Arnaud Montebourg veut faire de Paris une capitale du crowdfunding

Arnaud Montebourg veut faire de Paris une capitale du crowdfunding

« Si ces plateformes ont besoin de capital, nous l'apporterons »

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Économie

20/05/2014
68

Arnaud Montebourg veut faire de Paris une capitale du crowdfunding

Arnaud Montebourg, ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique a assisté ce week-end à « la fête  du  crowdfunding »,  un événement organisé dans une école de commerce parisienne. À cette occasion, il a tenu un discours concernant l'engagement du gouvernement sur le financement participatif. 

Arnaud Montebourg
Jackolan1 (licence : CC BY-SA 3.0

C'est devant un parterre d'étudiants en commerce et d'acteurs de la filière française du financement participatif que ce samedi, Arnaud Montebourg, ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique a dessiné les contours de ce que seront les prochaines initiatives du gouvernement dans ce domaine. 

Le cadre légal proposé par Fleur Pellerin bientôt présenté au conseil des ministres

En février dernier, Fleur Pellerin, alors ministre déléguée aux PME, à l'innovation et à l'économie numérique avait tenu une conférence afin de présenter le résultat de ces travaux avec les acteurs de l'économie participative dont le but était de développer un cadre légal satisfaisant pour le financement participatif.

 

Celui-ci prévoyait toute une série de mesures concernant principalement  tout ce qui touche aux prêts participatifs avec intérêts, ainsi qu'au financement participatif basé sur l'acquisition de parts sociales, où les personnes contribuant au projet obtiennent en échange des parts d'une entreprise. Il n'est donc pas question ici du financement participatif basé sur le modèle de « don récompensé » adopté par Kickstarter, de Kiss Kiss Bank Bank ou d'Ulule, (voir notre dossier) mais de tout le reste.

 

Parmi ces mesures, on se souviendra notamment de l'instauration d'une limite d'un million d'euros fixée pour les prêts participatifs aux particuliers et aux entreprises ainsi que d'une autre de 1 000 euros par projet et par prêteur, afin de diluer autant que possible les risques. Concernant le cas du financement contre parts sociales, le plafond était lui aussi fixé à un million d'euros dans la proposition de Fleur Pellerin. 

 

Ce texte, qui entre temps a dû être encore peaufiné, sera présenté en conseil des ministres le 28 mai prochain. Par la suite, il sera mis en application par décret dans le courant du mois de juillet, juste avant les vacances parlementaires. Il devrait également, aux dires d'Arnaud Montebourg, placer la réglementation française dans ce domaine « au meilleur niveau international »

Paris, future capitale du crowdfunding

Une fois ces décrets validés, l'exécutif affirme ne pas vouloir se reposer sur ses lauriers. « La seconde brique de ma stratégie, c'est la visibilité internationale. Je souhaite faire de Paris la capitale européenne du crowdfunding », affirme ainsi Arnaud Montebourg.

 

La pose de cette deuxième brique se fera en deux étapes. La première, plus qu'anecdotique, consiste en une phase de lobbying afin d'organiser à Paris la prochaine rencontre annuelle du réseau européen des plateformes de crowdfunding. Une mesurette dont l'impact éventuel reste encore à mesurer. La seconde, repose sur la convocation de nouvelles assises du financement participatif en décembre prochain. « Ces assises seront l’occasion de faire un point sur le développement du secteur, ainsi que sur la nouvelle réglementation. S’il faut aller plus loin, nous le ferons ! », clame le ministre. Pour rappel, c'est lors de la première édition de ces assises que l'idée d'un nouveau cadre réglementaire a germé.

« Si ces plateformes ont besoin de capital, nous l'apporterons »

Enfin, le ministre affirme qu'il est dans l'intérêt de la nation qu'un champion local puisse émerger sur notre marché. « De nombreuses plateformes se créent et vont tester divers modèles. Naturellement, d’ici quelques mois, des leaders vont émerger. L’intérêt de la France, c’est que ces leaders puissent s’internationaliser très rapidement, conquérir le marché européen encore émergent, pour pouvoir ensuite aller se mesurer sur la scène mondiale ». 

 

Avant de parvenir à cela, un dernier obstacle reste à lever selon Arnaud Montebourg : la réglementation européenne sur le financement participatif. Il promet pour remédier à cela un « lobbying actif auprès de la Commission européenne dans les prochains mois », ce afin d'imposer le cadre réglementaire français au niveau européen. Ceci devrait selon lui offrir un avantage compétitif aux acteurs français déjà existants. « Et si ces plateformes ont besoin de capital pour accélérer leur internationalisation, nous l’apporterons. C’est cela, un État stratège », conclut le ministre.

68

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Le cadre légal proposé par Fleur Pellerin bientôt présenté au conseil des ministres

Paris, future capitale du crowdfunding

« Si ces plateformes ont besoin de capital, nous l'apporterons »

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (68)


Le 20/05/2014 à 15h 11

Non mais sérieux… <img data-src=" />


garn Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 12

&gt; lire le titre de la news

&gt; WTF

&gt; Lire la news

&gt; Re WTF (C’était sérieux)

&gt; Avoir une petite pensée pour les juristes, avocats, qui vont s’éclater à nouveau pendant plusieurs années


Le 20/05/2014 à 15h 13

Un jour, une Arnauderie…


Les pieds niquelés sont de sortie ! Au final, ce sera argent public et copinage… pour rien de concret…


vince120 Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 15

On va faire du crowdfunding “connecté” !



Et on a pris Paris pour répondre au besoin de capitale. (quoi, c’est pas le même mot que capital ?)


Le 20/05/2014 à 15h 19



« Si ces plateformes ont besoin de capital, nous l’apporterons »





Normalement c’est pas comme ça que ça marche…



Bref encore de l’argent public de gaspiller et encore avec un train de retard.


