Publié dans Droit

51

Tracking et coronavirus : Édouard Philippe confirme la piste d’une application volontaire

Tracking et coronavirus : Édouard Philippe confirme la piste d’une application volontaire

Le gouvernement envisage une application qui permettrait de suivre les déplacements et les rencontres de quiconque : savoir quelles personnes se sont croisées durant les 21 derniers jours.

C’est par le Bluetooth que ces informations transiteraient, de téléphone en téléphone. Lorsqu’une d’elles serait infectée, le ministère de la Santé pourrait alerter son réseau relationnel, indiquent Les Échos ou l’Opinion. Hier, lors de son audition devant la mission d’information relative au covid-19, Édouard Philippe a confirmé que l’option était sur la table. Toutefois aucune loi ne viendrait rendre obligatoire l’application. 

« On pourrait peut-être sur le fondement d’un engagement volontaire utiliser ces méthodes pour mieux tracer la circulation du virus et les contacts de chacun, mais nous n’avons pas aujourd’hui d’instrument légal qui rendrait obligatoire ce tracking ». En clair, le gouvernement laisse la question ouverte, mais lorgne une solution volontaire s’appuyant donc sur le consentement des personnes concernées. 

Le Comité analyse recherche et expertise (CARE) s’est déjà vu confier la mission de réfléchir à « l’opportunité de la mise en place d’une stratégie numérique d’identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées ». Une étude tombe à point nommée ce 31 mars. Elle porte sur l’acceptabilité de cette solution.

Des chercheurs de l’université d’Oxford y détaillent la mise en œuvre : « L’application utilise la technologie Bluetooth du téléphone pour repérer les autres utilisateurs de l’application avec lesquels nous serions entrés en contact étroit pendant au moins 15 minutes ». 

Si un utilisateur est diagnostiqué avec le coronavirus, « toutes les personnes entrées en contact étroit avec [lui] en sont immédiatement informées ». S’ensuit une recommandation adressée à son graphe social « de se mettre en quarantaine chez soi pour une durée de 14 jours ou jusqu’à ce qu’elles aient été testées ». 

Dans leur sondage réalisé auprès de 1010 répondants, entre les 26 et 27 mars, « 78.8 % des personnes interrogées installeraient l’application sans aucun doute ou probablement ». 93.7% déclarent « qu’ils se conformeraient de la même manière à ces recommandations ». 

26 % craindraient toutefois un risque de piratage et la même proportion, une surveillance après l’épidémie. 

51

Tiens, en parlant de ça :

dessin satirique de Flock

#Flock : de Game of Shithrones au jeu des sept différences

Moi en retard ??? Non… (Ha si…)

13:37 Flock 11
Des chercheurs en noir et blanc regardent une fiole sur laquelle est écrit "Perlimpimpin" en jaune.

[Édito] Respectez les sciences, bordel !

Demi mole

17:07 NextScience 39
Vitrée brisée

Une faille critique dans le langage Rust, Windows trinque

De la rouille, des fenêtres, une rustine

17:02 SoftSécu 28
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

51

Fermer

Commentaires (51)


Oui mais non


Dépistage et quatorzaine systématique des personnes infectées sera la seule solution pour éviter le confinement. Et pour cela en Corée du Sud, l’application nationale de traçage des cas a beaucoup aidé.


Une excellente idée qui sauvera des vies.


Faire attention à l’après. Qu’il n’y ait pas d’abus


C’est le début de la fin cette affaire, penser que ce ne sera que temporaire, il faut vraiment avoir une fourchette dans les yeux.

Donc oui mais non…








Qruby a écrit :



Et pour cela en Corée du Sud, l’application nationale de traçage des cas a beaucoup aidée.



 

Aidée ou dérapée ?



Il se passe quoi pendant la 15 ème minute de “contact étroit” ?


Penser dès maintenant à mettre son mobile en “mode avion”.








fred42 a écrit :



Il se passe quoi pendant la 15 ème minute de “contact étroit” ?





