Ecran bleu de Windows

Linux : le composant systemd se dote d’un écran bleu de la mort

LoL Micro$oft

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

Logiciel

08/12/2023
43

Ecran bleu de Windows

La version 255 du composant systemd, trouvé dans la grande majorité des distributions Linux, intègre un élément qui peut prêter à sourire : l’équivalent de l’écran bleu de Windows. L’occasion de revenir sur ce grand symbole du plantage et son intérêt.

L’écran bleu est souvent appelé BSOD, pour « bleu screen of death » (écran bleu de la mort). Pourquoi cette appellation ? Parce que depuis bien longtemps, sous Windows, son apparition signifie un plantage si important du système que la seule solution est de redémarrer le système.

Sa signification n’a pas changé, même aujourd’hui. Sa forme a évolué plusieurs fois, mais il est toujours bleu et a toujours la même signification : une erreur si grave que tout s’est bloqué. Le fait qu’il soit devenu bien plus rare qu’avant n’y fait rien.

Un outil d’information et de diagnostic

Ces dernières années, et dans l’immense majorité des cas, l’écran bleu est provoqué par un pilote de mauvaise qualité. Avec le temps et le passage des versions successives de Windows, les pilotes ont vu leur champ d’actions resserré sur l’espace utilisateur, ne laissant disponible l’espace noyau que dans quelques scénarios, dont le plus connu est le pilote graphique. La qualité générale s’est en outre beaucoup améliorée, grâce à une infrastructure plus stricte.

Avoir un écran bleu aujourd’hui est rare et toujours synonyme d’un sérieux problème. Il peut survenir à cause d’un pilote, d’un matériel défectueux, d’une tentative ratée d’overclocking ou encore du dépassement d’un certain seuil de température par le processeur.

Cela étant, le BSOD n’a pas que vocation à annoncer une mauvaise nouvelle : il fournit également des informations. La première est bien sûr d’indiquer qu’un gros problème s’est produit et que la session est devenue inutilisable. La deuxième qu’un vidage de la mémoire est en cours (indiqué par un pourcentage). Ce « dump » pourra se retrouver ensuite dans le journal des évènements. C’est une source d’informations précieuse dans les dépannages, car le fichier DMP contient les conditions ayant mené au crash.

Deux autres informations sont présentes : un code QR (apparu avec Windows 10) et un code d’arrêt. Le premier renvoie vers une page du site de Microsoft sur les écrans bleus, le second donne le type d’erreur ayant provoqué le plantage.

C’est quoi systemd ?

Avant de plonger dans la version 255 de systemd, présentons brièvement ce composant – ou plutôt cette série de composants – que l’on trouve dans la plupart des distributions Linux. Toutes les Debian, Ubuntu, Fedora ou encore Arch Linux s’en servent depuis longtemps.

Dans les grandes lignes, systemd est responsable de nombreux processus impliqués dans le démarrage de l’ordinateur, dont l’initialisation, c’est-à-dire le tout premier programme à être exécuté. Il fournit de nombreux outils et capacités comme la gestion des dépendances entre services, le chargement en parallèle de ces derniers, la journalisation des évènements ou encore la gestion des connexions des périphériques.

Notez que systemd est tellement vaste dans ses possibilités qu’il est entouré depuis longtemps d’une polémique sur son utilisation. Linuxfr.org y avait consacré un vaste dossier en 2015.

Un BSOD dans systemd

Et voilà qu’arrive la version 255 de systemd, avec à son bord l’équivalent d’un BSOD. Et l’équipe de développement ne s’en cache pas, puisque le nouveau composant est sobrement appelé « systemd-bsod ».

L’objectif est simple : tout évènement atteignant un niveau de journal LOG_EMERG affichera ses informations en plein écran. « EMERG » signifie ici « emergency » (urgence). Le niveau en question signifie que le système est devenu inutilisable. Des informations techniques sont donc fournies, y compris un code QR renvoyant vers de plus amples informations.

Cet ajout a été pensé comme une nouveauté utile, même si elle peut prêter à sourire. Il s’agit cependant d’une fonction présentée comme expérimentale et qui pourrait donc évoluer dans les prochains mois. La version 255 étant finale, elle sera intégrée – elle ou une mouture ultérieure – dans la prochaine vague de distributions prévues dans la première moitié de 2024, notamment les futures Ubuntu et Fedora.

