Un député demande l'interdiction des bitcoins, en vain

Un député demande l’interdiction des bitcoins, en vain

Une interdiction Debré ou de force ?

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

22/06/2016
110

Un député demande l'interdiction des bitcoins, en vain

Le député Bernard Debré a interpellé hier le gouvernement sur les divers trafics ayant lieu grâce à Internet, notamment de drogue. L’élu de l’opposition en a profité pour demander une interdiction des bitcoins, auquel n’a pas donné suite le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

« Monsieur le Premier ministre, il est simple de se procurer sur Internet des drogues et de se les faire envoyer par voie postale : la rédaction d’un grand hebdomadaire en a fait l’expérience. Cocaïne, champignons hallucinogènes, marijuana et cannabis de synthèse : voilà les drogues que l’on peut se procurer aussi facilement que l’on commande une paire de chaussures », a tempêté le parlementaire Les Républicains lors des traditionnelles questions au gouvernement.

« Une autre option, plus sûre mais un peu plus compliquée, existe : passer par le « Darknet ». Nous voilà sur le plus grand supermarché de l’horreur du monde : les trafiquants en tout genre y côtoient terroristes et pédophiles, a-t-il poursuivi. Pour payer, il suffit de disposer de « bitcoins », monnaie virtuelle qui s’achète auprès de banques en ligne. » Sur BFMTV, Bernard Debré a même assuré avoir lui-même testé de tels procédés pour étayer ses propos.

Dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, l’ancien ministre d’Édouard Balladur a dégainé plusieurs propositions. Il a notamment réclamé le lancement d’une « mission d’information sur la lutte contre ce trafic et les nouveaux modes de distribution des drogues en France ». Mais aussi : « Je demande que l’on interdise les « bitcoins », qui servent surtout aux trafics et au blanchiment d’argent, comme c’est déjà le cas dans de nombreux pays » a lancé Bernard Debré, sous les applaudissements de la droite. La crypto-monnaie est souvent pointée du doigt à cause de l'anonymat (relatif) qu'elle procure à ses utilisateurs.

Bernard Cazeneuve évite le sujet Bitcoin

Le ministre de l’Intérieur a cependant fait la sourde oreille aux suggestions du député. Bernard Cazeneuve s’est contenté de rappeler les actions d’ores et déjà menées par les forces de l’ordre :

« À l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants, les policiers ont été formés comme cyberpatrouilleurs et ont reçu l’habilitation du parquet de Paris les autorisant à se rendre sur les sites qui, comme vous l’indiquez, peuvent proposer, de façon plus ou moins évidente, des produits. Ces policiers sont à même d’identifier les sites, les techniques de vente et de faire ouvrir des enquêtes permettant l’identification des vendeurs. L’an dernier, grâce à cette action sur Internet, nous avons obtenu d’excellents résultats en matière de saisie d’avoirs financiers et de drogues » a soutenu le locataire de la Place Beauvau, sans donner de chiffres. « Enfin, je veux ajouter que c’est au sein d’Europol que les services de lutte contre la cybercriminalité coopèrent entre eux pour améliorer encore les résultats que je viens de vous indiquer. »

cazeneuve
Crédits : Assemblée nationale

Bernard Debré n’est pourtant pas le premier parlementaire à interpeller l’exécutif sur ce dossier. Début 2014, le député UMP du Haut-Rhin, Éric Straumann, suggérait également une interdiction du Bitcoin en France, craignant que ce système de paiement puisse être « assimilé à un schéma de Ponzi, avec la création d'une bulle spéculative qui va éclater lorsque le nombre des nouveaux arrivants dans ce système va reculer ». Quelques mois plus tard, un autre député de l’opposition demandait au gouvernement de se positionner. En dépit des nombreux rapports publiés sur ce sujet, tant par Tracfin que par la commission des Finances du Sénat, l’exécutif n’a toujours apporté aucune réponse aux questions écrites de ces parlementaires.

110

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Bernard Cazeneuve évite le sujet Bitcoin

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (110)


Ami-Kuns Abonné
Le 22/06/2016 à 13h 37

« Je demande que l’on interdise les « bitcoins », qui servent surtout aux trafics et au blanchiment d’argent



Les billets en Euro aussi, doit-on les interdire ( c’est une idée qui déplairai pas au gouvernement si toute les transactions passer par des cartes traçable facilement).


Le 22/06/2016 à 13h 38

On rappellera quand même que pour que le Bitcoin “marche” (dans le sens fonctionne techniquement), il faut que toutes les transactions soient publiques et archivées. Associer un “portefeuille Bitcoin” à son propriétaire IRL et on a tout son historique à disposition.



Alors d’accord, rien n’empêche de se créer un portefeuille pour chaque transaction [$ -> bitcoin -> produit], mais tout de même.


Le 22/06/2016 à 13h 39







Ami-Kuns a écrit :



« Je demande que l’on interdise les « bitcoins », qui servent surtout aux trafics et au blanchiment d’argent



L’es billets en Euro aussi, doit-on les interdire ( c’est une idée qui déplairai pas au gouvernement si toute les transactions passer par des cartes traçable facilement).



+1

Avec les taxes, les interdictions en tout genre. C’est pire que le moyen age et son obscurantisme ce pays. A quand notre François 1er. Je parle pas du Mou of course !



Le 22/06/2016 à 13h 41

Interdire le bitcoin ne fera que rajouter un élément sur la liste des choses interdites qu’il est très simple de se procurer sur internet.


Le 22/06/2016 à 13h 42

oui mais le problème c’est que tu peux utiliser un pseudo. Ce qui permet au darknet de vivre confortablement caché.

j’ai d’ailleurs personnellement assisté à une conf où l’un des intervenants travaillant chez Thales avait participé à un algorithme de trackage des transferts entre pseudo. Avec ça il traçait une partie des opérations.



très intéressant.


Le 22/06/2016 à 13h 43

Ils font disparaitre les billets de 500€ pour cette raison déjà. Et je pense que les 200€ aussi vont y passer aussi par la suite.


Le 22/06/2016 à 13h 44

D’un autre coté, interdire le bitcoin, sans interdire l’ethernum, et aussi alors même que les banques s’intéressent à la Blockchain, c’est être en retard sur les évolutions techno. Politiques du néolithique


Ami-Kuns Abonné
Le 22/06/2016 à 13h 45

Il n’est plus réimprimé, m’est à toujours validité légale, cela mettra des années à disparaitre, pas sûr qu’il fassent pareille pour le 200 avant un bon moment.


Le 22/06/2016 à 13h 48

Le pire, c’est les traces de coke sur les billets en euros…



Il faut les interdire pour ne pas exposer la population à ces drogues à leur insu !


Le 22/06/2016 à 13h 48

Ah mais j’ai pas dis que c’était facile. J’ai dis que c’était possible. <img data-src=" />


cyrano2 Abonné
Le 22/06/2016 à 13h 49







Ami-Kuns a écrit :



« Je demande que l’on interdise les « bitcoins », qui servent surtout aux trafics et au blanchiment d’argent



Les billets en Euro aussi, doit-on les interdire ( c’est une idée qui déplairai pas au gouvernement si toute les transactions passer par des cartes traçable facilement).