Si c’est l’époque propice, et avec qqu’un de sexe opposé, un gosse.



Pourquoi ?

Il suffit de ne pas installer l’application.



Parce que un mobile en mode avion, ça marche beaucoup moins bien !


Je serais pas étonné que des gens installent l’application, avec le sourire.


Si c’est open-source et sans traqueur, ma foi… Identifiants des personnes rencontrées stockées dans l’appli et pas ailleurs, zéro communication à part le bluetooth, et pas moyen de faire sortir la liste sans action de l’utilisateur.



Ce sera détourné pour de la surveillance généralisée, je ne me fais pas d’illusion, mais si ça peut rester clean au moins le temps de l’épidémie… et ensuite tout le monde désinstalle ce truc.


C’est balot mon tel 2G n’a pas le bluetooth….








chichillus a écrit :



Si c’est open-source et sans traqueur, ma foi… Identifiants des personnes rencontrées stockées dans l’appli et pas ailleurs, zéro communication à part le bluetooth, et pas moyen de faire sortir la liste sans action de l’utilisateur.



Ce sera détourné pour de la surveillance généralisée, je ne me fais pas d’illusion, mais si ça peut rester clean au moins le temps de l’épidémie… et ensuite tout le monde désinstalle ce truc.







Mais non, après on fait passer une loi pour rendre l’appli obligatoire…. T’as pas encore appris de l’état d’urgence ? On prend des mesures dans l’urgence et on les pérennise après…



Je me doute bien qu’il y a des gens qui vont essayer de se servir de ce genre d’appli comme d’un tremplin vers de la surveillance généralisée, mais je crois (j’espère <img data-src=" />) qu’ils ont peu de chances d’y parvenir. Au pire ça aboutira à une inénarrable usine à gaz HADOPI-style, et je prédis une épidémie de panne de bluetooth <img data-src=" />.


Je suis contre tous les traqueurs, les lois liberticides, etc…

&nbsp;mais si cette application :



-&nbsp; n'utilisez que le Bluetooth     



&nbsp;- la récupération de la liste des appareils mobiles ne se fait que par une manipulation manuelle sur l’appareil lui-même.

&nbsp;- les données stockées ne sont que l’identifiant du téléphone ou d’autres informations que seuls les télécoms peuvent relier à une personne.&nbsp;

&nbsp;- bien sûr un stockage correctement crypté

&nbsp;- et enfin l’open source,

&nbsp;Toutes les mesures qui empêchent une surveillance généralisée,




Je ne vois donc aucun argument pour être contre cette application, donc je suis pour cette application.      






ps : peut-être que j'oublie des mesures pour éviter une éventuelle surveillance de masse, si c'est le cas, dites-le moi ;)







chichillus a écrit :



Je me doute bien qu’il y a des gens qui vont essayer de se servir de ce genre d’appli comme d’un tremplin vers de la surveillance généralisée, mais je crois (j’espère <img data-src=" />) qu’ils ont peu de chances d’y parvenir. Au pire ça aboutira à une inénarrable usine à gaz HADOPI-style, et je prédis une épidémie de panne de bluetooth <img data-src=" />.







Malheureusement les gouvernements qu’on a et qu’on a eu vont clairement dans le sens “plus de surveillance”



L’open source ne protège pas tout: qui te dit que le binaires distribué par Apple et Google sera conforme aux binaires produit par le code mis en Open Source.


Pas moyen que j’installe cette saloperie. Il y a déjà assez de mouchards chez google et apple, ce n’est pas pour en rajouter d’autres 🤔








eliumnick a écrit :



Malheureusement les gouvernements qu’on a et qu’on a eu vont clairement dans le sens “plus de surveillance”





Je suis tout à fait conscient du sens de l’histoire… J’essaye d’estimer un compromis bénéfice/risque, et là je le trouve plutôt dans le sens de cette appli, si les conditions que j’énonçais sont réunies. Pas parfait, mais à court terme, et en l’absence de tests de dépistage en quantité suffisante (parce que clairement: on est dans la merde), je pense que c’est la meilleur option. Évidemment, c’est difficile à estimer, je m’attends bien à ce que tout le monde ne soit pas d’accord.







