Dimanche, allez voter !

Législatives 2024 : le décret est en ligne, avec les modalités et détails de l’élection

Hier, la soirée était chargée avec le résultat des élections européennes – dominées par le Rassemblement national (RN) avec 31,37 % des voix (les résultats au niveau européen se trouvent par ici) – et l’annonce dans la foulée de la dissolution de l’Assemblée nationale. Un pouvoir dont dispose le président de la République.

Il n’avait pas été utilisé depuis 1997, lorsque Jacques Chirac avait dissous l’Assemblée nationale. Cela avait abouti à une cohabitation, avec Lionel Jospin comme Premier ministre. C’est maintenant l’enjeu de ces élections législatives : élire les députés, puis par ricochet désigner le Premier ministre. Il est nommé par le président, mais doit appartenir au groupe majoritaire.

Tout d’abord, un rappel sur les délais. L’article 12 de la Constitution stipule que, après une dissolution, « les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution ». On est donc dans la fourchette basse, mais dans la fourchette quand même.

Code électoral vs Constitution

Sur X, Jean-Jacques Urvoas (ex-garde des Sceaux et professeur de droit public) expliquait dimanche soir que les dates choisies étaient « curieuses ». Il citait le Code électoral qui explique que les déclarations de candidatures doivent être déposées « à la préfecture au plus tard à 18 heures le quatrième vendredi précédant le jour du scrutin ».

Un délai qui repousserait le premier tour au 7 juillet, alors qu’il est programmé pour le 30 juin. Très tôt lundi matin, il ajoutait que, « après recherche l’art. 12 de la Constitution écrase l’art L157 comme l’a jugé le Conseil Constitutionnel décision no 88-5 ELEC du 4 juin 1988 ».

« C’est donc le décret de convocation des électeurs qui règlera la question du délai de dépôt des candidatures pour les prochaines législatives », décret qui est désormais en ligne (n° 2024-527 du 9 juin) et apporte quelques précisions sur le déroulement des faits.

Le décret fixe les détails

On commence par un rappel du calendrier : « Les électeurs sont convoqués le dimanche 30 juin 2024 » et, « par dérogation aux dispositions de l'alinéa précédent, les électeurs sont convoqués le samedi 29 juin 2024 à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, en Polynésie française et dans les bureaux de vote ouverts par les ambassades et postes consulaires situés sur le continent américain ». Le second tour se déroulera le 7 juillet, ou le 6 juillet pour les dérogations.

Il est précisé que « les déclarations de candidatures seront reçues par le représentant de l'État à partir du mercredi 12 et jusqu'au dimanche 16 juin 2024 à 18 heures (heure légale locale) ». Pour le second tour, les déclarations seront à déposer à partir de la publication des résultats et jusqu'au mardi 2 juillet 2024 à 18h. La campagne électorale débutera dans la foulée, soit à partir du « lundi 17 juin 2024 à zéro heure ».

Pas d’inscription sur les listes, vote électronique

Le décret ne permet par contre pas de s’inscrire sur les listes électorales : « L'élection aura lieu à partir des listes électorales et des listes électorales consulaires extraites du répertoire électoral unique et à jour des tableaux prévus aux articles R. 13 et R.14 du Code électoral telles qu'arrêtées à la date du présent décret ». Une exception : « Toutefois, en Nouvelle-Calédonie, l'élection aura lieu à partir des listes électorales arrêtées le 29 février 2024 ».

Vous pouvez vérifier votre situation électorale sur cette page. Pour une procuration, c’est par là que ça se passe.

L’Article 10 précise que « le vote par voie électronique pour l'élection des députés des Français établis hors de France est ouvert le mardi précédant la date du scrutin, à 12 heures, et clos le jeudi précédant le scrutin, à 12 heures ».

L’Arcom commence son décompte demain matin

De son côté, l’Arcom explique que, « compte tenu de la brièveté de cette campagne, [l’autorité] appelle les éditeurs à une particulière vigilance quant au respect des règles en vigueur ». Elle leur demande de commencer les décomptes liés à l’élection à compter de ce mardi 11 juin 2024, dès 6h.

« Le principe de l’équité s’applique pendant toute la période précédant le scrutin. Afin de corriger d’éventuels déséquilibres des temps de parole dans les délais impartis, les médias audiovisuels devront transmettre les relevés à l’Arcom deux fois par semaine à compter du 17 juin 2024 pour ce qui concerne le premier tour », précise enfin l’Autorité.

Commentaires (87)


j'ai pas trouvé un détail : combien de temps va durer cette magistrature ? On va à la fin de celle-ci en 2027 ou c'est parti pour 5 ans ?
Ce sera reparti pour 5 ans ou une convocation anticipée par une nouvelle dissolution.
C'est reparti pour 5 ans, mais si en 2027 le président élu n'est pas de la même couleur que l'assemblée, il y aura une nouvelle dissolution, comme c'est la tradition.

alex.d.

C'est reparti pour 5 ans, mais si en 2027 le président élu n'est pas de la même couleur que l'assemblée, il y aura une nouvelle dissolution, comme c'est la tradition.
Faut espérer que non, très mauvaise tradition que de synchroniser les deux élections, si on ne veut pas un parlement de godillots mais une séparation des pouvoirs (c'était une bonne idée, de séparer les pouvoirs, vous ne trouvez pas ? Ce serait bien de le refaire).

TroudhuK

Faut espérer que non, très mauvaise tradition que de synchroniser les deux élections, si on ne veut pas un parlement de godillots mais une séparation des pouvoirs (c'était une bonne idée, de séparer les pouvoirs, vous ne trouvez pas ? Ce serait bien de le refaire).
De ce que j'ai oui dire, ça avais pas mal paralysée les chambres quand à l'adoption (ou le rejet) des lois. C'était un peu chamailleries en classes quoi.

TroudhuK

Faut espérer que non, très mauvaise tradition que de synchroniser les deux élections, si on ne veut pas un parlement de godillots mais une séparation des pouvoirs (c'était une bonne idée, de séparer les pouvoirs, vous ne trouvez pas ? Ce serait bien de le refaire).
Les français aiment bien la cohabitation -- ça donne une impression d'équilibre --, mais c'est loin d'être idéal comme situation. On ne peut pas en vouloir à un président fraîchement élu de chercher à avoir une majorité.

alex.d.

Les français aiment bien la cohabitation -- ça donne une impression d'équilibre --, mais c'est loin d'être idéal comme situation. On ne peut pas en vouloir à un président fraîchement élu de chercher à avoir une majorité.
On ne peut pas en vouloir à quelqu'un qui veut le pouvoir de faire ce qu'il peut pour en avoir encore plus, et on ne peut pas en vouloir à ceux qui subissent le pouvoir de chercher à lui mettre des limites. Nos intérêts s'opposent. S'il ne peut plus diriger, qu'il parte, son temps est terminé.

TroudhuK

On ne peut pas en vouloir à quelqu'un qui veut le pouvoir de faire ce qu'il peut pour en avoir encore plus, et on ne peut pas en vouloir à ceux qui subissent le pouvoir de chercher à lui mettre des limites. Nos intérêts s'opposent. S'il ne peut plus diriger, qu'il parte, son temps est terminé.
S'il ne peut plus diriger, qu'il parte, son temps est terminé.


En même temps, là on parlait du cas d'un président fraîchement élu en 2027. Si son temps est terminé dès le soir de son élection, c'est un poil violent quand même. Moi ça me semble légitime qu'un président nouvellement élu cherche à avoir une majorité.
La question est théorique : celui (ou celle) qui sera élu à l’Élysée en 2027 dissoudra immédiatement l'Assemblée Nationale.

FJ

La question est théorique : celui (ou celle) qui sera élu à l’Élysée en 2027 dissoudra immédiatement l'Assemblée Nationale.
Vu la réaction de gamin à une baffe sur une élection supra-nationale, je dirais que si la suite devait tourner... à la paire de baffes... il n'est pas exclu de voir Macron démissionner.

J'avoue ne pas trop comprendre à quel jeu il joue. Ne pas sous-estimer non plus, si le front républicain devait se reformer une fois de plus (avec toujours aucune écoute citoyenne derrière au sommet de l'état, ce ne serait que reculer une nouvelle fois pour mieux sauter plus tard), le courroux des élus (ou ré-élus, car pas le temps d'une campagne) obligé d'organiser le caprice du prince à l'arrache à la veille des vacances et des JO.

Bref, je pense que dans tous les cas de figure la situation va être encore plus sport qu'avant à l'assemblée car il me semble vraiment exclu qu'il regagne une majorité après les réformes engagées et surtout la façon dont elles ont été menées (à casser gratuitement du manifestant et gouverner au 49-3, ce qui les faisait bien marrer en prime, cf épisode du maillot de foot le jour de l'an à Matignon).

En résume: Il (s')est grillé...
Modifié le 11/06/2024 à 08h15

Historique des modifications :

Posté le 11/06/2024 à 08h13


Vu la réaction de gamin à une baffe sur une élection supra-nationale, je dirais que si la suite devait tourner... à la paire de baffes... il n'est pas exclu de voir Macron démissionner.

J'avoue ne pas trop comprendre à quel jeu il joue. Ne pas sous-estimer non plus, si le front républicain devait se reformer une fois de plus (avec toujours aucune écoute citoyenne derrière au sommet de l'état, ce se serait que reculer une nouvelle fois pour mieux sauter plus tard), le courroux des élus (ou ré-élus, car pas le temps d'une campagne) obligé d'organiser le caprice du prince à l'arrache à la veille des vacances et des JO.

Bref, je pense que dans tous les cas de figure la situation va être encore plus sport qu'avant à l'assemblée car il me semble vraiment exclu qu'il regagne une majorité après les réformes engagées et surtout la façon dont elles ont été menées (à casser gratuitement du manifestant).

En résume: Il est grillé...

Posté le 11/06/2024 à 08h13


Vu la réaction de gamin à une baffe sur une élection supra-nationale, je dirais que si la suite devait tourner... à la paire de baffes... il n'est pas exclu de voir Macron démissionner.

J'avoue ne pas trop comprendre à quel jeu il joue. Ne pas sous-estimer non plus, si le front républicain devait se reformer une fois de plus (avec toujours aucune écoute citoyenne derrière au sommet de l'état, ce se serait que reculer une nouvelle fois pour mieux sauter plus tard), le courroux des élus (ou ré-élus, car pas le temps d'une campagne) obligé d'organiser le caprice du prince à l'arrache à la veille des vacances et des JO.

Bref, je pense que dans tous les cas de figure la situation va être encore plus sport qu'avant à l'assemblée car il me semble vraiment exclu qu'il regagne une majorité après les réformes engagées et surtout la façon dont elles ont été menées (à casser gratuitement du manifestant).

En résume: Il (s')est grillé...

Posté le 11/06/2024 à 08h14


Vu la réaction de gamin à une baffe sur une élection supra-nationale, je dirais que si la suite devait tourner... à la paire de baffes... il n'est pas exclu de voir Macron démissionner.

J'avoue ne pas trop comprendre à quel jeu il joue. Ne pas sous-estimer non plus, si le front républicain devait se reformer une fois de plus (avec toujours aucune écoute citoyenne derrière au sommet de l'état, ce ne serait que reculer une nouvelle fois pour mieux sauter plus tard), le courroux des élus (ou ré-élus, car pas le temps d'une campagne) obligé d'organiser le caprice du prince à l'arrache à la veille des vacances et des JO.

