Roaming toute l'année chez Free Mobile : entre « liens stables » et « utilisation raisonnable »

Une anticipation des règles de l'UE

Roaming toute l’année chez Free Mobile : entre « liens stables » et « utilisation raisonnable »

Roaming toute l'année chez Free Mobile : entre « liens stables » et « utilisation raisonnable »

Ce matin, Free Mobile a annoncé du changement pour son forfait à 19,99 euros : le roaming est valable toute l'année (plutôt que 35 jours par an), avec 5 Go de 3G par mois. Une offre soumise à conditions évidemment, notamment pour éviter les « abus ».

La première chose à savoir, c'est que ce forfait est « réservé aux abonnés résidants ou justifiants de liens stables impliquant une présence fréquente et significative en France métropolitaine ». La notion de « liens stables » n'est pas nouvelle et on la retrouve dans la mise en place de la fin des frais de roaming en Europe qui aura lieu le 15 juin 2017 (voir notre analyse).

Du roaming toute l'année, avec des conditions à respecter

La Commission européenne explique en effet que le « roaming comme à la maison n'est pas destiné à être utilisé de façon permanente » et qu'une « consommation nationale plus élevée ou une présence nationale majoritaire du client en itinérance pendant la période d’observation est considérée comme constituant la preuve d’une utilisation normale et non abusive des services d’itinérance ». 

De son côté, Free Mobile ajoute dans sa fiche d'information standardisée que ses clients doivent rester dans le cadre d'une « utilisation raisonnable des services ». L'opérateur donne deux exemples de situations ne satisfaisant pas à cette définition :

  • Consommation ou présence en roaming majoritaire par rapport à une consommation ou une présence nationale pendant une période d’observation de 4 mois
  • Inactivité prolongée d’une carte SIM, associée à une utilisation en roaming très fréquente, voire exclusive

En cas d'utilisation abusive, Free facturera en hors forfait

Inutile donc d'espérer souscrire à un forfait en France puis partir pour l'utiliser exclusivement à l'étranger. De même pour ceux qui souscrivent à un forfait pour ne l'utiliser que lors d'un déplacement en dehors de l'Hexagone... une solution à laquelle certains ont probablement pensé, notamment avec les promotions du forfait à 2,99 euros par mois.

En cas d'une utilisation jugée comme abusive, « Free Mobile se réserve la possibilité de facturer les communications au tarif en vigueur ». Il n'est par contre pas précisé si, et comment, le client sera informé qu'il n'est pas dans les clous définis par l'opérateur.

Pour rappel, il est actuellement question de 0,057 euro par Mo depuis l'Europe et les DOM, 0,50 euro par Mo depuis le Canada, 0,15 euro par Mo depuis les États-Unis, etc. Tous les tarifs sont disponibles par ici.

Free anticipe la fin des frais de roaming dans l'Union européenne

Free Mobile se prépare donc à la suppression des frais de roaming dans l'Union européenne pour les consommateurs en intégrant les nouvelles règles en la matière. Pour rappel, après des années de bataille entre les institutions européennes, elle sera effective à partir du 15 juin prochain, mais avec certaines limites.

Le nombre de Go disponible en roaming dépend du montant (HT) de votre abonnement et du tarif de gros (HT) que se facturent les opérateurs entre eux qui va baisser progressivement jusqu'en 2022. Dans le cas d'un forfait Free Mobile à 19,99 euros par mois (16,66 euros HT), cela donne 4,32 Go en roaming sans frais par mois, pas très loin donc des 5 Go annoncés ce matin par l'opérateur.

Avec la baisse des tarifs de gros, cette limite passera à 5,55 Go en 2018, 7,40 Go en 2019 et jusqu'à 13,33 Go en 2022. Free Mobile va par contre plus loin que ce que propose l'Union européenne puisqu'il inclut également du roaming toute l'année dans des pays supplémentaires, dont les États-Unis. Une destination courante mais souvent mise de côté par la concurrence hors des forfaits entre 40 et 120 euros.

Dans tous les cas, les annonces des opérateurs sur le roaming devraient se multiplier dans les trois prochains mois, ne serait-ce que pour se mettre en conformité avec les nouvelles règles de la Commission européenne.

Commentaires (70)


du coup, si je saisis bien, cette offre peut être souscrite par un frontalier étranger travaillant en France?


Voila. Mais c’est juste en 3G a l’étranger (cela devrait changer en juin, il n’y a que Free qui fait ça).




Le nombre de Go disponible en roaming dépend du montant (HT) de votre abonnement et du tarif de gros (HT) que se facturent les opérateurs entre eux qui va baisser progressivement jusqu’en 2022. Dans le cas d’un forfait Free Mobile à 19,99 euros par mois (16,66 euros HT), cela donne 4,32 Go en roaming sans frais par mois, pas très loin donc des 5 Go annoncés ce matin par l’opérateur.



