SFR : Bouygues pourrait améliorer son offre et croquer 100 % de l'opérateur

SFR : Bouygues pourrait améliorer son offre et croquer 100 % de l’opérateur

Un coup de pression supplémentaire sur Altice

Avatar de l'auteur
Nil Sanyas

Publié dans

Économie

26/03/2014
70

SFR : Bouygues pourrait améliorer son offre et croquer 100 % de l'opérateur

Alors que nous pensions en avoir terminé avec les enchères entourant SFR, voilà que l'agence Reuters, confirmée par nos confrères de La Tribune, annonce que Bouygues cherche des investisseurs supplémentaires afin d'améliorer son offre. L'objectif est simple : convaincre coûte que coûte Vivendi de lui céder SFR.

Martin Bouygues fera tout pour croquer SFR

Faciliter la vie de Vivendi et lui rapporter plus de cash

La volonté du groupe Bouygues est décidément bien grande. Tout comme ses alliés par ailleurs. Fort de soutiens de poids, que ce soit du côté du gouvernement ou même de ses concurrents, l'opérateur ne lâche pas le morceau et compte donc mettre un peu plus encore la pression sur l'offre d'Altice en améliorant la sienne. Aux dernières nouvelles, Bouygues a proposé 13,15 milliards d'euros de cash à Vivendi, soit 1,4 milliard de plus que Numericable. La participation du nouvel ensemble laissée à la maison-mère de SFR est toutefois tombée à 21,5 %.

 

Mais comment la filiale télécom du groupe de BTP compte-elle passer la vitesse supérieure ? Le but est clair : faciliter un point crucial pour Vivendi, à savoir son désengagement rapide de SFR. Le propriétaire d'Universal Music et de Canal+ n'a en effet jamais caché qu'il voulait céder l'intégralité de l'opérateur au carré rouge, et non détenir une part du nouvel ensemble. Que ce soit Altice ou Bouygues, chacun a systématiquement précisé que Vivendi pourrait aisément se retirer dès lors que la fusion sera introduite en bourse, ce qui avantage logiquement Numericable en termes de temps, l'offre posant moins de difficultés vis-à-vis des autorités de régulation.

 

Bouygues, en offrant plus de cash, a répondu à l'un des besoins de Vivendi. En scellant un accord historique avec Free Mobile, l'opérateur a aussi envoyé un message fort quant à la possibilité que la fusion soit refusée. Reste que même avec une somme en cash inférieure, l'offre d'Altice/Numericable risque toujours d'être plus avantageuse aux yeux de Vivendi, pour une simple question pratique et de temps.

 

Selon l'une des sources de Reuters, « nous voulons faire en sorte que cela devienne très compliqué pour eux (Vivendi, ndlr) de décliner notre proposition ». Concrètement, la tactique mise en place est désormais « d'envoyer un dossier à un large spectre d'acteurs, de banques, d'assureurs et de sociétés de capital-investissements », en somme, Bouygues est « à la recherche de davantage d'investisseurs pour améliorer encore la partie en numéraire et offrir à Vivendi une sortie rapide ».

Racheter non pas une partie de SFR, mais son intégralité

Si l'on comprend bien cette logique, cela signifie donc que le groupe Bouygues serait prêt à offrir encore plus d'argent (15 milliards de cash par exemple), ceci en échange d'une participation plus faible de Vivendi dans le nouvel ensemble. Le but ultime serait idéalement de racheter l'intégralité de SFR, ce qui aurait à la fois pour avantage de rapporter encore plus de cash à Vivendi tout en le délestant d'un scénario plus aléatoire (et potentiellement long) quant à l'entrée en bourse du nouvel ensemble et des ventes de ses parts à ce moment-là. Mais pour atteindre cet objectif, la somme à allonger par Bouygues devra être particulièrement élevée, entre 17 et 18 milliards d'euros selon l'appétit de Vivendi et la contre-offre d'Altice.

