votre avatar Équipe

Jean-Marc Manach

est avec nous depuis le 21 novembre 2023 ❤️

Bio

Enfant, je n'aimais pas me promener, & préférais découvrir le monde à la télé. J'ai grandi une télécommande à la main ; aujourd'hui j'ai une souris, & un clavier.

Dessin de Flock remplaçant les anneaux olympiques par des caméras de vidéosurveillance

Le 22/02/2024 à 16h 43

J'ai rajouté un lien vers l'article Wikipedia consacré à la mort de Thomas.
Sinon, les articles continuent d'être "libérés" un mois après leur parution.

Le 20/02/2024 à 20h 09

De la spéculation de ma part pour ceci. Mais de manière générale, cela fonctionne comme cela en France et dans la plupart des pays.

Je travaille sur ces questions depuis plus de 20 ans, et ce n'est pas un problème de "copains", mais de "société", avec d'un côté une opinion publique qui, à force d'instrumentalisation politique et médiatique du "sentiment d'insécurité", a de plus en plus peur, et donc besoin d'être rassurée, de l'autre des édiles qui, pour les rassurer et se faire (ré)élire, investissent dans ce type de "solutionnisme technologique" et, enfin, des industriels et (surtout) PME qui, puisqu'il y a un marché, se positionnent entre les deux.
Cf notamment le n° de Cash Investigation que j'avais co-signé : « Le business de la peur ».

Le 20/02/2024 à 17h 19

À ses débuts, et comme son nom l'indique, le fonds interministériel de prévention de la délinquance avait vocation à... prévenir la délinquance ; puis, sous Nicolas Sarkozy, qui avait "promis" de multiplier par trois le nombre de caméras, jusqu'à 75% de ses subventions ont été réorientées vers la vidéosurveillance ; puis y a été rajoutée la lutte contre la radicalisation (mais sans forcément de lien avec la "vidéoprotection").

Conteneurs

Le 22/02/2024 à 15h 32

Tout est en doublon.
C'est pour ça que je me suis retrouvé comme un fruit avec un "/" saturé sur tout les Ubuntu de toute la famille...
Je faisais un partitionnement depuis toujours avec 20Go pour "/", le reste pour swap + /home.

Et les Snap m'ont progressivement saturé tout les "/", empêchant les mises à jours système grrrr

Je suis donc passé à 50Go pour "/", suivi de 20Go non attribué, et enfin le reste pour swap et /HOME.
Au moins, si "/" se sature je peux ettendre sur les 20Go suivant... Et eviter d'avoir à faire des libérations, mouvement, création de partition dans tout les sens pour etendre le "/" (sa prend un temps fou)

& vous avez fait comment pour passer "/" de 20 à 50Go, sans prendre de risque d'un bug ou pb au moment du repartitionnement ?

Free Speech Free Assange

Le 22/02/2024 à 12h 03

De mémoire, c'est Cryptome qui a publié en premier les données non expurgées.

Un journaliste du Guardian avait mis le mot de passe dans son livre, pensant (à tort) qu'il était temporaire (et sans avoir checké au préalable avec WikiLeaks), cf le résumé sur Wikipedia, et le communiqué qu'avait alors publié WikiLeaks.

Saisie de l'infrastructure du rançongiciel LockBit

Le 21/02/2024 à 19h 04

Si les forces de police se comportent comme les malfrats, où va-t-on ?

Les autorités n'affichent pas les véritables identités des suspects mais, en s'inspirant de la façon qu'avait LockBit de faire pression sur les entreprises victimes de son RaaS pour qu'ils paient leurs rançons, place des compteurs à rebours au-dessus d'infos qu'ils n'ont pas encore rendues publiques mais s'apprêteraient à le faire.

Des manifestants portant des banderoles Free Julian Assange

Le 19/02/2024 à 20h 26

Merci ; de ce que je comprends (cf aussi ce qu'en disait le journaliste Olivier Tesquet sur France Inter), les USA n'auraient pas attendu l'élection de Trump pour monter le dossier judiciaire ; suite à la publication (Vault 7) de documents consacrés aux armes numériques de la CIA (qui vient de valoir à 40 ans de prison à Joshua Schulte, le soi-disant "lanceur d'alerte"), celui qui était alors le chef de la CIA du temps de Donald Trump avait qualifié Wikileaks de "service de renseignement non étatique hostile", et les poursuites judiciaires ont ensuite été rendues publiques.

