L’ARCOM exige un contrôle d’âge sur YouPorn et RedTube, menacés de blocage

Carré blanc sur Internet

L’ARCOM exige un contrôle d’âge sur YouPorn et RedTube, menacés de blocage

L’ARCOM exige un contrôle d’âge sur YouPorn et RedTube, menacés de blocage

Abonnez-vous pour tout dévorer et ne rien manquer.

Déjà abonné ? Se connecter

Abonnez-vous

Après Pornhub, Xnxx, Xvidéos, Tukif et xHamster, l’Arcom s’attaque à deux autres piliers du porno en ligne. Au Journal officiel, ce matin, l’autorité indépendante a publié deux mises en demeure à l’encontre de MG Freesites Ltd, la société éditrice de YouPorn et RedTube.

L’ARCOM vient d’enclencher une nouvelle procédure de blocage avec dans le viseur, deux sites bien connus dans le secteur du X, RedTube et YouPorn.

L’un et l’autre se voient reprocher de se contenter d’une simple déclaration de majorité pour contrôler l’âge des internautes au seuil de leur page d’accueil. « Cette mesure ne permet pas de garantir que seul un public majeur est susceptible d'accéder aux contenus pornographiques disponibles » répond l’Arcom.

Le 10 février, l'autorité faisait constater par huissier que fr.redtube.com comme youporn.com se contentent d’un simple disclaimer où l’internaute certifie avoir plus de 18 ans. Un premier courrier était adressé à l’éditeur. Les observations adressées le 23 février par MG Freesites LTD n’ont pas convaincu l’autorité qui a donc décidé d’adresser cette double mise en demeure.

Les deux sites ont désormais 15 jours pour trouver une solution plus robuste que la simple déclaration d’âge. Sinon ? Le président de l’ARCOM pourra saisir la justice afin de réclamer le blocage d’accès chez les principaux fournisseurs d’accès français.

Ce blocage s’articule sur deux dispositions mises à jour par la loi contre les violences conjugales du 30 juillet 2020.

La première est prévue par l’article 227-24 du Code pénal qui interdit de diffuser le moindre contenu pornographique s'il est « susceptible d'être vu ou perçu par un mineur ». Les éditeurs risquent alors jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. Le législateur a précisé en 2020 que cette infraction reste constituée lorsque la vidéo, le texte, la photo X est précédée d'une simple déclaration de majorité comme on en voit fleurir sur la plupart des sites pour adultes.

Du côté des intermédiaires, la même loi a créé une procédure de blocage spécifique entre les mains du président de l’ARCOM. Quand il constate qu’un site contrôle l’âge des internautes par un simple disclaimer, il peut lui adresser une demande d’observation suivie, comme c'est le cas échéant, par une mise en demeure de trouver une solution technique plus robuste.

En cas d'inexécution de cette injonction, en clair si le contenu porno reste accessible aux mineurs, Roch-Olivier Maistre peut saisir le président du tribunal judiciaire de Paris aux fins d'ordonner le blocage d’accès chez les FAI, et même le déréférencement dans les moteurs de recherche.

Une fois la décision prise, les internautes qui tentent d’accéder aux sites bloqués sont redirigés vers une page de l'autorité « indiquant les motifs de la mesure de blocage ». C’est en tout cas ce que prévoit ce décret d’application

Fronts judiciaires contre le porno

Cette procédure initiée contre RedTube et YouPorn vient s’ajouter à celles déjà en cours à l’encontre de Pornhub, Xnxx, Xvidéos, Tukif et xHamster.

Assignés en mars dernier, les principaux FAI français, à savoir Orange, Orange Caraïbe, Free, Free Mobile, Bouygues Télécom, Colt Technologies Services, SFR, SFR Fibre SAS, la Société réunionnaise du radiotéléphone et Outremer Télécom, ont rendez-vous à l'audience du blocage le 24 mai prochain. 

Dans le document qui a été envoyé aux FAI, l’ARCOM a résumé l’économie générale des observations adressées par les sociétés éditrices des sites épinglés. Elles se limitent à « prétendre qu’elles seraient placées dans une situation d’insécurité juridique liée à l’absence de "lignes directrices" éditées par l’ARCOM concernant les modalités techniques satisfaisantes de restriction d’accès à un public mineur ».

Et pour cause, il revient à chaque éditeur de trouver « LA » solution permettant de s’assurer de l’âge de la personne derrière une adresse IP. Une mesure qui a fait sourciller la CNIL au regard de l’exploitation possible de données à caractère personnel qualifiées de « sensibles » par le RGPD : des contenus visités, il est aisé de déduire les orientations sexuelles d’un internaute.

Pour complexifier davantage la situation, cette procédure hybride, où une phase administrative devant l’ARCOM est suivie par une phase judiciaire, a été doublée par une autre procédure cette fois plus classique. Une procédure où le Parquet a été jusqu'à imaginer que les FAI vérifient l'âge à l'entrée des sites pornographiques. Notre compte rendu d'audience :

Le 19 mai, la cour d’appel de Paris rendra sa décision sur cette action initiée par e-Enfance et la Voix de l’enfant, deux associations qui réclament le blocage de plusieurs sites :

  • PornHub
  • mrSexe
  • iciPorno
  • Tukif
  • Xnxx
  • xHamster
  • xVideos
  • YouPorn
  • RedTube

Dit autrement, plusieurs sites mis à l’index par l’ARCOM le sont aussi par ces deux associations. Les mises en demeure YouPorn et RedTube publiées ce matin au Journal officiel pourraient donc s’avérer inutiles si la cour d’appel décide le 19 mai prochain de donner une suite favorable aux prétentions d'e-Enfance et de la Voix de l'enfant. 

Une certitude : ces multiples fronts ont ceci de particulier que seule l’accessibilité de ces contenus aux mineurs est interdite, quand le porno n’est pas illicite en lui-même. Ce blocage par IP, s’il est décidé, va toutefois rejaillir sur les majeurs, du moins ceux qui ne savent pas encore comment le contourner.

Commentaires (137)


Je comprends même pas pourquoi c’est pas aux FAI qu’ils s’attaquent.
:bocul:


Heu C’est en cours ….


Explosion des abonnements VPN à venir ? 😅



marba a dit:


Je comprends même pas pourquoi c’est pas aux FAI qu’ils s’attaquent. :bocul:




Comme expliqué dans la news, la mise en demeure vise d’abord les éditeurs de sites.



S’ils ne répondent pas (aka : ne trouvent pas la solution pour contrôler l’âge) dans les 15 jours, alors le président de l’ARCOM “s’attaquera” aux FAI et possiblement aux moteurs devant la justice. Les intermédiaires pourraient alors avoir à bloquer / déréférencer ces sites.



Gilbert_Gosseyn a dit:


Explosion des abonnements VPN à venir ? 😅




Un changement de DNS suffira ;)


Ça fait un moment que ma box ne me sert plus de DNS… et j’imagine ne pas être le seul, non ?



Pareil !


Eviv_Bulgroz

Ça fait un moment que ma box ne me sert plus de DNS… et j’imagine ne pas être le seul, non ?



Pareil !


Ceux qui ne s’y connaissent pas un minimum (et ne font pas de recherche de contournement quand ils voient que quelques chose est bloqué) seront toujours sur les DNS FAI.



