ISS : la capsule Dragon revient sur Terre, deux nouvelles sorties pour Thomas Pesquet

ISS : la capsule Dragon revient sur Terre, deux nouvelles sorties pour Thomas Pesquet

400 km de vide sous les pieds

Avatar de l'auteur

Sébastien Gavois

Publié dansSciences et espace

20/03/2017
21
ISS : la capsule Dragon revient sur Terre, deux nouvelles sorties pour Thomas Pesquet

À 400 km au-dessus de nos têtes, la Station Spatiale Internationale s'est séparée du module Dragon de SpaceX qui est revenu sur Terre. De son côté, Thomas Pesquet se prépare à faire deux nouvelles sorties hors de l'ISS.

Il y a un peu moins d'un mois, SpaceX envoyait en orbite une capsule de ravitaillement Dragon à l'aide d'une de ses fusées Falcon 9. Après un tour gratuit à cause d'une « valeur incorrecte dans les données de navigation », elle a fini par rejoindre la Station Spatiale Internationale (ISS). Comme prévu, elle est restée en place un peu moins de quatre semaines avant d'être détachée ce week-end.

La Capsule Dragon revient sur Terre avec 2,5 tonnes de matériel

« Nous avons fait nos adieux au véhicule ravitailleur » explique Thomas Pesquet sur Facebook. « Il retourne sur Terre en emportant un peu de nous à son bord… littéralement ! Nous y avons en effet placé des échantillons scientifiques importants, dont des prélèvements biologiques obtenus sur nous-mêmes ». Au total, le vaisseau embarquait pas moins de 2,5 tonnes de chargement. 

Il a allumé son moteur à trois reprises afin de s'éloigner de l'ISS, avant d'entamer un vol de 5 heures pour rentrer dans l'atmosphère terrestre. La capsule a ensuite déployé trois parachutes afin de ralentir sa chute avant d'amerrir dans l'océan Pacifique, puis d'être transportée à la NASA. Pour rappel, les cargos ravitailleurs russes Progress ou japonais HTV ne sont pas prévus pour revenir sur Terre. 

Deux nouvelles sorties programmées pour Thomas Pesquet

Dans le même temps, l'Agence spatiale européenne (ESA) annonce que deux nouvelles sorties spatiales sont programmées pour Thomas Pesquet, le dixième français dans l'espace. Elles sont prévues pour fin mars et le mois d'avril, mais dépendent de l'arrivée d'un cargo de ravitaillement Cygnus qui n'a pas encore décollé. Les dates peuvent donc encore changer.

Pour la première sortie, « Thomas et l’astronaute Shane Kimbrough de la NASA installeront un nouvel ordinateur à l'extérieur de la Station » et effectueront des travaux de maintenance. Au mois d'avril, il est prévu de remplacer une unité d’alimentation défaillante, d'installer de nouvelles antennes, des caméras et de travailler « sur le chasseur d'antimatière AMS-02 ». Sauf changement, cela portera donc le total de sorties extra-véhiculaires à trois.

L'agence spatiale se félicite au passage, estimant que « le fait que Thomas se voit confier la responsabilité de deux sorties supplémentaires témoigne des bonnes performances des astronautes de l'ESA ». Pour rappel, la première sortie de Thomas Pesquet s'était déroulée sans la moindre anicroche. Elle avait duré un peu moins de 6 heures et avait permis de réaliser pas moins de six tâches supplémentaires.

21
Avatar de l'auteur

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

dessin de Flock

#Flock distribue des mandales tous azimuts

13:40 Flock 6
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #11 et résumé de la semaine

11:47 Next 10
Carte graphique AMD GeForce

Cartes graphiques : 30 ans d’évolution des GPU

Ha… la bonne époque d’un CF de 4870 X2 !

18:10 Hard 18

Sommaire de l'article

Introduction

La Capsule Dragon revient sur Terre avec 2,5 tonnes de matériel

Deux nouvelles sorties programmées pour Thomas Pesquet

dessin de Flock

#Flock distribue des mandales tous azimuts

Flock 6
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #11 et résumé de la semaine

Next 10
Carte graphique AMD GeForce

Cartes graphiques : 30 ans d’évolution des GPU

Hard 18

Google lance son opération de communications Gemini pour rivaliser avec OpenAI

IA 6
Ecran bleu de Windows

Linux : le composant systemd se dote d’un écran bleu de la mort

Soft 32
Une petite fille en train d'apprendre à programmer et hacker logiciels et appareils électroniques

Un roman graphique explique les logiciels libres aux enfants

SoftSociété 19
Nouveautés pour Messenger

Meta lance (enfin) le chiffrement de bout en bout de Messenger, entre autres

Socials 5

#LeBrief : cloud européen, OSIRIS-REx a frôlée la catastrophe, CPU AMD Ryzen 8040

Windows en 2024 : beaucoup d’IA, mais pas forcément un « 12 »

Soft 21
Einstein avec des qubits en arrière plan

Informatique quantique, qubits : avez-vous les bases ?

