Indice de performances : Free se désiste de son procès contre Netflix

Indice de performances : Free se désiste de son procès contre Netflix

Netfree

Avatar de l'auteur
Marc Rees

Publié dans

Droit

19/09/2018
74

Indice de performances : Free se désiste de son procès contre Netflix

L’indice de performances de Netflix fait l’objet d’un beau bras de fer avec Free depuis de longs mois. Le 20 avril 2017, mécontent des conditions du classement, où il est régulièrement bon dernier, le FAI attaquait la plateforme de vidéo. Finalement selon nos informations, Free a préféré se désister début septembre.

Pour effectuer cette comparaison, la plateforme se base sur « le débit moyen aux heures de grande écoute du contenu Netflix regardé en streaming », précisant « que le débit indiqué dans l'indice de performances des FAI n'est pas une mesure du débit maximal ni une indication de la capacité maximale d'un FAI ».

Néanmoins, en 2015, Xavier Niel invectivait la société américaine : « Dites à Netflix de revenir nous voir, qu'on tombe d'accord avec eux comme avec d'autres avec qui on a pu avoir des rapports conflictuels ». BFM Business expliquait deux ans plus tard que Free est « le seul opérateur français à ne pas être raccordé directement au réseau de Netflix, ce qui pourrait expliquer ses mauvaises notes dans les mesures du californien. Le problème est que cette mesure ne distingue pas les opérateurs raccordés et ceux qui ne le sont pas ».

Un désistement de Free, accepté sans réserve par Netflix

Selon les pièces en notre possession, Free considérait qu’un tel classement comprend des « publicités comparatives illicites ». Pire, il est constitutif de « pratiques commerciales trompeuses » et « déloyales » et, même « en dénigrant la qualité des services de Free », d’actes de concurrence déloyale au regard des publications et commentaires de Netflix après chaque diffusion de ses chiffres.

Faute de solution, devant le tribunal de commerce de Paris, Free réclamait plusieurs mesures en particulier que le FAI disparaisse du classement des performances français, et qu’une publication judiciaire soit placardée à l’entrée du site pendant trois mois, sous astreinte de 10 000 euros par jour de retard.

Autre souhait, une publication dans cinq journaux nationaux à hauteur de 15 000 euros par titre. Enfin, outre de rondelets dommages et intérêts à préciser ultérieurement, la société sollicitait 50 000 euros pour couvrir ses frais de procédure.

Finalement, selon le jugement que nous publions ci-dessous, Free a préféré se désister, pour des raisons non expliquées officiellement. De leur côté, Netflix International B.V. et Netflix Inc « ont accepté sans réserve ce désistement d’instance » rapporte la décision. Chacune des parties devra finalement verser 86,88 euros pour les dépens.

Les prémices de Netflix sur la v7 ?

Selon les derniers relevés de l’indice de performances, SFR THD est toujours en tête dans ce classement avec 4 Mb/s (+0,04 Mb/s), suivi par Bouygues Telecom (3,57 Mb/s, +0,07 Mb/s), Orange (3,33 Mb/s, +0,02 Mb/s), SFR xDSL (3,11 Mb/s, +0,03 Mb/s).

classement performance Netflix
Crédits : Netflix

Toujours selon ce tableau, Free affiche 2,96 Mb/s (+0,1 Mb/s), cependant depuis le début de l’année, le FAI rattrape ses concurrents.

Contacté, Free a refusé d’expliquer ce désistement. Cet enterrement de la hache de guerre pourrait néanmoins solidifier les rumeurs de l’arrivée de Netflix dans les futures box de Free attendues d’ici la fin de l’année. 

74

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Un désistement de Free, accepté sans réserve par Netflix

Les prémices de Netflix sur la v7 ?

Commentaires (74)


Le 19/09/2018 à 09h 17

En gros “la négociation à porté ses fruits, on repart bons amis” parfois poser ses couies sur la table semble porter ses fruits :)


Le 19/09/2018 à 09h 23

ouais encore ce guignol en carton


Furanku Abonné
Le 19/09/2018 à 09h 26

En prenant les abonnés en otage et en prétextant que cela est dans leur intérêt, je n’appelle pas ça “poser ses couilles” perso :)

Si Free réglait ses soucis de peering de tels problèmes seraient beaucoup moins fréquents. Mais cela a un coût que le “trublion” n’est pas prêt à mettre.


Le 19/09/2018 à 09h 33







Furanku a écrit :



Si Free réglait ses soucis de peering de tels problèmes seraient beaucoup moins fréquents. Mais cela a un coût que le “trublion” n’est pas prêt à mettre.







Il veut surtout le faire payer aux autres… Et visiblement, ça pas fait franchement changer d’avis ses clients donc la stratégie est pas si mal.



Le 19/09/2018 à 09h 35

Fournir un service de qualité, voilà une bonne solution pour régler les problèmes…


“concurrence déloyale” et secret des affaires ne font pas bon ménage. Mais ce n’est pas grave : maintenant Free pourra nous chanter les louanges de Netflix, inclus dans l’offre Freebox v7 Rivoluzione. <img data-src=" />








KP2 a écrit :



… Et visiblement, ça pas fait franchement changer d’avis ses clients donc la stratégie est pas si mal.





Iliad : en trois mois, Free a perdu 200 000 abonnés sur le mobile et 28 000 sur le fixe - 04/09/2018 - Next inpact



Le 19/09/2018 à 09h 45







Radithor a écrit :



Free a perdu 200 000 abonnés sur le mobile et 28 000 sur le fixe 04/09/2018 Next inpact







28000 de moins sur 6,5M sur le fixe, c’est pas énorme… D’où mon “n’a pas fait franchement changé d’avis…”

Quand Free va sortir la v7, ils vont recruter un paquet pendant l’effet de hype.



Le 19/09/2018 à 09h 56







Pavlov a écrit :



Fournir un service de qualité, voilà une bonne solution pour régler les problèmes…





Fournir un service de qualité quand un nombre (je penses non-négligeable) d’abo est bradé à entre 2€ et 4€, c’est compliqué…



Le 19/09/2018 à 10h 13

” Le problème est que cette mesure ne distingue pas les opérateurs raccordés et ceux qui ne le sont pas ».”



Ah oui ça me semble un élément pertinent pour l’abonné final:




  • C’est moi ou ça pixelise / lag ta série ?

  • Je suis chez free, mon réseau n’est pas directement raccordé à netflix,

  • Ah ça va alors !



    <img data-src=" />


Le 19/09/2018 à 10h 20

Perso, jamais eu de problèmes. Encore plus amusant, le débit entre l’appli netflix et le site web n’était pas le même.

ENCORE plus bizarre, via un VPN le débit était encore meilleur. De là a dire que netflix france faisait joujou pour faire payer les opérateurs il n’y a qu’un pas.



