Cyber-censure : RSF épingle 5 pays et 5 entreprises « Ennemis d’Internet »

Cyber-censure : RSF épingle 5 pays et 5 entreprises « Ennemis d’Internet »

Journée mondiale contre la cyber-censure

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Internet

12/03/2013
100

Cyber-censure : RSF épingle 5 pays et 5 entreprises « Ennemis d’Internet »

Comme chaque année à l’occasion de la journée mondiale contre la cyber-censure (aussi appelée journée mondiale pour la liberté d’expression sur Internet), Reporters Sans Frontières a publié aujourd’hui un « Rapport spécial sur la surveillance ». Contrairement aux dernières éditions, où l’association énumérait les pays Ennemis d’Internet et ceux sous surveillance, RSF innove en proposant également une liste de cinq « Entreprises ennemies d’Internet » : Amesys, Gamma, Trovicor, Blue Coat et Hacking Team.

rsf 2013

 

L’édition 2013 du rapport annuel de Reporters Sans Frontières est désormais en ligne (via surveillance.rsf.org). La Syrie, la Chine, l’Iran, le Bahreïn et le Vietnam se voient décerner le triste prix de pays « Ennemis d’Internet », après y avoir déjà eu droit l’année dernière. L’association a tenu à sanctionner l’engagement de ces États « dans une surveillance active, intrusive, des acteurs de l’information, permettant de graves violations de la liberté de l’information et des  droits de l’homme ». 

 

rsf 2013

On notera que lors de ses précédents rapports, RSF avait mis à l’index plus de pays (12 États Ennemis d’Internet l’année dernière par exemple), et en plaçait d’autres « Sous Surveillance ». La France faisait ainsi partie de ce cette seconde catégorie depuis 2011. Mais cette année, seuls 5 pays sont recensés. Pourquoi un tel changement ? « L’année dernière, on commençait à se dire que la catégorie « Sous Surveillance » devenait tellement étendue que ça perdait un peu de son sens » explique Lucie Morillon à PC INpact. La liste se serait selon elle « encore rallongée cette année : on aurait pu rajouter le Pakistan, le Bangladesh, la Grande-Bretagne... On avait l’impression que ça commençait à diluer un peu le propos » ajoute-t-elle.

RSF contre les « mercenaires de l’ère digitale »

L’association s’est ainsi retrouvée face au choix suivant : soit analyser individuellement chaque pays, soit aborder un angle précis. C’est donc la seconde option qui a rapidement été retenue, à partir du thème de la surveillance. « Si les États se rendent complices de violations de droits de l’Homme, ils le font grâce à des technologies qui sont fournies par un certain nombre d’entreprises qui sont d’ailleurs basées dans des pays plutôt respectueux des droits de l’Homme » fait valoir Lucie Morillon. C’est pour cette raison que RSF propose pour la première fois une liste de 5  Sociétés ennemies d’Internet, également qualifiées de « mercenaires de l’ère digitale ».

 

rsf 2013 amesys

 

À l’appui d’enquêtes récentes, l’association pointe du doigt Gamma, Trovicor, Hacking Team, Amesys et Blue Coat. RSF regrette que les produits de ces entreprises « ont été ou sont utilisés par les autorités pour commettre des violations des droits de l’homme et de la liberté de l’information. À l’instant même où ces entreprises ont entrepris de commercer avec des régimes autoritaires, elles ne pouvaient ignorer que leurs produits pourraient être utilisés pour surveiller des journalistes, dissidents ou net-citoyens ». Le nom de plusieurs de ces sociétés est d’ailleurs bien connu : une plainte pour complicité de violations des droits de l’Homme au Bahreïn a été déposée le mois dernier auprès de l’OCDE à l’encontre de Trovicor et Gamma ; Amesys fait toujours l’objet d’une instruction judiciaire en France pour complicité d’actes de tortures en Libye; etc.

 

« L’idée c’est que dans les prochains mois cette liste s’allonge. On continue à mener des enquêtes dans d’autres pays et sur d’autres entreprises. Donc c’est un début ! » précise Lucie Morillon.

RSF milite pour un meilleur contrôle des exportations

L’association réclame en guise de conclusion la mise en place d’un « contrôle de l’exportation de technologies et matériel de surveillance vers des pays qui bafouent les droits fondamentaux ». « Une telle démarche ne saurait être laissée au secteur privé. Le législateur doit intervenir » implore aujourd’hui RSF, qui s’était déjà prononcé dans le passé pour de telles améliorations.

 

Rappelons que le gouvernement a annoncé à l’occasion du séminaire gouvernemental sur le numérique qu’il voulait « inclure les technologies de surveillance et de contrôle de l’internet dans la liste des biens à double usage dont l’exportation est soumise à autorisation ». Paris aurait d'ailleurs déjà proposé à ses partenaires d’inclure ces technologies dans la fameuse liste de l’arrangement de Wassenaar. « Une fois la liste mise à jour, elle sera traduite dans un règlement européen », précisait alors Matignon. 

 

« Sur le principe, très bien. La feuille de route telle qu’elle est aujourd’hui pose de bonnes bases, commente Lucie Morillon. Maintenant, on attend de voir des actions concrètes ! ». Notre interlocutrice n’a d’ailleurs pas manqué la récente réponse du ministre des Affaires étrangères à une députée (voir notre article : Pour Fabius, on peut librement exporter le DPI dans des pays autoritaires). « Il faudrait qu’il y ait une position commune au sein du gouvernement » relève cette représentante de RSF.  

100

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

RSF contre les « mercenaires de l’ère digitale »

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (100)


Le 12/03/2013 à 09h 40

Ouais, reste plus qu’à fonder le CSF(Citoyens Sans Frontières) pour la liberté de parole des citoyens du monde et la neutralité du Net.





Mais cette année, seuls 5 pays sont recensés. Pourquoi un tel changement ? « L’année dernière, on commençait à se dire que la catégorie « Sous Surveillance » devenait tellement étendue que ça perdait un peu de son sens » explique Lucie Morillon à PC INpact. La liste se serait selon elle « encore rallongée cette année : on aurait pu rajouter le Pakistan, le Bangladesh, la Grande-Bretagne…





Trop peur de dire que les pays dits libres, restreignent de plus en plus la liberté de parole de leurs citoyens?


Le 12/03/2013 à 09h 45

Euuuuh… BlueCoat ?



BlueCoat, c’est aussi des proxys qui permettent de filtrer le web en entreprise, histoire que les employés n’aillent pas bousiller leur productivité dans des sites à la con…



Que la Birmanie ait fait appel aux services de BlueCoat pour mettre en place un proxytaf à l’échelle du pays ne m’étonne pas, par contre.


coket Abonné
Le 12/03/2013 à 09h 47

« Il faudrait qu’il y ait une position commune au sein du gouvernement » relève cette représentante de RSF.







Sans blague^^ et pas que pour ça…


Le 12/03/2013 à 09h 48







cid_Dileezer_geek a écrit :



Trop peur de dire que les pays dits libres, restreignent de plus en plus la liberté de parole de leurs citoyens?







RSF c’est loin d’être le genre à craindre les pays démocratiques. L’explication donnée tient largement la route.



Le 12/03/2013 à 09h 52



On notera que lors de ses précédents rapports, RSF avait mis à l’index plus de pays (12 États Ennemis d’Internet l’année dernière par exemple), et en plaçait d’autres « Sous Surveillance ». La France faisait ainsi partie de ce cette seconde catégorie depuis 2011. Mais cette année, seuls 5 pays sont recensés. Pourquoi un tel changement ?



Ben depuis, il y a eu Hollande.

Les journalistes étant largement encartés PS, ayant obtenus toute une suite d’avantages à son élection, ils ne vont pas dire du mal.


Le 12/03/2013 à 09h 53

il faut aussi rajouter sur la liste les fournisseurs d’électricité de ces pays, les vendeurs de kebab, etc etc ;-)



on me signale dans l’oreillette que des stylos bic ont également été utilisés pour faire les schémas réseau.


Le 12/03/2013 à 09h 54



Tiens, c’est marrant.



Ils ont “malencontreusement” oublié la société qui porte constamment atteinte aux droits de l’homme, une très grosse société, l’une des plus connue au monde et pourtant la pire. Mais qui arrive à se faire passer pour un ami aux yeux de tous.



Finalement, heureux celui qui ne voit que ce qu’il ne veut voir…<img data-src=" />


Sauf que ces sociétés fournissent des outils.



C’est quand même marrant. Quand les majors gueulent contre les protocole p2p, tout le monde hurle en disant “ouais, c’est un outil, c’est neutre, on va pas attaquer le fabricant du couteau utilisé par le meurtrier qui poignarde sa femme”.



Mais là, alors que c’est exactement pareil, ça gueule.


Le 12/03/2013 à 09h 59

Dommage que la France ne soit pas sur la liste. Elle a du mérite pourtant <img data-src=" />



Par contre pour ce qui concerne le entreprises, je ne comprends pas.


Le 12/03/2013 à 10h 00

Google ?


Le 12/03/2013 à 10h 02







Ph11 a écrit :



Ben depuis, il y a eu Hollande.

Les journalistes étant largement encartés PS, ayant obtenus toute une suite d’avantages à son élection, ils ne vont pas dire du mal.







Vive les préjugés…<img data-src=" />



Allez, dans le même genre, on a:




  • tous les joeurs de jeu vidéo sont des psychopates,

  • tous les curés sont des pédophiles,

  • tous les flics sont corrompus,

  • tous les internautes sont des kévins de 12 ans





    Ca peut continuer encore longtemps comme ça… <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 10h 02

Et la Corée du Nord?


Le 12/03/2013 à 10h 02







js2082 a écrit :



Tiens, c’est marrant.



Ils ont “malencontreusement” oublié la société qui porte constamment atteinte aux droits de l’homme, une très grosse société, l’une des plus connue au monde et pourtant la pire. Mais qui arrive à se faire passer pour un ami aux yeux de tous.



