Linux : Fedora 24 débarque avec une foule d'améliorations

Linux : Fedora 24 débarque avec une foule d’améliorations

En retard, mais des nouveautés plein les poches

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

Logiciel

22/06/2016
61

Linux : Fedora 24 débarque avec une foule d'améliorations

Après une genèse un peu difficile, Fedora est enfin disponible en version 24. Comme toujours avec cette distribution Linux, l’objectif est de fournir autant que possible les derniers paquets disponibles, tout en proposant un système stable.

Les améliorations sont donc nombreuses, à commencer par l’utilisation de GNOME 3.20. La gestion du serveur d’affichage Wayland y est renforcée, mais pas au point de l’utiliser par défaut – une bascule prévue pour la version 25. Cartes gère OpenStreetMap, Photos intègre quelques outils de retouche, Documents présente les bibliothèques LibreOffice et Nautilus se dote d’une recherche plus fine. Pour une liste plus exhaustive, il suffira de consulter notre actualité dédiée de mars dernier.

Dans le sillage de GNOME

Tout comme dans Ubuntu 16.04, GNOME Logiciels devient par ailleurs le gestionnaire de mises à jour par défaut. Les informations seront plus nombreuses, avec par exemple l’indication de la présence dans le système ou dans un dépôt tiers, d’un développement toujours actif ou non, etc. Les notes et commentaires des utilisateurs seront également présentes. De la partie, QGnomePlatform permet aux applications Qt de mieux se fondre dans le décor, GNOME étant écrit en GTK+.

NetworkManager 1.2 amène de multiples améliorations, détaillées là encore dans une actualité dédiée, tout comme pour le kernel Linux 4.5. Darktable, qui permet de manipuler les photos en format RAW, passe en version 2.0, apportant la migration vers GTK+ 3, une gestion des écrans en très haute définition, une meilleure prise en charge des couleurs et des impressions, supporte une nouvelle sélection d’appareils photo et abandonne la version 32 bits au passage.

fedora 24fedora 24

Tous les paquets font un bond

Côté développement, Fedora 24 passe évidemment à GCC 6.1. Ses apports, dont l'utilisation par défaut de C++14,  avaient été détaillés fin avril. De nombreux langages basculent vers leur dernière mouture, comme Python 3.5, Go 1.6, Ruby 2.3 ou encore Erlang 18. La version 1.60 de la bibliothèque C++ Boost permet de corriger bon nombre de problèmes, Node.js 4.2 améliore ses performances et peut vérifier la syntaxe du code sans l’exécuter, Mono 4.2 intègre davantage de code de Microsoft (suite au passage en open source de plusieurs parties) et le garbage collector Shenandoah 1.0 est activé au sein d’OpenJDK.

Dans la catégorie cloud et administration, Fedora 24 est toute aussi prolifique. OpenShift Origin revient ainsi, la version 3 ayant été portée vers Go et remédiant de fait aux soucis de compatibilité posés par les évolutions de Ruby. Parmi les autres ajouts, signalons une entrée pour les développeurs dans Atomic, la refonte de paquets autour de Python, la prise en charge par Kerberos des règles génériques de Fedora pour la création des mots de passe, l’arrivée de systems-containers et systemd-udev pour gérer respectivement les conteneurs et le matériel ou encore la réunion des utilitaires ping et ping6 en un seul, ping, qui s’utilisera alors avec l’option -4 ou -6 selon qu’on veut gérer des adresses IPv4 ou IPv6.

La liste complète des améliorations peut être consultée sur le site officiel de Fedora. Le site français Fedora-fr propose de son côté des détails supplémentaires sur les nouveautés principales de la distribution. On notera enfin que la distribution aurait déjà dû sortir depuis plusieurs semaines, mais que différents problèmes en ont retardé la validation finale.

61

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Dans le sillage de GNOME

Tous les paquets font un bond

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (61)


Le 22/06/2016 à 12h 47

j’ai l’impression que cette distrib s’oriente de plus en plus vers le développement…





la réunion des utilitaires ping et ping6 en un seul, ping, qui s’utilisera alors avec l’option -4 ou -6 selon qu’on veut gérer des adresses IPv4 ou IPv6.





haha sous slitaz ca doit faire trois ou quatre ans que l’ipv6 est intégré à la commande ping de base, comme sur d’autres distrib.. big nouveauté.