Le 20/05/2014 à 15h 20



« Et si ces plateformes ont besoin de capital pour accélérer leur internationalisation, nous l’apporterons. C’est cela, un État stratège », conclut le ministre.





Si nous étions un Etat stratège, nous n’en serions pas là où nous sommes actuellement….. <img data-src=" />



Le 20/05/2014 à 15h 20



Arnaud Montebourg



<img data-src=" /> Encore un domaine perdu pour la France.


Le 20/05/2014 à 15h 20

MontebourgDR


Le 20/05/2014 à 15h 21

On va finir en crowdfunding pour sauver la France, c’est ça qu’il veut dire, non ?


Holy crowd… <img data-src=" />


Le 20/05/2014 à 15h 22



« Si ces plateformes ont besoin de capital, nous l’apporterons »





Paris se déplace rien que pour vous et Achille sera de la partie (il ne manque pas de talon talent) <img data-src=" />


Rozgann Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 23

En fait, dès qu’il s’agit d’Arnaud Montebourg, quoiqu’il dise, on peut être certain que les premiers commentaires seront pour critiquer, sans aucun argument… Je suis loin d’être d’accord avec lui sur de nombreux sujets, mais dans ce cas là, avoir une volonté politique pour promouvoir le financement participatif (pas le don participatif), c’est une excellente chose. Quand les banques ne font plus leur travail correctement, il faut promouvoir les structures alternatives qui permettent de financer des projets.


Le 20/05/2014 à 15h 23

On devrait organiser une campagne de crowdfunding pour renflouer l’état et rembourser la dette.



Oh, wait …


vince120 Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 25







Rozgann a écrit :



En fait, dès qu’il s’agit d’Arnaud Montebourg, quoiqu’il dise, on peut être certain que les premiers commentaires seront pour critiquer, sans aucun argument… Je suis loin d’être d’accord avec lui sur de nombreux sujets, mais dans ce cas là, avoir une volonté politique pour promouvoir le financement participatif (pas le don participatif), c’est une excellente chose. Quand les banques ne font plus leur travail correctement, il faut promouvoir les structures alternatives qui permettent de financer des projets.





Justement, la solution serait peut être de traiter le problème à la source au lieu de se laisser dicter la loi par les banques et devoir se contenter de manoeuvres de surface…



Le 20/05/2014 à 15h 25







MainmainWeRX a écrit :



On va finir en crowdfunding pour sauver la France, c’est ça qu’il veut dire, non ?







Euh, les impots c’est pas du crowdfunding, non ? <img data-src=" />



En bonus, pour la france, tu as un early access a “third rate economy country”



Le 20/05/2014 à 15h 28

Si l’homme girouette en parle, l’échec est évident.


Cypus34 Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 34

Cocorico ! <img data-src=" />


garn Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 34







Rozgann a écrit :



En fait, dès qu’il s’agit d’Arnaud Montebourg, quoiqu’il dise, on peut être certain que les premiers commentaires seront pour critiquer, sans aucun argument… Je suis loin d’être d’accord avec lui sur de nombreux sujets, mais dans ce cas là, avoir une volonté politique pour promouvoir le financement participatif (pas le don participatif), c’est une excellente chose. Quand les banques ne font plus leur travail correctement, il faut promouvoir les structures alternatives qui permettent de financer des projets.







désolé mais c’est pas politique / parti , il a une facon de présenter les choses absolument ignoble. Même si l’idée de base est bonne, il suffit de lire ses phrases pour en avoir une compréhension faussée. Un homme politique c’est pas censé réagir à chaud et sortir des phrases sans réfléchir





Pour le cas présent, c’est juste pour appuye l’idée de “bougez vous les banques pour financer les PME” . Accesoirement, en marchant sur les platebande de la BPI (ex Oseo) et autres entité spécifiquement prévues pour cela



j’ai bossé moi même chez Oseo pendant 1 an, j’ai une bonne idée de comment ca se passe au moins pour la partie garantie des prêts bacaires.

Donc la, d’un coté, tu as Montebourg, qui lance des phrases politiques. D’un autre coté, tu as la réalité. Ce type est tout sauf réalite




Le 20/05/2014 à 15h 36







Rozgann a écrit :



En fait, dès qu’il s’agit d’Arnaud Montebourg, quoiqu’il dise, on peut être certain que les premiers commentaires seront pour critiquer, sans aucun argument… Je suis loin d’être d’accord avec lui sur de nombreux sujets, mais dans ce cas là, avoir une volonté politique pour promouvoir le financement participatif (pas le don participatif), c’est une excellente chose. Quand les banques ne font plus leur travail correctement, il faut promouvoir les structures alternatives qui permettent de financer des projets.







Je suis d’accord…

… Ou l’on peut imposer un cadre législatif clair et restrictif qui impose aux banques de faire leur travail !



Le financement participatif en dehors du cadre associatif ce n’est pas une alternative économique de financement des entreprises viable dans le temps !



C’est vrai que ça marche sur Kickstarter, mais principalement dans des secteurs ultra spécifiques comme le cinéma de genre, le jeux-vidéo, la bd etc… mais seulement sur quelques projets ! Cela ne remplacera jamais une banque qui doit prêter de l’argent sur toute la durée de vie de l’entreprise !



En parlant de crowdfunding Montebourg donne surtout l’impression de vouloir surfer sur une mode sans trop savoir si sa mesure peut avoir un réel impact économique !



Après dans l’idée, j’admets qu’il pourrait quand même être intéressant d’implémenter une plateforme à la kickstarter permettant de financer des SCOP et de défiscaliser autant l’investissement que les revenus de ces investissements ! Mais bon si dans le fonctionnement ça ressemblerait beaucoup à du crowdfunding, ça n’en est pas !



