Kerbal Space Program perd neuf cadres de son équipe de développement

Kerbal Space Program perd neuf cadres de son équipe de développement

Rapid Unscheduled Disassembly

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Société numérique

05/10/2016
102

Kerbal Space Program perd neuf cadres de son équipe de développement

Neuf des principaux éléments de l'équipe de développement de Kerbal Space Program viennent d'annoncer leur départ du studio qui les employait. Ce dernier assure qu'il ne s'agit pas pour autant de la fin des travaux sur le titre.

« Toutes les bonnes choses ont une fin ». C'est par cette phrase un peu banale que neuf cadres de Squad, le studio à l'origine de Kerbal Space Program ont annoncé sur Reddit qu'ils quittaient l'entreprise, dont ils ont contribué au succès. Un message rapidement complété par un billet officiel sur les forums du jeu.

La fin d'une ère

Ces départs simultanés sont hautement significatifs pour le studio, puisque l'équipe chargée du développement du jeu (en incluant les artistes et les musiciens) n'est composée que d'une vingtaine de personnes. Si l'on se fie aux crédits apparaissant dans la dernière version du jeu, il ne resterait même qu'une petite poignée de développeurs encore actifs, principalement « de nouveaux talents », comme se plait à les définir Squad. 

Les motivations du départ des cadres du studio n'ont pas été détaillées. Mais certains se souviendront qu'il y a quelques mois, la structure avait fait l'objet de critiques assez virulentes de la part de plusieurs ex-employés. Ceux-ci pointaient du doigt les heures supplémentaires à rallonge et les salaires très bas offerts par l'entreprise basée au Mexique. Il est par exemple question de 2 400 dollars par an pour le responsable médias, embauché à temps plein, ce qui correspond au double du salaire minimal local. Des propos démentis par le studio.

Une version 1.2 en approche, et après ?

En attendant, Squad assure que la mise à jour 1.2 de Kerbal Space Program, baptisée Loud & Clear, est bien sur les rails. Son lancement est prévu pour le 11 octobre, mais son changelog complet n'a pas encore été publié. Ce gros patch se concentrera sur une refonte de certains éléments des fusées (systèmes d'alimentation en carburant et SAS) ou encore sur des retouches côté interface.

De nouvelles fonctions liées aux antennes sont également prévues, notamment en vue de permettre aux joueurs de mettre en place des réseaux de communication dans l'espace, à la manière du Deep Space Network mis en place par la NASA depuis la fin des années 50. Ce réseau, permettra en jeu de rapatrier des données de science sur Kerbin, y compris lors d'expéditions très lointaines, à condition que vous le mettiez en place correctement. 

Pour la suite, Squad promet que les derniers arrivés au sein de son équipe prendront le relai et « apporteront des idées nouvelles » au titre, qui devrait donc continuer de recevoir des mises à jour de contenu. Le studio promet également de participer à davantage de salons pour « se rapprocher de [ses] fans ».

102

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

La fin d'une ère

Une version 1.2 en approche, et après ?

Commentaires (102)


Ami-Kuns Abonné
Le 05/10/2016 à 07h 28

Ils ont utilisé space x?<img data-src=" />


LostSoul Abonné
Le 05/10/2016 à 07h 29

C’est quoi kerbal space program ?


Le 05/10/2016 à 07h 29

2 400$/an ? <img data-src=" /> <img data-src=" />

il manque pas un zéro ??

c’est limite un salaire d’un mois, et encore moins dans ce domaine je pense <img data-src=" />


Ami-Kuns Abonné
Le 05/10/2016 à 07h 32

Aux Mexique, je sais pas , mais en France cela serait illégale, à moins qu’ils ait des actions du studio.


Le 05/10/2016 à 07h 33

carrément !


LostSoul Abonné
Le 05/10/2016 à 07h 34







Tohrnoriac a écrit :



2 400$/an ? <img data-src=" /> <img data-src=" />

il manque pas un zéro ??

c’est limite un salaire d’un mois, et encore moins dans ce domaine je pense <img data-src=" />





A mon avis c’est une coquille <img data-src=" /> 24k/an ou 2400/mois et encore, même ça, c’est un peu ridicule



Le 05/10/2016 à 07h 37

24k$/ an au mexique c’est pas mal du tout hein.


Le 05/10/2016 à 07h 38

Quelques Youtubers anglophones (Scott Manley, Mark Thrimm, Dany2462, Matt Lowne) ont pu mettre la main sur la 1.2 et c’est assez intéressant <img data-src=" /> On pourra enfin faire des rapports de télémétrie avec les sondes et avoir une petite boite qui ramène la science sur Kerbin. Et comme dit dans l’article, les antennes qui constituent plus ou moins l’implémentation upstream du mod Remotetech, en moins hard.


Le 05/10/2016 à 07h 41

Pas de coquille, le studio est basé au Mexique. Le salaire minimal est de 100 $ par mois environ là bas.

(j’ai fait un petit correctif dans l’actu pour clarifier ce point)


LostSoul Abonné
Le 05/10/2016 à 07h 42







ErGo_404 a écrit :



24k$/ an au mexique c’est pas mal du tout hein.





Ah oué au Mexique spas comme aux States évidemment …

&nbsp;



Le 05/10/2016 à 07h 43







Ami-Kuns a écrit :



Aux Mexique, je sais pas , mais en France cela serait illégale, à moins qu’ils ait des actions du studio.





Auto entrepreneur ça passe&nbsp;<img data-src=" />



Le 05/10/2016 à 07h 48

De toute façon les dévs sont connus pour leur faignantise : ils passent leurs journées à faire des copier/coller et arrive à pondre des jeux remplis de bugs. Bien sûr, c’est la faute dans ce cas au méchant commercial/marketeux/financier qui maltraite la pauvre créativité des dévs qui vivent chez les Bisounounours.



Bref je suis sûr que c’est en partie crai chez ce studio.


chichillus Abonné
Le 05/10/2016 à 07h 48

Ah OK, c’est un studio mexicain, les 2400$/an s’expliquent… J’avais entendu dire que les salaires mexicains étaient inférieurs aux salaires chinois, mais ça impressionne quand même.


Le 05/10/2016 à 07h 52







chichillus a écrit :



Ah OK, c’est un studio mexicain, les 2400\(/an s'expliquent... J'avais entendu dire que les salaires mexicains étaient inférieurs aux salaires chinois, mais ça impressionne quand même.





non mais vous me faites rire avec vos "c'est le Mexique donc ça passe",

&nbsp; il manque un 0, c'est pas le tiers monde le Mexique&nbsp;<img data-src=">

&nbsp;

le salaire moyen là bas c'est 12000 us\)



Le 05/10/2016 à 07h 54

<img data-src=" />

avec tout ce que le jeu à rapporté comme pognon (vu les ventes) c’est pas grand chose (même si c’est élevé au mexique comme salaire



<img data-src=" /> merci pour la précision !


Ami-Kuns Abonné
Le 05/10/2016 à 07h 55

Entre le moyen et le minimum légale, il y à de la marge.


Le 05/10/2016 à 08h 05







Ami-Kuns a écrit :



Entre le moyen et le minimum légale, il y à de la marge.





Oui je le sais bien, mais pour des salariés qui ont fait des études, et qui bossent dans une boite qui a vendu au moins 1 millions d’unités de son produit, c’est logique que leur salaire soit dans la moyenne du pays.

Le minimum légal c’est pour les travailleurs non qualifiés et encore.



Et le minimum légal peut ne correspondre à rien du tout. On a pu récemment le voir en Allemagne, où certaines branches n’avaient jusqu’il n’y a pas très longtemps aucun salaire minimum. (certains coiffeurs étaient payés moins de 4 € de l’heure)





&nbsp;



Tohrnoriac a écrit :



<img data-src=" />

avec tout ce que le jeu à rapporté comme pognon (vu les ventes) c’est pas grand chose (même si c’est élevé au mexique comme salaire



<img data-src=" /> merci pour la précision !





Non justement, ce n’est pas élevé au Mexique. Tu ne juges pas de ton salaire par rapport au minimum légal. C’est d’autant plus vrai qu’au Mexique le minimum légal est sous le seuil de pauvreté.



