Sept ans d'Hadopi : 122 millions de saisines, 72 condamnations connues

Sept ans d’Hadopi : 122 millions de saisines, 72 condamnations connues

7 ans de réflexion

Avatar de l'auteur
Marc Rees

Publié dans

Droit

10/01/2017
131

Sept ans d'Hadopi : 122 millions de saisines, 72 condamnations connues

À l’occasion de ses sept années d’existence, la Hadopi dévoile aujourd’hui son nouveau rapport annuel (à télécharger ci-dessous). L’autorité revient sur son passé, tout en suggérant plusieurs pistes d’évolution pour aiguiser ses ergots.

C'est peu de le dire, la Hadopi a survécu à bien des batailles : première de toute, celle de 2009 au Parlement, qui a failli lui être fatale sur l’autel du Conseil constitutionnel. Quelques années plus tard, le rapport Lescure, inspiré par les ayants droit de l’audiovisuel, tentait vainement de transférer ses compétences entre les griffes du CSA.

Cette Hadopi-Terminator a su ensuite garder la tête froide malgré le rapport Bouchoux-Hervé qui proposait une profonde réforme structurelle. Elle est restée toujours debout malgré le vote – temporaire – d’un amendement qui programmait sa suppression d’ici 2022. Évoquons à peine cet autre rapport parlementaire qui préconisait soit de la supprimer, soit de refourguer ses compétences à un établissement public…

Bref, contre vents et marée, l’imperturbable bâtiment désormais présidé par Christian Phéline semble aujourd’hui imprenable. Il faut reconnaître que les politiques qui autrefois s’y opposaient avec une rare hargne se sont tous assagis sous les mélopées des sociétés de gestion collectives. Mieux, ces opposants de 2009 se sont mus en farouches partisans au point que ce gouvernement, gorgé d’ex-anti-Hadopi, viennent en renfort pour désamorcer toute menace de mise à mort.

Avec la remise de son dernier rapport annuel aujourd’hui, la Hadopi souffle sa septième bougie. Cette autorité, taillée pour désengorger les actions de défense des sociétés de gestion collective, grâce à la générosité contrainte des contribuables, atteint désormais sa vitesse de croisière. Aucune surprise : ce plan de bataille avait été soufflé par le dernier « Jaune budgétaire »  lors des débats autour du projet de loi de finances pour 2017.

Insatiable Hadopi

Les chiffres détaillés dans ces 120 et quelques pages témoignent du haut niveau de maturation de la riposte graduée. Son système d’information est maintenant dimensionné pour traiter 200 000 saisines par jour calendaire, « soit 280 000 par jour ouvré » se gargarise-t-elle. L’institution, excusez du peu, a donc la possibilité d’absorber l’intégralité des 125 000 saisines quotidiennes que peuvent lui adresser théoriquement SACEM, SCPP, SPPF, ALPA et SDRM.

Ces cinq instances habilitées par la CNIL à glaner les adresses IP de ceux qui mettent des films et musiques à disposition sur les réseaux peer-to-peer a d’ailleurs effectué 122 millions de saisines depuis le 1er octobre 2010. Quoique pharaonique, le chiffre n’apaise pas l’ogre Hadopi.

Page 88 du rapport, on découvre que l’affamé s’est rapproché d’autres filières pour leur vanter les mérites de la réponse graduée : l’univers du livre, celui de la photographie ou des jeux vidéo, tous touchées par les échanges illicites sur P2P, pourraient donc un jour prochain succomber à cette régulation par avertissements. Mieux, l’insatisfaite suggère une modification au législateur pour que les titulaires de droits individuels puissent la saisir directement, sans passer par le filtre des cinq sociétés agréées.

75 000 saisines chaque jour

Saisies 122 millions de fois, l’institution a envoyé (au total) 7,5 millions de mails d’avertissement et 686 000 deuxièmes recommandations, par lettre recommandée donc. Elle a dressé 5 339 constats de négligences caractérisées sans compter ces 1 308 dossiers transmis au Parquet.

hadopi

Sa montée en puissance annoncée voilà peu se concrétise en ce début 2017. Depuis la fin de l’année dernière, elle encaisse chaque jour en moyenne 75 000 saisines, envoie 8 000 mails, 800 lettres recommandées et 250 lettres simples de rappel. 10 constats de négligence caractérisée sortent quotidiennement de ses bureaux, accompagnés de 4 délibérations de transmission au parquet. En octobre 2010, la Hadopi nous disait que le traitement des dossiers n’était « pas automatique ». Avec le recul, la petite phrase fait évidemment sourire, sans nier la pleine efficacité des 20 agents dédiés à la protection des droits.

hadopi

 

La question du port source, encore et encore

Certes, il y a encore du déchet dans la tuyauterie de l’institution, entre la phase de saisine et celle des avertissements. La faute principalement à certains FAI, qui attribuent une même IP à plusieurs abonnés. Ce nattage, lié à la pénurie de ces adresses, est une problématique constante Rue du Texel.

Cette année encore, elle demande donc que les constats effectués par les cinq sociétés soient accompagnés du port source utilisé lors de l’échange flashé par le prestataire TMG. L’Hadopi indique d’ailleurs avoir « entrepris des démarches auprès des pouvoirs publics en vue de faire prendre un décret modifiant le texte relatif au traitement automatisé de données à caractère personnel actuellement applicable, qui ne comporte aucune référence au port source ».

Les suites pénales

Dans ce bilan, quelles ont été les suites pénales ? Le chiffre est moins ambitieux. Beaucoup moins, même. Au total, seuls 201 dossiers ont des suites connues au 31 octobre 2016. Si les trois quarts sont toujours en cours de traitement, il y a eu en tout... 72 condamnations. À remettre en perspective avec les 122 millions de saisines.

Ce chiffre très faible fera grogner les sociétés de gestion collective, mais la Hadopi pourra rétorquer que la pédagogie est son essence, la sanction par les tribunaux l’exception. De plus, l’imposante déperdition serait liée à l’étonnante efficacité de la réponse graduée. Enfin, « entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016, la Commission a adopté près de trois fois plus de délibérations de transmission au Parquet que par rapport à la période précédente ». Bref : patience, ça vient !

hadopi

La Hadopi et l’amende

Si l’on se tourne vers demain cette fois, plusieurs pistes sont étudiées, notamment celle de l’amende administrative, l’une des idées défendues par François Fillon, du moins au moment où nous publions cet article.

La principale intéressée sort ses pincettes : un tel recours « pourrait présenter certains risques d’ordre constitutionnel » rappelle-t-elle, en souvenir sans doute de la tiédeur de Mireille Imbert-Quaretta sur le sujet. En effet, « le Conseil constitutionnel a retenu que les ayants droit ne pouvaient collecter des données personnelles relatives aux infractions au droit d’auteur qu’en vue d’un éventuel recours juridictionnel, en leur qualité de victimes, et dans le but de demander réparation du préjudice subi ». Souvenons-nous que le rapport sénatorial signé Corinne Bouchoux et Loïc Hervé avait contourné l’écueil en proposant de confier à la Hadopi cette collecte. Son coût était alors estimé à 1 million d’euros par an. 

Une autre voie, que la Hadopi juge cette fois aussi intéressante que compatible avec la Constitution, serait le maintien de la riposte graduée, couplée avec une amende cette fois forfaitaire. Le projet est soutenu par la SACEM. Cette dernière rêve d’ailleurs de voir instituée une prune de 135 euros, et donc une amende de 4e classe. Sa mise en œuvre serait beaucoup plus simple puisque le paiement par l’abonné éteindrait de facto l’action publique.

Streaming et Direct Download

Au-delà du P2P, la même Haute autorité demande au législateur de pousser ses compétences pour lutter contre les services illicites : direct download, streaming et indirectement, les moteurs de recherche, etc. Armée des deux rapports signés par Mireille Imbert-Quaretta, elle rêve toujours d’être désignée régulateur pour orchestrer une coopération idéale entre hébergeurs et titulaires de droits. Entre ses murs, se résoudraient par exemple les difficultés de la reconnaissance des contenus, ou l’arbitrage des conflits liés au droit de l’hébergement.

L’approche Follow the money retient aussi toute son attention. Cette politique de régulation consiste à couper les vivres des sites litigieux, via soit les intermédiaires de la publicité, soit ceux des moyens de paiement. L’autorité propose ses services pour organiser l’édition d’une liste noire des sites considérés comme contrefaisants. À ce jour, le sujet est confié à quelques acteurs, parties prenantes, qui peuvent alors organiser la vie et la mort de n’importe quel site via les clauses contractuelles. Une situation qui ne satisfait pas l’AAI : « Une autorité publique constitue un tiers impartial, le cas échéant doté d’un organe collégial composé de personnes présentant des garanties de compétence et d’indépendance, magistrats notamment. Elle serait en position de contacter les sites avant leur inscription sur la liste afin de mettre en œuvre un certain contradictoire. Cette prise de contact pourrait donner lieu à une phase de médiation ».

Aujourd’hui, le cas de 1fichier.com est particulièrement symptomatique d’une situation peu satisfaisante : sur signalement de Mastercard, plusieurs acteurs bancaires ont rompu leur lien contractuel avec l’hébergeur accusé d’activités illicites. Placé sur liste noire par un comité abrité par le ministère de la Culture, l’éditeur ne parvient pas à casser ce bannissement malgré plusieurs actions en justice et les termes de la loi sur la confiance dans l’économie numérique.