Et pis quid du rapport avec Paris (mis à part son colloque européen sans grand intérêt) ?



Le 20/05/2014 à 15h 38







Rozgann a écrit :



En fait, dès qu’il s’agit d’Arnaud Montebourg, quoiqu’il dise, on peut être certain que les premiers commentaires seront pour critiquer, sans aucun argument… Je suis loin d’être d’accord avec lui sur de nombreux sujets, mais dans ce cas là, avoir une volonté politique pour promouvoir le financement participatif (pas le don participatif), c’est une excellente chose. Quand les banques ne font plus leur travail correctement, il faut promouvoir les structures alternatives qui permettent de financer des projets.





Euh en meme temps, quand tu le vois et quand tu vois comment il fait les choses, tu ne peux que critiquer ses propos car tout ce qu’il touche tombe a l’eau … Il lance des affirmations, des idees sans aucune etudes serieuse derriere la pupart du temps … et pour le coup meme quand il le fait, il a tellement perdu en credibilite (pour peu qu’il en est jamais eu), il reste peu credible …



Le 20/05/2014 à 15h 38

Arnaud Montebourg sait que le PS va se prendre une raclée et prévoit un nouveau mode de financement ? <img data-src=" />


Le 20/05/2014 à 15h 39







garn a écrit :



désolé mais c’est pas politique / parti , il a une facon de présenter les choses absolument ignoble. Même si l’idée de base est bonne, il suffit de lire ses phrases pour en avoir une compréhension faussée. Un homme politique c’est pas censé réagir à chaud et sortir des phrases sans réfléchir





Pour le cas présent, c’est juste pour appuye l’idée de “bougez vous les banques pour financer les PME” . Accesoirement, en marchant sur les platebande de la BPI (ex Oseo) et autres entité spécifiquement prévues pour cela



j’ai bossé moi même chez Oseo pendant 1 an, j’ai une bonne idée de comment ca se passe au moins pour la partie garantie des prêts bacaires.

Donc la, d’un coté, tu as Montebourg, qui lance des phrases politiques. D’un autre coté, tu as la réalité. Ce type est tout sauf réalite





Sans parler que je ne serais pas étonné que, dans un avenir proche, les banques demandent à ce que les créateurs d’entreprises exigent une partie de leur financement via crowdfunding, non seulement pour tester l’engouement du projet, mais également pour les “rassurer” sur la “viabilité” du projet.



Ouais, c’est pas déconnant.. Si vous ne me donnez pas de gage que le public vous suive, c’est que votre projet est voué à l’échec..



garn Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 41







deepinpact a écrit :



En parlant de crowdfunding Montebourg donne surtout l’impression de vouloir surfer sur une mode sans trop savoir si sa mesure peut avoir un réel impact économique !



Après dans l’idée, j’admets qu’il pourrait quand même être intéressant d’implémenter une plateforme à la kickstarter permettant de financer des SCOP et de défiscaliser autant l’investissement que les revenus de ces investissements ! Mais bon si dans le fonctionnement ça ressemblerait beaucoup à du crowdfunding, mais ça n’en est pas !



Et pis quid du rapport avec Paris (mis à part son colloque européen sans grand intérêt) ?







yep

ca existe déja, faut bien comprendre





  1. les plateformes de prêts entre particuliers (taux assez avantageux, largement au dessus des 5% brut, ce qui a l’heure actuelle est mieux les taux de la plupart des AV ou livrets de toute sorte)



  2. les plates forme de prêts aux PME





    Ca existe. il a rien inventé. la ou ca me fout en rogne, c’est que l’état essaye de mettres des batons dans les roues de ces plateformes. Car l’état ne contrôle pas ces plateforme, donc n’a pas de trace financiere. Et l’état veut contrôler, c’est un fait, l’émergence de ce type de financement



    C’est pas par soucis de charité ni d’économie, ils anticipent les impots / prélevements : qui dit cadre législatif dit potentiels prélèvement, ou à minima trace des gains réalisés pour suivre l’ISF / IR



    En soit, c’est pas idiot. Totalement hypocrite de la façon dont c’est dit, mais pas idiot



Le 20/05/2014 à 15h 43







tAran a écrit :



Sans parler que je ne serais pas étonné que, dans un avenir proche, les banques demandent à ce que les créateurs d’entreprises exigent une partie de leur financement via crowdfunding, non seulement pour tester l’engouement du projet, mais également pour les “rassurer” sur la “viabilité” du projet.



Ouais, c’est pas déconnant.. Si vous ne me donnez pas de gage que le public vous suive, c’est que votre projet est voué à l’échec..







D’un autre cote, pouvoir mesurer cela pourrait faciliter pas mal les choses car ca reste des investissements risques et qui fait que certain ce retrouve un peu dans la merde ensuite, le statut sarl ne fait pas tout des fois.



Les etudes de marche sont requises pour ce genre de chose mais ca reste un indicateur peu fiable dans beaucoup de cas.



anagrys Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 45

N’en déplaise à Rozgann… juste LOL !



Si Montebourg (ou un autre ministre, je ne suis pas sectaire) s’en mêle on peut être sûr que ça finira en 3 fois plus d’argent dépensé que s’il s’arrangeait pour juste créer les conditions pour qu’un champion émerge (mais pour ça, c’est trop tard, il fallait monter dans le train il y a 5 ans). Créer les conditions, c’est arrêter de taper sur les entreprises, pousser les banques à faire leur boulot et à prêter aux PME plutôt qu’à un Etat qui a déjà de la dette jusqu’au c.. (quelqu’un a entendu parler des ratios de solvabilité Bâle II et Bâle III ?), etc.