Ami-Kuns Abonné
Le 05/10/2016 à 08h 15

Certains patrons s’en foute de sous-payés leurs employés tant qu’ils sont dans la légalité.


chichillus Abonné
Le 05/10/2016 à 08h 16







sentryman a écrit :



&nbsp; le salaire moyen là bas c’est 12000 us\(





En effet:http://www.oecdbetterlifeindex.org/fr/countries/mexique-fr/



Mais c'est le salaire moyen (la somme de tous les salaires divisés par le nombre de salaires). Pour évaluer un niveau de vie, il vaut mieux utiliser le salaire médian (50% des salaires sont en dessous, 50% au dessus). Par exemple, si un milliardaire part se domicilier au Burkina Faso, ça fera automatiquement exploser le salaire moyen, mais pas le salaire médian.



En France, les salaires nets moyens (2100€/mois) et médians (1700€/mois) sont assez proches, mais au Mexique c'est le grand écart: salaire moyen de 12000\)
/an, mais salaire médian de 20% du salaire moyen, soit juste 2400\(/an.



Le salaire annoncé de 2400\)
/an, est faible (on comprend qu’ils se soient barrés), mais pas délirant pour le Mexique.



Le 05/10/2016 à 08h 18

Bon, ça veut dire qu’on aura pas de 1.3 du coup.

D’un autre coté, avoir un jeu fini, c’est mieux. Au moins, les mods vont pouvoir être compatible plus longtemps et je vais enfin pouvoir m’y remettre sérieusement.



Après, avec tout ce qu’on a pu entendre sur le Studio, c’est assez logique ;)

On aura peut etre un KSP 2 :P


Le 05/10/2016 à 08h 23







chichillus a écrit :



&nbsp;si un milliardaire part se domicilier au Burkina Faso, ça fera automatiquement exploser le salaire moyen





S’il ne touche pas de salaire, non &nbsp;<img data-src=" />



slubman Abonné
Le 05/10/2016 à 08h 28







Obidoub a écrit :



Quelques Youtubers anglophones (Scott Manley, Mark Thrimm, Dany2462, Matt Lowne) ont pu mettre la main sur la 1.2 et c’est assez intéressant <img data-src=" /> On pourra enfin faire des rapports de télémétrie avec les sondes et avoir une petite boite qui ramène la science sur Kerbin. Et comme dit dans l’article, les antennes qui constituent plus ou moins l’implémentation upstream du mod Remotetech, en moins hard.







C’est a dire qu’il y a une pré-version publique pour cette 1.2… donc n’importe qui peut la tester



chichillus Abonné
Le 05/10/2016 à 08h 33







jackjack2 a écrit :



S’il ne touche pas de salaire, non &nbsp;<img data-src=" />





C’est vrai que chez les milliardaires, le salaire est désuet. Il y en a même qui vivent à crédit. Donc en fait, ça risque même de faire baisser les stats du pays <img data-src=" />.



dylem29 Abonné
Le 05/10/2016 à 08h 34

2400\(/an Oo



200\)
par mois, pas mal. <img data-src=" />&nbsp;



&nbsp;


Le 05/10/2016 à 08h 39







dylem29 a écrit :



2400\(/an Oo



200\)
par mois, pas mal. <img data-src=" />&nbsp;



&nbsp;





ça fait combien en tacos ? <img data-src=" />



Le 05/10/2016 à 08h 43

Le sous-titre&nbsp;<img data-src=" />


Le 05/10/2016 à 08h 45







Tohrnoriac a écrit :



2 400$/an ? <img data-src=" /> <img data-src=" />

il manque pas un zéro ??

c’est limite un salaire d’un mois, et encore moins dans ce domaine je pense <img data-src=" />







Tu parles du domaines du jeux vidéo ? le domaine connu pour demander aux dèvs de faire des heures supps au quotidien, payer au lance pierre ?? non parce que c’est le retour que j’en ai de ce domaines en général, les mecs qui gagnent beaucoup sont très rare dans ce domaine justement …



dylem29 Abonné
Le 05/10/2016 à 08h 57

Selon plusieurs source, au mexique, un tacos = 18 pesos, environs 1$. <img data-src=" />&nbsp;


chichillus Abonné
Le 05/10/2016 à 09h 00

PS: je crois bien que je me suis planté (désolé, mal réveillé <img data-src=" />), l’article de Wikipédia que je cite parle plutôt de salaire minimum. Le salaire médian mexicain est de 5600$/an à parité de pouvoir d’achat (PPA), soit dans les 3700$/an sans la PPA(et si je ne me suis pas planté dans mon calcul). Donc 2400\(/an (je suppose sans PPA), c'est déjà super bas.



Au passage, j'ai trouvé ça: http://www.worldsalaries.org/mexico.shtml">salaire moyen pour un informaticien au Mexique, 10392\)
/an. Donc les 2400\(/an de l'article sont quand même pas mal louches. C'est moins que le salaire moyen d'une femme de chambre (3100\)/an).


Le 05/10/2016 à 09h 01

A mon avis, ton correctif n’est pas suffisant, car même avec, on a vraiment l’impression que c’est une coquille.



2400$/an O.o


Le 05/10/2016 à 09h 01







sentryman a écrit :



Oui je le sais bien, mais pour des salariés qui ont fait des études, et qui bossent dans une boite qui a vendu au moins 1 millions d’unités de son produit, c’est logique que leur salaire soit dans la moyenne du pays.

Le minimum légal c’est pour les travailleurs non qualifiés et encore.





&nbsp;Ce serait vrai dans le monde des bisounours.



Le 05/10/2016 à 09h 03

Et pourtant.


Le 05/10/2016 à 09h 04







Séphi a écrit :



&nbsp;Ce serait vrai dans le monde des bisounours.





Merci pour ton argumentaire extrêmement détaillé, ça prouve que tu as raison <img data-src=" />&nbsp;



Le 05/10/2016 à 09h 04







Gigatoaster a écrit :



De toute façon les dévs sont connus pour leur faignantise : ils passent leurs journées à faire des copier/coller et arrive à pondre des jeux remplis de bugs. Bien sûr, c’est la faute dans ce cas au méchant commercial/marketeux/financier qui maltraite la pauvre créativité des dévs qui vivent chez les Bisounounours.



Bref je suis sûr que c’est en partie crai chez ce studio.





Il y a de l’ironie cachée que je n’arrive pas à percevoir, ou tu es sérieux dans tes propos ?



Le 05/10/2016 à 09h 05

vu sous cet angle, en effet <img data-src=" />









Lafisk a écrit :



Tu parles du domaines du jeux vidéo ? le domaine connu pour demander aux dèvs de faire des heures supps au quotidien, payer au lance pierre ?? non parce que c’est le retour que j’en ai de ce domaines en général, les mecs qui gagnent beaucoup sont très rare dans ce domaine justement …







je pensais que c’était assez bien payé, comme dans l’informatique, mais je vois que c’est comme mon domaine (technicien qualité en labo) ya de tout, du smic comme du très bien payé



Le 05/10/2016 à 09h 09







sentryman a écrit :



Le minimum légal c’est pour les travailleurs non qualifiés et encore.&nbsp;





<img data-src=" />

&nbsp;J’en rigole mais ce n’est pas drôle.

Ce n’est déjà pas le cas en France dans des boites qui brassent du fric, alors dans une boite de dev de jeux vidéo mexicaine…

&nbsp;



Le 05/10/2016 à 09h 13

Non, j’ai déjà vu ce troll plusieurs fois ici. Je ne sais pas si c’est toujours Gigatoaster qui le ressort, mais bon ce n’est pas sérieux.


Le 05/10/2016 à 09h 17

C’est ce qui ressort de ton discours pourtant.

Une boite qui fait des bénéfices augmente les salaires de ses employés.

C’est vrai et juste sur le papier, mais en pratique, d’une part, ils ne sont pas obligés de les augmenter et d’autre part, il y a plein de boites qui ne suivent pas cette logique.



Sur le fond je suis d’accord avec toi hein, c’est juste qu’il y a plein d’exemples qui ne suivent pas ta logique.


tazvld Abonné
Le 05/10/2016 à 09h 19







LostSoul a écrit :



C’est quoi kerbal space program ?





C’est un jeu vidéo indépendant du type bac à sable dont le but est de construire des fusée pour explorer sa planète et tout le système solaire. Il se base sur une physique plutôt réaliste et faire un aller retour simple entre Kerbin (sa planête d’origine) et Duna (l’équivalent de Mars) est très difficile.

