Microscope : suivez le lancement du satellite qui testera l'universalité de la chute libre

Microscope : suivez le lancement du satellite qui testera l’universalité de la chute libre

Albert Einstein avait-il raison ?

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

Sciences et espace

22/04/2016
60

Microscope : suivez le lancement du satellite qui testera l'universalité de la chute libre

Ce soir, à 23h02, le satellite Microscope du CNES prendra son envol à bord d'une fusée Soyouz. Sa mission, rien de moins que vérifier une nouvelle fois le principe d'équivalence, l'un des fondements de la théorie de la relativité générale.

Il y a un peu plus de deux mois, les équipes de LIRGO et Virgo ont détecté, sans « aucune place au doute », des ondes gravitationnelles. D'ici peu, un autre principe d'Albert Einstein va bientôt être testé :  l'universalité de la chute libre. Cela grâce au satellite Microscope (MICROSatellite à traînée Compensée pour l'Observation du Principe d'Équivalence) qui décollera (si tout va bien) ce soir à 23h02

Vérifier un des piliers de la théorie de la relativité générale d'Einstein

Derrière ce nom se cache un principe qui est présenté par le CNES comme « le fondement » de la théorie de la relativité générale d'Einstein. Le principe est simple et peut se résumer ainsi : « dans le vide, tous les corps tombent avec la même vitesse, quelle que soit leur masse ou leur composition ». Certains ont déjà pu en faire l'expérience à l'école, avec une pompe à vide, une plume et une bille de plomb par exemple. 

On rappellera que ce principe d'équivalence n'a rien de bien nouveau et que de nombreuses expériences ont été menées, sans jamais le mettre en défaut jusqu'à présent. Pour ceux qui en voudraient la preuve en image, la vidéo ci-dessous en donne un parfait exemple avec une boule de bowling et des plumes dans une salle sous vide. On peut également citer la « célèbre » expérience menée sur la lune avec un marteau et une plume lâchés en même temps et qui tombent au sol en même temps.

Des mesures toujours plus précises, avec peut-être « un événement majeur »

Effectuer des mesures dans l'espace (le satellite sera à plus de 700 km d'altitude) permettra d'obtenir des résultats encore plus précis que toutes les expériences actuelles : « Récemment vérifié avec un degré de précision relative de l’ordre de 10^-13, ce principe est toutefois encore mis à l’épreuve, car les nouvelles théories – qui cherchent à concilier la gravitation avec les autres interactions fondamentales (nucléaire et électromagnétique) –  prédisent qu’il pourrait être violé à un niveau très faible ».

C'est justement le but de cette mission du CNES puisque le satellite Microscope permettra d'aller encore plus loin avec une précision de l’ordre de 10^-15, notamment car il ne sera pas gêné par les perturbations causées par la Terre, comme les tremblements sismiques aussi faibles soient-ils. Pour rappel, les scientifiques sont confrontés au même problème avec la détection des ondes gravitationnelles (d'où le lancement de la mission LISA Pathfinder).

CNES Microscope

Le CNES explique que le déroulement de l'expérience se fera de la manière suivante : « Deux masses cylindriques concentriques constituées de matériaux différents – l'une en titane et l'autre avec un alliage de platine et de rhodium –  seront minutieusement contrôlées afin de rester immobiles par rapport au satellite dans un double accéléromètre électrostatique différentiel. Si le principe d'équivalence est vérifié, les 2 masses subiront la même accélération de contrôle. Si des accélérations différentes doivent être appliquées, cela mettra en évidence une violation du principe d'équivalence, ce qui constituerait alors un événement majeur pour la physique ».

Décollage prévu à 23h02, un live sera en place dès 22h15

Il faudra néanmoins être patient puisque le satellite ne prendra son envol que ce soir à bord d'une fusée Soyouz depuis la Guyane, et il faudra probablement attendre plusieurs semaines avant d'avoir des résultats probants (la mission est prévue pour durer deux ans). Notez que Microscope ne sera pas seul à bord de la fusée puisque le satellite d'observation de la Terre Sentinel-1B et trois CubeSats (des mini-satellites) seront également présents. 

60

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Vérifier un des piliers de la théorie de la relativité générale d'Einstein

Des mesures toujours plus précises, avec peut-être « un événement majeur »

Décollage prévu à 23h02, un live sera en place dès 22h15

Commentaires (60)


Le 22/04/2016 à 16h 33

Je me méfierai des vents solaires (c’est compris, non ?)


