Renseignement, état d’urgence : Amnesty International épingle la France

Une bougie pour Bernard

Renseignement, état d’urgence : Amnesty International épingle la France

Renseignement, état d’urgence : Amnesty International épingle la France

Dans son rapport annuel, tout juste publié, Amnesty International met la France en cause pour les différents textes sécuritaires adoptés en 2015.

Ce rapport (PDF) rend compte de la situation des droits humains dans le monde durant toute l’année écoulée. La France est mise spécialement en valeur suite aux textes votés après les attentats de janvier et novembre. Parmi les États qui ont « adopté ou proposé des mesures visant à accorder aux services de renseignement et d'application des lois un accès quasi illimité aux communications électroniques », ce sont d’abord la loi sur le renseignement et celle sur la surveillance des communications internationales qui sont évoquées.

Ces deux dispositions ont accordé « à ces services des pouvoirs exécutifs élargis leur permettant de prendre connaissance des communications des personnes, ainsi que de leur usage d'Internet, y compris en interceptant de façon non ciblée et à grande échelle les flux d'échanges sur la toile ». Amnesty rappelle justement que cette surveillance n’est pas seulement causée par la lutte contre le terrorisme, mais également pour des objectifs très variés, notamment celui de la protection des intérêts économiques ou des intérêts majeurs de la politique étrangère.

Un contrôle administratif limité et occasionnel

À ce titre, l’ONG souligne la mise à l’écart de l’autorité judiciaire et l’intervention « limitée et occasionnelle » d’une autorité administrative. La Commission nationale de contrôle des techniques du renseignement a en effet pour mission de rendre un avis préalable aux mesures de surveillance (loi Renseignement) ou pour contrôler le respect a posteriori des textes (loi Renseignement et loi sur la surveillance internationale).

Rappelons néanmoins que cette CNCTR dispose dorénavant du pouvoir d’agir devant une formation du Conseil d’État, opportunité qu’elle n’a, il est vrai, jamais utilisée jusqu’à présent, l’exécutif ayant suivi jusqu’à présent ses rares avis négatifs.

La loi sur l'état d'urgence également critiquée

Les lois de surveillance ne sont pas les seules épinglées. Amnesty met également au déshonneur la loi sur l’état d’urgence : « En l'espace de quelques semaines, les autorités françaises ont réalisé 2 700 perquisitions sans autorisation judiciaire, qui ont débouché sur l'ouverture de seulement deux informations judiciaires en lien avec des actes terroristes ». Dans ce lot, par contre, « 488 autres ont été ouvertes pour des infractions sans rapport avec le terrorisme ». Les derniers chiffres, mis à jour début février, sont cependant nettement en hausse : 3 289 perquisitions administratives, 571 procédures judiciaires, 650 armes saisies, assignation de 407 personnes, etc.

Suite à la loi contre le terrorisme de novembre 2014, les autorités ont en outre pu plus facilement poursuivre sur le terrain pénal des personnes accusées d’apologie du terrorisme, notamment sur Internet. Face aux 700 personnes mises en cause, Amnesty juge l’infraction définie en termes trop vagues. Conséquence : « dans un certain nombre de cas, ces poursuites constituaient manifestement une atteinte au droit à la liberté d'expression » estime Amnesty, qui se souvient que sur cette base, « 87 sites ont été bloqués entre janvier et novembre. »

Les tentatives françaises pour raréfier les baffes juridictionnelles

Ajoutons enfin que pour parer à une censure internationale, la France de l’état d’urgence a demandé à déroger à la Convention européenne des droits de l’Homme et au Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Ceci n’interdira cependant pas l’intervention des autorités internationales, qui vont pouvoir contrôler si les conditions de cette mise à l’écart sont bien remplies. Les textes sécuritaires en France ont d'ailleurs déjà inquiété les rapporteurs spéciaux de l'ONU. Dernièrement, saisi à la demande de la Ligue des droits de l’Homme, le Conseil constitutionnel a également censuré partiellement cette loi en ce qu’elle autorise les copies de données informatiques sans encadrement suffisant. Ni le gouvernement ni les parlementaires n’avaient voulu soumettre ce texte à son contrôle a priori, laissant ainsi prospérer des mesures qu’ils savaient inconstitutionnelles.

Commentaires (68)


Bref, tout le monde est d’accord : c’est la merde. Maintenant, on fait quoi ? <img data-src=" />


Bah rien on continue pourquoi ? la plupart des français sont d’accord pour être sous état d’urgence pourquoi le gouvernement se priverait, qui écoute&nbsp; Amnesty et l’ONU de nos jours …


On les écoutes ?

Ha non..

On les met sur écoute.

Mieux.


Non on prend une foreuse et on va creuser dans des strates de conneries jamais atteinte !