Ça veut dire que les opérateurs ne peuvent pas se facturer entre eux si la data est en-dessous de 4.32 Go ? Je n’avais pas compris ça en lisant ça dans une précédente news.


donc on ne peut pas souscrire chez Free juste avant de partir en vacances aux US mais prévoir au moins 4 mois à l’avance…


Et ils font sauter la limite à 3Go de data en France métropolitaine ou pas ?


Si on peut, à condition de ne pas rester 4 mois aux US. Il faut juste une utilisation prépondérante en France sur une période de 4 mois.


Ça c’est uniquement si tu as un vieux téléphone qui ne gère pas la 4G et plusieurs INpactiens ont déjà largement dépassé ces 3 Go l’année dernière sans problème.

La 3G c’est 20 Go si le tél s’est connecté au moins une fois dans sa vie à une antenne 4G.




Inutile donc d’espérer souscrire à un forfait en France puis partir pour l’utiliser exclusivement à l’étranger. De même pour ceux qui souscrivent à un forfait pour ne l’utiliser que lors d’un déplacement en dehors de l’Hexagone… une solution à laquelle certains ont probablement pensé, notamment avec les promotions du forfait à 2,99 euros par mois.

Quel est le problème pour Free ?

Dans tous les cas, on paie l’abonnement. Et dans le cas où on ne l’utilise qu’à l’étranger, on coûte moins à Free en France puisqu’il n’y a alors pas d’utilisation de bande passante.



edit : si c’est imposé par l’UE pour limiter la concurrence entre opérateur de différents pays, auquel cas je trouve ça justifié. Mais ça dépend à l’opérateur de “dénoncer” son client, et je ne vois pas son intérêt (sauf s’il est également opérateur dans les autres pays).


Les opérateurs des autres pays facturent à Free la data qu’on consomme chez eux, non ?








coucou_lo_coucou_paloma a écrit :



Dans tous les cas, on paie l’abonnement. Et dans le cas où on ne l’utilise qu’à l’étranger, on coûte moins à Free en France puisqu’il n’y a alors pas d’utilisation de bande passante.







La BP lui coute plus en roaming qu’en interne.



Si ils se facturent entre eux. C’est pour l’utilisateur que c’est sans frais, au moins jusqu’a 4.32Go.


Oui,

mais aussi bien dans le cas d’une personne qui n’utilise son forfait qu’en roaming que d’une personne qui l’utilise en France et en roaming.


J’ai pas compris cette histoire de pris HT du forfait.

On parle du prix payé tous les mois ou du prix normal ? Je pense aux offres Free ou autres de forfait à 2,99 ou 4,99 au lieu de 19,99


Ah oui ok Free aurait pu bloqué à 4.32 mais non, je vois.


Je suis a 1 km de la frontière Suisse, cette offre ne fonctionnera pas pour moi si j’ai bien compris? Pour Free, la zone Europe ne couvre pas la Suisse, n’est-ce pas? (contrairement à Bouygues avec qui je paie 0,06 cts/Mo).


techniquement, en tant que frontalier, je consomme plus de data à l’étranger qu’en France avec mon abonnement actuel (quand je suis en France, je suis le plus souvent à mon domicile ou dans un endroit où j’ai un accès WiFi)



C’est un peu le comble: je pense qu’avec les règles EU à venir, il va falloir que je me rajoute une tâche automatisée pour télécharger une ISO Debian par semaine en France,histoire d’éviter de me retrouver dans le cas d’une “consommation anormale” à l’étranger <img data-src=" />


La situation est effectivement floue sur les offres promotionnelles et les quadruples offres (TV, fixe, internet, mobile.)


c’est sympa,



désormais je me ferais plus de soucis si je vais en belgique, que ca soit pour téléphoner vers france ou belgique, faire des sms/mms vers france et belgique, ou consulter internet&nbsp;



&nbsp;et ce tout ca&nbsp; que ca soit de France ou Belgique

(je suis à quelques km de la frontière et j’ai de la famille aussi bien en belgique qu’en France)

ce forfait est donc idéal pour moi



merci free<img data-src=" />


merci l’UE plutôt, Free ne fait qu’anticiper les obligations (et va même plus loin) mais les autres vont faire de même (et auraient aussi fait la même chose sans Free… mais probablement moins vite&nbsp;<img data-src=" /> )








coucou_lo_coucou_paloma a écrit :



Dans tous les cas, on paie l’abonnement. Et dans le cas où on ne l’utilise qu’à l’étranger, on coûte moins à Free en France puisqu’il n’y a alors pas d’utilisation de bande passante.







Bien au contraire, on coûte nettement plus cher à free en roaming que sur son propre réseau. Le fait que le roaming devienne “inclus” pour le client ne veut pas dire que les accords inter opérateurs sont gratuits.

