrit :



<img data-src=" />



Comme je l’avais dit sur la précédente news sur le sujet, en primaire, des exercices ludiques d’apprentissage de la logique serait bien plus appropriés pour cet âge.











GeX-R a écrit :



+1

Logique et algorithmique seraient bien plus appropriées.

Après, c’est peut être ce à quoi ils pensent quand ils parlent d’apprendre la programmation … va savoir











Ricard a écrit :



J’ étais contre il y a encore quelques mois. Puis finallement, je me suis dit qu’apprendre (ou découvrir) l’algorythmique ne fera que renforcer leur logique. Et puis plus il y aura de gens qui sauront coder, plus il y aura de contributeurs à Tor Freenet GnuPG etc….<img data-src=" />







Je suis assez partagé sur la question à vrai dire.



En théorie, pourquoi pas mais, dans la pratique, en quoi apprendre du code permettra d’aboutir à quelque chose de cohérent en matière pratique ?



Petit aveu personnel : je suis nul en math parce qu’au lycée, les mathématiques qui y étaient enseignées dans la première moitié des années 1980 étaient totalement désincarnées et coupées du réel. C’était de la pure abstraction et, comme ça ne se traduisait pas pour moi par du concret, j’ai décroché purement et simplement.



Pourtant… Les histoires d’ensembles, d’opérateurs logiques et autres bases des maths modernes que j’ai apprises en primaire me sont aujourd’hui indispensables au quotidien en informatique, même si je n’ai en cette matière qu’un niveau d’amateur correct. ET et OU logiques, branchements conditionnels, système binaire et autres objets booléens, je sais ce que c’est, je comprends à quoi ça sert et je le vois à l’oeuvre avec mon matériel info. Parce que c’est du concret.



Donc, par “code”, pourquoi pas apprendre les base de la structure logique d’un ordinateur : fichier, dossier, mémoire vive et de masse, processeur, exécutables, OS… Cela éviterait que des utilisateurs de base briquent eux-même leur PC en oubliant le mdp du compte admin par exemple…



Compte tenu de l’importance de l’ordinateur dans notre vie, ordinateur sous toutes ses formes, que l’on en apprenne la logique élémentaire dès le plus jeune âge ne me paraît pas idiot. Vous imaginez le nombre de morts qu’il y aurait sur les routes si personne n’apprenait le code de la route ? J’ai eu des cours de sécurité routière en primaire quand j’étais gamin, donc des cours d’informatique structurelle plutôt que de simple code, abstrait, d’application limitée pour le grand public et qui sera vite oublié quand on passera à la pratique quelques années plus tard, pourquoi pas ?



Se pose alors le problème récurrent des programmes chargés à ras la gueule mais, à mon avis, nous n’échapperons pas à une réforme globale de l’enseignement en France tôt ou tard pour résoudre ce problème…









Zappi a écrit :



Alors là cette technique ne marche pas pour tous le monde, j’ai eu le droit à tous les points que tu as cité et je suis depuis toujours une grosse bouse en orthographe et grammaire .







Deviens correcteur dans une équipe de fansub, j’ai réappris des tonnes de règles oubliées (dont certaines que personne ne connait !).







ActionFighter a écrit :



<img data-src=" />



Comme je l’avais dit sur la précédente news sur le sujet, en primaire, des exercices ludiques d’apprentissage de la logique serait bien plus appropriés pour cet âge.







Faut les faire jouer à “Project Spark” <img data-src=" />

C’est du codage graphique avec que des dessins !









Ricard a écrit :



Tu serais surpris de voir ce que ma fille de 5 ans est déjà capable de faire avec un traitement de texte et un tableur.<img data-src=" />





C’est super que ce soit le cas. Ça ne veut pas dire pour autant que tous les enfants ont besoin qde ce genre de savoir. certains gamains savent jouer du violon à 5 ans, doit-on enseigner un instrument à tous maternelles ? Je ne pense pas <img data-src=" />









WereWindle a écrit :



Pascal, Kobol et Fortran, ça se démode jamais <img data-src=" />



Et même question pour les pays







Battlestar Gallactica ne se démode jamais, mais sinon c’est COBOL.









