Pourquoi la saisine du Conseil constitutionnel sur la LPM a capoté

Pourquoi la saisine du Conseil constitutionnel sur la LPM a capoté

0 + 0 = ?

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

20/12/2013
56

Pourquoi la saisine du Conseil constitutionnel sur la LPM a capoté

Malgré les différentes volontés affichées par de nombreux parlementaires, ces derniers n’ont pas été capables de s’entendre afin de déposer une saisine commune réunissant les 60 signatures nécessaires pour que le Conseil constitutionnel examine le projet de loi de programmation militaire, qui est désormais promulgué. Mais comment expliquer un tel échec ?

assemblée nationale députés

 

C’est finalement hier matin que le projet de loi de programmation militaire (LPM) a été promulgué par le chef de l’État, François Hollande. En clair, le texte devient définitivement gravé dans le marbre. Pour les opposants au texte, et plus particulièrement à son article 20 (lequel organise un véritable « Patriot Act à la française »), cette nouvelle venait surtout doucher les espoirs d’une possible intervention du Conseil constitutionnel - du moins avant que le projet de loi n’entre en vigueur.

 

En effet, depuis l’adoption définitive du texte par le Parlement, le 11 décembre, de nombreux élus étaient à la manœuvre afin que les Sages de la rue Montpensier puissent examiner ce projet de loi à la lumière de la Constitution ainsi que des différents textes fondamentaux (Déclaration des droits de l’homme, Charte de l’environnement, etc.). Les députés du groupe écologiste à l’Assemblée nationale avaient ainsi commencé par tendre la main à l’ensemble de leurs collègues, affirmant qu’ils étaient prêts à se joindre à d’autres pour arriver à déférer le texte devant le Conseil constitutionnel. À l’UMP et au centre, en dépit de l’opposition du chef de groupe, Christian Jacob, des élus s’étaient rassemblés autour de Xavier Bertrand dans l’espoir de réunir les 60 signatures nécessaires. Du côté du Front de Gauche, le député Jean-Jacques Candelier affirmait qu’ils étaient 10 à vouloir soutenir une saisine du juge aux côtés des écologistes.

 

Sauf qu’en dépit de ces différentes initiatives, les parlementaires n’ont pas réussi à obtenir à temps les 60 « autographes » nécessaires pour que le Conseil constitutionnel se prononce. Pourtant, le compte semblait y être mercredi soir. 48 signatures étaient en effet comptabilisées à l’UMP et à l’UDI, c’est-à-dire qu’il n’en manquait plus que 12, qui auraient pû être facilement récoltées chez EELV et au Front de Gauche... Mais que s’est-il passé ?

EELV et le Front de Gauche dénoncent l'attitude des députés UMP et UDI

À gauche, l’on renvoie la balle de l’autre côté de l’échiquier politique. Le député Jean-Jacques Candelier (Front de Gauche) a ainsi dénoncé « le sectarisme de l’UMP », qui a selon lui « refusé de mêler ses signatures à celles des députés écologistes et Front de Gauche ! » La critique se veut identique chez les Verts, où l’on déplore « le double discours et les manoeuvres de l’UMP qui ont abouti à ce qu’un texte aussi important ne soit pas examiné par l’institution garante de nos libertés ».

 

« Ils ont entretenu le flou jusqu’au dernier moment et ils n’ont plus répondu aux deux présidents de groupe François de Rugy et Barbara Pompili pendant deux jours » explique Julien Bayou, porte-parole d’EELV, à PC INpact. Aux yeux de l’intéressé, ce refus de s’allier aux écologistes fut motivé par deux raisons. D’un, « il y a une volonté que la loi passe : ils sont très satisfaits avec cette loi ». Deux, « il y a le jeu politique, minable, de ne pas vouloir signer avec les écolos ». 

 

« Le fait de ne pas avoir pris de position claire et immédiate sur "accepte-t-on les signatures des écolos ?", c’est une manœuvre pour enterrer le recours » résume-t-il, amère.

Des signataires UMP-UDI ne voulaient pas entendre parler d'une alliance

Du côté de l’UMP et du centre, l’on ne voit pas les choses de la même manière. « Je ne crois pas que les écologistes avaient les 17 signatures, quoi qu’ils en disent » nous indique-t-on dans l’entourage de Xavier Bertrand. En ce sens, il y a un pas entre un soutien oral et une signature et bonne et due forme. « Et de toute manière, je ne pense pas que 17 + 48 nous ait permis d’arriver à 60 simplement parce qu’on aurait peut-être perdu des députés UMP » concède-t-on ensuite. En clair ? Certains signataires auraient préféré se retirer plutôt que d’avoir à accoler leurs noms à ceux des députés écologistes ou du Front de Gauche sur une saisine commune. Quant aux accusations concernant le « double discours » : « On était déjà contre la position du groupe ! » rétorque-t-on, en référence à l’opposition du chef de file UMP à l’Assemblée nationale, Christian Jacob.

