Se plaindre de sa « boîte de con » sur Facebook peut mener au licenciement

Qu'est-ce qu'on est serrés, au fond de cette boîte...

Se plaindre de sa « boîte de con » sur Facebook peut mener au licenciement

Se plaindre de sa « boîte de con » sur Facebook peut mener au licenciement

Se plaindre que l’on travaille dans une « boîte de con » sur sa page Facebook peut justifier un licenciement. Au travers d’une décision en date du 24 mars dernier et que Next INpact dévoile aujourd’hui, la cour d’appel de Lyon a en effet estimé que cela pouvait constituer une faute « réelle et sérieuse » de la part du salarié fautif. 

Novembre 2010. Après plus de trois ans passés à travailler en tant que chauffeur routier, Monsieur X est licencié. Plusieurs salariés et quelques clients sont en effet allés raconter à son employeur qu’il avait tendance à se plaindre de son travail sur Facebook... Une « Boîte de con », un « directeur qui ne tient pas ses promesses tafiole (sic) », « du entièrement n’importe quoi », « me prennent pour une bille dans cette boîte de con », etc.

 

Les mots lâchés sur le célèbre réseau social ne sont absolument pas au goût du patron de Monsieur X, qui estime qu’il a commis une faute grave en tenant sur Internet des propos insultants et diffamatoires à son égard, ainsi qu’à celle de son entreprise.  

Une faute réelle et sérieuse, mais pas une faute grave 

Et qui dit licenciement pour faute grave, dit départ immédiat, sans indemnité ni préavis. Mais pour pouvoir infliger une telle sanction, il faut que le maintien du salarié fautif dans l’entreprise soit absolument impossible. Or ici, ce n’était pas le cas ! Saisie par Monsieur X, le conseil de prud’hommes de Lyon a en effet considéré en mars 2013 que son licenciement reposait certes une « cause réelle et sérieuse », mais que cette cause n'était pas suffisamment grave pour qu’il soit licencié sur-le-champ.

 

Manifestement mécontent d'être de ce fait condamné à verser plus de 8 000 euros d’indemnités à son ex-salarié, l’employeur a fait appel de cette décision de première instance. Toutefois, manque de chance pour lui, la cour d’appel de Lyon a elle aussi considéré qu’il n’y avait pas de faute grave de la part de Monsieur X - même s’il y avait bien une faute réelle et sérieuse. En clair, aux yeux des juges, le comportement du chauffeur justifiait le licenciement, mais pas un licenciement aussi sec.

 

pouce facebook

 

Sauf que pour en arriver à cette conclusion, la cour d’appel a suivi un raisonnement assez long. En guise de preuve, l’employeur n’apportait aucune capture d’écran. Il n’avait pas non plus fait réaliser de constat d’huissier, lequel aurait pourtant permis d’attester des paramétrages du compte Facebook de Monsieur X. En lieu et place, l’ex-patron de ce dernier s’appuyait sur deux attestations de salariés ainsi que sur le courriel d’un client. « Pas suffisant ! » a rétorqué la cour, qui a retenu qu’il appartenait à l’employeur « de se pré-constituer une preuve de ses affirmations avant de procéder à la mise à pied du salarié ».

Pour la cour d'appel, le salarié a excédé son droit à la liberté d'expression 

La cour d’appel a cependant pu apprécier la nature des propos litigieux. L’ex-salarié avait en effet apporté ses propres captures d’écran. De manière relativement argumentée, les juges ont estimé que les propos en question devaient être précisément resitués : « la cour constate, tout comme les premiers juges, qu’il s’agit d’échanges intervenus entre le 14 août 2010 et le 27 septembre 2010 entre Monsieur X et des membres de sa famille, dans lesquels le salarié se plaint de ses conditions de travail dans l’entreprise et reçoit les encouragements de ses proches (...). Replacés dans leur contexte, ils relèvent plus de l’expression du malaise du salarié que d’une volonté de porter atteinte à l’entreprise. Pour autant, il qualifie celle-ci en des termes peu flatteurs et excèdent son droit à la liberté d’expression. »

 

Mais ces propos étaient-ils publics ? Faute de preuve suffisante de la part de l’employeur, les magistrats ont retenu que les « sorties » du chauffeur « n’étaient accessibles qu’aux personnes connaissant l’identité de Monsieur X, qui pouvaient accéder à son compte Facebook en renseignant intentionnellement ce dispositifs des noms et prénoms du salarié ». Le chauffeur routier a au passage eu droit à une petite leçon de la part de la cour d’appel : « Monsieur X, en n’activant pas les critères de confidentialité de son compte Facebook, a pris le risque que ses propos, qu’il pensait privés, soient accessibles à d’autres salariés de la société eux mêmes titulaires d’un compte Facebook ».

 

Résultat ? L’employeur a été condamné à verser au total plus de 10 000 euros à son ancien salarié, que ce soit au titre des frais de justice (2 000 euros), de son indemnité compensatrice de préavis (5 160 euros), etc.

Commentaires (107)




Qu’est-ce qu’on est serrés, au fond de cette boîte…

Pourquoi torturer ainsi les lecteurs ?…. <img data-src=" />








ActionFighter a écrit :



Pourquoi torturer ainsi les lecteurs ?…. <img data-src=" />







La mode du karaoké n’est pas finie … <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



Pourquoi torturer ainsi les lecteurs ?…. <img data-src=" />







+1 <img data-src=" />



Moi je dis, ya la salle B9 <img data-src=" />


Attendez, je n’arrive pas à voir si le calimero a mentionné ne serait-ce qu’une seule fois le nom de son entreprise. Parce que si c’est juste un mec qui pleure d’avoir un job pourri mais qu’on ne sait pas qui est le gros méchant esclavagiste, ça ne cause de tort à personne.