Le 22/06/2016 à 13h 01



haha sous slitaz ca doit faire trois ou quatre ans que l’ipv6 est intégré à la commande ping de base, comme sur d’autres distrib.. big nouveauté.



Dans le genre nouveauté, c’est-à-dire passer d’une commande ‘ping6 <IP_ADDRESS>’ à ‘ping -6 <IP_ADDRESS>’, j’ai vu plus excitant.


Yannouch Abonné
Le 22/06/2016 à 13h 02

Bon ben je vais rester sur la 23 comme j’ai un processeur 32 bit :( (c’est dommach’ ça avait l’air bien…)


Renault Abonné
Le 22/06/2016 à 13h 15

Ce n’est en effet pas des plus excitants, mais c’est un changement

officiel et important (pas mal de scripts dans la nature et dans des

machines seront impactés). Il est donc important que les gens soient

notifiés, même si c’est assez bénin. :)@Yannouch, note que ce changement est lié au fait que le projet Darktable ne teste plus ses développements sous environnements 32 bits et découragent son utilisation dans ce cas. Donc avec le temps, rester en 32 bits sera de moins en moins fiable pour ce programme.


Le 22/06/2016 à 13h 17







trekker92 a écrit :



haha sous slitaz ca doit faire trois ou quatre ans que l’ipv6 est intégré à la commande ping de base, comme sur d’autres distrib.. big nouveauté.





T’aurais pu faire un effort et troller mieux quand même <img data-src=" />



Yseader Abonné
Le 22/06/2016 à 13h 24

Il y a encore des version 32 bits <img data-src=" />


Le 22/06/2016 à 13h 57

Distrib un peu trop GNOME-centric malheureusement.


Le 22/06/2016 à 14h 03

Vous parlez pas de flatPak pour eviter que les commentaires s’enflamment ?


Le 22/06/2016 à 14h 05

Exactement mon sentiment, et j’ai du mal à me séparer d’apt-get.


Le 22/06/2016 à 14h 32

Quel rapport entre Gnome et apt-get ?


Le 22/06/2016 à 14h 36

Aucun. Par contre, entre apt-get et Fedora (le sujet de la news), une raison supplémentaire pour laquelle je ne l’utilise pas (je reconnais que j’avais mangé un bout de ma phrase).


Le 22/06/2016 à 14h 39







data_gh0st a écrit :



Aucun. Par contre, entre apt-get et Fedora (le sujet de la news), une raison supplémentaire pour laquelle je ne l’utilise pas (je reconnais que j’avais mangé un bout de ma phrase).





Bon’ ap(t)&nbsp;<img data-src=" />



Le 22/06/2016 à 14h 45

D’un autre côté gnome est développé majoritairement par RedHat ce n’est pas particulièrement étonnant que la distrib utilise majoritairement des produits RedHat. :)


Le 22/06/2016 à 14h 47

Le gestionnaire de paquets de Fedora est si mauvais que ça ?


Vincent_H Abonné
Le 22/06/2016 à 15h 00







freechelmi a écrit :



Vous parlez pas de flatPak pour eviter que les commentaires s’enflamment ?





C’est marrant la manière dont certaines choses sont interprétées ;)



Non ça fera l’objet d’une actualité séparée demain.



Le 22/06/2016 à 15h 01

Intégration Firefox dans KDE cassée, comme à chaque mise à jour de Fedora <img data-src=" />


Le 22/06/2016 à 15h 03







Vincent_H a écrit :



C’est marrant la manière dont certaines choses sont interprétées ;)



Non ça fera l’objet d’une actualité séparée demain.





Va falloir aiguiser ses pointes de flèches en prévision. Et couler son épée en acier valyrien.



Ça risque de saigner.



Le 22/06/2016 à 15h 05







goom a écrit :



Le gestionnaire de paquets de Fedora est si mauvais que ça ?