En 2010, Joe Biden avait de son côté comparé Julian Assange à un "terroriste high tech" (même si l'expression semble lui avoir été soufflée par la presse, cela dit) qui avait "conspiré" pour obtenir les documents émanant de Chelsea Manning, ce pourquoi il lui déniait le rôle de journaliste.

Le logo de l'IA générative Llamandement de Bercy

Le 16/02/2024 à 15h 47

Je trouve ça risqué aussi en effet, il va y avoir des amendements votés que personne n'a lu. Et surtout c'est pas normal d'avoir à analyser régulièrement des centaines d'amendements (même si ça peut arriver ponctuellement sur de gros textes), c'est à la source qu'il faudrait attaquer le problème.

Aussi le nom est totalement nul et introduit 2 grosses fautes d'orthographe : les 2 L à la suite qui n'existent pas en début de mot en français, et bien sûr le deuxième A de amandement qui est normalement un E (sinon c'est un fruit sec).

C'est une référence au LLaMA (Large Language Model Meta AI), le grand modèle linguistique développé par Meta utilisé pour développer cette IA.

Une petite fille couvre son visage avec ses mains

Le 09/02/2024 à 16h 46

Ce n'est pas une question de novlangue : la "pornographie" est légale, entre adultes consentants, ce que la "pédopornographie" n'est pas, ce pourquoi nombreux sont ceux à ne plus vouloir utiliser ce terme, pour privilégier, en anglais, l'expression "child sexual abuse material" (CSAM) ou donc sa traduction « abus sexuels d'enfants ».

Capture d'écran du site web de la CIA

Le 08/02/2024 à 13h 45

Est-ce son goût pour les contenus pedopornographiques est confirmé par des sources d'infos autres que la le FBI ? Il me semble que dans les articles complets il y a une citation de Schulte qui parle de crime sans victime ou un truc comme ça.

Je me suis toujours dit qu'avec les moyens des agences américaines, plomber quelqu'un avec ce genre de contenu est un truc qui doit faire partie de leur arsenal.

“The crime I am charged with is in fact a non-violent, victimless crime,” he objected, displaying an obdurate heedlessness when it comes to how child pornography is made, dixit le New Yorker.
Aller chercher des vidéos de viols d'enfants, ce n'est pas un "crime sans victime"...

Le 05/02/2024 à 19h 23

Le portrait dépeint du "lanceur d'alerte" n'émane pas de la CIA, mais de la (longue) enquête du New Yorker (que j'avais résumée dans les 2 articles sur la « cyberguéguerre »), ainsi que du ministère de la Justice, qui se base sur l'enquête du FBI.

Quant à ma "vision" des lanceurs d'alerte, il se trouve que j'ai, en règle générale, le plus grand respect pour eux : je travaille avec des lanceurs d'alerte depuis 2001, et j'ai aussi été le journaliste français ayant le plus travaillé avec WikiLeaks (y compris sur Vault7) ; mais pour le coup, Schulte ne cherchait pas à dénoncer des pratiques scandaleuses ou hors la loi, mais à se venger de la CIA, après s'y être comporté comme un troll puéril.

Le fait que le FBI ait trouvé des contenus pédosexuels ne fait que rajouter à son côté sulfureux ; et j'ai bien indiqué que la CIA cherchait elle aussi à se « venger » de WikiLeaks en ciblant de la sorte Julian Assange.

Le 05/02/2024 à 13h 08

Ouais.

Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais ...

Même sans vouloir tomber dans le complotisme de base, c'est difficile de ne pas avoir un warning qui se déclenche quand on voit "ex salarié de la CIA accusé des pires maux, condamné à 40 ans de prison".