Bref, je pense que dans tous les cas de figure la situation va être encore plus sport qu'avant à l'assemblée car il me semble vraiment exclu qu'il regagne une majorité après les réformes engagées et surtout la façon dont elles ont été menées (à casser gratuitement du manifestant et gouverner au 49-3, ce qui les faisait bien marrer en prime, cf épisode du maillot de foot le jour de l'an à Matignon).

En résume: Il (s')est grillé...

yl

Vu la réaction de gamin à une baffe sur une élection supra-nationale, je dirais que si la suite devait tourner... à la paire de baffes... il n'est pas exclu de voir Macron démissionner.

J'avoue ne pas trop comprendre à quel jeu il joue. Ne pas sous-estimer non plus, si le front républicain devait se reformer une fois de plus (avec toujours aucune écoute citoyenne derrière au sommet de l'état, ce ne serait que reculer une nouvelle fois pour mieux sauter plus tard), le courroux des élus (ou ré-élus, car pas le temps d'une campagne) obligé d'organiser le caprice du prince à l'arrache à la veille des vacances et des JO.

Bref, je pense que dans tous les cas de figure la situation va être encore plus sport qu'avant à l'assemblée car il me semble vraiment exclu qu'il regagne une majorité après les réformes engagées et surtout la façon dont elles ont été menées (à casser gratuitement du manifestant et gouverner au 49-3, ce qui les faisait bien marrer en prime, cf épisode du maillot de foot le jour de l'an à Matignon).

En résume: Il (s')est grillé...
Macron ne démissionnera pas.

S'il ne perd pas la majorité relative, c'est tout bénef pour lui.

S'il la perd, le RN arrivera en tête avec un parlement ingouvernable: le but masqué n'est pas loin de cet état de fait.
Sachant que le RN n'était pas préparé: la demande de dissolution de l'AN était une demande purement politicienne afin de garder le beau role , de mettre Macron en difficulté et d'arriver en force pour les présidentielles de 2027. Si le RN arrive au pouvoir maintenant ils ont tout à perdre car ils devront gouverner à coup de 49.3.
Sur les 3 cohabitations: 2 ont entrainé une défaite du parti du 1er ministre et pour la 3e (Balladur) cela a été gagné de justesse.
Il est toujours plus simple d'être dans l'opposition: gouverner c'est le retour à la réalité et les électeurs RN risquent d'être "déçus" de voir que la grande majorité des propositions populistes de leur parti préféré sont irréalisables.
Modifié le 11/06/2024 à 08h50

Historique des modifications :

Posté le 11/06/2024 à 08h49


Macron ne démissionnera pas.

S'il ne perd pas la majorité relative, c'est tout bénef pour lui.

S'il la perd, le RN arrivera en tête avec un parlement ingouvernable: le but masqué n'est pas loin de cet état de fait.
Sachant que le RN n'était pas préparé: la demande de dissolution de l'AN était une demande purement politicienne afin de garder le beau role et de mettre Macron en difficulté. Si le RN arrive au pouvoir maintenant ils ont tout à perdre avant les présidentielles de 2027 car ils devront gouverner à coup de 49.3.
Sur les 3 cohabitations: 2 ont entrainé une défaite du parti du 1er ministre et pour la 3e (Balladur) cela a été gagné de justesse.
Il est toujours plus simple d'être dans l'opposition: gouverner c'est le retour à la réalité et les électeurs RN risquent d'être "déçus" de voir que la grande majorité des propositions populistes de leur parti préféré sont irréalisables.

carbier

Macron ne démissionnera pas.

S'il ne perd pas la majorité relative, c'est tout bénef pour lui.

S'il la perd, le RN arrivera en tête avec un parlement ingouvernable: le but masqué n'est pas loin de cet état de fait.
Sachant que le RN n'était pas préparé: la demande de dissolution de l'AN était une demande purement politicienne afin de garder le beau role , de mettre Macron en difficulté et d'arriver en force pour les présidentielles de 2027. Si le RN arrive au pouvoir maintenant ils ont tout à perdre car ils devront gouverner à coup de 49.3.
Sur les 3 cohabitations: 2 ont entrainé une défaite du parti du 1er ministre et pour la 3e (Balladur) cela a été gagné de justesse.
Il est toujours plus simple d'être dans l'opposition: gouverner c'est le retour à la réalité et les électeurs RN risquent d'être "déçus" de voir que la grande majorité des propositions populistes de leur parti préféré sont irréalisables.
Tu décris exactement le plan de Macron sur ce coup d'échec ... à un truc près, c'est dans les tuyaux de démissionner pour se présenter de nouveau en 2027, à moins que. :roll:

elticail

Tu décris exactement le plan de Macron sur ce coup d'échec ... à un truc près, c'est dans les tuyaux de démissionner pour se présenter de nouveau en 2027, à moins que. :roll:
Même Attal ne croyait pas à une dissolution et n'a même pas été informé du caprice du Prince, en cas de RN qui renverserait la table!

Alors préjuger de ce qu'il fera alors que n'est pas les antériorités, certes plus mineures, qui manquent ou Macron ait déjà pu faire penser à un véritable cas psychiatrique? Ceci dit, j'ai déjà eu l'occasion de dire que chez ceux que j'ai pu côtoyer qui aient épousé une femme qui aurait pu être leur mère, je n'avais aucun contre-exemple (mais l'échantillon est certes limité au nb de doigts d'une main).

La situation dans laquelle il nous mène n'est donc pas véritablement une surprise pour moi...

yl

Même Attal ne croyait pas à une dissolution et n'a même pas été informé du caprice du Prince, en cas de RN qui renverserait la table!

Alors préjuger de ce qu'il fera alors que n'est pas les antériorités, certes plus mineures, qui manquent ou Macron ait déjà pu faire penser à un véritable cas psychiatrique? Ceci dit, j'ai déjà eu l'occasion de dire que chez ceux que j'ai pu côtoyer qui aient épousé une femme qui aurait pu être leur mère, je n'avais aucun contre-exemple (mais l'échantillon est certes limité au nb de doigts d'une main).

La situation dans laquelle il nous mène n'est donc pas véritablement une surprise pour moi...
C'est surtout un psychopathe. Il en possède la grosse majorité des traits, à commencer par l'absence totale d'émotion en dehors de la colère, et du fait qu'il fait toujours bien, et que si quelque chose se passe mal, c'est forcément de la faute des autres.
Cumulé à un ego surdimensionné (il est toujours persuadé que le peuple est derrière lui, et qu'il va gagner haut la main les législatives), on voit le résultat...

yl

Même Attal ne croyait pas à une dissolution et n'a même pas été informé du caprice du Prince, en cas de RN qui renverserait la table!

Alors préjuger de ce qu'il fera alors que n'est pas les antériorités, certes plus mineures, qui manquent ou Macron ait déjà pu faire penser à un véritable cas psychiatrique? Ceci dit, j'ai déjà eu l'occasion de dire que chez ceux que j'ai pu côtoyer qui aient épousé une femme qui aurait pu être leur mère, je n'avais aucun contre-exemple (mais l'échantillon est certes limité au nb de doigts d'une main).

La situation dans laquelle il nous mène n'est donc pas véritablement une surprise pour moi...
Attal n'est pas dans toutes les confidences du suprême

elticail

Tu décris exactement le plan de Macron sur ce coup d'échec ... à un truc près, c'est dans les tuyaux de démissionner pour se présenter de nouveau en 2027, à moins que. :roll:
Tu décris exactement le plan de Macron sur ce coup d'échec ... à un truc près, c'est dans les tuyaux de démissionner pour se présenter de nouveau en 2027 2029, à moins que.


4+5 = 9. :windu:

Ça lui fera 5 ans à attendre.

fred42

Tu décris exactement le plan de Macron sur ce coup d'échec ... à un truc près, c'est dans les tuyaux de démissionner pour se présenter de nouveau en 2027 2029, à moins que.


4+5 = 9. :windu:

Ça lui fera 5 ans à attendre.
Évidemment, le conseil constitutionnel annulera sa candidature ... mais c'est l'espoir de certains de ses partisans (conseillers?) qui visiblement sont restés des "amateurs"
Modifié le 11/06/2024 à 15h26

Historique des modifications :

Posté le 11/06/2024 à 15h25


Évidemment, le conseil constitutionnel annulera sa candidature ... mais c'est l'espoir de certains de ses partisans qui visiblement sont restés des "amateurs"

elticail

Évidemment, le conseil constitutionnel annulera sa candidature ... mais c'est l'espoir de certains de ses partisans (conseillers?) qui visiblement sont restés des "amateurs"
mais c'est l'espoir de certains de ses partisans (conseillers?)


Les différentes oppositions parlent aussi de ce scénario, pas uniquement son cercle rapproché
Évidemment, le conseil constitutionnel annulera sa candidature ...


Si tu as des sources qui te permettent de sourcer ton affirmation, et en particulier le "évidement", alors que c'est loin de faire l'unanimité, ça m'intéresserait

Myifee

mais c'est l'espoir de certains de ses partisans (conseillers?)


Les différentes oppositions parlent aussi de ce scénario, pas uniquement son cercle rapproché
Évidemment, le conseil constitutionnel annulera sa candidature ...


Si tu as des sources qui te permettent de sourcer ton affirmation, et en particulier le "évidement", alors que c'est loin de faire l'unanimité, ça m'intéresserait
Article 6 de la constitution ?
https://www.conseil-constitutionnel.fr/le-bloc-de-constitutionnalite/texte-integral-de-la-constitution-du-4-octobre-1958-en-vigueur

elticail

Tu décris exactement le plan de Macron sur ce coup d'échec ... à un truc près, c'est dans les tuyaux de démissionner pour se présenter de nouveau en 2027, à moins que. :roll:
Il ne peut pas se représenter s'il n'y a pas eu un mandat entretemps. Même avec une démission.

Patch

Il ne peut pas se représenter s'il n'y a pas eu un mandat entretemps. Même avec une démission.
Faut aller dire ça à ses partisans et/ou conseillers.
D'ailleurs les délais sont anticonstitutionnels, les 20 jours de délai ne sont pas respectés : il annonce ça le 9, publication au journal officiel le 10 et donc rentre en vigueur le 11 ... dixit certains constitutionnalistes.
On le laisse faire sur ça, pourquoi pas pour le reste ? (j'affirme rien, que des hypothèses, suis pas psychiatre :D)
Modifié le 18/06/2024 à 13h50

Historique des modifications :

Posté le 18/06/2024 à 13h49


Faut aller dire ça à ses partisans et/ou conseillers.
D'ailleurs les délais sont anticonstitutionnels, les 20 jours de délai ne sont pas respectés : il annonce ça le 9, publication au journal officiel le 10 et rentre en vigueur le 11 ... dixit certains constitutionnalistes.
On le laisse faire sur ça, pourquoi pas pour le reste ? (j'affirme rien, que des hypothèses, suis pas psychiatre :D)

elticail

Faut aller dire ça à ses partisans et/ou conseillers.
D'ailleurs les délais sont anticonstitutionnels, les 20 jours de délai ne sont pas respectés : il annonce ça le 9, publication au journal officiel le 10 et donc rentre en vigueur le 11 ... dixit certains constitutionnalistes.
On le laisse faire sur ça, pourquoi pas pour le reste ? (j'affirme rien, que des hypothèses, suis pas psychiatre :D)
D'ailleurs ca a été remonté au CC, et on attend toujours leur réponse sur la légalité du truc.