Xaelias a écrit :



C’est super que ce soit le cas. Ça ne veut pas dire pour autant que tous les enfants ont besoin qde ce genre de savoir. certains gamains savent jouer du violon à 5 ans, doit-on enseigner un instrument à tous maternelles ? Je ne pense pas <img data-src=" />







Pas bête le violon, ça permettra d’avoir plus d’André Rieux et donc de revitaliser les majors (il y aura plus de fans d’André Rieux dans le futur avec le vieillissement de la population) <img data-src=" />



(mon raisonnement doit pas être loin du leur)



Pfiou, je pensai pas que ça débattrai autant sur ce sujet…



Je pense que c’est une bonne chose car ça amène deux choses :




  • Un esprit logique qui aide en math

  • Des connaissances de base de l’informatique



    Après le problème c’est qu’avec “la réorganisation des temps de travail à l’école” on a réduit les heures de cours donc ajouter plus de choses est débile…


Cela a déjà existé <img data-src=" />



Par exemple les Thomson MO5 et autres TO7-70 étaient un peu partout il y a 25 ans (même dans la “France profonde”).

Ces engins permettaient bien de dessiner (crayon optique) et programmer (BASIC).








John Shaft a écrit :



Pas bête le violon, ça permettra d’avoir plus d’André Rieux et donc de revitaliser les majors (il y aura plus de fans d’André Rieux dans le futur avec le vieillissement de la population) <img data-src=" />



(mon raisonnement doit pas être loin du leur)





Après qu’on ne se méprenne pas, j’ai fait des études de musique pendant de nombreuses années, et je viens tout juste de finir mes études d’info, donc j’aime beaucoup les deux domaines.

Mais franchement, y’a un moment où izl vaut mieux bien faire le chose, que tout mal faire XD









XMalek a écrit :



Pfiou, je pensai pas que ça débattrai autant sur ce sujet…



Je pense que c’est une bonne chose car ça amène deux choses :




  • Un esprit logique qui aide en math

  • Des connaissances de base de l’informatique



    Après le problème c’est qu’avec “la réorganisation des temps de travail à l’école” on a réduit les heures de cours donc ajouter plus de choses est débile…







    Je pense que la programmation se fasse au cycle mais sinon dès l’enfantine il y a beaucoup de chose logiciels de type tux paint tux tape etc, suite bureautique, organisation de ses fichiers, utilisation d’internet etc









mirandir a écrit :



Déjà, considérer que c’est à l’école d’apprendre à lire l’heure aux gamins est pour moi un problème, mais bon <img data-src=" />







C’est bien vrai ça. Quand je pense qu’on perd même du temps à essayer de leur apprendre à lire à ces gens-là…



=&gt; Tu en connais beaucoup toi des CP qui savent ce qu’ils veulent faire plus tard, et qui font effectivement ce métier-là une fois adulte ?





Ce que je veux dire c’est que la programmation est un domaine spécialisé au même titre que la mécanique automobile.



On doit avoir des cours d’informatique au primaire mais pas des cours de programmation avant la 4ieme.

Avant d’apprendre a programmer, il faut apprendre a écrire/lire/compter mais surtout a réfléchir.

La programmation est aussi utile a savoir que savoir la physique quantique.



quand je vois comment le B2i est validé au collège…



je me demande où ils vont trouver les profs compétents pour enseigner…








burroz a écrit :



Ce que je veux dire c’est que la programmation est un domaine spécialisé au même titre que la mécanique automobile.



On doit avoir des cours d’informatique au primaire mais pas des cours de programmation avant la 4ieme.

Avant d’apprendre a programmer, il faut apprendre a écrire/lire/compter mais surtout a réfléchir.

La programmation est aussi utile a savoir que savoir la physique quantique.







Après je pense que la programmation devrait être enseigné au cycle et pas à l’école primaire sinon je pense que les meilleurs langages serai des langages de type logo









kypd a écrit :



Battlestar Gallactica ne se démode jamais, mais sinon c’est COBOL.