 

conseil constitutionnel

 

« En politique, 48 + 17 ne vaut pas 65... » résume Laure de la Raudière, reprenant ainsi un de ses tweets d’hier. « Il y a eu une position du groupe écologiste qui a été de dire "vous acceptez toutes les signatures écolos ou zéro", sachant qu’ils n’avaient pas recueilli physiquement toutes ces signatures mercredi ». Problème : « Xavier Bertrand et moi, l’on savait que certains députés UMP se seraient retirés si la saisine devait être effectuée avec la globalité du groupe écolo, parce qu’on est sur une loi de programmation militaire et que la position traditionnelle des écolos est restée relativement anti-militariste... » explique la députée. Conclusion ? « Ça fait que si vous faisiez 48 + 17, il y avait des « - » derrière et on était inférieur à 60... »

« C’est aussi la faute des Verts »

L’élue de l’Eure-et-Loir n'hésite néanmoins pas à renvoyer chacun à ses responsabilités. « Moi je dis que c’est aussi la faute des Verts parce que j’avais proposé qu’on prenne 4 ou 5 signatures des Verts et 4 ou 5 signatures du Front de Gauche et on y arrivait. Et là c’était possible ! ». Aux yeux de la parlementaire, le groupe écologiste a eu « une attitude politique » et non pas « une attitude pragmatique » en proposant de s’allier uniquement en bloc à la saisine de l’UMP et de ses alliés de l’UDI.

 

À propos des 48 signataires de la saisine de l’UMP et de l’UDI, qui étaient-ils ? Si beaucoup avaient déclaré la soutenir, quels sont ceux qui l’ont réellement signé ? Pour l’heure, impossible de le savoir. L’entourage de Xavier Bertrand n’a en effet pas souhaité nous fournir cette liste. « On était à 48 dans les délais impartis, on était à 51 hier matin, mais il était déjà trop tard. » La publication de la liste des noms « n’est pas prévue » nous indique-t-on.

 

Du côté des acteurs externes au Parlement, c’est un peu la gueule de bois. « Les clivages politiques et la discipline de groupe ont été la principale cause de l'échec des tentatives pour réunir les 60 signatures nécessaires à la saisine du Conseil constitutionnel, malgré la mobilisation citoyenne et les nombreuses alertes d'organisations diverses » regrette ainsi La Quadrature du Net. Aux yeux de l’association de défense des libertés numériques, « le vote politicien d'un PS tenu en laisse, le sectarisme de l'UMP refusant de co-signer avec des députés verts ou communistes et l'intimidation brutale de ses membres par son chef de groupe Christian Jacob resteront dans nos mémoires comme emblématiques de la dérive vers un régime post-démocratique ».

Et maintenant ?

Pour autant, beaucoup tentent désormais de focaliser leur attention sur les dernières lueurs d’espoirs, comme les possibles questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) que pourront éventuellement soulever les justiciables à l’égard de ce texte - mais pas avant que celui-ci soit entré en vigueur (le 1er janvier 2015 pour l’article 20 par exemple). Principalement, l’action se jouera donc au Parlement. Dans l’entourage du député Candelier, l’on nous confie que l’élu du Front de Gauche privilégiera les amendements, « plus simple, plus efficace ».

 

Comme elle nous l’avait annoncé hier, Laure de la Raudière a de son côté attaqué la reflexion d'une proposition de loi visant à réécrire l’article 20, afin de « le rendre lisible, précis, sans interprétation juridique trop large comme aujourd’hui ». La députée l’assure : « Maintenant on passe à l’étape suivante : on fait une proposition de loi et je vais voir combien il y aura de signature des députés UMP. C’est là où on verra les choses, si les députés PS vont bouger ! » L’élue se veut d’ailleurs optimiste : « Il faut continuer à travailler sur l’article 20. Toute la mobilisation qu’il y a eu autour de cet article servira, parce que ça a permis de faire de la pédagogie auprès de députés ».

 

Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net, l’a lui aussi promis : « Avec les autres associations de défense des droits et libertés qui se sont mobilisées contre l'article 20, nous allons mener campagne sans relâche contre la surveillance et ces violations de la séparation des pouvoirs. Nous demanderons une affirmation forte du rôle du judiciaire, du droit à la vie privée et des libertés individuelles dans les lois à venir et par toutes les voies de recours possibles ».