Si cet ajout est vite devenu le plus visible, il est loin d’être le seul. Certains sont d’ailleurs beaucoup plus utiles, comme une meilleure prise en charge des puces TPM et du chiffrement intégral des disques, la possibilité d’utiliser l’hibernation avec des partitions Btrfs, ou encore l’utilisation des PIDFD au lieu des PID pour la plupart des processus internes. On trouvera la liste complète sur le dépôt GitHub officiel, mais Phoronix a trié les points les plus importants.

43

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Un outil d’information et de diagnostic

C’est quoi systemd ?

Un BSOD dans systemd

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (43)


Raikiwi Abonné
Le 08/12/2023 à 16h 40
Le "Bleu screen of death" c'est comme le "Rouge ring of death" de la Xbox 360 ?

Blague a part c'est vraiment le pire truc pour dénicher la panne.

Edit: C'est normal qu'il n'y ai plus de bouton pour les smileys et édition de text (gras/italic/etc...) ?
Modifié le 08/12/2023 à 16h41
WeKeys Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 31
C’est normal on n’est plus sur le même site. Il faut laisser le temps aux devs de trouver le bon plugin wordpress pour le faire.
C’est très compliqué car plus on ajoute des plugins wordpress plus on augmente le surface d’attaque du site 😞
alex.d. Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 56
Ça dépend. S'il se contente d'afficher en overlay d'une session X/wayland les messages que le noyau afficherait sinon uniquement sur la console texte, je vois bien l'utilité.
Wosgien Abonné
Le 08/12/2023 à 16h 42
Mais que reste-t'il à Windows?

Blague à part, c'est juste systemd, l'équivalent du BSOD c'est le kernel panic. Et là mieux vaut avoir un log sur port série actuellement, les kernels panics ne sont plus affichés sur les ordis de bureau (cause: pilotes graphiques, mode graphiques, ...). On a juste un figeage, parfois n'importe quoi à, l'écran mais plus aucune info sur l'écran.
alex.d. Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 55
Le kernel panic est affiché sur la première console texte. Si tu es en mode graphique, tu ne le vois pas. Mais il est bel et bien affiché.
Wosgien Abonné
Le 10/12/2023 à 09h 39

alex.d.

Le kernel panic est affiché sur la première console texte. Si tu es en mode graphique, tu ne le vois pas. Mais il est bel et bien affiché.
Oui, mais on ne peut plus y accéder en kernel panic, donc débogage série.
Mimoza Abonné
Le 10/12/2023 à 16h 41

Wosgien

Oui, mais on ne peut plus y accéder en kernel panic, donc débogage série.
Ctrl+Shift+F1 ?
Wosgien Abonné
Le 14/12/2023 à 15h 22

Mimoza

Ctrl+Shift+F1 ?
Non, plus rien ne fonctionne à ce moment (peut-être même pas le port série), Ctrl-Alt-F1 ne sert à rien.
Le 08/12/2023 à 16h 46
"fatal error"
Mimoza Abonné
Le 08/12/2023 à 16h 51
Le créateur de systemd est Lennart Poettering qui a été embauché par Microsoft en 2022 … hasard ?
Xanatos Abonné
Le 08/12/2023 à 18h 02
Oh purin j'ai cru à une blague mais non. x_x
Le 08/12/2023 à 16h 52
Et pour les plus anciens un Guru meditation qui m'a bien fait rager quelques fois ^^
Le 08/12/2023 à 17h 26
ça c'est quand on bosse avec un système qui se veut multitâche préemptif mais qui est totalement dépourvu de protection de la mémoire... ça ne peut finir en crash général
Le 08/12/2023 à 18h 28
Il y avait aussi les bombes sur le TOS d'Atari.

Et le nombre de bombe permet de connaître la raison du plantage :
https://www.atariarchives.org/cfn/13/0222.php

Si j'avais su ça à l'époque, ça m'aurait bien aidé :-D
Xavtak Abonné
Le 08/12/2023 à 19h 38

bilbonsacquet

Il y avait aussi les bombes sur le TOS d'Atari.