Patch

D'ailleurs ca a été remonté au CC, et on attend toujours leur réponse sur la légalité du truc.
Il arrive que le CC "ferme les yeux" quand il en va de l'intérêt supérieur de la nation...

Présidentielle 1995 : quand le Conseil constitutionnel a manœuvré pour "sauver" le Président Chirac

carbier

Macron ne démissionnera pas.

S'il ne perd pas la majorité relative, c'est tout bénef pour lui.

S'il la perd, le RN arrivera en tête avec un parlement ingouvernable: le but masqué n'est pas loin de cet état de fait.
Sachant que le RN n'était pas préparé: la demande de dissolution de l'AN était une demande purement politicienne afin de garder le beau role , de mettre Macron en difficulté et d'arriver en force pour les présidentielles de 2027. Si le RN arrive au pouvoir maintenant ils ont tout à perdre car ils devront gouverner à coup de 49.3.
Sur les 3 cohabitations: 2 ont entrainé une défaite du parti du 1er ministre et pour la 3e (Balladur) cela a été gagné de justesse.
Il est toujours plus simple d'être dans l'opposition: gouverner c'est le retour à la réalité et les électeurs RN risquent d'être "déçus" de voir que la grande majorité des propositions populistes de leur parti préféré sont irréalisables.
Je ne pense pas réaliste d'envisager une opération bénéfique, surtout que l'on n'aura pas trop de temps pour les discussions d'arrière cuisine électorale: On le voit déjà avec la camp d'en face qui nous refait illico la NUPES, rebaptisée en recyclant le nom de Front Populaire à la va vite.

Nupes qui avait explosé en vol passé les élections qui lui avaient donné naissance avec ici un PS ragaillardi qui va déplacer l'équilibre LFI(la carte des résultats est édifiante: Ce parti n'est majoritaire que dans les quartiers, faut vraiment renommer cela "La France Islamiste")/PS des poids lourds de l'attelage, ce que Mélenchon va très mal vivre et en pareil cas, il mérite vraiment son surnom datant de 1969!

Mais comme avec le jeu des alliances de second tour voter PS revient à voter écolo et qu'à force de la jouer punitive ici avec ceux qui comptent dans le monde (Chine/USA/Inde) qui s'en tamponnent, là encore le bilan des européennes marque un tournant qui ne jouera pas en leur faveur à ce moment.

En gros, Macron ne peut guère que draguer encore un poil chez le parti de Bellamy, qui a à peine sauvé le mobilier Louis XV et donc va voir encore plus son aile extrême droitière se tirer là ou l'herbe est plus verte. Qu'en restera-t'il???

Personnellement, même si je ne pense pas qu'on en soit là, je n'imagine pas Macron cohabiter avec Barde(pas)là (qui pour le coup devra être plus assidu qu'au parlement européen, malgré ses dires).

En tout cas, que les présidentielles soient ou non anticipées, ce type est hélas bien parti pour être celui qui aura réussi à installer l’extrême droite à l'Elysée. Et il ne pourra pas dire que ce fut la faute à pas d'bol: Sa méthode pour gouverner de manière totalement antidémocratique, le RN ne risque clairement pas de la renier.


carbier

Macron ne démissionnera pas.

S'il ne perd pas la majorité relative, c'est tout bénef pour lui.

S'il la perd, le RN arrivera en tête avec un parlement ingouvernable: le but masqué n'est pas loin de cet état de fait.
Sachant que le RN n'était pas préparé: la demande de dissolution de l'AN était une demande purement politicienne afin de garder le beau role , de mettre Macron en difficulté et d'arriver en force pour les présidentielles de 2027. Si le RN arrive au pouvoir maintenant ils ont tout à perdre car ils devront gouverner à coup de 49.3.
Sur les 3 cohabitations: 2 ont entrainé une défaite du parti du 1er ministre et pour la 3e (Balladur) cela a été gagné de justesse.
Il est toujours plus simple d'être dans l'opposition: gouverner c'est le retour à la réalité et les électeurs RN risquent d'être "déçus" de voir que la grande majorité des propositions populistes de leur parti préféré sont irréalisables.
C'est une stratégie complètement débile : ça a été plus ou moins le pari fait avec la république de Weimar. Et il suffit de voir les MAGA aux USA et la popularité de Trump malgré la nullité de son premier mandat, et toutes ses casseroles au luc pour voir que tenter de décrédibiliser l'ED en leur donnant les clés du pays pour montrer leur incompétence ne servira à rien. Et une fois qu'ils se seront accrochés au pouvoir, ce sera très dur de les en déloger (il suffit de voir les USA avec Trump, la Hongrie d'Orban, la Pologne ou les pays d'Amérique du Sud pour avoir tous les exemples que l'ED qui arrive au pouvoir ne le rend pas gentiment dans les urnes).

Et c'est pas comme si on avait déjà de multiples illustration de l'incompétence des élus RN, que ce soit dans les communes qu'ils ont obtenues, ou dans leur attitude au parlement européen. Ou même, si on veut regarder plus globalement, dans les votes qu'ils font à l'AN (ils ne votent jamais en faveur de ceux qu'ils prétendent défendre).
Dimanche, allez voter !



Ouai, il faut voter pour faire barrage aux abstentionnistes ! :D
Je me suis rendu compte suite à mon très récent déménagement que pour la procédure en ligne pour changer de ville de vote, c'était jusqu'à ce soir (10 juin au soir) pour pouvoir faire la procédure en ligne.

C'était marqué sur le site du gouvernement :

"Pour les élections législatives du 30 juin et du 7 juillet 2024, les demandes doivent être faites en ligne au plus tard le 10 juin 2024".

Cette notion a disparue du site (mais je l'ai encore dans mes photos).

Maintenant, c'est marqué :

"À savoir

En raison d'une forte affluence, le téléservice peut connaître des ralentissements." :ooo: Tiens donc.

J'ai communiqué l'information à deux autres connaissances dans le même cas que moi et qui ont fait les démarches aussi. C'est vraiment chaud patate comme délai : Un seul jour après l'annonce.

Peut-être que c'est plus rapide en mairie et c'est encore possible dans les prochains jours en présentiel mais en ligne, dans 1h30, c'est finito :byebye:

Sur la page facebook de ma ville ils indiquent que la préfecture a donné le 10juin dernier délai pour ceux qui ne seraient pas inscrit sur les listes électorales
Le deuxième tour tombe pile le premier weekend des vacances scolaires. On peut se demander si ce n'est pas un peu intentionnel.
Pas possible pour moi de faire une procuration, j'hésite à décaler mon départ en vacances...
Après dissolution, les élections doivent se tenir entre 20 et 40 jours après.
Donc, à par ne pas dissoudre, c'est le plus tôt possible puisqu'on vote le dimanche.
Si le problème de procuration est que tu ne connais personne de confiance. Certain parties politiques (au moins les plus gros) proposent de te mettre en relation avec un encarté pour qu'il vote pour toi.

ForceRouge

Si le problème de procuration est que tu ne connais personne de confiance. Certain parties politiques (au moins les plus gros) proposent de te mettre en relation avec un encarté pour qu'il vote pour toi.
Merci pour l'info !!

Je n'ai personne de confiance disponible ce jour :mrgreen:
Modifié le 11/06/2024 à 10h43

Historique des modifications :

Posté le 11/06/2024 à 10h42


Merci pour l'info !!

Pour celles et ceux que ça intéresse, j'ai suivi la procédure 100% en ligne pour donner procuration lors des Européennes et ça a fonctionné nickel.
Il faut tout de même faire un déplacement initial pour obtenir l'identité numérique certifiée en mairie équipée et après tout se fait en ligne. A savoir tout de même que l'identité certifiée est perdue si le code personnel est réinitialisé.
Modifié le 10/06/2024 à 23h42

Historique des modifications :

Posté le 10/06/2024 à 23h42


Pour celles et ceux que ça intéresse, j'ai suivi la procédure 100% en ligne pour donner procuration lors des Européennes et ça a fonctionné nickel.
Il faut tout de même faire un déplacement initial pour obtenir l'identité numérique certifiée en mairie équipée et après tout se fait en ligne. A savoir tout de même que l'identité certifiée est perdue si le code personnel est réinitialisée.

Il me semble que ça ne fonctionne qu'avec la carte d'identité format carte de crédit. Qui est loin d'être le format le plus répandu.

ForceRouge

Il me semble que ça ne fonctionne qu'avec la carte d'identité format carte de crédit. Qui est loin d'être le format le plus répandu.
Effectivement j'ai oublié de le préciser, il faut obligatoirement la nouvelle version de la carte d'identité car il y a nécessairement une lecture NFC de la carte par le téléphone.
Et les électeurs ont des congés offerts pour s'intéresser à la politique et s'instruire, ou on va juste continuer à leur faire faire n'importe quoi à suivre ceux qui sont médiatisés et promus ? Parce que là les partis dignes d'intérêts donc invisibles sont ruinés et incapables de concourir, restera ceux qui étaient dans la combine et ceux qui contiennent pas mal de carriéristes sous le coude, en fait c'est juste une grande guignolade assez téléphonée dans le tango que la ploutocratie macronienne joue depuis 7 ans avec le RN, le seul adversaire qui fera toujours lever des castors tant qu'il lui restera une bonne idée (c'est bon, il n'y en a plus, c'est une copie carbone, ils peuvent donc enfin arriver au pouvoir et Tsiprassiser, pardon Méloniser, la France).
Les seuls partis politiques qui devraient être élu, dans le monde, sont les écologistes. Le bien commun universel. Mais on ne vit (malheureusement) pas chez les bisounours.
Je ne suis pas féministe, mais malheureusement, l'homme (avec un petit h) est avide de conquête, c'est dans les gênes: territoire, argent, femme, ... chacun à son niveau veut un peu plus que son voisin. Et l’intérêt personnel n'est pas compatible avec l’intérêt commun.

ForceRouge

Les seuls partis politiques qui devraient être élu, dans le monde, sont les écologistes. Le bien commun universel. Mais on ne vit (malheureusement) pas chez les bisounours.
Je ne suis pas féministe, mais malheureusement, l'homme (avec un petit h) est avide de conquête, c'est dans les gênes: territoire, argent, femme, ... chacun à son niveau veut un peu plus que son voisin. Et l’intérêt personnel n'est pas compatible avec l’intérêt commun.
C'est surtout d'après moi que l'écologie ne devrait pas être un parti mais être une composante assez importante du programme des autres partis.

durthu

C'est surtout d'après moi que l'écologie ne devrait pas être un parti mais être une composante assez importante du programme des autres partis.
Complètement d'accord.