On est quand même loin de supprimer le billet de 500€…



Le 22/06/2016 à 13h 50

Les euros sont utilisés en très grande majorité pour des transactions légales.&nbsp;C’est loin d’être le cas du bitcoin.&nbsp;



Je sais pas si je suis vraiment pour, mais franchement je comprend qu’ils souhaitent l’interdire.&nbsp;



&nbsp;Après, comme dis&nbsp;ErGo_404, interdire ne veux pas dire empêcher efficacement l’accès au bitcoin.&nbsp;


Le 22/06/2016 à 13h 52

effectivement lu trop vite. je voulais me la péter<img data-src=" />


Freeben666 Abonné
Le 22/06/2016 à 13h 55

On peut connaitre ta source sur les usages du BitCoins qui te permet d’affirmer qu’il est utilisé principalement pour des transactions illégales ?


Le 22/06/2016 à 13h 57







blackdream a écrit :



Les euros sont utilisés en très grande majorité pour des transactions légales.&nbsp;C’est loin d’être le cas du bitcoin.&nbsp;



Je sais pas si je suis vraiment pour, mais franchement je comprend qu’ils souhaitent l’interdire.&nbsp;



&nbsp;Après, comme dis&nbsp;ErGo_404, interdire ne veux pas dire empêcher efficacement l’accès au bitcoin.&nbsp;





C’est pas faux, mais les bitcoins sont aussi utilisés pour des transactions légales, si on mets juste le montant “d’euros” utilisé pour de l’illégalité par rapport au montant en euros de bitcoin, je pense que l’euro restera toujours gagnant.



C’est juste que le bitcoin peut être utilisé sur internet anonymement assez facilement, tandis que pour l’euro, le paiement en liquide rend aussi anonyme et est intraçable, mais faut déjà bouger son cul pour faire la transaction ;-)



hellmut Abonné
Le 22/06/2016 à 13h 58

boah, c’est du level de boutin avec le metal.

Ce cher monsieur Debré devrait se pencher sur les pratiques financières de son parti, plutôt.

il constatera que la fraude n’a pas besoin des bitcoins pour s’épanouir.


quel beau pays “moi pas comprendre, moi interdire” on se croirait revenu au temps de l’inquisition


Quaz.R Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 02

On devrait demander à Élisabeth Teissier ce qu’elle pense de la disparition de Bitcoin. <img data-src=" />


Le 22/06/2016 à 14h 04

Question con : quel effet de rendre illégale l’utilisation des bitcoins pour des activités déjà illégales? Je me demande vraiment si quelqu’un achetant/vendant de la drogue se dira “Oh mince, si je le fais avec des bitcoins c’est doublement illégal!”


Jarodd Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 05

Et si on interdisait plutôt le “bitcon” ? Tous ces discours cons qui évoquent l’informatique, de près ou de loin ?


Ami-Kuns Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 06

A part une peine supplémentaire en cas de procès, aucun.


Le 22/06/2016 à 14h 08

C’est un article un article journalistique ou une tribune de l’ump/les républicains ? car j’ai vraiment du mal à voir la différence…

&nbsp;


jdloic Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 08

Pour lutter contre les dessous de table, je propose qu’on interdise les tables !


luxian Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 09

La France réfléchit à ne surtout pas “trop” réglementer la blockchain , donc les monnaies basées sur une blockchain, car certains “penseurs” commencent de comprendre qu’il vaut mieux ne pas prendre le train en marche trop tard (pour une fois), mais certains dépitants trouvent encore spirituels de jouer les rétrogrades.



Ah là là … Galilée, par pitié, rescusite et viens te faire condamner au bucher pour nous par ces moyennageux des temps modernes.





Bon sur ce, tous les debrés de France (car ils sont nombreux les Debrés dans la politique), n’empêchenront pas la terre de tourner.


Le 22/06/2016 à 14h 10

Bitcoin n’est qu’un maillon de la chaîne trafic-blanchiment.

L’interdire ne servira à rien, les trafiquant trouveront autre chose.



Il faut attaquer le problème autrement.





&nbsp;


Le 22/06/2016 à 14h 10

Valide mais rarement accepté en France en tout cas. Plein de commerce ne veulent pas le voir pareille pour le 200€.

&nbsp;Une agence de ma banque qui accepte “encore” l’argent espèce en dépôt ne le prenait pas lol. Il fallait absolument passer par les dépôt automatique via la CB.


Le 22/06/2016 à 14h 12

Bien utilisé c’est aussi un excellent moyen de fraude fiscale. Difficile pour le fisc de connaître votre richesse en bitcoin et idem pour du blanchiment d’argent… Donc non la proposition n’est pas idiote, le bitcoin peut être pratique pour contourner les lois.

Il présente les avantages des billets et pas l’inconvénient de tracabilite des comptes bancaires. Bref un jour cette monnaie devra soit être réglementée ou interdite. (ce sont les mêmes règles pour l’ensemble des monnaies)


Le 22/06/2016 à 14h 16

Sans parler de tout ces jeux vidéos violents que l’on peut acheter en bitcoin sur Steam !



Wow ! J’vais aller chercher ma carte d’adhérent chez les républicains,j’ai déjà le bagout,avec du bol j’pourrais même pécho Morano <img data-src=" />


Le 22/06/2016 à 14h 21

Non, justement, tu ne peux pas.

C’est là le principal intérêt du bitcoin.



Alors oui, c’est forcément au doigt mouillé, mais bon faut pas non plus être naif.&nbsp;


Le 22/06/2016 à 14h 23

Oui mais comment interdire quelque chose dont tu n’as pas le contrôle.

Si tu l’utilises déjà dans un but illégale, que cette monnaie deviennent illégale ne changera rien à ton utilisation.

Sa dérangera ceux qui sont dans la légalité au pire et les sites légaux qui permettent les paiement en bitcoin. Bref tu auras que le bon coté qui pâtira de cette décision.



Le seul moyen de réguler cette monnaie serait que celle ci s’effondre sur elle même. Pas prêt d’arriver pour l’instant.

&nbsp;

Créer un concurrent réguler via un “administrateur” n’aura pas son succès…


Le 22/06/2016 à 14h 23

Le problème c’est peut être que les politiques ont pas encore compris comment ça fonctionnait et que du coup leurs “amis” veulent pas utilisé un moyen inconnu pour leurs “transactions”.



Au moins une petite malette noire c’est palpable et c’est du concret <img data-src=" />



“Hey Nico, y a Kadaf qui nous fait un petit cadeau, il nous envoie ça 15VjRaDX9zpbA8LVnbrCAFzrVzN7ixHNsC et plein d’autres caractères bizarres, il dit que ça devrait couvrir le prochain barbecue”



“Dis lui d’arrêter ces conneries et de nous envoyer un chèque ou une malette, moi aussi je sais tapé aléatoirement sur un clavier”


Le 22/06/2016 à 14h 24

Surtout que les transactions Bitcoin sont publiques, c’est pas la meilleurs idée du monde de frauder avec Bitcoin.