Les autres non, mais ça devient de plus en plus simple, tu prends maintenant Firefox et coche une case pour le DoH (j’aime pas trop parce que CloudFlare par défaut, mais c’est simple).



Après mes parents j’ai mis sur Quad9 me semble et chez moi c’est deux raspberrys avec Pi-Hole en résolveur récursif.


Kazer2.0

Ceux qui ne s’y connaissent pas un minimum (et ne font pas de recherche de contournement quand ils voient que quelques chose est bloqué) seront toujours sur les DNS FAI.



Les autres non, mais ça devient de plus en plus simple, tu prends maintenant Firefox et coche une case pour le DoH (j’aime pas trop parce que CloudFlare par défaut, mais c’est simple).



Après mes parents j’ai mis sur Quad9 me semble et chez moi c’est deux raspberrys avec Pi-Hole en résolveur récursif.


J’utilise https://dns.watch/ (bon ok en 2nd resolver… CloudFlare en 1er)



Je vais regarder Quad9, je ne connaissais pas, merci de l’info. Suis pas expert rézo non plus ^^


Et d’ailleurs j’ai des craintes sur les suite que ça va avoir



Car il y a plein de gens qui utilisent le DNS des FAI, et donc ils respectent sans le savoir les blocages autres (terro, jeux d’argent, site de streaming etc)



Mais le porno est un très gros incitateur aux changements (coucou la guerre vhs/betamax) donc plein de gens “protégé” par les FAI vont changer les DNS



Ce blocage par IP, s’il est décidé, va toutefois rejaillir sur les majeurs, du moins ceux qui ne savent pas encore comment le contourner.




On en fait pas d’omelettes sans casser des oeufs.
On s’en fout de la liberté des gens si c’est pour protéger les enfants : on a bien annihilé la liberté des mouvement de tout le monde pendant 2 ans pour protéger les vieux, alors pourquoi pas.


Et sinon, conseiller aux parents de faire leur boulot en installant un dispositif de contrôle parental et que l’Etat cesse de s’immiscer partout ?




MarcRees a dit:


Un changement de DNS suffira ;)




Je prédis une belle destinée au DNS over HTTPS !


En fait, rien de bien nouveau, ils ajoutent 2 sites à la liste ?



Si ils commencent comme ca, ils ne sont pas au bout… Je pense que des sites Porno, ils doit en avoir un nombre incalculable…



Tes enfants, ils n’ont surement pas accès à internet que sur le Wifi de ta maison. Mais je suis bien d’accord, ce serait un bon début.
C’est d’ailleurs pour ca que proposer un control parental sur tous les appareils est un autre sujet en cours qui peu avoir du sens.



Tjs l’art de mélanger les torchons et les courgettes pour des comparatifs foireux :roll:


la protection des mineurs c’est aussi la responsabilité de la société, il n’est pas judicieux de se décharger sur les parents pour tout. la société à sa part de responsabilité. cf le problème de morphine au états unis.



de tout temps (‘fin lors de la 5 eme république) le porno était interdit au moins de 18 ans voir 21 ans, l’evolution de la technologie ne remet pas en cause cette interdiction.


sanscrit

la protection des mineurs c’est aussi la responsabilité de la société, il n’est pas judicieux de se décharger sur les parents pour tout. la société à sa part de responsabilité. cf le problème de morphine au états unis.



de tout temps (‘fin lors de la 5 eme république) le porno était interdit au moins de 18 ans voir 21 ans, l’evolution de la technologie ne remet pas en cause cette interdiction.


L’éducation des enfants est (devrait être) du seul ressort des parents. L’école / la société enseigne, elle n’a pas vocation à éduquer.
Merci de ne pas tout mélanger, demander à “la société” de faire ce qui relève de la cellule familiale, c’est ouvrir la porte à tous les totalitarismes - (re)lire la série SOS Bonheur pour les amateurs de BD, en se souvenant que ce n’est pas un manuel à destination d’un gouvernement mais une inquiétante dystopie.



Si tu n’es pas convaincu, tu peux commencer par te demander qui est “la société”, qui prend les décisions pour elle, qui s’assure qu’elles sont suivies et respectées.



Pour le problème de morphine que tu mentionnes, je ne suis pas au courant mais si problème il y a il montre plutôt une défaillance de la société. Aux dernières nouvelles, les opiacés sont officiellement réservés à un usage médical et ne doivent en aucun cas se trouver en vente libre.


anagrys

L’éducation des enfants est (devrait être) du seul ressort des parents. L’école / la société enseigne, elle n’a pas vocation à éduquer.
Merci de ne pas tout mélanger, demander à “la société” de faire ce qui relève de la cellule familiale, c’est ouvrir la porte à tous les totalitarismes - (re)lire la série SOS Bonheur pour les amateurs de BD, en se souvenant que ce n’est pas un manuel à destination d’un gouvernement mais une inquiétante dystopie.



Si tu n’es pas convaincu, tu peux commencer par te demander qui est “la société”, qui prend les décisions pour elle, qui s’assure qu’elles sont suivies et respectées.



Pour le problème de morphine que tu mentionnes, je ne suis pas au courant mais si problème il y a il montre plutôt une défaillance de la société. Aux dernières nouvelles, les opiacés sont officiellement réservés à un usage médical et ne doivent en aucun cas se trouver en vente libre.


Encore une fois, faux débat que d’introduire l’éducation parentale ici, alors qu’il s’agit simplement d’un business qui ne respecte pas la loi française.



(quote:2069065:dvr-x)
Tjs l’art de mélanger les torchons et les courgettes pour des comparatifs foireux :roll:




Bah tiens donc. On bride la liberté de TOUS pour protéger un groupe spécifique : moi j’y vois le même phénomène à l’oeuvre.



Tout bridage de liberté spécifique à une population X devrait être assorti de mesures garantissant la liberté des non-X.


On ne bride rien du tout en fait.



Ils demandent à des sites porno de mettre en place un control d’âge plus efficace pour protéger les plus jeunes. Seulement eux, perdraient une audience juste colossale, donc ne font rien (pour la plupart). Donc maintenant ils demandent le blocage et attaquent sur plusieurs fronts.



On parle d’une décision judiciaire, et non du gouv d’ailleurs (choux, carottes)



Ton buraliste s’il est contrôlé plusieurs fois en train de vendre des clop à des mineurs, il va finir par avoir une procédure de fermeture au c, et cela impactera tous ses clients.
Ce n’est pas du bridage de liberté pour autant. (choux, carottes)



Quand tu t’inscris sur Winamax, la FDJ, ou autres, tu dois bien prouver que tu es majeur. Pour autant, tous les majeurs peuvent y accéder.



Bref, je ne compte pas creuser le sujet avec toi, donc ne te donne pas la peine de répondre 😊



Ca va quand même leur prendre de temps pour tout raser, je pense que ca repousse assez facilement ce genre de sites.


Déjà ta prémisse est fausse : on n’a pas fait les confinements pour protéger les vieux, mais pour protéger l’ensemble de la population. Même s’ils sont majoritaires, il n’y a pas que des “vieux” qui sont morts du CoViD.



(quote:2069065:dvr-x)
En fait, rien de bien nouveau, ils ajoutent 2 sites à la liste ?




Oui, c’est le début, avant une industrialisation des procédures de blocage. L’ARCOM attend de voir comment la justice va gérer ces premières demandes.



