Adobe ressuscite le plug-in Flash sous Linux

La condamnation pour 2017 ? Envolée

Adobe ressuscite le plug-in Flash sous Linux

Adobe ressuscite le plug-in Flash sous Linux

Adobe a annoncé que le support sur le vieux plug-in Flash sous Linux allait être remis en marche pour les navigateurs autres que Chrome. L’éditeur indique qu’il agit avant tout pour des raisons de sécurité et qu’une bêta est déjà disponible.

C’est une nouvelle que l’on n’attendait clairement pas. Le plug-in NPAPI Flash pour Linux revient. Il était à l’arrêt depuis 2011, et l’attitude d’Adobe était claire : seule la version PPAPI intégrée dans Chrome continuerait de recevoir des nouveautés. La version NPAPI recevait quand même des correctifs de sécurité, mais son niveau de fonctionnalité s’est arrêté à la version 11.2. Autant dire qu’elle ne contient aucune des améliorations lancées sur les dernières années.

Le retour de Flash

Surprise, une nouvelle bêta du plug-in NPAPI est disponible. Elle hérite directement de la branche actuelle et porte donc le numéro de version 23. Les sourcils se haussent d’autant plus qu’Adobe prévoyait un arrêt complet de ce plug-in pour 2017. Mieux, une fois que la nouvelle version aura été suffisamment testée, les moutures NPAPI et PPAPI seront alignées et leurs sorties synchronisées.

Il ne faudra pas s’attendre toutefois à ce que la parité fonctionnelle soit complètement respectée. Certains points cruciaux ne seront pas gérés, notamment les DRM pour la diffusion des contenus multimédias, et surtout la prise en charge des GPU pour les calculs 3D.

Une question de sécurité

Adobe indique que cette décision a été en fait prise pour des raisons de sécurité. On imagine facilement qu’entretenir un code vieux de plusieurs années devenait complexe. L’éditeur a donc sans doute préféré récupérer la base du plug-in PPAPI et se concentrer sur un code qui, dans tous les cas, continuera d’être entretenu. Évidemment, l’arrêt en 2017 de la version NPAPI n’est plus d’actualité.

S’agissant d’une première bêta, il y aura nécessairement des bugs. Seuls des binaires x86 32 et 64 bits sont distribués, et certaines distributions ne sont pas prises en charge, notamment toutes celles basées sur Fedora.

Commentaires (102)


Pourquoiiiii ?


J’aurais bien vu un hello darkness my old friend en sous titre :)



Comme Northenlights, pourquoi ? Personne n’en veut de Flash …


Merci Adobe mais non merci :)


Qu’elle est la raison avancée pour la non prise en charge de Fedora et de ses dérivées ?








Tirr Mohma a écrit :



Qu’elle est la raison avancée pour la non prise en charge de Fedora et de ses dérivées ?





La chance ?&nbsp;<img data-src=" />



30 ans qu’ils nous pourrissent la vie, on pourrait franchement se passer de leurs services.


“Il ne faudra pas s’attendre toutefois à ce que la parité fonctionnelle soit complètement respectée”

ah mince …


Excellente nouvelle. Flash est vraiment un excellent outil !

Hâte de le retrouver sur Debian ;-)


Ça tombe bien, tu peux t’en passer : il suffit de ne pas installer le plugin.


Ils aurait mieux fait d’aider Shumway…








loulnux a écrit :



30 ans qu’ils nous pourrissent la vie, on pourrait franchement se passer de leurs services.





pourris la vie, y’en a qui n’ont pas connu l’époque des applets Java, Flash est sont plugins de 2 Mo étaient une petite révolution… Puis il a voulu faire de la vidéo et c’est le drame.



“Certains points cruciaux ne seront pas gérés, notamment les DRM pour la diffusion des contenus multimédias”



Bref, pour les rare cas où les michus sous GNU/Linux ont besoin de Flash le plugin ne va servir à rien.

Il y a bien les jeux vidéos en Flash, mais bon.



Pour la vidéo =&gt; HTML5

Pour les DRM =&gt; HTML5



Je me demande bien pourquoi Adobe se réveille 8 mois avant la mort annoncé de Flash, cela doit avoir des raisons non avoués que des problèmes de maintenance de code (la blague quand vous savez la qualité du plugin sous GNU/Linux).

Un moyen de se laisser du temps pour que Primetime, leur CDN gestionnaire de DRM, marche aussi sous Mac OS et Windows ?? (comme vient de le faire Widevine celui de Google)??


