votre avatar Abonné

TroudhuK

est avec nous depuis le 14 janvier 2007 ❤️

Bio

Oups.
On dirait que quelqu'un ici aime garder ses petits secrets, comme si de par hasard il y avait quelque chose à cacher...
Désolé, ô lectrice de passage, cher lecteur égaré, pas de révélation sensationnelle pour le moment sur ce profil.
Repassez plus tard ?

1527 commentaires

Elon Musk regarde l'objectif

Le 10/04/2024 à 00h 35

Tu veux dire qu'il s'est fait pirater son compte Twitter et que ce sont les medias qui en ont pris possession pour publier à sa place ?

Pas la peine de lire les medias pour se faire une opinion sur Musk: il suffit de lire sa prose brute. Parcequ'en bon mégalo, il n'a quasiment aucun filtre.

Mais ça c'est très bien, et ce n'est pas mon sujet. Mon sujet c'est que les médias veulent que les gens qui ne lisent pas Musk aient aussi une opinion sur lui (et sur les sujets qu'il aborde).

Tu vas me dire que tu préfères les gens avec filtre, qui disent ce que tu veux entendre tout en pensant et faisant l'inverse ?

Le 08/04/2024 à 13h 38

Décidément on dirait surtout que c'est exactement ce que les médias veulent que tu penses de lui. Parce que les désinformations et leurs promoteurs... c'est loin d'être le premier.

Gran Turismo sur l'émulateur PPSSPP

Le 10/04/2024 à 00h 31

Ah non, vous n'allez pas vous mettre à ce genre de titre ?? ("à une condition")

des journaux

Le 26/03/2024 à 23h 38

On parle pas de sanction par un tribunal, mais d'une sanction professionnelle pour un travail mal fait.

Pour moi, un journal digne de ce nom a une éthique qui l'interdit de faire un titre racoleur, même si ça "marche bien". Et le rédacteur en chef en est le garant.

Moi je suis pour, mais donc il y a un grand ménage à faire. Sinon on dirait vraiment que c'est juste un prétexte, un peu comme la loi en fait (y'a toujours une loi à la c*n que tu enfreins, si on cherche bien, le truc c'est qu'on fait en sorte de ne chercher que pour des cibles précises, et on laisse tranquille les autres).

Exemple, le fameux contrôle fiscal.

Le 26/03/2024 à 02h 39

Cette Une laisse le doute sur qui a prononcé la citation.

L'angle de vue de la photo donne l'impression que ce sont les délinquants, en premier plan, qui ont voulu narguer les autorités. Sauf que l'article derrière change largement le sens, puisque c'est une citation d'un policier (qui sont en second plan) qui explique qu'ils doivent poursuivre l'action seuls après le départ de tout le "XXL".

C'est un peu digne des titres racoleurs de certains magazines people. C'était peut-être involontaire, mais c'est tout le rôle d'un rédacteur en chef de s'assurer de ce genre de chose.

Ah wow, ok, effectivement le vrai sens de la citation est impossible à deviner et j'avais évidemment pensé aux délinquants qui non pas forcément "narguent" mais simplement disent la vérité, étant donné que l'épisode m'a rappelé la série The Wire. Mais je ne vois toujours pas en quoi ça mériterait une sanction (c'est malin, ça doit bien fonctionner, en plus c'est une pratique vraiment courante d'avoir des articles qui contredisent les titres et chapôs), par rapport à des choses bien plus graves.

Par exemple, est-ce qu'Isabelle Castéra a été mise à pied pour avoir fait croire à un produit miracle (et en a peut-être indûment boosté les ventes) avec https://www.sudouest.fr/sante/enfin-une-bonne-nouvelle-on-ne-transmet-plus-le-covid-une-fois-bien-vaccine-1859627.php ? (ancien titre dans l'URL, changé longtemps après mais le mal est fait et en plus, peu de gens lisent l'article en entier, le titre était pris pour une citation du bonhomme en photo). C'est juste un exemple marquant parmi plein d'autres.

Alors puisqu'on en est à parler des titres racoleurs incompréhensibles, je suis pour l'interdiction des périphrases et articles démonstratifs dans les titres. Je mettrais en taule ceux qui font les titres sur JV.com, et depuis peu L'Internaute, pour ceux que je suis. A travers un flux RSS, sans illustration, c'est une torture, une plaie, insupportable (toutes proportions gardées bien sûr).

Le 23/03/2024 à 21h 52

J'ai rien compris. C'est quoi "le mauvais sens" ? C'est quoi le problème avec cette Une en fait, pourquoi est-ce qu'elle n'aurait pas dû passer ?

Des billets de cinquante euros.

Le 16/03/2024 à 22h 56

Ou alors critique pour le pousser à aller plus vite pour faire pire.

Logo de Tor

Le 16/03/2024 à 22h 51

J'espère que ça fonctionne en France aussi, même si pour l'instant un simple changement de DNS suffit, ils ne l'ont pas précisé ?

Cadran de coffre-fort

Le 17/01/2024 à 14h 10

J'ai le sentiment que de plus en plus de gens se sentent totalement dépassé par l'informatique et ses règles qui changent trop vite par rapport à la capacité que l'humain moyen d'apprendre.

Personnellement, je me rend compte que se maintenir à jour exige un effort permanent. Sauf, que moi, cela m'intéresse.

Avec la réduction progressive du nombre de PC et de la partie de la population qui est vraiment à l'aise sur le sujet, je pense que l'on risque le rejet total de la technologie.

Donc, pour en revenir au sujet, le 2FA ne devrait être utilisé que pour les comptes sensibles.

Perso, quand j'ai dû changer le mot de passe de cette puin d'application des chèques vacances sur laquelle je dois me loguer à chaque fois car ils imposent un changement régulier, je les ai aï. Taper un vrai mot de passe sur un tel, pour ouvrir l'application au moment de payer, c'est juste une horreur ergonomique.