 

Un tel scénario est-il possible ? En trouvant des alliés comme la Caisse des Dépôts et Consignations, ainsi que la famille Pinault, et JCDecaux Holding, Bouygues a déjà montré qu'il pouvait réunir des poids lourds. Si de nouveaux partenaires venaient à arriver, ou si les actuels alliés pouvaient encore ouvrir un peu plus leur portefeuille, racheter l'intégralité de SFR ou sa quasi-intégralité deviendrait alors possible.

 

Officiellement, Vivendi reste en négociations exclusives avec Altice jusqu'au vendredi 4 avril et ne doit donc pas prendre en compte les offres actuelles et futures de Bouygues. Mais dès lors que l'ex-propriétaire d'Activision-Blizzard s'est laissé une porte de sortie en indiquant qu'il décidera s'il opte pour l'offre d'Altice passé le 4 avril, tous les scénarios restent possibles. Bouygues a toujours ses chances, et offrir par exemple 16 milliards de cash avec une participation minime laissée à Vivendi, pourrait bien convaincre ce dernier.

 

Selon les dernières rumeurs, Altice ne compte pas modifier son offre et espère même boucler l'accord dès cette semaine, soit avant la fin de la période de négociations exclusives avec Vivendi, ce qui damerait le pion à Bouygues. Mais au regard de l'agressivité de ce dernier, Vivendi a-t-il intérêt à s'accorder si rapidement avec l'actionnaire de Numericable ? 

70

Écrit par Nil Sanyas

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Faciliter la vie de Vivendi et lui rapporter plus de cash

Racheter non pas une partie de SFR, mais son intégralité

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (70)


EMegamanu Abonné
Le 26/03/2014 à 16h 52

Eh ben on ne peut pas dire qu’il manque de motivation le Martin…


Le 26/03/2014 à 16h 53

Dallas, ton univers impitoyyaaaaable…


Le 26/03/2014 à 16h 54







Ohmydog a écrit :



Dallas, ton univers impitoyyaaaaable…







C’est trop ça. Le feuilleton 2014



Le 26/03/2014 à 16h 56

Le clip de l’été sera bien froid à côté de ce qui se passe en ce moment <img data-src=" />



J’en parlais hier justement, que Bouygues pourrait essayer de chopper le morcif de viande rouge dans son intégralité <img data-src=" />


Le 26/03/2014 à 16h 56

Merde on est pas encore vendredi !



Pop-coooorn ! <img data-src=" />



Ca ce complique pour Altice la.

Mais bon faut que Bouygue trouve les partenaires.



Déjà qu’ils rentabilisent pas leur branche télécom…


Le 26/03/2014 à 16h 56

La solution est pourtant simple : Bouygues devrait racheter Altice !


Le 26/03/2014 à 16h 56

Qui fournit les pop corn <img data-src=" />


Le 26/03/2014 à 16h 57







sum0 a écrit :



Qui fournit les pop corn <img data-src=" />







A ce niveau la… Fait faire caisse commune ! <img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 16h 58

C’est de la folie…


Mr.Nox Abonné
Le 26/03/2014 à 16h 58

Ce serait assez drôle que Vivendi vende malgré tout a Altice.


Le 26/03/2014 à 17h 03

Il est allé voir le président chinois dans les coulisses, s’est mis à genou, à joint les mains…. Hop 2 milliards de plus !


Le 26/03/2014 à 17h 25







A-snowboard a écrit :



Merde on est pas encore vendredi !



Pop-coooorn ! <img data-src=" />



Ca ce complique pour Altice la.

Mais bon faut que Bouygue trouve les partenaires.



Déjà qu’ils rentabilisent pas leur branche télécom…





D’autant que les négociations exclusive sont molles pas de sanctions financiers si l’un des deux partie quitte la table des négociations



Le 26/03/2014 à 17h 30

La stratégie de Bouygues est logique : ce qui est ultra-rentable c’est le réseau fixe et non le mobile qui nécessite un investissement constant :




  • Orange a une énorme base client fixe et mobile =&gt; ils sont très costaud

  • SFR : bonne base fixe et mobile mais mal géré

  • Bouygues bonne base mobile mais faible en fixe et en plus pas en réseau propre

  • Free : bonne base fixe et mobile faible mais financé par le fixe…..



    Donc la logique veut que pour s’en sortir Bouygues obtienne instantanément une bonne base fixe en réseau propre.