Te laissant une grande liberté, tu peux explorer, construire des satellites ou des bases de minage sur d’autre astres (bien pratique pour faire des stations de ravitaillement). Attraper des astéroïdes…



Le 05/10/2016 à 09h 30

En faite c’est surtout en france que c’est pas vraiment bien payé (enfin sauf si t’es ingénieur là ça va à peu près) mais perso pour être artiste 3D en france tu te fais exploiter et en plus on te prend pour un idiot si tu dis à ton “ingénieur” que là si le moteur il fait de la merde c’est pas vraiment à cause de ton mesh tout ce qu’il y a de plus standard.

Bref globalement les métiers artistiques dans le numérique c’est un peu la loose ici ^^ et les perspectives d’évolution aussi en faite à part s’expatrier dans des pays où on te prend moins pour un con y a pas beaucoup de solutions.

Et je pense que globalement c’est un peu la même histoire pour tout ce qui est game designer/et programmeur gameplay, on se la fait bien mettre à l’envers ^^.


Comment ruiner toute mon affection pour ce jeu en une news…. <img data-src=" />


Le 05/10/2016 à 09h 36

C’est la réponse des ingénieurs de spaceX après un lancement raté “Mais ça marchait dans Kerbal Space Program !”


Le 05/10/2016 à 09h 48

Ouais c’est grosso modo ça.



Les salaires en France, en tant que développeur de jeux, ne sont pas forcément dégueulasses (tu vas pas mourir de faim) mais ne sont pas du tout au même niveau de ce qu’on peut voir ailleurs.

Aux US et au Canada ça peut aller de \(40k à \)140k par an facilement. Au UK, on va voir des salaires entre £35k et £100k. Même en comparant en euros, les offres que je vois passer pour bosser à Berlin sont bien, bien au dessus que celles que je vois pour Paris, alors que le cout de la vie parisienne est plus élevé.



Tout cela dépend bien entendu de l’expérience et surtout du lieu. Mais dans l’ensemble, si tu veux faire un peu plus d’argent (et de respect en fait) tu restes pas en France ^^


Le 05/10/2016 à 09h 58

J’aime beaucoup ses généralités, les devs c’est tous des feignants, ça copie/colle, blabla…

&nbsp;Il ne sait pas de quoi il parle visiblement.

&nbsp;

Un jeu qui sort avec trop bugs, c’est simplement qu’il n’y a pas eu assez de temps pour le terminer, rien de plus rien de moins. T’as beau avoir les plus talentueux dev de la terre, ce n’est pas de la magie et faire un jeu (ou n’importe quel logiciel/site web/app mobile/autre) de qualité c’est long.



Evidemment, ce n’est pas le monde de bisounours et il y a une notion financière et stratégique qui viennent se mêler à tout développement, simplement parce que ce n’est pas gratuit, que ça coûte cher et qu’à un moment donné, tu n’es plus en capacité d’investir pour prendre le temps nécessaire à la finalisation de ton projet. Et quand tu en arrives là, c’est qu’en temps que dirigeant/décisionnaire t’as eu les yeux plus gros que le ventre (parce que, oui, ce n’est pas le monde de bisounours et qu’il ne suffit d’imaginer quelque chose pour que ce soit fait dans la minute et de la bonne manière). &nbsp;La conséquence est que tu vas vouloir mettre un coup de pression sur tes équipes pour rentrer dans tes frais et limiter la casse, avec heures supps et compagnie, et l’aspect humain en prend un gros coup.



Je ne critique pas certains métiers en particulier, on a tous nos objectifs à atteindre, avec des directives qui viennent d’au-dessus (c’est plus là le problème à mon avis), mais encore faudrait-il que ces objectifs soient réalisables en temps et en heures normales (sans heures supp), avec les capacités de tes effectifs.



Perso je ne me plains pas, en tant que dev (pas dans le jeu), &nbsp;j’ai toujours eu la chance de travailler avec des métiers qui, s’ils ne comprennent pas souvent ce que je fais ni comment, comprennent en revanche qu’il y a des contraintes techniques en dehors desquels on ne peut pas sortir, et que pour un budget donné ça ne leur donne droit qu’à X jours de travail et l’équivalent en terme de dev, ni plus ni moins.


Le 05/10/2016 à 10h 01







jacklejack a écrit :



Ouais c’est grosso modo ça.



Les salaires en France, en tant que développeur de jeux, ne sont pas forcément dégueulasses (tu vas pas mourir de faim) mais ne sont pas du tout au même niveau de ce qu’on peut voir ailleurs.

Aux US et au Canada ça peut aller de \(40k à \)140k par an facilement. Au UK, on va voir des salaires entre £35k et £100k. Même en comparant en euros, les offres que je vois passer pour bosser à Berlin sont bien, bien au dessus que celles que je vois pour Paris, alors que le cout de la vie parisienne est plus élevé.



Tout cela dépend bien entendu de l’expérience et surtout du lieu. Mais dans l’ensemble, si tu veux faire un peu plus d’argent (et de respect en fait) tu restes pas en France ^^





Attention aux calculs simplistes. Par exemple pour les US il va falloir déduire pas mal de chose du salaire initial et notamment prendre en compte ta situation familiale. Idem pour l’Allemagne, surtout Berlin.



Le 05/10/2016 à 10h 08

pas possible sinon ils seraient partis, auraient tenté de revenir sans y arriver <img data-src=" />


Le 05/10/2016 à 10h 26







jacklejack a écrit :



Ouais c’est grosso modo ça.



Les salaires en France, en tant que développeur de jeux, ne sont pas forcément dégueulasses (tu vas pas mourir de faim) mais ne sont pas du tout au même niveau de ce qu’on peut voir ailleurs.

Aux US et au Canada ça peut aller de \(40k à \)140k par an facilement. Au UK, on va voir des salaires entre £35k et £100k. Même en comparant en euros, les offres que je vois passer pour bosser à Berlin sont bien, bien au dessus que celles que je vois pour Paris, alors que le cout de la vie parisienne est plus élevé.



Tout cela dépend bien entendu de l’expérience et surtout du lieu. Mais dans l’ensemble, si tu veux faire un peu plus d’argent (et de respect en fait) tu restes pas en France ^^







Ouai enfin déjà un salaire de 40k aux USA, c’est merdique. Un dèvs généraliste, “moyen” c’est environ 80k$ facile … en France on va dire autour de 45k€ (vu comme ça on dirait que c’est mieux d’aller aux USA mais crois moi, avec les divers impôts et autre conneries aux USA, c’est équivalent au final + prendre en compte que niveau santé et éducation des bambins c’est à ta charge et coute très très cher la bas …



Après, du 140k, c’est une fourchette haute que tout le monde n’a pas non plus voir peu au final …



Ensuite que ce soit en France ou ailleurs les salaires des devs spécialisés jeux vidéo VS dev généralistes, ben ceux pourle jeux sont légèrement inférieur sur le papier et “très” inférieur dans la réalité si on prend en compte le nombre d’heures supp non payées qu’on leur demande ….



Le 05/10/2016 à 10h 28

ouais enfin je vais pas étaler ici combien je gagne en france mais si j’arrive à trouver un boulot au canada (simple exemple) je serais payé plus du double (en net) de ce que je gagne ici en brut et en étant pour ainsi dire simple junior, donc oui les calculs étaient simpliste mais le gouffre est tellement énorme que même en disant que tu mets la moitié de tout ce que tu gagnes ailleurs que dans ta poche ce serait quand même mieux payé ^^


Le 05/10/2016 à 10h 31

Comme je disais, ça dépend du lieu. À San Francisco, c’est impossible de vivre avec ça, mais ailleurs ça peut passer.

Et un dév généraliste en France, dans le jeu vidéo, il peut faire bien moins que ça malheureusement.



Bien sur, je ne dis pas qu’il faut aller partir aux USA pour se retrouver dans une situation pire. Mais avec un meilleur salaire, et dans un pays assurant un peu mieux niveau social, ça vaut le coup.



Je te rejoins totalement sur la question des heures sup. La seule solution que j’ai trouvé c’est de changer de boite jusqu’à en trouver une qui ne te la fait pas à l’envers avec les heures sup.

C’est pas facile à trouver, c’est pas forcément ce que tout le monde cherche, mais ça existe.


Le 05/10/2016 à 10h 33

Bien entendu, je suis tout à fait d’accord.



Je ne suis pas sur de comprendre ce que tu veux dire pour Berlin par contre. Le cout du logement est bien moindre qu’à Paris par exemple, qu’est-ce qui fait alors pencher la balance du coté de Paris ?


sarbian Abonné
Le 05/10/2016 à 10h 47

Il est où le smiley pour les pop-corn ?