Bitcoin étant “pseudo-anonyme”, une fois que l’anonymat est cassé (donc dès qu’il y a interaction avec le monde physique), on peut remonter toutes les transactions de l’acheteur.


Le 22/06/2016 à 14h 26







ceric35 a écrit :



Surtout que les transactions Bitcoin sont publiques, c’est pas la meilleurs idée du monde de frauder avec Bitcoin.

Bitcoin étant “pseudo-anonyme”, une fois que l’anonymat est cassé (donc dès qu’il y a interaction avec le monde physique), on peut remonter toutes les transactions de l’acheteur.





C’est justement de cette façon que le FBI a remonter jusqu’à&nbsp; silk road <img data-src=" />



Le 22/06/2016 à 14h 27







essa a écrit :



Bien utilisé c’est aussi un excellent moyen de fraude fiscale. Difficile pour le fisc de connaître votre richesse en bitcoin et idem pour du blanchiment d’argent… Donc non la proposition n’est pas idiote, le bitcoin peut être pratique pour contourner les lois.

Il présente les avantages des billets et pas l’inconvénient de tracabilite des comptes bancaires. Bref un jour cette monnaie devra soit être réglementée ou interdite. (ce sont les mêmes règles pour l’ensemble des monnaies)





T’inquiètes pas qu’en matière de fraude fiscale ils en connaissent beaucoup plus que nous.&nbsp;<img data-src=" />



Le 22/06/2016 à 14h 29

En terme de ratio utilisation illégale / totale, je pense que le bitcoin l’emporte largement.&nbsp;


Ami-Kuns Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 31

C’est vrai que j’envoie pas de 200, même de 100 quand je fais la caisse, me suis jamais posé la question de la raison (mais vu les prix pratiqué en magasin, cela serait court de rendre la monnaie sur 200, 100 cela pourrait encore passer en fin de journée, mais pas à l’ouverture.


Le 22/06/2016 à 14h 33

Je demande l’interdiction des députés.

Je sais, je sais, en vain.


À part Isabelle Attard et 4-5 autres députés, ils sont tous complètement à côté de leurs pompes dans le domaine du numérique. Ce qui explique le record de lois débiles votées en la matière ces dernières années.


Le 22/06/2016 à 14h 41

Ha la déchéance de l’âge…

D’ici à ce qu’il découvre Western Union ou un truc encore bien pire : le billet de banque <img data-src=" />


OlivierJ Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 42







Quaz.R a écrit :



On devrait demander à Élisabeth Teissier ce qu’elle pense de la disparition de Bitcoin. <img data-src=" />





<img data-src=" />



Soriatane Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 45

“Je demande que l’on interdise les « bitcoins »,[…], comme c’est déjà le cas dans de

nombreux pays”



Référence nécessaires


Le 22/06/2016 à 14h 46

Bitcoin est plein de défauts mais c’est se tromper que de parler de système de Ponzi, il suffit de lire la fiche wikipedia à ce sujet pour le comprendre.



En revanche, que dire d’un système économique qui s’effondre si il ne fait pas au minimum 2% de croissance ?



Avant de causer de crypto-monnaies, M. Debré ferait bien de s’intéresser au fonctionnement réel des monnaies scripturales soit-disant étatiques mais en réalité contrôlées par des banques privées.



Ces outils de néo-esclavagisme sont à mon avis à l’origine d’une grande partie des maux de notre société.



La plupart des gens pensent encore qu’il y a de l’or dans les coffres des banques est que les prêts des uns sont alimentés par les dépôts des autres.



Heureusement qu’on arrive à leur faire croire que le fonctionnement de la monnaie est une affaire de spécialistes, parce que si ils se penchaient un peu dessus il comprendraient très rapidement à quel point ce système est fait pour leur pourrir la vie en siphonnant la plus grande partie du fruit de leur travail.



« Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire.

Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. »




  • Henry Ford


Freeben666 Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 46

Ce n’est pas parce que la seule utilisation que tu arrives à envisager pour le bitcoin est d’acheter de la drogue sur Silk Road que c’est l’utilisation principale.



De plus, comme d’autres l’ont justement fait remarquer, les billets de banques sont plus anonymes que des bitcoins. Et une fois qu’on a mis le nom sur un portefeuille bitcoin (ce qui est tout à fait faisable), on peut retracer toutes les transactions effectuées depuis la création du portefeuille. Je te met au défi de tracer toutes les transactions effectuées avec un billet de banque ;) Donc si on est logique et qu’on considère le bitcoin comme facilitant les échanges illégaux, ont devrait également supprimer l’argent liquide (ce serait même plus urgent, car plus anonyme et intraçable que des bitcoins).


Soriatane Abonné
Le 22/06/2016 à 14h 49

Leur production est arrêtée mais ils ne sont pas retirer. La banque centrale s’est engagé, à ceux déjà produit, gardent leur valeur.


Le 22/06/2016 à 15h 07

Comme dit plus haut, l’arrêt des billets de 500€ est justement lié à son utilisation illégale massive.&nbsp;Ensuite, je n’ai jamais été très fan des arguments “L’autre c’est pire alors ça, ça va !”… Et accessoirement, va payer avec tes billets sur internet.&nbsp;<img data-src=" />



Pour Silk Road qui serait l’utilisation principale… ce sont tes mots, pas les miens. Mais effectivement, l’économie entière du darknet est basée sur cette monnaie. Tu crois peut être au hasard, pas moi.&nbsp;<img data-src=" />



&nbsp;

Et sinon, le bitcoin permet bien d’autres activité illégales, comme le blanchiment d’argent ou la fraude fiscale.&nbsp;


Le 22/06/2016 à 15h 08

Ton commentaire montre que tu achètes la communication sans preuves de n’importe qui.


Le 22/06/2016 à 15h 09

C’est à dire ?&nbsp;


Le 22/06/2016 à 15h 11

Sérieux ^^ je te pensais homme de bon gout.&nbsp; je peux comprendre que tu ais faim. mais pas au point d’en pincer pr la poissonniere :) enfin chacun son trip hein ^^

Sinon interdire le bitcoin est une pure connerie comme on sait si bien le faire chez nous. la techonolgie du blockchain peut etre utilisée pour plein de domaines ou on a besoin de certifier un processus de confiance, de preuves. donc pas mal de metiers seront impactés par cela. en soi le bitcoin (qui repose sur la preuve mathématique et crypto) est bien plus legitime, que la monnaie (qui elle repose sur la confiance qu’on veut bien lui donner, autrement dit du vent);&nbsp; et echappe à tout control etatique centralisé.

le bitcoin represente une alternative interessante pour la liberté individuelle de diposer de ses pognes, vu que la guerre du cash est bien lancée dans notre contrée, pour le faire disparaitre pour de bon. l’argument des produits illégaux ne tiens pas la route. les grands pontes mafieux sont passés depuis lomgtemps aux metaux précieux pour leurs affaires, alors bon…ce n’est pas ca qui arretera la bonne marche de leur monde (et je pense surtout aux debrés) …


Le 22/06/2016 à 15h 12







blackdream a écrit :



Et sinon, le bitcoin permet bien d’autres activité illégales, comme le blanchiment d’argent ou la fraude fiscale.&nbsp;



Les monnaies étatiques les permettent depuis leur création.