    Ils mettent les couilles sur la table comme on dit, mais c’est ça où ils crèvent.


Le 26/03/2014 à 17h 32

Je sais pas pourquoi mais malgré les contre offres, je vois toujours vivendi vendre sfr à NC rien que pour emmerder Martin. <img data-src=" />







Le 26/03/2014 à 17h 33







monpci a écrit :



D’autant que les négociations exclusive sont molles pas de sanctions financiers si l’un des deux partie quitte la table des négociations







En même temps négociation exclusive pour trois semaine. Donc si l’on est pas d’accord on attend et c’est bon.



Le 26/03/2014 à 17h 36

“Copain Montebourg, tu pourrais pas demander au Trésor Public de nous prêter un peu d’argent ? <img data-src=" />”


Le 26/03/2014 à 17h 36







monpci a écrit :



D’autant que les négociations exclusive sont molles pas de sanctions financiers si l’un des deux partie quitte la table des négociations







Source ? Jamais entendu de tel.



Le 26/03/2014 à 17h 36

Ca prouve une chose : que BT est vraiment dans la merde car c’est leur unique moyen de grossir…



Imaginez un instant : que les romanichels, après avoir squatté les pelouses, finissent par racheter le château… Là, c’est une question de fierté, Martin joue tapis entre sa Bbox à 19e et le rachat de SFR. Parce qu’il n’a pas d’autre solution. C’est ca ou la mort à moyen terme.



Pendant ce temps là, Xavier le romanichel se frotte les mains…


Le 26/03/2014 à 17h 40

Personne à 15 milliards d’euros à me prêter ou m’avancer ?



Je lui rends dans quelques mois !



<img data-src=" />


Le 26/03/2014 à 17h 41







G33K-V2 a écrit :



Ca prouve une chose : que BT est vraiment dans la merde car c’est leur unique moyen de grossir…



Imaginez un instant : que les romanichels, après avoir squatté les pelouses, finissent par racheter le château… Là, c’est une question de fierté, Martin joue tapis entre sa Bbox à 19e et le rachat de SFR. Parce qu’il n’a pas d’autre solution. C’est ca ou la mort à moyen terme.



Pendant ce temps là, Xavier le romanichel se frotte les mains…







Ce qui est drôle c’est que racheter 20 millions de clients ce n’est pas l’assurance de le garder.



Donc Xavier se frotte encore plus les mains. Car il aura un réseau et des clients.



Le 26/03/2014 à 17h 43

Qui viens faire les courses pour les pop corn ? Le bol ça suffit plus.



<img data-src=" />


Le 26/03/2014 à 17h 44







PermaBananaed a écrit :



“Copain Montebourg, tu pourrais pas demander au Trésor Public de nous prêter un peu d’argent ? <img data-src=" />”







Est ce qu’il sera encore là, lundi midi <img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 17h 46







A-snowboard a écrit :



Qui viens faire les courses pour les pop corn ? Le bol ça suffit plus.



<img data-src=" />







A ce rythme c’est le camion toupie <img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 17h 46

Ouais, je pense aussi que Vivendi est bel et bien “bluffé” car ils ont magouillé comme des bêtes en faisant rentrer Bouygues dans l’arène (non, pas la reine bande de…) et qu’ils ne pensait pas un seul instant que Martin et Xavier se ferait des bisous pour faire une offre crédible…



J’dis ça je dis rien…<img data-src=" />


Le 26/03/2014 à 17h 47







knos a écrit :



Ce qui est drôle c’est que racheter 20 millions de clients ce n’est pas l’assurance de le garder.



Donc Xavier se frotte encore plus les mains. Car il aura un réseau et des clients.







Bah c’est clair, deux boites qui recrutent que dalle sur le fixe, quand elles fusionnent, c’est pas une garantie pour devenir plus puissant…



Va y avoir des cadavres dans le fabuleux mais impitoyable monde des opérateurs mobiles/FAI…



Le 26/03/2014 à 17h 48







illidanPowa a écrit :



La stratégie de Bouygues est logique : ce qui est ultra-rentable c’est le réseau fixe et non le mobile qui nécessite un investissement constant :




  • Orange a une énorme base client fixe et mobile =&gt; ils sont très costaud

  • SFR : bonne base fixe et mobile mais mal géré

  • Bouygues bonne base mobile mais faible en fixe et en plus pas en réseau propre

  • Free : bonne base fixe et mobile faible mais financé par le fixe…..