Le code de validation du paiement est bien suffisant, comme sur une carte bleue.

Tu devrais pousser plus loin la réflexion, à mon avis, pour te rendre compte que tout ce qu'on fait, c'est une fuite en avant techniciste (et scientiste), parce que des gens passionnés arrivent à continuer à rêver et faire rêver, alors que face à ça on se rend bien compte que notre monde se casse la figure et que ça ne rend fondamentalement pas plus heureux ni plus sage.

Au-delà de ces considérations, on voit bien aussi que concrètement, les promesses de sécurité ne peuvent pas être tenues, c'est perdu d'avance, en effet ça nécessite un effort permanent alors qu'un outil non informatique fait le boulot pour lequel il est prévu et est immuable (peut-être un léger entretien). Les quelques avantages et conforts obtenus ne compensent pas les désagréments (facile à voir dans le domaine automobile par exemple).

Si au début on comprenait la logique de retenir un mot de passe pour ne pas que d'autres puissent facilement fouiller nos affaires théoriquement accessibles depuis le monde entier, on ne comprend plus pourquoi, en plus des cerveaux humains, on devrait désormais se battre contre les machines (utilisées par ces mêmes humains pour nuire), et donc passer de "mots de passe" humains aux mots de passe inhumains. On devient quoi, nous là-dedans ?

Et si nous sommes abonnés ici, c'est que nous discutons entre intéressés, voire passionnés, mais vous avez une idée du gouffre qui nous sépare des autres ? C'est pour ça que c'est une folie de tout numériser et de donner ensuite une responsabilité à l'utilisateur de sécurité (et ça va être de sa faute si toute sa vie privée est copiée à l'infini suite à une fuite ? Mais il n'a jamais voté pour s'exposer comme ça, en connaissance de cause, derrière de maigres sécurités ! Il n'a pas la moindre idée des possibilités de ce monde au-delà de ce qu'il comprend de ce qui s'affiche sur son écran !).

Le 15/01/2024 à 00h 19

Deux problèmes rédhibitoires :
- intérêt d'un mot de passe qu'on ne peut pas retenir et donc taper sur une machine qui n'est pas la nôtre et où on ne dispose pas de notre fameux gestionnaire rendu indispensable ?
- la double authentification oblige à avoir un smartphone Android/iOS récent car les applications sont en général uniquement compatibles avec ces deux OS, en plus donc du terminal utilisé (PC...). Ou de prendre le risque d'utiliser une VM Android pleine de "télémétrie"...

Donc ça n'a pas de sens, sachant qu'une information fuitée est ensuite recopiable à l'infini donc c'est foutu, la vraie règle devrait être de ne pas mettre de données sensibles en ligne, point, elles ne doivent pas exister ! Oui c'est plus chiant, etc., comme vous dites, mais de toute façon quoi qu'on fasse, la sécurité en ligne n'existe pas, ce n'est qu'une question de temps et de motivation, alors autant faire le deuil de celle-ci au lieu d'embêter l'humanité et de la rendre encore plus esclave de matériels et logiciels.

Le 15/01/2024 à 00h 01

Cet article m'a donné envie de lancer des vidéos d'ASMR, c'est malin...

Dessin de Flock remplaçant les anneaux olympiques par des caméras de vidéosurveillance

Le 10/01/2024 à 22h 38

'mettre la technologie au service de l'intérêt général'

Déjà que ça c'est du chinois pour les occupants actuels du pouvoir...

La page d'accueil de Substack, qui indique "the home for great writers and readers".

Le 10/01/2024 à 22h 24

Donc en gros tu approuves le principe selon lequel une majorité peut faire du chantage (au porte-monnaie) pour provoquer la discrimination d'une minorité. Et tu penses que tu es plus vertueux que ceux qui le font de façon autoritaire.

photomontage d'Einstein et Planck présentant des produits cosmétiques

Le 05/01/2024 à 21h 07

Bien que je ne vois pas trop le rapport avec Next qui se transforme un peu en scientiste-magazine, article intéressant (y compris pour comprendre le milieu scientiste et ses références). Déjà le mot "quantique" a un effet pavlovien, bon ça ce n'est pas nouveau, pourtant les publicités sont quasiment toutes mensongères et suggestives et on ne se montre pas pour autant si tatillons sur les mots employés.

Exemple : "incroyable" est un mensonge factuel, on arrive très bien à y croire en général.

"Travaux qui n’ont visiblement pas fait l’objet de publication scientifique"
Oui bof, une publication scientifique n'est pas digne de confiance de toute façon, surtout quand il s'agit de vendre quelque chose. Se mettre le clergé scientiste dans la poche par ce moyen aurait été encore plus indigne.

Drapeau de l'Europe

Le 03/01/2024 à 23h 02

Houla... commentaire à 2h27, faut parfois couper et aller dormir 😅

Tout ce gloubi-boulga de mots mélangeant différentes problématiques, pour sortir un raisonnement aussi bancal. C'est presque de l'Art.

Parce que quasiment tout est problématique dans l'UE et que ce serait bien de régler le problème avant qu'on le vive tous dans notre chair comme on pousse d'autres à le vivre, je parle de la guerre et de la misère.

Et vos commentaires, c'est pas du "gloubi-boulga", ça va ? Toujours les mêmes litanies sur les soi-disant rêves d'origine, le "c'est mieux d'être ligotés ensemble car on est plus gros" et j'en passe, le rejet du réel pour souhaiter la fameuse Autre Europe qu'on nous sert quasiment depuis le début (donc faut bien sortir de celle-là ? Non, n'est-ce pas, redevenir un pays souverain avec une possibilité de démocratie c'est tellement arriéré, faut laisser ça aux 180 autres pays du monde, plutôt mourir !).