ForceRouge

Les seuls partis politiques qui devraient être élu, dans le monde, sont les écologistes. Le bien commun universel. Mais on ne vit (malheureusement) pas chez les bisounours.
Je ne suis pas féministe, mais malheureusement, l'homme (avec un petit h) est avide de conquête, c'est dans les gênes: territoire, argent, femme, ... chacun à son niveau veut un peu plus que son voisin. Et l’intérêt personnel n'est pas compatible avec l’intérêt commun.
Les écolos ont toujours été un panier de crabes rarement égalé par les autres partis... sur un sujet qui comme dit par ailleurs, devrait être transpartisans. La finalité de la politique, c'est justement la conquête et le pouvoir! Remettre cela en cause revient à scier la branche et je dirais que chez les écolos, on devrait être assez peu fan de la tronçonneuse!

Puis à un moment, à force d'en rajouter dans un bourrage de crâne (météo et climat sont des domaines largement disjoints parait-il, pourquoi renommer la météo "journal météo-climat" alors?) continuel, on se heurte à une "Loi de la rouspétance universelle" qui vaut aussi pour les sciences sociales... Surtout que c'est pas à 65 millions (ou même 750 millions en Europe) qu'on change un monde approchant les 8 milliards d'individus. A être trop seul, on ne fait que se flinguer économiquement.

Puis c'est pas comme si le GIEC n'avait annoncé en 2014 des températures d'été en France pour 2050 atteintes... dès 2019! Incompréhensible que personne ne les interroge sur la validité de modèles entraînant des politiques contraignantes... en pure perte face à un phénomène visiblement encore largement incompris (et certainement pas vraiment CO2 centré, marotte des modèles sous-estimant manifestement totalement l'affaire, malgré les discours culpabilisants)?

On en arrive même désormais à devoir entendre... que c'est moins de (véritable) pollution (contrairement au CO2) qui contribue aussi au réchauffement!

Faudrait savoir... Tout ceci ressemble vraiment à une véritable folie collective "régulée" en mode réactif-pur.

yl

Les écolos ont toujours été un panier de crabes rarement égalé par les autres partis... sur un sujet qui comme dit par ailleurs, devrait être transpartisans. La finalité de la politique, c'est justement la conquête et le pouvoir! Remettre cela en cause revient à scier la branche et je dirais que chez les écolos, on devrait être assez peu fan de la tronçonneuse!

Puis à un moment, à force d'en rajouter dans un bourrage de crâne (météo et climat sont des domaines largement disjoints parait-il, pourquoi renommer la météo "journal météo-climat" alors?) continuel, on se heurte à une "Loi de la rouspétance universelle" qui vaut aussi pour les sciences sociales... Surtout que c'est pas à 65 millions (ou même 750 millions en Europe) qu'on change un monde approchant les 8 milliards d'individus. A être trop seul, on ne fait que se flinguer économiquement.

Puis c'est pas comme si le GIEC n'avait annoncé en 2014 des températures d'été en France pour 2050 atteintes... dès 2019! Incompréhensible que personne ne les interroge sur la validité de modèles entraînant des politiques contraignantes... en pure perte face à un phénomène visiblement encore largement incompris (et certainement pas vraiment CO2 centré, marotte des modèles sous-estimant manifestement totalement l'affaire, malgré les discours culpabilisants)?

On en arrive même désormais à devoir entendre... que c'est moins de (véritable) pollution (contrairement au CO2) qui contribue aussi au réchauffement!

Faudrait savoir... Tout ceci ressemble vraiment à une véritable folie collective "régulée" en mode réactif-pur.
A part le nom d'EELV, je ne connais rien des écolos, ni ne sait ce qu'ils proposent en détail.

Quand je disais "partis écologistes", je voulais dire que la priorité de chacun, que ce soit de l'extrême gauche à l'extrême droite, devrait être l'écologie.

yl

Les écolos ont toujours été un panier de crabes rarement égalé par les autres partis... sur un sujet qui comme dit par ailleurs, devrait être transpartisans. La finalité de la politique, c'est justement la conquête et le pouvoir! Remettre cela en cause revient à scier la branche et je dirais que chez les écolos, on devrait être assez peu fan de la tronçonneuse!

Puis à un moment, à force d'en rajouter dans un bourrage de crâne (météo et climat sont des domaines largement disjoints parait-il, pourquoi renommer la météo "journal météo-climat" alors?) continuel, on se heurte à une "Loi de la rouspétance universelle" qui vaut aussi pour les sciences sociales... Surtout que c'est pas à 65 millions (ou même 750 millions en Europe) qu'on change un monde approchant les 8 milliards d'individus. A être trop seul, on ne fait que se flinguer économiquement.

Puis c'est pas comme si le GIEC n'avait annoncé en 2014 des températures d'été en France pour 2050 atteintes... dès 2019! Incompréhensible que personne ne les interroge sur la validité de modèles entraînant des politiques contraignantes... en pure perte face à un phénomène visiblement encore largement incompris (et certainement pas vraiment CO2 centré, marotte des modèles sous-estimant manifestement totalement l'affaire, malgré les discours culpabilisants)?

On en arrive même désormais à devoir entendre... que c'est moins de (véritable) pollution (contrairement au CO2) qui contribue aussi au réchauffement!

Faudrait savoir... Tout ceci ressemble vraiment à une véritable folie collective "régulée" en mode réactif-pur.
Le fait que l'on atteigne in 2019 les températures prévues pour 2050 ne devrait pas servir à mettre ne doute le problème du réchauffement climatique mais plutôt à s'interroger effectivement sur la qualité des modèles et une éventuelle pression politique pour donner des chiffres plus optimistes. Le giec n'est pas une émanation des partis écologistes, c'est un organisme de l'ONU dont les cycles entre les rapports sont plutôt longs et sujet à validation politique avant publication.

Le Giec sert toutefois de base de travail, et si on met autant de mauvaise volonté pour répondre à l'urgence climatique version "optimiste", nous sommes peut-être juste complètement irrécupérables face à la réalité du problème.

Le problème ce n'est pas les verts, c'est l'inaction soutenue par une population pour laquelle il est plus urgent d'être raciste que d'essayer de sauver les générations qui nous suivent.

ragoutoutou

Le fait que l'on atteigne in 2019 les températures prévues pour 2050 ne devrait pas servir à mettre ne doute le problème du réchauffement climatique mais plutôt à s'interroger effectivement sur la qualité des modèles et une éventuelle pression politique pour donner des chiffres plus optimistes. Le giec n'est pas une émanation des partis écologistes, c'est un organisme de l'ONU dont les cycles entre les rapports sont plutôt longs et sujet à validation politique avant publication.

Le Giec sert toutefois de base de travail, et si on met autant de mauvaise volonté pour répondre à l'urgence climatique version "optimiste", nous sommes peut-être juste complètement irrécupérables face à la réalité du problème.

Le problème ce n'est pas les verts, c'est l'inaction soutenue par une population pour laquelle il est plus urgent d'être raciste que d'essayer de sauver les générations qui nous suivent.
Le problème c'est aussi que le climat a beaucoup varié dans le passé, pour des causes internes autant qu'externes au "système terre". Quand on voit que même Tazieff qui avait été un des premiers à alerter sur les conséquences de la pollution en terme d'effet de serre avait été catalogué de climato-sceptique quand il avait plus tard (mais encore une fois très tôt par rapport aux développements sur ces 2 dernières décennies) dénoncé l'entreprise politico-économique qui se montait sur ce sujet!!!

Non, franchement, quand on prétends prédire à 36 ans et que les faits vous plantent 5 ans après je trouve que ne pas se remettre en cause c'est juste incroyable. Il y a forcément autre chose que l'origine anthropique avec laquelle on tente de plus en plus de nous laver le cerveau avec une communication de plus en plus lourdingue, qui permet de monter une économie totalement artificielle qui est en train de complètement nous plomber au niveau adaptation à un changement indéniable.

yl

Le problème c'est aussi que le climat a beaucoup varié dans le passé, pour des causes internes autant qu'externes au "système terre". Quand on voit que même Tazieff qui avait été un des premiers à alerter sur les conséquences de la pollution en terme d'effet de serre avait été catalogué de climato-sceptique quand il avait plus tard (mais encore une fois très tôt par rapport aux développements sur ces 2 dernières décennies) dénoncé l'entreprise politico-économique qui se montait sur ce sujet!!!

Non, franchement, quand on prétends prédire à 36 ans et que les faits vous plantent 5 ans après je trouve que ne pas se remettre en cause c'est juste incroyable. Il y a forcément autre chose que l'origine anthropique avec laquelle on tente de plus en plus de nous laver le cerveau avec une communication de plus en plus lourdingue, qui permet de monter une économie totalement artificielle qui est en train de complètement nous plomber au niveau adaptation à un changement indéniable.
Il y a assez de scientifiques qui travaillent sur le sujet et produisent études et modèles crédibles pour ne pas balayer tout ça sur base du culte de la personnalité.

Tazieff a juste illustré le principe vérifié et revérifié maintes et maintes fois que quelque soit le niveau intellectuel d'une personne, il suffit de laisser le temps faire ses ravages et on finira par l'entendre dire des conneries complotistes, surtout s'il se sent vénéré par des gens sans questionnement.

Pour le reste, effectivement les modèles sont incomplets et perfectibles, mais s'ils évaluent de manière trop optimiste le temps qu'il nous reste, ils soulignent notre influence massive sur le climat.

Balayer l'origine anthropique du réchauffement climatique en dénonçant un complot me semble plus en ligne avec un lavage de cerveau que l'adhésion à ce modèle.

Maintenant, il y a une critique à faire effectivement sur les intérêts économiques de la lutte contre le réchauffement climatique, car depuis Kyoto, nos pays en phase terminale de capitalisme ont préféré privatiser les efforts plutôt que de les mener: on a littéralement engloutis des centaines de milliards destinés à la lutte contre le réchauffement climatique dans des organisations privées souvent montées pour l'occasion. On a subsidié de nombreux projets sans le moindre mérite, souvent chez des acteurs malhonnêtes, comme le secteur de l'énergie fossile, qui se sont ingéniés à drainer cet argent public. Et on a financiarisé les émissions de CO2 en créant un marché pour revendre celles-ci afin de permettre aux pollueurs de continuer à polluer tout en brassant en plus des capitaux sur des quotas fictifs.

Et nous voilà presque 30 ans après, avec des résultats absolument insuffisants, un réchauffement qui nous promet une famine à court terme sur une bonne partie du globe (sans compter les régions qui à cause de la température deviennent juste inhabitables en surface pour à peu près toute forme de vie)


Le problème n'est pas la science, c'est la façon dont nous refusons ses observations.

ragoutoutou

Il y a assez de scientifiques qui travaillent sur le sujet et produisent études et modèles crédibles pour ne pas balayer tout ça sur base du culte de la personnalité.

Tazieff a juste illustré le principe vérifié et revérifié maintes et maintes fois que quelque soit le niveau intellectuel d'une personne, il suffit de laisser le temps faire ses ravages et on finira par l'entendre dire des conneries complotistes, surtout s'il se sent vénéré par des gens sans questionnement.

Pour le reste, effectivement les modèles sont incomplets et perfectibles, mais s'ils évaluent de manière trop optimiste le temps qu'il nous reste, ils soulignent notre influence massive sur le climat.

Balayer l'origine anthropique du réchauffement climatique en dénonçant un complot me semble plus en ligne avec un lavage de cerveau que l'adhésion à ce modèle.