Une fois la voie ouverte dans cette foret amazonienne, l’autorité pourra tout raser.



sanscrit a dit:


la protection des mineurs c’est aussi la responsabilité de la société, il n’est pas judicieux de se décharger sur les parents pour tout. la société à sa part de responsabilité. cf le problème de morphine au états unis.



de tout temps (‘fin lors de la 5 eme république) le porno était interdit au moins de 18 ans voir 21 ans, l’evolution de la technologie ne remet pas en cause cette interdiction.




Quand même, le porno était interdit aux mineurs, mais pas aux majeurs. Là si on s’attaque directement aux FAIs, le porno devient de fait inaccessible aux majeurs, c’est très dangereux et totalement injuste.



Dj a dit:


Car il y a plein de gens qui utilisent le DNS des FAI, et donc ils respectent sans le savoir les blocages autres (terro, jeux d’argent, site de streaming etc)




Les adultes seront bloqués car pas compétents sur le contournement, alors que les djeunzs sauront trouver la parade et partager les techniques pour continuer à voir les sites en question. Bravo l’ARCOM :transpi:


Juste, les astuces vont s’échanger a la cours de récrée.



Et les parents vont juste se rendre compte que “ah tiens pornhub refonctionne” (car ils n’auront pas osé demander a leurs ados, mais les ado auront corrigé le soucis)


Il faut trouver une techno que les djeuns ne connaissent pas : le VHS :)



Jarodd a dit:


Les adultes seront bloqués car pas compétents sur le contournement, alors que les djeunzs sauront trouver la parade et partager les techniques pour continuer à voir les sites en question. Bravo l’ARCOM :transpi:




Aussi.


Je comprends les réticences de la CNIL concernant les données “sensibles” couvertes par le RGPD.



Là où j’ai du mal à suivre…



Le porno n’a (dans des circonstances normales) rien d’illégal.
Entrer dans un magasin spécialisé est soumis, par défaut, à un contrôle, par le personnel qui juge si vous avez l ‘âge requis rien qu’en vous regardant et peut, le cas échéant, vous demander de justifier de votre âge en demandant une pièce d’identité.



Dans la mesure où cela n’est pas possible sur Internet, je ne vois pas en quoi cela pose problème de soumettre les sites à la même règle : justifier son âge pour entrer ?



Techniquement, vu que c’est censé être franco-français, je ne vois pas ce qui empêcherait d’utiliser un service tel que “France-Connect” qui validerait que l’utlisisateur qui veut entrer sur un site porno a l’âge requis.
“France-Connect” fournit seulement un jeton qui valide qu’on peut entrer, pas le nom de la personne. Le traçage étatique s’arrête la : “Cette personne consulte des sites porno”
Ca ne va pas plus loin que la double authentification des paiements CB en ligne.
Le proprio du site sait déjà depuis longtemps quel type de video vous regardez.



Serait-ce que les utilisateurs adultes ne souhaitent pas qu’on puisse savoir qu’ils vont sur des sites porno ?
Vu que c’est légal, je ne vois vraiment pas pourquoi tant de réticence.


Là tu vas avoir une levée de bouclier parce que la gouv pourrait savoir si tu regardes du porno ou pas !! Et c’est le mal absolu !! Tu vas te faire trancher la tête de dire ça ici.
(Comme s’ils n’avaient pas d’autres moyens de le savoir, comme si Google ne le savait pas, comme si ton FAI ne le savait pas, etc…)
Surtout qu’en soit, c’est un sujet tabou, mais il n’y a aucun mal à regarder du porno et aucune honte à cela.



Il y a plein de dispositifs possibles qui peuvent très bien respecter la vie privée (et le RGPD) pour contrôler l’âge. Il faut juste avoir la volonté de les mettre en place plutôt que dire « c’est compliqué ».


C’est légal mais ça reste un élément de sa vie privée. Et, comme l’indique la CNIL, un risque aussi de produire un fichage d’informations sensibles obtenues par déductions, comme l’orientation sexuelle, qui peuvent même s’avérer totalement fausses. (un homme qui fait valider sa majorité légale pour l’accès à un site pornographique gay est-il vraiment homosexuel ? déduction potentiellement biaisée)



En l’occurrence, c’est FranceConnect qui serait capable de déduire cette information puisque le service est forcément en lien avec le site de destination. Le site web pornographique en lui-même n’a pas d’information précise susceptible d’identifier directement l’utilisateur en dehors des infos que celui-ci lui aurait donné.



Et le parallèle avec la CB est intéressant pour ce domaine : les sites pornographique passent par des intermédiaires de paiement spécialisés dans ce secteur (comme epoch, ccbill ou probill) et ce sont même eux qui gèrent les accès au service. Techniquement, le site porno n’a aucune donnée de l’utilisateur en dehors du credential fourni par le partenaire de paiement.



Mais, au même titre qu’un “tiers de confiance” pour la vérification de l’âge, le partenaire de paiement est en capacité de profiler l’utilisateur avec des informations très personnelles.



La différence entre ces deux comparaisons : le paiement d’un site pornographique reste optionnel (l’offre gratuite suffit à la majorité) donc fait en parfaite conscience qu’on est “identifiable” (les services assurent toujours une “facturation discrète” avec un libellé masquant la réalité). Rendre systématique un “tiers de confiance” pour valider la majorité légale augmente drastiquement la surface de profilage. Et augmente aussi le risque dans le cas où le-dit tiers de confiance se voit mis en défaut.



Bref, moins y’a de possibilités de profilage du public, mieux c’est.


Question naïve, un code d’accès à configurer de manière obligatoire (comme Canal +) pour tout FAI et fournisseurs de téléphonie mobile, permettant d’accéder à des sites de pron blacklisté.
Ce ne serait pas possible, plus efficace et ne pénalisant pas l’adulte?
Certes, ce serait toujours contournable par un changement de DNS ou l’utilisation d’un VPN. Mais cela aurait le mérite, entre autres, de ne pas dire au site de pron : débrouillez vous pour trouver une solution, cela impacterait la 45 G, …
Après, restera toujours le contenu pron sur les sites non pron, coucou Onlyfan.
Et je reste persuadé qu’un ado qui veut accéder à du pron, trouvera toujours le moyen pour le faire, quelque soit les barrières mises en place.


C’est techniquement impossible : le FAI peut soit bloquer le DNS ou l’ouvrir normalement, mais pas faire une demi-mesure de type redirection sans casser la chaine de certification (càd ton navigateur bloque avec un message “le site n’est pas sûr”).



Quand bien même on arriverait à contourner ce pb, les requêtes DNS sont mises en cache un peu partout pour éviter de relancer une requête au serveur DNS à chaque navigation. Donc même si le FAI arrivait à afficher un page intermédiaire, il ne pourrait pas renvoyer vers le site légitime, car le navigateur / OS mémorise le lien nom <=> IP et ne refera pas les requêtes une seconde fois. Là seule solution serait de faire un proxy (toutes les pages du site porno passe par une machine du FAI qui autorise ou non), mais ça pose des pb évidents avec le RGPD sans parler du coup (ce proxy se taperait tout le traffic du porno vu en France :) )


fofo9012

C’est techniquement impossible : le FAI peut soit bloquer le DNS ou l’ouvrir normalement, mais pas faire une demi-mesure de type redirection sans casser la chaine de certification (càd ton navigateur bloque avec un message “le site n’est pas sûr”).