Vous vous rendez compte qu'on ne peut plus rien décider de basique et de bon (les mauvais trucs on peut encore, surarmer la police, surveiller tout...) parce que c'est l'inverse des projets qu'ont l'Allemagne et les États-Unis pour nous ? Mais qu'est-ce qu'il y a de positif là-dedans à la fin, très concrètement, pas les belles idées fumeuses de propagande mais la réalité ?

Le 03/01/2024 à 02h 27

Ce qui est dommage c'est plutôt la désinformation qui alimente l'eurolâtrie (exemple : être plus gros c'est mieux, sinon on est tous seuls, etc.), l'institution imparfaite remplit pourtant assez bien son rôle de prison des peuples absurde et de destruction des vieilles nations européennes afin de désormais servir le maître outre-atlantique au sein de l'OTAN face à ses cibles. A cause de cette désinformation, ça continue de plus belle, en marche vers la tiers-mondisation, ligotés et nus aux quatre vents par ces règles qui nous interdisent de nous protéger contre nos semblables comme tout pays ou tout être vivant normal en fait.

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

Le 25/12/2023 à 20h 20

Usurpateur !

😁

Bon Noël à tous et merci Sébastien 🥰

Et la belle faute dans le sous-titre inaccessible à l'outil de signalement...

Allégorie du dilemme de la vulgarisation scientifique

Le 22/12/2023 à 02h 20

"Hollande pour Pays-Bas" (et Hollandais pour Néerlandais).
Ceci dit, le fait que chaque langue s'autorise à appeler les autres pays comme elle veut est un mystère, voilà un nom propre qui a une traduction dans chaque langue étrangère, un genre, un article défini... sauf pour un pays (pour ceux qui ne font pas attention à le traiter à égalité avec les autres). Je trouve ça fascinant. C'est comme si je disais : Sébastien ? Ok je vais t'appeler Cheveux-Bruns, ou Antoine, je ne sais pas encore.

Proton Mail

Le 20/12/2023 à 13h 43

Mes impressions n'ont pas changées, je viens d'aller refaire une recherche.
Si tu lances une recherche tu as le message :
"Activer la recherche pour votre adresse e-mail consomme de la mémoire sur votre appareil et pourrait consommer plus de datas"
Donc il doit déchiffrer en local, donc ca prend du temps, comme je le disais ! Et c'est contraignant pour moi pour certains usages :-)

Je me suis mal exprimé, les mails sont indexés mais le chiffrement rend la recherche plus longue, c'est sur une plage de temps importante c'est pas top du tout.

D'accord merci !

Le 15/12/2023 à 17h 49

C'est en UE, c'est pas un point noir pour moi en tous cas.
Bah la recherche est illimitée, c'est juste que ca prend du temps (ca a peut-être changé depuis ma dernière recherche qui date à quelques mois) :)

J'ai pas trop exploré les liens, mais vu qu'ils passent de Tutanota à Tuta visiblement, peut-être des problèmes d'URL. Ils ont pompé sur Next en laissant une partie de leur identité derrière eux ;)

C'est surtout que tu as dit que "les mails ne sont pas indexés", or ils disent que si, avec un index chiffré. Donc oui j'ai l'impression que des choses importantes ont changé depuis que tu t'y es penché, et je serais curieux d'avoir la mise à jour de tes impressions :)

Le 15/12/2023 à 14h 50

Si tu veux de l'éthique, de la sécurité, de la vie privée, de la transparence pour moi c'est les meilleurs. Par contre, il ne font justement aucun compromis, donc par exemple pas de passerelle pour ajouter tes mails dans une appli Outlook/thunderbird ou autre, tu dois utiliser forcément leurs applis (qui fonctionnent bien cela dit, j'utilise sur linux, Windows et Android). Gros point noir pour moi, c'est que vu que tout est chiffré, les mails ne sont pas indexés, si tu veux faire une recherche, tu vas la lancer sur une plage de temps et ca va prendre plus ou moins de temps selon la durée. Dans mon usage c'est ce qui me dérangeait le plus et c'est pour ca que j'ai migré une partie de mes mails.
Sinon, j'ai pas beaucoup de reproches à faire, niveau ergonomie ce n'est pas très personnalisable (ca peut sembler austère), mais pour moi il y a les fonctions de bases de filtre, de tri, de règles, de sécurité, thème sombre, Alias, etc... Et je n'ai jamais eu de problème (mon compte doit avoir 4-5 ans, sur un abo à 1€/mois)
Mais le mieux si tu veux c'est de te créer une boite gratuite et de tester.
Si il y en a qui veulent s'abonner n'hésitez pas à vous faire parrainer :D
https://app.tuta.com/signup?ref=VDRlNnBnZDg

Autre gros point noir, c'est allemand, serveurs en Allemagne.

Mais c'est bizarre ce que tu dis, étant donné que dans les fonctionnalités, il y a "Recherche illimitée" (index de recherche cryptée).

Leur lien "email vert" qui est partout est 404, ils n'ont pas remplacé par le bon.

Le coin gauche d'un écran d'ordinateur est ouvert sur une page YouTube.

Le 20/12/2023 à 13h 41

Bon, en relisant une nième fois ton message, je pense avoir compris ce que tu cherches à dire : la gauche est progressiste donc ses idées « progressent », la droite est conservatrice donc ses idées « stagnent » (ou progressent, mais avec un train de retard). C'est ça ?

Moi, je le vois dans l'autre sens : quand t'es jeune, t'as pas grand choses (à part des idéaux) rien à perdre, et tu as donc envie de faire bouger les choses, de rendre le monde meilleur, etc.
Quand tu vieillis, tu te poses, trouves un boulot stable, fondes une famille, achètes une maison, fais des enfants, etc. et donc tu as beaucoup moins envie que les choses changent.

Tu l'écris à l'envers, je n'essaye pas de dire "la gauche" ou "la droite", je définis d'abord ce qu'on appelle gauche et droite. La gauche vote la mort du Roi, la droite vote contre, ça c'est la naissance du clivage. Une France sans roi (c'est-à-dire ne gardant même pas une monarchie constitutionnelle comme nombre de voisins) c'est la nouvelle idée. Garder l'existant, c'est l'opposition à la nouvelle idée.