    Donc la logique veut que pour s’en sortir Bouygues obtienne instantanément une bonne base fixe en réseau propre.



    Ils mettent les couilles sur la table comme on dit, mais c’est ça où ils crèvent.





    plutôt d’accord, sauf sur le 4eme point qui semble contenir un “fixe” de trop et qui le rend incohérent.



Le 26/03/2014 à 17h 51







sum0 a écrit :



A ce rythme c’est le camion toupie <img data-src=" />







<img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 17h 53







WereWindle a écrit :



plutôt d’accord, sauf sur le 4eme point qui semble contenir un “fixe” de trop et qui le rend incohérent.





j’explicite : comme Free est rentable sur le fixe, il finance son mobile plus facilement, là où un Bouygues est obligé de taper dans ses comptes hors télécom, voir chez les banques pour déployer sa 4G.



En fait de tous les opérateurs, Bouygues est le moins solide car il n’a pas misé sur le réseau fixe….



Ami-Kuns Abonné
Le 26/03/2014 à 17h 57







sum0 a écrit :



A ce rythme c’est le camion toupie <img data-src=" />





Demande a Martin, il a du stock.



Le 26/03/2014 à 18h 06

[quote:4968147:PermaBananaed]“Copain Montebourg, tu pourrais pas demander au Trésor Public de nous prêter un peu d’argent ? <img data-src=" />”/quote]



Pourquoi la Caisse des Dépôts et des Consignations s’est-elle incrustée dans le sujet à ton avis ? <img data-src=" />


Le 26/03/2014 à 18h 17







pedromim a écrit :



Je sais pas pourquoi mais malgré les contre offres, je vois toujours vivendi vendre sfr à NC rien que pour emmerder Martin. <img data-src=" />





+1000



Le 26/03/2014 à 18h 29







pedromim a écrit :



Je sais pas pourquoi mais malgré les contre offres, je vois toujours vivendi vendre sfr à NC rien que pour emmerder Martin. <img data-src=" />







Dans une histoire de gros sous ils en ont rien à branler des états d’âmes. <img data-src=" />



La preuve Bouygues céderait son réseau à Free, pourtant on peut pas dire qu’ils s’entendent super bien ces deux.



Le 26/03/2014 à 18h 30

Allez Xavier, allonge le blé !


Le 26/03/2014 à 18h 39







A-snowboard a écrit :



La preuve Bouygues céderait son réseau à Free, pourtant on peut pas dire qu’ils s’entendent super bien ces deux.







C’est surtout pour que l’autorité de la concurrence approuve le rachat~



Le 26/03/2014 à 18h 42







Melchizedech_06 a écrit :



C’est surtout pour que l’autorité de la concurrence approuve le rachat~







C’est bien ce que je disais : c’est une histoire de gros sous ou les états d’âme (je fait quelque chose pour emmerder quelqu’un) n’ont rien à faire.



Le 26/03/2014 à 18h 42







illidanPowa a écrit :



j’explicite : comme Free est rentable sur le fixe, il finance son mobile plus facilement, là où un Bouygues est obligé de taper dans ses comptes hors télécom, voir chez les banques pour déployer sa 4G.



En fait de tous les opérateurs, Bouygues est le moins solide car il n’a pas misé sur le réseau fixe….





my bad j’ai tout simplement lu n’importe quoi (lapsus visuel, toussa) <img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 18h 48







LeJediGris a écrit :



Ouais, je pense aussi que Vivendi est bel et bien “bluffé” car ils ont magouillé comme des bêtes en faisant rentrer Bouygues dans l’arène (non, pas la reine bande de…) et qu’ils ne pensait pas un seul instant que Martin et Xavier se ferait des bisous pour faire une offre crédible…



J’dis ça je dis rien…<img data-src=" />







Ce qui est drôle, c’est que ça fait déjà 3 ans que Vivendi voulait se débarrasser de SFR et que personne ne s’est manifesté depuis.