Finalement, heureux celui qui ne voit que ce qu’il ne veut voir…<img data-src=" />





Bon, et tu vas nous dire qui est ce gros vilain qui porte atteinte aux droits de l’homme ? Je parie que c’est Microsoft ? Tu peux nous donner un exemple d’atteinte aux droits de l’homme de Microsoft steuplé ? (ça marche pour Google aussi)



Le 12/03/2013 à 10h 03
Le 12/03/2013 à 10h 05



RSF milite pour un meilleur contrôle des exportations



Pourtant, le grand humaniste Laurent Fabius ne voit pas pourquoi…<img data-src=" />


Le 12/03/2013 à 10h 05

Sinon je ne vois pas en quoi les produits d’Amesys font d’elle une ennemie du Net.

Ils font des produits destinés à faire de la surveillance de réseau, l’utilisation qu’en a fait l’ex copain de Sarkozy n’a rien a voir avec la société.


Le 12/03/2013 à 10h 07







ed a écrit :



Tu peux nous donner un exemple d’atteinte aux droits de l’homme de Microsoft steuplé ? (ça marche pour Google aussi)





http://www.rue89.com/2011/03/18/tunisie-microsoft-complice-de-la-censure-numeriq…



Le 12/03/2013 à 10h 07







CUlater a écrit :



Par contre pour ce qui concerne le entreprises, je ne comprends pas.





Ben on sait à qui il faut couper la tête maintenant. <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 10h 08







TBirdTheYuri a écrit :



Sinon je ne vois pas en quoi les produits d’Amesys font d’elle une ennemie du Net.

Ils font des produits destinés à faire de la surveillance de réseau, l’utilisation qu’en a fait l’ex copain de Sarkozy n’a rien a voir avec la société.





Pourquoi ne pas vendre des missiles nucléaires à l’Iran, dans ce cas ?



Le 12/03/2013 à 10h 09







js2082 a écrit :



Vive les préjugés…<img data-src=" />



Allez, dans le même genre, on a:




  • tous les joeurs de jeu vidéo sont des psychopates,

  • tous les curés sont des pédophiles,

  • tous les flics sont corrompus,

  • tous les internautes sont des kévins de 12 ans





    Ca peut continuer encore longtemps comme ça… <img data-src=" />





    C’est pas vrai?



    Je n’ai pas connu d’aussi grande déception depuis que j’avais appris que le père noël n’existait pas… <img data-src=" />







    Nathan1138 a écrit :



    Sauf que ces sociétés fournissent des outils.



    C’est quand même marrant. Quand les majors gueulent contre les protocole p2p, tout le monde hurle en disant “ouais, c’est un outil, c’est neutre, on va pas attaquer le fabricant du couteau utilisé par le meurtrier qui poignarde sa femme”.



    Mais là, alors que c’est exactement pareil, ça gueule.





    Je pense qu’il y a une petite différence entre:

  • je mets un outil générique à libre disposition du grand public pour échanger des données.

    et

  • je signe un contrat avec un régime totalitaire et reconnu comme tel pour adapter, installer et supporter un système ayant pour but assumé d’être capable de surveiller les communications de l’ensemble d’une population (cf. les plaquettes commerciales d’Amesys).



    C’est pas grand chose, mais ça doit jouer dans la classification.



hellmut Abonné
Le 12/03/2013 à 10h 09







Ph11 a écrit :



Ben depuis, il y a eu Hollande.

Les journalistes étant largement encartés PS, ayant obtenus toute une suite d’avantages à son élection, ils ne vont pas dire du mal.





<img data-src=" />



hellmut Abonné
Le 12/03/2013 à 10h 11







Nathan1138 a écrit :



Sauf que ces sociétés fournissent des outils.



C’est quand même marrant. Quand les majors gueulent contre les protocole p2p, tout le monde hurle en disant “ouais, c’est un outil, c’est neutre, on va pas attaquer le fabricant du couteau utilisé par le meurtrier qui poignarde sa femme”.



Mais là, alors que c’est exactement pareil, ça gueule.





tout dépend à qui tu le fournis, ton outil.

“ah ben oui j’ai vendu un couteau de boucher à Francis Heaulme, mais c’est juste un outil”.

lol.



edit: précision ^^



Winderly Abonné
Le 12/03/2013 à 10h 13







Nathan1138 a écrit :



Sauf que ces sociétés fournissent des outils.



C’est quand même marrant. Quand les majors gueulent contre les protocole p2p, tout le monde hurle en disant “ouais, c’est un outil, c’est neutre, on va pas attaquer le fabricant du couteau utilisé par le meurtrier qui poignarde sa femme”.



Mais là, alors que c’est exactement pareil, ça gueule.





Si ces outils peuvent être utilisés pour autre chose qu’une activité nocive…



hellmut Abonné
Le 12/03/2013 à 10h 13







Khalev a écrit :



C’est pas vrai?



Je n’ai pas connu d’aussi grande déception depuis que j’avais appris que le père noël n’existait pas… <img data-src=" />





merci d’éviter de spoiler tout le monde, c’est vraiment pas sympa. <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 10h 23







hellmut a écrit :



merci d’éviter de spoiler tout le monde, c’est vraiment pas sympa. <img data-src=" />





C’est pas moi, c’est js2082 qui a commencé.



Bon après je suis le genre de gars à raconter la fin du film en passant devant la file d’attente au cinéma.

Même si j’ai pas vu le film. <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 10h 27







TBirdTheYuri a écrit :



Et la Corée du Nord?







pas internet = rien à censurer <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 10h 29







Ph11 a écrit :



Ben depuis, il y a eu Hollande.

Les journalistes étant largement encartés PS, ayant obtenus toute une suite d’avantages à son élection, ils ne vont pas dire du mal.





Les avantages fiscaux pour les journalistes étaient déjà présents sous Sarko (et sûrement avant). La plupart ne sont pas journalistes mais de simples speakerines qui lisent le prompteur ou recopient les dépêches de l’AFP.



Le 12/03/2013 à 10h 33







ed a écrit :



Bon, et tu vas nous dire qui est ce gros vilain qui porte atteinte aux droits de l’homme ? Je parie que c’est Microsoft ? Tu peux nous donner un exemple d’atteinte aux droits de l’homme de Microsoft steuplé ? (ça marche pour Google aussi)







Article 12 de la déclaration universelle des droits de l’Homme:

“Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.”





Condamnation en France



Condamnation en Italie



Déclaration de Mr Google himself



Bref, entre Chrome qui récupère les données de nos surfs, Gmail qui scanne nos mails, Google maps qui enregistre nos déplacements avec android, Google + qui référence nos activités et exige nos vrias noms, je vois mal comment on peut encore affirmer que Gogol est notre ami.





Bienvenue dans le meilleur des mondes.



John Shaft Abonné
Le 12/03/2013 à 10h 35







cid_Dileezer_geek a écrit :



Ouais, reste plus qu’à fonder le CSF(Citoyens Sans Frontières) pour la liberté de parole des citoyens du monde et la neutralité du Net.







FDN² ?



Le 12/03/2013 à 10h 36







js2082 a écrit :



Vive les préjugés…<img data-src=" />



Allez, dans le même genre, on a:




  • tous les joeurs de jeu vidéo sont des psychopates,

  • tous les curés sont des pédophiles,

  • tous les flics sont corrompus,

  • tous les internautes sont des kévins de 12 ans





    Ca peut continuer encore longtemps comme ça… <img data-src=" />





    Ah bon? On m’aurait menti ? <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 10h 42







js2082 a écrit :



Vive les préjugés…<img data-src=" />



Allez, dans le même genre, on a:




  • tous les joeurs de jeu vidéo sont des psychopates,

  • tous les curés sont des pédophiles,

  • tous les flics sont corrompus,

  • tous les internautes sont des kévins de 12 ans





    Ca peut continuer encore longtemps comme ça… <img data-src=" />







    Je te conseille un peu de lecture, Noam Chomsky. Il a une bonne théorie sur les journalistes (et surtout ceux qui finissent responsable de ligne éditorial…). Après ^^ probablement que tu préfères te complaire dans le préjugé google…



Le 12/03/2013 à 10h 46







caesar a écrit :



Je te conseille un peu de lecture, Noam Chomsky. Il a une bonne théorie sur les journalistes (et surtout ceux qui finissent responsable de ligne éditorial…). Après ^^ probablement que tu préfères te complaire dans le préjugé google…





En tout cas, il y a une chose dont on peut être sûrs, que TF1 ne sera jamais corrompu par un parti de gauche. Viva la Revolucion <img data-src=" />



hellmut Abonné
Le 12/03/2013 à 10h 48







js2082 a écrit :



Bref, entre Chrome qui récupère les données de nos surfs, Gmail qui scanne nos mails, Google maps qui enregistre nos déplacements avec android, Google + qui référence nos activités et exige nos vrias noms, je vois mal comment on peut encore affirmer que Gogol est notre ami.





Bienvenue dans le meilleur des mondes.





ouh ça sent la grosse lecture de l’article de Reflets d’aujourd’hui, ça. grilled. <img data-src=" />



hellmut Abonné
Le 12/03/2013 à 10h 49







kail a écrit :



En tout cas, il y a une chose dont on peut être sûrs, que TF1 ne sera jamais corrompu par un parti de gauche. Viva la Revolucion <img data-src=" />





tu peux ajouter le Figaro. <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 10h 53







kail a écrit :



En tout cas, il y a une chose dont on peut être sûrs, que TF1 ne sera jamais corrompu par un parti de gauche. Viva la Revolucion <img data-src=" />







Moi je dirais que la corruption peut très bien faire profiter la gauche… moyennant… et que cela servent ses intérêts. Après c’est sur que TF1 n’est pas prêt d’être controlé par des gens qui aiment la gauche, mais l’amour et le business sont deux choses hétérogènes surtout en politique.