131

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Insatiable Hadopi

75 000 saisines chaque jour

La question du port source, encore et encore

Les suites pénales

La Hadopi et l’amende

Streaming et Direct Download

Commentaires (131)


Ami-Kuns Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 02



aiguiser ses ergots

&gt; Christian Phéline <img data-src=" /><img data-src=" />


Le 10/01/2017 à 10h 05

122 M saisines, il y a donc en moyennes 2 saisines par français, mon dieu, les bébés piratent dès leur venue au monde !


tpeg5stan Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 07

Quid de la récente décision de la CJUE sur la collecte généralisée de données personnelles ?

Cela va-t-il freiner le monstre ? Ou pas ?


Ami-Kuns Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 07

Ils apprennent en piratant la nourriture leurs mères.<img data-src=" />


Le 10/01/2017 à 10h 08

Je viens de recevoir ma toute première recommandation Hadopi” ce matin :)



Donc

1/ C’est juste après être passé de chez Orange vers chez free

2/ Même avec Deluge chiffrement forcé de bout en bout ça n’est pas suffisant

3/ Donc back to seedbox


Nozalys Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 08

Je n’avais jamais réfléchi à ce chiffre …. mais ça parait logique : quand on télécharge on ne télécharge pas qu’un seul fichier illégal : tu peux être “saisiné” 12 fois si tu te procure illégalement les 12 épisodes d’une saison de série. Idem pour le nombre de pistes d’un album, etc.


Le 10/01/2017 à 10h 11

Un collègue a reçu 2 avertissements en 1 semaine, pour 2 fichiers différents, donc c’est probablement la méthode que tu indiques.


Le 10/01/2017 à 10h 13







Arystos a écrit :



122 M saisines, il y a donc en moyennes 2 saisines par français, mon dieu, les bébés piratent dès leur venue au monde !





Je serais curieux de savoir combien de personnes ça concerne, autour de moi personne n’a reçu de lettre (ce qui est logique puisque quasi personne n’utilise de p2p).



Nozalys Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 14

1/ Aucun rapport

2/ Étonnant, mais d’un autre côté, l’@IP est toujours en clair pour le P2P.

3/ Donc tu es prêt à payer genre 15 euros par mois (mais peu importe la somme) pour t’autoriser à télécharger illégalement des œuvres ? Pas moi. Je suis prêt à payer pour des œuvres, et je suis prêt à ne pas payer pour d’autres. Et il m’arrive régulièrement de finir par acheter des choses que je m’étais procuré de la sorte. La difficulté étant de ne pas savoir pour quoi l’on paye avant de l’avoir payé…



Mais j’irais pas payer un tiers pour récupérer des œuvres illégalement. C’est un concept que je ne comprends pas.


Le 10/01/2017 à 10h 18

Des millions perdu pour un truc qui ne sert à rien.

En paralèle on nous vole des millions pour la copie privé pour engraisser quelques privilégiés.



La france va vraiment mal.


Le 10/01/2017 à 10h 18







Nozalys a écrit :



1/ Aucun rapport

2/ Étonnant, mais d’un autre côté, l’@IP est toujours en clair pour le P2P.

3/ Donc tu es prêt à payer genre 15 euros par mois (mais peu importe la somme) pour t’autoriser à télécharger illégalement des œuvres ? Pas moi. Je suis prêt à payer pour des œuvres, et je suis prêt à ne pas payer pour d’autres. Et il m’arrive régulièrement de finir par acheter des choses que je m’étais procuré de la sorte. La difficulté étant de ne pas savoir pour quoi l’on paye avant de l’avoir payé…



Mais j’irais pas payer un tiers pour récupérer des œuvres illégalement. C’est un concept que je ne comprends pas.





Bah c’est un concept facile à comprendre une fois que tu as testé 1fichier et uptobox… par exemple.

Mais perso je me limite à 10 euros / an pour chacun (promos). hors de question de les engraisser plus.



Le 10/01/2017 à 10h 19

Le maintien de cette institution mafieuse est la raison pour laquelle je ne voterai plus jamais pour des socialistes.


Le 10/01/2017 à 10h 21

Je te rejoins complètement sur le troisième point.



Il m’arrive également de “trouvé” sur mon disque dur une œuvre quelconque et si elle me plait je l’achète. Le tipiakage au final permet d’éviter certains désagrément liés à la non appréciation de l’œuvre tipiakée (coucou No Man’s Sky).


Buck Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 25

Je me demande si la théorie “ça ne concerne que ou presque les oeuvres françaises” est vraie, parce que sinon j’attends la lettre comme un badge d’honneur (parce que le mail je ne le recevrai jamais…)


Le 10/01/2017 à 10h 27



Cette année encore, elle demande donc que les constats effectués par les cinq sociétés soient accompagnés du port source utilisé lors de l’échange flashé par le prestataire TMG.





En clair, on laisse les ports par défaut ou on change pour des ports exotiques ?



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Sinon, va falloir que je me pose la question du VPN un de ces jours…









Masterbuck a écrit :



Je me demande si la théorie “ça ne concerne que ou presque les oeuvres françaises” est vraie, parce que sinon j’attends la lettre comme un badge d’honneur (parce que le mail je ne le recevrai jamais…)







Bonne question.



Parce que même sans pomper façon shadok, je me sers quand même un peu sur le net, mais jamais d’œuvres françaises…



Certes, il n’y a jamais de blockbuster ou de séries en vogue dans ce que je prends, ça doit y faire, mais je doute fort passer potentiellement sous les radars (hint : je ne DL pas de pron, pas envie).



Le 10/01/2017 à 10h 30

il faudrait mettre ça aussi en rapport avec le budget cumulé de la hadopi, histoire de bien nous montrer que cet argent du contribuable n’est pas dépensé inutilement!


durthu Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 31

Quid de ce qui n’est pas disponible en France ou pas disponible du tout ?



Le 10/01/2017 à 10h 31

Il ne s’agit pas des ports des logiciels de torrent, mais des groupes de ports attribués par les FAI à leurs clients car ils n’ont pas assez d’adresse IPV4 et comme cela, les FAI utilisent la même adresse IP pour plusieurs clients.


Le 10/01/2017 à 10h 33

Déjà 7 ans Hadopi ?

&nbsp;J’en était resté à son rejet à l’assemblée nationale. Comment ils ont fait pour la faire passer quand-même cette loi ? 49.3 ?&nbsp;<img data-src=" />


Pierre_ Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 34

J’ai une question en rapport avec ce sujet : imaginons que Bob télécharge via torrent un film illégalement mais à travers un VPN. La Hadopi va t-elle contacter le possesseur de la dernière IP connue (serveur loué chez un hébergeur/fournisseur d’accès VPN/…) et demander des renseignements sur Bob ou va tout simplement laisser tomber le dossier ?


Le 10/01/2017 à 10h 34

Je ne suis absolument pas du tout intéressé par l’offre légale, c’est ça qu’ils ne comprennent pas chez Hadopi.



J’ai profité de la lecture de leur mail d’avertissement pour cliquer le lien des offres légales. J’y ai recherché seulement les 2 derniers films que j’ai téléchargés, ils n’y sont pas. Tu peux aussi faire remarquer que ce que tu cherches n’y est pas, mais tu te retrouves avec des phrases aussi gonflantes et indigestes que : Nos sollicitations auprès de l’ayant droit concerné n’ont pas permis d’aboutir à une réponse quant à la disponibilité de cette œuvre. Pardon mais quand t’aimes bien le P2P, son univers et que t’as baroudé sur des trackers privés depuis des années t’as juste envie de fuir cette offre légale. Même si on m’explique que tout y est gratuit et légal, je n’en veux pas. Par contre je suis prêt à payer chaque mois 5 ou 10€ en plus de mon abo internet pour contribuer à une offre légale, c’est une voie audacieuse que j’estime qu’il faudrait tester, mais la Hadopi et l’offre légales ont décidé qu’il fallait sauver leur vieux système pourri et que toutes les autres solutions ne sont pas bonnes.

Et enfin, moi je suis pauvre, et quand je vois les stars, les acteurs et les réalisateurs parader à tous genres de festivals chaque années, je vois que ces gens croulent sous l’or, alors on ne me fera pas croire qu’ils ont besoin de plus de pognon. Ce que je vois que c’est l’offre légale contribue à appauvrir les pauvres et enrichir les riches et ce n’est pas l’évolution de la société que je veux encourager, au contraire.


dvr-x Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 35







Nozalys a écrit :



1/ Aucun rapport&nbsp;

2/ Étonnant, mais d’un autre côté, l’@IP est toujours en clair pour le P2P.&nbsp;

3/ Donc tu es prêt à&nbsp;payer&nbsp;genre 15 euros par mois (mais peu importe la somme) pour t’autoriser à télécharger illégalement des œuvres ? Pas moi. Je suis prêt à payer pour des œuvres, et je suis prêt à ne pas payer pour d’autres. Et il m’arrive régulièrement de finir par acheter des choses que je m’étais procuré de la sorte. La difficulté étant de ne pas savoir pour quoi l’on paye avant de l’avoir payé…&nbsp;



Mais j’irais pas payer un tiers pour récupérer des œuvres illégalement. C’est un concept que je ne comprends pas.





&nbsp;Des “œuvres” on croirait que tu es en train de faire un Hold-Up au Louvre&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;Mais c’est vrai…



Avec des amis, nous utilisons une Seedbox, nous la partageons à 5, donc le cout est réduit… Globalement, je télécharge souvent des épisodes que j’ai loupé d’une série qui passe à la TV, des vieux jeux, ou plus rarement, des jeux juste pour les essayer pour les acheter (ou pas si pas bien) par la suite et jouer en ligne (comme tu le dis, ca ne me dérange pas de payer, mais je veux savoir pour quoi). &nbsp;&nbsp;

&nbsp;

Je suis pas Fan non plus du concept que tu décris, maintenant, ma compagne et moi, sommes&nbsp;abonnés Deezer, achetons encore des albums, faisons plusieurs concerts par an, allons au cinéma plusieurs fois par mois, Sommes abonnés Canal+, Sommes abonnés SFR play (par défaut…), et achetons pas mal de livres ! &nbsp;C’est juste un Budget énorme…



Donc en gros, les “œuvres” ca devient réservé aux riches quoi… Sachant que ceux qui s’engraissent le plus, ce ne sont pas les Artistes (en tous cas dans la musique). Et niveau industrie Cinéma et Jeux Vidéos, je pense qu’on est loin d’être au bord du gouffre, c’est plutot l’inverse.