Merci à la communauté internationale pour pointer les manquements du « pays des Droits de l’Homme ». On a vraiment besoin de vous. Il faudrait que l’Europe mette un peu plus la pression aussi. Ça pourrait aussi aider.


Des organisations comme Amnesty sont dans leur rôle, le problème est quelle font à chaque fois la partie dénonciation mais oublie de proposer des solutions concrètes à la place.


On se penche en avant et on tousse


Sous les pavés, la plage.&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;


solution concrète =

– respecter l’état de droit

– maintenir la justice dans la boucle (au besoin « a posteriori », et sanctionner les abus)



Le travail des organes de sécurité nationale n’a aucunement besoin de sur-médiatisation, ni de gesticulation, ni de surenchère pour être efficace. Tout ça c’est de la communication politique pour dire « on fait quelque chose », et rassurer le bon peuple.



Il ne faut pas oublier que nous sommes dans une période de pré-campagne électorale : les postures adoptées coupent l’herbe sous le pied des partis de droite et d’extrême-droite (pour ne pas se retrouver accusé de laxisme). Bref on est dans la pure manœuvre de communication politique, dont le prix (fort) est une série d’atteintes à l’état de droit et aux fondements démocratiques. De mon point de vue, rien ne saurait les justifier.


Pourquoi proposer “des solutions concrètes à la place” ?



Ce qu’elles reprochent essentiellement, c’est l’absence de contrôle judiciaire préalable.



Donc, en plus, elles proposent bien, en creux, une solution : l’intervention du juge pour autoriser des mesures exceptionnelles.








GuiJo a écrit :



Des organisations comme Amnesty sont dans leur rôle, le problème est quelle font à chaque fois la partie dénonciation mais oublie de proposer des solutions concrètes à la place.





Ce n’est pas leur rôle de proposer des solutions : elles établissent un rapport, comparent les pays entre eux, etc.





Les derniers chiffres,

mis à jour début février, sont cependant nettement en hausse&nbsp;: 3 289

perquisitions administratives, 571 procédures judiciaires, 650 armes

saisies, assignation de 407 personnes, etc.





Est-ce que les lois qu’on avait avant les dernières mises en place (et l’état d’urgence) auraient pu permettre ces perquisitions ?&nbsp;

(vrai question, pas un troll)


C’est bien pour ça que guantanamo existe toujours. Amnesty a tellement d’effet……


Guantánamo est l’exemple type de conneries faites à chaud, sans réfléchir, parce qu’on a décidé à un moment que les Droits de l’Homme sont trop contraignants et qu’il fallait une solution immédiate contre le terrorrisme. Des innocents ont été « dénoncés » par des gonzes contre prime (argent facile), ils moisissent là-bas depuis des années, personne ne souhaite les récupérer sur son territoire, du coup Guantánamo est impossible à fermer. Le genre de mesures sur lesquelles&nbsp; il est extrêmement difficile de revenir.



La non-exclusion de la justice dans ce type de mesure permet d’avoir plus de garanties pour de potentiels innocents.



Le pire c’est qu’en France, nous ne tenons pas compte de l’historique récent… et qu’on est bien parti pour refaire toutes les mêmes âneries :(








GuiJo a écrit :



C’est bien pour ça que guantanamo existe toujours. Amnesty a tellement d’effet……





parce que amnesty c’est comme ta conscience, elle est là elle te soule mais tu t’en fous









GuiJo a écrit :



C’est bien pour ça que guantanamo existe toujours. Amnesty a tellement d’effet……





Oui, au lieu de faire campagne, ils feraient mieux de lever une armée pour que les politiques respectent leurs positions.



Je ne suis pas spécialiste en droit mais je ne pense pas qu’un juge aurait autorisé la plupart de ces perquisitions.

Quand on voit les résultats de ces perquisitions, on a vraiment l’impression que des responsables de la Police se sont dit : “ allez les gars, on en profite, on peut faire ce que l’on veut, la justice n’est plus là pour nous brider. “








GuiJo a écrit :



Des organisations comme Amnesty sont dans leur rôle, le problème est quelle font à chaque fois la partie dénonciation mais oublie de proposer des solutions concrètes à la place.





Revenir en arrière tout simplement…



C’est quoi cette question étrange et quel est son but ?



Ces perquisitions sont administratives et donc possible uniquement parce que état d’urgence. Donc, dans l’absolu, non, elles n’auraient pas pu avoir lieu parce qu’illégales.



Si la question était : “aurait-on pu faire ces perquisitions dans le respect de la loi et sans utiliser abusivement l’état d’urgence pour intervenir dans des situations n’ayant rien à voir avec le terrorisme ?” la réponse est plus complexe .




  1. les perquisitions ayant eu lieu de nuit n’auraient pas pu avoir lieu à ce moment là, mais cela n’aurait sûrement pas changé grand chose : perquisition à 6 h du matin au lieu de 2 ou 4 h…



  2. les juges n’auraient peut-être pas autorisé toutes ces perquisitions. En particulier celles qui n’ont abouti sur rien si ce n’est à traumatiser des gens avec une justification douteuse. J’y vois là une bonne raison de faire intervenir un juge avant l’action de la police.