56

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

EELV et le Front de Gauche dénoncent l'attitude des députés UMP et UDI

Des signataires UMP-UDI ne voulaient pas entendre parler d'une alliance

« C’est aussi la faute des Verts »

Et maintenant ?

Commentaires (56)


Le 20/12/2013 à 13h 38

<img data-src=" />


Le 20/12/2013 à 13h 53



Pourquoi la saisine du Conseil constitutionnel sur la LPM a capoté ?



Mais c’est tout simple, ce sont des traitres qui ont abandonné la défense de l’intérêt générale pour celui, plus lucratif, des intérêts particuliers. Et depuis bien longtemps.



La question qui se pose est la suivante : que fait-on aux traitres ?


Le 20/12/2013 à 13h 55

La tête a Toto !



<img data-src=" />



La cours de récréation est terminée !



<img data-src=" />


Le 20/12/2013 à 14h 03

Ils sont pathétiques. Infoutus de passer outre leurs égos et leurs querelles de clocher pour défendre les valeurs de la France et le bien de ses habitants. Une belle bande de bons à rien, souvent corrompus jusqu’à l’os.



Mais sachez-le, messieurs et mesdames les députés : même en mettant la tête dans le sable, en refusant la prise en compte du vote blanc ou en mettant chaque mouton de poussière sous le tapis pour préserver jusqu’au bout vos avantages, votre pouvoir et votre train de vie, vous ne ferez que retarder l’explosion d’une société à bout.



Un équilibre est possible entre la liberté d’entreprendre et le respect de l’ouvrier, entre le pouvoir de l’État et la bonne tenue des comptes publics, entre l’indépendance de la justice et la surveillance des abus… Mais votre aveuglement et votre cupidité affaiblissent chaque jour toute possibilité de solution raisonnable. Et dans quelques année il sera trop tard.


Le 20/12/2013 à 14h 03



Pourquoi la saisine du Conseil constitutionnel sur la LPM a capoté



Parce-qu’ils ont bien reçu le gros chèque… comme d’habitude <img data-src=" />


Le 20/12/2013 à 14h 17







vince120 a écrit :



<img data-src=" />Paroles, Paroles, Paroles…





peut etre, mais force est de consater que de plus en plus de personnes cmmencent serieusement a en avoir plein les bottes de ces tetes de noeuds, alors certes peut etre pas “physiquement” mettre leurs tetes sur des piques, mais croit moi, a ce rythme, ca ne vas pas durer leur cirque, le theatre de guignol, ca vas un moment……



Le 20/12/2013 à 14h 21

Tssss c’est qu’une bande de charlots, de vendus et aussi d’hypocrites qui font croirent qu’ils tentent un truc dans l’interret général mais vont pas au bout des choses.


Le 20/12/2013 à 14h 43







matroska a écrit :



La tête a Ayrault !



<img data-src=" />



La cours de récréation est terminée !



<img data-src=" />





<img data-src=" />



ça parait plus crédible là



Le 20/12/2013 à 14h 48







feuille_de_lune a écrit :



<img data-src=" />



ça parait plus crédible là







J’ai pas osé la faire ! On sait jamais si un hélicoptère de l’Armée Intersidérale Galactique arrive chez moi juste pour ce commentaire…



Et pourtant…



<img data-src=" />



<img data-src=" />



hellmut Abonné
Le 20/12/2013 à 15h 00







okeN a écrit :



Parce-qu’ils ont bien reçu le gros chèque… comme d’habitude <img data-src=" />





tu sais, le coup du chèque est souvent loin d’être l’explication la plus simple et la plus évidente.

en l’occurrence, même pas besoin de chèque pour ne pas réussir à s’entendre.

comme je le disais dans la news précédente sur le sujet (l’annonce des promesses de signatures coté UMP/UDI), ça aurait été “très marrant” de voir l’UMP cosigner une saisine avec les Verts.

Visiblement ils arrivent à se retrouver avec les cocos au Senat pour faire capoter des projets de lois gouvernementaux, mais pas avec les verts sur une saisine du CC???

Ah oui mais les verts sont anti-militaristes, et c’est une loi militaire, pas touche.



une chose est sûre: certains députés UMP (non nommés évidemment, faudrait pas que) étaient prêts à signer, mais préféraient quand même que la loi passe telle quelle plutôt que de cosigner avec les écolos.

quelle force de convictions! on se demande ce qui pouvait bien les amener à vouloir signer, à ce moment là…



Le 20/12/2013 à 15h 01



Ce ne sont pas les dictateurs qui prennent les droits du peuple, c’est le peuple qui les abandonne.