Au demeurant je vois pas pourquoi Free devrait payer cher pour Youtube et Netflix (40% de bande passante aux heures de pointes voir plus) sachant que personnellement je regarde jamais Youtube et Netflix de manière assez aléatoire. Sans compter que je paye pour avoir Netflix, c’est à netflix de se démerder pour m’apporter son produit.



Donc je vois pas pourquoi je devrais payer Free plus cher car ils doivent se connecter à des serveurs tiers à leurs frais. Quand tu propose un service comme netflix c’est à la charge de la personne qui propose de le fournir au plus grand monde.



Un peu comme si Shadow accusait les opérateurs pour ses latences xD


Le 19/09/2018 à 10h 21

Et la version 7 pour quand?😒 Depuis le temps, la version 8 sera prête 😅

Oui mais à quel prix 😕


Le 19/09/2018 à 10h 21







Radithor a écrit :



Iliad : en trois mois, Free a perdu 200 000 abonnés sur le mobile et 28 000 sur le fixe - 04/09/2018 - Next inpact







Sans oublier qu’ils ont été les plus gros recruteurs pendant genre combien d’années ? Si la baisse dure un an on en rediscute ;)



patos Abonné
Le 19/09/2018 à 10h 34







KP2 a écrit :



28000 de moins sur 6,5M sur le fixe, c’est pas énorme… D’où mon “n’a pas fait franchement changé d’avis…”

Quand Free va sortir la v7, ils vont recruter un paquet pendant l’effet de hype.





Sauf que le fixe est un marché qui bouge assez peu au final.

&nbsp;

Puis ça veut aussi dire qu’ils n’arrivent pas à convertir en clients fidèles les clients “Vente privée”..



Etre_Libre Abonné
Le 19/09/2018 à 10h 43

Netflix apporte déjà gratuitement un serveur cache local à chaque FAI en coeur de réseau, si ces FAI le veulent bien…

Et jusqu’aux dernières nouvelles Free avait toujours refusé.

Peut-être a-t-il changé d’avis ?


Le 19/09/2018 à 10h 45

Xavier les ptits tuyaux a une fois de plus baissé sa culotte <img data-src=" />








KP2 a écrit :



28000 de moins sur 6,5M sur le fixe, c’est pas énorme… D’où mon “n’a pas fait franchement changé d’avis…”

Quand Free va sortir la v7, ils vont recruter un paquet pendant l’effet de hype.





oui, on a l’habitude, méthode marketing bien rodée.







secouss a écrit :



Sans oublier qu’ils ont été les plus gros recruteurs pendant genre combien d’années ? Si la baisse dure un an on en rediscute ;)





28 millions de lignes haut-débit et très haut débit en France, partagé en 4 opérateurs, cela représente 7 millions d’abonnements par FAI. Freebox détient un peu plus de 6 millions de lignes fixes. Le résultat n’est pas si convainquant que ça, d’autant que c’est la première régression dans l’histoire de Free (sauf erreur de ma part), que les tarifs de free mobile reposaient sur la base rentable des abonnements Freebox, et que sur le marché de la fibre FTTH même Bouygues Telecom connait actuellement de meilleurs résultats.



Cela-dit, oui, on peut imaginer facilement que la nouvelle politique commerciale, annoncée par Free à ses investisseurs, portera ses fruits (les détails des nouvelles offres freebox connus probablement en octobre prochain).



stratic Abonné
Le 19/09/2018 à 10h 50







Furanku a écrit :



En prenant les abonnés en otage et en prétextant que cela est dans leur intérêt







Je ne suis pas du tout d’accord avec ça. C’est un raisonnement avec une vision très courte . Si les opérateurs laissent faire et acceptent de payer le peering pour des services en particulier, ce sont les abonnés qui trinquent en bout de chaîne car les coûts se trouverons obligatoirement répercutés pour des services qui ne les intéressent pas nécessairement. Dans l’intérêt de l’abonné, c’est le fournisseur de service qui doit payer le peering si il est un gros consommateur de bande passante, pas le FAI.



Pour ma part, Netflix ne m’intéressant pas, je vois pas pourquoi je devrais payer mon abonnement plus cher pour permettre à Netflix d’être mieux distribué. Si la société Netflix trouve que les tuyaux ne sont pas assez gros pour faire passer son contenu avec un bon débit, c’est à elle de louer des tuyaux plus gros.



Retournement de veste comme d’hab, après avoir brassé du vent en mode calimero…

Bref rien de neuf


dylem29 Abonné
Le 19/09/2018 à 11h 00

En même temps, si les tuyaux ne sont pas assez gros, c’est parce que les clients les saturent.

C’est les abonnés qui vont à Netflix, pas l’inverse, donc ce serait plutôt à Free de payer.&nbsp;








secouss a écrit :





Au demeurant je vois pas pourquoi Free devrait payer cher pour Youtube et Netflix (40% de bande passante aux heures de pointes voir plus) sachant que personnellement je regarde jamais Youtube et Netflix de manière assez aléatoire. Sans compter que je paye pour avoir Netflix, c’est à netflix de se démerder pour m’apporter son produit.



Donc je vois pas pourquoi je devrais payer Free plus cher car ils doivent se connecter à des serveurs tiers à leurs frais. Quand tu propose un service comme netflix c’est à la charge de la personne qui propose de le fournir au plus grand monde.



Un peu comme si Shadow accusait les opérateurs pour ses latences xD









stratic a écrit :



Je ne suis pas du tout d’accord avec ça. C’est un raisonnement avec une vision très courte . Si les opérateurs laissent faire et acceptent de payer le peering pour des services en particulier, ce sont les abonnés qui trinquent en bout de chaîne car les coûts se trouverons obligatoirement répercutés pour des services qui ne les intéressent pas nécessairement. Dans l’intérêt de l’abonné, c’est le fournisseur de service qui doit payer le peering si il est un gros consommateur de bande passante, pas le FAI.



Pour ma part, Netflix ne m’intéressant pas, je vois pas pourquoi je devrais payer mon abonnement plus cher pour permettre à Netflix d’être mieux distribué. Si la société Netflix trouve que les tuyaux ne sont pas assez gros pour faire passer son contenu avec un bon débit, c’est à elle de louer des tuyaux plus gros.





C’est tout le contraire : Google, Netflix acheminent les flux au plus proche des FAI locaux (pour éviter le peering justement). Les investissements des géants du web sont là, il faut juste que les FAI arrêtent de se prendre pour des diffuseurs TV. Le FAI, quant à lui, doit se servir des abonnements de ses clients finaux pour dimensionner son réseau de distribution, c’est pour ça qu’ils sont payés.



Cette désinformation me ferait presque espérer que des géants du web se mettent à tirer de la fibre jusque dans les foyers en concurrence avec les box de FAI. Déjà qu’Android est partout, que les géants du web sont propriétaires des plus gros CDN, ça ferait au moins les pieds aux ayants-droits et aux FAI français pour qu’ils arrêtent de faire ce lobbying désinformatif.