Yum en lui même est bien et surtout je le trouvais largement supérieur à apt- et ses multiples sous-commandes (apt-file apt-cache apt-policy), etc.



Maintenant, Fedora utilise ‘dnf’ (le ‘nouveau yum’ pas Duke Nukem Forever), je le trouve moins rapide et moins pratique mais c’est comme init.d et systemd, une habitude à prendre.



Renault Abonné
Le 22/06/2016 à 15h 13

DNF est plus rapide que yum, à tous les niveaux. Tu dois être la seule personne qui ose dire ça. :)



DNF est globalement aussi fonctionnelle que Yum voire en mieux (pas que sur les perfs donc). Seules les fonctions très avancées sont potentiellement en régression, mais cela concerne plus les empaqueteurs que les utilisateurs normaux.








tifounon a écrit :



Yum en lui même est bien et surtout je le trouvais largement supérieur à apt- et ses multiples sous-commandes (apt-file apt-cache apt-policy), etc.



Maintenant, Fedora utilise ‘dnf’ (le ‘nouveau yum’ pas Duke Nukem Forever), je le trouve moins rapide et moins pratique mais c’est comme init.d et systemd, une habitude à prendre.





Apt-get, cache, etc sont des commandes de base pour apt. Debian a toujours recommandé d’utiliser aptitude, qui est une surcouche offrant plus de fonctionnalités, et surtout, une meilleure gestion des conflits et dépendances.



Le 22/06/2016 à 15h 14

C’est pas mieux d’attendre vendredi ?


Le 22/06/2016 à 15h 20







Obidoub a écrit :



Distrib un peu trop GNOME-centric malheureusement.







Une version Cinnamon existe, c’est celle que j’utilise avec la 23 sur ma station de travail d’ailleurs.



Je vais faire une install de celle-là sur une autre de mes bécanes pour évaluation. J’attends la 25 pour l’upgrade de ma station de travail.



Le 22/06/2016 à 15h 21

«You made my day»


Le 22/06/2016 à 15h 26

&nbsp;DNF est plus lourd et plus lent, c’est particulièrement visible dans les machines virtuelles.

J’espère qu’il corrige au moins l’un des défauts les plus chiants de yum : les actualisation de dépôt qui prennent 25Mo…


Le 22/06/2016 à 15h 27

Oui il y a des spin avec tous les bureaux possibles et imaginables, mais tu te retrouve quand même avec des outils GNOME3, par l’exemple leur horrible installeur imbouffable (certes il n’est pas lié à GNOME3, mais c’est totalement le même esprit).

De plus l’intégration est moins poussée dans les spin.


millman42 Abonné
Le 22/06/2016 à 15h 29







RRMX a écrit :



&nbsp; Debian a toujours recommandé d’utiliser aptitude, qui est une surcouche offrant plus de fonctionnalités, et surtout, une meilleure gestion des conflits et dépendances.





Non Debian ne recommande rien pas spécialement aptitude et aptitude n’est pas une surcouche à apt mais à dpkg comme (apt).



D’ailleurs à ce propose apt-get et- apt-cache sont remplacé par apt à partir de la version 8 de Debian (mais sont toujours présent).



Etre_Libre Abonné
Le 22/06/2016 à 15h 33

Je pense que c’est à cause d’une phrase dans la news qui dit que la version 32 bits est abandonnée, mais c’est juste pour un des logiciels dedans, rien d’autre visiblement.


Le 22/06/2016 à 15h 56

C’est chouette de lancer la discussion sur les gestionnaires de paquetage <img data-src=" />



C’est quand même bien un truc que MS devrait intégrer dans sa distribution Linux son Windows


Le 22/06/2016 à 15h 59

Il n’est certes pas très user friendly mais c’est pas non plus très compliqué . Le soucis c’est que ce n’est pas guidé.


Le 22/06/2016 à 16h 08







Renault a écrit :



DNF est plus rapide que yum, à tous les niveaux. Tu dois être la seule personne qui ose dire ça. :)&nbsp;



DNF est globalement aussi fonctionnelle que Yum voire en mieux (pas que sur les perfs donc). Seules les fonctions très avancées sont potentiellement en régression, mais cela concerne plus les empaqueteurs que les utilisateurs normaux.