Le 12/03/2013 à 10h 54







hellmut a écrit :



tu peux ajouter le Figaro. <img data-src=" />







Clair ça doit faire 2 semaines que je vois des titres : “Va t il revenir sauver la france….” <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 11h 08

Bof. Si les solutions informatiques ne se vendent pas en direct, elles se vendront sous le manteau comme pour les armes aujourd’hui.


hellmut Abonné
Le 12/03/2013 à 11h 17







caesar a écrit :



Clair ça doit faire 2 semaines que je vois des titres : “Va t il revenir sauver la france….” <img data-src=" />





c’est le messie, Sarko pour les sympathisants UMP, c’est assez marrant.

moins pour les boss. ^^



Le 12/03/2013 à 11h 59







caesar a écrit :



Je te conseille un peu de lecture, Noam Chomsky. Il a une bonne théorie sur les journalistes (et surtout ceux qui finissent responsable de ligne éditorial…). Après ^^ probablement que tu préfères te complaire dans le préjugé google…







Entre la théorie basée sur des suppositions et les faits réels concernant Google, tu m’excuseras de choisir le plus raisonnable.<img data-src=" />







hellmut a écrit :



ouh ça sent la grosse lecture de l’article de Reflets d’aujourd’hui, ça. grilled. <img data-src=" />







Je ne connaissais pas ce site. Merci pour le lien <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 13h 02







Ph11 a écrit :



Ben depuis, il y a eu Hollande.

Les journalistes étant largement encartés PS, ayant obtenus toute une suite d’avantages à son élection, ils ne vont pas dire du mal.







Tiens, une théorie de la conspiration <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Les journalistes sont les salariés des grands groupes de presse, dépendant des capitaines d’industrie et du monde de la finance, et ils sont recrutés et formés en fonction du consensus général de ce milieu qui veut que l’on présente toujours l”information dans le sens des points de vue favorables aux pouvoirs en place.



En clair, le proprio du média a raison, celui qui paye a raison, celui qui fournit l’info a raison, celui qui va dans le sens de l”idéologie dominante a raison, celui qui tape sur les opinions déviantes a raison. Voilà les cinq filtres de Chomsky, pas la peine de chercher une théorie complotiste à la con pour expliquer la réalité.



Et Hollande est autant socialiste qu’Hitler était rabbin.



Le 12/03/2013 à 13h 12







js2082 a écrit :



Entre la théorie basée sur des suppositions et les faits réels concernant Google, tu m’excuseras de choisir le plus raisonnable.<img data-src=" />







^^ J’ai jamais dit que tu devais choisir… tu te sens de devoir choisir entre les choux et les carottes ? Je soulignais justement que tu préfères rester sur du google bien médiatisé plutôt que la complaisance journalistique. Comme quoi… j’étais pas dans le tord ;) … <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 13h 35







Nathan1138 a écrit :



Sauf que ces sociétés fournissent des outils.



C’est quand même marrant. Quand les majors gueulent contre les protocole p2p, tout le monde hurle en disant “ouais, c’est un outil, c’est neutre, on va pas attaquer le fabricant du couteau utilisé par le meurtrier qui poignarde sa femme”.



Mais là, alors que c’est exactement pareil, ça gueule.





+10 et c’est pas parce-que j’ai quelqu’un d’amesys a coté de moi <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 13h 37







TBirdTheYuri a écrit :



Et la Corée du Nord?





La population n’a pas internet, il n’y a rien a surveiller <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 13h 48







Jeru a écrit :



+10 et c’est pas parce-que j’ai quelqu’un d’amesys a coté de moi <img data-src=" />





Ben oui tu vas m’expliquer la fonction qui ne serait pas mauvaise de cet outil par exemple :



http://fr.wikipedia.org/wiki/Vierge_de_fer

Ou les bienfaits d’une bombe H…



On t’attend ;)



C’est qui qui fait Le classement ? Bernard henry levy ?


Le 12/03/2013 à 14h 32

Euuuh… le but de ces équipements c’est l’espionnage/la manipulation de l’information de masse… donc ne pas donner l’autorisation “d’exporter” est très inquiétante, car cela sous-entendrait qu’ils seraient utilisés sur notre sol… utilisés par des institutions contre les Français? (hadopi? Car ce sont des systèmes similaires). Même les interceptions judiciaires n’ont pas besoin d’avoir recours à des systèmes qui traitent à l’échelle de masse. Donc à par hadopi qui fait du traitement de masse…

Ah si, la DCRI doit très probablement faire de la surveillance de masse. Mais cela ne marche plus dès que c’est chiffré de bout en bout, car il faut casser les clés , ou les avoir volés ou utiliser des failles (qui sont légions) à l’échelle industrielle.



En fait hadopi et la DCRI auraient des intérêts communs?



La menace intérieur = Les pirates de copyrights?


Le 12/03/2013 à 14h 38

RSF constate que les Etats utilisent des sociétés privées pour faire du totalitarisme.

RSF déclare donc que le privé c’est pas bien et qu’il faut donner encore plus de pouvoir aux Etats pour légiférer et contrôler ces sociétés.



C’est la branche française qui parle, c’est ça ? Parce qu’à ce niveau d’idiotie…


Le 12/03/2013 à 14h 42







Darkbug a écrit :



RSF constate que les Etats utilisent des sociétés privées pour faire du totalitarisme.

RSF déclare donc que le privé c’est pas bien et qu’il faut donner encore plus de pouvoir aux Etats pour légiférer et contrôler ces sociétés.





Ben en théorie laisser plus de pouvoir aux Etats, élus par le peuple et donc théoriquement à son service, c’est moins pire que de le laisser aux entreprises privées, qui ne servent que leur intérêt propre, non ?



Le 12/03/2013 à 14h 44







Commentaire_supprime a écrit :



Tiens, une théorie de la conspiration <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />







Ou alors juste quelqu’un qui sait lire un sondage. La plupart des journalistes sont effectivement encartés à Gauche…





Et Hollande est autant socialiste qu’Hitler était rabbin.





Oui, y’en a jamais assez. On fait du socialisme, ça ne marche pas, donc on déclare qu’on n’en faisait simplement pas assez. Il faut en faire plus. Logique. Comme la dépense publique, on est les champions du monde développés, mais si ça marche pas c’est qu’on en fait pas encore assez. <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 14h 48







Darkbug a écrit :



Ou alors juste quelqu’un qui sait lire un sondage. La plupart des journalistes sont effectivement encartés à Gauche…





Oui parce que Dassault, Boloré et Lagardère sont de gauche hein ?



Le 12/03/2013 à 14h 48







tass_ a écrit :



Ben en théorie laisser plus de pouvoir aux Etats, élus par le peuple et donc théoriquement à son service, c’est moins pire que de le laisser aux entreprises privées, qui ne servent que leur intérêt propre, non ?







Sauf que l’entreprise privée, elle n’a aucun pouvoir et comme tu le dis, elle sert son propre intérêt. Le problème ici c’est pas les outils, c’est ceux qui détiennent le pouvoir et en profitent. L’Etat “élu par le peuple”, c’est justement lui dont l’intérêt propre est de surveiller et censurer sa population, et c’est celui qui fait le totalitarisme. Plus tu renforces son pouvoir, plus tu aggraves la situation.



Le 12/03/2013 à 14h 49







Darkbug a écrit :



Sauf que l’entreprise privée, elle n’a aucun pouvoir et comme tu le dis, elle sert son propre intérêt.





Qu’un seul mot : Cyberpunk.

Microsoft ou Google ont bien plus de pouvoir qu’un dictateur africain moyen.



Le 12/03/2013 à 14h 50
Le 12/03/2013 à 14h 51







tass_ a écrit :



Qu’un seul mot : Cyberpunk.

Microsoft ou Google ont bien plus de pouvoir qu’un dictateur africain moyen.







MS et Google ont le pouvoir qu’on veut bien leur donner, comme Facebook. Personne ne t’oblige à leur livrer des informations. L’Etat, par contre…



Qui veut contrôler les infos des rebelles qui passent par Twitter ? Quel gouvernement européen en ce moment est en train de mettre en place une censure généralisée en revenant sur la loi de liberté d’expression ?…



Le 12/03/2013 à 14h 51







tass_ a écrit :



Ben oui tu vas m’expliquer la fonction qui ne serait pas mauvaise de cet outil par exemple :



http://fr.wikipedia.org/wiki/Vierge_de_fer

Ou les bienfaits d’une bombe H…



On t’attend ;)





[facepalm]



amesys vends un appareil de surveillance, pas de torture.

ils auraient surveiller un mec avec un nokia (ou wireshark ) et l’auraient torturé ensuite que cela n’aurai pas fait de nokia (ou wireshark ) un “ennemi de la liberté”.



On pourrai même finir avec un point godwin en cherchant un peu



Le 12/03/2013 à 14h 52







Jeru a écrit :



[facepalm]



amesys vends un appareil de surveillance, pas de torture.

ils auraient surveiller un mec avec un nokia (ou wireshark ) et l’auraient torturé ensuite que cela n’aurai pas fait de nokia (ou wireshark ) un “ennemi de la liberté”.



On pourrai même finir avec un point godwin en cherchant un peu





Oui donc tu vas nous dire à quoi sert un outil de surveillance à part surveiller ?



Le 12/03/2013 à 14h 54







Darkbug a écrit :



MS et Google ont le pouvoir qu’on veut bien leur donner, comme Facebook. Personne ne t’oblige à leur livrer des informations. L’Etat, par contre…





Ha mais non je ne parlais pas du fait qu’on leur donne des infos, pas du tout.

Déjà en terme de lobbying : qui va écouter un chef d’Etat occidental : un dictateur africain ou un gros ponte de Microsoft ?

Puis économiquement : Apple a plus de liquidité que beaucoup de pays…




Le 12/03/2013 à 14h 55







tass_ a écrit :



Oui donc tu vas nous dire à quoi sert un outil de surveillance à part surveiller ?