Et ensuite à partir de cette définition, tu peux juger si ceux qui prétendent incarner "la droite" ou "la gauche" en sont réellement, et ce sujet par sujet, selon s'ils se satisfont du statu quo (ou craignent la nouvelle idée) ou pas. Si "la gauche" veut conserver, elle est de droite, si "la droite" accepte une nouveauté, elle est de gauche, c'est pour ça que ces expressions sont trompeuses.

L'individualisme (droits de l'Homme, 1 Homme 1 voix...) est toujours un progrès souhaité pour bon nombre de sociétés claniques et tribales, et le libéralisme a été un progrès aussi. C'est pas du sophisme, c'est de l'histoire, peut-être que je n'emploie pas le bon mot, n'empêche que notre monde actuel est l'héritage des innovations politiques, donc des anciennes gauches, tout en ayant conservé pas mal de choses aussi. Aucun jugement de valeur généralisé.

Ensuite toi tu réponds à une autre question sur son placement individuel par rapport au clivage, et oui en effet y'a de ça aussi. Ce qui joue énormément je pense, c'est le souvenir d'une enfance heureuse ou pas, pour l'effet "c'était mieux avant". Il y a eu des époques pas si lointaines où, les années passant, tout allait de mieux en mieux, donc la nouveauté faisait rêver toute la vie. Aujourd'hui ce n'est plus le cas, globalement on est de plus en plus nombreux à voir le prix de ce rêve et on sent la chute, les années passant...

C'est beaucoup plus complexe en réalité, et on n'évolue pas pareil sur les questions par exemple économiques (plus influencées par le statut social que par l'âge je dirais) ou sur les questions sociétales (là par contre...), liées de force sans raison, c'est d'ailleurs ça qu'on est beaucoup à souhaiter de délier.

Le 19/12/2023 à 04h 01

Sachant que le centre bouge toujours vers la gauche par définition

Pourquoi par définition ?

De ce que j'observe, c'est l'inverse : on bouge à droite avec l'âge (Donc on a l'impression que le centre bouge à gauche, mais c'est subjectif).

Donc pour toi, rien ne change, c'est dans la tête ?
Non, les choses évoluent politiquement, vers la gauche toute (sauf si l'élastique est tiré trop fort trop vite, il peut casser...), par définition parce que on appelle "gauche" justement le mouvement politique vers la nouveauté, et "droite" la conservation voire le retour en arrière. C'est la définition de gauche du clivage.

Par exemple, l'individualisme, le libéralisme, furent des mouvements politiques, donc de gauche, puis un jour c'est devenu de droite tandis que la gauche est passée à autre chose, la communauté et l'égalitarisme, etc... Et c'est ça qui est énervant selon la définition de droite du clivage (celle qui s'accroche à la mort du roi en 1789), car la droite défend des idées qui ont été à gauche un jour, et donc elle en a marre de se faire insulter pour ça, "si ce sont des mauvaises idées finalement, pourquoi ne pas avoir écouté la droite de l'époque qui vous le disait" ? Mais non, pour la gauche, le mouvement est presque un but en soi, comme si tout mouvement était progrès (spoiler : non, exemple : les innovations de la langue pour exclure les femmes du masculin et les réintégrer à coups de points ou de répétitions lourdes).

Quand je dis "la gauche" ou "la droite", je ne parle évidemment par de partis politiques, mais de concepts. On devrait tous avoir ces deux concepts en affrontement dans nos têtes sujet par sujet plutôt que de se caser d'un côté ou de l'autre.

Le 17/12/2023 à 03h 16

Exactement. De manière générale le clivage droite/gauche est défini différemment selon où on s'y place, et alors dire ce qu'est le centre est encore plus compliqué puisque chacun va vouloir tirer la couverture (la fenêtre d'Overton) à soi en normalisant (centralisant) le plus possible la perception de ses idées.

Sachant que le centre bouge toujours vers la gauche par définition (ce qui fait qu'en vieillissant on bouge relativement vers la droite...), puisque selon une définition relative (de gauche) du clivage, donc non historique (qui est la définition de droite), la gauche c'est le mouvement politique, vers la recherche d'un progrès, tandis que la droite c'est la résistance à ce mouvement et la tentative de stabiliser et d'enraciner. Donc certains se permettent d'anticiper un mouvement qui n'a pas encore eu lieu.

C'est pourquoi les débats employant ces mots sont creux et sans intérêt si on ne commence pas par les définir.

Le 15/12/2023 à 14h 24

Tout ça parce qu'on refuse de partager les revenus des gains de productivité énormes de façon à ce que tout le monde ait à la fois un petit travail honnête (petit car il n'y a plus besoin d'y passer sa vie, grâce à cette productivité) et les moyens d'accéder aux produits pour vivre et occuper tout son temps libre.

Donc des gens se creusent la tête pour chercher un revenu, et l'arnaque est une possibilité.

Le 15/12/2023 à 14h 15

Plutôt d'accord sur le malaise de vouloir désigner les "bon" et les "mauvais" livres que l'algo doit mettre en avant, ou de désigner ce qui est "vrai" ou "faux".

Mais quand on y pense, ça a toujours été le cas, un libraire choisi ses livres et leur présentation.
Un algo de sélection de contenu n'est pas neutre, il aura un impact sur les revenus du marchand mais aussi sur la société dans son ensemble.
C'est donc une forme de choix éditorial qui implique la responsabilité du marchand.

Non mais là on touche le fond, c'est de la propagande dégueulasse à l'état pur ou de la niaiserie. On fait le bilan des massacres humains et des idées qui ont servi de moteur, et ensuite on jette ces idées ?