Furanku Abonné
Le 19/09/2018 à 11h 07







secouss a écrit :



Au demeurant je vois pas pourquoi Free devrait payer cher pour Youtube et Netflix (40% de bande passante aux heures de pointes voir plus) sachant que personnellement je regarde jamais Youtube et Netflix de manière assez aléatoire. Sans compter que je paye pour avoir Netflix, c’est à netflix de se démerder pour m’apporter son produit.









stratic a écrit :



Pour ma part, Netflix ne m’intéressant pas, je vois pas pourquoi je devrais payer mon abonnement plus cher pour permettre à Netflix d’être mieux distribué. Si la société Netflix trouve que les tuyaux ne sont pas assez gros pour faire passer son contenu avec un bon débit, c’est à elle de louer des tuyaux plus gros.







Vous n’avez pas trop saisi le rôle originel des FAI et le principe de neutralité du net pour dire ça…









Furanku a écrit :



Vous n’avez pas trop saisi le rôle originel des FAI et le principe de neutralité du net pour dire ça…







laisse tomber fanboy free tout ça….



Le 19/09/2018 à 11h 12







Etre_Libre a écrit :



Netflix apporte déjà gratuitement un serveur cache local à chaque FAI en coeur de réseau, si ces FAI le veulent bien…

Et jusqu’aux dernières nouvelles Free avait toujours refusé.

Peut-être a-t-il changé d’avis ?







Mmmmh je dirais bien “source” mais tu risque de me donner un article de presse alors qu’il faudrait un document commercial confidentiel pour confirmé tes dires. Je doute très (mais alors vraiment un gros très) fortement qu’ils proposent cela gratos et en prime que Free refuse une hausse “gratos” des débits d’un gros consommateur de bande passante. Le tout en l’attaquant en justice et en ayant un discours publique (non démenti par netflix) sur le fait que Netflix lui demande d’investir.



Ce que j’aime avec tous les sujets sur Free c’est que tout le monde tire dessus à chaque fois ^^ Et le plus souvent des non abonnés en prime xD

Abonné depuis 5 ans perso, plus de 10 ans pour mes parents (Infonie/tiscali/alice/free) et jamais aucun souci… Ni de débit, ni de service. Le seul souci majeur c’est le déploiement de la fibre qui se fait pas …



Mais c’est vrai ^^ je paye moins cher que mes voisin, pour un service plus fournis, un SAV en France à 80%, des débits TV et Internet en VDSL au poil, …. et 4 téléphones chez Freemobile à la maison qui fonctionnent ou que j’aille en déplacement pro (suisse allemagne belgique usa canada, …) on va dire que Free est en train de s’effondrer commercialement pour faire plaisir à certains ça va être drole



Furanku Abonné
Le 19/09/2018 à 11h 17







secouss a écrit :



Mmmmh je dirais bien “source” mais tu risque de me donner un article de presse alors qu’il faudrait un document commercial confidentiel pour confirmé tes dires. Je doute très (mais alors vraiment un gros très) fortement qu’ils proposent cela gratos et en prime que Free refuse une hausse “gratos” des débits d’un gros consommateur de bande passante.





Cadeau, et ça n’a rien de confidentiel :https://openconnect.netflix.com/fr_fr/





Les AOC incorporés ont exactement les mêmes capacités que ceux que nous utilisons dans la soixantaine de centres de données que nous possédons à travers le monde et ils sont fournis gratuitement aux partenaires FAI admissibles





Et me concernant j’ai été abonné 10 ans chez Free jusqu’à récemment encore ;)

Donc les soucis de peering, leur politique vis-à-vis de leur réseau etc, je les connais.



dylem29 Abonné
Le 19/09/2018 à 11h 27

Je suis abonné Free Mobile, Free, j’ai pas Netflix, mais ce comportement m’emmerde.



C’était la même avec Google y’a une époque.

Free fournit le service que l’on paye, c’est tout. :)&nbsp;



Free c’est juste un réseau de tuyaux, qu’ils les agrandissent s’ils ne sont pas assez gros.&nbsp;


esver Abonné
Le 19/09/2018 à 11h 31







Furanku a écrit :



Vous n’avez pas trop saisi le rôle originel des FAI et le principe de neutralité du net pour dire ça…





Je ne vois pas trop ce que vient faire le principe de neutralité quand on parle de taille de tuyaux…



Le 19/09/2018 à 11h 34







Furanku a écrit :



Cadeau, et ça n’a rien de confidentiel :https://openconnect.netflix.com/fr_fr/



Et me concernant j’ai été abonné 10 ans chez Free jusqu’à récemment encore ;)

Donc les soucis de peering, leur politique vis-à-vis de leur réseau etc, je les connais.







Thank’s je connaissais pas, ça rend la querelle d’autant plus bizarre. Si Netflix était aussi sur d’eux je pense qu’ils auraient répondu publiquement à Free avec ça. Mais non,… bizarre comme défense au demeurant. (Quand c’est flou, c’est qu’y à un loup toussa toussa)



Sauf que personnellement quelque soit mon utilisation j’ai jamais de soucis avec ces tuyaux xD ni avec Shadow, ni avec les jeux en ligne, ni la TV, ni netflix, …. Je vois un tas de critique comme quoi le débit serait pourri et je dois avoir du bol j’ai habité dans 4 départements aux 4 coins de la France et même au fond des vosges j’avais un débit à 50 méga en VDSL et jamais le moindre souci de peering … Je dois être un mec qui attire les données que voulez vous ^^ plus de 15 ans sans soucis… faudrait que je demande à l’ARCEP de tester mon sang, je dois être “datamagnétique” <img data-src=" />



wanou2 Abonné
Le 19/09/2018 à 11h 38







secouss a écrit :



&nbsp;

ENCORE plus bizarre, via un VPN le débit était encore meilleur.

&nbsp;&nbsp;





Rien de bizarre. Free ne veut pas payer son peering = débit en carton. Le fournisseur paie son peering = débit satisfaisant. Avec un VPN tu auras quasiment toujours un meilleur débit qu’avec un FAI car le métier du VPN c’est d’apporter de la connectivité alors que le métier d’un FAI c’est de t’apporter une connexion.



Le 19/09/2018 à 11h 41







Drepanocytose a écrit :



Retournement de veste comme d’hab, après avoir brassé du vent en mode calimero…

Bref rien de neuf







C’est le business… un patron qui reste campé sur des principes quelque soit l’évolution du marché, c’est pas un mec qui monte une boite comme Illiad…



Le 19/09/2018 à 11h 43







zethoun a écrit :



Fournir un service de qualité quand un nombre (je penses non-négligeable) d’abo est bradé à entre 2€ et 4€, c’est compliqué…







C’est sans doute une limite de l’abonnement bradé, oui…

Perso c’est comme pour la bouffe, je suis près à payer (un prix raisonnable, hein..) pour la qualité.