Soriatane a écrit :



L’open source ne protège pas tout: qui te dit que le binaires distribué par Apple et Google sera conforme aux binaires produit par le code mis en Open Source.





Ah mais mes binaires, c’est F-Droid ou rien ! Si c’est vraiment open-source, alors n’importe qui peut compiler son appli soi-même. Sinon c’est niet.



Et je me doute bien qu’en pratique, ce sera sûrement niet, et que le débat que nous avons est un peu théorique: je ne vois pas le gouvernement sortir un truc open-source, ce sale truc de hippies communistes. À tout les coups, on aura un truc bien fermé développé à l’arrache par une “start-up” à base de SDK Facbook et truffé de traqueurs. Scandale et plouf, fin de l’histoire.



Franchement je suis plutôt critique sur ce genre de merdes habituellement. Et même en l’état je ne me voit pas installer ce truc.



Maintenant si l’appli n’utilise effectivement que le Bluetooth (et avec les os modernes c’est assez facile de le vérifier puisqu’elle devra demander l’accès au gps) ça me parait plutôt proportionné.



Par contre pour avoir déjà fait des applis qui utilisent le Bluetooth de manière un peu extrême, je doute que le passage de la théorie à la pratique soit aussi simple : je ne suis pas sûr qu’iOS, par exemple, fournisse une api publique pour être « discoverable » sur une longue période.


Les mecs quoi…





  • ” chef, y’a pas de masque” : &gt; “LES MASQUE SA SERT A RIEN”.

  • ” chef, le fn progresse “: &gt; “ALLEZ VOTER VOUS NE RISQUER RIEN”.

  • ” chef, c’est la merde” : &gt; “ALLEZ QUARANTAINE POUR TOUS”.








chichillus a écrit :



Ah mais mes binaires, c’est F-Droid ou rien ! Si c’est vraiment open-source, alors n’importe qui peut compiler son appli soi-même. Sinon c’est niet.



Et je me doute bien qu’en pratique, ce sera sûrement niet, et que le débat que nous avons est un peu théorique: je ne vois pas le gouvernement sortir un truc open-source, ce sale truc de hippies communistes. À tout les coups, on aura un truc bien fermé développé à l’arrache par une “start-up” à base de SDK Facbook et truffé de traqueurs. Scandale et plouf, fin de l’histoire.





Nous pouvons déjà analyser l’existant: dans toutes applications publiées pour le compte de la puissance publique (État, Régions, Parlement, Ville, Collectivité locale, Entreprise avec mission de service public, etc …), je serais pas supris que quelques unes soit Open Source (publiée sur GitLab ou consort). Je n’ai aucune idée de la quantité, je n’ai pas cherché mais je me doute qu’il doit y en bien avoir quelques unes.

Par contre, je doute très fort que les sites web de nos institutions proposes de télécharger un APK (et encore moins une publication dans F-Droid).



Et quand tu le soulignes, l’application risque d’être baclée, développé avec SDK qui pille les données personnelles.



Comme toi, je serais prêt à accepté une concession mais au regard des chausse-trappes et de la pratique actuelle de nos gouvernants au sujet de l’informatique, le logiciel libre, la vie privée et l’efficience technologique, je pense qu’il faut mieux dire à nos gouvernants direct que c’est une mauvaise idée.



Ca va être super fiable : je chope H24 le BT de mes voisins, vivant un étage dessus ou dessous. Pourtant, je les croise bien mois que la caissière que j’ai croisé 3 fois quelques minutes.








DayWalker a écrit :



Ca va être super fiable : je chope H24 le BT de mes voisins, vivant un étage dessus ou dessous. Pourtant, je les croise bien mois que la caissière que j’ai croisé 3 fois quelques minutes.





