Nikon D810A : un reflex de 36,3 Mpixels pensé pour photographier le cosmos

Nikon D810A : un reflex de 36,3 Mpixels pensé pour photographier le cosmos

Le viseur dans les étoiles

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

Sciences et espace

10/02/2015
54

Nikon D810A : un reflex de 36,3 Mpixels pensé pour photographier le cosmos

Nikon vient d'annoncer son premier reflex spécialement pensé pour ceux qui veulent photographier le cosmos « dans les moindres détails » : le D810A. Il reprend les caractéristiques de base du D810, mais avec un filtre infrarouge « optimisé », entre autres choses. 

Ceux qui ont déjà tenté de photographier l'espace le savent bien : les appareils photo numériques vendus dans le commerce ne sont généralement pas des plus performants dans ce domaine, la faute à un filtre infrarouge qui est presque systématiquement mis en place. Le but de ce dernier est de limiter le spectre des couleurs à celles visibles par l'œil humain, mais avec une tendance à parfois en faire trop, notamment pour les longueurs d'onde aux alentours des 700 nm (dans le rouge).

D810A : un D810 avec un filtre infrarouge optimisé pour la raie Hα

Afin de pallier ce problème, Nikon vient d'annoncer un nouvel appareil photo numérique D810A qui est son « premier reflex haute définition s’adressant à ceux qui souhaitent photographier le cosmos dans les moindres détails ». Si c'est bien une première pour Nikon, Canon propose depuis près de dix ans des reflex dédiés aux astrophotographes : EOS 20Da (en 2005) et, plus récemment, EOS 60Da (en 2012).

Nikon D810A

Quoi qu'il en soit, le D810A dispose d'un filtre infrarouge « optimisé » qui, selon le fabricant, serait « quatre fois plus réceptif à la longueur d’onde Hα, qui se trouve à une longueur d’onde d’environ 656 nanomètres, que celui du D810 ». Rien n'est par contre indiqué concernant la largeur du spectre que le D810A peut saisir. Il faudra donc attendre les premiers retours afin d'en savoir plus. Pour rappel, c'est grâce à cette longueur d'onde que l'on peut déterminer la taille et la forme d'une nébuleuse par exemple.

Un temps d'exposition jusqu'à 900 secondes en mode manuel

Mais ce n'est pas la seule nouveauté du D810A puisqu'on retrouve également un mode d'exposition manuel qui peut grimper jusqu'à 900 secondes, contre 30 secondes pour le D810. Il est également question d'un « mode de prévisualisation virtuelle poses longues » et d'un « mode de prises de vue illimitées en JPEG », sans plus de détails dans les deux cas. Pas de changement pour le reste puisqu'on retrouve toujours un capteur de 36,3 millions de pixels avec une sensibilité pouvant grimper jusqu'à 51 200 ISO (12 800 en natif). Des exemples de rendu sont disponibles par ici.

Le D810A sera disponible dans certains points de vente à partir du 28 mai prochain, pour un prix de 3 699 euros environ, soit 500 euros de plus que D810 lors de son lancement (même si ce dernier se trouve désormais aux alentours des 2 300 euros).

54

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

D810A : un D810 avec un filtre infrarouge optimisé pour la raie Hα

Un temps d'exposition jusqu'à 900 secondes en mode manuel

Commentaires (54)


Le 10/02/2015 à 12h 50

Ah enfin une news qui m’intéresse vraiment bien … <img data-src=" />



Au passage, vous pouvez parler des nouveaux Canon aussi … <img data-src=" />


Vekin Abonné
Le 10/02/2015 à 12h 51

Mouais à ce prix-là, autant utiliser du matériel plus standard et le modifier à la main (je crois que certains vont jusqu’à enlever le filtre en astrophoto) <img data-src=" />



Cela me rappelle qu’il va falloir que je ressorte mon télescope un jour <img data-src=" />


Le 10/02/2015 à 12h 52



Nikon D810A : un reflex de 36,3 Mpixels pensé pour photographier le cosmos

<img data-src=" /> Quel rapport entre un Nikon et les chevaliers du zodiaque?