Ami-Kuns Abonné
Le 22/04/2016 à 16h 50

300 Kilo <img data-src=" /> C’est lourd un poney, font comment pour voler.<img data-src=" />


Le 22/04/2016 à 17h 22



On peut également citer la « célèbre » expérience menée sur la lune avec un marteau et une plume lâchés en même temps et qui tombent au sol en même temps.





Sépapossible onyé jamé allé. La technologie était pas au point, toussa…



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />


nothanks Abonné
Le 22/04/2016 à 17h 42

Purée, ne remettez pas en question la différence entre poids et masse, je ne retournerais pas à l’école.. pas à cause des russes qui disent que : “S”épapossible onyé jamé allé. La technologie était pas au point, toussa…


Le 22/04/2016 à 17h 51

Er ca (nous) coute combien leur petite expérience divertissante ? Zéro euro ? plus ?


Le 22/04/2016 à 18h 00
Le 22/04/2016 à 18h 03

Ils espèrent mettre en évidence une faille dans la RG, et par là même permettre le développement d’une nouvelle théorie encore plus fine qui remplacerait la Relativité, de la même façon que la Relativité a enterré la mécanique newtonienne.

Ils sont tellement emmerdé à ne pas arriver à unifier la physique qu’ils tentent des trucs bizarres lool.


Le 22/04/2016 à 18h 04







127.0.0.1 a écrit :



Er ca (nous) coute combien leur petite expérience divertissante ? Zéro euro ? plus ?





En bouteille de pastis ? Beaucoup malheureusement !

&nbsp;

&nbsp;



Le 22/04/2016 à 19h 37

Ils ont envoyé un subwoofer en orbite?&nbsp;<img data-src=" />


Le 22/04/2016 à 20h 17







2show7 a écrit :



Je me méfierai des vents solaires (c’est compris, non ?)





Oui c’est prévu, des micro moteurs vont exercer une poussée pour annuler la minuscule pression du vent solaire sur le satellite.

Prévu aussi de compenser de la même façon la légère décélération due à la friction de l’air, même si extrêmement raréfié à cet altitude !

&nbsp;



Intéressant.

Ils vont tester l’équivalence forte apparemment, à ce que j’en comprends.


Patch Abonné
Le 22/04/2016 à 21h 39







SteelSkin a écrit :



Ils ont envoyé un subwoofer en orbite? <img data-src=" />



Un subwoofer, c’est un chien qui a un aboiement très, très profond? <img data-src=" />



Le 22/04/2016 à 22h 17







127.0.0.1 a écrit :



Er ca (nous) coute combien leur petite expérience divertissante ? Zéro euro ? plus ?





Le fait est qu’a l’époque de la guerre froide les gens se posais la même question, et qui s’ils avais été écouté personne ne se serais posé sur la lune …



Le 22/04/2016 à 22h 24







xartiel a écrit :



Le fait est qu’a l’époque de la guerre froide les gens se posais la même question, et qui s’ils avais été écouté personne ne se serais posé sur la lune …







\begin{complotiste crétin}



PERSONNE NE S’EST POSÉ SUR LA LUNE~!



[mettre ici la théorie en carton qui illustre ce point de vue inepte]



\end{complotiste crétin}



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Le 22/04/2016 à 22h 54

Pourquoi la news mentionne “ce soir 23h” donc vendredi alors qu’en réalité c’est samedi 23h ? Aussi bien je trouvais bizarre quand j’ai vu le compte à rebours de 21h…



Oui je sais je poste alors que c’est minuit passé, mais vous m’avez compris <img data-src=" />



EDIT : je viens de voir de que c’est reporté, mes excuses <img data-src=" />


Le 22/04/2016 à 22h 56

Si j’ai bien suivi ça a rapport avec:

&nbsp;

&nbsp;





Mathisca a écrit :



Reporté de 24 heures !&nbsp;https://twitter.com/CNES/status/723555539440001024




Le 22/04/2016 à 22h 58

Je viens de voir, j’ai édité mon message entre temps <img data-src=" /> Ça m’appendra à pas lire les commentaires <img data-src=" />


Le 22/04/2016 à 23h 17







xartiel a écrit :



Le fait est qu’a l’époque de la guerre froide les gens se posais la même question, et qui s’ils avais été écouté personne ne se serais posé sur la lune …









  • Un jour, on ira sur la lune…

  • Ca y est ! Et alors ?