  3. pour toutes celles qu’un juge aurait autorisées, oui, elles auraient pu avoir lieu, avec sûrement un meilleur taux de réussite, donc avec une meilleure utilisation des forces de l’ordre.




“488 autres ont été ouvertes pour des infractions sans rapport avec le terrorisme”



C’est vrai et c’est insupportable. Je ne critique pas l’état d’urgence mais le fait que comme d’habitude, en passant d’un système hyper contraignant à un système sans barrière, sans compte à rendre, nos chères forces de l’ordre se sont lâchées.

&nbsp;


Le but de la question est de savoir si dans les auters lois, on aurait pu faire se perquisitions. Par exemple en journée (alors que l’état d’urgence autorise la nuit), par exemple.

Merci pour tes précisions.








AmonituX a écrit :



Bah rien on continue pourquoi ? la plupart des français sont d’accord pour être sous état d’urgence pourquoi le gouvernement se priverait, qui écoute  Amnesty et l’ONU de nos jours …





<img data-src=" />



Sa question n’est pas étrange, vue que ta réponse est uniquement basée sur ton opinion personnelle et pas sur des chiffres.



Ces chiffres, personne ne les connait. D’ailleurs si toutes les perquisitions judiciaires donnaient lieu à des prises, cela se saurait, parceque cela ferait la une des média à chaque fois avec pour crédo: “Voyez comment on bosse bien”…


Bah ça, on ne saura pas, vu qu’elles ne sont pas passées par un juge. Ça dépend de ce qu’aurait décidé le juge, et on ne peut pas le deviner.


1789, nous voilà ? Pourquoi pas, il serait peut-être intéressant qu’enfin le peuple parle (même si ça dérange les politiques et le 1%&nbsp; plus que 90% de la population de la planète).



&nbsp;Enfin, s’il a envie de parler… Si ça ne le dérange pas de lâcher la zapette, d’arrêter de regarder D8, Hanouna et sa bande… Si l’envie lui prend de lire le Prince (Machiavel), République (Platon)… Si le besoin de fait sentir d’avoir une conscience politique, d’avoir le courage de dire non aux élus qui d’ailleurs NE sont QU’élus et rien d’autre…



Il y a eu - l’histoire le montre - des dominants, des dominés, des révoltés. Ces derniers sont souvent devenus des dominants - la Terreur - qui par leur soif de renverser l’ordre établi et de revanche sociale ont souvent laissé d’ignobles gnomes (Napoléon, Hitler…) les asservir.



L’erreur est humaine, persévérer diabolique… Si dénoncer est indispensable, changer véritablement les choses demande une énergie considérable. Celle d’un peuple qui aura pris conscience de la nécessité (ou du besoin) de faire renaître l’esprit citoyen, ne laissant alors aux élus que le rôle d’exécuteur et non celui de décideur.








carbier a écrit :



Ces chiffres, personne ne les connait. D’ailleurs si toutes les perquisitions judiciaires donnaient lieu à des prises, cela se saurait, parceque cela ferait la une des média à chaque fois avec pour crédo: “Voyez comment on bosse bien”…





Et si les perquisitions judiciaires affichaient le même taux de procédures judiciaires, ça gueulerait depuis longtemps chez les avocats.









Jarodd a écrit :



Le but de la question est de savoir si dans les auters lois, on aurait pu faire se perquisitions. Par exemple en journée (alors que l’état d’urgence autorise la nuit), par exemple.

Merci pour tes précisions.





Même si on n’en sait rien, la réponse est plutôt non dans la majorité des cas, ils n’auraient pas pu faire ces perquisitions. Même si on ne connait pas les chiffres, on peut déjà deviner quelques procédés:





  • Dès que l’état d’urgence a été décrété, les perquisitions ont été menées dans tous les milieux soupçonnés de favoriser le terrorisme, mais pour lesquels soit on n’avait pas suffisamment de preuves, soit les cibles n’étaient pas considérées comme “dangereuses”. En gros cela a été de la pêche au chalut pour récupérer toutes les infos et éviter de nouvelles attaques (cf l’assaut préventif de St Denis qui a eu lieu la nuit)



  • Ensuite certainement une salve concernant les affaires de trafic d’armes et de drogues pour lesquelles des perquisitions de nuit permettent l’effet de surprise et éventuellement d’augmenter ta chance de réussite



  • Pour finir des perquisitions plus politiques qui elles c’est sur, n’auraient pas pu avoir lieu sans l’état d’urgence.