John Shaft Abonné
Le 10/02/2015 à 12h 56

Pour poster des selfies de son 7ème sens sur Facebook <img data-src=" />


Le 10/02/2015 à 12h 58
Le 10/02/2015 à 12h 59

Pour le coup du temps de pose allongé ça ne sert pas à grand chose. En astrophoto c’est bien plus souple d’utiliser la pose B + télécommande à minuteur et ça évite de devoir aller tripoter inutilement l’appareil, ce qui n’est pas toujours super simple selon la monture astro qu’on utilise


Le 10/02/2015 à 13h 00

51 200 ISO en 36 Mpixels avec un temps d’exposition de 900 secondes…



Avec ces caractéristiques, je reste un peu sceptique quant à la qualité des photos.

Le bruit doit être très présent sur les photos, ça risque pas d’être top pour l’astrophoto.



Suis curieux de voir un test avec .

&nbsp;


Le 10/02/2015 à 13h 03







John Shaft a écrit :



Pour poster des selfies de son 7ème sens sur Facebook <img data-src=" />





<img data-src=" />



Le 10/02/2015 à 13h 04







js2082 a écrit :



51 200 ISO en 36 Mpixels avec un temps d’exposition de 900 secondes… &nbsp;



qui peut le plus peut le moins ;)



ça permet d’avoir beaucoup de marge pour monter en ISO ou en temps de pose, ça veut pas dire que c’est utilisable tous params à fond pour autant ;)



Le 10/02/2015 à 13h 05

Si si, Nikon donne des exemples en fait <img data-src=" />





http://www.nikon-image.com/products/slr/lineup/d810a/sample.html


Nozalys Abonné
Le 10/02/2015 à 13h 08

C’est déjà vachement bien comme photo pour un appareil à 3000 €… Le bruit est vraiment faible pour ce genre de vue.


Le 10/02/2015 à 13h 10

A partir de combien de pixels défectueux la garantie s’applique-t-elle ?


Le 10/02/2015 à 13h 11







Nozalys a écrit :



C’est déjà vachement bien comme photo pour un appareil à 3000 €… Le bruit est vraiment faible pour ce genre de vue.





ce ne sont pas toutes des poses unitaires, attention :)



Le 10/02/2015 à 13h 15

Rien de mieux que ça pour observer le ciel.


gathor Abonné
Le 10/02/2015 à 13h 18

Je regarde, merci&nbsp;<img data-src=" />


Le 10/02/2015 à 13h 19

nikon ni intelligent <img data-src=" />


Le 10/02/2015 à 13h 21

Bonne nouvelle pour ceux qui ont le courage et les moyens de faire de l’astrophoto.



Moi, je reste au dobson + tabouret.

&nbsp;Et le flash de calva. Car il faut être bien équipé, les nuits sont fraiches.


Le 10/02/2015 à 13h 21

Cette vidéo contextualise un peu les conditions de certaines prises de vue, en plus des EXIFS et infos sur les sujets :

https://www.youtube.com/watch?v=Q9gJFc8Qi8k


Le 10/02/2015 à 13h 29

Avec du 900sec, obligation d’avoir un telescope motorisé.

Au dela d’une vingtaine de secondes, on commence a voir les traces dues à la rotation de la terre.


Le 10/02/2015 à 13h 38







sylvainp a écrit :



Avec du 900sec, obligation d’avoir un telescope motorisé.&nbsp;



en même temps t’achètes pas ce type d’appareil si tu t’adonnes pas un minimum à la photo astro ;)



Le 10/02/2015 à 13h 48

C’est un appareil spécialisé : même le prix est astronomique !


Le 10/02/2015 à 14h 10

Cela me rappelle Orion et la comète Hale-Bopp que j’avais photographiés avec du TMAX 3200.



Je n’ai pas fait de clichés astro depuis que je suis passé au numérique, tiens… En même temps, depuis Grenoble intra-muros, faut pas rêver. Quoi que, avec notre maire écolo, il pourrait éteindre l’éclairage public la nuit, ça arrangerait les choses…


<img data-src=" /> <img data-src=" />


aldebourg Abonné
Le 10/02/2015 à 14h 54

Ca fait des siècles que je me suis plus penché sur l’astro, c’est toujours Meade la référence ?

&nbsp;


Le 10/02/2015 à 15h 04







aldebourg a écrit :



Ca fait des siècles que je me suis plus penché sur l’astro, c’est toujours Meade la référence ?