Déjà, y a rien qui va dans cette histoire: le troll qui nerf ses collègues, qui exfiltre et diffuse plein d'infos, même une fois en prison. Hein? Quoi? Il bossait pour la CIA ou pour le Mr.Bricolage de Chamouy-sur-Bonnette?

Genre aujourd'hui, après tout ce qui a pu déjà se passer (entre autre à la NSA), ils ont en stock à la fois des boulets et des procédures de protection des données suffisamment nulles pour que lesdits boulets fassent mumuse avec même sous les barreaux... Mouais, okay, admettons... Nan vraiment, soit j'ai rien compris, soit c'est très bancal.

Ensuite, carte joker du pédosatanistocommunistonazi. Il était aussi cannibale à ses heures perdues?
Putain merde, à ce stade, la CIA, vous avez vraiment pas d'bol!!!
À votre place je mettrais aussi sous les barreaux votre cellule de recrutement.
À moins que, vu le taf demandé, ils n'arrivent à recruter que les pires déchets dans ce genre là?
Ou alors tout ça est rigoureusement vrai?

Je vais tâcher de ne pas avoir d'avis.
Ou plutôt de douter de l'info mais aussi de mes propres doutes.
Je n'arrive juste pas à visualiser comme tout ça peut être véridique mais c'est peut-être juste moi qui fais un blocage.

Je vous invite à lire les 2 articles consacrés à ladite « guéguerre » : sa personnalité et ses comportements sont tellement puérils qu'on peut effectivement se demander comment il avait même pu être recruté.

Le 27/01/2024 à 14h 32

J'ai corrigé (grâce à leurs outils), cf le paragraphe d'origine de l'article du WSJ : The high number of extremist groups was concerning, the presentation says. Worse was Facebook’s realization that its algorithms were responsible for their growth. The 2016 presentation states that “64% of all extremist group joins are due to our recommendation tools” and that most of the activity came from the platform’s “Groups You Should Join” and “Discover” algorithms: “Our recommendation systems grow the problem.”

Le Cheval de Troie installé dans la ville de Canakkale, en Turquie

Le 27/01/2024 à 10h 24

Privilégier les applications sans publicités, dans la mesure du possible.
À toutes fins utiles, ce type de logiciels de cybersurveillance est réservé aux forces de l'ordre et services de renseignement, la probabilité que vous soyez ciblé dépend donc aussi de votre "modèle de menace"... ainsi que de la probabilité que vous comptiez un "terroriste" dans votre entourage proche (les services pouvant aller jusqu'à surveiller les relations directes, voire "3 hops", cf Le .gif qui révèle la paranoïa de la NSA, et pourquoi elle espionne aussi vos parents & amis).

Le 26/01/2024 à 13h 32

Oups, bien vu, j'ai corrigé, merci !

Adriano Balbi et André-Michel Guerry (1829). Statistique comparée de l’état de l’instruction et du nombre des crimes dans les divers arrondissements des académies et des cours royales de France, Jules Renouard, Paris.

Le 26/01/2024 à 08h 17

Je nuancerais le propos suivant la façon dont est "localisé" l'objet.

Si c'est par GPS ou autre proximité d'une borne WI-Fi, je suis d'accord. La géolocalisation n'est pas assez précise.
Si c'est un PC localisé par Internet par son adresse IP correspondant à un abonnement internet "filaire", avec l'aide du FAI, on sait parfaitement chez quel abonné du FAI il est et le FAI connaît son adresse. On peut donc perquisitionner uniquement chez lui. Par contre, c'est plus compliqué : il faut interroger le FAI.

Je pense que Vince120 faisait référence au récent article de Marianne intitulé Ordinateur volé, mais vous pouvez le localiser ? Pourquoi la police n'interviendra pas forcément… qui racontait le désarroi d'un quidam ayant indiqué à la police l'immeuble où il avait géolocalisé son MacBook volé.

Le 25/01/2024 à 16h 26

Non, cf les explications de Matthieu Audibert : Si un appareil géolocalisé est dérobé et est localisé ensuite dans un immeuble, il est juridiquement impossible de perquisitionner tous les logements et de fouiller tous les habitants de l’immeuble. C’est la loi. À l’inverse, si l’appareil est localisé dans un habitat individuel (maison par exemple), juridiquement aucun problème pour une perquisition, déjà pratiqué plein de fois.