Quand l’Etat s’en mêle, on peut être sûr d’une chose : Bolloré / Bouygues / Dassault ou autre va encore s’en mettre plein la panse en petits fours. Aux frais de la princesse, bien sûr.


luxian Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 48

Si ça fait comme pour le crédit d’impôt compétitivité emploi … je te dis pas le nombre d’entreprise qui vont se faire contrôler par le fisc.



En fait, Montebourg a juré secrètement de recruter des fonctionnaires à Bercy pour les payer à emmerder le monde et pendant ce temps, nos entreprises luttent contre la concurrence chinoise avec des boulets aux pieds.





Sur ce, c’est très pensé : comment taxer encore plus la manne des sales riches via le crowdfunding.









garn a écrit :



En soit, c’est pas idiot. Totalement hypocrite de la façon dont c’est dit, mais pas idiot





Comme toutes les idées qui partent d’un bon sentiment. Un encadrement légal peut éventuellement être nécessaire, pour rassurer les investisseurs : mais c’est pollué à peine créé !

La démagogie habituelle … <img data-src=" />



Citan666 Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 50







garn a écrit :



&gt; lire le titre de la news

&gt; WTF

&gt; Lire la news

&gt; Re WTF (C’était sérieux)

&gt; Avoir une petite pensée pour les juristes, avocats, qui vont s’éclater à nouveau pendant plusieurs années





+10 <img data-src=" />





Ricard a écrit :



<img data-src=" /> Encore un domaine perdu pour la France.





On ne peut pas mieux résumer, GG… <img data-src=" />





Rozgann a écrit :



En fait, dès qu’il s’agit d’Arnaud Montebourg, quoiqu’il dise, on peut être certain que les premiers commentaires seront pour critiquer, sans aucun argument… Je suis loin d’être d’accord avec lui sur de nombreux sujets, mais dans ce cas là, avoir une volonté politique pour promouvoir le financement participatif (pas le don participatif), c’est une excellente chose. Quand les banques ne font plus leur travail correctement, il faut promouvoir les structures alternatives qui permettent de financer des projets.





En fait, le souci avec Arnaud Montebourg, c’est qu’il n’a de cesse au fil de ses interventions de nous démontrer la puissance avec laquelle il met l’ensemble de ses capacités au seul profit de sa carrière, et ce au détriment de toute réflexion sérieuse, préalable ou postérieure aux interventions, et quelque soit le sujet donné.



Plutôt que politique, il devrait faire patineur artistique : les 180° et 360°, il nous a bien montré qu’il maîtrise à fond. Et il fait preuve d’à peu près autant d’à-propos quand il donne son avis sur des sujets… <img data-src=" />



Le plus drôle je trouve là, c’est qu’il croit surfer sur une vague “hype” pour se faire mousser, alors que l’engouement est déjà en train de redescendre… <img data-src=" />



Après sur les propositions émises à la base par Fleur Pellerin, je vois quelques idées qui semblent bonnes, d’autres que je perçois comme des contraintes inutiles, mais dans l’absolu je n’ai pas le recul nécessaire pour apprécier leur pertinence.

Pour ceux qui seraient un peu dans le domaine…




  • Quel intérêt de limiter à 1000 euros par projet ? À la base si l’on veut protéger le prêteur, mieux vaut contrôler le montant total que sa répartition… Sinon, je veux investir 15000 euros sur un projet auquel je crois à fond, tout en sachant que je peux tout perdre, et je serais obligé à la place de filer des thunes à d’autres projets (ou pas investir plus de 1000 euros) ? J’ai dû louper un truc car ça me paraît stupide.



  • J’ai pas compris le concept de conseiller en investissemnet participatif : c’est censé être un loustic qui fait intermédiaire entre une jeune pousse et un public désireux d’investir ? S’il s’agit de vendre des actions, quelle différence avec une cession directe : juste avoir une visibilité similaire à celles des sociétés côtées en bourse ? Et sinon pourquoi ne pas proposer simplement des obligations ?



Le 20/05/2014 à 15h 52

je propose que la Hadopi organise directement le cadre légal du financement participatif.























parce que ça peut être vachement drôle.


Citan666 Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 53







garn a écrit :



yep

ca existe déja, faut bien comprendre





  1. les plateformes de prêts entre particuliers (taux assez avantageux, largement au dessus des 5% brut, ce qui a l’heure actuelle est mieux les taux de la plupart des AV ou livrets de toute sorte)



  2. les plates forme de prêts aux PME





    Ca existe. il a rien inventé. la ou ca me fout en rogne, c’est que l’état essaye de mettres des batons dans les roues de ces plateformes. Car l’état ne contrôle pas ces plateforme, donc n’a pas de trace financiere. Et l’état veut contrôler, c’est un fait, l’émergence de ce type de financement



    C’est pas par soucis de charité ni d’économie, ils anticipent les impots / prélevements : qui dit cadre législatif dit potentiels prélèvement, ou à minima trace des gains réalisés pour suivre l’ISF / IR



    En soit, c’est pas idiot. Totalement hypocrite de la façon dont c’est dit, mais pas idiot





    Ça m’intéresse beaucoup ce que tu dis là, je ne savais pas que ça existais déjà (encore une bonne idée déjà concrétisée <img data-src=" />). Aurais-tu des plates-formes à recommander, j’ai quelques centaines d’euros à perdreinvestir… <img data-src=" />



Winderly Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 55

<img data-src=" />

C’est pas possible de commenter ça sérieusement, c’est tellement…

<img data-src=" />

J’en ai les larmes aux yeux.


Winderly Abonné
Le 20/05/2014 à 15h 56







MainmainWeRX a écrit :



On va finir en crowdfunding pour sauver la France, c’est ça qu’il veut dire, non ?