Moi, je suis pour une éradication totale des terroristes, point barre ! Le reste, c’est de la discussion de salon car l’enjeu c’est eux ou non. Dans le camp d’en face, ils doivent bien rigoler d’AI et de nos discussions droitdelhommisme jusqu’à l’absurde car c’est ce qui nous détruira, d’être mou et de baisser nos frocs. Si la charia était établie en France, je doute que vos discussions de bien-pensants puissent avoir lieu. L’heure est aux combats, pas aux bla-bla de niais dans une situation historique où l’Europe entière est menacée et où la situation est binaire : eux ou nous. Perso, je tiens à mes enfants et non à trahir leur avenir. Vous verrez quand vous aurez des mômes et que vous devrez vous poser dans quel monde de violence ils devront vivre parce que vous, vous n’avez pas pris vos responsabilités à temps.








auclairdelalune a écrit :



Moi, je suis pour une éradication totale des terroristes, point barre ! Le reste, c’est de la discussion de salon car l’enjeu c’est eux ou non. Dans le camp d’en face, ils doivent bien rigoler d’AI et de nos discussions droitdelhommisme jusqu’à l’absurde car c’est ce qui nous détruira, d’être mou et de baisser nos frocs. Si la charia était établie en France, je doute que vos discussions de bien-pensants puissent avoir lieu. L’heure est aux combats, pas aux bla-bla de niais dans une situation historique où l’Europe entière est menacée et où la situation est binaire : eux ou nous. Perso, je tiens à mes enfants et non à trahir leur avenir. Vous verrez quand vous aurez des mômes et que vous devrez vous poser dans quel monde de violence ils devront vivre parce que vous, vous n’avez pas pris vos responsabilités à temps.





Mais je croyais que c’était nous qui allions chez eux pour apprendre à faire le jihad <img data-src=" />



edit : ça mord pas mal en tout cas.









auclairdelalune a écrit :



Vous verrez quand vous aurez des mômes et que vous devrez vous poser dans quel monde de violence ils devront vivre parce que vous, vous n’avez pas pris vos responsabilités à temps.






 Vous verrez quand vous aurez  des mômes et que vous devrez vous interroger dans quel état policier ils       

devront vivre parce que vous, vous jeté tous les garde fou au feu.


Si tu tiens vraiment à tes enfants, j’espère que tu les as enfermés quelque part et solidement attachés. Vu le nombre de morts par accident domestique en France, ça me semble plus prudent <img data-src=" />.


Et EUX c’est qui ? Et t’attaques qui ? Tu me fais bien rire pour le coup.



C’est quoi ce discours à l’emporte pièce qui stigmatise l’ensemble de ceux dont tu parles à commencer par nous autre qui discutons sur NXI. Donc ta “guerre” tu la reprend, tes besoins totalitariste et de contrôle la même. On a pas des armées à nos frontières près à nous envahir.&nbsp; N



&nbsp;os discussions de “droitdelhommisme” comme tu déblatère de manière gerbante sont l’éveille vers un humanisme et un respect d’autrui dont tu ne mesures pas le millième de l’importance avec tes idées digne d’un membre du FN. Et tes gosses on plus 100000x plus de chance de mourir écrasé par un imbécile au volant que tuez dans un actes terroristes.



Bref gros <img data-src=" /> où c’est encore plus flippant.



&nbsp;








CreaYouz a écrit :



Non on prend une foreuse et on va creuser dans des strates de conneries jamais atteinte !





En liesse et bonne humeur et avec le sourire s’il vous plaît. <img data-src=" />









Jarodd a écrit :



Est-ce que les lois qu’on avait avant les dernières mises en place (et l’état d’urgence) auraient pu permettre ces perquisitions ?&nbsp;

(vrai question, pas un troll)





Celles en lien avec le terrorisme ou les autres ?









auclairdelalune a écrit :



Vous verrez quand vous aurez des mômes et que vous devrez vous poser dans quel monde de violence ils devront vivre parce que vous, vous n’avez pas pris vos responsabilités à temps.





Quels mômes? Je prends mes responsabilités, je me protège.









auclairdelalune a écrit :



Moi, je suis pour une éradication totale des terroristes, point barre ! Le reste, c’est de la discussion de salon car l’enjeu c’est eux ou non. Dans le camp d’en face, ils doivent bien rigoler d’AI et de nos discussions droitdelhommisme jusqu’à l’absurde car c’est ce qui nous détruira, d’être mou et de baisser nos frocs. Si la charia était établie en France, je doute que vos discussions de bien-pensants puissent avoir lieu. L’heure est aux combats, pas aux bla-bla de niais dans une situation historique où l’Europe entière est menacée et où la situation est binaire : eux ou nous. Perso, je tiens à mes enfants et non à trahir leur avenir. Vous verrez quand vous aurez des mômes et que vous devrez vous poser dans quel monde de violence ils devront vivre parce que vous, vous n’avez pas pris vos responsabilités à temps.