Coucou Renault&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;(Fruti, fruti…&nbsp;<img data-src=" />)



Petite question en vrac : Fedora (ou la version de Gnome) gère maintenant pleinement le Hi-DPI ? (Je vois l’intégration de QGnomePlatform pour les applications Qt, mais dans son ensemble (Tableau de bord, Menu, Icônes) on est bon ? Pas testé ailleurs que Mint/Cinnamon, mais de mémoire j’avais rencontré quelques soucis sur Gnome (il y a au moins un an ceci dit).



Le 22/06/2016 à 16h 16

Si vous aimez les polices bien baveuses Fedora est fait pour vous.


Le 22/06/2016 à 16h 25

Ça devrait être bien géré. N’hésite pas à tester


Rozgann Abonné
Le 22/06/2016 à 16h 38







goom a écrit :



C’est chouette de lancer la discussion sur les gestionnaires de paquetage <img data-src=" />



C’est quand même bien un truc que MS devrait intégrer dans sa distribution Linux son Windows





https://chocolatey.org/



Le 22/06/2016 à 16h 56

S’ils peuvent pousser la finalisation de Wayland…


Renault Abonné
Le 22/06/2016 à 17h 04

La vache, tu me fais remonter loin dans le passé quand même. <img data-src=" />



Concernant le HiPi, oui c’est géré normalement correctement (je ne peux pas le tester personnellement cependant). D’ailleurs dans gnome-tweak-tool tu as des champs pour changer le réglage du facteur d’échelle, ce qui d’ailleurs maintenant se répercute sur les applications en Qt.


Le 22/06/2016 à 17h 41

Je ne vois aucun intérêt à dnf.

Les lignes de commandes sont plus longues et il te harcèle si tu as le malheur de taper yum à la place de dnf.



&nbsp;Les amateurs de repoquery et de package-cleanup&nbsp; comprendront de quoi je parle <img data-src=" />


Renault Abonné
Le 22/06/2016 à 17h 51

Pourtant les intérêts de DNF sont multiples :





  • Meilleure architecture interne (Yum devenait difficilement maintenable) ;

  • Portage sur Python 3 ;

  • Meilleures performances (oui, dnf est plus performant que Yum, je le maintiens, il y a eu beaucoup de tests sur le sujet lors du développement) ;

  • Usage d’une bibliothèque commune pour résoudre les dépendance, qui est utilisée par PackageKit par exemple aussi ;

  • Cela a été l’occasion aussi de refaire l’API et les commandes, Yum avait des comportements par défaut… étranges (–skip-broken devait être actif par défaut, c’est le cas de dnf).



    Bref, oui il y a eu quelques différences dans le cas que tu cites (qui sont des usages que je considère comme très avancés) mais dnf évolue beaucoup encore.



    Concernant le fait de “râler”, c’est juste que le binaire yum aujourd’hui surcharge dnf avec ces phrases pour t’inciter à faire le changement. Pour simplifier la transition. C’est pareil avec systemd quand tu voulais utiliser la commande services, pour simplifier la transition.


Le 22/06/2016 à 18h 43







Obidoub a écrit :



Distrib un peu trop GNOME-centric malheureusement.





C’est un peu pour ça que je l’ai quitté en 2007.



Le 22/06/2016 à 18h 44







data_gh0st a écrit :



Exactement mon sentiment, et j’ai du mal à me séparer d’apt-get.





<img data-src=" />&nbsp;Euh…. ? Oui, et la question est ???



Le 22/06/2016 à 18h 47







Renault a écrit :



DNF est plus rapide que yum, à tous les niveaux. Tu dois être la seule personne qui ose dire ça. :)



DNF est globalement aussi fonctionnelle que Yum voire en mieux (pas que sur les perfs donc). Seules les fonctions très avancées sont potentiellement en régression, mais cela concerne plus les empaqueteurs que les utilisateurs normaux.