Mais en montant les escaliers ils ont pu contaminer la rampe…









brice.wernet a écrit :



Mais en montant les escaliers ils ont pu contaminer la rampe…





Tu te laves les mains… dès que tu es chez toi, et en sortant, tu ne tripotes pas ton visage. Et encore, tu n’es pas obligé de toucher la rampe, ou de tripoter tous les boutons de l’ascenseur : tu peux avoir des gants, ou appyer sur les boutons avec un objet.

&nbsp;

Ya plus de chances de pécho avec les pélerins que je croise qq secondes en faisant mes courses qu’avec eux…



Les gants n’empêchent pas la contamination par toucher du visage.

Au contraire, c’est pire, car le virus survit plus longtemps sur des gants que sur la peau…








DayWalker a écrit :



Ya plus de chances de pécho avec les pélerins que je croise qq secondes en faisant mes courses qu’avec eux…



On ne parle pas de toi, mais de détecter les interactions potentielles implicites entre des personnes dans une population est utile dans le cadre de cette pandémie.

Même si TU ne te contamines pas, TU peux propager le virus en ayant été en contact avec une personne contaminée et contamine d’autres personnes en promenant le virus.

&nbsp;

Maintenant il est clair que:





  • Ce ne sont QUE des potentialités

  • Techniquement il y a plein de limitations (perso mon bluetooth est coupé la plupart du temps)

  • Il n’y a aucun intérêt d’avoir des données liées à une identité autre que celle de l’appareil qui se déplace







Tant que c’est un engagment volontaire, ça me convient.

Mais est-ce que cela le restera ?

Le RGPD ne serait d’aucune utilité ici, puisqu’on serait dans un des cas pour lesquels le consentement n’est pas requis.


Celui qui renonce à sa liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre…


Finalement, c’est moins intrusif que 99% des applis mobiles, sans parler des données des FAI, GAFAM et consorts.








33A20158-2813-4F0D-9D4A-FD05E2C42E48 a écrit :



Celui qui renonce à sa liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre…





J’espère que tu n’es pas salarié…

&nbsp;









brice.wernet a écrit :



On ne parle pas de toi, mais de détecter les interactions potentielles implicites entre des personnes dans une population est utile dans le cadre de cette pandémie.

Même si TU ne te contamines pas, TU peux propager le virus en ayant été en contact avec une personne contaminée et contamine d’autres personnes en promenant le virus.

&nbsp;

Maintenant il est clair que:

Ce ne sont QUE des potentialitésTechniquement il y a plein de limitations (perso mon bluetooth est coupé la plupart du temps)Il n’y a aucun intérêt d’avoir des données liées à une identité autre que celle de l’appareil qui se déplace…



Mon cas n’était là que pour illustrer que les plupart des personnes croisées en tant que citadin confiné, ce ne sont pas forcément des personnes dont je reste à proximité 15 min… mais les plus nombreuses que je croise furtivement en faisant mes courses.



&nbsp;En cela, le couplage GPS (savoir où) / BT (savoir qui) est certainement plus pertinent pour savoir avec qui j’aurai pu échanger des miasmes. Dans des immeubles, on peut avoir un tas de voisins, et être à proximité au sens du BT à proximité… et ne jamais les croiser sans avoir pris le moindre risque de contamination



Si, bien sûr !



Mais mon patron ne m’oblige pas à travailler, je peux m’arrêter quand je veux, maintenant si je veux. Bien sûr je suis lié par les termes d’un contrat, qui m’imposera une indemnité, mais ce contrat donne aussi un peu de sécurité à mon employeur, il sait que je ne vais vraisemblablement pas me casser du jour au lendemain.



Lui et moi avons tous les deux échangé un mélange fait de liberté (moi d’arrêter de travailler, lui de me virer) et de sécurité (moi d’avoir un revenu, lui d’avoir du travail qui se fait). C’est plus un échange qu’un renoncement : si là maintenant je lâche tout dans l’instant et que je vais vivre dans une communauté auto-gérée, je récupère immédiatement ma liberté (en échange d’une pénalité financière, évidemment). Ma liberté, je ne l’ai pas abandonnée, je l’ai juste mise en veille tant que j’y trouvais un avantage.