Le 22/06/2016 à 15h 14







skillas a écrit :



Sérieux ^^ je te pensais homme de bon gout.&nbsp; je peux comprendre que tu ais faim. mais pas au point d’en pincer pr la poissonniere :) enfin chacun son trip hein ^^ &nbsp;



&nbsp;

MILF !§!§!



Le 22/06/2016 à 15h 15

Merde alors, mais que feront les gens qui commandent aujourd’hui de la drogue sur Internet avec des bitcoins quand ceux-ci seront interdis ? Ils continueront à acheter de la drogue sur Internet avec des bitcoins… Merci politicien d’avoir résolu un problème !


Le 22/06/2016 à 15h 17

C’est un raccourci idiot d’affirmer qu’il n’y a que ceux qui ne comprennent pas le Bitcoin qui sont contre le Bitcoin.

Le Bitcoin, hormis son aspect ultra efficace pour faire du trafic, a beaucoup d’autres défauts.

Après les Apple Fanboys, on découvre ici les Bictoin Fanboys, c’est ridicule.


Le 22/06/2016 à 15h 20

Tu dis que c’est au doigt mouillé, mais tu prends le fait comme acquis.



Tu n’es pas le seul:

&nbsp;Hadopi : le piratage tue soi disant toute création avec un taux de piratage grandisssant. C’est au doigt mouillé, mais c’est acquis.

MegaUpload: le taux de fichiers piratés était le plus important du monde. Doigt mouillé, acquis.

Les contrefaçons matérielles (souvent produites dans les mêmes usines que les vrais produits) sont à l’origine de nombre d’accidents. Doigt mouillé, acquis.


Le 22/06/2016 à 15h 21

Ils échangeront quelque chose d’illégal contre quelque chose d’autre d’illégal. C’est beaucoup plus clair comme ça <img data-src=" />


Le 22/06/2016 à 15h 28







GrosBof a écrit :



C’est un raccourci idiot d’affirmer qu’il n’y a que ceux qui ne comprennent pas le Bitcoin qui sont contre le Bitcoin.

Le Bitcoin, hormis son aspect ultra efficace pour faire du trafic, a beaucoup d’autres défauts.

Après les Apple Fanboys, on découvre ici les Bictoin Fanboys, c’est ridicule.





Dans ce cas,pourquoi Dell,Steam,Microsoft et j’en passe permettent le payement en bitcoin chez eux ? Parce que c’est plein de défaut ?



tazvld Abonné
Le 22/06/2016 à 15h 28







Ptitclem a écrit :



Question con : quel effet de rendre illégale l’utilisation des bitcoins pour des activités déjà illégales? Je me demande vraiment si quelqu’un achetant/vendant de la drogue se dira “Oh mince, si je le fais avec des bitcoins c’est doublement illégal!”







Lalalalalalala…. tu parles sous l’anonymat d’un pseudo, tu n’as pas le droit à là parole. Argument invalide.









ceric35 a écrit :



Surtout que les transactions Bitcoin sont publiques, c’est pas la meilleurs idée du monde de frauder avec Bitcoin.

Bitcoin étant “pseudo-anonyme”, une fois que l’anonymat est cassé (donc dès qu’il y a interaction avec le monde physique), on peut remonter toutes les transactions de l’acheteur.





Il me semble justement qu’avec plusieurs (un grand nombre) comptes, tu peux créer un réseau complexe capable de faire disparaitre de l’argent. La complexité pour suivre de l’argent dans un tel réseau rend très difficile la traçabilité de celui ci.



hellmut Abonné
Le 22/06/2016 à 15h 28

Doit-on en déduire que tu comprends le bitcoin et est contre?



Moi je pense que Monsieur Debré et ses collègues devraient se pencher sur la problématique de l’évasion/optimisation fiscale, au lieu de pérorer sur un marché qui représente quelques dizaines de millions d’euros sans doute en France, dont une partie inconnue concerne des transactions légales.

On me rétorquera que le bitcoin peut être utilisé à cette fin. effectivement, mais il m’étonnerait fort que les évadés fiscaux à la Balkany et autres utilisent les bitcoins pour planquer leurs sioux dans les paradis fiscaux.


Le 22/06/2016 à 15h 31







GrosBof a écrit :



Après les Apple Fanboys, on découvre ici les Bictoin Fanboys, c’est ridicule.





Il y a quand même une difference importante : un Apple fanboy ne gagne rien à être un Apple fanboy, alors qu’un Bitcoin fanboy DOIT faire adopter cette monnaie au plus de monde possible pour qu’elle existe, soit utilisée, et que ses bitcoins durement amassés aient une valeur.



Le 22/06/2016 à 15h 32



Nous voilà sur le plus grand supermarché de l’horreur du monde : les

trafiquants en tout genre y côtoient terroristes et pédophiles.





J’aime beaucoup la généralisation qu’il fait du darknet “terroristes et pédophiles” on parle souvent des deux mais là :p


Le 22/06/2016 à 15h 33

Tu peux continuer à dire que les monnaies classiques c’est pire bla bla bla.



Toutes les plateformes illégales du darknet fonctionnent en bitcoin, pas en euros. C’est un fait acquis (que tu peux aller vérifier).&nbsp;


Le 22/06/2016 à 15h 37

Lis ça :

&nbsphttps://bitcoin.fr/depenser-ses-bitcoins/#gen



C’est une monnaie qui est utilisée partout .

En Belgique&nbsp; aussi ( pizza.be&nbsp; par ex. ) .

La première banque en France à&nbsp;&nbsp;spéculer dessus était le crédit mutuel&nbsp;et ce&nbsp;&nbsp;dès son début .

&nbsp;De plus si tu ne déclares pas tes bitcoins&nbsp; aux impots , tu auras 30 % de la somme&nbsp; comme agio de retard&nbsp; à verser&nbsp; , soit au bout de 3 ans&nbsp;&nbsp; tu perds tout&nbsp; et&nbsp;&nbsp; plus&nbsp; t’es dans la mouise jusqu’au coup .

Il&nbsp;faut te mettre à la cool&nbsp; .

&nbsp;


Le 22/06/2016 à 15h 37

Comment fonctionnaient-elles avant l’arrivée du bitcoin ?


Le 22/06/2016 à 15h 38







DarKCallistO a écrit :



Dans ce cas,pourquoi Dell,Steam,Microsoft et j’en passe permettent le payement en bitcoin chez eux ? Parce que c’est plein de défaut ?





Parce qu’il y a aussi des avantages…&nbsp; Je n’ai jamais dit qu’il n’y en avait pas.



&nbsp;



hellmut a écrit :



Doit-on en déduire que tu comprends le bitcoin et est contre?