Quand il a fallu choisir entre Free et Netflix, j’ai gardé Netflix.



Furanku Abonné
Le 19/09/2018 à 11h 51







esver a écrit :



Je ne vois pas trop ce que vient faire le principe de neutralité quand on parle de taille de tuyaux…





Ah bon ? Alors je t’invite à revoir tes connaissances sur le sujet.

Le cas de Free est assez flagrant : en refusant d’augmenter ses tuyaux (le champs d’application originel d’un FAI reste le réseau, rien que le réseau) il limite donc l’accès à certains services selon l’état de celui-ci. Pire : il limite “volontairement” cet accès (en n’augmentant pas le peering ou ses capacités réseau) pour essayer de soutirer desdits services une manne pécunière en prétextant que c’est à eux de mettre la main à la poche. Le tout afin de se faire entretenir son réseau par les services qui y circulent.



Voilà le problème principal : les FAI se considèrent maintenant comme des distributeurs de contenu et négligent leur rôle primaire qui est d’offrir un réseau convenablement dimensionné selon les besoins de ses clients.

En se plaçant en distributeur de contenu ils se mettent en porte-à-faux vis-à-vis de services de contenus concurrents et jouent de leur accès au réseau pour les faire plier (comme Free par exemple). Cela même si ces services proposent de mettre en place des solutions gratuites pour améliorer la situation (comme Netflix).



Si là tu ne vois pas une atteinte à la neutralité du net…







secouss a écrit :



Thank’s je connaissais pas, ça rend la querelle d’autant plus bizarre. Si Netflix était aussi sur d’eux je pense qu’ils auraient répondu publiquement à Free avec ça. Mais non,… bizarre comme défense au demeurant. (Quand c’est flou, c’est qu’y à un loup toussa toussa)





C’est un complot c’est ça ?

Un peu de sérieux : Free joue de son image de “trublion” depuis le début dans cette affaire. Au contraire je trouve la position de Netflix bien plus respectable en n’alimentant pas cette guéguère. Depuis le début c’est Free qui cherche des noises, pas Netflix qu ia été jusqu’à leur proposer d’adhérer à leur programme partenaire (ce à quoi Free s’est refusé en prétextant la protection de son réseau aux services extérieurs).







secouss a écrit :



Sauf que personnellement quelque soit mon utilisation j’ai jamais de soucis avec ces tuyaux xD ni avec Shadow, ni avec les jeux en ligne, ni la TV, ni netflix, ….





Ton cas n’en fait pas une généralité.

Je n’ai eu que peu de soucis avec eux aussi jusqu’au début de cette année. Et depuis ça a été problème sur problème, avec un service client déplorable et des débits en baisse. Il faut avoir eu des soucis avec eux pour se rendre compte de ce qu’ils sont réellement.

Bien content de mon passage chez OVH depuis, avec un respect de cette neutralité du net que Free est loin d’avoir (malgré qu’ils veuillent faire croire le contraire).



Le 19/09/2018 à 11h 53

fibre Free en début d’année, après 2 ans en ADSL pourris (pas leur faute ça ^^), regarder Netflix le soir et le week-end était impossible (mesure fast.com 200Mbps…). A noter que lorsque j’étais en ADLS, débit cap à 600kps, mon débit Netflix était toujours au taquet…



des anecdotes on en a tous ^^



ceci dit, bien sur qu’une bonne part des abonnées Free n’ont pas de problème, sinon tout le monde finirait par partir, mais nier le non-respect de la neutralité du Net par Free c’est avoir des oeillères monstrueuses ^^


Le 19/09/2018 à 11h 55







Furanku a écrit :



Ah bon ? Alors je t’invite à revoir tes connaissances sur le sujet.

Le cas de Free est assez flagrant : en refusant d’augmenter ses tuyaux (le rôle originel d’un FAI reste le réseau, rien que le réseau) il limite donc l’accès à certains services selon l’état de celui-ci. Pire : il limite “volontairement” cet accès (en n’augmentant pas le peering ou ses capacités réseau) pour essayer de soutirer desdits services une manne pécunière en prétextant que c’est à eux de mettre la main à la poche. Le tout afin de se faire entretenir son réseau par les services qui y circulent.



Voilà le problème principal : les FAI se considèrent maintenant comme des distributeurs de contenu et négligent leur rôle primaire qui est d’offrir un réseau convenablement dimensionné selon les besoins de ses clients.

En se plaçant en distributeur de contenu ils se mettent en porte-à-faux vis-à-vis de services de contenus concurrents et jouent de leur accès au réseau pour les faire plier (comme Free par exemple). Cela même si ces services proposent de mettre en place des solutions gratuites pour améliorer la situation (comme Netflix).



Si là tu ne vois pas une atteinte à la neutralité du net…







+1

Free me déçoit beaucoup de ce point de vue.



choukky Abonné
Le 19/09/2018 à 12h 11

+1 d’un “collègue” Freenaute.

Chacun est déjà payé pour la prestation qu’il doit servir au client final.

S’il y a un “soucis” financier, il suffit de recalibrer sa tarification et la concurrence fera le reste. <img data-src=" />


esver Abonné
Le 19/09/2018 à 12h 22







Furanku a écrit :



Ah bon ? Alors je t’invite à revoir tes connaissances sur le sujet.

Le cas de Free est assez flagrant : en refusant d’augmenter ses tuyaux (le champs d’application originel d’un FAI reste le réseau, rien que le réseau) il limite donc l’accès à certains services selon l’état de celui-ci. Pire : il limite “volontairement” cet accès (en n’augmentant pas le peering ou ses capacités réseau) pour essayer de soutirer desdits services une manne pécunière en prétextant que c’est à eux de mettre la main à la poche. Le tout afin de se faire entretenir son réseau par les services qui y circulent.



Voilà le problème principal : les FAI se considèrent maintenant comme des distributeurs de contenu et négligent leur rôle primaire qui est d’offrir un réseau convenablement dimensionné selon les besoins de ses clients.

En se plaçant en distributeur de contenu ils se mettent en porte-à-faux vis-à-vis de services de contenus concurrents et jouent de leur accès au réseau pour les faire plier (comme Free par exemple). Cela même si ces services proposent de mettre en place des solutions gratuites pour améliorer la situation (comme Netflix).



Si là tu ne vois pas une atteinte à la neutralité du net…



&nbsp;Je ne vois pas de neutralité du net, là c’est un tuyau trop petit/goulot d’étranglement, le FAI n’altère en rien les données ou ne priorise un protocole par rapport à un autre.

Le peering ne fait pas partie du débat de la neutralité du net.



Le 19/09/2018 à 12h 25







secouss a écrit :



ENCORE plus bizarre, via un VPN le débit était encore meilleur. De là a dire que netflix france faisait joujou pour faire payer les opérateurs il n’y a qu’un pas.









wanou2 a écrit :



Rien de bizarre. Free ne veut pas payer son peering = débit en carton. Le fournisseur paie son peering = débit satisfaisant. Avec un VPN tu auras quasiment toujours un meilleur débit qu’avec un FAI car le métier du VPN c’est d’apporter de la connectivité alors que le métier d’un FAI c’est de t’apporter une connexion.