Free dépense infiniment moins pour utiliser son propre reseau qu’ils ne payent un autre opérateur pour utiliser son infra.



Free (ou tout autre opérateur) ne gagnerait pas d’argent, (il pourraient même en perdre) avec un forfait utilisé 100% du temps à l’étranger.



Perso je trouve ca assez justifié de ne pas pouvoir souscrire un forfait dans un pays ou l’on ne réside pas régulièrement, sinon tout les “gros” usagers” iraient souscrire un forfait en Pologne ou en Roumanie. Sauf que ce trafic 100% roaming coulerait trés vite les opérateurs polonais, ou les obligerait à augmenter fortement leurs tarifs (donc tout le monde y perds).



Tant qu’il subsistera des différences significatives de niveau de vie entre les pays européens, ce genre de restriction continuera d’être nécessaire









lionnel a écrit :



Bien au contraire, on coûte nettement plus cher à free en roaming que sur son propre réseau.



Je n’ai pas dis le contraire.

Entre :




  • quelqu’un qui consomme 5 Go en France et 5 Go à l’étranger

  • quelqu’un qui consomme 5 Go à l’étranger :

    qui coûte le plus cher ?



Tu consommeras peut être plus à l’étranger, mais si tu passes ta soirée et tes week ends en France, tu passeras au final plus de temps en France. Il me semble en tout cas que le cas du frontalier avait été pris en compte.








cpatou a écrit :



Tu consommeras peut être plus à l’étranger, mais si tu passes ta soirée et tes week ends en France, tu passeras au final plus de temps en France. Il me semble en tout cas que le cas du frontalier avait été pris en compte.





Justement, je ne suis pas sûr, c’est le ‘OU’ qui me fait peur:





situations ne satisfaisant pas à cette définition :




  • Consommation ou présence en roaming majoritaire par rapport à une consommation ou une présence nationale pendant une période d’observation de 4 mois





    Avec une bête logique booléenne, on a la ‘situation ne satisfaisant pas à cette définition’ qui est levée si l’un des deux (consommation {OU inclusif} présence) majoritaire à l’étranger.









djshotam a écrit :



désormais je me ferais plus de soucis si je vais en belgique, que ca soit pour téléphoner vers france ou belgique, faire des sms/mms vers france et belgique, ou consulter internet 



 et ce tout ca  que ca soit de France ou Belgique





Hélas non.

Avec Free, depuis la France :




  • Appel vers mobile Belge (UE) : 0,15€ / minute

  • SMS vers mobile Belge (UE) : 0,19€ / SMS



    Je n’ai jamais compris pourquoi l’UE régule le roaming mais pas les communications internationales depuis le pays “hôte”. Depuis la Belgique avec Proximus vers l’UE, c’est même 0,50€ / SMS et 1,15€ / minute d’appel vers un mobile…



J’ai pensé à ce problème en lisant la news. Puis je me suis dit qu’avec 50 Go de data en France, il n’est peut-être plus utile de basculer en Wi-Fi (configuration qui avait tout son sens avec moins de Go). Dans ce cas, ta consommation en France sera plus importante qu’à l’étranger.








coket a écrit :



du coup, si je saisis bien, cette offre peut être souscrite par un frontalier étranger travaillant en France?





Les offres Free sont réservées aux personnes pouvant prouver une résidence principale en France. Donc à priori peu de frontaliers étrangers pourront satisfaire à cette condition.









fred42 a écrit :



J’ai pensé à ce problème en lisant la news. Puis je me suis dit qu’avec 50 Go de data en France, il n’est peut-être plus utile de basculer en Wi-Fi (configuration qui avait tout son sens avec moins de Go). Dans ce cas, ta consommation en France sera plus importante qu’à l’étranger.





Le WiFi n’a pas pour seul intérêt l’absence de limitation de data ; typiquement chez moi il:




  • permet à ma domotique de savoir que je suis présent,

  • me permet d’avoir accès à certaines ressources du LAN uniquement dispo en vase clos,

  • me permet de consommer moins de batterie,

  • me propose un meilleur débit.



    Bon dans tous les cas … je suis chez Sosh <img data-src=" />









coucou_lo_coucou_paloma a écrit :



Je n’ai pas dis le contraire.

Entre :




  • quelqu’un qui consomme 5 Go en France et 5 Go à l’étranger

  • quelqu’un qui consomme 5 Go à l’étranger :

    qui coûte le plus cher ?







    Sûrement que ni l’un ni l’autre ne sont rentables pour un opérateur . Ce qui est rentable c’est une consommation très majoritairement nationale, et une conso à l’étranger ponctuelle. Ce que font la grande majorité des utilisateurs.