"Contre" c'est trop fort, mais je ne suis pas vraiment pour disons. Je peux faire une petite liste non-exhaustive des défauts :     




  • facilitation des trafics

  • évasion fiscale

  • gâchis monumental de ressources

  • gâchis monumental de puissance de calcul

  • manque de coercition

  • instabilité/volatilité

    -&nbsp; découpage monétaire

  • destruction monéraire

  • effacement de la souveraineté







    • Bref, le Bitcoin est une belle expérience, et devrait le rester comme telle. Pas comme un remplacement, ni comme une finalité.




tazvld Abonné
Le 22/06/2016 à 15h 44







GrosBof a écrit :



C’est un raccourci idiot d’affirmer qu’il n’y a que ceux qui ne comprennent pas le Bitcoin qui sont contre le Bitcoin.

Le Bitcoin, hormis son aspect ultra efficace pour faire du trafic, a beaucoup d’autres défauts.

Après les Apple Fanboys, on découvre ici les Bictoin Fanboys, c’est ridicule.









DarKCallistO a écrit :



Dans ce cas,pourquoi Dell,Steam,Microsoft et j’en passe permettent le payement en bitcoin chez eux ? Parce que c’est plein de défaut ?









hellmut a écrit :



Doit-on en déduire que tu comprends le bitcoin et est contre?



Moi je pense que Monsieur Debré et ses collègues devraient se pencher sur la problématique de l’évasion/optimisation fiscale, au lieu de pérorer sur un marché qui représente quelques dizaines de millions d’euros sans doute en France, dont une partie inconnue concerne des transactions légales.

On me rétorquera que le bitcoin peut être utilisé à cette fin. effectivement, mais il m’étonnerait fort que les évadés fiscaux à la Balkany et autres utilisent les bitcoins pour planquer leurs sioux dans les paradis fiscaux.







Amateurs, c’est pas comme ça qu’il faut lui répondre.

C’est lui qui avance une affirmation, c’est à lui d’argumenter ses propos.

il faut dire en gros :

“Huhum… très intéressant ce que tu nous dis là.” (oui, il faut éviter de se le mettre à dos, la discussion risque d’être contreproductive, il faut donc au moins tenir un position neutre)

“Dis moi, quelles sont ces autres défauts ?” (demander d’étayer ses propos, je ne vois pas de quoi il parle là).

“Par rapport aux billets ou aux habituelles réseau traditionnel de blanchiment d’argent, est ce que tu pourrais m’expliquer comment les bitcoin facilitent les trafic ?” (l’amener à confronter par lui même ses arguments voir si ils se tiennent ou l’amener à se rendre compte par lui même de la contradiction)



Obliger la personne à aller au bout de sa réflexion est je pense le moyen le plus sûr d’avoir une discussion un peu constructive sur internet. Tu peux même avoir de bonne surprise.



Le 22/06/2016 à 15h 49

huuuum ;) ceci explique cela ^^


Le 22/06/2016 à 15h 50







GrosBof a écrit :





  • gâchis monumental de ressources



    • gâchis monumental de puissance de calcul





      Sur ce point,le coupable est tout trouver : les ASIC



      Au départ le bitcoin n’avait guère besoin d’une telle puissance de calcul et d’une consommation d’énergie aussi délirante,sans cela le bitcoin fonctionnerais toujours et surtout avec beaucoup moins de ressource…




Freeben666 Abonné
Le 22/06/2016 à 15h 51

Tous les supermarchés physiques de la drogue (tu sais les comptoirs de vente établis dans certaines cités bien connues en France) fonctionnent exclusivement avec des billets (et plutôt avec des billets de 20€ qu’avec des billets de 200€ ou 500€). C’est un fait acquis (que tu peux aller vérifier).



TOUTES les monnaies, qu’elles soient étatiques ou crypto-monnaies servent à des transactions illégales. Elles servent aussi toutes majoritairement à des transactions légales (tu ne mets pas de sources pour appuyer ton “doigt-mouillé”, je ne vais pas m’embêter non plus).



Tu parles de fraude fiscale et blanchiment d’argent facilités par les crypto-monnaies, c’est un non-sens total. Quand tu pratiques l’évasion fiscale, le but c’est qu’on ne puisse pas suivre ton argent et prouver que tu l’as. Avec la traçabilité des crypto-monnaies, c’est juste une très mauvaise idée. Surtout qu’il faut commencer par se procurer les bitcoins avant de les dépenser ou les cacher. Et pour se procurer des BC, à moins de les miner, cela passe par des transactions bancaires, traçables et qui ne sont pas anonymes.


Le 22/06/2016 à 15h 51

Cette vidéo de 30 minutes explique da différence entre la monnaie-dette (celle dont nous avons l’habitude), une crypto-monnaie telle que Bitcoin (en dehors de toute considération sur l’utilité des chaînes de blocs), et une monnaie libre.



https://www.youtube.com/watch?v=tnHImU81odg





Et là du coup, on comprends les principaux défauts de Bitcoin.

Mieux que l’Euro et le Dollar, mais très insuffisant pour être équitable.


Le 22/06/2016 à 15h 53

c’est ce que j’allais dire… à la limite parler de Dash (!) ou de son ancien nom Darkcoin.


Le 22/06/2016 à 15h 59







DarKCallistO a écrit :



Sur ce point,le coupable est tout trouver : les ASIC



Au départ le bitcoin n’avait guère besoin d’une telle puissance de calcul et d’une consommation d’énergie aussi délirante,sans cela le bitcoin fonctionnerais toujours et surtout avec beaucoup moins de ressource…





Ouaip, mais le mal est là aujourd’hui :(



Le 22/06/2016 à 15h 59







DarKCallistO a écrit :



Sur ce point,le coupable est tout trouver : les ASIC



Au départ le bitcoin n’avait guère besoin d’une telle puissance de calcul et d’une consommation d’énergie aussi délirante,sans cela le bitcoin fonctionnerais toujours et surtout avec beaucoup moins de ressource…





Au contraire, les ASIC sont plus économes que les FPGA ou les CGU. La difficulté de validation d’un bloc est ajustée régulièrement pour que l’ensemble des nœuds du réseau mettent environ 10 minutes pour valider un bloc. Au départ, il y avait 12 PC de bureau (estimation pifométrique), maintenant il y a X milliers de machines dédiées mais même sans ASIC, ce n’est pas dit qu’il y en aurait un ordre de grandeur différent.



Après, d’autres blockchains utilisent des procédures de validations moins gourmandes en ressource.



hellmut Abonné
Le 22/06/2016 à 16h 01

ben paypal mais ils ont eu la pression.

du coup les mecs sont passés à autre chose, comme libertyreserve.

ça a fermé, du coup les mecs sont passés à autre chose.



bref.

pas besoin du darknet pour acheter des armes ou de la drogue. il me semble qu’en France on est bien placés pour le savoir (aux premières loges même).



j’imagine que Debré pense à interdire les imprimantes 3D aussi?


Le 22/06/2016 à 16h 02

Oui c’est parce qu’il est si facilement traçable que le bitcoin a été choisis par les plateformes illégales.&nbsp;<img data-src=" />



&nbsp;







neves a écrit :



Comment fonctionnaient-elles avant l’arrivée du bitcoin ?