Bouygues pouvait se permettre de l’acheter à l’époque mais il n’a pas bronché le petit doigt espérant que SFR baisse de beaucoup.



Maintenant que NC s’est montré intéressé et est en place de acquérir SFR, Bouygues s’est aperçu qu’ils ont attendu trop longtemps et qu’ils vont rater la mise.



Le pire dans tout ça, c’est qu’à force d’attendre que ça baisse, Bouygues va devoir banquer bien plus que ce qu’il aurait du s’il avait accepté l’offre il y a un an.



L’arroseur arrosé en somme.



Le 26/03/2014 à 18h 50

SFR c’est 10M de CA et presque 2M de bénef, pourquoi dire que c’est mal géré ?



ca rapport juste moins de thune qu’avant a cause des modifs du marché, mais on nous vend depuis l’arrivée de free un SFR tout faible … plus de 20m de clients mobiles et 5 M de fixe je trouve ca pas mal pour entreprise mal gérée :)


FREDOM1989 Abonné
Le 26/03/2014 à 19h 19

Il n’y a que moi qui se dit que SFR a essayé un coup de ppoker pour faire cracher Buygue tout ce qu’ils peuvent?



En tout avec un tel rachat, qui rêve encore à la non suppression de postes?


Le 26/03/2014 à 19h 31







js2082 a écrit :



Ce qui est drôle, c’est que ça fait déjà 3 ans que Vivendi voulait se débarrasser de SFR et que personne ne s’est manifesté depuis.

.







on a déja dit que free avait falli acheter SFR fin 2012

le dossier était bouclé mais retoqué par l’autorité de la concurrence



tu vivais sur une autre planète ?



Le 26/03/2014 à 19h 53

En d’autres termes, soit Bouygues Telecom peut racheter SFR, soit ils mourront dans les années à venir.


Le 26/03/2014 à 20h 01







Reznor26 a écrit :



En d’autres termes, soit Bouygues Telecom peut racheter SFR, soit ils mourront dans les années à venir.







Montebourg aurait-il raison ? Oh mais wait il est élu donc il a forcément raison <img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 20h 07







Ideal a écrit :



Montebourg aurait-il raison ? Oh mais wait il est élu donc il a forcément raison





Ouais, c’est l’élu qui gagne à la fin<img data-src=" /> <img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 20h 11







Poppu78 a écrit :



La solution est pourtant simple : Bouygues devrait racheter Altice !







Non car ils auront altice mais devront toujours acheter sfr et pareil s’ils veulent racheter altice après l’achat de sfr par altice, la valeur de ce dernier aura augmenté donc au final ce n’est pas une solution viable.



Le 26/03/2014 à 20h 20







LeJediGris a écrit :



Ouais, je pense aussi que Vivendi est bel et bien “bluffé” car ils ont magouillé comme des bêtes en faisant rentrer Bouygues dans l’arène (non, pas la reine bande de…) et qu’ils ne pensait pas un seul instant que Martin et Xavier se ferait des bisous pour faire une offre crédible…



J’dis ça je dis rien…<img data-src=" />







Est ce que ca ne serait pas l’inverse ? (mode théorie du complot)

Altice n’a jamais voulu prendre Numéricable mais à voulu faire cracher plus à Bouygues ?



Le 26/03/2014 à 20h 47

J’espère juste que Altice remportera la mise, pour qu’il reste toujours 4 opérateurs/réseaux sur le marché <img data-src=" />


Le 26/03/2014 à 21h 43







Charly32 a écrit :



J’espère juste que Altice remportera la mise, pour qu’il reste toujours 4 opérateurs/réseaux sur le marché <img data-src=" />







Je comprend pas ce fantasme de 4 opérateurs.



Ce n’est pas parce qu’il y a 2 3 4 5 … operateur que les prix monte ou baisse.



C’est qu’il y a un acteur dynamique. Alors c’est sur si cette acteur est seul il ne peut que monté les prix. Mais a partir du moment ou il cherche a grignoter le marché qui y est 2 ou 1000 opérateur je ne vois pas la différence. Alors certe une entente est plus simple si l’on est moins nombreux. Mais il peut y avoir entente a 4. Comme concurrence a 3 non?