Si on a plus le droit d’exposer son mécontentement, ou va t on … <img data-src=" />








gokudomatic a écrit :



Attendez, je n’arrive pas à voir si le calimero a mentionné ne serait-ce qu’une seule fois le nom de son entreprise. Parce que si c’est juste un mec qui pleure d’avoir un job pourri mais qu’on ne sait pas qui est le gros méchant esclavagiste, ça ne cause de tort à personne.







Vu qu’il y a des clients dans ses contacts, je pense que ces gens là savent pour qui le salarié travaille <img data-src=" />









Lnely a écrit :



Si on a plus le droit d’exposer son mécontentement, ou va t on … <img data-src=" />







Les insultes ne sont pas nécessaire à l’expression du mécontentement <img data-src=" />









Lnely a écrit :



Si on a plus le droit d’exposer son mécontentement, ou va t on … <img data-src=" />





Tu peux te plaindre dans un cadre privé !



Sur Internet, toujours utiliser un speudo ! <img data-src=" />




Plusieurs salariés (…) sont en effet allés raconter à son employeur





V’la l’ambiance dans la boite… il sera probablement mieux ailleurs.








gokudomatic a écrit :



Attendez, je n’arrive pas à voir si le calimero a mentionné ne serait-ce qu’une seule fois le nom de son entreprise. Parce que si c’est juste un mec qui pleure d’avoir un job pourri mais qu’on ne sait pas qui est le gros méchant esclavagiste, ça ne cause de tort à personne.





+1, on veut des noms !!



Est-ce que la cour est allée vérifier que le patron tenait ses promesses ou que ce n’était pas un boite de cons ? Ce serait quand même ballot de se faire virer pour avoir dénoncé un état de fait



&gt;ou va t on … zarb.gif



:dtc: mon cher … :dtc: … <img data-src=" />


a quand les tweets de haine des employés NEXT inpact avec bien sur une news qui va bien <img data-src=" />








CryoGen a écrit :



Les insultes ne sont pas nécessaire à l’expression du mécontentement <img data-src=" />









XalG a écrit :



Tu peux te plaindre dans un cadre privé !





Et la liberté d’expression ? Et même si je dis “quelle boite de cons”, c’est bon quoi, on est en 2014, faut vivre avec son temps et accepter ce genre d’expressions. D’ailleurs le dico fait place à un langage de plus en plus familier..

Sinon, depuis quand la liberté d’expression interdit de s’exprimer devant du monde ? sur le net, ou dans la rue.

<img data-src=" />



Quelle idée aussi d’avoir un compte Facebook <img data-src=" />








Lnely a écrit :



Si on a plus le droit d’exposer son mécontentement, ou va t on … <img data-src=" />





Y’a une différence entre exprimer son mécontentement et insulter la boite et ses employés…









gokudomatic a écrit :



Attendez, je n’arrive pas à voir si le calimero a mentionné ne serait-ce qu’une seule fois le nom de son entreprise. Parce que si c’est juste un mec qui pleure d’avoir un job pourri mais qu’on ne sait pas qui est le gros méchant esclavagiste, ça ne cause de tort à personne.





Ca parait assez probable:



En lieu et place, l’ex-patron de ce dernier s’appuyait sur deux attestations de salariés ainsi que sur le courriel d’un client.





Plusieurs salariés et quelques clients sont en effet allés raconter à son employeur





Les conn<img data-src=" />s

Après on peut comprendre la réaction de l’employeur, lorsque même des clients viennent dénoncer









CryoGen a écrit :



Vu qu’il y a des clients dans ses contacts, je pense que ces gens là savent pour qui le salarié travaille <img data-src=" />





Je parie que si ce mec (un chauffeur, je crois) s’était contenté de se plaindre à la pause café avec ses collègues, et apparemment ses clients, l’entreprise n’aurait rien pu dire. Sauf peut-être d’éviter de le dire devant les clients. Mais je ne pense pas que l’entreprise aurait pu justifier une faute grave.









gokudomatic a écrit :



Je parie que si ce mec (un chauffeur, je crois) s’était contenté de se plaindre à la pause café avec ses collègues, et apparemment ses clients, l’entreprise n’aurait rien pu dire. Sauf peut-être d’éviter de le dire devant les clients. Mais je ne pense pas que l’entreprise aurait pu justifier une faute grave.





C’est précisèment le cas, puisque la faute grave n’est pas constituée.









Lnely a écrit :



Et la liberté d’expression ?

(…)

Sinon, depuis quand la liberté d’expression interdit de s’exprimer devant du monde ? sur le net, ou dans la rue.





Mais il n’a pas été condamné par l’état… C’est ça la liberté d’expression.

Il faut arrêter de croire que la liberté d’expression permet de dire n’importe quoi à n’importe qui sans conséquence.









Lnely a écrit :



Et la liberté d’expression ? Et même si je dis “quelle boite de cons”, c’est bon quoi, on est en 2014, faut vivre avec son temps et accepter ce genre d’expressions. D’ailleurs le dico fait place à un langage de plus en plus familier..

Sinon, depuis quand la liberté d’expression interdit de s’exprimer devant du monde ? sur le net, ou dans la rue.