Colossus, considéré comme le premier calculateur électronique fondé sur le langage binaire

Le 23/01/2024 à 14h 45

Intéressant, je ne connaissais pas. Sur la version en anglais de l'article de Wikipedia consacré à l'histoire des ordinateurs, on lit que « Colossus was the world's first electronic digital programmable computer », alors que le Zuse 3 serait « the world's first working electromechanical programmable, fully automatic digital computer ».

illustration d'une personne manipulée comme une marionnette par une IA

Le 20/01/2024 à 15h 24

En 2017, Julia Cagé, Nicolas Hervé et Marie-Luce Viaud, auteurs de « L’Information à tout prix » (Ina Éditions) avaient analysé l’intégralité du contenu produit en ligne par les médias d’information en France sur l’année 2013, qu’il s’agisse de la presse écrite, de la télévision, de la radio, des pure internet players ou encore de l’AFP, et découvert que « 64 % de ce qui est publié en ligne est du copié-collé pur et simple », en partie du fait des reprises des dépếches AFP & Cie, mais également à cause de la course (et concurrence) lancée par les chaînes d'infos en continu & les sites web, et enfin parce que de nombreuses rédactions imposent aux journalistes de "batonner de la copie" et de produire plusieurs articles par jour.

La situation a changé depuis, avec bien plus de paywalls notamment, nécessitant des contenus inédits et/ou approfondis, mais je suis par ailleurs formateur depuis près de 20 ans (en formations continues, et donc avec des journalistes professionnels), et l'un de leurs principaux problèmes c'est qu'ils n'ont pas le temps de vérifier, recouper, recontextualiser...

Enfin, les sites que j'évoque ne relèvent pas d'IA génératives qui vont "inventer" des articles, au risque d'halluciner, mais d'IA programmées pour pomper tout ou partie des articles de tels ou tels médias (et donc écrits par des journalistes humains) avant que de les traduire en français (ou autre). Et pour ça, les IA seront toujours plus rapides que les humains.

Il y a quelques années, un universitaire avait posé cette question volontairement provocatrice (je ne me souviens plus qui) : journaliste qu'as-tu fait pour mériter ton salaire ? Je ne pense pas que la solution se borne à apprendre à travailler avec les IA, mais plutôt à pouvoir offrir une véritable valeur ajoutée.

Le 19/01/2024 à 17h 55

Merci !-)

PS : "IT Zucks", c'était de moi (et non, je ne dénoncerai pas la proposition initiale de Mr Sébastien Gavois)

Le 19/01/2024 à 11h 29

Adopté !-)

Un œil symbolisant l'Union européenne, et les dissensions et problèmes afférents

Le 17/01/2024 à 19h 41

Serait-il possible de mettre à jour l'article avec les images modifiées pour avoir un fond transparent s'il vous plaît ?

Et hop !

Le 17/01/2024 à 14h 05

anéfé, mais avec le thème Dracula ça passe FYI. Je ne sais pas, cela dit, comment on pourrait faire à l'avenir, d'autant que la todolist de nos dev' est encore bien chargée, mais je vais alerter la rédaction pour qu'on évite les fonds transparents à l'avenir.

Des menottes autour d'un rouleau de billets de banque

Le 12/01/2024 à 17h 23

J'entends, et la CNIL ne mentionne pas ce problème d'arnaques ; mais je ne pouvais pas ne causer que de la seule amende de la CNIL et faire l'impasse sur les (très) nombreuses arnaques, depuis des années, alors que le principal problème des utilisateurs de Neosurf, ce n'est pas le RGPD, mais ces arnaques...

Logo de l’ANSSI

Le 11/01/2024 à 11h 28

L'article n'a effectivement publié que la seule partie gratuite pendant quelques minutes, le problème semble réparé, désolé.

photomontage d'Einstein et Planck présentant des produits cosmétiques

Le 06/01/2024 à 15h 41

C'est corrigé, merci !