Maintenant, il y a une critique à faire effectivement sur les intérêts économiques de la lutte contre le réchauffement climatique, car depuis Kyoto, nos pays en phase terminale de capitalisme ont préféré privatiser les efforts plutôt que de les mener: on a littéralement engloutis des centaines de milliards destinés à la lutte contre le réchauffement climatique dans des organisations privées souvent montées pour l'occasion. On a subsidié de nombreux projets sans le moindre mérite, souvent chez des acteurs malhonnêtes, comme le secteur de l'énergie fossile, qui se sont ingéniés à drainer cet argent public. Et on a financiarisé les émissions de CO2 en créant un marché pour revendre celles-ci afin de permettre aux pollueurs de continuer à polluer tout en brassant en plus des capitaux sur des quotas fictifs.

Et nous voilà presque 30 ans après, avec des résultats absolument insuffisants, un réchauffement qui nous promet une famine à court terme sur une bonne partie du globe (sans compter les régions qui à cause de la température deviennent juste inhabitables en surface pour à peu près toute forme de vie)


Le problème n'est pas la science, c'est la façon dont nous refusons ses observations.
Quand Einstein disait "Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits.", tu sais, je pense que c'était une plaisanterie!

yl

Quand Einstein disait "Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits.", tu sais, je pense que c'était une plaisanterie!
Ah, mais la théorie peut toujours être changée et ajustée... avec le climat nous sommes dans l'observation permanente pour essayer de construire des modèles plus fiables... la question est de savoir s'il faut attendre la perfection des modèles avant d'agir...

La fin de la vie sur terre est certes un bon moyen d’arrêter en partie les émissions de gaz à effet de serre, mais ce n'est pas mon hypothèse de travail préférée.

Modifié le 12/06/2024 à 19h08

Historique des modifications :

Posté le 12/06/2024 à 19h08


Ah, mais la théorie peut toujours être changée et ajustée... avec le climat nous sommes dans l'observation permanente pour essayer de construire des modèles plus fiables... la question est de savoir s'il faut attendre la perfection des modèles avant d'agir...

La fin de la vie sur terre est certes un bon moyen d’arrêter les émissions de gaz à effet de serre, mais ce n'est pas mon hypothèse de travail préférée.

ragoutoutou

Ah, mais la théorie peut toujours être changée et ajustée... avec le climat nous sommes dans l'observation permanente pour essayer de construire des modèles plus fiables... la question est de savoir s'il faut attendre la perfection des modèles avant d'agir...

La fin de la vie sur terre est certes un bon moyen d’arrêter en partie les émissions de gaz à effet de serre, mais ce n'est pas mon hypothèse de travail préférée.

Sauf que la citation... c'était plutôt changer les faits pour qu'ils collent à la théorie. Le pb, c'est que les faits sont têtus.

yl

Sauf que la citation... c'était plutôt changer les faits pour qu'ils collent à la théorie. Le pb, c'est que les faits sont têtus.
On ne change pas les faits, on les étudie, on les mesure et on enrichi la théorie... maintenant si l'idée est de jeter le travail scientifique et de repartir de zéro sans base scientifique pour exonérer l'activité humaine, ça n'est plus de la science mais juste un dogme.

ragoutoutou

On ne change pas les faits, on les étudie, on les mesure et on enrichi la théorie... maintenant si l'idée est de jeter le travail scientifique et de repartir de zéro sans base scientifique pour exonérer l'activité humaine, ça n'est plus de la science mais juste un dogme.
L'idée, c'est que si c'est pas au point on ne prends pas des décisions extrêmement impactantes sur des prévisions qui se sont révélées largement erronées.

Pendant ce temps, les chinois se marrent de notre suicide économique (tout en nous vendant les VE qu'ils font rouler largement au charbon à domicile, sorte de gazogène moderne à considérer la vue d'ensemble du foutage de gueule). Et comme la nécessaire adaptation qui vient nécessitera de gros financements, qui s'en sortira au final le mieux à ton avis?

yl

L'idée, c'est que si c'est pas au point on ne prends pas des décisions extrêmement impactantes sur des prévisions qui se sont révélées largement erronées.

Pendant ce temps, les chinois se marrent de notre suicide économique (tout en nous vendant les VE qu'ils font rouler largement au charbon à domicile, sorte de gazogène moderne à considérer la vue d'ensemble du foutage de gueule). Et comme la nécessaire adaptation qui vient nécessitera de gros financements, qui s'en sortira au final le mieux à ton avis?
Il n'y a rien qui permette de dire que les prévisions sont largement erronées au point où la théorie du réchauffement climatique induit par l'activité humaine puisse être remis en cause, pour le moment on peut par contre dire qu'elles étaient beaucoup trop optimistes et qu'on est sans-doutes dans une situation bien plus désespérée que ce que l'on aurait souhaité.

Tu parles de suicide économique, mais le problème est que c'est l'économique qui nous suicide.

ragoutoutou

Il n'y a rien qui permette de dire que les prévisions sont largement erronées au point où la théorie du réchauffement climatique induit par l'activité humaine puisse être remis en cause, pour le moment on peut par contre dire qu'elles étaient beaucoup trop optimistes et qu'on est sans-doutes dans une situation bien plus désespérée que ce que l'on aurait souhaité.

Tu parles de suicide économique, mais le problème est que c'est l'économique qui nous suicide.

Pas de meilleur sourd... Mais la certitude (factuelle) c'est que le GIEC est à côté de la plaque qq'en soit la raison. Avec des décisions politico-économiques qui en résultent non optimales.

A mon sens, les "chercheurs qui cherchent" ont aussi bien glané pépètes (tandis que les voies discordantes voyaient leurs financements sabrés, sans doute pour le bien de la science et du contradictoire) pendant des décennies sans se transformer en "chercheurs qui trouvent": Ne pas sous-estimer la convergence possible d'intérêts entre des politiques opportunistes prenant de manière croissante la peur en mode de gouvernance (et le QR code en autorisation de circuler!) et d'une communauté scientifique leur donnant matière pour vivre et palpant en retour.

yl

Pas de meilleur sourd... Mais la certitude (factuelle) c'est que le GIEC est à côté de la plaque qq'en soit la raison. Avec des décisions politico-économiques qui en résultent non optimales.

A mon sens, les "chercheurs qui cherchent" ont aussi bien glané pépètes (tandis que les voies discordantes voyaient leurs financements sabrés, sans doute pour le bien de la science et du contradictoire) pendant des décennies sans se transformer en "chercheurs qui trouvent": Ne pas sous-estimer la convergence possible d'intérêts entre des politiques opportunistes prenant de manière croissante la peur en mode de gouvernance (et le QR code en autorisation de circuler!) et d'une communauté scientifique leur donnant matière pour vivre et palpant en retour.
C'est un peu facile et pas franchement étayé comme position, si tu veux invalider une théorie scientifique largement acceptée, il va falloir mettre de l'intelligence sur la table plutôt que de ramener ça à un "complot des chercheurs qui pompent des subventions".

Aussi, dans cette problématique, le recherche sur le réchauffement n'est pas ce qui coûte le plus cher et de loin, les aides sans contreparties aux fondations et entreprises privées sont loin devant question coût financier et devraient certainement être beaucoup plus contrôlées.

ragoutoutou

Le fait que l'on atteigne in 2019 les températures prévues pour 2050 ne devrait pas servir à mettre ne doute le problème du réchauffement climatique mais plutôt à s'interroger effectivement sur la qualité des modèles et une éventuelle pression politique pour donner des chiffres plus optimistes. Le giec n'est pas une émanation des partis écologistes, c'est un organisme de l'ONU dont les cycles entre les rapports sont plutôt longs et sujet à validation politique avant publication.

Le Giec sert toutefois de base de travail, et si on met autant de mauvaise volonté pour répondre à l'urgence climatique version "optimiste", nous sommes peut-être juste complètement irrécupérables face à la réalité du problème.

Le problème ce n'est pas les verts, c'est l'inaction soutenue par une population pour laquelle il est plus urgent d'être raciste que d'essayer de sauver les générations qui nous suivent.
Tu es l'exemple même de pourquoi les gens votent de plus en plus à droite; tout y est : le ton moralisateur, la définition de ce qui est bien pour le monde entier, l'insulte pour ceux qui ne pensent pas comme toi. On croirait un prof d'histoire/geo du lycée qui nous récite son mauvais dogme.

Beaucoup de votants à droite expliquent qu'ils ne vivent pas en sécurité, qu'ils sont inquiets pour leur travail, qu'ils n'ont pas assez pour manger correctement tous les jours, et surtout qu'ils n'ont que peu d'espoir d'amélioration.
Mais la gauche, du camp du bien et de la vérité absolue, va venir leur dire que c'est pas vrai, que c'est pas un problème, et qu'en fait ils sont juste racistes et qu'on ne doit surtout pas accepter d'entendre leurs voix, au nom de la démocratie!

Myifee

Tu es l'exemple même de pourquoi les gens votent de plus en plus à droite; tout y est : le ton moralisateur, la définition de ce qui est bien pour le monde entier, l'insulte pour ceux qui ne pensent pas comme toi. On croirait un prof d'histoire/geo du lycée qui nous récite son mauvais dogme.

Beaucoup de votants à droite expliquent qu'ils ne vivent pas en sécurité, qu'ils sont inquiets pour leur travail, qu'ils n'ont pas assez pour manger correctement tous les jours, et surtout qu'ils n'ont que peu d'espoir d'amélioration.
Mais la gauche, du camp du bien et de la vérité absolue, va venir leur dire que c'est pas vrai, que c'est pas un problème, et qu'en fait ils sont juste racistes et qu'on ne doit surtout pas accepter d'entendre leurs voix, au nom de la démocratie!
Ouh, toi tu as un gros problème avec l'histoire/géo, mais ça ne m'étonne pas.

Maintenant, celui qui n'a pas assez pour manger correctement tous les jours et qui vote pour une idéologie qui va vers moins de redistribution des richesses, moins de services publics, moins de sécurité sociale, et plus de pression sur les ouvriers/employés/agriculteurs ... je ne comprend pas de quoi il se plaint.

Je me rappelle il y a quelques années avoir vu sur fox news un reportage avec un type un peu âgé, pauvre, atteint d'un cancer, mais qui militait contre "l'Obamacare"... le gars était mis en avant par la fox pour la force de ses convictions.

Le camp de la gauche est loin d'être le camp de la vérité absolue, et c'est un devoir de le critiquer, mais le camp de l'extrème droite a toujours été le camp des fausses-solutions qui font appel à nos instincts les plus bas.

ragoutoutou

Ouh, toi tu as un gros problème avec l'histoire/géo, mais ça ne m'étonne pas.

Maintenant, celui qui n'a pas assez pour manger correctement tous les jours et qui vote pour une idéologie qui va vers moins de redistribution des richesses, moins de services publics, moins de sécurité sociale, et plus de pression sur les ouvriers/employés/agriculteurs ... je ne comprend pas de quoi il se plaint.

Je me rappelle il y a quelques années avoir vu sur fox news un reportage avec un type un peu âgé, pauvre, atteint d'un cancer, mais qui militait contre "l'Obamacare"... le gars était mis en avant par la fox pour la force de ses convictions.