<img data-src=" />







Si tu veux on se donne rendez vous devant un commissariat (ce sera plus rapide), tu m’insultes et je dépose plainte <img data-src=" />










RaYz a écrit :



Y’a une différence entre exprimer son mécontentement et insulter la boite et ses employés…





Mouai je trouve que dire “une boite de con” ce n’est pas punissable. <img data-src=" />

Pour le tafiole par contre ça fait un peu trop je peux comprendre :p <img data-src=" />

Après ça dépend des boites … <img data-src=" />









XalG a écrit :



Si tu veux on se donne rendez vous devant un commissariat (ce sera plus rapide), tu m’insultes et je dépose plainte <img data-src=" />





<img data-src=" />









Lnely a écrit :



Et la liberté d’expression ? Et même si je dis “quelle boite de cons”, c’est bon quoi, on est en 2014, faut vivre avec son temps et accepter ce genre d’expressions. D’ailleurs le dico fait place à un langage de plus en plus familier..

Sinon, depuis quand la liberté d’expression interdit de s’exprimer devant du monde ? sur le net, ou dans la rue.

<img data-src=" />









La liberté d’expression, ça ne veut pas dire que t’as le droit de dire tout ce que tu veux hein.

Dans ce cas là, on ne pourrait pas condamner les mecs pour racisme, propos diffamatoire ou autre.



Même si aujourd’hui la plupart des gros mots font “familiers” ça n’empêche pas moins que c’est insultant pour la personne qui en est la cible, du coup c’est potentiellement condamnable dans une certaine limite comme ici c’est le cas.









gokudomatic a écrit :



Je parie que si ce mec (un chauffeur, je crois) s’était contenté de se plaindre à la pause café avec ses collègues, et apparemment ses clients, l’entreprise n’aurait rien pu dire. Sauf peut-être d’éviter de le dire devant les clients. Mais je ne pense pas que l’entreprise aurait pu justifier une faute grave.







Collègue oui et encore… au seins de l’entreprise je sais pas si c’est un lieu privé.

Devant des “Clients” clairement non !

Tu nuis à l’entreprise par cette action.

Mais encore et toujours il y a un abus sur le licenciement et la notion de “faute grave”. L’employeur veut toujours utiliser celle qui l’arrange le plus. Et c’est à chaque fois cette dernière qui lui coûte le plus cher…





Résultat ? L’employeur a été condamné à verser au total plus de 10 000 euros à son ancien salarié, que ce soit au titre des frais de justice (2 000 euros), de son indemnité compensatrice de préavis (5 160 euros), etc.

Scandaleux !



Il y en a qui prennent moins que ça pour meurtre en série et acte de barbarie <img data-src=" />



#DikaturSocialist








ActionFighter a écrit :



Pourquoi torturer ainsi les lecteurs ?…. <img data-src=" />



+1, c’est même pire qu’un rickrollage :/



Et s’il avait dit « me prennent pour un con dans cette boîte de bille » ?En ayant un vocabulaire plus soutenu et plus nuancé, j’ai tendance à penser qu’il n’ aurait pas “excédé son droit à la liberté d’expression”.









Mme_Michu a écrit :



Les conn<img data-src=" />s

Après on peut comprendre la réaction de l’employeur, lorsque même des clients viennent dénoncer





Dénonciations qui nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire, toussa..



Il serait temps de comprendre que la liberté d’expression c’est aussi la liberté de passer devant un tribunal en cas de diffamation, calomnie au autre. On peut dire ce qu’on veux mais il faut en assumer les conséquences. <img data-src=" />

De plus, si le patron avais marqué “que d’employés cons” la condamnation aurait été unanime. <img data-src=" />




boîte de con

<img data-src=" /> boite de cons ou boite à la con. S’il n’a pas de respect pour son enterprise, qu’il l’ait au moins pour le français <img data-src=" />








ActionFighter a écrit :



Scandaleux !



Il y en a qui prennent moins que ça pour meurtre en série et acte de barbarie <img data-src=" />



#DikaturSocialist







Tu fais ton génocide et on te laisse tranquille…



Ce serait pas plus simple d’intituler directement la new : “Facebook peut mener au licenciement” ?


Ca me fait rire les mecs qui insultent leurs boites ou leurs patrons…



Mon petit, t’es pas content, tu poses ta démission et tu vas trouver du boulot ailleurs..

Mais c’est tellement dur de trouver du boulot (surtout quand t’es un branleur, un incompétent), pis une fois que tu as un CDI c’est une bonne planque hein, il en faut beaucoup pour voir son CDI se faire rompre…



C’est toujours la faute des patrons de toute façon.








XalG a écrit :



Tu fais ton génocide et on te laisse tranquille…





On rigole, mais en attendant, ça fait beaucoup de condamnations différentes pour ce Monsieur X mutli-récidiviste <img data-src=" />









coucou_lo_coucou_paloma a écrit :



+1, c’est même pire qu’un rickrollage :/



Et s’il avait dit « me prennent pour un con dans cette boîte de bille » ?En ayant un vocabulaire plus soutenu et plus nuancé, j’ai tendance à penser qu’il n’ aurait pas “excédé son droit à la liberté d’expression”.





T’as déjà rencontré un chauffeur routier ayant un langage soutenu ? <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



T’as déjà rencontré un chauffeur routier ayant un langage soutenu ? <img data-src=" />







En général ils font des choses pas très net à ma maman quand je joue sur EuroTruck Simulator <img data-src=" />



Avec l’évolution des mœurs, la différence d’âge pose moins de soucis faut croire.





Plusieurs salariés (…) sont en effet allés raconter à son employeur









Kamalen a écrit :



V’la l’ambiance dans la boite… il sera probablement mieux ailleurs.





Limite c’est même une preuve que ses propos ne sont pas des insultes mais de simples constats.



Sinon, parler à des “membres de sa famille” sur Facebook….<img data-src=" />…que n’importe qui puisse voir ces échanges…<img data-src=" /><img data-src=" /> Je n’y comprendrait vraiment jamais rien à ces réseaux sociaux<img data-src=" />









Bobmoutarde a écrit :



Ca me fait rire les mecs qui insultent leurs boites ou leurs patrons…



Mon petit, t’es pas content, tu poses ta démission et tu vas trouver du boulot ailleurs..