Surveiller les informations d’une entreprise qui n’a pas envie de voir sa technologie piratée, au hasard ?



Le 12/03/2013 à 14h 57







Darkbug a écrit :



Surveiller les informations d’une entreprise qui n’a pas envie de voir sa technologie piratée, au hasard ?





Ha oui bien sûr, une société va mettre un soft de surveillance tiers et sûrement avec du code fermé pour éviter des fuites de technologies….



Aussi crédible que de dire qu’on peut se servir d’une bombe H pour pécher du poisson. <img data-src=" />



Le 12/03/2013 à 14h 58







Darkbug a écrit :



Ou alors juste quelqu’un qui sait lire un sondage. La plupart des journalistes sont effectivement encartés à Gauche…







Il y en a tant que ça de journalistes encartés au FDJ ? J’avais pas remarqué vu ce que leur envoie habituellement Jean-Luc Mélenchon…



Sinon, je peux voir le sondage en question ? Ou alors, c’est un troll pro-libéral de plus venant des gens qu’on ne peut pas appeler journalistes parce qu’ils ne sont pas de gauche et qu’ils travaillent dans les médias du groupe Les Echos ?





Oui, y’en a jamais assez. On fait du socialisme, ça ne marche pas, donc on déclare qu’on n’en faisait simplement pas assez. Il faut en faire plus. Logique. Comme la dépense publique, on est les champions du monde développés, mais si ça marche pas c’est qu’on en fait pas encore assez. <img data-src=" />





La dernière fois qu’on a eu un gouvernement VRAIMENT socialiste dans ce pays, c’était en 1936 avec le Front Populaire.



Le “socialisme” de Mitterand n’a duré qu’un an, entre 1981 et 1982.



Le 12/03/2013 à 15h 04







tass_ a écrit :



Déjà en terme de lobbying : qui va écouter un chef d’Etat occidental : un dictateur africain ou un gros ponte de Microsoft ?







Mais tu pars du problème présupposé pour l’aggraver. La question qu’il faut se poser n’est pas qui le chef d’Etat autoritaire va écouter, mais quel pouvoir il a à le faire.

Ce raisonnement est similaire à celui de RSF qui veut donner encore plus de pouvoir à ceux qui font du mal en espérant que ça les mettra dans le droit chemin.



Le 12/03/2013 à 15h 08







Darkbug a écrit :



Mais tu pars du problème présupposé pour l’aggraver. La question qu’il faut se poser n’est pas qui le chef d’Etat autoritaire va écouter, mais quel pouvoir il a à le faire.





Non tu m’as mal compris : je te dis que Microsoft a plus de pouvoir pour faire du lobbying auprès des chefs d’Etats Occidentaux (ou du Parlement Français ou Européen) qu’un chef d’Etat africain.



Microsoft est bien plus à même de faire changer les lois qui vont régenter ta vie. Microsoft a donc plus de pouvoir sur toi que pas mal de dictateurs (voire même que certains élus français), et ce même si tu n’utilises jamais ses services/produits.



Le 12/03/2013 à 15h 13







tass_ a écrit :



Ha oui bien sûr, une société va mettre un soft de surveillance tiers et sûrement avec du code fermé pour éviter des fuites de technologies….



Aussi crédible que de dire qu’on peut se servir d’une bombe H pour pécher du poisson. <img data-src=" />







Bienvenue dans la réalité. Tu prends les secteurs sensibles comme le secteur aérospatial, et ne t’inquiète pas que oui, tu as une activité énormissime de surveillance et de prévention en terme d’intelligence économique.







Commentaire_supprime a écrit :



Il y en a tant que ça de journalistes encartés au FDJ ? J’avais pas remarqué vu ce que leur envoie habituellement Jean-Luc Mélenchon…







Rien qu’avec la dernière présidentielle:



Pour la présidentielle, 39% déclarent avoir voté pour François Hollande au premier tour, Jean-Luc Mélenchon (19%) et Nicolas Sarkozy (18%) complètent le podium. Ils sont 74% à avoir choisi le candidat socialiste pour le second tour.





Mais à chaque fois qu’il y a des sondages, c’est la même tendance. Dans les écoles de journalistes c’est encore pire.



Ceci dit, on sait, pour ultra-gauches la gauche c’est jamais assez gauche. Peu importe que le gouvernement mène une politique socialiste, ça ne l’est jamais assez, ma bonne dame, et les socialistes qui osent se prétendre socialistes sont des salauds. Rien ne vaut un bon Chavez.





Le “socialisme” de Mitterand n’a duré qu’un an, entre 1981 et 1982.





Et a suffit à suffisamment détruire l’économie pour que même lui fasse machine arrière toute. Si c’est ça le “vrai” socialisme, c’est un peu insultant pour ceux qui s’en prétendent… Y’a pas que l’extrémisme dans la vie, tu sais ?



Le 12/03/2013 à 15h 15

Ah ces belles ONG



Quelqu”un peut me dire :




  • Elle est ou la limite entre lutte conte la criminalité/Terrorisme et la censure/répression

  • Mise a Part Les US, France, UK, …, les autres pays doivent laisser leur réseau pour une passoire?

  • Que pense RSF des bots sur facebook, twitter (milliers de faux profils) constaté lors des printemps arabes… .



    …..



    Bref RSF demande a ce que les démocraties de mon cul puissent foutre la merde ou elles veulent.


Le 12/03/2013 à 15h 30







tass_ a écrit :



Non tu m’as mal compris







De même pour toi, en fait. On ne part pas du même point de considération.



Tu pars du principe que les entreprises privées peuvent forcément faire du lobbying pour s’attribuer des pouvoirs. Ce que je te dis, c’est que si tu veux résoudre le problème, c’est ce principe même qu’il faut revoir: tu pourras changer ce que tu veux dans le fonctionnement du bazar, le lobbying existera toujours. Plus tu donnes du pouvoir aux Etats, plus ils en seront la cible. Le problème n’est pas que Microsoft puisse faire du lobbying auprès d’un Etat, le problème est que cet Etat aie la puissance pour faire des lois pour Microsoft.



Si tu prends par exemple l’Etat français qui est hiérarchique, opaque et très puissant, il est bien plus dangereux et apte à obéir au lobbying que l’Etat suisse qui est décentralisé, transparent et faible.

Le pouvoir n’est pas dans les entreprises, il est dans les mains de ceux à qui tu le donnes. Dans un pays où ce sont les citoyens qui le détiennent, le lobbying sera considérablement affaibli, peu importe la taille de l’entreprise.



Le 12/03/2013 à 15h 43







Darkbug a écrit :



Bienvenue dans la réalité. Tu prends les secteurs sensibles comme le secteur aérospatial, et ne t’inquiète pas que oui, tu as une activité énormissime de surveillance et de prévention en terme d’intelligence économique.







Rien qu’avec la dernière présidentielle:



Pour la présidentielle, 39% déclarent avoir voté pour François Hollande au premier tour, Jean-Luc Mélenchon (19%) et Nicolas Sarkozy (18%) complètent le podium. Ils sont 74% à avoir choisi le candidat socialiste pour le second tour.







Cela fait 81 % pour la droite au premier tour si je sais compter, et 100 % au second. <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />





Mais à chaque fois qu’il y a des sondages, c’est la même tendance. Dans les écoles de journalistes c’est encore pire.





Juste pour comparer, combien de policiers et de militaires votent à droite ?



Tu as des professions avec des prédispositions pour certains camps politiques, tu





Ceci dit, on sait, pour ultra-gauches la gauche c’est jamais assez gauche. Peu importe que le gouvernement mène une politique socialiste, ça ne l’est jamais assez, ma bonne dame, et les socialistes qui osent se prétendre socialistes sont des salauds. Rien ne vaut un bon Chavez.





Ben voyons.



C’est quoi la différence en économie entre François Hollande et ses prédécesseurs, à part qu’il est moins branquignol que Sarkozy ? Je n’ai pas remarqué qu’il y ait une différence notable…



Pour le vrai socialisme, Jean-Luc Mélenchon est ma référence, certes contestable, mais il est loin d’être la réincarnation de Staline.





Et a suffit à suffisamment détruire l’économie pour que même lui fasse machine arrière toute. Si c’est ça le “vrai” socialisme, c’est un peu insultant pour ceux qui s’en prétendent…





Mitterrand n’a appliqué le socialisme que pour la partie sociétale, et cela pendant la première année de son mandat afin de donner le change. Point de vue économique, Mitterrand était un capitaliste conforme, les nationalisations qu’il a faites étaient pour épater la galerie.





Y’a pas que l’extrémisme dans la vie, tu sais ?





Il n’y a pas que la tiédeur, la complaisance envers les pouvoirs en place, l’absence d’imagination et d’initiative et la gestion à courte vue de l’existant en politique, tu sais ?



Le 12/03/2013 à 16h 03







Commentaire_supprime a écrit :



C’est quoi la différence en économie entre François Hollande et ses prédécesseurs, à part qu’il est moins branquignol que Sarkozy ? Je n’ai pas remarqué qu’il y ait une différence notable…







Eh oui, ils sont tous étatiques, keynesiens. Ils ont tous une affinité avec une socialisme, ce qui explique pourquoi la France est le pays le plus étatiste et socialiste du monde développé. Dur.





Pour le vrai socialisme, Jean-Luc Mélenchon est ma référence, certes contestable, mais il est loin d’être la réincarnation de Staline.





Ouais, donc le type qui conseillait et soutenait Chavez, qui a ruiné son pays et violé en permanence les droits de l’Homme. Si c’est ça le vrai socialisme pour toi, on peut comprendre que les mollassons liés par les lois et la constitution de leur pays ne le sont pas à tes yeux. On peut comprendre aussi que donner plus de pouvoir aux autorités qui détruisent les libertés de leurs citoyens ne te dérange pas… C’est un peu triste, quand même.



Du reste, c’est assez drôle de te voir critiquer une complaisance envers le pouvoir en place alors que ton seul but politique est précisément de lui donner encore plus de pouvoir.