    Heureusement pour Free, le premier cas que tu cites ne représentent qu’une petite minorité, noyée dans la masse des utilisateurs “normaux”. Pas de quoi torpiller la rentabilité d’une offre. Lissé sur plusieurs millions de clients, c’est insignifiant, pas de quoi justifier une restriction et encore moins de revoir le tarif de l’offre.



    Par contre, si tu laisse n’importe qui souscrire, tu va forcément avoir des dizaines voire des centaines de milliers d’abonnements utilisés à 100%en roaming , et là, le surcout deviendra significatif.



    A cela il faut rajouter les appels voix et SMS. Un résident français a en général des attaches en France et reçoit donc des communications provenant de numéros fr, pour lesquels free touche une part (certes c’est devenu trés faible de nos jours).



Bon ben voilà j’ai profité de l’offre de SOSH à 9,99€ #mylife <img data-src=" />


bizarrement toujours pas de nouvelles du roaming japon, alors que les JOs approchent à grand pas :p


Moué, pas très logique non plus :



&nbsp;“En itinérance 3G sur le réseau de l’opérateur partenaire : Débit maximum théorique en réception pouvant atteindre jusqu’à : 5 Mbit/s

(448 kbit/s en émission) du 1er septembre 2016 au 31 décembre 2016 ; 1 Mbit/s (448 kbit/s en émission) pour les années 2017 et

2018; 768 kbit/s (384 kbit/s en émission) pour l’année 2019 ; 384 kbit/s (384 kbit/s en émission) pour l’année 2020. ”



En gros ils vont réduire le débit en itinérance. bravo.


Il s’agit de l’itinérance sur le réseau d’Orange en France ;)


ah ouf, bonne nouvelle. merci :-)








djshotam a écrit :



merci free<img data-src=" />





C’est beau <img data-src=" />









lionnel a écrit :



Bien au contraire, on coûte nettement plus cher à free en roaming que sur son propre réseau.





Source ? Comparaison pour 1mo consommé en roaming vs sur le réseau de Free en France ?



Heu, c’est de la simple logique en fait… pas vraiment besoin de source sauf si tu veux les % exacts…&nbsp;


“De la simple logique” donc pas besoin de source <img data-src=" />

&nbsp;Lionnel annonce que l’on coûte “nettement plus cher à free en roaming que sur son propre réseau”, j’imagine qu’il ne sort pas l’info de son chapeau <img data-src=" />


Les vrais frontaliers comme moi vont déchanter… .

Je bosse à plein temps en Allemagne, et je suis donc sur place 10 à 11 heures par jour.

Si je me contente d’appeler pendant ma pause midi, je passe déja plus d’appels depuis l’étranger que depuis la France, parce qu’en rentrant chez moi le soir, j’ai pas forcément envie ou le temps de téléphoner plus longtemps qu’à ma pause. D’autant que je préfère passer du temps avec ma famille que pendu au tel.

J’ajoute encore, qu’une fois chez moi, j’ai mon tel fixe que j’utilise aussi.

Je ne sais pas si c’est mon cas qui est spécial, mais à part le week end et les congés, je serais donc hors des clous durant toute la semaine… .

Il va y avoir de mauvaises surprises.


Le Canada est inclus par Free alors que ça leur coûte cher (cf les prix hors forfait) et pas dans les obligations de l’UE, c’est très cool.


Il n’y a pas de forfaits équivalents d’opérateurs allemands ?


C’est logique, les opérateurs se revendent la bande passante de manière a couvrir leurs frais, avec une marge en plus (c’est leur métier), du coup il est forcément plus rentable en moyenne pour un opérateur de rester sur son réseau.


En tout cas les DOM ce n’est pas l’Europe et encore moins la France… Mais c’est pas grave y on&nbsp; impose les mêmes directives et loi françaises mais sur les applications des contrats commerciaux…



On devrait faire la même chose tiens, sur toute la France sauf la Bretagne, la Corse et le Pays-Basque… ( tiens pourquoi j’ai proposé ces coin là moi??? <img data-src=" />)



avec Free, tu es aussi bien lotie que la N-Z, l’Australie, les US et le Canada…



LAMENTABLE!!!!!!!!!!!!!



Et d’ailleurs pour info on ne dit plus D.O.M. mais D.R.O.M.



&nbsp;Mais ça, ça passe au dessus de la tête de tout le monde…








5francs a écrit :



Et d’ailleurs pour info on ne dit plus D.O.M. mais D.R.O.M.



Mais ça, ça passe au dessus de la tête de tout le monde…



Je ne te le fais pas dire <img data-src=" />









5francs a écrit :



En tout cas les DOM ce n’est pas l’Europe et encore moins la France…




C’est un bien mauvais tour joué aux frontaliers en tout cas.