Le 10/01/2017 à 10h 36

pas forcément des œuvres françaises, mais certainement aussi pour les films distribués en France <img data-src=" />



(perso 1er mail sur The Program en février dernier, pourtant en VO sur r*g <img data-src=" />)



depuis VPN et qu’ils aillent tous pourrir aileurs <img data-src=" />


Le 10/01/2017 à 10h 36

Pas eu besoin de 49.3, tout le monde était d’accord.

Et même maintenant qu’on connait le coût, tout le monde serait d’accord car ce n’est pas bien de copier.



En plus cela marche, on voulait diminuer le torrent, et le torrent a diminué, non? Les rapport nous disent que si!


Le 10/01/2017 à 10h 38

Merci pour la précision.



Donc, pour moi, VPN.


darkweizer Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 38







Alexyu a écrit :



Je serais curieux de savoir combien de personnes ça concerne, autour de moi personne n’a reçu de lettre (ce qui est logique puisque quasi personne n’utilise de p2p).





Simplement par que ça revient bien moins cher quand même ! Payer 15€/mois pour tout avoir face à payer 15€ une seule œuvre, c’est incomparable. Surtout pour ne la regarder qu’une fois.

Ce qui prouve que le gens sont prêt à payer un abonnement pour avoir de l’illimité comme pour Spotify and co (mais du vrai illimité, pas un Netflix anémique ou autre. Après je ne dis pas que ça vient forcément de ces entreprises. Je pense surtout que c’est dû à la chronologie des médias qui empêche d’avoir un vrai abonnement avec un vrai catalogue pour un prix qui dans l’esprit des gens est raisonnable).



gratok Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 50

-&gt;“Les chiffres détaillés dans ces 120 et quelques pages témoignent du haut niveau de “maturation” de la riposte graduée.”

À ma 1ère lecture, j’ai lu “masturbation” XD

Hum…pardon ^^

Sinon je rejoins pas mal de commentaires, l’offre légale est à l’ouest de ce que propose le tipiak… et c’est bien dommage.

De plus, la hadopi surveille peu d’œuvre, souvent étrangère, pour quelques ayants-droits.

Quand je tipiak, et si l’œuvre me plais, je fais l’effort d’aller l’acheter direct chez l’éditeur. Sinon poubelle, et je suis content de ne pas avoir engraisser un A-D.


Le 10/01/2017 à 10h 54

Pour le coup dans mon entourage la pédagogie a fonctionné (enfin surtout la peur de la sanction plus que le respect des copyrights). Les gens ayant reçus 2 courriers sont soit passés sur une offre légale de VOD, soit sur une offre légale de seedbox ahah. Dans tous les cas ça créé de l’emploi c’est déjà bien.

Le problème des catalogues de VOD c’est qu’il ne pourra jamais y avoir la même quantité de produits que sur un site de “VOD p2p” plus ou moins légal.


darkweizer Abonné
Le 10/01/2017 à 10h 56

Oups ! Mon précédent commentaire ne vous était pas destiné ^^’ ! Me suis trompé d’un commentaire <img data-src=" />


vince120 Abonné
Le 10/01/2017 à 11h 05

Et au bout de 7 ans, toujours 0 euro versé aux FAI pour les frais de fourniture des identifiants ?


En 7 ans, j’ai rien reçu et pourtant j’en ai téléchargé un paquet de films en BitTorrent.


Le 10/01/2017 à 11h 09

En 7 ans…


Le 10/01/2017 à 11h 17







Crysalide a écrit :



En 7 ans, j’ai rien reçu et pourtant j’en ai téléchargé un paquet de films en BitTorrent.







Ah bon, ben on est deux.



Et j’ai pas forcément pompé que du Resnais ou du Duras…



Le 10/01/2017 à 11h 27

Ue bah petit serveur torrent privé avec un pote de notre coté, ça mange pas de pain, c’est restreint à l’IP, et le dédié derrière il DL tellement vite qu’il a pas le temps d’arriver au max.

Et après streaming de liens MP4 directement dans le VLC, et là la bande passante ne bloque pas ^^


Saluons nos politiciens qui savent escroquer légalement les citoyens en pondant des “lois” et des organismes pour des copains et coquins en décrétant que les citoyens payeront tout ça. Moi qui croyait naïvement que le népotisme, les gabegies, les détournements des biens publics étaient interdits…


Le 10/01/2017 à 11h 29







Commentaire_supprime a écrit :



Merci pour la précision.



Donc, pour moi, VPN.





faut avoir confiance… un VPN a accès à toute ta machine..



Le 10/01/2017 à 11h 40

Si la machine est un NAS maison sous NAS4Free dédié au DL, c’est pas vraiment un problème.



Je n’emploie pas ma station de travail pour faire du DL en P2P


Le 10/01/2017 à 11h 44

&nbsp; Bizarre, depuis la création d’Hadopi, j’ai jamais reçu de mail pourtant j’ai essayé, kickass quand ça existé encore, TPB, T411. Après je télécharge en DDL via un débrideur.


Le 10/01/2017 à 11h 52







Ravaged a écrit :



1/ C’est juste après être passé de chez Orange vers chez free

2/ Même avec Deluge chiffrement forcé de bout en bout ça n’est pas suffisant









  1. Aucun rapport.

  2. Aucun rapport.



    <img data-src=" />



Le 10/01/2017 à 11h 55

J’attends toujours d’Hadopi puisse prouver que j’ai bien télécharger un film en me donnant :&nbsp;



Le nom du fichier complet

L’adresse MAC de la box derriere l’IP au moment ou je me suis fait flasher

le temps exacte de mise a disposition du film.



A ce jour je n’ai toujours rien reçu, par contre des mails pour me dire que je suis bien l’unique possesseur et responsable de mon adresse IP (dynamique) j’en reçois un paquet !



et en plus ça n’est meme pas un film français, comme quoi…


Le 10/01/2017 à 11h 58

Tu aurais dû ajouter :




  1. Aucun rapport.

    Comme tu ne donnes aucun argument ça t’aurais donné encore davantage raison sans effort, comme tu aimes.


Le 10/01/2017 à 11h 58







Commentaire_supprime a écrit :



Si la machine est un NAS maison sous NAS4Free dédié au DL, c’est pas vraiment un problème.



Je n’emploie pas ma station de travail pour faire du DL en P2P





bien joué!



Le 10/01/2017 à 12h 06







Pierre_ a écrit :



J’ai une question en rapport avec ce sujet : imaginons que Bob télécharge via torrent un film illégalement mais à travers un VPN. La Hadopi va t-elle contacter le possesseur de la dernière IP connue (serveur loué chez un hébergeur/fournisseur d’accès VPN/…) et demander des renseignements sur Bob ou va tout simplement laisser tomber le dossier ?





Elle va demander des renseignements au VPN. &nbsp;Il y a plusieurs témoignages de gens qui utilisent des vpn qui indiquent également avoir été suspendus par leur vpn suite à plusieurs plaintes. Il faut bien qu’ils protègent leurs activités. D’après les témoignages, ils n’ont cependant pas transmis les informations. Mais si le serveur est en france il aura du mal à résister à une réquisition si elle tombe.&nbsp;



Exagone313 Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 09

Qu’on se mette d’accord : c’est bien la mise à disposition d’œuvres “protégées” (upload, ou partiellement lors de p2p) qui est illégale et non pas leur téléchargement ?



   En plus, ils n'ont aucune juridiction sur les sites/serveurs à l'étranger (sauf cas particuliers - qui en valent la peine), donc si la connexion est chiffrée (sur un moyen de téléchargement qui ne transmet pas les IP des autres clients comme le p2p), même s'ils voient passer (MITM ou modem-routeur espion) un bon nombre de paquets dans un laps de temps très court, dans un sens ou dans l'autre  (je vois pas quel autre genre de données pourraient circuler à     répétition chez un particulier - mais sans preuve concrète des fichiers ayant circulé ...), que peuvent-ils bien faire ?

tpeg5stan Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 15







dvr-x a écrit :



Donc en gros, les “œuvres” ca devient réservé aux riches quoi…&nbsp;





Euh…

Ça a toujours été le cas (?)

Je veux pas ouvrir un Zola, mais il me semble pas que dans l’Assomoir ou &nbsp;Germinal ils allaient au théâtre après leur boulot.

La culture ça a toujours été un peu réservé à l’élite bourgeoise (désorhétorique marxiste).&nbsp;

La culture pour tous c’est Nabilla, Plus Belle la Vie ou le dernier film d’action américain <img data-src=" />



Dicé Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 23







Ravaged a écrit :



Je viens de recevoir ma toute première recommandation Hadopi” ce matin :)



Donc

1/ C’est juste après être passé de chez Orange vers chez free

2/ Même avec Deluge chiffrement forcé de bout en bout ça n’est pas suffisant

3/ Donc back to seedbox







avec une liste de blocage à jour ?