Le 12/03/2013 à 16h 17







Darkbug a écrit :



Eh oui, ils sont tous étatiques, keynesiens. Ils ont tous une affinité avec une socialisme, ce qui explique pourquoi la France est le pays le plus étatiste et socialiste du monde développé. Dur.







<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />





Ouais, donc le type qui conseillait et soutenait Chavez, qui a ruiné son pays et violé en permanence les droits de l’Homme.





Chavez est criticable, certes, et il y a à boire et à manger avec le personnage. Dire que Jean-Luc Mélenchon l’a soutenu : <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />





Si c’est ça le vrai socialisme pour toi, on peut comprendre que les mollassons liés par les lois et la constitution de leur pays ne le sont pas à tes yeux. On peut comprendre aussi que donner plus de pouvoir aux autorités qui détruisent les libertés de leurs citoyens ne te dérange pas… C’est un peu triste, quand même.





Ben voyons…



Je veux simplement qu’on fasse vraiment participer les gens au financement de la nation en fonction de leurs moyens, qu’on arrête de subventionner à perte des industries et services dépassés par courte vue politique, qu’on remette à plat les lois et règlements afin d’arrêter d’avoir le bordel imbitable en guise de dispositions légales dont je subis une partie au boulot, que l’on remette à plat tout ce qui est élus afin de ne pas avoir des rentes dues, entre autres, au cumul des mandats, et plein d’autres…



En clair, comme je ne suis pas un adepte du T.I.N.A Thatchérien et du laissez-faire total en termes d’économie, je suis un immonde stalinien…



Le 12/03/2013 à 16h 26







Darkbug a écrit :



De même pour toi, en fait. On ne part pas du même point de considération.



Tu pars du principe que les entreprises privées peuvent forcément faire du lobbying pour s’attribuer des pouvoirs. Ce que je te dis, c’est que si tu veux résoudre le problème, c’est ce principe même qu’il faut revoir: tu pourras changer ce que tu veux dans le fonctionnement du bazar, le lobbying existera toujours. Plus tu donnes du pouvoir aux Etats, plus ils en seront la cible. Le problème n’est pas que Microsoft puisse faire du lobbying auprès d’un Etat, le problème est que cet Etat aie la puissance pour faire des lois pour Microsoft.





Non, non, le problème est bien que Microsoft a assez de “pouvoir” (financier, pression…) pour pouvoir influer la politique des Etats.

Ainsi toute action qui peut réduire ce pouvoir est bonne.





Darkbug a écrit :



Si tu prends par exemple l’Etat français qui est hiérarchique, opaque et très puissant, il est bien plus dangereux et apte à obéir au lobbying que l’Etat suisse qui est décentralisé, transparent et faible.





Ha mais pour le coup, la démocratie représentative directe, j’ai toujours été pour.





Darkbug a écrit :



Le pouvoir n’est pas dans les entreprises, il est dans les mains de ceux à qui tu le donnes. Dans un pays où ce sont les citoyens qui le détiennent, le lobbying sera considérablement affaibli, peu importe la taille de l’entreprise.





Comme si les entreprises ne pouvaient pas faire du lobbyisme auprès des citoyens… LOL.



Le 12/03/2013 à 16h 28







Commentaire_supprime a écrit :



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />







Oui, c’est sûr que les chiffres de la dépense publique (les plus élevés du monde développé), de la législation, des politiques de redustribution sont très drôles. Ça amuse beaucoup les voisins allemands, notamment. ;)







Chavez est criticable, certes, et il y a à boire et à manger avec le personnage. Dire que Jean-Luc Mélenchon l’a soutenu : <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />





Hm, donc quand Mélenchon en fait son idole, va la bas, envoie les cadres du FdG conseiller la politique de Chavez, le pleure, le défend sans cesse dans les médias, c’est pas du soutien.

Je suppose que quand Mélenchon défendait l’apport du régime cubain au socialisme, c’était pas du soutien non plus. <img data-src=" />





En clair, comme je ne suis pas un adepte du T.I.N.A Thatchérien et du laissez-faire total en termes d’économie, je suis un immonde stalinien…





Tu te rends compte que le thatchérisme/libéralisme c’est précisément la remise à plat et la suppression des subventions, des rentes, la simplification législative, la transparence imposée, etc ?

Comme beaucoup, j’ai l’impression que tu as oublié de te renseigner sur ce qu’on t’a toujours présenté comme étant le Mal incarné. Tout en critiquant les “ennemis” et en leur étant effectivement assez opposés, tu en partages certains points de vue sans le savoir… Ceci dit, ça a un lien fort avec les prédispositions journalistiques dont on parlait plus haut. ;)



Le 12/03/2013 à 16h 30







tass_ a écrit :



Non, non, le problème est bien que Microsoft a assez de “pouvoir” (financier, pression…) pour pouvoir influer la politique des Etats.







Mais les lobbies, c’est tout le monde, c’est partout. Tu en auras toujours, et la puissance de Microsoft n’a rien à voir avec ça. D’ailleurs la pression de certains groupes de pression locaux (au pif les fonctionnaires) peut être bien plus grande que celle d’une boîte étrangère qui, finalement, a beaucoup moins d’influence dans le pays.



Le problème est donc purement et uniquement au niveau de l’Etat.





Comme si les entreprises ne pouvaient pas faire du lobbyisme auprès des citoyens… LOL.





Dans ce cas on appelle ça de la publicité. Et ça, ça ne pose aucun problème, puisqu’à l’inverse d’un lobbyisme étatique, personne ne nous impose quoique ce soit.



Le 12/03/2013 à 16h 34







Darkbug a écrit :



Oui, c’est sûr que les chiffres de la dépense publique (les plus élevés du monde développé), de la législation, des politiques de redustribution sont très drôles. Ça amuse beaucoup les voisins allemands, notamment. ;)







Dépense publique qui a été lourdement sabrée ces derniers temps. Et la Suède dépense proportionnellement plus que nous, avec une économie moins à la masse.





Hm, donc quand Mélenchon en fait son idole, va la bas, envoie les cadres du FdG conseiller la politique de Chavez, le pleure, le défend sans cesse dans les médias, c’est pas du soutien.

Je suppose que quand Mélenchon défendait l’apport du régime cubain au socialisme, c’était pas du soutien non plus. <img data-src=" />





Source ?



Le Figaro, ça compte pas.





Tu te rends compte que le thatchérisme/libéralisme c’est précisément la remise à plat et la suppression des subventions, des rentes, la simplification législative, la transparence imposée, etc ?

Comme beaucoup, j’ai l’impression que tu as oublié de te renseigner sur ce qu’on t’a toujours présenté comme étant le Mal incarné. Tout en critiquant les “ennemis” et en leur étant effectivement assez opposés, tu en partages certains points de vue sans le savoir… Ceci dit, ça a un lien fort avec les prédispositions journalistiques dont on parlait plus haut. ;)





Pour te dernière phrase, je te renvoie le compliment.



Thatcher/Reagan, ça a été la suppression de tout ce qui était social, et la privatisation forcenée du reste. Avec de beaux résultats en termes de destruction de l’économie et de la société en Grande-Bretagne et aux USA.



Tant que j’y pense, tu es pour la suppression totale de toutes les aides publiques aux entreprises, ainsi que le non-subventionnement des banques suite à leurs conneries avec les subprimes et autres trucs du même genre ? Moi, oui.



Le 12/03/2013 à 16h 39







Darkbug a écrit :



Mais les lobbies, c’est tout le monde, c’est partout. Tu en auras toujours, et la puissance de Microsoft n’a rien à voir avec ça. D’ailleurs la pression de certains groupes de pression locaux (au pif les fonctionnaires) peut être bien plus grande que celle d’une boîte étrangère qui, finalement, a beaucoup moins d’influence dans le pays.





Mais bien sûr ;) Ben oui les groupes de pression sur la LOPPSI par exemple on fait clairement entendre la voix du peuple par rapport à celles des grandes entreprises !

Tu délires.





Darkbug a écrit :



Le problème est donc purement et uniquement au niveau de l’Etat.





Supprimons les Etats et vivont en anarchie… T’y es prêt ? Moi oui, toi je suis moins sûr ;)







Darkbug a écrit :



Dans ce cas on appelle ça de la publicité. Et ça, ça ne pose aucun problème, puisqu’à l’inverse d’un lobbyisme étatique, personne ne nous impose quoique ce soit.





Quelle naïveté… Quelle besoin d’imposer quand la chose devient naturelle grâce à un bourrage de crâne savamment distillé ?



Le 12/03/2013 à 16h 47







Commentaire_supprime a écrit :



Dépense publique qui a été lourdement sabrée ces derniers temps.







C’est une blague ? La dépense publique a juste vu son rythme d’augmentation diminuer… En clair, elle n’a jamais cessé d’augmenter.



Quant à la Suède, c’est un très mauvais exemple… pour toi. Ils ont été dans le même état que celui dans lequel on est actuellement. Et ils ont relancé leur économie avec de vraies coupes massives dans les dépenses, une libéralisation du code du travail, une réduction très importante du poids de l’Etat, la suppression du statut de fonctionnaire… etc etc. Aujourd’hui, leur dépense publique est bien inférieure à na nôtre, à la fois proportionnellement et dans l’absolu.





Tant que j’y pense, tu es pour la suppression totale de toutes les aides publiques aux entreprises, ainsi que le non-subventionnement des banques suite à leurs conneries avec les subprimes et autres trucs du même genre ? Moi, oui.





Evidemment. N’importe quel libéral est pour ce genre de chose. Les aides aux banques, le soutien au MEDEF sont de pures hérésies pour cette philosophie.



Tu manques juste d’informations, en fait. Si tu veux combattre quelque chose, essaie de te renseigner sur ceux que tu crois être tes opposants, ça pourrait te réserver quelques surprises ;)



Le 12/03/2013 à 16h 48







Ph11 a écrit :



Ben depuis, il y a eu Hollande.