Mais c’est tellement dur de trouver du boulot (surtout quand t’es un branleur, un incompétent), pis une fois que tu as un CDI c’est une bonne planque hein, il en faut beaucoup pour voir son CDI se faire rompre…



C’est toujours la faute des patrons de toute façon.





Mais ouais, c’est de la faute des patrons s’ils pressent psychologiquement leurs employés au point de leur faire avoir des burn-outs ! <img data-src=" />









Lnely a écrit :



Si on a plus le droit d’exposer son mécontentement, ou va t on … <img data-src=" />









C’est parce qu’il y a des gens comme toi que les insultes deviennent banaliser.

Non, ce N’est PAS normal d’insulter les employeurs ET/OU les employés d’une entreprise publiquement.



L’homme du 21em siècle est sensé être “civilisé”. Les insultes, tu te les gardes ou tu les partages à tes proches, mais pas publiquement.



#hatersgonnahate









ActionFighter a écrit :



T’as déjà rencontré un chauffeur routier ayant un langage soutenu ? <img data-src=" />







Parce que tu penses que tous les chauffeurs routiers sont des abrutis ? Belle mentalité.

Mon frère et mon père sont chauffeurs routiers et ils ne sont pas plus bêtes que toi.



Cela dit je pense que tu as écrits ton post avec humour non :).









ActionFighter a écrit :



T’as déjà rencontré un chauffeur routier ayant un langage soutenu ? <img data-src=" />







Tu m’a fait pensé à cette parodie sur sur barbie girl. <img data-src=" />









Bobmoutarde a écrit :



Ca me fait rire les mecs qui insultent leurs boites ou leurs patrons…



Mon petit, t’es pas content, tu poses ta démission et tu vas trouver du boulot ailleurs..

Mais c’est tellement dur de trouver du boulot (surtout quand t’es un branleur, un incompétent), pis une fois que tu as un CDI c’est une bonne planque hein, il en faut beaucoup pour voir son CDI se faire rompre…



C’est toujours la faute des patrons de toute façon.





Heureusement qu’il n’y a pas trop de boulot en ce moment.. Ça permet aux salariés d’être maintenu sous pression par la peur du chômage. Le management en est nettement facilité..





Finalement, on ne connait pas du tout les conditions de travail de ce Mr X, quelles étaient ses motivations pour traiter sa boite de con…









BabyAzerty a écrit :



#hatersgonnahate





#hashtagforever



Enfaite faut juste poster des messages du type :



Ironie ON

Mon patron est juste la personne la plus intelligentes qu’il soit !!

Mes collègues sont géniaux et eux aussi très brillant …

Ironie OFF



A partir de ce moment aucune insulte n’a été écrite et le message passe quand même pour ses amis … A moins que les termes “Ironie On/Off” posent problème ?



Enfin oui le mieux est de rien dire mais des fois ça doit démangé <img data-src=" />








woodcutter a écrit :



Cela dit je pense que tu as écrits ton post avec humour non :).





Pour sa défense, je répondrais que OUI <img data-src=" />





Et qui dit licenciement pour faute grave, dit départ immédiat, sans indemnité ni préavis



Ha ? Il me semblait que c’était pour faute lourde et non grave pour licencier sans indemnités.

Et également, qu’il fallait à minima une faute grave pour déclencher un licenciement (pas simplement une faute).








woodcutter a écrit :



Parce que tu penses que tous les chauffeurs routiers sont des abrutis ? Belle mentalité.

Mon frère et mon père sont chauffeurs routiers et ils ne sont pas plus bêtes que toi.



Cela dit je pense que tu as écrits ton post avec humour non :).





Mon père était chauffeur routier. C’était un gros con, mais cela n’en fait pas un exemple <img data-src=" />



Et mon post était aussi à mettre en relation avec, j’arrive pas à retrouver la news, d’un chauffeur routier relaxé pour injure avec comme justification qu’en gros, le langage grossier employé était courant dans la profession <img data-src=" />







tAran a écrit :



Pour sa défense, je répondrais que OUI <img data-src=" />





<img data-src=" />



je ne vois pas pourquoi il devrait être condamné.



il a écrit “boîte de con” au singulier, il faisait donc référence au fait que dans sa boite il y avait UN con.



Or un type qui critique publiquement, et sous sa propre identité, sa boite sur facebook EST un con.



Donc quand il parlait de “con” dans sa boite il faisait référence à lui-même.

Il y a effectivement UN con dans son entreprise : lui.



Pourquoi peut-on en vouloir à un type de dire la vérité ?

Il doit donc être instantanément réintégré dans ses fonctions.








chaps a écrit :



Quelle idée aussi d’avoir un compte Facebook <img data-src=" />









Même réflexion……



Tiens, j’ai retrouvé la news dont je parlai :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTex…





la cour d’appel s’est uniquement attachée à la nature des propos tenus en relevant que leur vulgarité n’excédait pas les limites de ce qui est admissible dans l’univers professionnel des chauffeurs routiers

<img data-src=" />








Lnely a écrit :



Et la liberté d’expression ? Et même si je dis “quelle boite de cons”, c’est bon quoi, on est en 2014, faut vivre avec son temps et accepter ce genre d’expressions. D’ailleurs le dico fait place à un langage de plus en plus familier..

Sinon, depuis quand la liberté d’expression interdit de s’exprimer devant du monde ? sur le net, ou dans la rue.

<img data-src=" />





Ben personne ne l’a empêché d’insulter sa boite…. il est juste viré ensuite car jugé comme dégradant l’image de sa boîte.