Oui, je fais l’erreur à chaque fois (parce que l’association phonétique me fait penser aux kobolds <img data-src=" /> )









Commentaire_supprime a écrit :



Je suis assez partagé sur la question à vrai dire.



En théorie, pourquoi pas mais, dans la pratique, en quoi apprendre du code permettra d’aboutir à quelque chose de cohérent en matière pratique ?



Petit aveu personnel : je suis nul en math parce qu’au lycée, les mathématiques qui y étaient enseignées dans la première moitié des années 1980 étaient totalement désincarnées et coupées du réel. C’était de la pure abstraction et, comme ça ne se traduisait pas pour moi par du concret, j’ai décroché purement et simplement.



Pourtant… Les histoires d’ensembles, d’opérateurs logiques et autres bases des maths modernes que j’ai apprises en primaire me sont aujourd’hui indispensables au quotidien en informatique, même si je n’ai en cette matière qu’un niveau d’amateur correct. ET et OU logiques, branchements conditionnels, système binaire et autres objets booléens, je sais ce que c’est, je comprends à quoi ça sert et je le vois à l’oeuvre avec mon matériel info. Parce que c’est du concret.



Donc, par “code”, pourquoi pas apprendre les base de la structure logique d’un ordinateur : fichier, dossier, mémoire vive et de masse, processeur, exécutables, OS… Cela éviterait que des utilisateurs de base briquent eux-même leur PC en oubliant le mdp du compte admin par exemple…



Compte tenu de l’importance de l’ordinateur dans notre vie, ordinateur sous toutes ses formes, que l’on en apprenne la logique élémentaire dès le plus jeune âge ne me paraît pas idiot. Vous imaginez le nombre de morts qu’il y aurait sur les routes si personne n’apprenait le code de la route ? J’ai eu des cours de sécurité routière en primaire quand j’étais gamin, donc des cours d’informatique structurelle plutôt que de simple code, abstrait, d’application limitée pour le grand public et qui sera vite oublié quand on passera à la pratique quelques années plus tard, pourquoi pas ?



Se pose alors le problème récurrent des programmes chargés à ras la gueule mais, à mon avis, nous n’échapperons pas à une réforme globale de l’enseignement en France tôt ou tard pour résoudre ce problème…





Que l’on enseigne les rudiments de logique et d’algo sous forme ludique me semble approprié, de même que la bonne utilisation de l’outil informatique.



Mais de là à parler de “simplicité du codage” et de “maîtrise” de l’outil, faut pas déconner non plus.

On ne peut pas rajouter les centaines d’heures de cours qui seraient nécessaires à un apprentissage, pour moi trop poussé, avec des programmes déjà surchargés.







Edtech a écrit :



Faut les faire jouer à “Project Spark” <img data-src=" />

C’est du codage graphique avec que des dessins !





Euh… c’est peut-être encore un peu tôt <img data-src=" />



Par contre, il y avait un jeu dont je ne rappelle plus le nom sur mobile où tu programmais ton virus avec des capacités et tu le faisais combattre contre d’autres.

C’est le genre de jeu qui, avec une autre thématique, serait intéressant pour cet âge.









burroz a écrit :



Ce que je veux dire c’est que la programmation est un domaine spécialisé au même titre que la mécanique automobile.



On doit avoir des cours d’informatique au primaire mais pas des cours de programmation avant la 4ieme.

Avant d’apprendre a programmer, il faut apprendre a écrire/lire/compter mais surtout a réfléchir.

La programmation est aussi utile a savoir que savoir la physique quantique.







Nous sommes d’accord <img data-src=" />









macslan a écrit :



Après je pense que la programmation devrait être enseigné au cycle et pas à l’école primaire sinon je pense que les meilleurs langages serai des langages de type logo





Au college si ils doivent donner des cours de programmation, ils pourraient apprendre le graph set via le logiciel mindstorm et avec la brique lego.

En plus les gamins s’amuseraient.









burroz a écrit :



Ce que je veux dire c’est que la programmation est un domaine spécialisé au même titre que la mécanique automobile.