Le 05/10/2016 à 10h 53

Bah en même temps, c’est pour ça que ça a jasé dans le studio. Et c’est sûrement aussi pour ça qu’ils se barrent.



Juste, cette somme est une déclaration d’employés là-bas (pas vraiment de preuves) et justement, le studio a contre-dit. Comme pour les manifestations, tu coupes la poire en deux et tu as le bon résultat :)


Le 05/10/2016 à 10h 55







jacklejack a écrit :



Comme je disais, ça dépend du lieu. À San Francisco, c’est impossible de vivre avec ça, mais ailleurs ça peut passer.

Et un dév généraliste en France, dans le jeu vidéo, il peut faire bien moins que ça malheureusement.



Bien sur, je ne dis pas qu’il faut aller partir aux USA pour se retrouver dans une situation pire. Mais avec un meilleur salaire, et dans un pays assurant un peu mieux niveau social, ça vaut le coup.



Je te rejoins totalement sur la question des heures sup. La seule solution que j’ai trouvé c’est de changer de boite jusqu’à en trouver une qui ne te la fait pas à l’envers avec les heures sup.

C’est pas facile à trouver, c’est pas forcément ce que tout le monde cherche, mais ça existe.







C’est quoi pour toi le pays qui assure mieux socialement ? parce que bon les USA à ce niveau c’est la mort… comparé les salaires ne suffit pas, le niveau de vie, les différents cout à prendre en compte sont très important, et aux USa, le tout explose un bon budget meme de 140k … au final, du 80k$ aux US c’est pas mieux qu’un 45-50k en France voir, en fait même moins bien sur du long terme si on prend en compte l’éducation des enfants etc…



Le 05/10/2016 à 11h 01







noraj a écrit :



ouais enfin je vais pas étaler ici combien je gagne en france mais si j’arrive à trouver un boulot au canada (simple exemple) je serais payé plus du double (en net) de ce que je gagne ici en brut et en étant pour ainsi dire simple junior, donc oui les calculs étaient simpliste mais le gouffre est tellement énorme que même en disant que tu mets la moitié de tout ce que tu gagnes ailleurs que dans ta poche ce serait quand même mieux payé ^^





Ce qui ne veut pas dire grand chose. Le Canada c’est grand (les prix de la vie varient beaucoup selon la region). Il faut pas oublier de faire a conversion EUR &gt; $ Canadien. Par exemple 40K€ = 60K CAD, prendre en compte qu’entre tes espoirs de trouver un salaire double tu ne trouveras peut être pas a ce niveau (c’est facile de voir les salaire mais plus difficile de se faire embaucher). Et prendre en compte ce que tu vas payer en plus de ce qui n’est pas prit en compte par l’etat.



Apres c’est peut être intéressant mais pas toujours et le différentiel n’est pas aussi énorme qu’on peut le penser au premier abord. Du coup c’est quelque chose qu’il faut voir en détail.



Le 05/10/2016 à 11h 03







jacklejack a écrit :



Bien entendu, je suis tout à fait d’accord.



Je ne suis pas sur de comprendre ce que tu veux dire pour Berlin par contre. Le cout du logement est bien moindre qu’à Paris par exemple, qu’est-ce qui fait alors pencher la balance du coté de Paris ?





Je disais plus ca par rapport a d’autre villes/régions allemandes moins cher.



Le 05/10/2016 à 11h 14







seb2411 a écrit :



Je disais plus ca par rapport a d’autre villes/régions allemandes moins cher.





Ah ok, je comprends bien dans ce cas !



Le 05/10/2016 à 11h 20

Tout à fait, je parlais justement d’un pays qui assure mieux que les USA.

Au Canada, selon la province, ça peut valoir le coup. Pour le Québec par exemple, frais de santé pris en compte, école publique similaire à la France, impôts finalement pas trop élevés. Mais il y a bien entendu des éléments négatifs !



Aujourd’hui je suis à Londres, le système de santé marche bien et ne me coute pas grand chose, pour les écoles ça peut être compliqué mais les écoles gratuites existe. Dans une ville plus chère que Paris (surtout niveau logement) je pense m’en sortir un peu mieux niveau thune. Pas de beaucoup, mais un peu.

Et si je faisais le choix d’aller dans une des nombreuses plus petites villes du UK qui ont des studios de jeux vidéo (il y en a pleins, là ou la France est plus limitée aux grosses villes) je pourrais m’en sortir encore mieux.



Mais bien entendu, tout dépend de ce que l’on cherche comme type de vie, de sa situation familiale, etc.








jacklejack a écrit :



Je te rejoins totalement sur la question des heures sup. La seule solution que j’ai trouvé c’est de changer de boite jusqu’à en trouver une qui ne te la fait pas à l’envers avec les heures sup.

C’est pas facile à trouver, c’est pas forcément ce que tout le monde cherche, mais ça existe.







Tu ne crois pas si bien dire, retour d’expérience, on m’a explicitement refusé un emploi parce que j’avais dit que je désirais une boîte qui me payait mes heures supplémentaires.



DUNplus Abonné
Le 05/10/2016 à 11h 48

Ils ont pris une fusée du programme?



Bon, je retourne à la lecture de l’article.


Le 05/10/2016 à 12h 17

A ce que tu dis (très vrai d’ailleurs), je rajouterais bien les boîtes qui te changent les specs en cours de route, ce qui fait qu’une archi imaginée dès le départ doit parfois être complètement repensée au fur et à mesure.


Le 05/10/2016 à 12h 21

Les USA assurent mal mais il me semble que beaucoup de boîtes de devs ont des package très intéressants, c’est à dire qui incluent les assurances santé voir la retraite.



Dans tous les cas c’est le package complet qu’il faut compter, et pas le salaire seul.

Au final la France n’est pas nécessairement le pays le plus intéressant mais ce n’est pas forcément un mauvais endroit où faire du dev.

Et dans tous les cas il faut faire attention à ne pas prendre les jobs “extrêmes” (genre on a tous entendu parler d’un type qui bosse chez Google et qui se fait 200k / an “easy”, mais bon c’est pas la majorité non plus).


Le 05/10/2016 à 12h 31







ErGo_404 a écrit :



Les USA assurent mal mais il me semble que beaucoup de boîtes de devs ont des package très intéressants, c’est à dire qui incluent les assurances santé voir la retraite.



Dans tous les cas c’est le package complet qu’il faut compter, et pas le salaire seul.

Au final la France n’est pas nécessairement le pays le plus intéressant mais ce n’est pas forcément un mauvais endroit où faire du dev.

Et dans tous les cas il faut faire attention à ne pas prendre les jobs “extrêmes” (genre on a tous entendu parler d’un type qui bosse chez Google et qui se fait 200k / an “easy”, mais bon c’est pas la majorité non plus).







Puis faut aimer les conditions de travail la bas, pour en avoir plus ou moins connu un ou deux … c’est pas forcément génial. De toute façon, perso, rien de mieux qu’une bonne petite boite sympa qu’une grosse boite …



Le 05/10/2016 à 12h 55

Surtout qu’aux USA et au Canada on est payé à la semaine (ou aux 2 semaines).



C’est pourquoi je pensais que c’était \(2400 brut/2 semaines au minimum...



\)
2400/an, même au Mexique, je laisse tomber et je pars développer aux USA/Canada/ n’importe où…


Le 05/10/2016 à 13h 43

le problème c’est que tu me parles de dev je te parles d’artiste 3D en france ça fait une très grosse différence… rassures toi si j’étais payé 40K€ par an je ne dirais absolument pas que je suis pris pour un con en france ;)

Sauf que tès souvent les développers ne se rendent même pas compte qu’ils sont beaucoup mieux payés que les autres employé d’un studio de jeu (ça se lisse un peu avec l’xp mais globalement l’écart est conséquent).



&nbsp;Et je prends l’exemple du canada parce que je sais qu’en tant que graphiste 3D c’est beaucoup mieux qu’en france, evidemment tout n’y est pas tout rose mais dans ma branche en particulier l’herbe y est bien plus verte qu’ici ^^ après les usa pour moi ça ne me donne pas envie même si il y a de très bon studio y a pas que le boulot qui compte pour choisir un lieu de vie.