Où trouver des investisseurs ? <img data-src=" />



Le 20/05/2014 à 16h 02

C’est pas l’UMP qui a utilisé le crowdfunding y a pas si longtemps ? <img data-src=" />


Le 20/05/2014 à 16h 07

Il veut faire quoi Don Quichotte <img data-src=" /> <img data-src=" />


Le 20/05/2014 à 16h 11



Arnaud Montebourg veut faire de Paris une capitale…





un jour un de ces cons de politiques découvrira par hasard qu’il y a autre chose derrière la frontière le périph


Le 20/05/2014 à 16h 15



Arnaud Montebourg veut faire de Paris une capitale du crowdfunding



Et moi je voudrais un poney mais on n’a pas toujours ce qu’on veut.





« Et si ces plateformes ont besoin de capital pour accélérer leur internationalisation, nous l’apporterons. C’est cela, un État stratège », conclut le ministre.



Et l’UE débarquera deux secondes plus tard pour l’interdire puisque cela fausserait la concurrence. Il devrait le savoir puisque son parti défend ces traités.


Le 20/05/2014 à 16h 16

ça c’est du crowfunding “made in France”



… cocoricrow … <img data-src=" />


Le 20/05/2014 à 16h 16

Mais comment le prononce-t-il ? “crovdfindinge” ?


Le 20/05/2014 à 16h 31







garn a écrit :



&gt; lire le titre de la news

&gt; WTF

&gt; Lire la news

&gt; Re WTF (C’était sérieux)

&gt; Avoir une petite pensée pour les juristes, avocats, qui vont s’éclater à nouveau pendant plusieurs années







Même réaction… :-(



Le 20/05/2014 à 16h 32

J’apprécie Arnaud Montebourg,



Mais l’ennui, c’est que ce qu’ils ont fait se résume à poser des limitations sans intéret et rajouter des contraintes inutiles.



Donc tout ce qu’il faut pour faire fuir les projets ailleurs et faire de nous les derniers de la classe.



Comme d’habitude en France…



Le reste n’est que de la communication.


Rozgann Abonné
Le 20/05/2014 à 16h 45







vince120 a écrit :



Justement, la solution serait peut être de traiter le problème à la source au lieu de se laisser dicter la loi par les banques et devoir se contenter de manoeuvres de surface…





Si Montebourg est ministre de l’économie, ça reste Hollande et Valls qui fixent la ligne officielle. Dans ses marges de manoeuvres, il fait ce qu’il peut. Montebourg est très interventionniste, il est pour le protectionnisme européen, et donc pour des règles plus strictes pour les activités des banques… C’est étrange de lui reprocher ça.







deepinpact a écrit :



Je suis d’accord…

… Ou l’on peut imposer un cadre législatif clair et restrictif qui impose aux banques de faire leur travail !



Le financement participatif en dehors du cadre associatif ce n’est pas une alternative économique de financement des entreprises viable dans le temps !



C’est vrai que ça marche sur Kickstarter, mais principalement dans des secteurs ultra spécifiques comme le cinéma de genre, le jeux-vidéo, la bd etc… mais seulement sur quelques projets ! Cela ne remplacera jamais une banque qui doit prêter de l’argent sur toute la durée de vie de l’entreprise !



En parlant de crowdfunding Montebourg donne surtout l’impression de vouloir surfer sur une mode sans trop savoir si sa mesure peut avoir un réel impact économique !



Après dans l’idée, j’admets qu’il pourrait quand même être intéressant d’implémenter une plateforme à la kickstarter permettant de financer des SCOP et de défiscaliser autant l’investissement que les revenus de ces investissements ! Mais bon si dans le fonctionnement ça ressemblerait beaucoup à du crowdfunding, ça n’en est pas !





On parle bien ici de financement participatif, pas de don participatif à la Kickstarter. On fait un prêt d’argent qu’on nous rembourse, avec les intérêts. Evidemment, ça n’a pas vocation à remplacer totalement les banques ; un particulier ne peut prêter que l’argent qu’il a. Si les banques arrêtent de prêter de l’argent qu’elles n’ont pas encore, tout le système s’écroule. Mais ce système est encore très anecdotique et je suis certain qu’il peut devenir une alternative viable pour certains types de projet (dans la même proportion que le commerce équitable par exemple, qui s’adresse donc à un public de citoyens engagés).



Le 20/05/2014 à 16h 48

Je vais me faire flame mais tant pis :

Pourquoi Paris bordel ?

Non il aurait dis la France, il aurait parler d’aide à l’installation de nouvelles pmes via le crowfunding (c’est déjà le cas pas mal de petits restos se finance ainsi) de démarchage simplifié de création si passage par la plateforme j’aurai applaudi.



La on parle : de pognon et de la capitale bref un homme politique vivant à Paris et n’ayant aucune vision du marche hors de Paris


Le 20/05/2014 à 16h 50

Ce n’est pas comme si lecrowdfunding était en train de s’éssoufler …


Le 20/05/2014 à 16h 58







Horrigan a écrit :



Ce n’est pas comme si lecrowdfunding était en train de s’éssoufler …







Justement pour lui c’est un peu comme Florange …

il aime bien les trucs qui vont foirer et lui péter dans la gueule <img data-src=" />



Le 20/05/2014 à 16h 59







XMalek a écrit :



Je vais me faire flame mais tant pis :

Pourquoi Paris bordel ?

Non il aurait dis la France, il aurait parler d’aide à l’installation de nouvelles pmes via le crowfunding (c’est déjà le cas pas mal de petits restos se finance ainsi) de démarchage simplifié de création si passage par la plateforme j’aurai applaudi.