Le 10/01/2017 à 12h 25







dvr-x a écrit :



&nbsp;Des “œuvres” on croirait que tu es en train de faire un Hold-Up au Louvre&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;Mais c’est vrai…




Avec des amis, nous utilisons une Seedbox, nous la partageons à 5, donc le cout est réduit... Globalement, je télécharge souvent des épisodes que j'ai loupé d'une série qui passe à la TV, des vieux jeux, ou plus rarement, des jeux juste pour les essayer pour les acheter (ou pas si pas bien) par la suite et jouer en ligne (comme tu le dis, ca ne me dérange pas de payer, mais je veux savoir pour quoi). &nbsp;&nbsp;    

&nbsp;

Je suis pas Fan non plus du concept que tu décris, maintenant, ma compagne et moi, sommes&nbsp;abonnés Deezer, achetons encore des albums, faisons plusieurs concerts par an, allons au cinéma plusieurs fois par mois, Sommes abonnés Canal+, Sommes abonnés SFR play (par défaut...), et achetons pas mal de livres ! &nbsp;C'est juste un Budget énorme...





Donc en gros, les “œuvres” ca devient réservé aux riches quoi… Sachant que ceux qui s’engraissent le plus, ce ne sont pas les Artistes (en tous cas dans la musique). Et niveau industrie Cinéma et Jeux Vidéos, je pense qu’on est loin d’être au bord du gouffre, c’est plutot l’inverse.&nbsp;





&nbsp;tout à fait.

c’est pour cette raison que tous les smicards sont des abrutis finis.

(ironie inside…)



Le 10/01/2017 à 12h 25

Simple précaution élémentaire : actions critiques = machine dédiée.



Et HDD que l’on peut passer à la thermite en cas de problème…



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />


Ami-Kuns Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 26







tpeg5stan a écrit :



Euh…

Ça a toujours été le cas (?)

Je veux pas ouvrir un Zola, mais il me semble pas que dans l’Assomoir ou  Germinal ils allaient au théâtre après leur boulot.

La culture ça a toujours été un peu réservé à l’élite bourgeoise (désorhétorique marxiste). 

La culture pour tous c’est Nabilla, Plus Belle la Vie ou le dernier film d’action américain <img data-src=" />







T’es fou.<img data-src=" />

<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Pazns Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 27







Nozalys a écrit :



Je n’avais jamais réfléchi à ce chiffre …. mais ça parait logique : quand on télécharge on ne télécharge pas qu’un seul fichier illégal : tu peux être “saisiné” 12 fois si tu te procure illégalement les 12 épisodes d’une saison de série. Idem pour le nombre de pistes d’un album, etc.







=&gt; Absolument pas.

On peut télécharger un milliard de fichiers protégés en toute a-légalité.



Par contre, la mise à disposition de ces fichiers est illégale. <img data-src=" />

C’est ça que la Hadopi chasse.





À ce propos, sait-on si le mode d’opération de TMG a changé ?

Ils ne font toujours que de la DPI ?



Le 10/01/2017 à 12h 27

C’est ironique j’espère.



9.90€ pour Spotify et tu profites d’un catalogue hyper étoffé, et pas que Jul ou Gims, j’écoute énormément de musique indé, et les mecs n’hésitent pas à aller dessus; pareil pour la musique non EU/US. T’es plutôt branché Jazz/Rock et tu veux un service français ? Qobuz est pas mal du tout, et au pire tu peux acheter sans DRM et au détail sur Qobuz ou 7 digital.



Me semble pas que l’entrée du Louvres/Orsay coûte un rein non plus.



La culture n’est pas seulement cinéma et théâtre, et quand bien même, oui 12€ sur Paris le siège de ciné ce n’est pas donné, mais si tu es un simple amateur, débourser cette somme de temps en temps n’est pas exorbitant, et si tu es un cinéphile, les offres d’abonnements ne manquent pas.



Oui, la Hadopi n’est pas la bonne réponse pour arrêter le piratage, et l’offre VOD française est beaucoup trop fragmentée pour être intéressante, mais venir dire haut et fort que la culture n’est accessible que pour les riches, c’est une blague; la meilleure étant de penser que parce certains acteurs/réal se pavanent sur un tapis rouge signifie que c’est le cas de tout créateur artistique.



Et quand bien même ça serait vrai, la création est un travail de réflexion (même les Ninja Turtles), qui mérite d’être payé si on souhaite en avoir l’accès.


Le 10/01/2017 à 12h 27







Hazfr a écrit :



Elle va demander des renseignements au VPN.  Il y a plusieurs témoignages de gens qui utilisent des vpn qui indiquent également avoir été suspendus par leur vpn suite à plusieurs plaintes. Il faut bien qu’ils protègent leurs activités. D’après les témoignages, ils n’ont cependant pas transmis les informations. Mais si le serveur est en france il aura du mal à résister à une réquisition si elle tombe.







D’où précaution : zéro VPN en France, ou dans un pays susceptible de leur répondre facilement (UK, USA).



benjarobin Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 39







mononokehime a écrit :



J’attends toujours d’Hadopi puisse prouver que j’ai bien télécharger un film en me donnant : 



Le nom du fichier complet

L’adresse MAC de la box derriere l’IP au moment ou je me suis fait flasher

le temps exacte de mise a disposition du film.



Si tu connais un minimum le fonctionnement de la stack IP tu sais alors que l’adresse MAC ne peut pas être connu… En gros elle n’est présente que dans les trames Ethernet qu’il y a entre le NRA et la BOX… A ce croire malin, bref…



Pazns Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 41







sum0 a écrit :



Bizarre, depuis la création d’Hadopi, j’ai jamais reçu de mail pourtant j’ai essayé, kickass quand ça existé encore, TPB, T411. Après je télécharge en DDL via un débrideur.







Bravo, tu viens de répondre à ta question… <img data-src=" />



La Hadopi ne s’intéresse qu’au P2P puisque c’est le seul moyen de faire de la contrefaçon en émettant les données protégées.



Tu ne fais pas de P2P si tu passes par un débrideur DDL qui, lui, fait du P2P à ta place.



Nozalys Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 43







durthu a écrit :



Quid de ce qui n’est pas disponible en France ou pas disponible du tout ?





C’est, je crois, très minoritaire en terme d’usages. Il suffit pour cela de jeter un coup d’œil rapide aux listes des 100 (ou 500?) œuvres surveillées, liste qui est ré-évaluée régulièrement. On en avait l’exemple il y a 1 an je crois.



Et puis je met au défi quiconque de me forwarder un mail Hadopi avec pour “objet du délit” une œuvre non disponible en France ou indisponible tout court. Une oeuvre indépendante. Un truc alternatif. Ils ne surveille pas ça !

Ce que Hadopi surveille est délimité conjointement avec tous ces gros nazes d’ayants-droits : ce sont à 90% les blockbusters, les méga tubes, et les vieux tritres/compils rabâchées des artistes décédés qui continuent à engranger des millions.







Pazns a écrit :



=&gt; Absolument pas.

On peut télécharger un milliard de fichiers protégés en toute a-légalité.



Par contre, la mise à disposition de ces fichiers est illégale. <img data-src=" />

C’est ça que la Hadopi chasse.







C’est vrai, mais le raccourci que j’emploie reste valable. Mettre à disposition 1 titre d’un album, ou 1 album entier a bel et bien des conséquences différentes en cas de ‘grillage’. Expérience personnelle.







Ravaged a écrit :



Je ne suis absolument pas du tout intéressé par l’offre légale, c’est ça qu’ils ne comprennent pas chez Hadopi.



J’ai profité de la lecture de leur mail d’avertissement pour cliquer le lien des offres légales. J’y ai recherché seulement les 2 derniers films que j’ai téléchargés, ils n’y sont pas. Tu peux aussi faire remarquer que ce que tu cherches n’y est pas, mais tu te retrouves avec des phrases aussi gonflantes et indigestes que : Nos sollicitations auprès de l’ayant droit concerné n’ont pas permis d’aboutir à une réponse quant à la disponibilité de cette œuvre. Pardon mais quand t’aimes bien le P2P, son univers et que t’as baroudé sur des trackers privés depuis des années t’as juste envie de fuir cette offre légale. Même si on m’explique que tout y est gratuit et légal, je n’en veux pas. Par contre je suis prêt à payer chaque mois 5 ou 10€ en plus de mon abo internet pour contribuer à une offre légale, c’est une voie audacieuse que j’estime qu’il faudrait tester, mais la Hadopi et l’offre légales ont décidé qu’il fallait sauver leur vieux système pourri et que toutes les autres solutions ne sont pas bonnes.

Et enfin, moi je suis pauvre, et quand je vois les stars, les acteurs et les réalisateurs parader à tous genres de festivals chaque années, je vois que ces gens croulent sous l’or, alors on ne me fera pas croire qu’ils ont besoin de plus de pognon. Ce que je vois que c’est l’offre légale contribue à appauvrir les pauvres et enrichir les riches et ce n’est pas l’évolution de la société que je veux encourager, au contraire.







Je suis en partie d’accord avec toi, je ne dis pas le contraire. Je ne trouve pas tout dans l’offre légale. ben du coup, ce que je ne trouve pas, parfois je vais l’acheter à l’unité. Et parfois pas, c’est vrai, mais dans ces cas-là tu peux être tranquille, c’est pas sur la liste de la hadopi.



Autre chose : il ne faut pas confondre ayants-droits et stars. Les méga-stars n’ont en effet pas de soucis à se faire. Mais ce ne sont pas eux qui touchent le gros du pognon, ce sont les intermédiaires, les sociétés d’éditions, les innombrables sociétés-ventousent qui s’agrippent à ce vieux modèle tout pourri.



Je comprends ta dernière phrase, et justement c’est aussi pour ça que j’ai pas envie d’aller engraisser les uptobox et autres seedbox qui ne sont là QUE pour profiter de ce système pourri que rejettent ceux qui piratent.