Quand bien même on arriverait à contourner ce pb, les requêtes DNS sont mises en cache un peu partout pour éviter de relancer une requête au serveur DNS à chaque navigation. Donc même si le FAI arrivait à afficher un page intermédiaire, il ne pourrait pas renvoyer vers le site légitime, car le navigateur / OS mémorise le lien nom <=> IP et ne refera pas les requêtes une seconde fois. Là seule solution serait de faire un proxy (toutes les pages du site porno passe par une machine du FAI qui autorise ou non), mais ça pose des pb évidents avec le RGPD sans parler du coup (ce proxy se taperait tout le traffic du porno vu en France :) )


merci :yes:



(quote:2069083:dvr-x)




Juste là dessus :




On parle d’une décision judiciaire, et non du gouv d’ailleurs (choux, carottes)




Elle vient d’où la loi ? Sois honnête, ca a été poussé par le gouv, c’est la suite logique ici.



(quote:2069065:dvr-x)
En fait, rien de bien nouveau, ils ajoutent 2 sites à la liste ?




Environ 4 000 000 par la
https://dsi.ut-capitole.fr/blacklists/index_en.php



MarcRees a dit:


Comme expliqué dans la news, la mise en demeure vise d’abord les éditeurs de sites.



S’ils ne répondent pas (aka : ne trouvent pas la solution pour contrôler l’âge) dans les 15 jours, alors le président de l’ARCOM “s’attaquera” aux FAI et possiblement aux moteurs devant la justice. Les intermédiaires pourraient alors avoir à bloquer / déréférencer ces sites.




C’était pas le sens de ce que je voulais dire. Je voulais dire : pourquoi l’Arcom ne demande pas aux FAI de fournir les moyens nécessaire pour que les mineurs n’accèdent pas à du contenu pornographique ?



Gldump92 a dit:


les utilisateurs adultes ne souhaitent pas qu’on puisse savoir qu’ils vont sur des sites porno ?




Oui.



Gldump92 a dit:


Techniquement, vu que c’est censé être franco-français, je ne vois pas ce qui empêcherait d’utiliser un service tel que “France-Connect” qui validerait que l’utlisisateur qui veut entrer sur un site porno a l’âge requis. “France-Connect” fournit seulement un jeton qui valide qu’on peut entrer, pas le nom de la personne. Le traçage étatique s’arrête la : “Cette personne consulte des sites porno” Ca ne va pas plus loin que la double authentification des paiements CB en ligne. Le proprio du site sait déjà depuis longtemps quel type de video vous regardez.




Tu as probablement une notion d’historique des connexions via FranceConnect stocké quelque part (aka les serveurs du gouvernement) et donc techniquement l’état a accès à ce que tu consultes…



A mon avis, si solution il y a, vaudrait mieux que ça utilise un dispositif déconnecté (ex: pouvoir générer un certificat avec mot de passe prouvant ton âge et donner la possibilité de l’intégrer sur le site nécessitant la majorité) - au moins, y aurait pas de traces (à part celle de génération du certificat) du côté fournisseur d’identité.



Un peu comme le pass sanitaire mais en enlevant les données qui n’ont pas à être là :D



Gldump92 a dit:


Serait-ce que les utilisateurs adultes ne souhaitent pas qu’on puisse savoir qu’ils vont sur des sites porno ? Vu que c’est légal, je ne vois vraiment pas pourquoi tant de réticence.




Peut être que les couples (ou autre) qui visionnent des pornos ne veulent pas se sentir fichés par notre gouvernement. Leur pratique sexuelle, tout comme leur religion et avis politique doivent rester dans la sphère privée et si certains n’ont aucunes réticences à les afficher, ce n’est peut être pas le cas de tout le monde.



Baldurien a dit:


Tu as probablement une notion d’historique des connexions via FranceConnect stocké quelque part (aka les serveurs du gouvernement) et donc techniquement l’état a accès à ce que tu consultes…




Ce qui permettrait de conclure que les hommes au RSA consultent 6 fois de porno que le reste de la population, par exemple. Car je suppose qu’un jeton à une limite de validité. Je doute qu’au passage un jeton sois valable pour plusieurs site.



Après j’attends aussi des campagnes de prévention pour les adultes et les plus jeunes, pour le moment c’est juste le silence radio.



(quote:2069083:dvr-x)
Ils demandent à des sites porno de mettre en place un control d’âge plus efficace pour protéger les plus jeunes.
Ton buraliste s’il est contrôlé plusieurs fois en train de vendre des clop à des mineurs




C’est hors sujet, un buraliste peut demander une carte d’identité, c’est facile. Sur internet il n’ya pas de carte d’identité. L’éditeur de site porno ne peut pas contrôler l’identité de ses utilisateurs ; il n’y a techniquement aucune solution fiable.


Vas t’inscrire sur la FDJ.fr, tu verras s’il n’y a pas de carte d’identité…



Et il y a d’autres mécanismes possibles, encore faudrait-il se donner la peine de creuser le sujet. C’est plus facile de dire “c’est trop compliqué”.


Ils peuvent utiliser une authentification France Connect, comme ça le gouvernement peut savoir à chaque fois que tu vas te palucher :mdr:


Freeben666

Ils peuvent utiliser une authentification France Connect, comme ça le gouvernement peut savoir à chaque fois que tu vas te palucher :mdr:



(reply:2069106:dvr-x)




C’est parfaitement inutile : la photo n’est pas contrôlée, donc ça a exactement la même valeur qu’une case à cocher “oui-oui j’ai bien plus de 18ans” (déjà existant sur les sites pornos).



Le truc de JM même combat, ça ne prouve rien, pas plus qu’une case à cocher.



Ça pour le coup fonctionnerait, même si on peut douter de l’anonymat réel de l’historique de navigation.


fofo9012


(reply:2069106:dvr-x)




C’est parfaitement inutile : la photo n’est pas contrôlée, donc ça a exactement la même valeur qu’une case à cocher “oui-oui j’ai bien plus de 18ans” (déjà existant sur les sites pornos).



Le truc de JM même combat, ça ne prouve rien, pas plus qu’une case à cocher.



Ça pour le coup fonctionnerait, même si on peut douter de l’anonymat réel de l’historique de navigation.


Non ce n’est pas inutile.
Un gamin de 13 ans qui tombe sur un site de c*, il va cliquer “oui j’ai plus de 18 ans” en 10 secondes, s’il doit donner la carte d’identité de son père et que son compte est actif après contrôle de la carte (1-3 jours de délais), ca va réduite très fortement le nombre de d’accès… Car tous les gamins ne vont pas aller si loin…C’est très contraignant.
Aucune mesure ne sera efficace à 100% de toute façon, le but c’est de limiter.



je ne sais pas ce que vient faire l’anonymat sur le sujet, le but est justement de prouver ta majorité, pas de garantir ton anonymat.
Et niveau donnée, rien n’empêche de collecter les carte d’identités, passport, CB, attestation de domicile, etc…pour un contrôle d’ouverture de compte. Il faut juste que la données soit bien traitée derrière (puis supprimée pour certaines).
Mais comme dit plus haut, rien n’est 100% fiable, le but et de limiter. Ca n’empêchera jamais d’aller sur d’autres sites, de partager les comptes, etc…



fofo9012 a dit:


C’est hors sujet, un buraliste peut demander une carte d’identité, c’est facile.