C’est vachement différent que d’implorer le législateur à mettre en place une loi qui m’oblige à avoir un bracelet électronique pour sortir de chez moi, par peur d’être contaminé.





Bon il y a beaucoup d’inepties et de craquage autour de ce sujet en France. Alors oui les sensibilités sont différentes tout simplement pour des questions historiques et culturelles ainsi que bons nombres de scandales sur lesquels NXI fait ces choux gras et c’est tant mieux.



Il faudrait simplement un peu plus de retenu de la part de chacun. Oui je sais c’est un vœux pieux.



Mais parlons d’un cas concret : TraceTogether que j’utilise depuis une semaine à Singapour. D’ailleurs on reçoit plusieurs messages par jour sur WhatsApp de la part du gouvernement, je vous invite à vous inscrire juste par curiosité. Vous verrez la communication est constante et tous les soirs à 21h ici on a le nombre de cas, les clusters, les imported cases et les unlinked. Voir ici :https://www.mci.gov.sg/pressroom/news-and-stories/pressroom/2020/4/gov-sg-launch…



Ah et pour ceux qui n’aiment pas WhatsApp, le gouvernement a mis le même système en place sur Telegram.



Pour en revenir à TraceTogether, il y a un très fort accent mis sur la protection des données :https://www.tracetogether.gov.sg/common/privacystatement



Enfin, le code est ouvert :https://www.straitstimes.com/singapore/coronavirus-spore-government-to-make-its-…



Alors oui j’entends bien les débats sur la vie privée et c’est totalement utile évidemment mais svp regardez concrètement de quoi il s’agit, sur un cas concret, avant de faire des jugements à l’emporte-pièce.


Cette grippette aura surtout servi d’excuse pour les gouvernements du monde entier de supprimer les libertés individuelles.



Si pas assez de gens installent l’application, soyez sûr que le gouvernement utilisera la géolocalisation disponible par les fournisseurs d’accès, il n’ont pas besoin de l’appli pour vous suivre !

C’est déjà fait pour les enquêtes judiciaires, quand le mobile est allumé, tous vos déplacements sont stockés.


C’est une bonne initiative, qui arrive beaucoup trop tard.


Et pour les gens qui n’ont pas de smartphone mais un “dumbphone” on fait comment ? parce que oui il y en a encore (et non je ne les blâme pas, chacun fait ce qu’il veut)



Et si on installe l’appli mais qu’on révoque toutes ses permissions ? après tout ils peuvent demander de l’installer, on est pas obligés de la laisser fonctionner…


Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans “volontaire” ?

Tu ne veux pas, tu n’installes pas. Aucun soucis.


J’ai très bien compris le mot volontaire merci.



Le problème c’est que le gouvernement va demander aux gens de le faire tu as vu le résultat avec le confinement ? Obligés de sévir.

Maintenant on peut chipoter tant qu’on veut sur le caractère obligatoire ou non mais faire une application qui a ce genre d’objectif et dire que c’est sur la base du volontariat c’est juste une blague.



Maintenant ça ne répond pas à ma première question : que fait on des gens équipés de “dumbphone” ? car pour les applis ces gens sont exclus


Voila pourquoi notre très cher gouvernement voulais pas fermé les frontières en novembre/décembre comme il a été demandé par certains spécialistes. Ils veulent vraiment cette surveillance de masse. lol



oui mais non à cette appli&nbsp; <img data-src=" />








Dyfchris a écrit :



Voila pourquoi notre très cher gouvernement voulais pas fermé les frontières en novembre/décembre comme il a été demandé par certains spécialistes.





Mme Irma ?&nbsp;<img data-src=" />



Sinon faudrait déjà des tests, et tester tous les potentiels contaminés pour que cette application ai le moindre intérêt…

Si il n’y a pas de programmes de tests mis en place en parallèle, on peut légitimement se poser des questions sur le pourquoi de ce traçage…&nbsp;


Laissez-vous pister par Big Brother, braves gens, c’est pour votre bien.