La on parle : de pognon et de la capitale bref un homme politique vivant à Paris et n’ayant aucune vision du marche hors de Paris







Hors du périph, du périph… Au delà, c’est la jungle, remplis de paysans cul-terreux avec lundi jour de lessive, de pédonaziterroristes, d’étrangers, d’insectes, de plantes, de terre. C’est dangereux !



Rozgann Abonné
Le 20/05/2014 à 17h 04







Citan666 a écrit :



En fait, le souci avec Arnaud Montebourg, c’est qu’il n’a de cesse au fil de ses interventions de nous démontrer la puissance avec laquelle il met l’ensemble de ses capacités au seul profit de sa carrière, et ce au détriment de toute réflexion sérieuse, préalable ou postérieure aux interventions, et quelque soit le sujet donné.



Plutôt que politique, il devrait faire patineur artistique : les 180° et 360°, il nous a bien montré qu’il maîtrise à fond. Et il fait preuve d’à peu près autant d’à-propos quand il donne son avis sur des sujets… <img data-src=" />



Le plus drôle je trouve là, c’est qu’il croit surfer sur une vague “hype” pour se faire mousser, alors que l’engouement est déjà en train de redescendre… <img data-src=" />





Je ne suis pas d’accord avec lui sur beaucoup de points, mais c’est quelqu’un que je respecte. Je pense au contraire qu’il a une vraie vision politique cohérente et tranchée. Il sait où il veut aller, contrairement aux gestionnaires pragmatiques comme Sarkozy ou Hollande, qui se contentent de s’appuyer sur des statistiques pour prendre des décisions, sans vision à long terme, et qui gèrent un état comme on gère une entreprise. Je trouve qu’on manque de personnes qui ont une vraie vision, qui font des propositions pour changer les choses.



Ceci dit, contrairement à d’autres personnes qui se contentent de critiquer de loin, il essaie de faire avancer ses idées dans la limite de ses capacités. C’est pour ça que ses “allégeances” au PS peuvent sembler incohérentes. C’est pour ça qu’il a accepté de rentrer dans un gouvernement qui n’a pas du tout la même ligne que celle qu’il prône. Critiquer de loin et faire de la théorie en attendant d’être élu, comme le fait le Front de Gauche par exemple (pour ensuite se rendre compte qu’on a fait des promesses irréalisables, comme ça a été le cas avec Mitterand en 1983), c’est facile. Avoir du volontarisme politique, essayer d’agir dans la direction de son idéal, c’est autre chose. Alors il fait souvent des conneries, mais au moins il essaie, et je respecte ça.



J’avais parcouru son livre programme pour les primaires socialistes. Il présentait à l’époque le financement participatif comme quelque chose à développer. Comme quoi, il est parfois cohérent…



Rozgann Abonné
Le 20/05/2014 à 17h 15







garn a écrit :



désolé mais c’est pas politique / parti , il a une facon de présenter les choses absolument ignoble. Même si l’idée de base est bonne, il suffit de lire ses phrases pour en avoir une compréhension faussée. Un homme politique c’est pas censé réagir à chaud et sortir des phrases sans réfléchir





Pour le cas présent, c’est juste pour appuye l’idée de “bougez vous les banques pour financer les PME” . Accesoirement, en marchant sur les platebande de la BPI (ex Oseo) et autres entité spécifiquement prévues pour cela



j’ai bossé moi même chez Oseo pendant 1 an, j’ai une bonne idée de comment ca se passe au moins pour la partie garantie des prêts bacaires.

Donc la, d’un coté, tu as Montebourg, qui lance des phrases politiques. D’un autre coté, tu as la réalité. Ce type est tout sauf réalite





La réalité du monde d’aujourd’hui, c’est aussi que la communication est très importante. C’est triste, mais c’est comme ça. Tu as beau être le meilleur dans ton domaine sur l’aspect technique, si tu ne sais pas faire parler de ton travail, tu n’existeras pas. C’est vrai dans le monde politique comme dans le monde économique. Combien de boites ont d’excellents ingénieurs mais un service marketing de merde qui n’arrive pas à communiquer suffisamment bien sur ce qu’ils produisent ?

Oui, Montebourg gesticule beaucoup. Oui, il dit souvent de la merde. Mais je comprends pas cette manie de critiquer la moindre de ses déclarations sans même donner un seul argument contre (ce qui est le cas de toute la première page de commentaires).



edit: surtout que là, c’est un projet porté par Fleur Pellerin à la base….



Le 20/05/2014 à 18h 13

Si il peut aider O’Gaming à boucler le budget pour la finale des Nation Wars 2 au Trianon, moi ça me va <img data-src=" />







Sinon…<img data-src=" />


John Shaft Abonné
Le 20/05/2014 à 18h 32



Je souhaite faire de Paris la capitale européenne du crowdfunding





Ya pas que Paris en France ! <img data-src=" />


Le 20/05/2014 à 18h 48

Il vient d’inventé la bourse. <img data-src=" />


Citan666 Abonné
Le 20/05/2014 à 18h 54







Rozgann a écrit :



La réalité du monde d’aujourd’hui, c’est aussi que la communication est très importante. C’est triste, mais c’est comme ça. Tu as beau être le meilleur dans ton domaine sur l’aspect technique, si tu ne sais pas faire parler de ton travail, tu n’existeras pas. C’est vrai dans le monde politique comme dans le monde économique. Combien de boites ont d’excellents ingénieurs mais un service marketing de merde qui n’arrive pas à communiquer suffisamment bien sur ce qu’ils produisent ?

Oui, Montebourg gesticule beaucoup. Oui, il dit souvent de la merde. Mais je comprends pas cette manie de critiquer la moindre de ses déclarations sans même donner un seul argument contre (ce qui est le cas de toute la première page de commentaires).



edit: surtout que là, c’est un projet porté par Fleur Pellerin à la base….