Sachant que le traffic arrive dans les deux cas jusqu’à ton navigateur, le VPN ne “fabrique pas” de la bande passsante.









esver a écrit :



Je ne vois pas de neutralité du net, là c’est un tuyau trop petit/goulot d’étranglement, le FAI n’altère en rien les données ou ne priorise un protocole par rapport à un autre.

Le peering ne fait pas partie du débat de la neutralité du net.







Il reduit les debit sde free par défaut de peering, c’est donc contre la neutralités



Le 19/09/2018 à 12h 34

Les débits différents entre l’appli et le site, ça peut s’expliquer par le passage IPv4 / IPv6, le point de peering IPv4 entre Free et Netflix étant bien moins saturé que celui en IPv6 (c’est extrêmement flagrant chez moi, depuis que j’ai force l’IPv4 sur la machine où j’utilise Netflix la qualité n’a rien à voir avec ce que j’avais avant, tout comme les débits renvoyés par le site qui passent de 200kb/s à 16Mbps…).

Idem pour le VPN, si ton point de sortie est vers un FAI qui a des serveurs cache Netflix, c’est le peering entre Free et le FAI qui compte, et a priori Free n’a aucun souci de peering avec les autres opérateurs.


esver Abonné
Le 19/09/2018 à 12h 36







darkbeast a écrit :



Il reduit les debit sde free par défaut de peering, c’est donc contre la neutralités





Je ne pense pas, la neutralité du net c’est si ils bridaient l’accès à netflix, là il n’y a aucun bridage, c’est un goulot d’étranglement car bcp de personne essayent d’accéder au même site.



Ou alors il faut me donner une définition officielle.





Exemple : chez toi tu as de la bande passante de 5Mb/s.

On dit netflix(4Mb/s) et youtube(4Mb/s)

T’as un utilisateur qui va sur netflix et un autre sur youtube, ça rame, mais ce n’est pas que t’es contre la neutralité du net.

Par contre si tu fais de la QOS en priorisant youtube par rapport à netflix, ton utilisateur peut regarder youtube à 4Mb/s et netflix ) 1Mb/s, là tu est dans le cas de la neutralité du net.



Furanku Abonné
Le 19/09/2018 à 12h 38

Donc un FAI ne maintient pas son réseau correctement pour le dimensionner aux besoins des clients (que cela passe par le peering ou non). Il use de plus de ce manque d’adaptabilité pour faire pression sur les services qui circulent sur ledit réseau afin que ce soient eux qui paient la maintenance. Et tu ne vois aucun lien avec la neutralité du net ?

C’est de la mauvaise foi ou tu es aveugle ?


esver Abonné
Le 19/09/2018 à 12h 41

j’ai donné un exemple dans mon message précédent le tien.



Ce n’est pas de la mauvaise fois, un réseau pourri ne veut pas dire être contre la neutralité du net. Tu n’as pas l’air de bien comprendre ce qu’est la neutralité du net.



Le seul pb de neutralité chez free c’est qu’ils priorisent le téléphone et la tv sur ton internet, c’est tout.


Le 19/09/2018 à 12h 48







esver a écrit :



j’ai donné un exemple dans mon message précédent le tien.



Ce n’est pas de la mauvaise fois, un réseau pourri ne veut pas dire être contre la neutralité du net. Tu n’as pas l’air de bien comprendre ce qu’est la neutralité du net.





Mauvaise foi donc.

Lorsque Free a eu des soucis avec Google, il a fallu attendre l’annonce de la sortie de leur box mini pour que comme par hasard le débit remonte.

Là, soit disant ils intégreraient Netflix à leur nouvelle box et il semblerait qu’un serveur de cache ait été détecté et comme par hasard, cela va mieux.

Tu as raison … Aucune atteinte à la neutralité. Les problèmes de peering sont non intentionnels probablement… De surcroit, tu ne les paies probablement pas dans ta facture…



esver Abonné
Le 19/09/2018 à 12h 51

Je n’ai jamais dit que les problèmes de peering n’était pas intentionnels, juste que ça n’a rien à voir avec la neutralité du net.



Un paquet IP de netflix, youtube ou autre circule à la même vitesse sur le réseau free.


Le 19/09/2018 à 12h 55







Furanku a écrit :



Donc un FAI ne maintient pas son réseau correctement pour le dimensionner aux besoins des clients (que cela passe par le peering ou non). Il use de plus de ce manque d’adaptabilité pour faire pression sur les services qui circulent sur ledit réseau afin que ce soient eux qui paient la maintenance. Et tu ne vois aucun lien avec la neutralité du net ?

C’est de la mauvaise foi ou tu es aveugle ?







Pour moi, dans ce débat, tout le monde à un peu raison et un peu tort…

@esver a raison si on s’en tient rigoureusement à ce qu’est la neutralité du net et comment ça fonctionne. Néanmoins, @Furanku a raison dans le sens ou Free “fait comme” si c’était une forme de (dé)priorisation…



On est un peu dans une zone grise en fait. Mais je pense aussi que Free est bien content que le tuyau sature régulièrement et ne fait rien pour changer la situation.



Free joue au con et attend tranquillement que la clientèle face son boulot de négo et de pression commerciale. C’est moche. Et comme pour Google, quand Free va trouver enfin un accord commercial avec Netflix, la situation va se débloquer comme par magie. C’est très frustrant…



Furanku Abonné
Le 19/09/2018 à 12h 57

Y a un expert de l’équipe (ou autre) qui pourrait trancher sur la question ? <img data-src=" />



Parce que ça a quand même tout d’une atteinte à la neutralité du net, vu que les FAI sont sensés dimmensionner et adapter le réseau pour permettre l’accès aux services désirés par leurs clients.

Si ce n’était qu’un soucis technique sur le réseau ce serait une chose (quoi que). Hors là Free a utilisé des problèmes de peering, comme avec YouTube à l’époque, pour poser ses conditions au lieu de chercher à régler le problème.

Ce n’est pas seulement un réseau inadapté. C’est le maintient d’un soucis technique du côté du FAI, par celui-ci, pour faire céder le service “qui pompe trop ses tuyaux”… prenant de fait ses clients en “otage”.



La neutralité du net voudrait que ce soit aux FAI de dimmensionner et adapter leur réseau afin de fournir un accès équitable entre tous les services. Pas l’inverse.


Le 19/09/2018 à 13h 03







Furanku a écrit :



Y a un expert de l’équipe (ou autre) qui pourrait trancher sur la question ? <img data-src=" />



Parce que ça a quand même tout d’une atteinte à la neutralité du net, vu que les FAI sont sensés dimmensionner et adapter le réseau pour permettre l’accès aux services désirés par leurs clients.