  • Bah heu… en fait rien. Mais un jour, on ira sur Mars.

  • Ca y est ! Et alors ?

  • Bah heu… en fait rien. Mais un jour, on ira sur une comète.

  • Ca y est ! Et alors ?

  • Bah heu… en fait rien.





Le 22/04/2016 à 23h 34







127.0.0.1 a écrit :





  • Un jour, on ira sur la lune…



    • Ca y est ! Et alors ?

    • Bah heu… en fait rien. Mais un jour, on ira sur Mars.

    • Ca y est ! Et alors ?

    • Bah heu… en fait rien. Mais un jour, on ira sur une comète.

    • Ca y est ! Et alors ?

    • Bah heu… en fait rien.





      Oui ho ça va hein, on sais bien que la lune mars et toussa c’est juste que des gros cailloux qui dérivent sans but, mais c’est comme la vie, à la fin on meurt qd même, alors tant qu’a faire pourquoi pas aller voir à quoi ça ressemble de plus pres …




Le 23/04/2016 à 07h 25

Laisse le, il a l’air heureux dans son réseau local. D’autres sont occupés à assurer nos emplois et le rayonnement national dans 30 ans.


Le 23/04/2016 à 07h 29

Ça se trouve certaines applications liées aux technologies développées pour ces missions ont déjà permis de sauver la vie d’un de tes proches voire la tienne ou le feront dans quelques années . Alors… Camembert (#ilovethe80s)



C’est comme la F1, ça ne sert à rien en tant que tel, mais les technologies qui en sont issues ont sauvé des vies une fois dans la voiture de M. ToutLeMonde.


Le 23/04/2016 à 09h 23

Moi, ca me ferait bien marrer que les cylindres percutent un débris en orbite pendant leur chute.



Je vois bien tous les scientifiques penauds devant leurs écrans et y’en aurait un qui dira “Bon… ben y’a plus qu’à recommencer… :/”


Le 23/04/2016 à 09h 36

Et ca ne serait pas plus simple de développer directement des technologies pour la médecine, l’automobile ou l’énergie ? Faut essayer d’atteindre la Lune pour inventer l’airbag ??


Le 23/04/2016 à 10h 09

C’est aussi une question de budget allouable. Les industries de pointe (aérospatiale, F1, …) peuvent consacrer + d’argent (en %) à la R&D que des industries traditionnelles.



Pour répondre à ta question “Faut essayer d’atteindre la Lune pour inventer l’airbag ??”. Amha tu fais la mauvaise interprétation, il faudrait plutôt dire, par analogie, “C’est en cherchant à atteindre La lune qu’on a inventé les technologies qui ont donné l’Airbag”.



Après, là où tu as raison, c’est que ce mode de fonctionnement n’est pas valable à 100% et que parfois l’argent est dépensé en pure perte…Mais, bon, là on entre dans les limites de la nature humaine.


Le 23/04/2016 à 10h 24

L’intérêt de la conquête spatiale (et des grands défis technologiques en général), c’est qu’ils te forcent à résoudre des problèmes qui ne se posent pas nécessairement ailleurs (ou pas dans les mêmes proportions), mais dont la solution va être transposable dans d’autres domaines pour amener un progrès.



http://omnilogie.fr/O/Les_avanc%C3%A9es_technologiques_amen%C3%A9es_par_la_conqu%C3%AAte_de_l%27espace liste quelques exemples.








127.0.0.1 a écrit :



Et ca ne serait pas plus simple de développer directement des technologies pour la médecine, l’automobile ou l’énergie ? Faut essayer d’atteindre la Lune pour inventer l’airbag ??





Il est peut-être bon de rappeler que ce qu’on envoie dans l’espace, c’est pas des liasses de billets de banque, hein. En réalité, le “coût” de l’opération c’est en grande partie utilisé à payer des gens pour leur travail, du plus prestigieux scientifique au plus obscur (et pourtant taut aussi indispensable, soi dit en passant) balayeur ou gardien de nuit.