Le 26/03/2014 à 21h 47







knos a écrit :



Je comprend pas ce fantasme de 4 opérateurs.



Ce n’est pas parce qu’il y a 2 3 4 5 … operateur que les prix monte ou baisse.



C’est qu’il y a un acteur dynamique. Alors c’est sur si cette acteur est seul il ne peut que monté les prix. Mais a partir du moment ou il cherche a grignoter le marché qui y est 2 ou 1000 opérateur je ne vois pas la différence. Alors certe une entente est plus simple si l’on est moins nombreux. Mais il peut y avoir entente a 4. Comme concurrence a 3 non?







Ça c’est vu sous l’angle du prix.



4 opérateur, c’est aussi plus de choix pour les clients :




  • Couverture selon le lieu de préférence

  • services associé au forfait (feu orange day par exemple)

  • service client

  • etc…



Le 26/03/2014 à 21h 56







A-snowboard a écrit :



Ça c’est vu sous l’angle du prix.



4 opérateur, c’est aussi plus de choix pour les clients :




  • Couverture selon le lieu de préférence

  • services associé au forfait (feu orange day par exemple)

  • service client

  • etc…







    Multiplication par 4 du coût de la couverture.



    Ok pour le choix sinon mais a part ça je ne vois pas l’intérêt (au pire il y a encore les mvno)



Le 26/03/2014 à 21h 57







knos a écrit :



Je comprend pas ce fantasme de 4 opérateurs.





Demande à Emmett Brown de te ramener dans les années 2000 pour te rafraichir la mémoire, tu comprendras mieux.



<img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 21h 59







Reznor26 a écrit :



Demande à Emmett Brown de te ramener dans les années 2000 pour te rafraichir la mémoire, tu comprendras mieux.



<img data-src=" />







Il y avait des ententes. Et comme je l’ai dis avant les ententes ça peu aussi ce faire a 4. Et il peu ne pas y en avoir a 3 également.



Le 26/03/2014 à 22h 00







knos a écrit :



Multiplication par 4 du coût de la couverture.



Ok pour le choix sinon mais a part ça je ne vois pas l’intérêt (au pire il y a encore les mvno)







Pour le coût de la couverture, ça ne change pas grand chose vu que c’est la couverture de l’opérateur.

Mais bon 3 ou 4 couvertures, c’est quand même débile. Faut mieux une seule couverture bien faite et tout le monde la loue.



Sinon pour les MVNO, ils ont pas de marge de manœuvre. Ils essayent de se démarquer, mais j’ai rarement trouvé plus avantageux qu’un forfait opérateur.



Le 26/03/2014 à 22h 04







A-snowboard a écrit :



Pour le coût de la couverture, ça ne change pas grand chose vu que c’est la couverture de l’opérateur.

Mais bon 3 ou 4 couvertures, c’est quand même débile. Faut mieux une seule couverture bien faite et tout le monde la loue.







C’est ce que je sous entendais.



3 opérateurs 3 réseaux

4 opérateurs 4 reseaux



Ce n’est pas trop utile.





Sinon pour les MVNO, ils ont pas de marge de manœuvre. Ils essayent de se démarquer, mais j’ai rarement trouvé plus avantageux qu’un forfait opérateur.





Avant free si <img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 22h 05







knos a écrit :



C’est ce que je sous entendais.



3 opérateurs 3 réseaux

4 opérateurs 4 reseaux



Ce n’est pas trop utile.







Avant free si <img data-src=" />







Ça c’était avant ! (ancien virgin mobile)



Le 26/03/2014 à 22h 07







knos a écrit :



Il y avait des ententes. Et comme je l’ai dis avant les ententes ça peu aussi ce faire a 4. Et il peu ne pas y en avoir a 3 également.