Il a dit qu’il le trouvait largement supérieur surtout

&nbsp;



Okki Abonné
Le 22/06/2016 à 18h 50







lorttam a écrit :



Si vous aimez les polices bien baveuses Fedora est fait pour vous.







L’article n’en parle pas, mais il y a eu de gros progrès de faits à ce niveau. Fedora Magazine a récemment publié un article (en anglais) sur le sujet, Font improvements in Fedora 24 Workstation.



Ce n’est par contre pas encore parfait par défaut, à cause d’un brevet qui devrait enfin expirer au 1er janvier 2018. Mais tu peux toujours installer freetype-freeworld depuis RPM Fusion pour obtenir le même résultat que sous Ubuntu.



Le 22/06/2016 à 18h 50







Obidoub a écrit :



Oui il y a des spin avec tous les bureaux possibles et imaginables, mais tu te retrouve quand même avec des outils GNOME3, par l’exemple leur horrible installeur imbouffable (certes il n’est pas lié à GNOME3, mais c’est totalement le même esprit).

De plus l’intégration est moins poussée dans les spin.







Leur installeur ?



Pas remarqué (je fais tout en ligne de commande), ou bien tu veux parler d’Anaconda, le zinzin pour installer la distro ?



Le 22/06/2016 à 19h 02







Commentaire_supprime a écrit :



Leur installeur ?



Pas remarqué (je fais tout en ligne de commande), ou bien tu veux parler d’Anaconda, le zinzin pour installer la distro ?



[mode comment je me la pête]



Commentaire_supprime



[/mode comment je me la pête]



Le 22/06/2016 à 19h 07







Ricard a écrit :



[mode comment je me la pête]



Commentaire_supprime



[/mode comment je me la pête]







\begin{J’ai rien compris et pas qu’un peu}



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



\end{J’ai rien compris et pas qu’un peu}



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Pazns Abonné
Le 22/06/2016 à 21h 34







freechelmi a écrit :



Vous parlez pas de flatPak pour eviter que les commentaires s’enflamment ?









Vincent_H a écrit :



C’est marrant la manière dont certaines choses sont interprétées ;)



Non ça fera l’objet d’une actualité séparée demain.







Ah, bon, je vais aller préparer mes bidons d’essence en avance alors <img data-src=" />



Le 22/06/2016 à 21h 45







Commentaire_supprime a écrit :



Leur installeur ?



Pas remarqué (je fais tout en ligne de commande), ou bien tu veux parler d’Anaconda, le zinzin pour installer la distro ?





Oui, Anaconda, c’est le pire installeur que je connaisse, toutes distributions confondues.

La palme revient à leur outil de partitionnement totalement incompréhensible.

C’est vraiment débile car l’ancien (encore présent dans CentOS6) était vraiment bien.



paulez Abonné
Le 22/06/2016 à 23h 34

Pas vraiment il y a pas mal de cas où apt est recommandé :https://www.debian.org/doc/manuals/debian-reference/ch02.en.html#_literal_apt_ge…


Le 23/06/2016 à 04h 54

C’est utilisable au quotidien depuis pas mal de temps. N’hésite pas à tester !


Vincent_H Abonné
Le 23/06/2016 à 06h 17







mezcalbert a écrit :



Va falloir aiguiser ses pointes de flèches en prévision. Et couler son épée en acier valyrien.



Ça risque de saigner.









DomabaZ a écrit :



C’est pas mieux d’attendre vendredi ?









Pazns a écrit :



Ah, bon, je vais aller préparer mes bidons d’essence en avance alors <img data-src=" />





Vous savez ce qui se passe quand vous m’embêtez&nbsp;<img data-src=" />



Le 23/06/2016 à 06h 21

J’ai testé et la fluidité est prometteuse. Mais si j’en crois la page Fedora :https://fedoraproject.org/wiki/Wayland_features

il reste encore pas mal de choses à faire. Ils avaient pourtant évoqué une Fedora 24 sous Wayland avant de se rétracter.


Renault Abonné
Le 23/06/2016 à 07h 24

La page du wiki que tu cites n’est pas l’ensemble du travail à faire avant de le mettre par défaut hein.