Le 23/04/2016 à 10h 26

Oh bah j’ai bien fais de passer par ici tiens. :)

Dans 10h on aura la réponse… Ou pas !! <img data-src=" />


elende Abonné
Le 23/04/2016 à 10h 56

Est il encore utile de rappeler que sans ces conneries de relativité et monde quantique, les GPS n’existeraient pas (oui oui, y a besoin d’une horloge atomique et de connaitre la position precise des satellites). Enfin pas avec une precision métrique (10cm -1m pour certaines applications).&nbsp;&nbsp;

Certaines recherches peuvent sembler futiles au quidam moyen, mais plus que la réponse à la question posée, c’est les développements technologiques pour l’experiences qui profitent à la société.&nbsp;

Enfin, agissant du CNES, une partie de ses financements sont publiques mais une autre partie est liée à ses activités commerciales.&nbsp;


vaneck Abonné
Le 23/04/2016 à 11h 10

et moi je prédit que cette experience vas capoter de la part de chercheur qui ne sont meme pas foutus d’evaluer la vrais distance paris toulouse 588 klms (de mairie à mairie).


Le 23/04/2016 à 11h 14

Donc la fin (ou plutôt les effets collatéraux) justifient les moyens.


Le 23/04/2016 à 11h 32







127.0.0.1 a écrit :





  • Un jour, on ira sur la lune…



    • Ca y est ! Et alors ?

    • Bah heu… en fait rien. Mais un jour, on ira sur Mars.

    • Ca y est ! Et alors ?

    • Bah heu… en fait rien. Mais un jour, on ira sur une comète.

    • Ca y est ! Et alors ?

    • Bah heu… en fait rien.





      Parfois, quand on cherche une solution à un problème, changer de perspective ouvre des pistes insoupçonnées.



      L’argent dépensé dans ces projets n’est pas à pure perte, il ne s’évapore pas !

      il est réinjecté dans l’économie : fournisseurs, sous traitants, scientifiques, budgets de recherches…. tout cela revient finalement un jour ou l’autre dans les poches de tout le monde, en nature ou en numéraire.



      maintenant on peut discuter de la priorité donnée à certains projets, OK. mais de leur intérêt je pense que c’est un débat stérile.

      &nbsp;




Le 23/04/2016 à 11h 54

Distance en voiture .. histoire que ça parle aux gens ..


elende Abonné
Le 23/04/2016 à 12h 02

Non, c’est juste qu’il faut lever un peu le nez du guidon et regarder un peu plus loin que le bout de ses orteils.&nbsp;

Et c’est pas parcequ’on arrive à trouver un intérêt à quelque chose, qu’il n’y en a aucun.&nbsp;


Claudio91 Abonné
Le 23/04/2016 à 12h 21

Bonjour à tous,



On ne parle pas du tout de l’ONERA &nbsp;(Office &nbsp;National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales) dans cet article de présentation.

C’est pourtant bien l’ONERA qui a conçu et fabriqué de ce fabuleux accéléromètre qui va permettre ces mesures.

C’était un sacré défi technologique de fabriquer un tel appareil aussi précis et je sais de quoi je cause y ayant très modestement participé.

Maintenant que ceux pour qui la recherche n’est que de l’argent foutue en l’air retourne dans leur grotte !

Avec des gas comme ça nous en serions encore à gratter des silex pour allumer le feu !

&nbsp;


Le 23/04/2016 à 13h 50

&nbsp;Ça fait partie de la curiosité humaine, de l’excitation liée à la découverte de nouveaux horizons. De tous temps, des explorateurs ont mené des expéditions sans but précis qui n’étaient pas forcément rentables.



Le but de l’existence ne se résume pas à notre petite vie qui tourne en rond sur notre petite planète, l’exploration spatiale en tant que telle peut être beaucoup plus enrichissante…



Si un jour, dans un futur lointain, on arrive à découvrir de la vie sur des planètes extra-solaires après y avoir entrepris un voyage, tu diras la même chose ?


Jarodd Abonné
Le 23/04/2016 à 17h 11

23h02, heure française ?


linkin623 Abonné
Le 23/04/2016 à 19h 18







Jarodd a écrit :



23h02, heure française ?





Dommage ==&gt; 24h de plus !



Le 23/04/2016 à 19h 56







127.0.0.1 a écrit :









C’est un peu triste comme raisonnement, non ?



luxian Abonné
Le 23/04/2016 à 21h 10

Moui.

