Apple a reversé 10 milliards de dollars aux développeurs tiers en 2014

Le début 2015 n'est pas mal non plus

Apple a reversé 10 milliards de dollars aux développeurs tiers en 2014

Apple a reversé 10 milliards de dollars aux développeurs tiers en 2014

L'année 2014 aura été particulièrement faste pour Apple et son App Store. Le record de ventes d'applications a été battu au point que la firme a reversé 10 milliards de dollars aux développeurs tiers, lui permettant d'engranger au passage quelques milliards également. Et l'année 2015 démarre elle aussi sur les chapeaux de roues.

10 milliards de dollars reversés aux développeurs en 2014

Les achats sur l'App Store ont grimpé de 50 % l'an passé, permettant à Apple de reverser 10 milliards de dollars aux développeurs. La firme de Cupertino ne l’indique pas, mais elle a elle-même engrangé environ 4,3 milliards de dollars, gardant 30 % des recettes.

Les applications RED ont aussi établi un nouveau record avec plus de 20 millions de dollars au dernier trimestre. Depuis le début de l’initiative, 100 millions de dollars ont été offerts au Fonds mondial de lutte contre le sida.

Cupertino donne quelques exemples de jeux, créés par des studios indépendants, qui ont profité de ce succès. C’est ainsi le cas du désormais célèbre Monument Valley, créé par les anglais d’ustwo, de Crossy Road, édité par Hisper Whale, et d’un autre jeu très connu, Threes!, conçu par Sirvo, et qui est à la source du fameux dérivé 2048.

Un début d'année fracassant, conséquence des fêtes de fin d'année

Et la première semaine de 2015 établit un nouveau record, avec un chiffre d’affaires de 500 millions de dollars, avec 350 millions de dollars pour les développeurs et 150 millions pour Apple. Celle-ci l’assure : le 1er janvier 2015 a même été la journée la plus faste depuis l’ouverture de l’App Store. 

Ces derniers chiffres, portés par les fêtes de Noël, témoignent d'une accélération puisqu'à ce jour, Apple a reversé au total  25 milliards de dollars. Ce mouvement sera bientôt épaulé par la popularisation du langage Swift de l’éditeur, conçu pour faciliter le travail des développeurs.

Commentaires (39)


erreur dans le titre?  (je ne trouve pas de bouton de rapport)


Le bouton sur la barre qui apparait lors du défilement de la page.

Déjà signaler, mais vu l’heure, faut attendre.








Reparateur a écrit :



erreur dans le titre?  (je ne trouve pas de bouton de rapport)









Ami-Kuns a écrit :



Le bouton sur la barre qui apparait lors du défilement de la page.

Déjà signaler, mais vu l’heure, faut attendre.





C’est corrigé, merci <img data-src=" />



Qu’on ne me parle plus de crise !&nbsp;


La crise existe dans certain secteur(le plus emmerdants: L’emploi), les autres se porte à merveilles.


trop généreux…




La firme de Cupertino ne l’indique pas, mais elle a elle-même engrangé environ 4,3 milliards de dollars, gardant 30 % des recettes.





Pas mal payé pour mettre les applis des autres sur leur Store…


Les secteurs qui n’évoluent pas avec la société et ses mœurs, les secteurs qui se raccrochent &nbsp;à des lois ou constitutions écrites dans le passé et qui n’ont pas été reformés.&nbsp;

La crise n’existe pas dans le divertissement et le loisir, ni dans la pierre (immobilier) et j’en passe (les banques trichent elles sont sans cesse renflouer sans remettre leur fonctionnement en cause). Néanmoins c’est toujours l’argument de la crise qui ressort pour justifier des faillites, des économies en berne, etc…. alors que c’est juste un tournant qui n’a pas été correctement abordé et envisagé, le tournant du numérique par exemple (Kodac)



La crise est un faux argument. Les riches s’enrichissent plus que jamais (sociétés comme individus).&nbsp;

En tout cas je vois les choses comme cela



edit: les emplois dans le secteur numérique se portent bien, par exemple, les artisans aussi (gros recrutement dans les filieres pro), le mileiu bancaire aussi. Par contre l’industrie… La revolution industrielle date d’il y a un bout de temps maintenant, et elle a eu lieu recemment dans de nouveaux pays emergents. A notre pays de s’adapter et se renouveller (naaaaan pas les réformes! ^^)&nbsp;


a supprimer, merci et désolé&nbsp;


C’est à peu près la même chose que Amazon / Google / Steam…








Konrad a écrit :



Pas mal payé pour mettre les applis des autres sur leur Store…





Oui, car la visibilité marketing qu’apporte la plateforme, la qualification de la clientèle, les coûts d’infrastructures et je ne sais encore sont dus à ces “autres”.