Bien noté le point de ton précédent com’ sur le fait que ce sujet, il y réfléchit depuis un moment.

Pour répondre à ton interrogation, beaucoup de gens (moi le premier) sont usés par des années à constater le manque flagrant de rigueur intellectuelle et morale des politiques ce qui fait qu’ils sont beaucoup moins tolérants à ceux qui se complaisent dans l’opportunisme.



Et Montebourg en est la parfaite incarnation pour la “nouvelle génération” de politiques, avec un retournement de veste tous les 6 mois en moyenne sur certains sujets… <img data-src=" />



Le 20/05/2014 à 19h 18







Mapics a écrit :



Il vient d’inventer la bourse. <img data-src=" />







Micro-financement pour le Grand Paris, pourquoi ? les gens ne travaillent pas bénévolement ? <img data-src=" />



——————-&gt; x <img data-src=" />



Le 20/05/2014 à 20h 07







BlackKrystal a écrit :



Hors du périph, du périph… Au delà, c’est la jungle, remplis de paysans cul-terreux avec lundi jour de lessive, de pédonaziterroristes, d’étrangers, d’insectes, de plantes, de terre. C’est dangereux !







Et moi je suis dans le NOOOOOORRDDDDD, c’est encore pire y a plein d’alcolo :p



John Shaft Abonné
Le 20/05/2014 à 20h 52







XMalek a écrit :



Et moi je suis dans le NOOOOOORRDDDDD, c’est encore pire y a plein d’alcolo :p







J’ai vécu 25 ans en Bretagne. Vos poivrots, c’est de la gnognotte <img data-src=" />



<img data-src=" />



linkin623 Abonné
Le 20/05/2014 à 21h 44







Rozgann a écrit :



En fait, dès qu’il s’agit d’Arnaud Montebourg, quoiqu’il dise, on peut être certain que les premiers commentaires seront pour critiquer, sans aucun argument… Je suis loin d’être d’accord avec lui sur de nombreux sujets, mais dans ce cas là, avoir une volonté politique pour promouvoir le financement participatif (pas le don participatif), c’est une excellente chose. Quand les banques ne font plus leur travail correctement, il faut promouvoir les structures alternatives qui permettent de financer des projets.





Encore une fois, il a une idée, et l’exprime mal, et ça sera mal fait.

Ce crowdfunding “parisien” (et pas français) vient encore d’un jacobin, qui va filer de la thune à des sociétés liées aux grands comptes français.



Les premiers résultats du “concours mondial” sont là pour le prouver. Start-up parisiennes, investisseurs de l’ancienne économie, dossiers montés par des boîtes de consulting au carnet d’adresse bien rempli.



Au final c’est Bouygues, Bolloré et consort qui ramassent l’argent public… Sans l’état, ces entreprises et leur patron n’existe pas.



Le 20/05/2014 à 22h 08







linkin623 a écrit :



Au final c’est Bouygues, Bolloré et consort qui ramassent l’argent public… Sans l’état, ces entreprises et leur patron n’existe pas.







Vinci aussi .. une bien belle arnaque l’affaire des auto-routes comme ça en bonus ça se rattrape sur les congès payés en se goinfrant pendant les grandes vacances <img data-src=" />.



Sanofi aventis se goinfre à chaque arrêt maladie d’un salarié français.



Et pareil pour nombre de grosses firmes françaises qui se sont largement goinfré depuis des décennies. De plus il n’y a qu’elles que l’on entend au JT par l’intermédiaire du médef et il n’y a qu’elles qui organisent des repas sympas avec des élus pour discuter de la beauté de la france j’en suis sûr….

Le reste des entreprises françaises sont largement laissé pour compte…



Pas étonnant qu’elles soient les moins taxées et les premières sur les marchés les plus juteux ( publics la majorité des cas )…



Le 20/05/2014 à 23h 33

Vraiment un des pires ministres de l’industrie qu’on aie connu. Heureusement qu’il y a les secrétaires d’état pour relever le niveau…


garn Abonné
Le 21/05/2014 à 07h 20







Citan666 a écrit :



Ça m’intéresse beaucoup ce que tu dis là, je ne savais pas que ça existais déjà (encore une bonne idée déjà concrétisée <img data-src=" />). Aurais-tu des plates-formes à recommander, j’ai quelques centaines d’euros à perdreinvestir… <img data-src=" />







Je n’investis pas moi même, mais je tiens ces infos des journeaux financiers que je lis régulièrement (challenge / mieux vivre votre argent / intérêts privés, etc… Ca change des jeux videos et ca sert <img data-src=" /> )



et récemment ils avaient parlé de ces types d’investissements. par contre je n’ai pas de nom de plateforme . une petite recherche google me donnehttp://www.pret-dunion.fr/ déja



Mais pour la fiabilité, google est pas forcément représentatif (d’ou une lecture attentive des tests par magazines spécialisés utile <img data-src=" /> )



Le 21/05/2014 à 07h 28







Umineko a écrit :



Si nous étions un Etat stratège, nous n’en serions pas là où nous sommes actuellement….. <img data-src=" />







Tututututut on a jamais dit qu’on était un BON stratège <img data-src=" />



Le 21/05/2014 à 07h 28







John Shaft a écrit :



J’ai vécu 25 ans en Bretagne. Vos poivrots, c’est de la gnognotte <img data-src=" />



<img data-src=" />





Ça c’est certain, il faut en vouloir pour s’en coller une au cidre.<img data-src=" />



garn Abonné
Le 21/05/2014 à 07h 30







Rozgann a écrit :



La réalité du monde d’aujourd’hui, c’est aussi que la communication est très importante. C’est triste, mais c’est comme ça. Tu as beau être le meilleur dans ton domaine sur l’aspect technique, si tu ne sais pas faire parler de ton travail, tu n’existeras pas. C’est vrai dans le monde politique comme dans le monde économique. Combien de boites ont d’excellents ingénieurs mais un service marketing de merde qui n’arrive pas à communiquer suffisamment bien sur ce qu’ils produisent ?