C’est comme pour le virus: à partir de 60% d’installation (ce que je considère comme une infection), on pourra se dire qu’un pallier, un objectif aura été atteint.



Les “crises” ont bon dos pour à chaque fois restreindre encore plus les libertés individuelles. “état d’urgence sanitaire” qu’ils disent. Toutes les mesures, toutes les habitudes qu’on aura réussi à faire avaler seront demain la norme.



Réveillez-vous citoyens !








Witcher a écrit :



C’est déjà fait pour les enquêtes judiciaires, quand le mobile est allumé, tous vos déplacements sont stockés.







Il y a une grosse différence entre une réquisition sur commission rogatoire et une puce dans le fion de chaque résident sur le territoire quand même.



Tu as compris comment marcherait cette application ou tu cries avant d’avoir mal ?



Elle stocke en local les id des personnes “rencontrées” (15 mn de proximité Bluetooth), si quelqu’un est diagnostiqué positif, il peut l’indiquer à l’application et alors seulement les id sont transmises à un serveur qui peut alors prévenir les personnes rencontrées au moyen de l’application.



Les données essentiellement stockées en local sont détruites en fin d’épidémie ou avant si l’on supprime l’application.



Alors, oui, on préférerait éviter une application de ce type, mais conçue comme cela, cela limite énormément les risques de pistage généralisés que tu crains. Aujourd’hui, la liberté individuelle qui est restreinte, c’est la liberté de circulation et de façon très importante, sans pistage électronique.

En ajoutant à cela que l’utilisation d’une telle application serait volontaire, je trouve qu’une telle application est acceptable, et je suis pourtant très à cheval sur les libertés individuelles, la vie privée et les droits humains en général.



C’est très loin de la puce dans le fion dont tu parles dans ton second commentaire.








fred42 a écrit :



Tu as compris comment marcherait cette application ou tu cries avant d’avoir mal ?







Crier avant d’avoir mal est un stratagème d’évitement de la douleur particulièrement efficace.



Que ditl’article ? Précisément quels sont les 3 premiers mots? “Le gouvernement envisage”. Tout le reste est au conditionnel avec beaucoup de “peut-être”. Tes certitudes sur le stockage des données et leur exploitation sont grotesques. Enfin… des certitudes basées sur ton propre usage du conditionnel.



Tu m’expliques comment “le ministère de la Santé pourrait alerter son réseau relationnel” si ce ministère ne sait rien parce que les données ne sont qu’en local? Je t’en prie, fais moi rire comme si c’était Majoubi qui me causait.









Cumbalero a écrit :



Tes certitudes sur le stockage des données et leur exploitation sont grotesques. Enfin… des certitudes basées sur ton propre usage du conditionnel.







J’utilise le conditionnel parce que l’on ne sait pas si une telle application verra le jour en France.





Tu m’expliques comment “le ministère de la Santé pourrait alerter son réseau relationnel” si ce ministère ne sait rien parce que les données ne sont qu’en local? Je t’en prie, fais moi rire comme si c’était Majoubi qui me causait.



Comme je l’ai indiqué plus haut :







fred42 a écrit :



et alors seulement les id sont transmises à un serveur qui peut alors prévenir les personnes rencontrées au moyen de l’application.







Le serveur étant évidement géré par le ministère de la Santé, ce qui permet de prévenir les “contacts”, les applis interrogeant ledit serveur.



Donc, si l’application fonctionne comme je le décris (c’est comme cela que fonctionne l’application de Singapour, il y a un lien dans un commentaire plus haut), tu la trouves acceptable ou pas ?









fred42 a écrit :



J’utilise le conditionnel parce que l’on ne sait pas si une telle application verra le jour en France.