Oui et j’en ai jamais vu un le faire.



edit : A chaque fois que le paquet de clope augmente le marché noir augmente et le marché noir ne demande pas la carte d’identité voir pire, il peut inciter.



(quote:2069106:dvr-x)
Et il y a d’autres mécanismes possibles, encore faudrait-il se donner la peine de creuser le sujet. C’est plus facile de dire “c’est trop compliqué”.




Bah p’têtre que d’autres se sont bien poser la question justement de rendre conciliable le faite de rester anonyme et de donner des données personnelles critiques n’était pas possible….



Freeben666 a dit:


Déjà ta prémisse est fausse : on n’a pas fait les confinements pour protéger les vieux, mais pour protéger l’ensemble de la population. Même s’ils sont majoritaires, il n’y a pas que des “vieux” qui sont morts du CoViD.




Pour protéger les “fragiles” et ceux qui ont des comorbidités, précisment.
Ce sont ceux là, et SEULEMENT ceux là, qu’on aurait dû confiner pour les protéger. Tous les autres, et j’ai evidemment les ados et les jeunes adultes en tete, on aurait dû leur foutre une paix royale.


Je connais personnellement des jeunes adultes (la vingtaine) qui ont eu des CoViD “compliqués”. Certains ont encore des séquelles (absence d’odorat par exemple).



Tu te présentes comme un grand défenseur de la liberté, mais la seule liberté qui t’intéresse c’est la tienne.



“La liberté s’arrête là où commence celle des autres”, tu connais ?


Freeben666

Je connais personnellement des jeunes adultes (la vingtaine) qui ont eu des CoViD “compliqués”. Certains ont encore des séquelles (absence d’odorat par exemple).



Tu te présentes comme un grand défenseur de la liberté, mais la seule liberté qui t’intéresse c’est la tienne.



“La liberté s’arrête là où commence celle des autres”, tu connais ?


Désolé de te corriger mais tu as tort sur le Covid. Comme tu dis, on a confiné pour protéger l’ensemble de la population, mais pas du Covid, du fait que les hopitaux étaient pleins. C’était pour protéger la personne qui n’aurait pas eu de soins suite à un accident de voiture par exemple.
La mortalité du Covid n’a jamais été le problème du gouv, c’est qu’il tue lentement et charge les hopitaux.



Drepanocytose a dit:


Juste là dessus :



Elle vient d’où la loi ?




De l’Assemblée Nationale



Freeben666 a dit:


Je connais personnellement des jeunes adultes (la vingtaine) qui ont eu des CoViD “compliqués”. Certains ont encore des séquelles (absence d’odorat par exemple).




Oh, le joli exemple ultrararissime qui est censé contrer une généralité écrasante. Bravo.



Eh bien figure toi que moi je connais un jeune de 16 ans qui s’est pendu à une arbre à cause de ces conneries.
Donc qui a gagné là ? Celui qui est mort, ou celui qui a des absences d’odorat ?
Les exemples malhonnetes ca marche aussi dans les 2 sens.


Sauf que les cas que je mets en avant sont véridiques et pas aussi rares que tu as l’air de le penser.



Alors que ton “exemple” est clairement inventé pour supporter ton propos. Bref, je crois que je vais faire comme la plupart des gens intelligents ici et juste arrêter de te répondre. Ça sera mieux pour ma santé mentale.



Jarodd a dit:


Les adultes seront bloqués car pas compétents sur le contournement, alors que les djeunzs sauront trouver la parade et partager les techniques pour continuer à voir les sites en question. Bravo l’ARCOM :transpi:




Et là je ne parie pas, on est sur de gagner.
Sachant que dans de nombreuses familles c’est les gamins qui installent la technologie (hifi, video, net, etc.) ça ne peut que finir comme ça.



(quote:2069124:dvr-x)
Non ce n’est pas inutile. Un gamin de 13 ans qui tombe sur un site de c*, il va cliquer “oui j’ai plus de 18 ans” en 10 secondes, s’il doit donner la carte d’identité de son père et que son compte est actif après contrôle de la carte (1-3 jours de délais), ca va réduite très fortement le nombre de d’accès… Car tous les gamins ne vont pas aller si loin…C’est très contraignant. Aucune mesure ne sera efficace à 100% de toute façon, le but c’est de limiter.




Même chose pour un adulte…



Et puis c’est pas comme si il y avait pas de sites porno illégaux.


Sinon, personne ne s’est dit que les parents pourraient s’occuper de leurs gamins ? Je ne parle pas de les surveiller 247, ce qui serait illusoire, mais juste de les éduquer sur le sujet ?


Long story short : Non car c’est raciste.


Cela s’appelle un tabou.
Dans des familles/milieux très orientés par la morale et avec la religion en arrière plan, c’est simplement exclu.



Si la question est de protéger l’usage d’Internet pour les plus jeunes, ce n’est pas uniquement le porno qu’il faut prendre en compte.
Seulement une fois le mot clé “filtrage” utilisé, on risque aussi de changer de régime.



la question n’est pas simple.



(quote:2069124:dvr-x)
Aucune mesure ne sera efficace à 100% de toute façon, le but c’est de limiter.




Ça, c’est ta vision de parent (je suppose ?) pour le site de cul, le risque juridique est exactement le même : Donc autant rien faire, ça coutera moins cher ! Qu’un ado ait détourné les papiers d’un majeur ou coché une case ne correspondant pas à la réalité, c’est la même fausse déclaration.
Donc le moyen, qui coute cher et te fais perdre du public légitime, ne protège pas mieux du risque de procès parce qu’un ado a vu un porno sur ton site.



(reply:2069131:skankhunt42 )




En effet, de même pour les adultes. La démarche est plus contraignante.



Quand tu veux jouer à la FDJ, tu dois prouver que tu est majeur, point barre. Eux aussi ca doit leur faire perdre un bon nombre de joueurs. Ceux qui veulent vraiment jouer y vont.
Ceux qui paient pour voir du porno feront surement la démarche !



je ne vois aucun rapport, mais c’est pas grave, on est pas d’accord.



Dj a dit:


Et d’ailleurs j’ai des craintes sur les suite que ça va avoir



Car il y a plein de gens qui utilisent le DNS des FAI, et donc ils respectent sans le savoir les blocages autres (terro, jeux d’argent, site de streaming etc)



Mais le porno est un très gros incitateur aux changements (coucou la guerre vhs/betamax) donc plein de gens “protégé” par les FAI vont changer les DNS




Je le pense aussi. D’ailleurs quelqu’un sait-il s’il existe des stats d’utilisation des DNS standards des fournisseurs d’accès pour évaluer si c’est stable dans le temps ou si justement c’est en baisse après les X mesures de blocages de ces dernières années ?
J’ai cherché rapidement mais j’ai pas trouvé…



(reply:2069135:skankhunt42 )




:mdr:



Et la version longue ?



Jarodd a dit:


Les adultes seront bloqués car pas compétents sur le contournement, alors que les djeunzs sauront trouver la parade et partager les techniques pour continuer à voir les sites en question. Bravo l’ARCOM :transpi:




Ce que je constate, c’est que les “djeunzs” sont de plus en plus de simples consommateurs (youtube, Facebook, Instagram, Tiktok, etc.), et ne sont plus du tout des bidouilleurs comme il y a 20 ans. Je ne suis pas sûr du tout qu’à l’heure actuelle, les jeunes maîtrisent l’informatique mieux que leurs parents. Dans mon entourage, c’est plutôt très faux.