Le 05/10/2016 à 13h 47







chichillus a écrit :



En effet:http://www.oecdbetterlifeindex.org/fr/countries/mexique-fr/



Mais c’est le salaire moyen (la somme de tous les salaires divisés par le nombre de salaires). Pour évaluer un niveau de vie, il vaut mieux utiliser le salaire médian (50% des salaires sont en dessous, 50% au dessus). Par exemple, si un milliardaire part se domicilier au Burkina Faso, ça fera automatiquement exploser le salaire moyen, mais pas le salaire médian.



En France, les salaires nets moyens (2100€/mois) et médians (1700€/mois) sont assez proches, mais au Mexique c’est le grand écart: salaire moyen de 12000\(/an, mais salaire médian de 20% du salaire moyen, soit juste 2400\)/an.



Le salaire annoncé de 2400$/an, est faible (on comprend qu’ils se soient barrés), mais pas délirant pour le Mexique.







Le salaire du pays, c’est une chose. Mais ce qu’il faut considérer, c’est la quantité d’argent que le studio à gagné avec ce jeu qui a été quand même un beau succès commercial.



Même si les employés n’étaient pas actionnaires, à partir du moment ou ils se sont surinvestis et qu’ils ont multiplié les heures supplémentaires non payées, c’est normal qu’ils veuillent leur part du gâteau.




Le 05/10/2016 à 14h 00







ErGo_404 a écrit :



Les USA assurent mal mais il me semble que beaucoup de boîtes de devs ont des package très intéressants, c’est à dire qui incluent les assurances santé voir la retraite….







Je pense que certains vont s’amuser quand ils partiront en retraite. A travailler 6 mois par ci, 3 mois par la à l’autre bout du monde.



Déjà que ceux qui ont bossé 100% en France c’est une galère sans nom.



Le 05/10/2016 à 14h 13







Aloyse57 a écrit :



$2400/an, même au Mexique, je laisse tomber et je pars développer aux USA/Canada/ n’importe où…





Du coup, il te faudra un brevet d’escalade si c’est Trump qui est élu <img data-src=" /> :BuildWall:



Le 05/10/2016 à 14h 17







sr17 a écrit :



Je pense que certains vont s’amuser quand ils partiront en retraite. A travailler 6 mois par ci, 3 mois par la à l’autre bout du monde.



Déjà que ceux qui ont bossé 100% en France c’est une galère sans nom.





J’en connais quelqu’uns comme ça, et je me suis toujours fait la même réflexion niveau retraite … surtout qu’il faut qu’il y ait un accord entre chaque pays pour cela et que ce n’est pas toujours le cas (par exemple, pas d’accord entre France et chine pour la retraite, et j’en ai déjà croisé quelques un ayant bossés la bas plusieurs années et revenus en France, en perdant du coup toutes ces années)



chichillus Abonné
Le 05/10/2016 à 14h 22

Parfaitement d’accord.



Je n’essayais pas de défendre la boîte, juste de savoir si cette somme de 2400€/an était réaliste ou pas (manque-t-il un zéro ?), et en fait, j’ai un gros doute. Même pour le Mexique, ça fait vraiment très très peu. En tout cas, ils ne devraient pas avoir de mal à trouver mieux. Ou même: ils montent leur propre boîte, et là ce seront eux les actionnaires… Ils ne devraient pas avoir de mal à trouver du crowdfunding pour démarrer un projet. Et dans 5 ans ils rachètent leur ancienne boîte pour un pesos symbolique <img data-src=" />.


Le 05/10/2016 à 14h 35

Je ne pensais pas que les développeurs de jeux video étaient mal payés.

&nbsp;Etant développeur mais n’ayant rien à voir avec le jeux vidéo, je pensais le contraire.



Merci pour l’éclaircissement&nbsp;<img data-src=" />


Le 05/10/2016 à 14h 36

C’est clair <img data-src=" />


Le 05/10/2016 à 14h 37

C’est un secteur très demandé, donc les boîtes en profitent.


Le 05/10/2016 à 14h 45







sr17 a écrit :



Le salaire du pays, c’est une chose. Mais ce qu’il faut considérer, c’est la quantité d’argent que le studio à gagné avec ce jeu qui a été quand même un beau succès commercial.



Même si les employés n’étaient pas actionnaires, à partir du moment ou ils se sont surinvestis et qu’ils ont multiplié les heures supplémentaires non payées, c’est normal qu’ils veuillent leur part du gâteau.





Oui c’est normal au pays de Candy, mais dans la vraie vie tu peux continuer à gagner un SMIC même en travaillant dans la boite la plus riche du monde. Mon premier job était dans une des plus grandes banques de France, et je ne te raconte pas le nombre de mes collègues qui ne gagnaient même pas le smic en travaillant à plein temps + le samedi (j’ai jamais compris comment ça pouvait être légal).

&nbsp;Le salaire n’est jamais indexé sur les résultats de la boite (au pire, une petite prime annuelle si tu as des participations), et si la boite est cotée en bourse ou a de gros actionnaires, il faut être très benoit pour imaginer que les actionnaires avec un pouvoir de décision vont accepter de céder leur part à des péons et des petites mains.



Le 05/10/2016 à 15h 09







nyarlatothep a écrit :



&nbsp;Le salaire n’est jamais indexé sur les résultats de la boite



Le salaire est le plus souvent indexé sur la remplaçabilité du salarié. Quoi de plus normal ?

S’il y a 300.000 autres personnes qui cherchent le même boulot, avec des compétences suffisantes, pourquoi payer plus ?



Quand nous payons un service, nous comparons, nous cherchons ce qui nous suffit, le meilleur rapport qualité/prix. C’est normal.



Le 05/10/2016 à 17h 42

Même quand tu as des accords comme entre le Québec et la France (pas les autres provinces du Canada), tu as des subtilités jamais dites dans les beaux discours. Ceux qui sont chez Ubisoft, risquent de s’en mordre les doigts au retour.

Le Québec, reconnaît les années travaillées en France, mais pas les cotisations.

Il n’est pas possible de surcotiser pour rattraper les cotisations manquantes. Donc, oui tu peux prendre ta retraite au même âge que les natifs, si tu as travaillé tous les années, mais ta pension sera diminuée en conséquence des années manquantes.

Evidemment, les gros malins te disent alors que tu recevras une pension de la France aussi. Oui, sauf que le système de calcul est géométrique en France et arithmétique (à peu près) au Québec.

Donc ce sont les dernières années qui te “font” ta pension en France. C’est pour ça qu’être chômeur à 50 ans ou commencer à travailler vraiment à 30 est dramatique : il manque les dernières années, celles qui rapportent le plus.

Donc pour les expat du Québec, les accords de retraite, c’est bof.

J’oubliais, les pensions sont taxées forfaitairement à 30% depuis le pays émetteur et deviennent non imposables dans le pays récepteur. C’est bien gentil, mais si on est pas imposé à 30 % on se fait baiser d’aplomb.


Le 05/10/2016 à 17h 48

Le temps que Trump construise son mur entre le Canada et les USA (10000Km), j’ai le temps de me payer un hélicoptère.


Le 06/10/2016 à 05h 41







Aloyse57 a écrit :



Même quand tu as des accords comme entre le Québec et la France (pas les autres provinces du Canada), tu as des subtilités jamais dites dans les beaux discours. Ceux qui sont chez Ubisoft, risquent de s’en mordre les doigts au retour.

Le Québec, reconnaît les années travaillées en France, mais pas les cotisations.

Il n’est pas possible de surcotiser pour rattraper les cotisations manquantes. Donc, oui tu peux prendre ta retraite au même âge que les natifs, si tu as travaillé tous les années, mais ta pension sera diminuée en conséquence des années manquantes.

Evidemment, les gros malins te disent alors que tu recevras une pension de la France aussi. Oui, sauf que le système de calcul est géométrique en France et arithmétique (à peu près) au Québec.

Donc ce sont les dernières années qui te “font” ta pension en France. C’est pour ça qu’être chômeur à 50 ans ou commencer à travailler vraiment à 30 est dramatique : il manque les dernières années, celles qui rapportent le plus.

Donc pour les expat du Québec, les accords de retraite, c’est bof.