Ce forfait est potentiellement une bombe avec un hors forfait qui risque de leur exploser à la figure …

&nbsp;








Parkkatt a écrit :



“De la simple logique” donc pas besoin de source <img data-src=" />

 Lionnel annonce que l’on coûte “nettement plus cher à free en roaming que sur son propre réseau”, j’imagine qu’il ne sort pas l’info de son chapeau <img data-src=" />







C’est une évidence pour qui touche un tout petit peu au domaine des télécom.



Et d’une façon plus pragmatique: un opérateur facture 1Mo de roaming à un autre opérateur en se faisant une marge dessus ; à moins d’avoir une structure de coûts totalement à l’envers (et donc être prêt à faire faillitte dans les 6 mois), il est évident qu’un 1Mo consommé en interne coûte moins cher.



Au passage: un opérateur n’a pas des coûts proportionnels au nombre de Mo réellement consommés sur son réseau propre ; les coûts sont fonction des dépenses d’investissement en infrastructure. Pour faire simple: une infra ne coûte grosso modo pas plus cher si elle est utilisées à 95% ou à 5%.









wagaf a écrit :



Il n’y a pas de forfaits équivalents d’opérateurs allemands ?





(Beaucoup) plus cher et pas de roaming en France.



Ah zut moi qui voulait changer mon forfait Videotron par celui la… j’aurais gagné 50$ca …








DahoodG4 a écrit :



Les vrais frontaliers comme moi vont déchanter… .



 Je bosse à plein temps en Allemagne, et je suis donc sur place 10 à 11 heures par jour.        

Si je me contente d'appeler pendant ma pause midi, je passe déja plus d'appels depuis l'étranger que depuis la France, parce qu'en rentrant chez moi le soir, j'ai pas forcément envie ou le temps de téléphoner plus longtemps qu'à ma pause. D'autant que je préfère passer du temps avec ma famille que pendu au tel.

J'ajoute encore, qu'une fois chez moi, j'ai mon tel fixe que j'utilise aussi.

Je ne sais pas si c'est mon cas qui est spécial, mais à part le week end et les congés, je serais donc hors des clous durant toute la semaine... .

Il va y avoir de mauvaises surprises.










Je suis dans le meme cas, mais au Luxembourg... &nbsp;Free parle de consommation ou présence... en étant 10 heures par jour de la semaine hors de France, ca fait pas la majorité du temps... surtout si on ajoute les week-end... donc a priori, aucun probleme, surtout si c'est évalué sur 4 mois consécutifs.   



Pour la conso, faudra voir… mais ca m’étonnerait qu’ils n’aient pas prévu le cas des frontaliers.



Les commentaires internet et internet mobile sont disjoints… ???

Vous auriez pu noter que les nouvelles CGV incluent les appels et sms illimités d’europe vers europe, et non plus france et pays de localisation, qui reste la règle hors europe.

L’offre RED@20 était pas loin de me faire changer d’opérateur mobile pour mon utilisation. Free a obtenu un sursis avec cette mise à jour, essentiellement réglementaire, aucunement dû à la compétitivité.

Pour la partie FAI, l’offre RED THD@numericable (100Mb) à 15e a eu raison de BBOX@numericable à 40-8=32 euros (100Mb+ligne TV dédiée), qui avait eu raison de free@adsl (1Mb le soir) à… LOL.








Dv a écrit :



Je suis dans le meme cas, mais au Luxembourg…  Free parle de consommation ou présence… en étant 10 heures par jour de la semaine hors de France, ca fait pas la majorité du temps





t’as oublié la pause déjeuner, les bouchons, les barres filtrants ‘anti-terroristes’ il y a quelques mois sur l’A31 (tu sais, ceux que même google maps t’aide à éviter), les trains qui se télescopent quand les cheminots ne sont pas en grève, et même les belges qui restent sur la voie de gauche.



Avec tout ça, on est loin des 10h/jour <img data-src=" />









brazomyna a écrit :



t’as oublié la pause déjeuner, les bouchons, les barres filtrants ‘anti-terroristes’ il y a quelques mois sur l’A31 (tu sais, ceux que même google maps t’aide à éviter), les trains qui se télescopent quand les cheminots ne sont pas en grève, et même les belges qui restent sur la voie de gauche.



Avec tout ça, on est loin des 10h/jour <img data-src=" />





Bah perso je suis en train, a part quand ils s’amusent à se rentrer dedans comme en ce moment, je dépasse rarement les 12h sur place. Et comme à part quelques escapades, le week-end je n’y suis pas non plus, au final ça fait loin de la moitié.



Si je laisse sur mon iPhone la data par défaut sur 4G, est-ce que cela sera considéré comme du hors forfait ?


Si c’est prévu de te facturer ou te couper ta ligne si tu es manifestement plus à l’étranger qu’en France.