(quote:2069124:dvr-x)
je ne sais pas ce que vient faire l’anonymat sur le sujet, le but est justement de prouver ta majorité, pas de garantir ton anonymat. Et niveau donnée, rien n’empêche de collecter les carte d’identités, passport, CB, attestation de domicile, etc…pour un contrôle d’ouverture de compte. Il faut juste que la données soit bien traitée derrière (puis supprimée pour certaines). Mais comme dit plus haut, rien n’est 100% fiable, le but et de limiter. Ca n’empêchera jamais d’aller sur d’autres sites, de partager les comptes, etc…




Je pense que pas mal de gens qui consultent un site porno n’ont pas envie que ce qu’ils ont consulté soit rattaché à leur identité réelle, donc l’anonymat est important.
Et en dehors de ça, envoyer sa carte d’identité à la FdJ c’est une chose, l’envoyer à un site géré on sait pas où par on sait pas qui en est une autre.



(quote:2069094:skankhunt42 )
Oui.




Pourquoi donc ?
Ils ont honte ?



choukky a dit:


Peut être que les couples (ou autre) qui visionnent des pornos ne veulent pas se sentir fichés par notre gouvernement. Leur pratique sexuelle, tout comme leur religion et avis politique doivent rester dans la sphère privée et si certains n’ont aucunes réticences à les afficher, ce n’est peut être pas le cas de tout le monde.




Franchement, vous pensez réellement qu’un gouvernement normal (je ne parle pas des exemples russes, chinois ou assimilés si élus en Europe) en a quelque chose à taper si on regarde des vidéos porno ?
Si c’était le cas, ça fait belle lurette qu’on serait obligés de remplir un formulaire u commissariat pour entrer dans un sex shop non ?



Gldump92 a dit:


Franchement, vous pensez réellement qu’un gouvernement normal (je ne parle pas des exemples russes, chinois ou assimilés si élus en Europe) en a quelque chose à taper si on regarde des vidéos porno ? Si c’était le cas, ça fait belle lurette qu’on serait obligés de remplir un formulaire u commissariat pour entrer dans un sex shop non ?
Quant au fichage, il a déjà lieu, dans une certaine mesure, mais ce sont des entreprises privées, dont les revenus sont basés sur la revente de données plus ou moins personnelles, qui le contrôle.




Gldump92 a dit:


Pourquoi donc ? Ils ont honte ?




La honte / le couple / l’orientation sexuelle / la religion.



Freeben666 a dit:


Alors que ton “exemple” est clairement inventé pour supporter ton propos.




Eh bien relis mon historique, et tu verras que j’en parle souvent.
Malheureusement non, ce n’est pas inventé, et c’est pour ca que ces restrictions de liberté sur les ados et à l’école pendant la pandémie me rendent fou, les dommages causés à la jeunesse ont été terrifiants.
Si tu es si intelligent que tu le prétends, lis un peu les avis des psychiatres, des spécialistes du travail social en école, etc., et tu comprendras l’ampleur du problème.


Encore une fois, beaucoup de blabla pour un sujet très simple : je lance un business qui ne respecte pas la loi, on me force à le fermer (ou plutôt ici : à ne plus pouvoir exercer en France).



Et cela doit être fait même si ça contredit les potentiels clients (= tous les commentaires parlant d’éducation des parents… etc).



Donc à part si quelqu’un souhaite que le porno soit autorisé pour les mineurs, ces sites doivent être rendus inaccessibles car ils ne respectent pas la loi française.



Gldump92 a dit:


Franchement, vous pensez réellement qu’un gouvernement normal (je ne parle pas des exemples russes, chinois ou assimilés si élus en Europe) en a quelque chose à taper si on regarde des vidéos porno ? Si c’était le cas, ça fait belle lurette qu’on serait obligés de remplir un formulaire u commissariat pour entrer dans un sex shop non ?




Pour le sexshop, ils ont d’autres moyens (CB, vidéo surveillance protection).



zeldomar a dit:


Encore une fois, beaucoup de blabla pour un sujet très simple : je lance un business qui ne respecte pas la loi, on me force à le fermer (ou plutôt ici : à ne plus pouvoir exercer en France).



Et cela doit être fait même si ça contredit les potentiels clients (= tous les commentaires parlant d’éducation des parents… etc).



Donc à part si quelqu’un souhaite que le porno soit autorisé pour les mineurs, ces sites doivent être rendus inaccessibles car ils ne respectent pas la loi française.




“contrarie”, pas “contredit” :francais:



zeldomar a dit:


Encore une fois, beaucoup de blabla pour un sujet très simple : je lance un business qui ne respecte pas la loi, on me force à le fermer (ou plutôt ici : à ne plus pouvoir exercer en France).




Sauf que c’est cette nouvelle loi qui rend le business pas légal.



(reply:2069184:skankhunt42 )




Depuis quand le porno est accessible librement aux mineurs en France ? 🤔



zeldomar a dit:


Depuis quand le porno est accessible librement aux mineurs en France ? 🤔




Il s’est mal exprimé : ca na jamais été légal.
Ce que la loi a changé par contre, c’est qu’elle considère les anciennes mesures prises par les sites comme insuffisantes.
Mais la légalité ou pas du business n’a pas changé : les sites ne faisaient rien de plus illégal (ni moins d’ailleurs) il y a un an qu’aujourd’hui.



Imagine si à l’époque on avait demandé à Canal+ de trouver un moyen technique pour être sûr que les ados qui avaient le décodeur à la maison pouvaient bien regarder les emissions généralistes MAIS pas le porn. C’est un casse tête.
D’ailleurs tu noteras ironiquement que dans le cas de Canal+, la responsaibilité du contrôle revenait, comme il se doit : aux parents.


Il y a un code parentale pour les programmes adultes, même encore aujourd’hui.



En revanche, Android et IOS censurent allégrement les programmes adultes de canal sans que personne ne s’en émeuve (mais ce n’est pas le gouvernement, ce n’est pas grave).



Edit :



Le porno de canal est disponible à la demande (sauf sur android et IOS)



Drepanocytose a dit:


Il s’est mal exprimé : ca na jamais été légal. Ce que la loi a changé par contre, c’est qu’elle considère les anciennes mesures prises par les sites comme insuffisantes. Mais la légalité ou pas du business n’a pas changé : les sites ne faisaient rien de plus illégal (ni moins d’ailleurs) il y a un an qu’aujourd’hui.




Ce que vous dites est factuellement vrai, mais n’est-ce pas un peu hypocrite ?
Il est évident que ces sites ne respectaient pas la morale sous-jacente à la loi (qui osera dire le contraire ?), ils ont tenu jusqu’ici car aucun gouv n’a voulu s’attaquer au problème.
Là on s’en occupe enfin, vous devriez être content que la loi soit enfin respectée comme il se doit : le porno ne doit pas être accessible librement aux mineurs (même si ça va à l’encontre de nos usages, moi le premier!).