Et le nombre de bombe permet de connaître la raison du plantage :
https://www.atariarchives.org/cfn/13/0222.php

Si j'avais su ça à l'époque, ça m'aurait bien aidé :-D
Je pensais justement à ces bombes ! Par contre je n'avais aucune idée que leur nombre avait un sens. En même temps j'avais dix ans, quand y avait les bombes je râlais puis rebootais et c'est tout :p
Albirew Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 18
ils auraient pu faire un effort... même vmware a mis une couleur différente du bleu (voir PSOD) :D
wanou Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 31
J'espère que ces bsod seront moins mystiques que les codes d'erreur de windows. En effet, je n'ai jamais réussi à obtenir une quelconque aide des codes d'erreur windows, que soit en bsod ou plus récemment pour des tentatives de passer de win10 à win11.

On trouve en effet un nombre impressionnant de recherche sur les significations des codes windows, sans jamais de réponse.
Winderly Abonné
Le 08/12/2023 à 18h 53
Pareil pour moi, aujourd'hui encore j'ignore comment trouver la réponse.
FraGG Abonné
Le 08/12/2023 à 19h 03
"L'oberservateur d'évènements" de Windows est une bonne piste pour voir ce qui a provoqué le freez du système !
Winderly Abonné
Le 09/12/2023 à 09h 57

FraGG

"L'oberservateur d'évènements" de Windows est une bonne piste pour voir ce qui a provoqué le freez du système !
Je suppose qu'il parviens parfois à fournir une réponse.
Je n'ai jamais eu cette chance.
Wosgien Abonné
Le 10/12/2023 à 09h 41

Winderly

Je suppose qu'il parviens parfois à fournir une réponse.
Je n'ai jamais eu cette chance.
Entre le message de l'écran bleu (et surtout son code erreur)+observateur d'évènement+minidump, j'ai traqué le problème jusqu'à une fuite mémoire dans un pilote de stockage vmware.
Donc si, ça marche.
Winderly Abonné
Le 10/12/2023 à 11h 40

Wosgien

Entre le message de l'écran bleu (et surtout son code erreur)+observateur d'évènement+minidump, j'ai traqué le problème jusqu'à une fuite mémoire dans un pilote de stockage vmware.
Donc si, ça marche.
Ok, perso je ne comprend toujours pas comment tu fais ça.
FraGG Abonné
Le 10/12/2023 à 13h 46

Winderly

Ok, perso je ne comprend toujours pas comment tu fais ça.
De la patience, de la lecture, un poil l'envie de se documenter et de découvrir :)
Winderly Abonné
Le 10/12/2023 à 19h 48

FraGG

De la patience, de la lecture, un poil l'envie de se documenter et de découvrir :)
C'est pourtant ce que je faisais à l'époque, j'ai sans doute manqué une étape cruciale.
Wosgien Abonné
Le 10/12/2023 à 09h 40
C'est surtout la faute aux sites qui pullulent et te proposent de résoudre le problème en installant leur logiciel d'optimisation de windows.
Trit’ Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 35
Systemd 255 a été installé ce matin sur mes ordis sous Arch Linux, mais je n’ai appris que cet après-midi pour ce nouveau composant “systemd-bsod”.
Kwacep Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 57
😳 Tu n'as pas lu l'intégralité des release note avant d'appliquer les mises à jour ?
😁
Trit’ Abonné
Le 08/12/2023 à 18h 18

Kwacep

😳 Tu n'as pas lu l'intégralité des release note avant d'appliquer les mises à jour ?
😁
La plupart du temps, je me contente de valider ce que me propose Pacman (enfin, Yay, pour signaler aussi les MAJ venues d’AUR), c’est tout. C’est ultra-rare qu’il me faille faire autre chose que d’appuyer sur Entrée pour confirmer l’installation des paquets indiqués.

En fait et en général, je regarde les changelogs après, quand il y a des paquets mis à jour pour lesquels ça m’intéresse d’en connaître les changements.
Le 08/12/2023 à 17h 35
Citation d'un grand homme : "Windows is a cancer that attaches itself in an intellectual property sense to everything it touches"
(pas garantie à 100 %)
OlivierJ Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 37
C'est un titre que j'aurais bien vu pour un 1er avril.
Br31zh Abonné
Le 08/12/2023 à 17h 43
> Pourquoi cette appellation ? Parce que depuis bien longtemps, sous Windows, son apparition signifie un plantage si important du système que la seule solution est de redémarrer le système.