C’est je trouve une bonne nouvelle, même si je souhaite voir flash disparaître au plus vite au profit de HTML5. Cela veut dire deux choses : commercialement, chacun sait que la part de marché de GNU/Linux n’est pas rentable. Donc : raviver flash sous cette plateforme ne risque pas d’avoir un effet inverse de retour vers cette technologie. Pour autant, Adobe aurait pu continuer d’ignorer les quelques utilisateurs mais ils ne l’ont pas fait. Certainement pour des raisons de maintenance moins coûteuse avec une branche à jour, mais peut être aussi pour faire la nique à Google ? Aujourd’hui, Chrome est le seul moyen d’avoir un flash sans failles de sécurité sur GNU/Linux, permettre le retour de Firefox à ce niveau est une très bonne nouvelle.


Poisson d’avril !

&nbsp;


Sont jamais contents les linuxiens, Adobe leur fait du développement spécifique pour eux, et ils ne sont pas contents <img data-src=" />


La news WTF du jour <img data-src=" />


C’est sympa l’image.







<img data-src=" /><img data-src=" />








loulnux a écrit :



30 ans qu’ils nous pourrissent la vie, on pourrait franchement se passer de leurs services.





dis donc t’as la main lourde quand t’en rajoutes … flash aussi vieux que l’atari st ;)









zefling a écrit :



pourris la vie, y’en a qui n’ont pas connu l’époque des applets Java, Flash est sont plugins de 2 Mo étaient une petite révolution… Puis il a voulu faire de la vidéo et c’est le drame.





S’il n’y avait que flash (qui n’existait pas il y a 25 ans) ce serait un moindre mal, il y a eu le Postscript heureusement cloné, Illustrator et ses interminables bugs à répétition et Photoshop qui a si bien entretenu le mythe de la quadri en photo. Bref ça fait beaucoup pour une seule boite qui a su se rendre indispensable au prix de nombreuses déceptions.&nbsp;



Et comment feront les amateurs de pr0n pour regarder leur contenu favoris ?! Envoyer un mail au webmaster pour passer ses vidéos en HTML ?! <img data-src=" />


J’en ai eu besoin sous GNU/Linux Debian (<img data-src=" />) pour faire tourner VCenter Web Client.

Du coup, j’ai installé pepper sous Iceweasel Firefox :https://wiki.debian-fr.xyz/Flash



Mais y’a pas les sandbox, donc à utiliser avec précaution.


Et quelques sites relous comme MIBU par exemple qui ne fonctionne pas avec la version obsolète de flash sous Linux. Sympa de payer un service pour se rendre compte qu’on n’est pas capable d’en profiter.


Ils n’ont tjs pas compris …








Trollalalala a écrit :



Et comment feront les amateurs de pr0n pour regarder leur contenu favoris ?! Envoyer un mail au webmaster pour passer ses vidéos en HTML ?! <img data-src=" />





Je n’ai plus flash depuis presque 6 ou 8 ans et ça fait des années que je n’ai pas eu de problemes, quasi tous les sites de pr0n sont passés au html5 depuis longtemps!



&nbsp;Ca rapporte tellement que forcement ils sont beaucoup plus réactifs!! Ils savaient que flash était condamné et cela leur donnait une mauvaise image a cause des failles qui faisaient que des programmes s’installaient tout seuls, la page d’accueil changeait, des plugins s’installaient, des redirections de dns se faisaient….



Mort à Adobe Flash!







L’éditeur indique qu’il agit avant tout pour des raisons de sécurité





Ils reprennent le support pour des raisons de sécurité. Du coup ils admettent que quand ils avaient arrêté le support, c’est parce qu’ils s’en foutaient de la sécurité ?…



Comme dit plus haut, merci mais non merci… On va continuer à chercher des solutions sans Flash hein <img data-src=" />


Allons, ça peste sur flash mais il étais ou le consortium w3c dans les années 2000 pour développer le html5. Heureusement que le flash était la pour avoir des pages dynamiques et meme des jeux. Si on devais se référer au javascript vanilla de l’époque avec les performances des navigateurs… pire, les java applet ou activex <img data-src=" />



Bref, si w3c se serait pas bougé le cul a créer l’api htm5 (qui est très récente finalement), on ferait encore de flash la référence incontestable pour des applications riches au lieu de tourner sa veste et le fulminer <img data-src=" />


Disons qu’il s’est écoulé cinq ans depuis la version 11.2. Ils ont sans doute estimé que c’était plus simple maintenant d’utiliser la même base partout. On peut imaginer qu’ils se seraient bien passés de redonner un coup de manivelle. Ils ont probablement des stats qui les ont décidés.


Ils auraient dû attendre la nouvelle saison de The Walking Dead pour lancer l’annonce en même temps.