Le camp de la gauche est loin d'être le camp de la vérité absolue, et c'est un devoir de le critiquer, mais le camp de l'extrème droite a toujours été le camp des fausses-solutions qui font appel à nos instincts les plus bas.
Ouh, toi tu as un gros problème avec l'histoire/géo, mais ça ne m'étonne pas.


Non, j'ai un problème avec la démagogie de gauche qui nous est contée à n'en plus soupé.
Maintenant, celui qui n'a pas assez pour manger correctement tous les jours et qui vote pour une idéologie qui va vers moins de redistribution des richesses, moins de services publics, moins de sécurité sociale, et plus de pression sur les ouvriers/employés/agriculteurs ...


Celui qui ne mange pas correctement, il voit qu'en face de lui :
- l'extrême gauche fondée sur les confits, qui insulte et casse tout à la moindre contrariété
- la gauche colonialiste continue d'importer en masse de l'immigration (légale ou non) pour pouvoir se faire livrer son ubereats se donner une bonne conscience et ignorer volontairement l'impact sur les travailleurs
- la gauche molle qui ne parle pas de lui et de ses problèmes, va crier au scandale dès qu'une racaille a une égratignure et s'achète une paix sociale et morale en dépensant sans compter dans les "quartiers de reconquête républicaine"
- l'extrême centre qui détruit le contrat social en France (sauf pour les retraites, ofc)
- la droite molle qui a trahit ses promesses de nombreuses fois
je ne comprend pas de quoi il se plaint.


Bah ça c'est un peu le problème avec toi, il y a beaucoup de choses que tu ne comprends pas. Mais c'est bien de le reconnaître, c'est le premier pas sur le chemin !

Voit l'avantage, toi qui estime que le seul problème qui existe c'est l'écologie, et que ça fait 30 ans que ça ne bouge pas. On est plus à 2 ou 3 ans d'inaction.
Par contre, un petit passage de la droite au pouvoir, pour régler le plus gros des problèmes au quotidien que la gauche nous a imposé, et après on pourra s'occuper des problèmes supra-nationaux et vous permettre de jouer au sauveur du monde dans votre salon si ça vous plaît.
Le camp de la gauche est loin d'être le camp de la vérité absolue, et c'est un devoir de le critiquer, mais le camp de l'extrème droite a toujours été le camp des fausses-solutions qui font appel à nos instincts les plus bas.


Toujours la petite phrase moralisatrice/insultante (et fausse surtout) pour essayer de se rassurer. Merci, ce succès, c'est aussi grâce à vous !

Myifee

Ouh, toi tu as un gros problème avec l'histoire/géo, mais ça ne m'étonne pas.


Non, j'ai un problème avec la démagogie de gauche qui nous est contée à n'en plus soupé.
Maintenant, celui qui n'a pas assez pour manger correctement tous les jours et qui vote pour une idéologie qui va vers moins de redistribution des richesses, moins de services publics, moins de sécurité sociale, et plus de pression sur les ouvriers/employés/agriculteurs ...


Celui qui ne mange pas correctement, il voit qu'en face de lui :
- l'extrême gauche fondée sur les confits, qui insulte et casse tout à la moindre contrariété
- la gauche colonialiste continue d'importer en masse de l'immigration (légale ou non) pour pouvoir se faire livrer son ubereats se donner une bonne conscience et ignorer volontairement l'impact sur les travailleurs
- la gauche molle qui ne parle pas de lui et de ses problèmes, va crier au scandale dès qu'une racaille a une égratignure et s'achète une paix sociale et morale en dépensant sans compter dans les "quartiers de reconquête républicaine"
- l'extrême centre qui détruit le contrat social en France (sauf pour les retraites, ofc)
- la droite molle qui a trahit ses promesses de nombreuses fois
je ne comprend pas de quoi il se plaint.


Bah ça c'est un peu le problème avec toi, il y a beaucoup de choses que tu ne comprends pas. Mais c'est bien de le reconnaître, c'est le premier pas sur le chemin !

Voit l'avantage, toi qui estime que le seul problème qui existe c'est l'écologie, et que ça fait 30 ans que ça ne bouge pas. On est plus à 2 ou 3 ans d'inaction.
Par contre, un petit passage de la droite au pouvoir, pour régler le plus gros des problèmes au quotidien que la gauche nous a imposé, et après on pourra s'occuper des problèmes supra-nationaux et vous permettre de jouer au sauveur du monde dans votre salon si ça vous plaît.
Le camp de la gauche est loin d'être le camp de la vérité absolue, et c'est un devoir de le critiquer, mais le camp de l'extrème droite a toujours été le camp des fausses-solutions qui font appel à nos instincts les plus bas.


Toujours la petite phrase moralisatrice/insultante (et fausse surtout) pour essayer de se rassurer. Merci, ce succès, c'est aussi grâce à vous !
La droite "pas molle", on a vu les résultats.

Mon grand-père a eu droit un stage de plusieurs mois payé par cette droite pas molle où il a pu s'ouvrir sur le monde et apprendre différentes langues comme le Polonais, le Russe, le Tchèque, ... bon, il faisait froid, les infrastructures étaient pas top, les repas rares, et en plus on a essayé de le tuer...

D’ailleurs beaucoup d'autres membres de ma famille ont participé à ce type de stage un peu mieux organisés et du coup avec une conclusion moins heureuse.

Donc pardonne-moi de ne pas être enthousiaste face à l'idéologie que tu défends et de la voir comme un problème.

Reste qu'il n'y a pas de "petit passage" au pouvoir de cette idéologie, elle fini toujours par s'incruster et nécessite souvent des outils spéciaux et des méthodes qui tachent pour la retirer.
Modifié le 12/06/2024 à 11h00

Historique des modifications :

Posté le 12/06/2024 à 11h00


La droite "pas molle", on a vu les résultats.

Mon grand-père a eu droit un stage de plusieurs mois payé par cette droite pas molle où il a pu s'ouvrir sur le monde et apprendre différentes langues comme le Polonais, le Russe, le Tchèque, ... bon, il faisait froid, les infrastructures étaient pas top, les repas rares, et en plus on a essayé de le tuer...

D’ailleurs beaucoup d'autres membres de ma famille ont participé à ce type de stage un peu mieux organisés et du coup avec une conclusion moins heureuse.

Donc pardonne-moi de ne pas être enthousiaste face à l'idéologie que tu défends et de la voir comme un problème.

Reste qu'il n'y a pas de "petit passage" au pouvoir de cette idéologie, elle fini toujours par s'incruster et nécessite des outils spéciaux et des méthodes qui tachent pour la retirer.

ragoutoutou

La droite "pas molle", on a vu les résultats.

Mon grand-père a eu droit un stage de plusieurs mois payé par cette droite pas molle où il a pu s'ouvrir sur le monde et apprendre différentes langues comme le Polonais, le Russe, le Tchèque, ... bon, il faisait froid, les infrastructures étaient pas top, les repas rares, et en plus on a essayé de le tuer...

D’ailleurs beaucoup d'autres membres de ma famille ont participé à ce type de stage un peu mieux organisés et du coup avec une conclusion moins heureuse.

Donc pardonne-moi de ne pas être enthousiaste face à l'idéologie que tu défends et de la voir comme un problème.

Reste qu'il n'y a pas de "petit passage" au pouvoir de cette idéologie, elle fini toujours par s'incruster et nécessite souvent des outils spéciaux et des méthodes qui tachent pour la retirer.
C'est bien triste ton histoire, mais, quel rapport avec le camp national ?

Si tu penses sincèrement que "voter Bardella = OULALALA LE NAZISME 2 BIENTÔT NEW DACHAU", il faut revoir la posologie de tes prescriptions, ça ne fait pas effet.

Myifee

C'est bien triste ton histoire, mais, quel rapport avec le camp national ?

Si tu penses sincèrement que "voter Bardella = OULALALA LE NAZISME 2 BIENTÔT NEW DACHAU", il faut revoir la posologie de tes prescriptions, ça ne fait pas effet.
Tu vois, je l'avais dit que tu avais des problèmes avec l'histoire/géo...

ragoutoutou

La droite "pas molle", on a vu les résultats.

Mon grand-père a eu droit un stage de plusieurs mois payé par cette droite pas molle où il a pu s'ouvrir sur le monde et apprendre différentes langues comme le Polonais, le Russe, le Tchèque, ... bon, il faisait froid, les infrastructures étaient pas top, les repas rares, et en plus on a essayé de le tuer...

D’ailleurs beaucoup d'autres membres de ma famille ont participé à ce type de stage un peu mieux organisés et du coup avec une conclusion moins heureuse.

Donc pardonne-moi de ne pas être enthousiaste face à l'idéologie que tu défends et de la voir comme un problème.

Reste qu'il n'y a pas de "petit passage" au pouvoir de cette idéologie, elle fini toujours par s'incruster et nécessite souvent des outils spéciaux et des méthodes qui tachent pour la retirer.
Au passage Eric Ciotti est en ce moment même occupé à nous faire la démonstration du gars arrivé par les urnes qui s'accroche et se barricade au mépris des règles de démocratie interne à LR pour ne pas devoir laisser sa place... :mdr2:

ragoutoutou

Au passage Eric Ciotti est en ce moment même occupé à nous faire la démonstration du gars arrivé par les urnes qui s'accroche et se barricade au mépris des règles de démocratie interne à LR pour ne pas devoir laisser sa place... :mdr2:
On va envoyer le GIGN au forcené? :mdr2:

yl

On va envoyer le GIGN au forcené? :mdr2:
Bon, il semble que l'exclusion ait eu lieu, mais ayant volé du papier à entête LR, il a publié un communiqué où il disait que c'était lui qui excluait tous les autres ... :francais:

Myifee

Tu es l'exemple même de pourquoi les gens votent de plus en plus à droite; tout y est : le ton moralisateur, la définition de ce qui est bien pour le monde entier, l'insulte pour ceux qui ne pensent pas comme toi. On croirait un prof d'histoire/geo du lycée qui nous récite son mauvais dogme.

Beaucoup de votants à droite expliquent qu'ils ne vivent pas en sécurité, qu'ils sont inquiets pour leur travail, qu'ils n'ont pas assez pour manger correctement tous les jours, et surtout qu'ils n'ont que peu d'espoir d'amélioration.
Mais la gauche, du camp du bien et de la vérité absolue, va venir leur dire que c'est pas vrai, que c'est pas un problème, et qu'en fait ils sont juste racistes et qu'on ne doit surtout pas accepter d'entendre leurs voix, au nom de la démocratie!
"ils sont inquiets pour leur travail, qu'ils n'ont pas assez pour manger correctement tous les jours, et surtout qu'ils n'ont que peu d'espoir d'amélioration."

Les votants de gauche aussi.

Mais on se rend bien compte que c'est à cause du gouvernement de droite qui coupe les aides sociales, aide les grosses entreprises, ne fait rien contre l'inflation sans limite des produits de première nécessité, réduit les droits des travailleurs, et que ça va pas en s'améliorant.

Lyzz

"ils sont inquiets pour leur travail, qu'ils n'ont pas assez pour manger correctement tous les jours, et surtout qu'ils n'ont que peu d'espoir d'amélioration."

Les votants de gauche aussi.