C'est clair que si on t'explique qu'un complot existe pour effacer ou dominer le groupe ethnique auquel tu appartiens ça créé une réaction d'intolérance et de replis identitaire.

On peut justement regarder le passé et constater que c'est exactement le type d'idée que les extrémistes ont toujours utilisé pour monter des groupes les uns contre les autres. Si ce type de théorie du complot (il faut bien appeler un chat un chat) revient souvent dans l'Histoire c'est que c'est une arme puissante pour manipuler les foules. C'est pour ça que la société civile est très vigilante sur ce genre d'idées, c'est normal et sain.
Ceci dit si on en arrive là, c'est à cause des noms que vous jetez en pâture aux conformistes et de leurs groupies. Ces types ont pris la grosse tête à cause du succès moutonnier et des commentaires dithyrambiques qu'ils reçoivent pour leur courage de s'opposer, et qu'ils prennent pour validation de fond, alors qu'ils n'ont pas commencé à convaincre un nombre significatif de leurs confrères. Or, avoir raison avec de mauvais arguments, ça sert à rien, c'est contre-productif, face à l'armée médiatique qui a le temps de lire et démonter chacun d'entre eux pour donner l'impression générale (pour les esprits faibles et influençables du conformisme dominant) que vous avez tort, à un point tel que vous devez le faire exprès et donc être très dangereux.


Il y bien une armée d'idiots qui se font sincèrement avoir et produisent du contenu "naif" qui sera facilement démonté. Mais derrière il y a aussi des gens qui savent très bien ce qu'ils essayent de faire. Qui savent très bien qu'ils se créent une armée d'"esprits faibles" dont certains pourront passer à l'action. Le fait qu'ils utilisent cette possibilité pour leur profit et entretiennent leur "armée" montre qu'ils ne sont pas naifs.

La chose importante est que ce ne sont pas des phénomènes qu'on découvre aujourd'hui. Tous ces trucs sont vieux comme le monde. Les gens éduqués connaissent ces choses car elles se sont répétées tellement de fois dans l'Histoire.

La volonté - parfois exagérée - de vouloir censurer l'extrême droite et leurs idées vient de là : on sait où ça mène. C'est généralement sain, mais ça va parfois trop loin, et surtout on oublie parfois que les intolérants, les fascistes et les manipulateurs existent partout, pas juste dans un groupe.

L'algo de sélection de contenu, finalement c'est agencer la librairie spécialement pour chaque client plutôt qu'en spéculant sur un client moyen. Parce qu'Amazon a bien compris que le lecteur moyen ne va pas perdre son temps à lire trop de points de vue sur les sujets (ceux qui doivent faire ça chercheront mieux ce dont ils ont besoin) et va se concentrer sur ce qui confirme le sien. Et si tu planques ces bouquins pour mettre en avant ceux que tu préfères, conforme à ta doxa et contredisant la sienne, tu ne les vendras pas pour autant. Donc autant vendre ce que le client est prêt à acheter, et c'est peut-être un moindre mal si on pense que la lecture est bénéfique en soi.

C'est clair que si on t'explique qu'un complot existe pour effacer ou dominer le groupe ethnique auquel tu appartiens ça créé une réaction d'intolérance et de replis identitaire.


Pour le coup, sans connaître trop ce sujet et ces milieux, je ne crois pas qu'il soit majoritairement complotiste, au contraire. La preuve, les criminels dont on parle s'en prennent à des gens "d'en bas", plutôt que de chercher à viser une tête qu'ils auraient identifié. Non, ça part à la fois d'une observation factuelle, et d'une volonté de contrer un courant politique extrémiste anti-blancs qui assumerait ouvertement (même si souvent c'est compris de travers) vouloir en finir avec cette couleur de peau.
Mais derrière il y a aussi des gens qui savent très bien ce qu'ils essayent de faire.


Si on voulait cacher cela, on crierait au complotisme, mais pour défendre le statu quo il est autorisé, voire encouragé (et à juste titre puisque effectivement, c'est vrai... mais c'est vrai pour tous les courants en fait, les dominés et les dominants). Je ne vais pas polémiquer en citant des noms ou des événements récents mais toute mise en mouvement politique consiste à traiter les gens comme des moutons en leur racontant des salades et les envoyant ensuite contaminer leur entourage. Il ne peut en être autrement. Ce que je ne veux pas lire, c'est un jugement de valeur envers ceux qui font ça dans des courants minoritaires, alors que ce ne sont pas eux qui le font, par définition, à la majorité.
La volonté - parfois exagérée - de vouloir censurer l'extrême droite et leurs idées vient de là : on sait où ça mène.


Ça c'est le vainqueur qui écrit sa propagande, mais aujourd'hui on sait où elle mène aussi, peut-être qu'un jour ce qui se dit naturellement maintenant sera vue comme gravissime et à censurer par rapport aux millions de victimes (directes et indirectes) des dominants d'aujourd'hui. Le plus tôt sera le mieux, tant qu'il reste de la vie sur cette planète...

Le 13/12/2023 à 14h 50

Pas besoin de dire avec des répétitions lourdes dû à l'emploi du masculin exclusif que tous les auteurs, les citoyens ou les utilisateurs n'ont pas un pénis, on est tous au courant je crois.

Pas besoin non plus d'employer le vocabulaire orwellien de "désinformation"/"mésinformation"/"idées fausses" uniquement en désignant des contenus d'opposition politique et idéologique, comme si la pensée au pouvoir (ou dominante chez leurs producteurs, communauté scientifique ou autre) était de l'information fiable et du vrai.

C'est également logique que les gens s'embêtent à se jeter dans la bataille des idées en écrivant des livres justement parce que leurs idées sont d'opposition, minoritaires et dominées. Donc après des années de politiques "progressistes", l'opposition est... ? Voilà. Et vous, avez-vous la curiosité de lire autre chose que ce qui confirme ce que vous croyez ? Sûrement plus que ceux dont ce n'est pas le métier, mais pourtant on ne dirait pas, ça doit être fait avec la haine ou le mépris dans les yeux.