&nbsp;





la référence aujourd’hui c’est meade in china&nbsp;<img data-src=" />



Le 10/02/2015 à 15h 40







Salocin a écrit :



Cette vidéo contextualise un peu les conditions de certaines prises de vue, en plus des EXIFS et infos sur les sujets :

https://www.youtube.com/watch?v=Q9gJFc8Qi8k





Y’a pas que l’APN qui est a 3200 € :/



Le 10/02/2015 à 15h 47







lomic2 a écrit :



en même temps t’achètes pas ce type d’appareil si tu t’adonnes pas un minimum à la photo astro ;)





C’est vrai que je n’avais pas intégré le prix à ma remarque. Effectivement, à 3000€ le boitier, on est supposé avoir un minimum de connaissance et d’équipement pour l’exploiter.



Le 10/02/2015 à 15h 53







lomic2 a écrit :



la référence aujourd’hui c’est meade in china&nbsp;<img data-src=" />





<img data-src=" /> <img data-src=" />



aldebourg Abonné
Le 10/02/2015 à 17h 11







lomic2 a écrit :



la référence aujourd’hui c’est meade in china&nbsp;<img data-src=" />





<img data-src=" /> Pas mal pas mal :P

Du coup vous avez quoi comme marque à “suivre” en télescope en amateur ?

La dernière fois que j’y ai jeté un oeil c’était en …. 2003 (mon Dieu je vieillis)



Le 10/02/2015 à 17h 21

Celestron, Sky Watcher, PERL, Maede …



Bon me suis pas cassé la nénette j’uis aller dans la plus belle boutique spécialisé de chez moi (en même temps c’est la seule)


Le 10/02/2015 à 17h 24

Pour le Meade in China, c’est d’actualité :&nbsphttp://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=125006 (un topic sur la provenance du matériel d’astronomie)


eres Abonné
Le 10/02/2015 à 17h 25

Au delà blague les produits chinois permettent d’accéder à des instruments de qualités correctes, voire qui commencent à fouttre le doute vis à vis des “références”.

Investir dans du Celestron, Meade, Takahashi, Televue… il faut être passionné.

Un bon moyen d’acheter ce type de produit est de passer par des revendeurs FR qui vérifient les instruments et qui suivent les produits :




  • Pierre Astro

  • M42 Optics (ils ont de très bonnes caméras CCD mais un site web peut engageant, très bonne équipe)

  • unterlinden


eres Abonné
Le 10/02/2015 à 17h 26

Ah le TMAX&nbsp; et l’hypersensibilisation à l’azote liquide… heureusement que le numérique et les CCDs sont arrivées


aldebourg Abonné
Le 10/02/2015 à 17h 32

Merci pour les tuyaux je vais aller voir un petit peu là bas ;)

J’imagine que oui côté Made in China ça s’améliore d’années en années je n’en doute pas.


SebGF Abonné
Le 10/02/2015 à 17h 54







Commentaire_supprime a écrit :



Quoi que, avec notre maire écolo, il pourrait éteindre l’éclairage public la nuit, ça arrangerait les choses…







J’espère cependant pour vous qu’ils ne tomberont pas dans l’excès de Villeneuve d’Ascq qui n’éclaire plus du tout par radinerie certains coins (et pas des moins fréquentés)… Super quand tu sors du boulot et que les voitures ne te voient pas quand tu veux traverser.



Le 10/02/2015 à 20h 17

En même temps si tu comptes sur l’éclairage public pour que les automobilistes te voient la nuit, tu fais une erreur (potentiellement) fatale. La nuit, même en zone urbaine éclairée, un piéton c’est au mieux une ombre entre les phares de la voiture qui vient en face.

&nbsp;

&nbsp;Rien ne vaut un bon réflecteur … si ce n’est deux bons réflecteurs



Dans ma commune tout s’éteint à 22h30 … sauf l’église éclairée par le bas avec des lampes à iode ; c’est joli mais pour l’astrophoto ça condamne une moitié de l’horizon


SebGF Abonné
Le 10/02/2015 à 20h 46

Perso je fais le nécessaire pour être visible, d’autant que je me contentais de traverser pour récupérer ma voiture.



Mais éclairer les passages piéton pour signaler qu’ils sont là, c’est un plus non négligeable… Ne serait-ce que pour ralentir pour dans le cas où un piéton s’engagerait (même si dans cette rue c’était plus un circuit de F1 qu’autre chose…). Déjà que les situations sont loin d’être sécuritaires entre les fanatiques de la F1 et les piétons qui se jettent sous les roues des voitures, rajouter un autre élément avec le noir total c’est loin d’être une décision intelligente.


Le 10/02/2015 à 21h 08







eres a écrit :



Ah le TMAX&nbsp; et l’hypersensibilisation à l’azote liquide… heureusement que le numérique et les CCDs sont arrivées





Ouais ben justement, je connais pas un astrophotographe qui dépenserait 3700 euroballes là-dedans quand tu peux avoir une STT-8300M de SBIG.