Le 10/01/2017 à 12h 43

Direct connect, ça existe encore? C’est moins pratique que le P2P mais ça ne doit pas être surveillé du tout.


choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 44







Ravaged a écrit :



Je viens de recevoir ma toute première recommandation Hadopi” ce matin :)



Donc

1/ C’est juste après être passé de chez Orange vers chez free

2/ Même avec Deluge chiffrement forcé de bout en bout ça n’est pas suffisant

3/ Donc back to seedbox





Si tu parle du chiffrement qui permettait de passer outre le “blocage” de certains FAI qui bloquaient le P2P, Hadopi s’en tape les roustons. Ca n’a jamais été une protection contre eux. <img data-src=" />

Pour le P2P, c’est VPN ou seedbox, c’tout. <img data-src=" />



Pazns Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 45







mononokehime a écrit :



J’attends toujours d’Hadopi puisse prouver que j’ai bien télécharger un film en me donnant : 



Le nom du fichier complet

L’adresse MAC de la box derriere l’IP au moment ou je me suis fait flasher

le temps exacte de mise a disposition du film.



A ce jour je n’ai toujours rien reçu, par contre des mails pour me dire que je suis bien l’unique possesseur et responsable de mon adresse IP (dynamique) j’en reçois un paquet !



et en plus ça n’est meme pas un film français, comme quoi…







« prouver que j’ai bien télécharger un film »

Mais la Hadopi ne pourchasse par les téléchargeurs, elle pourchasse les émetteurs !



De plus, pourquoi le temps exact de mise à disposition serait utile ?

De la contrefaçon, c’est de la contrefaçon, même pour une demi-seconde.



Pazns Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 48







choukky a écrit :



Si tu parle du chiffrement qui permettait de passer outre le “blocage” de certains FAI qui bloquaient le P2P, Hadopi s’en tape les roustons. Ca n’a jamais été une protection contre eux. <img data-src=" />

Pour le P2P, c’est VPN ou seedbox, c’tout. <img data-src=" />









Bin, si la communication entre deux clients est chiffrée, comment la Hadopi pourrait identifier le contenu par DPI ?



Le 10/01/2017 à 12h 48







Commentaire_supprime a écrit :



D’où précaution : zéro VPN en France, ou dans un pays susceptible de leur répondre facilement (UK, USA).&nbsp;&nbsp;





par défaut bcp de vpn tentent de se connecter au serveur le plus rapide. Donc en France. Si le type ne fait pas gaffe il va se connecter à aubervilliers (plus le VPN le plus connu). &nbsp;Et donc l’hadopi ou meme un procureur peut agir sur le serveur vu qu’ils étendus la responsabilité aux hébergeurs ( initialement seuls les FAI étaient susceptibles de répondre à une requête de l’hadopi).&nbsp;



Après les VPN peuvent poser d’autres soucis, notamment si le vpn tombe, l’ip du client torrent n’est plus masquée…&nbsp;



vizir67 Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 49

  • Hadopi….c’est comme briser un mirroi = 7 ans de …. !!!


Le 10/01/2017 à 12h 49







Pazns a écrit :



Bin, si la communication entre deux clients est chiffrée, comment la Hadopi pourrait identifier le contenu par DPI ?





Ils n’utilisent pas le DPI. Ils ne l’ont jamais utilisé bien que cela soit dans les cartons. &nbsp;http://korben.info/methode-tmg.html Ils font ce que tout le monde peut faire relever les personnes connectées à un fichier. &nbsp;(avec un machin qui automatise tout cela , pas à la main)



vizir67 Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 49

  • Hadopi….c’est comme briser un mirroi = 7 ans de …. !!!


vizir67 Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 51

  • Hadopi….c’est comme briser un mirroi = 7 ans de …. !!!


Le 10/01/2017 à 12h 52

J’attends toujours mes mails. B)


Pazns Abonné
Le 10/01/2017 à 12h 52







Hazfr a écrit :



Ils n’utilisent pas le DPI. Ils ne l’ont jamais utilisé bien que cela soit dans les cartons. &#160http://korben.info/methode-tmg.html







Ah, autant pour moi, j’étais resté sur les premières rumeurs.



Le 10/01/2017 à 12h 55







Pazns a écrit :



Ah, autant pour moi, j’étais resté sur les premières rumeurs.





Qui doivent dater de sa création ;) Avec le logiciel de sécurisation à installer sur la machine pour prouver que l’on avait les mains propres.



Le 10/01/2017 à 13h 06

je poste jamais mais là je réagi:

pour 10\( par an avec peerblock on est tranquille.



Je voudrais mettre ces 10\)
dans une offre légale mais y’a pas.

Et ne me parlez pas de netflix OCS ou autre.



Je suis plusieurs séries et films qui ne sont pas et/ou trop cher sur ces sus-nommés.

Je ne mettrai jamais plus de 5€ par mois pour ce que je veux voir.

Donc je tipiake sans vergogne.



Les Zayant droit n’ont qu’a revoir leur schéma économique.


durthu Abonné
Le 10/01/2017 à 13h 09

Parce qu’elle ne fait pas de DPI ?

La société en question, TMG, récupère des fichiers surveillés que l’on met à disposition et connait ainsi l’adresse IP du contrevenant.


Le 10/01/2017 à 13h 10

Trouve pas l’édit.



Cela ne m’empèche pas d’acheter TOUS mes jeux légalement parce que eux les studios en ont besoin.


Le 10/01/2017 à 13h 12







kifran1 a écrit :



je poste jamais mais là je réagi:

pour 10$ par an avec peerblock on est tranquille.&nbsp;&nbsp;



&nbsp;



Placebo.&nbsp;



Le 10/01/2017 à 13h 14

place bon mon Q, j’ai jamais été inquiété par TMG et je vois bien leurs essais de onnection à ce que je DL


Le 10/01/2017 à 13h 16

j’ai jamais reçu quoi que ce soit en 20 ans de DL, Hazfr.


Pierre_ Abonné
Le 10/01/2017 à 13h 16

Merci beaucoup pour ta réponse <img data-src=" />


Le 10/01/2017 à 13h 20

Elle existe encore cette usine à spams ? <img data-src=" />



&nbsp;

A part avoir pousser les gens vers le DDL et donc vers des personnes sans scrupules, le bilan d’Hadopi est misérable.&nbsp;



&nbsp;


Le 10/01/2017 à 13h 25

Tu dois pas connaitre peerblock+VPN toi

&nbsp;

&nbsp;Et là cherche d’où je me connecte.



On peux jouer si tu veux……


Le 10/01/2017 à 13h 28







Jagermeister a écrit :



Elle existe encore cette usine à spams ? <img data-src=" />



&nbsp;

A part avoir pousser les gens vers le DDL et donc vers des personnes sans scrupules, le bilan d’Hadopi est misérable.&nbsp;



&nbsp;





Je pense qu’elle fait perdre des abonnés à l’offre légale. Des “hadopiés” cumulaient plusieurs offres légales (netflix, OCS, canal) plus effectivement quelques fichiers illégaux pour pouvoir étancher leur soif (car tout n’est pas disponible). Ils reçoivent un mail hadopi, que font ils ? Et bien ils font un arbitrage, soit ils arretent de satisfaire un besoin, soit ils ne renoncent pas. Et pour ne pas renoncer, ils font le choix de financer l’anonymat plutot que l’offre légale. Résultat ils coupent un ou plusieurs de leurs abonnements légaux pour financer un vpn ou une seedbox.&nbsp;

&nbsp;



Le 10/01/2017 à 13h 28

C’est ça de tipiaker du M ou du Luc Besson (le son). <img data-src=" />



mais pour ce qui est des jeux, je préfère en avoir moins mais des bons que j’ai acheté ou des offres gratuites comme Origin qui a proposé Mass Effect 2 gratos il n’y a pas longtemps.


Le 10/01/2017 à 13h 34

Entièrement d’accord avec toi.

C’est ce que je disais dans mes précédents posts

&nbsp;


Le 10/01/2017 à 13h 36

placebo mon Q, ça marche très bien et puis si ça suffit pas y’a VPN gratos en plus

&nbsp;


Le 10/01/2017 à 13h 38

Je cherche à acheter un coffret de dvd/br (où même en individuel) d’un anime qui d’après mes profondes recherches n’existe même pas en vostfr, je l’ai juste trouvé en streaming ce qui ne m’intéresse pas : dois-je le dl illégalement pour avoir l’ensemble des épisodes chez moi ?


Le 10/01/2017 à 13h 38

Je cherche à acheter un coffret de dvd/br (où même en individuel) d’un anime qui d’après mes profondes recherches n’existe même pas en vostfr, je l’ai juste trouvé en streaming ce qui ne m’intéresse pas : dois-je le dl illégalement pour avoir l’ensemble des épisodes chez moi ?


Le 10/01/2017 à 13h 46







Ravaged a écrit :



Je viens de recevoir ma toute première recommandation Hadopi” ce matin :)



Donc

1/ C’est juste après être passé de chez Orange vers chez free

2/ Même avec Deluge chiffrement forcé de bout en bout ça n’est pas suffisant

3/ Donc back to seedbox





  1. aucun rapport

  2. c’est normal, puisque TMG sous traitant de la HADOPI surfe sur le réseau p2p avec les mêmes paramétrages. De plus, le chiffrement forcé c’est pour lutter contre un “sniff” type man in the middle.

    Or, tu t’es fait topé parce que TMG était un des pairs à l’autre bout de tes connexions p2p. Et a constaté que tu METTAIS A DISPOSITION une oeuvre protégée.

    Il eut fallu empêcher TMG de se connecter à toi …. avec par exemple un logiciel disposant de black listes contenant des @ IP interdites de connexion (dont celles de TMG).



  3. … ou d’utiliser une seedbox hors de France



Le 10/01/2017 à 14h 01

C’est du hadopipeau ça, 99.9% des fichiers trackés par Hadopi sont des fichiers aisément trouvable de manière légale. Je veux bien des exemples de fichiers introuvables facilement ailleurs.