Un capteur nomade d'empreintes digitales MTop Mobile d'Idemia

Le 02/01/2024 à 15h 14

Pas forcément, a priori l'idée n'est pas d'utiliser le capteur inclus mais que le capteur en question puisse transmettre via le smartphone des données chiffrées à faire vérifier par le serveur d'identification . En gros, un lecteur d'empreinte Bluetooth, voire utiliser simplement le smartphone comme point d'accès WiFi.

D'ailleurs, je suis même pas sûr que ça les intéressent de les avoir, l'enjeu est beaucoup trop énorme pour les collecter telle quelle. D'ailleurs, même les déverrouillages biométriques gardent "l'empreinte de l'empreinte" enclavée sur l'appareil lui-même, l'information n'est donc transmise ni à Google, ni à Apple.

Les empreintes sont transmises par USB-C sur les terminaux sécurisés & durcis NEO des policiers et gendarmes, cf https://fr.wikipedia.org/wiki/NEO_(terminal_mobile_police_gendarmerie)

"What do you see? A child or a fingerprint?"

Le 02/01/2024 à 15h 11

Sauf à ce que l'attribution du marché se soit réalisée de façon douteuse, ça n'est pas trop le périmètre d'Anticor ; plutôt d'associations de défense des mineurs, pour la défense des libertés fondamentales et/ou numériques...
Je ne sais pas s'il y a déjà un lien entre le FAED et le TES (et je suis surpris que l'État n'ait pas prévu de lien Eurodac-TES, mais c'est peut-être le cas de façon indirecte), mais à la vitesse à laquelle on va au nom du sécuritarisme, on va au-devant de très graves problèmes le jour où on a un réel état-policier qui met la main sur ces données. Je n'ose imaginer à quoi aurait été réduite la résistance durant la 2GM si la police nationale avait eu un tel niveau d'information tant sur les citoyens que les populations en migration...

Le TES ne peut être utilisé à des fins répressives que dans le cadre de missions de prévention et de répression des atteintes aux intérêts de la Nation et des actes de terrorisme, ou dans le cadre de collaborations avec INTERPOL et avec les États appliquant le système Schengen II (SIS II).
cf https://www.cnil.fr/fr/le-fichier-des-titres-electroniques-securises-tes

Une empreinte digitale latente

Le 18/12/2023 à 18h 32

Comme indiqué plus haut, le fait qu'il y ait très peu d'erreurs judiciaires reconnues comme telles en France fait que l'on n'a pas de données en la matière à ma connaissance.
Le problème de la contamination d'une trace ADN est très connu, cf l'affaire dite du « Fantôme de Heilbronn »

Le 18/12/2023 à 18h 29

Il y a très peu d'erreurs judiciaires reconnues comme telles en France, du fait notamment des différences du système judiciaire, mais je n'ai pas d'info sur les différences de modus operandi en matière de PTS.

Une petite fille en train d'apprendre à programmer et hacker logiciels et appareils électroniques

Le 08/12/2023 à 12h 19

Merci de la remarque ; pour éviter de la mégenrer, j'ai précisé : la première personne à avoir réalisé un véritable programme informatique

Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.

Le 05/12/2023 à 17h 06

Cela fait des années que l'on propose des liens renvoyant à nos autres articles relatifs (on ne part pas du postulat que tout le monde a tout lu, ni tout retenu), mais on attend (avec impatience) que l'interlignage ne soit plus si espacé, et avec une indentation allégeant la lecture, comme c'était le cas auparavant.

Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Le 02/12/2023 à 15h 18

Corrigé (ainsi que celui pour contacter les dev', y'a pas d'raison ;)

Le 02/12/2023 à 15h 16

Yep, les liens pour les mails faut mettre le "protocol" "mailto:" devant l'adresse mail, sans rien le nav pense que c'est une extension de l'URL courante.

fait ;)

De vieux ciseaux posés sur une surface en bois

Le 01/12/2023 à 17h 19

Elles ont été calculées à partir des rapports de transparence de Google

Photo d'un immeuble troué de part en part

Le 01/12/2023 à 17h 17

ça pose pas mal de problèmes pour l'opensource.