Une question de sécurité bien sur…<img data-src=" />…et la marmotte met le cho…

Ou bien Adobe a tout simplement quelque chose à perdre. <img data-src=" />


En 2000, il y avait deja des pages de test en html5 il me semble, et à cette époque Shockwave faisait encore tres bien son job.


A mon avis, Gabe Newell n’est pas innocent dans cette histoire.


Parce qu’en éditeur ne peut pas supporter les 3000+ distributions existantes.








sephirostoy a écrit :



Sont jamais contents les linuxiens, Adobe leur fait du développement spécifique pour eux, et ils ne sont pas contents <img data-src=" />





C’est pas les linuxiens qui se plaignent là, c’est les gens qui espèrent voir Flash mourir.









Trollalalala a écrit :



Et comment feront les amateurs de pr0n pour regarder leur contenu favoris ?! Envoyer un mail au webmaster pour passer ses vidéos en HTML ?! <img data-src=" />





C’est déjà le cas étant donné que la majeure partie du trafic provient des mobiles sur lesquels Flash a un taux de pénétration (pun not intended) vraiment faible.



Ah oui! et a aussi Silverlight. Mine de rien meme si c’était du Microsoft, niveau performances, c’était du rapide!



Bon après je me suis jamais trop attarder a dev des trucs sur ces technos… entre flash et son outils payant et incompréhensible (meme si y a eut flex pour simplifier la chose) et lourds, la meme pour Silverlight, puis le dev java jamais joyeux avec les usines a gaz d’ide… Non ca reste cool aujourd’hui monter un truc cool rien qu’avec un éditeur de texte <img data-src=" />








ssiril a écrit :



dis donc t’as la main lourde quand t’en rajoutes … flash aussi vieux que l’atari st ;)





Evidemment. Tout le monde sait que l’Atari n’aurait jamais pu faire tourner ça.





Un Atari ça bandait tout mou à côté d’un Amiga&nbsp;<img data-src=" />









DahoodG4 a écrit :



En 2000, il y avait deja des pages de test en html5 il me semble, et à cette époque Shockwave faisait encore tres bien son job.







HTML 5 c’était un myth en 2000, j’ai commencé le web en 1998 (IE5) et j’utilisais de frameset parce que la programmation serveur n’était quasiment inexistante, comme AJAX. Flash avait donné pas mal de possibilité : comme le dessins vectoriel très léger ou l’animation. C’est le DHTML en mieux.



Le fait que c’est une première bêta


La mise à jour du plug in ne tient qu’en un seul mot

&gt; DRM 8)


Ce qui revient caïman au même <img data-src=" />


Un fichier pour Debian/Ubuntu et pour RedHat/CentOS/Fedora permet de toucher une large partie des distributions existantes. Pour les dernières un fichier en tar.gz et elles s’occuperont de l’incoporer dans leur dépôts si le cœur leur en dit.



&nbsp;Bref, il y a beaucoup de distribution mais oublier les rpm c’est se couper du monde professionnel ou les dérivés de Red Hat sont appréciés.


T’as oublié de leur mettre sur le dos l’extinction des dinosaures <img data-src=" />

EDIT: ortho








luxian a écrit :



Ce qui revient caïman au même <img data-src=" />






  Mmmm non. Je suis maceux, j'espère voir Flash mourir.  (D'ailleurs Flash n'est plus installé sur mon Mac depuis des années. Tout juste Chrome pour l'occasionnel site relou avec du Flash.  Cf. les tips de Gruber :http://daringfireball.net/2010/11/flash\_free\_and\_cheating\_with\_google\_chrome)       

&nbsp;

Facebook a la même position btw :&nbsp;http://www.wired.com/2015/07/facebooks-security-chief-says-adobe-flash-must-die/


Un coup d’alien et c’est réglé, tu as ton package rpm.


Meurs Flash, meurs…<img data-src=" />








Abused a écrit :



La mise à jour du plug in ne tient qu’en un seul mot

&gt; DRM 8)





Ben vu qu’ils écrivent en toutes lettres qu’ils ne sont justement pas gérés dans cette version, non&nbsp;









Vincent_H a écrit :



Ben vu qu’ils écrivent en toutes lettres qu’ils ne sont justement pas gérés dans cette version, non





oui non mais s’il faut lire, en plus, maintenant…. voilà quoi <img data-src=" />



<img data-src=" />









Timothée a écrit :



Excellente nouvelle. Flash est vraiment un excellent outil !

