Le volet numérique du programme EELV pour la présidentielle

Le volet numérique du programme EELV pour la présidentielle

L'e-Vert sera-t-il doux ?

Avatar de l'auteur
Marc Rees

Publié dans

Droit

24/09/2021
64

Le volet numérique du programme EELV pour la présidentielle

« Vivant. Projet pour une République écologique ». Voilà l’intitulé du programme d’Europe Écologie les Verts  (EELV) pour la présidentielle. Un programme fort de plusieurs propositions sur le numérique. Tour d’horizon, à la veille du début du second tour des primaires. 

Yannick Jadot (27,70 %) et Sandrine Rousseau (25,14 %) ont été les deux finalistes du premier tour des élections du groupe. Le second tour de la primaire sera organisé entre le samedi 25 et le mardi 28 septembre. Celle ou celui qui l’emportera représentera les EELV aux présidentielles de 2022, pour y porter le programme interne.

Le volet numérique est parfois réduit à la plus simple expression lorsque le groupe promet de développer « le numérique à l’hôpital », sans plus de précision. Autre vague promesse : lutter contre la fracture numérique, en créant une « garantie de service public universelle », avec « des observatoires citoyens de la qualité du service public rassembleront usager.es, agents publics, élu.es, pour identifier les réussites et difficultés et co-construire les améliorations ».

Les plateformes

Sur les plateformes, les mots se font plus précis avec notamment un volet relatif au droit du travail. « Nous sommes entrés dans une période de profondes mutations du travail, marquées par la croissance de l’économie et des plateformes numériques, par les évolutions technologiques ou le développement du télétravail accéléré par la pandémie de la Covid-19 ».

Pour lutter contre l’ubérisation, EELV veut favoriser « le développement des plateformes coopératives d’activité et d’emploi (CAE) ». L’enjeu ? « Sécuriser les nouveaux travailleurs du numérique, tout en encourageant les investisseurs et les collectivités locales à investir dans ces plateformes coopératives ».

À cette fin, elle promet de créer une « une autorité de contrôle des algorithmes qui portera une attention particulière à la transparence sur le fonctionnement des algorithmes des plateformes numériques ». Sachant que le Digital Services Act prévoit justement d’imposer « la transparence des systèmes de recommandation et choix des utilisateurs pour l’accès à l’information », du moins pour les très grandes plateformes, avec des clés de régulation qui devraient être confiées au Conseil supérieur de l’audiovisuel, à l’instar de ce que prévoit la prétranscription du texte dans le cadre de la loi Séparatisme.

Autre promesse, « nous requalifierons les travailleurs des plateformes en ligne en salarié.es » expose le groupe, inscrivant en dur dans un futur texte ce qui a déjà été consacré par la jurisprudence à la Cour de cassation.

Fiscalité du reconditionné

Sur le volet fiscal, une TVA à taux ultra réduit sera instaurée pour « rendre plus accessibles les produits les plus vertueux climatiquement et au contraire pénaliser ceux qui le sont le moins ». À supposer que la mesure soit conforme au droit européen, cela concernerait « les produits locaux, bio, bons pour la santé et l’environnement ou essentiels ».

Inversement, ceux « dont les modalités et conditions de fabrication, les usages, la consommation énergétique, l'obsolescence, la pollution qu’ils génèrent ne sont acceptables ni pour les personnes ni pour l’environnement » seraient lestés d’un taux plus élevé.

Éducation : au revoir ParcourSup

Leur programme présidentiel veut également mener « un plan pour que les plateformes et outils numériques utilisés par l’éducation nationale et agricole répondent à des critères d’accessibilité et de sobriété précis ».

Ce plan passerait par la généralisation de « l’usage de l’open data (données ouvertes) et des logiciels libres et publics pour garantir la transparence et la sécurité des données ».

Parcoursup ? Supprimé. Au lieu et place, « les dispositifs d'affectation après la troisième et la terminale devront être soumis au contrôle d'une autorité indépendante et répondre à de nouveaux critères de transparence et de prévention des biais qu’ils peuvent engendrer »

Pas d’écran à l’école avant six ans

EELV assure aussi que « de nombreuses études démontrent la nocivité des écrans récréatifs sur le développement de l’enfant ». L’enseignement du numérique à l’école distillera donc quelques bons conseils : « pas d’écran à l’école avant six ans, un temps limité en fonction de l’âge jusqu’au lycée, et une formation des élèves, des enseignant.es et des familles à la sobriété et aux risques des écrans et du numérique ».

Parallèlement, « l’école joue un rôle central afin de promouvoir chez les élèves un usage réfléchi, limité et contrôlé de leurs différentes activités numériques actuelles et futures, au-delà de la seule utilisation récréative. L’école ne peut se tenir à l’écart de ces évolutions. En apprenant à accéder, trier et sélectionner l’information, l’école permet à l’élève de s’insérer dans les évolutions futures du monde et d’apprendre dans un cadre social construit, liant présentiel et enseignement à distance ».

Au passage, la publicité télévisée à destination des enfants sera tout simplement interdite.

Une plateforme libre sur la recherche scientifique

Un plan de lutte contre « l’illectronisme » sera lancé afin de « réduire les inégalités sociales et territoriales face au numérique, contre la culture des fakenews et des violences numériques, à destination des scolaires, mais aussi par des campagnes auprès du grand public ».

Sur la recherche scientifique, le programme milite pour la mise en place d’une plateforme numérique libre, dans l’espoir de « régler l'abus de position dominante des entreprises privées de publication scientifique, qui recourent au bénévolat des chercheurs pour la relecture, mais aussi la vente en ligne des articles qui eux-mêmes ont été en très grosse partie financés par des subventions publiques ». Pour EELV, en effet, l’État doit « obtenir les droits de lecture gratuitement sur ces articles qu'il a lui-même financés ».

La culture face aux géants du numérique

« La culture est essentielle », insiste le groupe. « Elle nous a manqué quand nous avons été privés de partage collectif. Pendant le premier confinement, elle s’est réduite à un accès en ligne, interrogeant le modèle des géants privés du numérique (GAFAM) »

Pour le cinéma, « l'intégration des plateformes SVOD dans cet écosystème doit être accompagnée par le législateur pour garantir un véritable soutien aux productions indépendantes excluant les filiales de production de ces mêmes plateformes du dispositif ». Ainsi, les plateformes seraient appelées à contribuer par des taxes au cinéma français et européen (via la directive SMA), mais seraient exclues des soutiens aux productions indépendantes. Ce n’est pas tout : « le rachat de sociétés de production par les plateformes doit être fortement contrôlé. Les plateformes doivent également fournir une information transparente sur l’audimat ».

Sur le terrain des médias et de l’information, le groupe entend soutenir « un service public indépendant pour éviter la concentration de médias entre les mains de quelques puissants ». Ce soutien passera par le maintien de la redevance audiovisuelle, et ce afin de « garantir un service public fort ».

Dans le même temps, les télévisions associatives profiteront d’un fonds financé par le déplafonnement de la taxe sur la publicité audiovisuelle, laquelle aura donc disparu des émissions pour les plus jeunes. Le programme entend aussi faire voter « une loi Evin pour le climat, soit l'interdiction de publicités pour les produits climaticides ». Les publicités sous forme de bâches géantes, écrans vidéos et affichages seront « réduites » et « chacun.e devra consentir explicitement au démarchage téléphonique »

Autre soutien programmé : « accompagner la transition vers la radio numérique terrestre », au profit de « choix technologiques en adéquation avec les territoires [...] pour offrir aux auditeurs de tous les territoires un choix de radios en qualité numérique ».

Culture et bulle algorithmique

Retour sur le terrain des plateformes : EELV veut crever la bulle algorithmique, où les plateformes de streaming « proposent de nouveaux contenus à partir des consultations antérieures, de leur catalogue et des accords avec leurs partenaires ». Un tel modèle, juge le parti des Verts, « influe négativement sur le pluralisme de l'information et la diversité culturelle ».

Face à cet abcès, il exige « plus de transparence » sur ces algorithmes, outre « des dispositifs pour permettre des utilisations autonomes et des découvertes aléatoires ».

Réduire l’impact environnemental du numérique

Si EELV milite pour « une couverture numérique de l'intégralité du territoire », il y aura un moratoire sur les chantiers en cours et autres projets d’implantation de plateformes logistiques sur le territoire français.

« Nous mènerons une mission d’étude sur les impacts du stockage de données informatiques sur le climat, l’environnement et l’accès aux ressources naturelles et énergétiques. Aucune nouvelle implantation de centre de stockage de données (datacenter) ne sera autorisée en France avant que ne soient publiés et validés les résultats de cette étude ».

Les industriels du secteur devront donner une information « précise sur la consommation énergétique, les matériaux, les modes de gestion des centres de données qui devra être affichée sur les objets (téléphones, ordinateurs…), mais aussi sur les sites par la généralisation des méthodologies de mesures d’impact environnemental basées sur l’analyse de cycle de vie (ACV) et pas seulement sur la consommation énergétique ».

Une taxe sur le trafic Internet, un contrôle communal des antennes

Alors que les services au public ferment dans les villages, EELV plaide aussi pour « une contribution sur le trafic internet, pour financer partout des maisons des services publics mutualisées, avec du personnel formé et assermenté pour accompagner les usager.es qui le souhaitent dans leurs démarches administratives ».

Les collectivités locales retrouveront une pleine et entière « capacité de contrôle de déploiement des réseaux numériques, en particulier les implantations d’antennes relais », avec l’exigence d’un vote conforme du conseil municipal pour toute nouvelle implantation.