Tu me terrorises bien plus que les terroristes qui te terrorisent. <img data-src=" />



Les perquisitions de nuit sont déjà possibles dans le droit commun pour certaines infractions spécifiques : entre autres trafic de stupéfiant, proxénétisme, bande organisée, et terrorisme. On n’a donc pas besoin de l’état d’urgence pour poursuivre et réprimer efficacement ce type d’infractions.

Les perquisitions administratives prévues par l’état d’urgence permettent d’agir de manière préventive, au détriment des garanties apportées par la procédure judiciaire classique (entre autre l’intervention du juge judiciaire). Elles sont adaptées pour une situation où on doit faire face à un péril imminent, comme c’était le cas juste après les attentats. Aujourd’hui, à mon sens, elles sont difficilement justifiables.


Peux tu clarifier ta définition de terroriste ?

Je te rappelle juste que durant la seconde guerre mondiale, tous les résistants étaient des terroristes. Depuis, on les considère plutôt comme des héros….

&nbsp;

Plus proche de nous, nombres d’écologistes qui ont manifesté contre l’aéroport notre dame des landes, ou contre les convois de déchets nucléaires, le massacre des baleines, etc… ont été qualifiés de terroristes par le pouvoir en place.

Les indépendantistes basques, corses ou bretons (s’il en reste) sont aussi des terroristes, etc… la liste est longue.



Ensuite, concernant l’état d’urgence, il semble bien que les militants écologistes aient largement bénéficié des largesses de l’état d’urgence alors qu’ils n’ont rien à voir avec les attentats… Ou alors tu as un scoop pour nous ?



&nbsp;Et il y a tellement d’abus que même le ministre a demandé aux préfets de lever le pied !!!!!

&nbsp;

Enfin, je te rappelle que les auteurs des attentats viennent tous d’Europe et que s’ils ont adhéré à des doctrines extrémistes, c’est sans doute aussi car ils viennent de quartiers ou sont parqués des populations déclassées qui n’ont aucune perspective d’avenir, avec un taux de chomage qui dépasse largement les 50%, quel que soit leur niveau d’étude et que, depuis des années, les seules réponses à leurs problèmes ont été&nbsp; policières.

&nbsp;

Es tu assez stupide pour croire que l’état d’urgence va y changer quelque chose ?



Personnellement, je pense, comme ça a déjà été dis, que nous sommes avant tout devant une démonstration de communication et de stratégie politique sur fond d’élection présidentielle.

&nbsp;








CreaYouz a écrit :



Bref gros <img data-src=" /> où c’est encore plus flippant.





C’est peut être un troll, mais cela reprend beaucoup de ce que j’entends autour de moi.

Donc ta réponse aussi provocante que son post ne résout rien: comparer les centaines de victimes de novembre dernier avec les morts accidentels de la route est idiot.



En fait cela montre bien la limite de la pratique: que ce soit Amnesty International ou le discours lénifiant de NXi: tant qu’on reste dans la dénonciation sans proposition derrière, le discours est inaudible pour la majorité des gens.



Entièrement d’accord avec toi.



Si ce n’est :

“&nbsp; Et il y a tellement d’abus que même le ministre a demandé aux préfets de lever le pied !!!!!”

Mouai dans la presse… En privé il s’en fou complètement.








carbier a écrit :



En fait cela montre bien la limite de la pratique: que ce soit Amnesty International ou le discours lénifiant de NXi: tant qu’on reste dans la dénonciation sans proposition derrière, le discours est inaudible pour la majorité des gens.





Peut-être, mais ce n’est pas parce que ceux qui ne réfléchissent pas sont en majorité qu’il faut les écouter.



Si on écoutait la majorité, on pendrait les présumés terroristes et pédophiles sans aucune forme de procès.



Il va falloir que les gens finissent par comprendre un jour qu’on ne sera jamais à 100% en sécurité. Soit on laisse les libertés individuelles et les gardes fous judiciaires en prenant le risque que des choses tragiques arrivent, soit on bascule dans un état policier qui n’est pas plus sécurisé que ce qu’il sera censé combattre.

Ce n’est pas des mesures dont on a besoin, c’est de la pédagogie. Hors, impossible d’en faire lorsque toute la clique politique au pouvoir profite de l’évènement pour en faire un coup politique.



+1, suffit de lire les commentaires sur Le Monde pour s’en rendre compte.

Mon pays me désespère <img data-src=" />








golgoth17 a écrit :



Peux tu clarifier ta définition de terroriste ?

Je te rappelle juste que durant la seconde guerre mondiale, tous les résistants étaient des terroristes. Depuis, on les considère plutôt comme des héros….





Pour aller dans la surenchère: ceux qui ont tués en novembre dernier sont des héros ?







golgoth17 a écrit :



Plus proche de nous, nombres d’écologistes qui ont manifesté contre l’aéroport notre dame des landes, ou contre les convois de déchets nucléaires, le massacre des baleines, etc… ont été qualifiés de terroristes par le pouvoir en place.