Cependant, un dico n’a pour but que d’informer sur l’existence d’un mot et sa définition, elle n’autorise pas non plus l’emploi de ce mot. Bref ce n’est pas parce qu’on est en 2014 qu’on devrait légitimé l’insulte.

Tout comme les excès de vitesse, proférer des insultes…. ça arrive, parfois par inattention, mais il faut assumer ce qu’on fait.



Après si la boite se met à virer tous ses salariés car ils déversent leur colère sur les réseaux sociaux, ça va aussi jouer contre elle, à juste titre.



Bien que je ne le pense pas du tout, je vous informe que vous pouvez écrire tant que vous le voulez sur FB “Pays de cons”, on ne pourra pas vous retirez votre nationalité (impossibilité de créer des apatrides) <img data-src=" />

Gaffe à vous en cas de bi-nationalité quand même








woodcutter a écrit :



Parce que tu penses que tous les chauffeurs routiers sont des abrutis ? Belle mentalité.

Mon frère et mon père sont chauffeurs routiers et ils ne sont pas plus bêtes que toi.







Encore un qui a du mal avec la normalité…

La forme “t’as deja rencontré blabla” implique la normalité, c’est-à-dire la MAJORITÉ. Bien sur que tu trouveras des exceptions ! La majorité ce n’est pas la totalité. Ce n’est pas parce que ton oncle, ton voisin ou ton chien sont des chauffeurs qui usent habilement de termes subtils digne d’une soirée mondaine versaillaise (permets-moi d’en douter quand même) que cela va remettre en cause la majorité des chauffeurs :



Il faut appeler un chat un chat. Donc un chauffeur ça reste un chauffeur et ce n’est pas, en général (une fois de plus parce que tu as du mal avec ça), un génie civil ni un chercheur mathématique.



Si ton père est chauffeur et sait faire 58x22 sans calculette et bien tant mieux pour lui mais ce n’est pas du tout le cas de la majorité des chauffeurs.









ActionFighter a écrit :



<img data-src=" />





Je m’en doutais <img data-src=" />







picatrix a écrit :



je ne vois pas pourquoi il devrait être condamné.



il a écrit “boîte de con” au singulier, il faisait donc référence au fait que dans sa boite il y avait UN con.



Or un type qui critique publiquement, et sous sa propre identité, sa boite sur facebook EST un con.



Donc quand il parlait de “con” dans sa boite il faisait référence à lui-même.

Il y a effectivement UN con dans son entreprise : lui.



Pourquoi peut-on en vouloir à un type de dire la vérité ?

Il doit donc être instantanément réintégré dans ses fonctions.







Surtout que ça me donne l’impression qu’il est un peu seul contre tous dans cette boite, le genre à faire chier son monde… Pas étonnant que d’autres employés et un client aillent se plaindre ensuite… <img data-src=" />



Yen a toujours un dans les entreprises, faut juste l’identifier suffisamment tôt pour pas qu’il nous pollue par la suite <img data-src=" />









uzak a écrit :



Finalement, on ne connait pas du tout les conditions de travail de ce Mr X, quelles étaient ses motivations pour traiter sa boite de con…





C’est surtout qu’on s’en fout… Meme si le patron se comporte mal, tu n’as pas le droit de l’insulter, ni de lui casser sa voiture, ni de le pendre, c’est comme ca.



Si l’employé a des choses a reprocher a son patron, il a le droit de le faire, dans la limite de legalité… Surtout que ce routier n’est pas soumis au devoir de reserve comme peuvent l’etre les militaires par exemple.



L’excuse du “oui mais le patron devrait etre plus gentil avec moi” n’est pas recevable comme excuse pour enfreindre la loi…









BabyAzerty a écrit :



Encore un qui a du mal avec la normalité…

La forme “t’as deja rencontré blabla” implique la normalité, c’est-à-dire la MAJORITÉ. Bien sur que tu trouveras des exceptions ! La majorité ce n’est pas la totalité. Ce n’est pas parce que ton oncle, ton voisin ou ton chien sont des chauffeurs qui usent habilement de termes subtils digne d’une soirée mondaine versaillaise (permets-moi d’en douter quand même) que cela va remettre en cause la majorité des chauffeurs :



Il faut appeler un chat un chat. Donc un chauffeur ça reste un chauffeur et ce n’est pas, en général (une fois de plus parce que tu as du mal avec ça), un génie civil ni un chercheur mathématique.



Si ton père est chauffeur et sait faire 58x22 sans calculette et bien tant mieux pour lui mais ce n’est pas du tout le cas de la majorité des chauffeurs.







Quand on pense qu’on leur confie le volant d’engins de 40T qui circulent à côté de nous, c’est effrayant : ils devraient au moins avoir le bac et être payés en conséquence au lieu du SMIC pour 50 heures min. Sinon qu’ils restent sur le RSA.

Nous sommes tellement au dessus de ces minables, vivement les drones et véhicules automatisés qu’on en fasse fi.

.

.

.

C’était ironique, hein. Je suis un ancien routier qui est retourné aux études (je suis DSI) parce qu’il en avait marre qu’on sous-entende partout qu’il n’était qu’un gros con. <img data-src=" /> Il faut arrêter de penser que la majorité des travailleurs exercent leur activité par obligation et non par choix.





Se plaindre de sa « boîte de con » sur Facebook peut mener au licenciement

Se plaindre sur Facebook devrait mener au licenciement automatique.