Les journalistes étant largement encartés PS, ayant obtenus toute une suite d’avantages à son élection, ils ne vont pas dire du mal.





Ou alors parce que sous Sarkozy :

* Un procureur copain avec Sarko avait ordonné des écoutes illégales pour trouver les sources des journalistes dans l’affaire Woerth-Bettancourt.

* Perquisition au Canard à la recherche d’une note qui aurait prouvé l’existence d’un compte bancaire de Chirac au Japon.

* Journalistes déclarés non-grata pour avoir déplu à nos politiques de droite (Audrey Pulvar pour ses questions sur les quotas d’expulsion à Sarko, l’actuelle rédactrice en chef du Monde pour son portrait d’alors sur je ne sais plus quel ministre, etcétéra)

* Le renvoi de deux rédacteurs en chef, l’un pour ses photos de Cécila, j’ai oublié pour le second. Les copains proprios de journal, c’est pratique.

* Et plus généralement le climat “avec ou contre nous” où les pressions et l’intimidation sont les moyens courants de gestion des journalistes, comme illustré par la télévision Suisse dans un reportage dont j’ai oublié le nom.

* Liste garantie non-exhaustive.







Darkbug a écrit :



Ouais, donc le type qui conseillait et soutenait Chavez, qui a ruiné son pays et violé en permanence les droits de l’Homme. Si c’est ça le vrai socialisme pour toi, on peut comprendre que les mollassons liés par les lois et la constitution de leur pays ne le sont pas à tes yeux.





Chavez m’a toujours insupporté mais la formulation est trop courte. Il faut se rappeler que le Venezuela a été rythmé depuis la fin de la dictature militaire par les crises économiques extrêmes et les coups d’état, sur fond de manipulations par l’étranger, et les pétroliers. Dans ce pays la tradition n’est pas au respect des élections et à l’objectivité de la presse, et les meilleures intentions du monde seules n’auraient pas pu changer cette donne.



Or Chavez a eu à affronter durant ses mandats une opposition alimentée par les pétrodollars, propriétaire de plusieurs médias et alliés à des factions de l’armée, avec une tentative de coup d’état en 2002 qui a principalement échoué grâce aux manifestations populaires. Ce n’est pas le genre d’opposition avec qui tu peux simplement te mettre autour d’une table et discuter calmement sur fond de “vous devez respecter le choix des électeurs”. Sans parler de ceux qui cherchent à réinstaurer la dictature militaire et qu’il faut bien déshabiller de leur pouvoir.



Donc, oui, la politique de Chavez serait inconcevables dans une vraie démocratie (notamment fermeture de certains médias) mais ce n’en est pas une et ici cette politique était peut-être nécessaire face à cette opposition. Et si les médias ont été très partisans avant les élections et celles-ci entachées de fraudes, c’était vrai pour les deux camps et tout porte à croire que Chavez aurait tout de même été élu sans cela. Alors je serais bien en peine de porter un jugement sur Chavez mais à l’évidence celui-ci ne saurait être blanc ou noir et je crois qu’il faut être très prudent vu le contexte du pays. Pour ma part je vois la réussite économique, le fait que les libertés y sont plus grandes qu’avant lui, mais aussi qu’il n’a pas réussi à apaiser le pays et en faire une robuste démocratie, et que les divisions sont vives au sein de la population entre pauvres et classes aisées, peut-être plus vives qu’avant son arrivée.



Quant au niveau économique, tes critiques sont objectivement fausses : le pays s’effondrait avant Chavez depuis dix ou vingt ans alors que trois ans après son arrivée l’économie avait reprise la pente ascendante. Et le pays est aujourd’hui plus riche qu’il ne l’a été depuis des décennies.







Darkbug a écrit :



C’est une blague ? La dépense publique a juste vu son rythme d’augmentation diminuer… En clair, elle n’a jamais cessé d’augmenter.





C’est vrai mais il faut distinguer les choses : depuis trente ans ce sont les dépenses sociales qui ne cessent d’augmenter, du fait du vieillissement. Les dépenses de l’Etat et des collecvités teritoriales cumulées ont quant à elles évoluées à la même vitesse que la croissance.



Le 12/03/2013 à 16h 51







Darkbug a écrit :



Evidemment. N’importe quel libéral est pour ce genre de chose. Les aides aux banques, le soutien au MEDEF sont de pures hérésies pour cette philosophie.





ha donc en fait il n’y a aucun économiste ou chef d’entreprise libéral dans le monde, c’est une idéologie partagée que par des geeks sur internet…



Je te rappelle que TOUT ce petit beau monde a dit “OMG OMG il faut sauver les banques… VITE !!” Les seuls à dire le contraire c’était les extrêmes gauchos hein…



Le 12/03/2013 à 16h 52







tass_ a écrit :



Mais bien sûr ;) Ben oui les groupes de pression sur la LOPPSI par exemple on fait clairement entendre la voix du peuple par rapport à celles des grandes entreprises !

Tu délires.







Bah non, c’est justement un très bon exemple de ce que je critique: l’Etat a choisi certains groupes de pressions (industrie musicale par rapport à d’autres (citoyens + industrie high-tech).



D’ailleurs je te signale que parmi les opposants à ces bêtises, il y avait Google et Microsoft. Tu vois bien que la puissance financière ne fait pas tout, et que le problème est bien au niveau de l’Etat !





Supprimons les Etats et vivont en anarchie… T’y es prêt ? Moi oui, toi je suis moins sûr ;)





Ai-je dit qu’il fallait supprimer les Etats ? Je parlais plus haut du modèle suisse, rien que ça, c’est déjà une différence énorme avec le modèle français…





Quelle naïveté… Quelle besoin d’imposer quand la chose devient naturelle grâce à un bourrage de crâne savamment distillé ?





Donc les gens sont trop stupides (mais toi non, tu connais la vérité), et on devrait leur imposer leur mode de vie ? Ça dérive dangereusement, ce genre de considération…



Le 12/03/2013 à 16h 56







tass_ a écrit :



Je te rappelle que TOUT ce petit beau monde a dit “OMG OMG il faut sauver les banques… VITE !!” Les seuls à dire le contraire c’était les extrêmes gauchos hein…







Et si tu te renseignes sur les fondamentaux des théories libérales qui prônent la séparation maximale entre les Etats et le privé, tu te rends compte que c’y est complètement opposé, oui. La France n’est effectivement pas un pays libéral, elle est 64e mondiale en terme de libertés économiques.

Par contre, si tu regardes du côté des libéraux, tu verras des gens réclamer qu’on laisse couler les banques, par exemple en prenant l’argent des actionnaires pour indemniser les petits épargnants. Et si tu en vois si peu, c’est tout simplement qu’en France ils sont très rares (en particulier le seul parti politique libéral, le PLD, est un groupuscule). Dans les autres pays, beaucoup moins.



D’ailleurs, pour ton information, l’un des bouquins mythe du libéralisme, Atlas Shrugged, narre justement l’histoire d’un monde qui sombre dans la misère à cause du collectivisme et de la corruption de l’Etat avec les entreprises privées. Une histoire qui ressemble furieusement à la réalité actuelle…



Le 12/03/2013 à 16h 59







Darkbug a écrit :



Bah non, c’est justement un très bon exemple de ce que je critique: l’Etat a choisi certains groupes de pressions (industrie musicale par rapport à d’autres (citoyens + industrie high-tech).

D’ailleurs je te signale que parmi les opposants à ces bêtises, il y avait Google et Microsoft. Tu vois bien que la puissance financière ne fait pas tout, et que le problème est bien au niveau de l’Etat !





Tu confonds LOPPSI et HADOPI…..Microsoft n’a jamais été contre la LOPPSI, l’ACTA et autres merdes.





Darkbug a écrit :



Ai-je dit qu’il fallait supprimer les Etats ? Je parlais plus haut du modèle suisse, rien que ça, c’est déjà une différence énorme avec le modèle français…





Moui, bien sûr. Et les gens ne votent pas comme leur parti leur a dit de faire ? Comme s’ils y comprenaient quelque chose. Je te mets au défi de comprendre en détail une séance parlementaire ou un projet de loi (sans être spécialiste dans le domaine touché).







Darkbug a écrit :



Donc les gens sont trop stupides (mais toi non, tu connais la vérité),





Est ce que je me suis séparé des gens ? Je suis touché par la pub, comme tout le monde.





Darkbug a écrit :



et on devrait leur imposer leur mode de vie ? Ça dérive dangereusement, ce genre de considération…





Je n’impose rien du tout, je dis juste que la pub a des effets plus pernicieux que tu ne le penses, et que les sociétés n’ont pas besoin d’imposer quoi que ce soit (apple impose t il aux gens de racheter un smartphone un peu différent mais identique au final tous les ans ? ils le font quand même).



Tiens un étude sur la pub :http://www.sciencemag.org/content/316/5826/904.short%20%20



Le 12/03/2013 à 17h 01







Darkbug a écrit :



Et si tu en vois si peu, c’est tout simplement qu’en France ils sont très rares (en particulier le seul parti politique libéral, le PLD, est un groupuscule). Dans les autres pays, beaucoup moins.





On les a pas entendu ni aux USA, ni en Allemagne, ni ailleurs en fait…

Tous les gens qui chantent le “libéralisme” quand c’est pour avoir moins de taxes et moins de contraintes salariales étaient les premiers à vouloir sauver les banques.



Faut arrêter l’hypocrisie.



Le 12/03/2013 à 17h 13







tass_ a écrit :



On les a pas entendu ni aux USA, ni en Allemagne, ni ailleurs en fait…







Bah oui, puisque personne ne les écoute. Tous les médias et partis politiques en France ne jurent que par l’Etat. Donc les libéraux peuvent bien balancer des articles et déclarations assassines pour dénoncer les aides aux banques - et ils le font, tout ça ne restera connu que de ceux qui les suivent.