Un plan d’approvisionnement durable en terres et métaux rares sera lancé, avec limitation de l’obsolescence programmée et les besoins matériels, tout « en investissant dans la récupération des matériaux et dans le réemploi et recyclage ».

« Capitalisme de surveillance »

Toujours dans cette imposante brouette des promesses, le groupe compte interdire la modération par filtres automatisés, au motif que ces outils « ne peuvent pas garantir la protection des utilisateurs ».

La reconnaissance faciale dans l’espace public subira, non une interdiction, mais un moratoire de deux ans. Cette suspension aura pour objet « d’ouvrir une large expertise et un débat démocratique digne de ce nom pour évaluer des dispositifs aussi problématiques en termes de liberté individuelle et de respect de la vie privée ».

Contre la haine en ligne, EELV pense que le meilleur moyen est de mettre en place à l’échelle européenne une procédure de résolution des conflits, prise en main par une « autorité administrative et judiciaire indépendante ».

Les internautes pourront donc la saisir en cas de contentieux. « Nous veillerons à ce que les contenus et les mécanismes de recours soient disponibles sur toutes les plateformes. Cela introduira une sécurité juridique et augmentera la responsabilité des fournisseurs de services envers leurs utilisateurs ». Comment ?

Une loi de « démantèlement des GAFAM »

Google, Facebook et les autres géants doivent aussi s’attendre à une « une loi nationale et européenne de démantèlement des GAFAM ». Au menu, de nouvelles normes européennes antitrust « et pour organiser un débat européen autour de l’émergence d’un écosystème numérique diversifié et déconcentré ».

Autre promesse, dont on n’a pas encore les détails concrets : « relocaliser le traitement des données au plus proche de leur lieu de production par l’adoption d’une gouvernance collégiale des câbles internet mondiaux et continentaux par des instances multilatérales, en privilégiant la coopération des nations aux intérêts privés ».

Le libre, un bien commun

EELV entend enfin soutenir un service public du numérique et le logiciel libre, « un bien commun, open source et de préférence autogéré, [qui] permet de rendre le contrôle aux utilisateurs et institutions, et la nécessaire souveraineté de l'État vis-à-vis de ses outils ainsi qu'une approche décentralisée ».

L'État et les collectivités devront progressivement migrer vers ces licences. EELV demande un « usage systématique des logiciels et systèmes d'exploitation libres » outre l’utilisation de « services en ligne et réseaux sociaux libres, éthiques et décentralisés »

Cette migration passera tout autant par l’éducation où « l'ensemble des établissements scolaires et de formation utiliseront et formeront leurs apprenant.es à l'usage du numérique et des logiciels et systèmes d'exploitation libres ».

64

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Les plateformes

Fiscalité du reconditionné

Éducation : au revoir ParcourSup

Pas d’écran à l’école avant six ans

Une plateforme libre sur la recherche scientifique

La culture face aux géants du numérique

Culture et bulle algorithmique

Réduire l’impact environnemental du numérique

Une taxe sur le trafic Internet, un contrôle communal des antennes

« Capitalisme de surveillance »

Une loi de « démantèlement des GAFAM »

Le libre, un bien commun

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (64)


darkweizer Abonné
Le 24/09/2021 à 15h 02

Le sous-titre :yes: :dix:


Le 24/09/2021 à 15h 03

Globalement des idées intéressantes je trouve, bien que non-essentielles pour certaines (exemple : “percer” la bulle algorithmique) ; cependant, à voir ce qui est réaliste et réalisable… Cela donne même l’impression qu’il manque de grands enjeux dans leur programme.



De plus, je ne suis pas convaincu que le “libre” soit la solution absolue, tout comme les GAFAM ne sont pas le mal absolu.


Le 24/09/2021 à 15h 24

Culture et bulle algorithmique




Ils veulent dire que les anti nucléaires ne baigneront plus dans un océan de désinformation sur le sujet ? Mais comment fera EELV pour se faire élire avec cette mesure ?! :D


Le 24/09/2021 à 16h 44

Tu voulais dire piscine… mais je te concède que les hélices en surface c’est au large. #nspp



Le libre et l’open source poussent aussi sur des arbres coupés. Genre poteau fibre.


SebGF Abonné
Le 24/09/2021 à 15h 59

Le point sur la fiscalité et les taux de TVA en fonction du local et compagnie me paraît complètement délirant et inapplicable.



Parce que ça veut dire qu’il va falloir définir légalement toutes les catégories pour un même produit qui vont devoir subir un taux de TVA en dent de scie. Par ailleurs, quelle est la définition légale d’un “produit local” ? Si j’achète un produit venant d’une région voisine dont je suis frontalier est-ce un produit local ou non ?



Loi nationale et européenne de démantèlement des “GAFAM”, ils rêvent.




EELV demande un « usage systématique des logiciels et systèmes d’exploitation libres » outre l’utilisation de « services en ligne et réseaux sociaux libres, éthiques et décentralisés »




Ce point est intéressant, mais pour moi c’est surtout leur développement et financement qu’il faut garantir si les collectivités et l’Etat décident de prioriser ces produits. On a rien sans rien, l’open source et le libre ne poussent pas dans les arbres.


Le 24/09/2021 à 16h 09

Pour un mouvement qui fera au mieux 6% en avril prochain, ils feraient mieux de revoir leurs fondementaux.



Le libre obligatoire ? Et la liberté de choisir son OS et sa logithèque alors ?



Lutter contre la haine en ligne avec une autorité administrative et judiciaire… Y a pas comme une confusion entre deux pouvoirs : le judiciaire et l’administratif qui est - sauf erreur de ma part - dépendant de l’exécutif ?



Sinon, ce sera un truc à la Hadopi avec les résultats qu’on connait.



Pas d’écran avant 6 ans à l’école ? Et la vie privée, il l’oublie ? Décidément, on peut se demander s’ils n’ont pas abusé de la plante qui fait rire quand on la sèche et qu’on la fume.



Le programme n’est bon qu’à une chose : imprimé, on peut se torcher le fondement avec :)


Le 24/09/2021 à 16h 56

fredbezies a dit:



Le libre obligatoire ? Et la liberté de choisir son OS et sa logithèque alors ?




Ce n’est que pour les services publics, donc je ne vois pas où est le problème…



Pour le reste, il ne faut pas s’inquiéter, aucune chance de voir la gauche au second tour, ni d’ailleurs des électeurs de gauche au premier car ils seront trop occupés à tergiverser pour savoir s’ils doivent s’abaisser à voter ou pas.



Mon prognostique: 2022 sera une année où il y aura beaucoup de textes autrefois importants imprimés sur papier doux prédécoupé en rouleau.


Le 24/09/2021 à 17h 54

ragoutoutou a dit:


Ce n’est que pour les services publics, donc je ne vois pas où est le problème…




Ce qui commence par les services publics…




Pour le reste, il ne faut pas s’inquiéter, aucune chance de voir la gauche au second tour, ni d’ailleurs des électeurs de gauche au premier car ils seront trop occupés à tergiverser pour savoir s’ils doivent s’abaisser à voter ou pas.




EELV de gauche ? J’aurai plutôt dit de “goche”, celle qui s’accoquine avec les baizuos.




Mon prognostique: 2022 sera une année où il y aura beaucoup de textes autrefois importants imprimés sur papier doux prédécoupé en rouleau.




Comme il y a 5 ans :)


Le 24/09/2021 à 18h 29

fredbezies a dit:


Ce qui commence par les services publics…




ben si ils arrivaient déjà à faire les services publics, ce serait déjà pas mal. En tout cas, pour les services publics, pas besoin d’invoquer la liberté individuelle.




EELV de gauche ? J’aurai plutôt dit de “goche”, celle qui s’accoquine avec les baizuos.




Ca dépend de qui chez EELV, effectivement, mais bon, il y en a qui clament encore plus être à gauche et qui le sont encore moins… reste que de toutes façons, des communistes à LAREM, presque tous ceux qui se disent de gauche sont juste là pour donner l’illusion d’une diversité politique qui n’existe pas/plus …




Comme il y a 5 ans :)




Oui mais il y a du suspens pour savoir quelle extrême droite va gagner.


Spike Abonné
Le 24/09/2021 à 20h 47

« chacun.e devra consentir explicitement au démarchage téléphonique »




:non:



Plus ça va, plus ils virent communistes, un penchant :chinois: peut être


ImpactID Abonné
Le 24/09/2021 à 21h 35

Les commentaires sont généralement très pertinents sur NI, mais dès qu’on aborde la politique , on en revient aux discussions de comptoir comme sur tous les autres sites. Dommage.



En tout cas, merci à l’auteur pour la synthèse.
Sur le fond c’est une grande liste à la Prévert, dont certaines dispositions me paraissent peu réalistes voire souhaitables. Mais il y a une vision qui va un peu plus loin que les platitudes habituelles des programmes.
J’aurais aimé en savoir plus sur les éventuelles divergences entre les deux finalistes des primaires.


Galdor Lex Abonné
Le 25/09/2021 à 01h 53

+1


Le 25/09/2021 à 00h 44

L’écologie oui mais pas à n’importe quelle prix.



Si on ajoute une taxe, c’est non. Quelle qu’elle soit !
TVA à taux réduit pour certains produits. Non merci disparition totale de la TVA !



Pas d’écrans à l’école avant 6 ans. C’est un faux problème. il faut surtout ré-apprendre à lire, écrire et compter. Le reste est superflu. On commencera à faire autre chose à partir du CM1
Pas d’histoire, géo ou autre avant d’avoir totalement assimilé la langue Française.
Les gamins auront bien le temps de découvrir les dinosaures, les chevaliers, les rois et les guerres.
Et sinon les parents ont parfaitement le droit d’instruire leurs enfants sans attendre que le prof le fasse.