par exemple:

https://edri.org/our-work/eu-cyber-resilience-act-harm-open-source-software-competitiveness/
https://www.linuxfoundation.org/blog/understanding-the-cyber-resilience-act
https://www.theregister.com/2023/10/13/can_open_source_be_saved/
https://blog.sonatype.com/can-the-open-source-community-save-europe-from-the-cyber-resilience-act

En pratique, le texte risque de provoquer une forte réaction de la communauté opensource au regard des risques juridiques qu'il introduit, et s'il y a trop de risques pour la communauté, il y aura des contingences qui pourraient être très problématiques pour l'économie européenne.

La semaine passée, j'étais invité pour assister à un événement de la commission pour les 15 ans de l'observatoire de l'Open Source... il y avait une belle présentation du https://www.sovereigntechfund.de/ pour parler du besoin de financer les projets opensource (reprenant l'exemple du dev du nebraska https://xkcd.com/2347/)... et je n'ai pas pu m'empêcher de penser que, si cette initiative sert de carotte, le CRA est définitivement le bâton pour quiconque accepterait encore des dons, puisqu’être rémunéré (recevoir une rémunération ou des dons) à un moment semble disqualifier des exemptions "opensource" prévues par le texte.

Cf le brief indiqué en lien dans l'article :
Cyber Resilience Act : une commission du Parlement européen exempte les logiciels libres non commerciaux
https://next.ink/1011/cyber-resilience-act-commission-parlement-europeen-exempte-logiciels-libres-non-commerciaux/

La nouvelle page d'accueil de LockBit 3.0
Des personnages effondrés : WTF ?!
Free Speech Free Assange
Dessin de Flock remplaçant les anneaux olympiques par des caméras de vidéosurveillance
Des manifestants portant des banderoles Free Julian Assange
Le logo de l'IA générative Llamandement de Bercy
Infographie de la galaxie Viginum
Le logo de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR)
Un cheval de Troie à Belek Belediyesi, en Turquie
Photo d'un immeuble troué de part en part
Capture d'écran du site web de la CIA
La couverture du livre de David Khan The Codebreakers
Des personnages effondrés : WTF ?!
Panoramax, une alternative libre à Google Street View
Le Cheval de Troie installé dans la ville de Canakkale, en Turquie
Adriano Balbi et André-Michel Guerry (1829). Statistique comparée de l’état de l’instruction et du nombre des crimes dans les divers arrondissements des académies et des cours royales de France, Jules Renouard, Paris.
Colossus, considéré comme le premier calculateur électronique fondé sur le langage binaire
Le logo de l'Office anti-cybercriminalité (Ofac)
illustration d'une personne manipulée comme une marionnette par une IA
Capture d'écran de la présentation du Digital Coach de Xooloo
Un œil symbolisant l'Union européenne, et les dissensions et problèmes afférents
Insignes du SDECE, l'ancêtre de la DGSE
Une vieille paire de jumelles dans son étui
Des menottes autour d'un rouleau de billets de banque
Un écran invitant à interroger ChatGPT
Dessin de Flock remplaçant les anneaux olympiques par des caméras de vidéosurveillance
pinup frankenstein
Photo partagée sur LinkedIn d'une fête organisée par NSO
Une salle de contrôle de caméras de vidéosurveillance
"What do you see? A child or a fingerprint?"
Un capteur nomade d'empreintes digitales MTop Mobile d'Idemia
Un coq chantant un message chiffré
Bercy
End of
Un couple et leur petite fille à la plage face à la mer
Le réseau interministériel de l’État (RIE) fête ses 10 ans
Une empreinte digitale latente
Une petite fille en train d'apprendre à programmer et hacker logiciels et appareils électroniques
Nouveautés pour Messenger
Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.
Une tasse estampillée "Keep calm and carry on teaching"
Un œil symbolisant l'Union européenne, et les dissensions et problèmes afférents
Photo d'un immeuble troué de part en part
Logo Comcybergend
De vieux ciseaux posés sur une surface en bois
Une vieille boussole posée sur un plan en bois
The eyes and ears of the army, Fort Dix, N.J.