Tous les gens qui chantent le “libéralisme” quand c’est pour avoir moins de taxes et moins de contraintes salariales étaient les premiers à vouloir sauver les banques.





Ce n’est pas parce que tu veux moins de taxes que tu es libéral… Un point commun ne suffit pas à faire la généralité, particulièrement quand c’est un point d’opportunisme.



Le 12/03/2013 à 17h 20







js2082 a écrit :



Vive les préjugés…<img data-src=" />



Allez, dans le même genre, on a:





Le 12/03/2013 à 17h 21







Darkbug a écrit :



Bah oui, puisque personne ne les écoute. Tous les médias et partis politiques en France ne jurent que par l’Etat. Donc les libéraux peuvent bien balancer des articles et déclarations assassines pour dénoncer les aides aux banques - et ils le font, tout ça ne restera connu que de ceux qui les suivent.





Ha oui c’est un peu l’arlésienne le libéral, tout le monde en parle mais personne ne le voit, et surtout personne n’en est.





Darkbug a écrit :



Ce n’est pas parce que tu veux moins de taxes que tu es libéral… Un point commun ne suffit pas à faire la généralité, particulièrement quand c’est un point d’opportunisme.





Comme il ne suffit pas de s’appeler communiste pour l’être… Comme Mao, Lénine, Staline et Castro par exemple. Sans parler des Kim Jong.



Le 12/03/2013 à 17h 22







Ph11 a écrit :



Ah bon ? Ce sont des préjugés ? Non, c’est le résultat de sondages.

De plus, je ne dis pas que tous le sont, mais dans une majorité écrasante.



http://www.revue-medias.com/74-des-journalistes-votent-a,827.html

https://twitter.com/ygoosz/status/192638861912965120

http://www.ozap.com/actu/pour-qui-votent-les-journalistes-de-marianne/440448

https://twitter.com/stephanedreyfus/status/192252764984848384

https://twitter.com/ChristianLosson/status/193402781128851456



C’est un fait notoire et non récent que les journalistes sont ancrés à gauche.

Ce qui est marrant, c’est que malgré les faits, certains cherchent encore à nier la réalité.



Enfin, il est clair que ce genre de fait a le malheur d’aller à contresens de la vision fantasmée du gentil résistant gauchiste dans un monde dominé par l’ultra-turbo-kapitalisme méchant…

Comment peut-on dénoncer un monde ultralibéral lorsque l’écrasante majorité médiatico-politique est de gauche ?<img data-src=" />





Et tous leurs patrons sont de droite et ont des connivences avec l’UMP (Boloré, lagardère et cie).

Dis moi, qui est ce qui décide de la marche à suivre d’une entreprise ? Son patron ou les employés ?



Le 12/03/2013 à 17h 28







loic_1715 a écrit :



Les avantages fiscaux pour les journalistes étaient déjà présents sous Sarko (et sûrement avant). La plupart ne sont pas journalistes mais de simples speakerines qui lisent le prompteur ou recopient les dépêches de l’AFP.





En effet. Les niches fiscales sont rabotées, sauf celles des journalistes, ce qui ne change rien concernant la connivence.



Le 12/03/2013 à 17h 32







tass_ a écrit :



Et tous leurs patrons sont de droite et ont des connivences avec l’UMP (Boloré, lagardère et cie).

Dis moi, qui est ce qui décide de la marche à suivre d’une entreprise ? Son patron ou les employés ?





Ce ne sont pas les patrons qui font les articles, mais les journalistes.

Le patron peut décider une ligne éditoriale, cela n’empêche pas les articles d’être faits par des socialistes, avec un prisme idéologique socialiste.



J’ai mis mes sources sur les journalistes. Où sont les tiennes sur les “patrons” ?



Le 12/03/2013 à 17h 40







tass_ a écrit :



Ha oui c’est un peu l’arlésienne le libéral, tout le monde en parle mais personne ne le voit, et surtout personne n’en est.







C’est pas difficile de les trouver, non plus. J’ai déjà cité le PLD, si tu veux tu as Contrepoints qui se revendique comme un des seuls médias libéraux.

Aucune arlésienne nulle part, juste la réalité et un minimum d’honnêteté intellectuelle. Mettre tout sur le dos d’un ennemi invisible c’est mignon à prétendre pour un politicien, mais si tu veux avoir un avis un minimum éclairé il faut aussi se renseigner ailleurs. Et pour ça, rien de tel qu’aller à la source… ça demande un peu d’efforts, certes.



Le 12/03/2013 à 17h 50







Commentaire_supprime a écrit :



Tiens, une théorie de la conspiration <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Les journalistes sont les salariés des grands groupes de presse, dépendant des capitaines d’industrie et du monde de la finance, et ils sont recrutés et formés en fonction du consensus général de ce milieu qui veut que l’on présente toujours l”information dans le sens des points de vue favorables aux pouvoirs en place.



En clair, le proprio du média a raison, celui qui paye a raison, celui qui fournit l’info a raison, celui qui va dans le sens de l”idéologie dominante a raison, celui qui tape sur les opinions déviantes a raison. Voilà les cinq filtres de Chomsky, pas la peine de chercher une théorie complotiste à la con pour expliquer la réalité.



Et Hollande est autant socialiste qu’Hitler était rabbin.





Tiens, il n’y aurait pas une loi godwin du conspirationnisme ???



Je n’ai jamais sous-entendu qu’il y ait du conspirationnisme. La conspiration sous-entend que les phénomènes sont le fruit de conscience malveillante. Le corporatisme n’est pas une conspiration.



Je te fais remarquer que toi tu parles clairement d’un phénomène créé consciemment par un groupe malveillant, une corporation dont les responsables seraient capable d’aliéner tout un corps de métier… Balaie devant ta porte, tu n’es pas crédible !



Enfin, dire que les journalistes sont de gauche, c’est un tabou à gauche et aucun gauchiste n’acceptera de l’admettre, cela mettant en question ses propres croyances et son martyr.



Le 12/03/2013 à 17h 51







Ph11 a écrit :



Ce ne sont pas les patrons qui font les articles, mais les journalistes.

Le patron peut décider une ligne éditoriale, cela n’empêche pas les articles d’être faits par des socialistes, avec un prisme idéologique socialiste.





Oui oui bien sûr personne n’a de compte à rendre à son patronat et tout le monde peut faire ce qu’il veut !





Ph11 a écrit :



J’ai mis mes sources sur les journalistes. Où sont les tiennes sur les “patrons” ?





http://fr.finance.yahoo.com/actualites/a-qui-appartient-la-presse-fran%C3%A7aise… Au hasard… Que de socialistes dans le lot (bon y a X Niel qui sort du lot :p).



Le 12/03/2013 à 17h 56







Darkbug a écrit :



C’est pas difficile de les trouver, non plus. J’ai déjà cité le PLD, si tu veux tu as Contrepoints qui se revendique comme un des seuls médias libéraux.

Aucune arlésienne nulle part, juste la réalité et un minimum d’honnêteté intellectuelle. Mettre tout sur le dos d’un ennemi invisible c’est mignon à prétendre pour un politicien, mais si tu veux avoir un avis un minimum éclairé il faut aussi se renseigner ailleurs. Et pour ça, rien de tel qu’aller à la source… ça demande un peu d’efforts, certes.





Je parle pour l’immense majorité de la classe politique, patronale et dirigeante qui se revendique “libéraux”… D’où mon parallèle avec le communisme : beaucoup s’en revendiquent mais personne (ou presque) n’en est vraiment.



Le 12/03/2013 à 18h 00







tass_ a écrit :



Oui oui bien sûr personne n’a de compte à rendre à son patronat et tout le monde peut faire ce qu’il veut !





Tu surestimes clairement les capacités d’un patron. Payer un homme ne signifie pas posséder son âme.



Enfin, il est vrai que dans la mystique socialiste, les puissants sont des surhommes responsables de tout le mal sur terre et l’homme, naturellement bon et égal, a été aliéné par la volonté des puissants…



Je n’adhère pas à ce genre de religion, donc tu comprendras que sortir des arguments basés sur ce genre de postulat ne me convaincra pas.



http://fr.finance.yahoo.com/actualites/a-qui-appartient-la-presse-fran%C3%A7aise—141713671.html Au hasard… Que de socialistes dans le lot (bon y a X Niel qui sort du lot :p).



Et ? Ça démontre quoi ?

Un patron, un riche = droite ?

Tu crois que des gars comme Lagardère, Rotschild sont de droite ?

Mais tu nages dans les stéréotypes d’anarchosyndicalistes, mon gars.

Ces gens là sont probablement plus socialistes que tu ne le crois.

Quant à Niel, lui est le libéral randien type.



edit : Bon, je sens que cela va tourner au troll idéologique habituel, et que chacun campera de toutes façons sur les positions, j’y mettrais fin en ne répondant pas aux prochaines réponses liées à ce HS.



Le 12/03/2013 à 18h 04







Ph11 a écrit :



Tu surestimes clairement les capacités d’un patron. Payer un homme ne signifie pas posséder son âme.



Enfin, il est vrai que dans la mystique socialiste, les puissants sont des surhommes responsables de tout le mal sur terre et l’homme, naturellement bon et égal, a été aliéné par la volonté des puissants…



Je n’adhère pas à ce genre de religion, donc tu comprendras que sortir des arguments basés sur ce genre de postulat ne me convaincra pas.





Ha ben oui, tiens demain je vais dire à mon patron : “tu sais le dev que je dois faire ? Ben finalement il ne fera pas ce qui est demandé mais autre chose”. et donc selon toi ça marchera il ne pourra rien faire.



Et la marmotte ?





Ph11 a écrit :



Tu crois que des gars comme Lagardère, Rotschild sont de droite ?





Tu crois qu’ils votent FDG ? t’es drôle tiens.







Ph11 a écrit :



Ces gens là sont probablement plus socialistes que tu ne le crois.