La connerie n’est pas une excuse.<img data-src=" />








CryoGen a écrit :



Les insultes ne sont pas nécessaire à l’expression du mécontentement <img data-src=" />



sauf quand il s’agit de la vérité <img data-src=" />









Aloyse57 a écrit :



C’était ironique, hein. Je suis un ancien routier qui est retourné aux études (je suis DSI) parce qu’il en avait marre qu’on sous-entende partout qu’il n’était qu’un gros con. <img data-src=" />





C’est pas mieux <img data-src=" />









BabyAzerty a écrit :



Il faut appeler un chat un chat. Donc un chauffeur ça reste un chauffeur et ce n’est pas, en général (une fois de plus parce que tu as du mal avec ça), un génie civil ni un chercheur mathématique.





Carl Friedrich Gauss a dit :



“Salope de racine carrée”



Jean Louis, chauffeur chez Norbert Dentressangle a dit :



“Souffririez vous que je déchargeasse céans?”



Comme quoi! <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



T’as déjà rencontré un chauffeur routier ayant un langage soutenu ? <img data-src=" />





https://www.youtube.com/watch?v=l3B9MIW8Az4

<img data-src=" />









Ricard a écrit :



Se plaindre sur Facebook devrait mener au licenciement automatique.

La connerie n’est pas une excuse.<img data-src=" />





Utiliser Facebook devrait conduire au licenciement <img data-src=" />









Lnely a écrit :



Et la liberté d’expression ? Et même si je dis “quelle boite de cons”, c’est bon quoi, on est en 2014, faut vivre avec son temps et accepter ce genre d’expressions. D’ailleurs le dico fait place à un langage de plus en plus familier..

Sinon, depuis quand la liberté d’expression interdit de s’exprimer devant du monde ? sur le net, ou dans la rue.

<img data-src=" />





Avec des clients dans ses amis, et le fait que ce soit écrit dans mail avec des clients, les propos sont publics et on peut même retenir contre lui une volonté de nuire.



Et puis bon, liberté d’expression et FB c’est un peu bizarre. Ne pas avoir de facebook est un grand plus pour sa liberté d’expression…









BabyAzerty a écrit :



[…]

Si ton père est chauffeur et sait faire 58x22 sans calculette et bien tant mieux pour lui mais ce n’est pas du tout le cas de la majorité des chauffeurs.





Waou une multiplication de deux nombres à deux chiffres, comme c’est dur. C’est sûr que la plupart des chauffeurs sont incapable d’aller plus loin qu’une addition de deux chiffres…



Stéréotype un peu trop poussé je trouve, mon beau-père, chauffeur de bus, m’explose au calcul mental alors que j’ai 8 ans d’études de plus… Et pourtant j’ai pas eu de problème a calculer ton exemple :)



Bon, moi, mon employeur, c’est l’Etat, je dis rien, il y a les libéraux qui s’en chargent déjà… <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



En plus, je suis pas sur Facebook.








blackdream a écrit :



Stéréotype un peu trop poussé je trouve, mon beau-père, chauffeur de bus, m’explose au calcul mental alors que j’ai 8 ans d’études de plus… Et pourtant j’ai pas eu de problème a calculer ton exemple :)





Dès que tu bosses tu maîtrises la table des 12..pour savoir le nombre de mois avant la retraite. <img data-src=" />



Après il y a des spécialités : les maçons connaissent bien la table des 33, les gendarmes la table des 75, etc

#humour









Khalev a écrit :



C’est pas mieux <img data-src=" />







Tu l’auras voulu <img data-src=" />: «libre dans sa têêêête» <img data-src=" />









Papa Panda a écrit :



Moi je dis, ya la salle B9 <img data-src=" />









B4 pour la torture , la b9 c’est le potager expérimental pour les vitamines. <img data-src=" />









Guiguiolive a écrit :



C’est surtout qu’on s’en fout… Meme si le patron se comporte mal, tu n’as pas le droit de l’insulter, ni de lui casser sa voiture, ni de le pendre, c’est comme ca.



Si l’employé a des choses a reprocher a son patron, il a le droit de le faire, dans la limite de legalité… Surtout que ce routier n’est pas soumis au devoir de reserve comme peuvent l’etre les militaires par exemple.



L’excuse du “oui mais le patron devrait etre plus gentil avec moi” n’est pas recevable comme excuse pour enfreindre la loi…





Naturellement.



Après, faut bien rappeler à tout un chacun les règles de la vie en société et du respect d’autrui (respect, pas gentillesse). Et un coup de boule bien senti remet les choses en place (Brandao <img data-src=" />)









Aloyse57 a écrit :



Tu l’auras voulu <img data-src=" />: «libre dans sa têêêête» <img data-src=" />





<img data-src=" /> et j’ai même pas vu la vidéo..









Aloyse57 a écrit :



Tu l’auras voulu <img data-src=" />: «libre dans sa têêêête» <img data-src=" />





J’ai pas youtube au boulot.



<img data-src=" />









uzak a écrit :



Et un coup de boule bien senti remet les choses en place (Brandao <img data-src=" />)





Au tribunal en l’occurrence



Notez qu’au foot on peut cogner les autres* tant qu’ils ne sont pas de votre équipe et/ou qu’ils ont parlé en mal d’un membre de votre famille de sexe féminin <img data-src=" />.



Ce n’est pas un motif de licenciement



* : certains sont même des gloires nationales









JeanBourrin a écrit :



https://www.youtube.com/watch?v=l3B9MIW8Az4

<img data-src=" />





<img data-src=" />



Moi quand je l’ai écrit, je pensais au routier dans Malcolm qui prend Francis en stop <img data-src=" />









BabyAzerty a écrit :



Encore un qui a du mal avec la normalité…

La forme “t’as deja rencontré blabla” implique la normalité, c’est-à-dire la MAJORITÉ. Bien sur que tu trouveras des exceptions ! La majorité ce n’est pas la totalité. Ce n’est pas parce que ton oncle, ton voisin ou ton chien sont des chauffeurs qui usent habilement de termes subtils digne d’une soirée mondaine versaillaise (permets-moi d’en douter quand même) que cela va remettre en cause la majorité des chauffeurs :



Il faut appeler un chat un chat. Donc un chauffeur ça reste un chauffeur et ce n’est pas, en général (une fois de plus parce que tu as du mal avec ça), un génie civil ni un chercheur mathématique.