Merci de me redire de qui est cette citation vue ces derniers jours.



En revanche celle-ci est de Benjamin Franklin





Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l’une, ni l’autre, et finit par perdre les deux.


OlivierJ Abonné
Le 20/12/2013 à 15h 25

Merci PCI pour l’analyse et les explications.

Ça a été la fête aux commentaires débiles, heureusement certains ont été effacés, merci PCI (bis).









Brodie a écrit :



Mais c’est tout simple, ce sont des traitres qui ont abandonné la défense de l’intérêt générale pour celui, plus lucratif, des intérêts particuliers. Et depuis bien longtemps.





<img data-src=" />

Ah, et quel intérêt particulier est défendu dans l’article 20, celui qui pose problème ?







KGabou a écrit :



Ils sont pathétiques. Infoutus de passer outre leurs égos et leurs querelles de clocher pour défendre les valeurs de la France et le bien de ses habitants. Une belle bande de bons à rien, souvent corrompus jusqu’à l’os.





<img data-src=" />

C’est vraiment du total WTF ton commentaire, et je n’ai pas tout cité.



Le 20/12/2013 à 15h 29







OlivierJ a écrit :



Merci PCI pour l’analyse et les explications.

<img data-src=" />

C’est vraiment du total WTF ton commentaire, et je n’ai pas tout cité.





Et sinon tu peux être plus précis ?



Le 20/12/2013 à 15h 47

C’est vraiment hallucinant de laisser passer cette loi juste parce que l’UMP ne veut pas s’associer aux verts, on croit rêver! <img data-src=" />



On dirait des querelles de gamin “ah non si il viens dans mon équipe moi je joue plus, na!”



honteux !! <img data-src=" />


jpaul Abonné
Le 20/12/2013 à 15h 52
Le 20/12/2013 à 17h 09

Ça a capoté et pourtant il n’y avait besoin que de 10%…



Alors comment ces partis politiques veulent nous faire croire à des changements dans la constitution européenne pour une “autre Europe” alors qu’il y a besoin d’unanimité entre des partis et des pays différents ?!?!?


Le 20/12/2013 à 17h 40







BeaverFever a écrit :



C’est vraiment hallucinant de laisser passer cette loi juste parce que l’UMP ne veut pas s’associer aux verts, on croit rêver! <img data-src=" />



On dirait des querelles de gamin “ah non si il viens dans mon équipe moi je joue plus, na!”



honteux !! <img data-src=" />







« Mangez des pommes ! »



<img data-src=" />



Le 20/12/2013 à 17h 52

Environ 250 députés dans l ‘opposition et pas foutu de récolter 60 signatures



Lamentable.


Goldoark Abonné
Le 20/12/2013 à 18h 07







danyel76 a écrit :



Environ 250 députés dans l ‘opposition et pas foutu de récolter 60 signatures



Lamentable.







C’est clair, ça démontre que l’UMP est comme le PS : une relique bonne à foutre à la poubelle.



Bordel, je sais pas pour qui je vais voter en 2017, mais ça va être FN vu comme c’est parti. enfin ça dépend du mec qu’ils proposeront, mais PS, aux chiottes définitivement.



En tout cas, aux municipales, ils vont y avoir droit.



dam1605 Abonné
Le 20/12/2013 à 18h 31

On aura le droit à un article plus strict, mais ça cassera pas 3 pattes à un canard…



Il pourraient limiter l’application à des trucs vraiment craignos, genre soupçon d’attentat imminent, mais je sûr qu’on est restera à l’éventail monstrueux: terrorisme, criminalité, délinquance… Ou mettre au moins un juge dans la boucle.


Le 20/12/2013 à 18h 40



Moi je dis que c’est aussi la faute des Verts parce que j’avais proposé qu’on prenne 4 ou 5 signatures des Verts et 4 ou 5 signatures du Front de Gauche et on y arrivait. Et là c’était possible !



Peut-etre que, en politique, 48+17 ne font pas 65. (A cause de certains abrutis qui prefereraient retirer leur signature que la voir aposee a cote de celle des “Verts” ou des “Rouges”. Supposons.)

Mais 48 + 5 + 5, ca ne fait pas 60 non plus, en politique comme en maths.


Le 20/12/2013 à 18h 49

Les députés ont dit:



En clair, on s’est bien foutu de votre gueule, de toute façon, nous, on leur cause plus dans la cours de récré depuis qu’on a cafté à la maitresse.