&nbsp;

Tous ceux que je connais qui ont reçu un mail et/ou un courrier et qui ont demandé pourquoi ils avaient reçu ce spam, c’était des films hyper connus ou de la musique, de mémoire les derniers dont on&nbsp; m’a parlé c’était Les 8 salopards et en musique un titre de Michael Jackson et un autre d’Izia.

La musique c’est bête, Deezer avec un bloqueur de pub est complétement gratuit ou alors y a des pubs audio de temps en temps et un très bon catalogue.

Pour les films, on va dire que c’est la chronologie des médias qui n’invite pas à la patience :)


Le 10/01/2017 à 14h 11







Ravaged a écrit :



Tu aurais dû ajouter :




  1. Aucun rapport.

    Comme tu ne donnes aucun argument ça t’aurais donné encore davantage raison sans effort, comme tu aimes.







    Il n’y a pas besoin d’arguments… ce n’est pas une discussion philosophique…

    Le point 3 me laissait penser que tu avais trouvé la solution et compris pourquoi ou que tu étais sur point de comprendre pourquoi tu t’étais fait avoir.



  2. Hormis les FAI associatifs, tous fournissent à la HADOPI les infos exigées, c’est une obligation légale. Les FAI associatifs ont cette même obligation, mais je ne suis pas certain qu’ils soient interrogés, étant trop petits pour qu’on s’en soucie, semble-t-il.



  3. Bravo. Tu as établi une connexion sécurisée cryptée avec TMG, l’entreprise qui flique le Net. Ça ne les empêche pas de connaître ton IP, comme tu devrais t’en douter.



    Comme il a été dit plus haut, deux solutions simples : Seedbox ou VPN, c’est-à-dire un intermédiaire qui te masque à TMG, et qui ne transmettra pas tes données sur demande, donc dans un pays avec une législation favorable.



    Autre solution : bloquer les IP de TMG, qu’on peut trouver sur le NET, sans garantie qu’il n’y en ait pas d’autres, ou qu’ils n’en changent pas de temps en temps.



Le 10/01/2017 à 14h 23

Dans le commerce un dvd c’est en moyenne 10€ ce qui équivaut à un mois d’abo sur netflix. Si l’ont regarde le fim sur netflix il est clair que la prod ne touchera pas 10€. Si l’ont regarde 10 films sur netflix au mieux chaque prod touchera 1€, et si l’ont regarde 100 films au mieux la prod touchera 10 centimes.



Et pour ne visonner qu’une fois un film aucun intéret d’acheter le dvd, ça prend de la place pour rien. Plus il y aura de contenu sur des site à la netflix moins il y aura du téléchargement illegal surtout chez ceux qui payent. Rien de plus hypocrite que lâcher 15€ par mois pour un vpn / seedbox / ect si le contenu est dispo au même prix de manière officiel.



Après si l’ont légalise le téléchargement des solutions gratuites seront très vites montée et plus personne n’ira payer, c’est vraiment la seule fonction d’hadopi.

&nbsp;







q3adr a écrit :



C’est du hadopipeau ça, 99.9% des fichiers trackés par Hadopi sont des fichiers aisément trouvable de manière légale. Je veux bien des exemples de fichiers introuvables facilement ailleurs.

Tous ceux que je connais qui ont reçu un mail et/ou un courrier et qui ont demandé pourquoi ils avaient reçu ce spam, c’était des films hyper connus ou de la musique, de mémoire les derniers dont on&nbsp; m’a parlé c’était Les 8 salopards et en musique un titre de Michael Jackson et un autre d’Izia.





D’un côté c’est logique non ? Un film hyper connu tombe dans la culture générale, ne pas l’avoir vu fait de toi un inculte… J’ai moi même téléchargé les chti par curiosité et parce que “tous le monde” en parlais. Le film est assez moyen je dois le reconnaitre. Plus un film est populaire et plus il rapport de l’argent, danny boon n’a aucun problème à ce niveau non ? Alors pourquoi je devrais me serrer la ceinture pour lui ? Surtout que si tu regarde ce qu’il à produis depuis c’est vraiment de la daube.



Perso pour tout ce qui touche à “l’artistique” j’ai tendance à d’abord regarder si le créateurs n’a pas crée un “only shot” avant de lui donner de l’argent. Pas envie de financer un chanteur / réalisateur de film si c’est pour faire de la bouse commerciale 2 ans après. Je peut utiliser mon argent de manière bien plus utile.



Sinon dans l’absolue il va falloir interdire le DIY car ça fait du tord à pas mal de métier… Je parles même pas des émissions de cuisine, ça car fait perdre de l’argent au restaurants <img data-src=" />



Le 10/01/2017 à 14h 25

Si j’ai bien compris ils ont créé à dessein un monstre myope et insatiable qui ayant failli à sa mission n’existe plus que pour lui-même et ne peut pas être tué.



On appelle ça un golem.


Le 10/01/2017 à 14h 27







benjarobin a écrit :



Si tu connais un minimum le fonctionnement de la stack IP tu sais alors que l’adresse MAC ne peut pas être connu… En gros elle n’est présente que dans les trames Ethernet qu’il y a entre le NRA et la BOX… A ce croire malin, bref…







Pour connaitre mon nom la Hadopi fait une demande a mon opérateur qui peut également sortir l’adresse Mac de la box associé a mon IP, a mon nom a l’heure ou j’ai fait le téléchargement.



Winderly Abonné
Le 10/01/2017 à 15h 02

72 condamnations en 7 ans ? Soit environ 10 condamnations par an ?

C’est beau de voir où passe l’argent du contribuable…


John Shaft Abonné
Le 10/01/2017 à 15h 18

Légalement, même si pas exploité en France, tu l’as dans l’os. Le DL reste illégal. Et le problème est considérable (c’est un moyen de censure notamment)


John Shaft Abonné
Le 10/01/2017 à 15h 20

On sait à quoi correspondent les “mesures alternatives aux poursuites” ?


Le 10/01/2017 à 15h 47

c’est quoi par curiosité ? <img data-src=" />


vizir67 Abonné
Le 10/01/2017 à 16h 00

doublon


Le 10/01/2017 à 16h 33







q3adr a écrit :



C’est du hadopipeau ça, 99.9% des fichiers trackés par Hadopi sont des fichiers aisément trouvable de manière légale. Je veux bien des exemples de fichiers introuvables facilement ailleurs.

&nbsp;

Tous ceux que je connais qui ont reçu un mail et/ou un courrier et qui ont demandé pourquoi ils avaient reçu ce spam, c’était des films hyper connus ou de la musique, de mémoire les derniers dont on&nbsp; m’a parlé c’était Les 8 salopards et en musique un titre de Michael Jackson et un autre d’Izia.

La musique c’est bête, Deezer avec un bloqueur de pub est complétement gratuit ou alors y a des pubs audio de temps en temps et un très bon catalogue.

Pour les films, on va dire que c’est la chronologie des médias qui n’invite pas à la patience :)







Oui je pensais clairement à la chronologie des médias. Et tout n’est pas trouvable sur l’offre légale (supernatural saison 10-11-12) . Ou du moins pas facilement. Et le porte monnaie n’est pas extensible à l’infini. Si je paye déjà un netflix, un OCS, un canalsat, je ne vais pas en plus m’acheter par exemple des épisodes de série à l’unité (2 € each). Donc pas disponible dans un champ “légal” raisonnable. J’estime que si l’on a déjà une offre légale, on devrait nous foutre la paix. Car ce sont bien les éditeurs qui compliquent la donne en demandant énormément d’argent aux gros catalogues pour en obtenir les droits. &nbsp;Et si les netflix and co se mettent à produire eux même, &nbsp;films et séries c’est bien en raison du caractère déraisonnable des tarifs fixés. &nbsp;



tpeg5stan Abonné
Le 10/01/2017 à 17h 33







IhazHedont a écrit :



C’est ironique j’espère.





Pas tant que ça. La culture de la plupart des gens se résume à ça. Dans mon entourage, personne ne va voir les musées gratos pour moins de 25 ans, personne ne va au théâtre, à l’opéra, et fort peu de gens lisent des livres. Par contre pour aller voir 300 2 avec eva green à poââââl, là ça se bouscule au portillon (déso pour l’exemple, c’était une des rares fois où je suis allé au cinéma, mes amis m’avaient dit que ce serait bien).



Quand je vais en bibliothèque municipale pour emprunter des livres, je vois des vieux, des jeunes qui bossent, des familles avec enfants, mais pas beaucoup de gens de mon âge.



La culture, la vraie, elle est encore et toujours réservée à une élite. L’industrie culturelle, par contre, a étendu son marché et propose des bouses à un public le plus large possible. Oui, il y a des films rares, des musiques indés…mais au final c’est quand même (pas de publicité clandestine) qu’on entendra haut et fort dans les transports en commun.



Bon, je la joue un peu hipster là :/



On met bien des antiparasites aux mobylettes, pourquoi pas à sa connexion internet ?&nbsp; Alors ma question est : quelle bonne protection (VPN) contre Hadopi ?


Jungledede Abonné
Le 10/01/2017 à 19h 22

135€ la prune, sachant qu’on se fait gauler, au mieux, une fois l’an, ça reste toujours intéressante face à un netflix/mycanal



On auras pas la licence globale, mais l’amende globale, oui <img data-src=" />


Le 10/01/2017 à 19h 36

C’est pas 10 euros/mois Netflix ? Auquel cas, Netflix c’est plus rentable et moins risqué.