J’oubliais, les pensions sont taxées forfaitairement à 30% depuis le pays émetteur et deviennent non imposables dans le pays récepteur. C’est bien gentil, mais si on est pas imposé à 30 % on se fait baiser d’aplomb.





oui de toute façon même avec un accord, c’est toujours moins bien que d’avoir fait toutes ses années dans un seul et même pays … 20 ans en France + 20 ans en angleterre ben c’est pas la meme retraite que d’avoir fait 40 ans dans l’un ou l’autre des 2 pays. Mais c’est toujours mieux que quand y’a pas du tout d’accord et que tu perds tout simplement tout



Le 06/10/2016 à 08h 11







Aloyse57 a écrit :



Le temps que Trump construise son mur entre le Canada et les USA (10000Km), j’ai le temps de me payer un hélicoptère.





je parlais toujours du Mexique <img data-src=" />

(les Canadiens c’est des gentils : ils ont la même couleur de peau que les Américains*)







*la généralisation complètement raciste est purement volontaire



Consommons responsable ! N’achetons pas des produits faits par des boites qui ne paient pas correctement leur employés ! Il faut soutenir les employés, car les employés c’est nous (même les cadres) !

&nbsp;

&nbsp;NB <img data-src=" />e toute façon des machins crétins y’a en a deja plein.


Pourquoi payer plus ??!!

Mais peut etre par respect pour le salarie et la reconnaissance de son savoir…



Je suis sur que tu n’es pas irremplaçable non plus, donc tu es trop payé selon ta propre mentalité .


Le 06/10/2016 à 08h 38







gvaudan a écrit :



Pourquoi payer plus ??!!

Mais peut etre par respect pour le salarie et la reconnaissance de son savoir…



&nbsp;

Le respect et la reconnaissance d’un salarié doit venir d’abord de lui-même.&nbsp;

Combien de mes collègues se plaignent de leur “trop bas salaire” mais n’envisagent pas un instant de quitter la boite ? Ils ne sont même pas prêts à demander un rendez-vous avec les RH ! (j’avais fait ça à l’époque, ça a très bien marché)





Je suis sur que tu n’es pas irremplaçable non plus, donc tu es trop payé selon ta propre mentalité .

&nbsp;

Tout à fait.&nbsp;

Je suis beaucoup trop payé pour surfer sur NextINpact. Je n’arrive pas à comprendre comment une entreprise peu fonctionner en godaillant l’argent dans des employés aussi peu productifs que moi (et nous sommes nombreux ici)

&nbsp;

C’est le “gain” que les luttes syndicales nous ont donnés.

&nbsp;

Ceci dit, ton implication est inadaptée:



pas irremplaçable non plus, donc tu es trop payé

&nbsp;

Ce n’est pas parce qu’on est remplaçable qu’on est trop payé. &nbsp;

C’est uniquement si on est remplaçable par quelqu’un qui demande moins (et qui fournit un travail comparable)&nbsp;



Le 06/10/2016 à 14h 20







nyarlatothep a écrit :



Oui c’est normal au pays de Candy, mais dans la vraie vie tu peux continuer à gagner un SMIC même en travaillant dans la boite la plus riche du monde. Mon premier job était dans une des plus grandes banques de France, et je ne te raconte pas le nombre de mes collègues qui ne gagnaient même pas le smic en travaillant à plein temps + le samedi (j’ai jamais compris comment ça pouvait être légal).

 Le salaire n’est jamais indexé sur les résultats de la boite (au pire, une petite prime annuelle si tu as des participations), et si la boite est cotée en bourse ou a de gros actionnaires, il faut être très benoit pour imaginer que les actionnaires avec un pouvoir de décision vont accepter de céder leur part à des péons et des petites mains.







Un salaire dépends principalement de deux facteurs. (1) Ce qu’une entreprise peut payer. (2) Ce que le salarié est prêt à accepter.



Paradoxalement, le (2) rétroagit sur le (1).



Par exemple, avec la “mode” des stages longues durée, il y a des entreprises qui ne vivent quasiment qu’avec des stagiaires. Résultat, ça fait baisser les tarifs du marché. Et les entreprises qui payent normalement leurs salariés deviennent non compétitives et sont vouées à la faillite.



Les jeunes sont aujourd’hui au coeur du problème. Pressés par le marché autant que par leurs parents, ils acceptent n’importe quoi dans l’espoir de se faire une place.



Certains employeurs ont bien compris cela et les exploitent quelques années pour les jeter avant qu’ils n’aient fondé une famille et fait des enfants. Une situation qui leur ferait comprendre qu’ils sont très loin d’être assez rémunérés pour louer le logement adéquat et qu’ils travaillent beaucoup trop pour s’occuper de leur famille.



Le 06/10/2016 à 17h 21

Houla, je ne sais pas dans quelles explications et enfonçages de portes ouvertes tu te lances, je ne répondais qu’à ton:&nbsp;&nbsp;“ce qu’il faut considérer, c’est la quantité d’argent que le studio à gagné avec ce jeu qui a été quand même un beau succès commercial.&nbsp;Même si les employés n’étaient pas actionnaires, à partir du moment ou ils se sont surinvestis et qu’ils ont multiplié les heures supplémentaires non payées, c’est normal qu’ils veuillent leur part du gâteau. ”



Bien sûr que plus une entreprise a de moyens, plus elle peut payer (ce n’est pas pour cela qu’elle le fera), par contre, les salaires en fonctions des résultats d’une boite et de l’investissement personnel, ça n’existe pas, pas dans ce système solaire en tout cas (à part dans le cas de coopératives où les salariés sont aussi “actionnaires”).&nbsp;











Faith a écrit :



&nbsp;&nbsp;

Le respect et la reconnaissance d’un salarié doit venir d’abord de lui-même.&nbsp;&nbsp;



<img data-src=" />&nbsp;Alors celle-là elle est bien bonne quand-même !



Le 06/10/2016 à 18h 41







nyarlatothep a écrit :



<img data-src=" />&nbsp;Alors celle-là elle est bien bonne quand-même !





Ce qui est “bien bon”, c’est srutout ceux qui pensent qu’on va leur donner de l’argent juste sur leur bonne figure, sans qu’ils mettent la moindre pression sur leurs supérieurs…

&nbsp;

Tu es du genre à payer “ta” femme de ménage 25€ net de l’heure parce que “elle le mérite bien” ? Ou “ta” nounou 3000€ par mois, parce qu’elle n’a pas une vie facile avec son mari qui s’est barré ?

Si oui, félicitations, tu es le meilleur patron du monde. Si non, pas d’inquiétude: tu es juste normal, d’autant plus normal que tu reproches (de bonne foi) aux autres ce que tu fais pourtant.

&nbsp;



Le 06/10/2016 à 19h 21

J’avoue ne rien comprendre à ton argumentation, je ne suis même pas sûr qu’elle ai un rapport en fait.

C’est juste: “Le respect et la reconnaissance d’un salarié doit venir d’abord de lui-même.&nbsp;”, tu ne dois vraiment avoir aucune notion en management (ou en psychologie voire même en français tout court) pour penser que la reconnaissance doit d’abord venir de la personne qui en ressent le besoin. &nbsp;C’est tout le principe de la reconnaissance de provenir d’autrui (pour rappel, définition de reconnaissance d’après le Larousse: “Sentiment qui incite à se considérer comme redevable envers la personne de qui on a reçu un bienfait”).


Le 06/10/2016 à 19h 40







nyarlatothep a écrit :



J’avoue ne rien comprendre à ton argumentation, je ne suis même pas sûr qu’elle ai un rapport en fait.



C'est juste: "Le respect et la reconnaissance d'un salarié doit venir d'abord de lui-même.&nbsp;",







C’était une façon de dire que si tu ne te reconnais pas en tant qu’employé de qualité, aucune raison que ton chef te reconnaisse cette particularité.

Un employé qui a peur de mettre les employeurs en concurrence, reconnait alors qu’il n’a pas une qualité suffisante pour justifier un meilleur salaire.

&nbsp;Si un employé n’arrive pas à convaincre qu’il est plus rentable pour l’entreprise de l’augmenter que de le voir partir, c’est soit que l’entreprise est stupide (ça arrive), soit qu’il se surestime (mais dans ce cas, c’est à lui de montrer que d’autres employeurs l’estiment à sa juste valeur)





pour rappel, définition de reconnaissance d’après le Larousse: “Sentiment qui incite à se considérer comme redevable envers la personne de qui on a reçu un bienfait”

Tout à fait. L’employé fournit un bienfait: son travail. L’entreprise est redevable de l’employé, c’est pourquoi elle lui verse un salaire.



Si l’entreprise n’est pas “assez reconnaissante”, l’employé doit le lui faire remarquer, et surtout doit la convaincre.





tu ne dois vraiment avoir aucune notion en management (ou en psychologie



voire même en français tout court) pour penser que la reconnaissance      



doit d’abord venir de la personne qui en ressent le besoin.