&nbsp;


ne serait-ce que pour&nbsp;se mettre en conformité avec les nouvelles règles de la Commission européenne



&nbsp;Il me semble qu’il n’y a pas d’obligations pour les opérateurs du coté retail, seulement du coté des tarifs de gros. Après si les opérateurs ont envie de facturer 15€/Mo la data à l’étranger, ils peuvent. Mais ils peuvent aussi la facturer à 0.005€/Mo.



C’est en ça que Free va agacer ses concurrents, qui auraient probablement bien profité de marges plus importantes pendant quelques mois…


Il y a que moi qui trouve que free à fait un mega com/buzz sur le “qui ne devrait pas plaire au concurrent” pour accoucher d’une souris ?



La fin du Roaming étant prévue par l’Europe, Free prend juste un peu d’avance sur ce point là.

Le Roaming concerne combien d’abonné ? Qui hormis les frontaliers et grand voyageur (commerciaux, …) passe plus de 35j hors de France ? Cela ne simplifie - t - il pas également les nombreux litiges qu’ils peuvent avoir des frontalier (je pense aux facture de 35 000 Euro, car la maison est en france mais se connecteur sur un relai belge) ?



Au final, c’est pour moi surtout un écran de fumée.


Les restrictions sont importantes, mais cela va p’tet obliger Bouygues et consorts à faire évoluer leur forfaits à 45 €/50 € par mois qui disposent des mêmes restrictions…


c est ça l annonce qui tue.

&nbsp;

j aurais préféré une annonce comme la fin de l itinérance sur Orange


je cherche un abonnement 10 Go SANS roaming,SANS appel en tunisie ou en turquie,avec appels illimités en FRANCE,et SMS illimité.

cela existe il a moins de 20€?








legurt a écrit :



je cherche un abonnement 10 Go SANS roaming,SANS appel en tunisie ou en turquie,avec appels illimités en FRANCE,et SMS illimité.

cela existe il a moins de 20€?





Il y a régulièrement des offres, chez sosh, red et consors. A ce prix tu as appels sms illimités et 10go à 20go de data, sans engagement.

Certaines offres ont une durée limitée (genre un an) mais d’autres (moins souvent) sont ‘à vie’.



Edith: c’est le cas chez red de sfr en ce moment:https://www.red-by-sfr.fr/forfaits-mobiles/forfait-4G-1Go-sans-engagement/?awc=7…









Xire a écrit :



donc on ne peut pas souscrire chez Free juste avant de partir en vacances aux US mais prévoir au moins 4 mois à l’avance…





La news dit : “Consommation ou présence en roaming majoritaire par rapport à une consommation ou une présence nationale pendant une période d’observation de 4 mois”

Donc si tu prends tes 5 semaines de cp, il te reste encore 11 semaines avec une utilisation normale pour “compenser”. <img data-src=" />









jimmy_36 a écrit :



Si c’est prévu de te facturer ou te couper ta ligne si tu es manifestement plus à l’étranger qu’en France.

&nbsp;





Tout tiens dans le “manifestement”… &nbsp;le cas particulier des frontaliers avaient été discuté et pris en compte par les instances européennes, Free ne peut pas les ignorer.



apparemment si



http://img.bfmtv.com/c/806/462/cb0966/f669d2e1dbc613b3d1a99f4b81.jpeg



(enfin j’espère&nbsp; on peut toujours rêver <img data-src=" />)


Si je comprends bien, les frontaliers ne pourront pas en profiter car trop presents dans un autre pays durant la journee. Les frontaliers externes (allemands, belges, espagnols etc.) non plus car n’ayant pas d’adresse en france.



Les mecs comme moi a plein temps a l’etranger c’est meme pas la peine d’y penser a cause des 4 mois, de la consommation nationale superieure etc.

Et j’irais meme plus loin en disant qu’avant on avait au moins droit a 35j a l’etranger sans conditions.



Enfin, l’ecrasante majorite de ceux qui vivent et travaillent en france mais qui partent a l’etranger ne partaient pas de toute maniere + de 5 semaines (35j) par an.



C’est moi ou cette annonce pompeuse est une pure arnaque ? La seule consequence que j’y vois c’est une regression des possibilites.








Carpette a écrit :



Si je comprends bien, les frontaliers ne pourront pas en profiter car trop presents dans un autre pays durant la journee. Les frontaliers externes (allemands, belges, espagnols etc.) non plus car n’ayant pas d’adresse en france.







Les règles, brutes, issues de l’UE: End of roaming charges for travellers in the EU in 2017





Individual abuse by customers. “Roam like at home” is designed for travellers. Operators can check usage patterns to avoid abuse based on the above-mentioned indicators. In order to determine that the user might be abusively or anomalously using “Roam Like at Home”, the operator would have to show that over a period of time of at least four months. If a customer spends more than two months abroad out of four months, and if the customer has consumed more abroad than at home over this time, operators will send an alert to that customer. Once the alert is received, the customer will have two weeks to clarify the situation. If the user continues to remain abroad, operators will be able to apply small surcharges equivalent to wholesale roaming caps.