Jungledede Abonné
Le 10/01/2017 à 19h 45

10€ pour un poste PC et en SD il me semble, non?

mais bon si on tient déja 1 an et demi sans mail hadopi, c’est rentable <img data-src=" />, mais plus risqué certes <img data-src=" />



“ne pas reproduire chez soit, toussa…”


bangahome Abonné
Le 10/01/2017 à 20h 30

Le budget de la Hadopi depuis 7 ans, ça doit largement dépasser les 70 millions désormais ? ça veut dire que chaque condamnation d’une poignée d’euros (moins de 200€ j’imagine) a coûté au contribuables français la modeste somme de 1 million ? c’est de l’argent tout à fait bien dépensé…

bon, OK, j’exagère, j’imagine que ceux qui ont reçu un mail ont du être freiné dans leur ardeur, mais ça fait quand même beaucoup d’argent pour si peu de résultat!


choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 21h 53







Pazns a écrit :



Bin, si la communication entre deux clients est chiffrée, comment la Hadopi pourrait identifier le contenu par DPI ?





Bin, tout simplement comme elle le fait d’habitude : Elle récupère un torrent et attent qu’un couillon se connecte à elle (en p2p chiffré ou non) pour commencer un partage. Dès que tu commence à donner un morceaux (chunk) tu deviens potentiellement éméteur de donné sous copyright et obtiens l’honneur d’être sur leur liste. Le chiffrement proposé par Deluge ne garantit rien quand le loup a un pied dans la bergerie.



Cette méthode de chiffrement a été crée à une époque ou Free et d’autre FAI dans le monde jouaient au con en bridant le p2p, c’est juste une parade pour faire sauter ce bridage et rien d’autre. <img data-src=" />



choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 22h 12







Hazfr a écrit :



par défaut bcp de vpn tentent de se connecter au serveur le plus rapide. Donc en France. Si le type ne fait pas gaffe il va se connecter à aubervilliers (plus le VPN le plus connu).





C’est quoi (qui) ces services VPN de naze dont tu parle ? <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />

On veut des noms. <img data-src=" />



choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 22h 20







Hazfr a écrit :



Après les VPN peuvent poser d’autres soucis, notamment si le vpn tombe, l’ip du client torrent n’est plus masquée…





Il y a des parades pour ça mais c’est vrai que bon nombre d’utilisateurs ne connaissent même pas l’existence de ce problème. Une désynchro-resynchro de l’ADSL sur la box suffit à le faire sauter.



choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 22h 33







kifran1 a écrit :



je poste jamais mais là je réagi:

pour 10\( par an avec peerblock on est tranquille.



Je voudrais mettre ces 10\)
dans une offre légale mais y’a pas.

Et ne me parlez pas de netflix OCS ou autre.



Je suis plusieurs séries et films qui ne sont pas et/ou trop cher sur ces sus-nommés.

Je ne mettrai jamais plus de 5€ par mois pour ce que je veux voir.

Donc je tipiake sans vergogne.



Les Zayant droit n’ont qu’a revoir leur schéma économique.







Depuis quand peerblock est payant ? A l’époque où je m’y étais interressé, il était gratuit. <img data-src=" />



choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 23h 01

#69





kifran1 a écrit :



je poste jamais mais là je réagi:

pour 10$ par an avec peerblock on est tranquille.

….





#73 (1ère réponse à Hazfr)



kifran1 a écrit :



place bon mon Q, j’ai jamais été inquiété par TMG et je vois bien leurs essais de onnection à ce que je DL





#77 (2ème réponse à Hazfr)



kifran1 a écrit :



Tu dois pas connaitre peerblock+VPN toi

 Et là cherche d’où je me connecte.

On peux jouer si tu veux……





#81 (3ème réponse à Hazfr)



kifran1 a écrit :



placebo mon Q, ça marche très bien et puis si ça suffit pas y’a VPN gratos en plus





Alors ? Tu le met ou pas le vpn ? Parce qu’a répondre trois fois sur le même commentaire avec de grosses nuance, on ne sait plus où donner de la tête. Attention, la sénilité te guette. <img data-src=" />



choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 23h 17







A33 a écrit :



Autre solution : bloquer les IP de TMG, qu’on peut trouver sur le NET, sans garantie qu’il n’y en ait pas d’autres, ou qu’ils n’en changent pas de temps en temps.





<img data-src=" /> Il a été dit, il y a longtemps déjà, que TMG utilisait des vpn pour se cacher des gros tracker qui essayaient de le débusquer. Si l’envie leur prend de changer d’IP, le temps qu’ils soient “trouvé”, blacklisté puis utilisé finalement par l’utilisateur de peerblock-like, un certain temps s’est écoulé et ces derniers se retrouvent avec le calbut aux chevilles à la merci de se prendre un gourdin dans l’oigne. Tout est une question de timing (chance). Ce n’est pas un mauvais outil, mais il y a un risque à l’utiliser seul. <img data-src=" />



choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 23h 23







skankhunt42 a écrit :



Rien de plus hypocrite que lâcher 15€ par mois pour un vpn / seedbox / ect si le contenu est dispo au même prix de manière officiel.





On trouve de très bons vpn à 4 ou 5€, pas 15. <img data-src=" />



choukky Abonné
Le 10/01/2017 à 23h 26







mononokehime a écrit :



Pour connaitre mon nom la Hadopi fait une demande a mon opérateur qui peut également sortir l’adresse Mac de la box associé a mon IP, a mon nom a l’heure ou j’ai fait le téléchargement.





Ben moi, la prochaine fois que je me fais flasher, j’exige que la maréchausé me donne le numéro de série sur le blok moteur où je ne paie pas. <img data-src=" />









choukky a écrit :



On trouve de très bons vpn à 4 ou 5€, pas 15. <img data-src=" />





Comme tu le disais un peu plus haut : des noms !&nbsp;<img data-src=" />



Le 11/01/2017 à 06h 09







choukky a écrit :



On trouve de très bons vpn à 4 ou 5€, pas 15. <img data-src=" />&nbsp;





Je sais bien mais ensuite tu rajoute 4 ou 5€ pour l’hébergeur de fichier / newsgroup / débrideur / ect. Au final additionné ça reviens plus ou moins le même prix qu’un abonnement légal… C’est d’ailleurs pour ça que 1fichier est dans la merde en ce moment c’est un de seul à avoir peut de restriction. Car bon quel intérêt de faire du ddl si c’est pour ce taper du 50ko sec ? D’ailleurs certains sites le savent et ne propose pas de lien 1fichier.



Ce qui me sidère la dedans c’est que personne n’a jamais mis le nez dans les régies de pub alors que sans elle le warez ne rapporterais jamais d’argent…



Le 11/01/2017 à 07h 28







Anikam a écrit :



Comme tu le disais un peu plus haut : des noms ! <img data-src=" />







BlackVPN : 49€/an pour le module de base “privacy VPN”, serveurs hors France (Ukraine et Russie au choix, mais aussi Pays Bas et Brésil, et pas mal d’autres).



J’ai trouvé ça en cherchant comment mettre un VPN sur Nas4Free (voir mes posts plus haut qui expliquent pourquoi), il a bonne réputation. Je m’y met le mois prochain.



Le 11/01/2017 à 07h 54







choukky a écrit :



Ben moi, la prochaine fois que je me fais flasher, j’exige que la maréchausé me donne le numéro de série sur le blok moteur où je ne paie pas. <img data-src=" />





Pour la petite histoire, j’ai effectivement téléchargé le film indiqué (mais pas forcement le meme fichier du film), mais pas a l’heure indiqué, environ 2 heures plus tard, comment Hadopi peut elle savoir ce que je vais télécharger a l’avance ? comme j’ai une IP dynamique il me parait normal de demander des informations complémentaires que peut fournir mon opérateur, pour le coup je suis peut etre victime d’un autre abonné qui avait mon IP juste avant moi non ?&nbsp;

Je sais meme que le jour meme du flashage, j’ai eu de nombreuses déconnexions car on me raccordait au haut débit, il subsite tout de meme un doute.



Et des cas de tracteurs qui se font flasher a 250km/h ça arrive aussi, dans ce cas il faut meme payer d’abord la contravention avant même de pouvoir contester l’amende.



tpeg5stan Abonné
Le 11/01/2017 à 08h 07







Jungledede a écrit :



C’est 6 mois le délai, non ?

Avec remise à zéro dès que tu arrêtes pendant 6 mois ?

Du coup, tu télécharges comme un porc jusqu’au recommandé, tu attends 6 mois et 1 jour, et paf tu recommences.



Si tu as un voisin qui a une bonne co, vous partagez en alternant tous les 6 mois (ça m’étonnerait qu’on arrive jusqu’au recommandé en moins de 6 mois), et c’est bon, le problème est résolu.



Ah, on me signale dans l’oreillette que l’association de malfaiteurs est punie par la loi. Mince !



tpeg5stan Abonné
Le 11/01/2017 à 08h 09







skankhunt42 a écrit :



Ce qui me sidère la dedans c’est que personne n’a jamais mis le nez dans les régies de pub alors que sans elle le warez ne rapporterais jamais d’argent…





sisi :&nbsphttps://www.nextinpact.com/news/81225-usa-charte-entre-acteurs-pub-pour-lutter-c…



Le 11/01/2017 à 09h 29

petite question pratique, on a une idée du budget cumulé de ce machin pour arriver à ces 72 condamnations ? <img data-src=" />


Citan666 Abonné
Le 11/01/2017 à 09h 43

+10 Je ne comprends pas non plus…

15 euros par mois, c’est sûr que si tu regardes un film par jour ou une série par semaine ça va pas le faire, mais autrement, ça fait un bon coffret de série tous les trois mois en jouant sur les promos… ;)



Mais au-delà de ça, juste payer pour de l’illégal… Non, vraiment je ne vois pas… <img data-src=" />

Pour le coup, je trouverais plus raisonnable de payer un abonnement de stream musical/vidéo et télécharger le reste derrière. Au moins, sur une partie, tu envoies des sous* aux auteurs…





* Bon, ok, des mini miettes, vu que le plus gros part dans la poche des industriels qui sont la cause initiale du problème du téléchargement illégal. Donc j’avoue que ce n’est pas satisfaisant.