Si ton père est chauffeur et sait faire 58x22 sans calculette et bien tant mieux pour lui mais ce n’est pas du tout le cas de la majorité des chauffeurs.



Faudrait arrêter aussi de croire que les diplômes fabriquent de l’intelligence. Il existe sûrement des ingénieurs bardés de diplômes et néanmoins très cons et inversement des gens ayant fait très peu d’études et néanmoins très intelligents…



Confondre intelligence et culture n’est pas une preuve d’intelligence non plus et cataloguer quelqu’un par rapport à sa profession encore bien moins.



L’intelligence c’est dans les gènes, ça ne s’apprend pas et ça ne s’achète pas non plus… <img data-src=" />



Tout dépend de ce qu’on appelle “intelligence” en fait…









gavroche69 a écrit :



Faudrait arrêter aussi de croire que les diplômes fabriquent de l’intelligence. Il existe sûrement des ingénieurs bardés de diplômes et néanmoins très cons et inversement des gens ayant fait très peu d’études et néanmoins très intelligents…



Confondre intelligence et culture n’est pas une preuve d’intelligence non plus et cataloguer quelqu’un par rapport à sa profession encore bien moins.



L’intelligence c’est dans les gènes, ça ne s’apprend pas et ça ne s’achète pas non plus… <img data-src=" />



Tout dépend de ce qu’on appelle “intelligence” en fait…





Il faudrait donc stériliser les cons pour que le monde aille mieux ? <img data-src=" />



L’intelligence n’est pas spécialement dans les gènes, c’est surtout une question d’éducation dès le plus jeune âge, et de stimulation intellectuelle.



Pour le reste, je ne suis on ne peut plus d’accord, intelligence et culture sont deux choses bien distinctes. Il n’y a qu’à voir certains “philosophes” ou certains “génies”.









gavroche69 a écrit :



Faudrait arrêter aussi de croire que les diplômes fabriquent de l’intelligence. Il existe sûrement des ingénieurs bardés de diplômes et néanmoins très cons et inversement des gens ayant fait très peu d’études et néanmoins très intelligents…



Confondre intelligence et culture n’est pas une preuve d’intelligence non plus et cataloguer quelqu’un par rapport à sa profession encore bien moins.



L’intelligence c’est dans les gènes, ça ne s’apprend pas et ça ne s’achète pas non plus… <img data-src=" />



Tout dépend de ce qu’on appelle “intelligence” en fait…





A seulement 85% apparement.

(sourcehttp://www.intelligence-humaine.com/genetic.html )

Je pense que le reste se travaille, comme la mémoire par exemple. Pas forcément dans un contexte scolaire cela dit.









ActionFighter a écrit :



…L’intelligence n’est pas spécialement dans les gènes, c’est surtout une question d’éducation dès le plus jeune âge, et de stimulation intellectuelle…







blackdream a écrit :



A seulement 85% apparement.

(sourcehttp://www.intelligence-humaine.com/genetic.html )

Je pense que le reste se travaille, comme la mémoire par exemple. Pas forcément dans un contexte scolaire cela dit.



On est bien d’accord, il est évident que le milieu dans lequel il a été élevé aura une énorme incidence sur ce que sera un individu.



Mais il y a quand même un certain patrimoine génétique à l’origine je crois et pas forcément héréditaire.



@ ActionFighter : je pensais justement à certains “philosophes” et certains “génies” en écrivant mon message… <img data-src=" />









Lnely a écrit :



Et la liberté d’expression ? Et même si je dis “quelle boite de cons”, c’est bon quoi, on est en 2014, faut vivre avec son temps et accepter ce genre d’expressions. D’ailleurs le dico fait place à un langage de plus en plus familier..

Sinon, depuis quand la liberté d’expression interdit de s’exprimer devant du monde ? sur le net, ou dans la rue.

<img data-src=" />





Le dire c’est une chose, l’écrire c’est se mettre dedans.









gavroche69 a écrit :



@ ActionFighter : je pensais justement à certains “philosophes” et certains “génies” en écrivant mon message… <img data-src=" />





Marx et Backounine, on est d’accord <img data-src=" />



<img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



Marx et Backounine, on est d’accord <img data-src=" />



<img data-src=" />



Ça va de soi… <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



Pour le reste, je ne suis on ne peut plus d’accord, intelligence et culture sont deux choses bien distinctes. Il n’y a qu’à voir certains “philosophes” ou certains “génies”.





Le ventre de la bête est encore fécond.

Encore un commentaire antisémite visant Béber..



C’est petit. Continuer à stigmatiser des gens qui appartiennent à une communauté qui a souffert et souffre encore actuellement sous le feu des ennemis.



Lamentable.









XalG a écrit :



Si tu veux on se donne rendez vous devant un commissariat (ce sera plus rapide), tu m’insultes et je dépose plainte <img data-src=" />





Pour la portée que ça aura…

A moins que tu ne sois bardé d’avocats et bien riche.







tAran a écrit :



Dénonciations qui nous rappellent les heures les plus sombres de notre histoire, toussa..





Godwin ! Tu peux t’en aller maintenant (et jeter ton pc par la fenêtre)

Fallait bien qu’un idiot nous la ressorte celle-là…

Parce que dénoncer quelqu’un et mettre sa vie en danger (délation) et dénoncer quelqu’un pour prévenir une mauvaise ambiance, c’est du pareil au même hein ? <img data-src=" />

Les gens incapables de nuancer des gravités, mériteraient qu’on les tarte avec des tractopelles pour leur faire comprendre.