Ce n’est pas que la reconnaissance doive venir de la personne. C’est qu’une personne qui a un besoin de reconnaissance doit commencer à avoir une haute estime de lui-même.

Mais pas une self-estime à la Narcisse. Une estime concrête, qui lui permet de peser dans une négociation salariale: une estime basée sur des compétences, des connaissances particulières.



Parce que des collègues qui se prennent pour des bons, mais qui sont à peine corrects, il y en a des tonnes. Ceux là sont prompts à se plaindre du manque d’augmentation, mais quand ils doivent expliquer en quoi ils méritent une augmentation… pas moyen d’avoir un argument à part “la boite s’écroule si je pars”… “et bien pars ! La boite te fera un pont d’or pour que tu reviennes”… ou pas…

&nbsp;

On n’obtient jamais de respect ou de reconnaissance si on ne se respecte pas soi-même ou si on ne sait pas justifier cette reconnaissance.



Le 06/10/2016 à 20h 03

Ouais bof. Sans offense.

Toutes les argumentations, exemples, contre-exemples et cas spéciaux ne pourront m’empêcher de penser que “la reconnaissance passe d’abord par soi-même” est un contresens total.

&nbsp;

Ou au mieux une petite maxime-qui-va-bien du genre “charité bien ordonnée commence par soi-même”, un petit oxymore qui ne trouve aucun ancrage dans la réalité mais qui reste bien pratique quand on n’a pas envie de s’emmerder avec les problèmes des autres (compréhensible).

Après c’est sûr qu’avec la bonne argumentation, tu peux justifier n’importe quoi, mais personnellement j’appelle plutôt ça faire passer des vessies pour des lanternes et le moindre recul permet de s’en rendre compte.



‘Fin bref c’était une remarque comme ça, on va pas en faire un sketch, ce n’est même pas le sujet de la news.&nbsp;<img data-src=" />


Le 06/10/2016 à 20h 26







nyarlatothep a écrit :



‘Fin bref c’était une remarque comme ça, on va pas en faire un sketch, ce n’est même pas le sujet de la news.&nbsp;<img data-src=" />





C’est au contraire le coeur de la news: “Ceux-ci pointaient du doigt les heures supplémentaires à rallonge et les

salaires très bas offerts par l’entreprise basée au Mexique.”

Les 9 développeurs estimaient qu’ils n’étaient pas reconnus à leur juste valeur, ils sont partis. L’entreprise perd 9 de ses employés centraux, elle signe quasiment son arrêt de mort.

&nbsp;



Le 06/10/2016 à 20h 48







Faith a écrit :



C’est au contraire le coeur de la news: “Ceux-ci pointaient du doigt les heures supplémentaires à rallonge et les



salaires très bas offerts par l'entreprise basée au Mexique."     



Les 9 développeurs estimaient qu’ils n’étaient pas reconnus à leur juste valeur, ils sont partis. L’entreprise perd 9 de ses employés centraux, elle signe quasiment son arrêt de mort.

&nbsp;





Dis-donc t’essaierais pas de me la faire à l’envers là ? <img data-src=" />&nbsp;

Justement c’est tout l’inverse de ce que tu avances (“la reconnaissance passe par soi-même”)!

&nbsp;

La reconnaissance, ça vient nécessairement d’autrui, c’est presque sa définition, sinon ça s’appelle de l’autoévaluation ou de l’estime personnelle, ou je sais pas, mais pas de la reconnaissance.&nbsp;

&nbsp;Parmi ces 9 cadres, tous devaient avoir une estime personnelle différente, et pourtant aucun n’a vraisemblablement reçu la reconnaissance nécessaire.&nbsp;

Un exemple parmi d’autres que la reconnaissance ne passe pas par soi-même.&nbsp;<img data-src=" />



Le 06/10/2016 à 21h 22







nyarlatothep a écrit :



Dis-donc t’essaierais pas de me la faire à l’envers là ? <img data-src=" />&nbsp;



Ben non. C’est juste que tu n’as pas compris ce que j’avais dit:

&nbsp;

“Le respect et la reconnaissance d’un salarié doit venir d’abord de lui-même.”

Le mot important, c’est “d’abord”.

&nbsp;

“d’abord” il faut s’estimer, se juger digne de reconnaissance.

“ensuite”, l’entreprise peut te reconnaitre (ou pas).



Mais si tu commences par ne pas t’estimer ou ne pas te juger digne de reconnaissance (réellement, hein, pas dans les fanfaronnades de machine à café), alors ce n’est pas la peine d’espérer un kopeck de ton entreprise.

&nbsp;



Le 06/10/2016 à 22h 05







Faith a écrit :



Ben non. C’est juste que tu n’as pas compris ce que j’avais dit:

&nbsp;

“Le respect et la reconnaissance d’un salarié doit venir d’abord de lui-même.”

Le mot important, c’est “d’abord”.

&nbsp; &nbsp;





Non non le mot important c’est reconnaissance, la reconnaissance (le respect c’est plus discutable, mais en pratique c’est pareil), ca ne passe que par autrui. Sur soi-même ça porte un autre nom, mais on ne parle alors pas de reconnaissance.



Après, même en jouant sur les mots, et en supposant que je comprenne ton argumentation, ça reste faux même dans la pratique.

&nbsp;

&nbsp;Ces 9 personnes s’estimaient très probablement de différentes manières, et la reconnaissance a été la même.

&nbsp;Ton appréciation du travail peut te pousser à vouloir plus de reconnaissance, ce n’est pas pour autant que tu en recevras plus que quelqu’un qui s’estime comme une merde mais qui fait le même travail. Après, tu peux casser les gonades tous les mois&nbsp;à ton chef pour&nbsp;une augmentation parce que tu t’estimes génial, tu auras probablement plus de chances de la recevoir que quelqu’un qui ne le fait pas, mais ce n’est pas ce que j’appelle de la reconnaissance.

&nbsp;

Le seul lien entre estime et reconnaissance, c’est que plus tu as d’estime, et plus tu pourrais te sentir exigeant en reconnaissance, et donc plus il te sera difficile de l’obtenir (pour le même travail effectué dans le cas d’un salarié), donc pile l’inverse de ce que tu avances.

&nbsp;En fait, en pratique, même, moins une personne estime le prix de son acte, et plus on lui en est reconnaissant.&nbsp;



Non, vraiment, même en passant outre le non-sens total, la reconnaissance ne doit pas d’abord venir de soi-même. Symboliquement, comme en pratique, et sémantiquement n’en parlons pas.&nbsp;<img data-src=" />



Le 06/10/2016 à 22h 38







nyarlatothep a écrit :



Houla, je ne sais pas dans quelles explications et enfonçages de portes ouvertes tu te lances, je ne répondais qu’à ton:  ”ce qu’il faut considérer, c’est la quantité d’argent que le studio à gagné avec ce jeu qui a été quand même un beau succès commercial. Même si les employés n’étaient pas actionnaires, à partir du moment ou ils se sont surinvestis et qu’ils ont multiplié les heures supplémentaires non payées, c’est normal qu’ils veuillent leur part du gâteau. “



Bien sûr que plus une entreprise a de moyens, plus elle peut payer (ce n’est pas pour cela qu’elle le fera), par contre, les salaires en fonctions des résultats d’une boite et de l’investissement personnel, ça n’existe pas, pas dans ce système solaire en tout cas (à part dans le cas de coopératives où les salariés sont aussi “actionnaires”). 



<img data-src=" /> Alors celle-là elle est bien bonne quand-même !







Toi, tu n’a connu que des grandes boites tenues par des gestionnaires.



Un véritable entrepreneur te dira qu’on ne battit pas un succès à long terme sans partager un minimum avec l’équipe qui te fait gagner. Et cela que ces personnes soient actionnaires ou non.



Quand le nerf de la guerre c’est de bâtir une équipe de talents, une équipe qui gagne, que cela prends des années et coûte une fortune, tu ne prends pas le risque de les voir se tirer chez le concurrent. Tu partage raisonnablement parce que c’est ton intérêt.



Enfin, dans les entreprises de type startup, il est courant d’embaucher des employés avec un salaire très bas durant la phase de création du produit, mais avec la promesse de le relever par la suite quand le produit sortira.



Bien sûr, il y a aussi à l’opposé des grandes entreprises qui jouent sur le turn over d’employés débutants, peu couteux et… remplaçables. Dans ce cadre, il est évident que l’investissement personnel n’est pas souvent remercié à sa juste mesure, c’est le cas de le dire.