Après j’ai du mal. Utilisant Linux mais détestant au possible les logiciels libre type GIMP et Libre Office qui sont bien plus compliqués qu’un Photoshop ou Microsoft Office.
A l’école, on doit apprendre à utiliser les mêmes logiciels qu’en entreprise sinon çà sert à rien.
Je me souviens d’un jeune qui a appris sur des serveurs UNIX et au boulot c’était 100% Microsoft Server. Bah du coup il comprenait pas grand chose. (L’inverse est vrai aussi => formé microsoft et intervenir sur du 100% Unix ou Linux)



Et pour réussir un projet d’envergure pour la France :
Il faut construire des centrales nucléaires et revendre l’énergie supplémentaire.
Arrêter de défendre la grenouille à point bleu (ou autres espèces qui se trouve sur le terrain à batir)
Arrêter de manger des graines et se remettre au steak saignant (interdire les VEGANS)
Me rendre les produits chimiques type roundup pour avoir de belles allées et également le nettoyant gazon. En 1 an, mon gazon c’est un carnage.
J’ai bien d’autres idées mais je ne voudrais pas spoiler… MDR :bravo:



Je ne dis évidemment pas merci aux écolos :incline:


Le 25/09/2021 à 12h 19

Là, c’est plus à la dynamite que tu pêches, mais à la bombe H



:D


vizir67 Abonné
Le 26/09/2021 à 09h 04

Arrêter de manger des graines, et de se remettre au steak saignant
(interdire les VÉGANS)
Me rendre les produits chimiques type ‘Roundup”
pour avoir de belles allées



heu…



≠ et moi qui pensai, naïvement, qu’on vivait en Démocratie ?
j’ai, sûrement, loupé un truc !
(breaknews) :eeek2:


yvan Abonné
Le 27/09/2021 à 13h 50

Un sacré tas d’absurdités de “je sais tout”.
La génération de hackers actuelles experte tech de niveau mondial dans les ESN n’a jamais fait d’informatique à l’école (ou alors vaguement du basic sous TO7) en fin de primaire, une heure ou deux par mois… Il ne faut pas tout confondre, l’école n’apprend pas un métier mais un socle de fondamentaux, on peut apprendre l’info quasi de zéro passé le bac et être très bon.



Le temps d’écran est directement lié à l’échec scolaire, à l’absence de cerveau disponible chez l’enfant.
Les centrales nucléaires ne changent rien aux pb actuels puisqu’il y a moins de gisement de carburant de fission que de pétrole/gaz à Kw consommés équivalents… personne à part les allemands n’achèterait durablement notre électricité mais ferait plutôt construire une centrale chez soi sinon, nos voisins ne sont pas de mauvais gestionnaires.
Sauver les équilibres biologiques des sols et les protéger de l’érosion en limitant les toxiques dedans est ce qui nous permettra de bouffer quand le phosphate se fera rare http://www.fao.org/3/y5053f/y5053f06.htm et à ce niveau il n’y a pas que le roundup qui pose souci.
La viande est probablement l’aliment le plus problématique et économiquement (importation massive de protéine végétale) et en termes de pollution (CO2, Eau…), encore un toxico du steak paré à mentir jusqu’au bout pour son plaisir égoiste… ça cadre relativement bien avec le reste du commentaire et ses magnifiques décharges d’idéologie :D


Le 25/09/2021 à 05h 26

Nicky5 a dit:


:non:



Plus ça va, plus ils virent communistes, un penchant :chinois: peut être




C’est vrai… Pourquoi demander aux personnes si elles veulent être emmerdées pour se faire vendre des vérandas à sept heures du soir ? :)


Ami-Kuns Abonné
Le 25/09/2021 à 07h 47

En ce moment, c’est des formations ou de fournisseurs d’énergie qu’ils essaie de me vendre.
EDF, et peut être un poil chère, même j’aime bien le service correct qu’ils font.
Pour les formations, préfère gérer cela personnellement.


SebGF Abonné
Le 25/09/2021 à 08h 09

wackyseb a dit:


Si on ajoute une taxe, c’est non. Quelle qu’elle soit ! TVA à taux réduit pour certains produits. Non merci disparition totale de la TVA !




La TVA c’est 43% des recettes de l’Etat en 2020, et qui a baissé par rapport à l’estimation du précédent projet de loi finance. Si elle est supprimée, qu’est-ce qui va compenser sa disparition ?


Le 25/09/2021 à 09h 22

wackyseb a dit:


A l’école, on doit apprendre à utiliser les mêmes logiciels qu’en entreprise sinon çà sert à rien.




Et comment faire quand Linux est utilisé dans un domaine et MS dans l’autre et OSX dans ce qu’il reste ? Genre mon gosse fait un bac S (hop Linux ?), ES (hop MS/OSX), L (hop MS/OSX) ?.
L’école (de la primaire jusqu’au lycée) doit former des élèves qui seront capable d’exercer un métier par la suite (via la spécialisation [Université/Ecole]) et des citoyens éduquées et critiques. (C’est la théorie hein :D ). En pratique seulement Linux devrait y être parce qu’il permet la curiosité et démystifie le fonctionnement d’un ordinateur (jugé trop magique par une trop grande par de la population y compris celle ayant poids sur la vie politique & économique du pays). Et entre nous, qu’est-ce qu’un gosse va faire entre son CP et sa terminale qui justifie du Word ou tout autre équivalent Office ? Rien ! Pas de macro, pas de tableaux dynamiques… Ouep, tout ce qu’ils font LibreOffice ou équivalents le fait.
L’argent dégagé en licence pourra se retrouver ailleurs dans l’éducation.



Par contre, arrivé en sup, que MS ou OSX ait leur place me paraît plus légitime selon la proposition que vous faites mais pas avant.


xapon Abonné
Le 25/09/2021 à 10h 29

La seule chose qui m’empêche de voter pour eux, c’est leur intégrisme anti-nucléaire.
Cette position va à l’encontre de la réduction des émission de CO2.


sleid Abonné
Le 25/09/2021 à 15h 48

Sandrine Rousseau, dans un autre domaine elle veut augmenter les carburants de 10 à 15 centimes par an, ceux qui à la campagne vont travailler à 40 ou 50 km sans aucun moyen de transports en commun (hors parfois le covoiturage) vont surement voter pour elle.


Le 25/09/2021 à 16h 00

Ce qui me choque chez eux c’est leur solutions punitives et sans réflexion sur les conséquences.
Exemple, l’on supprime les centrales nucléaires mais en contre partie l’on pousse à avoir des voitures électriques. Et la solution ce sont les panneaux solaires & les éoliennes.
Et le jour où cela arrivera , l’on verra que l’on interdira de charger les voitures le soir.
Solution sans problème pour les inactifs mais le gars qui a besoin de sa voiture pour aller au taf, lui il va en baver. Ils répondront : YAKA déménager



Cela me rappelle le ministre qui avait été questionné par un journaliste qui lui demandait “quelles vont-êtres les conséquences pour l’armée de la suppression du service militaire obligatoire pour les jeunes.
La réponse avait été “je ne sais pas, l’on va voir”


Citan666 Abonné
Le 25/09/2021 à 22h 35

SebGF a dit:


Le point sur la fiscalité et les taux de TVA en fonction du local et compagnie me paraît complètement délirant et inapplicable.




Idem




fredbezies a dit:


Le libre obligatoire ? Et la liberté de choisir son OS et sa logithèque alors ?




Ce serait bien d’apprendre à lire pour de bon au lieu de survoler, ça éviterait les cris d’orfraie pour rien… :fumer:
La volonté d’imposer est pour les entités publiques, et franchement on a pas plus de 30 ans de retard donc ce serait bien si ça voit enfin le jour.
Licences libres + publication systématique du code source = on va grave en chier pendant 10 ans mais ça va enfin faire le ménage aussi bien en termes de surcoûts inutiles sur les licences (coucou Microsoft) que sur les gaspillages scandaleux du fait de l’emploi de prestataires incompétents sous la houlette de chefs de projets qui le combinent à l’arrivisme (planning aux fraises, incapacité à anticiper, mais super réactif pour accuser les autres).



Rien que tous les millions de licences à MS (et oui je sais que l’Etat a des réductions de fou), si depuis 20 ans on avait mis ça dans une suite bureautique libre, aujourd’hui on aurait quelque chose de largement aussi bien que MS office (modèles compris), mais sans plus rien payer.




fredbezies a dit:


Pas d’écran avant 6 ans à l’école ? Et la vie privée, il l’oublie ? Décidément, on peut se demander s’ils n’ont pas abusé de la plante qui fait rire quand on la sèche et qu’on la fume.




Pov choupi, t’as peur qu’un bobo écolo vienne toquer à ta porte ? Ce sont d’une part des conseils pour la sphère privée (largement justifiés par ailleurs) libre à chacun de les appliquer ou non, des règles de vie (à priori) au sein des établissements d’autre part, qui permettront peut-être de réduire la distraction des élèves et simplifier la vie des profs (un grand bac sous surveillance le matin, plus efficace que le brouilleur pour diverses raisons).



Effectivement, si tu examines toujours avec autant d’attention les papiers que tu lis, que ce soit le programme de EELV ou un autre, le mieux est effectivement que tu te torches avec.