Ou l’art de tout mélanger. Tu as une source sur la qualification de terroristes des militants écolos ? ou alors tu confonds avec certaines factions de l’extrème gauche ?





Les indépendantistes basques, corses ou bretons (s’il en reste) sont aussi des terroristes, etc… la liste est longue.



C’est vrai que les gens sont cons de qualifier de terroristes certaines personnes qui tuent des préfêts ou font pêter des McDo en tuant des innocents…

Encore une fois tous les indépendantistes ne sont pas des terros en herbe, mais certains sont jusqu’au boutistes










carbier a écrit :



C’est peut être un troll, mais cela reprend beaucoup de ce que j’entends autour de moi.

Donc ta réponse aussi provocante que son post ne résout rien: comparer les centaines de victimes de novembre dernier avec les morts accidentels de la route est idiot.



En fait cela montre bien la limite de la pratique: que ce soit Amnesty International ou le discours lénifiant de NXi: tant qu’on reste dans la dénonciation sans proposition derrière, le discours est inaudible pour la majorité des gens.





Pour proposer des solutions, il faudrait déjà comprendre que &nbsp;le fanatisme religieux ne peut être combattu qu’en amont par la raison, l’intégration et l’entraide entre les peuples. là on est juste en train d’éteindre les feux que l’on a nous même allumé (et la méthode employée est a chier)









ActionFighter a écrit :



Peut-être, mais ce n’est pas parce que ceux qui ne réfléchissent pas sont en majorité qu’il faut les écouter.



Si on écoutait la majorité, on pendrait les présumés terroristes et pédophiles sans aucune forme de procès.





Je n’ai jamais dit cela: simplement que ne faire que dénoncer ne sert à rien.







ActionFighter a écrit :



Il va falloir que les gens finissent par comprendre un jour qu’on ne sera jamais à 100% en sécurité. Soit on laisse les libertés individuelles et les gardes fous judiciaires en prenant le risque que des choses tragiques arrivent, soit on bascule dans un état policier qui n’est pas plus sécurisé que ce qu’il sera censé combattre.

Ce n’est pas des mesures dont on a besoin, c’est de la pédagogie. Hors, impossible d’en faire lorsque toute la clique politique au pouvoir profite de l’évènement pour en faire un coup politique.





Ouaip mais pour faire comprendre il faut expliquer ET proposer des alternatives.

Le tout répressif ne fonctionnera pas tout comme le non répressif. Il faut un juste milieu.



Après il y a une limite entre comprendre qu’on n’est jamais 100% en sécurité et admettre que tous les ans des attentats peuvent survenir en France. Je te laisse simplement imaginer ce qui se serait passé si les bras cassés avaient réussi à se faire exploser dans le Stade de France…









carbier a écrit :



Je te laisse simplement imaginer ce qui se serait passé si les bras cassés avaient réussi à se faire exploser dans le Stade de France…





Mis à part une remise en question bien plus importante, et surement de vraie solutions pas comme on va envoyer 2 rafale lâcher 3 bombes, mettre un état d’urgence qui clairement ne sert quasiment à rien mis part nous faire passer pour des débiles.

la seule chose qu’a réussi le gouvernement à “déclarer la guerre au terrorisme” est de nous mettre sous couvre-feu et prier pour que les services de renseignement soit plus performant, qui d’ailleurs je suis sur avait déjà tout les droit bien avant l’état d’urgence, donc déclarer une guerre chez nous la ou les têtes pensantes des fameux terroristes ne sont pas&nbsp;<img data-src=" />









Acide Gras a écrit :



Pour proposer des solutions, il faudrait déjà comprendre que  le fanatisme religieux ne peut être combattu qu’en amont par la raison, l’intégration et l’entraide entre les peuples. là on est juste en train d’éteindre les feux que l’on a nous même allumé (et la méthode employée est a chier)





Ouais enfin si le fanatisme religieux n’était du qu’aux interventions occidentales cela se saurait.



Entre les “croisades” de Bush (et je ne parle même pas de Trump) et l’Arabie saoudite (je te conseille de lire l’histoire de sa création), il est facile de faire croire que le fanatisme religieux peut être combattu par la “raison”









auclairdelalune a écrit :



Vous verrez quand vous aurez des mômes et que vous devrez vous poser dans quel monde de violence ils devront vivre parce que vous, vous n’avez pas pris vos responsabilités à temps.



J’ai pris mes responsabilités: pas de gosse.

Ceux qui en ont sont soit des doux rêveurs soit des sadiques, au choix.









carbier a écrit :



Je n’ai jamais dit cela: simplement que ne faire que dénoncer ne sert à rien.





Oui, je cherchais pas à te faire dire cela, c’était juste pour remettre en perspective ce que peut donner l’avis de la majorité.







carbier a écrit :



Ouaip mais pour faire comprendre il faut expliquer ET proposer des alternatives.