Dit autrement, il faut avoir une présence majoritaire ET une consommation majoritaire à l’étranger pour déclencher la procédure (= une alerte est envoyée au client qui a deux semaines pour clarifier la situation, et se verra facture s’il continue de rester à l’étranger).



Comme évoqué précédemment, le frontalier passe - en moyenne sur 4 mois - moins de 12h par jour à l’étranger (si on compte les nuits, week-ends, etc…), donc même en consommant plus à l’étranger qu’à domicile (ce qui est mon cas par exemple), la condition ne pourra pas être levée pour autant.









brazomyna a écrit :



Les règles, brutes, issues de l’UE: End of roaming charges for travellers in the EU in 2017







Dit autrement, il faut avoir une présence majoritaire ET une consommation majoritaire à l’étranger pour déclencher la procédure (= une alerte est envoyée au client qui a deux semaines pour clarifier la situation, et se verra facture s’il continue de rester à l’étranger).



Comme évoqué précédemment, le frontalier passe - en moyenne sur 4 mois - moins de 12h par jour à l’étranger (si on compte les nuits, week-ends, etc…), donc même en consommant plus à l’étranger qu’à domicile (ce qui est mon cas par exemple), la condition ne pourra pas être levée pour autant.





Ok donc cette annonce est interessante pour les frontaliers francais uniquement (sans la suisse) mais de l’autre cote penalisera ceux qui sont a l’etranger pour longue duree et qui ne pourront plus utiliser leur telephone du tout sans payer un surplus car le quota simple des 35j disparait.

&nbsp;

Ca me laisse franchement perplexe. En tout cas, pas du tout la hauteur de tout ce bruit de la part de free.



Merci pour les liens c’est interessant. Les textes sont a la hauteur des ambitions de l’UE, c’est a dire un peu de changement mais pas trop quand meme.









Carpette a écrit :



ceux qui sont a l’etranger pour longue duree et qui ne pourront plus utiliser leur telephone du tout sans payer un surplus car le quota simple des 35j disparait.





Ben dans le cas de Free, ils pourront au pire l’utiliser 60 jours (2 mois sur une période de 4 mois) contrre 35 avant, avec plus de quantité de DATA. Je vois pas vraiment la régression.



Et on parle de la première annonce d’un opérateur vis à vis de cette évolution ; rien n’empêche les autres opérateurs de proposer d’autres possibiltiés. Sosh propose bien du roaming 365j/an depuis des lustres par exemple (c’est mon forfait actuel en tant que frontalier).

 



Ca me laisse franchement perplexe. En tout cas, pas du tout la hauteur de tout ce bruit de la part de free.



Free a fait une petite phrase en marge d’un meeting ; le bruit c’est pas free, c’est les articles putaclics de certains sites web qu’il serait de bon ton de ne plus trop suivre si ça ne te convient pas. <img data-src=" />





Les textes sont a la hauteur des ambitions de l’UE, c’est a dire un peu de changement mais pas trop quand meme.



Les textes sont à la hauteur d’une UE qui prend en compte kes disparités de 27 pays: elle montre toute sa capacité à trouver le meilleur compromis. Et c’est une excellente chose, n’en déplaise au jusqu’au-boutistes incapables de comprendre que leur point de vue n’est ni unique ni prépondérant.









brazomyna a écrit :



Ben dans le cas de Free, ils pourront au pire l’utiliser 60 jours (2 mois sur une période de 4 mois) contrre 35 avant, avec plus de quantité de DATA. Je vois pas vraiment la régression.



D’apres ce que je comprends des conditions de free, je peux avoir tort, on peut l’utiliser sur 60 jours si les 60 jours restants sont fait en france. Ce qui n’est donc pas possible dans des situations telles que semestre/travail a l’etranger pour 6 mois par ex.

Ce qui est donc une regression par rapport aux 35jours qui etaient inconditionnels.

&nbsp;



&nbsp;&nbsp; Les textes sont à la hauteur d’une UE qui prend en compte kes disparités de 27 pays: elle montre toute sa capacité à trouver le meilleur compromis. Et c’est une excellente chose, n’en déplaise au jusqu’au-boutistes incapables de comprendre que leur point de vue n’est ni unique ni prépondérant.



L’europe ne se dirige pas avec des compromis. Il faut etre honnete a un moment et reconnaitre que le fric englouti, la monnaie unique et le pouvoir delegue produit des resultats insignifiants voire contre-productifs.

Les partis anti-UE n’emergeraient pas partout sinon.









Carpette a écrit :



D’apres ce que je comprends des conditions de free, je peux avoir tort, on peut l’utiliser sur 60 jours si les 60 jours restants sont fait en france. Ce qui n’est donc pas possible dans des situations telles que semestre/travail a l’etranger pour 6 mois par ex.