Ouais, mais comme souvent dit ici, l’une des solutions probable à tout ce bordel, ce serait de n’avoir aucune concurrence sur ce qui ne devrait pas en avoir (le réseau physique, dans une configuration qu’on pourrait imaginer public-privé au niveau des contributions), et de l’autre côté une concurrence open-bar sur les offres par-dessus (et là du coup ce serait pas 3 ou 4 de toute façon mais une multitude). En fait, en l’état on est dans une espèce d’entre-deux qui ne permet à aucun des aspects de s’épanouir sereinement. Quoi qu’on fasse il y aura toujours un vice originel foireux.



Le 26/03/2014 à 22h 07







A-snowboard a écrit :



Source ? Jamais entendu de tel.





Source BFM business

Je dois reconnaitre que habituellement j’aurai plutôt écrit “il semblerai que ….” je devait être dans un état second ….




Le 26/03/2014 à 22h 13







monpci a écrit :



Source BFM business

Je dois reconnaitre que habituellement j’aurai plutôt écrit “il semblerai que ….” je devait être dans un état second ….







No souci <img data-src=" />



Le 26/03/2014 à 22h 45







killer63 a écrit :



on a déja dit que free avait falli acheter SFR fin 2012

le dossier était bouclé mais retoqué par l’autorité de la concurrence



tu vivais sur une autre planète ?







Marrant mais cette info dont tu parles est complètement mytho, issue d’un chapeau magique comme seuls les “journalistes” possèdent.



Je trouve bien des articles préisant tes affirmations (iciet ici), mais bizarrement ces deux articles renvoient vers un article qui contredit les informations données.

Free lui même avait démenti ces informations. (ici).



Le seul article faisant état de cette négociation entre Free et SFR et du refus de l’Autorité de la Concurrence est cet “article exclusif” de BFM qui se contente d’affirmer sans apporter aucun élément tangible.

SFR, Free et même l’Autorité de la Concurrence (institution publique qui n’a aucun intérêt à cacher ce genre d’info) n’ont confirmé ces propos.



Bref, cette info relève plus de la masturbation intellectuelle de journaliste de BFM que d’une quelconque réalité économique sérieuse.

<img data-src=" />



(d’ailleurs et pour info, ta remarque n’a aucun rapport avec mes propos cités)



webflo Abonné
Le 26/03/2014 à 23h 43







A-snowboard a écrit :



Mais bon 3 ou 4 couvertures, c’est quand même débile. Faut mieux une seule couverture bien faite et tout le monde la loue.





Ah ba non, au contraire. Du moins, du point de vue opérateur. Si tu loues, tu ne peux pas faire ce que tu veux sur ce réseau. Il sera donc impossible de faire bouger les choses, d’innover avant tes concurrents… vu qu’il faudra demander l’accord aux autres locataires pour toucher au réseau.

Cela n’a aucun sens niveau financier, c’est ce tirer une balle dans le pied. Par exemple, je suis capable de faire de la 5G mais je peux pas la déployer. Je n’aurais donc aucun avantage concurrentiel et financier sur mon/mes concurrents.



Par contre, du point de vue utilsateur/consommateur, je suis d’accord. Moins de couvertures, c’est moins d’ondes, moins de risques/expositions, etc.



Le 27/03/2014 à 06h 15

sfr doit être vraiment pourri pour que vivendi veuille s’en débarrasser au plus vite.


Le 27/03/2014 à 06h 19







Yzokras a écrit :



sfr doit être vraiment pourri pour que vivendi veuille s’en débarrasser au plus vite.





ou alors, comme ils le disent eux-mêmes depuis plusieurs années, ils veulent simplement se recentrer sur leur cœur de métier qui n’est pas les télécom <img data-src=" />



SebGF Abonné
Le 27/03/2014 à 06h 41







WereWindle a écrit :



ou alors, comme ils le disent eux-mêmes depuis plusieurs années, ils veulent simplement se recentrer sur leur cœur de métier qui n’est pas les télécom <img data-src=" />







Et qu’ils cherchent à le vendre avant que ça devienne pourri justement. <img data-src=" />



Même si SFR a perdu des plumes dernièrement, ça reste un opérateur majeur en France, c’est loin d’être une petite merde.