Le tout répressif ne fonctionnera pas tout comme le non répressif. Il faut un juste milieu.



Après il y a une limite entre comprendre qu’on n’est jamais 100% en sécurité et admettre que tous les ans des attentats peuvent survenir en France. Je te laisse simplement imaginer ce qui se serait passé si les bras cassés avaient réussi à se faire exploser dans le Stade de France…





Bien sûr que des actions devaient être entreprises, ne serait-ce que pour rassurer la population, et ce n’est pas tant la proclamation de l’état d’urgence dans la forme précédent les attentats qui a posé problème, les critiques étant relativement discrètes voir inexistantes à ce moment là.



Le soucis vient de sa prolongation, de sa constitutionnalisation, conjointement à l’absence du judiciaire, qui laisse la porte ouverte à l’arbitraire, surtout lorsque les sanctions en cas d’abus sont à la discrétion des mêmes services qui les ont ordonnés.



Et les alternatives, il y en a et elles sont clairement évoquées dans les discours critiques : des perquisitions, oui, mais avec des gardes-fous judiciaires, et surtout, la responsabilité des services de renseignement et la question de leurs moyens, qui ne sont que trop peu évoqués par les médias télévisés et les politiques, et qui pourtant, sont à la base de dysfonctionnements ayant permis l’élaboration des attentats.



Seulement, ces alternatives ne sont pas audibles, non pas parce qu’elles sont mauvaises, mais parce que la classe politique elle-même a récupéré l’évènement à des fins politiques, avec un discours qui va totalement à l’encontre de la raison.









carbier a écrit :



&nbsp;il est facile de faire croire que le fanatisme religieux peut être combattu par la “raison”





Voltaire le disait déjà au 17eme siècle donc bon la fondation de l’Arabie Saoudite et la soif impérialiste des US sont un peu hors du débat…..

&nbsp;



.








carbier a écrit :



Pour aller dans la surenchère: ceux qui ont tués en novembre dernier sont des héros ?



Chez eux, surement!

(on est tous le con d’un autre)



Et sans aller dans la surenchère c’est plus simple d’analyser objectivement. De Gaule a été déchu de sa nationalité, les résistants ont tué des français et étaient considérés comme traitres, tout comme les allemands qui ont essayé de tuer Hitler.

Est-ce que je vais cautionner un meurtrier? surement pas. Et pourtant on admire ceux qui ont pris les armes parce qu’ils sont dans le camp des vainqueurs de l’histoire.



Bref, les héros, ce sont les vainqueurs qui les définissent. Dans la réalité, ya des salauds partout et des extrémistes bien-pensants.

Le Dalai-lama a eu le prix Nobel de la paix alors que la Chine le considère comme un terroriste au même titre que Ben Laden aux US.



une ONG financée par les états (unis entre autres) moi je dis méfiance !

that’s all.








MuadJC a écrit :



Le Dalai-lama a eu le prix Nobel de la paix alors que la Chine le considère comme un terroriste au même titre que Ben Laden aux US.





Sur ce point la je suis avec la Chine.





ActionFighter a écrit :



Peut-être, mais ce n’est pas parce que ceux qui ne réfléchissent pas sont en majorité qu’il faut les écouter.



Si on écoutait la majorité, on pendrait les présumés terroristes et pédophiles sans aucune forme de procès.



Il va falloir que les gens finissent par comprendre un jour qu’on ne sera jamais à 100% en sécurité. Soit on laisse les libertés individuelles et les gardes fous judiciaires en prenant le risque que des choses tragiques arrivent, soit on bascule dans un état policier qui n’est pas plus sécurisé que ce qu’il sera censé combattre.

Ce n’est pas des mesures dont on a besoin, c’est de la pédagogie. Hors, impossible d’en faire lorsque toute la clique politique au pouvoir profite de l’évènement pour en faire un coup politique.





A un moment faut choisir:





  • démocratie

  • non démocratie

  • hypocrisie

  • Réponse D (comme les mouton)





    A priori les 2 dernières sont les réponse les plus choisi.









DUNplus a écrit :



A un moment faut choisir:

[list=a]

[*]démocratie

[*]non démocratie

[*]hypocrisie

[*]Réponse D (comme les mouton)

[/list]





Je choisis la réponse “*” <img data-src=" />









carbier a écrit :



Je n’ai jamais dit cela: simplement que ne faire que dénoncer ne sert à rien.







Dans ce cas la, je pense que tu peux fermer ton compte NXI hein. C’est pas ici qu’on va changer le monde.









eliumnick a écrit :



Dans ce cas la, je pense qu’on peut fermer les commentaires NXI hein. C’est pas ici qu’on va changer le monde.







<img data-src=" />









eliumnick a écrit :



C’est pas ici qu’on va changer le monde.