C’est une piste de travail, mais les discussions sur les listes de diffusion étaient très proches d’accorder Wayland par défaut dans F24.



D’ailleurs la mise en place de cette page a permis de faire un groupe de travail pour avancer ce sujet, au départ de F24 quasiment tout était à faire, les progrès ont été fulgurants.



@Okki, oui c’est vrai que ce changement n’a pas été très documenté côté francophone mais le rendu est vraiment sympa. Et Fedora étant américaine ne peut se permettre de violer des brevets logiciels, on ne peut pas faire comme Ubuntu pour bénéficier du lissage.


Le 23/06/2016 à 07h 53

C’est surtout l’accessibilité qui est nécessaire je crois


Le 23/06/2016 à 09h 25







Obidoub a écrit :



Oui, Anaconda, c’est le pire installeur que je connaisse, toutes distributions confondues.

La palme revient à leur outil de partitionnement totalement incompréhensible.

C’est vraiment débile car l’ancien (encore présent dans CentOS6) était vraiment bien.







Pour le peu que je l’utilise, par rapport à celui d’Ubuntu/Mint, il ne m’a pas choqué Anaconda.



Mais je te concède que je n’en fais qu’une utilisation élémentaire.







Vincent_H a écrit :



Vous savez ce qui se passe quand vous m’embêtez <img data-src=" />







Proverbe de NXI : quand modo fâché, Vincent hache.



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Vincent_H Abonné
Le 23/06/2016 à 09h 34







Commentaire_supprime a écrit :



Proverbe de NXI : quand modo fâché, Vincent hache.



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />





<img data-src=" />



Patch Abonné
Le 23/06/2016 à 10h 06







Vincent_H a écrit :



Vous savez ce qui se passe quand vous m’embêtez <img data-src=" />



Tu nous sers une bonne bière bien fraîche? <img data-src=" />









Commentaire_supprime a écrit :



Proverbe de NXI : quand modo fâché, Vincent hache.



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



J’aime beaucoup la référence <img data-src=" />



Vincent_H Abonné
Le 23/06/2016 à 10h 24







Patch a écrit :



Tu nous sers une bonne bière bien fraîche? <img data-src=" />





Uniquement aux gentils&nbsp;:oui2:



Le 23/06/2016 à 11h 28

Debian ne recommande ni spécialement l’un ou l’autre en utilisation journalière depuis 2 version stables. Debian recommande même depuis squeeze d’utiliser apt-get pour mettre a niveau vers la version suivante de debian.



https://www.debian.org/releases/squeeze/amd64/release-notes/ch-whats-new.fr.html…



&nbsphttps://www.debian.org/releases/wheezy/amd64/release-notes/ch-upgrading.fr.html#…


Le 23/06/2016 à 11h 46

Sous MS il commence a avoir des “Gestionnaires de paquets” avec Powershell et Chocolatey par exemple https://chocolatey.org/).


Le 25/06/2016 à 19h 58

Tu noteras que je ne conteste en rien l’apport des développeurs Fedora qui ont permis de faire un bon avant, simplement maintenant on doit attendre Fedora 25. Si Wayland est considéré comme stable, c’est aussi parce que les choix ont été de laisser implanter des fonctionnalités au niveau du client graphique qui étaient auparavant l’œuvre du serveur graphique. Mais il n’y a pas encore si longtemps, même si Wayland était déjà stable, les environnements de bureau comme Gnome ne sont pas utilisables au quotidien car il s’agit de réimplémenter des fonctionnalités qui ne sont plus dans le serveur graphique. Cependant, depuis que Wayland est considéré comme stable, ça n’a pas empêché de voir de nouveaux protocoles être intégrés dans Wayland (comme X en a eu des nouveaux au cours de son existence), ce qui a poussé les développeurs à faire cette liste.


Le 26/06/2016 à 02h 51

Le lien “Origin” vers la boutique d’Electronic Arts figurant dans “OpenShift&nbsp;Origin” a-t-il vraiment sa place, le tout via le service d’affiliation TradeDoubler, sur un site qui se targue d’éviter tout publirédactionnel ?