Hâte de le retrouver sur Debian ;-)







J’utilise aussi une Debian, et contant de ne pas être obligé d’avoir Google Chrome (que je ne veux pas) pour bénéficier d’un Adobe Flash récent <img data-src=" />



ce truc ne mourra jamais








Red-Balls a écrit :



Je n’ai plus flash depuis presque 6 ou 8 ans et ça fait des années que je n’ai pas eu de problemes, quasi tous les sites de pr0n sont passés au html5 depuis longtemps!





Je confirme, je les ai tous testés, il n’y en a que 1 ou 2 qui utilisent encore Flash.



Par contre , dans un autre sujet, il y a Deezer <img data-src=" />



Ou u bon gros “SURPRISE MOTHERFUCKER” ! &nbsp;<img data-src=" />








Folgore a écrit :



Allons, ça peste sur flash mais il étais ou le consortium w3c dans les années 2000 pour développer le html5. Heureusement que le flash était la pour avoir des pages dynamiques et meme des jeux. Si on devais se référer au javascript vanilla de l’époque avec les performances des navigateurs… pire, les java applet ou activex <img data-src=" />



Bref, si w3c se serait pas bougé le cul a créer l’api htm5 (qui est très récente finalement), on ferait encore de flash la référence incontestable pour des applications riches au lieu de tourner sa veste et le fulminer <img data-src=" />





Flash, c’est un peu le vieux grabataire qui a rendu de grand service par le passé, mais que maintenant, on aimerait bien qu’il partent à la retraite.



Il semblerait qu’Adobe se bat envers et contre tout pour préserver Flash. Ce qui est étonnant. En effet, ses outils de développement Flash exportent aussi en JavaScript, non ?








Sans intérêt a écrit :



Il semblerait qu’Adobe se bat envers et contre tout pour préserver Flash. Ce qui est étonnant. En effet, ses outils de développement Flash exportent aussi en JavaScript, non ?





Il faut comprendre une chose, tu as Flash, et Flash supporté dans les navigateur, &nbsp;ce sont 2 choses différente mais tout le monde fait l’amalgame.



Il y a de très bon programme fait en flash, même très recement, &nbsp;mais personne ne le sait : l’appli Photoshop sur mobile par exemple, l’outil de maquetage balsamiq mockup, , et ce ne sont que les plus “visible”, mais tu as aussi par exemple la poste en belgique qui developpe la plupart de ses applis &nbsp;mobile et fixe en flash, et même des gros groupe comme SAP s’y mettent pour leur appli de gestion interne.

Bref Flash se meurt dans les navigateurs, mais n’a jamais été aussi vivant pour du stand alone.









tazvld a écrit :



Flash, c’est un peu le vieux grabataire qui a rendu de grand service par le passé, mais que maintenant, on aimerait bien qu’il partent à la retraite.





c’est ça. Et c’est dit de façon bien plus pondérée que les comms de rageux d’avant.



Car oui, flash a été d’une grande utilité en son temps ; il a sans doute contribué grandement à l’arrivée du multimédia sur le web (les vidéos notamment), et donc été moteur dans la popularisation d’internet du temps où le net n’était encore réservé qu’a une poignée de technophiles, étudiants, scientifiques.



Effectivement, il est largement temps de passer à autre chose de nos jours, mais ça ne doit pas faire oublier pour autant qu’il a apporté sa pierre à l’édifice du web en son temps.



Bon, changeur d’agent pour FF pour forcer le HTML 5 chez moi avec un user agent de navigateur de smartphone (testé et approuvé avec le site de la BBC pour les radios) et basta !



Pour le reste, il y a le HTML5, surtout avec Youtube.


petite question HS : du coup, tu te retrouves pas avec des comportement bizarres ? (genre affichage mobile alors que tu serais sur un “grand” (toute proportion gardée) écran)








WereWindle a écrit :



petite question HS : du coup, tu te retrouves pas avec des comportement bizarres ? (genre affichage mobile alors que tu serais sur un “grand” (toute proportion gardée) écran)







Des fois, oui, mais c’est l’exception. Généralement, quand ça m’arrive, c’est sur des sites sans flash, justement, et je peux revenir à l’UA normal.



Ma curiosité te remercie <img data-src=" />








loulnux a écrit :



S’il n’y avait que flash (qui n’existait pas il y a 25 ans) ce serait un moindre mal, il y a eu le Postscript heureusement cloné, Illustrator et ses interminables bugs à répétition et Photoshop qui a si bien entretenu le mythe de la quadri en photo. Bref ça fait beaucoup pour une seule boite qui a su se rendre indispensable au prix de nombreuses déceptions.







Ils ont aussi créé le format PDF :p Quant au PostScript, c’est vrai que c’est un langage quand-même lourd, même s’il permet de faire beaucoup de choses. Il est supporté par quand-même pas mal d’imprimantes professionnelles.