Si ce n’était qu’un soucis technique sur le réseau ce serait une chose (quoi que). Hors là Free a utilisé des problèmes de peering, comme avec YouTube à l’époque, pour poser ses conditions au lieu de chercher à régler le problème.

Ce n’est pas seulement un réseau inadapté. C’est le maintient d’un soucis technique du côté du FAI, par celui-ci, pour faire céder le service “qui pompe trop ses tuyaux”… prenant de fait ses clients en “otage”.



La neutralité du net voudrait que ce soit aux FAI de dimmensionner et adapter leur réseau afin de fournir un accès équitable entre tous les services. Pas l’inverse.







Trop occupé à attaquer la boutique de l’Elysée devant la Cnil ce qui est bien plus prioritaire voyons <img data-src=" />



Le 19/09/2018 à 13h 23







Furanku a écrit :



Y a un expert de l’équipe (ou autre) qui pourrait trancher sur la question ? <img data-src=" />



Parce que ça a quand même tout d’une atteinte à la neutralité du net, vu que les FAI sont sensés dimmensionner et adapter le réseau pour permettre l’accès aux services désirés par leurs clients.







Un FAI qui fait bien son boulot est censé faire ça. Mais ce n’est pas une obligation ni une atteinte à la neutralité du net si ce n’est pas fait.

On peut pas empêcher un tuyau de saturer et on peut pas augmenter à l’infini les capacités car il y a les réalités techniques et économiques qui entrent en jeu aussi.



Les moyens d’action coté FAI est de placer des quotas sur le volume consommé, baisser le débit coté client ou faire payer plus cher les abonnements si il manque de moyens pour investir.

Mais après, la concurrence se chargera de bien se faire connaitre auprès de ses clients :)







Furanku a écrit :



Si ce n’était qu’un soucis technique sur le réseau ce serait une chose (quoi que). Hors là Free a utilisé des problèmes de peering, comme avec YouTube à l’époque, pour poser ses conditions au lieu de chercher à régler le problème.

Ce n’est pas seulement un réseau inadapté. C’est le maintient d’un soucis technique du côté du FAI, par celui-ci, pour faire céder le service “qui pompe trop ses tuyaux”… prenant de fait ses clients en “otage”.







Après, coté opérateur, les grosses plateformes centralisées de vidéos sont un réel problème technique ET économique. Le net est basé sur le peering qui consiste a compenser les débits montants avec les débits descendant et faire payer les déséquilibres. Mais ça ne marche bien que lorsque le réseau est bien décentralisé…

Or, a cause de la centralisation des plateformes, les opérateurs se retrouvent en très fort déséquilibre en leur défaveur et ça énerve…







Furanku a écrit :



La neutralité du net voudrait que ce soit aux FAI de dimmensionner et adapter leur réseau afin de fournir un accès équitable entre tous les services. Pas l’inverse.







Non, c’est là ou tu te méprends. Les opérateurs ne sont pas des garants d’un bon accès illimité aux services du net. Ils sont les garants d’un accès et que ce qui arrive dans ton tuyau n’a pas été altéré. Point.




Le 19/09/2018 à 13h 28

non, localement, certes, mais juste non. (cf mon post plus haut)


Furanku Abonné
Le 19/09/2018 à 13h 34

C’est pour ça qu’un avis d’un des membres de l’équipe sur le sujet serait bienvenu.

Il se peut que je me fourvoie en effet sur l’interprétation que je fais du principe de neutralité. Pour moi celle-ci ne s’étend pas seulement aux paquets qui transitent sur le réseau mais aussi à la structure même de ce réseau. Mais sur le plan juridique ça doit être tout autre.

Peut-être que je vais trop loin <img data-src=" />



Merci en tout cas pour ce commentaire constructif.








Furanku a écrit :



Y a un expert de l’équipe (ou autre) qui pourrait trancher sur la question ? <img data-src=" />







Internet : neutre mais pas trop ?- Qu’appelle-t-on neutralité du net ? Pourquoi a-t-elle été supprimée aux Etats-Unis ? Quelles seraient les conséquences de la fin de la neutralité du net ? Faut-il l’inscrire dans la Constitution française ? En défendant la neutralité du net, défend-on un internet immuable ?

*Intervenants: Benjamin Bayart, Co-président de la Quadrature du Net - Serge Abiteboul, Informaticien, directeur de Recherche à INRIA, membre de l’académie des sciences, membre du Collège de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes.



Le 19/09/2018 à 13h 39

NetFlix n’a pas repondu publiquement parce qu’ils en ont rien à faire ….

J’étais un excellent fanboy de free depuis ses debuts, mais depuis pres de 10 ans maintenant, je suis obligé de constater que Free na plus rien a voir d’avec ses debuts



&nbsp;Netflix propose de mettre les serveurs sur les reseaux des operateurs&nbsp; gratuittement et ces cretins de free refusent sauf s’ils sont payés, au lieu de se dire que justement ca pourrait leur faire bonne presse…&nbsp;

bah non

meme problematique avec youtube… Faut que Niel arrete de se prendre pour S.Jobs, il en a pas la carrure



Que Free continue, et ca disparaitra …



Et c’est quoi le rapport avec Android partout ?








fraoch a écrit :






    Et c'est quoi le rapport avec Android partout ?








    Le rapport ? C'est l’hégémonie des géants du web (de Alphabet/Google en particulier: presque la totalité des terminaux mobiles, presque la totalité des revenus publicitaires sur mobile, présence d'Android TV dans les box de 2 FAI sur 4 en France, un réseau mondial en forte progression) qui font la plus et le beau temps sur le web et contre lesquels les ayants-droits et les opérateurs télécom font semblant de lutter, alors qu'ils cherchent seulement à se faire payer leur quote-part du gâteau des revenus (dont la publicité ciblée) issus des services numériques de ces géants du web.       






   Et le rapport, ce sont les ayants-droits et les FAI français qui mentent en disant que les géants du web ne financent pas la distribution des contenus sur le web.


wanou2 Abonné
Le 19/09/2018 à 14h 22







psn00ps a écrit :



Sachant que le traffic arrive dans les deux cas jusqu’à ton navigateur, le VPN ne “fabrique pas” de la bande passsante.



&nbsp;

Si la route choisit par ton FAI est bouchée et que celle choisit par ton VPN est fluide ça arrivera plus vite via&nbsp;ton VPN que sans..

Autant pour des usages domestiques&nbsp;il n’y a pas d’impact par contre pour des usages&nbsp;hors proximité (en gros en dehors de la zone France Benelux Allemagne) il&nbsp;risque d’y avoir un impact certains.

&nbsp;



Le 19/09/2018 à 20h 01

J’ai quitté Free juste a cause de Netflix.

Impossible le soir de regarder Netflix alors que la journée ça fonctionnait nickel.