<img data-src=" /><img data-src=" /> T’as des valeurs déformées… M’enfin pour quelqu’un qui dit que le PS voire l’UMP sont socialistes ça ne m’étonne pas.



Demain nouveau scoop made in Ph11 : Marine le Pen est wahhabite.



Le 12/03/2013 à 18h 59







Ph11 a écrit :



Ce ne sont pas les patrons qui font les articles, mais les journalistes.

Le patron peut décider une ligne éditoriale, cela n’empêche pas les articles d’être faits par des socialistes, avec un prisme idéologique socialiste.





Oui, enfin, ça dépend du média. Non parce que sur TF1, au Figaro, à l’Express, au Point ou à Rivarol, si un stagiaire s’avoue socialiste, on le jette au fond de la Seine le soir-même, faut pas plaisanter quand même.

<img data-src=" />



Plus sérieusement, même si je crois volontiers que davantage de journalistes sont de gauche au vu du paysage médiatique, je pense que les chiffres étaient différents en 2007 et que leurs observations du quinquennat Sarkozy expliquent en partie les résultats de tes sondages de 2012.



Après, bon, la grande majorité des journalistes sont pauvres et précaires, alors…







tass_ a écrit :



Et la marmotte ?





De toute façon, à tes yeux, tout ce qui n’agite pas une masse en direction du patron tout en beuglant CGT est un horrible bourgeois libéral de droite. Ce qui fait qu’il y a 90% de gens de droite en Sur lesquels 89% partageraient évidemment tes idées si l’horrible machine médiatique ne leur avait pas lavé le cerveau.



Le 12/03/2013 à 19h 10

Je viens de regarder les autres sondages…









Ph11 a écrit :



De plus, je ne dis pas que tous le sont, mais dans une majorité écrasante.



http://www.revue-medias.com/74-des-journalistes-votent-a,827.html

https://twitter.com/ygoosz/status/192638861912965120

http://www.ozap.com/actu/pour-qui-votent-les-journalistes-de-marianne/440448

https://twitter.com/stephanedreyfus/status/192252764984848384

https://twitter.com/ChristianLosson/status/193402781128851456





Vache ! Les journalistes de Marianne, de Libé et de Télérama sont de gauche ? Et les étudiants voteraient en majorité à gauche ? Ça alors c’est surprenant !

<img data-src=" />



Autre petite subtilité : la très grande majorité des corps professionnels sont à gauche. Et oui : les retraités ne sont pas dans les corps professionnels alors qu’ils forment le gros du vote Sarko avec 75% chez les plus de 65 ans.



Mihashi Abonné
Le 12/03/2013 à 19h 42







Ph11 a écrit :



Et ? Ça démontre quoi ?

Un patron, un riche = droite ?

Tu crois que des gars comme Lagardère, Rotschild sont de droite ?

Mais tu nages dans les stéréotypes d’anarchosyndicalistes, mon gars.

Ces gens là sont probablement plus socialistes que tu ne le crois.

Quant à Niel, lui est le libéral randien type.





Lagardère et Rothschild, sont les seuls pour lesquels on peut se poser des questions et encore ils sont très proches de la droite à titre personnel. Tous les autres (Arnault, Bouygues, Pinault, Bolloré, Dassault, Messier) sont clairement de droite.



Le 12/03/2013 à 20h 57







Ph11 a écrit :



Tiens, il n’y aurait pas une loi godwin du conspirationnisme ???



Je n’ai jamais sous-entendu qu’il y ait du conspirationnisme. La conspiration sous-entend que les phénomènes sont le fruit de conscience malveillante. Le corporatisme n’est pas une conspiration.



Je te fais remarquer que toi tu parles clairement d’un phénomène créé consciemment par un groupe malveillant, une corporation dont les responsables seraient capable d’aliéner tout un corps de métier… Balaie devant ta porte, tu n’es pas crédible !







Je te renvoie le compliment concernant la crédibilité.



Justement, je dis le contraire de ce que tu soutiens : la connivence de classe qui emmène à la défense d’intérêts communs, ce n’est pas une organisation sciemment fabriquée en ce sens, mais le résultat spontané et informel d’une certaine façon d’organiser la société. Celle que tu défends, justement : le travail aux travailleurs, le profit aux profiteurs, et les exploits aux exploiteurs.





Enfin, dire que les journalistes sont de gauche, c’est un tabou à gauche et aucun gauchiste n’acceptera de l’admettre, cela mettant en question ses propres croyances et son martyr.





Dire que les flics et les militaires sont de droite, c’est pas un tabou pour l’UMP ou le FN, cela dit en passant…



Désolé, mais le PS n’est plus de gauche depuis mai 1981. Et les patrons de la presse sont quasiment tous de droite. Quand aux annonceurs qui achètent les lignes éditoriales à grand coup de pub, c’est pas Air Koryo et le Goum point de vue idéologie.







Mihashi a écrit :



Lagardère et Rothschild, sont les seuls pour lesquels on peut se poser des questions et encore ils sont très proches de la droite à titre personnel. Tous les autres (Arnault, Bouygues, Pinault, Bolloré, Dassault, Messier) sont clairement de droite.







Sorti du patron de Marianne, je ne connais pas de patron de presse de gauche.



Disons que celui du Canard Enchaîné serait apolitique, dans le sens pas engagé d’un côté ou d’un autre, vu que son journal tape sur tout le monde…



Le 12/03/2013 à 21h 21







Darkbug a écrit :



C’est une blague ? La dépense publique a juste vu son rythme d’augmentation diminuer… En clair, elle n’a jamais cessé d’augmenter.



Quant à la Suède, c’est un très mauvais exemple… pour toi. Ils ont été dans le même état que celui dans lequel on est actuellement. Et ils ont relancé leur économie avec de vraies coupes massives dans les dépenses, une libéralisation du code du travail, une réduction très importante du poids de l’Etat, la suppression du statut de fonctionnaire… etc etc. Aujourd’hui, leur dépense publique est bien inférieure à na nôtre, à la fois proportionnellement et dans l’absolu.







Les dépenses publiques qui ont diminué en Suède, c’est grâce à la baisse du budget militaire, divisé par deux depuis la fin de la guerre froide, la fermeture des activités économiques non rentables, prévue dès le départ, une fois que les salariés des branches condamnées (textiles, chantiers navals) sont partis à la retraite ou ont été reconvertis dans d’autres branches. Et il y a eu aussi la diminution drastique, quand ce n’était pas la suppression pure est dure, des aides aux entreprises…



Le coeur de l’administration suédoise et de l’action publique suédoise, surtout les dépenses sociales, n’a pas été touché grâce aux économies réalisées sur tout le reste.





Evidemment. N’importe quel libéral est pour ce genre de chose. Les aides aux banques, le soutien au MEDEF sont de pures hérésies pour cette philosophie.





Curieusement, dans la réalité, c’est l’inverse qui se passe : les constructeurs automobiles, infoutus de revoir leur modèle économique, viennent pleurer pour continuer à fabriquer du diesel avec de l’argent public, par exemple. Et les ayant-droits, au lieu de faire une offre légale qui tient la route, se font offrir une Hadopi sur fonds publics. Et avant eux, ce sont les banques qui ont fait payer les pots qu’ils avaient eux-mêmes cassés aux contribuables.



Sans parler de cas comme les compagnies aériennes low-cost qui choisissent leurs dessertes en fonction des dépenses publiques locales faites pour assurer le fonctionnement de l’aéroport du coin, et gare aux municipalités et autres instances locales si la taxe d’atterrissage est trop élevée !





Tu manques juste d’informations, en fait. Si tu veux combattre quelque chose, essaie de te renseigner sur ceux que tu crois être tes opposants, ça pourrait te réserver quelques surprises ;)





Et toi, tu ne donnes aucune information, tu ne fais que de la propagande.



Je te renvoie le compliment. Tout ce qui est critique du modèle dominant du laissez-faire économique total n’est pas obligatoirement de la propagande stalinienne pondue en Corée du Nord.



Et, bizarrement, les idéologues de l’hystéro-libéralisme sont les premiers à trouver des excuses alambiquées aux corporations privées qui ne se gènent pas pour taper l’Etat quand cela sert leurs intérêts, au lieu d’appliquer à eux-mêmes leurs stricts préceptes d’Etat zéro et de pur financement privé de l’économie…



Le 12/03/2013 à 22h 03







HarmattanBlow a écrit :



Donc, oui, la politique de Chavez serait inconcevables dans une vraie démocratie (notamment fermeture de certains médias) mais ce n’en est pas une





En même temps c’est pas une fermeture, RCTV a toujours eu le droit de diffuser sur le câble sans aucun problème, c’est juste la concession sur le réseau hertzien qui n’a pas été renouvelé en 2007. En même temps ils l’ont bien cherché, ils ont activement participé au coup d’état en 2002, avec appel au meurtre sur le président et tout le toutim en direct à la tv. Faut pas déconner non plus, imagine Laurence Ferrari appelant à assassiner Hollande à longueur de journal… <img data-src=" />



Quand à savoir si le Vénézuela respecte le vote de ses électeurs :



Here is what Jimmy Carter said about Venezuela’s “dictatorship” a few weeks ago: “As a matter of fact, of the 92 elections that we’ve monitored, I would say that the election process in Venezuela is the best in the world.”



Why the US demonises Venezuela’s democracy

Je pense qu’en temps que communiste pro-dictature, il doit y avoir pire que Jimmy Carter et sa fondation.



Le 13/03/2013 à 12h 09



RSF épingle 5 pays et 5 entreprises « Ennemis d’Internet »





Avec le PS on sera rapidement le 6é <img data-src=" />


Le 13/03/2013 à 12h 14

En parlant d’Amesys qui fricotait avec Kadhafi il me semble qu’un certain Nicolas de l’UMP <img data-src=" /> aurait été financé par ce dictateur ?

Ha on n’en parle plus car il y a chat perché <img data-src=" />