En bref, on est qu’une bande de sales gamins même pas foutu de faire à peu près correctement une partie du boulot pour lequel le contribuable nous rétribue grassement <img data-src=" />





Enfin, merci beaucoup mesdames messieurs les élues d’avoir confirmé à la lettre ce qui se disait en commentaire sur PCI ces derniers jours <img data-src=" />


ForceRouge Abonné
Le 20/12/2013 à 19h 25

Pour qu’il y ai changement, il faut une cassure net. Je pense malheureusement que seul le FN permettra cette cassure pour repartir sur de bonne base.


Le 20/12/2013 à 20h 29







Alesk a écrit :



Pour qu’il y ai changement, il faut une cassure net. Je pense malheureusement que seul le FN permettra cette cassure pour repartir sur de bonne base.





Que nenni, ils se serviront de ces lois avec délectation ! Ils sont aussi capitalistes que les autres. Les discours, c’est bien mais les faits, c’est autre chose (toujours se fier aux faits et non à la parole). Murène Lapine élue au parlement européen qui prends la thune, mais n’y va jamais (enfin 1 ou 2 fois en 4 ans, aucun amendement déposé)…



Le changement, si il y aura, ne se fera que par le peuple, et non par les urnes…



Pour en revenir à la news, ça a capoté parce qu’ils l’ont bien voulu et ne voulait pas de cette saisine. Tout ça, c’est de la communication. Quand ils reviendront au pouvoir, ils s’en délecteront aussi…

Pourquoi ne pas donner de noms de défenseurs de la liberté ? Parce qu’il n’y en a pas tout simplement.



Le 20/12/2013 à 21h 28

Haute trahison ! Tous en taule !


Le 20/12/2013 à 21h 59

Pathétique. Et on les paye pour ça.


ForceRouge Abonné
Le 20/12/2013 à 23h 23







kinos a écrit :



Que nenni, ils se serviront de ces lois avec délectation ! Ils sont aussi capitalistes que les autres. Les discours, c’est bien mais les faits, c’est autre chose (toujours se fier aux faits et non à la parole). Murène Lapine élue au parlement européen qui prends la thune, mais n’y va jamais (enfin 1 ou 2 fois en 4 ans, aucun amendement déposé)…



Le changement, si il y aura, ne se fera que par le peuple, et non par les urnes…



Pour en revenir à la news, ça a capoté parce qu’ils l’ont bien voulu et ne voulait pas de cette saisine. Tout ça, c’est de la communication. Quand ils reviendront au pouvoir, ils s’en délecteront aussi…

Pourquoi ne pas donner de noms de défenseurs de la liberté ? Parce qu’il n’y en a pas tout simplement.







En faite, tant qu’on restera sur des parties médian (ump, ps, modem, …), les politiques se contenteront de continuer de jouer sur le fil du rasoir quand, d’un coté on donne une sucette au mouton, et de l’autre on le tond. Ces parties ne vivent (s’auto-entretiennent) que par le maintien des lobbying et du copinage. Quand on voit ces gamins jouer avec notre pognon* et chier sur les libertés fondamentale… c’est juste à gerber.



*pognon = au moins 10000 € en 2013 (impôts + taxes + tva, …)



Pour que ça change, il faut une vrai prise de conscience, un vrai ras le bol. Aujourd’hui, 99% des concitoyens s’en foute, ou sont blasés. Pour arriver au niveau critique, il faudra forcement passe par un extrême, que ce soit la gauche ou la droite, peu importe. Je dirais que ça tombe bien, car en ce moment, c’est le FN qui a le vent en poupe, donc voter FN.



Le 20/12/2013 à 23h 33







Alesk a écrit :



… donc voter FN.





Plutôt crever <img data-src=" />



Le 21/12/2013 à 01h 08







neo2006pf a écrit :



Haute trahison !





Il y a encore plus de traitrise à venir, avec ce type de politicien









neo2006pf a écrit :



Tous en taule !