Mais on se rend bien compte que c'est à cause du gouvernement de droite qui coupe les aides sociales, aide les grosses entreprises, ne fait rien contre l'inflation sans limite des produits de première nécessité, réduit les droits des travailleurs, et que ça va pas en s'améliorant.
étonnament, il manque le point sur la sécurité dans la citation.

Crépol, doublement du vote de l'extrème droite ces élections.

Myifee

étonnament, il manque le point sur la sécurité dans la citation.

Crépol, doublement du vote de l'extrème droite ces élections.
Parler de sécurité nécessite d'aborder plein de concepts qui te passeraient complètement au dessus de la tête, donc autant gagner du temps...

ragoutoutou

Parler de sécurité nécessite d'aborder plein de concepts qui te passeraient complètement au dessus de la tête, donc autant gagner du temps...
Manifestement, ça passe aussi au-dessus de la gauche.

Des nouvelles du vélo de Manon ? https://x.com/F_Desouche/status/1800426670060408927

Myifee

Manifestement, ça passe aussi au-dessus de la gauche.

Des nouvelles du vélo de Manon ? https://x.com/F_Desouche/status/1800426670060408927
Citer FdeSouche ne te donne pas la crédibilité à laquelle tu aspire.

Lyzz

Citer FdeSouche ne te donne pas la crédibilité à laquelle tu aspire.
L'information est-elle fausse ?

Myifee

Manifestement, ça passe aussi au-dessus de la gauche.

Des nouvelles du vélo de Manon ? https://x.com/F_Desouche/status/1800426670060408927
Oh mince... ne sachant plus avancer, il dégaine un sophisme. #whataboutism

ragoutoutou

Oh mince... ne sachant plus avancer, il dégaine un sophisme. #whataboutism
La vache, tu viens nous raconter l'histoire de ton papy qui est tombé du mirador pour essayer de faire pleurer dans les chaumières et justifier la faiblesse de ton raisonnement, et ensuite tu nous sors ce message après. La paille, la poutre, le séquoia géant ...

Myifee

La vache, tu viens nous raconter l'histoire de ton papy qui est tombé du mirador pour essayer de faire pleurer dans les chaumières et justifier la faiblesse de ton raisonnement, et ensuite tu nous sors ce message après. La paille, la poutre, le séquoia géant ...
Whow... sérieusement, tu n'arrives plus à articuler la moindre idée, du coup tu tombe juste dans l'outrance minable.

Pour le reste, je n'ai pas voulu faire pleurer dans les chaumières, j'ai juste dit que le passage de mon grand-père dans les camps est pour moi un bon indicateur de ce que vaut la droite que tu préconises.

ragoutoutou

Whow... sérieusement, tu n'arrives plus à articuler la moindre idée, du coup tu tombe juste dans l'outrance minable.

Pour le reste, je n'ai pas voulu faire pleurer dans les chaumières, j'ai juste dit que le passage de mon grand-père dans les camps est pour moi un bon indicateur de ce que vaut la droite que tu préconises.
Je maintiens, faiblesse de raisonnement. Si tu mets sérieusement sur le même plan la droite nationale et les camps (lequels ? nazis ? communistes ? ...?), c'est qu'il y a un problème.

Maintenant, en parlant d'outrance, ton message initial explique que les gens qui ne votent pas comme toi sont des racistes. Encore une fois, la paille, la poutre ...

Myifee

Je maintiens, faiblesse de raisonnement. Si tu mets sérieusement sur le même plan la droite nationale et les camps (lequels ? nazis ? communistes ? ...?), c'est qu'il y a un problème.

Maintenant, en parlant d'outrance, ton message initial explique que les gens qui ne votent pas comme toi sont des racistes. Encore une fois, la paille, la poutre ...
Punaise, tu fais bien l'idiot ... sauf que tu t'es grillé plus haut en montrant que tu avais bien compris de quoi il s'agissait en parlant de Dachau...

Pour le reste, le RN est un parti fondé par des collabos et des SS, ça dit bien ce que c'est et ce que ce sera toujours.

Pour le reste, le seul argument de vente de RN, c'est bien le racisme et la xénophobie, personne n'oserait les affubler de qualités comme la compétence, la maîtrise des dossiers, l'efficacité ou encore moins les valeurs humanistes, la bienveillance, la conscience sociale.

Donc soit les électeurs ont trouvé leur compte dans le RN question racisme, soit ils sont vraiment très, très, très, très cons... et même si l'un n'empêche pas l'autre, j'ai décidé de respecter, peut-être à tort, tu me diras, l'intelligence des électeurs.

ragoutoutou

Punaise, tu fais bien l'idiot ... sauf que tu t'es grillé plus haut en montrant que tu avais bien compris de quoi il s'agissait en parlant de Dachau...

Pour le reste, le RN est un parti fondé par des collabos et des SS, ça dit bien ce que c'est et ce que ce sera toujours.

Pour le reste, le seul argument de vente de RN, c'est bien le racisme et la xénophobie, personne n'oserait les affubler de qualités comme la compétence, la maîtrise des dossiers, l'efficacité ou encore moins les valeurs humanistes, la bienveillance, la conscience sociale.

Donc soit les électeurs ont trouvé leur compte dans le RN question racisme, soit ils sont vraiment très, très, très, très cons... et même si l'un n'empêche pas l'autre, j'ai décidé de respecter, peut-être à tort, tu me diras, l'intelligence des électeurs.
Je reviens sur mon premier commentaire : quelle belle synthèse du gauchisme qui pousse les gens à voter à droite.

Tu n'es pas plus intelligent que quelqu'un qui vote à droite, tu n'as pas plus raison, tu n'es tout simplement pas meilleur, même si tu te répètes ça le matin devant le miroir.

Ton discours est creux, tellement creux qu'on peut l'appliquer à ton camp :

Pour le reste, le seul argument de vente de LFI, c'est bien le communautarisme et la haine, personne n'oserait les affubler de qualités comme la compétence, la maîtrise des dossiers, l'efficacité ou encore moins les valeurs morales, le redressement du pays, la capacité à affronter le futur.

Myifee

Je reviens sur mon premier commentaire : quelle belle synthèse du gauchisme qui pousse les gens à voter à droite.

Tu n'es pas plus intelligent que quelqu'un qui vote à droite, tu n'as pas plus raison, tu n'es tout simplement pas meilleur, même si tu te répètes ça le matin devant le miroir.

Ton discours est creux, tellement creux qu'on peut l'appliquer à ton camp :

Pour le reste, le seul argument de vente de LFI, c'est bien le communautarisme et la haine, personne n'oserait les affubler de qualités comme la compétence, la maîtrise des dossiers, l'efficacité ou encore moins les valeurs morales, le redressement du pays, la capacité à affronter le futur.
Punaise, on dirait un monologue genre "Voyez-vous Batman, vous et moi sommes semblables ...", mais en mode "c'est celui qui le dit qui l'est" ...

Myifee

étonnament, il manque le point sur la sécurité dans la citation.

Crépol, doublement du vote de l'extrème droite ces élections.
On peut en parler de l'insécurité si tu veux, de la précarité, des inégalités, des discriminations, des ratonnades de l'extrême droite, des violences policières. Mais je crois pas que ça irait dans ton sens.

Lyzz

On peut en parler de l'insécurité si tu veux, de la précarité, des inégalités, des discriminations, des ratonnades de l'extrême droite, des violences policières. Mais je crois pas que ça irait dans ton sens.
Les fameuses ratonnades de l'extrême droite, où la gauche est obligée de nous sortir un fait divers vieux de 30-40 ans pour en attester l'existence, mais passe sous silence les dizaines d'agressions par jour.

En effet, je ne crois pas que ça irait dans ton sens.

Myifee

Les fameuses ratonnades de l'extrême droite, où la gauche est obligée de nous sortir un fait divers vieux de 30-40 ans pour en attester l'existence, mais passe sous silence les dizaines d'agressions par jour.

En effet, je ne crois pas que ça irait dans ton sens.
Alors que ça arrive toutes les semaines à Lyon.

Lyzz

Alors que ça arrive toutes les semaines à Lyon.
Ah, tu parles de la jeune garde ? Ils s'affirment de gauche, tu sais, et reprennent certaines de tes positions.

Myifee

Ah, tu parles de la jeune garde ? Ils s'affirment de gauche, tu sais, et reprennent certaines de tes positions.
Quand tu cherche un peu "ratonnade Lyon" c'est pas La jeune garde que tu vois, c'est toujours des groupes d'extrême droite. Des anciens du GUD, de génération identitaire, de Bastion Social, les Remparts, la division Martel, Lyon Populaire, ya tellement de groupes d'extrême droite là bas ça devient difficile de faire le compte…
Ceux qui sortent le soir en bande pour "taper de l'arabe, du noir et du pédé".

Lyzz

"ils sont inquiets pour leur travail, qu'ils n'ont pas assez pour manger correctement tous les jours, et surtout qu'ils n'ont que peu d'espoir d'amélioration."

Les votants de gauche aussi.

Mais on se rend bien compte que c'est à cause du gouvernement de droite qui coupe les aides sociales, aide les grosses entreprises, ne fait rien contre l'inflation sans limite des produits de première nécessité, réduit les droits des travailleurs, et que ça va pas en s'améliorant.
Errr non, le gouvernement de droite molle/gauche molle il casse le chômage et les retraites, l’argent gratuit type CAF et les différents chèques ça ne fait qu’augmenter depuis sa création (sans diminuer le nombre de bénéficiaire curieusement).

Il y a une nuance quand même...

j34n-r0x0r

Errr non, le gouvernement de droite molle/gauche molle il casse le chômage et les retraites, l’argent gratuit type CAF et les différents chèques ça ne fait qu’augmenter depuis sa création (sans diminuer le nombre de bénéficiaire curieusement).

Il y a une nuance quand même...
"ça ne fait qu'augmenter"
Si l'augmentation est moins élevée que l'inflation, c'est une baisse.
Si c'est sous le seuil de pauvreté, ça ne permet pas de vivre dignement.

Les conditions d'obtention du RSA se durcissent en pratique et les refus non justifiés augmentent aussi.
Il y a aussi une différence à faire entre personnes qui peuvent en bénéficier, et personnes qui en bénéficient effectivement.

Enfin c'est pas en pointant l'exception que tout de suite la droite devient une grande défenseuse des droits sociaux. Si on arrive à garder certains de ces droits c'est parce que des personnes (de gauche) se battent derrière, pas grâce aux petits droitos au pouvoir qui acceptent mollement, à contre cœur.

Lyzz

"ça ne fait qu'augmenter"
Si l'augmentation est moins élevée que l'inflation, c'est une baisse.
Si c'est sous le seuil de pauvreté, ça ne permet pas de vivre dignement.

Les conditions d'obtention du RSA se durcissent en pratique et les refus non justifiés augmentent aussi.
Il y a aussi une différence à faire entre personnes qui peuvent en bénéficier, et personnes qui en bénéficient effectivement.