Oui, Montebourg gesticule beaucoup. Oui, il dit souvent de la merde. Mais je comprends pas cette manie de critiquer la moindre de ses déclarations sans même donner un seul argument contre (ce qui est le cas de toute la première page de commentaires).



edit: surtout que là, c’est un projet porté par Fleur Pellerin à la base….









on pourrait prendre chacun de ces phrases, j’ai quelque chose à redire dessus au moins sur la forme. Disons que, et ca c’est valable pour la plupart des hommes politiques, dire “« Si ces plateformes ont besoin de capital, nous l’apporterons » en période de crise, en période de saisie d’impots, la ou chacun voit sa facture augmenter, ou on nous rabache les économies, efforts budgétaires, etc, ca passe assez mal d’entendre ca, sans avoir de plan défini derrière ni d’explication économique viable



le principe, why not.



Donnez moi le plan de financement (d’ou viendront les fonds qu’il clame pouvoir donner comme ca ? ), le budget prévu (combien, réparti comment, sur combien d’années), la gestion des risques / garanties (encore une fois pour avoir bossé sur le sujet, Oseo marchait à base de garantie, une assurance emprunteur auxquelles souscrivaient les banques), les partenaires (l’état pas va tout prendre en charge lui même hein), la responsabilité (BPI ? une cellule ministérielle? ) et expliquez moi que ce n’est pas le contribuable qui va payer





Lancer des phrases pour faire joli, plaire aux PME, essayer de rassurer la foule, faire style “nouvelles techno”, tout le monde peut le faire, pas besoin d’être ministre pour ca

Avoir une vrai logique derrière, et donner cette logique au lieu de prendre les gens pour des cons, c’est plus difficile



Rozgann Abonné
Le 21/05/2014 à 08h 02







garn a écrit :



on pourrait prendre chacun de ces phrases, j’ai quelque chose à redire dessus au moins sur la forme. Disons que, et ca c’est valable pour la plupart des hommes politiques, dire “« Si ces plateformes ont besoin de capital, nous l’apporterons » en période de crise, en période de saisie d’impots, la ou chacun voit sa facture augmenter, ou on nous rabache les économies, efforts budgétaires, etc, ca passe assez mal d’entendre ca, sans avoir de plan défini derrière ni d’explication économique viable



le principe, why not.



Donnez moi le plan de financement (d’ou viendront les fonds qu’il clame pouvoir donner comme ca ? ), le budget prévu (combien, réparti comment, sur combien d’années), la gestion des risques / garanties (encore une fois pour avoir bossé sur le sujet, Oseo marchait à base de garantie, une assurance emprunteur auxquelles souscrivaient les banques), les partenaires (l’état pas va tout prendre en charge lui même hein), la responsabilité (BPI ? une cellule ministérielle? ) et expliquez moi que ce n’est pas le contribuable qui va payer





Lancer des phrases pour faire joli, plaire aux PME, essayer de rassurer la foule, faire style “nouvelles techno”, tout le monde peut le faire, pas besoin d’être ministre pour ca

Avoir une vrai logique derrière, et donner cette logique au lieu de prendre les gens pour des cons, c’est plus difficile





Merci pour ton argumentation, tes remarques sont pertinentes. Encore une fois, ce qui m’a fait commenter au départ, c’est la critique totalement stérile des premiers commentaires, et qu’on retrouve sur la plupart des news qui sont consacrées aux propositions du gouvernement en général (et c’était vrai sous la précédente majorité également). Aucune argumentation, que de la critique.

En dessous de la news, la section s’appelle “commentaires”, pas “avis”. Un commentaire, c’est quelque chose qui permet de mettre en perspective l’information, d’apporter des éléments complémentaires, de débattre, etc… Un petit troll de temps en temps, une petite blague, c’est marrant. Un déferlement de commentaires totalement vides, surtout quand il y a des choses intéressantes à dire sur l’actualité en question, je trouve ça dommage.



John Shaft Abonné
Le 21/05/2014 à 09h 15







maestro321 a écrit :



Ça c’est certain, il faut en vouloir pour s’en coller une au cidre.<img data-src=" />







Ça tire exactement comme la bière donc ça va <img data-src=" />



Le 21/05/2014 à 10h 38

et pis demain la taxe qui va bien <img data-src=" /> sans oublier la taxe de la taxe … de la taxe <img data-src=" />


Le 21/05/2014 à 10h 47







Rozgann a écrit :



Un petit troll de temps en temps, une petite blague, c’est marrant.





C’est montebourg qui a commencé avec toute la news



la preuve:





Je souhaite faire de Paris la capitale européenne du crowdfunding », affirme ainsi Arnaud Montebourg.







S’il faut aller plus loin, nous le ferons ! », clame le ministre.





jusqu’à Neuilly ? La défense…?



Le 21/05/2014 à 15h 21







John Shaft a écrit :



J’ai vécu 25 ans en Bretagne. Vos poivrots, c’est de la gnognotte <img data-src=" />



<img data-src=" />







Dixit une bretonne qui a fait une fête du vin en Alsace, nous somme bien pires que vous. Come on and test us !



Le 22/05/2014 à 22h 54







trolleur anonyme a écrit :



C’est pas l’UMP qui a utilisé le crowdfunding y a pas si longtemps ? <img data-src=" />







Tsss tsss tsss… C’est moche ce que tu fais… tu le sais ca ? <img data-src=" />