HardScience 9
Notifications iPhone

Surveillance des notifications : un sénateur américain demande la fin du secret

DroitSécu 17

En ligne, les promos foireuses restent d’actualité

DroitWeb 19

#LeBrief : modalité des amendes RGPD, cyberattaque agricole, hallucinations d’Amazon Q, 25 ans d’ISS

Logo Twitch

Citant des « coûts prohibitifs », Twitch quitte la Corée du Sud

ÉcoWeb 29
Formation aux cryptomonnaies par Binance à Pôle Emploi

Binance fait son marketing pendant des formations sur la blockchain destinées aux chômeurs

Éco 10
Consommation électrique du CERN

L’empreinte écologique CERN en 2022 : 1 215 GWh, 184 173 teqCO₂, 3 234 Ml…

Science 6
station électrique pour voitures

Voitures électriques : dans la jungle, terrible jungle, des bornes de recharge publiques

Société 75

#LeBrief : intelligence artificielle à tous les étages, fichier biométrique EURODAC

KDE Plasma 6

KDE Plasma 6 a sa première bêta, le tour des nouveautés

Soft 13
Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.

AI Act et reconnaissance faciale : la France interpelée par 45 eurodéputés

DroitSociété 4
Api

La CNIL préconise l’utilisation des API pour le partage de données personnelles entre organismes

SécuSociété 3
Fouet de l’Arcep avec de la fibre

Orange sanctionnée sur la fibre : l’argumentaire de l’opérateur démonté par l’Arcep

DroitWeb 23
Bombes

Israël – Hamas : comment l’IA intensifie les attaques contre Gaza

IA 22

#LeBrief : bande-annonce GTA VI, guerre électronique, Spotify licencie massivement

Poing Dev

Le poing Dev – Round 7

Next 102
Logo de Gaia-X sour la forme d’un arbre, avec la légende : infrastructure de données en forme de réseau

Gaia-X « vit toujours » et « arrive à des étapes très concrètes »

WebSécu 6

Trois consoles portables en quelques semaines

Hard 37
Une tasse estampillée "Keep calm and carry on teaching"

Cyberrésilience : les compromis (provisoires) du trilogue européen

DroitSécu 3

#LeBrief : fuite de tests ADN 23andMe, le milliard pour Android Messages, il y a 30 ans Hubble voyait clair

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (21)


jackjack2
Le 20/03/2017 à 15h29

Quand tu vois la photo ça paraît irréel…
Tu sais que tu vas pas tomber, mais quand même <img data-src=" />


Demether
Le 20/03/2017 à 15h48

Le pire c’est cette impression d’immobilité alors qu’il est en train de tourner à 27 600 km/h autour de la terre :)
YOLO


ArchangeBlandin Abonné
Le 20/03/2017 à 16h00

Tu sais que tu tombes, mais tout va bien, la station tombe avec toi en continu…


Commentaire_supprime
Le 20/03/2017 à 16h15

Toujours aussi joli les images de vues de la Terre depuis l’espace.

Merci à NXI pour ces sujets !

<img data-src=" />


maxscript
Le 20/03/2017 à 16h19

Ils sont pas réutilisables les Dragons déjà si ?
(c’était prévu à l’origine, mais la NASA a un peu flippé il me semble)


OlivierJ Abonné
Le 20/03/2017 à 16h27

Étonnante cette histoire, je cite l’article de l’ESA : “Entre autres tâches, ils installeront également un nouvel ordinateur destiné aux communications.”
Qu’est-ce qui justifie que l’ordinateur soit à l’extérieur ? Ça me semble plus exposé aux contrastes de température et aussi aux micro-météorites.


CryoGen Abonné
Le 20/03/2017 à 16h58

Peut-être que la traduction est foireuse et que c’est un module de communication, ou alors simplement il est à l’exterieur car çà permet de faire un test longue durée en environnement “hostile”, pratique pour les simulations sur les différents composants… et voir pour les prochaines sondes ou autre comment les équiper au mieux.


anonyme_6d6fb1279da247a2d625ffbc7015acf5
Le 20/03/2017 à 17h01

La réutilisation est toujours prévue pour Dragon V2 (équipage), mais il faudra encore patienter un peu avant de voir une capsule d’occasion se poser sur le plancher des vaches sans l’aide de ses parachutes, puisque effectivement, la NASA a besoin d’être rassurée sur la fiabilité de ce nouveau concept.


maxscript
Le 20/03/2017 à 17h12

la réutilisation de l’équipage ? <img data-src=" />

blague à part, la réutilisation du DragonV1 en mode parachute était prévue il me semble… Le problème résidait dans la fiabilité de l’étanchéité .. (oupas..)


Uther Abonné
Le 20/03/2017 à 17h31






Demether a écrit :

Le pire c’est cette impression d’immobilité alors qu’il est en train de tourner à 27 600 km/h autour de la terre :)
YOLO


En même temps, toi même, rien qu’à la surface de la terre, tu tournes probablement déjà à plus de 1 000 km/h, si tu es en France métropolitaine ? Encore plus vite si tu es en Guyane.



OlivierJ Abonné
Le 20/03/2017 à 17h50






Uther a écrit :

En même temps, toi même, rien qu’à la surface de la terre, tu tournes probablement déjà à plus de 1 000 km/h, si tu es en France métropolitaine ? Encore plus vite si tu es en Guyane.