Je préféré la méthode écologique avec beaucoup de bois, un peu de fer, un panier en osier et de la paille pour absorber le sang quand la tête tombe…



Le 21/12/2013 à 06h 28







dieudivin a écrit :



Les députés ont dit:





Enfin, merci beaucoup mesdames messieurs les élues d’avoir confirmé à la lettre ce qui se disait en commentaire sur PCI ces derniers jours <img data-src=" />





2014 municipales et européennes



Le 21/12/2013 à 06h 29







BeaverFever a écrit :



C’est vraiment hallucinant de laisser passer cette loi juste parce que l’UMP ne veut pas s’associer aux verts, on croit rêver! <img data-src=" />



On dirait des querelles de gamin “ah non si il viens dans mon équipe moi je joue plus, na!”



honteux !! <img data-src=" />





et ce sont ces gamins qui tiennent les rênes du pays



Le 21/12/2013 à 06h 31







neo2006pf a écrit :



Haute trahison ! Tous en taule !





et demain on les relâche et ils recommencent de plus belle



Le 21/12/2013 à 06h 57







popolski a écrit :



et demain on les relâche et ils recommencent de plus belle





C’est bien pour ça qu’ils sont contre la peine de mort et qu’ils effacent la notion de “traitrise contre le pays” qui était inscrit dans la constitution…



Le 21/12/2013 à 07h 41







Brodie a écrit :



Mais c’est tout simple, ce sont des traitres qui ont abandonné la défense de l’intérêt générale pour celui, plus lucratif, des intérêts particuliers. Et depuis bien longtemps.



La question qui se pose est la suivante : que fait-on aux traitres ?





<img data-src=" />



Le 21/12/2013 à 08h 34

<img data-src=" /> LA DICTATURE C’EST MAINTENANT !


Le 21/12/2013 à 08h 42

“Mais c’est tout simple, ce sont des traitres qui ont abandonné la défense de l’intérêt générale pour celui, plus lucratif, des intérêts particuliers. Et depuis bien longtemps.



La question qui se pose est la suivante : que fait-on aux traitres ?”



Réclusion criminelle à perpétuité. La vrai perpétuité, hein. Pas la perpétuité light de maintenant qui permet de sortir de taule au bout de 20 piges.


Le 21/12/2013 à 09h 05







Alesk a écrit :



En faite, tant qu’on restera sur des parties médian (ump, ps, modem, …), les politiques se contenteront de continuer de jouer sur le fil du rasoir quand, d’un coté on donne une sucette au mouton, et de l’autre on le tond. Ces parties ne vivent (s’auto-entretiennent) que par le maintien des lobbying et du copinage. Quand on voit ces gamins jouer avec notre pognon* et chier sur les libertés fondamentale… c’est juste à gerber.



*pognon = au moins 10000 € en 2013 (impôts + taxes + tva, …)



Pour que ça change, il faut une vrai prise de conscience, un vrai ras le bol. Aujourd’hui, 99% des concitoyens s’en foute, ou sont blasés. Pour arriver au niveau critique, il faudra forcement passe par un extrême, que ce soit la gauche ou la droite, peu importe. Je dirais que ça tombe bien, car en ce moment, c’est le FN qui a le vent en poupe, donc voter FN.







C’est sûr, qu’avec au moins un compte en Suisse la famille lepen est contre le système <img data-src=" />

Élue, elle fait comme les autres c’est à dire profite de l’argent et ne fait rien et . C’est sûr, avec elle il va y avoir du changement…



Et puis, les concours de photos de salut nazi ou arborant des tatouages de croix gammées ( et , très peu pour moi…Peut être qu’ils instaureront aussi en France le bal des nostalgiques du IIIème reich (où .

C’est sûr que de ce coté là, il y aura vraiment du changement <img data-src=" />



hansi Abonné
Le 21/12/2013 à 10h 42

Je ne suis pas d’accord avec l’analyse de votre article : je pense que les vraies raisons de cette nouvelle trahison sont beaucoup plus profondes que de simples bagarres de clocher.



Il y a toujours eu en Europe une puissance étrangère qui oeuvre très clairement dans le but de prendre le contrôle total de nos vies, pas juste de notre armée. Et ses complices sont déjà allés bien trop loin pour oser un retour en arrière.



En tant de guerre, ces gens seraient fusillés manu militari pour collaboration avec l’ennemi, même si ici, gardons raison, le terme se rapporte plus à une guerre économique qu’à un conflit armé pur et dur.



Il n’en reste pas moins que la gravité répétée de ces actes de trahison en disent très long sur la soit disant indépendance économique et stratégique vendue sous Maastricht aux Européens.



Si ‘lEurope n’est donc pas capable de défendre les intérêts réels de ses citoyens, alors elle ne sert à rien, et il vaut mieux clairement arrêter les frais. On peut se nourrir d’espoir un moment, mais pas indéfiniment.


Le 21/12/2013 à 11h 04







hansi a écrit :



Si ‘lEurope n’est donc pas capable de défendre les intérêts réels de ses citoyens, alors elle ne sert à rien, et il vaut mieux clairement arrêter les frais. On peut se nourrir d’espoir un moment, mais pas indéfiniment.