Je sais que je suis agressif, mais ce genre de réactions épidermiques avec zéro réflexion, c’est un poil usant à force… Y’a numerama ou clubic pour ça. :)


Citan666 Abonné
Le 25/09/2021 à 22h 44

wackyseb a dit:


Pas d’écrans à l’école avant 6 ans. C’est un faux problème. il faut surtout ré-apprendre à lire, écrire et compter. Le reste est superflu. On commencera à faire autre chose à partir du CM1




Tu vas peut-être un peu loin dans le propos mais sur le fond je pense que pas grand monde te cherchera contradiction.
Je ne vois pas cependant en quoi c’est incompatible avec le fait de virer les tablettes/smartphones pour les gamins, et recommander aux parents de faire gaffe.
C’est pas un mythe hein les soucis de développement. Avant 3 ans ça devrait même pas être autorisé. Ensuite ça ne pose pas de problème tant que c’est limité (j’ai plus les chiffres en tête j’ai lu y’a un bail mais c’était genre quelques dizaines de mn consécutives, et pas plus de genre 2-3 heures par jour).
Je dis pas que c’est pire que la télé, note, je sais bien qu’en tant que parent parfois t’as juste pas le choix ou plus la patience et l’écran a un effet hypnotique magique. Mais faut quand même limiter… ^^^^




wackyseb a dit:


Après j’ai du mal. Utilisant Linux mais détestant au possible les logiciels libre type GIMP et Libre Office qui sont bien plus compliqués qu’un Photoshop ou Microsoft Office.




Bah en même temps vu que quasiment personne n’investit dans leur développement, quand tu compares à des éditeurs qui ont bâti un système pour tenir les utilisateurs par les couilles dans un étau d’acier et ont des centaines de millions à leur disposition pour faire évoluer le produit juste ce qu’il faut chaque année…
Est-il judicieux de s’étonner du constat ?




wackyseb a dit:


A l’école, on doit apprendre à utiliser les mêmes logiciels qu’en entreprise sinon çà sert à rien. Je me souviens d’un jeune qui a appris sur des serveurs UNIX et au boulot c’était 100% Microsoft Server. Bah du coup il comprenait pas grand chose. (L’inverse est vrai aussi => formé microsoft et intervenir sur du 100% Unix ou Linux)




Faux problème : on n’apprend pas un LOGICIEL, on apprend des TECHNIQUES et des NOTIONS.
Les biais liés à l’habitude n’ont pas voix au chapitre.
L’idéal est évidemment de présenter différents logiciels pour un même usage.
De ce que j’ai vu, le problème c’est surtout sur la formation en elle-même cela dit. On traîne des générations de gens qui justement n’ont pas appris “le traitement de texte” mais “word”, la “présentation” mais “Powerpoint”.




wackyseb a dit:


Et pour réussir un projet d’envergure pour la France : Il faut construire des centrales nucléaires et revendre l’énergie supplémentaire.




Je te rejoins sur ce point. Bien que je n’aime pas le nucléaire, force est de constater que vu l’urgence dans laquelle on est c’est possiblement une des meilleures approches (je dis possiblement car je n’ai pour l’instant trouvé aucune étude qui prenne réellement en compte TOUT le cycle de vie d’une industrie, nucléaire ou renouvelable - démantèlement compris donc - pour évaluer les impacts économiques et environnementaux).
En tout cas, quoiqu’on fasse en termes de construction immédiate, mettre l’accent sur la recherche me semble assez évident.




wackyseb a dit:


Arrêter de défendre la grenouille à point bleu (ou autres espèces qui se trouve sur le terrain à batir) Arrêter de manger des graines et se remettre au steak saignant (interdire les VEGANS) Me rendre les produits chimiques type roundup pour avoir de belles allées et également le nettoyant gazon. En 1 an, mon gazon c’est un carnage. J’ai bien d’autres idées mais je ne voudrais pas spoiler… MDR :bravo:




Je suppose (j’espère) que tu trolles. :smack:


Citan666 Abonné
Le 25/09/2021 à 22h 53

Jodoigne a dit:


Ce qui me choque chez eux c’est leur solutions punitives et sans réflexion sur les conséquences. Exemple, l’on supprime les centrales nucléaires mais en contre partie l’on pousse à avoir des voitures électriques. Et la solution ce sont les panneaux solaires & les éoliennes. Et le jour où cela arrivera , l’on verra que l’on interdira de charger les voitures le soir. Solution sans problème pour les inactifs mais le gars qui a besoin de sa voiture pour aller au taf, lui il va en baver. Ils répondront : YAKA déménager



Cela me rappelle le ministre qui avait été questionné par un journaliste qui lui demandait “quelles vont-êtres les conséquences pour l’armée de la suppression du service militaire obligatoire pour les jeunes. La réponse avait été “je ne sais pas, l’on va voir”




La voiture électrique est une des plus délicieuses escroqueries intellectuelles de ce 21ème siècle de toute façon, seulement surpassée par les véhicules particuliers autonomes.



Et effectivement j’ai pas envie de voir une France où 80% du parc de véhicules serait full électrique avec un parc d’énergie à 80% intermittent, pardon, renouvelable.



En revanche pourquoi tu dirais qu’on interdirait la recharge le soir ? C’est pas plutôt en début de soirée et en matinée que se fait le pic ?



EDIT: au passage la partie en gras, il me semble bien qu’il y aurait matière à la valider pour à peu près n’importe quel parti… C’est juste un peu moins subtil côté écolo :mdr:




sleid a dit:


Sandrine Rousseau, dans un autre domaine elle veut augmenter les carburants de 10 à 15 centimes par an, ceux qui à la campagne vont travailler à 40 ou 50 km sans aucun moyen de transports en commun (hors parfois le covoiturage) vont surement voter pour elle.




Elle a vécu dans une grotte depuis 5 ans ou… ?
Faut vraiment oser, celle là, après les gilets jaunes… :mdr:
‘Fin bon, c’est la même qui (apparemment) considère que les combats écolos et combats féministes sont totalement indissociables. Perso ça me l’a bien décrédibilisée si ça s’avère vrai…


Le 26/09/2021 à 08h 19

Jodoigne a dit:


Ce qui me choque chez eux c’est leur solutions punitives et sans réflexion sur les conséquences. Exemple, l’on supprime les centrales nucléaires mais en contre partie l’on pousse à avoir des voitures électriques.




C’est dans le commentaires de NextInpact qu’on apprend qu’Angela Merkel est candidate EELV.



Juste un truc: la mobilité douce, c’est pas remplacer les voitures thermiques par des voitures électriques, c’est réduire considérablement le nombre de voitures. Tout simplement parce que la voiture électrique n’est que du greenwashing. Son seul intérêt est le zéro rejet en fonctionnement. En dehors de ça, ça produit autant de CO2 que le thermique et ça engendre bien d’autres problèmes environnementaux.




Et la solution ce sont les panneaux solaires & les éoliennes. Et le jour où cela arrivera , l’on verra que l’on interdira de charger les voitures le soir.




Caricature à 2 balles suivi d’une vision à ornières… Pourquoi vouloir recharger à tout prix le soir, alors que quand tu es au taf, ta bagnole n’a rien d’autre à faire que stagner sur un parking durant des heures durant lesquelles elle n’a rien d’autre à faire qu’être rechargée? Parce que EDF t’a bien élevé en modulant ses tarifs pour essayer de lisser les consommations ce qui lui permet de gérer plus facilement le parc nucléaire…




Cela me rappelle le ministre qui avait été questionné par un journaliste qui lui demandait “quelles vont-êtres les conséquences pour l’armée de la suppression du service militaire obligatoire pour les jeunes. La réponse avait été “je ne sais pas, l’on va voir”




Et on termine par un sophisme.



Quel discours ben construit de quelqu’un qui a beaucoup réfléchi.



Ils en disent des âneries chez EELV, mais quand je lis les arguments qu’on leur oppose, “j’in brairos” comme on dit chez moi.


Le 26/09/2021 à 08h 30

Citan666 a dit:



Je te rejoins sur ce point. Bien que je n’aime pas le nucléaire, force est de constater que vu l’urgence dans laquelle on est c’est possiblement une des meilleures approches (je dis possiblement car je n’ai pour l’instant trouvé aucune étude qui prenne réellement en compte TOUT le cycle de vie d’une industrie, nucléaire ou renouvelable - démantèlement compris donc - pour évaluer les impacts économiques et environnementaux).




Je crois que tout simplement, il n’y en a eu aucune. Comment envisager le coût du stockage à très long terme des déchets?



A mon sens, le vrai problème du nucléaire civil tel qu’on le connaît est qu’il est un effet secondaire du nucléaire militaire. Résultat, on n’a investit que dans les réacteurs à eau pressurisée, qui utilisent le carburant sous forme solide. Ce qui constitue la cause de l’essentiel des problèmes que l’on connaît, qu’on parle de besoin de retraitement de ce carburant pour le réutiliser, de la production de déchets ou de la gestion des risques. Ainsi que les problèmes liés à la distribution à partir d’énormes centres de production, avec d’énormes pertes de transport, une difficulté énorme à mailler le réseau…



(sinon merci globalement pour tes commentaires, ils sont bien construits et argumentés: ça fait du bien :smack: )


Le 26/09/2021 à 21h 03

Ce n’est pas qu’une supposition personnelle : le résultat de la secondarisation technologique est un coefficient énorme entre énergie primaire et finale.
Ce résultat de distribution fait d’ailleurs consensus depuis longtemps pour l’ADEME (entre 2,4 et 2,8).



D’où la tertiarisation assez banale avec le télétravail ou la voiture electrique qui ne seraient que des suites consensuelles aux première et deuxième intentions atomiques… pratique pour fermer des usines et en ouvrir d’autres, mais pas sur la bonne pente à moyen terme.