Il me semblait qu’au début, il fallait réinstaller le système (quand ce n’était pas carrément lié à une panne matérielle).

Du coup le « de la mort » aujourd’hui n’est plus si pertinent (encore que la dernière fois que j’ai vu des BSoD, sous Windows 10, si un redémarrage fonctionnait, il revenait systématiquement après quelque temps, et même une réinstallation n’y avait rien fait, donc quelque part c’est pertinent) [et non la panne était pas matérielle, Linux tournait nickel sur la même machine].

Oh et l’indication d’erreur disait juste « arrêt imprévu », et les logs pareil. Jamais vu un système aussi muet. Comment voulez-vous déboguer dans ces conditions.
Modifié le 08/12/2023 à 17h45
Trit’ Abonné
Le 08/12/2023 à 18h 25
À l’époque des Windows 3.x et 9x/ME (donc pas la branche NT actuelle), les écrans bleus n’obligeaient pas forcément à redémarrer : un simple retrait sauvage de clef USB pouvait en déclencher un, mais c’était juste pour signaler que la clef n’avait pas été débranchée correctement. Un simple appui sur Échap ramenait sur le Bureau. Mais c’est vrai que, la plupart du temps, on avait plutôt des messages d’« erreur fatale 0E » (le chiffre zéro, pas la lettre O) et des gels complets de l’OS, obligeant à appuyer sur le bouton Reset de toute manière.

Les écrans bleus des Windows NT, eux, provoquent de toute façon l’arrêt de l’OS et n’offrent pas d’autre choix que de réamorcer (d’ailleurs, c’est ce qu’ils font par défaut après le dump, si on n’a pas décoché la case demandant un redémarrage automatique). Même couleur de fond (je croyais qu’ils devaient être noirs sous Windows 11, et verts pour les préversions Insiders), mais pas les mêmes infos, ni le même fonctionnement.
Modifié le 08/12/2023 à 18h26
alex.d. Abonné
Le 09/12/2023 à 00h 46

Trit’

À l’époque des Windows 3.x et 9x/ME (donc pas la branche NT actuelle), les écrans bleus n’obligeaient pas forcément à redémarrer : un simple retrait sauvage de clef USB pouvait en déclencher un, mais c’était juste pour signaler que la clef n’avait pas été débranchée correctement. Un simple appui sur Échap ramenait sur le Bureau. Mais c’est vrai que, la plupart du temps, on avait plutôt des messages d’« erreur fatale 0E » (le chiffre zéro, pas la lettre O) et des gels complets de l’OS, obligeant à appuyer sur le bouton Reset de toute manière.

Les écrans bleus des Windows NT, eux, provoquent de toute façon l’arrêt de l’OS et n’offrent pas d’autre choix que de réamorcer (d’ailleurs, c’est ce qu’ils font par défaut après le dump, si on n’a pas décoché la case demandant un redémarrage automatique). Même couleur de fond (je croyais qu’ils devaient être noirs sous Windows 11, et verts pour les préversions Insiders), mais pas les mêmes infos, ni le même fonctionnement.
Une clef USB sous Windows 3, t'es sûr ? Le support USB est arrivé dans 95 OSR2.

Sous Windows 3, il y avait très peu de crashes qui faisaient rebooter la machine ; le plus souvent, ça faisait juste planter Windows et tu revenais sous DOS. Ça revient au même qu'un reboot, puisque toutes tes applis étaient dégommées quand même.
Trit’ Abonné
Le 09/12/2023 à 09h 32

alex.d.

Une clef USB sous Windows 3, t'es sûr ? Le support USB est arrivé dans 95 OSR2.

Sous Windows 3, il y avait très peu de crashes qui faisaient rebooter la machine ; le plus souvent, ça faisait juste planter Windows et tu revenais sous DOS. Ça revient au même qu'un reboot, puisque toutes tes applis étaient dégommées quand même.
Je parlais de manière générale pour l’ensemble Windows 3.x et 9x/ME. En l’occurrence, j’ai eu le cas des clefs USB causant un écran bleu si débranchées sauvagement sur Windows ME (tu me diras qu’un plantage de ce dernier lui arrivait plus souvent qu’à son tour, mais j’ai eu la chance d’en avoir connu deux qui ne plantaient pas trop, sûrement parce que préinstallés).
fofo9012 Abonné
Le 09/12/2023 à 09h 44

alex.d.