"Or cette thèse a fait partie, avec la théorie du génocide blanc, des fondements idéologiques qui ont mené à des attentats comme celui de Christchurch, en 2019."
Non mais là on touche le fond, c'est de la propagande dégueulasse à l'état pur ou de la niaiserie. On fait le bilan des massacres humains et des idées qui ont servi de moteur, et ensuite on jette ces idées ? Vous êtes sûre de vouloir jouer à ça ? Moi non, je ne confonds pas les bonnes idées et intentions avec les criminels amoraux qui s'en emparent pour commettre des crimes directs en leur nom (même si par hasard, ils voulaient lutter contre des crimes indirects bien plus importants).
En fait ce passage, à l'image de l'article, est au niveau de ce que les complotistes de base font, à savoir des liens, des caricatures, et une vision générale où tout est mauvais et à jeter, par association.

Ceci dit si on en arrive là, c'est à cause des noms que vous jetez en pâture aux conformistes et de leurs groupies. Ces types ont pris la grosse tête à cause du succès moutonnier et des commentaires dithyrambiques qu'ils reçoivent pour leur courage de s'opposer, et qu'ils prennent pour validation de fond, alors qu'ils n'ont pas commencé à convaincre un nombre significatif de leurs confrères. Or, avoir raison avec de mauvais arguments, ça sert à rien, c'est contre-productif, face à l'armée médiatique qui a le temps de lire et démonter chacun d'entre eux pour donner l'impression générale (pour les esprits faibles et influençables du conformisme dominant) que vous avez tort, à un point tel que vous devez le faire exprès et donc être très dangereux.

D'ailleurs cet article dénonce un vrai problème, avec de mauvais arguments qui m'ont donc fait réagir.

Le 11/12/2023 à 13h 41

Un organigramme avec des flèches dans tous les sens

https://partipirate.org/organigramme

Il est ultra-simple cet organigramme, apparemment il se veut théoriquement démocratique (tout part de la base). Rien à voir avec le fonctionnement actuel bien plus compliqué et anti-démocratique, où les seules flèches qui partent de la base sont celles qui valident quelques-uns des candidats choisis par les oligarques et leurs médias (si on parle de l'échelle sociétale).

Ceci dit, nous ne sommes pas démocrates, nous préférons faire notre petite vie et laisser d'autres s'occuper de la politique. Donc une telle organisation ne peut que rester ultra-marginale, du moins tant qu'on ne gagne pas suffisamment de temps libre pour accepter d'en consacrer à la communauté.

Sinon c'est qui "eux" ? On n'a qu'un son de cloche.

Le 07/12/2023 à 00h 37

Ne pas oublier que derrière le PISA, il y a des multinationales de l'éducation et que le but est d'encourager la privatisation de ce gros gâteau, donc ensuite bien sûr chacun va vendre sa petite solution miracle pour augmenter la performance des élèves à atteindre des objectifs choisis... qui ne seraient pas forcément ceux qu'on aurait démocratiquement choisis d'ailleurs.

Un tiroir montrant de nombreuses fiches voire fichiers

Le 07/12/2023 à 00h 26

Tu vois beaucoup d'agriculteurs délinquants et criminels ?

Poing Dev

Le 05/12/2023 à 00h 01

Est-ce qu'une mise à jour de PhoenixJP est prévue ? x)

Le 05/12/2023 à 00h 00

"Malgré leur brièveté, les journalistes arrivent tout de même à dissimuler des erreurs dans les articles du Brief.
Attristés, mais pragmatiques, nous avons rétabli la fonction de signalement."

Haha :D

La CNIL rappelle à l'ordre deux ministres pour leur courriel pro-réforme des retraites

Le 14/11/2023 à 23h 44

Pas un qui ne relève que ça s’écrit Bruno Le Maire (et non Lemaire).


#NoTwitterDay : la grève des tweets des spécialistes de la lutte contre la désinformation

Le 28/10/2023 à 21h 02

“antivax” n’est pas un mot qui existe, c’est une insulte militante (comme “gauchiasse” ou “facho”) qui n’a rien à faire dans un article sérieux et professionnel. Ne pas mettre son corps à disposition des labos ou des politiciens qui parient dessus n’est pas être contre le principe de vaccination, au passage.



Sinon les spécialistes de la “lutte contre la désinformation” sont tellement bons qu’ils sont contre-productifs apparemment, vu qu’elle augmente pour devenir une véritable doxa alternative difficile à questionner, tout ce qu’ils ont réussi à faire c’est de promouvoir une guerre de l’information, désinformation officielle vs désinformation d’opposition, chacun se croyant défenseur de la Vérité (qui porte éventuellement différents noms selon l’idéologie : Science, Source fiable, …).



Alors qu’au lieu de diviser et braquer, un bon moyen est plutôt de rencontrer et d’apaiser (en plus ça peut éventuellement aider à se rendre compte qu’on a tort).



En tout cas je ne soutiens pas le mot-dièse grossier et ad personam (anglophone de surcroît) choisi par l’opposition, qui encore une fois fuit le débat de fond et se laisse aller à de basses attaques, tout ça étant également contre-productif. C’est quand même dommage de se montrer encore pires et plus mauvais que ceux qu’on combat et d’en faire des martyrs.


Plus de la moitié des techniciens qui devaient réparer un terminal en ont profité pour fouiller dedans

Le 23/10/2023 à 20h 39


Trooppper a dit:


Ca etonne qui franchement ? Et qui ne l’a jamais fait en réparant le PC des potes ? :D :non: :non: :non:




Équipe déontologie/éducation aussi. “Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse”, c’est la base. Profiter de la vulnérabilité d’une personne (ne sachant pas réparer son appareil) pour fouiller dans sa vie privée, c’est à vomir. Bien sûr que la tentation est grande et que c’est très facile en plus. Dans ce cas, on s’en éloigne en changeant de métier.