Il se fait désirer le feu d’artifice …


Jarodd Abonné
Le 24/04/2016 à 09h 46

Ca ne change rien à mon propos <img data-src=" />


linkin623 Abonné
Le 24/04/2016 à 11h 03
Jarodd Abonné
Le 24/04/2016 à 17h 51

Oui j’avais compris la 1e fois <img data-src=" />

Mais reporté de 24h ou 3 mois, le nouveau lancement sera toujours indiqué en heure française dans cette actu.


luxian Abonné
Le 24/04/2016 à 20h 45

Heu ? d’un seul coup à 22h42 heure Paris, le décompte est reparti à 23h55’26 sans indication sur tweeter ??? Chez vous aussi ?



Edit .. ha … cette fois il y a un rouge sans raison connue. :(


Le 24/04/2016 à 21h 37

Rouge lanceur. Une centrale inertielle du Soyouz à ce qu’il semble.


linkin623 Abonné
Le 24/04/2016 à 21h 41







Azham a écrit :



Rouge lanceur. Une centrale inertielle du Soyouz à ce qu’il semble.





Exact !



Le 25/04/2016 à 10h 42







vaneck a écrit :



et moi je prédit que cette experience vas capoter de la part de chercheur qui ne sont meme pas foutus d’evaluer la vrais distance paris toulouse 588 klms (de mairie à mairie).





Alors déjà, votre remarque est légèrement “débile”, dans le sens où vous ne précisez pas de quelle longueur il s’agit, et vu qu’il s’agit d’un surface non plane, il y en a plusieurs : vol d’oiseau, en surface, minimale, en corde (genre si on imagine un tunnel), contrainte (genre en suivant les routes, les trains ? certaines, pas toutes ?) ?



&nbsp;Donc Mairie à mairie, en fait, ca ne veut rien dire.



Donc vous pouvez prédire ce que vous voulez ^ ^



OlivierJ Abonné
Le 25/04/2016 à 13h 38







33A20158-2813-4F0D-9D4A-FD05E2C42E48 a écrit :



Il est peut-être bon de rappeler que ce qu’on envoie dans l’espace, c’est pas des liasses de billets de banque, hein. En réalité, le “coût” de l’opération c’est en grande partie utilisé à payer des gens pour leur travail, du plus prestigieux scientifique au plus obscur (et pourtant taut aussi indispensable, soi dit en passant) balayeur ou gardien de nuit.





<img data-src=" /> <img data-src=" />

Sans parler du fait que si l’Homme n’avait jamais rien cherché à comprendre et à développer, il serait sans doute encore dans sa grotte à manger des baies et le produit de sa chasse.



Ça me dépassera toujours les commentaires de certains sur le coût de la recherche.







Claudio91 a écrit :



[..]

Maintenant que ceux pour qui la recherche n’est que de l’argent foutue en l’air retourne dans leur grotte !&nbsp;

Avec des gars comme ça nous en serions encore à gratter des silex pour allumer le feu !&nbsp;&nbsp;





+1



CounterFragger a écrit :



Ça fait partie de la curiosité humaine, de l’excitation liée à la découverte de nouveaux horizons. De tous temps, des explorateurs ont mené des expéditions sans but précis qui n’étaient pas forcément rentables.&nbsp;



Le but de l’existence ne se résume pas à notre petite vie qui tourne en rond sur notre petite planète, l’exploration spatiale en tant que telle peut être beaucoup plus enrichissante…&nbsp;



<img data-src=" />



vaneck Abonné
Le 25/04/2016 à 23h 59

En ligne droite, en surface évidement (niveau mer donc).

J’ignorais que dans ce pays, le kilometre-bagnole etait l’unité de référence scientifique (en meme temps, je suis pas surpris).

Par exemple, j’ignorais qu’une peugeot livrerais le satellite dans l’espace. Vas -t il prendre l’autoroute aerienne? fera-t-il un détour pour faire le plein sur MIR ?


Le 26/04/2016 à 07h 34







vaneck a écrit :



En ligne droite, en surface évidement (niveau mer donc).&nbsp;



&nbsp;

En une ligne, trois types de distances différentes ! Chapeau !&nbsp;



Le 26/04/2016 à 10h 15

Ça m’etonnera toujours ces gens qui viennent se plaindre du coût de la recherche mais qui utilisent des technologies de “pointe” dans leur vie de tous les jours apparemment…



Bref, hâte de voir le résultat de l’expérience:)


Le 26/04/2016 à 11h 03







OlivierJ a écrit :



<img data-src=" /> <img data-src=" />

Sans parler du fait que si l’Homme n’avait jamais rien cherché à comprendre et à développer, il serait sans doute encore dans sa grotte à manger des baies et le produit de sa chasse.