Bobmoutarde a écrit :



Ca me fait rire les mecs qui insultent leurs boites ou leurs patrons…



Mon petit, t’es pas content, tu poses ta démission et tu vas trouver du boulot ailleurs..

Mais c’est tellement dur de trouver du boulot (surtout quand t’es un branleur, un incompétent), pis une fois que tu as un CDI c’est une bonne planque hein, il en faut beaucoup pour voir son CDI se faire rompre…



C’est toujours la faute des patrons de toute façon.





Toi ça se voit que t’es trop parfait dans ton boulot, tellement irréprochable et intouchable que j’en ai la larme à l’oeil.

Tout ce que je souhaite aux gens comme toi c’est d’être managés au point d’en sauter par une fenêtre comme ils faisaient chez FT à une époque.

Le contact du béton après quelques étages devrait te remettre les idées en place.







BabyAzerty a écrit :



C’est parce qu’il y a des gens comme toi que les insultes deviennent banaliser.





Perso, je préfère voire des insultes que des fautes aussi grossières, ça pique moins les yeux putaing.







BabyAzerty a écrit :



L’homme du 21em siècle est sensé être “civilisé”.





Va dire ça à mes voisins, des fois on se demande s’ils viennent pas tout juste de passer l’âge du feu… <img data-src=" />









Marco07 a écrit :



Le ventre de la bête est encore fécond.

Encore un commentaire antisémite visant Béber..



C’est petit. Continuer à stigmatiser des gens qui appartiennent à une communauté qui a souffert et souffre encore actuellement sous le feu des ennemis.



Lamentable.





C’est la mode de voir de l’antisémitisme partout en ce moment ou bien c’est juste la dèche d’inspiration pour les trolls ?









amikuns a écrit :



B4 pour la torture , la b9 c’est le potager expérimental pour les vitamines. <img data-src=" />





arf traumatisé de la salle B4 ,et les vitamines b9 pour ma femme enceinte <img data-src=" />









MasterDav a écrit :



Godwin ! Tu peux t’en aller maintenant (et jeter ton pc par la fenêtre)

Fallait bien qu’un idiot nous la ressorte celle-là…

Parce que dénoncer quelqu’un et mettre sa vie en danger (délation) et dénoncer quelqu’un pour prévenir une mauvaise ambiance, c’est du pareil au même hein ? <img data-src=" />

Les gens incapables de nuancer des gravités, mériteraient qu’on les tarte avec des tractopelles pour leur faire comprendre.





Gone fishing <img data-src=" /> <img data-src=" />









MasterDav a écrit :



Les gens incapables de nuancer des gravités, mériteraient qu’on les tarte avec des tractopelles pour leur faire comprendre.







Tout ce que je souhaite aux gens comme toi c’est d’être managés au point d’en sauter par une fenêtre comme ils faisaient chez FT à une époque.



Dis donc t’es pas à une contradiction prêt toi!



Comme tu prétends savoir nuancer les gravités (souhaiter à qq’un d’être amené à ce suicider, c’est nuancé ça?!), tu pourrais passer à l’étape du discernement du 2nd degré.



Un indice :





tAran a écrit :



Gone fishing <img data-src=" /> <img data-src=" />





<img data-src=" />









MasterDav a écrit :



C’est la mode de voir de l’antisémitisme partout en ce moment ou bien c’est juste la dèche d’inspiration pour les trolls ?





Critiquer à tout va une personne à cause de sa religion et non de ses positions est pour moi de l’antisémitisme primaire.





Après chacun voit midi à sa porte.

Antisémite!









Aloyse57 a écrit :



C’était ironique, hein. Je suis un ancien routier qui est retourné aux études (je suis DSI) parce qu’il en avait marre qu’on sous-entende partout qu’il n’était qu’un gros con. <img data-src=" />







Un con est un con, un chauffeur est un chauffeur. Je respecte tous les métiers légaux au même niveau (à l’exception des métiers à risque que je considère plus “héroïques”). Bref un chat est un chat, non un paresseux ni un tigre blanc royal.



Si on n’est pas capable de porter l’image que véhicule son métier, on change de métier ou on fait en sorte de rectifier ses collègues pour que l’opinion public évolue.



A bon entendeur.









MasterDav a écrit :



Va dire ça à mes voisins, des fois on se demande s’ils viennent pas tout juste de passer l’âge du feu… <img data-src=" />







Il vient de se sédentariser en devenant ton voisin, laisse-lui le temps d’évoluer (ou passe lui un super bonbon <img data-src=" />)









MasterDav a écrit :



Perso, je préfère voire des insultes que des fautes aussi grossières, ça pique moins les yeux putaing.









<img data-src=" />









BabyAzerty a écrit :



Il vient de se sédentariser en devenant ton voisin, laisse-lui le temps d’évoluer (ou passe lui un super bonbon <img data-src=" />)





J’ai à peu près le même problème.

Ok, l’age de pierre ne correspond pas encore à la sédentarisation; mais le coup des bonbons, je pense qu’ils en ont trop pris, là.

Sinon pour l’échelle temporelle, je suis un humain en meublé; j’ai 1 mois de préavis. Je ne vais pas attendre l’évolution au sens animal, mais j’hésite plutôt entre le craquage personnel ou le craquage de la copro; ils en sont à leur 2e avertissement formel, et les gendarmes ont déjà passé une partie de la nuit à les aider à avorter.

Une chose est sure, on ne passera pas la prochaine saison estivale ensemble…

<img data-src=" />à MasterDav



Le 22/08/2014 à 21h09