Le 07/10/2016 à 05h 28







nyarlatothep a écrit :



&nbsp;Ton appréciation du travail peut te pousser à vouloir plus de reconnaissance, ce n’est pas pour autant que tu en recevras plus&nbsp; (…)



Tu ne comprends pas ce qu’une “condition nécessaire mais non suffisante” est.

Sans maitriser cette base de la logique, aucun intérêt d’échanger.



Le 07/10/2016 à 12h 49

Il est un peu dommage que le sujet ait dérivé à ce point sur le niveau de vie au Mexique, alors que le sujet de fond c’est tout de meme le risque que le developpement de KSP s’arrête après cette 1.2.



&nbsp;Il y a manifestement un soucis dans la Team et je doute que le salaire soit la (seule) cause car depuis le début il est comme ça et ça ne dérangeait pas la team. Pour moi il y a un problème plus profond plus grave, on n’a pas 40% d’une team qui se barre sans grosse raison, et avant ces 9 départs il y en a eu quelques unes aussi.

Est ce qu’il y a eu un gros désaccord avec la hierarchie, est ce que l’ambiance (qui à mon sens était trop “détendue”) s’est dégradée, est ce que la Team a été débauchée par un gros éditeur de jeu, … ???? mystère.



La question est donc de savoir si avec une toute nouvelle équipe, Spquad peut continuer le developpement du jeu. difficile à dire car reprendre un code de plusieurs millions de ligne c’est un énorme boulot. il fait s’immerger dans le code et son architecture (qui a visiblement été un peu bordelique) et ça demande du temps.

Le problème c’est que Squad avait fait plein de promesse sur des amélio à venir et sur des DLC gratuite … est ce que cela sera respecté ?

Pour moi la suite se présente comme ça:




  • Squad n’arrive pas à recréer une nouvelle Team et le jeu ne progressera plus au dela de la 1.2

  • La nouvelle Team est dynamique, ils continue mais il faudra bien 9 mois avant de voir une nouvelle Release.

  • Il n’y aura plus de nouvelle Release mais des DLC payante. Avec la nouvelle Team, Squad peut prétendre que les promesse d’autres fois sont caducs. Uen DLC payante permettra de rapporter de l’argent et maintenir une Team performantes ou éviter des départs comme on vient d’en vivre.

    -Le jeu sera abandonné, mais grace à sa forte communauté une Team de dev indépendants reprendront le developpement comme on en a connu avec Orbiter 2016.








Faith a écrit :



&nbsp; &nbsp;

Tout à fait.&nbsp;

Je suis beaucoup trop payé pour surfer sur NextINpact. Je n’arrive pas à comprendre comment une entreprise peu fonctionner en godaillant l’argent dans des employés aussi peu productifs que moi (et nous sommes nombreux ici) &nbsp;&nbsp;





&nbsp;Alors te lisant si prompt a battre le rappel je ne doute pas que :

&nbsp;1 - tu va nous dire quelle est cette société histoire que nous aussi on l’avertisse.

2- tu va aller voir les RH pour leur signifier que tu gagnes trop a glander et que ton poste n’est finalement pas nécessaire.

&nbsp;3- Au passage tu leur soufflera que plein de gns travailleurs mais sans emploi meritent mieux ta place si le poste devait être maintenu&nbsp;



En somme je suis sur que tu va mettre en conformité tes dire et tes actes…

&nbsp;



Le 09/10/2016 à 09h 45







gvaudan a écrit :



&nbsp;Alors te lisant si prompt a battre le rappel je ne doute pas que :

&nbsp;1 - tu va nous dire quelle est cette société histoire que nous aussi on l’avertisse.

2- tu va aller voir les RH pour leur signifier que tu gagnes trop a glander et que ton poste n’est finalement pas nécessaire.

&nbsp;3- Au passage tu leur soufflera que plein de gns travailleurs mais sans emploi meritent mieux ta place si le poste devait être maintenu&nbsp;





1 - une grande banque

2 - déjà demandé une rupture conventionnelle qu’ils ont refusée

3 - t’inquiète, on a un plan de départ volontaire en route… ce qui est dommage, c’est que les “volontaires” ne seront pas les planqués (quoique, un gros chèque pourrait me convaincre)



&nbsp;

En somme je suis sur que tu va mettre en conformité tes dire et tes actes…



Et en lisant cette phrase, je m’aperçois que tu n’as rien compris.

Mes dires sont “je suis trop payé à faire ce que je fais” je ne vois pas en quoi ces dires devraient se traduire par refuser ce privilège: je ne me suis jamais targué d’être altruiste !

&nbsp;Ces dires se traduisent par:




  • accepter de ne pas être augmenté depuis des années

  • ne pas m’opposer à un licenciement.

  • ne pas me plaindre de “ne pas être reconnu”









Faith a écrit :



Mes dires sont “je suis trop payé à faire ce que je fais” je ne vois pas en quoi ces dires devraient se traduire par refuser ce privilège: je ne me suis jamais targué d’être altruiste !





&nbsp;Quand tu écris “Je n’arrive pas à comprendre comment&nbsp;” tu&nbsp;établis&nbsp;un reproche sur&nbsp;l’état&nbsp;de fait annoncé: être&nbsp;payé a rien faire, et tu signifies que tu vis un conflit moral. &nbsp;Alors altruiste peut être pas, mais prompt a se montrer en publique comme doué de sensibilité sur les inégalités et les&nbsp;aberrations&nbsp;sociales. Donc je gage que tu&nbsp;résolves&nbsp;ce conflit cognitif en&nbsp;adéquation&nbsp;avec ce que tu exposes.



Le 10/10/2016 à 09h 32







gvaudan a écrit :



&nbsp;Quand tu écris “Je n’arrive pas à comprendre comment&nbsp;” tu&nbsp;établis&nbsp;un reproche sur&nbsp;l’état&nbsp;de fait annoncé



&nbsp;

J’établis une incompréhension.&nbsp;

&nbsp;&nbsp;



Alors altruiste peut être pas, mais prompt a se montrer en publique

comme doué de sensibilité sur les inégalités et les&nbsp;aberrations&nbsp;sociales

&nbsp;

Je me délecte en effet de mettre en exergue les aberrations, comme celle de se lamenter sur la misère dans le monde tout en surfant sur internet (à partir d’un smartphone)

Les “inégalités”, quant à elles, me font sourire tant ceux qui les dénoncent sont heureux d’en profiter.

&nbsp;



Donc je gage que tu&nbsp;résolves&nbsp;ce conflit cognitif en&nbsp;adéquation&nbsp;avec ce que tu exposes.

&nbsp;&nbsp;

Les conflits cognitifs sont réservés à ceux qui veulent être “meilleurs” (soit meilleurs que les autres, soit meilleurs qu’eux-même). C’est un mode de vie qui me déplait profondément, je lui préfère une philosophie d’acceptation (un peu dans la mouvance wuwei pour son principe général, même si j’estime que les conclusions qui en sortent ne sont justement pas adaptées à ce principe)&nbsp;



Non un conflit cognitif n’est pas en lien direct avec une quelconque philosophie de la performance.

C’est une notion de psychologie cognitive expérimentale qui rend compte de la résistance de nos représentations mentales.

https://www.google.fr/search?q=conflit+cognitif&oq=conflit+cognitif



Pour le dire simplement c’est être en désaccord entre ce que l’on pense et les faits.



Mais c’est pas la question..

&nbsp;Ton cynisme est juste abject du fait même que tu fais fais partie de ceux qui sont heureux d’en profiter. Souris donc.

&nbsp;


Le 10/10/2016 à 11h 35







gvaudan a écrit :



Pour le dire simplement c’est être en désaccord entre ce que l’on pense et les faits.



&nbsp;



Merci pour cette resucée évidente…&nbsp;

Réponse lui a déjà été apportée.

&nbsp;

&nbsp;

Ton cynisme est juste abject

&nbsp;

Le cynisme est par définition abject pour les gens adeptes de la morale.





du fait même que tu fais fais partie de ceux qui sont heureux d’en profiter.

&nbsp;&nbsp;

Le cynisme est abject en lui-même, peu importe la situation de celui qui en fait preuve.

&nbsp;

Est également abject le moralisateur qui est en position de profiteur. &nbsp;

Pire encore s’il est en position de profiteur qui s’ignore.