C’est vrai, mais ça ne fait que quelque pourcents de la vitesse de la station (à l’équateur, 1600 / 27 600 = ~6 %), ça ne change pas grand chose à l’idée.



Mustard27
Le 20/03/2017 à 18h38






Demether a écrit :

Le pire c’est cette impression d’immobilité alors qu’il est en train de tourner à 27 600 km/h autour de la terre :)
YOLO


Mouais enfin ça défile vite quand meme, ils font le tour en 90mm rappelons le. En 2mn de temps ils ont traversé la France.



Ami-Kuns Abonné
Le 20/03/2017 à 19h09

Heureusement qu’il n’y à pas de radar à pv.<img data-src=" />


Illuminati
Le 20/03/2017 à 21h37






maxscript a écrit :

la réutilisation de l’équipage ? <img data-src=" />

blague à part, la réutilisation du DragonV1 en mode parachute était prévue il me semble… Le problème résidait dans la fiabilité de l’étanchéité .. (oupas..)


Non, car les parachutes ça se termine en plongeon.
L’eau salée se met de la partie et tout est foutu.

Seul Dragon V2 en mode ‘réacteur’ permettra une récupération totale.
YouTube:
&nbsphttps://www.youtube.com/watch?v=Cf_-g3UWQ04
&nbsphttps://www.youtube.com/watch?v=xjSb_b4TtxI
&nbsphttps://www.youtube.com/watch?v=1_FXVjf46T8
&nbsphttps://www.youtube.com/watch?v=wcHD9AmkxA0



Mustard27
Le 20/03/2017 à 22h30






Illuminati a écrit :

Non, car les parachutes ça se termine en plongeon.
L’eau salée se met de la partie et tout est foutu.


La capsule est hermétique, donc l’eau n’est pas censée rentrer.
De plus ce n’est pas la première fois que des objets tombant dans l’eau sont réutilisés, auparavant il y a eu les boosters de navette et ça n’a jamais posé problème.



maxscript
Le 20/03/2017 à 22h30

c’est amusant tu réponds toujours bien, mais toujours un peu à côté….&nbsp;
Je dis bien que les parachutes se terminent dans l’eau si je parle d’étanchéité.

cela dit, l’eau salée est effectivement un problème majeur si c’est pas rincé rapidement.
C’est contractuel avec la NASA par sécurité, mais ça aurait pu se faire

Dragon CRS - pas réutilisé pour l’instant (en l’état… mais ils récupèrent pas mal de pièces quand même heureusement)
DragonLab - prévu pour être réutilisé
Dragon2 - prévu pour être réutilisé
DragonRed - prévu pour etre réutilisé


SebGF Abonné
Le 21/03/2017 à 06h21

Le texte anglais parle bien de “new computer”.
Après, c’est un terme assez large quand même.


WereWindle
Le 21/03/2017 à 07h48






OlivierJ a écrit :

Étonnante cette histoire, je cite l’article de l’ESA : “Entre autres tâches, ils installeront également un nouvel ordinateur destiné aux communications.”
Qu’est-ce qui justifie que l’ordinateur soit à l’extérieur ? Ça me semble plus exposé aux contrastes de température et aussi aux micro-météorites.


400 Km d’altitude, c’est presque -100°C … le water cooling était plus cher <img data-src=" />



ErGo_404
Le 21/03/2017 à 08h44

Si tu veux communiquer c’est pas évident de mettre l’ordinateur à l’intérieur et de percer un trou vers l’extérieur pour faire passer l’antenne <img data-src=" />
Du coup j’imagine que c’est plus simple de fixer l’ordinateur complet (avec antenne) à l’extérieur.


OlivierJ Abonné
Le 21/03/2017 à 08h53






WereWindle a écrit :

400 Km d’altitude, c’est presque -100°C … le water cooling était plus cher <img data-src=" />


Je sais que tu plaisantes, mais en fait sur un satellite la température dépend beaucoup de l’exposition ou non au soleil, les écarts sont considérables (genre -100 à +100 à la louche), il faut une forme de climatisation (par rayonnement ou pas).



ErGo_404 a écrit :

Si tu veux communiquer c’est pas évident de mettre l’ordinateur à l’intérieur et de percer un trou vers l’extérieur pour faire passer l’antenne <img data-src=" />
Du coup j’imagine que c’est plus simple de fixer l’ordinateur complet (avec antenne) à l’extérieur.


Je ne pense pas, par exemple sur les capsules Apollo les ordinateurs sont dans la capsule, dans la navette spatiale aussi, idem dans l’ISS. Quelque soit l’engin (sous-marin, avion, vaisseau spatial), on sait faire passer des conducteurs et des signaux à l’extérieur.



ErGo_404
Le 21/03/2017 à 10h48

Bien sûr qu’on sait faire ça, mais il faut le prévoir à l’avance (= probablement le prévoir sur Terre). Si on parle de rajouter un nouveau module, c’est sûrement plus simple de le fixer directement à l’extérieur.
Attention cependant, je ne fais que spéculer, je ne suis pas sûr de moi.