Donc tu ne sais pas, mais tu avances des certitudes.







fred42 a écrit :



Le serveur étant évidement géré par le ministère de la Santé, ce qui permet de prévenir les “contacts”, les applis interrogeant ledit serveur.







Le ministère de la santé connaît donc toutes les identités, leur localisation précise stockée a minima sur plusieurs semaines et toutes les relations existantes entre les personnes. Tu continues à dire qu’il n’y a pas de problème?



Je crie peut-être avant d’avoir mal, mais toi tu avales et relaies une drôle de propagande.









fred42 a écrit :



Donc, si l’application fonctionne comme je le décris (c’est comme cela que fonctionne l’application de Singapour, il y a un lien dans un commentaire plus haut), tu la trouves acceptable ou pas ?







Si l’application fonctionne comme tu le décris, c’est déjà catastrophique. “Seulement les ids sont transmises”. C’est “seulement avec des ids” que Facebook sait tout de toi même quand tu n’est pas inscrit sur leur service.



Pour générer cet id, on s’inscrit sur l’appli grâce à FranceConnect?



Quant à Singapour, quelle douce destination pour quiconque ayant un peu de goût pour les libertés individuelles ! Leur appli impose de répondre à tout appel vidéo de la police pour que tu puisse filmer ton intérieur et montrer que tu es bien chez toi, seul. Ne pas répondre c’est potentiellement 6 mois de prison. “Potentiellement” n’ayant pas tout à fait la même portée que chez nous.



Nan, vraiment continue, tu vends du rêve, là.



Enfin, soyons réaliste. Entre le temps de développement et de déploiement, même si une appli garantissait sérieusement le respect des libertés individuelles, elle arriverait bien après la bataille.



Notre chance est que tout cela n’est que de la gesticulation politicienne d’une bande de bras cassés qui ont activement participé, comme ceux qui les ont précédés (ce n’est pas une excuse) au délitement du système social et de santé.



Le problème est qu’à force de répéter qu’une telle appli pourrait avoir un bénéfice/risque positif, les citoyens vont finir par accepter l’idée, tout comme une bonne partie croit bêtement à la vidéosurveillance, à laquelle on commence à ajouter de la reconnaissance faciale. “Rien à cacher”. Mouarf.









fred42 a écrit :



C’est très loin de la puce dans le fion dont tu parles dans ton second commentaire.







Et c’est bien sur ce quoi je base ma réflexion. Je tiens à cette différence essentielle entre une commission rogatoire demandée par un magistrat, dont l’indépendance vis-à-vis du politique est déjà perfectible, et une collecte en masse de données sur les relations entre les individus, auxquelles seront accolées des données de localisation.









Gigatoaster a écrit :



Bon il y a beaucoup d’inepties et de craquage autour de ce sujet en France. Alors oui les sensibilités sont différentes tout simplement pour des questions historiques et culturelles ainsi que bons nombres de scandales sur lesquels NXI fait ces choux gras et c’est tant mieux.



Il faudrait simplement un peu plus de retenu de la part de chacun. Oui je sais c’est un vœux pieux.



[..] Alors oui j’entends bien les débats sur la vie privée et c’est totalement utile évidemment mais svp regardez concrètement de quoi il s’agit, sur un cas concret, avant de faire des jugements à l’emporte-pièce.





Amen <img data-src=" />







Witcher a écrit :



Cette grippette aura surtout servi d’excuse pour les gouvernements du monde entier de supprimer les libertés individuelles.





“aura servi” ??







Witcher a écrit :



Si pas assez de gens installent l’application, soyez sûr que le gouvernement utilisera la géolocalisation disponible par les fournisseurs d’accès, il n’ont pas besoin de l’appli pour vous suivre !

C’est déjà fait pour les enquêtes judiciaires, quand le mobile est allumé, tous vos déplacements sont stockés.





ça s’appelle justement une enquête judiciaire. <img data-src=" />

Ce n’est pas légal de le faire sans.

C’est une géolocalisation imprécise liée aux antennes relais, dépendant de la densité d’icelles là ou on est.