Nikodym a écrit :



Oui, car la visibilité marketing qu’apporte la plateforme, la qualification de la clientèle, les coûts d’infrastructures et je ne sais encore sont dus à ces “autres”.





La question sous-jacente est effectivement : est-ce que le service rendu par Apple (plateforme, infra, MAJ d’OS buggée, etc.) justifie une telle part du revenu, à savoir 30% ?

Personnellement j’en doute.



Qu’ils prennent leur obole, oui. Mais 30% ca me parait gros.

&nbsp;



Apple ne prend pas 30% de la somme. Apple facture 42%% un service de mise à disposition étant inclus BP, salaires, maintenance et surtout une clientèle !!! On est à peine au dessus de ce que pratique la grande distribution.








Drepanocytose a écrit :



La question sous-jacente est effectivement : est-ce que le service rendu par Apple (plateforme, infra, MAJ d’OS buggée, etc.) justifie une telle part du revenu, à savoir 30% ?

Personnellement j’en doute.



Qu’ils prennent leur obole, oui. Mais 30% ca me parait gros.

&nbsp;





Les devs ne sont pas obligés de passé par l’apple store. S’ils me font c’est que c’est intéressant pour eux, sinon ils sont cons.









Drepanocytose a écrit :



La question sous-jacente est effectivement : est-ce que le service rendu par Apple (plateforme, infra, MAJ d’OS buggée, etc.) justifie une telle part du revenu, à savoir 30% ?



Personnellement j'en doute.      






Qu'ils prennent leur obole, oui. Mais 30% ca me parait gros.      

&nbsp;







Pour savoir si c’est justifié, il suffit de regarder la concurrence. Sur Google Play, c’est 30% également. Ce qui est intéressant sur Android, c’est que rien t’empêche de faire ton propre store et de ne pas être dépendant des 30%. Ou bien même de vendre l’.apk toi même. C’est ce que fait Amazon avec son Amazon App Store, dont la part qui revient à Amazon est également de 30%.



Ainsi c’est devenu un standard de l’industrie (Windows Store, c’est pareil). J’imagine que Steam doit également prendre une somme équivalente.









darkbeast a écrit :



Les devs ne sont pas obligés de passé par l’apple store. S’ils me font c’est que c’est intéressant pour eux, sinon ils sont cons.





Sur iOS tu es obligé.









wanou2 a écrit :



Apple ne prend pas 30% de la somme. Apple facture 42%% un service de mise à disposition étant inclus BP, salaires, maintenance et surtout une clientèle !!! On est à peine au dessus de ce que pratique la grande distribution.





quand vois les pressions sur les fournisseurs et les marges qu’ils font… oui c’est un bon exemple&nbsp;<img data-src=" />



Ou encore plus simple, puisque identique à toutes les crises sans aller chercher des pseudo théories qui n’en sont pas, sauf si tu as zippé les prix de l’immobilier et des loyers. Durant toutes les crises ce sont les loisirs qui priment tant qu’il reste de l’argent.



Ce n’est sont pas les prix des applications des stores qui vont changer quelque chose, par contre le nombre de petites transactions font les grosses rivières.

Tout comme durant les soldes steam.



Si proportionnellement parlant il y avait un prix similaire à l’immobilier, demain j’achète ^^

Exemple si ce n’était pas si loin pour 90000€ tu as de très beaux pavillons de 120m2 en Pologne.








Qruby a écrit :



Sur iOS tu es obligé.





t’es pas obligé de développer une appli pour iphone









Qruby a écrit :



Sur iOS tu es obligé.





tu es oblige de dev pour iOS&nbsp;<img data-src=" />



Franchement 30% je ne sais pas si honnête mais ça ne semble pas vilain.



Eh, c’est entre 10 et 15% pour les VRP.


Ben si les gens mettent leurs apps dessus, j’imagine qu’ils sont d’accord avec les termes, personne ne les force hein.&nbsp;








darkbeast a écrit :



t’es pas obligé de développer une appli pour iphone









misterB a écrit :



tu es oblige de dev pour iOS&nbsp;<img data-src=" />





Oui, tu n’es même pas obligé de dev tout court. Mais si tu veux le faire, sur iOS, tu n’as pas d’autres choix que de passer par l’App Store d’Apple.