C’est ici que j’ai proclamé publiquement pour la première fois ma prétention au trône de France, alors ne parlons pas trop vite et attendons de voir avant de tirer des conclusions.









DUNplus a écrit :



Sur ce point la je suis avec la Chine.



Au même titre que Obama j’espère ^^, niveau Nobel de la paix.









ActionFighter a écrit :



Je choisis la réponse “*” <img data-src=" />





Nan, mais j’ai corriger ça….





MuadJC a écrit :



Au même titre que Obama j’espère ^^, niveau Nobel de la paix.





Bien sur.

Tout façon a part la Croix-Rouge, y a pas grand monde qui le mérite ce prix la.

Le prix et même attribuer a un ministre japonais qui vénère des criminel de guerre de WW2.

Va savoir comme ils choisi les gagnant.









ActionFighter a écrit :



C’est ici que j’ai proclamé publiquement pour la première fois ma prétention au trône de France, alors ne parlons pas trop vite et attendons de voir avant de tirer des conclusions.





Et après je te coupe la tête pour prendre la place.<img data-src=" />









DUNplus a écrit :



Nan, mais j’ai corriger ça….





C’était pour la vanne, vu que je supposais que la question était rhétorique <img data-src=" />







DUNplus a écrit :



Et après je te coupe la tête pour prendre la place.<img data-src=" />





L’Histoire est là pour apprendre des erreurs passées, et mes sosies officiels seront là pour toutes les apparitions publiques <img data-src=" />









ActionFighter a écrit :



C’est ici que j’ai proclamé publiquement pour la première fois ma prétention au trône de France, alors ne parlons pas trop vite et attendons de voir avant de tirer des conclusions.





Avoue que tu te présentes pour le droit de cuissage. Remarque, pas besoin de revenir à une monarchie, François Hollande est un tombeur <img data-src=" />









RaoulC a écrit :



Avoue que tu te présentes pour le droit de cuissage. Remarque, pas besoin de revenir à une monarchie, François Hollande est un tombeur <img data-src=" />





Absolument pas, je me présente pour l’amour de ma patrie <img data-src=" />



Le droit de cuissage n’est qu’un petit plus <img data-src=" />









DUNplus a écrit :



Va savoir comme ils choisi les gagnant.



Comme au lotto.

A qui le tour?…



Plus sérieusement je ne vois pas en quoi le D.L. t’apparait comme terroriste. A part le simple fait que ses préceptes religieux commencent par la compassion et le fait qu’il est (selon la religion) l’incarnation d’un “bouddha de la compassion”, il prône depuis un bon moment un apaisement et accepte l’appartenance du Tibet à la Chine.

A moins d’être un terroriste hippie, j’ai du mal à l’assimiler à un Ben Laden ou un quelconque chef d’état (qui eux poussent les peuples à se battre).









MuadJC a écrit :



Comme au lotto.

A qui le tour?…



Plus sérieusement je ne vois pas en quoi le D.L. t’apparait comme terroriste. A part le simple fait que ses préceptes religieux commencent par la compassion et le fait qu’il est (selon la religion) l’incarnation d’un “bouddha de la compassion”, il prône depuis un bon moment un apaisement et accepte l’appartenance du Tibet à la Chine.

A moins d’être un terroriste hippie, j’ai du mal à l’assimiler à un Ben Laden ou un quelconque chef d’état (qui eux poussent les peuples à se battre).





Un bon résumé des critiques que l’on peut adresser au DL.









ActionFighter a écrit :



Peut-être, mais ce n’est pas parce que ceux qui ne réfléchissent pas sont en majorité qu’il faut les écouter.



Si on écoutait la majorité, on pendrait les présumés terroristes et pédophiles sans aucune forme de procès.



Il va falloir que les gens finissent par comprendre un jour qu’on ne sera jamais à 100% en sécurité. Soit on laisse les libertés individuelles et les gardes fous judiciaires en prenant le risque que des choses tragiques arrivent, soit on bascule dans un état policier qui n’est pas plus sécurisé que ce qu’il sera censé combattre.

Ce n’est pas des mesures dont on a besoin, c’est de la pédagogie. Hors, impossible d’en faire lorsque toute la clique politique au pouvoir profite de l’évènement pour en faire un coup politique.





Splendide commentaire, j’adhère à 100%.<img data-src=" />



&nbsp;

Bon j’arrive un peu tard pour le débat, picole après le boulot toussa….

Mais que du vrai, rien à ajouter, bien dit et tout…<img data-src=" />









RisingForce a écrit :



Splendide commentaire, j’adhère à 100%.<img data-src=" />

 

Bon j’arrive un peu tard pour le débat, picole après le boulot toussa….

Mais que du vrai, rien à ajouter, bien dit et tout…<img data-src=" />





Merci, n’oublie pas de voter pour mon accession au trône de France aux prochaines élections <img data-src=" />



Fermer