SebGF Abonné
Le 26/09/2021 à 09h 20

En fait ce que je trouve regrettable, c’est que je n’ai rien vu dans leur programme parlant de changer l’organisation du travail pour favoriser au maximum le télétravail. Dans leur document, télétravail ne renvoie que deux occurrences associées à aucune action concrète.



Le confinement de l’année dernière a été très favorable (chiffres Hauts de France) à la réduction des polluants et des projections indiquent qu’un an comme ça aurait été bénéfique.



L’année dernière quand j’allais sur site après la fin du confinement mais que le TT était encore forcé par le gouvernement (et donc que je venais 1 ou 2 jours par semaine), la circulation était peu chargée. Aujourd’hui, c’est exactement la même chose qu’en 2019 sur les routes avec toutes les entreprises qui ont rollback et forcent désormais la présence sur site avec un ou deux jours de TT.



Bordel, on a eu une expérimentation nationale grandeur nature, et personne n’en a tiré le moindre enseignement ?!


Patch Abonné
Le 26/09/2021 à 10h 14

Cumbalero a dit:


C’est dans le commentaires de NextInpact qu’on apprend qu’Angela Merkel est candidate EELV.



Juste un truc: la mobilité douce, c’est pas remplacer les voitures thermiques par des voitures électriques, c’est réduire considérablement le nombre de voitures. Tout simplement parce que la voiture électrique n’est que du greenwashing. Son seul intérêt est le zéro rejet en fonctionnement. En dehors de ça, ça produit autant de CO2 que le thermique




Source?
Toutes les études récentes disent justement le contraire sur la durée de vie du véhicule, d’autant plus si le pays produit une électricité décarbonée…


EtenN Abonné
Le 26/09/2021 à 16h 58

En fait même avec une électricité assez carbonné (mais pas au charbon), l’électrique est moins polluant si le véhicule dépasse un certain kilométrage (de mémoire ça varie de 90 000 à 120 000) en fonction des mix énergétiques.
Cela est possible car les moteurs électriques ont de bien meilleurs rendement que les moteurs thermiques (et cela est accentué par le fait que les voitures qui roulent rarement au point de rendement optimal du moteur).



Un autre avantage est la réduction des particules fines issues notament des plaquettes de freins.
Une voiture électrique ayant un frein moteur très important grâce au freinage regeneratif.


Patch Abonné
Le 26/09/2021 à 21h 24

EtenN a dit:


En fait même avec une électricité assez carbonné (mais pas au charbon), l’électrique est moins polluant si le véhicule dépasse un certain kilométrage (de mémoire ça varie de 90 000 à 120 000) en fonction des mix énergétiques. Cela est possible car les moteurs électriques ont de bien meilleurs rendement que les moteurs thermiques (et cela est accentué par le fait que les voitures qui roulent rarement au point de rendement optimal du moteur).




C’est dans l’ordre de ce que j’avais lu :chinois:




Un autre avantage est la réduction des particules fines issues notament des plaquettes de freins. Une voiture électrique ayant un frein moteur très important grâce au freinage regeneratif.




Et sur les pneus aussi, qui sont aussi de gros générateurs de particules fines, et qui s’usent moins avec les véhicules qui démarrent avec le moteur électrique (que ce soient hybrides comme électriques), malgré le couple plus important de l’électrique.


Le 27/09/2021 à 06h 14

Il faut aussi tenir compte de la réduction des vibrations face aux VT. Bon.



Le gros defaut des VE reste leur approvisionnement : si on applique le juste coefficient entre energie primaire et finale le seuil d’amortissement CO2 est plutot à 40.000 km près d’une centrale et 180000 ou + au point le plus éloigné.



Autrement dit sans apport en renouvelable efficace (près du lieu de consommation, hors réseau idéalement) c’est pire que le poison… ou alors :



L’avantage d’un carburant (essence) c’est qu’il n’y a aucune raison de diviser par 2,5 son potentiel énergétique une fois mis dans le réseau de distribution…
Ce qui pour ceux qui l’auront compris : justifie la taxation de l’essence afin d’avoir 1kW.h de pétrol à 0.10c€ pour 1kW.h d’élec.
La réthorique est imparable dans une économie dépendante du nucléaire : on aime à confondre kW.h et electricité.


Le 27/09/2021 à 07h 48

Pour ceux qui ne connaitrait pas, il y a de très bonne vidéo là dessus par le Réveilleur
https://www.youtube.com/watch?v=xVroWRO0duI
https://www.youtube.com/watch?v=zjaUqUozwdc



il existe d’ailleurs un très bon site pour comparer les rejets de CO2 par voiture et par mixte énergétique du pays
https://climobil.connecting-project.lu/


yvan Abonné
Le 27/09/2021 à 09h 26

Au passage, la publicité télévisée à destination des enfants sera tout simplement interdite



ça fait point de détail dans l’article mais c’est possiblement le plus facile à réaliser et le plus attirant dans leur programme avec l’emphase sur la limitation du temps d’écran par âge.


Le 27/09/2021 à 10h 12

BlackLightning a dit:


L’école (de la primaire jusqu’au lycée) doit former des élèves qui seront capable d’exercer un métier par la suite




l’école est sensé donner une culture général commun à l’ensemble de la population de la primaire jusqu’à fin collège. Savoir compter/lire/écrire/connaitre l’histoire général par exemple.

Au lycée, c’est un peu la même chose même si on commence à se spécialiser dans des “domaines”.



C’est vraiment à l’université, qui n’est plus du ressort de l’éducation national d’ailleurs et ce n’est pas pour rien, qu’on nous forme à des métiers.


Le 27/09/2021 à 10h 51

Pour réagir à l’article :




  • Fiscalité : débile, comment tu peux considérer un produit vertueux ou non ? Surtout quand on vient dire : le bio, c’est mieux que l’industrielle.:reflechis: Ou les OGM c’est pas bien. C’est du militantisme qu’ils vont nous faire, pas un truc basé sur des données scientifique donc cela va être n’importe quoi. L’idée de base est bonne, mais on sait qu’elle va être appliqué n’importe comment.

  • Education : pour le premier paragraphe -> Euh… okay. sur le papier je suis pour ? I guess.
    Parcours sup supprimé ? Et ils vont le remplacer par un organisme indépendant qui va gérer le problème comment ? A la main peut être ? Car l’algo de parcours sup est solide en soit. Il est juste d’un point de vu mathématique mais injuste d’un point de vu humain. Et cela ne réponds pas au problème de place dans les universités.

  • Les écran : totalement pour dans l’éducation national d’interdire l’écran avant 6 ans. Pour le reste, aussi, inclure dans le cursus de culture général de savoir comment se servir d’un ordinateur est vitale. Au delà d’instagram and co. Et la recherche d’information aussi.

  • La plateforme libre pour les articles scientifique : 100% pour, je ne comprends même pas comment un marché privé à pu voir le jour dans ce domaine…

  • Culture : Ouais, c’est toujours un bordel et ça le restera de toute façon. Pas d’avis dessus.

  • Culture Bis et algo : ouais, autant appliquer cela sur facebook and co qui enferme les gens dans leur idées…

  • DATACENTER : C’est pas comme si les DC faisait tout pour être les moins energivore possible

  • réduire l’impact environnemental du numérique : taxer le trafic internet… :craint: Mais bien sûr.


  • Capitalisme de surveillance : interdire la modération automatique. Genre ils ont cru qu’il était humainement possible de modérer tout les messages qui sont posté sur les RS ? x)
    Faire un truc niveau Européen ? mdr, ils sont motivé. En 5 ans, ils arriveront peut être à avoir ça à un sujet lors d’une commission.

  • démantèlement des GAFAM : :ooo: :ooo: :ooo: je… hein ? Quoi ? Bon, j’ai demandé au Dr Muller, et en terme technique, ça s’appelle de la grosse connerie. :fumer: C’est littéralement balancé des mots à la suite des autres mais dont, d’un point de vu technique, sont tout simplement irréalisable.

  • Libre, un droit commun : 100% pour…


Le 27/09/2021 à 13h 48

darkweizer a dit:


Le sous-titre :yes: :dix:




yep


NiCr Abonné
Le 27/09/2021 à 14h 49

aldwyr a dit:


C’est du militantisme qu’ils vont nous faire, pas un truc basé sur des données scientifique donc cela va être n’importe quoi




Étonnant, un parti politique qui milite pour faire appliquer ses idées.


Le 28/09/2021 à 14h 01

Le problème, c’est qu’on sait depuis longtemps que l’EELV se torche avec les données scientifiques. OGM ? nan.
Nucléaire ? Nan.
non bio ? Nan.



Rien que c’est 3 sujets c’est d’une débilité sans non. Pourtant, on sait qu’ils vont dire qu’ils vont se baser sur des “fait scientifiques” pour faire leur soupe. Ca sera un horreur.


NiCr Abonné
Le 27/09/2021 à 14h 58

wackyseb a dit:


A l’école, on doit apprendre à utiliser les mêmes logiciels qu’en entreprise sinon çà sert à rien.




Non, à l’école on doit apprendre… à apprendre.



En entreprise tu vas forcément changer de logiciels de manière régulière, soit en changeant d’employeur, soit parce que l’employeur décide de changer ses outils…



Utiliser le même outil à l’école que chez son premier employeur, c’est pratique les premières années, mais ensuite ça peut devenir catastrophique. Le rejet du changement (ça a l’air de te connaître, au passage) c’est extrêmement néfaste pour soit et (surtout) pour les autres.


Le 27/09/2021 à 16h 25

Jodoigne a dit:


Ce qui me choque chez eux c’est leur solutions punitives et sans réflexion sur les conséquences. Exemple, l’on supprime les centrales nucléaires mais en contre partie l’on pousse à avoir des voitures électriques.