Ce qui est donc une regression par rapport aux 35jours qui etaient inconditionnels. [/Quote]

ou alors tu prends le principe dans l’autre sens: pour les 60 premiers jours à l’étranger, tu restes dans les clous vu que les 60 jours avant ton départ tu étais en France.



D’autre part, on parle de cas où une procédure de ‘mise sur surveillance’ de le ligne serait engagée, donc ça va sans doute même pas forcément logger dès le premier jour passé à l’étranger.



amha, ce genre de cas sera admis dans les faits ; ce genre de restriction étant avant tout là pour blinder les cas de fraude avérée.



[quote]L’europe ne se dirige pas avec des compromis. Il faut etre honnete a un moment et reconnaitre que le fric englouti, la monnaie unique et le pouvoir delegue produit des resultats insignifiants voire contre-productifs.





Je t’encourage à aller bosser dans (ou pour ou en relation avec) une institution européenne pour te rendre compte par toi-même, au delà des ‘on dit’, de ce qui est fait par l’Europe, et de comment les choses sont (bien) gérées. Ensuite on en reparlera.



Mais tu as raison, renversons la table, ça semble tellement simple sur le papier. On verra bien comment va se comporter l’économie nationale d’un pays, fusse-t-il de 70millions d’habitants face aux autres, et comment il va pouvoir imposer ses désideratas face à des pays qui ont 200 millions voir un milliard d’habitants.



Pour info: demain on sort de l’euro, après demain la dette de la France pèsera 5x plus qu’aujourd’hui, rien qu’à cause des taux d’intérêts qui grimperont en flèche face au risque accru d’une monnaie nationale comparée à l’actuelle monnaie de la première zone économique mondiale (eh oui). Avec une centaine de milliards de coûts annuels supplémentaires des emprunts, nul doute que ça va te laisser une super belle marge de manoeuvre pour financer plein de trucs super pour ta petite économie franchouillarde et leurs gentils habitants.



La vérité c’est qu’il faudrait au contraire beaucoup plus d’Europe, plutôt que pas d’Europe. Et une Europe plus intégrée, fédérale, et avec un vrai pouvoir politique au delà de son simple rôle de gestionnaire/bureaucratique/à la merci des altermoiements des politiques nationales changeantes et sans la moindre vision communautaire.



En tant que citoyen je ne suis pas non plus un trou de balle de base. Je vois les ressources allouees a cette institution et les resultats produits (au moins a court/moyen terme). Il n’y a pas de defense europeenne, pas de vision europeenne, pas de diplomatie europeenne etc.



Les interets sont completement contradicatoires en termes militaires (la pologne et les pays de l’est veulent plus d’OTAN et les pays de l’ouest ne veulent pas contribuer), economiques (le sud veut exporter donc une monnaie basse et le nord importer donc une monnaie haute), demographique (l’allemagne va devenir une maison de retraite alors que la france a une jeunesse a caser), fiscaux (certains pays taxent a fond car un bon service public, tandis que d’autres sont plus light).



D’apres ton raisonnement en terme de population la suisse est foutue. A partir de combien de mecs on pese face aux “autres” ? La russie avec 150 million ca passe ou ca doit rentrer dans l’UE ? L’argument de la taille est historiquement un faux argument sinon la chine aurait etre maitre du monde depuis fort longtemps.



Je suis bien d’accord a propos de la dette mais croire que l’euro va te sauver est une erreur bien naive. Tout ce que sait faire la BCE c’est imprimer de la monnaie car bien trop peur de toucher aux taux qui sont a 0. C’est economiquement aberrant car ca tue l’investissement productif.

Les grecs vont mieux avec l’euro ? Non, pour gagner du temps ils ont vendu toutes leurs industries sous pression de la troika. Maintenant ils sont morts, ils n’ont plus rien pour se relever.



Enfin, je pense que tu souleves le vrai probleme dans ton dernier paragraphe. Le constat c’est que l’UE est dans l’etat actuel un systeme divergent. La preuve en est que dans tous les gros pays europeens, les partis anti-UE montent tandis que les partis UEphiles evitent de le revendiquer au maximum.

La question europenne est avant tout philosophique et devra etre demandee a TOUS les europeens. Soit on fonctionne comme on a fait depuis l’apres guerre avec un marche unique soit passe a une integration totale et les pays perdent leur souverainete au profit d’un executif europeen.








brazomyna a écrit :



La vérité c’est qu’il faudrait au contraire beaucoup plus d’Europe, plutôt que pas d’Europe. Et une Europe plus intégrée, fédérale, et avec un vrai pouvoir politique au delà de son simple rôle de gestionnaire/bureaucratique/à la merci des altermoiements des politiques nationales changeantes et sans la moindre vision communautaire.





+1



Fermer