Il n’y a aucune obligation de la part d’Apple de forcer les Dev à passer par ce système. Si Apple le fait (et Microsoft soit dit en passant), c’est qu’il y a une raison. Mais ce n’est certainement pas les développeur qui y trouvent un avantage (–&gt; ce n’est pas intéressant pour eux), c’est plus les utilisateurs qui préfèrent la sécurité à la flexibilité (sur iOS/WP8) (–&gt; ce qui contraint les développeurs à suivre le système en place).



Soit dit en passant, c’est pour cela par exemple que Google ne vend rien dans ses applications iOS (Music, Movies etc.).



Je me souviens d’une époque ou distribuer une application sur mobile était un cauchemar et un chemin semé d’embuches.

A l’époque pas si lointaine de MIDP, pour distribuer une application/un jeu, il fallait :




  • soit s’adosser à un éditeur qui imposait ses conditions de malades ou plus rien ne t’appartient.

  • soit se démerder seul, et là, ça voulait dire passer des accords avec chaque opérateur, dans chaque pays.



    Autant dire que le marché du développeur indépendant n’existait pas. Les coûts de validation d’application et de distribution étaient délirants.



    Les stores, démocratisés par Apple et Google ont offert à tous les développeurs indépendants un accès immédiat à des millions de mobiles et une distribution mondiale instantanée. Oui, ça vaut très largement les 30%.








Qruby a écrit :



Oui, tu n’es même pas obligé de dev tout court. Mais si tu veux le faire, sur iOS, tu n’as pas d’autres choix que de passer par l’App Store d’Apple.



Il n’y a aucune obligation de la part d’Apple de forcer les Dev à passer par ce système. Si Apple le fait (et Microsoft soit dit en passant), c’est qu’il y a une raison. Mais ce n’est certainement pas les développeur qui y trouvent un avantage (–&gt; ce n’est pas intéressant pour eux), c’est plus les utilisateurs qui préfèrent la sécurité à la flexibilité (sur iOS/WP8) (–&gt; ce qui contraint les développeurs à suivre le système en place).



Soit dit en passant, c’est pour cela par exemple que Google ne vend rien dans ses applications iOS (Music, Movies etc.).





Sinon une webapp.



La visibilité sur un App Store ca vaut bien les 30% de commission.



Ca le vaudrait surement aussi 35% de commission.



ou 39%.



Bien sur, ca serait mieux a 25%.



Ou même a 21%



En fait, le problème c’est pas le taux. Quand bien meme le dev ne toucherait seulement que 1%, ca serait mieux que rien du tout. Non, le problème c’est que pour un OS donné (IOS,Andro,WP) , il n y a qu’un seul appstore possible. Et le fait qu’il y ait un consensus autour de 30%, ca me fait rudement penser à une entente entre les GAFA, plutot qu’a une concurrence entre eux.








127.0.0.1 a écrit :



La visibilité sur un App Store ca vaut bien les 30% de commission.



Ca le vaudrait surement aussi 35% de commission.



ou 39%.



Bien sur, ca serait mieux a 25%.



Ou même a 21%



En fait, le problème c’est pas le taux. Quand bien meme le dev ne toucherait seulement que 1%, ca serait mieux que rien du tout. Non, le problème c’est que pour un OS donné (IOS,Andro,WP) , il n y a qu’un seul appstore possible. Et le fait qu’il y ait un consensus autour de 30%, ca me fait rudement penser à une entente entre les GAFA, plutot qu’a une concurrence entre eux.





Ils peuvent s’aligner, sans forcément s’entendre, mais bonne question qui mérite investigations.









Nikodym a écrit :



Sinon une webapp.





Un site random aura fort à faire avant d’avoir la visibilité que peut apporter les stores les plus connus, faut quand même pas croire que ça équivaut à mettre une App sur l’un de ces stores. Déjà que c’est pas gagné pour&nbsp; n’importe qui d’avoir une visibilité sur les stores eux même.



Vu l’infrastructure qui est supportée et déportée sur ces stores, 30% c’est pas anodin mais c’est pas malhonnête non plus.









after_burner a écrit :



Un site random aura fort à faire avant d’avoir la visibilité que peut apporter les stores les plus connus, faut quand même pas croire que ça équivaut à mettre une App sur l’un de ces stores. Déjà que c’est pas gagné pour  n’importe qui d’avoir une visibilité sur les stores eux même.