Ça me dépassera toujours les commentaires de certains sur le coût de la recherche.





+1<img data-src=" />







+1



La recherche a un coût, mais ce qu’elle rapporte va toujours au-delà des coûts.



Si cette expérience met en évidence un phénomène qui, mettons, dans 100200 ans, soit exploité pour que le voyage spatial hyperluminique devienne aussi quotidien que prendre un bus pour aller bosser l’est aujourd’hui, ça sera pas cher payé.



Qui aurait parié, au début du XXe siècle, que les expériences d’Einstein, Planck, Bohr… changeraient radicalement notre monde et notre société au quotidien 5070 ans plus tard, par exemple ?



Le 26/04/2016 à 12h 18

Faut dire qu’avec des raisonnements négatifs pareils (“ca ne sert à rien”) autant revenir à la chasse et la cueillette…


Le 26/04/2016 à 13h 22

Aller sur la lune en soi n’apporte rien au citoyen lambda. Ce sont toutes les technologies développées pour réaliser ces défis techniques qui sont bénéfiques.


Le 26/04/2016 à 15h 13







OlivierJ a écrit :



<img data-src=" /> <img data-src=" />

Sans parler du fait que si l’Homme n’avait jamais rien cherché à comprendre et à développer, il serait sans doute encore dans sa grotte à manger des baies et le produit de sa chasse.



Ça me dépassera toujours les commentaires de certains sur le coût de la recherche.&nbsp;





Ce qui me dépasse encore plus c’est qu’ils viennent se plaindre du coût de cette recherche tout en utilisant le fruit des précédentes pour le faire.

&nbsp;<img data-src=" />



OlivierJ Abonné
Le 26/04/2016 à 15h 46







Commentaire_supprime a écrit :



La recherche a un coût, mais ce qu’elle rapporte va toujours au-delà des coûts.&nbsp;







CryoGen a écrit :



Faut dire qu’avec des raisonnements négatifs pareils (“ca ne sert à rien”) autant revenir à la chasse et la cueillette…







MorK_ a écrit :



Aller sur la lune en soi n’apporte rien au citoyen lambda. Ce sont toutes les technologies développées pour réaliser ces défis techniques qui sont bénéfiques.





Je suis d’accord que la recherche fondamentale ou spatiale a des retombées concrètes (mais je ne sais pas si on peut chiffrer facilement ce que ça “rapporte”), mais je ne me situais même pas à un niveau utilitaire, en fait l’humanité a presque toujours cherché à comprendre le monde qui l’entoure, en plus de vouloir se faciliter la vie.

Je résumerais un peu ça en disant “qu’on n’est pas juste des bourrins qui mangent, qui se reproduisent et qui dorment”&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;.



Le 26/04/2016 à 16h 38

Ha tient j’y ait aussi modestement participé lors d’un stage à l’ONERA, effectivement c’est dommage que l’organisme de recherche à l’origine de l’expérience ne soit pas cité dans cet article. Heureusement il l’est dans l’article du Monde sur le même sujet



Le 26/04/2016 à 17h 18







OlivierJ a écrit :



Je résumerais un peu ça en disant “qu’on n’est pas juste des bourrins qui mangent, qui se reproduisent et qui dorment” <img data-src=" /> .







Ca fait combien de temps que tu n’as pas allumé la TV ou parcouru l’actualité “large” ? <img data-src=" />



OlivierJ Abonné
Le 27/04/2016 à 08h 56







CryoGen a écrit :



Ca fait combien de temps que tu n’as pas allumé la TV ou parcouru l’actualité “large” ? <img data-src=" />





Je vois ce que tu veux dire&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;.





Cela dit quand on allume la télévision on peut voir ce genre d’émission, dont je suis fan :

-&nbsphttp://www.france5.fr/emission/superstructures-sos/diffusion-du-26-03-2016-15h15 (sur Ariane)

-&nbsphttp://www.france5.fr/emission/dangers-dans-le-ciel/diffusion-du-24-04-2016-13h4… (sur un incident ou accident d’avion)

et d’autres comme Xenius sur Arte ainsi que d’autres chaînes.