C’est comme les symptômes de la peste. Il y a toujours un stade d’apparente amélioration juste avant le stade terminal.


Ah la la, quand je pense que tout le monde à souhaiter un cancer à Steve Jobs quand il a dit “pas de flash sur l’iPhone” <img data-src=" />








Kervala a écrit :



Ils ont aussi créé le format PDF :p







Par ce que tu trouve ça bien ?

Le format PDF ca a toujours était un créer format pour vendre leur saloperie d’éditeur lourdingue. alors qu’un pgn ou jpeg (signer avec pgp) est largement suffisant.

&nbsp;

De plus lorsque tu voit ce qu’il intègre autant l’enterez six pied sous terre.

https://github.com/osnr/horrifying-pdf-experiments



Pareille avec la technologie flash bien quelle est combler une demande de la part des utilisateurs actionscript reste une technologie hérité de JavaScript aprés on se demande pourquoi c’est lourdingue a faire tourner ou pourquoi est ce qu’il y a des faille de sécurité.



supression automatique <img data-src=" />

<img data-src=" />








bagofgnutea a écrit :



Par ce que tu trouve ça bien ?

Le format PDF ca a toujours était un créer format pour vendre leur saloperie d’éditeur lourdingue. alors qu’un pgn ou jpeg (signer avec pgp) est largement suffisant.

&nbsp;

De plus lorsque tu voit ce qu’il intègre autant l’enterez six pied sous terre.

https://github.com/osnr/horrifying-pdf-experiments



Pareille avec la technologie flash bien quelle est combler une demande de la part des utilisateurs actionscript reste une technologie hérité de JavaScript aprés on se demande pourquoi c’est lourdingue a faire tourner ou pourquoi est ce qu’il y a des faille de sécurité.





Tu m’expliqueras comment on peut par programmation extraire et remplacer une portion de texte ou une image contenu dans un png ou un jpeg qui remplacerait un pdf. Tu m’expliqueras aussi comment on fait de la mise en page dans un png ou un jpeg autrement que par bricolage, histoire d’envoyer un document de plusieurs page à l’impression.









jaretlafoudre a écrit :



Il faut comprendre une chose, tu as Flash, et Flash supporté dans les navigateur, &nbsp;ce sont 2 choses différente mais tout le monde fait l’amalgame. […]&nbsp;

Bref Flash se meurt dans les navigateurs, mais n’a jamais été aussi vivant pour du stand alone.





Il n’y a aucune raison de conserver Flash dans Adobe Air, qui permet de faire des applications indépendantes, ou de conserver le moteur Flash où que ce soit ! Pourquoi ne pas exporter en HTML, CSS et JavaScript ? Un moteur WebKit doublé de node.js apporterait une équivalence sans avoir à maintenir du code propriétaire qui n’apporte aucune valeur ajoutée. D’ailleurs, de nombreuses solutions concurrentes exploitent une telle architecture. La valeur ajoutée d’Adobe, ce sont avant tout les outils, beaucoup moins les interpréteurs Flash exécutant le code côté client.



Toucher, mais je suis sur que quelqu’un a déjà trouver une solution.

Une idée me vient a l’esprit comment font les archives lorsqu’il scan leur docs ?


J’ai regarder dans les paquet Gnu et il y a une solution a ce que tu propose.

https://www.gnu.org/software/ocrad/ocrad.html



Une discussion ici, sujet similaire

&nbsphttps://trisquel.info/fr/forum/import-pdf-libreoffice


<img data-src=" />&nbsp;NPAPI fait de la résistance&nbsp;<img data-src=" />


En faite il faudrait faire un format qui lorsque tu scan récupère via ocr le texte et ré-implémente les images toute en signant ensuite le document avec ta cle pgp pour que les destinataires puisse vérifier sont intégrité automatiquement.

Mais bon comme je l’ai dis au début “faudrait”.








bagofgnutea a écrit :



Par ce que tu trouve ça bien ?



Le format PDF ca a toujours était un créer format pour vendre leur saloperie d’éditeur lourdingue. alors qu'un pgn ou jpeg (signer avec pgp) est largement suffisant.      

&nbsp;





Toi t’as vraiment pas compris ce qu’était un PDF. Le PDF c’est un mix de mise en page, de possibilité d’ajouter des images bitmaps, vectorielles, de textes, de fontes, etc…



Ca a absolument rien à voir le moins du monde avec une bête image bitmap.

&nbsp;

Et au passage, le format PDF est un des formats d’exports qu’on retrouve extrêmement souvent dans une belle pléthore de logiciels libres (libreoffice en premier ; même le driver d’impression par défaut sous ubuntu exporte en format PDF).