Enfin c'est pas en pointant l'exception que tout de suite la droite devient une grande défenseuse des droits sociaux. Si on arrive à garder certains de ces droits c'est parce que des personnes (de gauche) se battent derrière, pas grâce aux petits droitos au pouvoir qui acceptent mollement, à contre cœur.
https://www.observationsociete.fr/revenus/pauvrete/rsa-17-euros-de-gain-mensuel-en-14-ans/

(et c'est juste le RSA)

Pour le seuil de pauvreté :
- Il est relatif au pays et ne modifient pas les critères d'affectation des aides (propriétaire = pas d'aide par exemple)
- "ne pas vivre dignement" c'est peut-être une description fidèle mais ça ne déresponsabilise pas les individus qui sont dans cette situation, le RSA n'étant pas conditionné a un effort préalable décrire une situation de précarité concernant ses bénéficiaires pour obtenir rétribution revient a un échange inéquitable auprès d’autrui, qui peut-être assimilé a de l’esclavage.


Pour la droite qui deviendrait soudainement défenseuse des droits sociaux je n'ai pas d'avis ni d’illusion car il faut le reconnaître, nos représentants de gauche ou de droite ne sont ni aux champs ni a l'usine.

Par contre je suis désolé pour la mauvaise nouvelle a ceux qui ne le savait pas: a chaque foi que de l'argent est injecté en masse il y a inflation et que aucun travailleur ne se lève le matin pour toucher autant que celui qui ne fait rien, le but réel est bien l'inégalité de résultat (que ce soit hormonaux, sociaux ou financier) et cela dans tout les pays du monde.
Donc a chaque foi qu’on attend de l’état de l’argent gratuit les prix des choses produites localement augmente mécaniquement.

j34n-r0x0r

https://www.observationsociete.fr/revenus/pauvrete/rsa-17-euros-de-gain-mensuel-en-14-ans/

(et c'est juste le RSA)

Pour le seuil de pauvreté :
- Il est relatif au pays et ne modifient pas les critères d'affectation des aides (propriétaire = pas d'aide par exemple)
- "ne pas vivre dignement" c'est peut-être une description fidèle mais ça ne déresponsabilise pas les individus qui sont dans cette situation, le RSA n'étant pas conditionné a un effort préalable décrire une situation de précarité concernant ses bénéficiaires pour obtenir rétribution revient a un échange inéquitable auprès d’autrui, qui peut-être assimilé a de l’esclavage.


Pour la droite qui deviendrait soudainement défenseuse des droits sociaux je n'ai pas d'avis ni d’illusion car il faut le reconnaître, nos représentants de gauche ou de droite ne sont ni aux champs ni a l'usine.

Par contre je suis désolé pour la mauvaise nouvelle a ceux qui ne le savait pas: a chaque foi que de l'argent est injecté en masse il y a inflation et que aucun travailleur ne se lève le matin pour toucher autant que celui qui ne fait rien, le but réel est bien l'inégalité de résultat (que ce soit hormonaux, sociaux ou financier) et cela dans tout les pays du monde.
Donc a chaque foi qu’on attend de l’état de l’argent gratuit les prix des choses produites localement augmente mécaniquement.
Il faut toutefois faire la différence entre les différentes manières d'injecter de l'argent.

Quand c'est le citoyen qui cotise à un pot commun pour l'assurance chômage, la sécu, les pensions, ce n'est pas la même chose que quand l'état balance des aides à un secteur question inflation.

Les choix récents de l'état ont été de pomper de plus en plus dans les pots communs pour alimenter d'autres dépenses comme les aides aux entreprises qui se font généralement sans la moindre contrepartie

Un bel exemple de la déliquescence du système, c'est quand Michelin a utilisé ses 65 milliards d'aide "Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi" pour délocaliser ses activités en Pologne, Roumanie et Espagne ... on marche sur la tête et ça vire carrément au foutage de gueule quand ensuite on s'attaque à l'assurance chômage pour économiser moins de 6 milliards.

Maintenant, cela peut être un choix de société de virer effectivement les filets de sécurité, mais en général ça précipite tout le monde vers le bas, pas juste les "improductifs", ça fait monter les économies parallèles, la précarité, la criminalité, et ça abaisse l'espérance de vie globale d'une population.



ragoutoutou

Il faut toutefois faire la différence entre les différentes manières d'injecter de l'argent.

Quand c'est le citoyen qui cotise à un pot commun pour l'assurance chômage, la sécu, les pensions, ce n'est pas la même chose que quand l'état balance des aides à un secteur question inflation.

Les choix récents de l'état ont été de pomper de plus en plus dans les pots communs pour alimenter d'autres dépenses comme les aides aux entreprises qui se font généralement sans la moindre contrepartie

Un bel exemple de la déliquescence du système, c'est quand Michelin a utilisé ses 65 milliards d'aide "Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi" pour délocaliser ses activités en Pologne, Roumanie et Espagne ... on marche sur la tête et ça vire carrément au foutage de gueule quand ensuite on s'attaque à l'assurance chômage pour économiser moins de 6 milliards.

Maintenant, cela peut être un choix de société de virer effectivement les filets de sécurité, mais en général ça précipite tout le monde vers le bas, pas juste les "improductifs", ça fait monter les économies parallèles, la précarité, la criminalité, et ça abaisse l'espérance de vie globale d'une population.



On passe d’une remarque sur le financement conditionné à une activité préalable, ou pas, à l’opposition tout financement orienté individu contre le financement orienté entreprise.

D'accord pourquoi pas.

Donc dans le cas de Michelin qu’est ce qui pose problème ? Le fait qu’il se soit barré ? Le fait qu’il ait été aidé ?

Si c’est parce qu’il s’est barré dans un autre pays c’est donc que la considération pour le bienfait de l’emploi n’est pas mondialisé.

Donc peut-être qu’il y a considération et préférence pour le pays dans lequel on vit, comment on appel ça déjà ?

Pour le fait qu’il ait été aidé ça s’appelle de l’interventionnisme étatique et je ne suis pas forcement pour (surtout en l’état actuel des choses).

Par contre quand tu fait le bilans sur l’opération globale on a transformé une bande d’ouvrier/technicien/ingénieur en consommateur simple tout en perdant savoir faire et indépendance productive avec pour résultat a terme un peu plus d’inaptitude local et le financement qui va avec.

Pour l’assurance chômage il est vrai que c’est discutable mais ça n’invalide pas ma remarque initial : la couverture chômage se précarise, le RSA et autre augmente.
Maintenant, cela peut être un choix de société de virer effectivement les filets de sécurité, mais en général ça précipite tout le monde vers le bas, pas juste les "improductifs", ça fait monter les économies parallèles, la précarité, la criminalité, et ça abaisse l'espérance de vie globale d'une population.


Quand tu connais des bénéficiaires de l’AH qui veulent bosser, se sentir utile et intégré mais que tout le système leur fait comprendre gentiment "prends tes sous et reste chez toi" ou que d’autre s’auto-sabotent pour continuer a toucher les aides, l’assistanat prétendument bienveillant envers "les plus précaires" est perçu d’une autre manière.

Et en ce qui concerne la précarité, la criminalité et l’espérance de vie c’est vrai qu’a se contenter de rester comme ça on s’améliore d'années en années...
Modifié le 12/06/2024 à 22h36

Historique des modifications :

Posté le 12/06/2024 à 21h16


On passe d’une remarque sur le financement conditionné a une activité préalable, ou pas, à l’opposition tout financement orienté individu au financement aux entreprises.

D'accord pourquoi pas.

Donc dans le cas de Michelin qu’est ce qui pose problème ? Le fait qu’il se soit barré ? Le fait qu’il ai été aidé ?

Si c’est parce qu’il s’est barré dans un autre pays c’est donc que la considération pour le bienfait de l’emploi n’est pas mondialisé.

Donc peut-être qu’il y a considération et préférence pour le pays dans lequel on vit, comment on appel ça déjà ?

Pour le fait qu’il ait été aidé ça s’appelle de l’interventionnisme étatique et je ne suis pas forcement pour (surtout en l’état actuel des choses).

Par contre quand tu fait le bilans sur l’opération globale on a transformé une bande d’ouvrier/technicien/ingénieur en consommateur simple tout en perdant savoir faire et indépendance productive avec pour résultat a terme un peu plus d’inaptitude local et le financement qui va avec.

Pour l’assurance chômage il est vrai que c’est discutable mais ça n’invalide pas ma remarque initial : la couverture chômage se précarise, le RSA et autre augmente.

Maintenant, cela peut être un choix de société de virer effectivement les filets de sécurité, mais en général ça précipite tout le monde vers le bas, pas juste les "improductifs", ça fait monter les économies parallèles, la précarité, la criminalité, et ça abaisse l'espérance de vie globale d'une population.



Quand tu connais des bénéficiaires de l’AH qui veulent bosser, se sentir utile et intégré mais que tout le système leur fait comprendre gentiment "prends tes sous et reste chez toi" ou que d’autre s’auto-sabotent pour continuer a toucher les aides, l’assistanat prétendument bienveillant envers "les plus précaires" est perçu d’une autre manière.

En ce qui concerne la précarité, la criminalité et l’espérance de vie c’est vrai qu’a se contenter de rester comme ça on s’améliore d'années en années...

Posté le 12/06/2024 à 22h34


On passe d’une remarque sur le financement conditionné à une activité préalable, ou pas, à l’opposition tout financement orienté individu contre le financement orienté entreprise.

D'accord pourquoi pas.

Donc dans le cas de Michelin qu’est ce qui pose problème ? Le fait qu’il se soit barré ? Le fait qu’il ai été aidé ?

Si c’est parce qu’il s’est barré dans un autre pays c’est donc que la considération pour le bienfait de l’emploi n’est pas mondialisé.

Donc peut-être qu’il y a considération et préférence pour le pays dans lequel on vit, comment on appel ça déjà ?

Pour le fait qu’il ait été aidé ça s’appelle de l’interventionnisme étatique et je ne suis pas forcement pour (surtout en l’état actuel des choses).

Par contre quand tu fait le bilans sur l’opération globale on a transformé une bande d’ouvrier/technicien/ingénieur en consommateur simple tout en perdant savoir faire et indépendance productive avec pour résultat a terme un peu plus d’inaptitude local et le financement qui va avec.

Pour l’assurance chômage il est vrai que c’est discutable mais ça n’invalide pas ma remarque initial : la couverture chômage se précarise, le RSA et autre augmente.

Maintenant, cela peut être un choix de société de virer effectivement les filets de sécurité, mais en général ça précipite tout le monde vers le bas, pas juste les "improductifs", ça fait monter les économies parallèles, la précarité, la criminalité, et ça abaisse l'espérance de vie globale d'une population.



Quand tu connais des bénéficiaires de l’AH qui veulent bosser, se sentir utile et intégré mais que tout le système leur fait comprendre gentiment "prends tes sous et reste chez toi" ou que d’autre s’auto-sabotent pour continuer a toucher les aides, l’assistanat prétendument bienveillant envers "les plus précaires" est perçu d’une autre manière.

Et en ce qui concerne la précarité, la criminalité et l’espérance de vie c’est vrai qu’a se contenter de rester comme ça on s’améliore d'années en années...

"Après recherches" ? Sérieusement ? Parce que la hiérarchie des normes, ca s'enseigne en première année de droit hein ...
Je dirais qu'au delà d'un procès en compétence auquel je ne me risquerais pas, un prof de droit public et ex garde des sceaux qui s'y perds, c'est sans doute le signe que le "bug du droit" prévu de longue date, à force d'en rajouter en mille-feuille sans jamais remettre en cohérence les textes de base, est là...