On doit avoir des cours d’informatique au primaire mais pas des cours de programmation avant la 4ieme.

Avant d’apprendre a programmer, il faut apprendre a écrire/lire/compter mais surtout a réfléchir.

La programmation est aussi utile a savoir que savoir la physique quantique.







+1



Mais ca arrange tellement ceux qui nous décident … ils ne veulent surtout pas des enfants qui réfléchissent, car ca va donner des citoyens qui vont débattre, remettre les acquis en questions etc … tssss dangereux tout ça



Alors que formatter former dès le plus jeune âge les enfants à être de bons techniciens/ouvriers/ … sans aucun recul ni culture ( car il en va de la compétitivité de nos entreprises) ca va en faire de bons toutou qui n’aspiront qu’à une chose : consommer et se divertir ( du pain et des jeux comme disait césar en son temps )









myahoo a écrit :



Cela a déjà existé <img data-src=" />



Par exemple les Thomson MO5 et autres TO7-70 étaient un peu partout il y a 25 ans (même dans la “France profonde”).

Ces engins permettaient bien de dessiner (crayon optique) et programmer (BASIC).





<img data-src=" /> le 1er PC que j’ai utilisé en primaire avec son stylet pour dessiner sur l’écran… ça me rajeuni pas <img data-src=" />





en lisant le titre je pensais qu’ils parlaient du code de la route (ce qui ne serait pas idiot, et ça éduquerait un peu les parents indirectement) mais faire du dév en primaire <img data-src=" /> , en faire au lycée, pourquoi pas (à la place de la philo <img data-src=" /> )



Renforcer les cours d’orthographe, math et surtout d’anglais, ça serait bien plus utile.



Et ca fera plus tard une armée de dev qui squattera des logements parisiens pourris pour un loyer exorbitant parce que les boulots de dev sont sur Paris <img data-src=" />



Des cours d’infos, oui. Mais de la prog, sérieuesement <img data-src=" />



En plus, si ca passe, ca me fera de la concurrence <img data-src=" /><img data-src=" />








RaoulC a écrit :



Et ca fera plus tard une armée de dev qui squattera des logements parisiens pourris pour un loyer exorbitant parce que les boulots de dev sont sur Paris <img data-src=" />



Des cours d’infos, oui. Mais de la prog, sérieuesement <img data-src=" />



En plus, si ca passe, ca me fera de la concurrence <img data-src=" /><img data-src=" />





Oui enfin au secondiare pour la logique mais avec des langage comme le logo









spidy a écrit :



en faire au lycée, pourquoi pas (à la place de la philo <img data-src=" /> )



Renforcer les cours d’orthographe, math et surtout d’anglais, ça serait bien plus utile.





Touche pas a la philosophie, c’est le seul cours ou tu peux dormir toute l’année et avoir 14 de moyenne.



Une chose TRES importante à noter : l’ajout d’une matière se fait au détriment d’une autre.









spidy a écrit :



<img data-src=" /> le 1er PC que j’ai utilisé en primaire avec son stylet pour dessiner sur l’écran… ça me rajeuni pas <img data-src=" />





en lisant le titre je pensais qu’ils parlaient du code de la route (ce qui ne serait pas idiot, et ça éduquerait un peu les parents indirectement) mais faire du dév en primaire <img data-src=" /> , en faire au lycée, pourquoi pas (à la place de la philo <img data-src=" /> )



Renforcer les cours d’orthographe, math et surtout d’anglais, ça serait bien plus utile.





Perso, je suis partisan de la philo dès le collège.



Ce n’est pas une matière très populaire chez les scientifiques, et pourtant c’est une matière des plus essentielles à mon sens pour comprendre notre monde.









ActionFighter a écrit :



Ça aurait été pas mal de leur dispenser également des cours d’économie et de droit. Nul n’est censé ignoré la loi, et ça doit commencer en primaire.



Afin que tous ces enseignements puissent être dispensés, je propose de rallonger la durée du CP à 4 années scolaires.