Vu l’infrastructure qui est supportée et déportée sur ces stores, 30% c’est pas anodin mais c’est pas malhonnête non plus.





Je ne dis pas le contraire.

C’était en réponse à quelqu’un affirmait plus haut qu’on ne pouvait se passer de l’App Store sur iOS.



En plus du %, il n’y a pas une annuité pour le compte développeur? C’est plus le cumul des deux qui est assez vicieux.


le plus intéressant, c’est de comparer avec la meme politique d’apple envers ses revendeurs.

Selon un article de 2012 dans les échos, la marge imposée par apple était de l’ordre de 3% en moyenne et nulle sur un ipad. la seule chose qui permettait aux magasins de survivre c’était la marge arrière… entre 2% et 10%



En soit, ce n’est pas une politique spécifique de la marque vis à vis des revendeurs, mais apple semble etre la marque qui touche le plus de marge sur tout.








Nikodym a écrit :



Je ne dis pas le contraire.

C’était en réponse à quelqu’un affirmait plus haut qu’on ne pouvait se passer de l’App Store sur iOS.





ok<img data-src=" />









toubibob a écrit :



En soit, ce n’est pas une politique spécifique de la marque vis à vis des revendeurs, mais apple semble etre la marque qui touche le plus de marge sur tout.





Je crois pour ma part que ce qui est notoire et apparemment souvent éludé (et pourtant en lien direct avec la news), c’est que si on arrondit à la tronçonneuse, si Apple a 25-30% de PDM sur ses périphériques, leurs utilisateurs sont eux 80% des acheteurs tous domaines confondus (e-commerce, app, in-app, …) et ceux qui représentent largement le meilleur taux d’engagement et de transformation…

&nbsp;

Donc ces chiffres, normalement intéressant pour les publicitaires de tous poils, le sont aussi fortement pour les dev d’app, et de nature à fortement relativiser le fardeau de la com perçue par la firme.



Humm, ce n’est pas ce dont je parlais, mais si ca te fait plaisir de me citer pour parler d’autre chose <img data-src=" />








Zorglob a écrit :



Je crois pour ma part que ce qui est notoire et apparemment souvent éludé (et pourtant en lien direct avec la news), c’est que si on arrondit à la tronçonneuse, si Apple a 25-30% de PDM sur ses périphériques, leurs utilisateurs sont eux 80% des acheteurs tous domaines confondus (e-commerce, app, in-app, …) et ceux qui représentent largement le meilleur taux d’engagement et de transformation…

&nbsp;

Donc ces chiffres, normalement intéressant pour les publicitaires de tous poils, le sont aussi fortement pour les dev d’app, et de nature à fortement relativiser le fardeau de la com perçue par la firme.





Ceux qui achètent Apple sont plus riches, ont un meilleur pouvoir d’achat et dépensent donc plus. Rien de nouveau sous le soleil ^^









Qruby a écrit :



Ceux qui achètent Apple sont plus riches, ont un meilleur pouvoir d’achat et dépensent donc plus. Rien de nouveau sous le soleil ^^





Ou des pauvres qui mangent des pâtes pour payer leur abonnement.









toubibob a écrit :



Humm, ce n’est pas ce dont je parlais, mais si ca te fait plaisir de me citer pour parler d’autre chose <img data-src=" />





Ce n’est pas exactement ce dont tu parlais, mais c’est directement lié à la question de la marge qui fige ceux qui bossent avec Apple… ce dont tu parlais. Je faisais en fait un parallèle entre les revendeurs dont tu parles et les dev d’app (les 2 catégories devant dealer avec les rules d’Apple).

&nbsp;En gros, les dev d’app qui fonctionnent ne s’en tirent pas trop mal, puisque l’audience a du répondant. Probablement plus que les revendeurs…



Je pensais qu’on frime qu’avec ce qui est visible et superficiel.&nbsp;<img data-src=" />

Donc un pauvre qui mange ds pâtes et qui veut juste frimer, ce serait beaucoup plus logique d’acheter un appareil clinquant qui coûte cher mais rien derrière.&nbsp;<img data-src=" />

Là on parle de gens qui dépense continuellement dans le service, à savoir les apps&nbsp;








metaphore54 a écrit :



Ou des pauvres qui mangent des pâtes pour payer leur abonnement.





Il doit y en avoir, mais ils sont minoritaires.



Fermer