Les décisions prises par l’Europe le sont par des “hauts fonctionnaires” non élus. Elle ne défends QUE les intérêts financiers et jamais ceux des citoyens. Par exemple, les négociations sur le traité commercial avec les USA sont secrètes et même nos députés n’y ont pas accès. Par contre, les multinationales, si.

La majorité des gens ne veulent pas de cette Europe là, mais une autre Europe, plus sociale.



Le problème, c’est que les citoyens n’ont aucun pouvoir légal pour pouvoir renverser la vapeur, la majorité des français ont voté contre le dernier traité européen (cf le référendum de 2005), passé en force par la chambre de députation sous sarkozy et sous hollande.



Le 21/12/2013 à 11h 53

Comportement des forces de l’ordre pour de simples autocollants et sous un gouvernement socialiste



Imaginons le zèle qu’auraient ces forces de l’ordre avec un gouvernement “bruit de bottes et des lois bien liberticides…


ForceRouge Abonné
Le 21/12/2013 à 11h 58







kinos a écrit :



C’est sûr, qu’avec au moins un compte en Suisse la famille lepen est contre le système <img data-src=" />

Élue, elle fait comme les autres c’est à dire profite de l’argent et ne fait rien et . C’est sûr, avec elle il va y avoir du changement…



Et puis, les concours de photos de salut nazi ou arborant des tatouages de croix gammées ( et , très peu pour moi…Peut être qu’ils instaureront aussi en France le bal des nostalgiques du IIIème reich (où .

C’est sûr que de ce coté là, il y aura vraiment du changement <img data-src=" />







Merci pour ta réponse avec les liens attachés.



Quand je dis “votez FN”, je ne parle de défendre les idées du FN (j’approuve 10% de leur idéos). Ce que je cherche avant tout, c’est qu’un extrême passe, qui ne tiendra pas longtemps (guillotine, tout ca…) et repartir sur de bonnes base.



Le 21/12/2013 à 12h 21







Alesk a écrit :



Merci pour ta réponse avec les liens attachés.



Quand je dis “votez FN”, je ne parle de défendre les idées du FN (j’approuve 10% de leur idéos). Ce que je cherche avant tout, c’est qu’un extrême passe, qui ne tiendra pas longtemps (guillotine, tout ca…) et repartir sur de bonnes base.





Leurs idéaux affichés ne sont pas la réalité de ce qu’ils pensent vraiment. Comme je dis souvent, ils faut uniquement regarder les faits concrets et non les discours. Comme le PS qui s’affiche de gôche mais qui est dans la parfaite continuité politique de l’ump. Ou mélenchon qui braille mais qui ne fait pas plus que lepen au parlement européen (c’est à dire rien) tout en touchant son salaire. Ou comme l’ump qui disent vouloir arrêter les 35h, alors qu’en 10 ans de pouvoir ils n’ont même pas essayé de le faire, etc, etc, etc…



On ne juge pas quelqu’un sur ses paroles, mais sur ses actions. Et force est de constater que le fn est très loin des idéaux affichés: pourquoi Lepen ne déclare t’il pas son compte en Suisse et se régularise t’il pas avec le fisc, si il est vraiment contre ??? Bah non, ils font comme cahuzac, halliday, la famille mulliez, darty, depardieu, les tennismans français suisses,etc…ils profitent du système. Et ils ne sont pas prêts de le changer si ils arriveraient au pouvoir, ils en profiterais encore plus. Les faits, seulement les faits.









Alesk a écrit :



Merci pour ta réponse avec les liens attachés.



Quand je dis “votez FN”, je ne parle de défendre les idées du FN (j’approuve 10% de leur idéos). Ce que je cherche avant tout, c’est qu’un extrême passe, qui ne tiendra pas longtemps (guillotine, tout ca…) et repartir sur de bonnes base.





même avec cet objectif, ce n’est définitivement pas possible pour moi.



Et surtout, exacerber voire créer des oppositions entre des catégories de personnes réelles ou supposées n’est peut-être pas le meilleur moyen pour repartir sur de bonnes bases.



Quiproquo Abonné
Le 21/12/2013 à 14h 46

Il ne faut pas se leurrer, il n’y aura pas de révolution pour si peu, ni dans la rue ni dans les urnes. La grande majorité de la population se fout pas mal de ses droits constitutionnels, tant qu’il y a à manger dans le frigo, et des colifichets dans les rayons des magasins. Il n’y a pas une once de conscience politique, une méconnaissance totale des institutions, de l’histoire récente tant nationale que mondiale, des principes économiques de base, bref aucun moyen de se faire une vraie opinion politique fondée sur autre chose que de la doctrine.