Une clef USB sous Windows 3, t'es sûr ? Le support USB est arrivé dans 95 OSR2.

Sous Windows 3, il y avait très peu de crashes qui faisaient rebooter la machine ; le plus souvent, ça faisait juste planter Windows et tu revenais sous DOS. Ça revient au même qu'un reboot, puisque toutes tes applis étaient dégommées quand même.
L'équivalent du BSOD sous windows 3.1 / dos : Un message en popup (ou prompt sous dos) avec 3 options [Abort], [Retry], [Ignore]
Je pense sérieusement qu'il n'a jamais rien codé derrière [Retry] et [Ignore] :)

> [R] faisait rien, [I] non plus, [A] faisait rebooter sous dos (revenir à dos sous windows)

ça a été repris sous windows 95 par un écran bleu :
- Entrée (retry),
- Echap (ignore),
- Ctrl+Alt+Suppr (Abort)

un jour un dev a dû réaliser qu'il n'y avait aucun code derrière Entrée et Echap, il a virer ce faux choix et le BSOD moderne était né ne proposant que de redémarrer avec Ctrl+Alt+Suppr :)
Trit’ Abonné
Le 09/12/2023 à 14h 25

fofo9012

L'équivalent du BSOD sous windows 3.1 / dos : Un message en popup (ou prompt sous dos) avec 3 options [Abort], [Retry], [Ignore]
Je pense sérieusement qu'il n'a jamais rien codé derrière [Retry] et [Ignore] :)

> [R] faisait rien, [I] non plus, [A] faisait rebooter sous dos (revenir à dos sous windows)

ça a été repris sous windows 95 par un écran bleu :
- Entrée (retry),
- Echap (ignore),
- Ctrl+Alt+Suppr (Abort)

un jour un dev a dû réaliser qu'il n'y avait aucun code derrière Entrée et Echap, il a virer ce faux choix et le BSOD moderne était né ne proposant que de redémarrer avec Ctrl+Alt+Suppr :)
« L'équivalent du BSOD sous windows 3.1 / dos : Un message en popup (ou prompt sous dos) avec 3 options [Abort], [Retry], [Ignore] »

Non : ce dont tu parles, c’était juste le signe avant-coureur de l’écran bleu (qui apparaissait souvent après). Mais l’écran bleu n’est pas apparu avec Windows 95 : il date au plus tard de Windows 2 (sorti en 1987).
RedShader Abonné
Le 09/12/2023 à 00h 43
Le dump donne des infos qui peuvent aider pour trouver l'origine du problème.
J'ai quasi-jamais de BSOD mais les très rare fois où j'en ai, j'utilise WhoCrashed qui permet de lire le fichier dump.
fdorin Abonné
Le 09/12/2023 à 10h 12
Il manque quand même le principal : une capture d'écran !!! :D
gouge_re Abonné
Le 09/12/2023 à 11h 40
Oui. Je n'en ai trouvé dans aucun article de presse ni sur le dépôt du projet...
fdorin Abonné
Le 09/12/2023 à 11h 54

gouge_re

Oui. Je n'en ai trouvé dans aucun article de presse ni sur le dépôt du projet...
idem
hurd Abonné
Le 10/12/2023 à 20h 55

gouge_re

Oui. Je n'en ai trouvé dans aucun article de presse ni sur le dépôt du projet...
ici : https://www.reddit.com/r/linux/comments/18e6q0r/systemds_new_blue_screen_of_death_systemdbsod/
gouge_re Abonné
Le 21/12/2023 à 11h 45

hurd

ici : https://www.reddit.com/r/linux/comments/18e6q0r/systemds_new_blue_screen_of_death_systemdbsod/
Ah, merci ! Désolé je n'avais pas eu de notification pour la réponse.
Berbe Abonné
Le 10/12/2023 à 20h 00
Vivement que cette merde saute des distributions GNU/Linux.
Peut-être qu'un jour le projet Debian reviendra à la raison…
Modifié le 10/12/2023 à 20h01