Sans doute … parce que le format est aussi un format ouvert.

&nbsp;

Je parle même pas de la quantité de combo scanners un tant soit peu pro qui sont capable de te prendre un scan d’un document et de te sortir un PDF avec images, mise en page, mais également OCR sur le texte et donc le texte directement copy/collable en sortie.









bagofgnutea a écrit :



J’ai regarder dans les paquet Gnu et il y a une solution a ce que tu propose.

https://www.gnu.org/software/ocrad/ocrad.html



Une discussion ici, sujet similaire

&nbsp;https://trisquel.info/fr/forum/import-pdf-libreoffice





Super, de la reconnaissance de caractère, alors que le texte est en clair dans un fichier pdf… Je ne parle même pas d’en remplacer ou d’en ajouter, parce que pour ajuster la mise en page dans un fichier d’image, tu vas galérer.



D’ailleurs, concernant ton 2e lien, on fait remarquer qu’on peut sélectionner du texte ou du contenu dans un fichier pdf, et le copier dans le presse-papier. Là encore, infaisable dans un fichier image.



Que le PDF ait des problèmes de sécurité dus à ses fonctionnalités, je veux bien, qu’il soit utile qu’il existe des alternatives, mille fois oui, mais dire qu’on puisse faire pareil avec des fichiers images, non.









bagofgnutea a écrit :



Par ce que tu trouve ça bien ?

Le format PDF ca a toujours était un créer format pour vendre leur saloperie d’éditeur lourdingue. alors qu’un pgn ou jpeg (signer avec pgp) est largement suffisant.

 

De plus lorsque tu voit ce qu’il intègre autant l’enterez six pied sous terre.

https://github.com/osnr/horrifying-pdf-experiments



Pareille avec la technologie flash bien quelle est combler une demande de la part des utilisateurs actionscript reste une technologie hérité de JavaScript aprés on se demande pourquoi c’est lourdingue a faire tourner ou pourquoi est ce qu’il y a des faille de sécurité.







Euh le format PDF est libre et si un PDF est bien foutu, tout son contenu sera vectorisé. Je ne vois pas le rapport entre des dessins et textes vectoriels qui peuvent être imprimés en super haute qualité sans que le fichier prenne trop de place et une image PNG.



C’est pas car il est possible de faire des trucs avec qu’il faut forcément l’utiliser :p Pour la PAO et l’impression, le format PDF est vraiment parfait.



Si tu aimes les logiciels libres (comme moi), je te conseille d’utiliser Scribus qui a vraiment une gestion poussée des PDF, beaucoup plus que LibreOffice.









nucle a écrit :



<img data-src=" />&nbsp;NPAPI fait de la résistance&nbsp;<img data-src=" />





Euthanasie NPAPI, euthanasie NMAMI

Vot’ calvaire est fini !



:chante:



(Ouh là, la référence réservée à 1,3 personnes, moi incluse <img data-src=" /> )

&nbsp;









bagofgnutea a écrit :



En faite il faudrait faire un format qui lorsque tu scan récupère via ocr le texte et ré-implémente les images toute en signant ensuite le document avec ta cle pgp pour que les destinataires puisse vérifier sont intégrité automatiquement.

Mais bon comme je l’ai dis au début “faudrait”.







Tu sais que les logiciels d’OCR le font ? Ils arrivent à déterminer les blocs de texte et les images, ils insèrent le texte en OCRisé et les images sont découpées. Au final, tu te retrouves avec le format que tu veux : RTF, DOC, PDF, HTML, TXT (pas d’image du coup), etc…



J’ai utiliser scribus ;) la dernier mouture a vraiment plus a des utilisateur de indesign.

C’est pas encore aussi avancer mais il y a beaucoup de progrès je trouve.


Effectivement :) Pour la PAO, je préfère quand-même Scribus à LibreOffice et il offre plus de possibilités au niveau des options du PDF généré :)



Exemple de PDF généré avec Scribus :http://kervala.deviantart.com/art/Scenario-Le-Sceptre-de-la-Jungle-629806872 (un scénario de JDR)








bagofgnutea a écrit :



J’ai utiliser scribus ;) la dernier mouture a vraiment plus a des utilisateur de indesign.

C’est pas encore aussi avancer mais il y a beaucoup de progrès je trouve.







Je l’ai connu il n’y a pas longtemps, mais je ne peux plus m’en passer maintenant <img data-src=" />



J’ai bien lus, je sais que l’on peut sélectionner du texte dans un pdf, mais pas tout les pdf diffuser le permet.

Aprés ce que je ne trouve pas normal c’est que lorsque que l’on regarde la possibilité que offre le format pdf c’est comme si on pouvais incrémenter une page web dynamique.