Elles ne fonctionnaient pas, ou mal. Le plus souvent il fallait envoyer des enveloppes de billets. Une option était également de passer par des comptes paypal volés / usurpés. Concrètement ces plateformes en lignes n’existaient pas à ce niveau d’échelles avant que le bitcoin ne le permette. &nbsp;



Le 22/06/2016 à 16h 05







blackdream a écrit :



Elles ne fonctionnaient pas, ou mal. Le plus souvent il fallait envoyer des enveloppes de billets. Une option était également de passer par des comptes paypal volés / usurpés. Concrètement ces plateformes en lignes n’existaient pas à ce niveau d’échelles avant que le bitcoin ne le permette. &nbsp;&nbsp;





Chut… mais que fais tu hérétique !? Arrête de balancer des faits incontestables comme ça, tu vas te mettre tout le monde à dos <img data-src=" />



Le 22/06/2016 à 16h 07







blackdream a écrit :



&nbsp;Elles ne fonctionnaient pas, ou mal. Le plus souvent il fallait envoyer des enveloppes de billets. Une option était également de passer par des comptes paypal volés / usurpés. Concrètement ces plateformes en lignes n’existaient pas à ce niveau d’échelles avant que le bitcoin ne le permette. &nbsp;





Après avoir cherché un peu, j’ai vu des références à plusieurs plateformes : okpay, cashU, perfect money, etc.&nbsp;Dont une très importante qui a été fermée par le FBI : Liberty Reserve.

Peut -être moins pratique que le bitcoin, mais le darknet n’a pas attendu le&nbsp;bitcoin&nbsp;pour dealer de la drogue.

&nbsp;



Le 22/06/2016 à 16h 09







GrosBof a écrit :



Ouaip, mais le mal est là aujourd’hui :(





Pas forcement,les derniers mineurs dispo réclame une consommation effective de 1275W par mineur (Antminer S9),on est bien loin de la p’tite clef usb pour miner a 333MH/s derrière son laptop…



On arrive donc vite a un seuil de rentabilité entre minage et consommation électrique vraiment critique… Au final,ça servira a quoi de miner si ce n’est a perte ?

&nbsp;





le podoclaste a écrit :



Au contraire, les ASIC sont plus économes que les FPGA ou les CGU. La

difficulté de validation d’un bloc est ajustée régulièrement pour que

l’ensemble des nœuds du réseau mettent environ 10 minutes pour valider

un bloc. Au départ, il y avait 12 PC de bureau (estimation

pifométrique), maintenant il y a X milliers de machines dédiées mais

même sans ASIC, ce n’est pas dit qu’il y en aurait un ordre de grandeur

différent.



Après, d’autres blockchains utilisent des procédures de validations moins gourmandes en ressource.





Toujours est-t’il que le seuil de rentabilité avec des asic est vite atteint,au point ou cela devient de moins en moins rentable,miner oui,mais pour des clous…



Le 22/06/2016 à 16h 13







Freeben666 a écrit :



Tu parles de fraude fiscale et blanchiment d’argent facilités par les crypto-monnaies, c’est un non-sens total. Quand tu pratiques l’évasion fiscale, le but c’est qu’on ne puisse pas suivre ton argent et prouver que tu l’as. Avec la traçabilité des crypto-monnaies, c’est juste une très mauvaise idée.





Il existe des services qui permettent de blanchir les bitcoins en les mélangeant à d’autres transactions, dans un pool commun (par exemple bitmixer.io). Chaîner plusieurs services de ce genre devrait suffire, quand on ne parle pas de brasser des milliers de bitcoins.&nbsp;



&nbsp;Surtout qu’il faut commencer par se procurer les bitcoins avant de les dépenser ou les cacher. Et pour se procurer des BC, à moins de les miner, cela passe par des transactions bancaires, traçables et qui ne sont pas anonymes.&nbsp;&nbsp;

&nbsp;

Il existe des bornes dans des pays (pas en France) qui créditent une adresse bitcoin à partir de cash. Et puisqu’on parle d’activités illégales, je pense aussi que le vol de bitcoins (voire les ransomwares) peut être une option pour se procurer des bitcoins, pour ce genre de personnes.

&nbsp;



Le 22/06/2016 à 16h 14

Pas particulièrement non.



Le coupable est un système de création monétaire mal fichu.

&nbsp;

Tout le monde devrait pouvoir créer un peu de monnaie par une simple connexion, mais au lieu de cela la quantité de monnaie créée est proportionnelle à la puissance des machines utilisées, ce qui provoque une course aux profits.



Au début ça “minait” avec des CPU donc tout le monde était à peu près à égalité, puis des petits malins ont trouvé que les GPU étaient 100 fois plus efficace mais aussi beaucoup plus énergivores.

&nbsp;

Cette technique s’est ensuite répandue, les mineurs se sont tous équipés de cartes graphiques haut de gamme.

&nbsp;

Puis d’autres petits malins ont mis au point des circuits ASIC spécialisés (qui consomment beaucoup moins pour une puissance de calcul bien supérieure) qui on rapidement rendu obsolètes les cartes graphiques (bonnes affaires pour les joueurs).

&nbsp;

Depuis lors se succèdent des générations se circuits ASIC qui se rendent mutuellement obsolètes au bout de quelques mois.

&nbsp;

Comme obsolescence programmée on ne peut pas faire pire, car ces circuits ne peuvent servir à rien d’autre.



Mais comme je l’écrivais plus haut, les ASICS ne sont pas la cause du problème mais la conséquence.


Freeben666 Abonné
Le 22/06/2016 à 16h 15

Parce que même si c’est traçable c’est quand même bien plus pratique que de s’envoyer des enveloppes de billets par la poste. De plus c’est international, pas besoin de s’embêter avec des conversions entre devises.



Le Bitcoin est traçable, la Blockchain étant 100% publique, tu peux savoir toutes les transactions effectuées entre tous les portefeuilles de BC dans le monde. C’est juste une question de mettre un nom sur chaque portefeuille. Et même si ce n’est pas aussi simple qu’un clic de souris, c’est tout de même réalisable. Car les criminels vont bien devoir à un moment échanger de l’argent “réel” en BC ou vice-versa (hé oui, on ne peut pas encore tout acheter en BC), et ce genre de transaction peut permettre d’identifier le propriétaire d’un portefeuille de BC.



Si le BC était tellement infaillible pour effetcuer des transactions illégales, les fondateurs de Silk Road 1, 2 ou même 3 seraient encore en activité ;)


Le 22/06/2016 à 16h 16







tazvld a écrit :



Il me semble justement qu’avec plusieurs (un grand nombre) comptes, tu peux créer un réseau complexe capable de faire disparaitre de l’argent. La complexité pour suivre de l’argent dans un tel réseau rend très difficile la traçabilité de celui ci.





Heu non, c’est impossible avec bitcoin. Au pire on peut rendre la tâche vraiment compliqué, mais pas faire disparaitre des bitcoins ou des transactions.



Le 22/06/2016 à 16h 18







anomail a écrit :



Pas particulièrement non.



Le coupable est un système de création monétaire mal fichu.