Ni les écologistes en général, ni EELV en particulier, ne poussent à avoir des voitures électriques.
Les fabricants de voitures électriques disent qu’elles sont écologiques, mais aucun écologiste sérieux ne ne dit.


Le 27/09/2021 à 16h 26

Patch a dit:


Source? Toutes les études récentes disent justement le contraire




Sources également?



La réalité est qu’il n’existe aucune étude sérieuse holistique.
Cela dit, mon intuition est que:




  • ces véhicules sont en moyenne 25% plus lourds. Leur production (de l’extraction du minerai, son transport… toussa jusque sa livraison en concession depuis une usine de plus en plus éloignée) va avoir un bilan encore pire que les thermiques.



  • ces véhicules sont en moyenne 25% plus lourds. On estime leur consommation d’énergie, leur bilan carbone (en prenant en exemple des pays dont l’électricité est décarbonée, la réalité c’est que les plus gros marchés sont la Chine, les Etats-Unis, le Brésil… tous bien exemplaires comme on sait). Et on oublie que 25% de masse de plus, c’est 56% (le v² de 12 de mv²) de pneus et systèmes de freinage, qu’il faut produire, voire la ligne du dessus. Jamais pris en compte.



  • ces véhicules sont en moyenne 25% plus lourds. Leur recyclage va donc nécessité plus d’énergie, donc générer plus de CO² globalement. Et je ne parle que de la quantité, pas de qualité. Plus de plastique. Des batteries dont on n’a pas ou peu de solution pour leur recyclage. Plus de composants électroniques.




Bref, tout ça n’est que du greenwashing. Du même niveau que la subvention de chaudières à gaz pour replacer des chaudières au fuel. Le même montant mis dans l’isolation, on garde la chaudière au fuel et globalement, le bilan est bon. Une fois qu’on a tout isolé, on peut considérer une conversion de l’énergie de chauffage. J’habite dans une résidence BBC, à Lille. Ma facture de chauffage ferait envie à certains Marseillais. Je n’ai allumé le chauffage que 2 semaines l’hiver dernier.



Pour en revenir à la bagnole, le seul moyen réaliste de diminuer son empreinte est de diminuer son usage. Par le partage, par des alternatives…



Oui, je suis urbain. J’ai accès à une offre de transports en commun incroyable. Et moi je m’en sers. 61€ par mois. Si simplement ceux qui ont accès à cette offre s’en servaient… C’est juste grotesque de voir qu’il y a dans ma résidence plus de places de parking que de logements. Qu’à l’approche de l’ouverture et de la fermeture des écoles voisines on se croirait en terme de nombre de bagnoles sur la croisette durant le festival du film à 30m de chez moi.



Ma place de parking est vide. Des voisins m’ont proposé de me la louer. Je suis en train de voir avec le syndic si je ne pourrais pas plutôt y mettre des bacs à fleur.
Quand je vois que la priorité de mes voisins, en terme de surface utilisée, c’est plus le parking que le petit espace vert dans lequel peuvent jouer leurs voisins (les ballons sont interdits: ils pourraient abîmer les voitures!), ça me fait une sorte de fussoire…


John-Ib Abonné
Le 27/09/2021 à 21h 54

Et voici une (parmi d’autre) étude sérieuse comparant, sur l’ensemble du cycle de vie du véhicule, l’impact carbone d’un véhicule thermique et d’un véhicule electrique



https://theicct.org/publications/global-LCA-passenger-cars-jul2021



Scoop : la voiture electrique emet (en Europe) presque 3 fois moins de CO² que la voiture thermique sur l’ensemble de sa durée de vie



Autre Scoop : Meme dans les pays ou l’electricité est très carboné (genre Chine) la voiture elec permet toujours de reduire de 30% les émissions de CO² (pas top, mais toujours bon à prendre


Le 27/09/2021 à 16h 39

EtenN a dit:



Un autre avantage est la réduction des particules fines issues notament des plaquettes de freins.




Je veux bien que tu m’expliques comment un véhicule équivalent qui fait 25% de masse/poids supérieur est économique en freins. Le “freinage regénératif” n’étant qu’un argument marketing. Pour en bénéficier, il faudrait une vraie boîte mécanique.
La réalité du frein moteur des voitures électriques, c’est celle du frein électromagnétique des camions et bus.


Patch Abonné
Le 27/09/2021 à 16h 56

Cumbalero a dit:


Sources également?




Tu affirmes, tu prouves. Je n’ai pas à prouver que tu as tort.



Et tu n’as donné que des hypothèses jusqu’à présent. Quand les études récentes disent toutes que ca produit moins de CO2 sur la vie du véhicule, que d’autres INpactiens ont confirmé aussi avoir vu/lu. Enfin jdis ca, jdis rien.




Cumbalero a dit:


Je veux bien que tu m’expliques comment un véhicule équivalent qui fait 25% de masse/poids supérieur est économique en freins. Le “freinage regénératif” n’étant qu’un argument marketing. Pour en bénéficier, il faudrait une vraie boîte mécanique. La réalité du frein moteur des voitures électriques, c’est celle du frein électromagnétique des camions et bus.




Je veux bien que tu nous expliques comment un frein électromagnétique peut produire plus de particules fines qu’un frein à disques/plaquettes, même si le véhicule est plus lourd…


Patch Abonné
Le 27/09/2021 à 17h 02

(quote:1902993:Jonathan Livingston)
Ni les écologistes en général, ni EELV en particulier, ne poussent à avoir des voitures électriques. Les fabricants de voitures électriques disent qu’elles sont écologiques, mais aucun écologiste sérieux ne ne dit.




En même temps il n’y en a aucun à ma connaissance dans les partis qui se disent écolos.


John-Ib Abonné
Le 27/09/2021 à 22h 01

(reply:1902631:Idiogène)




Le taux moyen de perte en ligne en 2019 sur le réseau de RTE est de 2,22% et se ballade en 2 et 3,5% en fonction des conditions climatique et de la demande electrique



Source: https://bilan-electrique-2019.rte-france.com/reseau-de-transport-taux-de-pertes/#



Du coup, oui, plus tu habite “loin de la source électrique” plus il y a de perte… mais non, ca ne va JAMAIS attendre les ordres de grandeur que tu cites. On parle de quelque % pas d’un facteur 2,5 à 4 comme tu le cites.



N’y aurait-il pas confusion avec autre chose ?


Le 28/09/2021 à 14h 30

(reply:1903039:John-Ib)




J’ai volontairement simplifié car la connaissance du mix énergétique influe fortement sur le rendement global (pertes en ligne incluses), et donc, l’amortissement théorique du véhicule. Aussi on parle bien d’un coefficient valant approximation du rendement (1002,xx = +/-40%) et non du rendement “utile” qu’on ne mesurait pas à l’époque de ce curseur fait par l’ADEME & co et qui vise spécifiquement le CO2 consommé chez l’habitant.



Après tu peux lancer tous les calculs que tu veux à partir du rapport moyen entre kW.h sur le mix Français mais cela n’invalide en rien, dans le cadre de la consommation personnelle, de penser en dehors de la boite et préciser les hypothèses de départ.



Car on comprend vite que 2% (en étant optimiste) de perte sur une courbe de charge d’habitation avec une augmentation de 200 ou 300% à court terme pour alimenter la ou les voiture(s) représente un bon paquet de kW.h…. et donc un épineux problème que même une électricité bas carbone ne résoudra que très partiellement, et encore pire si la câblerie/stockage s’ajoute à celle existante.



Autrement dit sans étude globale des émissions de construction du réseau, des imports/exports, du rendement et ses aléas mais bien surtout du lieu de tirage l’avenir ne sera pas plus vert en VE.



Enfin en élargissant le problème aux industries Allemande le problème du mix énergétique ramené par région devient évident… c’est ici que bien malin celui qui sait prédire le résultat final en Ep juste.


Le 29/09/2021 à 18h 57

wackyseb a dit:


Arrêter de manger des graines et se remettre au steak saignant (interdire les VEGANS)




JE NE MANGEE PAS DE GRAINES!



Petit clin d’oeil :francais:


Citan666 Abonné
Le 29/09/2021 à 22h 46

Patch a dit:


Tu affirmes, tu prouves. Je n’ai pas à prouver que tu as tort.




Entre nous c’est valable pour toi aussi. Tu ne cesses de dire “des études montrent”, donc… Source (stp) ? :D



@Cumbalero en fait s’agissant des centrales je pensais surtout au “coût” cumulé en termes de pollution y compris sur le démantèlement : car sauf erreur toutes les machines utilisées pour démanteler sont motorisées elles aussi, sans compter le transport des matériaux.



@yvan “Les centrales nucléaires ne changent rien aux pb actuels puisqu’il y a moins de gisement de carburant de fission que de pétrole/gaz à Kw consommés équivalents… ” Source ?
De manière générale, comment peut-on avoir une idée à peu près fiable des ressources connues / exploitées des différents matériaux à travers le monde ? Je n’en ai aucune idée…



Sinon sur les voitures électriques, c’est bien de parler de la pollution au CO², mais faut pas oublier… a) Que ça dépend VACHEMENT du modèle et de la conduite (cf l’étude qui montrait que sur le cas particulier des hybrides non rechargeables on était dans l’escroquerie intellectuelle en partie du fait de la conception en partie du fait des habitudes de conduite :transpi: faudrait que je la retrouve…) b) Qu’il n’y a pas que cette pollution là, il y a aussi toute la pollution des métaux lourds c) Faut voir comment on va gérer l’approvisionnement électrique dans une projection d’un monde merveilleux empli de voitures électriques, d’objets connectés par dizaines dans un seul foyer et de consommation de data croisées (donc d’énergie au bout) par les usages qu’on veut nous vendre de services dans le cloud et de streaming.