J’ai pas eu le choix je suis chez Orange mais c’est tout pourris. Debit moyen en baisse, boitier TV d’un autre age (ah si il fait 4k), bref j’attend vraiment beaucoup de la nouvelle Freebix et si en plus Netflix fonctionne cette fois, je saute les bras ouvert


Le 19/09/2018 à 20h 07

Faut juste pas utiliser les services Google.

J’utilise l’iphone pour le mobile.

J’utilise qwant et avant duckduckgo pour mes recherches sur le web

Jamais utilisé google maps ou earth.

Bref il n’y a que youtube qui me soit utile car les autres c’est quand même pas pareil.

Et j’ai toujours un bloqueur de pub et une extension de mise en forme youtube (youtube enhancer)

J’ai jamais croisé la moindre pub ni commentaire ou autre.


Hysterias Abonné
Le 19/09/2018 à 20h 14







wackyseb a écrit :



Faut juste pas utiliser les services Google.

J’utilise l’iphone pour le mobile.

J’utilise qwant et avant duckduckgo pour mes recherches sur le web

Jamais utilisé google maps ou earth.

Bref il n’y a que youtube qui me soit utile car les autres c’est quand même pas pareil.

Et j’ai toujours un bloqueur de pub et une extension de mise en forme youtube (youtube enhancer)

J’ai jamais croisé la moindre pub ni commentaire ou autre.







Ton exception ne justifie en rien l’attitude de free qui ne dimensionne pas son réseau et refuse même l’aide Netflix.

C’était la même chose pour YouTube il y a 3-4ans.



Furanku Abonné
Le 20/09/2018 à 07h 34

Si tu n’utilises qu’internet et pas la partie TV, perso je conseille OVH maintenant autour de moi.

C’est certes plus “cher” comparé aux autres FAI (vu qu’il n’y a pas d’IPTV) et tu as souvent une petite baisse de débit, mais qui est largement compensée par la stabilité et le maillage du réseau d’OVH. Surtout si tu es en collecte Orange (la collecte SFR semble avoir un peu plus de problèmes).

J’avais un débit supérieur de 2Mb environ chez Free, mais au final je ne les voyais qu’en DL (et encore).



Perso je n’ai plus aucun soucis de débit sur aucun service depuis le changement il y a quelques mois. Et c’est sûrement le FAI qui respecte au mieux le principe de neutralité du net pour le moment.

Par contre le seul frein c’est l’engagement d’un an…


Mihashi Abonné
Le 20/09/2018 à 08h 10

J’allais répondre que le vrai gros frein c’est qu’ils ne proposent pas la fibre…

Mais en vérifiant, je suis tombé sur ça : Prochainement, découvrez nos offres Fibre.


Etre_Libre Abonné
Le 20/09/2018 à 09h 06

Je n’ai pas de source pour ça, mais que la rumeur soit vraie ou non, Free avait des gros soucis sur Netflix, et sur tant d’autres services US…



J’ai testé encore Free jusqu’à début 2018 (normalement c’était jusqu’à fin mars 2018) mais ça ramait tellement à toute heure de pointe (soir et week-end) sur la plupart des services US et Replay, c’était inutilisable.



Je suis donc repassé en RED by SFR : moins cher que Free, et tout fonctionne.


Etre_Libre Abonné
Le 20/09/2018 à 09h 08

OVH le réseau est pas mal, pour le tester souvent et l’avoir encore dans quelques entreprises ; par contre le SAV est pas toujours génial en cas de problème (déjà vécu dans plusieurs endroits, dont en 2018).



Depuis que le réseau dégroupé en propre (Lyon) est passé au prestataire KOSC (appartient en partie à OVH) et PPPoE au lieu de IPoE, il y a bien plus souvent des déconnexions et pannes.


fry Abonné
Le 20/09/2018 à 11h 43

concernant le débat “atteinte à la neutralité du net” ou pas, je vais tenter un petit parallèle, juste pour illustrer et tenter de faire avancer le débat.



on a tous devant chez soi une route/rue qui passe, et que chacun emprunte pour aller au boulot ou loisirs.

en tant normal tout va bien, des fois un lot de voiture passe et vous bloque pour entrer / sortir de chez vous quelques secondes, mais c’est pas 2h non plus.

&nbsp;par contre, quand vous allez au supermarché, avec les parking de centaines de places, et les dizaines (50 aines, ? plus?) de caisses pour payer vos courses; le samedi après midi.

la rue / route sature inévitablement et c’est en minutes (dizaines ?) qu’on compte le temps pour entrer ou sortir du parking.



l’atteinte à la neutralité serait dans quel cas ?




  • celui où la commune/département/région crée une autoroute pour desservir un seul supermarché, et tant pis pour ceux de l’autre coté de la rue, qui saturent moins car ils sont moins gros et donc ont moins de trafic ?

  • celui où le supermarché construit sa propre autoroute sur ses fonds propres, en éliminant de fait la concurrence qui n’a pas les moyens de faire de même ?

  • celui où on ne touche pas à la route qui est la même pour tous ?

  • celui où on transforme l’intégralité des routes/rue du territoire en autoroute à 2*4 voies, même celles qui ne desservent qu’une seule maison au fin fond du Larzac ?



    en tentant de trouver des analogies, je suis de plus en plus convaincu que l’augmentation du débit pour netflix, quel que soit celui qui paie (que free augmente le débit max avec Cogent (de mémoire c’est lui l’opérateur de peering avec les US) ou que netflix&nbsp; pose son point d’accès chez free) il y a atteinte à la neutralité du net.


Le 20/09/2018 à 12h 21







Furanku a écrit :



C’est un complot c’est ça ?





Le vrai complot c’est free qui à voulu démocratiser le haut débit à bas cout tout en sachant qu’a un moment ça coincerais forcément en terme de peering… La seule solution pour eux c’est d’augmenter les tarifs et ils le feront le jours ou il perdront plus d’abonnés qu’ils ne gagnent à cause de la réduction du débit.



Ce que je trouve un peu débile la dedans c’est que netflix ne veut pas proposer le contenu en téléchargement ce qui permettrait de désengorger le réseau et d’augmenter la qualité du contenu. Avec une connexion de 5mbit il n’est pas possible d’avoir accès à de la 4k alors qu’en téléchargement ça ne pose aucun problème.



Naturellement ça joue aussi sur le renouvellement du matériel, personne ne voudra s’acheter une TV 4k si lire du contenu en full hd n’est même pas possible à moins encore une fois de ce tourner vers de l’illégal.



Je dirais que la question à se poser est : qui paie la route (l’accès à internet) ? Est-ce mon employeur ? Est-ce mon boulanger ? Est-ce la salle Pathé-Gaumont qui me permet de regarder des films sur grand écran ?