&nbsp;

Tout le monde devrait pouvoir créer un peu de monnaie par une simple connexion, mais au lieu de cela la quantité de monnaie créée est proportionnelle à la puissance des machines utilisées, ce qui provoque une course aux profits.



Au début ça “minait” avec des CPU donc tout le monde était à peu près à égalité, puis des petits malins ont trouvé que les GPU étaient 100 fois plus efficace mais aussi beaucoup plus énergivores.

&nbsp;

Cette technique s’est ensuite répandue, les mineurs se sont tous équipés de cartes graphiques haut de gamme.

&nbsp;

Puis d’autres petits malins ont mis au point des circuits ASIC spécialisés (qui consomment beaucoup moins pour une puissance de calcul bien supérieure) qui on rapidement rendu obsolètes les cartes graphiques (bonnes affaires pour les joueurs).

&nbsp;

Depuis lors se succèdent des générations se circuits ASIC qui se rendent mutuellement obsolètes au bout de quelques mois.

&nbsp;

Comme obsolescence programmée on ne peut pas faire pire, car ces circuits ne peuvent servir à rien d’autre.



Mais comme je l’écrivais plus haut, les ASICS ne sont pas la cause du problème mais la conséquence.





Tu explique tellement mieux que moi <img data-src=" />



Le 22/06/2016 à 16h 19







jdloic a écrit :



Pour lutter contre les dessous de table, je propose qu’on interdise les tables !





et les dessous aussi&nbsp;<img data-src=" />



Freeben666 Abonné
Le 22/06/2016 à 16h 21







neves a écrit :



Il existe des services qui permettent de blanchir les bitcoins en les mélangeant à d’autres transactions, dans un pool commun (par exemple bitmixer.io). Chaîner plusieurs services de ce genre devrait suffire, quand on ne parle pas de brasser des milliers de bitcoins.





Cela ne fait que compléxifier et ralentir le suivi de chaque bitcoin, mais la trace est toujours là ;)







neves a écrit :



Il existe des bornes dans des pays (pas en France) qui créditent une adresse bitcoin à partir de cash. Et puisqu’on parle d’activités illégales, je pense aussi que le vol de bitcoins (voire les ransomwares) peut être une option pour se procurer des bitcoins, pour ce genre de personnes.





je ne vois pas quel impact pourrait avoir l’interdiction en France du bitcoin sur les réseaux de ransomware ?

Pour les bornes permettant de créditer à partir de cash, je ne connaissais pas leur existence. Ça complique les choses, mais ça ne rend pas forcément impossible l’identification.



Le 22/06/2016 à 16h 34

service start debre_translator :



Faudrait interdire le bitcoin, parce que nos copains les banquiers sont passés l’année dernière à coté de 2,3 Milliards de dollars de commissions



service stop debre_translator



&nbsp;(Je recherche l’article, mais de mémoire : si le total des transactions BitCoin effectuées en 2015 avaient été faites en cartes de crédit, les banques auraient pu facturer quelque chose comme 2,3 Milliards de dollars de frais).



Ici : Framboise 314


Le 22/06/2016 à 16h 39







Freeben666 a écrit :



Cela ne fait que compléxifier et ralentir le suivi de chaque bitcoin, mais la trace est toujours là ;)





D’un point de vue de la blockchain, si, la trace disparaît. Il faut demander (gentiment) aux services de mixer de fournir les logs (s’ils existent), pour savoir ce qui est rentré et où c’est sorti.





je ne vois pas quel impact pourrait avoir l’interdiction en France du bitcoin sur les réseaux de ransomware ?&nbsp;

Pour les bornes permettant de créditer à partir de cash, je ne connaissais pas leur existence. Ça complique les choses, mais ça ne rend pas forcément impossible l’identification.



Je ne comprend pas ta question sur les ransomwares ? Tout ce que je disais c’est que c’était un moyen (illégal bien sûr, mais on parle de personnes dont c’est le boulot) d’obtenir des bitcoins de manière anonyme.

&nbsp;



Le 22/06/2016 à 16h 41

Au temps pour moi, je sais pas d’où j’avais retenu 2,3 Milliards … Ce ne sont qu’un peu moins de 8 millions de dollars qui n’ont pas fini dans les poches des banquiers !


Le 22/06/2016 à 16h 55

J’ai bricolé un peu avec 3 cartes d’occasion.



Quand les ASIC ont montré le bout de leur nez je me suis posé la question d’en acheter un.



Toutefois, j’ai décidé de mettre fin à l’expérience pour les raisons suivantes :



Quand Butterflylabs (le premier constructeur à être parvenu à la mise au point) a mis ses appareils en pré-commande.



&nbsp;Les pré-commandes affluaient, et comme la rentabilité d’un tel achat était directement lié à la rapidité de sa mise en service, c’était très dur de résister.



Toutefois le constructeur refusait les annulations de pré-commande et restait très flou sur délais de livraison. Il indiquait juste qu’ils seraient livrés dans l’ordre où ils avaient été pré-commandés.



Personne n’avait jamais vu un de ces appareils, leur visibilité se limitait à quelques dessins 3D sous forme d’habiles rendus photographiques sur leur site.



Pendant ces quelques semaines de flottement, la difficulté de minage s’est mise à augmenter exponentiellement, signe que des ASIC enraient déjà en service.



Tout indiquait qu’il s’agissait d’une arnaque, malgré cela les pré-commandes continuaient d’affluer (apparement en tout cas).



Pour moi il y a eu une sorte de délit d’initié : Butterflylabs a probablement utilisé ses propres appareils pour rafler la mise avant de les expédier à ses clients, double gain.



Techniquement on ne pouvait pas dire qu’il y ait eu arnaque : les clients ont reçu des appareils conformes à ce qu’ils avaient commandés, mais ceux-ci étaient devenus presque inutiles dans l’entrefaite.



Dans cette affaire, je n’ai rien gagné ni perdu, je regrette juste d’avoir utilisé de l’électricité pour rien.



Par contre, ça a été le déclic qui m’a poussé à chercher à comprendre la monnaie d’une façon générale, et de boursicoter de très petites sommes pour saisir le fonctionnement de tout cela.



Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est pas jojo.



http://1libertaire.free.fr/FausseMonnaie.html


Le 22/06/2016 à 17h 09

J’suis content de me limiter a 10 block Erupter en USB moi <img data-src=" />


Le 22/06/2016 à 18h 16







DarKCallistO a écrit :



J’suis content de me limiter a 10 block Erupter en USB moi <img data-src=" />





On est donc bien d’accord que toutes ces ressources ne servent qu’à une chose : miner du bit.

Au moins GridCoin, CureCoin, &co ont la décence de ne pas gâcher ça dans le vent.



Le 22/06/2016 à 18h 20

Bref, il faut interdire tout ce qui est hors juridiction ou hors contrôle d’un état.

Car l’état, c’est un peu la maman qui nous protège des méchancetés du monde.



infantilisation ?



allons enfants de la patriiiiiiee…..



Ah, oui. infantilisation .


Le 22/06/2016 à 18h 25







GrosBof a écrit :



On est donc bien d’accord que toutes ces ressources ne servent qu’à une chose : miner du bit.