Drepanocytose a dit:


Imagine si à l’époque on avait demandé à Canal+ de trouver un moyen technique pour être sûr que les ados qui avaient le décodeur à la maison pouvaient bien regarder les emissions généralistes MAIS pas le porn. C’est un casse tête. D’ailleurs tu noteras ironiquement que dans le cas de Canal+, la responsaibilité du contrôle revenait, comme il se doit : aux parents.




Bon exemple, mais le législateur doit choisir ses combats, et ici le porno est consommable sur la TV du salon, à une heure fixe et tard, et seulement chez ceux qui ont payé. Donc beaucoup moins “accessible” que le porn en ligne.
Mais je suis d’accord que le législateur aurait pu trouver à redire là-dessus aussi.



(reply:2069164:skankhunt42 )



(quote:2069164:skankhunt42 )
La honte / le couple / l’orientation sexuelle / la religion.




La honte : De quoi ? D’avoir des fantasmes ou des désirs charnels ? Je serais curieux de voir quelqu’un qui n’en a pas.
Le Couple : Si on est en couple et qu’on visite seul des sites porno, il ne me semble pas qu’il reste grand chose à protéger…
L’orientation sexuelle : J’admets que c’est un sujet épineux dans la mesure où on n’en est pas encore à accepter les gens tels qu’ils sont, et surtout à penser que les affaires de Q des autres ne sont pas nos oignons. Mais soyons honnêtes, on parle ici de minorités, mêle si elles savent se faire entendre parfois.
la religion : Si on se dit croyant et qu’on veut visiter des sites prono incognito, je laisse à chacun faire la conclusion qui semble s’imposer.



Pour en revenir au sujet principal.
L’idée est de trouver un moyen de protéger les enfants, ou plutôt de restreidre l’accès à ce qu’ils ne sont pas en mesure d’apréhender.
Je pense que tout le monde sera d’accord sur le fait qu’ils ne sont pas censés être exposés à des sites porno avant d’avoir atteint un certain niveau de maturité.
Si pour permettre de contrôler cela, certains adultes doivent accepter soit de se regarder en face, et ne plus pouvoir cacher le fait qu’ils visitent des sites prono, je pense qu’il est temps de mettre les hypocrisies au placard.



Tandhruil a dit:


Il y a un code parentale pour les programmes adultes, même encore aujourd’hui.




Intéressant. Donc la responsabilité est bien aux parents.
Pas sûr que ca existait, dans le temps, ceci dit.




En revanche, Android et IOS censurent allégrement les programmes adultes de canal sans que personne ne s’en émeuve (mais ce n’est pas le gouvernement, ce n’est pas grave).




Si c’est vrai c’est aussi grave.



Gldump92 a dit:


Si pour permettre de contrôler cela, certains adultes doivent accepter soit de se regarder en face, et ne plus pouvoir cacher le fait qu’ils visitent des sites prono, je pense qu’il est temps de mettre les hypocrisies au placard.




Raisonner comme ca, c’est dangereux.
Parce qu’après, “si pour permettre de contrôler ceci ou cela, il temps d’accepter ceci ou cela comme restrictions” pour n’importe quel ceci ou cela, crescendo.
Toujours pareil : précédent, grenouille, boite de Pandore, on appelle ca comme on veut.



Drepanocytose a dit:


Intéressant. Donc la responsabilité est bien aux parents. Pas sûr que ca existait, dans le temps, ceci dit.




Non, il n’y avait pas dans les premiers décodeurs hertziens, mais les parents pouvaient les enfermer dans un tiroir.




Si c’est vrai c’est aussi grave.




https://assistance.canalplus.com/questions/1716166-mycanal-tv-android-quid-contenu-adulte



Tandhruil a dit:



https://assistance.canalplus.com/questions/1716166-mycanal-tv-android-quid-contenu-adulte




Ah oui juste. Toutes les applis qui peuvent donner accès à du porn. A l’américaine, quoi.
Voilà justement le bon exemple de pudibonderie excessive, à laquelle cette loi emboite le pas. On y sera bientôt, ce n’est qu’une question de temps.



Drepanocytose a dit:


Eh bien relis mon historique, et tu verras que j’en parle souvent. Malheureusement non, ce n’est pas inventé, et c’est pour ca que ces restrictions de liberté sur les ados et à l’école pendant la pandémie me rendent fou, les dommages causés à la jeunesse ont été terrifiants.




De ce que je constate autour de moi, c’est très loin d’être terrifiant. Dans mon entourage (enfants, voisins, famille, amis, etc.), les gens, y compris les enfants, ont très bien supporté le confinement. Sans ça, jamais mais enfants n’auraient joué à Minecraft avec leur prof de maths.



Et même mieux : avant ça, pour toutes les activités des enfants (sport, musique, etc.), on n’avait quasiment aucun contact avec les profs et animateurs ; grâce au confinement, ils ont tous mis en place un contact direct par mail, on a beaucoup plus d’infos. Pareil avec l’école : maintenant, quand la maîtresse est malade, on a un mail la veille, avec un scan des devoirs à faire pendant la journée ; on n’avait pas tout ça avant le covid. Franchement, le confinement a eu du bon.


Tous les profs ont une adresse courriel académique, qu’ils le veulent ou non. Sinon messages directs pronotes, pas nouveau non plus.


Zulgrib

Tous les profs ont une adresse courriel académique, qu’ils le veulent ou non. Sinon messages directs pronotes, pas nouveau non plus.


Oui, et ?
Déjà, Pronote en école élémentaire, il n’y en a pas chez moi. Ça commence au collège.



Ensuite, si tu lis bien mon message, je dis que les enseignants envoient désormais des informations. Le changement n’est pas qu’ils aient des moyens de communication, mais qu’ils les utilisent enfin.



Quant à la prof de danse, les entraîneurs du club d’athlétisme, ou les profs de l’école municipale de musique, non, ils n’ont pas Pronote. Avant, ils faisaient passer les infos en les disant oralement aux enfants, qui s’empressaient de les oublier immédiatement. Désormais, on reçoit des mails directement, sans perte d’information. Gros progrès.



zeldomar a dit:


Ce que vous dites est factuellement vrai, mais n’est-ce pas un peu hypocrite ?




C’est totalement hypocrite en effet !



La vérification de l’age au clic n’a jamais été une véritable vérification c’est vrai. Et chaque années le nombre de gamin qui consulte du porno augmente et pourtant ont à laissé tranquille ces sites un bon nombre d’année jusqu’à aujourd’hui.



C’est tout à fait indéniable qu’il faut faire quelque chose concernant ce phénomène mais je pense qu’il faudrait aussi ne pas tenter de monter une usine à gaz ce qui pourra faire chier un paquet d’adulte.



Personnellement je pourrais réellement rentrer dans le vif du sujet quand il y aura une publication de statistiques assez précis concernant les consultation.




Gldump92 a dit:


La honte : De quoi ? D’avoir des fantasmes ou des désirs charnels ?




Le danger c’est que ce genre de fantasme sois disponible et utilisé contre nous. La moralité ne traitera pas de la même manière celui qui regarde des femmes de 30 ans ce toucher en solo par rapport à des gamines qui font des bukkake ou quadruple anal.




Si on est en couple et qu’on visite seul des sites porno




C’est la liberté et la vie privée hein. Tout le monde n’a pas envie que sa femme sache que tu regarde ou non du porno et encore moins de savoir quel type de porno.




Si on se dit croyant et qu’on veut visiter des sites prono incognito, je laisse à chacun faire la conclusion qui semble s’imposer.