&nbsp;

Je ne dis pas que le faite de pouvoir le faire est mal, techniquement c’est intéressant.

Mais je trouve que cela va trop loin de ce que l’on attend d’un document pdf, je mattend a pouvoir lire un document ou copier coller le texte, non pas avoir une animation flash, tetris ou une mst avec.


Ca fais combien de temp que tu a commencer a utiliser du logiciel libre ?

Moi ca dois faire un an et demi.


Trolldi, c’pas aujourd’hui.


C’est simple, utiliser youtube-dl et regarder la vidéo dans mpv ou vlc <img data-src=" />


Ça doit faire depuis 2003 ou 2004, j’ai remplacé des sharewares ou logiciels proprio par des logiciels libres au fur et à mesure : Filezilla, OpenOffice puis LibreOffice, Notepad++, Blender, PuTTY, VLC, Media Player Classic, GIMP, Inkscape, etc… voire par certains que j’ai développé (je suis développeur C++). Mais pour Scribus, j’ai jamais vraiment eu besoin de faire de PAO jusqu’à récemment où je me suis remis aux JDR. Donc je l’utilise principalement pour mettre en page mes scénarios, mes feuilles de perso, etc…


et Soundcloud… .


Les spécifications du PDF sont juste énormes, on peut tout faire avec, et justement le limiter au texte, c’est comme limiter excel a une table de multiplications .

Il peut tout incorporer et est (était ?) maitre de l’affichage sous OSX, qui est (était?) a des années lumiere de windows et linux.



Si Adobe a fait un seul bon truc, c’est bien le PDF .








Kervala a écrit :



Euh le format PDF est libre et si un PDF est bien foutu, tout son contenu sera vectorisé. Je ne vois pas le rapport entre des dessins et textes vectoriels qui peuvent être imprimés en super haute qualité sans que le fichier prenne trop de place et une image PNG.



C’est pas car il est possible de faire des trucs avec qu’il faut forcément l’utiliser :p Pour la PAO et l’impression, le format PDF est vraiment parfait.



Si tu aimes les logiciels libres (comme moi), je te conseille d’utiliser Scribus qui a vraiment une gestion poussée des PDF, beaucoup plus que LibreOffice.











Kervala a écrit :



Effectivement :) Pour la PAO, je préfère quand-même Scribus à LibreOffice et il offre plus de possibilités au niveau des options du PDF généré :)



Exemple de PDF généré avec Scribus :http://kervala.deviantart.com/art/Scenario-Le-Sceptre-de-la-Jungle-629806872 (un scénario de JDR)







Scribus est-il toujours limité à 15 pages comme ce que j’avais vu il y a quelques années, ou bien on peut enfin lui faire bouffer un bouquin de 400 pages ?









Commentaire_supprime a écrit :



Scribus est-il toujours limité à 15 pages comme ce que j’avais vu il y a quelques années, ou bien on peut enfin lui faire bouffer un bouquin de 400 pages ?





Je crois pas que ça ait jamais été le cas&nbsp;









Cashiderme a écrit :



Je crois pas que ça ait jamais été le cas







J’avais essayé il y a de cela quelques années de faire un document de plus de quinze pages avec, et Scribus avait planté.



Là, j’ai essayé de lui faire bouffer un de mes livres, il n’a pas été capable de me faire un rendu correct du PDF alors que c’est une compil latex. Mais je pense que ça tient au compilo PDF que j’emploie avec Texmaker.









Commentaire_supprime a écrit :



J’avais essayé il y a de cela quelques années de faire un document de plus de quinze pages avec, et Scribus avait planté.




Là, j'ai essayé de lui faire bouffer un de mes livres, il n'a pas été capable de me faire un rendu correct du PDF alors que c'est une compil latex. Mais je pense que ça tient au compilo PDF que j'emploie avec Texmaker.








J'adore ton intervention : je lâche un fion, je suis contre-dît et je rectifie en justifiant de manière douteuse.     



C’est la réflexion du connoisseur.

Texmaker n’est pas un “compilo PDF” comme si bien exprimé mais un éditeur LaTex, l’interprétation PostScript étant la plupart du temps géré par GhostScript/GSwiev communs à toutes les applications du système s’y référant pour générer ou interpréter des pages .PDF, PS, ou autres relevant de la norme dont Scribus. En général ce que Ghoscript génère il sait très bien le réinterpréter à moins d’un bug dans les données du fichier initial (un hiatus ou une boucle non résolue).