Par contre c’est cool, après la course aux “megapixels” des années 2000 les marketeux ont trouvé un nouveau terrain de jeu avec la photo astronomique.

Comme ça le père de famille qui s’est offert une Rolex qui descend à 11 000 mètres de profondeur pour faire la vaisselle peut maintenant super bien photographier la bande de l’hydrogène alpha pour faire des photos de ses mômes à Berck&nbsp; plage.



Le 10/02/2015 à 21h 50







Salocin a écrit :



Si si, Nikon donne des exemples en fait <img data-src=" />





http://www.nikon-image.com/products/slr/lineup/d810a/sample.html





Pas mal du tout, après il faut pouvoir s’échapper de la pollution lumineuse. <img data-src=" />



Le 10/02/2015 à 23h 00

<img data-src=" />



Pas mieux. Tu oublies les 300 CV de la bagnole, nécessaires pour faire Paris-Quimper à 4 dedans deux fois par an.


Le 11/02/2015 à 06h 26

Petit joueur..

&nbsp;


Le 11/02/2015 à 06h 54







eres a écrit :



Au delà blague les produits chinois permettent d’accéder à des instruments de qualités correctes, voire qui commencent à fouttre le doute vis à vis des “références”.

Investir dans du Celestron, Meade, Takahashi, Televue… il faut être passionné.





J’ai une lunette Celestron 1501200 achetée en 2004, et pourtant c’est un tube fabriqué par Synta. Ca fait un moment que même les grandes marques sous traitent ce genre de tubes optique. Globalement elle est de très bonne qualité, sauf le crayford qui était vraiment pourri. Je l’ai remplacé par un moonlight (import US payé très cher). Aujourd’hui on en trouve en Europe.



J’étais pas allé voir les prix depuis des années, le focuser a baissé de 200$ Oo



Le 11/02/2015 à 11h 31

J’ai une meilleure idée : Arrêter de sortir un nouveau reflex tous les six mois ! Pas mal non ?!



Parce que bon y en a un peu marre d’acheter un reflex à quatre chiffres avant le symbole € et qu’au moment de le revendre les acheteurs te disent “ouais bah je te le rachète 100 € parce que y a quinze modèles qui sont sortis entre temps”.


Le 11/02/2015 à 13h 14

Qui t’oblige à racheter chaque fois le petit nouveau ?

Si ton appareil actuel suffit à tes besoins et que les nouveaux n’apportent rien qui te serait indispensable pourquoi changer ?

Perso il y a quelques années je me suis fait plaisir en troquant mon Canon 20D mal en point pour un 7D et aujourd’hui il dépasse toujours de très loin mes besoins “d’amateur éclairé”.



Les derniers modèles sortis font probablement un peu mieux niveau vitesse/précision de l’AF et niveau tenue en ISO mais ne me sentant absolument pas limité par mon appareil actuel je ne vois pas pourquoi je changerais (en plus qui dit nouvel appareil dit pas mal de temps à passer pour apprivoiser le nouveau puisque même de même marque et de même gamme 2 appareils différents ne réagissent jamais exactement de la même façon)


Le 11/02/2015 à 17h 52

Changer régulièrement son appareil est effectivement totalement inutile, cependant j’ai essayé les deux cas de figures suivants avec téléphone/appareil photo/autre :

-acheter un appareil et l’utiliser jusqu’à ce qu’il soit rincé puis acheter un autre plein pot plusieurs années plus tard

-acheter un appareil et le revendre au premier pigeon acheteur venu pour acheter plus récent et ainsi de suite



La seconde solution est la plus intéressante, elle permet d’avoir un appareil toujours à jour sans trop dépenser.

&nbsp;

Sauf que quand t’as Nikon qui te sort un nouvel appareil tous les six mois (enfin presque), au final laquelle solution devient la plus avantageuse ? Tout simplement aucune des deux.

La seconde forcerait à changer (trop) fréquemment d’appareil, il faudrait tout le temps allonger les billets ce qui au final reviendrait plus cher que directement acheter un neuf plein pot, quant à acheter un neuf plein pot quelques années plus tard ok, mais son appareil actuel est quasiment invendable car personne n’en veut.