Mais sinon la seule solution c’est le don direct, assez peu d’artistes le proposent.


Citan666 Abonné
Le 11/01/2017 à 09h 44

Sans doute environ 1000 fois le budget nécessaire pour monter une plate-forme efficace et universelle d’accès aux contenus culturels, en bonne qualité, à tarif raisonnable, sans DRM…



Mais ce serait vraiment trop simple et trop efficace tu comprends… <img data-src=" />


Nozalys Abonné
Le 11/01/2017 à 13h 18







Citan666 a écrit :



Mais sinon la seule solution c’est le don direct, assez peu d’artistes le proposent.





En effet, mais je crois que dans ma discothèque numérique (et en moindre mesure, physique) les meilleurs albums que j’ai et que j’écoute tout le temps viennent d’artistes “peu connus” qui proposent ce genre de rémunération. Je met “peu connu” entre guillemets, car ils sont peu voire pas du tout connu du grand public, mais dans la sphère des connaisseurs de chaque genre musical leurs noms résonnent bien.



tpeg5stan Abonné
Le 11/01/2017 à 14h 06







Citan666 a écrit :



Mais au-delà de ça, juste payer pour de l’illégal… Non, vraiment je ne vois pas… <img data-src=" />&nbsp;



Il y a bien des gens qui payent des avocats fiscalistes exprès pour de l’exil fiscal.

Les yeux dans les yeux&nbsp;<img data-src=" />



Citan666 Abonné
Le 11/01/2017 à 14h 42

XD bien vu ! <img data-src=" />








Commentaire_supprime a écrit :



BlackVPN : 49€/an pour le module de base “privacy VPN”, serveurs hors France (Ukraine et Russie au choix, mais aussi Pays Bas et Brésil, et pas mal d’autres).



J’ai trouvé ça en cherchant comment mettre un VPN sur Nas4Free (voir mes posts plus haut qui expliquent pourquoi), il a bonne réputation. Je m’y met le mois prochain.





Merci <img data-src=" />



Pazns Abonné
Le 11/01/2017 à 19h 40







choukky a écrit :



Bin, tout simplement comme elle le fait d’habitude : Elle récupère un torrent et attent qu’un couillon se connecte à elle (en p2p chiffré ou non) pour commencer un partage. Dès que tu commence à donner un morceaux (chunk) tu deviens potentiellement éméteur de donné sous copyright et obtiens l’honneur d’être sur leur liste. Le chiffrement proposé par Deluge ne garantit rien quand le loup a un pied dans la bergerie.



Cette méthode de chiffrement a été crée à une époque ou Free et d’autre FAI dans le monde jouaient au con en bridant le p2p, c’est juste une parade pour faire sauter ce bridage et rien d’autre. <img data-src=" />









Je m’étais simplement trompé sur la méthode d’enquête que TMG utilise <img data-src=" />

J’ignore pourquoi, j’étais persuadé qu’ils faisaient de la DPI, alors qu’effectivement il semble qu’ils font du “faux pair” depuis le début.



choukky Abonné
Le 11/01/2017 à 20h 28







skankhunt42 a écrit :



Je sais bien mais ensuite tu rajoute 4 ou 5€ pour l’hébergeur de fichier / newsgroup / débrideur / ect. Au final additionné ça reviens plus ou moins le même prix qu’un abonnement légal… C’est d’ailleurs pour ça que 1fichier est dans la merde en ce moment c’est un de seul à avoir peut de restriction. Car bon quel intérêt de faire du ddl si c’est pour ce taper du 50ko sec ? D’ailleurs certains sites le savent et ne propose pas de lien 1fichier.



Ce qui me sidère la dedans c’est que personne n’a jamais mis le nez dans les régies de pub alors que sans elle le warez ne rapporterais jamais d’argent…





Evidemment si t’es gourmand tu peux tout cumuler mais en général :

Le mec qui veut faire du p2p prend un vpn à 4 ou 5 € / mois.

Le mec qui veux aller sur les news group se prend un abo chez un founisseur (je connais pas les tarifs).

Le mec qui veut faire du ddl prend un débrideur à 2,70€ / mois.



1fichier à 50ko/s ? Tu parle du débit sans abo chez eux ou de débrideur j’espère. <img data-src=" />



choukky Abonné
Le 11/01/2017 à 20h 38

Le jour où ils commenceront à jouer au con avec le DPI les tutos pour chiffrer sa connexion par vpn font fleurrir à tous les étages et il vont voir arriver une masse de gugus qui vont chiffrer à qui mieux mieux.

Après, ils pourront que s’en prendre à eux s’ils ont du mal à faire la différence entre le gars qui chiffre pour ddl et le truand qui essaye de se cacher. La NSA préfère qu’on ne touche pas au dpi. <img data-src=" />


Le 11/01/2017 à 20h 49



Saisies 122 millions de fois, l’institution a envoyé (au total) 7,5 millions de mails d’avertissement et 686 000 deuxièmes recommandations, par lettre recommandée donc. Elle a dressé 5 339 constats de négligences caractérisées sans compter ces 1 308 dossiers transmis au Parquet.





Le concepteur de la Hadopi a oublié “que la pédagogie est son essence” et donc on ne saura jamais si ces 7,5 millions de gens et ces 686 000 autres gens et les 5339 malchanceux sont rentrés dans le droit chemin et enrichissent maintenant l’industrie de la propriété culturelle. Hadopi a tout ce qu’il faut pour sonder la totalité de ses proies mais est plus inefficace que le plus mauvais des instituts de sondage : elle a peut-être peur de découvrir qu’elle ne sert à rien ?


choukky Abonné
Le 11/01/2017 à 21h 05







mononokehime a écrit :



Pour la petite histoire, j’ai effectivement téléchargé le film indiqué (mais pas forcement le meme fichier du film), mais pas a l’heure indiqué, environ 2 heures plus tard, comment Hadopi peut elle savoir ce que je vais télécharger a l’avance ? comme j’ai une IP dynamique il me parait normal de demander des informations complémentaires que peut fournir mon opérateur, pour le coup je suis peut etre victime d’un autre abonné qui avait mon IP juste avant moi non ? 

Je sais meme que le jour meme du flashage, j’ai eu de nombreuses déconnexions car on me raccordait au haut débit, il subsite tout de meme un doute.



Et des cas de tracteurs qui se font flasher a 250km/h ça arrive aussi, dans ce cas il faut meme payer d’abord la contravention avant même de pouvoir contester l’amende.





Normalement, hadopi a toutes les infos, il suffit de lui demander.

Pour l’adresse mac de la box, si hadopi la demande à ton FAI qui a déjà identifié ton compte avec les données qu’elle lui à fourni, que crois tu qu’il va leur donner ? <img data-src=" />

Tu peut juste jouer sur l’heure mais s’il s’avère d’après les log du FAI que c’était toi qui détenait l’ip, tu vas devoir te faire aider par un avocat et c’est pas gagné.



Puisqu’on en est aux petites histoires, il m’est aussi arrivé de me faire flasher pour p2p bien longtemps avant qu’hadopi n’existe.

Mon FAI de l’époque m’a transmis les infos qu’il avait reçu et ça détaillait tout (ip, heure, nom du fichier) et que si je persistais, il pourrait m’en cuire.

Ca a eut pour effet pédagogique d’être fin prêt pour acceuillir notre chère hadopi bien avant l’heure. <img data-src=" />



choukky Abonné
Le 11/01/2017 à 21h 13







elezoic a écrit :



Le concepteur de la Hadopi a oublié “que la pédagogie est son essence” et donc on ne saura jamais si ces 7,5 millions de gens et ces 686 000 autres gens et les 5339 malchanceux autistes sont rentrés dans le droit chemin et enrichissent maintenant l’industrie de la propriété culturelle. Hadopi a tout ce qu’il faut pour sonder la totalité de ses proies mais est plus inefficace que le plus mauvais des instituts de sondage : elle a peut-être peur de découvrir qu’elle ne sert à rien ?





<img data-src=" /> Et encore je suis gentil, je me retiens.



edit : Et la pédagogie peut mener vers d’autres voies. <img data-src=" />



Le 11/01/2017 à 21h 46

Salaud de pauvre. <img data-src=" /> Personne ne te force à regarder.

Si le porte monnaie n’est pas extensible à l’infini, sers-t’en: ne regarde pas.



De l’argent, plus d’argent, j’aime bien l’argent. Votre argent est à moi !!<img data-src=" />


choukky Abonné
Le 11/01/2017 à 22h 20

Le premier où j’ais fait mes armes était StrongVpn pendant quelques mois (le prix n’était pas un facteur déterminant) puis je suis allé sur Ananoos parce qu’il entrait dans mes critères (openvpn, localisé à l’éranger, prix) mais on en trouvait facilement une liste longue comme le bras. BlackVpn proposé par Commentaire_supprime me parraît très bien, et comme ils proposent openvpn, j’irais les voir le jour où j’en reprends un.


Le 12/01/2017 à 00h 26

J’ai une question croustillante :

En 2016, J’écrivais que la HADOPI n’avait toujours pas payé les FAI pour l’identification des IP (6 ans d’impayé)



&nbsphttps://tuxicoman.jesuislibre.net/2016/01/hadopi-vole-14-millions-deuros-par-an-…



On en est où ? On augmente volume des IP flashées sans que ca impacte le coût de fonctionnement de la HADOPI?