Perso, je suis pour plein de raisons de l’avis de Cumbalero : la seule manière de réduire efficacement la pollution du véhicule individuel, c”est de réduire l’usage du véhicule individuel.
Ce qui pose plein de questions et d’enjeux sur l’aménagement du territoire, et clairement il y a beaucoup d’endroits où il serait injuste d’être trop brutal dans la transition. En revanche dans les grandes agglomérations quand je vois le nombre de voitures où il n ‘y a que le conducteur, j’ai beau me dire que dans le tas il y a aussi les covoitureurs qui ont déposé les collègues / les gens qui déposent les gamins à l’école / autre cas où user des transports en commun ou du vélo est nettement plus compliqué voire impossible (enfants en bas âge, problème de santé, distance supérieure à 20km aller)…
Je suis prêt à parier qu’il y a au moins 50% de branleurs qui seraient tout aussi bien en transports en commun ou à vélo (et en plus en transports ils pourraient bosser ou dormir ^^^).



EDIT ! t’façon le véhicule individuel c’est une notion du 20ème siècle, honnêtement pas tenable comme modèle sociétal de déplacement en l’état de nos connaissances actuelles…
D’ailleurs les jeunes générations s’en détournent de plus en plus, en tout cas de ce que je peux voir dans mon entourage proche et moins proche, au grand dam des constructeurs qui tentent de leur inculquer (infliger ?) comme à leurs ancêtres, la notion de véhicule comme extension de soi et vecteur de prestige social… :mdr:


Citan666 Abonné
Le 29/09/2021 à 22h 54

aldwyr a dit:


Le problème, c’est qu’on sait depuis longtemps que l’EELV se torche avec les données scientifiques. OGM ? nan. Nucléaire ? Nan. non bio ? Nan.



Rien que c’est 3 sujets c’est d’une débilité sans non. Pourtant, on sait qu’ils vont dire qu’ils vont se baser sur des “fait scientifiques” pour faire leur soupe. Ca sera un horreur.




Bah les OGM y’a pas à tortiller c’est de la merde. Pas que la techno soit un mauvais concept en soi (encore que l’expérience scientifique montre qu’on a souvent peu de recul réel sur l’impact d’une techno, agricole ou pas, confer les moteurs à essence par exemple :smack:), mais juste les industries agro-alimentaires s’en servent pour tenter d’asservir les producteurs (et par extension les consommateurs), façon Microsoft mais appliqué à du concret. A partir de là… :fumer:



(en revanche on est bien d’accord sur les propositions de mesure fiscale, c’est une base purement idéologique, et en plus ça ne peut aboutir qu’à une usine à gaz complètement Shadok).


Patch Abonné
Le 30/09/2021 à 05h 39

Citan666 a dit:


Entre nous c’est valable pour toi aussi.




En réponse. A la base, c’est toi qui affirmes. Je ne fais que répondre.
Et jusqu’à présent, on n’a pas eu de début de preuve. Ce qui est affirmé san preuve peut être nié sans preuve.


Le 30/09/2021 à 09h 34

Citan666 a dit:


Idem



Ce serait bien d’apprendre à lire pour de bon au lieu de survoler, ça éviterait les cris d’orfraie pour rien… :fumer: La volonté d’imposer est pour les entités publiques, et




J’adore provoquer les personnes “bienpensantes” qui ont l’attaque facile en dessous de la ceinture. Comme ici.




franchement on a pas plus de 30 ans de retard donc ce serait bien si ça voit enfin le jour.




Le jour où le libre bureautique sera crédible, faudra me prévenir :)




Licences libres + publication systématique du code source = on va grave en chier pendant 10 ans mais ça va enfin faire le ménage aussi bien en termes de surcoûts




Donc tu veux imposer la liberté… “Toc, toc, c’est qui ? C’est le libre” - suivi d’un bruit d’obus de Grosse Bertha qui explose juste après.




inutiles sur les licences (coucou Microsoft) que sur les gaspillages scandaleux du fait de l’emploi de prestataires incompétents sous la houlette de chefs de projets qui le combinent à l’arrivisme (planning aux fraises, incapacité à anticiper, mais super réactif pour accuser les autres).




Combien de fois j’ai lu cette prose depuis l’année 2006 où j’ai volonté migrer sur Linux ? Au moins une fois par trimestre.




Rien que tous les millions de licences à MS (et oui je sais que l’Etat a des réductions de fou), si depuis 20 ans on avait mis ça dans une suite bureautique libre, aujourd’hui on aurait quelque chose de largement aussi bien que MS office (modèles compris), mais sans plus rien payer.




Il est vrai que LibreOffice est dans les choux en comparaison. Apache OpenOffice.org ? Autant débrancher la prise.




Pov choupi, t’as peur qu’un bobo écolo vienne toquer à ta porte ? Ce sont d’une part




Je n’habite ni en région parisienne, ni dans une capitale régionale, ce qui limite les risques.




des conseils pour la sphère privée (largement justifiés par ailleurs) libre à chacun de les appliquer ou non, des règles de vie (à priori) au sein des établissements d’autre part,




Bon courage pour les appliquer :)




qui permettront peut-être de réduire la distraction des élèves et simplifier la vie des profs (un grand bac sous surveillance le matin, plus efficace que le brouilleur pour diverses raisons).




Quand j’ai eu mon bac en 1993, on disait déjà que les élèves étaient distraits. Donc, ton discours est du réchauffé :)



Quant au bac, vu ce que l’autre chauve en fait, je préfère me taire :)




Effectivement, si tu examines toujours avec autant d’attention les papiers que tu lis, que ce soit le programme de EELV ou un autre, le mieux est effectivement que tu te torches avec.




EELV ? Les écolos qui veulent réduire les émissions de co2 en fermant les centrales nucléaires ? Qui n’ont sûrement pour la plupart jamais mis les pieds dans des zones rurales ?



J’attends juste à ce qu’il fasse leur 5 à 6% syndicaux. Après, on verra.




Je sais que je suis agressif, mais ce genre de réactions épidermiques avec zéro réflexion, c’est un poil usant à force… Y’a numerama ou clubic pour ça. :)




J’adore passer pour un triple idiot. Ça fait toujours sortir les moralistes du bois.



Sur ce, bonne journée.


Le 30/09/2021 à 10h 00

Citan666 a dit:


Bah les OGM y’a pas à tortiller c’est de la merde. Pas que la techno soit un mauvais concept en soi (encore que l’expérience scientifique montre qu’on a souvent peu de recul réel sur l’impact d’une techno, agricole ou pas, confer les moteurs à essence par exemple :smack:), mais juste les industries agro-alimentaires s’en servent pour tenter d’asservir les producteurs (et par extension les consommateurs), façon Microsoft mais appliqué à du concret. A partir de là… :fumer:



(en revanche on est bien d’accord sur les propositions de mesure fiscale, c’est une base purement idéologique, et en plus ça ne peut aboutir qu’à une usine à gaz complètement Shadok).




Ca fait longtemps que de nombreuse méta-analyse ont démontré les bienfait et l’innocuité des OGM pour l’humain.
EX : https://www.contrepoints.org/2013/10/08/141708-1-800-etudes-confirment-linnocuite-ogm



la population française est dans un déni de réalité scientifique sur les OGM depuis des années. Sans compter le militantisme quasiment fanatique des ONG style greepeace ou politique EELV.
Et on voit bien les conneries qu’ils sont capable de dire sur le nucléaire en déformant la réalité et les mensonges qu’ils balances sur les ENR éolien et solaire.


Citan666 Abonné
Le 30/09/2021 à 10h 41

Patch a dit:


En réponse. A la base, c’est toi qui affirmes. Je ne fais que répondre. Et jusqu’à présent, on n’a pas eu de début de preuve. Ce qui est affirmé san preuve peut être nié sans preuve.




Non. Si tu affirmes, tu sources, à fortiori quand tu dis “beaucoup d’études”. Ce qui implique que tu en as lu beaucoup, donc tu dois bien avoir des sources qui traînent pas loin. Réponse ou pas. Sinon tu n’es pas cohérent.


Citan666 Abonné
Le 30/09/2021 à 10h 42

aldwyr a dit:


Ca fait longtemps que de nombreuse méta-analyse ont démontré les bienfait et l’innocuité des OGM pour l’humain. EX : https://www.contrepoints.org/2013/10/08/141708-1-800-etudes-confirment-linnocuite-ogm



la population française est dans un déni de réalité scientifique sur les OGM depuis des années. Sans compter le militantisme quasiment fanatique des ONG style greepeace ou politique EELV. Et on voit bien les conneries qu’ils sont capable de dire sur le nucléaire en déformant la réalité et les mensonges qu’ils balances sur les ENR éolien et solaire.




Ce serait bien d’apprendre à lire sinon…
L’enjeu n’a jamais été sur la santé tant que sur l’indépendance.