Au moins GridCoin, CureCoin, &co ont la décence de ne pas gâcher ça dans le vent.





Miner c’est vite dit,parce que avec 3,333GH/s c’est plus symbolique que rentable (mais moins gourmand en jus)



Le 22/06/2016 à 18h 36



Un député demande l’interdiction des bitcoins, en vain

&nbsp;&nbsp;



Rhaaaalaaala… Ces lobbistes…<img data-src=" />


synclinal Abonné
Le 22/06/2016 à 19h 16

On pourra interdire le Bitcoin quand les députés seront tous devenus honnêtes


Le 22/06/2016 à 20h 26







neves a écrit :



D’un point de vue de la blockchain, si, la trace disparaît. Il faut demander (gentiment) aux services de mixer de fournir les logs (s’ils existent), pour savoir ce qui est rentré et où c’est sorti.







N’importe quoi. RTFM!



Le 22/06/2016 à 21h 07







DarKCallistO a écrit :



Miner c’est vite dit,parce que avec 3,333GH/s c’est plus symbolique que rentable (mais moins gourmand en jus)






 Pour les fermes de "minage" chinoises qui consomment de l'électricité à pas cher massivement ça l'est encore malheureusement (avec du bon jus de charbon comme carburant, *miam*)


Le 22/06/2016 à 21h 10

Et si tu argumentais au lieu de dire de la m*rde ?


Le 22/06/2016 à 21h 14







lateo a écrit :



N’importe quoi. RTFM!



En fait j’imagine que tu ne connais rien aux services de mixers et que tu veux juste montrer que toi, tu sais… allez, je t’aide un peu :&nbsp;https://bitmixer.io/how.html&nbsp;

&nbsp;



Le 23/06/2016 à 03h 06

Interdisons Internet ce sera plus simple.


Le 23/06/2016 à 06h 52







blackdream a écrit :



En terme de ratio utilisation illégale / totale, je pense que le bitcoin l’emporte largement.&nbsp;





En ratio oui, mais en terme de montant c’est dérisoire par rapport à une monnaie classique. Puis le bitcoin n’ayant finalement aucun pays d’emission de la devise, ça va être dur à bloquer. Il doit y avoir plusieurs centaines de milliards d’euros utilisés illégalement alors que si le bitcoin dépasse les 10 milliards c’est déjà pas mal je pense.



Silkroad lors de son arrêt a fait environ 1,5 milliards si mes souvenirs sont bons donc comme c’était la plus grosse plateforme, ça peut donner une idée de combien sont utilisés pour de l’illégale.



Le 23/06/2016 à 07h 13

Comment ça les billets sont plus anonymes que les bitcoins.

Tu rêves ou quoi. Personne n’a aucune trace des règlements en bitcoins.

Du coup c’est la monnaie idéal pour faire transiter l’argent d’un pays à l’autre sans que personne ne voit rien.

Ça doit être pour ça que les politiciens ne veulent surtout pas faire disparaître cette monnaie. Apres l’affaire CAHUZAC, il était important pour eux de trouver un moyen plus sécure de planquer leur pognon.

&nbsp;


Le 23/06/2016 à 07h 32







webshaker a écrit :



Comment ça les billets sont plus anonymes que les bitcoins.

Tu rêves ou quoi. Personne n’a aucune trace des règlements en bitcoins.





Euh, si, tout est dans la blockchain.&nbsp;



lanoux Abonné
Le 23/06/2016 à 08h 11







webshaker a écrit :



Comment ça les billets sont plus anonymes que les bitcoins.

Tu rêves ou quoi. Personne n’a aucune trace des règlements en bitcoins.

Du coup c’est la monnaie idéal pour faire transiter l’argent d’un pays à l’autre sans que personne ne voit rien.

Ça doit être pour ça que les politiciens ne veulent surtout pas faire disparaître cette monnaie. Apres l’affaire CAHUZAC, il était important pour eux de trouver un moyen plus sécure de planquer leur pognon.





même pas besoin, ils s’en foutent, pour preuve balkany investi par les LR. lui le bitcoin il connaît pas mais la mallette pleine de liquide oui…ce qui apparemment ne dérange pas plus que ça son pote debré.



Freeben666 Abonné
Le 23/06/2016 à 08h 11

Tu n’as pas l’air de connaitre grand chose au Bitcoin toi.



Quand tu fais une transaction en cash, les billets changent de main, mais aucune trace de l’échange n’est enregistrée nulle part.

Quand tu paies en Bitcoins, il y a une trace de la transaction (montant, qui envoie l’argent, à qui) qui est gardée dans la Blockchain.


Le 23/06/2016 à 09h 35

yep la trace si j’ai bien compris le principe c’est la clef crypté anonyme qui correspond a ton solde de bitcoin qui est tracé… Cette clef peut être utilisé par n’importe qui (d’ailleurs si on te pique ta clé on peut faire toute les transaction à ta place).



Alors oui il y’a bien un moyen de réglementé, il faudrait que la clef soit identifié… Comme ton compte bancaire t’identifie dans la transaction. A partir de la, il n’y a plus de problème… On peut tracer l’identité des transactions monétaires. A mon sens c’est important cela permet de garder la souveraineté et d’assurer le contrôle de l’économie par les citoyens ou ses représentants.

Ce qui permet de luté contre les économies illégal, la corruption, la fraude.

nota le concept de monnaie parallèle pour usage criminel est très ancien.



Après la problématique n’est pas propre au bitcoin, l’opacité du système économique et banquaire n’est pas une nouveauté introduit par les bitcoin, mais certain malin pourrait profiter du vide juridique et de la nouveauté pour détourner le système.


Le 23/06/2016 à 12h 30

Et il y a ton nom dans la blockchain ?



parce que si c’est pour savoir que 654546545 a payer 9849848984

c’est moyennement utile !


Le 23/06/2016 à 12h 39







webshaker a écrit :



Et il y a ton nom dans la blockchain ?



parce que si c’est pour savoir que 654546545 a payer 9849848984

c’est moyennement utile !





Pas pour le FBI en tout cas,vu qu’ils ont remonter jusqu’à Silk Road de cette façon



Freeben666 Abonné
Le 23/06/2016 à 13h 47

Il est tout à fait possible de remonter à la personne physique contrôlant un portefeuille bitcoin, comme cela a été prouvé à plusieurs reprises par les forces de l’ordre (tel que le FBI aux US).


Le 23/06/2016 à 14h 29

C’est toujours d’avantage de traçabilité qu’un billet de banque qui peut changer de main X fois sans aucun enregistrement.


Le 23/06/2016 à 17h 37

Heu, non, Silk Road n’est pas tombé à partir d’une investigation sur la blockchain.


Le 24/06/2016 à 11h 09







A5P1R1N3 a écrit :



oui mais le problème c’est que tu peux utiliser un pseudo. Ce qui permet au darknet de vivre confortablement caché.

j’ai d’ailleurs personnellement assisté à une conf où l’un des intervenants travaillant chez Thales avait participé à un algorithme de trackage des transferts entre pseudo. Avec ça il traçait une partie des opérations.



très intéressant.







En vidéo ? :)