OlivierJ Abonné
Le 11/02/2015 à 18h 04







js2082 a écrit :



51 200 ISO en 36 Mpixels avec un temps d’exposition de 900 secondes…



Avec ces caractéristiques, je reste un peu sceptique quant à la qualité des photos.

Le bruit doit être très présent sur les photos, ça risque pas d’être top pour l’astrophoto.&nbsp;





<img data-src=" />

Je me suis fait exactement la même remarque. Je trouve même complètement saugrenu de vouloir faire de la photo astronomique avec un capteur qui a les pixels les plus petits des 24x36. Comme l’a montré Canon il y a quelques années avec un capteur conçu pour, un 24x36 je crois avec seulement 2 MP (résolution HD), on a une sensibilité fabuleuse de 0,02 lux (très peu de lumière).

Là, pour de la photo astronomique, un 24x36 en 12 MP aurait une sensibilité au moins 3 x plus élevée et une résolution déjà magnifique (il faut dire que je ne pige pas l’intérêt d’avoir 36 MP, sauf à être un studio photo pour de grands tirages de qualité).

&nbsp;





lomic2 a écrit :



qui peut le plus peut le moins ;)





ça permet d’avoir beaucoup de marge pour monter en ISO ou en temps de

pose, ça veut pas dire que c’est utilisable tous params à fond pour

autant ;)





Heu non, la grande quantité de pixels est tout à fait préjudiciable à la sensibilité.







Nozalys a écrit :



C’est déjà vachement bien comme photo pour un appareil à 3000 €… Le bruit est vraiment faible pour ce genre de vue.





Je ne sais pas si tu as déjà essayé de photographier les étoiles sur 10 secondes avec un reflex APS-C de qualité standard (pas un super pro plein format), mais à 1600 ISO on ne voit pas grand chose et c’est assez bruité, et à 3200 c’est pas mieux.

&nbsp;





lincruste_2_la vengeance a écrit :



Ouais ben justement, je connais pas un astrophotographe qui

dépenserait 3700 euroballes là-dedans quand tu peux avoir une STT-8300M

de SBIG.

Par contre c’est cool, après la course aux “megapixels”

des années 2000 les marketeux ont trouvé un nouveau terrain de jeu avec

la photo astronomique.





Je ne connais pas l’appareil que tu cites mais j’imagine qu’ils évitent la débauche contreproductive de pixels (et cf mes commentaires ci-dessus).



Le 11/02/2015 à 18h 49

&gt;(il faut dire que je ne pige pas l’intérêt d’avoir 36 MP, sauf

&gt;à être un studio photo pour de grands tirages de qualité).



C’est parce que tu n’as pas pensé aux recadrages … <img data-src=" />


Le 12/02/2015 à 09h 06

Quoi qu’il en soit, 3200€ uniquement dans le boitier, il faut en faire des photos astro pour rentabiliser le matos !



Marché de niche réservé à quelques initiés. Ce boitier est purement marketing : bravo Nikon, t’as la plus grosse.


Le 12/02/2015 à 12h 31

&gt;bravo Nikon, t’as la plus grosse.



Si tu parles uniquement en terme de méga-pixels, non, ils n’ont pas la “plus grosse” … <img data-src=" />


Le 12/02/2015 à 12h 34

Anéfé, puisqu’en plein format, ils viennent de se faire souffler par Canon avec les 5DS et 5DS R (50MP).



Après, si on parle des moyens-format, c’est une autre paire de manche.


Le 12/02/2015 à 12h 36







Salocin a écrit :



Anéfé, puisqu’en plein format, ils viennent de se faire souffler par Canon avec les 5DS et 5DS R (50MP).



Après, si on parle des moyens-format, c’est une autre paire de manche.







<img data-src=" />



Le 12/02/2015 à 12h 49

Faut pas non plus perdre de vue que ce boitier est d’abord un boitier “presque” de tous les jours, qui a pour particularité de d’être capable de temps à autre de faire l’astrophoto, mais qui pourra aussi faire (du moins en théorie) de la photo IR diurne.

&nbsp;

Ca donc sera un complément pas inintéressant pour celui qui voudra d’abord un appareil photo, et qui s’il en a les moyens, pourra y adjoindre un matos autrement plus cher pour approfondir ses connaissances visuelles de l’espace.


Le 12/02/2015 à 12h 50

Avec le (ton) premier commentaire, la boucle est bouclée <img data-src=" />


Le 12/02/2015 à 13h 16







Salocin a écrit :



Avec le (ton) premier commentaire, la boucle est bouclée <img data-src=" />







<img data-src=" />