Un intermédiaire technique, un FAI est soumis à la neutralité du netcar il est supposé livrer des paquets de données sans distinction et parce qu’il est sensé être payé par l’utilisateur final qui attend un service précis (un accès à internet). Pour reprendre l’analogie routière, quand Pathé-Gaumont construit un multiplex, un parking, une bretelle d’autoroute ou, pourquoi pas une gare ferroviaire pour que la SNCF achemine ses clients, on s’en fiche de savoir qui a payé du moment que la SNCF ne refuse pas d’exploiter cette gare au motif scabreux que Pathé-Gaumont refuserait soit-disant de payer le doublement de la ligne de chemin de fer ou de payer les wagons supplémentaires que la SNCF serait obligée de mettre en service : ces investissements sont justement payés par les billets de train que paient les voyageurs.


Le 20/09/2018 à 13h 36







skankhunt42 a écrit :



Avec une connexion de 5mbit il n’est pas possible d’avoir accès à de la 4k alors qu’en téléchargement ça ne pose aucun problème..







Si tu veux dire qu’il faut moins de temps pour télécharger un fichier que pour le visualiser, c’est normal : c’est à cause de la compression. En stream tu es obligé de balancer un peu plus de données pour palier au fait que tu n’as accès à autant d’info de décompression à un instant T qu’un fichier qui contient déjà tout. (C’est mal expliqué mais principe est là <img data-src=" /> )







skankhunt42 a écrit :



Ce que je trouve un peu débile la dedans c’est que netflix ne veut pas proposer le contenu en téléchargement ce qui permettrait de désengorger le réseau et d’augmenter la qualité du contenu.





Netflix propose le téléchargement… enfin c ‘est plus une mise en cache dans l’appli, mais ca m’a déjà servi.

Et il y a du 4K sur netflix.



Le 20/09/2018 à 13h 44







CryoGen a écrit :



Si tu veux dire qu’il faut moins de temps pour télécharger un fichier que pour le visualiser





Ce que je voulais dire c’est que pour télécharger un fichier tu n’a pas de limite de temps ce qui te permer de visionner du 4k si tu lance le téléchargement le matin. Au passage ça désengorge le réseaux au heures de pointes vu qu’il y aura moins de personnes qui utilisent le service simultanément.



Effectivement il est possible d’utiliser le cache navigateur mais c’est très bancale !



Le 20/09/2018 à 14h 04

oki pour le fichier, je ne l’avais pas compris comme ca.



MAis pour le téléchargement, il y a un bouton sur netflix pour précharger les épisodes dans l’appli, tu peux même les visionner offline


Patch Abonné
Le 20/09/2018 à 16h 30







fry a écrit :



l’atteinte à la neutralité serait dans quel cas ?




  • celui où la commune/département/région crée une autoroute pour desservir un seul supermarché, et tant pis pour ceux de l’autre coté de la rue, qui saturent moins car ils sont moins gros et donc ont moins de trafic ?

  • celui où le supermarché construit sa propre autoroute sur ses fonds propres, en éliminant de fait la concurrence qui n’a pas les moyens de faire de même ?

  • celui où on ne touche pas à la route qui est la même pour tous ?

  • celui où on transforme l’intégralité des routes/rue du territoire en autoroute à 2*4 voies, même celles qui ne desservent qu’une seule maison au fin fond du Larzac ?



    Dans aucun.

    Il y aurait atteinte à la neutralité du net si certaines voitures étaient priorisées sur une même route par rapport à d’autres. Ce qui n’est pas le cas ici.



fry Abonné
Le 20/09/2018 à 16h 43

ben là quand même un peu dans les deux premiers cas, la voiture qui va au supermarché par l’autoroute qui y mène directement est quand même priorisée par rapport à celle qui va en face mais n’a pas les moyens de faire construire sa propre autoroute (ou si la commune/département/région ne construit pas d’autoroute pour elle au motif que la fréquentation est faible)


fry Abonné
Le 20/09/2018 à 16h 58

justement (par rapport à “qui paie la route”), qui décide de faire une route plus large pour le pathé-gaumont ? plutôt que pour la maternité ? (bon la maternité n’est pas forcément le on exemple, je vois pas ce qui serait aussi vital sur le web)



ok, on peut dire que sur une zone donnée, c’est le pathé-gaumont qui monopolise le trafic, et que s’il prend à sa charge la création d’une voie d’accès dédiée pourquoi la région bloquerait le projet qui désengorgerait le trafic de la zone commerciale où se trouve ledit pathé-gaumont.

ben là on pourrait rétorquer que la voie d’accès est de la concurrence déloyale car elle ne donne accès qu’au ciné et son espace restauration, et ne profite pas aux commerces environnants =&gt; pas neutre



pour le coup de l’exploitation de la gare payée par pathé-gaumont toujours pareil, on peut voir l’absence de neutralité dans le fait que eux peuvent se payer une gare alors que le cgr en face n’a pas les moyens et se retrouve a devoir se contenter de l’arrêt de bus à 500m desservit 2 fois par heure





attention, dans le cas free/netflix, je n’ai aucune intention de dire que c’est pour “préserver la neutralité du net” que free refuse le peering direct que netflix est capable de mettre à disposition.


Il faut dire que la neutralité du net ne s’applique qu’aux intermédiaires techniques/opérateurs télécoms/FAI. Le but de la neutralité du net est simplement de permettre à une personne située en bout de réseau d’avoir pleinement accès à tout internet (et pas à quelques services déterminés par le FAI).




Au sujet de la maternité, il y a 2 notions : 1- la priorisation légitime des services d'urgence (qui sont réglementés en Union européenne et en France); 2- la capacité d'un individu/d'une organisation à payer un accès à internet dimensionné à ses besoins (la neutralité du net lui permettant de s'assurer que son FAI le laissera jouir de son accès à internet et ne l'obligera pas à utiliser des services déterminés).      

&nbsp;

écouter l'émission de France Culture à partir de l'index 22:10

Etre_Libre Abonné
Le 20/09/2018 à 17h 28

Free est devenu aussi cher voire plus cher que les autres selon les offres…

Avec Red ou Sosh on a facilement moins cher et un réseau meilleur.


Patch Abonné
Le 20/09/2018 à 17h 48







fry a écrit :



ben là quand même un peu dans les deux premiers cas, la voiture qui va au supermarché par l’autoroute qui y mène directement est quand même priorisée par rapport à celle qui va en face mais n’a pas les moyens de faire construire sa propre autoroute (ou si la commune/département/région ne construit pas d’autoroute pour elle au motif que la fréquentation est faible)



Il ne sert à rien de faire une autoroute 2x8 voies, quand un 2 voies double face suffit largement.



Le 21/09/2018 à 08h 06







skankhunt42 a écrit :



Le vrai complot c’est free qui à voulu démocratiser le haut débit à bas cout tout en sachant qu’a un moment ça coincerais forcément en terme de peering… La seule solution pour eux c’est d’augmenter les tarifs…







Xavier les ptis tuyaux s’est retrouvé milliardaire en quelques années, donc ce n’est pas du tout un problème de manque d’argent, mais de radinerie <img data-src=" />