Quoi de neuf à la rédac #4 : par où commencer…

Le 22/10/2023 à 01h 44

Est-ce que vous allez garder la possibilité de vous signaler des fautes en une simple sélection du passage ? x)


Suivez en direct la naissance du nouveau « Next », à partir de 19h

Le 22/10/2023 à 01h 13

Fort bien, allons-y donc.



On peut facilement voir un commentaire qui a été supprimé de la façon suivante :




  • Récupérer son ID (à coup d’inspecteur, ou à tatons en regardant l’ID des commentaires l’entourant).

  • Écrire dans un commentaire le code suivant :
    > (reply:ID:whatever)

  • Passer en mode prévisualisation, survoler le “whatever” qui apparait, et hop on voit le commentaire supprimé.



J’avoue l’avoir pas mal fait (je suis curieux), et si on veut pousser plus loin on peut même interroger l’API directement depuis un programme, mais il faut utiliser les bons cookies bien sûr.



Allez un petit exemple : le commentaire #2 de cette news, modéré pour hors-sujet :




(reply:2157849:survolez_ceci)



En réalité on pouvait découvrir cette astuce par hasard en se rendant compte qu’une réponse a un commentaire supprimé ayant échappé à la faux de la modération permettait de voir ledit commentaire en survolant le pseudo (je suppose que tu l’as découverte comme ça pour ensuite la peaufiner avec la prévisualisation etc).


Silicon Valley : un sociologue « livre les clefs, après plusieurs années passées sur le terrain »

Le 12/10/2023 à 00h 14

Ça n’a aucun intérêt de parler avec toi, tu inventes une caricature d’interlocuteur pour lui faire dire/penser ce qu’il ne dit pas (qui te dit que je ne pense pas la même chose que toi sur beaucoup de ces points ? Simplement ce que je pense n’a aucune importance, ce qui m’intéresse c’est de comprendre tous les points de vue et de m’effacer dans l’exercice) afin de pouvoir le mettre dans la case qui t’arrange et continuer à croire que tu as raison et que tu n’as rien à questionner.



Ta façon de faire est franchement inquiétante, tu essayes d’incarner le mal dans un groupe humain identifiable, on sait où ça mène. Non le compas moral, ce ne sont pas des groupes étiquetés, mais des principes, on juge les fautifs individuellement et non collectivement, et en regardant les principes on comprend rapidement que s’il y a des groupes au fonctionnement plus vicieux que d’autres, le mal et le bien se répartissent partout (d’ailleurs, l’enfer est pavé de bonnes intentions, au passage).


Le 09/10/2023 à 22h 34

Je suis d’accord l’état providence et leur soit disant progressisme social sont une régression de manière générale.


Je n’ai pas parlé d’État providence, ça c’est encore autre chose.




drozdi a dit:


Si ce n’est les mères porteuses si on accepte d’en faire un marché, en quoi l’hétérosexualité,




Non, il n’est pas question de sexualité, l’expression c’est “mariage gay”, ça parle donc du sens (ou de la perte de sens) du mariage.




l’avortement




C’est une opération médicale, ça coûte, faut payer des gens et des produits.




la congélation d’ovocytes




Idem, on est dans la technique, plus dans la nature, ça a un coût.




sont opposés au fait d’avoir un « couple qui se jure fidélité pour élever des enfants dans l’amour et la sécurité d’un foyer stable ».




En réalité je parlais uniquement du “mariage gay” et pas du reste qui sont des outils même s’ils posent des questions morales (je vous signale qu’on va mettre l’eugénisme dans le progressisme bientôt, si ce n’est pas fait, juste parce que ce sera à la pointe de la technologie…), développer ce propos est hors-sujet ici mais vous n’avez qu’à y réfléchir et l’observer pour comprendre les points de vue que vous ne partagez pas et les questions qu’on peut se poser.




deathscythe0666 a dit:


La fixette sur le wokisme (dans lequel on met un peu ce qu’on veut pour le décrier) et sur la visibilité des LGBTQ+ est une rengaine permanente à l’extrême droite, bien gonflée sur les RS par les fermes à trolls de wagner.




Ah, donc si l’extrême-droite (qu’est-ce qui n’est pas d’extrême-droite pour certains qui ont décalé leur fantasme de fenêtre d’Overton plus que de raison) et les trolls de Wagner disent quelque chose, il faut penser l’inverse, sinon on est une mauvaise personne. Ce n’est pas parce que tu as factuellement raison que c’est pertinent à remarquer. C’est le sophisme de l’empoisonnement du puits je crois ?



Bref ça peut lancer plein de débats passionnants hors-sujets, c’est ça l’effet de la rencontre avec des avis divers, mais ma remarque était simplement de dire que la vision subjective du chercheur lui faisait trouver des paradoxes là où une autre vision plus courante dans le monde et plus naturelle/spontanée (moins inculquée…) trouvera au contraire une cohérence totale, il s’agit de technicisme, de scientisme, d’amoralité…


Le 06/10/2023 à 23h 56


Sur le plan politique, la Silicon Valley est un paradoxe. Le progressisme social le plus avancé – mariage gay, droit à l’avortement, recours aux mères porteuses, congélation des ovocytes des salariées –, cohabite avec un capitalisme débridé, qui tourne le dos à l’État Providence tout en usant de stratégies de lobbying agressives.




C’est vous qui êtes paradoxal, ce que vous listez n’est pas du “progressisme” mais de la régression, très cohérente et en phase avec le capitalisme débridé puisqu’il s’agit de continuer à détruire les familles (en relativisant/dénormalisant le couple hétéro qui se jure fidélité pour élever des enfants dans l’amour et la sécurité d’un foyer stable), donc les enfants, donc l’humanité future, tout en ouvrant de nouveaux marchés.