Le fait que les industries agro-alimentaires tentent d’imposer des semences génétiquement modifiées stériles pour tenir tout le monde par les couilles, c’est pas un mythe hein, et peu importe les bienfaits de ces semences ce n’est pas acceptable.
(Laisse moi l’après-midi pour re-rechercher les articles que j’avais lus à l’époque, ça date)


Citan666 Abonné
Le 30/09/2021 à 13h 02

@aldwyr voici quelques sources. Evidemment mes recherches m’auront conduit sans doute à avoir un peu plus de sources biaisées, mais je joins tout de même aussi des rapports de synthèse publics qui me semblent plus neutres (voire biaisés dans l’autre sens ;)).
https://www.infogm.org/IMG/pdf/acte-fse2004_fra.pdf (bon ce site à priori est un site orienté “anti” de ce que j’ai pu lire vite fait)



Etat des lieux en France
https://agriculture.gouv.fr/la-situation-des-ogm-en-france
https://www.senat.fr/rap/r97-440/r97-440_mono.html#toc131 (rapport du Sénat qui semble se concentrer sur le rapport bénéfices / risques principalement du point de vue économique, mais intéressant à priori, pas encore lu en entier pas ltemps)
https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/014000692.pdf (très vieux rapport - 2001 - mais justement ça peut être intéressant de mettre en perspectives les points de vue avec plus de 10 ans d’écart)
https://www.courrierinternational.com/article/2010/03/18/comment-les-ogm-font-monter-les-prix (date de 2010)
https://www.lesechos.fr/2016/11/les-agriculteurs-americains-reviennent-du-tout-ogm-231270 (2016)
https://cban.ca/wp-content/uploads/gm-and-farmers-pamphlet-Fr.pdf (à priori site canadien d’assocs anti-OGM donc parti pris net)
http://institutions.ville-geneve.ch/fr/bm/interroge/archives-questions-reponses/detail/question/les-ogm-sont-ils-vraiment-rentables-dun-point-de-vue-economique-br/
(je découvre qu’en Suisse les citoyens peuvent poser des questions et surtout avoir des réponses construites directement auprès d’instances publiques \o/)



Désolé pour le bric-à-brac mais en vrai j’ai pas le temps de re-chercher et quand je m’étais intéressé plus en profondeur au sujet c’était y’a bien 10 ans aucune idée d’où sont mes données d’époque (si tant est que je les ai toujours).



En bref les enjeux.




  • Le gain économique qu’on en tire réellement pour la France et ses agriculteurs.

  • Le gain en termes de productivité REEL (c’est à dire prenant en compte les impacts environnementaux sur le moyen et long terme, on a déjà un peu de recul sur le fait que ces choix ont des impacts pas forcément enviables sur la faune / flore environnante par contrecoup de l’usage des pesticides).



C’est beaucoup moins simple et net de ce faire une opinion tranchée que ce que tu sous-entends. :smack:


Citan666 Abonné
Le 30/09/2021 à 10h 46

fredbezies a dit:


J’adore provoquer les personnes “bienpensantes” qui ont l’attaque facile en dessous de la ceinture. Comme ici.



Le jour où le libre bureautique sera crédible, faudra me prévenir :)



Donc tu veux imposer la liberté… “Toc, toc, c’est qui ? C’est le libre” - suivi d’un bruit d’obus de Grosse Bertha qui explose juste après.



Combien de fois j’ai lu cette prose depuis l’année 2006 où j’ai volonté migrer sur Linux ? Au moins une fois par trimestre.



Il est vrai que LibreOffice est dans les choux en comparaison. Apache OpenOffice.org ? Autant débrancher la prise.



Je n’habite ni en région parisienne, ni dans une capitale régionale, ce qui limite les risques.



Bon courage pour les appliquer :)



Quand j’ai eu mon bac en 1993, on disait déjà que les élèves étaient distraits. Donc, ton discours est du réchauffé :)



Quant au bac, vu ce que l’autre chauve en fait, je préfère me taire :)



EELV ? Les écolos qui veulent réduire les émissions de co2 en fermant les centrales nucléaires ? Qui n’ont sûrement pour la plupart jamais mis les pieds dans des zones rurales ?



J’attends juste à ce qu’il fasse leur 5 à 6% syndicaux. Après, on verra.



J’adore passer pour un triple idiot. Ça fait toujours sortir les moralistes du bois.



Sur ce, bonne journée.




Donc tu trolles et tu assumes de troller, et derrière tu masques ça sous un voile de “provocation constructive” pour assumer que t’as aucun argument ? J’appelle ça un connard perso. Première fois depuis des années que l’envie de filtrer me titille et pourtant un certain nombre de gens m’échauffent.



M’enfin je suis contre le filtrage par principe.



Ah sinon quand même sur les profs et la distraction des élèves : plutôt que de reposer sur tes acquis d’il y a 20 ans, va donc jouer le prof stagiaire maintenant. Tu verras si c’est la même chose ou non par toi-même ça te fera du bien… :fumer: Sur le reste tu ne mérites même pas que je tente une réponse constructive, vu que tu n’es pas là pour ça de toute façon.



Au plaisir de te lire, ou pas.


Patch Abonné
Le 30/09/2021 à 11h 52

Citan666 a dit:


Non. Si tu affirmes, tu sources, à fortiori quand tu dis “beaucoup d’études”. Ce qui implique que tu en as lu beaucoup, donc tu dois bien avoir des sources qui traînent pas loin. Réponse ou pas. Sinon tu n’es pas cohérent.




Et comme c’était en réponse à ton commentaire où tu affirmes beaucoup sans rien sourcer (et que tu continues toujours à affirmer beaucoup sans rien sourcer depuis… Pquoi changer une équipe qui gagne, quand un miroir magique suffit pour dire “gnagnagna j’ai raison, c’est à toi de prouver que j’ai tort”?), tu sais ce qu’il te reste à faire si tu veux être pris un minimum au sérieux :chinois:
En attendant, tes propos restent toujours sans aucune valeur.
De rien :)


Le 30/09/2021 à 14h 06

Citan666 a dit:


Donc tu trolles et tu assumes de troller, et derrière tu masques ça sous un voile de “provocation constructive” pour assumer que t’as aucun argument ? J’appelle ça un connard perso. Première fois depuis des années que l’envie de filtrer me titille et pourtant un certain nombre de gens m’échauffent.




Troller ? Les grands maux sont de sortie. Juste taquiner, c’est plus réaliste.




M’enfin je suis contre le filtrage par principe.




Allons jusqu’au bout de la logique. Appliquons l’absence de filtrage sur la liberté d’expression. Cela donne un truc qui se résume à la personne qui a la plus grosse massue pour assommer les personnes en contradiction.




Ah sinon quand même sur les profs et la distraction des élèves : plutôt que de reposer sur tes acquis d’il y a 20 ans, va donc jouer le prof stagiaire maintenant. Tu verras si c’est la même chose ou non par toi-même ça te fera du bien… :fumer: Sur le reste tu ne mérites même pas que je tente une réponse constructive, vu que tu n’es pas là pour ça de toute façon.




Il me suffit d’observer le comportement de gosses de mon entourage pour savoir qu’on est passé à un degré supérieur dans la distractioon.



Et 20 ans ? 28 ans plutôt. Je suis mauvais en maths, mais 1993+28 = 2021.



Oh, aurais-je choqué une personne qui oublie de se décontracter du cerveau et qui prend tout au premier degré ?




Au plaisir de te lire, ou pas.




Un conseil en passant : se décontracter des sphincters, même si ça empeste, ça ne fait jamais de mal.


Le 30/09/2021 à 15h 34

Citan666 a dit:


Ce serait bien d’apprendre à lire sinon… L’enjeu n’a jamais été sur la santé tant que sur l’indépendance.



Le fait que les industries agro-alimentaires tentent d’imposer des semences génétiquement modifiées stériles pour tenir tout le monde par les couilles, c’est pas un mythe hein, et peu importe les bienfaits de ces semences ce n’est pas acceptable. (Laisse moi l’après-midi pour re-rechercher les articles que j’avais lus à l’époque, ça date)




l’enjeu à toujours été sur les 2 en fait, surtout au USA, mais en Europe, c’est surtout la question de santé qui à prévalu alors que la brevabilité de ce dernier ne se pose pas car de toute façon, il n’y a que très peu d’OGM en Europe.
Et la désinformation en France s’est surtout porté sur le risque de santé, car beaucoup plus facilement jouable sur l’émotion. La où la question des brevet est moins présent car en Europe, ce n’est pas un sujet tranché.



la décision de l’UE sur le sujet est d’ailleurs un aveu d’échec de mon point de vu.
https://www.lemonde.fr/planete/article/2014/06/12/ogm-l-europe-donne-la-liberte-de-choix-aux-etats-membres_4436740_3244.html



On laisse les état décider sur d’autre raison que le bénéfique prouvé scientifiquement des OGM.




Ils pourront invoquer des considérations socio-économiques, éthiques ou d’ordre public, et non plus exclusivement scientifiques.




https://www.touteleurope.eu/agriculture-et-peche/ogm-comment-ca-marche/



En aucun cas il n’est question des brevets en Europe.


Le 01/10/2021 à 13h 28

On interdit les voitures essences & diesel entre 2025 et 2030 dans de nombreuses villes où Ecolo est dans la majorité. (exemple: Bruxelles).
Les gens doivent se tourner vers autre chose.




  • electrique

  • hybride (attention aussi interdit en 2030 à Bruxelles)

  • hydrogène : 4 stations de recharge en Belgique donc une catastrophe pour se ravitailler.



J’utilise le train par obligation économique mais chaque jour est un vrai calvaire. (gens qui mettent encore le masque pour protéger leur gorge, des gens qui ne se sont plus lavés depuis des mois , d’autres qui hurlent en parlant avec leur smartphone etc…)
et j’ose pas parler des retards, grèves et autres désagréments des services publics. (d’où l’obligation d’avoir une voiture pour couvrir par exemple les jours de grèves et aller travailler)




(quote:1902993:Jonathan Livingston)
Ni les écologistes en général, ni EELV en particulier, ne poussent à avoir des voitures électriques. Les fabricants de voitures électriques disent qu’elles sont écologiques, mais aucun écologiste sérieux ne ne dit.