Quand aux limites de Scribus, il y en a forcément mais en réalité dues aux capacités intrinsèques de l’ordinateur (RAM, mémoire virtuelle…) elles ne sont pas et n’ont jamais été édicté volontairement par les concepteurs.

Personnellement j’ai testé l’import de documents .PDF ultra lourds et surtout de taille exceptionnelle genre 2m x 3m avec du texte du bitmap et du vecteur à foison : pour info le plan général du parc Astérix entre autres et il avale tout sans broncher certes au rythme de la puissance de l’ordinateur mais il s’exécute.

&nbsp;&nbsp;&nbsp;



C’est bien gentil de sortir ta science et de le rembarrer ainsi, mais si tu lis bien ce qu’il a dit, « ça tient au compilo PDF qu’[il] emploie avec Texmaker ». Et si tu t’y connais si bien, c’est ainsi que ça fonctionne, un compilateur LaTeX (MiKTeX, for example) sur lequel on ajoute un éditeur de texte tel que TeXmaker.



Il n’a jamais dit que TeXmaker était un compilateur LaTeX (ni PDF, d’ailleurs). <img data-src=" />








loulnux a écrit :



J’adore ton intervention : je lâche un fion, je suis contre-dît et je rectifie en justifiant de manière douteuse.

C’est la réflexion du connoisseur.

Texmaker n’est pas un “compilo PDF” comme si bien exprimé mais un éditeur LaTex, l’interprétation PostScript étant la plupart du temps géré par GhostScript/GSwiev communs à toutes les applications du système s’y référant pour générer ou interpréter des pages .PDF, PS, ou autres relevant de la norme dont Scribus. En général ce que Ghoscript génère il sait très bien le réinterpréter à moins d’un bug dans les données du fichier initial (un hiatus ou une boucle non résolue).

Quand aux limites de Scribus, il y en a forcément mais en réalité dues aux capacités intrinsèques de l’ordinateur (RAM, mémoire virtuelle…) elles ne sont pas et n’ont jamais été édicté volontairement par les concepteurs.

Personnellement j’ai testé l’import de documents .PDF ultra lourds et surtout de taille exceptionnelle genre 2m x 3m avec du texte du bitmap et du vecteur à foison : pour info le plan général du parc Astérix entre autres et il avale tout sans broncher certes au rythme de la puissance de l’ordinateur mais il s’exécute.







<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Merci de ne pas faire comme les requérants de mon tribunal et de ne lire que la moitié de ce que j’écris.



Je sais bien que Texmaker n’est pas un compilateur Latex vu que ça fait quatre ans que je l’emploie. Et Texmaker renvoie vers un compilateur PDF si tu veux sortir un document PDF.



Pour Scribus, j’ai essayé hier soir d’ouvrir avec un PDF de 379 pages fait avec le compilateur PDF attelé à Texmaker, et il m’a sorti 379 pages blanches avec la numérotation des pages qui était le seul texte qui ressortait correctement. Le tout sur un NUC avec proco i5 et 8 Go de RAM, et je voudrai bien comprendre d’où vient vraiment le problème.









DahoodG4 a écrit :



Les spécifications du PDF sont juste énormes, on peut tout faire avec, et justement le limiter au texte, c’est comme limiter excel a une table de multiplications .

Il peut tout incorporer et est (était ?) maitre de l’affichage sous OSX, qui est (était?) a des années lumiere de windows et linux.



Si Adobe a fait un seul bon truc, c’est bien le PDF .







Et leurs outils DAO, photoshop illustrator, on aura beau troller, y a pas mieux dans le domaine.



<img data-src=" />



Oui, la suite DAO, mais je l’ai volontairement ignorée, car il y a une certaine part de pillage des softs de Macromedia, donc pas 100% adobe.








DahoodG4 a écrit :



Oui, la suite DAO, mais je l’ai volontairement ignorée, car il y a une certaine part de pillage des softs de Macromedia, donc pas 100% adobe.







Ah tu parlais de techno d’origine d’adobe, ok. <img data-src=" />



Nice

J’ai fait un parcours a peut prêt parielle.

J’ai au début remplacer la majoriter des sharewares par du libre (sumatra pdf, vlc, libreoffice, blender etc…) jusqua ce que je migre sous trisquel.

Je n’ai pas fait de dev jusqu’à ce que je migre sous trisquel je me suis mis a scheme/lisp depuis peut donc je suis toujours débutant dans ce domaine.

En tout cas ca fais plaisir je te souhaite bon courage pour la suite.

Bis


D’accord, ça me va comme argument. Je trouvais ça étonnant de laisser fedora de côté alors que RedHat est l’entreprise qui brasse certainement le plus de milliards de dollars avec linux.


Le 07/09/2016 à 19h10