Ils ont déjà des notions d’économie, cela s’apprend naturellement dès qu’ils reçoivent de l’argent. “Nul n’est censé ignoré la loi” veut juste dire qu’on ne peut pas agir comme si elle n’était pas là, pas qu’ils doivent connaitre les 1000 pages du code civil… <img data-src=" />









Groumfy a écrit :



Une chose TRES importante à noter : l’ajout d’une matière se fait au détriment d’une autre.





L’histoire, sa serait con que l’on apprend aux enfants qu’il est possible de faire une révolution si la personne au pouvoir nous satisfait pas ou si on est esclave.









ActionFighter a écrit :



Perso, je suis partisan de la philo dès le collège.



Ce n’est pas une matière très populaire chez les scientifiques, et pourtant c’est une matière des plus essentielles à mon sens pour comprendre notre monde.







Tout à fait d’accord. Déjà qu’on est le seul pays au monde qui en fait avant le bac (ce qui veut dire que l’essentiel de la population en fait), surtout, qu’on la garde !









lysbleu a écrit :



Ils ont déjà des notions d’économie, cela s’apprend naturellement dès qu’ils reçoivent de l’argent. “Nul n’est censé ignoré la loi” veut juste dire qu’on ne peut pas agir comme si elle n’était pas là, pas qu’ils doivent connaitre les 1000 pages du code civil… <img data-src=" />





Apparemment, il faut rajouter également des cours sur l’utilisation du sarcasme <img data-src=" />



Ce que je ne comprend pas c’est que:




  • Soit c’est un apprentissage de la logique, des algorithmes de décision, et pourquoi pas mais pourquoi utiliser le terme CODE très associé à l’informatique alors que analyse logique et algorithmes sont utiles et utilisés dans pleins d’autres domaines et peuvent donc être considérés comme une connaissance de base avec, pourquoi pas, un exemple type informatique tout simple pour permettre aux enfants de passer de l’abstrait à un exemple plus concret (mais il faudra bien choisir l’exemple pour pas noyer les gamins dans des considérations trop techniques). Mais la première partie … c’est des maths et du français (il faut comprendre le besoin et savoir fournir un résultat compréhensible)

  • Soit c’est vraiment du CODE informatique avec introduction à certains langages et là … J’ai un doute, d’autant que, quand je vois le retard de certaines écoles (turbo pascal … y a que ça de vrai y a encore quelques années, certes intéressant car très proche du langage de programmation théorique mais quand même très obsolètes), je ne pense pas que le logiciel qui leur sera présenté sera encore d’actualité 15 ans plus tard. Donc, dans le cadre d’un exemple, pourquoi pas, mais pas pour l’“apprendre”.



    Le problème est que c’est “plus simple” d’expliquer comment faire pour passer de l’algorithme final au script plutôt que d’expliquer comment, à partir d’un besoin initial, on l’analyse et le transforme en algorithme et j’ai peur que ceux qui ne maitrisent pas ce contente de ce qui est simple alors que pour le coup, c’est le moins utile à leur age.



    Par contre, si c’est juste la démystification de l’informatique, même moi qui ne suis plus tout jeune, j’en ai fait. Des beaux scripts pour faire des formes de couleur à l’écran. Çà, c’est de la l’introduction à l’outil informatique pas au code … Faire du copier/coller de script en changeant la valeur de la couleur … C’est sympa mais bon. Je ne pense pas que ça a quelque chose à voir avec du “code”


j’imagine déjà le contrat OpenBar “ AlaMinistéreDeLaDéfense” pour avoir des Jolies Visual Studio 2012 “pasCher” et bien sur des Corei7 et 8 G de Ram pour le lancer ….








Edtech a écrit :



Tout à fait d’accord. Déjà qu’on est le seul pays au monde qui en fait avant le bac (ce qui veut dire que l’essentiel de la population en fait), surtout, qu’on la garde !





En Angleterre, tu choisis trois matières au lycée et tu as 10/15heures de cours par semaine, en sachant que les cours sont assez détendu.









ActionFighter a écrit :



Perso, je suis partisan de la philo dès le collège.



Ce n’est pas une matière très populaire chez les scientifiques, et pourtant c’est une matière des plus