Il n’y a pas de démocratie sans éducation politique, et sans démocratie les droits constitutionnels ne servent pas à grand chose. Il est par ailleurs intéressant que le conseil constitutionnel soit une institution peu démocratique dans son recrutement.








Quiproquo a écrit :



Il ne faut pas se leurrer, il n’y aura pas de révolution pour si peu, ni dans la rue ni dans les urnes…





Ce serait quoi pour toi, une révolution dans les urnes ?



Quiproquo Abonné
Le 21/12/2013 à 16h 06







_fefe_ a écrit :



Ce serait quoi pour toi, une révolution dans les urnes ?





Dans le contexte, ça veux dire que ça ne suffira pas à faire trembler ni le PS ni l’UMP, qui continueront le jeu des chaises musicales pendant encore “un certain temps”. C’était une tournure de phrase, dans l’absolu la révolution ne se fait pas par le vote dans un système comme le notre, où tout est fait pour pérenniser un bipartisme de façade.



Le 21/12/2013 à 19h 48







_fefe_ a écrit :



Ce serait quoi pour toi, une révolution dans les urnes ?





Remplacer le PS par l’UMP.<img data-src=" />



Le 22/12/2013 à 00h 03

L’intérêt de tous négligé pour la mésentente de quelques uns, c’est ce que l’on peut appeler la limite de l’intérêt que porte les Députés aux citoyens.


Le 22/12/2013 à 03h 07







Alesk a écrit :



Pour qu’il y ai changement, il faut une cassure net. Je pense malheureusement que seul le FN permettra cette cassure pour repartir sur de bonne base.





“cassure“ dans la continuité, ne te fais pas avoir.







Bug a écrit :



Plutôt crever <img data-src=" />





Quand même pas jusqu’à creuver, mais j’approuve à fond l’idée de base.





kinos a écrit :



C’est sûr que de ce coté là, il y aura vraiment du changement <img data-src=" />





<img data-src=" /> AMHA le FN c’est du fake, un outil utile au bon fonctionnement du merdier. Phrases choc (avec contradictions fréquentes en plus), mais pas grand chose derrière.







Quiproquo a écrit :



Il n’y a pas de démocratie sans éducation politique, et sans démocratie les droits constitutionnels ne servent pas à grand chose. Il est par ailleurs intéressant que le conseil constitutionnel soit une institution peu démocratique dans son recrutement.





<img data-src=" />







Deep_INpact a écrit :



Imaginons le zèle qu’auraient ces forces de l’ordre avec un gouvernement “bruit de bottes et des lois bien liberticides…







Il u a une augmentation du nombre de suicides et dépressions chez les keufs.

Il ne faut pas croire qu’ils vivent bien la situation…

Bien sûr qu’il y a des gros cons dans le lot, mais le keuf de base, c’est ton voisin, il est comme toi à la différence qu’il est bien plus exposé à la misère et la violence.



Le 22/12/2013 à 04h 08







lateo a écrit :



…Il y a une augmentation du nombre de suicides et dépressions chez les keufs.

Il ne faut pas croire qu’ils vivent bien la situation…

Bien sûr qu’il y a des gros cons dans le lot, mais le keuf de base, c’est ton voisin, il est comme toi à la différence qu’il est bien plus exposé à la misère et la violence.





Le problème, comme pour les autres citoyens, c’est qu’ils font le jeu du système avec la grande majorité qui est passive, une minorité qui se suicide (inutile) et une minorité qui joue aux “bourrins” avec des manifestants pacifiques.



Nul n’est censé ignorer la loi, encore moins les forces de l’ordre

Là il y avait un avocat pour faire libérer les citoyens portant simplement un t-shirt.

Mais dans tous les autres cas, comme par exemple en 2011 d’autres citoyens avec un simple t-shirt “françafric”, sans avocat, ils ont étés embarqués dans le bus des forces de l’ordre.



Le stress n’excuse pas tout !

Il faut qu’ils choisissent leur camp, qui est normalement de défendre le peuple qui paie leur salaires par des impôts et taxes en constante augmentation.

Ce ne sont pas des petits robots ou des milices privées, un coup pour Sarkozy, un coup pour Hollande.

Je me doute bien qu’ils n’ont pas un niveau élevé, mais si en faisant ce métier pendant plusieurs années, ils ne s’intéressent pas à savoir si les ordres qu’ils reçoivent sont illicites/anti-démocratiques, alors qu’ils ne s’étonnent pas du stress qu’ils accumulent…