Le 27/03/2014 à 08h 21

Plutôt motivé le Martin, en même temps c’est normal, si n’ont pas SFR (donc renforcer leur réseau fixe et mobile) à moyen terme les romanichels vont racheter le château. ça m’étonnerai pas que ça soit la raison pour laquelle on entend pas beaucoup Xavier sur le sujet.

Si Bouygues rachète SFR, Free Mobile est gagnant pour les fréquences, si NC rachète Bouygues Free est gagnant en rachetant Bouygues a moyen terme…trop fort ce Xavier <img data-src=" />


Le 27/03/2014 à 08h 56







js2082 a écrit :



Marrant mais cette info dont tu parles est complètement mytho, issue d’un chapeau magique comme seuls les “journalistes” possèdent.







allez

comme tu n’es pas le premier et que tu ne seras pas le dernier, je vais te donner le lien qui montrer que c’était bien la réalité

Le jour où Free a failli s’offrir SFR



allez coucouche panier



Le 27/03/2014 à 08h 56







herderien a écrit :



SFR c’est 10M de CA et presque 2M de bénef, pourquoi dire que c’est mal géré ?



ca rapport juste moins de thune qu’avant a cause des modifs du marché, mais on nous vend depuis l’arrivée de free un SFR tout faible … plus de 20m de clients mobiles et 5 M de fixe je trouve ca pas mal pour entreprise mal gérée :)





Car les clients se barrent <img data-src=" />



Le 27/03/2014 à 09h 13







webflo a écrit :



Ah ba non, au contraire. Du moins, du point de vue opérateur. Si tu loues, tu ne peux pas faire ce que tu veux sur ce réseau. Il sera donc impossible de faire bouger les choses, d’innover avant tes concurrents… vu qu’il faudra demander l’accord aux autres locataires pour toucher au réseau.

Cela n’a aucun sens niveau financier, c’est ce tirer une balle dans le pied. Par exemple, je suis capable de faire de la 5G mais je peux pas la déployer. Je n’aurais donc aucun avantage concurrentiel et financier sur mon/mes concurrents.



Par contre, du point de vue utilsateur/consommateur, je suis d’accord. Moins de couvertures, c’est moins d’ondes, moins de risques/expositions, etc.







Bah s’il y a la 5G, à l’état de faire en sorte de la déployer, comme pour la 4G



Le 27/03/2014 à 09h 45

J’aimerai qu’ils vendent à altice quand on voit la politique de bouygues.



Le gouvernement a décidé de soutenir une entreprise 100% francaise qui s’équipe d’équipement chinois et qui continueront afin de réduire les coûts.



Où est l’engagement sur l’investissement et sur le fournisseur de Bouygues ?


Reghr Abonné
Le 27/03/2014 à 10h 48

Tiens, on ne parle donc plus de l’obligation pour Bouygues d’obtenir l’accord de l’Autorité de la concurrence ainsi que celle de l’ARCEP ? Ce qui retarderait toujours énormément la vente, ce que ne veut pas Vivendi qui, faut-il encore une fois le rappeler, était en discussion depuis 1 an avec NC.

Et où Bouygues va-t-il trouver tout cet argent ? sous le sabot d’un cheval ? Non bien sûr mais chez les étrangers certainement.


Le 27/03/2014 à 14h 24







killer63 a écrit :



allez

comme tu n’es pas le premier et que tu ne seras pas le dernier, je vais te donner le lien qui montrer que c’était bien la réalité

Le jour où Free a failli s’offrir SFR



allez coucouche panier







Tu sais lire ?

Si tu avais lu mon message, tu aurais vu que je poste déjà ce lien et que cet article est basé sur du vent, du bon gros mytho de journaliste.



Lire en entier les messages auxquels on répond, c’est un minimum. Pas pour toi apparemment.



Patch Abonné
Le 27/03/2014 à 17h 33







illidanPowa a écrit :



j’explicite : comme Free est rentable sur le fixe, il finance son mobile plus facilement, là où un Bouygues est obligé de taper dans ses comptes hors télécom, voir chez les banques pour déployer sa 4G.



En fait de tous les opérateurs, Bouygues est le moins solide car il n’a pas misé sur le réseau fixe….



c’est déjà ce qui avait coulé AOL Europe à l’époque <img data-src=" />