CADA, CNCTR, CNIL : des autorités indépendantes en surchauffe

Le 10/10/2023 à 22h 09

Ouais donc comme partout, ça triche un peu avec les indicateurs qui ne veulent donc rien dire dans le monde réel.


Des données d'utilisateurs de l'entreprise de tests génétiques 23andMe piratées

Le 09/10/2023 à 22h 56


(quote:2157554:Stéphane Bortzmeyer)
Fastoche, avec les vaccins à ARN (ça doit être vrai, je l’ai lu sur Twitter, donc ça doit être authentique).




Les vaccins sont à ARNm, et on les appelle des vaccins parce que leur but n’est pas de faire ça. En revanche la technique utilisée est celle des thérapies géniques, dont le but est effectivement de corriger le génome. https://www.inserm.fr/dossier/edition-genomique/
Après est-ce qu’on atteint toujours son but avec une probabilité nulle de dérapage, les journaux m’ont dit que oui donc ça doit être vrai.


La vidéosurveillance algorithmique pourrait être prolongée « si elle fait ses preuves »

Le 28/09/2023 à 07h 25

Et voilà, les utilitaristes au pouvoir. Ben non, même si elle “fait ses preuves”, ça n’est pas une raison.


« ChatGPT peut maintenant voir, entendre et parler »

Le 26/09/2023 à 22h 04

Quand ChatGPT sera capable de toucher tu feras moins le mariole :p


Facebook permet de créer plusieurs profils

Le 23/09/2023 à 22h 09

Plein de nouvelles données à recueillir concernant ce que les inscrits disent ou font sur certains profils mais pas d’autres.


Sortie de 48h de garde à vue pour la journaliste de Disclose Ariane Lavrilleux

Le 23/09/2023 à 22h 06


carbier a dit:


Ils ont eu ce qu’ils cherchaient




J’allais le dire si personne ne l’avait fait avant, merci carbier.




Je suppose que le but derrière est aussi de savoir si la taupe a agi de “bonne foi” ou en tant qu’agent extérieur.




Ça change quoi puisque l’info n’a pas été refilée sous le manteau mais publiée de sorte qu’on est tous à égalité devant elle ? Sauf si Disclose se sert encore de bons sentiments pour en réalité nuir à certains pour favoriser d’autres. Dans tous les cas, tant que l’information est vraie, même si la vérité fait mal, ils doivent pouvoir bosser sans être inquiétés.



De toute façon ils vont découvrir que c’est encore un coup des États-Unis qui décidément chasse la France de toute l’Afrique, et il n’y aura donc pas de suite, comme pour le reste, car nous avons un pouvoir collaborationniste et moralisateur qui se sent obligé de cacher ses actes d’intérêt.



Le secret défense, il était appliqué aux conseils covidistes pour rappel, sans qu’on ne nous dise quel était le rapport. Un lanceur d’alerte et des journalistes ont jugé en leur âme et conscience qu’il était illégitime ici et que les informations devaient être révélées, je trouve ça très bien que les confrères montent au créneau pour les défendre, et j’aurais aimé qu’il en soit de même pour ceux qui ne sont pas dans la pensée dominante de ces journaux, histoire de défendre les principes et non les copains.


Uptobox « perd » l'accès à des serveurs… qui ont en fait été saisis par la justice

Le 21/09/2023 à 11h 59


(reply:2154079:skankhunt42 )




Ça dépend du partage, un fichier découpé en morceaux sous la limite payante… JDownloader… Bref il y a moyen de s’en servir sans leur donner le moindre sou. Contrairement à la plupart des concurrents, avec 1fichier c’étaient les seuls à ne pas brider le débit pour ceux qui ne payent pas, ça allait très très vite. Donc un des rares services qui était confortable sans payer, en fait. Étrange donc de s’occuper de lui si l’excuse était qu’ils faisaient du business.



Tant pis, ça fera moins de découvertes, donc moins d’achats pour ceux qui n’achètent pas grand-chose avant de l’avoir “validé” par sa consommation.


Que sait-on de Gemini, le système d’IA de Google ?

Le 20/09/2023 à 19h 19


Quid des implications environnementales d’un système aussi vaste et complexe que ce que Gemini pourrait être ?




Boaf vous savez, comme d’habitude ce sera la faute de “la demande”, les “consommateurs”, ils sont prêts à donner tellement de ce chiffre virtuel qu’on appelle argent, qu’on ne peut que répondre à ce bel enthousiasme en détruisant un peu plus la vie.


LibGen attaqué en justice par des éditeurs de manuels scolaires

Le 20/09/2023 à 19h 07

Ça n’existe plus les systèmes de bourse aux livres ? Mon établissement scolaire le proposait : on apportait ses anciens manuels, on se les faisait racheter, et on repartait avec ceux de la nouvelle année, le tout à des tarifs fixés par l’établissement en fonction de 3 ou 4 états des manuels (neuf, comme neuf, abîmé, tout pourri).


J’espère que si, j’avais ça aussi, mais c’était il y a longtemps.


Le 19/09/2023 à 20h 47

Elles n’engagent pas leur responsabilité en cas de fraude, il n’y a pas une contrepartie potentiellement lourde de ce type ? Merci pour la précision en tout cas.



Je pense que le débat est celui du piratage en général : la question du manque à gagner, qui est de savoir si les personnes qui vont consulter gratuitement quelque chose de normalement payant l’auraient acheté autrement. Si la réponse est non alors que ce qu’elles consultent est utile à tous (il est utile qu’un maximum de monde en ait connaissance parce que c’est “bon à savoir”), ça pourrait être d’autant plus toléré.



C’est différent de par exemple subventionner les achats matériels des manuels ou autre, en terme de responsabilisation pour ne pas les abîmer (quelle valeur a quelque chose d’obtenu gratuitement, par rapport à quelque chose que tu as senti passer…). Le meilleur compromis étant peut-être l’organisation de prêts + cautions.