Tu oublie que être “croyant” n’est pas forcément un choix :)



(quote:2069206:alex.d.)




Encore une fois tu me sors un exemple personnel pour tenter de contrecarrer une généralité.



Alors, autant tout le monde (toi inclus) nous a demandé d’ecouter “les experts” pour la vérité officielle sur les vaccins, autant là SVP soyez cohérents faites de même avec les pros du secteur. Allez demander aux psychologues / psychiatres / éducateurs dans les écoles si les confinements n’ont pas fait des ravages.
Comme pour les épidémiologistes pour les vaccins, pour la santé mentale des enfants, les pros ce sont les gens que je te cite et qui ont à gérer les conséquences de ca au quotidien.. Dont fait partie ma compagne, c’est pour ca que je connais très bien le sujet.



Que chez toi ca se soit bien passé, tant mieux et je suis content pour toi (sincèrement) mais sache que c’est très loin d’être le cas partout. Très très loin



Gldump92 a dit:


Serait-ce que les utilisateurs adultes ne souhaitent pas qu’on puisse savoir qu’ils vont sur des sites porno ? Vu que c’est légal, je ne vois vraiment pas pourquoi tant de réticence.




Et ?
Parce que c’est légal, alors n’importe qui peux savoir tout ce que tu fait ?
C’est stupide comme raisonnement.



Je sais que c’est un peu démodé comme concept en ce moment la vie privée, mais faut arrêter de dire n’importe quoi…



Et pour rappel, la vie privée ça fait partie de la déclaration universelle des droits de l’homme.




Article 12.



Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.




Drepanocytose a dit:


Encore une fois tu me sors un exemple personnel pour tenter de contrecarrer une généralité.




Je ne parle pas de contrecarrer une généralité, je réponds juste à ton exemple personnel que tu nous sors à longueur de temps. Descends un peu de ton piédestal.



(quote:2069218:alex.d.)
Je ne parle pas de contrecarrer une généralité, je réponds juste à ton exemple personnel que tu nous sors à longueur de temps. Descends un peu de ton piédestal.




Non, j’ajoute toujours que c’est l’opinion de tous les travailleurs sociaux en école et des psys specialisés dans l’enfance, les pros du domaine donc, justement pour pas qu’on me dise que ce n’est qu’un exemple isolé.
Si tu notes bien je l’ai fait dans le post auquel tu as répondu et dans la réponse que je t’ai faite. Et encore dans cette réponse ci. Mon exemple on s’en fout bien, par contre l’avis des pros, beaucoup moins.


On n’a pas dû parler aux même pros, alors. Tout le monde trouve que les enfants étaient contents de retourner à l’école, mais personne ne m’a encore parlé de “dommages terrifiants”. Au contraire, on m’a plutôt parlé de la formidable résilience et adaptabilité des enfants, bien meilleurs là-dessus que leurs parents.



(quote:2069221:alex.d.)
On n’a pas dû parler aux même pros, alors. Tout le monde trouve que les enfants étaient contents de retourner à l’école, mais personne ne m’a encore parlé de “dommages terrifiants”. Au contraire, on m’a plutôt parlé de la formidable résilience et adaptabilité des enfants, bien meilleurs là-dessus que leurs parents.




Bah mo on m’a parlé de suicides, d’echecs scolaires graves et en très nette explosion, de scarifications, de problèmes familiaux graves, de dépressions profondes, etc.
Et les pros en question, c’est mon cercle d’amis proches : c’est leur job (et celui de ma compagne, d’où le cercle d’amis dans le milieu). Des travailleurs sociaux en école, des psys, des travailleurs sociaux dans les services de protection de la jeunesse, des assistantes sociales en HP, etc. Tous sont conscients du problème, et tous confirment que le problème est bien connu dans l’entièreté de leurs professions, collègues, etc.
Et tous étaient assez optimistes aux premiers confinements, beaucoup moins à partir de janvier 2021 quand ils ont vu les vrais problèmes arriver sur leur bureau, et carrement pessismistes après l’été.



Bref, on se croirait sur BFM : “le vaccin il est efficace à 100% contre la contagion et la transmission, et aucun problème sur la jeunesse on peut tout fermer pour protéger mamie”, alors que les faits sont juste devant notre nez.


C’est marrant que tu utilise un exemple personnel pour contredire un exemple personnel. :chinois:



Gldump92 a dit:


Franchement, vous pensez réellement qu’un gouvernement normal (je ne parle pas des exemples russes, chinois ou assimilés si élus en Europe) en a quelque chose à taper si on regarde des vidéos porno ? Si c’était le cas, ça fait belle lurette qu’on serait obligés de remplir un formulaire u commissariat pour entrer dans un sex shop non ?




Le problème n’est pas de savoir si le gouvernement est normal mais que dès que la base de donnée existera, elle sera consultable par les gouvernements suivant.
Comme on dit :




  • Mieux vaut prévenir que de guérir.
    ou

  • C’est pas lorsque t’as le calbut plein de merde qu’il faut te dire que t’as chopé la chiasse. :transpi:



Drepanocytose a dit:


Raisonner comme ca, c’est dangereux. Parce qu’après, “si pour permettre de contrôler ceci ou cela, il temps d’accepter ceci ou cela comme restrictions” pour n’importe quel ceci ou cela, crescendo. Toujours pareil : précédent, grenouille, boite de Pandore, on appelle ca comme on veut.




C’est sur que faire une généralité à partir d’un cas particulier est la meilleure façon de déformer des propos sous couvert de protection des libertés.
Mon raisonnement s’applique à ce cas précis : laisser les sites porno en accès libre aux adultes avérés et à qui ils sont destinés.
Cas où l’hypocrisie/manque de courage des adultes est le principal frein à la mise en place d’une mesure efficace.



Je ne suis pas plus fan que n’importe qui de laisser les gouvernements ou les gafam décider/contrôler ma vie privée.



Si on avait suivi ce raisonnement il y a quelques décennies, nous ne mettrions toujours pas de ceinture au volant, pas de casque à moto, de préservatifs etc…



Là on ne parle pas d’interdire, on parle de trouver un moyen de faire appliquer des règles existantes là où elles ne le sont pas.
Il me semble que nous pourrons parler de censure le jour ou la justice ou le gouvernement arriveront à la conclusion que ces sites doivent être fermés ou inaccessibles.



(quote:2069144:alex.d.)
Ce que je constate, c’est que les “djeunzs” sont de plus en plus de simples consommateurs (youtube, Facebook, Instagram, Tiktok, etc.), et ne sont plus du tout des bidouilleurs comme il y a 20 ans. Je ne suis pas sûr du tout qu’à l’heure actuelle, les jeunes maîtrisent l’informatique mieux que leurs parents. Dans mon entourage, c’est plutôt très faux.




Sur Youtube on trouve plein de tuto et en faire un pour expliquer comment changer de DNS ne doit pas être très compliqué à faire.
Et une fois la vidéo en ligne, même un QI d’huitre est capable de le reproduire. :francais:



darkjack a dit:


Question naïve, un code d’accès à configurer de manière obligatoire (comme Canal +) pour tout FAI et fournisseurs de téléphonie mobile, permettant d’accéder à des sites de pron blacklisté.




Et pour tous les hotspots de France et de Navarre ?


choukky Abonné